Catégorie : Tous les billets sponso

Galeries Lafayette: l’appli

CSC_1061

Billet sponsorisé

Je ne suis pas une super geek, mais je dois bien avouer qu'un objet a révolutionné ma vie toute entière depuis deux ans (vous noterez mon sens de la mesure). Mon Iphone. En premier lieu cette incroyable fonctionnalité me permettant de remplacer à jamais mon agenda papier – que je ne remplissais que de façon très aléatoire, comptant sur ma mémoire d'éléphant pour honorer mes rendez-vous (ah aha ha ha aha) – et de synchroniser les infos avec celles de mon ordinateur (non sans quelques bugs, encore une fois toutes mes excuses à toutes les personnes m'ayant attendue une heure ou plus en raison d'un léger souci justement de synchronisation).

Au delà de ces fonctionnalités ce base, ce qui vraiment m'a rendue dingo de mon bigo, ce sont les applis. J'avoue, j'en ai tellement que mon téléphone est en surchauffe et qu'il va falloir que je me résolve à le nettoyer un peu. Mais c'est comme ça, savoir où part l'avion qui passe au dessus de ma tête ne sert absolument à RIEN mais me remplit d'une joie bizarre (suis-je bizarre ?).

Des applis inutiles, donc, j'en ai une palanquée, sans compter celles téléchargées à mon insu par ma progéniture (on parle de cet instant gênant où en pleine réunion mon téléphone s'est mis à brailler "ça fait longtemps que tu n'as pas joué à Temple Run !" ? Non, on n'en parle pas).

Mais j'en ai aussi qui sont tout bonnement indispensables. Si.

Par exemple celle des Galeries Lafayettes qu'on m'a proposé de tester et qui m'a sauvée, oui SAUVÉE de l'ennui dans la salle d'attente de la seule dermatologue de Paris qui n'a pour journaux que des revues d'architecture (boooring) et deux Femina d'avril et juin 2004. En surfant sur l'appli des Galaf, j'ai pu me faire tous les catalogues téléchargables et rêver à toutes ces choses que je n'aurai sûrement pas à Noël mais SI ON DEMANDE PAS ON N'A RIEN.

J'ai aussi pu vérifier que le magasin de Lyon Part-Dieu serait ouvert le dimanche avant Noël, ce qui pourrait m'éviter un incident diplomatique en cas de cadeau manquant (et donc éviter l'achat improbable en mode SOS à la maison de la presse du bled à côté de chez mes parents) (ma mère peut vous en parler, elle est l'heureuse propriétaire d'un buste de Cléopatre en placo déniché un 24 décembre à 20h par mon père il y a quelques années. Un grand moment).

Bref, cette appli est gratuite et vous pouvez la trouver là.

Edit: pour moi les Galeries Lafayette du Bd Haussmann, c'est avant tout la représentation exacte que je me faisais petite du magasin du roman de Zola, "Au bonheur des dames". Une de mes premières émotions littéraires et un émerveillement lorsqu'à 20 ans j'ai pénétré sous la coupole.

Le B-MAX et moi

DSC_0133
Si un jour on m'avait dit qu'on me solliciterait pour tester
une voiture
,

j'aurais éclaté de rire. D'ailleurs, quand on m'a sollicitée il y a quelques semaines pour tester une voiture… j'ai éclaté de rire. Ensuite, j'ai du partir fissa à la recherche d'un défibrilateur pour le churros. On a été à deux doigts de l'AVC. C'est à dire que non seulement j'allais donc CONDUIRE mais en plus il ne pourrait pas être à côté, CRAMPONNÉ AU FREIN À MAIN.

Rien que pour lui montrer de quel bois je peux me chauffer, j'ai accepté. Ça et aussi ma curiosité naturelle qui fait tout mon charme. Ok, ça et aussi le fait que Violette soit de la partie.

Il faut avouer que le volant et moi ça fait souvent trois. Moi, le volant, et le malus. Je n'y peux rien, je n'ai pas le compas dans l'oeil et j'ai un sévère souci de coordination. A savoir que regarder ma direction ET passer l'embrayage sont deux actions que mon cerveau peine à mener en même temps. 

Mais ça c'était avant.

