Et donner à bouffer à des pigeons idiots

IMG_0099
Hier, rendez-vous avec un employeur potentiel, je pars à la bourre après avoir checké ma tenue, mon maquillage un poil filé, mon téléphone, mes clés, mon cahier, mon stylo, les papiers pour le rencart suivant et… merde mes clés, ok, mes clés c'est bon. Un foulard, ouais, celui-ci, trop beau, c'est cool, mon portable, j'ai, l'adresse du rendez-vous, dans mon portable, c'est bon, merde, mes clopes, briquet, demain j'arrête, allez, c'est parti, j'y vais, j'ai tout, mes clés, mes lunettes de soleil, tiens je les mets de suite, allez, hop hop hop, go.

Je file, il fait beau, j'adore les dix minutes de trajet avant d'entrer dans le métro, je longe le square, le soleil sur ma peau, tiens j'en allume une – demain, promis -, et si j'écoutais un bon morceau en même temps, raaah, c'est le bonheur, ma vie est parfaite, cet instant est l'essence même du bien-être, et puis je suis… pas mal. Pas canon, ok, pas super jeune, mais ce petit blouson en gomme, pétard, je ne voudrais pas me la ramener mais franchement… pas maaaaal. Avec ce pantalon kaki qui tombe pile poil, ces nouvelles shoes, j'ai la wine. Si je voulais, je ferais un blog mode. D'ailleurs demain j'achète un pied pour mon appareil et je me shoote myself. Dès que mon reflex rentre de l'hosto. Finis les complexes à la con, il est temps de grandir et le fait est que je suis… pas mal. Je vais te déchirer ce rendez-vous, putain. C'est ça, j'ai la grosse confiance. Tout va très bien se p…

Plof.

Gné ?

Nan.

Naaaan, ça n'est pas ce que je crois que c'est.

Limite ça m'a fait mal quand c'est tombé sur ma tête. Un bruit sourd de marron qui chute. Donc c'est un marron.

CQFD.

Ok, ce n'est pas la saison mais c'est un orphelin, qui n'est pas tombé en décembre, un con de marron à la bourre. D'ailleurs pour le prouver, je passe ma main de bombasse dans ma putain de crinière de lionne et je…

Et j'en ai PARTOUT.

De la chiasse de pigeon PARTOUT. Dans mes cheveux, dans la capuche de cette saloperie de blouson qu'on a pas idée d'avoir une capuche qui fait RESERVOIR à fiante, dans mon cou, putain dans mon cou, sur ma… Non pitié pas elle. Si. Tout mais pas ça. Le reste je peux supporter. Mais pas ÇA.

Pas ELLE.

Pas ma FRANGE.

Sur ma FRANGE. J'ai de la merde de pigeon plein MA FRANGE.

Et je n'ai pas de kleenex. Pas de gel hydroalcoolique. Même pas un tampax.

J'ai…

J'ai juste un foulard.

Ok, on ne panique pas, on rentre à la maison, on se lave les cheveux, on les sèche et… on arrive avec une heure de retard à ce rencart calé depuis un mois.

On reprend. J'essuie ce que je peux avec ce foulard – une chance que je n'ai pas pris un bandana, ce connard de piaf n'avait pas chié depuis deux ans au bas mot -, je choppe un élastique de Rose miraculeusement échoué dans mon sac et je fais une sorte de chignon merdeux en priant pour que ça ne se voit pas.

Voilà, je me suis donc pointée à mon rendez-vous avec une gerbe pas possible et l'impression qu'on pouvait me suivre à la trace. Inutile de vous dire que j'ai été d'une efficacité à tout épreuve. D'autant que pour couronner le tout, j'avais eu beau checker douze fois mes affaires, j'avais juste un peu oublié de ranger mes lunettes de vue dans mon sac.

J'ai donc passé un rendez-vous entier à faire semblant d'arriver à lire les docs que le gars me mettait sous le nez. Ce qui était à l'instant présent le cadet de mes soucis, ma seule obssession étant que le caca de pigeon soit bien planqué dans mon chignon.

Dieu m'est témoin que parmi les dix trucs que je veux faire avant de mourir, "tuer un pigeon" est en tête de liste.

Juste avant "récupérer ma confiance perdue quelque part sur un trottoir de l'Avenue d'Italie".

Edit: en photo Iphone, feu le foulard et un gilet Monop' de mémère que j'adore, en laine très très fine et tout loose. Ça tombe bien. Je veux dire, au niveau de la loose. Ça tombe bien.

145 comments sur “Et donner à bouffer à des pigeons idiots”

  1. Freg. a dit…

    En tant que provinciale, la nature, les oiseaux même les pigeons j’aime bien.. un jour sur un marché parisien (Aligre), j’ai entendu parlé d’un rat volant, je n’ai pas tout de suite compris mais le lendemain matin en contemplant ma voiture j’ai compris pourquoi les pigeons étaient peu aimés à Paris.

    Répondre
  2. kat a dit…

    génial! c’est le genre de trucs qui nous arrive à toutes mais dont on ne parle jamais, alors là j’adore…
    ah et le coup de la « wine » marrant aussi!
    merci

    Répondre
  3. Missgavotte a dit…

    « et je fais une sorte de chignon merdeux ». Ben oui, c’est le mot juste Caro :-)

    Quel talent pour faire tout un billet sur cet incident de quelques secondes. Mais quelques secondes qui peuvent changer la vie en effet ! Et alors ce job ? tu l’as eu ?

