Le Discours et autres emmerdements domestiques

Je crois que nous venons d’entrer dans une phase assez pénible que nous connaissons tous un jour ou l’autre. Je parle de cette série noire électro-ménagère. Lorsque les appareils de la maison te lâchent les uns après les autres, avec une sorte d’accélération comparable à celle des meurtres d’un serial killer, quand ce dernier ne peut plus résister à ses pulsions.

Sauf que forcément, ça serait plus drôle si ça avait commencé par le sèche-cheveux. Mais non, celle qui nous a claqué dans les doigts en premier, il y a deux jours de cela, c’est la chaudière. Très très sympa. Plus de chauffage et plus d’eau chaude. Pile poil au moment où les températures deviennent enfin hivernales. On vit donc à cinq dans la douche du bas, la seule dotée d’un sèche serviettes électrique. Et on regarde le thermomètre perdre deux degrés par jour, avec une sensation d’impuissance assez désagréable. La bonne nouvelle, c’est que c’est réparable. La mauvaise, c’est qu’il faut faire venir la pièce détachée et qu’elle arrivera… mercredi. Cinq jours encore à se les geler, à jouer les bonzes quand il s’agit de passer sous la douche glacée (« j’ai réussi à séparer mon corps de mon esprit », m’a déclaré le churros après s’être lavé hier) (j’y aurais cru s’il n’avait pas eu le teint bleuté des gens en hypothermie). Cinq jours à s’habiller comme des oignons, à puer le rat mouillé (dans une vieille maison, qui dit pas de chauffage, dit humidité) et à s’inventer qu’allumer des bougies peut éventuellement nous faire gagner deux degrés. 

C’est la coiffeuse de mon bled qui va être contente, on a décidé avec mes filles de faire comme ces vieilles dames qui ne se lavent plus jamais les cheveux elles-mêmes et de se faire shampouiner tous les deux jours chez elle.

Bref, c’est donc à n’en pas douter le début d’autres emmerdes, j’ai remarqué un départ de fuite d’eau sur le mur de la salle de bains et le lave-vaisselle semble crier à l’aide à chaque essorage.

Voilà, à part ça je vous conseille vraiment, non, je vous l’ordonne, de lire « Le Discours » de Fabcaro, petit roman jouissif d’humour et de finesse. Je voudrais ne lire que ça et je voudrais surtout avoir le dixième de son talent, tant il sait exactement comment s’y prendre pour me faire éclater de rire toutes les cinq pages. Le Pitch ? Un jeune trentenaire vient de se voir demander par son futur beau-frère de faire un discours pour le mariage de sa soeur. Le début de la terreur pour ce timide compulsif qui n’a jamais su dire non. (comment vous dire que je me suis identifiée ?)

Voilà, bonne journée.

62 comments sur “Le Discours et autres emmerdements domestiques”

  1. Mardep vuesdasie a dit…

    Le positif dans cette histoire, c’est que rire ça réchauffe et que vous allez être tous les jours bien coiffées ( ça me rappelle notre emménagement dans notre vieille maison dont les travaux n’étaient pas terminés il y a 10 ans. On a vécu les 15 premiers jours sans salle de bain. Heureusement c’était fin août, les enfants prenaient leur douche sur la terrasse. Nous on se débrouillait. Et j’allais chez le coiffeur tous les 2 jours ! Du coup je garde un excellent souvenir de cet moment !)

    Répondre
  2. Xiou03 a dit…

    Salut Caro,

    Un message pour dire que je compatis à vos 5 jours d’attente. Vous racontez cela avec beaucoup d’humour alors qu’on n’est pas vraiment drôle dans ces moments.
    C’est bizarre les chaudières, ça fait des siennes quand il se met à peler ?? Souvenir d’un nouvel an chez des amis, nous étions réunis autour de la cheminée emmitouflés dans des couvertures.
    Super pour la coiffeuse du bled.
    Merci pour le conseil livre.
    Courage !