DSC_0129
Avant, donc, que me soit donnée la possibilité d'essayer cette charmante voiture qu'est le Ford B-MAX. Que les choses soient claires, je ne vais pas vous rédiger une notice technique de la demoiselle, on nous a bien expliqué tout un tas de choses quant à son moteur très innovant, sa consommation très raisonnable et son système qui permet en gros de redresser le volant quasiment à votre place, moi j'ai surtout retenu que :

– Les portes s'ouvrent entièrement d'un bout à l'autre de la voiture, ce qui fait que par exemple pour installer un siège auto, vous pouvez vous asseoir sur le siège avant qui se rabat d'un clic et disposer d'un boulevard pour attacher ledit siège. Quand on sait que le churros et moi n'avons jamais été aussi proches du divorce que dans ces délicieux moments où nous avons justement du arnacher les kids, pliés en quatre et coincés entre la banquette arrière et le fauteuil du conducteur, c'est un élément qui mérite d'être mentionné.

DSC_0080

– Un système informatique permet de relier votre téléphone par bluetooth et de lui COMMANDER oralement vos chansons préférées. Ça ne sert peut-être à rien mais moi ça me fait kiffer.

– Il n'y a pas de bouchon à dévisser pour mettre de l'essence. Ce qui implique en ce qui me concerne qu'il n'y a pas de bouchon qu'on OUBLIE sur le capot après avoir mis de l'essence.

– Il n'est pas possible de se tromper entre le gazoil et le super parce que l'orifice du réservoir est calibré de façon à ne pas pouvoir s'emboiter avec le tuyau si ce n'est pas le bon carburant qu'on a choisi (non ce n'est en aucun cas une parabole sur le couple durable). C'est probablement un détail pour vous, ça n'en aurait pas été un pour la voiture diesel flambant neuve de mon père que j'ai, il y a quelques années, consciencieusement gavée de sans plomb. 

– A l'avant, sous le rétroviseur central, il y a une sorte de glace panoramique qui permet en un coup d'oeil de chopper n'importe quel gamin AVANT MÊME qu'il fasse sa connerie. Impossible de vous berner, mummy is watching you, kids. J'ajoute que par une sorte de miracle, quand on s'y regarde dedans on est hyper bonne. Genre vingt ans de moins. Ce qui fait en gros que j'avais l'air d'avoir 12 ans. (je sais, je ne les fais pas).

DSC_0096

– Hyper compacte, elle est drôlement vaste à l'intérieur et peut accueillir TROIS ENFANTS à l'arrière. Je dis ça je dis rien.

– Dans le coffre il y a une sorte de cachette secrète où on peut laisser son sac à main ou tout affaire précieuse qu'on ne voudrait pas prendre avec soi ni laisser sur le siège avant avec un post-it dessus: "allez-y, braquez moi et flinguez la journée de ma propriétaire".

DSC_0086

Je vous garde le meilleur pour la fin. Alors que nous roulions dans les limites de la vitesse autorisée dans les charmantes rues de Saint Germain en Laye – bourg croquignolet – , les trois filles et moi même avons décidé de nous garer pour notre shooting "blogueuses meets car". C'est là que nous avons découvert la botte secrète du B-MAX. A peine la marche arrière enclenchée, un petit écran s'allume sur le tableau de bord, permettant de visualiser ce qui se trouve à L'ARRIÈRE DE LA VOITURE. Je ne trouve pas les mots pour retranscrire la joyeuse hystérie féminine au sein de l'habitacle. Approximativement ça donnait ça: HIIIIIIIIIIIIIIII. Mais en comic sans MS, taille 48.

DSC_0109

Je veux dire, toutes ces bites que j'aurais pu éviter de me prendre…


Bref, si je ne peux pas affirmer être devenue en l'espace de quelques heures la Fernanda Alonso des routes franciliennes, j'avoue avoir pensé que depuis que j'avais cessé de conduire – circa 2004 – l'industrie automobile avait pas mal avancé. Et que le B-MAX était bien le genre de voiture à laquelle je pourrais finir par donner un prénom. Ce qui est pour moi la marque d'une sincère affection (RIP Titine, la 2CV de mon enfance).

Partenariat sponsorisé par
FORD

L’Atelier Lingerie Empreinte

IMG_4642

Article sponsorisé

Ceux qui me lisent depuis longtemps connaissent ma quête du soutien gorge parfait. C'est ainsi, certains passent leur vie à s'interroger sur le sens de l'existence ou à lutter pour la paix dans le monde, moi je poursuis inlassablement ce rêve du soutif idéal. On a les combats que l'on mérite, je crois.

 

Non mais sérieusement, quand la nature vous a doté, comme c'est mon cas, d'une poitrine bonnet D apparue du jour au lendemain aux alentours de vos 13 ans, je peux vous assurer que trouver la façon de soutenir vos twins peut virer à l'obsession.