    Répondre
  4. Biduline a dit…

    Ah mais quelle histoire!!
    C’était pas ta journée, c’est sûr… mais peut-être bien que finalement le rdv débouchera sur qqchose de génial pour compenser!

    Tiens pour une fois je crois que je suis parmi les premières à commenter. Le fait que je sois à des milliers de kilomètres de Paris dans l’hémisphère sud, ça aide!
    Il fait trop beau en Calédonie ces jours-ci et aucun pigeon à l’horizon.

    Répondre
  5. Claire Drôle-de-mère a dit…

    Ah mais ma chérie, remercie ce pigeon qui t’a hier donné une grande lecon de philo et t’a remise à ta place de petit élément insignifiant dans le grand cosmos de l’univers (il est possible que les qqs mots qui viennent d’être tapés, n’aient aucun sens, mais tu comprends le sens…):
    L’être humain aura beau se croire tout puissant, c’est toujours la nature qui gagne…
    La nature fécale dans ton cas…

    Répondre
  6. Cetroinzust a dit…

    Pas de pigeons ici non plus mais des magpies qui te lardent le crane de coups de bec des le printemps arrive (ben oui, quelle idee, tu passes sur leur trottoir, sous leur arbre dans lequel ils ont construit leur nid…). Ca fout un peu la trouille (ils aiguisent leur bec sur les fils electriques toute l’annee et ils ont l’air un tout petit peu sadiques) mais on s’habitue !
    J’ai une image assez delicate de frange emmerdee et emmerdante, le tout surmonte d’un chouchou Hello Kitty… Hum ! En esperant que le rendez-vous fut bon, ca compenserait un brin (de cheveu) la mesaventure (qui m’aura bien fait rire)…

    Répondre
  7. Camilla a dit…

    Ah quel fou rire !! Tu as peut-être temporairement paumé ta confiance en toi, mais l’humour pas, ouf ça aide à passer les moments… merdiques^^ Très très bonne journée !!
    (ps : et alors le boulot ?)

    Répondre
  8. Carine_07 a dit…

    Avec toute cette M…., tu as dû avoir de la chance pour ton rendez-vous. Tu ne peux qu’avoir décroché le job.
    Plus sérieusement, je suis épatée que tu n’aies pas eu des hauts-le-coeur et que tu sois allée au RDV: tu es très pro.

    Répondre
  9. fredy a dit…

    J’adore ce genre de truc de fou qui t’arrives quand c pas possible….La j’avoue que je serais rentrée chez moi a grande vitesse …Je n’aurais pas pu y aller comme ça lol ….
    Et le job tu la???????
    Bonne journée en tout cas ;)

    Répondre
  10. Joelle a dit…

    Je le connais ce s……. de pigeon !!! il a déjà fait une victime : MOI. Je dénonce son adresse : en haut de la rue Bobillot, 2 arbres avant l’entrée du métro, face à Italie 2. Attention la zone est minée, certains propriétaires de chiens aiment bien laisser leur animal s’y oublier aussi !

    Répondre
  11. majerke a dit…

    j’ai une grande tante qui s’est pris une fiente de pigeon sur sa robe de mariée 10 minutes avant la cérémonie, et l’a masquée avec une grande fleur en tissu. Moi je me marie en juillet, et ma plus grande peur, ce n’est pas la pluie, c’est le pigeon maudit…

    Répondre
  12. pinklaady a dit…

    ‘ tain je hais les pigeons…! Limite à hurler ou me lever brusquement aux terrasses si l’un deux ose s’approcher…

    J’ai maintenant une raison supplémentaire de les haïr :)

    Voilà qui va peut être te venger des pigeons : un pigeon n’ovule qu’en voyant un autre pigeon devant lui en vrai, ben c’est tellement con un pigeon que ça ovule en se regardant devant la glace.
    ( et nan je ne prendrai pas la peine de vérifier car rien que pour avoir chié dans ta frange, il mérite bien d’être aussi con le pigeon).

    Le foulard qui déchire, tu l’as jeté?

    Répondre
  13. AGATHA a dit…

    Un pigeon ! ridicule , petit bras ! moi c’est un goéland qui m’a fait dessus ! bon moi j’étais en vacances , donc pas de RDV urgent derrière l’attaque ! Mais devant une armée de curieux qui se baladaient en bord de mer , et qui me regardaient , tout sourire aux lèvres en pensant tellement fort que je les entendais : « ouf ! c’est pas pour nous ! c’est pour elle » ! cte honte….

    Et le plus incroyable c’est que la fiente de goéland , elle est salée ; j’avais réussi à nettoyer sans que çà laisse de traces le bras de mon pull ( car il y a eu les cheveux ,les sourcils , le visage et le pull , sympa , non…) , mais il continait à sentir le C.A.C.A à l’eau de mer ! bizarre autant qu’étrange comme odeur !

    Donc je compatis de tout coeur ! tu as eu les résultats de ton entretien ?

