Seule maître à bord…

DSC_0079
Ce billet a été écrit des dizaines de fois. Dans ma tête. Ça me donnait du courage, je pensais, quand tu l'auras fait, parce qu'un jour tu le feras, tu auras la joie de l'annoncer, tu seras fière de toi.

Et puis maintenant que le pas est franchi, je ne sais pas par où commencer. Comme dirait Despé, c'est un texte qui pourrait n'avoir ni majuscule ni point final tant je viens, volontairement, de me propulser dans l'incertain.

Je ne sais donc par où commencer et je n'ai aucune idée de là où cela finira. Et étrangement, alors que j'ai eu peur – très très peur – avant, là je suis plutôt calme. Presque sereine (quand je ne suis pas complètement flippée, fumant clope sur clope et appelant tout ce que la terre compte d'amis pour leur demander si je n'ai pas eu tort).

Ce que j'ai fait ?

Mardi matin sur les coups de 11h, j'ai pris une grande inspiration. Je me suis avancée vers le bureau de mon rédacteur en chef et j'ai ouvert la porte. Je l'ai refermée derrière moi. Je l'ai regardé dans les yeux, j'ai essayé sans succès de calmer le tremblement de ma voix en regrettant intérieurement de n'avoir pas avalé au préalable un petit bêta bloquant (j'aimerais vous dire que j'étais "clean" volontairement, pour avoir la totale maîtrise de mon esprit, la vérité c'est que j'avais oublié le médoc à la maison). Je l'ai regardé, donc et la gorge étranglée, j'ai prononcé ces mots qui restaient bloqués dans ma bouche depuis maintenant deux ans.

"Je démissionne".

Pour certains d'entre vous, ce n'est peut-être pas grand chose, pour moi c'est l'équivalent d'un saut à l'élastique. Sans élastique. Ni filet.

Depuis que j'ai fini mes études, j'ai été la parfaite employée modèle, ne quittant un boulot que pour un autre CDI bien sécure. Je n'ai jamais vraiment eu à chercher du travail. Je n'ai pas énormément de mérite si ce n'est d'avoir su saisir les occasions qui se présentaient au moment où il fallait le faire. La contrepartie, c'est que sur les trois postes que j'ai occupés, seul le dernier m'a apporté une réelle satisfaction.

Pendant ces huit dernières années, j'ai appris le métier de journaliste, dans une agence de presse. J'ai fini par hériter d'un titre un peu ronflant, "rédactrice en chef adjointe", spécialisée dans les questions d'enseignement supérieur. Autant dire que j'étais sur les rails de la prospérité, quoi.

Seulement voilà, il y a cinq ans, j'ai créé ce blog, aspirant à écrire sur autre chose que l'autonomie des universités ou le programme erasmus. Non que ça ne m'intéresse pas, seulement j'avais en moi tous ces mots qui ne pouvaient pas vraiment cotoyer ceux de mes dépêches (Valérie Pécresse et mère nature la truie, il y avait comme un hyatus). J'ai créé ce blog, donc, pensant qu'au mieux dix personnes viendraient le lire. Sauf que les dix sont vite devenues cent, puis mille, puis… Puis beaucoup aujourd'hui. Parrallèlement, il y a eu les bouquins pour Hachette, écrits à l'arrache, le week-end ou le soir. Il y a eu aussi ce grand projet, qui a failli aboutir et qui a finalement connu quelques embuches, mais qui ne demande qu'à renaître de ses cendres encore chaudes. Il y a cette envie d'écrire de la fiction. Il y a des collaborations avec des journaux qui correspondent aujourd'hui bien mieux à mes aspirations et que je n'ai pas pu mettre en oeuvre parce qu'autant le reste ne me semblait pas contrevenir à mes engagements professionnels, autant écrire pour un autre support de presse ne me parraissait pas être très loyal.

Il y a deux ans, quand il a fallu revenir de congé maternité, j'ai eu l'impression qu'on m'amputait littéralement de mon bébé. J'ai failli appeler au boulot et leur dire que non, je ne pouvais pas, pardon, désolée, laissez moi partir. Le churros m'en a dissuadée, pensant, à juste titre, que ce n'était pas une bonne raison, que ça s'appelait de la fuite, qu'il fallait y retourner au moins un jour pour en être sûre. Alors j'ai fait taire cette voix qui me hurlait de rester avec Rose et j'ai mis entre parenthèse mes rêves d'indépendance. Mois après mois, j'ai repris du plaisir au boulot, mais ce n'était plus "ça".

La petite voix s'est fait entendre à nouveau, plus insistante, moins affective, plus sûre d'elle. Il n'était plus question de rester avec mon bébé, il n'était plus question de fuite. Elle me suggérait plutôt qu'il y avait d'autres horizons, que c'était risqué, certes, mais qu'il y avait peut-être une possibilité pour moi de vivre autrement, que si je ne tentais pas le coup, je le regretterais toujours, que si je ne me mettais pas à écrire ce livre qui sommeille en moi, j'aurais l'illusion pour toujours d'être un écrivain contrarié, alors que si ça se trouve j'en suis tout bonnement incapable, mais autant le savoir.

Au départ, c'était une sorte de rêve agréable, de pensée rassurante dans les moments compliqués avec certains de mes supérieurs. "Je m'en fous, un jour je vais partir, de toutes façons, vas-y, parle moi mal, tu le regretteras quand j'aurai mon goncourt, tu auras l'air super con quand je passerai chez Taddei". Je passe sur tous ces moments où j'ai vécu virtuellement mon pot de départ, avec mes chefs sanglotant après mon discours poignant (alors que je sais à peine ânonner trois mots devant une assemblée). Mais la pensée agréable est devenue ces derniers mois plus qu'obsédante. Pas une soirée entre amis sans évoquer le sujet, "est-ce que je me lance, tu crois, non, je ne pourrai jamais, la précarité, trois enfants, tout ça, mon niveau de vie, j'aime mon confort, mais je m'emmerde, tu as raison, il faut que je le fasse, mais pas tout de suite, le mois prochain, j'attends un peu, d'être vraiment sûre". Tous les soirs ou presque avec le churros, c'était aussi sur la table. Jusqu'à l'overdose, la nausée, le sentiment d'être perdue, entre deux gués, incapable de choisir, de décider.

Ce qui a fait pencher la balance mardi ?

Je ne saurais l'expliquer. Je me souviens qu'un jour, j'avais demandé conseil à AnneSo, qui venait de quitter son boulot pour se mettre en free lance. Elle m'avait répondu: "tu le feras quand tu sentiras qu'il n'y a pas d'autre issue, que c'est plus fort que toi".

Je crois que c'est ce qui s'est passé mardi. C'était plus fort que moi, plus fort que la peur des lendemains qui déchantent, plus fort que le principe de réalité, que ma phobie du chômage. Mardi, je me suis dit, si tu ne le fais pas aujourd'hui, tu ne le feras jamais. Tu n'aurais jamais plus de bonnes raisons pour prendre cette décision que tu n'en as ce matin. Et les raisons de ne pas le faire ne seront jamais moins nombreuses.

Aujourd'hui ou jamais.

Et ce "jamais" a sonné comme une condamnation à perpétuité. Alors je me suis levée, j'ai franchi la porte de ce bureau et j'ai prononcé ces mots.

Depuis, je suis pétrie de sentiments contradictoires, mais celui qui domine reste l'immense soulagement d'avoir pris une décision. Bonne, mauvaise, seul l'avenir me le dira. Certains voyants sont au vert et je ne veux prendre en considération que ceux-là. Maintenant que j'ai sauté, je n'ai pas d'autre choix que de croire que c'était la meilleure chose à faire…

Edit: Qu'on ne se méprenne pas, je n'ai pas démissionné pour vivre de mon blog. Je souhaite plus que tout pouvoir m'y consacrer plus qu'avant mais je ne veux pas qu'il devienne ma source de revenus principale. Il y aura, comme ce fut le cas ces derniers mois, des billets sponsorisés, mais pas plus qu'avant, tout au moins je l'espère. J'ai mis en route des collaborations dont je vous reparle très vite (une seule chose à la fois) et je vais partir en chasse de nouvelles.

Edit2: Je sais que ce genre de décision ne peut pas remporter l'adhésion de tous, qu'elle comporte son lot d'irrationnel et de déraisonnable. Mais je vous serais super reconnaissante de ne pas me l'asséner trop brutalement, je fais ma bravache mais je suis très très très perméable aux avis contraires. Or aujourd'hui, il est trop tard pour reculer !

Edit3: J'ai été longue et pas drôle, j'avais hésité entre ça et un minute par minute. Peut-être bien que je l'écrirai aussi, d'ailleurs. Mais il fallait que je couche tout ceci sur mon écran, pour le réaliser et le partager avec vous, dont le soutien m'a permis de mettre en oeuvre cette fucking résolution. Oser, quoi !

601 comments sur “Seule maître à bord…”

  1. Luna a dit…

    Bravo Caroline,
    On a toutes je crois cette envie un jour, de voler de ses propres ailes, et trop de mauvaises ou bonnes raisons de ne pas le faire. Souvent l’appréhension du vide.
    Alors bravo ma belle, et toutes mes ondes positives pour cette nouvelle vie, et avec ton talent et ta plume, je sais que tu vas réussir à faire ce tu désires.
    Bravo encore et je me permets de t’embrasser.

    Répondre
  2. proff a dit…

    Oh putain, elle l’a fait !!!

    T’as pas été vomir dans les toilettes après avoir dit les mots magiques à ton chef ? Moi, je crois que je l’aurais fait…

    Tu me fais penser à une amie, dont le mari qui s’est mis à compte il y a quelques années rame pour se faire payer, qui me dit que malgré le stress et les soucis actuels, il ne regrette absolument rien et qu’il est super heureux car fait ce qu’il avait envie de faire: je pense que c’est le secret du bonheur.

    Tu as bien fait : tu n’auras pas de regrets. En plus tu sais que tu as le soutien de toute la blogosphère, ce qui n’est pas rien.

    Courage !

    Répondre
  3. Nougatine a dit…

    Bravo Caro, tu as osé, je suis vraiment admirative car je sais comme il est difficile de la faire taire cette petite voix qui jours et nuits te casse les oreilles! ( et le reste d’ailleurs !)
    Ah ces choix! Et ces décisions qui allègent !
    Bon vent Caro, et chouette chouette, nous tes lectrices allons avoir plein de mots à déguster ! Je t’embrasse

    Répondre
  4. Missgavotte a dit…

    Admirative 🙂 c’est ce que je ressens lorsque je croise des gens qui osent. Je n’ai pas reçu cette éducation ; dans les années 85-90, on me disait encore « faut trouver une bonne boîte, (comprendre sécurité, pas ambition) où tu pourras rester, avoir une paye tous les mois). Alors les gens qui prennent des risques, qui osent vendre leurs confitures sur le marché, créer leurs vêtements et distributer via Internet, reprendre leurs études, ou écrire un livre, ben ça me scotche.

    Je te souhaite bonne chance Caro, très sincèrement. Profites !

    Répondre
  5. Kristilla a dit…

    Je t’admire Caro, je voudrais avoir ton courage et y arriver aussi…
    En fait, le courage de le refaire, parce que oui, je l’ai fait une fois, et pour tout un tas de raisons, il a fallu réaliser la démarche en sens inverse, demander à revenir, à reprendre ce boulot alimentaire que je ne supportais plus, que je ne supporte d’ailleurs toujours plus…
    Alors peut-être un jour, je recommencerai, pour à nouveau me sentir légère, me consacrer à ce que j’aime vraiment et n’est pour le moment qu’une trop petite partie de ma vie professionnelle.
    Bref, bravo à toi, éclate-toi, écris-nous de jolies choses qui nous vont nous faire rêver, rire, pleurer aussi!

    Répondre
  6. Cetroinzust a dit…

    Pas trop commente ces derniers temps, pas vraiment envie, pas tout a fait « dans le truc ».
    Mais aujourd’hui, pas moyen de rester silencieuse meme si je ne sais pas trop quoi te dire… mis a part que je suis super contente pour toi, pour vous cinq, que tu aies ose sauter un pas qui te paraissait tout a la fois vital et impossible. Il y aura des moments difficiles ces prochains mois, des questions sans reponse et des inquietudes mais aussi beaucoup de joie d’avoir effectivement ose, le plaisir de s’avouer que finalement, et malgre tout, « j’ai bien eu raison de le sauter, ce &%#$* de pas ».
    Les choix qui impliquent un changement de vie sont souvent delicats, surtout quand on n’est pas seul(e) dans la balance. Qu’il s’agisse de changer d’emploi, de pays ou que sais-je encore, c’est toujours super angoissant et enivrant a la fois au depart et d’autant plus quand ledit projet trottait en tete depuis un temps certain.
    Je te souhaite donc simplement le petit brin de chance qui fait parfois toute la difference ainsi que le petit bout de courage qu’il faudra aller puiser pour continuer a y croire meme dans les moments pas tres droles.

    Répondre
  7. Marielle a dit…

    waouh ! félicitations, bon courage, et puisque c’est la mode en ce moment, je te souhaite une excellente année 2011 !

    mon chéri s’est lui lancé en indépendant il y a un peu plus de deux ans, je suis maintenant la seule à avoir un bulletin de salaire et mais on ne regrette absolument rien.

    égoistement, tout ce que j’espère c’est que tu continueras à nous faire partager tout ça, j’ai hâte de lire tes nouvelles aventures !

    Répondre
  8. Patricia a dit…

    Alors là un mot et un seul BRAVO moi j’aurais jamais pu. Tout comme Missgavotte ça me scotche les gens qui font ça. Quitter un confort de vie,une existence ronronnante pour aller à l’aventure moi je ne peux qu’être admirative. L’inconscience (oui car il fat en avoir un peu pour faire ce que tu as fait) doublé du courage moi je dis chapeau bas madame!!!Et je sais de quoi je parle mon mari a tout quitté il y a 5 ans pour deveinr maraicher bio. Et malgré les difficultés il ne regrette rien!!

    Répondre
  9. kkarine11 a dit…

    Comment ça remporter l’adhésion ? Je pense que je n’ai pas à adhérer ou pas, c’est un choix difficile et la moindre des choses, c’est de t’encourager.
    C’est même carrément de mise.
    Bravo et bonne route !

    Répondre
  10. Caroline (une autre) a dit…

    Ben alors là, ça m’en bouche un coin.

    Mais une question me brule les lèvres, alors j’ose la poser : « voudrais-tu nous raconter la réaction de ton chef à cette annonce ? »

    Et une autre (tiens de bon matin…) : est-ce-que tu t’es sentie dans la peau de celui qui fait « au revoir au revoir président… » ? même si je suppose que tu n’avais pas sur la tête un masque de canard, ça « l’aurait pas fait » avec tes UGG aux pieds, de toute façon…

    En tout cas bravo pour avoir eu le courage de faire ce choix !
    Belle journée

    Répondre
  11. Valérie a dit…

    C’est courageux, quoi qu’à te lire il semblerait presque que tu n’aies pas eu le choix 😉 ce qui prouve que ce n’est pas une erreur, quelle que soit ta trajectoire future… Tu as maintenant le plus beau des cadeaux: du temps! Fais en bon usage!

    Répondre
  12. Danish Girl a dit…

    Ma chère Caro,

    Quel billet inspirant, quelle décision, tu te lances, bravo. Je trouve que le plus chouette dans ta décision c’est que tu as des projets, tu brules pour quelque chose, tu te rends compte de la chance que tu as! Moi je dis, go girl!

    Félicitations!

    Répondre
  13. Fofifonfec a dit…

    Trop souvent la flemme de commenter mais je te lis toujours assidûment, avec délectation… Mais alors là…
    Putain elle l’a fait !!!
    3 jours pour mettre en oeuvre ta bonne résolution de l’année… Waouh !
    Un grand BRAVO, un grand gros fucking « merdre » pour la suite.
    Mais j’ai confiance… 🙂
    <3
    YIIIIHHHAAAA

    Répondre
  14. katelig a dit…

    Wahou… Je suis scotchée. Euh felicitations alors ! Je ne sais pas si elles sont appropriées en fait, je transfère complètement mais j’imagine que ton quart d’heure de sérénité est suivi d’une demi heure d’angoisse mal de ventre. Je ne peux que te souhaiter d’inverser la tendance.
    Je suis super admirative et un peu envieuse aussi. Pour moi l’envie est là de plus en plus insistante mais l’angoisse de l’avenir est tellement forte que je vais au boulot tous les matins comme un petit soldat. Je pense que ta copine AnneSo a raison. Tu l’as fait quand tu as su que ce n’était plus supportable. Je ne sais pas si tu vas apprécier le terme mais je trouve ça super courageux, de faire taire ses angoisses et de se lancer.
    J’imagine aussi qu’entre la sérénité et la flippe totale, il y a aussi quelques moments de pure kiffe et ça c’est BON !!!

    Répondre
  15. Murphette a dit…

    Je suis fiere de toi, toi que je ne connais pas
    Et je ne peux pas m’empecher de croire que le travail sur soi commence avec monsieur z et la confiance en soi un peu gagnee et les epaules beaucoup moins lourdes de quelques kilos, ont joue un role dans ce pas franchi… Je suis fiere et un peu envieuse…

    Répondre
  16. cali21 a dit…

    bravo. bravo. bravo. bravo.
    et j’ajouterai : félicitations.

    Je suis provinciale, et j’espere que tu nous tiendras au courant de tes réalisations, afin qu’on puisse te suivre et participer à ta réussite. on te doit bien ça, vu le nombre de fois où tu nous fais rire, sourire, zermater…

    Répondre
  17. Emmanuelle la psy a dit…

    Je l’ai fait et jamais regrette. Jamais. Et j’ai tres très confiance en tes capacités !!!
    Et vivre de ce qu’on aime, même si c’est un peu moins confortable matériellement, c’est bcp plus confortable psychiquement.
    Plein de joie et… Des pépettes et des contrats !

    Répondre
  18. Geneviève a dit…

    Je ne vois pas comment on pourrait commenter ce choix de façon négative ? A quel titre ? De quel droit ?
    Je te dis BRAVO, je t’embrasse aussi parce que c’est courageux de faire des choix clairs.
    J’avais dit que je ne parlerais plus de ma petite vie perso mais tant pis… Cette année de bouleversements pour moi, de divorce, cette année où je quitte ma maison pour je ne sais pas où, j’aimerais avoir ton courage pour aller de l’avant, oser…
    Ca y est, je pleure…

    Répondre
  19. delphine a dit…

    Caroline,

    bienvenue dans le monde des indépendants. Ta vie va en être changée, c’est sûr, mais à partir de maintenant tout ce que tu entreprendras ne seront que tes choix, pas ceux des autres. Et cette liberté (même si arrêtons l’angélisme sur les indépendants, c’est souvent très dur) quel pied!
    Depuis 4 ans maintenant que j’ai crée ma boite, je me rends compte tous les jours que cette notion de choix est devenu primordiale dans la vie. Et les baisses de formes et les coups durs sont plus faciles à accepter parce que j’ai fait des choix et que je les assume pleinement.
    Longue vie d’indépendante à toi

    Répondre
  20. Nat a dit…

    Félicitations Caro!
    Je suis vraiment contente pour toi et j’espère que tes nouveaux horizons t’apporteront le meilleur!
    Je trouve ça terriblement courageux et je me réjouis d’avance de pouvoir lire ta prose plus souvent, ici et ailleurs.
    Des bises.

    Répondre
  21. Mayaserana - Fraise a dit…

    J’ai relu « Comme le fleuve qui coule » de Coelho il y a peu. Et ce qui m’en reste, c’est ce sentiment de devoir « trouver ma légende personnelle ». Pourquoi je suis sur terre? Pourquoi suivre le chemin tout tracé qu’on attend de moi ? Quelle sera ma contribution à la marche du monde ?

    Quitter un travail qui ne me convient pas pour faire ce que j’ai vraiment envie de faire. Pour le moment, je n’y arrive pas. Pourtant, je n’ai pas d’enfant. Ca ne concerne que moi. Ce matin, j’ai hésité pendant 30 minutes à me mettre en congé maladie, juste pour fuir, pour ne pas revoir mon c***ard de chef.

    Alors que toi tu aies osé, ça me réconforte. Vraiment bravo ! Et courage, ça ne sera pas facile tous les jours je pense, mais au moins tu vas réaliser ton rêve !

    Répondre
  22. silver a dit…

    Mais c’est formidable cette nouvelle !
    Peut-être la perspective de tes 40 ans qui arrivent (d’ici 1 an ou 2 ?) te donne cet élan, genre c’est maintenant ou jamais.
    Tu as tout ce qu’il faut pour réussir dans tes nouveaux projets et je te souhaite de tout coeur une réussite éclatante.

    Répondre
  23. DOMINIQUE a dit…

    Caroline, il fallait le faire.
    Il y a 5 ans j’ai décidé de quitter mon job (15 ans avec le même patron…) pour gérer avec mon mari sa (petite) entreprise. Je ne regrette rien, même si le boulot est totalement différent de ce que je faisais avant.
    Et je peux m’occuper de mon père.
    Ce n’est pas facile de renoncer à une feuille de paye, un boulot stable, bien sûr.
    Tu as une vocation, c’est merveilleux, tu as du talent. Donc, fonce sans regrets !!!

    Répondre
  24. AnneduSud a dit…

    Oh la la, mon coeur s’est arrêté comme le tien a dû s’arrêter face à ton chef j’imagine et ça me met les larmes aux yeux. Pour oser, c’est vraiment osé. Mais depuis le temps que tu en rêvais, c’est que ça devait vraiemnt se faire. Chapeau d’avoir plongé ainsi.
    Maintenant la route est ouverte devant toi et on est toutes derrière toi!

    Répondre
  25. venise a dit…

    bravo, j’admire , moi la peureuse, celle qui n’ose pas justement, et n’oserait jamais se lancer à tenter de réaliser ses rêves.
    Je suis sûre que tu as en toi tout ce qu’il faut pour que ta nouvelle vie soit réussie 🙂 et je serai là pour en suivre les étapes.
    Belle année 2011 à toi, Caro, une année qui ne sera pas comme les autres sans doute !
    bises douces du sud

    Répondre
  26. venise a dit…

    ne pleure pas, mon amie… ou je me mets à pleurer avec toi.
    2011 sera pour toi aussi synonyme de changements, tu vas aller de l’avant et rebondir, même si cela est douloureux

    Répondre
  27. totoche a dit…

    Bravo Caro ! Pas toujours évident ce genre de choix. Je l’ai fait aussi, ça n’a pas était simple tous les jours mais je suis satisfaite d’y être passée !

    Répondre
  28. fafine du 38 a dit…

    Juste : bravo !

    une fois de plus je t’admire, c’est souvent bien plus dur qu’on ne croit d’oser aller au bout de ses envies.
    alors maintenant, on va attendre !

    2011 va être une grande année

    Répondre
  29. Mélanie a dit…

    J’ai déjà eu ce courage il y a quelques années, et ça fait du bien de sentir qu’on prend son destin en main, au lieu de subir la conjoncture actuelle. Donc je suis de tout coeur avec toi, même si à l’heure actuelle j’ai souvent envie de le faire mais que je ne le fais pas, faute d’un contexte (et d’un état d’esprit, comme tu le soulignes) favorable.

    J’attends la suite des projets !
    (je suis désolée, je ne commente presque jamais, alors que je lis religieusement tous tes billets à leur sortie… j’espère continuer à te lire ailleurs en plus d’ici :))

    Répondre
  30. Carine_07 a dit…

    Félicitations d’avoir franchi le pas. Au moins, tu n’auras pas de regret (« si j’avais tenté… »). Tu sais aussi que tu pourras rapidement trouver un travail si cela se passe mal. Mais avec ta plume, je suis sûre que tu vas pouvoir en vivre. Pouvoir vivre de sa passion n’a pas de prix. Tu as eu raison. Tu seras plus zen.
    Bonne chance.

    Répondre
  31. marica a dit…

    Bravo j’ai failli le faire il y a 18 ou 19 ans, pourtant encouragée par mon ex mari qui me disait « on s’en sortira toujours », mais je ne l’ai pas fait par peur du risque. Tu l’as fait : bravo !
    De toute façon quelqu’un de charismatique comme toi ne pourra que rebondir de toute façon, j’en suis sûre.
    Au fait ils l’ont pris comment à ton futur ex boulot ?

    Répondre
  32. lorette a dit…

    Un an que je lis tes billets et que je me marre.Un an que je me dis : il faut que j’y aille de mon petit commentaire.Et puis , je n’ose pas.Pour moi aussi , parler en public (même virtuellement)est difficile.
    Mais là………….RESPECT.
    Que ce soit le bon choix ou pas , nul ne le sait.Mais p… , être maîtresse de son destin , ça n’a pas de prix.Avoir le contrôle et dire :non j’arrête parce que je ne m’y retrouve pas dans tout ça.
    L’admiration ne peut que me faire sortir de mon poste d’observatrice muette ce matin!
    Promis , si tu écris un bouquin , j’achète!!!

    Répondre
  33. sissie a dit…

    Ton ascension, on l’a vévu au fur et à mesure de tes posts, je l’ai perçue dès le pas initialement franchi chez le Dr Zermati où tu étais enfin prête. J ai comme l’impression que tout à découler de là.
    Une Caro mieux dans sa peau est apparue petit à petit.
    Désolée je dois abrèger il est l heure de me sauver au boulot,(difficile d écrire en qqs mots rapides) je voulais juste te féliciter et je rejoins les précédents avis ci-dessus. Bravo, encore Bravo.

    Répondre
  34. frederique a dit…

    Bravo , moi même je l’ai fait un moment dans ma vie ou il fallait c’etait vitale…..Et ouaou je me suis retrouvée , c’etait bon….
    Bravo encore je te souhaite de faire ce qu’il te plait et que ça marche!!!!

    Répondre
  35. mrsclooney a dit…

    je serais bien mal placée pour te dire quoi que ce soit de négatif.
    J’ai un peu fait comme toi, pas tout à fait, je suis devenue thérapeute et niveau salaire c’est plus tout à fait la même chose mais pas de regrets non plus, trop de belles choses me sont arrivées depuis.
    dis-toi une chose, tu viens, paradoxalement, de faire le plus dur.
    Prendre la décision
    Je vais pas te faire une séance à cette heure, j’ai cru comprendre que cétait pas trop ton truc, mais il y a cette phrase à laquelle je ne croyais pas trop, limite ça me gonflait grave, en commencant ma pratique, les mois passant et l’expérience arrivant, je suis obligée de reconnaitre que la plupart du temps, cela fonctionne si ton esprit peut le concevoir et que ton coeur y croit à fond, alors tu peux y arriver.
    Le cerveau a ses mystères…
    Sois dans l’action et n’ai pas peur de te casser la gueule et de recommencer …jusqu’à ce que cela fonctionne.
    aiiiie confiance petit scarabée!!
    Béa

    Répondre
  36. Clémousse a dit…

    Caro, je te lis tous les jours depuis… cinq ans! (j’en ai vingt, autant te dire que te lire a bien accompagné mon adolescence). Je commente très peu, mais devant le courage de ta décision et l’imminence d’un changement de vie qui va très probablement t’apporter énormément de bonheur, je me sens obligée de te féliciter!
    Alors bravo, et plein de baisers pour accompagner cette grande enjambée!

    Répondre
  37. Apo a dit…

    Félicitations Caro ! Je suis vraiment heureuse pour toi et aussi impressionnée et aussi jalouse, vivre de sa passion, tu vas avoir une super qualité de vie. Je n’ai absolument aucun doute quant à ton talent, tu vas y arriver et tu ne regretteras jamais ce choix, j’en suis certaine. Et puis franchement au pire il se passe quoi ? Ca ne marche pas comme tu veux et dans qq mois/années tu recherches du travail et l’expérience du churros a bien montré que ce n’était pas du tout la fin du monde.
    Donc vraiment bravo, mardi dernier tu as fait le plus dur, de loin. Bravo, bravo.

    Répondre
  38. DOMINIQUE a dit…

    Et le minute par minute ? Il me tarde.

    Geneviève, 2010 a été terrible, 2011 sera meilleur de toute façon. Et s’il y a encore quelques incertitudes, peut-être que ce sera beaucoup mieux que tu ne le crains.

    On ne pleure pas : ça creuse les rides, fait gonfler les paupières et ruine le maquillage.

    Répondre
  39. Tazounette a dit…

    Je crois que toutes celles qui te lisent ici régulièrement depuis tes débuts ou pas, on attendait secrètement ce moment où tu oserais enfin. Pas seulement par procuration, un peu sûrement pour celles qui aimeraient tout comme toi réussir un jour à vivre de leur plume… Mais pas seulement, non. Simplement parce que le talent, tu l’as, même si la confiance en soi est une denrée rare (Mère nature la truie, encore une fois ?) et que le doute, même s’il fait parfois avancer, fait aussi reculer, ou du moins laisse dans une position de latence et puis les peurs innombrables aussi, dont la sécurité est la principale résultante. Bref, tu ça pour dire chapeau bas, Madame. Et oui, je crois qu’on sera nombreuses ici, de celles qui participent quotidiennement ou plus épisodiquement, mais qui te suivent malgré tout en secret, silencieusement, qui seront là au rendez-vous, lorsque livre, en librairie portera haut les couleurs de ton nom.

    Bon courage pour la suite, et même si c’est difficile, je pense que c’est une belle route que tu as choisi.

    Répondre
  40. Caroline a dit…

    whooo, vous n’imaginez pas ma surprise ce matin quand j’ai vu tous ces commentaires. Et mon émotion en lisant votre confiance et votre enthousiasme. Je ne sais pas trop de quoi demain est fait, même si je suis déjà sur quelques projets tangibles, mais je sais au moins une chose, il y a, un peu partout, de bonnes personnes. Et vous en êtes, incontestablement. Merci, un grand merci. Et un coucou tout personnel à Danish Girl, amie de 20 ans, qui est si loin que ce blog est devenu un fil ténu qui nous permet de garder un tout petit contact.

    Geneviève, ne pleure pas ou je pleure.

    Merci à toutes les (ex) indépendantes, celles qui ont sauté le pas, pour leur petit mot encourageant, ça aide aussi. Je pense à Emmanuelle, Mrs Clooney, frederique… Je suis navrée de ne pouvoir répondre à chacune mais pour un mois encore je suis astreinte à des horaires. Je compte bien profiter ensuite de ma gestion personnelle du temps pour être plus présente sur ces pages.