IMG_4644
D'autant qu'avec l'expérience – j'ai dit « expérience », pas « âge », notez bien parce que ça n'a rien à voir – j'ai appris au moins une chose : un bon maintien peut vous changer une silhouette. Ou peut-être vous donner l'impression que votre silhouette a changé. Ce qui en soi est déjà une excellente façon de remettre un peu de confiance à l'intérieur de votre body bien carrossé.

Cette longue introduction pour vous parler de cette toute nouvelle boutique pas comme les autres qui vient d'ouvrir à deux pas de la Concorde dans les quartiers chics de Paris. Il s'agit de la première de la marque Empreinte, vénérable maison brestoise spécialisée depuis le siècle dernier dans la lingerie haut de gamme et dont 20% encore de la production s'effectue dans l'usine bretonne. Un fleuron du savoir faire français, donc (Jean-Pierre Pernaud sors de mon corps), qui depuis toujours a décidé de se consacrer aux « courbes généreuses » (entendez par là les gros seins) (mais c'est comme « âge » et « expérience », en somme, ça n'est pas pareil).

IMG_4649
Dans cette boutique, également appelée « Atelier », les femmes sont reçues autrement. Au préalable, on vous mesure, pas pour vous prescrire ensuite un régime ou dix je vous salue Marie mais juste pour que vous soyez sûre de votre taille, 9 femmes sur 10 ne la connaissant pas du tout, me confiait la responsable du magasin. Une fois qu'on est bien d'accord sur le bonnet et le tour de dos, peut alors commencer la seconde phase, celle du choix des modèles, une soixantaine en général par taille, suivie d'une troisième étape, celle de l'essayage, dans des cabines qui ressemblent plutôt à des salons, avec miroirs de tous les côtés permettant de vérifier la bonne tenue de la culotte et l'humeur de vos fesses dedans. Ça peut paraître accessoire, mais pas tant que ça. D'autant que pour vous épargner la grosse déprime, vous avez aussi la possibilité de moduler l'éclairage et de ne pas hurler à la mort en voyant s'afficher en trois dimensions votre peau blafarde et légèrement distendue (je parle pour moi).

IMG_4648

Enfin, et c'est là une autre spécificité de l'offre de cet atelier, pour quelques euros de plus, vous pouvez personnaliser votre parure, avec des pampilles ou même une broderie (vos initiales, celles de chouchou (moins définitif qu'un tatouage), une petite tour Eiffel ou une date si le soutien gorge est acheté pour the D-Day ou pour une occasion très spéciale, etc)

Bien sûr, tout ceci a un coût, il faut compter entre 60 et 90 euros environ pour un soutien gorge et autour de 40 euros pour le bas. Mais très honnêtement, pour avoir touché les étoffes et admiré la facture de ces dessous, on est vraiment dans le registre du haut de gamme avec des prix pas super éloignés de marques tendance mais infichues de soutenir Bob&Rob au delà d'un bonnet B.

IMG_4645

Voilà, c'est tout. Ah non : Empreinte propose donc des ensembles allant du 75 C au 120 H et devrait commercialiser des bonnets B à la rentrée.

L'Atelier Lingerie Empreinte13 rue Saint Florentin 75008 Paris

Tél. : +33 (0) 1 42 61 71 78

Du lundi au samedi de 10h30 à 19h

Vidéo virale par ebuzzing

BB crème Nude de L’Oréal : avec elle ma chérie, tu irradies

IMG_3207.jpg_effected

 

BILLET SPONSORISÉ

Je m'en suis déjà ouverte ici à plusieurs reprises, je suis de celles qui n'ont jamais trouvé le fond de teint idéal. Je ne vais pas me plaindre en même temps, j'ai déjà dans ma besace the coiffeur et the coloriste, on ne peut pas TOUT avoir. Il n'empêche que je suis aussi de celles qui ne peuvent faire l'économie d'un petit cache misère le matin, au risque de récolter au fil de la journée une dizaine de « tu m'as l'air crevée » qui finissent par vous donner en effet l'impression de couver la grippe.

 Les fonds de teint, donc, j'en essaie régulièrement de nouveaux, mais les compacts bouchent mes pores, les fluides sont trop brillants, les « oil-free » trop couvrant et les minéraux… trop minéraux (surtout sur mes pulls noirs).

Bien évidemment, j'ai aussi tenté les fameuses BB crèmes, parce que la promesse d'un tout en un me bottait grave. Sauf que là aussi, déception, sur moi ça fait plâtre.

