Livres pour enfants (et plus grands) : la chronique de Marje #3

IMG_8529.jpg_effected-001
Nous vous l’avions promis, voici donc une troisième chronique de l’extraordinaire Marje, qui, j’en suis désormais convaincue, est faite de ce bois qui ne dort jamais. C’est absolument fascinant de voir à quel point elle vibre les livres qu’elle conseille, ce n’est plus de la passion, c’est juste… sa vie, je crois ! Marje avait fait un hyper beau fichier avec des photos pour illustrer les rubriques mais je n’ai pas réussi à le transférer correctement sur le blog. Mais… mais vous pouvez télécharger ce document à la fin du billet, vous l’imprimer et vous le garder de côté, c’est cool non ?

(épisode 1 et épisode 2)

Je laisse la parole à Marje !

« En préambule, je voudrais vous dire qu’écrire cette chronique est un véritable plaisir qui me permet d’équilibrer les zones confort/effort de ma vie  … En vrai, cette chronique au sein de ce blog c’est la lettre retrouvée derrière la boîte de petits pois

Merci mille fois Caro (De rien Marje, NDLR). Merci aussi à ma correctrice de l’ombre Catherine !

« Lire est le propre de l’Homme » : une belle devise à laquelle j’ajouterai qu’elle est surtout le propre de l’enfant. Tous les bébés aiment les livres : les toucher, les déchirer, les croquer, s’en servir comme escalier : c’est parfois plus tard que les enfants décrochent. Souvent comme en amour ils attendent le Livre, le livre qui leurs livrera les clefs du plaisir. Quelque fois ce basculement se fait très jeune et parfois beaucoup plus tard (ne dîtes pas jamais !). Le déclic peut aussi se produire pour des ouvrages particuliers bandes dessinées, mangas …Aujourd’hui je lisais un ouvrage sur la sociologie de la lecture et cet imminent universitaire notait que les bandes dessinées restaient le support préféré des « mauvais lecteurs » : non mais ce n’est pas possible de lire ça à notre époque …Vous n’imaginez pas à quel point je me suis sentie blessée par ces propos. Laissez les lire ou ne pas lire, lire ce qu’ils veulent comme ils veulent : bref « Des-livres moi ».

J’ai essayé de vous indiquer pour chaque titre le genre (histoire, fantasy, récit de vie …), je les avais inscrits en rose, puis en vert puis en violet en bas à droite et puis j’ai tout enlevé. Je crains toujours que l’indication du genre enferme le livre, j’ai peur de lui ôter une chance de rencontrer un lecteur, son lecteur. J’ai pris soin de noter le nombre de pages ainsi que le prix : c’est dur à dire mais parfois (surtout en jeunesse), on est soulagé d’en avoir pour son argent : je sais que la qualité doit toujours primer mais 14 € pour 10 pages cartonnées : c’est gloups !

Pour cette chronique, je vais aussi tenter de vous proposer des éditeurs un peu confidentiels: l’Atelier du Poisson Soluble, les Editions MeMo …J’apprécie particulièrement leurs ouvrages et il est parfois difficile de les trouver dans la masse des ouvrages jeunesse. Comme vous le verrez, j’ai lu plusieurs ouvrages primés : je ne présenterai que les ouvrages « coups de cœur » car certaines sélections me semblent obscures ! Une fois de plus, j’applaudis le Prix « Sorcières » : choix judicieux, ouvrages extra.

Evidemment, j’ai lu tous les ouvrages présentés mais j’essaie toujours d’avoir un avis d’enfants sur mes coups de cœur. Ces enfants sont souvent les miens, parfois mes élèves où des enfants de mon entourage. Donc ce sont de doubles coups de cœur que je vous présente !

Je voulais encore vous dire que j’ai crée la catégorie « Pour les Grandes qui aiment les albums ». Caro m’a dit un jour que nous aimions certains livres pour nous et non pour les lire aux enfants. Après réflexions, tergiversations, atermoiements, j’ai compris le message de Caro et c’est vrai : certains albums plaisent aux adultes et seulement aux adultes ou parfois aux enfants sages !

Si certaines d’entre vous souhaitent des conseils personnalisés : marjolaineplassart(at)gmail.com (Vous pouvez m’indiquer l’âge de l’enfant, ses derniers livres lus (ou rien), ses passions ou ses difficultés de lecture).

 

 

0-3 ans
 

 

 

 

ANIMAL/IMAGINATION

 

 

 

Raymond rêveA. Crausaz – 42 p.

Editions MeMo / 13.49 €

 

Raymond est un escarguillon (bébé escargot) qui s’invente de nouvelles vies en transformant sa coquille. Le récit est très court et peut être suivi par des tout-petits. Les illustrations sont très réussies et enrichissent le texte. L’enfant peut prolonger le récit en imaginant d’autres transformations. Editeur à qui on peut faire confiance tant sur la qualité de l’objet-livre que sur la qualité littéraire.

 

 

 

 

 

 

 

COMPTINE/MUSIQUE/

FOLKLORE

 

Pomme de reinette et pomme d’apiA.Louchard – 237 p.

Bayard jeunesse / 14.16 €

 

S’il y avait un livre à offrir à un enfant ce serait peut être celui là. Je ne suis pas une férue de chansonnettes et comptines pour enfants mais mon fils a emprunté ce livre à la bibliothèque et nous avons attrapé le virus de la souris verte et de cerf, cerf ouvre moi : Ce recueil de comptines est superbement illustré, la lecture du soir devient originale et permet de calmer un enfant un peu énervé : le chant fait respirer profondément et donc calme les tensions nerveuses. Merci internet pour connaitre les airs de certaines chansonnettes !!!

Du même auteur : Tout un monde A. Louchard et K. Couprie est une merveille d’album. Pas de comptines, pas de chansons mais une succession de créations plastiques qui défilent en tournant les pages en fonctionnant par analogie : les enfants de tous les âges se prennent au jeu et je le range chaque jour à la maison.

 

 

 

 

EMOTION/COULEUR/

SENTIMENT

 

 

Aujourd’hui, je suis…M. Van Hout – 40 p.

Mineditions / 13 €

 

Très bel album : 40 pages sur fond noir avec un petit poisson qui change d’humeur et d’apparence selon ses émotions : la lecture est ludique et en même temps ce livre aborde avec humour la succession d’émotions ressentie par les enfants (et par les parents). Le plus important est que le poisson reste lui même !

 

 

 

 

 

 

 

ANIMAUX/PEUR/ABANDON

 

 

Un peu perduC. Haughton – 32 p.

Edition Thierry Magnier / 13.30

 

PRIX SORCIERES 2012, catégorie Albums tout-petits

 

Catastrophe ! Bébé Chouette est tombé du nid ! Quelle angoisse Ou est Maman ??? Heureusement, qu’un écureuil rose passe par là, il va aider Bébé Chouette à retrouver sa Maman en lui présentant différents animaux qui semblent correspondre à la description faîte par Bébé Chouette. Vous verriez la tête des animaux rencontrés … C’est vraiment drôle ! La détresse de Bébé Chouette n’est pas angoissante mais elle correspond bien, je pense, à la peur ressentie ou rêvée par les enfants.

Un album haut en couleur rose, violet, noir, orange : c’est original et très agréable. C’est chouette !!!

 

 

 

 

OPPOSITION/NON/EMOTION/FAMILLE/PERSONNALITE

 

Dire non !C.Dolto

Gallimard Jeunesse / 6 €

 

Une fois de plus, je ne voulais pas de ce livre, la psychologie en 5 pages, merci très peu pour moi … Grand seigneur, Mesdames ! Bon lors de la crise du « NON », ou je jetais mon fils par la fenêtre, ou j’essayais de communiquer avec lui ! J’ai donc acheté cet ouvrage en me disant « Je me donne bonne conscience pour 6 € ». Comme vous le voyez, c’est devenu un coup de cœur ! C’est un coup de cœur pour le dialogue qu’il permet d’instaurer avec l’enfant, c’est un patch coup de cœur pour un documentaire, une boite à psych-outils: on est bien d’accord. Les illustrations sont très soignées, le message est clair. J’apprécie cette collection car il n’est pas fait pour plaire aux parents ( ) mais il apporte des solutions à l’enfant et c’est le plus important. Pour être tout à fait honnête avec vous : nous avons 6 titres de la collection : Marre des totottes, peur du noir, les colères, frères et sœurs, la famille.

 

 

3-6 ans
 

 

 

 

 

RAT/DIFFERENCE/AMOUR/

VOYAGE

 

 

Monsieur RatF.Mossetti

L’Atelier du Poisson Soluble / 11 €

 

Trop chou cet album ! Le récit raconte la vie de Monsieur Rat qui court le monde à la recherche d’un remède contre ses moustaches devenues trop longues ! Le récit est très court mais il ne manque ni d’intérêt, ni de piquant. Le graphisme original enrichit vraiment l’histoire et Monsieur Rat est un rat à marier ! Je suis contente de vous présenter un album de cet éditeur confidentiel mais formidable (j’ai failli me cacher sous leur stand après la fermeture du salon pour avoir le temps de découvrir tous leurs albums).

 

 

 

 

 

 

VILLE/HASARD/ACCIDENT

 

Peau de bananeL. L’arronge / A.Schwartz – 24 p.