    Répondre
  14. **gaelle** a dit…

    MDR, merci. C’est une de mes craintes aussi que cela m’arrive….. avoir toujours un foulard dans son sac + kleenex en pagaille. Merci Caroline pour ce bon fou rire du matin, bonne journée

    Répondre
  15. BaKarOl a dit…

    Ah ben bravo.
    Je viens de m’esclaffer comme une imbécile avec un rire bien niais dans mon bureau. Tous mes collègues me regardent maintenant !
    Qu’est ce que je vais bien pouvoir inventer ?
    Une histoire de pigeon, peut être…
    En tous cas, merci, ça n’a pas dû être drôle sur le coup, mais franchement, moi, j’attaque la journée de très bonne humeur…
    Biz

    Répondre
  16. frederique-etc a dit…

    Pas de bol, c’est sur. Pourtant, tu partais gagnante, haut la main. Tu ne leur as pas expliqué ce qui t’était arrivé ?
    Pour ce qui est de la vengeance, j’en ai déjà buté un : il volait bas, ce con, et j’ai accéléré pour me le faire, PAN, sur le pare-brise, même pas peur ! tu avais carrément le motif des plumes imprimé sur la vitre !
    (hum, j’espère que c’est pas trop protégé comme espèce, le pigeon, parce que, trop tard, c’est fait !)

    Répondre
  17. mysukalde a dit…

    Fantastique ! Je suis presque contente que ça te soit arrivé, parce que te lire raconter ça est un vrai bonheur ! Désolée, hein…
    Ca m’est arrivé l’été dernier avec une hirondelle.. Je me suis consolée en me disant que ça portait sûrement bonheur.

    Répondre
  18. Aude A a dit…

    Il m’est arrivé le même accident juste avant une épreuve orale du CAPES : je me suis essuyée avec un kleenex mouillé – très mauvaise idée – fiente + bouloches dans les cheveux … Et ben, je l’ai eu ( le CAPES, pas le pigeon )! Alors, la merde de pigeon, ça porte bonheur …

    Répondre
  19. Smallbubble a dit…

    ça nous est tous arrivé une fois au moins, non ? ça me rassure, y’a pas que moi pour qui la journée fut ‘merdique’ hier!!!
    you made my day !

    Répondre
  20. Aristogat a dit…

    :D:D:D:D::D:D:D:D:D:D mais qu’est ce que tu peux me faire rire avec tes mésaventures….. Celle-là rejoins direct le toboggan de Rose dans mon top ten.
    Je me sens moins seule dans mes petits FAIL quotidiens, comme lundi où après une discussion houleuse avec mon supérieur, je me suis levée très dignement pour signifier que la celle-ci était finie. C’était sans compter sur le fait que la hanse de mon sac en toile dans un acte d’amour opportun s’était faufilée autour de mon pied. Je me suis donc levée avec énergie… et en traînant une poche à mon pied. Que j’ai eu du mal à enlever. Il m’a fallu que je m’y reprenne à deux fois, le premier essai, geste leste « elle-assure-en-devernois », n’ayant réussi qu’à me déséquilibrer. Forcément tanguer avec un sac Yves r*cher rose à fleur au pied n’a pas aidé à renforcer ma crédibilité. Et j’ai mouru un peu à cette minute là.

    Sinon tu pourrais lancer un video « beauty » ou tu expliquerais les bienfaits du masque capillaire à la fiante pigonnesque. Je suis sure c’est un marché-niche.

    Répondre
  21. Elodie la marguerite a dit…

    Il y a pire. Si ce RV aboutit à une nouvelle collaboration, tu risques de croire que c’est d’une certaine façon « grâce » à la merde de pigeon. Que ce pigeon t’a porté chance. Ou bien le foulard détruit. Ou alors que ce coup dur t’a poussé à te dépasser comme jamais. Bref, imagine alors le prochain RV de ce type. Tu pourrais presque avoir ENVIE qu’un pigeon se lâche sur sa tête.

    Répondre
  22. seraphine a dit…

    J’en re-veux des comme ça silteplait ! ou comment un simple fait divers peut engendrer une cascade de rires quand c’est vu, raconté avec humour, brio, et talent , même si dans ce cas une image vaut mille mots .

    Avec retard, mais j’ai un mot d’excuse, un très bon anniversaire Caro, et plein de jolies choses à venir pour toi qui sais si bien ensoleiller certains matins gris, et parfois mettre de la lumière sur mes ombres .

    Répondre
  23. Pauline a dit…

    Tu as décrit si parfaitement une de mes hantises parisiennes en ces périodes de renouveau printanier que j’avais l’impression d’être à ta place. Ah l’horreur de la fiante qui s’infiltre partout, l’odeur qui te poursuit, la tenue massacrée… tout ça alors que tu as un rendez-vous capital ou que t’es à la bourre. Tout mon cauchemar était concentré dans ton aventure. J’ignore pourquoi, mais les pigeons semblent pris de courante dès que les beaux jours arrivent. Généralement, dès que je me rends compte que les trottoirs sont maculés de larges taches jaune et vert, je passe en mode « vigilance » et je marche tête en l’air pour vérifier qu’il n’y a pas un piaf en position de me baptiser. Mais c’est vrai que quand on se sent en mode wine, on NE PEUT PAS imaginer que ce genre de déboire va nous arriver…

    Répondre
  24. kazan a dit…

    Les oiseaux et moi, une grande histoire d’amour. Week-end en amoureux à Monaco. On arrive sur le rocher, je me l’a joue Dolce Vita et paf une mouette…. tenue flinguée, odeur immonde et retour à l’hotel pour se changer…oiseau de merde.

    Répondre
  25. Xochitl a dit…

    Ah, ah, ah !!! en tant que parisienne je connais aussi les facéties de ces saletés de ces saletés de pigeons !!! C’est vrai qu’ils sont détestables à mettre de la fiente partout, à roucouler bruyamment et surtout à nous chier dessus.
    PS: Je suis sûr que tu as été très convaincante à ton RDV avec ou sans odeur….