Bref, lorsqu'on m'a proposé de tester la nouvelle BB cream nude de L'Oréal , j'ai dit, banco, j'ai l'esprit d'aventure chevillé au corps. Quand j'ai ouvert le tube, j'ai été un peu déstabilisée. A savoir que ok, j'avais coché la case « peau claire » mais là tout de même, c'était blanc. Avec de minuscules grains plus foncés à l'intérieur. 

IMG_3230
N'écoutant que mon courage (tremblant néanmoins à la perspective de ressembler à terme à un cake citron-pavot) je l'ai tout de même appliquée, après un soin hydratant. (c'est marqué dessus que c'est comme ça qu'il faut faire et mettre un fond de teint sans crème hydratante ça me semble aussi bizarre que de dormir sur un matelas sans drap housse. Je sais, je sais, je sais.)

Je l'ai appliquée, donc, et déjà, je dois dire que la texture est hyper agréable, très fluide et non grasse, s'étalant avec une grande facilité.

IMG_3229
Et le truc à la limite du paranormal, c'est qu'au fur et à mesure que je massais mon visage, la crème blanche, en s'émulsionnant, a pris une couleur quasiment identique à celle de ma peau. Ne me demandez pas à quoi c'est dû, j'ai fait un bac B (ES pour les moins de 20 ans).

IMG_3228
Le résultat ? Un teint nude, en effet. Et une peau comme reposée. Franchement, j'ai du mal à juger, parce que je ne suis pas très bienveillante à mon égard et en ce moment, à la sortie de l'hiver, encore moins qu'à l'accoutumée. Mais je veux croire que ça n'est pas un hasard si ce jour là, le charmant garçon avec lequel j'avais rendez-vous (Will) s'est exclamé que « ma chérie mais qu'est-ce que tu as fait, tu IRRADIES ! ».

IMG_3227

 Je lui ai à nouveau demandé de m'épouser et il m'a redit qu'il me manquait deux ou trois attributs pour qu'il l'envisage.

Il n'empêche que donc je suis peut-être arrivée au bout d'une quête épique et que j'ai – touchons du bois – trouvé la BB crème qui me va.

Edit: sur les photos ça n'est pas flagrant que j'irradie, mais c'est fait à l'Iphone et je ne sais pas comment je me suis débrouillée pour leur donner cet effet. M'enfin vous imaginez, hein ?

 

Sanex Natur Protect: pour les toquées des déos

DSC_0200.jpg_effected
Article sponsorisé

Autant je peux sortir sans maquillage, en jogging et UGG, autant il m'est une chose totalement impossible tant ma frayeur number one est de sentir le « pas frais » : zapper la douche du matin et son corollaire : le déodorant. Et au sujet de ce dernier, je suis comme qui dirait un tantinet casse-bonbons. A savoir qu'il faut qu'il évite de laisser des traces blanches quand on se rhabille, donc exit tous les trucs en poudre. Qu'il ne me colle pas des plaques rouges sous les bras (certaines ont les yeux fragiles, d'autres les mains sèches, moi j'ai les aisselles irritables. Très.).

Je veux aussi qu'il sente quelque chose (je ne crois pas trop aux déos complètement sans parfum, je ne sais pas, c'est idiot, mais je n'ai pas confiance, c'est comme les soutiens-gorges avec bretelles transparentes, quand c'est flou, y'a un loup) mais pas non plus qu'il sente trop (c'est à dire que la brise de mer ou la fleur de cerisier se ressemblent souvent et ont tendance de toutes façons à évoquer dans le meilleur des cas une odeur de toilettes bien entretenues).

Et enfin qu'il soit efficace (je mets ce critère de choix en dernier mais c'est uniquement par souci narratif, en réalité c'est tout de même ce qui compte le plus).

Autrement dit, qu'il retienne grâce à toutes ses petites molécules super intelligentes les vilaines odeurs que les princesses, c'est bien connu, ne fabriquent pas, mais on ne SAIT JAMAIS.

Ok, je le concède, je suis une vraie psycho du déo. J'ai tout essayé, du truc méga cher en pharmacie (qui ne marche pas en général) à la pierre d'alun qui te donne bonne conscience mais qui ne résiste pas aux premiers assauts d'un chauffage mal réglé (contrairement aux idées reçues, c'est l'hiver qu'il faut absolument pouvoir compter sur son déo, merci les variations de température qui te collent des gros coups de chaud ou les pulls pas toujours 100% cachemire qui font comme qui dirait bien… suer) au déo vendu en sus de mon parfum adoré (Chance de Chanel pour ceux qui se demanderaient) (j'adore qu'on m'interroge à ce sujet) mais qui 1) ne sent pas pareil que ledit parfum 2) coûte un bras 3) est d'une efficacité relative.