Ecole des loisirs – 11.5 €

 

Je n’aimais pas trop le graphisme de cet album, ni le titre d’ailleurs mais alors gros coup de cœur ! D’ailleurs ce coup de cœur n’est pas réellement sur le livre mais surtout sur l’interaction que sa lecture produit entre l’enfant et l’adulte ! Au fil des pages, le couple « lisant/écoutant » explose, car chacun essaie de deviner les terribles aventures des habitants d’un quartier à la suite de la chute d’un des protagonistes sur une peau de banane. L’effet de ZOOM arrière est excellent et crée une vraie dynamique de lecture !!! Savoureux !

 

 

 

 

 

FERME/ANIMAUX/1erAVRIL

 

 

Une lettre pour Lily– la licorne!C.Ponchon / R. Dautremer – 30 p.

Gautier-Languereau – 11.50 / 4.95 €

 

Dans cet album, on suit les aventures de Victor le facteur qui doit distribuer une lettre à Lily la Licorne à la ferme. Il pérégrine et interroge ses amis les animaux pour trouver cette fameuse Lily. Je ne vous raconte pas la fin mais elle est étonnante et drôle. Les illustrations, les points de vue, les couleurs et les recherches graphiques et typographique sont magnifiques : c’est un concentré de Rebecca Dautremer. Pour tous les mini fans des animaux de la ferme !

 

 

 

 

 

COLERE/FAMILLE/EMOTION

 

Grosse colère M.d’ Allancé – 25 p.

L’Ecole des loisirs – 10.45/ 5 €

 

Ce livre se situe entre la fiction et le documentaire. Robert, un jeune garçon, a passé une mauvaise journée. En rentrant chez lui, il tente d’instiller sa mauvaise humeur à sa famille. Son père l’expédie dans sa chambre. Là Robert va être confronté à une grosse colère. Mes enfants ont tous adoré ce livre à un moment ou à un autre et nous en parlons souvent pour personnifier cette boule de colère que l’on ressent tous parfois. Ce livre peut vraiment aider les enfants à comprendre les problèmes de gestion des émotions chez les enfants et chez les adultes ! A lire en famille.

 

 

 

 

 

FAMILLE/BOUDERIE/

COMPORTEMENT

 

 

Moi, je boudeTitus / S. Girel – 28 p.

Gautier-Languereau – 10.95 / 4.95 €

 

Etant moi-même une enfant boudin (et je confirme que ce trait de caractère est génétique !) j’ai été attirée par le titre de ce livre. Excellent album qui frôle le documentaire et c’est pour ça qu’il me plaît, il est dans la marge. La lecture de cet album apporte des solutions à l’enfant et des réponses aux parents. Le récit n’est pas mièvre, il n’est pas démago : j’ai vraiment aimé et je le ressors quand le besoin s’en fait sentir : bouderies à répétition chez un enfant (ou chez moi) !

 

 

6-9 ans
 

 

 

 

 

HISTOIRE/CREATION/

CADAVRE EXQUIS

 

 

Ma petite fabrique à histoiresB.Gibert – 21 p.

Editions Autrement / 13.25 €

 

Ce livre atypique est parfait pour les 6/7 ans. Chaque page est découpée en bandes colorées de texte : ce livre ressemble à un grand « cadavre exquis » C’est très ludique, les enfants peuvent inventer des histoires à l’infini : les pro pédagogie trouveront toutes les méthodes pour inciter les enfants à lire et à comprendre la syntaxe française. Mes enfants et moi apprécions la création de phrases improbables mais complètement poétiques : clin d’œil à Cent mille milliards de poèmes de Queneau.

 

 

 

 

 

 

 

 

AMITIE/ECOLE/DIFFICULTE SCOLAIRE

 

 

 

Comment écrire comme un cochonA. Finn –

Ecole des loisirs / 8.20 €

 

J’adore, j’adore, j’adore : ce livre n’est pas récent (1997) et c’est quelque part un vieux coup de cœur  « Je crois bien qu’à cet instant j’ai pulvérisé le record du monde de haine pour une nouvelle école. J’ai déménagé autant de fois que vous avez regardé les dessins animés du soir à la télé » : Belle entrée en matière pour Chester, élève rude, ironique, irrévérencieux et un brin sarcastique qui fait une énième rentrée dans un nouvel établissement. Chester est très mûr pour son âge, il semble avoir du recul et il juge sévèrement cette nouvelle école. Comble de malchance, il est installé auprès de Joe : l’élève le plus brouillon du monde. Mais Joe est gentil, aimable, aidant : tout le contraire de Chester. Je sais les ficelles semblent un peu grossières … Néanmoins le récit est truculent, l’écriture ciselée et les dialogues sont singuliers. Notre équipe Joe/ Chester devra réaliser un projet pour la kermesse de l’école et les surprises seront au rendez vous. Les propos tenus par Chester sont parfois un peu rock’n’roll et pas du tout bien-pensants et c’est pour ça que j’adore ce roman : l’enfance n’est pas le pays des bisounours mais la sincérité et la spontanéité sont encore parfois préservées.

 

 

 

 

 

 

 

LINGUISTIQUE/MENSONGE/VACANCES

 

 

Le Hollandais sans peine MA. Murail – 56 p.

Ecole des loisirs / 6.17 €

 

Oui je sais ! Encore MA Murail, je sais, j’entends, je prends note mais ce roman est indispensable pour les enfants dès 7 ans. Je dois vous le présenter : Le Père de Jean-Jacques décide d’organiser les vacances de famille à l’étranger afin que Jean-Jacques bénéficie d’un bain linguistique. Que de bonnes intentions ! Jean-Jacques va effectivement devoir parler « étranger » pour passer de bonnes vacances. On suit Jean Jacques dans son parcours du combattant du langage : les aventures sont souvent inattendues, légères et en même temps complètement plausibles : Roman court, hilarant et qui peut déclencher une vraie dynamique de lecture …

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPLORATION/

ORNITHOLOGIE/AMOUR

 

Martin des colibrisA. Serres -47 p.

Rue du monde / 21.35 €

 

Un clin d’œil à Alain Serres que je ne connais pas mais sa lettre ouverte m’a énormément touchée !

 

Montez à bord de ce bateau, voyagez et découvrez un album à couper le souffle. Le prix est élevé mais il emportera tous les enfants épris d’aventures, d’exploration et d’animaux. Dans cet ouvrage, on suit les aventures de Martin, jeune ornithologue, qui embarque pour les Amériques afin de rencontrer les oiseaux de ce nouveau continent. Les couleurs sont intenses, les dessins sont éblouissants, des planches en calques sont insérées dans le récit. L’histoire est riche et de nombreux thèmes sont abordés.

Cette histoire a été imaginée à partir de la grande aventure vécue par le naturaliste René-Primevère Lesson à bord du voilier La Coquille lors de son tour du monde entre 1822 et 1825.

 

 

 

 

 

ART PLASTIQUE/COLORIAGE

 

 

Cahier de GribouillesC.Lecullée – 100 p.

Actes Sud junior / 16.60 €

 

Gros coup de cœur pour ce livre d’artiste en herbe. J’ai adoré l’offrir à mon fils. Ce cahier est un ensemble de pages à colorier, à décalquer, à créer. C’est un recueil de dessins, de photos à compléter selon leurs envies : j’ai failli me l’offrir mais je sais que ce serait donner de la confiture aux cochons ! En tout cas, cet ouvrage vaut ses 16 € (quand mm), à offrir à tous les enfants jusqu’à 10 ans !

 

 

 

 

 

 

 

VIE PLEIN AIR/BRICOLAGE/CABANE

 

 

 

Le livre des cabanesL . Espinassous – 64 p.

Edition Milan / 12.35 €

 

Je sais tous les enfants n’ont pas la chance d’avoir un jardin mais j’espère que tous les enfants ont un jardin quelque part (vacances, grands parents, parc, copain !).

 

Premièrement j’apprécie ce documentaire car ils présentent des garçons et des filles construisant les cabanes (pas de plafond de verre dans le monde du bricolage !). Je le trouve pertinent car au fil des pages, les enfants découvrent toutes sortes de cabanes : des plus simples au plus complexes. Je ne connais pas un enfant qui n’ait pas rêvé en consultant ce documentaire. D’ailleurs j’ai lu plusieurs livres de cette collection et ils ont tous emporté mon adhésion : Abris, appâts, nichoirs : 50 astuces pour attirer les animaux / Traces et empreintes

 

 

9-12 ans
 

 

 

 

 

 

 

ROI ARTHUR/LEGENDE

 

Le roi Arthur N. Cauchy – 47 p.

Gautier Languereau / 7.60 €

 

Je ne sais pas si ce livre est un album ou un roman : c’est un hybride ! J’aime bien les ouvrages dans les marges ! Mais pour vous le décrire, je dirai que c’est un court roman illustré !

L’histoire n’est pas nouvelle : la légende du Roi Arthur ! Mais ce roman résume avec brio les moments clés de la légende. L’écriture est simple, le vocabulaire accessible mais dense et surtout le fil de la légende est dépoussiéré et les différentes aventures prennent sens. Il n’y a pas de surenchère dans la légende, les personnages sont bien définis malgré la complexité des liens familiaux. J’aime ce livre car les illustrations sont éblouissantes ! L’illustratrice Aurélia Fronty est très talentueuse. Son style est atypique et je repère ses ouvrages en un coup d’œil en librairie. Cet ouvrage fait partie d’une collection Légendes de la Table ronde Edition Gautier Languereau, j’ai pu en lire quelque uns et tous m’ont semblé de qualité : un plaisir lecture à décliner selon les envies.

 

 

 

 

 

 

 

 

SUPERSTITION/ONIRISME/

AVENTURE

 

 

 

La douane volanteF.Place – 333 p.

Gallimard – 12.83 €

 

Conseillé par Edith et Geneviève (il me semble), je me suis plongée dans cet ouvrage qui attendait depuis un moment sur ma PAL. Je me méfie des « intitulés : meilleur roman jeunesse ». J’avoue j’ai adoré ce roman même s’il me semble un peu difficile pour de nombreux enfants. Je le conseille aux enfants bons lecteurs à partir de 10 ans. J’ai un peu obligé mon livrophage de 11 ans à le lire et il a été enchanté de sa lecture !

En Bretagne, à la veille de la Ière Guerre Mondiale, Gwen le Tousseux est un enfant fragile à la santé précaire. En échange de soins, il est pris en apprentissage chez le rebouteux de son village : Bratz. Gwen comprend que le corps est une terre d’équilibre et de respect. Après la mort de son maître, la santé de Gwen vacille et il est emporté sur la charrette de l’Ankou. Ce dernier ne l’emmène pas au pays des morts mais il dépose Gwen sur une plage inconnue. A son réveil, Gwen découvre qu’il a changé de pays, changé d’époque. Il va devoir affronter la malfaisance, la duperie, l’âpreté de la vie. Seul son pilbil, oiseau magique, saura le réconforter et le soutenir dans ses efforts et ses recherches pour revenir au sein de sa Bretagne natale. Grâce à son don de guérison, Gwen sera amené à voyager et à rencontrer des personnages hauts en couleur. Il devra combattre les pires truands au péril de sa vie. Il découvrira la trahison mais aussi l’amitié et bien sûr l’amour. Grand roman initiatique, onirique et parfois complètement angoissant ! Le récit est rude mais l’écriture est magnifique et vraiment poétique. En lisant j’ai retrouvé des sensations ressenties à la lecture de Meto : si vos Loups ou Louves ont aimé Meto, vous pouvez leur offrir les yeux fermés !

J’avoue qu’après Vango je ne donnais pas cher de cet ouvrage mais je remercie Edith et Geneviève car j’ai découvert François Place et je suis en train de dévorer Le secret d’Orbae du même auteur : ce nouveau roman vient de recevoir le prix de la foire internationale du livre jeunesse et oui rien que ça ! Un coffret luxueux composé de 2 romans inédits et d’un portfolio contenant 18 illustrations originales grand format. Attention : 35 € : je vous raconte tout dans une prochaine critique !

 

 

 

 

 

 

 

 

VIKING/LEGENDE/AMOUR

 

Bjorn le morphir T.Lavachery – 194 p.

Ecole des loisirs / 10.45 €

 

Bjorn, Bjorn mon ami : combien de jeunes gens as-tu faire lire ? Combien d’enfants ont arpenté tes chemins ? Ce roman est une très grande saga (au moins 7 volumes, je me suis arrêtée au 5ème tome car plus Bjorn descend aux enfers et plus j’ai peur !) qui vaut son pesant de cacahuètes. Quand je vois qu’il n’y pas un seul commentaire, pas une seule étoile sur Amazon, je suis attristée… L’histoire se déroule en Europe du Nord, au XIème siècle. Une tempête de neige oblige Bjorn et les siens à se terrer dans la maison familiale. Bjorn n’est que le cadet de la famille, il vivote, il sifflote. Il doit alors survivre dans une promiscuité familiale particulièrement difficile entre un troll, un grand frère à l’égo surdimensionné, un père « hors norme » … La tempête ne s’interrompt pas : la neige est personnifiée et attaque sans cesse la pauvre masure. Dans ce monde de Vikings, dur et âpre, Bjorn trouvera la force intérieure, l’âme des grands héros et deviendra un Morphir : Homme de légende. J’adore la symbolique du Petit qui devient le plus grand après avoir sauvé sa famille. J’adore la métamorphose de ce petit être après un séjour sous terre, J’adore me dire que le Petit est peut être le meilleur d’entre nous, j’adore me dire que chaque enfant est un bjorn quel que soit son héritage génétique, j’adore cette époque des Vikings si bien décrit, j’adore la richesse de l’histoire, j’adore la qualité de l’écriture qui montre à quel point on doit respecter les enfants …

 

 

 

 

 

 

 

 

LIBERTE/MARIAGE/VOYAGE/AVENTURE

 

La princetta et le capitaine AL. Bondoux – 572 p.

Livre de Poche Jeunesse / 6.15 €

 

J’ai choisi cet ouvrage car je souhaitais mettre en avant une héroïne, une vraie avec de la féminité, du sang et des larmes !

Dans un autre monde, Malva, 15 ans, l’héritière du trône de Galnicie, doit, contre son gré, épouser le Prince d’Andemark. C’est bien mal connaître notre héroïne. Elle décide de s’enfuir à bord d’un bateau au long cours. Comme tout roman initiatique, elle va devoir affronter de nombreuses aventures, des dangers terrifiants, des épreuves surhumaines. Epaulée par des compagnons fidèles, elle sera intrépide, courageuse, téméraire : une femme quoi ! Ce roman est une odyssée du XXIè siècle : un périple maritime et symbolique digne de Télémaque et de son père Ulysse. AL Bondoux est une romancière « de confiance » et son écriture est d’une grande qualité. Ma seule critique revient au titre qui rebute systématiquement les garçons alors que ce roman les enthousiasme aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUERRE/IDENTITE/AMOUR

VangoT. de Fombelle – 370 p.

Gallimard Jeunesse / 16.15 €

 

Si vous avez suivi mes lectures, vous savez déjà que je suis amoureuse du beau Vango et que je rêve de finir ma vie avec lui …Complètement folle la pauvre Marje ! GROS COUP DE CŒUR : j’ai frisé l’attaque. Ce roman dépasse les clivages roman jeunesse, roman jeune adulte, roman adulte (ah quand les romans vieux !) : c’est un excellent roman. L’histoire se déroule tout au long du XXème siècle. Vango va vivre tous les affres et les turpitudes de son siècle : nazisme, guerre, déportation, prohibition, services secrets, guerre froide. Le roman commence lorsque qu’un enfant de 3 ans est trouvé sur une plage sicilienne. Il est accompagné de sa nurse qui a perdu la mémoire. Cet enfant n’a qu’un prénom et un foulard. Il n’a pas de famille, pas d’histoire et pas d’identité. A l’adolescence, il découvre qu’il est suivi, poursuivi et qu’il va devoir passer sa vie à se cacher. Il comprend aussi que la solitude est la condition sine qua non à sa survie. C’est mal connaître notre jeune et beau héros qui saura trouver des compagnons hors pair pour lever le voile sur son histoire et sur l’Histoire. Il y a un peu de La Mémoire dans la peau, un peu des aventures de Boro : à réserver au bon lecteur car il y a de nombreux flash backs et de nombreux personnages. Interdiction formelle de craquer pour Vango : il est déjà pris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GRAND NORD/SOLITUDE/

CONSTRUCTION DE SOI

 

La fille CorneilleB.Bredsdorff – 143 p.

Thierry Magnier / 8.55 €

 

Attention roman à part, roman inclassable …J’ai beaucoup aimé lire ce court roman : j’ai vécu sur les plages du nord de l’Europe, j’ai éprouvé la solitude de l’héroïne, j’ai élevé un petit blond orphelin … L’écriture est fluide, discrète et en même temps poétique. L’héroïne est une jeune fille qui vit seule avec sa grand-mère sur une terre isolée. A la mort de sa grand-mère, la jeune fille est livrée à elle-même : elle est perdue, démunie et en même temps sereine. Des oiseaux dans le ciel semblent vouloir lui indiquer un chemin, une route à suivre … La fille Corneille va donc poser le pied sur le chemin de la vie, sur le chemin de sa vie. Elle rencontrera des difficultés, des exécrables. Bien entendu, la solitude va prendre fin et c’est entourée « des siens » que le récit s’étoffe …

A réserver aux bonnes lectrices un peu armées dans la lecture ! Je sais j’ai écrit lectrice et je le pense !

 

 

 

 

 

 

 

SEXUALITE/CORPS

 

 

 

Qu’est-ce qu’il m’arrive ?A Frith – 48 p.

Usborne Publishing Ltd / 6.17 €

 

J’avais comme principe de ne pas me sentir concernée par les livres sur la sexualité pour mes enfants car nous parlons ouvertement de tout et je me rends disponible à toutes leurs questions. En effectuant les statistiques de prêts au travail, je me rends compte que les documentaires sur ce sujet sont très prisés. Il faut dire que tous les ans, l’anatomie humaine est volée et que les documentaires sexualité sont à racheter au CDI. J’ai décidé d’en acheter 3 pour mes enfants en me disant que peut être (mais alors ça m’étonnerait) qu’ils ont des questionnements dont ils ne souhaitent pas me parler (alors ça aussi ça m’étonnerait). A l’arrivée des ouvrages, j’explique aux garçons que je mets ces livres à leurs dispositions dans la bibliothèque commune. 30 mn plus tard 2 des 3 livres avaient disparu : je vous avoue ça m’a coupé les 2 jambes et les 2 bras aussi ! Aujourd’hui, j’ai compris que tout ne se partage pas en famille et que mes enfants se posaient des questions et que les livres restent le meilleur moyen pour combler un manque d’informations. Qu’est ce qui m’arrive est mon préféré des trois ouvrages achetés car il est décomplexant ! Il explique avec simplicité les transformations du corps dès la pré adolescence. Il n’est pas gnan gnan, le récit est mm drôle et je crois qu’il a aidé mes garçons à accepter leurs corps. Il existe en version fille !

 

 

 

 

 

 

MONDE DISPARU/EXPLORATION/

AMITIE/AMOUR

 

Okhéania, Tome 1 : Le TsunamiE.Corbeyran – 81 p.

Dargaud / 12.34 €

 

Une BD vraiment agréable et originale.. A une autre époque, on découvre, un monde merveilleux : Okhéania : un monde végétal. La surface de la Terre a disparu et les humains vivent sur d’étranges bateaux voguant sur une canopée exubérante. Nous suivons les aventures de deux garçons intrépides Jon et Jasper. Souvent, ils s’enfuient pour aller surfer sur les vagues de la canopée ce qui est bien évidemment interdit ! Mais lors de l’une de leurs escapades, un tsunami les surprend et Jon disparait. Personne n’est jamais revenu du monde du dessous. Jasper décide de retrouver son ami envers et contre tous : ce qu’il va découvrir, va changer à tout jamais les croyances archaïques de son peuple. Personnellement cette BD m’a rappelée « la prairie verte » des mondes de Pierre Bottero. J’ai apprécié l’inventivité du récit, la richesse des personnages, l’originalité d’Okhéania : sa civilisation, ses peuples, ses paysages.

 

13 ans et plus
 

 

 

 

 

 

 

 

SŒUR/FRATRIE/GROSSESSE/MATERNITE

 

La vie comme elle vientAL. Bondoux – 167 p.

Klett Ernst /Schulbuch / 8.62 €

 

C’est l’histoire de deux sœurs. Deux sœurs très différentes …

Mado et Patty sont orphelines : elles viennent de perdre leurs parents dans un accident de voiture. Malgré sa vie fantasque et fêtarde, Patty, l’aînée, obtient la tutelle de sa petite sœur, Mado. En hommage à leurs parents, elles décident de partir en vacances en août, dans la maison familiale en Ardèche.

C’est là dans cette maison au bord de l’eau que Patty avoue à Mado qu’elle attend un enfant ! Mado, jeune fille sérieuse, comprend rapidement que malgré sa grossesse, Patty a décidé de profiter de ce mois de vacances : pas de panique dit Patty, « la naissance est prévue pour septembre ». Cahin-cahan, Mado et Patty découvrent le plaisir d’être sœurs, inséparables : résilientes ensemble envers et contre tout… Ce mois de vacances se révèle salvateur pour faire le deuil mais un soir, Patty ressent d’étranges douleurs en bas du dos ….Un beau de roman de femme, fille, mère et fille, mère et sœur, sœurs !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

ARTS MARTIAUX/VOYAGE/

ACCOMPLISSEMENT PERSONNEL

 

 

La boxe du Grand Accomplissement JF Chabas – 122 p.

L’Ecole des Loisirs / 10.45 €

 

Ce roman est, je crois, un roman de garçon. Je sais que certaines vont tordre du nez mais je n’ai jamais pris le risque de le conseiller à des jeunes filles. Rutger est orphelin, il est maltraité par ses camarades. Par hasard, il découvre les sports de combat. Il va passer sa vie à voyager pour se former, se confronter et comprendre les arts martiaux. Dans ce livre, on découvre les fondements philosophiques des sports de combat, on assimile l’équilibre fragile qui existe entre le corps et l’esprit : j’ai vraiment été étonnée de ce petit trésor : c’est une lecture intense qui m’a réellement remuée et fait cogiter. Pas besoin de vous dire que c’est une pépite et que vous ferez un heureux. Personnellement je ne connais pas JF Chabas mais j’apprécie tous ces romans. C’est peut être son nom qui me fait frissonner à chaque fois, je sais je suis primaire, sexuellement basique !

 

 

 

 

 

 

 

LIVRE/AMOUR/FANTASY

 

AerkaosJM Payet – 1040 p.

Des grandes personnes éditions / 27.55 €

 

Première édition en 2006, réédité en 2011 par les Editions les Grandes Personnes (Editeur chouchou !) J’ai beaucoup aimé ce roman très volumineux. Le nœud de l’histoire est la possibilité de changer de monde grâce aux livres. Vous me direz rien de bien nouveau dans le monde de la fantasy mais ce roman est captivant car l’écriture est alerte, les énigmes et les aventures sont nombreuses. Les héros garçon et fille de deux mondes différents sont attachants ! A réserver aux gros lecteurs livrophages : + de 1000 pages vous allez les caler 2 minutes !

 

 

 

 

LOGEMENT/ETUDIANT

 

 

Mon premier appartT. Bao Hoang – 96 p.

Editions Milan / 9.40 €

 

Un petit guide sympa à offrir à un jeune qui va bientôt quitter le nid !

Comment choisir un appart, comment demander les aides au logement ? Quelles questions faut-il poser ? Comment se meubler sans casser sa tirelire ou celle de ces parents ? Sur un ton léger mais sérieux, ce guide explique efficacement les méandres de la location.

 

 

 

 

 

 

 

 

POESIE/ADOLESCENCE

 

 

La vie sexuelle des libellulesB. Friot – 128 p.

Edition Milan / 8.10 €

 

Un recueil de poésie pas piqué des hannetons ! Waouh ! Je l’ai acheté car c’était le Printemps des poètes et j’avais passé la semaine à entendre de la poésie « classique ». Je peux vous dire que j’ai été servie : B. Friot propose une poésie contemporaine un peu trash : envie, désamour, angoisse et la vie qui passe : l’année prochaine je travaille dessus avec mes élèves ! Promis ! Les illustrations sont chouettes et enrichissent les textes poétiques. Je pense vraiment que c’est un beau cadeau à faire à un ado ! (Je crois qu’il faut attendre l’ado lycéen car certains thèmes sont un peu rock quand même).

 

« Ce poème est pathétique mais c’est pas grave de toute façon j’suis antipoétique »

 

 

 

 

 

 

 

 

FAMILLE/MORT/VOYAGE/

FUITE

 

Trois ombres C.Pedrosa – 268 p.

Delcourt / 17.05 €

 

A EMPORTER SUR UNE ILE DESERTE

 

Cet album est toujours un des premiers ouvrages que j’achète quand j’arrive dans un établissement. Ce livre est un appât : élèves, collègues, parents ! C’est une autre de mes bottes secrètes !

Le récit est la course folle d’un père qui refuse de voir son fils emporté par les Parques venues chercher l’enfant à l’heure de sa mort ! Là vous vous dites : elle est pas bien dans sa tête la petite Dame, j’espère que mes enfants ne sont pas dans son établissement ! Faites moi confiance, c’est un trésor, une perle dans l’océan des albums. La course de ce père est avant tout un hymne à l’amour absolu. Je ne connais pas Monsieur Pedrosa mais il doit avoir de l’or au creux des mains cet homme ! (Il a aussi fait des albums ADULTES qui, dans un tout autre registre, sont superbes). Les illustrations sont splendides, des crayonnés noirs à couper le souffle. Laissez vous embarquer pour 268 pages, vous serez époustouflée ! Je le conseille à partir de 13 ans pour les enfants qui n’ont pas de difficultés à se confronter à la perte, à la mort !

 

 

Ouvrages « PourlesGrandes » et pour les Enfants sages !

 

Les 4 premiers albums sont des ouvrages qui me servent de repères dans le dédale des ouvrages jeunesses. Ce sont mes jalons et cela à tout jamais ! Ces albums me représentent un peu je crois … 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPATRIATION/VOYAGE/

IMMIGRATION

 

Là où vont nos pères S. Tan – 120 p.

Dargaud / 15.65 €

 

Cet album sans texte est une merveille. C’est l’album de l’exil, de l’expatriation. Le récit est très ancré dans le quotidien et en même temps, les dessins sont complètement oniriques. Je sais qu’il est « lisible » dès le CM1 et je le conseille moi-même au lycée. Je l’offre fréquemment aux gens que j’aime sincèrement car pour moi cet album est un appel à l’amour de son prochain. Complètement fan !

 

 

 

 

 

 

HUMOUR/CONTE/FOLKLORE

 

 

 

 

 

Princesses oubliées ou inconnues… P. Lechermeier / R. Dautremer – 109 p.

Edition Gautier-Languereau / 18.05 € / 9.40 €

 

Vous connaissez mon attachement à Rebecca Dautremer. Cet album a été l’album de la célébrité et cet engouement est mérité. Cet album est une mine de trésors : les textes sont riches, les illustrations sont admirables, la mise en page est originale et la typographie est pertinente. Comme vous le voyez, cet album correspond à toutes mes attentes ! Lire tout cet ouvrage demande beaucoup de temps, j’ai mis plusieurs heures à tout décrypter. C’est un livre dont je relis fréquemment des extraits, des morceaux choisis que j’affectionne particulièrement !

