Il suffira d’un cygne

DSC_0394

Ce week-end, pour la première fois depuis longtemps, je me suis
autorisé une pause. Pas de papier en suspens, pas de cerveau parasité
par ce que je n’ai pas terminé, ce que je devrais anticiper. Ça peut
paraitre anodin, mais depuis deux ans je compte sur les doigts d’une
main les moments où ça m’est arrivé. Et la vérité, c’est que cela m’a
fait un bien fou. Pas certaine que cela se représente d’ici un bail,
mais ce qui est pris n’est plus à prendre. Je crois que c’est ce concert
samedi, aussi, comme s’il m’avait permis de réellement déconnecter, de
me souvenir que l’inspiration ne peut venir que de là, que de mes
pensées qui s’évadent. Et puis ce soleil, trop froid, mais bien là,
cette promesse de jours plus longs contre une heure de sommeil en moins.

Pour fêter ce printemps timide, nous avons étrenné avec Rose le
nouveau tram qui nous emmène désormais en 12 minutes au bois de
Vincennes. Parfois, le bonheur se résume à du pain rassis jeté dans le
bec d’un cygne crâneur. Rajoutez à cela un thé à la menthe au Châlet des
Iles, partagé avec frère et amis et le compte est bon.

Peut-être que tout ceci avait d’autant plus de saveur parce
qu’auparavant, au gré de mes pérégrinations, j’avais atterri – thanks
Deedee – sur ce blog terrible, « The battle we didn’t choose », où Angelo
conte en photos le cancer qui a emporté sa femme Jen après des années de combat.
D’aucuns seront choqués par la dimension très crue des clichés, d’autres
s’interrogeront sur le pourquoi. Personnellement je n’y ai vu que de
l’amour et probablement un geste militant. Montrer la maladie ne se fait
pas, ça n’est pas joli la maladie. Pourtant, la maladie c’est encore la vie.

Mon amie Julie, alors que je rédigeais un article sur les personnes
âgés en psychothérapie, m’avait dit ces mots magnifiques: « Tant qu’une
phrase n’est pas finie, le dernier mot peut en changer le sens. Il en
est de même pour la vie ». Je ne saurais dire pourquoi mais j’y trouve
énormément de réconfort. Jusqu’à la dernière seconde, on est là. Hier,
j’avais cette sensation d’être là.

DSC_0282
DSC_0283
DSC_0295
DSC_0301
DSC_0308
DSC_0328
DSC_0335
DSC_0355
DSC_0358
DSC_0362
DSC_0365
DSC_0369
DSC_0370
DSC_0372
DSC_0378
DSC_0386
DSC_0395
DSC_0403
DSC_0406
DSC_0410
DSC_0415
DSC_0418
DSC_0432
DSC_0434

146 comments sur “Il suffira d’un cygne”

  1. stéphanie a dit…

    Magnifiques photos qui donnent l’impression de vacances.
    Rose est une jolie petite fille qui change au fil des mois
    Bonne semaine pleine d’inspiration
    Stéphanie de Corrèze

    Répondre
  2. Valérie de Rennes a dit…

    Les prémices du Printemps… C’est bien joli tout ça !
    (et : haaaan !!! J’ai aperçu sur quelques secondes d’extrait ton visage et entendu ta voix dans le documentaire de France 2 ce soir à 22h35 !!!) je vais enregistrer !!! (c’est trop tardif pour la marmotte que je suis…)

    Répondre
  3. SmouikSmouik a dit…

    je like les yeux coquins de Rose qui te regardent te pencher sur elle. Merci de partager ces instantanés de bonheur…
    Pour ce qui est de se prendre un moment pour soi, c’est ce qu’on a le plus de mal à faire et pourtant, c’est essentiel de se ressourcer pour mieux s’occuper des autres. Bonne journée !

    Répondre
  4. Caroline a dit…

    valérie de haute savoie, ce n’est pas ce que j’ai écrit ? Mince, ma phraseme semblait pourtant claire, je vais la changer ! Parce que oui, c’est le cancer qui a vaincu, assurément.

    Répondre
  5. Maggie a dit…

    Une pause pour la première fois depuis longtemps ? Hum… expliquez-moi votre conception du mot pause. Une pause en Guadeloupe, quand même… une autre en Italie… les riches et les autres ne vivent vraiment pas pareil. Ça prête à sourire, ne vous méprenez pas, je ne vous agresse pas. Non, je souris.

    Répondre
  6. DOMINIQUE a dit…

    Je détestais les cygnes à peu près autant que les dauphins. On nous a tartinés tellement là-dessus, cygnes en napperon, en tapisserie, en lampes, dauphins idem…
    Et puis on a découvert un endroit avec une horde de cygnes, de mouettes, de canards, de sternes, etc. Un beau bazar caquetant. Voir des cygnes voler en escadrille, c’est magique.
    J’attends de trouver un endroit avec une horde de dauphins pour me réconcilier avec eux.

    Répondre
  7. Corinne (Couleur Café) a dit…

    Billet plein de tendresse ! C’est drôle mais j’ai moi aussi cette sensation de plénitude et de sérénité pendant ce weekend, et quand je lis les articles de blog du jour, je vois que beaucoup l’ont eu, le fait de se permettre une vraie pause, de ne penser qu’au moment présent et du bonheur finalement à portée de main …

    Répondre
  8. anne a dit…

    Caroline, si ça t’intéresse pour ton article, je travaille en percussions corporelles avec des patients très âgés en psychiatrie.
    Très bonne journée à toi !

    Répondre
  9. reine a dit…

    Tu rentre par Porte Dorée , tu longes à gauche , tu dis bonjour aux cygnes et aux canards (et aux amoureux sur les barques , si tu veux aussi) et juste avant le petit pont, tu prends le petit chemin à droite….