Ce qui fait que lorsqu'on m'a proposé de tester le nouveau déodorant Sanex Natur Protect garanti sans parabens et autres joyeusetés réputées pour leur nocivité, je me suis dit que ça ne mangeait pas de pain. Mais j'ai prévenu que s'il ne me paraissait pas correspondre à mes critères de maniaque de la transpi, je laisserais tomber l'affaire.

Mais le fait est qu'il est entré directement dans mon top five : odeur très légère, séchage express et efficacité garantie. Et croyez-moi ces dernières semaines ont été pavées d'allers-retours à 200 à l'heure chez le médecin pour number three, de gros coups de stress pour rendre mes articles à l'heure ou encore d'équipées en train à 5 avec douze valises de douze tonnes (le père Noël est vachement sympa de passer AUSSI chez les grands-parents, mais paie ta sciatique, maman !). Pas le moindre signe d'un commencement de transpiration. Même qu'à en croire monsieur Sanex, on peut compter sur ce sacré gaillard pour une extra-efficacité pendant 48h. Sur ce dernier point, j'avoue, je ne peux pas m'engager. Comme je le disais plus haut, ne pas mettre de déo est au dessus de mes forces. Ça va avec le brossage des dents et le lavage du fri-fri. MINIMUM SYNDICAL de mon hygiène à moi.

Le petit plus ? Il existe aussi en vapo, ce qui plait au churros. Il adore en balancer plein la salle de bain avant que j'y entre. Et je bénis le ciel que celui-ci ait remplacé le précédent qui sentait… la transpiration. Ne lui en déplaise.

Vidéo virale par ebuzzing

Pas un pli

DSC_0018.jpg_effected-001

Opération sponsorisée

Quand on m'a proposé de tester ce nouveau fer à repasser Philips dernier cri qui limite s'occupe tout seul de ton linge, j'ai d'abord refusé poliment. C'est à dire que je ne suis pas à proprement parler la personne idéale pour parler faux plis et fer qui glisse. Etant donné que je suis du genre à choisir mes fringues en fonction du tissu le moins froissable du monde et que les chemises du churros sont prises en main par l'adorable dame que nous payons – quitte à bouffer des pâtes – pour ce faire.

C'était sans compter les promesses hallucinantes du produit, à qui j'ai décidé de laisser sa chance. S'il parvenait à me convertir aux joies du repassage, peut-être était-ce là le meilleur argument en sa faveur ? Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas été choisie justement pour mon inaptitude totale aux travaux ménagers. La preuve par l'exemple, en quelque sorte.

Ma fille, lorsqu'elle m'a vu déballer l'objet, s'est exclamée, avec toute la candeur d'une pré-adolescente: "mais, maman, tu… tu SAIS REPASSER ?".

Je l'ai biffée instantanément de mon palmarès des enfants que je préfère.

Son père, entre deux hoquets de rire, a renchéri: "Mais attends, tu sais quoi ? Un jour, ta mère A ASPIRÉ LA MOQUETTE. SI. Dingue, non ?".

Il en a pris pour trois mois de grève du sexe. J'ai ma susceptibilité.

Ensuite, blessée dans mon orgueil et bien décidée à en découdre, j'ai dégainé mon nouveau compagnon de route et me suis mise à l'oeuvre. 

Bon, étant donné que le dernier fer que j'avais touché avait été fabriqué en 1985, j'avoue avoir été bluffée par l'aspect innovant de la bête. A savoir qu'il glisse comme un dingue, que le moindre faux-pli en prend pour son grade et que si tu le souhaites, tu peux repasser sur une pente raide, voire la tête en bas. Bref, si on aime ce sport, je pense que c'est le top.

Vous dire que je suis devenue addict, serait mentir, je crains que mon cas ne soit complètement désespéré. Mais tout de même, parfois, l'électroménager peut nous faciliter la vie. Enfin, je crois. 

Pour en savoir plus, cliquez ici

DSC_0001.jpg_effected
DSC_0009.jpg_effected
DSC_0020.jpg_effected
Edit: inutile de me demander où est ma frange ni d'évoquer ma bi-coloration du moment. Je ne sais pas, ces deux derniers mois mes cheveux ont poussé comme s'ils avaient été piqués aux hormones.