    Répondre
  41. isa a dit…

    je pense aussi que c’est une forme de libération, même si je sais bien l’agitation qui peut s’en ressentir au niveau de tes neurones..chez nous c’est plutôt mon mari:le lendemain de mon accouchement, il est venu très sereinement m’annoncer(j’éais encore dans le potage après une anesthésie générale..) : chéri j’ai démissionné (service espaces verts dans une ville 35h il y a 21 ans), je me mets à mon compte; à la naissance du 2eme : gros investissements; à la naissance de la 3eme, il y a 13 ans, il a tout envoyé baladé pour s’installer définitivement en agriculture..du coup j’ai démissionné de mon emploi(banque) presque avec plaisir, grâce à lui, car avec l’orientation envisagée il était difficile de ne pas m’engager; même si on galère parfois, on ne regrette rien…d’ailleurs notre vie de famille s’est aussi »enrichie »; quand on est passionné il faut foncer…
    bravo…

    Répondre
  42. Béa la mal fagottée a dit…

    Félicitations !!!! La route sera peut-être longue (ou pas) mais ce qui compte, comme l’a rapporté hier une de tes commentatrices, ce n’est pas le but mais le chemin pour l’atteindre (enfin, je crois que je transforme un peu mais l’idée est que ta vie n’est pas uniquement constituée de buts mais de chemins à parcourir… whaouh, c’est pas clair !!!!)
    Bravo, ça me fait plaisir pour toi en tout cas, je n’aurais pas le même courage…

    Répondre
  43. AGATHA a dit…

    Depuis que je lis tes billets , une petite année , je me dis « pourquoi Caroline n’écrit-elle pas un vrai bouquin ,( pardon tu en as déjà écrit mais ce sont des petites chroniques , rigolotes sur des sujets actuels ) elle a tout , le style , l’humour , l’émotion « .
    Je l’ai même écrit il n’y a pas si longtemps dans un post , qu’on avait tous en nous un livre qui sommeille en nous mais que toi tu saurais l’écrire ( je reste modeste , je ne suis loin de là pas la seule et beauoup te connaissent bien mieux que moi ) .
    Alors bravo d’avoir eu ce courage . Cà doit être un choix bien difficile , mais c’est un choix à faire à ton âge ; moins de 40 ans , toute la vie davant toi , et la possibilite quoiqu’il arrive , vu ton parcours et ton expérience de rebondir ailleurs au cas zou !

    Donc bravo , l’avenir dira ce qui se passera , mais tu vis petit à petit plus sûre de toi ( merci Zermati) et faire ce qu’on aime ne peut être qu’un bon choix .

    Répondre
  44. Bertrand a dit…

    Bravo Caroline !

    Ton billet me conforte, car moi aussi, avant la fin du mois, je vais démissionner pour me mettre a mon propre compte.
    Célibataire (c-a-d avec un seul revenu), c’est aussi pour moi un gros risque que de tenter l’aventure, mais je pense avoir pesé les choses, convaincu les banques (et dieu sait qu’en ce moment, elles ne pretent pas si le projet n’est pas viable…), et désormais être pret a assumer le tout.
    Je ne redoute pas le jour ou je vais pousser la porte. Ma boite a été rachetée il y a peu par une personne que je connaissais depuis le lycée, et déja a l’internat, on se foutait sur la gueule :-D. Alors, je crains pas grand chose 20 ans plus tard…

    Je te souhaite toute la reussite dans cette aventure. Je pense qu’on se sent mieux une fois qu’on a décidé une fois dans sa vie, de faire ce dont on a vraiment envie…

    Moi j’attends la premiere journée de liberté avec impatience

    Bises
    Bertrand.

    Répondre
  45. Odile sans régime a dit…

    Bravo pour avoir osé prendre cette décision ! Après deux ans de réflexions intenses, on ne peut pas dire que ce soit sur un coup de tête, même s’il a fallu sauter le pas ! Bien que ce ne soit sans doute pas comparable car je n’ai pas la même situation familiale que toi, j’ai démissionné il y a peu, en grande partie pour un projet qui me tenait plus à coeur, parce que c’était maintenant ou jamais… alors ce que tu écris me parle d’autant plus aujourd’hui ! Bon voyage dans cette nouvelle aventure, reste confiante ! Et bonne année, qui commence bien !

    Répondre
  46. Zaz06 a dit…

    … Heu… je suis admirative!
    Quand je pense que je vis une véritable « tempête sous un crâne » depuis deux mois parce que j’ai demandé un simple changement de poste!
    J’ai ressenti alors ce que tu ressens, mélange de peur et d’intense soulagement: je l’avais fait! Depuis des années je me disais que j’allais « me casser de ce ce poste pourri  » et « qu’elles verraient bien quand je serais partie… » (mes « chefs » sont toutes des femmes…)
    Depuis, j’attends que ça se fasse, des carton pliés dans un coin de mon bureau, et des sacs-poubelle 100 litres das un tiroir… et je travaille comme jamais. Où l’orgueil va se nicher!
    Je suis persuadée que tu as pris la bonne décision. Tu as des ressources incroyables, tu vas t’en sortir, et même faire mieux que t’en sortir!
    Ton année 2011 est celle du grand changement. Bonne route!

    Répondre
  47. Nine back from USA a dit…

    Chapeau bas pour le courage de passer d’un statut salarié au free lance! De toute façon, même en CDI aujourd’hui, on peut toujours craindre pour le lendemain (se dit la fille qui malgré des horaires de boulot merdique l’empêche de voir ses enfants autant qu’elle le voudrait s’accroche à son bureau).

    Je te souhaite toute la réussite possible pour tes nouveaux projets. Et égoïstement que ton choix m’éclaire sur la difficulté de changer radicalement de style de vie.

    Répondre
  48. Sophie6037 a dit…

    J’admire ton courage et je suis convaincue que de nouvelles perspectives enrichissantes t’attendent, maintenant que tu es « prête ». Je voulais te demander si la Caroline Desages qui a écrit un article dans le dernier Psychologies, (un truc du style « Ma fille, son poids et moi » – désolée, je n’ai pas le magazine sous la main là…) c’est bien toi ? Très très concernée par ce sujet je l’ai lu attentivement.

    Répondre
  49. Nivelle a dit…

    Ca c’est de la fucking bonne résolution !
    Tu fais pas semblant toi ^^
    Ca fait bizarre de dire ça à quelqu’un qu’on ne connait pas « en vrai », mais je te souhaite sincèrement bonne chance !

    Répondre
  50. NuNue a dit…

    Félicitations Caro !
    J’espère qu’un jour j’atteindrai le même point 🙂
    Tu as toutes les armes pour y arriver, je suis sûre que tu as pris la bonne décision !

    Répondre
  51. Claire a dit…

    BRAVO ! J’ai démissionné 2x et j’ai adoré ça !!!!!!!!!!!! (bon derrière j’ai pas fait grand chose hein mais ça c’est une autre histoire !). Hâte de voir la suite, bravo à toi.

    Répondre
  52. Lily a dit…

    Oh ma Caro….
    Quel courage!
    J’aimerais avoir moi aussi la force de prendre mon indépendance et de me consacrer plus à ma fiction…
    Ecrire juste le soir, en plus de tout le reste est assez pénible et je comprend que tu ai décider de te lancer!
    Alors oui c’est peut-être dérésonable mais tu as eu les Guts de le faire et ça personne ne pourra te l’enlever.
    Je suis certaine que ça t’apportera l’épanouissement que tu n’avais plus !

    Bien à toi

    Lily ( qui ne commentep as souvent mais vient ici tout les jours depuis 4 ans :o)

    Répondre
  53. rififi a dit…

    Salut Caro
    bravo et merci, j’avais besoin je crois de lire un tel billet alors que je suis pas loin de faire un saut moi-même, moins grand, mais un saut tout de même
    que l’année te soit douce et pleine d’aventures 🙂

    Répondre
  54. nanie a dit…

    je suis très fière de ton courage !!
    oui, je sais c’est bizarre, mais je ne saurais le dire autrement !
    Peut être parce que j’aimerai tant avoir, même pas ce courage, plutôt la foi en fait !!!
    Ma vie professionnelle n’est que ratage successif, enfin pas ratage, mais alimentaire plutôt, sans aucune foi, parce que je n’ai jamais eu la chance de trouver ma voie et le courage de réussir.
    Car il faut du courage pour réussir, bien plus que pour ne rien faire.
    Alors je suis très fière ce matin de voir que d’autres ont le courage de tenter leur chance pour réussir !
    Je te souhaite donc encore plus une excellente année 2011, avec son lot de réussites et de doutes, parce que les doutes, ça fait aussi avancer!
    Bravo Caro et surtout un énorme MERDE !!

    Répondre
  55. Valérie de Metz a dit…

    Bravo! 2011 s’annonce dans tous les sens du terme comme une belle page à écrire… Tous mes voeux de bonhuer t’accompagnent.

    Répondre
  56. Molivabelle a dit…

    Je t’admire d’avoir réussi à prendre une décision aussi radicale.
    Moi, la peur me retient encore.
    En même temps, on a eu ici un aperçu de ton talent, je sais que tu vas y arriver, quoi que tu entreprennes. Tiens, un bouquin co-écrit avec Dr Z, ça en jetterait, non ?
    Et pi n’oublie pas, on est des flopées à ondoyer pour toi…
    Vas-y fonce !

    Répondre
  57. Céline a dit…

    Caroline,
    je n’ai pas encore lu tous les commentaires et cela fait bien longtemps que je n’ai commenté ton blog mais ton billet me donne de l’espoir, tout simplement… Et me rassérène sur mon avenir, que je vois bien sombre en tant que « bonne mployée modèle » comme tu le dis.
    Un ennui profond au boulot, une envie de quitter le marketing et de me lancer dans la pâtisserie, bref… Tu me redonnes espoir et je me dis qu’on peut le faire.
    Je te souhaite beaucoup de joie dans cette nouvelle voie que tu empruntes et surtout, du succès à revendre !

    Répondre
  58. magalilom a dit…

    ça fait des mois que je lis ton blog et que je reste dans « l’ombre » mais ce matin, je ne peux pas m’empêcher « d’apparaître » pour te dire bravo !!! ça fait des mois que je me dis qu’avec le style d’écriture que tu as, ça serait bien un monde si tu n’arrivais pas à écrire pour toi … et pour les autres !!! Bravo encore et encore … je ne sais pas pourquoi j’ai les larmes aux yeux, peut être parce que depuis tous ces mois, j’ai l’impression de te connaitre un peu.
    Bref, c’est une super nouvelle !!
    …. pfiou … pas facile de se lancer !!

    Répondre
  59. laurencekou@hotmail.com a dit…

    Bravo!
    Tu ne pourras pas revenir en arrière, parce que la liberté l’emporte sur le confort.
    Avec ton talent, tu ne peux que t’en sortir.
    Je te lis tous les jours depuis 5 ans, ne t’arrête pas!

    Répondre
  60. Stéphanie a dit…

    « Je sais que ce genre de décision ne peut pas remporter l’adhésion de tous, qu’elle comporte son lot d’irrationnel et de déraisonnable. »

    Teuteuteu. Les seules personnes qui y ont à dire ce sont le Churros et toi. Point à la ligne, ce n’est pas parce que tu es un « personnage publique » qu’on peut se permettre de juger ce genre de décision.

    Moi je pense qu’il t’a fallu un courage époustouflant, bravo et bonne chance.

    Répondre
  61. Séverine a dit…

    Bravo Caroline, je t’envoie plein d’ondes positives pour cette nouvelle vie qui commence. On n’a qu’une vie et il faut savoir la vivre pleinement, conseil de celle qui ne prend ses décisions que sur des impulsions (et qui ne regrette jamais).
    Vas-y à fond et carpe diem!
    L’optimisme, ça permet d’avancer, alors comme dirait Jean-Louis Aubert : demain sera parfait.

    Répondre
  62. Valérie a dit…

    hé bé, ça c’est de la nouvelle( même si un certain nombre d’entre nous semble avoir imaginé le truc à l’avance). Moi qui est peur de tout et qui ne sort presque plus de chez moi, ça me renverse presque de ma chaise. Tu es la personne la plus « libre » que je connaisse( virtuellement). Tu es épatante !!!!

    Répondre
  63. frederique-etc a dit…

    Mouarf mouarf mouarf !!!! LA FRANGE !!!!
    je viens de ma prendre un fou rire en imaginant tous ces coms (et c’est pas fini !) qui s’adressaient à caro parce qu’elle avait osé couper sa france !

    Tu as pris une grande décision, bravo ! Maintenant, c’est encore à toi de jouer pour la suite, mais tu as vu comme on a confiance en toi !
    Cette décision est plus « facile » (moins difficile ?) à prendre quand il y a au moins un salaire fixe dans la maison. Le Churros étant bien « casé » maintenant, tu as plus de libertés à ce niveau là, ça compte aussi, non ?
    Je te souhaite plein de bonnes choses, plein de projets, et plein de courage pour le dernier mois !!!

    Répondre
  64. coco a dit…

    Pas d’avis contraire, on peut dire que tu l’as murement réfléchi ce départ… j’ai n’ai pas encore franchi ce pas moi (dans un domaine très différent). Je suppose que ça fait quelque chose en rentrant chez soi le soir … de savoir que bientôt la vie ne sera plus comme avant … entre peur et excitation
    Moi je dis bravo..

    Répondre
  65. Ysoriane a dit…

    Bravo. C’est un pas difficile à franchir mais je suis certaine que tu fais le bon choix. Je te souhaite sincèrement pleine réussite dans ce nouveau projet (ou ces nouveaux projets) professionnel…et j’espère que tu continueras à faire vivre ce blog qui est mon rayon de soleil quotidien

    Répondre
  66. lilo2 a dit…

    Je suis sure que tu as bien fait et que tu réussiras tes projets. Tu as du talent et ça ne peut que t’apporter des satisfactions.
    Bravo pour ce geste courageux !

    Répondre
  67. Béné a dit…

    Je ne commente pas souvent, même si je fais partie des fidèles, mais je tiens à te dire bravo moi aussi! Quel courage il t’a fallu pour oser!
    J’ai quelques années de moins que toi, pas de famille à charge, un job qui se précarise, mais je serais plutôt du genre à attendre qu’on me vire, et je sais que je devrais faire autrement. Je n’en ai pas le courage pour l’instant, mais j’espère avoir moi aussi ce déclic et me retrouver dans cette situation où je ne pourrai rien faire d’autre.
    Bonne continuation et même si les billets sponsorisés se font plus réguliers, rien n’altèrera mon attachement à ce blog, sa rédactrice et sa famille:-)

    Répondre
  68. Anne de Dakar a dit…

    On en rêvait, Caroline l’a fait…
    Bravo bravo, B R A V O ! ! ! ! Je suis très fière de toi ! Quelle belle nouvelle !
    Bon, j’aurais trop de choses à dire, les mots se bousculent sur le clavier, je vais faire un peu de tri et je reviens…

    Répondre
  69. Petitelinou a dit…

    Waouuuuh Caroline! 🙂 Je te félicite et t’envie d’avoir eu le courage de (re)prendre ta vie en mains, d’avoir OSE te donner la possibilité de vivre tes rêves et t’épanouir dans ton boulot.
    A peine rentrée dans l’Ed’ Nat’ après quelques années d’enseignement en Angleterre, j’ai envie d’en sortir…Je ne me sens pas bien, ne me retrouve pas dans le métier de prof’ tel qu’il est devenu 🙁 Je pense à la reconversion professionnelle mais sans idée précise encore…je pense que c’est un projet qui doit mûrir!

    Bravo à toi encore! Et évidemment, je te suis où tu vas! 😉

    Répondre
  70. MissGuyguy a dit…

    Chapeau Caroline !
    Toute mon admiration et mes meilleurs voeux pour 2011 !
    Franchement je t’admire car paralysée par la peur du chômage (j’ai déjà donné)je n’aurai pas ce courage-là. Celui de chercher un autre job et de claquer la porte au plus vite oui mais là… la lucidité et le courage de réaliser ce à quoi on aspire professionnellement ! Chapeau ! ! !

    Répondre
  71. Paqui a dit…

    Encore un point commun 😉
    Même démission pour saut dans le vide il y a déjà 10 ans, et aucun regret, même si en effet tu risques d’entendre des commentaires pas toujours agréables.
    Mais je suis certaine que tu vas réussir, j’ai hâte de lire ton (tes) roman(s) et je te souhaite que 2011 continue sur la même belle envolée qu’elle a commencé !
    Bizzz

    Répondre
  72. joelle a dit…

    Il y a plein de choses à dire sur ce billet : je m’en tiendrais à « Vas-y fonce ! »… sinon je voudrais :
    1) réagir à une phrase : »Valérie Pécresse et mère nature la truie, il y avait comme un hyatus ».. OU PAS ! (c’était la réaction épidermique d’une chercheur(e) universitaire…)
    2) et te dire que tu m’aides (oui, oui) en ce qui me concerne le choix c’est entre université étrangère ou projet de recherche méga-important en France

    Répondre
  73. leyleydu95 a dit…

    Bravo Caroline et bonne chance pour la suite!
    Je suis sur un chemin que je ne suis pas encore prête à quitter mais j’espère avoir la force de le faire un jour !
    Chaque jour ou je me lève, que je me bouscule,que je m’habille pas encore bien réveillée, c’est une souffrance !

    J’ai tellement vu ma mère « tirer le diable par la queue » que je ne peux me résoudre à quitter mon moelleux et confortable CDI !

    Très impatience ce lire ton minute par minute du « j’y vais, j’y vais pas ? » !!

    ps : je t’ai dis « bravo » déjà ou pas ??Bon, ben BRAAAAVVVOOOOO !!!!

    Répondre
  74. Agnès a dit…

    Hé bien en voilà une bonne nouvelle !!!
    Le début d’une nouvelle vie avec quelque chose qui n’a pas de prix : LA LIBERTE !

    Je vis cela depuis quelques années et n’ai jamais, oh non jamais, regretté mon choix.

    Mes copines qui travaillent dans une entreprise classique (avec un chef, des objectifs, des horaires, des contraintes à la noix, tout ça pour quoi ? un salaire, un CE, 5 semaines de congés et quelques RTT. Pffff, tu parles d’un deal !) me paraissent prises dans un piège plus ou moins doré.

    Mais toi, maintenant, tu as ta liberté. Et comme tu es une grande fille, tu sauras quoi en faire (tu sais déjà d’ailleurs, hein ?).

    Alors, avance avec confiance. La vie te sourit déjà, et c’est que le début. Waoooh !

    Tous mes voeux de bonheur pro et perso dans ta new life.

    Répondre
  75. hervouze a dit…

    Je lis votre blog depuis quelques temps maintenant.
    J’y suis devenu accro..
    On ne se connait pas alors je vous dirais juste « Bravo pour ce grand saut … et vous souhaiter des milliers de belles choses pour 2011 et les suivantes »

    What else ?

    Répondre
  76. Lavande Ligne & papilles a dit…

    J’ai du cesser mon emploi parce que je n’avais pas le choix, problème de santé (surdité).
    des tas de gens peuvent trouver ça terrible. Moi pas. Mon handicap, c’est peut être la meilleure chose qui me soit arrivée. Toi tu as pris cette décision, moi la nature la prise pour moi.
    J’ai vécu 1000 et une choses que je n’aurai jamais eu la chance de vivre sans cela. Crois en toi et fonce. Nous sommes les artisans de nos vies.
    Je te souhaite tout plein de réussite.

    Répondre
  77. sara a dit…

    chapeau !
    moi, ça fait, 2 ans que j’y pense, que j’en parle tout bas et que…je recule, je m’étouffe, je survis…
    alors, chapeau caro ! parce que tu oses ta vie.
    et que tu ouvres la voie à d’autres avec ton possible.
    merci
    biz

    Répondre
  78. Sophie a dit…

    Alors là…
    Je te félicite. On ne se connait pas (moi un peu plus que toi quand même) et je te trouve très courageuse, et my god, tu as des couilles quoi !
    Tu as osé faire ce que beaucoup de personnes n’ont jamais osé et ont peut être (sûrement) regretté toute leur vie.
    Let’s go !!

    Répondre
  79. chupachup a dit…

    Mais bien sur! c’est l’évidence! enfin, tu l’as fait! Aprés tout ces pas de géants deja franchis jusqu’a present, il restait celui la à faire et je pense que tu seras à ta juste place.
    Une nouvelle page s’ouvre et tu as raison de la tenter.Avec le desir, la confiance à l’interieur de toi et une rigueur et une ténacité au travail, tu y arriveras…

    Répondre
  80. Béa a dit…

    C’est une décision qui semble réflèchie et elle est venue lorsque tu t’es sentie prête, lorsque tu as vu que les bienfaits l’emporteraient sur les désavantages.
    A partir de là, tu ne peux plus regretter, tu vas à coup sur passer par des étapes de doutes, de regrets mais au final tu te rendras compte que tu as pris la bonne décision.
    Courage, je comprends le fait que tu te sentes un peu perdue en ce moment, logique je dirai même, le temps fera que tu te sentira mieux et confiante pour l’avenir.

    Répondre
  81. Musetto a dit…

    Tu viens de prouver qu’il était possible de tenir ses résolutions pour la nouvelle année !
    Et tu n’as pas fait les choses à moitié ! Ca pour oser, tu as OSE ….
    Chapeau bas et respect sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit.
    Que 2011 voit se réaliser tes rêves les plus fous !

    Répondre
  82. Atibi a dit…

    La chance appartient aux audacieux.
    Pas facile de se mettre un « coup de pied aux fesses » à soi-même, mais quand c’est la seule issue acceptable pour soi…

    Alors qu’en fait, c’est juste un acte totalement égoïste en vue d’un accroissement substantiel de bien être personnel, pfff, « je suis trop balèze, je l’ai fait, je m’aime !! »

    Bravo d’avoir osé le faire, et « bon vent » dans ta nouvelle vie.

    Répondre
  83. Wafa a dit…

    C’est formidable d’avoir oser franchir le pas. c’est mon rêve depuis des années mais sans projet en vue ça n’a pas de sens.
    Bravo et bon courage pour la suite

    Répondre
  84. CaroleDeToulouse a dit…

    B R A V O !!!!!!

    La vie est courte, autant ne pas avoir de regrets…
    Et toujours se fier à son instict, c’est la clé de la réussite !!

    Répondre
  85. Sweety a dit…

    Bravo !!! je ne peux qu’applaudir ton courage et ta volonté. Oui, ça n’a pas du être facile ces 2 dernières années de retourner le problème dans ta tête et j’imagine que tu as du bien cogiter.
    Je te souhaite une très belle année 2011 qui commence plutôt bien d’ailleurs non ?
    Moi, je cherche un boulot en province et mon mari aussi : marre de cette vie de parisienne (pourtant habitant en banlieue), marre de ne profiter de rien, de passer plus d’une heure en voiture. Je veux le vert, la campagne, la mer, un travail plus humain, bref, un rêve irréalisable ?
    je cherche tous les jours mais il n’y a pas grand chose …

    En tout cas, je te souhaite de réaliser ton rêve, il n’y a pas de raison que cela ne marche pas, vu le talent que tu possèdes pour écrire, décrire, nous mettre dans l’histoire. Vraiment, tu ne peux que réussir !!!

    Répondre
  86. Bobinette a dit…

    Du livre de Christophe André « Tremblez, mais osez », j’ai retenu une chose : il n’y a pas de bonne ni de mauvaise décision, il n’y a que des décisions et leurs conséquences, les leçons que nous en tirons. Donc ta décision ne peut pas être « mauvaise ». Elle a juste le grand avantage d’avoir été prise.
    Un grand bravo pour avoir eu ce courage ; j’imagine qu’avoir un conjoint avec un salaire rassure un peu – un peu seulement, car telle que je te connais de loin, tu ne dois surtout pas vouloir être dépendante du salaire d’un autre.
    Beaucoup de choses bougent, une belle année toute neuve s’ouvre à toi, je te souhaite beaucoup d’épanouissement dans ta « nouvelle » vie !

    Répondre
  87. mareloune a dit…

    Bravo Caroline. L’avenir est incertain par contre ce qui est sûr c’est que tu as ici un public conquis et qui sans aucun doute te suivront là où tu iras .

    Répondre
  88. Anna Chiara a dit…

    Bravo Caroline de tout simplement écouter tes vrais désirs et ne pas être trop raisonnable, ça nous tue ça je crois !

    Ca fait plaisir cette espèce de « merde à la crise » !! Et tu regretteras toujours plus de ne pas avoir essayer que d’avoir (et ce ne sera pas le cas…) échouer !

    Bravo, ça fait printemps, renouveau, départ, projet, avenir !! Chouette, je me réjouis pour toi !

    Je retrouve dans ce que tu décris le sentiment enivrant de liberté que j’ai eu il y a 4 ans en quittant Paris pour la « province »…

    Répondre
  89. ti mounette a dit…

    ben dis donc quel courage , chapeau bas, evidement ça fout un peu la larme à l’oeil ton billet ( en fait je chiale pour une nana que j’connais pas ….c’est fort ces blogs !!!) En tout cas bravo pour ta décision , faut être sacrement couillu pour la prendre j’espére pour toi une année 2011 pleine de super rebondissements ( positifs of course )

    Répondre
  90. shupi en Suisse a dit…

    Quelle fucking bonne resolution:-)
    J’admire les gens qui ont les couilles de vivre leurs rêves. Depuis 10 ans que je suis juriste, ça fait bien 8 ans que je fantasme sur ma démission et que je n’ose prendre le risque.
    BRAVO BRAVO BRAVO:-)
    Tout de bon pour la suite:-)

    Répondre
  91. isa-monblogdemaman a dit…

    Bravo, bravo ! TU ne le regretteras pas vu ton talent. Je serai la première à te lire où que tu écrives et je l’attends ton grand roman (j’attends toujours le mien d’ailleurs que je pensais avoir le temps d’écrire en me mettant en freelance. C’est marrant, je pensais hier que les blogueurs étaient sans doute comme les journalistes des écrivains frustrés) !

    Un milliard de bonnes ondes.

    Répondre
  92. Mel a dit…

    Wouhaou tu as osé !
    BRAVO !
    Le choix était difficile, tu as eu le courage d’écouter tes envies, ça va le faire, j’en suis certaine.
    Hâte d’en savoir plus sur tes projets

    Répondre
  93. secotine a dit…

    Caro, tu vas entrer dans le Guiness Book : résolution tenue et exécutée en moins d’une semaine.
    En tant que maladivement attchée à ma sécurité financière, je comprends ta difficulté à faire le grand saut. Je ne peux que t’adresser tous mes souhaits de réussite pour la suite. yahla!!

    Répondre
  94. Eva au Chocolat a dit…

    Pffiou! Respect!

    Tiens d’ailleurs, est-ce que le fait d’avoir pris cette décision, d’avoir enfin « osé », ça ne donne pas aussi un formidable coup de fouet à l’estime de soi? Est-ce qu’on ne se sent pas incroyablement fière et sûre de soi (ou pas)?
    C’est vrai, quoi, quand on assume ses choix, il me semble que l’on doit se sentir plus respectable? par les autres et par soi-même, du coup…

    J’envie…

    Répondre
  95. Thémis a dit…

    Ce que que tu as fait, cela s’appelle le courage.
    Bravo, et je te souhaite tout de bon pour la nouvelle vie qui s’ouvre devant toi.
    Bises et ondoiements.

    Répondre
  96. Sophie des Batignolles a dit…

    Alors là bravo!!!l’année commence bien!
    C’est très courageux mais ça en vaut la peine, le meilleur est à venir je n’en doute pas!
    Ton post me parle car je suis en train de passer par les mêmes questionnements : 2 enfants, un boulot pépère dans une société du CAC 40 et pourtant l’envie de tout plaquer pour vivre de l’écriture!
    Je viens de gagner un concours d’écriture donc ça me donne du baume au coeur mais je n’ai fait aucune école de journalisme.
    Tu es donc un exemple pour moi!Très belle route dans ta nouvelle vie!

    Répondre
  97. Jo a dit…

    Trop fort ! Vas-y, fonce. Perso, j’ai changé de vie il y a cinq ans pour bosser seule. Rien à regretter ! Écris, écris : tu as un talent fou. Bon vent !

    Répondre
  98. Niña a dit…

    J’ai fait le grand saut il y a 2 mois. C’est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions. Mais ce que j’ai déjà expérimenté, c’est que (avec mon ordinateur sous le bras), je peux décider où je veux habiter, partir 15 jours chez ma grand-mère (qui a Internet) si ça me chante, aller courir dans la campagne au seul moment de la journée oÙ il y a du soleil, me joindre à la sortie ski de fond du mercredi aprèm de mes copines instit’, prendre RDV chez le coiffeur quand je veux et commencer à bosser à 10 h si ça me chante. Bon, en contrepartie il n’est pas rare que je sois devant mon ordi jusqu’à 21 h ou le week-end. Mais je m’organise comme je veux et tout ce que je fais, je le fais pour moi…
    Toute cette tartine pour te dire que gérer son propre emploi du temps, ça peut être stressant, mais c’est tellement agréable 🙂

    Répondre
  99. herade a dit…

    Quel courage!
    Que l’on adhère ou pas, on ne peut que te souhaiter que de la chance et de la réussite dans ta démarche.
    Bravo et respect!

    Répondre
  100. Mamanwhatelse a dit…

    si tu savais comme ton billet me parle. J’ai eu Mister E. en même temps que ta Rose (à 15j près) et mon retour au boulot a été dur un peu comme toi.
    Et là retour au boulot depuis 4 mois après mon 2ème mat’, et je ressens exactement la même chose, me demandant tous les jours ce que je fais là, ayant envie de faire autre chose (mais pour l’instant je ne sais pas encore quoi), envie de profiter de mes petits bouts, envie de me lancer mais avec une trouille encore trop importante… Pour l’instant, je n’arrive pas à prendre une décision (remettre en cause son confort et son style de vie c’est pas rien quand même) mais je sais que je dois vite prendre une décision car j’ai comme l’impression de m’enfoncer un peu plus chaque jour…
    Chaque matin, pleurer au volant car je ne veux pas y aller, et chaque soir pleurer au volant car ma journée a été une vrai épreuve, c’est vraiment trop dur, je sature….
    J’espère avoir le courage de prendre cette putain de décision, ou bien ma santé va en prendre un sérieux coup….
    Merci à toi d’être ce que tu es, de nous raconter tes peurs, tes décisions et tes états d’âme…
    En tout cas, j’ai comme l’impression que ton billet d’aujourd’hui va m’aider à franchir un cap.
    ALors juste merci.