    Répondre
  10. Caroline a dit…

    Maggie, je me suis sans doute mal exprimée, je parlais du week-end. du fait que mises à part les périodes de vacances – je sais, je suis vraiment une aristocrate, je prends des vacances parfois – il est rarissime que je ne travaille pas le we. D’ailleurs en vacances aussi, je travaille toujours un peu, je ne m’en plains pas, notez le bien. Je suis néanmoins bien contente de vous avoir fait sourire, même si c’est un peu à mes dépens. Quant à ma supposée richesse, elle est toute relative (mais je préfère vous laisser fantasmer sur le sujet).

    Répondre
  11. Caroline a dit…

    merci Reine, j’allais me lancer dans une explication bien longue et tordue qui aurait sûrement rajouté du temps à la promenade !

    au sujet du châlet des îles, si l’endroit est vraiment super – canapés en plein air, très lounge/guinguette – ils ne se font vraiment pas chier sur les prix (bon moi ça va vu que je suis pétée de thunes mais je préfère prévenir).

    Répondre
  12. frederique-etc a dit…

    Des belles images printanières dont on a bien besoin.
    Curieuse que je suis, j’ai cliqué sur le lien, et d’un coup, c’est très sombre… En effet, on sent beaucoup d’amour mais c’est terriblement difficile de ne pas se sentir voyeur.

    Répondre
  13. Caroline a dit…

    anne, j’aurais adoré votre témoignage masi l’article est écrit depuis quelques semaines déjà. Ceci étant dit je garde ça à l’esprit pour un autre sujet ! merci !

    Répondre
  14. Pastelle a dit…

    Des petits moments de bonheur tout simple, à engranger pour l’éternité… J’adore la photo à la pâquerette.
    Et les photos de la bataille sont émouvantes aussi.

    Répondre
  15. reine a dit…

    Le parc de Vincennes , c’est à 100 mètres de chez moi..alors autant vous dire que j’adore les canards et les cygnes du lac(les cygnes, je les trouve beaux mais ils ont un air un peu bêta, non?…)
    Et le Tram parisien , oh!! Caroline , il a changé ma vie (MERCI LA RATP!!!)…je ne connais plus l’enfer du changement à République à 8h30 et à 18h30….qui me donnait parfois envie d’en finir en me jetant sur les voies….parce que bonjour l’agressivité et les odeurs dès le matin…c’était carrément la lutte pour la survie dans les couloirs et sur les quais…..
    Bonne semaine écourtée à toutes et à tous.

    Répondre
  16. la girafe a dit…

    J’ai fait le même choix que toi ce week-end… Quel bonheur de laisser un peu le boulot derrière soi ! Même si mes piles de copies me narguent, là, oui, là, sur le meuble… Et que j’entends déjà la voix de mes gnous « M’dame, vous avez corrigé nos rédac ? »
    Jolies photos, surtout la première. J’adore le contraste entre le bonnet de Rose et l’arrière-plan clair…
    Bonne journée !

    Répondre
  17. Caroline a dit…

    oui aussi :-) (sur ce coup là j’affirme haut et fort que non, je ne me suis pas trompée !). il y en a un à Boulogne et un à Vincennes, si je ne m’abuse. par contre je ne sais pas s’ils appartiennent à la même compagnie.

    Répondre
  18. CourbesGenereuses a dit…

    j’adore la foto où Rose fait un regard un peu coquinou ♥ elle est adorable !!!

    mon challenge est plutot ajd et demain : je suis encore en we prolongé (je fais le pont, vive le 4/5e du mercredi ;-)), et je vais essayer de ne pas regarder mes mails pro !!!!… pas gagné …

    moi aussi je t’ai aperçue ds la bande annonce pr la 2e partie de soiree ce soir sur france 2 (j’ai poussé un cri : « oooooooh c’est Caroooooo !! »), d’ailleurs je vais de suite programmer l’enregistrement !!!

    big bisous de la lyonnaise maintenant bordelaise :)

    Répondre
  19. Suzie a dit…

    Alors après recherche sur internet, oui, il y en a deux ! Mais moi, comme je vis de l’autre côté de Paris, je ne connaissais que celui de Boulogne… Bon, bah, il faudra qu’on aille aussi de temps à autres à Vincennes pour découvrir…

    Répondre
  20. Alexandrine a dit…

    Cela fait longtemps que je souhaite te dire que ce matin de où je me suis réveillé à l’aube à l hôpital avant de descendre en chirurgie pour que soit enlevée cette tumeur et par la même occasion, le sein qui la portait. ; ce matin-là, alors qu’il était trop tôt pour appeler des proches, c’est vers ton blog que je me suis spontanément tournée pour trouver une présence familière. Ton billet était là et c’était une voix amie, rassurante, un petit bout de la maison dans l’iPad. Merci.
    Je pense très fort à celles qui, comme Jen, sont parties malgré une lutte acharnée, à toutes celles qui se battent et à ceux qui les accompagnent dont on ne dira jamais assez à quel point ils sont importants.
    Au cours de ce combat que j’ai eu la chance de gagner et dont je ne sais si il sera le dernier, chaque parole, chaque geste m’a aidée. Le pire étant toujours le silence, même le mieux intentionné.
    Tes photos sont très belles.

    Répondre
  21. marykos a dit…

    Cela n’a rien à voir avec votre post,mais pouvez-vous me dire pourquoi,certains jours je peux accéder sans soucis aux commentaires et pourquoi très souvent,c’est impossible ? Cela m’énerve car lire les commentaires m’amuse autant que vous lire vous.Bonne journée.