    Répondre
  3. Julie a dit…

    Bonjour Caroline,
    Mes radiateurs chauffant extrêmement mal mon studio (et l’électricité coûtant les yeux de la tête), je vis depuis quelques semaines en symbiose avec ma bouillotte et je te conseille de faire de même 🙂 Tu peux chauffer ton eau à la bouillloire électrique ou autre (même si je sais que normalement on n’est pas censé verser de l’eau bouillante dans une bouillotte). Combiné à un plaid ou une couette, ça marche plutôt bien pour survivre aux frimas !

    Répondre
  4. Maud a dit…

    Je commente peu, mais je ne pouvais pas rester sans partager cette astuce qui nous a sauvé la vie quand nous avons eu un problème de chaudière l’année dernière (mais c’était en juillet heureusement): La douche solaire a pression! 45€ dans le célèbre magasin de sport qui commence par D. A remplir avec la bouilloire + eau froide et tu obtiens 8L a 37-40 degrés. Largement assez pour une bonne douche chaude (mais pas pour laver les cheveux longs malheureusement)
    Bon courage!

    Répondre
  5. Kitty646000 a dit…

    Comme je compatis je suis dans cette même spirale infernale… Après le four, le lave vaisselle( qui a faillit faire flamber toute la maison) y a le sèche linge qui j’espère plus qu’à 400tours (pas tres efficace ..)et qui il y a 2 semaines a rien trouvé de mieux que de vidanger en dehors du tuyau prévu à cet effet .. ce qui a eu de super conséquences sur mon parquet dans mon couloir ohhh joie, je croise les doigts que ma chaudière ne s’y mette pas. Courage pour les douches froide il paraît que c’est bon pour la peau

    Répondre
  6. DOMINIQUE a dit…

    Si ton lave-vaisselle se met à essorer, c’est qu’il est en train de faire son coming out, et veut vous dire qu’en fait il est un lave-linge.
    A la lecture du résumé de ce livre, j’ai hyperventilé. Sincèrement, je préfèrerais être obligée de trier des vipères grouillantes par ordre de taille, que de faire un discours, quel qu’il soit.
    Courage à vous tous pour ce week-end, ou alors, luxe suprême, tous à l’hôtel rien qu’une nuit pour se souvenir comment c’est bon d’avoir une maison chaude !

    Répondre
    • Béa a dit…

      Je ne connaissais pas l´expression „trier des vipères grouillantes par ordre de taille“, mais je visualise bien le truc. Ça doit pas être rigolo et pourtant, comme toi, si j´avais le choix entre faire un discours et trier des vipères… eh bien, je choisirais de trier des vipères grouillantes (ou de prendre une douche glacée au mois de novembre) (grouillantes, c´est dégoûtant quand même) ! Je suis donc obligée de lire « Le discours ». En plus, c´est un ordre…
      Merci pour cette expression très imagée que vais certainement réutiliser.

      Répondre
  7. Soa a dit…

    Ah oui, la chaudière !!! Du lourd !
    Ben, sinon, ton passage sur « Le discours » me donne envie de le lire. Et j’en profite au passage pour te remercier ton tuyau concernant « Un incident mineur », même si quelques passages m’ont un peu dérangée, et quelques pages un peu ennuyeuses, quel talent ! Quel style d’écriture !!! J’attends avec impatience le deuxième roman de Léo Fourrier. Une belle découverte grâce à ton article !

    Répondre
  8. Frédérique a dit…

    Je compatis, ça m’est arrivé il y a 4 ans, en décembre. Il a fallu changer la chaudière… Je suis allée habiter ailleurs le temps que ça se fasse, en priant pour que les canalisations ne gèlent pas. Un excellent souvenir (non)

    Connais-tu « le steak haché de Damoclès », du même auteur ?
    J’adore le talent de ce mec.

    Force et Honneur, jusqu’à mercredi !