    Répondre
  101. Leticia a dit…

    BRAVO !!!! accroche-toi au sentiment que tu as eu une fois la fatidique mais liberatrice phrase énoncée au boss, si t’as des doutes, vient te relire : « Depuis, je suis pétrie de sentiments contradictoires, mais celui qui domine reste l’immense soulagement d’avoir pris une décision » …

    je suis certaine que tu débutes une nouvelle vie, certe pleine d’imprevues, mais surtout, surtout de joies (et pas que professionnelles) !!!!!

    je suis de tout coeur avec toi, et j’aimerai moi z’aussi faire mon saut a l’elastique (mais comme j’ai zero projet, ça va pas le faire :o)) !!

    plein de bisous, meme si on ne se connait pas, je fais partie de tes fideles lectrices, depuis ce jour heureux (et pas si lointain, qqs petits mois) où je suis tombee sur ton blog qui est un pur delice !!!

    Répondre
  102. Wafinou a dit…

    Je ne commente jamais, trop timide… mais là ce serai inadmissible de ma part !
    Premièrement, je te souhaite 2011 très belles choses pour cette nouvelle année.
    Deuxièmement, je tenais à te féliciter pour le courage que tu as eu, j’espère de tout mon coeur que tous ce passera comme tu le souhaites.
    Enfin, j’adore ce que tu nous écris chaque matin et j’espère que malgré ta nouvelle aventure tu ne nous oubliera pas et que tu continueras à nous faire marrer et rêver !

    Répondre
  103. Chamsy a dit…

    Elle a osé…non sérieux elle a osé, elle l’a fait…Le truc qui te démange tout au fond mais que tu repousses, que tu hésites, que tu réflechis, que tu n’oses pas mais que tu laisses tout le monde rêveur là…Tu penses pouvoir déclencher une vague de démission??? Ce serait tellement drôle de réussir à insufler cette énergie et de voir fleurir les comments suivants : MOI AUSSI, j’ai osé aussi, I did it…Yo tambien.. Bon je m’emballe un peu là et je retourne bosser.. J’ai juste l’impression d’avoir lu le post de qq’un qui vient de gagner au loto un peu assomé devant tant de millions et de me mettre à rêver qu’est ce que je ferai moi si j’avais gagné tout ça.. Bon allez je me réveille !

    Répondre
  104. Cyann, une lectrice silencieuse a dit…

    Bravo, bravissima !! J’éspère de tout coeur que tout va bien se passer, et j’ai peu de doutes sur ta réussite !!!
    Merci de partager tout ça avec nous jour après jour, c’est un grand cadeau que tu nous fait !
    @ Genevièvre : je ne commente jamais mais je lis religieusement les commentaires, aussi j’avais envie de t’adresser un petit message de soutien. Courage, il peut naitre de trés belle chose du changement ! Accroche toi, des jours heureux t’attendent !

    Répondre
  105. Gaëlle a dit…

    Je suis de celles qui te lisent quotidiennement mais n’interviennent que très rarement mais ce matin ton billet me donne du chaud au coeur: ça fait maintenant 16 ans que je m’emmerde profondémment dans mon job, je n’ai jamais osé claqué la porte de peur de me retrouver sans rien. Il y a aussi que je suis le pilier financier essentiel de notre « ménage » depuis 10 ans, du coup je me sens obligée de continuer à assurer. Saut que depuis plusieurs mois ça me démange de plus en plus. J’ai une idée très précise de ce que j’aimerai faire, depuis le lycée sans doute. Enceinte nous venions de décider d’embaucher quelqu’un pour me remplacer (je précise, nous travaillons ensemble mon compagnon et moi) à partir d’avril prochain et j’avais envisagé de ne pas revenir ensuie si la personne se plaisait et correspondait au profil. Sauf qu’une grosse merde nous est arrivé il y a un mois compromettant tous mes désirs d’évasions. Ton billet de ce matin me rebooste, finalement, coute que coute, je vais arrêter d’arranger les autres et je crois que je vais suivre ton chemin comme je l’avais prévu après l’arrivée de petit bébé. Merci pour ce témoignage Caroline, vraiment. à 40 ans pour moi il va définitivement être temps que je me fasse plaisir…

    Répondre
  106. maxene a dit…

    Bravo, je sens que le saut à l’élastique est le bon terme, tu remonteras bien vite! Bonne ou mauvaise, c’est TA décision, et les regrets que tu pourrais avoir de l’avoir prise ne seront JAMAIS aussi vifs que ceux de ne pas l’avoir prise. Mon homme fera comme toi cet été, nous avons peur tous les deux, mais il me semble qu’il faut se lancer. D’ailleurs, son projet pourrais t’intéresser, mais chaque chose en son temps!

    Répondre
  107. chris a dit…

    FELICITATIONS et bonne route pour la suite mais je suis certaine de tes futurs succès.

    Oui oui raconte nous la réaction suite à ta dem.

    Répondre
  108. Suzie a dit…

    Bravo Caroline. Tu sais moi je ne viens pas ici pour ta vie ou tes anecdotes, mais parce que j’aime beaucoup ta façon d’écrire et que tu as un réel talent pour le faire (et en plus, je suis jalouse ! c’est vilain, mais je suis jalouse quand même !). Et qu’on voit bien que tu autofictionnes souvent, c’est ce qui fait le charme et l’intérêt de ce blog. Pour le boulot, j’ai fait comme toi au mois de mars dernier, ras-le-bol d’un boulot ennuyeux, mal payé et mal considéré, moi je voulais être plus avec mes enfants, car comme toi, j’avais été déchirée de l’intérieur de laisser mon dernier bébé à la maison, il y a 3 ans. Bon, euh, de l’édition, je suis passée à « assistante maternelle », c’est moins glorieux qu’écrivain, mais on avait besoin de beurre dans les épinards. Mais, même si en société, je suis un peu gênée d’avouer ma nouvelle activité, je ne le regrette pas. Rien que le plaisir d’avoir quitté ce sale boulot, d’avoir OSE le faire et bien ça vaut le coup. En revanche, j’avais fait le choix de la rupture conventionnelle pour avoir droit à l’allocation chômage et à la prime de départ. Ce n’était pas possible pour toi ?

    Répondre
  109. manue a dit…

    Bravo et felicitation, je commente peu même si je suis regulierement votre blog, je fais partie des « sous marins » mais là j’ai pas pu m’empecher de vous feliciter. je ne suis pas Mme Irma donc incapable de vous dire les consequences mais j’admire cette capacité de sauter à l’elastique!!Bonne route

    Répondre
  110. macha_06 a dit…

    Ca fait un peu plus d’un an que je vous lis et je n’ai encore jamais commenté. Vous m’avez fait sourire, rire, beaucoup, et parfois même pleurer (bon, faut dire que je pleure beaucoup, même devant Raiponce vu avec mes 2 grands).
    Je me suis retrouvée maintes fois dans vos mots (maman qui essaie de jongler avec ses 3 enfants, son mari, son boulot, ses copines, ses envies, …)et plusieurs fois, j’ai eu envie de vous écrire un simple merci pour la petite bouffée de bien-être du matin que la lecture de votre blog me procure. Je ne l’ai pas fait par manque de temps … et puis surtout de courage !
    Aujourd’hui, c’est différent. Ce que vous avez fait, c’est ce que je rêve de faire depuis environ 2 ans, alors je ne peux que vous dire bravo, félicitations, hip hip hip hourra de vous être lancée, sans filet, ni élastique. Je suis certaine que cette décision est la bonne. J’espère pouvoir en faire un jour autant … c’est pas gagné pour l’instant !
    En attendant, osez, osez Caroline !

    Répondre
  111. isabelle a dit…

    en 2001 apres 6 ans passé dans une société où j’ ai gravi les échelons un à un et là j’ arrivais au but , le poste de rêve
    nous sommes dans le bureau et on me parle de mes vacances d’été a programmer avant le fameux poste
    et là la phrase est sortie : pas la peine les vacances , en juillet , je serais partie
    le blanc , le silence , la petite voix qui hurle mais bordel kesketafé !!!
    je suis partie , j’ ai fait un beau préavis pour mon remplaçant
    j’ ai fait autre chose pendant 2 ans et puis je suis revenue a un cdi diffèrent
    et là de nouveau partie : depuis 2 mois , je réfléchis
    et on verra bien où le vent me mène : j’ aime bien le vent !!

    Répondre
  112. Vanessa a dit…

    AH AHHHHHHHHHH BRAVOOOOOOOOOO POUR TOI LA VIE VA COMMENCER !!!
    j’ai 32 ans, j’ai sauté le pas il y a deux ans quand, en sortant du métro j’ai pleuré jusqu’au boulot. Là je me suis dit « c’est le jour ! » et depuis je revis. Plus de métro aux heures de pointe, que des collègues que je choisis, un rythme qui tend vers le luxe, un rdv chez le médecin ? facile ! La Poste, les courses : personne devant moi ! 🙂
    Happy you !

    Répondre
  113. Laure a dit…

    Pour l’avoir fait et re-fait, je confirme l’idée « d’évidence », qui vient à un moment précis.
    Ma première fois était à la naissance de mon 1er fils. Plan de carrière saboté par une direction aux idées plus que canoniques sur les mères de famille. Et le besoin de gérer moi-meme mon emploi du temps.
    La deuxième, 15 ans plus tard, après m’etre faite embauchée par un de mes clients pour « essayer autre chose ». J’ai tenu 2 ans. Et un matin devant ma glace : l’évidence!
    – Marre de rentrer le soir après 19h30 et de rater une partie de la vie de mes ados.
    – Frustrée de devoir me cantonner à une seule fonction, alors que j’avais plusieurs cordes à mon arc.
    – Comptes à rendre pour le moindre retard ou absence (alors qu’on empile les heures sup).
    – Gestion du temps incohérente.

    Ce qui déclenche l’envie d’indépendance c’est la possibilité d’une alternative. – Toute les professions ou situations économiques ou personnelles ne le permettent pas -.
    Lorsque c’est possible, c’est là que tout se construit. Petit à petit.

    Et un beau jour, c’est sa situation actuelle qui devient absurde.

    On prend son indépendance professionnelle comme celle qu’on a prise quand on est partie de chez ses parents.
    On devient capitaine de son navire parce qu’on n’en trouve aucun qui nous mène là ou on le souhaite. Et on sait que l’océan est vaste, qu’on va affronter des tempêtes… mais aussi découvrir toute seule ses iles paradisiaques! (et là, quelle jouissance!! De l’auto satisfaction en paquets de 12!)

    Tiens bien la barre, Caro!
    Et tu verras, une fois que tu y auras gouté, tu ne pourras plus en revenir.

    Répondre
  114. Opossum a dit…

    Caro, je ne prends même pas le temps de regarder les comm, tant ça me brûle les doigts de t’écrire, en toute connaissance de cause cette fois, BRAVO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    On n’a qu’une vie et elle est « trop courte pour être petite » comme le disait Disraeli, tu as mon entière approbation et ma bénédiction!

    Respire un bon coup, enclenche tes projets et laisse les choses venir à toi 🙂

    Oui, peut être tu auras moins de sous, dans un premier temps c’est sur, mais cette liberté d’explorer et de mettre au monde ce que tu portes en toi, elle, elle n’a pas de prix.

    Et je suis certaine que tu parviendras à un équilibre financier satisfaisant pour toi.
    Voire d’heureuses surprises.

    Parole de fille qui bosse dans le spectacle, qui a choisi de vivre de sa passion et qui s’en sort, de mieux en mieux, quand, pour d’autres raisons que les tiennes, au départ, ce n’était vraiment pas gagné.

    je t’embrasse

    Répondre
  115. Caro.B a dit…

    Yeah!!!
    Je suis de celles, presque silenciseuse, qui te suivent depuis le début de ce blog. J’ai « vu » grandir les enfants, évoluer ta vie, ton regard, et aujourd’hui, enfin, je vois l’aboutissement de tout ça…

    Bravo, bravo et mille fois bravo! C’est enthousiasmant à lire, ton texte comme tous les commentaires. C’est trés émouvant aussi. Je suis bien entendu admirative, mais surtout tellement heureuse pour toi!!!!!

    Et puis un gros câlin virtuel pour Genevieve, au passage…

    Répondre
  116. Anne a dit…

    Bravo, pas facile de se lancer dans un certain inconnu comme ça.

    D’aucuns diront que c’est de l’inconscience, d’autres que c’est du courage. J’ai envie de dire que c’est un savant et subtil mélange des deux 😉

    J’ai hâte de lire la suite de tes aventures!

    Répondre
  117. LE CHEMIN DU BONHEUR a dit…

    Bravo Caro ! Je suis heureuse pour toi !

    J’ai décidé un jour de ne plus perdre ma vie à la gagner, j’étais très bien payée dans un boulot que ne m’enthousiasmait pas ! Je ne l’ai jamais regretté ! J’ai choisi de devenir peintre à plein temps. Alors, à défaut d’argent je suis riche de temps et c’est la plus belle richesse du monde, dans une vie qui n’est pas éternelle !

    Répondre
  118. L'Anonyme a dit…

    Rien que de te lire et imaginer que je suis à ta place et que je fais la même chose, j’ai une peur panique qui s’installe au creux de mon estomac.

    Mais bordel, tu peux être super fière de toi !
    Ca a du lui faire tout drôle à ton chef l’annonce de la dém’. 2011 commence pas fort pour lui 🙂

    ps : je ne savais pas que tu étais spécialisée dans la question de l’enseignement supérieur ! Ptain j’suis blasée, tout ce qui touche à l’éducation me passionne, t’aurais pu être mon mentor et m’apprendre plein de choses !! ^^

    Répondre
  119. pondimeliss a dit…

    2011 sera Rock !!
    Je suis fière de lire une femme qui se donne les moyens de vivre ses rêves !
    Merci !! quelle source d’inspiration !

    Répondre
  120. velvet6981 a dit…

    Même si je n’ai pas d’enfants, je te comprends.
    D’ailleurs je n’ai toujours pas réalisé mon projet de blog !

    Et si t’es un peu stress à l’idée de parler, un truc homéopathique : Zenalia de Boiron. A laisser fondre sous la langue.
    Si des pensées parasites t’empêchent de dormir : un petit cahier près de ta table de chevet, un stylo, et hop ! tu te débarrasses.

    Allez, bravo et courage pour la suite !

    Répondre
  121. Martine a dit…

    Bravo, moi j’aurais dû faire ça il y a 6 ans, quand j’ai eu des problèmes avec ma hiérarchie, je n’en ai pas eu le courage, il faut dire que je n’ai pas ton talent non plus ! et puis je suis seule… donc financièrement, la galère. Résultat, je suis au placard et j’attends la retraite ! Minable, non ?
    Tu aurais toujours regretté de ne pas l’avoir fait, et puis tu es jeune encore, si ça ne va pas, tu pourras toujours trouver un autre boulot.
    Allez, bon vent !

    Répondre
  122. LaurencedeBxl a dit…

    Bravo Caroline ! C’est génial que tu aie su saisir ce moment. Et puis, il me semble que rien n’est définitif… si ça ne marche pas, il sera toujours temps de revenir au statut d’employée.
    Vas-y, fonce !

    Répondre
  123. Cathclaire a dit…

    Bravo Caroline !! Une année qui commence à toute vitesse !

    Tu sais écrire, tu nous l’a prouvé ici sur ce blog.
    Alors tu vas réussir j’en suis sure, même si les affres du doute risquent de se pointer plusieurs fois, tu vas y arriver.

    C’est bien de suivre ses envies parfois.

    Répondre
  124. Koa a dit…

    BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!!!
    Vivre !!! Rien de plus fort que l’appel de la Vie qui se met à résonner plus que l’appel de « tout ce qu’il faut faire pour être une fille gentille » !!!
    Le jour où je suis passée par là, je suis née pour de vrai, et aujourd’hui, j’ai tellement de force que je me sens à l’abri de plein de choses qui me terrorisaient le jour où. Comme toi, je ne fais quand même pas trop ma fanfaronne, mais la toute petite voix qui disait « Fais-le, fais-le, fais-le » est devenue une belle voix claire et posée qui dit « Yes ! You did the right thing *and you know it* ».
    Caro, je n’ai pas de mots pour te dire tout ce que je t’envoie aujourd’hui ! De l’enthousiasme, du bonheur, de la joie, du pep’s… Bravo ! 2011 sera magnifique !

    Répondre
  125. Nathalie a dit…

    Je pense que tout a déjà été dit dans les commentaires précédents mais je tiens vraiment à te dire BRAVO ! tu ne regretteras pas c’est sûr !

    Il y a quelques années j’ai pris la même décision après que mon homme m’ait dit « où tu quittes ce boulot où tu arrêtes de m’en parler ! » …

    Ey puis le confort matériel … ce n’est rien à côté du confort psychologique, qui, en plus rejaillit sur tout l’entourage !

    Ce qui compte ce n’est pas la destination c’est le voyage !

    Répondre
  126. Frederique une autre encore a dit…

    Caro, il y a un an à peu près, je t’avais envoyé un mail pour te remercier. Je t’y racontais que je venais de trouver le boulot de mes rêves et que ton blog y avait contribué, parce qu’en le lisant, j’avais enfin trouvé le courage de changer d’horizon professionnel. Tu m’avais très gentiment répondu d’ailleurs ! 1 an après, je ne regrette pas ma décision un seule seconde et je sais que tout ira bien pour toi aussi. Je commente plutôt rarement, mais aujourd’hui je saisis l’occasion de te dire bon vent et bon courage! Et puis merci, aussi.

    Répondre
  127. Estel a dit…

    Bravo Caroline !!! Bravo pour OSER !!! Et merci de nous faire partager ce moment si intime !
    Tu as sûrement de beaux projets qui ne demandent qu’á éclore !!

    Pleins de bonne choses sur cette voie que je me ferais un plaisir de suivre et d’encourager le plus possible.

    Répondre
  128. Anne a dit…

    Ouf ! Je me sens moins seule ! J’ai quitté comme toi un CDI de journaliste dans une bonne boîte que j’aimais, à l’automne, et du même coup Paris et ses opportunités (pour m’installer en province). J’ai eu cette impression de plonger sans filet, oscillant entre euphorie et panique, mais sans regret. Depuis, les périodes de confiance totale (des piges ? bah, y’en a partout !) alternent avec des grands moments de doute (je ne vais jamais retrouver mon niveau de salaire !), j’avoue, j’ai fondu en larmes en recevant mon solde de tout compte, mais je suis quand-même sidérée de la rapidité avec laquelle une page se tourne définitivement. Et la fameuse « liberté » éveille effectivement tout un tas de projets jusque-là mis de côté, ou que l’on ne s’autorisait pas, dans le salariat.
    Donc je suis prête à parier que ce mardi décisif marquera le début d’une aventure très enrichissante pour vous tous.
    Bien à toi.

    Répondre
  129. DominiqueL. a dit…

    Ohlala lala !!!voila à nouveau un sujet qui fait sortir les louveteaux des bois et déclenche les passions …
    Un seul mot … GO …
    et je te livre les mots de nouvel an que j’ai envoyé cette année :
    « Le destin bat les cartes mais c’est nous qui jouons » (paroles prononcées par Randy Pausch lors de sa « dernière conférence »).
    Alors … à toi de jouer …
    Yes !!!
    DominiqueL.

    Répondre
  130. Crèmedemarrons a dit…

    Merveilleux, bravo. Caro, en cas de coups durs, qui arriveront peut-être, tu as tes lectrices avec toi. Sérieux.

    Et petite pensée pour Geneviève, pour cause de similarité de situation… 2011 ne peut pas être pire!

    Répondre
  131. cécé a dit…

    Waouh, quel début d’année !!
    et alors là, concrêtement, tu bosses encore ?
    je suis sûre que tu vas savoir rebondir, puisque ton désir d’écrire et plus fort que tout, la preuve ce blog que tu nourris tous les matins, même en vacances !!

    bravo,

    Cécé.

    Répondre
  132. Clémentine a dit…

    Bravo ! Bravo ! Bravo !

    Je pense que le plus dur était de prendre cette décision.
    Pour le reste, il y aura des galères, mais tu t’éclateras.

    Ma meilleure amie a pris cette même décision il y a un an, elle était directrice clientèle dans une belle agence de com, gagnait bien sa vie et avait un nom dans le métier.
    Sauf que ça la gonflait sévère de rentrer chez elle sur les 22h et de se prendre des « T’as pris une aprem de RTT ? » quand elle osait partir à 18h30 trois fois par an…

    Pis son mec étant scénariste, vla le bordel pour trouver un appart quand t’es deux freelances à la maison et boucler les mois difficile… M’enfin, au final, ils sont super heureux et ne regrettent pas !

    Alors voilà, de toutes façons, à l’heure actuelle, un CDI ça ne veut plus rien dire : on est tous sur des sièges éjectables.

    Moi j’étais chez EDF en interim depuis plus de 18 mois, on m’a promis monts et merveille et je me retrouve finalement au chomdu.

    Bah oui, le seul poste qu’on m’ait finalement proposé est à Pétaouchnok, loin de tout, trèèèès loin de ma famille, alors même qu’on vient de poser nos valises à Lyon.
    Alors oui, j’ai beaucoup tergiversé et j’ai fini par refuser.
    J’ai refusé un poste à vie avec électricité gratuite et tout le tintouin.

    Parce que j’ai l’impression d’avoir fait tant d’efforts pour le travail que je n’avais plus envie.
    J’avais pas envie de re-déménagé, pas envie de me refaire une nouvelle vie, dans un nouveau quartier, de devoir me faire de nouveaux amis…

    C’est ma décision, je l’ai mûrement réfléchi, c’est forcément la bonne (enfin, j’espère…).

    Répondre
  133. Anan Chiara a dit…

    Yess !! She did it !

    Bravo, ah ce sentiment enivrant de liberté avec un peu de trouille aussi…

    Ca fait plaisir que des gens encore disent « merde à la crise » et aux oiseaux de mauvais augures !

    Bien sûr que tu vas y arriver ! Tu peux être fière de toi !

    Répondre
  134. DeezeBee a dit…

    Marrant comme là encore je vous rejoins… c’est donc possible de le faire …
    Je le note et VOUS en félicite vraiment vraiment …
    A la manière des 4 foldingues dans SATC 2 : on chante toutes en chœur : »I AM Woman »
    Amitiés,

    Répondre
  135. Milanette a dit…

    Bravo !
    Tu as complètement raison, dans la vie il faut se lancer pour ne pas regretter et ce n’est pas à 60 ans qu’on le fait.
    C’est génial, c’est une très bonne décision que tu ne regretteras pas, tu verras car on ne regrette que les choses qu’on a été obligé de faire, les décisions prises et murement réfléchies sont les bonnes.

    alors encore félicitations et plein plein de bonnes choses pour cette nouvelle année qui s’annonce sous de nouvelles aventures.

    Répondre
  136. rousse a dit…

    Bravo Caroline, Vous avez pris la bonne décision. Mon mari et moi avons sauté le pas en 2000 et nous ne l’avons pas regretté un seul jour.
    Nous avions tous les deux des C… de patron avec un grand C et un jour je suis rentrée du boulot et j’ai dis à mon mari, tu démissionnes.On se posait la question depuis plusieurs mois et un jour le déclic ou un grand ras le bol.
    Il y a un des hauts et des bas (on a dû vendre notre maison…) mais un jour, notre activité a démarré, on y avait toujours cru. Quatre ans après, j’ai démissionné aussi pour rejoindre mon mari.
    Parfois quand les mois sont difficiles et aussi quand j’ai envie de prendre le large, je travaille en intérim. Mais plus jamais (j’espère !!!) je ne travaillerai pour un patron, même si c’est très dur de cumuler notre boite, intérim = pas de vacances, enfants, ménage, maman malade…
    Voilà, ma petite histoire. Pour un 1er commentaire, j’ai peut-être fait un peu long mais votre aventure m’a replongé dans mon aventure et je peux vous dire Caroline, pas un seul jour je n’ai regretté notre décision et même je suis fière de nous. Alors haut les coeurs et en avant…

    Répondre
  137. lollipop a dit…

    on sait qu’une décision est bonne lorsque l’on se dit que même si on se plante on ne la regrettera jamais parce qu’il fallait la prendre à ce moment là. C’est ce que j’ai ressenti il y a 5 ans lorsque je me suis installée à mon compte, total à l’arrache mais épuisée par le connard qui me servait de boss ! Oui je gagne carrément moins d’argent, c’est un statut incertain et assez stressant qui demande une discipline que parfois je n’ai pas mais je me sens libre (même si, dois je l’avouer, parfois je rêve d’être salariée avec uns salaire fixe tous les mois !!!) !
    Tu sais quoi, moi en 2011 ce que j’aimerais oser, c’est ouvrir un blog !! 😉 et ben je n’arrive pas à passer le pas, convaincue que je serai nulle, que je n’arriverai pas à m’y tenir et que cela n’intéressera personne !!
    En tout cas, ton billet m’a mis les larmes aux yeux….

    Répondre
  138. Flo a dit…

    Tous les jours, je lis avec un plaisir chaque fois renouvelé votre blog. Je n’ai commenté qu’une seule fois, mais là, je suis tellement contente pour vous: BRAVO! Et plein d’ondes positives pour la suite…

    Répondre
  139. La mère Minos a dit…

    Tu lis dans mes pensées ou quoi ? (Remarque, ça ne m’étonne qu’à moitié, car ronde je suis aussi. On va dire que l’on fait dans la communauté d’esprit).
    Ce billet, je me le suis écrit mentalement aussi !
    Je donne ma dém. quant à moi aujourd’hui d’un poste que j’ai occupé plus de douze ans. J’y ai appris mon métier, m’y suis fait des amis. Autant dire qu’en le quittant, je me quitte un peu aussi.
    Le pire est que je ne suis pas certaine de bien faire. Alors, ma lettre, cela fait 3 mois que j’hésite à la remettre, procrastinant à mort dès qu’il s’agit de coucher sur le papier les quelques mots qui mettront un terme à mon contrat. Depuis lundi pourtant, je suis bien décidée à sauter le pas, sans pour autant avoir tranché sur le bien-fondé de ma décision. Et là, c’est le Dieu du Travail qui s’emmêle ! Aucun moyen de faire aboutir mon projet pour cause de gamins malades, de chef absent ou de panne d’imprimante !
    Quand ça veut pas, ça veut pas. Mais pour autant mon destin faut que je le pousse un peu parce qu’il traine des pieds là.
    Today’s the day !

    Répondre
  140. FH a dit…

    Magnifique texte :’)
    On a qu’une vie alors autant en profiter !!
    J’ai quitté également mon emploi d’assistante de production début décembre, j’avais l’impression d’être arrivé au bout, d’avoir tout appris et de m’ennuyer ! donc je suis partie et j’ai retrouvé immédiatement un autre travail plus proche de chez moi et je revis 🙂
    Bon courage pour la suite, tu y arriveras ;-))

    Fanny

    Répondre
  141. Miss rose a dit…

    Bravo Caro ! Savoir faire face à cette vérité en choisissant l’option la plus évidente (même si ce n’est pas la plus « raisonnable »), ça s’appelle du courage, du vrai !

    Ca fait des mois que je suis dans la même incertitude que toi (à la différence près que moi, je suis déjà en free), que j’hésite à envoyer valser mon plus gros client (qui est aussi mon ancien employeur… qui a dit « arnaque » ?) parce que j’en ai plein le dos, mais que je ne le fais pas parce qu’avec mes seuls autres clients, ce serait super dur financièrement. Jusqu’au jour où j’oserai enfin. Donc là, si tu veux bien, je vais vivre ce moment par procuration à travers toi, ce sera déjà ça 😉

    Je te souhaite une super réussite qui ne se comptera pas forcément en euros sonnants et trébuchants, mais en épanouissement (rolala, le méga-clichéééé…). Même si tout ça est assez effrayant aujourd’hui (« Putain, je l’ai fait, je l’ai fait, mais qu’est-ce que j’ai faiiit ? »), il y a quand même un indice qui ne trompe pas : l’immense soulagement une fois que c’est dit. Tu as eu raison. Mille fois raison.

    BRAVOOOOOO !

    Répondre
  142. lytanie a dit…

    ouaaaaaaaaahhhhhh bravo!!!
    On ne se connait pas mais je suis fière de toi, de lire cette envollée vers une nouvelle liberté!!
    C’est étrange de lire ça aujourd’hui alors que je prépare tout pour me mettre à mon compte, je démissionne fin janvier….
    moi aussi j’imagine cette journée de mille façons, vivement le jour J!
    J’espere de tout coeur que tout va marcher pour toi, que tu vas trouver l’inspiration, les contacts, les bonnes rencontres ….

    PS: est ce que Zermati et le bonheur de manger retrouvé n’a pas aussi qqc à voir avec tt ça?

    Répondre
  143. Alexa a dit…

    Bravo Caro… J’ai pris cette même décision il y a 5 ans déjà, et bien que ca n’ait pas été simple tous les jours, jamais je n’ai regretté… Tu peux avoir confiance, tu as pris la bonne décision…
    Je t’embrasse

    Répondre
  144. Estelle a dit…

    Vive l’audace!

    C’est la première fois que je commente un billet mais cela fait au moins un an que je lis tous les jours ce blog, dans lequel je me retrouve , qui me fait rire et réfléchir, c’est un réel talent que tu as d’exprimer ce que beaucoup de femmes ressentent confusément.

    Alors bravo pour ta décision, je crois que ça donnera du courage à toutes celles qui hésitent à sauter le pas, (dont je suis ).