    Répondre
  22. Maryne a dit…

    Très chouettes photos ! Celle où tu te penches sur Rose pour lui faire un bisou m’a émue… peut-être parce que je vis à l’étranger et que pour la première fois j’ai passé Pâques sans ma maman, je ne sais pas.

    Dans un autre registre, la tartelette aux fraises me fait vraiment envie dès le matin !

    Répondre
  23. Caroline a dit…

    Alexandrine, c’est peut-être le commentaitre qui me touche le plus depuis que j’ai ouvert mon blog. Parce que si j’ai réussi à être ça un jour pour quelqu’un, même involontairement, si ce blog a été un petit refuge, quelque chose te rattachant à la vie et surtout te réconfortant avant un moment aussi difficile, alors ça vaut le coup. Merci infiniment et surtout, je te souhaite qu’il n’y ait pas d’autre manche à livrer. Take care.

    Béalacigale, take care too, j’ai cru comprendre que.

    Répondre
  24. Chag a dit…

    Hey ho, la bourgeoise. Quand t’auras fini de craner sur tes jours fériés à rallonge, tu pourras peut être te sortir les doigts pour mériter ta rente. Non mais.

    Répondre
  25. Caroline a dit…

    oh, maryne, je t’envoie un gros baiser, ça ne remplacera pas celui de ta maman mais quand même :-) comme quoi on peut être en erasmus et avoir besoin de sa maman à Paques (c’est rassurant je crois). Quant à la tarte aux fraises, une tuerie. Une pate sablée façon cheesecake, de la crème brulée dessus et enfin des fraises et framboises. Franchement délicieux.

    Répondre
  26. Eva au Chocolat a dit…

    Très très jolies photos, beaucoup de tendresse…

    J’ai regardé le blog que tu nous fais découvrier, et le facebook de ce garçon. Je lutte contre les larmes depuis 20 minutes… C’est si… touchant. Tant d’amour…

    Répondre
  27. Cathy du Gard a dit…

    J’ai le même bonnet et moi aussi on m’a appelée le lutin ! Elle te l’a piqué la coquine :) …et ce n’est que le début … Bisous du sud (un peu mouillés ce matin)

    Répondre
  28. Caroline a dit…

    hélas je ne peux vous donner aucune réponse là dessus mais en revanche la migration de mon blog approche (je sais, c’est plus long que prévu mais c’est un énorme boulot). Et à ce moment là il n’y aura plus de problème de la sorte.

    Répondre
  29. Niña a dit…

    Vous ne savez manifestement pas ce que c’est d’occuper un boulot où on n’a jamais fini. Quitter le bureau (ou autre) le vendredi soir et ne plus y penser jusqu’au lundi, c’est un luxe que certains ne peuvent pas se permettre. Pour reprendre vos mots, les freelance et les autres ne vivent vraiment pas pareil (et il y a d’autres professions pour qui c’est le cas).

    Répondre
  30. caro d'ardèche a dit…

    Ce matin je suis très émue par les photos d’Angelo. Tout au long de la maladie de ma mère je l’ai prise en photo mais ne les ai jamais montré de peur de choqué, de heurté ceux qui l’aimaient. C’était comme un dialogue entre nous deux, c’est d’ailleurs la seule fois qu’elle s’est laissé photographier. J’ai toujours ces clichés parce qu’effectivement c’est encore la vie.
    Merci de m’avoir fait découvrir ce couple et leur histoire.

    Répondre
  31. Caroline a dit…

    voilà, je crois qu’on a tous nos contraintes, nos aléas et aussi nos avantages. Après, je n’ai aucune difficulté à reconnaitre que je fais partie néanmoins des privilégiés, je ne vais pas à la mine tous les jours. Mais est-ce qu’on doit s’en excuser, je ne crois pas…

    Répondre
  32. Lenaïg a dit…

    J’ai découvert le site « My wife’s fight with breast cancer » via Madmoizelle, il y a quelques jours. Les photos sont émouvantes, éprouvantes, intimes sans être voyeuristes.
    Comme beaucoup, j’ai pleuré. Sangloté. On a tous été touchés, de plus ou moins près, par le cancer… Ca fait malheureusement partie de nos vies, à différents degrés. Le message qu’envoie cet homme via son histoire avec sa femme est un message qu’on porte tous en nous mais qu’on a tendance à mettre au second plan.

    Très jolies photos :) Les week-ends en famille me manquent, mais avec un papa qui travaille en 3/8 et une petite soeur en études à Paris, les moments en famille se font plus rares…Et donc encore plus précieux.

    Répondre
  33. berengere a dit…

    j’aime baucoup tes photos et le recit de ce we ! Rose grandit et cette photo où tu te penches sur elle est tres belle (elle porte tres bien le beanies this is my it)! et le churros reussit l’exploit de te prendre en photo sans que tu sois dans le flou !!!
    bonne journee

    Répondre
  34. Floroma a dit…

    Je ne dirai qu’une chose … quand il s’agit de sa fille, le Churros ne fait pas de photo floue !! (à moins que ce ne soit pas lui l’auteur ?!).
    Quoiqu’il en soit elles sont vraiment douces et pleines d’amour ces images.
    Bonne journée.

    Répondre
  35. Caroline a dit…

    Ah et quant au documentaire de ce soir, j’ai finalement pu le voir. S’agissant du message qu’il promettait d’envoyer, je l’ai trouvé très conforme à ce qui m’en avait été dit. Après, je ne suis pas convaincue d’apporter grand chose, j’imagine que c’est toujours comme ça quand on passe des heures à parler face à une caméra, ce ne sont pas forcément les propos qu’on pensait qui sont repris. Et surtout, je crois qu’en réalité, je n’aime pas ça, incarner « l’ex-grosse » qui a réussi à perdre ses kilos. Parce que je ne suis pas certaine que ce soit vrai ad vitam et que je ne veux pas me résumer à ça. Bref, c’est la première et la dernière fois que j’accepte une proposition comme celle ci, mais en soi le docu est tout de même le premier que je vois qui prend un positionnement résolument anti-régimes. Mais le côté un peu « vis-ma-vie » du traitement peut ne pas plaire à tout le monde.