    Répondre
  9. Banane a dit…

    Je pense qu’il est possible de troquer un banana bread contre un douche, non? Vous avez des voisins sympas?
    (2ème effet Kiss Cool : utiliser le four, et le laisser refroidir porte ouverte, fera dégivrer la cuisine)
    🙂

    Répondre
  10. Nanou a dit…

    Bonjour Caroline,
    Serait ce toi qui est intervenu ce matin sur France Inter à l’émission ‘Grand Bien vous fasse’ sur l’impossibilité de dire non ?Je crois avoir reconnu ton humour que je chéris tant et qui t’offre un gros recul sur toi. Merci pour ce billet et ce conseil de lecture que je viens d’ajouter à ma wish list. Sinon un seul MANTRA : Le froid c’est bon pour la fermeté de mon corps ! Bonne et douce journée à toi.

    Répondre
  11. Val Lao sur la Colline a dit…

    Ah la laaa, la galère avec la chaudière !! Je compatis. On a connu ça dans notre ex-maison de location pas du tout isolée, désormais ça ne nous arrivera plus (poêle à bois) ! Thé chaud soupes, laisser la porte du four ouverte après utilisation… Et des copains qui ont un chauffage à pétrole ou à bain d’huile à vous prêter ? Pas très économe, mais mieux que rien…
    En tout cas, le lave-vaisselle qui essore, Waow ! Je ne connaissais pas ! 😉 On dirait que le froid a commencé à te paralyser les neurones, ça m’a fait beaucoup rire !

    Concernant Le Discours, je suis en train de le lire, et ne suis pas aussi enthousiaste que toi (et que la plupart des gens, si j’en crois ce qui circule sur les réseaux sociaux à son sujet) : j’ai beaucoup ri au départ, vraiment, mais étaler à ce point la blague, la tordre dans tous les sens, toujours la même, au fil des pages, à la fin, il n’en reste rien, et ça manque de saveur, limite c’est pathétique. J’en suis au 3/4, et oui, vers la fin, ça repart mieux, on dirait.

    Répondre
  12. PetiteKa a dit…

    Je viens de te reconnaître sur France Inter! Ça se confirme, tu n’as pas été assez ferme face à ta chaudière à qui tu aurais dû proclamer: « non tu ne tomberas pas en panne, fait trop froid! »
    Je ne commente jamais, mais je lis tout, toujours, alors Merci pour tes articles que je guette chaque jour avec impatience…très bonne journée!

    Répondre
  13. Daphné a dit…

    Aïe ! Pareil ici, la chaudière s’est arrêtée quand le froid est arrivé. Je bénis mes panneaux solaires pour l’eau chaude, couettes et vieux radiateur électrique de chantier, conservé comme une relique des semaines passées à peindre ma maison en plein hiver. Et ces jours-ci je relativise la joie des grands volumes ; une bonne porte qui t’isole pour te permettre d’être au chaud au moins dans une pièce, c’est déjà très, très cool.

    Et puis ça permet aussi de réaliser à quel point ont est chanceux d’avoir un toit et de quoi être au chaud les autres jours de l’année 😉 . C’est toujours assez fascinant quand même de voir cette solidarité électro-ménagère – mais peut-être le lave-vaisselle est-il réparable ? C’est parfois juste une pièce qui peut être remplacée facilement 😉 .

    Répondre
  14. Smouik a dit…

    cf. les emmerdes qui volent en escadrille… Quand l’ordre est rétabli, on mesure souvent encore mieux la chance qu’on a dans le quotidien. Le pire (pour moi), c’est le lave linge qui lâche parce que comme il est situé au 1er étage (on n’a pas encore l’ascenseur dans la maison), les livreurs ne se bousculent pas pour venir la chercher et en monter une autre pour la remplacer. Alors du coup j’ai acheté une marque réputée et non seulement ça dure mais le service clients sait ce que « client » veut dire ^^ Priceless 🙂
    Merci pour la recommandation de lecture, je l’avais déjà noté grâce à un de tes messages Instagram… Bon week-end !

    Répondre
  15. Kabibi a dit…

    Je compatis…
    Il ya pile un an, à la naissance de ma fille, nous avons été victime d’une malédiction:
    – l’ordinateur de la maternité est tombé en panne, retardant notre sortie de plusieurs heures
    – certains radiateurs ont rendu l’âme à la maison (idéal quand un nouveau-né arrive)
    – le lave-vaisselle est mort, tout en ayant fait soigné sa sortie : des infiltrations chez le voisin
    Le mois de Novembre serait-il le mois de l’électro ménager ? 🙂

    Répondre
  16. catherine a dit…

    Bonjour
    Un petit conseil faire chauffer son four à fond pour se réchauffer et du coup manger des gâteaux, de la tartiflette …. pour se réchauffer.

    Bon courage !

    Répondre
  17. Camille a dit…

    Une petite astuce pour prendre une douche chaud: mélanger eau bouillante (merci la bouilloire) et eau froide dans un seau. Et se laver ensuite avec un contenant type verre doseur. Testé pendant 3 mois (alors certes dans un pays chaud) et on s’y fait bien 🙂

    Répondre
    • mmarie a dit…

      Exactement mon expérience. Où on s’aperçoit qu’on peut se laver de la tête aux pieds avec 3 litres d’eau tiède.
      Et oui : des gratins et autres plats au four !

      Répondre
  18. Anna Chiarra a dit…

    Je vois tout à fait le genre d’expérience : ça permet de mesurer la chance que l’on a de pouvoir prendre des douches chaudes et de pouvoir se chauffer. Notre divinité et notre confort tiennent à très peu de choses… Ce bouquin me fait de l’oeil !!

    Répondre
  19. Stephanie a dit…

    Le Discours ! Je me suis tellement marrée. La chenille ,la pâte à tarte, la bite sur le mur. Je suis à deux doigts de le relire aussi sec… je suis aussi très jalouse de son talent (et amoureuse). Bon courage !

    Répondre
  20. EllaO a dit…

    Bon courage pour les péripéties ménagères.
    Pour la douche, une bassine remplie d’eau chaude dans la douche, et un mug pour verser l’eau suffisante pour se mouiller et se rincer. On peut finir en se retournant la bassine sur la tête.

    Répondre
  21. ES a dit…

    Bon courage avec les soucis de chaudière…
    Les explications pour se laver avec une bassine me rappellent les souvenirs d’enfance ma mère, dans les années 50: sa famille habitait dans une ferme à la campagne sans eau courante, donc il fallait chercher l’eau au puits ou à la citerne, et se laver en faisant chauffer de l’eau chaude dans une marmite, qu’on mélangeait à de l’eau froide… Et l’été je crois que l’eau était simplement chauffée au soleil.

    Répondre
  22. agatha a dit…

    ou la bonne vieille méthode : le lavabo avec un savon , un gant de toilette et de l’eau chauffée sur la cuisinière .
    Et les cheveux , en chauffant , se mettre à 4 pattes au dessus de la baignoire et se faire rincer les cheveux par un membre de la famille .
    Quant au froid , à part le chauffage d’appoint emprunté chez les voisines ou copines…

    Répondre
  23. Élise a dit…

    Ah misère… pas moyen de squatter la douche des potes, si voisins ? J’ai connu ça… 15 jours !!! Pendant les travaux de changement de la chaudière. La technique ? Faire chauffer 2 cocottes d’eau bouillante, les verser dans la baignoire, ajouter de l’eau froide et hop ! Eh bien en fait, ça remet l’église au milieu du village et on prend conscience du gaspillage, finalement… 🙁

    Répondre
  24. carine07 a dit…

    * Des chaussettes et un bonnet pour dormir: pas très glamour mais si efficace quand il fait froid (on perd 30% de sa chaleur par la tête). Perso, je ne peux pas dormir si j’ai froid aux pieds et j’ai proscrit les bouillottes depuis la fuite d’une.
    * Un banana bread avec des pépites de chocolat pour vous remonter le moral et un peu de chaleur.
    * Des soupes, des thés/infusions/cafés/cacaos pour se réchauffer de l’intérieur.
    sinon squatter chez des amis ou de la famille (WE à Lyon) 😉

    Répondre
  25. mammouth a dit…

    Alors je compatis totalement. Nous on a dû faire changer la chaudière l’an dernier. Ça a coûté un bras et plus. Personnellement, je vivais dans la cuisine avec le four allumé et la porte du four ouverte…

    Le meilleur cadeau que j’ai reçu de toute ma vie est une couverture électrique. Je la conseille vivement.

    Pour la douche, ben il ne te reste plus qu’à t’inscrire au gym du coin, hein.

    Répondre
  26. Marieal a dit…

    Bon courage pour la chaudière ! J’espère que ton plombier ne t’a pas entendu à la radio ce matin, il pourrait en profiter pour te refiler un modèle dernier cri de chaudière !
    Pour ma part, j’espÈre que tout fonctionnera à notre retour ( imminent) il manquerait plus que notre chaudière fasse des siennes avec une enfant qui met un bonnet quand il fait 18°C dehors!

    Répondre
    • Marieal a dit…

      Il semble que mes craintes soient fondées: ma voiture refusait de démarrer ce matin. Mais heureusement nous avons des amis en or qui ont prévu de tester tout à la maison afin que notre retour se fasse dans les meilleures conditions!

      Répondre
  27. kath de Belgique a dit…

    Les emmerdes domestiques ont frappé ici aussi, dans l’ordre et le tout en 5 jours (la semaine dernière) , le micro-ondes a lancé des flammes, la machine à laver a cessé d’essorer, mon portable protégé côté pile est tombé côté face et le store de la salle de bains s’est effondré. Ceci dit nous sommes au chaud, nous pouvons nous laver les cheveux et ne sommes pas encore à devoir séparer notre corps du reste. Tout est relatif. Chauffez-vous bien comme vous le pouvez, des bises d’une Belge qui a quand même claqué 600 euros en 5 jours pour des emmerdements domestiques (mais à qui il restera toujours un peu d’argent pour acheter « Le Discours « )

    Répondre
  28. sterenn a dit…

    chez nous aussi,les emmerdes arrivent groupées : je me suis cassé l’avant-bras (cubitus ET radius) il y a une semaine et on doit faire une grosse réparation sur la voiture …..juste avant Noel,pas cool ….

    Répondre
  29. Stephanie a dit…

    Ces emmerdements-là, je connais TROP BIEN ! Le pire, c’est la panne lave-linge, réfrigérateur et ventilateur… en plein été, zéo euro sur le compte… L’urgence ? Le ventilo, vu que je ne peux pas dormir sans qu’il vrombisse à 20 cm de ma tête du 1er janvier au 31 décembre…
    Sinon, j’ai craqué : j’ai filé chez ma libraire préférée et j’ai acheté Le Discours. Dès le départ le ton est donné avec le fameux porte-serviette en forme de… sapin amélioré… Merci Caro !

    Répondre
    • Marieal a dit…

      Oh c’est rigolo: j’ai affirmé à ma fille qu’en France il allait falloir se débarrasser de cette habitude de dormir avec le vent du ventilateur qu’elle nous impose depuis 3 mois. ( Elle a besoin de sentir le vent sur son visage pour s’endormir. ) je n’avais même pas pensé qu’on pourrait lui en acheter un !

      Répondre
  30. Bérengère a dit…

    Que bonheur de retrouver un billet même si c’est pour rire de ce qui arrive à ta chaudière !
    Que de souvenirs du coup qui remontent… Notre maison ds la Drôme à Crest mon enfance et notre chaudière capricieuse…. Les soirées d hiver sans chauffage les douches trop rapides… Bref COURAGE
    Et là je viens d’écouter ta mésaventure chez Pierre Hermé…. Quel dommage que parents mode d emploi n’existe plus…. À coup sûr on tenait là LE sketch
    BONNE SOIREE

    Répondre
  31. Manue a dit…

    La douche froide … juste ciel c’est impossible… même souci , j’ai trouvé LA solution il y a 2 ans, une carte piscine, qui débite à la minute… juste pr aller prendre sa douche….

    Répondre
  32. Suzanne a dit…

    Chaudière en rade 3 semaines en plein mois de janvier il y a quelques années.
    Réparateur hilare « des chaudières comme ça il doit en rester 5 sur Paris. Autant vous dire que pour les pièces détachées c’est pas gagné »
    En attendant ni chauffage ni eau chaude et un enfant de 4 ans à la maison.
    Douche éco (nomique et logique) : mélange eau chauffée à la bouilloire et eau froide. Pour le reste couche de vêtements sur couche de vêtements et tu réfléchis à 2 fois avant d’aller aux toilettes : « est ce que j’ai vraiment envie de risquer une partie de la peau de mes fesses sur la lunette glaciale ? »
    Et au bout de 8 jours j’ai craqué et je suis allée avec mon fils sous le bras chez mon beau frère en vacances en Ile de France. Chez nous, il faisait plus froid que dehors.

    De Fabcaro j’ai beaucoup aimé Et si l’amour c’était aimer, moins l’album suivant mais je suis intriguée par ce roman, il est fort possible que je me plie à tes ordres…
    Sinon si tu veux venir te laver chez moi, tu es bienvenue !

    Répondre
  33. marie christine a dit…

    courage pour la loi des séries et je croise les doigts pour ta chaudière
    merci pour le conseil lecture, je vais aller chez mon libraire de ce pas 🙂

    Répondre
  34. ln22 a dit…

    ça me rappelle les travaux de la salle de bains en plein hiver avec un fiston de 4 ans qui en profite pour se casser le fémur. Tu me diras, il était platré jusqu’à la taille donc de toute façon ni douche, ni bain pour mui. Bref, la toilette du matin était glacée et le soir on allait à la capitainerie (et oui la chance d’habiter dans une petite ville équipée d’un port de plaisance) pour aller prendre des douches. C’était joyeux finalement, comme des marins à terre. La douche était chaude mais pas trop les sanitaires. fallait remonter vite fait se sécher les cheveux à la maison. ET sinon, oui, la piscine ets es douches (et son sauna/hamman) peut en sauver plus d’une/plus d’un de la séparation du corps et de l’esprit !
    Je cours écouter le podcast. Et merci pour le titre du ivre. J’avais adoré zai zai zai.

    Répondre
  35. Cassoco a dit…

    Héhé, on a connu ça l’an dernier, évidemment pile poil quand il a neigé puis fait au plus froid. Dur sur le coup, de bons souvenirs ensuite comme ce jour où ma meilleure amie est venue et où nous avions déménagé le canapé quasi collé devant la cheminée, sorti tous les plaids/couettes et autres trucs un peu chaud et où nous avons papoté comme 2 ados toute la nuit sous nos couches de pulls, couettes et avec les gants (et une bonne bouteille pour tenir le coup 😉
    La bonne option : le radiateur à pétrole, ça consomme assez peu et ça réchauffe une pièce bien et rapidement.
    Et pour les douches, aller squatter la salle de bains des voisins et/ou trouver la motivation pour aller à la piscine !
    Bon courage

    Répondre
  36. DOMINIQUE a dit…

    Je viens de t’écouter dire « oui » sur France Inter, et j’avoue que je me suis bien amusée ! On te retrouve tout entière, avec ce décalage sur toi-même qui fait ton si grand charme.
    Comme ils ont dit : ne change rien !

    Répondre
  37. nanou a dit…

    Bonjour, contente de vous lire de nouveau;
    Il y a quelques années, la chaudière de mes voisins de palier a refusé de produire de l’eau chaude en plein mois de février. Heureusement ils avaient du chauffage, car ils avaient un bébé de quelques mois qu’ils pouvaient laver dans une petite baignoire. Par contre, tous les soirs vers 21h, mon mari et moi nous installions devant la télé, ma voisine sonnait, entrait avec serviette, savon, se douchait, se lavait les cheveux,nous souhaitait une bonne nuit, retraversait le palier, et rebelote avec son mari. Cela a duré plusieurs jours le temps que la pièce arrive. Il est vrai que c’est facile à organiser quand il n’y a qu’un palier à traverser.
    Eh bien, quand ma machine à laver a rendu l’âme 2 jours avant notre départ en vacances, j’ai été ravie de pouvoir aller laver chez elle. Et au retour,nous avons pu tranquillement choisir la nouvelle machine, surtout que dans notre ville de banlieue, les laveries avaient fermé.
    A part celà, toutes les solutions données pour se laver chez soi sans eau chaude sont bien, mais le problème , c’est qu’il faut se déshabiller, puis se sécher dans le froid, Alors je vous souhaite bon courage.

    Répondre
  38. Sylvie a dit…

    ah Caroline, c’est rigolo (ou pas !) mais c’est pareil chez moi depuis 2 semaines… Ca a commencé par mon téléphone portable, puis le micro ondes a grésillé bizarrement et fait quelques éclairs à l’intérieur, très mauvais ça (il avait plus de 10ans) et pour finir le weekend dernier un ordinateur acheté il y a seulement 2 ans 1/2. Bon, OK il était pas top, mon fils m’a fait remarqué que j’aurais mieux fait de le consulter avant de me lancer mais il était tellement joli, un bleu pétant, que je n’avais pas résisté, sauf qu’après quelques mois et une utilisation plus intensive liée à une modification d’activité il n’avait pas assez de puissance pour faire les mises à jour et tout s’est bloqué !!!!
    Bref la poisse pour moi aussi mais au moins j’ai de l’eau bien chaude et du chauffage… Courage !

    Répondre
  39. JeSuisUnWombat a dit…

    Quelle joie de voir apparaître en photo ce matin « le discours » de Fabrice Caro AKA pour les fans de BD Fabcaro. « Le discours » est mon absolu coup de coeur pour cette fin d’année non seulement pour les bruyants éclats de rire qu’il m’arrache mais aussi pour la finesse de son regard et la douce mélancolie qui se traîne de page en page et qui de temps en temps vient te serrer le coeur…
    Du coup, après l’avoir fini je me suis jetée sur ses BD (steak it easy, Zaï,zaï,zaï,zaï, et si l’amour c’était d’aimer, et (oh mon dieu quelle poilade !) moins qu’hier plus que demain) et après avoir ri à en perdre le souffle j’ai décidé de quitter mon mari et mon chaton et d’épouser ce type absolument époustoufiflant. Il va être en-chan-té de mon projet je suis sûre. Bref lisez Fabcaro !

    Répondre
  40. Nathalie a dit…

    J’ai vécu la même histoire avec ma chaudière il y a quelques années, avec aussi 5 jours d’attente pour la pièce, mais par chance on a des gentils voisins chez qui ont allait se doucher. Et on leur a rendu la pareille lorsque c’est leur chaudière qui a rendu l’âme.
    Je note le titre de ce livre, mais côté talent, tu n’en manques pas. J’étais pliée de rire, comme visiblement tout le studio de France Inter, quand j’ai cru te reconnaître dans la Caroline qui a apporté son témoignage dans l’émission d’Ali Rebeihi vendredi dernier. Je crois pouvoir affirmer que tu sais bien raconter des histoires.

    Répondre
  41. Lor a dit…

    Super! merci pour le conseil du bouquin! j’avais adoré certaines de ses bd, et notamment Zaï Zaï, etc.
    Je vais mettre celà sur la liste du père noël.
    et tout ma compassion, mon empahie, ma comprehension, ma chaleur, pour cette histoire de chaudière………….
    Mais effectivement, ça raffermit les chairs, parait-il.
    a suvire, donc!
    bonne soirée! 🙂

    Répondre

Laisser une réponse à Daphné

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>