 

Il ya peu j’ai écouté l’interview d’une universitaire spécialisée en littérature jeunesse (Nelly Chabrol Gagne) qui expliquait que malgré la création intrépide de la littérature jeunesse, cette dernière restait très sexiste. La représentation de la gente féminine reste stéréotypée : depuis je ne regarde plus les albums avec le même œil : Filles d’albums de N.Chabrol Gagne est édité au Poisson soluble. L’interview : http://aligrefm.free.fr/spip/spip.php?article504

 

 

 

 

MERE/EMOTION/FAMILLE

 

 

Les douze manteaux deMaman – 24 p

Le Baron Perché / 13.30 €

 

Etre Maman, c’est être plusieurs femmes qui se succèdent : Maman Douce, Maman Colère, Maman Mélancolique, …Un enfant explique les différents « manteaux » de sa Mère. Cet album m’a aidée à expliquer à mes enfants que je n’étais pas atteinte de cyclothymie mais que nous devions réussir à vivre ensemble avec nos différentes émotions : les Mamans, les enfants … Chaque double page présente une Maman et une émotion : Nathalie Novi illustre parfaitement les Mamans. Un album novateur, poétique : A s’offrir !

 

 

 

ENFANCE/REVE/ARBRE

 

 

Le bois des arbresP. Grosz / N. Novi 24 p.

Association Paris-Musées – 13.30 €

 

Nathalie Novi est une grande illustratrice : cet album en est une preuve. A la manière de Klimt, à sa manière à elle, Nathalie Novi nous invite à un beau voyage. Je manque de vocabulaire pour vous faire part de mon énorme coup de cœur. Un enfant apeuré se réfugie auprès d’un arbre. En entourant cet arbre, l’enfant retrouve alors sérénité, confort et sécurité. C’est poétique, émouvant : 24 pages de plaisir des yeux et du cœur !

 

 

 

 

VOYAGE/AMOUR/

EPOUVANTAIL

 

 

L’épouvantail qui voulait voyager H. Ben Kemoun / H.Le Goff – 27 p.

Flammarion – 12.35 € / 4.94 €

 

Superbe album qui raconte le désespoir d’un épouvantail face à la solitude. L’histoire est courte, les illustrations sont riches et les points de vue variés : une réussite. Cet album reprend le grand mythe de Philémon et Baucis tout en piochant dans le registre des contes populaires en s’appuyant sur le Magicien d’Oz ; oui : les épouvantails ont un cœur ! Petit bémol : l’épouvantail a un aspect effrayant et les Petits devront s’accrocher pour le regarder dans les yeux : tout dépend de la sensibilité de vos Petits Loups.

 

Et donc si vous voulez télécharger la chronique de Marje, c’est par ici :

Téléchargement Carobloglijechron2final

 

63 comments sur “Livres pour enfants (et plus grands) : la chronique de Marje #3”

  1. Lôla Peste a dit…

    J’ai envie de tous les lire, ces livres !
    Et oui, quelle déception de lire que lire un BD c’est réservé aux mauvais lecteurs… Quelle cruauté cette ségrégation en plus du bon ou du mauvais lecteur ! Le plaisir de lire ne doit à mon sens connaitre aucune limite, l’essentiel étant justement le PLAISIR de lire, peu importe le support.

    Répondre
  2. marje a dit…

    Merci encore Caro pour cette place faîte au chaud sur ce blog ! Je suis très fière et la journée ne sera pas assez longue pour profiter de ce plaisir. Je vais revoir ma mise en page car là c’est un peu bizzare. Désolée ! Bonne lecture à toutes. Je repasserai de tps en tps …

    Répondre
  3. Mel a dit…

    Merci pour ce billet, Marje ! Tes conseils sont précieux. Pourrais-tu me conseiller un livre sur le thème de la séparation/du divorce pour un enfant de 7 à 8 ans, bon lecteur et hyper sensible ? Si ça ne t’ennuie pas, j’aimerais bien que tu répondes dans les commentaires plutôt que par mail. Ça pourrait intéresser d’autres personnes…

    Répondre
  4. Ingrid a dit…

    Merci Caro, Merci Marje ! pour cette chronique très intéressante ! j’ai cliqué sur le lien afin d’avoir des images et j’ai enregistré le document … on ne peut pas tout acheter d’un coup..alors, je garde précieusement les références !

    Merci ! bonne journée

    Répondre
  5. Valérie a dit…

    Un grand merci à vous 2 ! J’ai moi aussi téléchargé le document de Marje, car je sens que ça va me servir de références avant mes virées en bibliothèque, ou pour mes achats/cadeaux.

    Répondre
  6. Geneviève a dit…

    Dans tes choix, beaucoup « d’écho en moi… Je télécharge plus tard et lis tout EN DÉTAIL, merci…
    Tu conseilles « Comment écrire comme un cochon » d’Anne Fine, je conseille L’ENSEMBLE DE SES ROMANS y compris ceux pour adultes aux Éditions de l’Olivier.

    Répondre
  7. Geneviève a dit…

    Pour le téléchargement de ton document Marje, c’est fait ! Superbe boulot… Je note ta crainte de pénurie de livres au moment de la fermeture de ta bibliothèque préférée, appelle au secours en cas de manque.

    Répondre
  8. Séco a dit…

    Merci à toutes les deux. C’est vraiment une très bonne liste qui répond à mes attentes à plusieurs niveaux. Très bonne idée la liste à télécharger, voilà qui est fait. Je vais même transmettre à ma maman qui est libraire.

    Répondre
  9. la chouette a dit…

    Bravo bravo bravo Marje, chapeau bas de la part d’une « collègue » aui aimerait bien travailler avec une personne aussi passionnée que toi…

    Répondre
  10. Pastelle a dit…

    Merci Marje !

    Super boulot de présentation qui a dû te donner du mal, mais qui fait son effet : ça donne envie de tout lire, enfant ou pas. 🙂

    Ce week end je suis allée au festival du polar et il y avait une table où les libraires portaient un tee shirt marqué « libraires not dead ». Ils s’étaient donné la peine de faire une fiche de lecture manuscrite pour chaque livre qu’ils vendaient, avec leur avis personnel. Bien sûr j’ai pris leur carte de visite et c’est chez eux que j’irai dorénavant. Ca m’a marquée, je trouve que c’est un énorme plus.

    J’espère qu’ils auront tes livres aussi ! 🙂

    Répondre
  11. Niña a dit…

    Merci beaucoup de partager tout ça avec nous, Marje ! Et merci de lui faire une place Caro 😉
    J’aime bien offrir des livres aux enfants de mon entourage, mais c’est parfois difficile de tomber juste quand on n’y connaît absolument rien et qu’on n’a rien testé à la maison parce qu’on n’a pas d’enfants… J’ai donc pris des notes pour les anniversaires de cette année, je pense qu’ils seront tous ravis ! Et j’ai noté quelques références rien que pour moi, aussi !!!

    Répondre
  12. enna a dit…

    Je lis beaucoup de romen ado pour mon plaisir et pour le club lecture que j’anime au collège et je suis toujours preneuse de bonnes idées, je garde donc ce billet sous le coude 😉
    Par contre, je dirai juste que pour Vango (que j’ai adoré…je pense que les adultes peuvent le lire avce grand plaisir) est classé dans une tranche d’âge un peu jeune : cette année il est sélectionné pour le prix jeunesse des Incorruptibles en 5èm -4ème mais les filles du club lecture de 5ème (qui sont de bonnes lectrices) ont eu beaucoup de mall et ont fini par abandonner.. Je pense qu’il convient plutôt à partir de 12 ans pour les très bons lecteurs mais plutôt 13-15 ans.
    De mon côté, pour les grands ado 13-16 ans et les adultes, je vous conseille « Breaking the wall » de Claire Gratias qui se passe en Allemagne avant la réunification.
    à bientôt j’espère pour d’autres conseils de lectures!

    Répondre
  13. Danslemille a dit…

    Mille mercis! A vrai dire j’imprime tout cela autant pour moi que pour mes filles car pour l’aînée le livre est le jouet « le plus cool ». Et comme la seconde prend sa soeur en exemple, j’encourage ce penchant naturel par des petites virées entre filles à la bibliothèque.

    Répondre
  14. berengere a dit…

    Merci Caro et marje donc pour cette chronique qui change ! j’aime tujours autant acheter des livres à mes minettes et les derniers en date sont la petite poule rouge et votez pour moi !
    j’ai remarque ds la liste 3/6 pas mal de livres que j’ai dejà ! ça me reconforte ! en effet peau de banane a un graphisme pas genial mais faire l’histoire en deviant ce qui pourra bien arriver est trs ludique ! le « moi je boude » est parfait aussi pour mes filles ! c’est d’ailleurs une expression fort utilisee par la petite de 3 ans 1/2 !

    bonne journee et excellent week end !

    Répondre
  15. louise a dit…

    Merci beaucoup à vous deux ! Je suis bénévole à la bibliothèque de ma ville et pourtant je ne connaissais aucun de ces livres ! C’est une superbe liste très intéressante qui aborde plein de thèmes, je vais de ce pas en acheter quelques uns pour ma puce 🙂

    Répondre
  16. camiche a dit…

    Bonjour,
    Bon j’adore les livres en général, et même si je n’ai pas d’enfants encore en âge de lire, je me régale de cette période à venir, et je dois dire que les chroniques de Marje contribuent à me mettre l’eau à la bouche…
    Mais il y a aussi autre chose qui m’a interpellé dans ce post, c’est la référence à ce billet sur « zone de confort/zone d’effort » (comment at-il pu m’échapper ??) et qui formule tellement bien ce que je ressens dans mon boulot actuel…En fait, ça fait un moment que je pense à consulter un genre de « coach » ou à faire un genre de « bilan de compétences »…(même si ce mot me donne des frissons). J’avoue que c’est difficile de savoir vers qui se tourner…peut-être aurais-tu gardé les coordonées de ce coach-formateur ? ou peux-être, quand tu as commencé à envisager de changer de parcours, as-tu rencontré des gens qui t’ont utilement aiguillée ? merci d’avance si as quelques pistes !

    Répondre
  17. Camilla a dit…

    Merci Marje pour cette magnifique chronique ! Ma maman était bibliothécaire spécialisée en littérature jeunesse, et j’ai grandi au milieu d’albums superbes et de romans épiques et savoureux. Vingt ans après, la magie opère toujours, le même frisson de plaisir et d’excitation me parcourt en découvrant un album destiné aux tout-petits : la beauté des illustrations et la poésie des récits m’émerveillent… Bulles oniriques qui viennent illuminer la réalité.
    Bonne journée à tous, et excellent week-end chocolaté 🙂

    Répondre
  18. chrisssine a dit…

    Merci merci merci Marje, cette liste est incroyable.
    Je l’ai imprimée et vais la garder précieusement. C’est mon libraire qui va être content…
    De cette liste, je me souviens avoir lu Grosse Colère et l’avoir trouvé très pertinent

    Répondre
  19. Stephanie a dit…

    Un IMMENSE merci à Marje et à toi Caro pour ce petit bijou d’inventaire poétique. Je vais m’acheter une partie des livres « plus de 9 ans » pour… mon Lulu et moi. Et après, on va en parler, en rêver, les mâcher et les rabacher à qui mieux mieux ! Merciii !

    Répondre
  20. mammouth a dit…

    Quelle générosité! Quel travail! Merci Caro de laisser ton espace à Marje.

    Marje, je suis soufflée. C’est énorme! Et ta mise en page est parfaite sur le document. Un grand merci. C’est le genre d’information que je cherche depuis que j’ai des enfants. Il y a tellement de livres pour enfants qu’on ne sait plus comment les choisir. J’ai pris l’habitude de lire les critiques sur Amazon pour me faire une meilleure idée d’un livre particulier. Tu pourrais créer ton propre blog pour y consigner tes conseils de lecture?

    Robert, la grosse colère fait partie de nos références culturelles familiales. J’avais beaucoup aimé l’approche du livre sur la colère et je crois que ça a marqué les petits. Je voulais savoir est-ce que « Moi, je boude » peut encore avoir un impact sur une enfant de 7 1/2 ans?

    Répondre
  21. CoeurD'Artichaut a dit…

    J’ai l’impression que l’air de rien tu m’as prise par la main pour me faire faire une promenade. C’est très agréable car j’ai tendance à me perdre dans toute cette littérature jeunesse que je découvre petit à petit.
    Pour ce qui est de ta sélection, j’ai envie de tout lire (à une ou deux exceptions près).
    PAR CONTRE … je dois t’avouer une chose … je ne sais pas comment tu vas le prendre … rien qu’à ta description, je suis DEJA amoureuse de Vango …
    Merci beaucoup marje pour ce précieux document si bien présenté et écrit.
    Et merci à Caroline de te faire une si jolie place ici : )

    Répondre
  22. marje a dit…

    Une pause à la mi-journée : Merci à toutes pour vos remerciements : je suis touchée et ravie que cette critique vous plaise. Merci donc à Ingrid (pense à emprunter en biblio avant d’acheter ! Personnellement, ma CB me remercie), LaChouette (Chère Collègue !), LaCambroussienne, Seco, Nina, Camille, Danslemille, Bérengère, Vanessa, Camilla, Aurora, Chrisssine, Stéphanie. Louise : je suis contente de disséminer ces petits trésors partout ! Camiche : je t’envoie des ondes de courage. Abondance : je ne connais pas ce prix mais je vais me renseigner. Coeurd’Artichaut : touchée par ton commentaire, si tu lis Vango, n’hésite pas à me faire part de ton avis. Merci à Geneviève qui m’a fait découvrir François Place : je viens de finir le Secret d’Orbae et j’attaque ces albums : je suis fan ! Mammouth : merci mille fois, j’apprécie ton soutien et je confirme que « Moi je boude » fonctionne encore pour des enfants de 7 à 8 ans : je pense jusqu’à 9 ans. Maintenant à 7/8 ans, le vrai pb est la façon de l’amener : est ce que tu lui lis encore des livres ? Dans ce cas, douceur et délicatesse car les enfants n’aiment pas trop quand la lecture-câlin se transforme en « Allô Rufo ». Je pense que le mieux c’est d’être franche et de lui dire carrément : j’aimerais qu’on lise ce livre ensemble. Si tu ne veux pas en parler après, nous n’en parlerons pas mais ce livre me plaît et peut être pourra t-il nous aider car en ce moment ….Préfère t-il lire tout seul ? Lorsque je souhaite que mes enfants lisent un livre sans en avoir l’air je le laisse traîner dans les WC (c’est très prosaïque je sais mais ça marche !), dans la voiture ou sur la table du salon … Genre style, c’est à personne, chacun peut le lire en douce ! Autre technique de sioux : lire le livre concerné à un enfant plus petit en s’assurant que le plus grand traîne dans le coin : « je lis ça, je lis rien » …Ces conseils de MamanGuerrière ne sont que des conseils de vie de famille et ne valent pas plus que ça. Mel : ces conseils valent aussi pour ta demande car dans certains cas, si l’enfant est braqué par notre façon d’amener un livre, ce dernier aura beau être intéressant, l’enfant n’acceptera pas l’histoire. Je n’ai pas sous la main de bibliographie prête mais je peux te conseiller qq titres : fiction : ToufdePoil de C.Gutman (divorce/famille recomposée), Le jeu des 7 familles d’A. Fine (famille recomposée) : livres rôdés et qui plaisent. Avant même ta demande, dans le catalogue de l’éditeur le Poisson soluble, j’avais coché ces deux titres sur le thème du divorce : Marius de L.Margio et Adèle mortadelle d’A. Calléja. Je n’ai pas (encore) lu ces deux albums mais ils me semblent très intéressants et très fins. Cet éditeur a toute ma confiance. En documentaire : même si je ne suis pas trop Max et Lili, parfois cette collection peut être pertinente : Simon a 2 maisons, Les Parents de Zoé divorcent. Enfin un livre animé ludique et dédramatisant : Ma super famille de G. Raisson si le sujet de la famille recomposée concerne ton fils. Je peux continuer mes recherches si tu le souhaites … Merci à toutes et à Caro particulièrement toujours !

    Répondre
  23. Nade a dit…

    Magnifique travail, on sent la passion à chaque coin de ligne !
    Je suis bénévole dans la biblio de mon village et je transmet cette sélection à mes collègues de la section jeunesse…et j’en garde une copie pour moi !
    merci à Marje et Caro

    Répondre
  24. Sibylle a dit…

    Quelle chance pour nous que cette liste, quel cadeau immensément précieux, merci !! A chaque fois que je donne une liste de mes romans coups de coeur à un ami, je l’envie de ne pas avoir encore lu toutes ces merveilles et surtout je rêve qu’un ami m’offre aussi ce cadeau là… Alors cette liste, wow… Marje, vous êtes une amie précieuse et généreuse pour tous les amoureux des livres ! Merci pour ce cadeau que je vais savourer en famille !

    Répondre
  25. Sibylle a dit…

    Et Caro, merci à toi aussi !! J’ai découvert plein de merveilles grâce à toi aussi (mais quelle ingrate je suis de ne pas t’avoir citée, quand même !) 🙂

    Répondre
  26. AsO a dit…

    Un grand merci à Marje pour ces découvertes et son envie de faire partager. Moi mes premiers souvenirs de lecture remontent à 7/8 ans quand je me cachais sous la table de la cuisine chez ma meilleure copine et où nous lisions nos premières BD, pas adaptées pour le coup car: Bidochon, Wolinski et Bourgeon… mais quels souvenirs! Le plaisir de découvrir l’interdit que nous ne comprenions pas vraiment mais que l’on pressentait et puis plus tard… tous les romans qui traînaient dans cette bibliothèque: Zola, Mauriac, Djian, Lodge, Irving.
    Or donc monsieur l’universitaire, je vous m….!!! 😉
    AsO

    Répondre
  27. Edith a dit…

    Marje, nous somme sur la même longueur d’ondes : ces livres, si l’on excepte deux titres que je ne connais pas, sont ceux que je recommande parmi beaucoup d’autres, dans ma bibliothèque. D’Anne Crausaz, j’aime aussi beaucoup « Premiers printemps » et « j’ai grandi ici »… Le poisson soluble, Memo, et aussi Hélium gagnent à être connus, c’est certain. Quelle chance nous avons de faire ce métier ! je me régale tout autant quand j’anime les séances « bébés-lecteurs » que lors de l’accueil des classes. Et ouvrir les cartons de livres commandés me donne toujours l’impression, après des années (beaucoup…) d’être une gamine un soir de Noël !

    Répondre
  28. marje a dit…

    Edith, je suis pareille : dans mon métier, je crois que j’aime deux moments : 1. regarder mes élèves lire et oublier tout le reste 2. recevoir une commande de livres, je frôle l’hystérie même si en lycée les commandes ne sont pas toujours dans mes goûts (mes vrais) ! Merci pour ce message ! Bonne soirée

    Répondre
  29. AnneduSud a dit…

    Allez, je l’avoue, je suis d’humeur chagrine…
    Comment peut il y avoir 568 personnes qui veulent gagner un bijou et 37 pour la liste des livres conseillés par Marje… Snifffff… Heuresusemt que tu restes ce week end
    J’ai téléchargé cette précieuse liste hier et ai commandé mes trois premiers Un peu perdu, Dire non et l’atelier du poisson soluble. En fait il est clair que j’aimerais tous les commander. Donc je vais y aller au fur et à mesure. J’ai la chance d’avoir 7 petits enfants + 4 du coté de mon mari et l’envie de renouveler mon stock même s’il me reste beaucoup de livres de mes enfants. C’est pour cela que je te dis 1 000 fois merci Marje et que je plussoie avec celles qui comme Mammouth et Louise aimeraient tellement que tu fasses un blog!!!

    Répondre
  30. La Mouty a dit…

    @ Anne du Sud ,je me suis fait la même réflexion,dommage !C’est vrai qu’un peu de futilité ne fait pas de mal ,mais le contraste est énorme.
    Merci Marge et merci Caro .

    Répondre
  31. Cathinou a dit…

    Un très grand merci Marje et Caro, quel beau travail, quelle chance pour nous ! Voici un excellent guide pour savoir à qui offrir quoi et le doc à télécharger est une super idée. Je vais aussi me régaler car je lis la plupart du temps les livres que j’offre et il y a pas mal de titres que je ne connaissais pas.

    Répondre
  32. Tan a dit…

    Je suis absolument bluffée et admirative du travail abattu, vraiment Marje je te tire mon chapeau ! Et qu’est-ce qu’on sent la véritable passion derrière tout ça, c’est fou. Je garde tes conseils précieusement pour faire des cadeaux, merci beaucoup !

    Répondre
  33. Béatrice a dit…

    Tellement d’enthousiasme dans ces résumés, ça donne envie de tout lire. Histoire de mettre le pied dedans, j’ai pris comme prétexte l’anniversaire de mon fils dans un petit mois pour piocher quelque livres. Le « Cahier de gribouilles » est splendide ! Vivement qu’on souffle les bougies pour lire les autres et vivement la prochaine commande ou virée à la bibliothèque… (ah tiens, la lecture de ce blog contenait un virus hautement contagieux 😀 )
    Merci mille fois à Marje pour le travail colossal que représente ce document, merci pour cet enthousiasme et merci à Caroline de donner cette place !

    Répondre
  34. cian a dit…

    Merci mille fois à vous deux, Marje et Caroline!! A la fois, instit de cylce 3 et maman de 2 loulous de 5 et 11 ans, je craque parfois sur des livres que je n’achète pas de peur qu’ils ne leur plaisent pas, alors la sélection « pour les grandes », c’est une véritable piqure de déculpabilisation!! par ailleurs, j’adhère à fond à la liste globale!Quant aux Bd, ma collègue et moi (oui, nous ne sommes que 2…) en achetons entre 40 et 50 chauqe année pour la bibliothèque de l’école avec les sous de Noël….
    Et à ma grande joie ma fille lit avec émotions son premier manga (« Chi »… adorable), car chez nous, pas de « mauvaise littérature »!!!

    Répondre
  35. marje a dit…

    Merci à toutes AnneduSud, La Mouty, Cathinou, Edith, Marmotte, Tan et Béatrice. J’ai aussi remarqué la différence du nombre de commentaires entre les deux derniers billets, j’avoue que je suis surtout ennuyée pour Caro (surtout sur un billet du vendredi !), c’est un peu short comme audience. J’essaie de positiver et de me dire que vos commentaires étaient vraiment encourageants et je m’accroche à ce sentiment. J’ai déjà réfléchi à la création d’un blog mais je sais que certains blogs, très pertinents, sont déjà en ligne : http://lsj.hautetfort.com/, http://www.soupedelespace.fr/leblog/, http://trollire.bm-grenoble.fr/. Je n’ai pas de plus-value par rapport à ces blogs … Ce qui m’étonne, c’est que l’édition jeunesse est une section de l’édition qui se porte bien et qu’un livre sur 4 vendu est un livre jeunesse. Je remarque aussi que les grands quotidiens et les hebdos culturels font rarement une place à la littérature jeunesse : parfois Télérama propose une petite critique en fin de pages Livres ! Que vais je devenir ? En conclusion, je me dis que peu de commentaires me permet remercier chacune (je sais on se rassure comme on peut !)

    Répondre
  36. Vanes a dit…

    bonsoir, nous devons avoir des gouts en commun car la bibliotheque (tresssss chargée ) de mes enfants contient pas mal de ces petits trésors, et je vais me faire un plaisir de piocher dans ceux là pour les prochains achats 🙂 !
    Merci pour ce billet !
    et bon WE Pascal a toutes et tous !

    Répondre
  37. Clau a dit…

    Hier j’ai téléchargé le pdf mais je viens juste de prendre le temps de le lire et waouh ! merci beaucoup Marje c’est passionnant et très utile.

    Répondre
  38. Geneviève a dit…

    Je réagis comme toi… Avec tout ce travail, en voyant cette passion, c’est un peu dommage. En même temps, c’est l’habitude. Les gens, même s’ils s’en défendent, considèrent toujours un peu la littérature destinée aux plus jeunes comme de la « sous littérature ».
    On en a déjà parlé ici je crois, je ne sais plus si je vous avais donné le lien vers la « lettre ouverte » d’Alain Serres, directeur des Éditions RUE DU MONDE… A lire absolument !

    Répondre
  39. Caroline a dit…

    hey, je pense que comparaison n’est pas raison, comme on dit, entre un billet « concours » et un billet « livres ». l’audience ne se mesure pas aux nombres de commentaires, vous seriez surprise si vous voyiez les statistiques de mon blog, de constater que ce ne sont pas les billets « concours » qui font le plus de pages vues. surtout, je pense avoir montré depuis six ans que je ne raisonnais pas en terme d’audience, je suis évidemment contente quand certains billets font un carton, mais je préfère toujours 30 commentaires hyper enthousiastes que 500 qui ne font que postuler pour un bijou. sachant qu’en plus, même pour les bijoux, j’ai trouvé que tout le monde jouait le jeu, donnait un avis sur la collection, y allait de son anecdote.

    Je ne suis pas de celles qui considèrent qu’on doit absolument commenter pour montrer son appréciation, je sais que parmi les lecteurs de ce blog il en est qui lisent depuis le début sans participer, parce qu’ils n’osent pas, n’ont pas le temps, n’ont pas grand chose à ajouter. Ils ne sont pas pour autant des moitiés de lecteurs. Bien évidemment, avec le « noyau » des commentatrices (et quelques commentateurs), une relation s’est tissée, plus forte peut-être, parce qu’on finit par se connaitre. Mais encore une fois, que certains billets suscitent plus de comms que d’autres, je m’en bats l’oeil. Si je voulais faire du comm, je parlerais politique/allaitement/avortement/féminisme tous les jours ou je posterais des looks. le truc c’est que justement, j’ai envie de faire de tout, des trucs plus confidentiels peut-être comme les critiques de livres, d’autres plus superficiels comme des billets mode, de la polémique, du billet à intention comique, etc.

    Bref, je comprends que vous soyez étonnées et agacées pour certaines par cette différence entre shlomit ofir et la chronique de marje. mais ça n’est que la partie émergée de l’iceberg, le nombre de comms. Qui sait si grâce à cette chronique, quelques personnes reviendront sur ce blog alors que le billet « concours » les aurait découragées ? Surtout, si quelques enfants dans les jours à venir, s’endorment sur l’un des livres conseillés par marje, pour moi l’objectif est atteint, je ne cherche rien d’autre.

    Ce blog me rapporte un peu de sous, mais c’est peanuts par rapport à ce que me rapportent mes activités professionnelles. Et c’est bien grâce à ça que je me fiche comme d’une guigne de ne pas faire le jackpot de coms tous les jours. Et puis pour équilibrer, dans les semaines à venir, il y aura du superficiel :-).

    Répondre
  40. Caroline a dit…

    bref, tout ça pour dire, marje, ne te fais pas des noeuds au cerveau, ta chronique est géniale et elle a et aura toujours sa place ici. Après, bien sûr, l’idée d’un blog est à mon avis tout à fait pertinente aussi, et cesse de penser à ta « valeur ajoutée », crois-tu vraiment que chaque blog en a une ? ta valeur ajoutée elle est évidente, si tu veux mon avis 🙂

    Répondre
  41. marje a dit…

    Merci Caro ! Cette chronique est très importante pour moi et je suis soulagée que tu répondes cash sur le nombre de commentaires : c’est vrai que j’étais un peu gênée dans les angles. Maintenant c’est clair et je me sens mieux. Comme tu le dis si bien, je croise les doigts pour que mes coups de coeur se retrouvent lovés dans des mains d’enfants et de grands. Pour l’instant, je me sens bien chez toi et la chronique suivante est presque prête ! Certains titres sont encore en test près des lits de mes enfants …Je peux vous dire que je suis tombée sur des trésors. Aujourd’hui j’ai croisé une jeune fille avec une plume d’oreille et j’ai pensé à Lou. J’ai mis du vernis OPI et j’ai pensé à toi ! Et je me demande si tes enfants s’associent pour trouver les oeufs de Pâques comme les Miens et pourquoi El Churros ne me tire jamais ! Des ondes de remerciements encore et toujours !

    Répondre
  42. romarine a dit…

    Merci Marje et Caroline.
    Comme dit Caroline j’ai été découragée par la chronique sur les bijoux et j’ai passé beaucoup plus de temps sur celle des livres. Hier, la première visite de mes petits-enfants arrivant en vacances a été pour la médiathèque et je m’en suis réjouie, d’autant plus que ce matin nous ne les avons pas entendus… Cette liste va donc m’être très utile pour mes prochains cadeaux.

    Répondre
  43. Pauline a dit…

    J’viens faire un petit tour ici, des fois que Caroline aurait fait un billet de Pâques (on ne sait jamais)(non)(tant pis).

    Les commentaires, c’est compliqué. Quand on commente (ici ou ailleurs) … :
    Parfois, on a peur de dire une connerie (et surement, parfois on en dit). Donc, souvent, on dit rien.

    Parfois (souvent) , on trouve le billet très intéressant, mais à part dire : c’est très intéressant, ou merci de partager / j’ai bien rigolé, comme les 50 premières qui ont dit pareil et bien mieux, on ne sait pas trop. Du coup on se dit que ça fait cheap (et on dit rien, donc).

    Parfois, on a vraiment envie de dire un truc, et on le dit (et parfois y a Caroline qui commente notre commentaire ou répond, et là on se dit youhouuu) (bon parfois aussi elle dit « je ne suis pas d’accord », mais c’est pas grave)(du coup on se remet en question, ça mange pas de pain)

    Parfois, on pourrait dire « preum’s », mais bon, on se lasse vite (en plus parfois le temps qu’on dise « preum’s, y en a une autre qui dit « preums » aussi, du coup on aurait l’air con) (et puis surtout j’espère toujours – secrètement – un jour se marier avec Boulet – le dessinateur -, qui déteste les « Preum’s sur son blog, alors des fois qu’il passerait par là… ).

    Parfois ça nous fait penser à une blague que racontait notre Tonton, mais outre le fait que personnellement on avait mis dix ans à comprendre, d’un coup, on est plus absolument sûre que la blague de Tonton ferait rigoler tout le monde. Du coup on s’abstient (pardon Tonton).

    Parfois aussi on est comme un habitué dans un café qui écouterait les conversations des autres invités, mais sans avoir envie d’intervenir (sauf quand on intervient, du coup).

    Sur ce post, par exemple, j’ai failli dire que je trouvais ça chouette que ce blog ait ses invitées habituées… et que ça avait l’air super intéressant et qu’on sentait l’amour des livres et des enfants derrière.

    Mais comme j’ai pas d’enfant, pas de bouquins pour môme à acheter, et que je devais vaguement être dans un jour d’angoisse du « cheap » / « un com de plus pour dire pareil que les 20 premières », que je n’avais pas lu les bouquins pour donner mon avis, que je n’en n’avais pas à recommander … du coup, j’avais l’impression d’avoir rien à dire de plus qui serait une « valeur ajoutée », justement, alors j’ai rien dit…

    Mais je n’arrive pas à savoir si c’est bien de s’abstenir dans ces cas là, ou bien si justement c’est des foutaises, cette valeur ajoutée, que ce soit pour les blogs ou les commentaires, parce que peut-être, juste un petit signe, une minute de prise pour qu’il y ait un écho, c’est justement ça qui compte, montrer à l’autre qu’il est entendu.

    Répondre
  44. marje a dit…

    Merci bcp Pauline pour ce message qui explique très bien ce que je ressens sur certains blogs que je lis depuis très longtemps mais sur lesquels je ne commente jamais ou presque. Sur le blog de Caro, je suis plus à l’aise et je commente très souvent mais j’ai mis un bail avant de me lancer. A de nombreuses reprises, j’ai eu le mm cheminement intellectuel que toi et je n’ai pas de réponse mais je suis contente que tu es commentée du coup : ça fait avancer mon schmill ! Merci aussi à Romarine et biz à tes PetitsLoups vive les vacances.

    Répondre
  45. Caroline a dit…

    Pauline, juste te dire que ce commentaire a été lu, entendu, approuvé. Et que si je suis vraiment une branleuse de la réponse aux commentaires, je les lis tous, systématiquement. Mais que je ne tiens jamais rigueur à qui que ce soit de ne pas laisser un mot. mais que je suis évidemment hyper touchée, surtout quand c’est un mot comme celui-ci…

    Répondre
  46. DOMINIQUE a dit…

    Pardon Marje, j’ai bien lu ta chronique passionnée, passionnante et si intelligente. Simplement, je suis « hors sujet » : pas d’enfants, pas de gosses autour de moi, alors pas grand chose à dire… cependant je voulais te remercier pour le temps que représente ce travail.
    Donc, que le concours bijoux le remporte sur les coms te concernant c’est normal et prouve, comme le dit Caro, qu’il y a beaucoup de lecteurs non commentateurs, mais, bon, quand il y a de jolies choses à gagner ils se lancent, ce qui est normal et humain !
    Crois-moi, je pense que tes préconisations ont été téléchargées beaucoup plus que les commentaires ne le laissent croire.

    Répondre
  47. Pauline a dit…

    Rhooo, une branleuse … :-). Je trouvais que tu réponds plutôt pas mal au contraire dans l’ensemble, que ce soit dans les coms ou dans le billet suivant – après, c’est un peu le même problème que « quoi dire en commentant », il n’y a pas non plus forcément matière à répondre individuellement à chacun(e), quand bien même tu aurais le temps (pi ça ferait beaucoup de réponses à faire, et même nous on finirait par s’y perdre hein).
    En tous cas on te « sent » et te sait très présente dans la lecture de nos réactions, même quand tu ne dis rien, tout comme, je te le confirme, on ne sent pas du tout, au contraire de chez certains bloggueurs le coté : « heyyy, surtout, hésite pas à laisser des com ^^ » ou  » ben alors, ça vous plait pas mon dernier billet, j’ai eu que 10 coms » (véridique !)
    Sur ce, Joyeuses Pâques – et peut-être bonnes Cloches 🙂

    Répondre
  48. Alice RAOUX a dit…

    Bonsoir Caro

    Très fidèle lectrice depuis looooooooogntemps, je n’ai jamais pris le temps de commenter, et là ce n’est juste pas possible de me taire : merci, merci, merci Marje pour ce boulot énorme. Merci pour la passion que tu transmets…

    Je lis depuis toute petite, tous les jours (toutes les nuits), ma fille a droit à son album tous les soirs depuis ses 4 mois (oui oui oui). Depuis ses 12 mois, elle affirme très nettement ses préférences, c’est incroyable. J’ai enseigné en maternelle et maintenant je suis maîtresse enfantine (l’équivalent en Suisse), et la plupart des titres que tu proposes me sont familiers ! Je vais donc m’empresser de consulter les autres…

    Aucune référence à Mourlevat ? Tu n’aimes pas ?

    En tout cas, un immense merci à Caro et toi !

    Répondre
  49. marje a dit…

    Alice, merci pour ton commentaire. C’est vrai que j’ai un peu de mal avec l’écriture de Mourlevat, j’ai essayé pas mal de roman et je trouve son écriture rude, l’enchaînement du récit me semble chaotique … J’ai bien aimé : La rivière à l’envers mais les autres Terrienne, L’enfant Océan, le chagrin du roi mort, le combat d’hiver : j’ai lu mais je n’ai pas ressenti de plaisir. Cet avis est vraiment perso et je ne juge pas de la qualité de ses ouvrages. Félicitations à ta fille, elle a raison, il faut d’affirmer dans la vie ! Mon dernier fils a 18 mois et il a un caractère bien trempé aussi …

    Répondre
  50. Sév. a dit…

    Merci Marje pour ce cadeau si précieux que tu nous fais!
    Je viens de passer 1 énorme commande grâce à toi et mes filles (3 et 6ans) vont être ravies! Je suis super contente car pas toujours facile de choisir devant 1 rayon pas toujours très agréable et correspondant à nos attentes…
    Suis étonnée que tu nous aies pas encore parlé des petites poules?
    1000 merci à toi pour cette super liste qui est déjà toute froissée et merci Caro

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>