    Estelle

    Répondre
  145. Babs a dit…

    Bonjour Caroline,
    J’ai déjà loupé plus d’une occasion de manifester mon attachement à ce blog. Je me dis qu’aujourd’hui est le bon pour contribuer au soutien dont tu as besoin! Quelle force! En même temps, pas si étonnée non plus, aux vues de toutes les ressources que tu nous montrent 😉

    Répondre
  146. marmite a dit…

    si tu sais pas quoi faire, ouvre un centre de coaching, parcequ’avec toute l’energie positive que tu transmets au travaers de ton blog je peux te dire que tu en aurais des clientes, et moi la premiere!

    entre zermati ( 7 kilos en moins à present, je conseille ton blog à toutes mes amies virtuelles ou non ), les voyages qui font rever ( j’ai envie de voir le turquie alors que jusqu’ici personne ne m’avait donné l’envie) , et maintenant le courage au travail detre en accord avec soi meme, je suis epatee.

    je te souhaite le meilleur!

    marmite

    Répondre
  147. Boulie a dit…

    Je ne dirais qu’une chose : BRAVO !
    Néanmoins, j’attends désormais de lire autre chose que les lignes sur ce blog…
    Parce que c’est ça que tu nous réserves, non ? Alors, honnêtement jette toi à l’eau. Avec ce style d’écriture je ne peux pas croire que tu ne tombes pas un roman qui tour à tour me fasse rire et pleurer.
    Une dernière chose, car tu sais qu’on ramène tout à soi à un moment ou l’autre, je comprends mieux ton état « fébrile » d’hier 😉 et le malentendu sur mon commentaire.
    Quand on est à fleur de peau un simple « caca boudin » est interprété de travers.
    Allez toutes mes félicitations, c’est une nouvelle Caro qui nous arrive en 2011 !

    Répondre
  148. fannykiki a dit…

    Petit message d’une fille qui a quitté deux fois un boulot pour des voyages au long cours, dont les décisions ont pu inquiéter l’entourage ou la faire traiter d’instable, qui se cherche encore mais qui sait très très fort qu’elle est sur la bonne voie : Chère Caroline, il y aura des hauts, il y aura des bas, d’intenses moments de cogitation, du doute, des larmes et de grandes bouffées de liberté : rien de moins que la vraie Vie en somme… Belle vie à toi !!!

    Répondre
  149. Xochitl a dit…

    Félicitation !!! You did it, enjoy it !
    Même si à l’avenir il peut y avoir des moments plus incertains tu auras toujours la satisfaction d’avoir été, (et de continuer à être) maître de ton destin, de pouvoir décider de faire ce dont tu as vraiment envie. Et on te fait confiance pour faire face et nous sortir plein de belle chose….
    Joli cadeau de début d’année que tu t’es fait, bravo.

    Répondre
  150. bealacigale a dit…

    alors! je suis à fond derriere toi, tu as pris la bonne décision ! depuis des années que je suis accro à ton blog, et maintenant que je sais que nous sommes des milliers d’accros,non, que dis je ? des millions ! y’a un truc quand même, ce n’est pas du hasard !y’a du talent ! épicétou ! alors j’en profite pour te souhaiter du bonheur avec la santé en priorité pour ta petite famille aussi, et que tout ce que tu entreprennes, aboutisse (rhho ! elle est moche cette fin de phrase, mais c’est la mienne et je me comprends ! lol )

    Répondre
  151. Sév. a dit…

    C’est 1 super nouvelle Caro 😉
    C’est donner du sens cet acte…
    On attend tous ton super roman, on se délecte toutes de lire tes mots chaque jour…Tu vaux presque + qu’1 soin aux huiles essentielles de chocolat ou 1 gorgée de vendange tardive 😉 Tu nous fais du bien et pas juste à toi…alors continues…donne du sens à ton chemin…
    Bises

    Répondre
  152. isa a dit…

    bonjour Caroline

    pour moi il est évident que vos futurs livres seront des succès, tout simplement parce que vous écrivez très très bien, beaucoup mieux que dans beaucoup de livres qu’on peut croiser ici et là
    Etant donné que votre blog est celui de toute ma liste que je prends le plus de plaisir à lire, et même si ce n’est pas toujours très joli, je trouverai normal d’y voir un peu plus de pub sur le côté, franchement ça ne me dérangerait pas, même si je comprends bien que le fait de tirer plus de revenus de son blog fait perdre la spontanéité
    très bonne continuation et beaucoup de succès en 2011 !

    Répondre
  153. Ti-puss a dit…

    Bravo ! magnifique décision !
    à Geneviève: crois-moi, après le chagrin, la vie à réorganiser …. le divorce t’offre une nouvelle vie, une nouvelle chance de rencontre, à toi de faire les bons choix !

    Répondre
  154. Marousia a dit…

    Bonjour Caro,

    Je n’ai jamais commenté jusqu’ici bien que je te lis régulièrement depuis 3 ans, mais je ne pouvais pas ne rien dire à cette nouvelle. Donc en cette nouvelle année tous mes voeux de réussite pour ta nouvelle voie que tu as décidé de suivre quelque soit l’endroit où elle t’emmene. Le plus dur est de prendre la décision, après on se sent beaucoup plus légere. Bon maintenant, y’a pu qu’à ….

    Répondre
  155. gwen a dit…

    Je vais enfin pouvoir lire ton roman !!!!!!!!!!!! que du bonheur.
    bravo !!
    tu vas réussir !

    ps : j’ai rêvé de toi l’autre jour ! rien de cochon je te rassure ! mais je te croisais dans la rue et venais te faire mes salutations de groupie, je crois que tu m’as prise pour une folle 🙂

    Gwen

    Répondre
  156. Armalite a dit…

    Pourquoi te donnerait-on des avis contraires? C’est formidable ce que tu viens de faire! Bien sûr, ça comporte une part d’incertitude flippante, mais c’est excitant aussi, toutes ces possibilités qui s’ouvrent à toi! Et puis tu ne te jettes pas exactement dans le vide sans parachute, non plus. Tu as une expérience, des contacts, des pistes déjà dessinées. Et certainement le soutien du churros et de tes amis. Avoir moins de sous pendant un temps, ça entame le train de vie, c’est sûr. Mais vivre avec le sentiment de passer à côté de sa vie, ça entame l’âme, et ça me paraît bien pire. A ta réussite!

    Répondre
  157. Mimi en Aquitaine a dit…

    Moi qui n’avais pas encore pris le clavier pour te souhaiter une bonne année, je le fais de ce pas: Bravo pour ta décision et je te souhaite une superbe année de libertés, toute pleine de projets et de réussites ! Quelle bonne nouvelle du matin !

    Répondre
  158. Chtigirl a dit…

    bonjour Caroline, je te lis depuis peu, je commente pour la première fois et je trouve que c’est une bonne occasion : deux ans déjà que je m’emmerde au boulot, que je suis dans l’impasse et que je me cherche. Ton post correspond à mes premières démarches de recherche d’autre chose…Je te souhaite le meilleur pour cette année et du courage pour me lancer (ce post est un premier pas)

    Répondre
  159. christiane a dit…

    bravo, je suis persuadé que tu as fait le bon choix et te souhaite un avenir professionnel indépendant à la mesure de ton talent et de tes espérances. Je sais à quel point c’est difficile de changer des choses importantes dans la vie. Tu viens de le faire et encore bravo

    Répondre
  160. Gravos a dit…

    Dis toi que si tu es parvenue à prendre la décision et à aller jusqu’au bureau de ton patron, c’est que cette décision était la bonne. Tu as grandement assez de talent pour y parvenir. Tu peux être fière de toi d’avoir pris cette décision. Bravo.

    Valérie Pécresse et mère nature la truie, il y avait comme un hyatus). J’ai adoré mais je n’ai pas vue le hyatus

    Répondre
  161. My-sukalde a dit…

    Biba zu, comme on dit ici (bravo à toi). Pour avoir sauté le pas il y a 4 ans, je peux te dire que tu as fait le bon choix. Malgré de petites galères, des rendez-vous désagréables à la banque, quelques angoisses, des moments de solitude (oui, se retrouver seule devant son ordi avec une montagne de choses à faire, et l’envie de vautrer sur le canapé en lisant de la guimauve, c’est pas toujours facile), je ne regrette pas une seconde.
    Ce qui m’avait décidée à l’époque, c’est une phrase de ma mère : « Mais au pire du pire, du risques quoi ? ». Elle avait raison, j’avais un toit sur la tête, un entourage bien présent, et le pire ne s’est pas encore produit !
    Avec ton talent, je ne doute pas une seconde de ta réussite. Il me tarde la suite, tiens !

    Répondre
  162. Philomène a dit…

    Bravo, Bravo, Bravo
    Je suis admirative et ne te souhaite que du bonheur pour 2011.
    Cela te permettra aussi de continuer à t’intéresser à l’enseignement supérieur mais avec plus de recul, juste pour le plaisir…
    Je me souviens très bien d’une discussion que nous avions eu à ce sujet, tu es passionnée et cela ne te quittera pas pour autant mais je comprends qu’au bout d’un certain nombre d’années, l’excitation ne soit plus au RV
    Toute ma considération…..

    Répondre
  163. Anne-Laure a dit…

    Merci Caroline pour avoir partagé ce petit bout de vie qui m’inspire fortement.
    Moi qui suis également en gros chamboulement dans ma courte vie professionnelles (réorientation et changement de cap), ça me fait du bien de voir qu’il y a des personnes qui osent, tout simplement !
    Alors, je prends mon courage à deux mains et je fonce…

    Répondre
  164. Fandelondres a dit…

    Que dire si ce n’est que j’ai fait exactement la même chose ce mardi, l’après-midi seulement!
    Voilà quelques mois que je te lis et que je ne prends jamais le temps de te commenter par peur de… mais là, je veux juste te féliciter!
    Moi je chante dans ma tête FREEDOM depuis mardi, je n’ai jamais été aussi sereine que maintenant alors que je démissionne pour suivi de conjoint, officiellement et surtout une nouvelle vie! Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je sais que c’est la bonne décision.
    Mille bravo, des bises.

    Répondre
  165. Mademoiselle Coco (l'ancienne, la première, le vétéran) a dit…

    Je sors de ma torpeur habituelle pour te dire un grand bravo et bon courage pour l’avenir : je crois que c’est le genre de décisions si difficiles à prendre que, une fois qu’on les a prises, on ne regrette jamais. J’espère que ce sera ton cas.

    Et très égoïstement, je me réjouis de pouvoir te lire plus, plus souvent et sur d’autres choses que les universités 🙂

    Répondre
  166. Séverine a dit…

    Bravo, Félicitations,

    On est beaucoup je pense à avoir envie de tout quitter, moi la première, pour faire un saut dans le vide et retrouver du sens, du plaisir à ce qu’on fait. C’est une décision tres difficile à prendre en effet, alors je suis toujours admirative des personnes qui ont osé. Je dirais même plus, peu importe ce qui adviendra par la suite, le succès est là: celui d’avoir fait le pas
    Je lis votre blog depuis peu et je suis devenue accro ! alors en tant que lectrice, je ne peux que vous féliciter encore plus pour cette grande décision

    Répondre
  167. Mariposa a dit…

    Et bien je te dis félicitations et bravo ! Quelle belle manière d’entamer l’année, en liberté ! Je t’admire d’avoir osé et de l’avoir fait !
    Même si j’aime beaucoup mon travail, qu’il m’apporte un certain confort et une sécurité rassurante, je rêve de tout lâcher un jour pour me consacrer à ce qui me fait vraiment triper. Pour le moment, j’en suis encore à « peut-être, un jour, quand ce sera le bon moment »… Mais je pense que je ferai mon saut à l’élastique comme toi le jour où il ne sera plus envisageable pour moi de vivre autrement que de ce qui me passionne. Encore bravo !

    Répondre
  168. Julie de Suisse a dit…

    Waouh!!!!
    Quel courage! Félicitations! Je ne commente pas beaucoup également et j’en ai honte mais mes mots ne pourront jamais exprimer le bien que ton blog me fait… J’avais hâte de reprendre le boulot pour pouvoir retrouver un accès internet correct et te lire chaque jour, c’est dire 🙂
    Mais ce matin, je ne peux que te féliciter et admirer ton audace, audace dont je ne serai jamais capable…
    J’ai hâte depuis bien longtemps de te trouver en librairie et j’espère que le jour où je pourrai me mettre au lit avec un de tes livres se rapproche!
    Sache que tu as déjà derrière toi un sacré paquet de lecteurs conquis d’avance!

    Répondre
  169. LaetitiaLaCorse a dit…

    Apres deja 236 commentaires, je ne vais rien ajouter de nouveau, mais bon je le dis quand meme: C’est TROP la bonne decision, Caro, je SAVAIS qu’un jour tu l’ecrirais ton livre!!! Je crois en toi, je SAIS qu’un jour il y aura un roman de Caroline D, c’est sur sur sur!!! J’adore ton style, ton humour, tu me fais rire aux larmes parfois, et puis bien sur les billets zermatiens m’apprennent, me donnent courage. Pour tout cela je te remercie et pour tout le reste, je te souhaite plein de courage et de continuer a VOULOIR – ce ne sera pas forcement facile tous les jours, mais ce sera jouissif la plupart du temps! Je suis independante depuis juin et j’ADORE ma liberte, meme si parfois ca veut dire travailler un peu le week-end ou le soir. C’est un tout petit prix a payer. Voila une annee 2011 qui debute super bien, moi je dis! Bravo pour ce saut a l’elastique sans elastique ni filet. Le vide et l’inconnu, c’est bien souvent mieux que le plein et le connu!

    Répondre
  170. Zaz06 a dit…

    Arghhhhhhhhh! j’ai lu cet article dans Psychologie magasine, et je n’ai même pas fait gaffe à la signature… ontamoua.
    Je suis une ancienne anorexique, encombrée d’une bonne dizaine de kilos en trop (aux dernières nouvelles, ce serait la thyroïde…), et pourvue d’une fille de dix-sept ans adoraaaaaable avec de minuscules rondeurs , je me suis donc jetée sur czt article…où je me suis vraiment retrouvée. Intense soulagement de voir que je suis « normale » dans mes angoisses et mes réactions!
    Merci Caro, quel talent!
    (qu’est-ce qui me prend? généralement, je ne commente presque pas dan sles blogs… c’est grave, docteur?)

    Répondre
  171. Audrina a dit…

    Tu sais moi ce que je vois ?
    Une femme qui a du talent.
    &du CRAN.

    Les deux mélangés ne peuvent te laisser sur le bas-côté.
    Tu réussiras car tu es brillante.
    &quand on est brillant, il ne reste plus qu’à oser.
    Ose.
    Osons.

    Nous sommes toute derrière toi.

    Répondre
  172. Dom a dit…

    C’est comme être au bord de la falaise, d’un côté l’incroyable sensation du vide, et l’angoisse, et de l’autre la liberté, l’espace, et tout cet air que tu respires d’un coup.
    Tout le monde s’accorde à dire que tu as du talent, parce que c’est vrai, ce blog en est la démonstration brillante à chacun de tes billets, tu vas t’envoler loin, et haut, j’en suis sûre.

    Répondre
  173. Louise a dit…

    Waouh ! Je me débats moi aussi avec des « ce n’est pas le moment », « un jour », « il faudrait que je me lance », « go, go, go », « avec deux enfants, une maison et un mari à son compte, ce n’est pas vraiment raisonnable »… Bravo pour avoir sauté avec ou sans élastique !

    louise

    Répondre
  174. morgane a dit…

    Bravo, mille fois bravo !!! Je suis d’autant plus émue que voilà 3 mois… j’ai fait pareil. Et oui quitter son emploi bien payé, ses collègues c’est dur. Mais pour la liberté, ça n’a pas de prix. Je te souhaite toute la réussite que tu mérites et tiens nous au courant !

    Répondre
  175. Une lectrice admirative a dit…

    Bravo Caroline ! Je rêve de faire la même chose un jour mais je suis fonctionnaire alors c’est encore plus difficile de renoncer à cette fameuse « sécurité de l’emploi » ! Je te souhaite vivement de réussir et je te souhaite plein de bonheur à venir.

    Répondre
  176. riwa a dit…

    Bonjour, je me contente, comme beaucoup d’anonymes, de lire régulièrement vos billets, mais aujourd’hui j’ai juste envie de vous dire chapeau bas et bon courage pour cette nouvelle vie.

    Les risques sont mesurés, comme dans toutes prises de décision il y a une pare de risque, maintenant y’a plus qu’à….

    Répondre
  177. agathe a dit…

    Waou!!!! quel courage !!!félicitations ma grande!!!!
    En as-tu parlé à tes mômes ???
    Ils vont avoir besoin d’être rassurés , non? Comment tu le leur as présenté?

    Répondre
  178. Bab's a dit…

    Il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est bravo d’avoir eu le courage d’écouter ton cœur et pas ta tête! C’est une décision courageuse que peu de gens osent prendre!

    Bon vent!!

    Répondre
  179. Sandy la chtite a dit…

    Bah moi je dis « bravo !!! » et je suis sûre que tu ne regretteras pas ta décision … Mieux vaut se lancer et faire quelque chose qui te motive … que rester quelque part où tu t’ennuies …

    De toute façon, la vie est bien trop courte pour s’ennuyer quelque part !!!

    Bisous

    Répondre
  180. Nath a dit…

    Bravo pour ce courage, cette force, cette nouvelle aventure. Il faut du cran et une bonne dose de « je ne regrette rien ». Que cette année t’apporte beaucoup de joie, de projets, de sourires et de tendresses. Tu as déjà parcouru un très long chemin puisque tu as pris cette décision. Je suis certaine que c’est le bon choix puisque cela vient du coeur. Alors… fonce ! Pas de regrets. Et puis, le plus drôle dans la vie, ce n’est pas le but à atteindre, c’est le chemin qui mène à ce but. Réalise-toi, éclate-toi, bref, vis !

    Répondre
  181. nath a dit…

    Bravo, Caro !!!!!!! Je te lis depuis longtemps et j’étais sûre que c’était ce qui tu allais nous annoncer. Tu as pris la bonne décision, j’en suis sûre. C’est ce à quoi tu aspirais.
    Je suis à mon compte moi aussi depuis… 11 ans ! C’est pas facile tous les jours, mais quand on est motivé et qu’on a du talent comme toi, ça ne peut que bien se passer.
    Le fait d’avoir des clients, du boulot régulièrement n’est pas le plus difficile, je crois. Le plus difficile et le vrai piège, je pense, c’est d’arriver à faire la part entre le boulot, sa vie de femme et sa vie de maman (difficile parfois de décrocher du taff quand son bureau est dans un coin du salon.)
    Alors si je peux te donner un tout petit conseil, c’est d’essayer de te tenir à des horaires un peu stricts (au bout de 11 ans, j’ai encore beaucoup de mal à le faire ceci dit — la preuve, je suis sur ton blog alors que je suis censée bosser !) et de te ménager du temps où tu ne penses vraiment plus à ton boulot, où tu déconnectes.
    Bises et bon courage pour cette nouvelle aventure formidable qui commence !

    Répondre
  182. Mélisse a dit…

    bravo !!!

    (je me disais en te lisant « ah ben moi j’oserais jamais » et merci au comm de Miss Gavotte : dans mon jeune temps j’ai vendu mes confitures sur les marché (mais ça m’éclatait pas au point d’en faire un full time job) et puis j’ai repris mes études (2 fois quelque part… une fois pour devenir prof, et une autre pour faire une thèse) donc ok)

    je te souhaite le meilleur dans cette nouvelle voie pro

    Répondre
  183. odrai a dit…

    LA CLASSE. LA CLASSE INTERNATIONALE.
    MEGA PLANETAIRE.
    La Classe quoi.

    Quand tu as dit « le maquillage MAC c’est bien », je m’en suis collée pour 130 euro au stand du printemps. Quand tu as écris Duoboots c’est super, je me suis acheté des mollets…Quand tu as dit « je vais avoir un petit 3ème », je suis tombée enceinte pour la 3 ème fois aussi (de jumeaux par inadvertance);
    Le simple fait qu’on soit née le même jour, me fait craindre une légère connexion cosmique (ou un léger manque de libre arbitre) alors si demain je colle ma dem à mon boss ça sera de ta faute!!! :))

    Répondre
  184. Loop of Kurland a dit…

    Comment ça on peut pas se lâcher???

    Quand je pense que j’ai rêvé que tu étais directrice de je ne sais plus quoi de je ne sais plus quelle radio y’a pas un mois…

    Moi j’ai fui: je me suis planquée derrière les 3 heures et quelques de trajet quotidien pour m’occuper de tous ces enfants. Et maintenant, faudrait que j’ose. Sauf que moi, je ne sais pas du tout ce que je veux. Je sais ce que je ne veux pas vraiment, mais ce que je veux, pas encore. Et comme c’est jamais vraiment venu, je me demande si je vais avoir vraiment quelque chose à oser.

    Mes respects, Bichette. Et mes souhaits de très grande réussite, la très grande réussite étant pour moi de commencer par vivre des choses qu’on a envie de vivre et faire des choses qu’on a envie de faire tout en permettant aux autres qui sont autour de faire pareil. Bravo Madame. Tu as déjà quasi très grand réussi.

    Répondre
  185. Caroline a dit…

    Quand je pense que je viens de donner ma démission d’un CDI pour passer à un autre CDI et que ça m’a perturbé plusieurs nuits…

    Ici, c’est un vrai tournant!! J’admire les gens qui ont cette force!

    Répondre
  186. Carine a dit…

    Et bien moi je dis que l’année commence merveilleusement bien pour toi… Libre et pleine de projets! Yououuuuuuuu!
    Tu dois avoir un peu la trouille quand même (moi je l’aurai) mais au final c’est trop excitant, non ? BRAVO!

    Répondre
  187. Charlott34 a dit…

    YEAH !!!!!
    j’ai fait la même chose le mois dernier. Un gros con qui voulait se servir de moi… j’ai pas pu tenir.

    Je suis au chômage mais je vais retrouver autre chose, mon mec vient de perdre son boulot mais lui, il a des sous (du coup, il achète une maison pour qu’on ait plus à payer de loyer) et il va lancer son projet, en indépendant.

    BRAVO !
    pour moi, 2011, c’est ça : OSER !

    Répondre
  188. Ptounette a dit…

    Bravo Caroline, du fond du coeur bravo !!
    Il en faut du cran pour oser se lancer je trouve.
    Moi-même, je me laisse aller dans une certaine routine très confortable depuis 10 ans, dans un boulot qui ne m’apporte rien, mais qui est très bien payé compte tenu de ce que j’ai à faire.
    Cependant depuis quelques temps déjà, je me dis que je devrais quand même essayer de me prouver que je suis capable de faire mieux que ça. Seulement quoi faire ? Une amie me tanne depuis des années pour que j’écrive des sketches et que je me lance. Le hic, c’est qu’elle est bien la seule que je fasse rire, mais elle s’obstine à penser que j’ai un talent fou et que je me gâche depuis des années. D’un côté c’est très touchant et valorisant cette vision qu’elle a de moi, mais d’un autre je persiste à penser que c’est bien la seule.
    Enfin bref, peut-être qu’un jour moi aussi je ferai le grand saut qui sait… Enfin il faudrait que l’inspiration rapplique rapidement, vu que j’ai eu 40 ans cet été…
    Encore toutes mes félicitations, et que 2011 soit l’année des paris relevés, des challenges réussis, des métamorphoses

    Répondre
  189. Pauline a dit…

    Bravo Caro !!
    Je suis une silencieuse, une de celles qui viennent lire tous les billets mais qui ne postent jamais de com’.
    2011 sera l’année du changement ! Pour ma part, j’enchaine la naissance de BB2, une rupture conventionnelle, un déménagement à 350 km et un nouveau boulot !
    C’est une décision bien difficile à prendre mais le soulagement qui nous submerge ensuite, c’est jouissif !
    Encore bravo et bon vent !

    Répondre
  190. Mistigri a dit…

    Je te lis chaque jour, je ne commente jamais. Aujourd’hui je voudrais juste te dire, comme les autres, bravo, et surtout que j’ai confiance en toi, en ton talent… J’ai découvert ton blog par hasard après ma dernière grossesse et des kilos à perdre, bon, et je suis devenue fidèle. Ta capacité à transmettre les émotions, à raconter ces faits parfois anodins avec justesse, finesse et drôlerie percutante, je ne me lasse pas de te lire.
    Un écrivain, un vrai, sommeille en toi, enfin il ne sommeille pas tant que ça, j’en suis témoin 🙂
    Alors, bonne route ! Je suis heureuse pour toi.

    Répondre
  191. Cathy de Rabat a dit…

    moi aussi je te lis en cachette (au taf) depuis un bout de temps…jamais de commentaire, mais là quand même il fallait !
    Non seulement c’est le bon choix, mais c’est le plus raisonnable…c’est le meilleur exemple que tu puisses donner à tes enfants, qui ne connaitront je pense jamais une vie professionnelle peinarde et sans risque…l’avenir appartient à ceux qui le maitrisent…
    A new life a new woman…
    ……tu nous avais pas parlé de nouvelle coupe de cheveux avec frange ?……

    Répondre
  192. coco a dit…

    Bravo, vous avez le courage de faire ce que des centaines (dont je fais parti)n’oserons jamais faire pour une multitude de raisons… certaines plus mauvaises que d’autres. Tous mes vœux de réussite dans cette nouvelle aventure et au plaisir de vous lire.

    Répondre
  193. loka a dit…

    Pour que le chemin continue, paisible et lumineux, il faut le débarasser de ce qui ne nous correspond plus : kilos, peurs, d’autres choses encore…
    Être soi plutôt que continuer à faire… ce que l’on peut ! Même si cela est difficile, ça vaut toujours la peine.
    Le moment semble venu, et tu le partages avec infiniment de générosité.
    Merci…
    Confiance et force, pour ce qui est à venir.

    Répondre
  194. Louisefrisco a dit…

    Bravo !! Je vous lis depuis des mois mais c’est la première fois que je réagis de « vive voix » à l’un de vos billets, car vraiment, il n’y a pas d’autre mot que BRAVO.

    Répondre
  195. shalima a dit…

    Ecoute, je ne vais pas prêcher pour ma paroisse, mais je pense que tu as pris la bonne décision.
    Toi au moins, c’est mûrement réfléchi, moi c’était plus l’occasion qui faisait le larron. Mais après 2 ans, je ne le regrette pas. Alors bien évidemment, il y a des moments plus difficiles que d’autres, des phases d’euphorie complète, et d’autres bien plus down (genre là, depuis un mois, je me remets grave en question). Mais rien n’est gravé dans le marbre, et surtout c’est toi qui décides, t’es le seul maître à bord, c’est tout à fait ça. C’est pas toujours confortable, mais au moins, tu l’auras fait, bordel.
    (et ta phrase, là : « si je ne me mettais pas à écrire ce livre qui sommeille en moi, j’aurais l’illusion pour toujours d’être un écrivain contrarié, alors que si ça se trouve j’en suis tout bonnement incapable, mais autant le savoir », comment j’aimerais qu’elle me fiche un bon coup de pied au cul !)
    Bon vent, Caro, je suis sûre que tu vas te débrouiller comme une chef, et que tu ne le regretteras pas.

    Répondre
  196. Delph a dit…

    Quel courage !! En grande angoissée de la « securité » d’un CDI que je suis ton grand pas m’impressionne et me fait rever en même temps ! je te souhaite le meilleur pour ce nouveau départ !

    Répondre
  197. shalima a dit…

    (euh sinon, si je n’avais qu’un SEUL conseil à te donner, trouve-toi un très bon comptable, dès le départ. Parce que ce qui plombe à mort le free lance, c’est quand même la gestion administrative, hein)
    Bisous !

    Répondre
  198. Mona a dit…

    Moi je suis ravie qui tu aies le courage d’avoir pris cette décision. Je me pose aussi bcq de question et me retrouve dans tes mots sur tes incertitudes. Alors Bravo ! On a qu’une vie !

    Répondre
  199. Emilie a dit…

    Chère Caroline,
    Je lis ce blog depuis plusieurs années. D’abord attirée par l’écriture et comprenant finalement peu à peu que nous faisions le même métier. Je suis une toute jeune journaliste. Pas épargnée par la précarité. Je n’ai, pour l’instant,jamais signé de CDI. Un jour peut-être…
    Pourtant, ce que tu viens d’oser me touche. Me rends heureuse pour toi. Je pourrais être aigrie : « Cette conne lâche un CDI alors que c’est si confortable, si difficile à trouver dans ce métier ». Et puis non. Je trouve cela extrêmement courageux, audacieux. Je suis certaine que cette décision n’a pas été prise par hasard, au mauvais moment. Et j’espère que les différents voyants verts que tu mentionnes porteront leurs fruits. Tu le mérites. Encore bravo.

    Emilie.

    PS : je me rends compte aussi aujourd’hui que tu as dû côtoyer quelques-uns de mes anciens camarades journalistes au sein de l’A.. Le monde est vraiment tout petit.

    Répondre
  200. Siam a dit…

    Bravo ! Je suis impatiente de te lire sur d’autres supports. Maintenant que tu dois y arriver, tu vas y arriver ! Tu es une championne, go girl, go !
    Signé : une fonctionnaire stressée du lendemain qui déchante mais qui est libre de ses horaires, de ses collaborations, de ses écrits, passionnée par son job. Oui, oui, ça existe encore… dans l’enseignement supérieur même que ! Jalouse ?

    Répondre
  201. Delirious a dit…

    Bravo bravo bravo!
    pour avoir franchi ce pas moi-meme en 2008, je sais le courage que cela demande, mais aussi le sentiment de soulagement, de liberte et d’euphorie qui vient apres et qui ne te fait jamais regretter ta decision.
    c’est plutot: « pourquoi ne l’ai-je pas fait plus tot?! »

    Répondre
  202. Lola a dit…

    Bravo !
    A chaque fois que j’ai démissionné, c’était pour suivre mon homme. Je ne l’ai jamais regretté (qu’est-ce qu’un job contre une vie au soleil?).
    Mais quitter un certain confort, juste pour ses envies, je m’incline. Encore bravo !

    Répondre
  203. Tayiam a dit…

    Je ne commente que rarement et, une fois n’est pas coutume, j’ai eu la flemme de lire tous les comm’s qui me précèdent.

    Mais, j’avais envie de partager mon ressenti avec toi. Ce que tu as fait est flippant. Mais, le bonheur n’est pas la voie de la facilité.

    En fait, l’atteinte du bonheur, c’est un peu comme l’atteinte du poids idéal. Il faut apprendre à écouter son coeur et ses envies. Parce qu’on fond de nous, nous savons ce dont nous avons besoin.

    Finalement, c’est comme si tu zermattait dans tes choix professionnels. Je pense, d’ailleurs, que ce n’est pas anodin que tu oses maintenant, alors que tu n’avais pas osé le faire avant.

    Cela révèle une évolution en toi qui se fait, lentement mais sûrement, et qui t’aide à t’approcher de ce dont tu as besoin, dans tous les domaines de ta vie.

    Et, en cela, tu es un exemple pour pas mal d’entre nous (dont moi : je t’ai dit que depuis ton article sur les jupes, j’en mets au moins une fois par semaine, voire plus, que j’ai osé les jupes plus courtes malgré mon obésité marquée, et que je m’en sens mieux dans mes baskets (surtout grâce aux compliments que j’ai reçus à ce sujet ! :D)). Bref, continue de nous faire partager tout ça. C’est très positif ! Merci… 🙂

    Répondre
  204. Lor a dit…

    Wow Caroline. Moi j’ai fait comme toi il y a quelques années (je t’en avais déjà parlé, bosser dans un grand pull à la maison comme Carrie Bradshaw… mais aussi parfois quelques angoisses). J’étais traductrice dans une agence, je suis en freelance depuis 2005. Il y a eu des moments moins faciles que d’autres mais je n’ai plus jamais eu ce sentiment d’être un oiseau en cage que j’avais alors. Moi aussi j’ai sauté à l’élastique car mon homme est AUSSI freelance. Mais je ne l’ai jamais regretté depuis. Et le lundi matin, quand je m’installe devant mon pc chez moi avec mon café, je savoure. ça fait un peu plus de 5 ans mais le sentiment est toujours là.
    Donc j’applaudis.
    Ouf je n’en reviens pas. Je ne m’y attendais pas du tout en fait.

    Répondre
  205. Lor a dit…

    Et surtout, sache qu’avec une bonne connexion en Corse… Bref j’y passe parfois jusqu’à deux mois de suite !
    (Le boulot en revanche je n’en ai jamais manqué !! Ma capacité et mon temps libre pour le faire c’est autre chose. Il faut s’organiser…)

    Répondre
  206. Sarouelle a dit…

    Bonjour Caroline,
    Je lis ton blog depuis un bon moment maintenant et j’aime beaucoup ce que tu écris, dans le fond comme dans la forme. Pourtant, c’est le premier commentaire que je dépose. Ce sujet est particulier car j’y pense aussi beaucoup en ce moment. Je t’admire d’avoir pris cette décision et je te souhaite de t’épanouir pleinement dans tes nouvelles activités ! J’ai hâte de lire ce fameux livre qui sommeille en toi !

    Répondre
  207. Lou.en.vadrouille a dit…

    Bonjour, Bonne année, et Bravo, Caro!

    **** Attention, maintenant, version longue 😉 ****
    La vague de commentaires de ce matin me fait penser à certains autres billets où tout l’internet francophone se précipitait pour te féliciter, et où, toute timide, je rechargeais la page plusieurs fois par jour, en me disant « ose, petite, commente, dis-lui que tu aimes ses mots, dis-lui que tu es contente pour elle, dis-lui que tu as l’impression de la connaître, dis-lui, ose ! », et puis, en fin de journée, après avoir lu des centaines de messages de félicitations, un peu écoeurée, je me repliais dans l’anonymat silencieux, un peu frustrée de n’avoir pas trouvé les mots…
    Je pense à l’annonce de ton mariage, de ta grossesse, de la naissance de Rose, de ton premier bouquin, de la pièce de théâtre, tant d’autres choses…

    Du coup, pour faire mon coming-out, je suis remontée dans l’historique de tes billets, pour retrouver à quel moment j’ai adopté comme petit plaisir matinal la lecture de ton billet quotidien… Je suis fidèle depuis longtemps, au printemps 2006, alors que je cherchais des repères, je suis tombée sur tes mots, et depuis je suis accro…

    Alors voilà, je me suis dit qu’après le billet d’hier, il fallait oser, et qu’aujourd’hui, alors que tu te poses sûrement plein de questions pour la suite, tu n’aurais pas de commentaires de trop qui témoignent que ton écriture est drôle, touchante, attachante, pertinente, que lorsque l’on a pris goût à tes chroniques, pas question d’y renoncer, que les matins où ton billet quotidien n’est pas là, la journée commence avec un peu moins de soleil..

    J’ai tout lu, j’ai tout suivi, même sans être intéressée par la Nouvelle Star, ni concernée par certains problèmes de poids, parce que tes mots étaient toujours justes, percutants, pas moyen de décrocher !
    J’ai lu, aussi, souvent, les commentaires, en enviant la petite communauté tellement à l’aise dans ton salon 😉
    J’ai tout relu, aussi, plusieurs fois depuis 2006, parce que ça fait partie des petits rituels qui peuvent redonner le moral, ou occuper un dimanche pluvieux, un peu comme relire toute une série de BDs, mais sans cet intervalle de temps incompressible qu’il faut laisser s’écouler avant de reprendre une BD de peur de s’écoeurer de l’histoire, non, avec toi, pas d’écoeurement, même si je connais déjà l’histoire 😉
    J’ai suivi tes conseils, j’ai lu des livres, vu des films ou des pièces de théâtre, j’ai osé des vêtements, je suis retournée chez la gynéco après 8 années de procrastination, je suis allée chez le dentiste, j’ai, petit à petit, apprivoisé l’idée de la maternité, j’ai assumé mes idées de gauche… j’ai fait tant de choses « grâce à toi », tu es un peu comme une marraine, merci mille fois !

    Continue, ose, innove, je suis sure que ce sera couronné de succès 🙂

    Répondre
  208. nadiine a dit…

    Un beau jour, après 10 ans de galère, je me suis levée et j’ai quitté l’éducation nationale…(tout le monde connait : l’administration, la sécurité, tout ça…bref je me suis fait traiter de folle). Je ne l’ai jamais regretté (pas un seul jour, pas une heure, pas une minute, ni même une seconde)!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Depuis, on m’appelle chef de pub, journaliste, ça dépend…ET J’ADORRRRRRRRRRRRRRRRRRE !!!!
    J’ai hâte de suivre tes news et BRAVOOOOOOOOOO000000000000000000000000000000000000000000000!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  209. kalix a dit…

    Bravo.
    Tout les mots que j’ai lu ici me le disent : tu es faite pour raconter des histoires. J’ai tout aimé, le fond et la forme, le ton et surtout cette manière de na jamais te voiler la face, ou en tout cas cette envie de déchirer ce voile quand il se pose là. Longue et belle vie à ton projet d’écriture.
    Moi, je te suis …

    Répondre
  210. la Truffe a dit…

    F.E.L.I.C.I.T.A.T.I.O.N.S !!!! Moi aussi j’ai franchis le pas…. mais moins courageusement, il faut le dire. J’ai provoqué un chômage. Puis j’ai pris un p’tit mi temps à la maison. Et je me suis lancée dans mon autre entrprise. Mais tout comme toi… à partir du 31 de ce mois ci…. je serai seule dans le navire. mon petite mi temps s’arrête…. un tout petit mi temps qui me procurait un sacré salaire en plus. Mais je vais devoir vivre à présent, non pas de mes rentes, mais uniquement de mon travail, de ma petite entreprise. et tu sais quoi…. il y a parfois des mois un peu branlant mais travailler chez nous est la meilleure décision que j’ai prise avec quitter Paris. Il y a 15 jours je gardais un malade au chaud tout en travaillant; ce matin j’étais chez le docteur et cet après midi une écho en urgence…. pendant ce temps les commandes qui tombent… que je ferai ce soir…. tout ça aurait été impossible si j’avais continuer à avoir un gentil CDI avec 39 heures au mieux ! Alors félicitations. Surtout que tu as du talent et je ne me fais aucun souci pour tes mois à venir. très sincèrement.

    Répondre
  211. Miss Purple a dit…

    Ben moi, je trouve ça très couillu et très sain de penser à soi et de partir parce qu’on s’emmerde.
    Si tout le monde faisait comme toi, y a aurait moins de dépressifs (et d’incompétents, peut-être, aussi).
    Donc je dis VIVE !

    Répondre
  212. Solea a dit…

    Bizare tous les frissons que me filent ce post! Juste avant un entretien un peu sécure… hum!

    Je te lis souvent -presque chaque jour en fait- et commente peu.

    Là je dis, bravo, chapeau, bingo!

    Je suis si heureuse pour toi.

    En 2011 ta vie et tes rêves ne feront qu’un. C’est ce que je te souhaite.

    2011 s’annonce belle et tout en changements. Et le changement c’est la vie, non?

    Répondre
  213. Mélisande a dit…

    Lectrice assidue de ton blog, mais incognito, il n’y a pas un jour ou je ne me reconnais pas dans tes billets. J’ai 23 ans, 2 enfants, et a chaque fois, je m’étonne moi-meme de tous ces points communs, malgré nos ages, malgré nos differences…
    Et la , tu m’as soufflée! Mon boulot, ce n’est pas que je ne l’aime pas, mais j’ai des envies d’ailleurs, de me lancer dans mes projets (ouvrir une creche parentale), et de pouvoir penser un peu a moi-meme… Mais voila, malgré mon jeune age, chéri et moi ne comptons que l’un sur l’autre, il ne gagne pas beaucoup, les lardons coutent cher, et au final mes patrons sont devenus presque des amis… Alors je me laisse aller a ce « confort » et cette sécuritée…
    Mais le temps de lire ton billet je me suis vue tout bousculer, et, my god, qu’est ce que ça a l’air bon!
    merci Caro!
    une lectrice de haute savoie qui fait ta pub quotidiennement! (meme que desfois chéri zyeute aussi… mais discretement!)

    Répondre
  214. liz and frog a dit…

    Un petit message pour te dire que je te trouve très très courageuse;
    De nombreuses personnes ont envie de changer leur vie et préfère la sécurité aux risques. Tu vas faire beaucoup d’envieux ! 😉
    Ta grande réussite, pour le moment, c’est d’être maîtresse de ta vie. Les autres suivront. Je t’en souhaite beaucoup d’autres !

    Répondre
  215. La Papote a dit…

    D’abord, je trouve que Truie et Valérie Pécresse dans la même phrase ne crée pas forcément de hiatus (mais, c’est tout à fait personnel)…

    Ensuite, hier, je me suis demandé si ta grande nouvelle était d’avoir été intégrée à la rédaction d’Elle ou si tu avais écrit un autre livre qui allait être publié…

    Enfin, je te dis « chapeau bas » parce que c’est bien d’avoir le courage de ses rêves et la phrase de Tonton Wilde me revient encore une fois en mémoire « Il faut toujours viser la lune car même en cas d’échec on atterrit au milieu des étoiles ! ».
    Toi, t’as carrément viser Jupiter pour être sûre d’arriver sur la lune et c’est génial ! Bravo !

    Répondre
  216. Gayane a dit…

    Bravo !

    Et n’écoutes pas ceux qui te critiqueont car ils sont aussi ceux qui voudraient mais n’osent pas.

    Il y a bientôt 6 mois, j’étais à ta place. Je suis entrée dans le bureau du directeur en lui disant : « Je souhaite mettre un terme à notre collaboration car nos visions de l’entreprise sont de plus en plus éloignées. » Il est restée scotchée.
    J’ai repris mes études, réussi les écrits du concours de professeur des écoles … A suivre.
    Je n’ai aucun regret … même si il est vrai que le confort matériel en prend un coup !

    Bonne chance !

    Répondre
  217. Caroline a dit…

    Je n’ai hélas pas tellement de temps aujourd’hui pour vous répondre mais je ne sais pas comment exprimer l’émotion que me procurent chacun, je dis bien, chacun, de vos commentaires. Ils me rassurent, bien sûr, et me confirment que ce besoin de VIVRE est ancré en chacun de nous. Comme le disent certaines, je fais ce choix parce que je peux. Mon homme est derrière moi et j’ai quelques économies. j’ai des pistes aussi, de boulot à court terme qui me rassurent. Il n’en reste pas moins que c’est extrèmement flippant et que je passe d’une heure à l’autre de l’euphorie à la panique.

    Je vous souhaite à tous et toutes une merveilleuse journée et je vous le dis, quand ça devient évident, on le sent. Ah et surtout, celles qui n’osent pas, ne culpabilisez pas, je ne me sens pas spécialement courageuse et je ne voudrais surtout pas donner l’impression que MA décision est LA décision bonne pour tout le monde. Ou alors on la joue comme cantonna et on démissionne tous demain pour faire sombrer le système capitaliste. Chiche ?

    Répondre
  218. Christelle a dit…

    Pas de « tu n’aurais pas du » ou autre chose dans le genre de ma part. J’envisage le même genre de changement professionnel à la fin de mon congé parental et j’en ai déjà mal au ventre rien que d’y penser!!
    Pourtant il me reste encore 18 mois… Alors j’imagine ton stress.
    Je te souhaite de réussir et surtout de prendre ton pied quoi qu’il arrive!! 😉
    Bises

    Répondre
  219. Pascale a dit…

    Je vais vous sortir un truc un peu vieillot qui date d’un brave type qui s’appelait Clémenceau. Ce brave pépé a dit un jour : « il faut savoir ce que l’on veut, quand on le sait il faut avoir le courage de le dire, quand on le dit il faut avoir le courage de le faire ». Allez Caro foncez !

    Répondre
  220. anne a dit…

    bravo pour cette grande décision, j’aime beaucoup votre talent d’ecriture, et j’ai toute confiance dans votre avenir plein de promesses…
    un beau début pour une année qui s’annonce decoiffante!

    Répondre
  221. Laetitia a dit…

    Bravo !

    Il y à six mois, j’ai annoncé à mon manager (on dit comme ça dans le milieu un peu « jmelapète » du conseil) que j’en avais marre, que je n’étais pas faite pour ça, que je me posais des questions. Une augmentation plus tard (oui ils font aussi ça dans le conseil) il a cru que c’était bon..
    Le 3 Février, je poserai mes fesses sur les bancs d’une chouette école, j’ai tout plaqué. Il y à plein de mot que tu as écris que je pourrais écrire aussi « j’aime mon confort, mais je m’emmerde » résume bien ma peur de ne plus pouvoir m’offrir des chaussures. Je suis pétrifiée, et encore, je n’ai pas de gamins ! Heureusement que j’ai une sorte de beignet à domicile qui est prêt à me payer des pâtes à l’occasion 🙂
    En 2011, on Ose!

    Bravo 🙂

    Répondre
  222. uncafevite a dit…

    lectrice régulière de ton blog depuis quelque temps, je crois que c’est la première fois que je prends la parole…
    pour te dire bravo.
    et aussi pour te dire que ma tout première réaction, très égoïste, a été « yeaaaaaah encore plus de lecture, vivement un livre !!! »
    et puis tant que je suis là, je vais en profiter pour te remercier de m’avoir redonné l’envie de prendre le temps de lire (pas seulement ton blog…), depuis la naissance de mon fils, je réservais ça à mes vacances d’été…et bien maintenant, non, c’est tout le temps n’importe où. comme avant. et ça fait du bien…

    bon vent pour la suite !

    Répondre
  223. Ondine a dit…

    Ouh là, plus de 300 commentaires avant le mien… Pour réussir ton coup, c’est fait !
    Je ne vais pas lire les commentaires précédents, car j’imagine que le mien va en paraphraser d’autres. Je n’ai qu’un seul mot : well done. Il y a peu de temps, lors d’un entretien, à la question « qu’aimerez vous être et que vous ne serez jamais » (j’adore les questionnaires des cabinets de recrutement), j’ai répondu « libraire ou écrivain ». Sur le trajet de retour, j’étais vaguement déprimée. Pourquoi jamais? Parce que je n’ai pas gagné au loto pour m’offrir la librairie de mes rêves (donc vendeuse à la Fnac, ce n’est pas mon nirvana). Soit. Mais pour écrivain, c’est surtout le manque de c… Et puis, la sécurité, la peur de l’inconfort, de me mettre en danger, de savoir que je n’ai pas de talent, bref… toutes ces choses qui me sembleront bien dérisoires quand je m’apprêterai à nourrir les chrysanthèmes.
    Le fait est que toi, tu as déjà entre les mains plein de choses qui, rationnellement, sont rassurantes. Et au-delà du rationnel, me laissent penser que tu vas y arriver.
    YES YOU CAN

    Répondre
  224. chipie a dit…

    Rêver sa vie et vivre ses rêves… Quoi de mieux? Je commente peu mais je lis tout mais là, je pointe le bout de mon nez… Cette décision est forcément bonne, Caroline, puisqu’elle est tienne. Bon vent à toi sur tes chemins de traverse, sinueux peut-être, mais dont je te souhaite qu’ils te réservent bon nombre de découvertes et de richesses inattendues.
    Cette année 2011 sera donc neuve en tous points. Je te la souhaite heureuse, puisse-t-elle continuer à te donner l’appétit de toutes les bonnes choses de la vie, la légèreté, la joie, l’amitié toujours présente , le bonheur avec les proches. Moi en tout cas, je reste à tes côtés discrètement et je continuerai à te lire tous les jours pour connaître la suite de cette histoire qui s’écrit en partie ici, un peu avec nous toutes.

    Répondre
  225. Nuage sucré a dit…

    Bravo et bienvenue au club des démissionnaires qui ont osé franchir le pas ! Tu peux être fière de toi ! Tu ne regretteras pas ta décision.
    La seule chose qui, perso, m’ennuie parfois, c’est d’avoir beaucoup perdu en niveau de rémunération mais j’attends et je m’active pour voir des jours meilleurs se profiler. C’est parfois galère et désespérant mais surtout c’est dix mille fois plus jouissif de se dire qu’on réinvente tout et qu’on est sacrément libre et culottée d’oser s’attaquer à l’Anapurna ainsi.
    Tu vas y arriver ! On va y arriver, on est trop de la win et comme dit Dora : Allons-y, let’s go, c’est parti les amis … Je sais qu’on peut y arriver !
    Je te lis depuis longtemps mais je n’avais encore jamais commenté.
    Bisous Championne !

    Répondre
  226. **gaelle** a dit…

    juste bravo d’avoir osé le faire, franchir ce fameux pas. oui très sincèrement bravo.
    (lectrice de l’ombre mais super super assidue=

    Répondre
  227. Caro d'ardèche a dit…

    Yes YOU CAN ;))
    En tous cas moi j’y crois dur comme fer alors BRAVO !!!!
    Ce qui est drôle c’est que je n’ai toujours eu que des CDD, des emplois saisonniers, toujours dans l’envie d’apprendre et de me découvrir, à vivre un peu de l’air du temps, dans l’éloge de la lenteur. Et mon gros coup de doute et de flip c’est le jour où j’ai signé mon affectation dans l’éducation nationale, quand j’ai réalisé que ça pouvait être à vie; ça m’a filée un vertige terrible.
    Et même encore maintenant j’ai besoin de me dire que je retournerai à mon indépendance. Alors je ne peux que comprendre, t’encourager et être persuadée que ça va marcher 🙂

    Répondre
  228. CecileC a dit…

    J ‘ai envie de dire  » Coucou Caro » comme si on se connaissait…
    j’ose une nouvelle fois mettre un petit commentaire sur ce blog que je lis très très souvent…
    Il y a quelques années, j’ai quitté un travail de fonctionnaire pour « la liberté totale » d’être auteur de bd. C’est la liberté totale oui, la liberté totale de se planter, de ne pas être à la hauteur , d’être jugée, de tout perdre du jour au lendemain… de ne pas y croire.
    Et bien pourtant, après toutes ces années, je le dis: c’est possible, la seule chose, c’est qu’il faut y croire soi-même et ne pas attendre que les autres y croient à notre place. Et c’est sûrement le plus dur.
    Dans ce milieu, un éditeur ne vient pas vous chercher, c’est à nous de créer notre propre projet, notre propre travail… La liberté…
    Et puis c’est la passion qui parle, se rendre compte que l’on va à peu près là où l’on a envie d’aller… Créer, se perfectionner, explorer ses possibilités, grandir avec cet instrument extraordinaire: la création. Faire avec tous nos doutes et toutes nos impossibilités qu’on se fabrique le plus souvent soi-même ( mais qui sont quand même bien là), mais « faire vraiment » et ne pas seulement » tenter ».
    Sinon pour l’anecdote, moi aussi j’ai 3 enfants…
    Donc, aller, on y va et on y croit!

    Répondre
  229. Caledonie75 a dit…

    C’est pas de la bonne résolution de nouvelle année çà ! C’est carrément THE BOULET DE CANON !!!

    Pourquoi ne dois-tu pas culpabiliser ?
    – Parce que, mine de rien, tu y penses depuis deux ans,
    – Parce que, tu ne pars pas sans parachute entre ton blog et tes futures collaborations,
    – Parce que tu ne pouvais plus respirer….

    Quand on peut prendre ce genre de décision, il FAUT le faire. Mieux vaut tenter que de regretter non ???

    Bon courage et plein de chance alors pour cette nouvelle année !! Et je suis sûre que tu nous fera rire dès le prochain billet…

    Répondre
  230. leslie a dit…

    Coucou !

    Bravo ! Quoiqu’il arrive tu es entourée ! Ta famille sera te soutenir ! Quand j’ai quitté mon job, mon mari est devenu un monstre et ma famille m’a traité du’une inconsciente et irresponsable,…

    Tu retomberas sur tes pieds !!! Leslie

    Répondre
  231. Madile a dit…

    Comme dit l’une d’entre nous, c’est une « fucking » bonne décision !parce que je suis sûre que tu ne t’aventures pas au hasard sans avoir de sérieux projets d’avenir, et que donc tu vas commencer une nouvelle vie, sans filet,certes, mais tu es tellement pleine de ressources,de talent et d’énergie, et aussi forte du soutien de ta famille et de tous les lecteurs et lectrices, que je ne doute pas un instant que tu réussisses!je suis persuadée que tu as sû prendre la décision qui s’imposait , je t’admire de l’avoir fait, et je te souhaite le meilleur pour la suite !

    Répondre
  232. Carole Nipette a dit…

    Je rêve souvent aussi les yeux ouverts du jour de mon pot de départ mais c’est quand j’ai rêvé que j’avais gagné au loto!
    Oui c’est une chance de le faire quand on peut le faire mais il faut oser et ça n’est jamais facile, alors bravo! et je suis sûre que tu rebondiras sur tes deux pieds et en douceur!

    Répondre
  233. Miss Olfie a dit…

    Bravo Caroline pour cette décision, très courageuse, chargée de sens pour toi et qui j’en suis sure te permettra de faire pleinement les projets qui te tiennent à coeur !
    Perso, j’ai pris la même décision que toi il y a plusieurs mois de cela. J’ai subi du harcèlement moral pendant plusieurs années et ça m’a complètement foutu en l’air. Après moult tergiversations, je me suis dit que j’étais trop jeune pour gâcher ma vie à aller au boulot la boule au ventre et je suis partie. Malgré le chômage, les entretiens qui n’aboutissent pas, les fins de mois difficiles et bien je ne regrette pas cette décision. Ce n’est pas facile de retrouver un emploi surtout après cette longue épreuve que j’ai subi. Mais il me suffit de repenser au zombie que j’étais devenue il y a quelque mois et tout de suite je me dis que je me sens enfin mieux dans mes baskets et que cela valait le coup.
    Se sentir bien c’est le plus important et s’écouter aussi, c’est ce que tu as fait et c’est la meilleure chose à faire pour toi.
    Bonne continuation sur ce nouveau chemin de vie que tu as pris !

    Répondre
  234. Tite_bulle a dit…

    Il y a quelques mois tu racontais ici un rêve un peu spécial : http://www.penseesderonde.fr/2010/06/une-femme-avec-une-femme.html

    Je suis aujourd’hui plus que ravie de voir que tu as gagné cette bataille de l’inconscient ! Que tes doutes et tes craintes (imposés principalement par la société dans laquelle on vit : 3 enfants, suis-je une bonne maman si je mets en danger leur stabilité financière? etc etc…) n’ont pas suffit à te détourner de ce que tu sentais au fond de tes tripes. A savoir que cette aventure tu te devais pour toi de la vivre.

    Peu importe la suite au final, les difficultés qui pourraient éventuellement survenir. Tu as fait à tes enfants le plus beau des cadeaux ! Tu leur montres que la vie c’est aussi suivre ses rêves. Et à l’heure où ils ont encore la vie devant eux c’est leur permettre de rêver et de vivre.

    Tu es une femme et une maman formidable. Merci de partager cela avec nous !

    Bisous.

    Répondre
  235. Céline a dit…

    Wahoo ! Félicitations ! Ce n’est pas rien comme décision ! ça fait plus d’un an que je te lis, et je n’ai jamais posté. Mais là, respect.
    J’espère que tes projets se réaliseront et te conforteront dans ton choix.

    Répondre
  236. celote a dit…

    Premier comm alors que je te lis tous les jours depuis des mois avec le même plaisir, juste pour te dire : BRAVO d’avoir sauté le pas! Je l’ai fait il y a 5 ans et ne l’ai jamais regretté. Bonne continuation!

    Répondre
  237. La Fée de Marseille a dit…

    Chère Caro, contrairement à ce que tu peux supposer pour la plupart d’entre nous toutes, être couillue est un gage de respect.
    Ainsi donc bravo !!! Je me permets de te souhaiter que cette nouvelle route soit riche de rencontres et d’évènements.
    Tant que tout n’est pas figé, c’est que tu es encore bien VIVANTE !
    Notre soutien tu l’as et je pense que tu le sens un peu aussi.
    Trop de Caro, n’a jamais tué notre Caro. Ainsi donc, on ne te force pas bien entendu, loin de nous cette idée, mais bon, si tu souhaites passer plus de temps sur ton blog pour notre plus grand plaisir, et bien diantre : « let’s do it » !!!
    Le plus beau là dedans, c’est que tu as probablement obtenu le soutien inconditionnel du Churros, et ça c’est vraiment chouette !!!
    Si tu as le temps, d’aller jeter un ptit coup d’oeil sur mon blog, tu verras que sans le savoir, je t’ai un peu répondu dans mon billet d’hier.
    De jolies choses dans ta nouvelle vie ma Belle (comme on dit chez moi).

    Répondre
  238. missterre a dit…

    Bravo Caroline

    Là je dis BRAVO. Vous me donnez des idées, moi qui depuis de longs mois pense à tout plaquer un chef à la con dans un boulot à la con qui ne me rapporte presque rien et en prime un mari qui me prend pour sa bonne !!!

    Une admiratrice anonyme

    Répondre
  239. Koquelico a dit…

    Couillue la Caro !!!

    Bonne ou mauvaise décision, tu verras plus tard. Le principal étant que tu le découvriras par toi même, sans remords ni regrets.

    Bravo Caro !!!

    Répondre
  240. julie a dit…

    petite nouvelle sur la blogshpere
    je prend un vrai plaisir a lire tes articles alors je suis et certaine que bientot tu te diras ah si j avais su je l aurrai fait plus tot.
    En tout cas chapeau faut du courrage!!!
    Rien a voir mais il y a 10 ans j ai dis merde a tout le monde pour des raison de coeur dechire et je suis venu ici en angleterre ma terre d aceuil seul. Ca pas ete facile tout les jours masi le bonheur etait au bout…alors prendre des risques ca paye..
    en attends de voir la suite des evenements
    bisous
    julie une lectrce de L ombre

    Répondre
  241. Bellzouzou a dit…

    je crois qu’on a tous et toutes envie à un moment ou à un autre de faire ce que tu as fait, dire « je démissionne » et partir se réaliser ailleurs, mais qu’il faut vraiment du courage pour passer à l’acte et se jeter à l’eau; je t’admire, donc.

    Répondre
  242. Mamzelzaza a dit…

    Eh bien moi je dis… BRAVO ! Quel bonheur de pouvoir faire un choix de vie professionnelle, d’avoir… les couilles pour oser !
    Fonce fonce fonce ! j’ai hâte de voir la suite, de lire les futurs posts, le futur livre ? ah oui ! vraiment, c’est très bon !

    Répondre
  243. Kinou.1 a dit…

    Putain c’est génialissime !!!! T’imagines pas comme je suis contente et fière de toi sans pour autant te connaître. La vie est trop précieuse et fragile pour lutter contre le courant. Tu es engagée dans une action, concentre toi sur toutes les choses merveilleuses qui vont t’arriver.S’il faut se battre, tu fighteras, c’est pas grave t’es dans le bon sens du courant de toute façon à présent!!!Tu es la surfeuse Caro de Paname !! Yes !!!!

    PS je m’en fiche des billets sponso, je t’ai connue avec le super rasoir que j’ai d’ailleurs acheté pour les cas d’urgence!!!

    Répondre
  244. Clau a dit…

    Quelle bonne nouvelle !!
    Moi aussi je t’admire et je ne suis pas du tout inquiète pour ton avenir, tu as beaucoup de talent !
    Bravo Caro !!

    Répondre
  245. Thaliane a dit…

    Bravo bravo ! Un peu plus d’un an sans filet ici et il ne se passe pas un jour sans que je m’en félicite (même les jours où il faut chasser le client et même ceux où il faut faire les papiers Urssaf, c’est dire). La sécurité, c’est rassurant, ça permet de se dire qu’on va survivre. Mais la liberté, c’est tripant, enthousiasmant, c’est la clé pour ne pas seulement survivre mais vraiment vivre…

    Répondre
  246. SabineKinouk a dit…

    Félicitations Caroline! Nous sommes le 6 janvier tu n’as pas perdu de temps pour tenir tes résolutions, un brin d’impatience sans doute :o)
    Pour moi, oser, cette année, va s’apparenter à de la résignation, car devenir une maman solo quand on vient tout juste d’accoucher de son deuxième petit bout ça ne relève pas du défi du siècle… Et pourtant pour moi se sera OSER me faire confiance, me dire que je suis capable d’assurer comme une bête, plutôt que de me laisser abattre et de sombre. Une déception amoureuse et familiale, en plus de mes complexes perso ce n’était pas rien. Va falloir oser. Merci de partager avec nous tout cela, ça nous met du positif et du courage dans les neurones :o)

    Répondre
  247. Manou a dit…

    Yesss ! Bravo Caroline, moi qui n’ose me libérer de mon quotidien, pesant certes mais rassurant, je ne suis qu’admiration pour toi qui oses t’affranchir. Belle, belle route à toi !

    Répondre
  248. Ladoloise a dit…

    C’est la première fois que j’écris un commentaire mais pas la première fois que je lis votre blog et certainement pas la dernière… il fallait juste que je vous dise tout simplement bravo d’avoir osé et n’ayez pas de regrets… Il y a une citation que j’aime beaucoup d’un marin célèbre « il y a ceux qui rêvent leur vie et d’autres qui vivent leurs rêves… » Bien cordialement Caroline et bon vent !

