Trois romans « feel-good » à lire sans modération

Vous connaissez mon goût pour ces romans « qui font du bien ». J’aime tellement ça que j’en ai même écrit un (enfin, j’espère que j’ai écrit un roman qui fait du bien, c’était en tous cas le but). J’apprécie le genre comme je savoure les comédies romantiques, comme une invitation à la rêverie, la promesse d’une histoire qui finira bien, la rencontre de personnages qui nous ressemblent mais en mieux. Ces derniers temps, chaise longue au bord de la piscine oblige, j’en ai lu deux que je vous recommande. Et j’en rajoute un, lu il y a longtemps mais dont je n’avais pas parlé il me semble.

Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi. Avec Virginie, on ne s’est jamais vues en vrai (par ma faute essentiellement, la dernière fois on a failli et j’ai eu un empêchement d’ordre maternel) mais on s’apprécie depuis longtemps. Je crois qu’on a autant de points communs qu’on puisse en avoir avec quelqu’un auquel on n’est pas relié génétiquement. On se débat avec nos névroses alimentaires, on est hypocondriaques, on a peur d’avoir des crises d’angoisse (et parfois on en a des costaudes), on a du mal à se prendre au sérieux et même, on souffre toutes les deux d’un gros syndrome de l’imposteur. Et cette année, on a poussé le curseur jusqu’à choisir le même prénom pour notre héroïne et de l’emmener… en Scandinavie. La ressemblance s’arrête là, le dernier opus de Virginie est un roman chorale, qui raconte le périple en camping-car d’une mère et ses deux filles. Un voyage qui va les changer pour toujours et leur redonner goût à la vie. Livre après livre, la plume de Virginie s’affine et s’ajuste. On rit, on sourit et on a les yeux qui piquent. Bref, Virginie, bravo. PS: cet été, la voisine de chambre de ma fille à l’hôpital lisait l’un de ses livres et ça lui faisait du bien, littéralement. Je me suis fait la réflexion à ce moment là que si un jour on me lisait avec autant de plaisir, j’aurais l’impression d’avoir réussi ma vie. (et je me la suis pétée en disant que Virginie était une amie) (j’ai un poil exagéré).

Du côté du bonheur, d’Anna Mc Partlin. J’avais déjà lu d’elle « mon midi, mon minuit », dont je vous avais parlé. J’aime bien cette auteure, c’est du feel good mais plutôt côté drama. Mais ça fonctionne sur moi. Et ça se passe en Irlande, ce qui est en soi un très bon point. L’histoire, c’est celle de Maisie, mère courage qui a quitté son mari violent et dont le fils adoré disparait un jour avec son meilleur ami. Le livre raconte les jours qui suivent et se lit comme un polar dont on connait la fin, mais pas tout à fait. Lu en une journée.

La bibliothèque des coeurs cabossés, de Katarina Bivald. Je l’ai lu il y a un moment, mais il m’est resté en tête parce que je crois que cette histoire, j’aurais adoré l’écrire. Amy est une jeune suédoise qui arrive dans une ville paumée des Etats-Unis pour y rencontrer une correspondante épistolaire et qui apprend le jour où elle met les pieds à Broken Wheel dans l’Iowa, que la vieille dame est décédée. Elle décide malgré tout de rester là, en dépit d’un accueil local assez mitigé. Elle redonnera vie à la ville moribonde en montant une bibliothèque. Bien écrit et un peu barré.

25 comments sur “Trois romans « feel-good » à lire sans modération”

  1. Shakti a dit…

    Comme toi, j’ai lu La bibliothèque des coeurs cabossés d’un trait. Et je trouve aussi qu’il fait du bien.

    Les autres je ne les connais pas mais rien que le titre de de Virginie me donne envie de le lire.

    Bonne journée

    Répondre
  2. Nathalie a dit…

    Comme beaucoup, j’ai lu tous les Virginie Grimaldi avec cette idée que oui, un jour ça peut arriver, on peut passer de blogueuse à auteure. C’est comme un phare dans la nuit (un poil too much, mais pourtant …). Dans ta liste il me manque Katarina Bivald, je file l’acheter. Merci et Bonne journée!

    Répondre
  3. AnneduSud a dit…

    Pour Les cœurs cabossés, c’est fait; Et grâce à toi.
    Je vais de ce pas commander les deux premiers livres de Virginie Grimaldi (chez mon libraire préféré) car il sont en poche. Merci !

    Répondre
  4. les petits pieds a dit…

    Caroline, tu est vraiment ma dealeuse préférée de listes de livres à lires et de séries à voir ! Merci, une fois de plus ! Oui, les bouquins « feel good » il en faut… Je suis ne train de lire le premier bouquin d’Elena Ferrante. C’est bien, mais lourd, glauque, malaisant comme disent mes ados de neveux… Donc, on truc plus léger pour enchaîner, je prends ! Très jolie journée tout le monde.

    Répondre
  5. Mino a dit…

    Moi aussi j’ai beaucoup aimé la bibliothèque des coeurs cabossés. Et je vous conseille  » La pâtissière de Long Island » de Sylvia Lott.
    Et j’aime beaucoup Virginie Grimaldi. Elle figure en priorité sur ma liste d’envies.
    Good day !

    Répondre
  6. justine a dit…

    Mon roman feel good préféré que je lis et relis avec toujours autant de plaisir, et qui m’a apporté du réconfort dans une période moyen moins côté boulot, c’est Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

    Répondre
  7. Azylis a dit…

    J’a i lu 3 des romans de Virginie Grimaldi.
    L’un ne m’a pas du tout plu mais j’ai adoré les deux autres. Effectivement, la plume se bonifie avec le temps ! Du coup, j’ai hâte de lire le dernier !

    Répondre
  8. koquelico a dit…

    Je suis une grande fan de Virginie Grimaldi et j’attends vendredi avec impatience.
    Je ne connais pas les 2 autres, je m’en vais de ce pas voir, j’adore les livres bonbons.

    Je viens de lire  » De tes nouvelles » la suite de « ‘ On regrettera plus tard » de Agnès Ledig, ça se lit tout seul et ça fait du bien. Idem pour le dernier Agnès Martin Lugan  » A la lumière du petit matin » dévoré.

    Répondre
  9. anna a dit…

    L’été dernier j’ai fait le tour de la scandinavie en fourgon avec mes 2 fils, alors il faut absolument que je lise le roman de Virginie Grimaldi !

    Répondre
  10. Karen a dit…

    J’avais précommandé le dernier Grimaldi et il est arrivé e soir dans ma boîte aux lettres et ça a juste enchanté la journée ! J’ai des petits bonheurs tout simple 🙂
    Pour la bibliothèques des cœurs cabossés, un excellent réel good et Du côté du bonheur est dans ma liste de futurs achats… hâte de découvrir cette Autriche 😉

    Répondre
  11. Marieal a dit…

    Olala la liste des livres à lire en Mai s’allonge à une vitesse fulgurante :
    il y a d’abord le tien ,
    et celui de Nathalie Longevial « parce que la vie ne suffit pas”( celui là je l’ai déjà lu mais il paraît que la fin a changé depuis)
    Puis virginie Grimaldi et ses étoiles
    Puis Valérie Perrin changer l’eau Des fleurs, conseillé par baptiste Beaulieu
    Puis les deux que tu viens de nous rajouter,
    Bref y’a de quoi passer de longues heures de pure délice dans mon nouveau canapé !

    Répondre
  12. Carole Nipette a dit…

    Je préfère les feel good movie aux feel good books, je suis un peu tordue peut être, j’aime lire du plus réaliste, du plus dur, du vécu ou du qui fait vécu, de l’absurde… mais j’aime bien l’histoire du dernier que tu présentes… après je ne suis pas fermée au genre mais si j’en lis un il faudra que j’en lise plein d’autres de genres différents avant de me replonger dans un autre 🙂

    Répondre
  13. Smouik a dit…

    un peu comme Carole Nipette mais pas contre le feel good book si c’est écrit de telle manière que ça m’emporte. Je vais essayer un Grimaldi. En tout cas, j’attends avec impatience le Franc du mois de mai… 🙂

    Répondre
  14. nostrovia a dit…

    Mon minuit mon midi ,adoré grâce à toi , Virginie Grimaldi découverte grâce à toi parmi mille autres idées décos, films, recettes,séries etc… sans compter les découvertes grâce au partage des lectrices …vivement ton livre! et l’occasion de te remercier (une nouvelle fois ), bonne journée !

    Répondre
  15. Thalie65 a dit…

    Je viens de terminer « Le plus beau reste à venir » d’Hélène Clément. Du feel good aussi mais pas que… histoire entre présent et passé de 4 ados devenus jeunes adultes, histoire sur la transmission, sur ces amitiés des années lycée, sur le deuil… je vais lire du Grimaldi, suis tentée. Bonne journée

    Répondre
  16. Cécile a dit…

    Jamais lu mais je vais y remédier ! Je me sens tout à fait concernée par un point de comparaison commun à Virginie et toi : le syndrome de l’imposteur. En sort-on un jour ? Franchement je me demande QUAND est ce que je me sentirai légitime ? Je mentirais si je disais que ça ne m’arrive jamais, évidemment, mais ce n’est rien à côté des fois où je me demande QUAND est ce qu’on va me démasquer… Pas simple…

    Répondre
  17. Adeline a dit…

    Ahlala, mais MERCI pour le bouquin de Virginie Grimaldi ! Je lis assez peu de romans « fée-good », mais là, à une semaine de notre retour en France après un an en camping-car sur les routes d’Amérique (avec 3 enfants ;)), et avec, peut-être, le projet de monter en scandinavie cet été… Je ne pouvais que me jeter dessus ! J’ai beaucoup aimé, et encore plus envie de continuer à voyager maintenant (c’est malin ;)). Je vais le passer à ma grande, ado, à qui ça devrait aussi pas mal parler 🙂
    Merci du conseil

    Répondre

Laisser une réponse à Nathalie

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>