    Répondre
  36. Luna a dit…

    Très jolies photos et jolis moments. Merci de nous les faire partager.
    Week end de paques frileux mais ensoleillé et j’aurais aimé pouvoir lâcher prise comme tu l’as fait.Mais je n’ai pas pu alors que les conditions ont été réunies.L’egoisme de certains et mon incapacité à leur pardonner cet égoisme n’a pas permis de transformer ces trois jours en havre de douceur comme je l’espérais. Et je ne cliquerai pas sur le lien pour aller voir le blog que tu as indiqué. Mon cancer (certes bénin et guéri) est à la fois loin mais trop beaucoup trop proche et lachement je n’aime pas me souvenir de ces moments là. Mais tout comme Alexandrine ton blog faisait partie de ces moments à l ‘hôpital pendant lesquels on se sent relié à notre quotidien habituel. C’était réconfortant, comme un thé chaud pris au coin du feu.
    Je vous embrasse et belle journée ensoleillée !

    Répondre
  37. reine a dit…

    « Déchirées nos guenilles de vauriens
    Les fers à nos chevilles loin bien loin
    Tu ris mais sois tranquille un matin
    J’aurai tout ce qui brille dans mes mains »

    ça y est …j’ai Jean-Jacques dans la tête jusqu’à ce soir…..

    Répondre
  38. Caroline a dit…

    reine, c’est l’une des chansons de JJG que je continue d’aimer (j’ai été très très fan à l’adolescence). Les paroles sont très belles, je trouve (mais je l’ai aussi dans la tête, c’est malin)

    Répondre
  39. Tite_bulle a dit…

    « Tant qu’une phrase n’est pas finie, le dernier mot peut en changer le sens. Il en est de même pour la vie »

    C’est exactement ce que je ressens alors que je vis les dernières heures (ou les derniers jours) de fusion avec ce bébé qui aura mis 9 mois à se construire.
    Ce bébé qui est aujourd’hui dans une position qui nous pousse franchement vers la césarienne alors que, la sage-femme que je suis, rêvait de tout autre chose.
    Et pourtant je suis incroyablement zen, pcq justement je sais que rien n’est encore écrit, et que tout ce qu’il reste à écrire est plein de promesses.

    Merci pour tes mots

    Répondre
  40. Maryne a dit…

    Oh merci, c’est gentil :) Au final, c’est vrai que même si Erasmus c’est une très belle aventure, ce n’est pas toujours facile de se dire qu’on loupe des moments avec ceux qu’on aime. Je crois aussi que c’est rassurant que ma maman me manque un peu, comme c’est rassurant que je lui manque aussi.

    Sinon, mon seul regret, c’est que les pâtisseries en Allemagne ne sont pas aussi bonnes que celles à la française… Il manque le petit truc qui fait que.

    Répondre
  41. Nathalie a dit…

    Ton amie Julie a des mots très justes sur la vie : je les partage.

    Sinon, que ces photos sont belles ! Cela aurait pu être n’importe quel animal devant vous et rien n’aurait été changé. J’y vois tellement de bonheur photographié… Cela me rappelle nombre de sorties familiales où nous revenons à chaque fois heureux d’avoir tous fait un break au même moment. Mention spéciale au cliché où ta très jolie Rose t’envoie un regard complice.
    Nathalie

    PS. Une chaleureuse pensée pour Alexandrine que je ne connais pas, mais dont le message me marque particulièrement ce matin, en arrivant sur ton blog.

    Répondre
  42. Caroline a dit…

    pour avoir vécu la déception de la césarienne pour Rose (pour les grands aussi mais jumeaux obligent il n’y avait pas de discussion possible, les 2 étant en siège), je comprends que ça ne soit pas conforme au rêve d’accouchement que tu avais. Mais tu vas vite te rendre compte que finalement ça n’a quasiment aucune importance, tout le reste est à venir, et de toutes façons ça ne sera jamais conforme à ce que tu avais imaginé ;-) (et c’est ça qui est bien :-)

    Répondre
  43. manoudanslaforet a dit…

    le scooter Hello Kitty !!! trop drôle était garé en bas de chez ma mère ce dimanche où je suis allé déjeuné chez elle…on aurait pu se croiser peut être l’a t’ on fait d’ailleurs!!!! Joli et doux billet!

    Répondre
  44. Tite_bulle a dit…

    Je crois que je l’aime encore + de bouleverser toutes mes certitudes ;)
    Petit bébé surprise qui nous a donné des ailes, qui nous pousse le papa et moi à faire les choses.
    Et puis il me fait ce beau cadeau de me prévenir longtemps à l’avance que notre projet de base ne sera sans doute pas possible. Donc pas d’amertume, juste l’ouverture des possibles puisqu’il ne fait que nous surprendre depuis sa première heure de vie au creux de moi.

    Et si césarienne et bien tant pis, il sera dans nos bras, le reste est sans importance comme tu dis :)

    Répondre
  45. Caroline a dit…

    je te préviens, tite-bulle, ces bébés qui décident de tout, à commencer par s’annoncer alors qu’on ne les avait même pas encore imaginés (mais désirés, oh oui), sont de ceux qui ne font de toutes façons que ce qu’ils veulent dans la vie… :-)

    Répondre
  46. Caledonie75 a dit…

    Terrible ce blog photo, de cet homme amoureux qui raconte l’ultime combat de sa femme… Et en même temps je l’envie un peu. Le processus s’est fait lentement mais la perte n’a pas été trop soudaine. C’est tellement important d’avoir le temps de dire adieu à une personne que l’on aime…
    Mon beau-frère est en ce moment même réduit à l’état de légume sur un lit d’hopital, suite à un accident il y a 1 semaine. Les médecins statuent aujourd’hui sur son cas et vont décider s’ils arrêtent la réanimation, ce qui fortement probable. Il aurait eu 41 ans le 8 mai prochain. Il laissera 3 petites filles… Putain d’année 2013 !

    Répondre
  47. Clemence a dit…

    Pour avoir perdue ma mère d un cancer ces photos résonnent en moi de manière particulière mais une chose m a marquée c est le choix de les avoir fait en noir et blanc. Ça renvoie une profondeur énorme mais en même temps une sorte de gravite. Cette maladie est grave bien sur mais ce sont les couleurs qui rendent la vie plus belle… L auteur a sans doute fait ça pour témoigner de la gravité de la maladie ou peut être que tu ceci a était instinctif et non réfléchi mais je me demandais juste ce que ça aurait donne en couleur. Merci pour cette belle découverte, je vous suis depuis peu et c est un plaisir de vous lire

    Répondre
  48. DOMINIQUE a dit…

    Ton week-end « libre » me fait penser à tous ces week-ends gâchés parce que, gosse, je n’avais pas fait mes devoirs le vendredi, et glandé ensuite jusqu’au dimanche soir. Ils avaient un goût de culpabilité.
    Alors, quand j’avais bossé le vendredi soir, oui là je pouvais glander sereine, il n’y avait pas ce petit fil de pensée qui assombrissait tout.

    Caro d’Ardèche : je te rejoins pour les photos de ta mère. C’est de l’ordre de l’intime. J’avoue qu’exposer la souffrance et la maladie d’un être aimé me semble incongru. Cependant n’étant pas « image » mais plutôt « écrit », je suis mal placée pour juger.

    Contente de voir Rose en entier.

    Répondre
  49. Bellechuchu a dit…

    Je crois que ma photo préférée est aussi celle où tu te penches sur Rose et où elle a ce regard de coquine.

    J’ai ouvert le lien dans un autre onglet en lisant ton article puis j’ai lu les commentaires, … du coup je ne suis pas sure de pouvoir tout de suite aller jeter un coup d’oeil à ce site… Mes 2 grands-pères ont perdu aussi leur combat…

    Répondre
  50. Bellechuchu a dit…

    Et pour l’un d’eux que j’ai connu d’avantage, il s’est passé si peu de temps entre l’annonce de la maladie et sa « conclusion », avec en plus des quiproquos familiaux sur la fête de Noël que nous n’avons pas pu passer ensemble finalement, j’ai depuis un goût amer dans la bouche, un terrible sentiment d’injustice…

    Répondre
  51. Armelle a dit…

    Des photos très apaisantes et très vivifiantes aussi… J’ai fait un peu la même chose avec mes filles de 31 et 28 ans… Mais elles n’ont pas jeté de pain aux cygnes. Malgré tout ce fut une belle journée de printemps.

    Répondre
  52. Marie a dit…

    Je n’habite pas loin du lac et j’y viens souvent me vider la tête par une balade et les jours de motivation extrême, un footing. Depuis peu, il y a des paons crâneurs en plus des cygnes :)

    Répondre
  53. SmouikSmouik a dit…

    @DOMINIQUE : han, mais comment peut-on ne pas aimer les dauphins ?? d’ailleurs, ayant promis une de mes filles d’aller nager un jour avec eux, si quelqu’une a déjà testé, suis preneuse d’infos…
    Quant à « comment pleurer en regardant des photos ? », il suffit de suivre le lien donné par Caroline. Ouch, je crois que j’ai rarement vu un montage aussi puissant qui dit tout dans un silence écrasant.
    merci aussi pour ce partage.

    Répondre
  54. Elosyia a dit…

    J’ai vu le lien vers « The Battle We Didn’t Choose » par Navie sur Facebook. J’ai trouvé ces photos émouvantes et j’ai pensé que même dans la maladie, la vie est là.
    Belles photos que toi et de la (petite, mais plus tant que ça) jolie Rose. Cette photo ou tu l’embrasse et son petit sourire, ça me réchauffe.
    Ça fait du bien de déconnecter, c’est une vraie
    Belle journée !

    Répondre
  55. DOMINIQUE a dit…

    @ Smouik : mais je ne déteste pas les dauphins, simplement ça me gave d’en voir en lampe, en cendrier, en bijoux, en pantoufles, que sais-je.
    Dans les années 60 c’était la même chose avec les cygnes.

    Mais depuis que j’ai découvert ces cygnes sauvages (ils vivent dans une réserve naturelle) j’ai changé d’avis sur eux. Ils me gavent moins.

    Donc, un jour j’espère voir des dauphins autrement qu’en lampe, bijou, pantoufles, etc.

    Répondre
  56. sterenn a dit…

    très jolies photos!nous,ce week-end,c’était jardinage :on a acheté une maison et par endroitsil y a + d’1m d’épaisseur de lierre !(payes-ta jungle !)

    Répondre
  57. Cécile a dit…

    @ DOMINIQUE, je comprends ce que tu peux ressentir par rapport à l’idée des photos.
    Pourtant, j’ai photographié mon père pendant les 4 mois d’hospitalisation qui ont précédé sa mort, il avait eu un AVC massif et les yeux perpétuellement perdus dans le vague, dans le flou de ses pensées confuses, mais c’est vrai que tant qu’il était en vie, je tenais à « prendre » ces moments-là …
    Aujourd’hui, quand les photos défilent en mode veille sur mon ordi, je détourne parfois le regard, et parfois je « veux » les voir …
    Je ne sais pas si ça m’a fait du bien sur le moment de prendre ces photos, je sais que je ne savais pas faire autrement.

    Répondre
  58. SmouikSmouik a dit…

    je comprends mieux, et sur les niaiseries « dauphins », je te rejoins à 100%. Je t’écris cela sous l’œil narquois du petit dauphin offert par l’une de mes filles de retour de colo… elle était tellement heureuse de me l’offrir que je le trouverais presque joli ! ;-)

    Répondre
  59. DOMINIQUE a dit…

    @ Cécile : mais je te comprends aussi. Chacun face à la mort réagit selon sa personnalité profonde. Comment te dire. Lors de la promo « d’amour » de Haenecke, je ne pouvais pas regarder les photos de Jean-Louis Trintignant. Exactement mon père lors de ses derniers mois. Insupportable. J’ai besoin de faire le vide, et de me souvenir d’un autre père que celui des derniers jours. Mais chacun a son propre chemin.

    @ Smouik : toute ma sympathie pour le dauphin sur ton bureau. Les enfants nous forcent à subir des épreuves quelquefois difficiles. Si ce n’est insurmontables. Garde-le précieusement et ressors-le quand elle aura 20 ans. Devant son fiancé, bien sûr.
    Mais je me souviens d’un dauphin, paix à son âme, offert par mon neveu, qui est tombé du buffet. Rhaa ces chats.

    Répondre
  60. Cécile a dit…

    @SmouikSmouik : aussi dingue que ça puisse paraître, moi je n’aime pas les dauphins … enfin, pour être plus précise, ils me me terrifient, tout comme les autres animaux marins de « grand format », orque, baleine etc … ça ne s’explique pas, mais rien ne me terroriserait plus que de nager avec des dauphins !
    @DOMINIQUE : je ne les aime pas plus en dentelle, broderies et autres niaiseries, sauf bien sur … si un de mes enfants m’en offrait un … ce que, connnaissant ma phobie, je suppose, ils n’auraient pas le mauvais goût de faire. Quoique …

    Répondre
  61. SmouikSmouik a dit…

    Dans ma question ‘comment peut-on…’, il ne fallait voir qu’une façon de parler (d’écrire plutôt…). Je comprends très bien que l’on puisse ne pas aimer, que l’on puisse être effrayé. Mon amour perso des dauphins vient de mes nombreux séjours en bateau (à voile), en haute mer il nous est arrivé souvent d’être escortés par des dauphins, ils sont joueurs, espiègles et ça se sent.
    A vrai dire, il n’y a pas beaucoup d’animaux que je n’aime pas, et ceux-là, c’est aussi parce que j’en ai peur (les serpents par exemple).

    Répondre
  62. Sibylle a dit…

    Merci de nous rappeler que la vie, elle est là, tant que nous y sommes, et que nous oublions parfois, souvent, le côté éphémère de tout ça…. et que la vraie richesse n’est pas dans le porte monnaie (je reste fascinée que tu puisses inspirer des fantasmes à ce sujet, disons que c’est juste que, enfin on s’en fout quoi !!!) mais bien dans le moment présent…

    Répondre
  63. pomponette-13 a dit…

    Les photos avec ta fille sont magnifiques, vous rayonnez d’amour l’une pour l’autre et je trouve que c’est un spectacle très beau.

    Je pense qu’une pause de temps, pour se ressourcer, c’est essentiel =) Et je suis ravie que cela t’es permis de te retrouver.

    La phrase de ton amie, je me la garde dans un coin de ma tête . Pour ne pas oublier qu’il faut garder espoir, que rien n’est fini.

    Merci pour ce beau billet

    Répondre
  64. Marie a dit…

    Parenthése futile mais aprés l’avoir croisé régulierement sur votre blog: Caroline, votre sac, c’est quoi ? Je cherche le même… ;-)

    Répondre
  65. fmior03 a dit…

    Bonjour Caro

    C’est fou, je suis tombée par hasard sur le blog d’Angelo il y a… quelques heures. C’est dur mais il y a tellement d’amour.
    Petite pensée pour Marion, grande soeur d’un de mes filleuls, dont la leucémie vient de se réveiller, après 7 ans. La famille repart en guerre, on se serre les coudes. Une bataille après l’autre. Cela remet les choses à leur place.
    Alors un grand merci aussi pour ces douces bulles de printemps… encore frisquet!

    Répondre
  66. ingrid a dit…

    merci pour tes doux mots et les magnifiques photos que tu as prises !!! bon..je ne cliquerai pas sur le lien du blog d’Angelo..car tout cela me touche toujours « trop »..j’ai du mal à prendre de la distance et après j’ai le moral dans les chaussettes ! déjà que là avec le temps et la grisaille le moral n’est pas au top..alors ! je préfère faire l’autruche sur ce coup là !! ;-)..tellement d’ailleurs qu’hier pour me reconforter et parce que j’aime ça…j’ai fait une recette de briche russe au Nutella que j’ai trouvé sur un blog..une vraie tuerie !!!

    en parlant de sucrerie – brioche – régime…(je fais le lien de transition..:-)…)

    j’ai prévu d’enregistrer le reportage ce soir sur France 2 et de le visionner demain,…pendant que ma poupette sera à l’école…(pour rattraper le jour supplémentaire de la Toussaint…elle n’est pas ravie du tout !!)…j’ai hâte de le voir !!!

    Répondre
  67. reine a dit…

    C’est dingue, je suis allée immédiatement sur le net voir à quoi ressemblait un brioche russe au Nutella et maintenant je salive devant les images….n’importe quoi….

    Répondre
  68. Tan a dit…

    La série de photos mère/fille est vraiment superbe, il s’en dégage tant d’amour !
    Rose a finalement laissé tomber le tutu au quotidien ? ;-)

    J’avais vu le lien il y a quelques jours, poignant, prenant, peut-être dérangeant, chacun peut le voir différemment…

    Répondre
  69. Marje a dit…

    Un billet et des commentaires très émouvants aujourd’hui … C’est vrai j’ai les larmes aux yeux depuis le commentaire d’Alexandrine. Toutes mes pensées vers elle et son combat ce soir. J’ai réussi à dompter mon enregistreur pour l’émission de France 2. Tes photos sont magnifiques comme toujours (les tiennes pas celles du Churros) …

    Répondre
  70. Marie a dit…

    J’ai hésité avant de cliquer sur ton lien… Peur de souffrir de ces images…
    J’ai accompagné ma maman pendant les 3 ans qu’ont duré son cancer. Chaque malade est différent. Pourtant le protocole médical est toujours le même (malgré son inefficacité, mais ceci est un autre débat…) avec ses effets secondaires et ses souffrances….
    Mais ce qu’on retrouve chez tous c’est le sourire… Quand on marche au bord du précipice sans filet, on peut enfin se concentrer sur les choses importantes… On ne choisit jamais le combat contre la cancer. Mais on peut le vivre en se cabrant, ou en acceptant. (la maladie, la mort) et quand on accepte alors on peut grandir. Voir au-delà du bout de son nez… Ma mère m’a dit un jour, alors qu’elle était en fin de vie dans un hôpital sinistre: « elle est pas belle, la vie? » parce qu’elle entendait un merle chanter par la fenêtre…

    Ces photos sont magnifiques dès que l’on dépasse la peur… Merci

    Répondre
  71. Gavroche a dit…

    De dos, ta fille m’a évoquée le petit Gavroche, ou la liberté. Ce bonnet rouge et ce manteau bleu roi, presque un bonnet phrygien ; ça m’a rappelé que chacun peut faire sa petite révolution pour gagner sa liberté ; j’aime !

    Répondre
  72. dorothée a dit…

    J’ai lu la phrase de ton amie en fin d’après midi et mon cerveau est resté bloqué dessus…
    Parce que j’ai l’impression que la phrase est pensée avant ce dernier mot, non?
    et que la vie parfois ne vaut pas le fait d’aller jusqu’au bout.

    Belle phrase en tout cas qui fait cogiter…

    Répondre
  73. Margot a dit…

    Je suis bouleversée par ces photos (pas celles de Rose bien entendu). Tu nous fais toujours découvrir des blogs magnifiques (mais souvent en lien avec la maladie, notamment celui de MDA!).
    Merci

    Répondre
  74. charlotte a dit…

    J’ai moi même du mal à me déconnecter, et quand on y arrive qu’est ce que ça fait du bien!
    Qu’elles sont belles ces photos! Et c’est si rare, de vous voir ensemble toi et Rose. J’adore!!!!

    Répondre
  75. reine a dit…

    Moi aussi je l’ai repérée la bombasse blonde, à la voix douce :))) …(Caroline, je ne sais pas pourquoi ta voix me surprend toujours…)

    Répondre
  76. Caroline a dit…

    reine, oui moi je les trouve hyper touchantes. dans l’épisode n°2 on me voit un peu plus, j’ai rencontré sandra. sinon, tu es mignonne chag, mais je suis tout de même assez affreuse avec ce casque sur les oreilles et ce zéro make up with peau qui luit (il faisait 50°). bon, c’est pas grave, à priori le sujet n’était pas trop ma beauté naturelle, mais tant mieux !!!

    Répondre
  77. reine a dit…

    ouais , moi aussi je suis d’accord avec la dame à la télé , c’est à cause de mon chéri hyper gourmand , que je mange trop….
    AHHHHHHH !!!!ils commencent à parler de « bouger son corps », je sens que je vais décrocher….

    Répondre
  78. Chag a dit…

    rhoooo, de suite, le négativisme de masse. C’est rigolo de te voir ailleurs qu’en photo. J’aimerais bien être aussi affreuse que toi, quand j’aurais 29 ans, tiens.
    Et je kiffe Ingrid. Hannn v’la le Dr Z !

    Répondre
  79. reine a dit…

    ça c’est bien vrai….j’ai longtemps habité aux USA et toutes les portions sont énormes….au début , on laisse la moitié ,après 1 an , on finit sa part …et après 5 ans , on pèse 10 kilos de plus !!!!

    Répondre
  80. reine a dit…

    Sans dec’ , si j’avais fait la thérapie avec Z, j’aurais eu du mal à ne pas rire bêtement dès qu’il se serait adressé à moi….ma réaction très adulte quand je suis troublée….
    Merde , je parle seule là, non???

    Répondre
  81. Shakti a dit…

    Bah moi, je suis déçue ! Pas par toi ou le reportage, plutôt sympa, mais je suis déçue de ne pas te voir plus. En fait, je crois que je m’attendais à un reportage ou tu parles de ton expérience.
    Pis là, il est minuit 15, je ne peux pas enregistrer et si je ne vais pas me coucher, demain va être rude. Tant pis, je tenterai le replay pour voir si tu apparais plus ensuite.
    A tout à l’heure…

    Répondre
  82. reine a dit…

    Mais je suis con,ou quoi, j’ai envie de pleurer en écoutant Sandra, qui veut protéger sa soeur ….
    Caroline, t’étais vraiment convaincante, j’ai eu aussi envie de chialer …..bon j’arrête , là ,oh!!!

    Répondre
  83. Krystel de Bretagne a dit…

    Je t’ai vu sur la 2. Tu es belle Caroline. Tu respires la santé, la tranquillité, le bonheur. Tu m’as donnée envie de te ressembler. Ta petite robe noire… Miam, miam c’est le Churros qui doit bien l’aimer:-)

    Répondre
  84. ingrid a dit…

    Bon ba moi j’ai craqué et je n’ai pas attendu demain !!! Pour l’instant je trouve le reportage pasmal fait ! J’ai aimé te voir caroline!!! J’ai l’impression de te connaître c’est bizarre !!!;-)

    Répondre
  85. SabineKinouk a dit…

    Han j’ai raté Zermati et sa barbe de 3 jours zut! Mais je t’ai vu Caro!! Grrr ;)Sérieusement tu expliquais bien l’importance de l’estime de soi… Le reportage, môf…. très beau visuellement, ouah et on progresse dans le discours mais le PNNS n’était pas loin, « il faut manger moins gras moins sucré » etc je ne sais pas si ça va produire des déclics chez les téléspectateurs qui étaient ciblés. Qu’est-ce que vous en pensez? Suis un peu déçue par ce que j’ai vu mais je n’ai pas tout vu. A suivre! Bonne nuit!

    Répondre
  86. Geneviève a dit…

    Pour d’autres raisons (une autre personne, une autre maladie) je crois beaucoup en l’acceptation… ce qui ne veut pas dire la résignation. Accepter, c’est prendre la bonne mesure et mieux cerner les solutions (comment je fais, en m’aidant comment, en m’appuyant sur qui ?).

    A part ça, je viens de regarder l’émission sur la 2 et j’ai trouvé les 2 « chapitres » très intéressants, très bien ficelés, très clairs.
    Ca fait drôle de te voir Caroline et j’ai trouvé les « personnages » suivis très touchants.

    Répondre
  87. Aline a dit…

    Billet et commentaires très émouvants. J’ai regardé le documentaire, c’était chouette de vous voir, mais surtout de vous entendre, on a pas l’habitude…

    Répondre
  88. Mariposa a dit…

    J’ai beaucoup aimé l’Infrarouge en général et ton intervention en particulier. Bon, pour quelqu’un qui te lit régulièrement depuis quelques temps, pas de grande surprise ! Mais ça fait plaisir tout de même de te voir et de t’entendre quand la plupart du temps on ne fait que te lire !
    Et super aussi qu’enfin il y ait un documentaire qui s’affirme anti-régime et dit la vérité aux gens en matière de poids.
    Et c’est vrai qu’il est carrément sexe Dr. Z !

    Répondre
  89. Moon78 a dit…

    ça y est j’ai JJGoldman dans la tete, merci ;-)
    tes photos m’ont ému, beaucoup, celles ou tu te penches sur ta puce, ce soleil qui perce doucement…juste un moment, tranquille, au bord de l’eau.j’aime les plaisirs simples!

    Pour ce qui est de « the battle we didn’t choose »..c’est en suivant le lien d' »alors voila » que je l’ai vu il y a quelques jours …et je ne sais pas quoi penser, je me sens émue, un peu voyeur, admirative, triste, en colère…bref, comme tu dis, c’est compliqué

    Bonne journée

    Répondre
  90. lollipop a dit…

    ce blog me met les larmes aux yeux, parce que sur une tombe du père Lachaise sont écrites les années 1973 et 2013 cote à cote, parce que ma si chère amie, parce que c’est injuste de mourir si jeune, parce qu’elle me manque, parce que oui la maladie c’est encore la vie et non ce blog ne me choque pas ! c’est juste beau !

    Répondre
  91. Nathou a dit…

    Il y a quelques jours, je suis tombée sur ton article.
    Je reviens pour poster et pour la première fois.

    J’ai perdu, il y a moins de 3 semaines, mon petit garçon agé de 4 ans.
    Tout comme Jennifer, mon Raphaël a voulu partir à la maison, après 15 mois de combat.
    « The battle we didn’t choose » montre en photo exactement la même bataille. Les mêmes images resteront dans mon coeur.

    Même s’ils me mettent les larmes aux yeux, ses clichés sont réels, beaux et juste remplis d’amour. J’en ai certains moi-même qui s’en raprochent.
    Pour ceux qui ont vécu cette saloperie, ces photos reflètent l’intrusion de cette perfide.
    Le regard des autres changent. Raphaël au physique d’ange a été rejeté par certains (adultes) au plus fort de la bataille de sa maladie…
    Il faut aussi être franc et ne pas cacher ce détails.

    J’ai deux blogs sur la bataille de mon crapaud.
    Si tu veux me lire…

    Répondre
  92. Caroline a dit…

    nathou, que te dire… j’accompagne depuis un an l’une de mes plus proches dans le deuil de son enfant et je touche du doigt à quel point quand on n’est pas la maman ou le papa, on ne sait rien de la douleur. On peut juste la deviner, et déjà ça, c’est insupportable. Alors voilà, on ne se connait pas et mes mots ne pourront rien, mais je te serre virtuellement et je pense à ton Raphaël, à toi, à ta famille. Je te souhaite de trouver la façon de continuer vaillamment, de ressentir à nouveau le bonheur, même furtivement. Merci de ton mot et oui, bien sûr, je lirai tes blogs, mais tu ne les as pas mis en lien.

    Répondre
  93. Bellechuchu a dit…

    Nathou, … pff 4 ans dont 15 mois de combat… comme le dit Caroline « quand on est pas la maman ou le papa, on ne sait rien de la douleur. On peut juste la deviner… »
    Je n’imagine pas ce qu’est la perte d’un enfant. Mais je sais ce qu’est la perte d’un être cher, très cher, par cette maladie.
    Courage, j’espère que les mots que tu poses sur tes blogs t’ont aidée, t’aident à vivre ce vide un peu « mieux » (je suis désolée, je ne trouve pas de mot plus correct).

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *