10 bonnes raison d’être grosse

Lily

Ok, le titre est volontairement racoleur, que veux-tu, c'est mon nouveau chez moi, j'imagine. Il n'empêche que l'idée de ce billet est venu récemment d'une conversation avec deux copines.

Jolies les copines.

Je t'ai déjà dit à quel point mes copines sont belles ? Non sans rire, j'ai TOUJOURS eu des copines canon. Ne me demande pas pourquoi, c'est pas que je les cherche particulièrement, mais voilà, dans mon groupe de copines je suis la seule par exemple à avoir les cuisses qui frottent en été.

Il n'empêche que mes copines qui viennent d'avoir 36 ans – en plus elles sont plus jeunes les hyènes – s'épanchaient sur le coup de vieux qu'elle venaient de se prendre même qu'en plus la grossesse, merci du cadeau. Je les regardais et je me disais que premièrement n'importe quoi l'autre, même pas elles ont vieilli. Et que deuxièmement, l'avantage d'avoir toujours eu conscience de ne pas être un prix de Diane c'est que très franchement, je n'ai jamais été paniquée à l'idée de voir ma beauté se flétrir.

Limite je m'aime mieux aujourd'hui qu'il y a vingt ans.

Non, pas limite en fait.

Bon, en vrai je m'aimais mieux y'a deux ans parce que là, tout de même, va falloir y aller mollo sur les granola.

Bref, du coup j'ai eu l'idée de faire la liste des avantages d'être grosse.

J'en ai trouvé dix.

1 – Quand tu as toujours été grosse, donc, tu ne redoutes pas l'affaissement des chairs à 40 ans. Vu qu'elles ont déjà dégringolé depuis un bail, les chairs.

2 – Quand tu es assise par terre ou sur un banc bien dur, tu n'as pas mal au fondement à cause des os de tes fesses. D'ailleurs jusqu'à ce qu'une bonne amie s'en plaigne tu IGNORAIS qu'il y avait des os à cet endroit là.

3 – Parfois dans le bus tu peux profiter d'une place assise laissée généreusement par une vieille dame paraplégique. Passée l'humiliation, bonjour le confort.

4 – Les enfants te trouvent moelleuse. Et ils adorent faire la sieste sur toi vu que tu es un oreiller vivant.

5 – Tu ne te fais pas harceler par tous les dragueurs à la petite semaine dans la rue. Juste par les vieux et les alcoolos. Qui parfois ont l'élégance de te lancer un "Surtout ne change pas, t'es belle avec tes bourrelets", de préférence quand tu es accompagnée. Merci.

6 – En cas de grosse bourrasque, tu as moins de risques de t'envoler que tes copines taille 0.

7 – A table les gens te servent instinctivement des plus grosses parts parce que ça se voit que tu aimes ça. Alors que la plupart du temps tu es au régime, comme toute ronde qui se respecte.

8 – Quand tu as une promotion, personne ne te soupçonne d'avoir couché pour. En plus, si ça se trouve, si.

9 – Quand tu es enceinte, les gens te trouvent superbe et t'assurent que tu n'as presque rien pris alors que si. Et une fois que tu as accouché, tout le monde s'étonne que tu aies déjà tout perdu, alors que non.

Ouais je sais y'en a que neuf. Et la n° 6, bon, voilà quoi.

Ah si, une autre: tu dépenses moins de fric que tes copines bombasses chez Zadig et truc ou Comptoir des chiffoniers. Et jamais tu donnes un radis à Maje, Sandro et cie vu que même leurs foulards ils ont l'air trop petits.

Edit: J'avais bien aimé ce livre, même si sur la fin, c'est un peu tiré par les cheveux. Certains passages sont malgré tout fulgurants. Et puis quelle couverture, n'est-ce pas ?

82 comments sur “10 bonnes raison d’être grosse”

  1. Virginie_de_B'lore a dit…

    Y’en a une 11ème : quand tu t’assumes en tant que ronde, tu n’emmerdes personne avec des régimes à la con, et ne mets personne mal à l’aise au resto parce que tu ne bouffes rien ni ne touche à l’apéro ! (et personne ne te soupçonne de te faire vomir juste après)

    Répondre
  2. Missgavotte a dit…

    Moi aussi je me sens mieux qu’à 20 ans. La sagesse peut-être ? un certain recul ? savoir qu’on a plu et qu’on plaît encore ? plus rien à (se) prouver ?

    Dans mon entourage, une quinquagénaire me dit qu’elle se sent de mieux en mieux ! j’ai hâte ! 😉

    Répondre
  3. sissie a dit…

    C’est vrai qu’avec la quarantaine, les enfants qui grandissent, on commence à ressentir une certaine « zenitude » qui fait que ma foi on se sent bien mieux qu’il y a dix ans, on relativise beaucoup les chôses.
    On vit la vie pleinement, on profite plus au jour le jour en essayant de banir la phrase : « si j’avais su… »
    ma fille a 19 ans, commence peu à peu à prendre un peu d’indépendance, sortir avec son copain, être moins présente à la maison et au lieu de me morfondre j’ai choisi de profiter justement de ces moments de liberté retrouvée pour enfin m’occuper un peu de moi, chôse que je ne faisais plus quand elle était petite. Je vais fêter en fin de semaine mes 43 et moi aussi j’avoue être beaucoup mieux dans ma peau.

    Répondre
  4. sissie a dit…

    Caro, juste une petite question technique.
    la taille des caractères est bizarrement plus petite que sur l’ancien blog dans les commentaires et d’une couleur qui ressort assez mal sur le blanc, est-ce un mauvais réglage de mon ordi ou c’est tout à fait normal? je ne suis pas très experte j’avoue. J’ai du agrandir le niveau de zoom ce matin pour ne pas me fatiguer les yeux.

    Répondre
  5. une ronde aussi a dit…

    Pour moi, un des avantages d’être ronde, c’est d’avoir tapé « ronde » sur google un jour de big désespoir. Et là, la découverte de « pensées de ronde ».
    j’ai passé un week end à lire tous les articles, rire, émotion, solidarité…. j’ai adoré et j’adore toujours.

    bonne journée à tous et toutes, je vous aime.

    Moi aussi dans mon groupe de copine je suis la seule à avoir les cuisses qui se touchent, mais je suis la seule aussi pour qui le soutif est d’utilité publique, … et ouaih !

    Répondre
  6. Valérie de haute Savoie a dit…

    Alors que je faisais mon énième régime, l’hyperprotéiné pour tester, le médecin, alors que je venais de perdre au moins 15 kilos, m’avait demandé si je remarquais une différence, et j’avais répondu « oui, j’ai mal aux fesses lorsque je m’assieds ! » A son air stupéfait, effaré, méprisant, j’avais compris qu’une fois de plus j’avais tout faux 😉 Ton numéro 2 m’y a fait penser et rire, parce que depuis bien évidemment j’ai arrêté ce fameux régime et je n’ai plus du tout mal en m’asseyant sur mes fesses confortables.

    Répondre
  7. Oliviachanteuse a dit…

    Au bout des moments,quand tu t’es pris quelques coups durs dans la vie,tu te rends compte que tout ça c’est dérisoire!
    Que tes copines super minces elles sont blindées de cholestérol,diabète etc…vu qu’elles ont bouffé n’importe nawak dans leur jeunesse.Qu’elles sont désespérées à leur première vergeture alors que toi ça fait belle lurette que tu t’y es habituée et fait non négligeable:tu es moins marquée par les rides que les minces!!!!

    Répondre
  8. Cathrine de Norvege a dit…

    Merci 🙂
    Apres avoir entendu suivante conversation entre ma fille et ma belle-mere (perfide)(42kg toute mouillee), je sousscris au no 4:
    BM: il ne faudra plus que tu manges autant de chocolat, ma cherie, tu vas etre grosse quand tu seras grande!
    F:comme maman!
    BM: Eu…Non…plus grosse que maman…
    F: Parce que Maman, elle est BELLE! Et je serai comme elle. Elle mange une peu de chocolat aussi.
    BM: (Clouee sur place) Euh….

    Aussi, Felicitations pour la nouvelle page: J’aime beaucoup le layout – surtout les photos des rubriques.

    Répondre
  9. zaza a dit…

    j’adore !
    j’adhère !

    tu me fais bien rire, caro je t’aime !!!!

    Et moi aussi j’ai des copines canons ! des pures bombasses !!!

    mais je les aime mes cops !

    bises ensoleillées des mers du sud

    Répondre
  10. patounettechatte a dit…

    Tout à fait juste !!!! Ne pas avoir était un prix de diane dés le départ, c’est trop bon !!!! Plus les années passent et mieux je me porte !!!! C’est extraordinaire, je me sent bien et mes complexes se sont fait la malle………

    Répondre
  11. Marionnette a dit…

    Hu Hu Hu ! je plussoie la 1 ! Et j’ajoute « après ta première grossesse, tu ne te tapes pas la tête contre les murs d’avoir perdu ta sangle abdominale, puisque ton bidou a toujours été mou ».
    Et c’est vrai que nous les « rondes » (OK, moi non plus je ne suis pas une vraie grosse mais je l’ai longtemps été dans ma tête) on s’aime souvent mieux après 30 ans qu’à 20, lorsque les bêtes préjugés de la jeunesse se sont éloignés. Ceci dit, les filles minces s’aiment-elles à 20 ans ?

    Répondre
  12. souslesmots a dit…

    Je n’ai pas eu le temps hier de passer, et donc de te féliciter pour ton nouveau salon 🙂 J’adore la bannière, toute simple, épurée mais évidente..surtout quand on connait la photo d’origine..

    Petite question les encadrés bleu c’est typepad ou tu peux modifier ? C’est un peu strict je trouve rapport à la douceur du reste, mais rien de rédhibitoire non plus !

    C’est amusant de se rappeler les débuts l’évolution depuis canalblog, puis mabulle et ici..

    des bises 🙂

    Répondre
  13. Cetroinzust a dit…

    Autres avantages, à part le « moins de rides » déjà cité :
    -moelleux imbattable et très réconfortant. Comme en plus je suis (très) grande, les copines (et copains) malheureux adorent venir se blottir contre moi, ils et elles se retrouvent en général la tête contre mes seins et ça doit être follement rassurant vu qu’ils et elles en réclament régulièrement…
    -pas de risque d’assommer le cher et tendre d’un coup d’os, on ne les sent pas,
    -on a des décolletés saisissants et on en profite,
    -on ne rentre pas dans le moule imposé et c’est une excellente chose même si ce n’est pas toujours simple,
    -on discute chez Caro et on s’y sent bien
    et j’en oublie mais j’y reviendrai sans doute dans la journée…
    Bonne journée !

    Répondre
  14. Nulle en Pseudos a dit…

    Pour moi le plus gros avantage, à part la potentiellement spectaculaire paire de loches, c’est que les rondes ont les meilleurs hommes. C’est scientifiquement prouvé. Regarde par exemple au hasard, l’Homme, Darling, et j’en oublie. Ben voilà. Imparable. C-Q-F-D.

    Puis la cuisse qui frotte c’est total Printemps-été 2012.

    Répondre
  15. zézé a dit…

    T’en veux un 10?
    Mon gros (qui ne l’est mêm pas) mangeait à côté d’un voisin. Un peu allumé par l’apéro local, il n’arrêtait pas de tout le repas à s’interroger sur le fait que ce nabot de voisin paraissait 15cm de plus sur la chaise à côté de lui! Et de comparer les chaises, et de le soupçonner de s’être fourrer le bottin sous le cul… Après un délire de tout le repas, je l’ai éclairé en lui soufflant l’idée que vu qu’il était bien rond (notre voisin, et lui aussi remarque!) il devait avoir le cul compensé du coup!
    Depuis c’est moi qui le domine, à chaises égales, ce qui nous fait toujours autant rire!
    N°10:
    Non seulement tu n’as pas mal au cul quand tu t’y assois dessus, mais en plus tu toises un peu la tablée du haut de ton royal séant!
    Il me manquait les 9 autres Caro, MERCI!!!zézé

    Répondre
  16. emmanuelle h a dit…

    quand on a été ronde, même si on ne l’est plus trop, on le reste toute sa vie….et ces 10 inconvénients ou avantages dont tu parles, on les a dans la tête, quoi qu’on fasse….
    il y a de fortes chances pour qu’un immense paquet de nénettes, même taille 38, se reconnaissent dans tes propos, sister !!!

    alors oui, je suis entièrement d’accord !

    et tu peux rajouter entre autres ds ta liste que les hommes n’aiment pas les squelettes ambulants…

    Répondre
  17. mamzelle carnetO a dit…

    Ah, c’est beau ici ! La pendaison de crémaillère est déjà passée ?

    j’adore cette couverture, mais… Pourquoi pourquoi pourquoi a-t-elle une sucette à la main ? Pourquoi on associe toujours grosse et nourriture ? Elle ne pouvait pas souffler sur un pissenlit ? Même position, et plus adéquat à mon sens 😉

    Répondre
  18. Mamanlivier a dit…

    Être ronde, c’est aussi avoir plus de chance de se faire remarquer pour autre chose que son physique. L’humour, la gentillesse, l’intelligence, la créativité, les compétences professionnelles… Toutes ces choses qui se périment beaucoup moins vite qu’une taille de guêpe.

    Répondre
  19. Alizée a dit…

    @Catherine de Norvège: trop bon !!!
    Et sinon le n°4 est trop trop vrai, j’ai toujours adoré me lover dans les bras (et entre les gros nénés) de ma môman si moelleuse! (et si peu ridée!)
    Cetroinzust et NSP vous avez absolument raison!

    Félicitations Caro pour ton nouveau blog!

    Répondre
  20. venise a dit…

    malgré toutes ces bonnes raisons, je crois que j’aimerais bien vivre au moins une journée dans la peau d’une mince pour savoir si c’est réellement aussi bien que ce dont je rêve…

    Répondre
  21. emmanuelle h a dit…

    @ venise……j’ai été ronde, je ne le suis plus, mais c’est pas forcément le rêve : primo, je ne m’envisage que ronde, c’est imprimé à vie dans ma tête et ma représentation de moi même, deuxio, on vit dans une forme d’esclavage permanent, tributaire de sa balance….c’est aussi le régime perpétuel…
    je me censure pour des fringues qui m’iraient sans doute, juste parce que je n’ai pas compris que j’avais perdu 15 kg ….même depuis plus de 13 ans….
    en fin de compte, c’est tjrs la même histoire d’acceptation de soi.
    pas forcément de quoi rêver, non ?

    Répondre
  22. Caroline a dit…

    Je vous lis et je suis très touchée notamment par les témoignages de rondes qui ne le sont plus. Emmanuelle, pour avoir été mince une ou deux fois dans ma vie, je confirme ce que tu écris…

    Répondre
  23. funambuline a dit…

    Après avoir lu ton billet, je me suis dit que forcément, il y en a d’autres des raisons « pour ».

    J’en ai déjà trouvé une : beaucoup moins de rides que les visages très fins !
    Une autre : de la cellulite beaucoup moins disgracieuse (sur une maigre c’est abominable comme ça se voit beaucoup plus)

    Répondre
  24. BB from Nice, comme Brice a dit…

    1996 : histoire d’amour terrible et merveilleuse à la fois. La douleur a été à la hauteur du bonheur : l’Everest ! Cinq ans pour m’en remettre, et encore, jamais complètement. Moins 28 kg en six mois mais je n’ai JAMAIS vu la différence dans mon miroir. Il n’y a QUE SUR LES PHOTOS que je pouvais le vérifier.
    Depuis, la vie et son exact opposé sont passés par là, les kilos sont revenus, la quarantaine et des poussières m’ont accordé un peu de philosophie et une certaine lucidité, mais rien n’a jamais apaisé le regard que je porte sur mon reflet : toute ma vie j’aurai rêvé d’être une autre… physiquement.

    Je suis contente de vous suivre dans votre nouveau chez-vous. Vous avez fait du beau travail ! Je vous y souhaite de longues heures de bonheur. Amicalement.

    Répondre
  25. Marionnette a dit…

    Pour Emmanuelle : moi aussi j’ai longtemps censuré des fringues comme les jupes pas-jusque-par-terre et les débardeurs. Mais j’ai décidé (cette année, en fait) que zut, à 31 ans, je pouvais bien m’habiller autrement qu’à 17.
    Essaie les vêtements, juste pour voir, tu pourrais avoir des surprises…

    Répondre
  26. Geri de Nice a dit…

    Mention spéciale pour la 5 et la 9, je pleure de rire.
    Je suis moi-même une ancienne ronde depuis peu qui ne sais plus trop où se situer.
    Mais le coup des grossesses, je plussoie à donf !!

    Maintenant je ne suis ni grosse ni mince, bien moelleuse et pas ferme pour un sou malgré le sport que je m’envoie 4 fois par semaine dont 3 à contre-coeur, et surtout, surtout, un peu de cellulite et beaucoup de vergetures. Ca fait envie hein ???

    Répondre
  27. mebahel a dit…

    C’est amusant: vous dites ‘moelleuse’, moi je dis ‘pneumatique’.
    Mes chats qui sont des chattes d’ailleurs, mais c’est dur de dire: là je caresse ma chatte numéro 1, me le prouvent tous les jours; sauf que quand la griffe passe je n’éclate pas (ce qui pourrait être fun en fait).
    Sinon à 20 ans j’étais standard, plutôt pas mal, mais tellement atrocement mal dans ma tête que je ne revivrais ma jeunesse pour rien au monde.
    En revanche si cette truie de mère nature pouvait me rendre le corps de l’époque, ou bien celui, un peu plus tardif de quand je dansais du funk (sur du michael, hé oui, je colle à l’actu là) je lui en saurais gré.
    Curieusement, de mon gré, elle s’en fout, je me demande bien pourquoi, faudrait qu’on se fixe un rv, elle et moi, et qu’on discute le bout de gras.
    Heu.Enfin voilà 🙂
    Comme qqune l’a dit plus haut: je n’assume pas.. enfin disons du moins pas tous les jours, pas dans toutes les situations.
    Mais le nombre de ces situations s’agrandit 🙂
    Le pbme c’est que l’aspect pneumatique aussi.
    Rien n’est parfait.

    Répondre
  28. menelle a dit…

    Bonjour, sympa votre nouveau blog !
    Mes genoux craquent et ma hanche droite crie au-secours, 10 kilos en trop depuis 10 ans c’est pas énorme et pourtant ça pèse sur les os ! Alors votre liste me fait sourire mais être ronde ou mince… un jour il faut choisir et pas uniquement pour rentrer dans du 38 et faire la belle sur la plage, juste pour rester debout et en bonne santé.
    Bon en même temps je ne voudrai pas plomber l’ambiance…

    Répondre
  29. Flannie a dit…

    Rien que le 4e point me donne envie d’attendre un peu pour virer un peu de poids de certains endroits chez moi… J’aime trop quand mes loulous se couchent sur moi 😉

    Bravo pour ton nouveau chez toi ! Il est très accueillant !

    Répondre
  30. Ninie, ronde de Normandie a dit…

    J’adore ton blog, il me met toujours de bonne humeur. Moi aussi, mes copines osnt des bombasses, parmi lesquelles je suis la seule à être grosse. La seule à avoir les cuisses qui se touchent comme tu dis. Em même temps, elles m’envient toutes ma poitrine opulente. On se console avec ce qu’on peut hein…

    Bref, merci de tous les bons moments que tu me fais passer.

    Répondre
  31. Mlle Jones a dit…

    Je suis plutôt dans le genre moelleuse avec des fesses aussi confortables qu’un bon gros fauteuil, j’ai les cuisses qui frottent, j’ai la vingtaine (bien entamée, d’accord) et même si j’ai parfois quelques petits complexes, je me sens bien.
    Etre une bombasse, c’est un état d’esprit! On peut parfaitement plaire et se sentir séduisante au-delà du 38!

    Répondre
  32. Katelig a dit…

    Bonjour! Et félicitations pour ce nouveau blog tout en douceur.
    C’est mon premier commentaire ici alors que j’en ai rédigé des dizaines dans ma tête depuis le tps que je te lis.
    Juste pour répondre à Menelle : Je suis désolée que tu aies des problèmes de santé qui soient liés à ton poids apparemment mais il me semble important de ne pas faire de généralités. Jamais je ne ferai l’apologie ne serait ce même que des rondeurs, moi qui rêverai de me débarasser de mes 15 kg en trop et de ne plus avoir les cuisses qui frottent.
    Et il est vrai que le surpoids peut accompagner une hypertension ou des pbs articulatoires mais ce n’est pas FORCEMENT une cause à effet.
    Je suis (trop) grosse et je suis en pleine santé et je suis aussi loin d’être la seule.
    Je refuse que l’on me considère comme le trou de la sécu à cause de mes capitons!
    Très fort pour un premier comm, complètement H.S!! 🙁
    Et j’aimerai bien comprendre aussi pourquoi la vie a fait que mes meilleures amies soient ttes des canons!

    Répondre
  33. Valérie a dit…

    Katelig, tout-à-fait d’accord avec toi! Ce n’est pas parce qu’on est ronde ou grosse qu’on est malade, au grand dam des toubibs parfois!
    Sinon en ce qui concerne les caractères plus foncés, oui, je trouve que c’est mieux ainsi.

    Répondre
  34. Missgavotte a dit…

    Pour les cuisses qui se touchent, il y a un produit miracle que j’avais découvert grâce à un blog : la crème NOK ! On peut mettre des jupes même quand ça frotte !
    Et faut pas croise, les cuisses peuvent frotter même en taille 38…

    Répondre
  35. Cetroinzust a dit…

    Concernant les copines canon, ça ne viendrait pas surtout qu’on les regarde avec un œil bien plus indulgent (et réaliste, sans doute) qu’on ne se regarde nous ? On les trouve donc superbes et on a l’impression de ressembler à une endive trop cuite à côté, flasque et sans saveur.
    Régulièrement, je demande à Cher&Tendre de me montrer des filles qui me ressemblent, dans la rue. Et régulièrement, je suis surprise de m’apercevoir que ces filles-là, je les trouve juste bien alors que dans mon miroir, je me classe plutôt dans la catégorie gironde (normal en habitant à Bordeaux…).
    Mlle Jones, je confirme, c’est un état d’esprit! Et puis, callipyge est un tellement joli mot qu’il est sympathique de pouvoir se l’approprier…

    Répondre
  36. Lady Elo a dit…

    Pareil pour les copines canon! Quand on sort, j’ai une impression de partie de bowling: elles les quilles élancées et moi la bonne grosse boule.
    Mais elles me complimentent sur mon esprit affuté et ça me va, parce que contrairement au corps, il ne s’émoussera pas de sitôt!
    Pour les cuisses qui frottent, j’ai un truc pas sexy pour deux sous, mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a: un vieux collant coupé au dessus du genou…

    Répondre
  37. Rondelette a dit…

    Flannie: non non, je t’assure! Join the club!

    Oué, moi aussi, qui suis complexée de naissance, je regarde mes anciennes photos avec quelque chose comme ‘Ah si jeunesse savait’ dans la tête… Mais mon regard a toujours fluctué, de toute façon, même il y a 5 ans, quand j’avais reperdu 10 kg et était mince à rentrer dans du 38 (et plutôt même 36 à la taille – pas aux cuisses!)… D’ailleurs, en essayant mon premier pantalon 38 depuis belle lurette, je m’étais dit que c’était le truc qui taillait grand – je pouvais même pas admettre la réalité!
    Et, comme le disait quelqu’une plus haut, c’est une photo qui m’a fait me dire: Wouaaah, je suis mince!
    En même temps, c’est la même chose avec 10 kg de plus à nouveau – selon le moment, les miroirs, ça passe plus ou moins… A part le paquet de cellulite sur chaque cuisse (+ les fesses) – je ne m’y habitue pas plus qu’à la discipline et au sport… :S
    Ouaiche, toute une vie à ne pas se plaire, c’est un peu fatiguant – heureusement qu’il y a autre chose à faire dans la vie!! 🙂
    NB: c’est mieux, les caractères plus foncés! 🙂

    Répondre
  38. Flannie a dit…

    Ah merci ! Je me sens un peu moins seule dans ma quête du pantalon « anti-râpage » 🙂 c’est rageant de trouver un pantalon confortable avec une coupe assez sexy et de devoir le mettre à la poubelle au bout de 3 mois pour l’avoir entièrement troué entre-cuisses 🙁

    Répondre
  39. Rondelette a dit…

    Flannie: voui, d’ailleurs, il a fallu ça pour que je sorte des aiguilles et du fil – je me suis mise à tenter de rattraper des coutures, moi, l’empotée du dé à coudre! J’ai aussi trouvé un truc ‘thermo-collant’, ou quelque chose comme ça, pour rapiécer mes jeans de l’intérieur (d’ailleurs, faut que je le retrouve, ayé, nouvelle alerte au lâchage intercuisse!)… Bon, celui où j’ai refait l’entrejambe, j’ai un peu l’impression de m’asseoir sur un bout de carton, m’enfin… Chui pas Crésus non plus, moi, madame (et je passe mon fric dans le chocolat, on peut pas tout faire)…

    Par contre, j’ai pas la ‘bonne raison numéro 2’, moi! Avec le fondement que je me trimballe, c’est un comble, mais j’ai trouvé moyen à l’adolescence de me ‘casser le c.l’ pour ainsi dire – ou plus exactement pour me retrouver avec le coccyx dans une position pas très catholique (super jouissif sur le moment), et donc tout mon molleton ne m’évite même pas les douleurs mal placées…

    Pffff!

    Répondre
  40. julie a dit…

    moi je suis de plus en plus sensible à ce qu’un écrivain a appellé « le syndrome de la belle femme vide »: ces filles si assurées que leur beauté suffit, qu’elles n’ont jamais eu besoin de developper autre chose, n’importe quelle autre qualité. ni l’humour, ni la moindre réflexion, même pas, parfois, le plus petit intérêt pour l’autre… ce qui les rend plus si belles que ça, au final. c’est caricatural mais la grosse, comme n’importe quelle fille qui n’entre pas dans les canons de la beauté officiels, évite forcément cet écueil. bien obligée de se démmerder pour plaire, attirer l’attention, convenir autrement!

    Répondre
  41. Véro la Bisontine a dit…

    Je rejoins la cohorte de celles qui, bien qu’ayant perdu du poids (parce que je me plaignais de surpoids, j’ai pris les bourrelets par les cornes), ne se sont pas vu plus jolies dans le miroir.

    Certes, les vetements flottaient plus (encore aurait-il fallu qu’ils flottent avant), et le poids affiché sur la balance me convenait bien, je ne m’y suis pas faite.

    J’ai, depuis, repris ces fameux kilos…et je me sens, ni mieux, ni moins bien…

    Cela dépend des jours, en fait.

    Comme quoi, même avec le poids « idéal », je ne me sentais pas « idéale » pour autant.

    Répondre
  42. Caroline a dit…

    menelle, j’ai peine à croire que 10 kilos de trop soient la cause de tous tes maux. Et crois moi je ne suis pas une pro-fat, moi aussi je préfèrerais bailler dans le 38 m’enfin voilà, la vie est ce qu’elle est. Maintenant, oui, il faut bien admettre que trop de kilos c’est moyen pour le corps. Mais je refuse moi aussi d’être considérée comme la cause du trou de la sécu. Les rondes sont assez stigmatisées pour qu’on les accuse en plus d’être responsable de la dette.

    Flannie, je ne compte plus les pantalons adorés que j’ai du jeter because bouloches à l’entrejambes dans un premier temps puis trou d’usure. Marrant, Balmain a pas pensé à faire des jeans bleach rapés à l’entrejambe. Chais pas pourquoi, ça semble moins sexy que les trous aux genoux…

    Répondre
  43. bribri75 a dit…

    J’ai adooooré ton article !
    Je te remercie de m’avoir fait rire avec tes (mes) rondeurs. Pourtant lorsque je me regarde cela ne me fait pas rire.
    Merci merci mille fois.
    XXX

    Répondre
  44. Elea a dit…

    Ah ah j’en ai plein des raisons, je ne peux pas m’empêcher de les énoncer 😉

    1. Tu ne craindras plus les réflexions de la potentielle belle-mère, vu que tu es rodée aux réflexions de TA PROPRE mère. A toi la zenitude à la Zazie.
    2.Quand par hasard tu perds un kilo, c’est tellement rare que c’en est quasi orgasmique. Limite, tu pourrais songer à acheter un jeu à la con, on sait jamais, c’est peut être ton jour de chance.
    3. Tu poses sur le monde un regard différent, parce que tu connais (pour l’avoir vécu au plus profond de ta rondeur)la véracité de l’adage  » ne pas trop critiquer de peur d’être à ton tour bien remise à ta place », ou un truc dans le genre.
    4. Les gens pensent toujours à acheter du Coca Light pour toi, parce qu’il est bien évident que tu ne BOIS jamais de vrai Coca, ou alors dans un moment de grosse dépression ténébreuse. Même pour te faire plaisir, ils songent au sirop de violette.
    5. Tu te retrouves à discuter avec des gens qui ont les mêmes problèmes que toi, et tu en viens à transcender Internet en un vecteur moderne de la communication spirituelle entre l’univers et ta petite personne boudinée. Surtout quand ça cause de cuisses qui se frottent, saletés, et qui s’échauffent sous le soleil du mois de juillet.
    6. Dans ta grande connaissance de la sape, tu sais ce qui ne te va pas, d’instinct, tel le chasseur devant sa proie. Les sirènes de la Mode, qui font, il faut bien le dire, souvent ressembler les nanas à des loutres sous LSD, ne t’attirent pas plus que ça, tu préfères te créer ton propre style, un truc qui te mettra en valeur.
    Et qui ne te fera donc pas ressembler à un phoque asthmatique.

    Ravie de te lire sur cette nouvelle plateforme.

    Répondre
  45. Rondelette a dit…

    Ah oui, la 4, ça me rappelle ce jour de l’an dans la belle-famille d’un cousin… Je suis assise sur le canapé, et l’une de ses nièces – 4 ans, regard noir effronté sous frange noire sur petit corps massif – vient se camper devant moi avec la grâce du bucheron en mission, tend ses mains potelées et braille: « Toi, t’as des grosses gougouttes! » tout en entreprenant un pétrissage vigoureux desdites gougouttes, sous l’oeil goguenard et les ricanements de la gent masculine…
    Après quoi son petit cousin blondinet chétif du même âge, qui a manifestement décidé d’emménager dans mes bras, entreprend de me rouler des pelles en me tenant la tête sauvagement pour que je ne lui échappe pas…
    C’est touchant, les enfants, quoique parfois un peu fruste…

    Répondre
  46. Denis a dit…

    La 3 ! J’adore.
    Surtout si la vieille dame est aveugle en plus.
    En plus d’être unijambiste.
    Si tu lui cires la pompe, elle te paiera ton ticket de transport avec joie.
    Mais tu lui rends la monnaie, hein.
    Tu gardes le sac mais pas la monnaie.
    On est pas des chiens quand même.

    Répondre
  47. Denis a dit…

    Naaaannnnn… J’déconnais.
    J’voulais même mettre qu’elle était manchot mais ça m’aurait coûté un bras !

    Bon ok, faut que j’me rattrape…

    Moi je vous kiffe pour votre « finesse »
    Je n’le dis pas à la « légère »
    Le « poids » des mots, de votre tendresse
    Y’a qu’à lire tous vos commentaires

    Oui je préfère les « ailés-faons »*
    Comme ma Leïla, mon aventure
    Plutôt que les maigres « cerveaux lents »
    J’vous aime comme le yaourt… nature. (mouarf)

    Et de l’Alsace à la « Gironde »
    Ou bien de « Grasse » au port de Brest
    On dit souvent sur pensées d’ronde
    Si tu n’fais pas l’poids, lâche du lest !

    *Juste pour le jeu de mots avec « cerfs-volants » 😉

    Répondre
  48. Lucie a dit…

    Encore une autre raison:
    Quand on est grosse, les autres croient qu’on est un peu rebelle, un peu du genre à refuser les diktats de la mode, voire même intelligente (ça donne des conversations du type « bonne vivante rebelle intelligente » versus « anorexique débile consommatrice »). Alors que bien souvent, nous aussi on l’aime la mode (mais on passe pour quelqu’un d’engagé)!

    Et puis une autre jolie raison:
    Quand on est grosse, on nous compare toujours aux tableaux de la Renaissance, de Rubens à La Vénus de Milo… Toute suite ça fait muse.

    Donc si je rassemble les deux, quand on est grosse on est une muse rebelle qu’en a dans la cervelle!

    Répondre
  49. Héllébore a dit…

    Il y a pas longtemps mon gyné ( j’ai accouché y a 10 mois) qui est pourtant un obsédé de la balance m’a dit: vous êtes une ronde faut arrêter de lutter contre l’impossible, essayer de pas grossir (70kg 1.70cm ), faite du sport et surtout gardez vos jolies formes…Et puis si ça plait à Monsieur et que vous êtes en bonne santé… Why not?
    Sur le cul la fille, en cinq minutes il avait balayé d’un revers de main mes complexes et mes doutes… L’entendre d’un étranger c’est salvateur au possible. Faut faire gaffe à sa santé mais à part ça passé 30 ans, des enfants, un mari aimant et des amis géniaux, si y avait la taille 36 se serait pas mal mais bon on l’a pas… tant pis, on fait avec et on va de l’avant non?

    Répondre
  50. Sekhmet a dit…

    Comme toujours ton blog est exceptionnel. Car je me retrouve à 100% … mes amies sont aussi toutes superbes, avec des corps à damner des saints.. moi je fais petite et boulotte au milieu… et pourtant je ne sais pas pourquoi mais je n’ai jamais eu de problème à être avec elles…

    Par contre pour certaines choses je dirais… t’as raison. Le soucis c’est que parfois ça mine le moral plus que de nous faire plaisir.

    Répondre
  51. lollipop a dit…

    Que lis – je ? Tes copines sont belles parce qu’elles n’ont pas les cuisses qui frottent en été ? Et depuis qd on n’est pas belle qd on est grosse ? Y’a pas que les fesses, les cuisses et le bide ds la vie : le visage c’est qd même un truc qui compte non ? les yeux, les cheveux, la peau douce, le port de tête. Et puis le poid en trop ne veut pas dire mal foutu ! Y’a des nanas minces qui sont moches à poil parce qu’elles sont hypers mal foutues et d’autres avec 20 kilos de trop qui sont d’une harmonie parfaite !!
    Le bel avantage d’être ronde tt de même est d’avoir moins de rides !!

    Répondre
  52. Caroline a dit…

    elea, ravie de te lire aussi 😉 et j’adore tes raisons, je trouve la première d’une vérité absolue !

    Denis, j’ai oublié de te le dire je crois, mais je t’aime 😉

    Répondre
  53. Caroline a dit…

    lollipop, me suis mal exprimée, tu as raison. Mes copines sont non seulement très bien foutues mais ont aussi des visages magnifiques 😉

    mais tu as raison, quand on est du genre ronde on a vite fait de penser que mince = canon…

    Julie, j’aime bien aussi ce que tu dis, je crois que j’en reparlerai de ça…

    Répondre
  54. poupie a dit…

    et sinon, pour les cuisses qui frottent, une recette miracle ? Je suis « confortable », ça fait rire les enfants avec qui je travaille, et j’aime bien, les enfants qui rigolent sans penser à mal…

    Répondre
  55. lily a dit…

    Mouais,on dirait que tu as confondu « 10 bonnes raisons d’être moche » et « 10 bonnes raisons d’être grosse »

    on fait malheureusement souvent l’amalgame entre ces 2 termes,c’est d’ailleurs ce qui n’aide pas les rondes,alors que non..

    Répondre
  56. la fée carabosse a dit…

    je suis tout a fait d accord avec toi Cetroinzust ! je decouvre ce blog et je suis toujours aussi « admirative » de voir comment ce sujet fait debat ! nous, les rondes … tout une histoire … et pourtant ? j’ai 40 ans, 1 m70 et 105 kilos sur ma balance ….. et des reflexions du genre « oui, MAIS tu as un beau visage …., oui MAIS tu es toujours super bien habillée …. » il faut arreter avec tout ca ! a 40 ans, je n ai plus rien a prouver, je n arrive pas a magrir certainement parce que je n’en ai pas envie et franchement mes copines NE SONT PAS TOUTS CANONS !!! j ‘ai une copine d’ailleurs qui a un corps superbe mais elle est tellmeent habillée memere que personne ne la voit, les compliments ne vont que pour ma pomme lorsqu’on est ensemble ! j’assumle mes kilos depuis pas tres logntemps je dois l’avouer, et , pour me rassurer quand je demande a mon philoumonmari « dis, moi, celle la , elle est + grosse ou – grosse que moi « , il dit toujours « bah largement moins ! » alors que franchement, je crois que je suis + grosse qu’elle !!!!!! alors maintenant, il faut arreter avec ca, oui les grosses peuvent etre jolies, sans MAIS !!!!!

    Répondre
  57. Mini doc a dit…

    « Que tes copines super minces elles sont blindées de
    cholestérol,diabète etc. »
    C’est l’accumulation de lipides (graisse abdominale favorisant une résistance à l’action de l’insuline) et la toxicité du sucre présent en trop grande abondance dans le sang qui favorise le diabète (type 2).
    Le diabète est donc l’apanage des obèses (et dans une moindre mesure des personnes en surpoids).

    Répondre
  58. Clem clem a dit…

    Il paraît que les femmes sont radieuse à 40 ans parce que justement elles n’ont plus rien à prouver, elles s’assument en toute liberté, elles sont plus épanouies, et encore sacrément canons!
    J’ai encore 17 ans à tenir :(…

    Répondre
  59. nathalie / toute ronde a dit…

    bonsoir chére belle ronde , merci pour ce bel article , je prend en copier les 10 bonnes raisons d’être grosse , trop bien !! merci beaucoup pour ce beau blog , je l’ajoute à mes sites préférés ok , bonne soirée et bonne continuation pour ton blog
    bisous d’amitié

    Répondre
  60. cat a dit…

    moi pareil , c’est le reflet d’un autre que j’aimerais voir .
    je ne reconnais ni ce visage qui m’observe , ni cette silhouette que je ne définis pas . qui suis je ?

    Répondre
  61. Marie a dit…

    J’étais en larmes… J’ai pris 40 kilos lors de ma dernière grossesse il y a 3 ans 1/2, et je me regardais dans le miroir : je ne me suis pas sentie belle…
    & le fait d’être aujourd’hui mamansolo de deux enfants en bas age + la solitude qui commence à se faire sentir, n’est pas pour aider…

    J’ai tapé deux mots sur mon clavier, et suis tombée sur ton site 🙂 & je souris… en + du fou rire en lisant les ‘règles’

    Mille mercis

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>