Mado et les autres

Article sponsorisé

IMG_1754
Il y a quelques jours, j'ai donc eu l'occasion de me rendre au showroom parisien de la marque lyonnaise « Mado et les autres ». J'étais accompagnée pour l'occasion d'une charmante lectrice, Vivienne, beaucoup plus pointue que moi d'ailleurs en fashionitude (elle portait des chie mihara).

 

Je vous l'avais dit, je ne connaissais pas cette marque, si ce n'est qu'elle a été créée par une institutrice qui adorait la couture et qu'elle cartonnait dans les boutiques rhône-alpines mais pas que. J'ai donc appris que depuis deux ans, Mado a été rachetée par un couple dont j'ai fait la connaissance ce soir là et dont l'enthousiasme m'a vraiment séduite. Et que ces derniers, bien que désireux de développer la marque n'en sont pas moins attachés à ses fondamentaux. Autrement dit, pas question de transformer les collections en émanations kooplesques ou Z&Voltairèsques. Surtout, m'ont-ils expliqué avec force détail et passion, pas question de trahir leurs fans de la première heure, leurs clientes chéries qui ont fait le succès de Mado.

 

Autrement dit, des femmes qui peuvent être jeunes, moins jeunes, absolument pas concernées par l'obsession d'être tendance et dont les courbes sont souvent avantageuses mais pas exclusivement. Des femmes quoi.

 

Résultat, la future collection, comme les précédentes, est conçue pour aller du 38 au 48. Certaines d'entre vous me diront que 48, ce n'est pas assez. Mais je leur répondrai que c'est malgré tout beaucoup plus que ce que l'ont trouve dans nombre d'enseignes. Ce qui est très appréciable, surtout, c'est ce parti pris de ne pas s'afficher comme une marque plus size mais bien comme du prêt à porter pour toutes.

 

Et de fait, les modèles sont tous pensés pour monter en taille, comme on dit. Ce qui n'est pas un voeu pieux mais répond à de véritables exigences stylistiques. A savoir privilégier des matières qui dans le dos ne soient pas rigides et contraignantes, penser les décolletés pour qu'ils s'adaptent à toutes les poitrines, prévoir des astuces pour que celles qui souhaitent planquer leurs fesses le puissent quand les autres au contraire préfèreront rentrer le top dans le pantalon, etc. Je n'aurais jamais imaginé que proposer une large gamme de tailles nécessitait autant de boulot en amont. Mais le fait est que ça marche. La jeune femme qui portait les fringues dans le show-room pour nous donner une idée de ce que ça donnait porté (et c'est beaucoup plus joli porté que sur un cintre, en raison notamment des nombreux plissés qui caractérisent la marque) était du genre mince et altière et ce qu'elle avait sur elle lui allait à la perfection. Une des femmes de l'équipe « Mado » était quand à elle plus ronde et même topo, tout tombait très bien.

 

Comme quoi, dès qu'il y a un vrai travail, une vraie philosophie, le résultat s'en ressent. Bien sûr cela dit que cette philosophie n'est pas caritative. Les dirigeants de Mado ne sont pas idiots, ils ont constaté que leur clientèle n'avait pas toujours la morphologie d'une Kate Moss, ils se sont dit qu'ils seraient idiots de se priver de cette manne là. Mais c'est justement fait sans aucun cynisme ni fausse pudeur. Juste avec beaucoup de naturel et c'est ce qui m'a plu, pas de discours dégoulinant sur le mode « on est tellement tolérants » ou de sourire gêné quand on leur posait des questions sur l'éventail de tailles (vous avez remarqué que chez certaines marques trendy-mesfesses tout ce qui dépasse le 40 n'est jamais exposé en rayon parce que c'est caca les grosses ?). Juste du pragmatisme. Et moi j'aime bien ça.

 

S'agissant de la collection elle même, je n'ai pas tout aimé parce que je ne suis pas fan des coupes asymétriques. Mais j'aurais volontiers piqué les petits corsaires acidulés pour l'été prochain ainsi que tous les pantalons (coupés pour des filles comme moi, avec hanches, bassin, ventre et toute la panoplie des jambes un peu courtes). J'ai surtout craqué – comme Vivienne qui je le rappelle portait des chie mihara – sur un legging tout doux en plumetis gris, dans lequel je me suis trop vue en train d'écrire mon bestseller, lovée dans mon canapé. Petit crush aussi pour une sorte de jogpant gris très Isabel (pas marrante). Et enfin, j'adore les pulls en résille ou côte de maille (photo ci-dessous). Je dis ça je dis rien mais je SENS le gros must have de l'été prochain au niveau de la résille.

Voilà, une belle soirée en somme, avec en prime deux blogueuses que j'aime vraiment bien, en virtuel et en réel, Marjolaine et Frieda.

 

Je vous ai dit que je m'orientais vers une carrière plus modesque ?

IMG_1767
IMG_1765
IMG_1727
IMG_1758
IMG_1755
IMG_1731
IMG_1741
IMG_1746


IMG_1730
(sous le flare, les chie mihara)

  IMG_1768

 

Facebook
Twitter

 

La rentrée ? Un jeu d’enfants !

Opération sponsorisée
IMG_2460

J'ai compté, j'ai à mon actif 8 rentrées scolaires. Huit fois deux, plus exactement, puisque bien que jumeaux, mes twins ont une manière d'aborder ce jour très différente. Cette année, la rentrée sera particulièrement stressante : les deux grands vont franchir la porte du collège pour la première fois pendant que mon nouveau né, ma crevette à peine terminée, ma Rose adorée, elle, fera ses premiers pas en maternelle.

Bref, on peut dire que j'ai quelques kilomètres au compteur. Ce qui ne m'empêche pas de pleurnicher chaque année. Parce que la rentrée, ça te fait pousser un enfant en un rien de temps. Et que c'est émouvant, un enfant qui pousse.
Ce petit préambule terminé, on m'a demandé, en tant qu'experte internationale de la rentrée scolaire, mes petits trucs à moi qui permettent de rendre cette journée inoubliable… au bon sens du terme.
Alors voilà ce que personnellement je tâche de faire. Rien de bien révolutionnaire, juste un petit rituel qui fait en général passer la pilule de la fin des vacances…
– Poser une RTT le jour J. Parce qu'aller chercher les minous à midi, c'est un plaisir qu'on ne se fait et qu'on ne leur fait parfois qu'une fois dans l'année. Autant que ça tombe à ce moment là, non ?
– Acheter à chacun quelque chose de neuf, qu'on mettra le matin de la rentrée. Pas besoin d'une tenue de gala, mais une paire de chaussures, un t-shirt, un pantalon, même des sous-vêtements. L'idée, c'est que ce matin là, ce soit un peu la fête, c'est symbolique.
– Prévoir un petit cadeau pour le soir, parce que moi j'aime bien les féliciter de leur passage dans la classe supérieure. Là encore, point besoin de dévaliser le rayon jouets des grands magasins. Parfois, un sachet de cartes à jouer, un petit bracelet fantaisie, une petite voiture, ça fait autant plaisir que la dernière console à la mode. L'idée c'est de marquer le coup. Ma maman n'oubliait jamais le cadeau de la rentrée, moi non plus, c'est une sorte de tradition !
– Pour le repas du midi si vous pouvez aller les chercher ou du soir si ça n'est pas possible, prévoyez quelque chose que vos enfants adorent. Si c'est du poisson pané et de la purée en flocons, peu importe. Là encore, l'idée n'est pas de préparer un festin mais bien de faire de ce jour LEUR jour, et ça même si cela implique une petite entorse à vos principes diététiques!
Ah et j'oubliais !
– Dans la mesure du possible (si les enseignants vous l'ont transmise au mois de juin), débarrassez vous du calvaire des fournitures au mois d'août, quand il n'y a encore aucune furie à la recherche du bon protège cahier violet, prête à vous sauter à la gorge pour vous piquer le vôtre !!!
Retrouvez ces conseils ainsi que ceux d'autres experts sur la page Carrefour d'Aufeminin

Suivez l’actualité de la boutique éphémère Taillissime sur Facebook !

Article sponsorisé

Fichescoach4

Je vous en parlais il y a quelques jours, Taillissime a décidé d'aller plus loin cette année que la simple vente en ligne, en partant à la rencontre de toutes les femmes qui souhaitent être belles quelle que soit leur tour de hanches ou de poitrine.

L’occasion de s’offrir une séance de coaching mode personnalisé pour affirmer son atout séduction, quelque soit sa silhouette. Quatre coachs mode, blogueuses, stylistes et fans de mode seront là pour accompagner, guider et conseiller dans les choix de pièces parmi 38 silhouettes de la collection Automne-Hiver 2011.

Pour l'instant, la boutique éphémère de Taillissime se cantonne au sud de la France, dans les stations balnéaires les plus fréquentées. J'imagine que du succès de cette opération dépend une extension de ce dispositif à terme.

Mais la bonne nouvelle, c'est que si vous n'avez pas la chance de résider cet été dans les villes où passera le pop-up store, vous pouvez aussi suivre l'actualité de la boutique sur la page facebook de l'événement. Retrouvez sur cette page les photos du showrom, des témoignages de femmes qui sont venu essayer la collection, des vidéos, les conseils des coachs mode, etc. Avec à la clé des cadeaux à gagner… 

La démarche de la marque est d'aider les femmes rondes à se débarrasser de leurs complexes et  à aimer leur corps. En somme, montrer que la mode est pour toutes les femmes et qu'avec Taillissime, on peut se sentir belle et bien.

 

 

Mais ainsi que je le disais précédemment, un pantalon pensé pour une morphologie de femme ronde, cela vous change la vie. Oui, on peut faire du 48 et ne pas mesurer 1m80. D'où la plupart du temps des longueurs de jambes proposées dans différentes tailles. Oui, on peut être grosse du bas mais pas du haut, ou l'inverse. Tout cela, les stylistes de Taillissime l'ont à l'esprit et c'est pour cette raison que j'ai personnellement toujours choisi cette enseigne pour m'habiller dans les périodes où je ne trouvais pas mon bonheur ailleurs. Même qu'aujourd'hui, parfois, je regrette que ce soit un peu trop grand, parce que leurs jeans notamment sont vraiment adaptés à mon fucking booty !

La divine Tara Lynn, qui joue les modèles pour Taillissime cette année parle de tout cela mieux que moi.

 

Voilà, je vous rappelle les dates et lieux de passage de la boutique près de chez vous et vous souhaite de continuer vos vacances dans la joie et l'amour…

Dates et lieux showroom

Taillissime ouvre une boutique éphémère cet été

Diane

Billet sponsorisé

Dans mon parcours fashion, il y a eu un avant et un après Taillissime. Certes aujourd'hui, je peux trouver jupe à mes fesses dans le catalogue entier de La Redoute. Mais il n'y a pas si longtemps que cela, mon postérieur en 46 avait pas mal de difficultés à se loger dans des jeans peut-être à ma taille mais visiblement pas pensés pour ma morphologie. Et ne parlons pas de mon ventre qui n'a jamais brillé par son dynamisme mais qui après deux césariennes répond désormais au doux nom de tablier.

Un jour, j'ai compris qu'être ronde n'impliquait pas forcément de s'infliger une double peine. Celle d'être complexée ET boudinée. Et que commander chez Taillissime n'allait pas me faire grossir bien au contraire. C'est d'ailleurs à ce moment là que j'ai également commencé ma thérapie Zermati, mais ça n'est pas le sujet d'aujourd'hui.

Le sujet, c'est que cet été, Taillissime, a décidé de partir à la rencontre de toutes les femmes. Le principe ? Installer un showroom dans 6 villes de la Côte d'Azur du 31 Juillet au 19 Août prochain.

Grâce à cette boutique éphémère itinérante, toutes celles qui le souhaitent pourront venir essayer en avant-première les modèles de la rentrée. Personnellement je trouve l'idée super, parce que la vente à distance c'est pratique mais parfois, on a besoin d'essayer avant de craquer.

La cerise sur le gâteau ? Dans ces pop-up store, quatre coachs mode, blogueuses, stylistes et fans de mode formées par l'adorable et bombissime Big Beauty seront là pour accompagner, guider et conseiller dans les choix de pièces parmi 38 silhouettes de la collection Automne-Hiver 2011.

Une fois le look défini et une mise en beauté, chacune pourra passer devant l'objectif d'un photographe pour garder un souvenir de son expérience shopping.

Où retrouver ces boutiques .

Carte_paca_02

Du 31 Juillet au 1er Août : Le Barcarès, Place des Totems, Jardin du Lydia

Du 2 au 5 Août : Leucate, Place du Kyklos à Port Leucate

Du 7 au 9 Août : La Grande Motte, Le Point Zéro

Du 10 au 12 Août :Le Grau du Roi, Forum Centre Commercial 2000

Du 14 au 16 Août :La Seyne S/ Mer, Place des Services

Du 17 au 19 Août : Hyères, Place St Louis, Quartier de l’Ayguade

Ouverture de 10h à 13h et de 16h à 21h

 

Vous pouvez aussi participer au concours organisé sur la page Facebook, avec de nombreux bons d'achat à gagner mais aussi suivre l'évènement en direct (pour celles qui ne peuvent pas s'y rendre) http://www.facebook.com/#!/plussizeplusmode

Page 1 sur 212