    Répondre
  249. Anne a dit…

    Caroline,
    ce billet j’aurais pu l’écrire il y a 6 ans lorsque j’ai quitté mon super job à la TV que j’occupais depuis 12 ans. Je revois encore la tête de l’animateur-producteur lorsque je lui ai annoncé que je partais. Aujourd’hui je suis indépendante et surtout je suis allée jusqu’au bout de mes rêves en réalisant le mien aidé de mon petit talent qui sommeillait en moi.
    Je me sens libre, vivante et si épanouie ! Bravo pour cette grande décision qui va changer ta vie !

    Répondre
  250. annie a dit…

    Bravo Caroline. Bravo pour avoir osé, pour poursuivre tes rêves, pour ne pas t’ankyloser dans le confort et avoir le courage d’essayer autre chose, le courage de prendre un nouveau départ.
    Je suis sûre que ta décision est la bonne, plein de bonne chance pour toi, tu le mérites!
    Je t’embrasse trés fort.

    Répondre
  251. pretty woman a dit…

    Bravo Caroline et que les vents te soient favorables… pour voyager loin et longtemps.

    Il en faut du courage pour prendre cette décision et je reconnais ne l’avoir pas eu, avoir conservé ce travail que j’aimais – certes – mais qui ne m’épanouissait pas autant que je l’aurais voulu…

    Alors je te redis : bravo ! Ne perds pas de vue les envies que tu as, quelles qu’elles soient et fonce pour les réaliser.

    Biz+++++

    Répondre
  252. nat a dit…

    Un seul mot: bravo! Moi je découvre ce blog et je devien accro à ton style!! J’adore.. Alors oui oui avec ce talent impossible de ne pas y croire!! Plein de bonnes ondes pour cette belle aventure! Bizz salée de Bretagne!

    Répondre
  253. Frankie a dit…

    Coucou,

    Vais pas être originale : juste Bravo!
    Apparemment beaucoup d’entre nous rêvent aussi de nouveaux horizons.
    Moi je m’abrutis le corps et l’esprit (d’où insomnie et boulimie) à m’obliger à sauter le pas et partir de ce boulot, partir de Paris..partir quoi! Etre un tant soit peu maitre de ma vie.
    1er pas pour moi : je pars fin janvier faire une mission d’écovolontarisme en Thailande, seule, avec mon anglais rachitique…J’alterne les phases d’excitation et de peur.
    Je me dis que c’est peut être le 1er pas vers un grand saut!
    Bravo Caroline!

    Répondre
  254. So From Home a dit…

    Caro… BRAVO!
    d’abord les UGG puis le boulot free lance, quel debut d’annee! Je te la souhaite pleine de succes, de bonheur et de zentitude d’avoir pris la bonne decision. Dans mon pays les gens respectent enormement les entrepreneurs, et ceux qui demissionnent pour se lancer dans une nouvelle carriere, ou poursuivre un reve, ou juste essayer qq chose de nouveau (et de sortir du lot)!
    Grosses bises et tous mes voeux de reussite

    Répondre
  255. www.facebook.com/profile.php?id=623344766 a dit…

    Je ne vais pas être originale, je vais dire comme les copines : Bravo !!!

    Et aussi bon courage et bonne chance, parce que ça peut servir !

    A mon petit niveau, j’ai fait la même chose au bout de presque 15 ans de travail d’aide-soignante, formation puis secrétariat pour avoir des horaires plus cool et mieux profiter de mes enfants. Et ensuite, ras le bol de travailler pour quelqu’un et re-formation et je travaille maintenant sur l’exploitation agricole de mon mari.

    Chaque changement a été très dur et angoissant et chaque changement a apporté son lot de bonheur !

    Répondre
  256. Marie-Hélène a dit…

    Et un bravo de plus…
    Démissionner, d’un CDI aussi, j’en rêve depuis… 4 ans au moins !
    Sauf que je viens de me coller un crédit immo donc la démission n’est plus vraiment d’actualité, j’espère presque un licenciement éco (qui me pend au nez depuis 2 ans… les joies du travail en association et des subventions aléatoires).
    Bref, moi aussi je suis admirative et te souhaite de la réussite pour tous tes projets à venir. Au vu de ta plume, je suis plutôt optimiste 🙂

    Répondre
  257. jerisalia a dit…

    Je vous lis depuis longtemps, sans jamais oser commenter. Je ne saurais dire tout le bien que je pense de vos post, de votre écriture, de vous. Mais, aujourd’hui, je ne peux que vous écrire pour vous féliciter. Bien sûr que c’est le bon choix. On ne gagne rien à rester sur place, même si la place est chaude et douillette. Bravo à vous d’avoir le courage, qui manque à tant, de vivre votre vie (ça fait pompeux, mais je le pense !). Bonne route !

    Répondre
  258. Mafalda a dit…

    Je l’ai fait aussi! Là je suis à MON bureau chez moi, et c’est trop bon!
    Le seul truc qui m’exaspère vraiment, c’est que depuis que je bosse de chez moi, les gens me prennent pour une sorte de femme au foyer qui a un petit passe temps… Je suis éditrice free-lance et je publie une vingtaine de livres par an! (soit plus que quand j’étais éditrice salariée).

    A part ça, j’avoue que ce mode de fonctionnement me convient tout à fait. Après, c’est sûr, ce n’est pas pour tout le monde, mais si ça nous convient…

    Répondre
  259. Jérôme a dit…

    Bravo pour ton courage murement réfléchi quand même

    Tu vas peut-être convaincre ma femme Céline de faire la même chose, elle vient de m’envoyer ce lien vers ton blog pour que je lui donne mon avis ….

    J’adhère !

    Répondre
  260. Val a dit…

    Par flemme un peu sans doute mais surtout par egoisme de ma délectation matinale de tes billets, je faisais la petite souris et ne commentais plus ces derniers temps…
    Mais là… impossible de rester muette…
    BRAVO, Mazeltov, Youpi, Hourra toussa toussa… C’est une très belle décision que celle d’avoir le courage de sauter un pas qu’on a dans la tête…
    Tu as forcément pris la bonne décision puisque c’est TA décision… Je suis sure que c’est pour le meilleur…(mais ne te mets pas la rate au court bouillon, il n’y a jamais rien de définitif et tu ne risques rien à tenter le coup…)
    Alors profite de ce sentiment de liberté, vis à fond ta nouvelle vie, sans remors ni regrets, éclate toi, vis ton rêve, tu n’en seras que plus heureuse et donc, plus belle (un peu de futilité ne fait jamais de mal non ? !!!!)
    Alors, comme de mon coté, je suis d’excellente humeur puisque je commence lundi un nouveau job (hiiiii !)je ne saurais que trop partager ton bonheur et te dire : GOD SAVE 2011 !!!!
    Bises et encore bravo…
    Val

    Répondre
  261. Claire a dit…

    Salut Caroline,

    Je n’ai encore jamais commenté, mais je suis une fidèle de ton blog depuis près 1 an et demi maintenant. Je profite de cette nouvelle année et de ce grand changement dans ta vie pour te dire bravo et merci pour ton blog. Ne regrette pas ta décision, elle était forcément bonne 🙂

    Très bonne année !

    Répondre
  262. Ninie a dit…

    Oh là là, oui, quel saut!!!! Je suis éperduement admirative. Je crois que je n’oserai pas sauter le pas. Du moins pas sans quelques filets. Bravo. Je suis certaine que tu n’auras aucun regret, et que l’avenir ne te réserve que du bonheur.

    Répondre
  263. caro(roca) a dit…

    caro et béa (georgette) vous venez de me faire pleurer
    je ne c pas si c de joie (je t’ai envoyé un message CAro sur fb) ou si c de colere contre moi ou sans doute les 2
    béa tu consultes au tel? ;)))
    bises les filles

    Répondre
  264. Emmanuelle a dit…

    Bravo, bravo, bravo!!!! C’est courageux et en même temps tellement évident de vouloir vivre ses envies.
    J’ai une de mes meilleures amies qui a lâché son métier de prof pour faire le un conservatoire de théâtre (elle n’avait jamais fait de théâtre avant, même pas en amateur) et vivre de cet art.
    Bordel, comme elle est épanouie maintenant.

    Plein de bonnes choses

    Répondre
  265. nesto a dit…

    il n’y a rien de plus difficile que de faire un choix et de l’assumer: tu as fait le plus dur!
    c’est un peu comme cette histoire de kilos: s’ils reviennent ça changera quoi en vrai? pas grand chose! là c’est pareil: si tu rates ça changera quoi en vrai? pas grand chose!!! tu pourras tjs retrouver un boulot! donc en attendant: pars confiante, pars gagnante, pars battante: tu y arriveras: c’est O-BLI-GE! 😉

    Répondre
  266. Fifi la Douce a dit…

    Bravo Caro ! Je lis ton blog depuis plusieurs années et il a toujours été mon préféré, le n°1 de mes favoris – donc autant dire que j’ai confiance en ton talent, je pense même que tu peux oser bien plus loin plus haut plus fort.
    Je te souhaite une très bonne année 2011, meilleurs voeux de réussite !

    Répondre
  267. Deborah a dit…

    Youhouh! Je suis aussi journaliste, avec moins d’expérience, mais j’ai pris la même décision, parce que l’envie de bouger, de stimulations nouvelles et de plus de créativité était plus forte que tout! Après un voyage de deux mois aux USA pour faire des articles en freelance et tourner un documentaire, je me lance maintenant dans le quotidien plus incertain. Pas de fric – c’est le retour par la grande porte du système D- mais je m’en fous, plein d’envies! Alors bonne route à toi! 🙂

    Répondre
  268. anne a dit…

    Bravo Caroline, quelle belle façon de commencer une nouvelle année… Avec un talent pareil (c’est pas du talent, ça, de nous faire toutes sentir comme si c’était un peu de nous qui sautait le pas?), c’est sur que ca ne peut que marcher. Bonne année!
    Anne

    Répondre
  269. Caroline a dit…

    Que cela se révèle « bon » ou « mauvais » (par rapport à quoi d’ailleurs, tout est très relatif), tu as franchi le cap, et même si, là, tout de suite, maintenant, tu ne sais plus trop où tu en es, c’était le bon moment !!
    N’en doute pas !

    Il y a 4 ans, après une journée somme toute normale de « cadre manager superviseur » (ce poste pour lequel je m’étais battu, mon dieu que c’est ronflant!), je suis rentrée à la maison, et sans y penser, j’ai dit à mon mari … on se casse, on largue tout, et on recommence. Il m’a regardé, n’a pas prononcé un mot pendant les 2 minutes les plus longues de ma vie, puis a dit :
    – « t’es sure ? si on le fait, après ce sera fini. »
    – « oui, on part ! »
    – « Banco »
    Et là, en quelques minutes, j’avais tourné la page !

    8 mois après, on avait vendu la maison, les meubles, les bagnoles. On avait retrouvé du taff, inscrit les enfants à l’école, au collège, quitté nos familles … et depuis 4 ans, je vis sur l’ile de la Réunion !!
    Je bosse encore plus qu’avant, mais put@# que la vie est belle … ici !!

    Bravo Caro !!

    Répondre
  270. MissCoquelicot a dit…

    Wahou, quel courage !
    Une bonne résolution de 2011 réalisée le 6 janvier ! top comme départ !
    Eclate toi ! (moi, tant que je retrouve ton blog tous les matins, tu peux faire ce que tu veux hihihi :-))

    Répondre
  271. Clapotis a dit…

    Toutes mes félicitations. C’est un pas que je n’ai pas su faire.
    Je ne sais pas où tes pas te mèneront, mais je te souhaite de faire ce qui te plaît (et que tu puisses en vivre).

    Je suis certaine en tous cas que tu ne regretteras jamais. De par ta personnalité, tes envies, ton talent et aussi, et c’est très important, par l’appui que tu trouves dans ton Churros.

    Bonne route, et au plaisir de continuer à te lire ici.

    Répondre
  272. valerie.rimb@free.fr a dit…

    bonjour
    je te lis depuis qqes temps, je tenais à te dire: bravo, tu as bien fait de foncer! tu n’auras auxun regret!! tu as fait ce dont on reve quasi toutes: oser changer de vie prof, meme si on y est bien, moi j’ai pas de plan B mais je reverais de tout quitter pour ma passion….
    je voulais te parler de ma soeur qui comme toi à changer de job comme ça! bon les circonstances étaient différentes, mais elle était infirmière de bloc, avait un blog de cuisine qui marchait bien…a été repéré par un éditeur et depuis qqes années vie de sa passion: la photo et la cuisine!! alors je te souhaite un aussi beau virage! bisous

    Répondre
  273. eliiiiiiiise a dit…

    donc tu as  »arrêté d’avoir peur » 😉

    tous mes respects, je trouve ça simplement génial, et tout le succès que tu vas rencontrer tu le mérites !

    (par contre maintenant je me sens nulle quand je vois que ta résolution 2011 à toi est d’oser et que le 5 janvier tu t’y tiens déjà, tandis que la mienne était d’arrêter de fumer et que j’en suis à mon troisième paquet…)

    bisous de félicitations

    Répondre
  274. Gnondpom a dit…

    Bravo Caro,

    Je ne poste quasiment jamais – probablement de la timidité face à un style d’écriture que j’admire – mais j’adore ce blog dont je déguste chaque billet, depuis en tout cas 3-4 ans !

    Ca fait un moment qu’on sentait cette décision poindre, félicitations de l’avoir prise ! En tout cas quels que soient les projets dans l’avenir je suis certaine qu’il y aura beaucoup de lectrices pour les suivre, preuve en est simplement le nombre de commentaires aujourd’hui ! C’est une super décision pour nous, en tout cas moi je me réjouis de lire ce qui en sortira !

    Tous mes voeux pour cette année riche en belles promesses !

    Répondre
  275. Lulu_Lulu_ a dit…

    Mon Dieu …

    Je demandais justement à mes collègues ce midi ce qu’ils feraient s’ils devaient changer de taf ; je suis dans ma période blues, où j’envisage un peu de tout plaquer.

    Alors, j’allais dire « un mot », mais non impossible, j’écrirai donc : « Félicitations, encore du courage, et un merveilleux avenir dans cette nouvelle voie que tu choisis »

    Répondre
  276. Lulu_Lulu_ a dit…

    Mon Dieu …

    Je demandais justement à mes collègues ce midi ce qu’ils feraient s’ils devaient changer de taf ; je suis dans ma période blues, où j’envisage un peu de tout plaquer.

    Alors, j’allais dire « un mot », mais non impossible, j’écrirai donc : « Félicitations, encore du courage, et un merveilleux avenir dans cette nouvelle voie que tu choisis »

    Répondre
  277. Anso a dit…

    Tu peux être fière de toi.
    Des moments de doutes, tu en auras bien assez savoure ta bravoure !!!!
    Bravo, félicitations, gloire à toi !!!!!

    Répondre
  278. mylon a dit…

    Alors la Caro, BRAVO …..
    je suis depuis maintenant quelques mois, tu est mon petot rayon de soleil quotidien , mon billet de bonne humeur merci merci merci
    voila en fait « le premier jour du reste de ta vie 😉  »
    encore bravo !!

    Répondre
  279. Audrey a dit…

    Et bien, je vois que l’année commence sur les chapeaux de roues! Je te souhaite qu’elle réponde à tes aspirations!
    J’admire le courage de ta décision vu le contexte actuel et le pessimisme ambiant (dixit les experts)…
    Pour ma part, je fais le cheminement inverse du tien. J’exerce le même métier que toi en freelance, at home, en province, depuis presque 8 ans et depuis l’arrivée de ma lionne d’Afrique, j’ai vraiment du mal (le cru 2008 des nénettes semble vraiment tourner la tête de leur mère!;o)). La je pense avoir atteint un point de non retour: manque de motivation, d’émulation, isolement, nécessité de se vendre à tout bout de champ…(je n’écris pas ça pour te décourager ou t’angoisser: ça ne m’a pas pesé pendant longtemps) Pour autant, il y a plein d’avantages à être « seul maître à bord ». Du coup, ben, le changement dans l’autre sens me fait peur aussi… Bonne chance dans tes projets!

    Répondre
  280. Elisanne a dit…

    Bonjour,

    Je vous suis pas toujours très régulièrement, comme vous mon leitmotiv de ma vie a été le verbe « Oser »

    J’ai osé plusieurs fois dans ma vie professionnelle changer quand le désir en moi se faisait sentir, quand je commençais à m’ennuyer, j’entends encore « mais tu es folle, tu te rends pas compte… »
    La vie est trop courte, nous n’en avons qu’une, la nôtre, à nous de faire ce qui est bon pour nous et le sera forcément pour notre entourage.
    Bon vent à Vous et Bravo d’avoir osé.

    Avec toute ma sympathie

    Elisanne

    Répondre
  281. Kr@koo a dit…

    Cela fait des années que je lis ton blog et je n’ai jamais posté de commentaire.
    Mais aujourd’hui, je te le dis : Bravo ! Vive la liberté, vive l’audace le courage !
    Je te trouvais immensément sympathique, mais là carrément, je t’adore.
    Je ne te souhaite même pas de réussir, pour moi tu l’as déjà fait …

    Répondre
  282. Dijo a dit…

    Bravo, bravo et encore bravo.
    Merci pour cet article et ces commentaires émouvants et dynamisant.
    Ayant fait l’expérience plusieurs fois de changer de jobs, de maisons et d’environnement pour raisons professionnelles du conjoint, je confirme que cela ne peut être que bénéfique.
    Pas toujours facile, mais cela permet de rencontrer de nouvelles personnes, de se remettre en question et de découvrir que l’on est capable de réaliser des choses différentes.
    Voilà, bonne chance et une excellente année 2011.

    Répondre
  283. Lardon a dit…

    je vous lis tous les jours depuis presque 3 ans et pourtant je n’ai jamais osé commenter. Aujourd’hui je dis bravo! vous en avez dans le slibard et comme je vous envie. j’espère moi aussi en faire de même dans mon travail un jour… de toute façon je dois dire que je vous admire complètement et si je vous croise un jour dans la rue c’est sûr je vous alpague. Tenez-vous prête ;))

    Répondre
  284. Lardon a dit…

    je vous lis tous les jours depuis presque 3 ans et pourtant je n’ai jamais osé commenter. Aujourd’hui je dis bravo! vous en avez dans le slibard et comme je vous envie. j’espère moi aussi en faire de même dans mon travail un jour… de toute façon je dois dire que je vous admire complètement et si je vous croise un jour dans une rue du 13ème c’est sûr je vous alpague. Tenez-vous prête ;))

    Répondre
  285. Nulle en Pseudos a dit…

    C’est une décision très difficile à prendre, je comprends ton angoisse, et en même temps tu devrais effectivement être fière d’avoir sauté le pas. Pour ma part je fais partie du camp Loop, je ne sais pas trop ce que je veux faire, alors je procrastine. Disons que c’est une semi liberté négociée. Tout ce que je peux te souhaiter, c’est que l’herbe soit effectivement plus verte ailleurs.

    Répondre
  286. :) a dit…

    🙂 Même si, bien que lectrice assidue, je n’ai du poster de commentaire que deux fois, c’est le moment où jamais de t’envoyer un petit mot de sympathie, d’enoouragement, de félicitations pour cet acte courageux. Tous ceux qui te lisent ont bien sûr confiance en ton potentiel de réalisation, et il est sûrement bien utile en cette période d’agitation émotionnelle que tu vis de te le ré-affirmer !
    Voila, bisous, amour, paix, félicité,réussite et toussa !

    Répondre
  287. BB from Nice, comme Brice a dit…

    William vous a précédé, Bertand prend votre suite : j’imagine toutes les démissions auxquelles les patrons vont avoir à faire face ces prochaines semaines… Du coup, tous ceux qui pointent au chômage vont avoir l’embarras du choix 🙂 ! Réussite donc déjà sur toute la ligne Caroline !

    Et même si je conçois qu’il est facile d’être serein face à votre décision en n’étant qu’indirectement concerné, il est sûr et certain que c’était exactement ce qu’il fallait que vous fassiez. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que vous l’avez fait, non ?, même si ça n’est peut-être pas encore tout à fait clair pour vous.

    Une année qui commence aussi merveilleusement ne peut être qu’exceptionnelle ! Tous mes voeux pour vous et votre petite famille ainsi qu’à tous vos lecteurs/trices.

    Amicalement.

    Répondre
  288. Corail a dit…

    Je commente rarement mais là… Juste bravo d’avoir franchi le pas, d’avoir eu la patience de voir si c’était épidermique ou plus profond, je suis persuadée qu’une décision est bonne dès lors qu’on sent qu’elle devient inévitable. Tu ne te sens pas courageuse peut-être mais en attendant, aux yeux de beaucoup c’est bien de courage dont il s’agit ! Plus de 400 commentaires, as-tu compté combien disent qu’ils aimeraient en faire autant ? Je m’y inclus… et vais peut-être le faire.
    Il y a toujours des obstacles, des difficultés. Ce n’est jamais LE bon moment mais ça ne le sera pas non plus demain, le mois prochain, dans 2 ans ou dans 10.
    Le bon moment est celui où on franchit le pas 🙂
    (oui, j’essaie clairement de me convaincre – pardon).

    Bon courage pour la suite et je n’ai aucun doute sur les débouchés positifs de cette histoire. Peut-être pas où tu les attends qui sait 🙂

    Répondre
  289. double je a dit…

    Bonjour,
    Je vous suis pas toujours très régulièrement,
    comme vous le leitmotiv de ma vie a été le verbe « Oser »
    J’ai osé plusieurs fois dans ma vie professionnelle changer quand le désir en moi se faisait sentir, quand je commençais à m’ennuyer, j’entends encore « mais tu es folle, tu te rends pas compte… »
    La vie est trop courte, nous n’en avons qu’une, la notre, à nous de faire ce qui est bon pour nous et le sera forcément pour notre entourage.
    Bon vent à Vous et Bravo d’avoir osé.

    Avec toute ma sympathie
    Elisanne

    Répondre
  290. Katell a dit…

    Voici un bravo de plus !
    Bravo d’avoir osé, bravo d’avoir su laisser de côté la peur de l’inconnu. On sera là à te suivre !
    On attend la suite de tes aventures.

    Répondre
  291. Galia a dit…

    Quand on prend une décision parce qu’on en peut plus d’une situation, c’est généralement la bonne. Ne plus se retourner en arrière et regarder uniquement en avant. On exulte lorsqu’on récolte les fruits. J’ai pris deux décisions comme ça les deux dernières années et les résultats ont dépassé toutes mes espérances. Cela m’a coûté quelques cheveux blancs mais quelle importance…

    Répondre
  292. C. a dit…

    Bravo. Franchement bravo, il faut en avoir des c…. pour oser le faire ! Et de mon point de vue tu as eu vraiment raison. Alors oui bien sûr, actuellement la vie n’est pas facile, et puis il y a les enfants.. Oui mais et alors ? Est ce pour autant qu’on doit sacrifier ses envies professionnelles ? Je ne le pense pas. Et puis tu ne pars pas sur un coup de tête, tu as des pistes, des projets, des envies, des idées, des contacts, bref tout ce qu’il faut pour te lancer. Ce n’est pas pour autant plus facile bien sur mais tu n’as pas fait ça non plus sur un coup de tête. Je comprends ta trouille mais j’imagine à quel point tu dois être maintenant en accord avec toi même et sereine..! Perso j’aimerais en être là mais je n’exerce pas de profession qui me permettrait de me mettre à mon compte… mais un jour tout cela changera j’en suis sure, quand moi aussi j’aurai atteint le « aujourd’hui ou jamais » ! Encore bravo, c’est beacoup de courage, je suis sure que tu vas réussir !
    C.

    Répondre
  293. ByKyss a dit…

    quoiqu’il se passe dans ton avenir pro. tu ne pourras pas regretter de l’avoir fait, d’avoir été au bout de ton envie. Mon livre préféré c’est « qui a piqué mon fromage » si tu ne l’as pas déjà lu et que tu as un peu de temps lis le. J’ai prit la décision de partir à Londres alors que je ne parlais pas anglais et que j’allais avoir cette promotion tant attendu, une envie que je laissais dans un coin de ma tête parce que peur de tant de choses…oui ce ne fut pas facile, oui parfois je suis nostalgique mais depuis 3ans maintenant je m’épanouis un peu+, je me trouve et je ne regrette pas. Bravo pour ton courage, il y a aura des gens qui vont t’envier, d’autres ne pas comprendre et d’autres comme moi sourire pour toi. bisous

    Répondre
  294. Sophie a dit…

    Je bosse dans le secteur que tu viens de quitter (groupe d’enseignement sup., communication online) + j’ai exactement les mêmes visions de pot de départ déguisée en canard, mais j’en suis encore à tergiverser…
    Bravo. Respect. Et bonne année 😉

    Répondre
  295. muriel a dit…

    Bravo !
    J’ai fait +- pareil il y a quelques temps et maintenant je me lance comme indépendante.
    ça empêche parfois de dormir mais la vie est trop courte pour s’y ennuyer non?

    Répondre
  296. venise a dit…

    A défaut d’oser changer de vie aujourd’hui, empêtrée comme je suis dans mes obligations, je suis allée chez le médecin consulter alors que ça fait des mois que j’aurais dû y aller et en suis sortie avec une ordonnance d’anti dépresseurs…

    Répondre
  297. so ( la guimauve ) a dit…

    Courageuse décision !Et si tu te sens plus sereine que tu ne l’as été depuis des mois, c »est que c’est LA bonne décision.Bien sûr que c’est flippant, Bien sûr que parfois tu vas te demander si tu as bien fait finalement … Mais ton projet est mûrement réfléchi, tes arguments ont été pesés, il te reste donc pour toujours la liberté de les rechoisir si un jour c’est moins évident.

    Répondre
  298. Âne d'Autruche a dit…

    Bon bon, quelques commentaires (de la part de femmes ?!!) où il est dit que si tu as osé c’est parce que tu aurais en toi une paire d’attributs totalement masculins ? Tss tss, certaines croyances, certains réflexes ont la vie dure !

    Je rigole, hein, parce que ce qui est important c’est que tu l’aies fait, mais ça m’agace un peu, quand même…

    Donc Caro, félicitations encore et encore, pour ce beau passage à l’acte, concrétisé grâce à ta détermination, ta féminité, (tes ovaires ?), tes compétences, ta lucidité, ton entourage, ton courage, bien à toi !!

    Répondre
  299. Sandra EPHVO a dit…

    C’est drôle : je lis ce blog depuis quelques mois et régulièrement je me dis : comment fait-elle pour entrer dans ma tête et savoir ce que je pense et/ou ressens ???
    A propos des enfants, de l’image de mon propre corps et de tout plein d’autres choses….
    Je n’ai jamais écrit de commentaires, mais aujourd’hui je ne résiste pas : après 26 ans et 7 mois de bons et loyaux services à l’éducation nationale je viens de faire les démarches pour une retraite anticipée à …………..45 ans !
    Le saut à l’élastique sur le viaduc de Millau….
    Coïncidence rigolote.
    Ok aucun intérêt le commentaire…tant pis !

    Répondre
  300. sylvie38 a dit…

    moi je dis respect !!!! fallait oser et vous l’avez fait !! décidemment 2011 est bien l’année du osez !!!!! moi j’y ai juste pensé pendant pfff plus de 10 ans pour finalement me faire jeter comme une vieille chaussette mais l’avenir me semblera toujours plus beau maintenant même s’il est parfois difficile !! bon courage pour la suite !!!

    Répondre
  301. Shakti a dit…

    Hello,
    alors d’abord comme j’ai été absente des ondes ces derniers jours,
    BONNE ANNÉE, BONNE SANTÉ, AMOUR, GLOIRE et BEAUTÉ !

    Et puis, je serai sûrement noyée dans la masse et je n’ai pas le temps de lire tous les coms’ maintenant (je viens juste d’allumer l’ordi après 800 km…) mais je dis juste : CHAPEAU.
    Ce n’est pas très constructif, mais c’est ce qui me vient.

    Bonne fin de journée

    Répondre
  302. laurence a dit…

    je te lis en sous marin depuis plusieurs mois;j’ai souvent voulu commenter,et puis,bon,je n’osais pas!mais j’aime vraiment ce que tu racontes,la façon dont tu l’écris.je sens que tu as l’envergure de tes projets,j’ai confiance en ta capacité à gérer seule ta carrière.on t’as vue t’épanouir ici,tu n’allais pas t’arrêter en si bon chemin!!!et puis si tu dois nous pondre parfois des articles sponsorisés,je m’en fous;si c’est le prix à payer pour te lire , que tu sois épanouie et que tu continues à nous faire marrer,pas de soucis pour moi.enjoy…

    Répondre
  303. Tan a dit…

    Pour le plaisir de faire totalement péter le compteur de commentaires (j’ai vérifié, même le billet « Pas prévu » n’en avait pas généré autant !), je me joins au wagon d’applaudissements pour te dire un immense BRAVO pour cette putain de décision !

    RESPECT, ADMIRATION, COURAGE, FOLIE DOUCE et LIBERTÉ sont les mots qui me viennent à l’esprit.

    Comme je te l’ai dit l’autre jour à l’occasion de mon première commentaire pour te souhaiter une merveilleuse année, ça fait plusieurs années que je te lis en silence. Alors pour connaître ton talent, je ne me fais pas vraiment de soucis quant à ta réussite future, en tout cas je serai là, avec les autres, pour continuer à te suivre encore longtemps dans tes aventures ! Break a leg, comme disent les grands britons ! Et je me permets même une bise, si tu le permets aussi 🙂

    Répondre
  304. La mère Minos a dit…

    Situation de l’opération « aujourd’hui je donne ma dém. » ce jour à 18h25.

    Dém. toujours pas donnée. Chef en réunion toute la journée. Je dois me tirer et ne reviendrai que lundi maintenant. Je sens que je vais finir par péter un câble, coincer le chef dans un couloir et lui hurler dessus que je me casse !

    Et moi qui voulais faire ça tout en douceur…

    Répondre
  305. Pauline a dit…

    Un seul mot: bravo
    On choisit malheureusement bien souvent la facilité, en se complaisant dans un quotidien devenu insatisfaisant, alors que tant de choses nous passent sous le nez… Je pense qu’on regrette rarement ce genre de décision, rien que de l’avoir prise c’est une grande réussite!

    Répondre
  306. Elo Sunshine a dit…

    J’ai retenu mon souffle, en attente, comme au bord du precipice. Je voulais savoir ce que tu avais osé, sans penser un seul instant que ce serait si vertigineux. Ouf, quel plongeon!
    J’ai été de celles qui ont osé en 2010 (poser nue pour ta mosaique, plaquer tout pour partir en Ecosse), je compte bien continuer comme ca en 2011 (mariage notamment mais autres changements en vue). C’est dur, pour ne pas dire douloureux et effrayant parfois, mais p##### qu’est-ce que c’est bon!
    J’ai envie de te faire un gros calin, te dire que tout ira bien, que tu as fait le meilleur choix possible et t’assurer de ma fidelite (ce qui peut paraitre bien ridicule, etant noyee dans la masse des commentaires du jour, mais au moins c’est dit)

    Plein de bises!

    Répondre
  307. casiopee a dit…

    « admirative » « je t admire » etc, je ne pourrais trouvé mieux à dire.
    Moi qui aimerait tant dans plusieurs domaines de ma vie oser aussi!

    « Demain est un autre jour où tout est possible » Alors je ne dirais qu’une chose que ce « possible » soit le plus merveilleux des voyages pour toi!

    Répondre
  308. Stéphanie a dit…

    Bonjour, c’est la première fois que je vous écris un petit mot. Hé oui, je fais partie des milliers de lectrices de votre blog et je vous souhaite une pleine réussite ! BRAVO !

    Répondre
  309. beth a dit…

    J’ai commencé à lire ce blog avant la naissance de Rose et n’ai jamais commenté depuis. Mais je suis actuellement à un tournant de ma vie où j’ai également une décision à prendre et n’y parviens pas, beaucoup trop peur du lendemain, même si aujourd’hui n’est pas vraiment épanouissant.
    Je t’admire donc énormément pour avoir franchi ce pas et je suis sûre de la réussite qui en découlera !!

    Répondre
  310. Julie a dit…

    Quand je serai grande, je veux être Caroline.
    Je me le dis presque à chacun de tes billets et je le SURCONFIRME aujourd’hui ! Quelle femme, héhé!

    Répondre
  311. Lardon a dit…

    Lectrice quotidienne depuis 3 ans j’ai écrit mon premier commentaire aujourdhui même pour vous féliciter de cette superbe initiative or il a disparu… ai-je dit quelque chose de « bloguement incorrect »?

    Répondre
  312. Breizh'oudoudou a dit…

    Je n’ai jamais cessé de te lire même si je n’osais plus trop commenter, mais là, je vais sortir, pour cette fois, de mon silence…
    En lisant ton post sur « Oser », je me suis dit que tu avais incroyablement raison et que j’en faisais mon mot de 2011, que c’était mon tour, d’oser. Et puis, en te lisant ce matin, j’ai éclaté de rire et c’est sorti tout seul « p*taing, waow, elle a osé!!! » et après le rire, il est resté beaucoup d’admiration et de respect! Je te souhaite tout le meilleur et surtout d’y trouver du plaisir, à chaque étape. Que dire de plus…? Bravo et merci 🙂

    Répondre
  313. marmotte a dit…

    Joli courage, t’as une jolie paire de c… !
    C’est une sage décision moi je dis, les voyants sont au vert, ce serait trop con de laisser le temps TGV filer jusqu’au constat de pleutritude. Et puis t’es pas seule-seule avec tes 3 enfants, moi qui bosse avec des publics précaires, je peux te dire que tu es dans une jolie sécurité, tu as en quelque sorte le luxe de pouvoir te permettre de réaliser un truc qui est plus proche du rêve que de la réalité. Vu de mon arbre, tu as pris (je me répète pour mieux te convaincre) une sage décision. De ton épanouissement et de ton bonheur dépendent l’équilibre des tiens. Bravo. Et bonne route avec ton baluchon.
    Foi de marmotte !

    Répondre
  314. cian a dit…

    waouh, respect!! J’en serais incapable, mais c’est un fantasme aussi…
    Je te souhaite le meilleur du monde en ce début -tonitruant- d’année!!!
    Et surtout, aie confiance en toi!!!

    Répondre
  315. Anne-Liesse @ Bulle et Blog a dit…

    Bravo, Caro ! Si tout ce que tu oses cette année est a la mesure de cette décision, ça promet ! Je ne te
    connais que par ce blog mais je crois en toi. Vas vers tes rêves et tes inspirations profondes. J’ai hâte de voir ce que tu nous réserves, a nous tes lecteurs et au monde littéraire.

    Je prends ton courage… ou ta folie (!) comme une inspiration, moi qui vais avoir 40 ans dans un an… et un grand projet en suspens.

    All the best et plein d’ondes positives !

    Répondre
  316. ChaCha a dit…

    pendant 5 ans j’avais comme une envie de changer d’air, de prendre une feuille blanche pour faire autrement.

    il y a 1 an 1/2 j’ai démissionné de mon boulot. boulot que j’adorais. mais la région parisienne et moi ce n’était plus possible. pour diverses raison.

    depuis 1 an je suis à Marseille et je me sens mieux. pas bien, enfin pas encore. mais mieux c’est déjà beaucoup !

    alors oui je galère. oui j’ai quitté mon job bien payé pour subir les CDD à répétition. oui je dois faire avec la vie en colocation parce que sans CDI pas de logement.

    mais je ne reviendrai en arrière pour rien au monde.

    petit à petit plein d’idées se bousculent dans ma petite tête. début février mon CDD s’arrête. je ne veux pas de renouvellement.

    je vais prendre le temps de murir mes projets, de me poser et de me faire accompagner pour faire mes choix.

    ma ptite phrase pour 2011 ? make your own rules (ouais en anglais ça claque)

    fonce Caro ! et suis tes tripes.

    des bisous

    Estelle

    Répondre
  317. Mannick a dit…

    Bravo Caro ! Moi je dis c’est bien, peut-être parce que je l’ai fait il y a quelques années, et que je ne le regrette pas, puisque tu as du talent, puisque cette décision à prendre te bouffait tes journées ou plus, il fallait décider.

    Mon homme voudrait lui aussi plonger, se lancer, partir en de son job pour « un autre rêve » qu’il a depuis longtemps, mais il, nous repoussons sans cesse, la cinquantaine passée peut-être je ne sais pas, mais je vais lui faire lire ton billet, qui va peut-être qui sait, nous aider 🙂

    Je t’admire souvent Caro, tu es énergique, volontaire, tu as du cran, tu sais mener ta barque, ta vie, tout quoi, et cette force me fait parfois défaut, d’où mon admiration.

    Voilà une belle décision pour commencer l’année, puisse-t-elle t’ouvrir les portes de l’accomplissement, la plénitude, l’amour de ce que tu feras. Je t’assure, je le pense, tu as bien fait, ne surtout pas attendre car la vie passe et vite, c’est bien ce que tu as fait vraiment, d’autant que je pense que cela a été mûrement tourné, retourné et pensé, repensé, réfléchi.

    Beaucoup de bonheur tout neuf à toi Caro !

    Répondre
  318. Laparisette a dit…

    Une première pour moi après 3 années de lecture assidue, je poste.

    Toutes mes félicitations Caroline pour cette décision pleine de courage, avec un brin de folie … mais digne d’une femme qui s’assume et s’épanouit.

    C’est beau !

    Répondre
  319. Elo Dee a dit…

    et un BRAV0 de plus ça fait pas d’mal ! 🙂 Tu es tout simplement géniale, fallait 0SER. Tant de gens qui se « mobilise » pour l’événement qu’a suscité ton billet du jour, c’est limite jouissif nan ? En tout cas, c’est bien mérité…

    Bonne soirée –

    Répondre
  320. lily (attention il y a Lily et lily ;-) ) a dit…

    Hé bien comme beaucoup assidument je lis peu je commente! Mais je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle, moi qui souffre de mon travail actuel et qui passe mon temps à me demander quand j’aurai l’opportunité qui me le fera lâcher… Sans pour autant risquer le chômage car ça j’ai connu et je crois que je préfère encore ce travail qui en soi peut m’apporter beaucoup de choses, mais dont les conditions de travail et les personnalités de certain(e)s supérieur(e)s me font régulièrement quitter le travail en larmes! Alors j’admire ta décision et ô combien je la soutiens!!!

    Répondre
  321. Nade a dit…

    Bravo Caro ! et respect …
    J’ai franchi le pas moi aussi, l’année de mes 40 ans; on m’a souvent critiquée pour cela dans mon entourage mais c’est une des plus belles décisions de ma vie… et cela fait 13 ans maintenant !
    Je te souhaite tous les succés !!

    Répondre
  322. Littlelucie a dit…

    j’ai envie de dire: BRAVO !! se morfondre encore des années en se demandant « je le fais ? je le fais pas ? mais si jamais … ? » c’est pas possible, je pense que tu as bien fait ! je te souhaite que ça marche et je suis sûre que tu ne regretteras pas ta décision. au fait, bonne année =)

    Répondre
  323. Kro a dit…

    encore une fois ton message comme un écho…meme dilemme…partir, changer, se lancer ! Mais la trouille toujours…
    Bravo pour ton choix ! quoiqu’il t’apporte, tu pourras tjrs être fière d’avoir oser ! Parce que finalement c’est bien le plus dur !

    Répondre
  324. emmicat a dit…

    déjà 200, je n’ai plus le courage de lire les autres commentaires, je suis heureuse de voir qu’ils vont tous dans le même sens. je ne répéterai pas le bravo (BRAVO BRAVO BRAVO!!!!!!!).
    moi je dis aussi bravo au churros, de ce soutien intelligent qui t’a semble-t-il aidé à faire ce pas pour les bonnes raisons (et helmut en est une bonne aussi, on est d’accord, mais quand même).
    (à moins qu’il ne voulait pas d’une edwige a. à la maison?) (non, rien à voir, cet homme est l’homme, il n’y a pas à dire!)

    merci, caro

    Répondre
  325. Ln a dit…

    et ben dis donc super nouvelle!!!!! pareil, toujours eu peur de le faire, et puis il y a 2 mois j’ai demandé un congés sans solde…Gros voyage en perspective, qu’est-ce que ça fait du bien!!! 2011 comment très bien! félicitations 😉

    Répondre
  326. Say en Guyane a dit…

    Moi je dis bravo ! Cette décision, doit être ô combien culpabilisante (quoi, démissionner alors que c’est la crise ma pauv’ dame?!), mais tu as suivi ton instinct et non ta raison ou, pire, celle des autres. Oser faire ce qui semble déraisonnable mais que l’on sait être bon pour soi, oser être libre, ce n’est pas donné à tout le monde. J’espère que tu feras de nombreux émules. Et que tu conserveras ce sens de l’humour qui me fait sourire chaque fois que je passe sur ton blog !

    Répondre
  327. Bibi a dit…

    Je crois bien que tu as fait péter la banque du commentaire avec ton annonce. Qu’ajouter sinon que je suis très heureuse et que j’ai confiance en toi. C’est fou de te dire ça car on ne s’est jamais rencontré mais c’est vrai pourtant. Good luck donc et je reste dans les parages pour suivre tes aventures…
    Bises.

    Répondre
  328. Charlotte3004 a dit…

    Je n’aurai qu’un mot : BRAVO !!! (oui oui, avec les majuscules et tous les points d’exclamation). Car tu viens de franchir ce pas que j’aimerais tant avoir le courage de franchir un jour, exactement pour les mêmes raisons que toi (vivre totalement de ma plume et de ma liberté, ne plus écrire en service commandé). Je suis admirative, un peu envieuse (juste ce qu’il faut pour que tu le prennes comme un compliment) et je n’ai plus, désormais, qu’à te souhaiter un grand M… !

    Répondre
  329. Caro a dit…

    Bonjour Caro,
    Je ne poste jamais, c’est ma Premiere mais elle me parle , me ressemblera peut -être un jour…Alors… Bravo, c’est LE choix qu’il fallait prendre, parcequ’on a qu’une vie et qu’elle est précieuse…
    Bonne Route!))
    Caro.

    Répondre
  330. Emmanuelle a dit…

    Bravo Caroline ! J’ai fait ce grand saut il y a un an et demi, et je ne regrette rien. Ce n’est pas tous les jours roses, mais c’est quand même du bonheur.

    Donc, si tu as senti que c’était le moment, alors fonce !

    Répondre
  331. elodie a dit…

    Trop classe, quelle couillue!!!!!
    tu vas déchirer grave
    tu me fais rire, tu me fais pleurer, tu me touches ou tu m’énerves, tu as du talent!!!!!
    en tout cas, je te souhaite une super année 2011

    Répondre
  332. Mélanie de Hambourg a dit…

    Pas drôle ton billet?
    Moi tu m’as fait éclater de rire sur le « pour moi c’est l’équivalent d’un saut à l’élastique. Sans élastique »
    J’ai eu l’image de toi sautant d’un pont en hurlant dans le vide ^^

    Bref, je te félicite pour ton courage, et je te souhaite beaucoup de réussite pour la suite!
    Je crois beaucoup en toi, en ton talent d’écrivain, tu mérites vraiment de l’exploiter au maximum et d’en faire un métier qui te plait!

    Répondre
  333. cleopat a dit…

    j’ai écarquillé les yeux quand j ai lu, « Je démissionne ».
    Mais bravo de t’écouter! bravo de ne pas attendre plus tard!
    Bravo de faire ce que je n’ai jamais vraiment su faire: rêver d’une chose, et aller jusqu au bout pour la réaliser!
    je te souhaite de réussir dans la nouvelle voie que tu t’aies choisie.
    une lectrice admirative!

    Répondre
  334. lulu10 a dit…

    Après une looooongue journée, je reviens, n’ayant pas eu le temps de commenter ce matin…je viens ajouter mon Bravo au flot des Bravos que tu as déjà reçus.
    C’était une belle décision à prendre si tu ne te reconnaissais plus dans ce que tu avais à faire, même si cette décision était difficile.
    Mon homme a dit stop aussi, il y a peu, et c’était vital, je l’en remercie chaque jour même s’il se sent très mal pour le moment d’avoir renoncé à notre « sécurité ».
    Je sais que dans quelques temps tout ira bien.

    Je te souhaite le meilleur, tu le vaux bien.

    Répondre
  335. Alice a dit…

    Whaou!
    Avec le talent que tu as, doublé d’une terrible expérience de l’écriture sous tous ses formes, il est impensable que tu galères par la suite.

    Si tu l’as fait, c’est qu’il fallait le faire!

    Alors maintenant « Serre ta chance, impose ton bonheur, et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront ». Je n’ai rien inventé, c’est René Char qui l’a écrit alors tout est permis 🙂

    Plein de bises de félicitations pour cet acte ÉNORME d’émancipation et de confiance en toi que tu as posé et su manifestement trouver…

    Répondre
  336. Vanessa a dit…

    Je suis admirative de ton courage ! J aimerai tellement moi aussi franchir ce pas !
    En tous cas je pense que tu as fait le bon choix !
    Et tu es une winneuse ! Tu t’en sortiras j’en suis certaine !

    Répondre
  337. Bluelilirose a dit…

    Bravo!
    Je sais combien prononcer ces mots soulage!!!!

    L’important c’est de savoir ce qui est bon pour toi… et là tu l’as su.

    Bonne chance!

    Répondre
  338. Corail a dit…

    Bonsoir Caro, premier message que je laisse sur ton blog que je lis pourtant très souvent et que j’adore…. Et c’est pour te féliciter et t’encourager ! Il ne faut pas vivre avec des regrets, c’est une décision murement réfléchie et je suis sure que tu ne le regrettera pas ! Je suis dans une situation similaire, l’avenir nous dira si nous avons eu raison ou pas… En tout cas je te souhaite bonne chance pour la suite, et je continuerai à suivre tes aventures ici !

    Répondre
  339. claire a dit…

    Waou! Caroline, depuis deux ans que je te lis, je n’ai jamais beaucoup posté, parce que c’est pas mon truc, pourtant te lire est mon plaisir de chaque matin. Je peux que te dire que je suis complétement admirative. Je viens de sortir de longues études, et je me retrouve au chômage, qui est aussi la phobie de ma petite vie, et qui est difficile à vivre, même quand on a 23 ans (les jeunes hein…). Quand je lis ça, je sais pas pourquoi, ça m’émeut presque aux larmes. Je ne peux qu’admirer ce genre de courage. Je me sens vraiment heureuse pour toi, vraiment vraiment.
    Voilà un peu une nouvelle vie pour toi! 2011 sera ton année 🙂

    gros bisous

    Répondre
  340. Lolotte38 a dit…

    Je vais moi aussi sortir de mon habituelle réserve pour venir te féliciter (je lis ton blog depuis très longtemps…)
    Tu as raison de vivre ton rêve : ce n’est pas déraisonnable avec le talent que tu as !
    Bravo et bonne année 2011 prometteuse !

    Répondre
  341. aurel a dit…

    Bonsoir Caro,, première fois que je poste alors que je te lis depuis plus de trois ans. J’adore ton blog, ton style, ta petite communauté qui laisse des commentaires régulièrement… Tu m’as souvent fait rire, réfléchir et pleurer et comme beaucoup aussi je me retrouve en toi par certains aspects de ta vie et de ta personnalité ! Bref en lisant ton billet aujourd’hui je me suis dit qu’il fallait quand même que j’ose te laisser un com, même si il sera noyé dans la masse : BRAVO à toi pour cette décision courageuse !! Je te souhaite très sincèrement le meilleur pour cette année 2011 et toutes les autres à venir.

    Répondre
  342. Isa a dit…

    Juste pour faire grimper le compteur, que de la redite …je suis une lectrice de longue date blalablala BRAVO blablalala tu as eu les coucougnettes blalala
    Parce que faire grimper le compteur c’est aussi l’assurance que tu as fait le bon choix : on est TOUS derrière toi Caro, tu vas tt déchirer !!!

    Répondre
  343. Eliane a dit…

    Tu serais pas un homme par hasard?
    Parce que t’as des putains de couilles !

    Bravo !!!
    Et merci de m’apporter chaque jour (ou presque) des minutes de bonheur.

    Répondre
  344. Caroline a dit…

    Je ne sais que vous dire d’autre que merci, je suis profondément émue par vos commentaires, ceux des habituées, ceux des souris qui bravent la timidité, ceux de celles qui ont osé et s’en félicitent, ceux de celles qui voudraient mais ne peuvent pas pour des raisons forcément valables, ceux de celles qui sont sur le point de le faire (la mère minos, tu en es où ?), ceux des jeunettes, ceux des plus expérimentées, ceux des hommes, aussi, évidemment.

    Vos mots me porteront les jours où je douterai et c’est précieux. Et j’ai lu chacune d’entre vous, chacun d’entre vous, personne n’est noyé dans la masse.

    Répondre
  345. Tef a dit…

    Quand j’ai vu ta résolution cru 2011 « oser », je me suis dis « ouais, bonne idée.. Je vais oser dire à ma voisine qui a l’air sympa que j’aimerais bien faire connaissance (je viens de déménager à 200 bornes de là ou j’étais avant) je vais oser acheter des chaussures à talons, et aussi oser aller en cours en jupe + bottes… de gros défis quoi… Mais là, j’avoue que je suis scotchée, pour une fonctionnaire que les mots « entretien d’embauche » font trembler d’effroi, je te dis chapeau bas!
    Cela dit, tu vas t’en sortir, ça se lit…

    Répondre
  346. Marine92 a dit…

    Je sors de ma réserve pour te féliciter Caro parce que c’est une décision courageuse!

    Et je ne peux m’empêcher de penser à cette phrase de Voltaire que j’adooooore:

    J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé.

    J’aime cette phrase, parce c’est vrai que nous pouvons décidé de notre vie et de ce qui va nous rendre heureux….

    Bon vent Caro!!!

    Répondre
  347. michèle a dit…

    BRAVO! Well done!
    Le courage du bonheur? C’est beau, c’est grand.

    PS: oh, je n’ai rien démasqué dans psychologie magazine…pas faute de l’avoir lu… je remonte le chercher et le re-lire tout-de-suite.

    Répondre
  348. teawithmilk a dit…

    Waouh,
    j’avais aimé l’idée du credo « OSER » pour 2011…..ce mot (et surtout les actions qui pourraient en découler est quasi(sont) bannis de mon vocabulaire.
    Waouh, je suis scotchée, sans voix, baba, admirative, envieuse……et beaucoup d’autres choses encore. Mais je crois que c’est surtout l’admiration de ce qui me semble un immense / inurmontable courage qui domine.
    Je vous souhaite beaucoup beaucoup de bonheur, de satisfaction, de succès…dans cette nouvelle aventure.
    Egoistement, j’espere en effet que cela ne changera rien pour ce blog que je suis quasi quotidiennement et qui me fait si souvent rire!

    Répondre
  349. C_l a dit…

    J’ai lu cet article ce matin, et puis j’ai pleuré pleuré..Et pourtant, ca n’a pas vraiment de sens, c’est plutot du bonheur et des bravo qui devraient jaillir.. Mais voila, mes parents ont des soucis de boulot, et la journée avait commencé par une engueulade a ce sujet, et je me suis dit, pfiou, si eux aussi pouvaient avoir ce choix.. De choisir d’etre indépendant et tout ca.. Alors Caro, un grand grand bravo pour cette décision, et on a hate d’y etre ! Des bisous !

    Répondre
  350. Carine de Strasbourg a dit…

    Je viens de finir de lire ce billet et je dis à mon mari « Caroline donne sa démission », il me répond « quoi, elle l’a fait ta copine ? »
    C’est ainsi que tu es perçue par chez nous!
    Une amie qui nous fait partager des morceaux de vie. Alors comme nous le faisons pour tous nos amis, nous soutenons ta décision avec plein de zzzzzzzzzzzondes positives.

    Répondre
  351. Nine a dit…

    Je n’ai pas été surprise de voir le mot démission : cette idée a muri au fur et à mesure et on a pu le voir en filigrane dans certains de tes posts…
    Et puis pour moi, cela fait longtemps que tu oses : dire que tu as mangé du caca, que tu pues des pieds ou raconter quelques histoires sexuelles alors que tu es lue par ta maman, pour moi c’est déjà « oser » ! Alors, je sais que l’audace était au fond de toi ! (Comment ça, ce n’est pas du même niveau ?)

    En même temps, tu avais la chance de savoir vraiment ce que tu voulais faire de ta liberté. Je rêve de démission mais pas de ne rien faire : alors en attendant l’idée lumineuse, je procrastine. Mieux vaut tenter et se louper (ce qui ne devrait pas t’arriver vu ton talent d’écriture) plutôt que ne rien faire et passer à côté de sa vie. En plus, fortuna audaces juvat !
    (Ca, c’est faites ce que je dis mais pas ce que je fais !)

    Répondre
  352. 'tine a dit…

    Pinaise les filles ça va pas là vous avez tout cassé les commentaires… enfin chez moi en tous cas c’est le bin’s !!! Bon je ne devrai pas être là mais entrain de plancher sur un dossier over important pour demain matin… mais je ne pouvais pas ne pas mettre mon grain de sel…

    GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!! Caro la force est avec toi et nous aussi et ‘tain ça fait du monde hein !!!

    Répondre
  353. Marionnette a dit…

    Super Caro, tu commences bien l’année 2011. J’espère que ce sera une année faste pour toi et que tu auras atteint beaucoup de tes objectifs avant le prochain réveillon. J’espère aussi (pour nous, tes lecteurs) que ta nouvelle carrière t’inspirera plein de nouveaux billets décapants ! A+

    Répondre
  354. Bidibule a dit…

    D’habitude je lis tout avant de commenter mais là…trop long !
    Je me contente néanmoins d’ajouter ma pierre à l’édifice : bravo !
    Sois fière d’avoir pris cette décision : beaucoup en rêve mais peu le font. Sache que c’est une vraie preuve de caractère et de maturité.
    J’ai quitté le monde de l’entreprise, de ses ragots, guèguères de pouvoir et machines à café il y a 8 ans. Parfois c’est dur. Même souvent. Mais quel bonheur de gérer mon temps comme je veux, de profiter de chez moi et non d’y être en transit pour dormir, de goûter avec mon fils, de pouvoir embarquer mon ordi et squatter un mois dans le sud avec lui sans me soucier d’avoir bouffer tout mon soldes de CP etc..etc… Donc : no regret et good luck!

    Répondre
  355. tinitek a dit…

    WOW !! Juste pour dire bravo, chapeau bas ! Je suis admirative, vraiment. Tu es bien plus forte que tu ne le crois… En tant que RH je vois défiler à longueur de temps des gens qui ne rêvent que de ça, et moi la première ! Peu, très peu, en ont le courage. Mais aucun de ceux qui ne l’a fait ne l’a regretté. Ca fait réfléchir….. Tout est une question de timing, et là, si tu l’as senti ainsi, c’est que c’était le bon moment, le meilleur moment pour toi. Bravo de savoir être à l’écoute de tes envies et besoins. Double bravo de savoir les exprimer et les vivre. En ce qui me concerne c’est justement mes bonnes résolutions pour 2011. J’en profite pour te souhaiter une année « WOW » et je suis sûre que ce sera le cas !

    Répondre
  356. Miss Crumpette a dit…

    Oh là là j’hallucine complètement !!!!!!
    Je ne risque pas de t’enfoncer méchamment même si effectivement c’est fou avec 3 enfants en bas âge ; au contraire je dis juste :
    Wahou
    Bravo
    Incroyable
    Je t’admire (une fois de plus)
    Tu fais en vrai de vrai de vrai ce que je rêve de faire depuis des années, avec le fantasme du pot de départ et de tout le monde qui te retient etc… je ne peux que t’admirer et te féliciter. J’aimerais vraiment être toi.
    Au passage j’en profite car je ne l’ai pas fait avant, je te souhaite une bien bonne année 2011 avec plein de bonheur, plein de bonnes choses, de joies avec les enfants, de réussites personnelles et bien sûr professionnelles.
    Je voulais aussi te dire que je comptais sur toi en 2011 car je viens te lire tous les jours et c’est du pur bonheur, j’avais peur que tu décides de relever le pied bloguesque pour 2011, donc je suis rassurée je continuerais à avoir ta compagnie quotidienne. J’en suis plus que ravie.
    Et puis aussi je voulais ajouter que contrairement à ce que tu dis souvent tu es au contraire à mes yeux une personne accomplie avec une vie bien équilibrée : de beaux enfants, un mari aimant, des diplômes et du talent, de l’intelligence, bon je ne ne peux plus écrire un bon job maintenant, mais également une fille à la mode, bien dans son époque, bien dans ses baskets. Et oui c’est bien l’image que j’ai de toi, et je sais que j’ai raison !
    HAPPY NEW YEAR 2011 !

    Répondre
  357. YellowL a dit…

    Félicitations Caro, je crois que tu as réalisé le fantasme de pas mal d’entre nous !
    J’espère que j’aurai ce courage une fois le moment venu. Mais encore faut-il que je trouve quoi faire de mes 10 doigts !
    En tout cas, je te souhaite bcp de réussite et une belle carrière, je ne doute pas que de beaux projets se réaliseront sous ta plume qui rend accro

    Répondre
  358. Marie a dit…

    Bonsoir Caro,
    J’ai découvert ton blog il y a quelques semaines, je me régale et t’en remercie.
    Je suis très heureuse de rejoindre ce petit coin de ciel bleu un jour comme celui-ci, où tu es telle une fleur qui s’ouvre à la Vie.
    Bravo pour avoir osé ! Je trouve cela génial pour toi !
    Je te souhaite des lendemains qui chantent.

    Répondre
  359. Tournikette a dit…

    Ce qui me touche le plus dans ce texte, c’est que j’ai vécu -dans le rôle de Churros- la même chose avec mon homme à moi, qui voulait se lancer, bossait, en plus de son taf, sur son projet mais restait frustré, sentant bien qu’il y manquait plus de présence, un soupçon d’âme… et voilà, un 10 juillet 2009, cette évidence qu’il faut oser !

    Je me demande si un jour j’aurais la chance et le courage de pouvoir en faire autant…

    imaginez, je suis fonctionnaire !-)) meilleurs voeux Caro !!!

    Répondre
  360. Miss Crumpette a dit…

    je regarde (rapidement) tous les commentaires et je vois que tout le monde est d’accord ; je crois que tu as fait réagir plein de monde, c’est tellement incroyable ! tu crois que tu vas exploser ton record de commentaires?
    je ne m’inquiète pas pour ton avenir car tu as vraiment plein de talent pour écrire et je pense que tu as des pistes potentielles !
    encore bravo !!!! (ce sont les enfants qui vont être contents !!!!)

    Répondre
  361. Cécile a dit…

    Waouw!!
    Bravo!! Pour l’avoir fait il y quelque mois, je connais très bien cette appréhension terrible juste avant d’aller pousser la porte du chef (c’était même pas de sa faute!), et aussi l’immense OUF qui vient après…! Bravo bravo bravo!

    Répondre
  362. l'inconnue a dit…

    bonjour Caroline, je tiens tout d’abord a te dire que je suis venue la toute premiere fois sur ton blog un peu par hasard, et depuis (il y’a plus de 3 mois) je viens…quotidiennement! ce qui m’a plu ici c’est ton originalité et ta sincerité, ton humour, et ton caractère humble et drole qui donne vraiment le surire! j’en ai eu des éclats de rires en lisant tes billets..enfin bref, (je me perds)c’était juste pour t’encourager dans tes projets (meme si je suis une totale inconue) je voulai aussi te dire que tu me donne du courage,parce que certains jours (ils sont beaucoup en ce moment) je ne suis pas bien du tout, et à lire tes billets avec cet humour et cette légerté, je me retrouve vraiment en train de rire et (prends pas la grosse tete hein! lol) il y’a beaucoup de leçons de vie sur ton blog!
    voila, je voulai ps etre lourde ni envahissante comme inconnue mais je voulais juste que tu lise ces quelques (nombreuses lignes) du fon du coeur
    Bien à toi!
    l’inconnue

    Répondre
  363. Nolwenn a dit…

    Nouvelle lectrice. Jamais posté.
    Mais là impossible de ne pas réagir …

    Bravo !
    J’ai également fais ce choix sans jamais le regretter.
    Même si les fins de mois sont parfois difficiles, je me considère comme une privilégiée. Vivre ses passions (se sentir vivante), profiter de notre p’tit loulou, ça vaut bien quelques sacrifices financiers …

    Au plaisir de te lire.

    Répondre
  364. pampoen a dit…

    Moi je dis « Chapeau bas et félicitations ». Beaucoup en rêve, très peu le tente, et pourtant on ne vit qu’une fois, avec ou sans 3 enfants à charges. Je te souhaite le meilleur et de la joie dans cette nouvelle vie! Et Bonne Année aussi!

    Répondre
  365. Sophie en Champagne a dit…

    En cette journée si particulière, je te lis bien après tout le monde.

    BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO!!!

    Vivre c’est le choix que je rêve de faire quand le quotidien sera trop fade, trop, et que je ne pourrai plus le sentir. C’est le rêve de toute midiniette qui regarde des films américains en se disant, ouah, c’est trop beau, elle suit son destin. Sauf que là, c’est pas américain, c’est juste toi, une femme qui a une « situation » comme on dit, et tu plaques ce qui ne te conviens pas pour partir en quête de tes besoins. Quel merveilleux exemple pour tes enfants, de voir que leur mère a cherché sa voie alors que beaucoup, dont moi la première, préfèrent la sécurité et un peu de fadeur. Tu es l’exemple que la petite fille pleine d’idéaux qui sommeille en nous ne meurt pas et peut nous guider.

    Alors jeune fille suit tes rêves, tes aspirations, et vis comme tu le sens.

    J’ai les yeux plein de larmes, plein de fierté, c’est un peu idiot, mais c’est comme ça, tes mots me touchent, tes actes tout autant.

    Bravo Caro!!

    Répondre
  366. Deborah a dit…

    Youhouh! Moi aussi je suis journaliste (moins expérimentée) et j’ai pris la même décision il y a quelques mois, simplement parce que l’envie de bouger, de stimulations nouvelles et de créativité se faisait plus forte que tout. Je suis partie deux mois aux USA en freelance, maintenant c’est un peu le retour à la réalité. Moins de fric, oui – le système D fait son come-back par la grande porte – mais m’en fous, me sens libre! Bonne route à toi!

    Répondre
  367. Gwen (La Muse) a dit…

    C’est ce que j’appelle avoir des couilles…
    Tu as le courage de vivre tes rêves. Bravo et bonne chance dans tes nouveaux projets !

    Répondre
  368. Véro a dit…

    Quoi ? Tu as démissionné ? Mais quelle décision de merde ! Faut vraiment rien avoir dans le citron ! Et tes gosses ? Tu y as pensé à tes gosses ?
    Bon je déconne, c’était juste histoire de faire mon intéressante pour mon premier commentaire.
    Merci de nous faire partager si joliment des petits bouts de ta vie, ça rend la nôtre plus douce.
    La mienne en tous cas, tous les matins depuis un bon moment.
    Je ne te connais pas mais je t’embrasse. Voilà j’ai osé.

    Répondre
  369. Déborah a dit…

    Bonjour Caroline,
    je te lis depuis plus d’un an, depuis, que le temps d’un enfant, moi aussi, j’ai pris le temps !
    Je ne lis pas, je n’ai jamais trop lu d’ailleurs, mais, ton blog est devenu mon livre quotidien. Je lis une page chaque jour,
    J’aime ta façon de nous faire rêver, de nous faire rire aussi…
    Je me retrouve en toi, dans ton amour pour les gens, ton devouement pour ceux qui t’entoure, ta famille si réelle!
    Et là, au jourd’hui,tu l’as fait! ((ce qui moi aussi m’habite depuis longtemps), Tu as osé pensez à toi, rien qu’a toi, quel courage!
    Je suis dévouée pour mon travail depuis toujours, pour mon entreprise, mes collègues, ma chef !
    A quel prix, partir du matin au soir, tous les jours, voir son bébé de 14 mois, 1h par jour (les bons jours), être stressée, tout le temps! J’ai aussi envie de suivre ce que ma petite voix me dis, : penses à toi! Chapeau Caroline, tu me conforte dans cette idée d’oser ! La vie est courte, est belle, croquons la à pleines dents, nous sommes acteurs de nos vies ! merci

    Répondre
  370. Une mamie toutronde a dit…

    Viva Caroline ! une maîtresse-femme !
    Avec vos prochaines activités professionnelles, ne lâchez pas la barre de votre famille qui a une très belle âme.
    Merci pour tout ce que vous nous donnez à partager chaque matin sur la toile. Votre joie de vivre nous ravit. Vous êtes sur le bon chemin, continuez et osez encore…

    Répondre
  371. Smallbubble a dit…

    vas donc savoir pourquoi, à la lecture de ce billet, un énorme frisson m’a parcouru ! peut être parce qu’à te lire régulièrement on a l impression de te connaitre et que là on se dit ‘elle prend un risque’ mais à bien y réfléchir (2secondes!), ce talent, on est toutes d accord, tu l’as et tu vas continuer de nous le prouver !!!

    alors respect mdame Caro, good luck, f*ck les mauvaises langues !
    assume ! ose !
    champagne et cannelés pour tout l’monde !!!!

    Répondre
  372. La mère Minos a dit…

    J’en suis où ?
    Ben je crois que j’en suis à me dire que je vais écrire un essai sur la démission et la difficulté de la donner (j’aurai plus vite fait). Prochaine tentative lundi donc.
    Gamins à garder, Chef absent, imprimantes en révision,… Je suis le Poulidor de la démission.
    Je suis d’autant plus impressionnée par ta prouesse et par les commentaires (et leur nombre !) suscités par ton billet.
    C’est clair qu’on se sent toutes moins seules ! Merci.

    Répondre
  373. Ibo a dit…

    Pas même les décolletées de Lio n’ont emenées autant de commentaires ! Sauf que dans ce cas le nombre des coms est proportionnel à l’affection qu’on te porte. Je rentre dans les rangs des euphoriques et j’attends la suite.

    Répondre
  374. Camille a dit…

    Je commente rarement mais je ne pouvais résister à un bravo ! Je suis sûre que tout va marcher pour toi. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, il faut bien sûr du courage pour faire ce que tu as fait mais surtout, le principal, tu resteras toujours fière de toi, d’avoir suivi tes choix, tes envies. Mon père m’a dit un jour cette phrase qui m’a fortement marquée (mon père à un don pour ce genre de phrases chocs) « tant de gens meurent de ne pas avoir de projets »…. Bonne route à toi !

    Répondre
  375. grungy a dit…

    waw… j’en pleure… j’en rêve… je suis pas loin du « jamais » mais je devrais me faie virer pour sauver quelques sous, la démission est vraiment trop risquée… bravo bravo! les indépendants doivent se taper des cotisations sociales en plus, non? ici, j’ai un extra mini salaire (1700 brut!), un boulot sans neurones (malgré le diplôme universitaire, c’est quasi que de l’encodage), un bébé magnifique d’1 an et un 2e qui arrive dans quelques mois, 4 ans d’ancienneté dans un job pas passionnant, loin de mon domaine des mots (ça serait plutôt les chiffres là) mais je tenais! encore et toujours… et là, on a remplacé mon chef par un crétin qui ne sait ni être sympa, ni bosser correctement… la goutte d’eau… mais encore trop peur de partir sans « l’autre CDI secure » 😉 encore bravo m’dame! respect et tout… quel plongeon vertigineux mais si bon 😉

    Répondre
  376. 'tine a dit…

    Dingue non… Loop une confidence ? Tout ces gens lisent aussi tous les jours les énormes conneries écrites par une bande de follasses dont tu fais partie… et se régalent certainement souvent en lisant aussi les délires et autres partages en couilles qui font la saveur de ce blog !!!

    ‘Tain Caro quand même si un jour quand tu as démarré PdR on t’avait dit que ça créerai ça !!! Whaou non ???!!!

    Répondre
  377. Sylvie a dit…

    Bravo Caroline! Tu as osé le faire, tu as certainement pris une très sage décision. C’est génial de pouvoir aller au bout de ses rêves. Moi qui craignais que tu allais nous annoncer la fermeture de ton blog… Alors, maintenant, j’attends les livres que tu publieras : je me jetterai dessus pour me régaler, je les offrirai, les recommanderai… vas-y, lance-toi, je ne doute pas une seconde de ton immense talent!
    Courage pour les moments à venir!

    Répondre
  378. Fractale a dit…

    Bravo Caroline, ce que je trouve le plus admirable dans ton évolution depuis quelques temps c’est ta faculté à être à l’écoute de toi même. Zermatti, ce changement de travail et sans aucun doute beaucoup d’autres choses de ton quotidien répondent toutes au besoin d’adéquation avec celle que tu es vraiment.
    C’est cette base de recherche d’équilibre qui fait que tu ne regretteras jamais ta décision.
    Je ne sais pas si tu sais à quel point tu influences les lecteurs de ce blog, on ne va sans doute pas toutes démissionner demain, mais en tous cas, je suis certaine que tu en a mis plus d’un sur la voie de sa petite voix intérieure.
    C’est mon cas, la lecture de ce blog a tout simplement changé ma vie !

    Répondre
  379. Allie a dit…

    Pas de connexion hier, donc j’apprends La Nouvelle (avec deux majuscules,tant qu’à faire) avec un jour de retard !
    Et j’ai lu les 544 commentaires en me disant que si jamais un malheureux avait osé émettre un avis critique sur ta décision, les habituées du fond (et les autres) allaient lui mettre la pâtée vite fait, bien fait, et que je ne m’attendrirais pas sur sa dépouille… Et puis, non. Que des encouragements, des félicitations, des témoignages, des z’ondes auxquelles je m’associe puisque je sais que même avec un jour de retard sur « tous ces gens » (cf. Loop) je ne vais pas être « noyée dans la masse ». Alors Bravo, pour avoir osé et nous faire partager tes états d’âme !

    Et j’ai ri aux commentaires 361 et 506 et 537. Merci pour tout ça.

    Répondre
  380. LAURENCE a dit…

    Hello Caro!
    je te dis :bravo ,tu as eu le courage, que je n’ose prendre depuis 12 ans, que j’exerce mon job, etre independante, c super cool!
    je supose ,que tu as du bien peser le pour et le contre, et si le coté pécunier passe en second plan, chez toi, et bien fonce ,profite en ,eclate toi donne toi a fond,que dire de plus, ?
    tu vas te sentir une autre femme ,plus épanouie dans ce que tu feras,
    Je suis quasi sure ,qu’avec le talent que tu as ,tu vas nous épater, et toi la premiere ,tu vas etre sacrement surprise!
    Encore, bon courage, t une winner, ca va le faire,
    purée, quelle chance ,de dire « ciao, a son patron, et de pouvoir faire ce qui nous plait, comme on veut ,quand on veut………
    Bises amicales et donc meilleurs voeux de réusite pour 2011

    Répondre
  381. lili a dit…

    Bravo Caroline !

    Il n’y a rien de pire que de vivre à demi.
    Notre boulot occupe une bonne partie de nos journées et il est important qu’on ne s’y ennuie pas trop. Mais sauter le pas pour changer de cap est loin d’être facile et peut être source d’angoisses.
    Perso, j’essaie juste de changer d’équipe et de projet au boulot, et cela me provoque déjà des insomnies (est-ce que je ne vais pas regretter, est-ce que je vais y arriver, etc …). Mais, quand la décision est prise, il faut tout mettre en oeuvre pour la réaliser. Et rien que ça, ça procure de la fierté.

    Ton billet me fait du bien et me persuade que je dois continuer à assumer ma décision pour me réaliser pleinement.

    Encore une fois, je suis admirative de ton passage à l’acte.

    Répondre
  382. Londoncam a dit…

    Je viens de lire ton billet, et que dire sinon bravo pour cette courageuse décision ? Je te félicite d’avoir su franchir le pas, et j’ai hâte que tu nous racontes cette nouvelle étape.
    Bonne année 2011 qui commence !

    Répondre
  383. laure a dit…

    Félicitations!!!!
    J’ai été employée 3 ans dans une rédaction et ai décidé, à mes 23 ans, de devenir indé! Je ne me souviens plus bien de ce qu’est l’entreprise tellement il est naturel pour moi d’être dans cette situation.
    C’est top! C’est wizz! C’est la liberté!!!!!!
    Pas de treizième mois ou de vacances à « poser », c’est un bien petit sacrifice à côté de toutes les belles surprises que te réserve cette nouvelle vie!!!!!
    Des bises!!!

    Répondre
  384. Emma a dit…

    Depuis quelques mois je suit ton blog sans jamais laisser de commentaire. J’aime les sujets, les photos et tout ceci est tellement bien écrit que je ne saurais que dire de plus à chaque billet que « bien » « bravo » ou « j’adore » 🙂 … mais je ne peux rester dans mon coin tant ce billet là me parle et raisonne en mois. Je suis en train de faire la même démarche que toi avec les mêmes interogations, les mêmes inquiètudes ((angoisses ?) mais en même temps le même soulagement. Donc cette fois-ci je le dis ! => BRAVO … on est sur la bonne voie celle de l’épanouissement.

    Répondre
  385. Frédée a dit…

    Je suis vraiment admirative!! Bravo et encore bravo!

    Je te souhaite tout plein de bonnes choses, de belles collaborations et pleins d’autres projets dans lesquels tu te sentiras bien!

    Un ptit minute par minute ne me deplaierait pas 🙂

    Répondre
  386. J-net a dit…

    Je rejoints la cohorte de celles qui commentent rarement mais lisent tout le temps pour t’envoyer tous mes encouragements.
    Je n’ai pas eu ton courage, pas eu le temps, on m’a poussée du bout du plongeoir après deux ans en rédaction (dernière arrivée, première lourdée, c’est connu). Alors c’est en connaissance de cause que je te souhaite tous mes voeux de réussite. Contrairement à quelques commentaires de pigistes ci-dessus, je trouve que notre liberté a un coût, parfois élevé (pour ma part, des années très creuses, un manque de l’émulation que l’on trouve dans les rédacs et -ça a été dit plus haut- le fait que quand on est à la maison, certaines personnes ont du mal à réaliser que oui, on bosse !). De l’autre côté, ne plus bosser dans un bureau, ne plus occuper le même espace que sa hiérarchie, surtout quand elle vient d’imposer une décision ultra casse-c, c’est vraiment génial: ma chef me prend la tête, je raccroche le téléphone, pfiout, elle est pu là…
    Des fois, j’aimerais bien « oser » chercher pour de vrai un vrai poste dans une vraie rédaction… Mais je suis contente pour toi que tu aies eu l’énergie d’aller vers ce qui te semble le mieux !

    Répondre
  387. Céline. a dit…

    J’ai découvert ton blog il y a peu de temps et je le consulte depuis tous les jours… pour ma 1ere contribution, je voulais juste te dire que je trouve ça super comme décision. cela n’a pas l’air ni déraisonnable mais au contraire réfléchi, et qu’y a t il d’irrationnel à vouloir vivre comme on l’entend ? je me joins aux autres pour te dire juste bravo, et te souhaiter une immense réussite pour tes futurs projets (et personnellement, je garde cet acte dans un coin de ma tête, cela serait bien qu’un jour cela m’inspire !)

    Répondre
  388. Fanny a dit…

    Je ne suis donc pas la seule à penser « vas-y rigole, tu feras moins le malin quand j’aurais réussi ma vie plus que toi » quand un supérieur me prend pour une target (ou tout autre personne d’ailleurs).

    Répondre
  389. Sophie a dit…

    Bravo !
    Je viens te lire tous les jours depuis 1 mois, date à laquelle j’ai découvert ton blog. Tu m’aportes beaucoup pour diverses raisons mais surtout j’aime le côté décalé de ton écriture, je te remercie pour ça. J’ai fait la même chose que toi l’année dernière, j’ai dit STOP et j’ai repris vraiment en main le cours de ma vie. La quarantaine peut-être ? Sais pas mais c’est vachement bon de respirer cet air de liberté. Les ennuis, on en a toujours, faut pas rêver mais bon sang que c’est bon de se dire « je l’ai fait ! j’irai au bout de mes rêéveuuuuuuux, tout au bout de mes rêéveuuuuuux yeaaah

    Répondre
  390. akirine a dit…

    Bravo!
    Mon homme et moi, ça fait 10 ans qu’on travaille, et nous n’avons jamais été salariés … jamais d’horaires imposés, jamais de collègues qu’il faut à tout pris supporter sans pouvoir choisir, la GRANDE liberté d’être dispo quand il le faut pour les enfants, les amis, la famille, les autres opportunités … En revanche, c’est « Mister and Miss débrouille », quand y’a pas de boulot, faut en trouver, quand y’en a trop et qu’une grippe pointe son nez, faut assurer, parfois il faut faire des missions pas folichonnes pour payer le RSI, la CIPAV, l’URSSAF … Mais pour rien, rien, rien au monde nous ne changerions! Tu vas voir, tu vas adorer! et t’en sortir comme une reine !

    Répondre
  391. Moustik a dit…

    En lisant ton post, j’ai les larmes qui me montent aux yeux. Car j’ai l’impression d’être toi. Des études de droit jusqu’en maitrise (validées 2 fois). Une sortie de l’université qui a rimé avec la confrontation au marché du travail qui m’a mise face à mon inexpérience et la galère de pas trouver de travail. Et un poste de fonctionnaire catégorie C où je m’emmerde royalement, et c’est encore pire depuis l’arrivée de mon fils. Moi aussi je rêve d’oser et de quitter mon travail. De faire quelque chose qui me plait. Moi ce serait ouvrir un café bibliothèque, où les gens viendraient pour lire, acheter des bouquins, se poser, et prendre le temps tout simplement. Mais j’ai peur et ça me paralyse, alors je reste dans mon travail de merde, et je rentre en dépression. Moi je te dis BRAVO, j’espère que tout ira bien pour toi, et j’espère un jour avoir le courage de me barrer moi aussi.

    Répondre
  392. Vanillabricot a dit…

    Moi aussi, une fois j’ai tout plaquée.
    Il y a eu des moments difficiles, oui, mais je n’ai jamais rien regretté, jamais fait marche arrière. Parce que c’est en ne changeant rien qu’on avance pas. Faire un pas c’est dur. Mais ça fait avancer.
    Et aujourd’hui ma vie d’avant ne me manque pas. Qui plus est, j’habite maintenant à 5h de bus de la plus belle ville du monde. C’est pas toi qui me contradira je crois puis-je j’habite en Turquie 🙂
    Allez respire en grand coup et regarde tous les nouveaux chemins qui s’ouvrent à toi…. C’est-y pas magnifique?

    Répondre
  393. Coulou a dit…

    Bravo et encore bravo. Ce pas que tu as franchi je l’ai fait en 2010 et cela fait maintenant 15 jours que je suis « libre ». Avant de reprendre autre chose dans un mois. Je connais cette peur au ventre pour annoncer ton départ, et le soulagement aussi, c’est jubilatoire et libérateur à la fois. Je suis maintenant dans l’interlude et c’est sûr en 2011 et je vais OSER aussi! Dans l’attente de te lire … encore toutes mes félicitations !

    Répondre
  394. Pouffi a dit…

    C’est super Caroline. Et puis ce n’était qu’un boulot, c’est pas la mort !! Courage pour la suite, garde ta motivation et ton optimisme, c’est toujours payant !

    Répondre
  395. Paulette a dit…

    Chapeau bas, Madame. Cela méritait bien un (rare) commentaire. J’attends avec impatience de te lire. Et je me demande ce qui sera le plus passionnant : ton ouvrage ou son histoire jour après jour(que j’espère nous allons suivre dans PdR).
    Bon vent.

    Répondre
  396. Nita a dit…

    Bon, je n’ai pas lu tous les commentaires -y en avait trop 😉 – je partage entièrement l’avis des commentateurs qui t’ont dit que personne d’autre que toi (avec le Churros)n’avait à juger ou avaliser ce qui est une décision toute personnelle.
    Si tu as trouvé la force de le faire (alors que cela t’angoissait), c’est sans doute que c’était nécessaire.

    Vas’y Caro ! T’es belle, t’es fine, t’es capable, comme on dit au Québec…

    Répondre
  397. Smallbubble a dit…

    je confirme! au départ je venais d abord pour Caro mais aujourd hui, je viens aussi pour vous, les habituées du rade ! et franchement, que personne ne change quoi que se soit ! please !!

    Répondre
  398. Nathalie a dit…

    Tu pourrais écrire sur nous toutes, ces femmes qui ont osé ! à moins que finalement, au vu de tous les commentaires, ce soit la majorité des gens qui osent, quelles que soient les raisons …

    Répondre
  399. dola a dit…

    Impossible de commenter le Jour J,les mystères de l’informatique sûrement !bref je te suis depuis un long moment, souvent dans tes émotions je trouve un écho au mienne et je m’exaspère, rie, pleure avec toi !

    Aujourd’hui je te te dis bravo et te souhaite un beau voyage sur la route que tu t’as choisie.

    bises

    Répondre
  400. Slovenka a dit…

    Bravo! Tu l’as fait parce que tu ne pouvais pas faire autrement. J’ai l’impression que pour toi c’était inévitable. Mais la décision est toutefois la tienne! Tu l’as concoctée suffisamment longtemps et tu l’as bien préparée. Je t’en félicite! Je te souhaite de continuer à avoir cette énergie pour affronter ta nouvelle vie (bien que je sois sûre que tu n’en manque pas), de ne pas perdre le courage (tu viens de prouver que tu peux faire exemple), de continuer à rêver et mettre en oeuvre tes rêves (petit à petit, c’est mieux), de faire de petites rencontres qui feront de ta nouvelle vie une histoire dont tu seras fière et qui sera une inspiration pour nous tous qui … n’osons toujours pas!
    Je te lis depuis la Slovénie depuis un certain temps, mais je n’ai jamais pris le temps (ou eu le courage) de poster un commentaire. Je ne viens pas tous les jours (je suis une de ces femmes hyper busy au boulot et à la maison; haha; je fais semblant de rire, mais je suis sérieuse, je n’arrive pas à m’en dissuader), mais j’adore tout moment que je passe en lisant tes textes.
    Merci encore et bon courage!

    Répondre
  401. zézé a dit…

    Bravo tout simplement.
    J’aimerai être de celles qui se tapent du poing sur la table pour se réveiller et réveiller leur vie.
    Couillue quoi. une fois au moins.
    J’y travaille. J’y travaille.
    Caro, je te souhaite une extraordinaire réussite dans tes projets, et surtout de t’y épanouir!!! Alors belle nouvelle vie à toi!!!!!

    Répondre
  402. Virginie a dit…

    Je suis une lectrice quotidienne depuis des années mais une « petite souris » qui ne commente pour ainsi dire jamais (la dernière fois c’était pour la naissance de Rose… c’est dire !). Mais aujourd’hui, après avoir hésité quelques jours quand même, c’est différent et je ne peux pas m’empêcher de te dire Bravo et Bon vent dans les voiles de tes nouveaux projets et que cette belle énergie continue, continue, continue…

    Répondre
  403. Pimprenelle a dit…

    Hello Caro !
    Tu as osé et tu l’as fait alors tout simplement un immense BRAVO
    Je te félicite d’avoir franchi ce cap ; il faut du courage et de la détermination car ce n’est pas une décision facile à prendre.
    Quitter un certain confort pour un horizon plus incertain
    Mais je suis certaine qu’avec ton talent tu n’as pas de souci à te faire !
    Alors all the best pour 2011 et que la confiance soit avec toi 🙂

    Répondre
  404. Coline a dit…

    Tu n’as pas dit
    qu’est-ce qu’il a répondu
    ton chef ?
    ————————-
    Moi aussi j’ai changé de vie
    voilà dix ans maintenant
    je n’ai toujours pas eu l’occasion de le regretter

    aujourd’hui je gagne moins qu’avant
    mais je vis cent fois mieux
    je re-vis en fait
    j’ai un toit au-dessus de ma tête
    des fins de mois pas plus difficiles qu’avant

    on fait autrement
    c’est tout
    et c’est grand

    bonne route !

    Répondre
  405. nanou a dit…

    super génialissime !!! On va pouvoir te lire et te lire encore. Quoiqu’il arrive je reste persuadée que tu n’auras que du positif étant donné tout ce que tu nous donnes tu ne pourras qu’en avoir en retour.

    Répondre
  406. Enaivive a dit…

    Je lis ce blog depuis presque toujours. C’est une amie qui me l’a suggère. « Va lire l’accouchement. C’est plus vrai que nature » je suis sage-femme. …. J’ai donc lu avec delectation. Et depuis je ne quitte plus ton blog…..moi qui ne suis pas fidele a ce genre de lecture. Je suis accroc. Parce que ça me parle, parce qu’il y a la maman, la copine, la femme, le rapport au mari, aux enfants, au poids…. Histoire de femme, comme moi…..mais aussi qq qui sait écrire, écrire du rigolo, du grave, du sensible, de l’info….
    Donc juste pour dire que je ne commente jamais, mais que je lis avec assiduité et avec plaisir ce blog. Caroline, tu as un réel talent. Alors chapeau d’avoir ose, la vie t’a poussée…… Maintenant il suffit de suivre lla nouvelle route. Il n’y a aucune raison de ne pas y arriver !

    Répondre
  407. MymyShanghai a dit…

    Bravo!!! il faut du courage pour oser mais je suis sure que tu ne regretteras pas ta décision.
    J’en profite pour te souhaiter une très belle année à toi et à ta petite famille, et beaucoup de succès dans tes nouveaux projets.

    des bises

    Mylene, autoproclamée présidente de ton comité de soutien shanghaien

    Répondre
  408. CristL a dit…

    Waouh, quand on prend des résolutions en début d’année chez vous, ça ne fait pas rire!!!
    Bon courage pour cette nouvelle et une peu incroyable aventure!!!

    Répondre
  409. Aline a dit…

    Je ne commente pas souvent (jamais en fait même si je te lis tous les jours). Mais là je suis super impressionnée !! Waouh !!

    En tout cas quoi qu’il arrive, il faut mieux avoir des remords que des regrets. Et si tu ne l’avais pas fait, tu te serais justement toujours posée la fameuse question « Et si… ?? ».
    Bonne chance, félicitation.

    Répondre
  410. L'excessive a dit…

    Bravo !
    Ma vie est sans doute bien éloignée de la tienne : j’ai 29 ans, pas de mec, pas d’enfant.
    Il y a presque 3 ans, j’ai quitté mon job (mal rémunéré et sans vraie perspective d’avenir, je sais bien qu’il faut remettre les choses en perspective par rapport à toi) d’assistante de prod en disant à mes producteurs et amis : je veux écrire… !
    Je savais que c’était un peu n’importe quoi mais j’avais autour de moi quelques soutiens (toujours là, merci à eux)
    Pendant un an, ça a été cool, j’étais intermittente du spectacle, donc assédic… mais depuis quelques mois maintenant, c’est la galère, en plus d’être scénariste, je suis aussi caissière… et tu sais quoi ?
    Je m’en fous ! Je ne regrette pas un jour d’avoir pris cette décision, même quand c’est difficile, parce que ça l’est forcément parfois.
    Je ne sais toujours pas si j’ai du talent (mais que je n’en ai pas n’a pas encore été prouvé non plus et quand je ne crois plus en moi, certains le font encore, je prend ça comme un signe !) mais si je dois être un écrivain raté, je préfère en avoir la certitude que passer ma vie à regretter de ne pas avoir essayer…

    Alors forcément, je suis émue en te lisant ce matin.
    Et je te souhaite beaucoup de courage, avec encore toutes mes félicitations pour ce que tu viens de faire !
    C’est une grande preuve de liberté, et la liberté, c’est si important !
    Et quel plaisir ce sera de te lire bientôt un peu partout !

    (Et si je ne parviens à commenter ton article qu’aujourd’hui, c’est parce que la faible connexion internet que j’ai dans mon nouvel appartement me permet encore de te lire chaque matin mais pas de commenter…)

    Répondre
  411. gg a dit…

    c’est la première fois que je commente pourtant je te lis tous les jours ou presque ( je rattrape quand je n’ai pas le temps).

    Tu es mon idole… à bien plus d’un titre. Je ris et pleure en lisant ton blog, je ris surtout!
    Parfois je me demande si tu n’es pas ma soeur…(j’en ai déjà une)
    J’ai un grand machin de 5 ans, un petit « pinochet » de 2 ans et j’emmene mon frottis à cuba ;-D
    Bref, bravo pour la dem… bravo bravo, quel courage ♥♥♥

    Répondre
  412. polluxette a dit…

    g pas pu mettre de com avant j’avais la grippe !!
    juste pour te dire que quand j’ai lu ce que t’as fait bah le seul truc qui me soit venu en tête c’est : « ‘tain mais elle a des couilles cette nana!!!! »
    voila; et j’t’admire un peu la j’avoue….
    la vie s’ouvre à toi.

    Répondre
  413. Fée Line a dit…

    moi je vous découvre, j’apprécie votre manière de penser, et je vous dis juste bravo, bravo d’avoir décidé d’être vous ! c’est dur d’être soi et de faire ce qu’on aime, ce qui est en totale adéquation avec la personne que l’on est ! alors bravo, encore une fois, et au plaisir !
    bonne année, bises.

    Répondre
  414. Peggy a dit…

    bravo d’avoir osé franchir le cap, c’est grisant, une page qui se tourne et une page blanche qui apparaît
    je commente rarement mais là, je crois qu’il est temps pour te souhaiter une année 2011 pleines de bonnes surprises, c’est bien parti !

    Répondre
  415. isa - biblioboss a dit…

    pffffffffffou, chapeau Caroline !
    A te lire, je ressens bien que tu exprimes ce vécu de l’intérieur, avec tripes et sentiments 😉
    Bonne continuation
    je n’en suis pas encore arrivée là, mais ma reprise de formation est un « premier pas vers…. », d’où mes absences momentanées de lectures suivies et commentaires associés.

    Répondre
  416. Margarida a dit…

    Bonjour Caroline,

    On ne se connaît pas, pas du tout… mais avant quand j’avais plus de temps je te lisais presque tous les jours. Me voilà maintenant overbookée, ce pourquoi ce n’est que samedi dernier que j’ai découvert ce billet. J’en ai fondu aux larmes puisque je suis en train de passer par la même situation, à une différence près (d’ici que les larmes sont montées aussi vite :-). Je n’ai évidemment pas pris le temps de lire les 600 commentaire que ton billet a suscité et je suis certaine que beaucoup de lectrices ont du aussi te dire qu’elles se sont senties identifiées. Quoiqu’il en soit, cela a toujours un côté « soulageant », le partage ça fait toujours du bien et puis, j’essaie de me dire que c’est un signe de santé de savoir dire stop, prendre du recul, penser à soi et redresser le chemin qu’on a vraiment envie de parcourir…affaire à suivre !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>