    Répondre
  26. isa-monblogdemaman a dit…

    Et c’est là qu’on voit la supériorité d’un blog sur les réseaux micro-sociaux. Pare que si ton twitt d’hier en 140 caratères m’a fait sourire, il est loin d’égaler ce brillant billet à la limite du philosophique !

    Répondre
  27. chrisssine a dit…

    Ca m’est arrivée sur une terrasse de café, quand j’étais étudiante. Mais j’étais en jean (= toile épaisse), et la chuire est arrivée sur ma cuisse donc pas trop de dommage. mais beurk, beurk, beurk.

    merci pour la tranche de rire !

    Répondre
  28. Juju a dit…

    Ma journée avait super mal commencée aujourd’hui, déjà je suis fatiguée, ensuite j’étais à la bourre … Mais là, alors là, pardon mais le fou rire matinal était juste sublime!
    Je pensais que ce genre de truc ne pouvait m’arriver qu’à moi, LA catastrophe ambulante! A bien y réfléchir ça doit être héréditaire parce que le coup du pigeon, c’est déjà arrivé à maman aussi, bon courage à tes enfants!

    P.S.: Bravo pour le camouflage, je ne pense pas que j’aurais aussi bien géré ..

    Répondre
  29. J F F chemincompostelle a dit…

    En plus d’être sale et… emmerdant, les fois où ça m’est arrivé, je les ai trouvées humiliantes, très humiliantes.

    Car quoi ? Y a-t-il quelque chose de plus rabaissant que de savoir et d’avoir la preuve que l’on peut vous déféquer dessus ? On est doué de pensée, et un animal, dont la cervelle n’est pas plus grosse qu’un pouce, parce qu’il peut vivre plus haut (1ère humiliation) peut nous bombarder avec une tonne d’excréments ? (2ème humiliation)

    Aussi je compatis, parce que d’abord et avant tout c’est vexant.
    Ensuite je t’admire. Ton intro (la femme qui a une pêche d’enfer, etc.) est bien sentie… la catastrophe n’en est que plus terrible.

    Répondre
  30. La Papote a dit…

    Et tout de suite Renaud prend une autre dimension… la version Leforestier/Paradis, aussi, d’ailleurs…
    N’empêche que tu n’as aucune compassion, ton pigeon avait peut-être déjà croisé le nuage radio-actif et ça lui avait collé la coulante à son corps défendant…
    Pauvre bête, maintenant, tous ses potes se foutent de lui parce qu’il brille dans le noir…
    Un peu de compassion, Caro, que diable ! :))

    Et ton potentiel employeur, il doit te rappeler quand ?

    Répondre
  31. Banane a dit…

    Saloperie de bestiole.
    En règle génrale, je n’aime pas les animaux de toute manière.
    Et les maîtres de chiens qui ne ramassent pas les crottes non plus.

    Répondre
  32. Catherine a dit…

    Ces sales bêtes me terrifient et je dégommerais bien aussi une saleté de pigeon un jour !!
    Néanmoins ce billet était savoureux de drolerie !! certaine que tu as dû assurer à ton rdv quoi qu’il arrive :-)

    Répondre
  33. Nanette a dit…

    Une fan anticipe toujours les besoins de sa blogueuse !
    La semaine précédent mon mariage j’ai écrasé un pigeon en bagnole. Il s’est quasiment suicidé sous ma roue.
    Ne me remercie pas, c’est cadeau :-D

    Répondre
  34. Louloute a dit…

    Ok je viens de mourir de rire devant mon écran et mon boss me regarde un peu par en dessous !
    Merci encore une fois Caro pour nous envoyer du rêve. Mais si, la vie réelle qui se rappelle sans cesse à nous, ça nous rappelle pourquoi on rêve :)
    Sinon je pense qu’il faudrait tous les exterminer !! Il y a un jeu sur Facebook ou tu peu shooter un con de Pigeon, ça détend !
    Une belle journée à toi

    Répondre
  35. lizy a dit…

    bonjour Caroline,

    Je ne commente jamais, je te lit tous les matins et je savoure derriere mon écran…Mais la comme je te comprends, il m’est arrivé la meme chose la semaine derniere à ma pause déjeuner, avec 2 collegues et un subway sandwich à la main!! j’ai maudit et encore maudit ce pigeon qui à tué mon parka comptoir…et mon appétit! j’ai du supporter les éclats de rire de mes collegues !!passage par les toilettes de la société et oui retour au bureau je pue la merde !!pffff

    Répondre
  36. naf a dit…

    et ton interlocuteur d’hier, je suppose qu’il lit ton blog…
    au moins il aura aujourd’hui la question aux réponses qu’il se pose depuis hier :
    – d’où vient l’odeur?
    – pourquoi cette nana top avait le regard flou?

    Répondre
  37. Miss Crumpette a dit…

    c’est juste incroyable Bridget ce genre d’aventures !
    merci d’ensoleiller ma journée !
    et au final cet entretien t’en es ressortie satisfaite ou pas,

    Répondre
  38. lily in ze valley a dit…

    Je n’ai pas encore eu le temps de lire les commentaires, donc je risque la répétition mais : tu le sais, que ça porte bonheur ???!!!! Et je te parle « d’expérience » (par alliance, dieu merci) : lors de notre premier week-end ensemble, l’homme de ma vie a reçu une ENORME fiente de goéland sur la tête (…les épaules, les vêtements… et n’oublions que ça mange du poisson et que ça fait les poubelles ces bêtes-là !)… dix ans de bonheur depuis ;-) cela vaut bien un foulard non ?
    (en revanche, si tu tues un pigeon à mon avis ça désactive le porte-bonheur, oublie tout de suite)

    Répondre
  39. Caroline a dit…

    je ne sais pas en réalité si je dois me réjouir de vous avoir fait rire ou si je dois pleurer de votre manque de compassion :-))

    Je précise que si si si, ça m’est VRAIMENT arrivé et je n’exagère pas, il y avait deux litres de coulante sur moi, jamais vu un truc pareil, ce pigeon devait venir tout droit du « panache » de fumée.

    Pour le rendez-vous, ça s’est finalement pas mal passé, à suivre :-)

    Répondre
  40. Mel a dit…

    Alors je compatis à fond, c’est mon idée du cauchemar (et pour avoir vécu à Paris, j’y ai déjà eu droit, mais en moins grave que toi car sur ma veste ; en revanche, je tiens à signaler que c’est vachement corrosif la fiente de ces saloperies, la veste ne s’en est jamais vraiment remise, même après un passage au pressing). Mon chéri les hait tellement qu’il refuse d’aller à Venise !

    Et pour les paroles de la chanson, j’ai toujours pensé qu’il aurait fallu écrire « et donner des coups d’pied à des pigeons idiots », parce que donner à bouffer à ces horribles bestioles, c’est criminel !

    Une lectrice qui ne commente pas souvent mais te lit fidèlement.

    Répondre
  41. yza a dit…

    Désolée Caroline mais j’ai ricané bêtement en me disant y’a pas qu’à moi que ca arrive. Au printemps dernier, Il y a une espèce de rat volant qui s’est laché sur mes lunettes et dans mon décolleté, une cata : ca pue ca colle. J’avais des hauts de coeur. J’ai envoyé ma fille m’acheter une grande bouteille d’eau à la boulangerie à côté et je me suis arrosée. Résultat : j’ai eu l’odeur dans le nez toute la journée et j’aurais sûrement gagné le concours du tee-shirt mouillé.

    Répondre
  42. Mestizaje a dit…

    Attends y’a une malédiction sur l’Avenue D’Italie ou quoi ? Il est arrivé quasiment la même chose à une copine il y a moins d’une semaine ! Pour moi qui emménage à Tolbiac dans 15 jours, je prends ça comme un avertissement :)
    En tous cas merci pour l’éclat de rire du matin !

    Répondre
  43. Jerricanne a dit…

    J’adore ces histoires où la confiance en soi enfin revenue s’écrabouille comme une merde !!!
    Un matin de printemps je marchais dans la rue, bien dans mes pompes, à l’aise dans mes fringues, je me sentais belle, jeune, lookée !!! et un gars s’est arrêté en voiture à ma hauteur …. hé hé …. puis il a crié :
    « hey !! c’est pas carnaval aujourd’hui !!!!! »
    20 ans après ça fait toujours mal :o)))))

    Répondre
  44. caro(roca) a dit…

    ahahah putain je t’m, parce que bon j’ai failli te detester au debut, ça partait mal et puis finalement non je t’m (quoi je suis aigrie? ;)))
    Pigeon !
    Oiseau à la grise robe,
    Dans l’enfer des villes
    À mon regard, tu te dérobes,
    Tu es vraiment le plus agile.
    B. Poelvoorde

    Répondre
  45. Loop of Kurland a dit…

    Je ne sais pas si ça suffirait. De tuer un pigeon, je veux dire. ça te vengerait, certes, mais ça n’empêcherait pas la récidive. Je crois que tu dois terminer le boulot. Tu tues le pigeon, tant que tu as un pigeon mort, tu en profites pour lire dans ses entrailles des fois que la prochaine fois ce soit un piano à queue qui te tombe sur le coin de la gueule et que tu puisses être prévenue, et ensuite, tu prélève sa sale peau de pigeon avec ses putains de plumes dessus et tu t’en fais une capuche, un chapeau, un truc que tu mets sur la tête. D’une part, on a rarement vu un pigeon chier sur un congénère, et d’autre part, t’es averti, maintenant, Pigeon!

    Répondre
  46. Arsène & co a dit…

    Argh ! mon petit rayon de soleil matinal ….Nan, c’est pas la loose: une belle éclaircie pour toutes les lectrices en mal de légereté!

    Et nous, fiante ou pas, on y croit… en toi !

    Répondre
  47. Geneviève a dit…

    @Freg. … J’habite en pleine nature, à 5 Kms de la civilisation et à 18 de LA ville de province (en Bretagne) et… Je déteste les pigeons!
    Les goélands je les trouve beaux mais ils chient gravement aussi en plus de faire les poubelles.
    Caro, je te conseille un tout petit album de Pierre Etaix « Je hais les pigeons »… Fort bien illustré, je l’avais offert à mon-Nhomme-qu’est-plus-mon-homme, grand spécialiste des volatiles divers et variés…

    Répondre
  48. DOMINIQUE a dit…

    Comme a dit Churchill « je ne veux pas de statue me représentant. Quand on voit ce que les pigeons leur font ».
    Aucune compassion, Caro. Aucune.

    Répondre
  49. laurence de Bxl a dit…

    Excellent texte Caro, j’ai bien ri. Tu as vraiment du talent pour arriver à faire ce petit bijou d’un incident somme toute banale. Bravo !

    Répondre
  50. caloup a dit…

    je compte pas le nombre de fois ou ça a pu m’arriver…. pas pour les lunettes je ne les chausse pas encore quoi que l’âge arrivant…. c’est fameux actes manqués décidément on a tous du mal à s’en séparer

    Répondre
  51. Colombe Linotte a dit…

    Le pigeon est, avec la sauterelle, l’animal que j’exècre le plus. Imaginer que je tienne un pigeon dans mes mains… je m’évanouis d’effroi.
    Alors un pigeon qui me fait caca dans ma capuche, je le déplume aussi sec.

    Répondre
  52. Saya a dit…

    Pauvre Caro !
    C’est vraiment des enfoirés ces pigeons, ils ont l’art de saper la wine è_é
    Ca m’est déjà arrivé PENDANT un rdv moi… paf sur la tête et surtout garder sa dignité ! ;)

    Répondre
  53. kinou a dit…

    Trop bon ! Et oui le truc que tu peux pas maîtriser arrive à l’occase… L’année dernière, j’étais ravie de mettre ma nouvelle doudoune avec des poils sur la capuche et pour baptême, j’ai reçu un beau glaviot qui tombait du ciel (enfin d’un immeuble) c’était génial… En plus j’ai dit à ma pote « mince, je sens des gouttes, il commence à pleuvoir ou quoi ? ». J’étais verte de rage!

    Répondre
  54. Pastelle a dit…

    Désolée pour toi mais merci pour le fou rire.
    Et tant que t’as pas perdu ton sens de l’humour t’es pas du tout dans la loose !!!
    Tu me donnes une envie de faire une photo de pigeons et de renvoyer vers ton article pour partager ces sourires…
    Si tu le permets bien sûr.

    Répondre
  55. Caledonie75 a dit…

    Fiante alors !!!!!

    M’est arrivé au bord de la mer, grâce à une merveilleuse mouette qui passait par là… J’avais 17 ans et me rendait à un rdv galant… à chacun sa « m—e » comme dirait l’autre

    Répondre
  56. la méli-mélo a dit…

    Serions nous soeurs ??? Et nous ne le savions pas … En tout cas nous sommes soeurs de loose, c’est certain, car c’est tout à fait le genre de chose qui peut m’arriver. Et qui m’arrive d’ailleurs. C’est bon de pouvoir le raconter et c’est bon de pouvoir le lire. Ca va me faire une histoire à raconter à mes collègues demain qui sont friands de mes anecdotes lues dans les blogs. Je veux bien moi aussi tuer un pigeon avec toi. C’est vraiment une bestiole dégueulasse. Je suis fan de ce blog depuis que je l’ai découvert !!!

    Répondre
  57. JessiSuisse a dit…

    J’espère que « c’est un orphelin, qui n’est pas tombé en décembre, un con de marron à la bourre » te portera bonheur …. Je suis MORTE de rire…. Ah que ça fait bien !!!

    Répondre
  58. Arycie a dit…

    Je viens de glousser comme rarement ! Merci pour le fou-rire… Et puis je me sens moins seule : il y a quelques mois, je passe chez Mont Blanc, sur les Champs, pour racheter des cartouches. Comme d’hab, j’en ressors énervée : les vendeuses sont snobs comme des chameaux, ça me hérisse… Bon, petite séance de lèche-vitrine, mais je trouve mes courses plus légères que d’ordinaire. Vérification faite, on m’avait facturé 10 boîtes de cartouches et on ne m’en avait vendu que sept. Agacée, je fais demi-tour pour aller récupérer le reste quand un de ces malheurs volants s’oublie en beauté sur ma veste. Rouge, la veste. Et rien pour éponger… Eh bien j’étais ravie d’être furibarde, ça m’a redonné un semblant de dignité pour rentrer dans la boutique avec ma merde de pigeon en sautoir !
    Bises.

    Répondre
  59. Suzie a dit…

    Ca me rappelle un jour où, adolescente à Londres, avec des copines, nous étions entrés en grande conversation avec un prédicateur. Il tentait de nous convaincre que oui, Dieu existe et qu’il est là parmi nous. Une amie lui demande (en gros et en anglais donc) : « et comment on le sait que Dieu existe ? » « Il nous répond : « Attendez un signe du ciel ! » Et là, juste à cette nanoseconde, un pigeon se lâche sur la tête de ma copine… Pauvre prédicateur, il n’a plus réussi à en placer une…

    Répondre
  60. Tayiam a dit…

    Te reste plus qu’à te balader avec un parapluie ou une ombrelle… :D

    (Blague à part, je compatis ! Ma mère a déjà vécu ça, en plein dans l’oeil. Depuis qu’elle m’a raconté cette histoire, je prends toujours soin de ne pas marcher sur les parties de trottoirs tâchés de fientes… Cela dit, ça ne signifie pas grand chose. Ca peut arriver partout, j’en suis consciente, mais… Beurk quoi !)

    Répondre
  61. Clochette a dit…

    Tout pareil que proff (message au dessus du mien), mais avec un peu plus de compassion quand même, ça m’est arrivé l’autre jour sauf que je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite du coup, j’avais un peu le cheveu de Marie à Tout prix …

    Répondre
  62. Hecatessence a dit…

    Le pigeon qui n’a pas chié depuis deux jours, au bas mot, m’a fait éclater de rire lors de cette lecture ensoleillée dans mon jardin… instant de bien être tu disais :)

    Quant aux pigeons sache qu’ils ont leur dose, ils sont maltraités et salement exterminés à Paris en dehors de toute considération pour leur souffrance, c’est moche et ça n’a pas grand chose à voir avec une simple stérilisation.

    Répondre
  63. Tella a dit…

    Je suis une lectrice anonyme assez fidèle qui ne poste pas, mais là je voulais juste dire que j’ai ri toute seule devant mon PC au bureau…Je sais, ce n’est pas gentil de se moquer, mais ah la la que cette anecdote et surtout la façon dont tu la racontes, m’a fait rire !
    Merci et je croise les doigts pour que tu aies fait bonne impression quand même !

    Répondre
  64. sofamenthol a dit…

    Le premier jour du bac (philo je crois) … 25 ans en arrière environ, les pigeons étaient déjà des gros bouseux, sur l’épaule pour ma part… J’ai aussi un vague souvenir de crottes de singe en Alsace (si!si!)pas sur moi mais sur un mec trop sûr de lui en toute circonstance et de naissance, nous ça nous décontenance et nous n’avons pas forcément besoin de cela, lui ça lui a fait un bien fou durant quelques secondes j’en suis sûre, le temps de nettoyer les dégâts. C’est fou ce que les m. peuvent ouvrir comme porte aux souvenirs…

    Répondre
  65. Loop of Kurland a dit…

    Je viens de me rendre compte que la photo ne consistait pas en une superposition hardie et de bon goût de draps divers mais que tu étais dessus et qu’il s’agissait d’un corps vêtu, couché en travers. Je crois que j’ai un petit défaut de structuration spatiale. Je vais aller me coucher aussi.

    Répondre
  66. laluciole a dit…

    C’est arrivé à une de mes amies au premier rendez vous avec une target potentielle (comprendre, un homme)
    Quand elle me l’a raconté au téléphone, je me suis fait pipi dessus de rire.
    Le mec a été très classe et lui a tendu un mouchoir sans même esquisser un ricanement.
    PS : ils ont rompu peu de temps après

    Répondre
  67. Bozo a dit…

    La chiure de pigeon, j’en ai fait une spécialité à mon corps défendant. 4 fois baptisée… 4 fois souillée. A ce niveau là, ça devient limite de l’acharnement. Au bout de la 3ème fois, je m’étais dit « ok, je viens de vérifier l’adage « jamais 2 sans 3″, on peut donc arrêter les frais ». Ben non. Et comme le pigeon n’a pas de frontière, j’y ai aussi eu droit au Portugal. Pourquoi s’géner après tout…

    Répondre
  68. DOMINIQUE a dit…

    Loop, t’inquiète : j’ai cru la même chose que toi. J’ai vérifié : tu as raison. Ce n’est pas une superposition hardie et de bon goût.
    Je me réveille, moi, de ma sieste. J’y retourne.

    Répondre
  69. Luna a dit…

    Il ne reste plus qu’à t’offrir un magnifique autocollant :  » take a revenge, shit on a pigeon ».
    Si si ça existe, trouvé aux Etats Unis, ce magnifique autocollant orne le mac book pro de mon cher et tendre – et suscite des réactions diverses et variées quand il est en rdv client.
    Bref, rien à voir, mais j’ai très peu chrétiennement ri à ta mésaventure, mais je trouve que tu as été d’un sang froid parfait, une vraie « Jack Bauer » de la fiente de pigeon :)

    Répondre
  70. nath a dit…

    « Même pas un tampax » ;)
    ah ah, tu crois que tu aurais réussi à faire un truc utile avec ton tampax ?? hum… pourquoi pas ? dans un moment de détresse, on arrive à tout.
    Somptueux récit, en tout cas !

    Répondre
  71. HortenseBlogdel a dit…

    Rien a voir mais ça me fait penser a une cop’s qui était au chomage. Elle avait un rendez-vous à l’ANPE avec un conseiller, elle avait picolé la vieille au soir des ti-punch en veux tu en voilà, et quand elle est arrivée au rendez-vous pas fraiche le lendemain, la nana lui dit « vous trouvez pas que ça sent le rhum » dans cette salle ? »
    oui je sais ça n’a rien a voir …
    Dis toutes les mères pas indignes ont des kleenex qui trainent dans leur sac à main !!! Moi aussi j’en ai jamais

    Répondre
  72. raph.a.ailes a dit…

    Je compatis, ça m’est arrivé y a environ un mois.
    « -tiens chéri regarde y a tout plein d’oiseaux dans le ciel. C’est beau un peu quand même!
    -mouais, tout à l’heure on va se faire chier dessus ouais!
    -mais noooon, je comprends pas pourquoi faut toujours que tu sois pessimi… *SPLOUCH!* … ste. »
    Inutile de préciser que : de un, C’etait en marchant pour aller à une soirée. Soirée un peu chic-chic, et que donc je m’étais acharnée sur mes cheveux environ 3h pour un resultat potable. Je suis sûre que les pigeons savent sur qui faire caca! Dans leur langage, ça doit faire genre « Hey tiens, regarde celle là elle à l’air d’avoir un rdv important, et si je lui niquais sa coiffure? -vas y et moins 10 points si j’arrive à viser le costard de marque de ce mec là! »

    Ceci dit, mon copain lui s’en était pris sur la joue. Je sais pas ce qui es le pire…

    Répondre
  73. raph.a.ailes a dit…

    (d’ailleurs, depuis j’adopte la technique de la capuche dès que des mouettes volent au dessus de moi (oui, mouettes, pas pigeons… en bretagne on connait pas les pigeons, mais ça doit déféquer pareil hein!)

    Répondre
  74. Caroline - une autre a dit…

    « Dieu m’est témoin que parmi les dix trucs que je veux faire avant de mourir, « tuer un pigeon » est en tête de liste. »

    Oh p***** commment tu me fais rire…Tu es mon idole gaston lagaffe en modeuse !!!

    T’en fais pas, ce job, tu vas l’avoir !!!

    Répondre
  75. Tan a dit…

    Là où tu m’impressionnes, c’est que le truc que la plupart d’entre nous aurait courageusement passé sous silence, toi tu le cries à la face du monde et en plus tu en fais un truc hilarant, qui nous donnerait presque envie d’en être l’héroïne. Presque, j’ai dit.

    Répondre
  76. patounettechatte a dit…

    J’ai commencé par rire puis je me suis souvenue que la même mésaventure m’est arrivée cet hiver et que je ne riais pas du tout à ce moment là……. Puis j’ai recommencé à rire !!! Pardon !!!

    Répondre
  77. zaza a dit…

    Heure bleue : grandiose pour toi aussi

    Caro : j’ai eu la meme un jour de grand retard à la bourre grave avec… une chiure de mouette !!!! putain plein les cheveux !!! heureusement c’était juste en bas de chez moi, j’ai pu remonter illico me laver la tete !!!! mais j’ai eu l’impression de sentir le caca de mouette toute la journée !!!

    bienvenue dans le monde des traumatisées de l’oiseau qui se vide !!!

    Répondre
  78. cian a dit…

    Excellent, désolé mais j’ai éclaté de rire aussi!! Je suppose que c’est le rire sadique de celle qui se réjouit que ça arrive aussi aux autres… Dans le genre honte, moi c’est un poteau bien angulaire que j’ai rencontré juste avant un oral…cocard pour l’examen, hum, pas facile à justifier sans être ridicule!!

    Heu, la phot, j’ai eu du mal à comprendre dans quel sens il fallait la regarde, mais je crois que j’ai trouvé..

    Répondre
  79. La Bouclette a dit…

    Mon pire entretien (et pourtant j’ai eu le job que j’ai finalement refusé) : je n’ai pas compris pourquoi pendant tout l’entrevue, le recruteur ne me regardait pas exactement dans les yeux. Peut-être parce que les 3 boutons (du milieu) de mon chemisier s’étaient ouverts ? Et ce n’est que dans le bus qui me ramenait chez moi que je m’en suis aperçue !
    En tous cas, merci pour ce charmant billet qui m’a fait bien rire…

    Répondre
  80. lauradreyfus@hotmail.fr a dit…

    Caroline,

    J’ai des larmes aux coins des yeux… tellement je viens de rire en lisant ce billet !
    A vrai dire, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, je passe sur ton blog comme ça, le silence règne autour de moi mais tac tout d’un coup je RIGOLE ! A tel point qu’un jour ma soeur, intriguée, a couru de l’autre bout de la maison familiale pour venir voir ce qui sur un écran d’ordinateur pouvait me pousser à rire toute seule.

    Du coup depuis on est 2 à te lire. Et on t’adore. Mais alors notre amour pour ta plume est hyper fort. On a d’ailleurs parlé de toi ce week-end et plus précisément de l’utilité de ton blog pour une société comme la nôtre (on fait pas les choses à moitié chez nous, on est un chouillas excessifs). En fait je ne suis pas super hype de la toile, je consulte vaguement les 3 mêmes blogs depuis quelque temps, auxquels je suis fidèle ; et le tien est vraiment mon préféré.

    Evidemment au travers d’un site internet on ne peut pas connaître les gens, mais je suis à peu près sûre Caroline qu’au-delà de ton esprit acéré (et drôlissime, donc) tu es une de ces rares personnes qui vaut carrément le détour, le genre de femme auquel j’ai envie de ressembler (quand je serai grande, même si bon j’ai quand-même déjà 25 ans).
    J’imagine que tu n’as cure des inconnu(e)s qui comme moi t’écrivent, comme ça, des choses sans te connaître, (d’autant que si indirectement je te connais un peu tu ne sais rien de moi !), en plus vu le nombre de commentaires laissés je doute qu’un jour tu lises ces lignes, mais j’éprouve un tel plaisir à te lire qu’il me plaît à imaginer que si un jour si tu tombes sur mes mots par hasard…tu seras contente de savoir ce que tu peux inspirer à une jeune fille vieille étudiante de 25 ans ! Et alors je t’aurai rendu un peu de ce plaisir.

    Bonne continuation Caroline !

    Très affectueusement,
    Laura.

    Répondre
  81. Perlettte a dit…

    Écroulée de rire!
    Par contre, je vais faire ma prof d’anglais, et vraiment c’est vraiment (admire la richesse lexicale) PAS une critique, plutôt une carte pour te la péter en société:
    Le mot « loose » qui veut dire « large » prend deux E et (normalement) se prononce « louss »
    et le mot « lose » qui veut dire « perdre » prend un seul E et se prononce « louz ».
    Fin de la parenthèse… désolée j’ai vraiment pas pu m’en empêcher :(

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *