Au secours, les réacs reviennent (et ils sont nombreux)

Hello hello. Je m’étais dit que je ne publierais pas aujourd’hui par manque de temps mais on ne se refait pas, je suis tellement énervée qu’il faut que quelqu’un prenne (ça sera vous). C’est quoi qui me fait monter dans les tours ?

Ce pseudo scandale alimenté par deux ou trois maires de droite réac autour de la campagne de prévention du sida. Avec comme élément de langage savamment distillé j’imagine par la frange la plus conservatrice des Républicains, « je dis quoi à ma fille/fils de six ans quand elle voit ça ? »

ça étant… ça:

sida

Vous aurez noté l’affreuse pornographie répandue par ces affiches, n’est-ce pas. Ouh là là, mon dieu, mais les POSITIONS !!!

Tellement pire que tous ces seins et culs artificiellement rebondis dont on nous abreuve à longueur d’abribus pour nous vendre soutiens-gorge/parfums/rasoirs/bagnoles.

Mais revenons à la question de ces pères de familles complètement traumatisés: « je lui dis quoi à ma fille ? »

Peut-être, pour commencer, que la connerie n’est pas nécessairement héréditaire, qu’elle a certes des chances d’être un jour aussi homophobe que son père mais que si ça se trouve elle croisera sur son chemin des gens plus ouverts qui l’aideront à se faire ses propres opinions. Peut-être aussi, que l’homosexualité ne « s’attrape » pas, ce qui est contagieux c’est le sida, c’est bien pour cela qu’on en parle. Mais que si d’aventure elle s’avérait elle-même homosexuelle, et bien ça ne serait pas grave, parce que son papa l’aimera toujours, quelles que soient ses amours.

Plus sérieusement, que répondre à un enfant qui se pose des questions sur ces affiches ? Je ne suis pas psy mais je serais tentée de dire… la vérité. Avec les mots qu’il est capable d’entendre à son âge. Les mêmes mots que l’on choisit justement quand il est confronté à d’autres images, souvent bien plus suggestives. Voici en tous cas ce que j’ai dit à ma fille de 8 ans, qui n’est pas spécialement au fait je crois de comment « ça » se passe vraiment (ou sans doute que si, mais comme elle ne m’a jamais, justement, posé clairement la question, je la laisse faire son chemin) (je précise qu’en réalité elle ne m’a pas demandé quoi que ce soit sur ces affiches avant qu’on en parle devant elle, pour s’indigner de ce pseudo débat moyen-âgeux) (CQFD)

« Et bien vois-tu, il existe des maladies qui se transmettent quand on fait l’amour. Les personnes homosexuelles (oui elle sait ce que c’est mais si elle n’avait pas su, j’aurais sans doute précisé, « les garçons qui aiment des garçons ») (ou les filles qui aiment les filles mais dans ce cas précis, on parle des hommes) ont encore plus de risques d’attraper cette maladie qui s’appelle le Sida. Alors on les prévient de faire attention, de se protéger. »

Vous me direz, « et elle ne demande pas comment ils vont se protéger, et comment précisément la maladie se transmet » ? Non. Parce qu’elle n’est pas prête à entendre la réponse, j’imagine, de la même façon encore une fois qu’elle ne va pas loin dans ses investigations sur la sexualité en général. Si elle le faisait, je crois que je ne botterais pas en touche, à 8 ans on est en âge je pense d’entendre des mots comme « pénis », « vagin », « anus ». Mais comme mon speech lui a suffi, on en est resté là. Ah non, elle a ajouté: « mais c’est quoi qui les dérange les gens qui n’aiment pas ces affiches, alors ? ». « Qu’on montre deux garçons qui s’aiment, ma chérie ». Elle en est restée comme deux ronds de flan.

Bref, encore une fois je ne suis ni psy ni pédagogue, mais je suis convaincue qu’aucun enfant ne sera traumatisé par ces affiches. Parce que ceux qui savent lire et qui ont donc plus de six ans, poseront peut-être des questions auxquelles il est possible, à leur âge, d’apporter des réponses. Et que les plus jeunes, qui ne savent pas lire, ne vont voir que des hommes qui ont l’air de bien s’aimer. Il y a fort à parier qu’avant d’être foutus en l’air par cette propagande d’odieux invertis, leurs petits cerveaux auront déjà été bien abimés par toutes les sollicitations homophobes, racistes, sexistes, violentes et j’en passe qui pullulent autour d’eux.

Ne nous voilons pas la face, nos chérubins sont simplement instrumentalisés par cette clique. Une clique qui ne supporte pas l’idée que papa n’aille pas forcément dans maman. Une clique qui ne supporte pas l’idée qu’on « montre » des gays. Une clique qui gagne du terrain jour après jour en ce moment et qui, si Fillon, leur nouveau héros, gagne la présidentielle, aura une marge de manoeuvre des plus aisées. Bien sûr, « à titre personnel », Fion (pardon) n’est pas pour l’avortement. Mais ça n’est qu’à titre personnel (mais il le dit). Bien sûr, il ne supprimera pas la loi pour le mariage pour tous. Mais il fera en sorte que les mariés gays ne puissent plus adopter (donc en fait il créera un mariage pour de faux) (comme dirait Coluche, on nait tous égaux, mais certains plus que d’autres).

Bref, si on n’y prend pas garde, les vieilles idées dépassées, les femmes à la maison, les hommes au charbon, seront à nouveau bientôt vantées par les plus hautes sphères de l’Etat. Sans compter qu’à voir les deux derniers candidats de la primaire de droite jouer à « qui qu’a la plus catho », va falloir aussi sans doute montrer patte blanche de ce côté là aussi. Mais quelles belles perspectives n’est-ce pas ? Alors tant que c’est encore possible (avant que la police des moeurs ne soit instituée donc), je le redis:

– Je ne crois en aucun dieu, j’ai depuis longtemps renié la foi catholique qu’on a tenté de m’inculquer petite.

– Je suis pour le mariage gay, je le soutiens et reste convaincue que c’est la meilleure chose qu’Hollande ait faite.

– Je suis pour l’avortement, pour la contraception et pour les campagnes de prévention du Sida dans lesquelles on explique aux hommes concernés qu’il faut mettre une capote sur leur verge avant de l’introduire dans l’anus de leur partenaire ou que ce dernier la prenne dans sa bouche.

Voilà.

292 comments sur “Au secours, les réacs reviennent (et ils sont nombreux)”

  1. paris a dit…

    Ah oui donc. Je ne suis pas la seule à être particulièrement énervée.
    Le retour du religieux est la chose la plus étonnante en ce début de XXIème siècle. C’est totalement flippant.

    Répondre
    • Noemie a dit…

      Le religieux est un prétexte à l’intolérance mais pas forcément sa véritable cause. La preuve, aux Etats-Unis, de nombreuses églises et synagogues militent pour les droits LGBT.

      Répondre
  2. Shakti a dit…

    ha ben, PAS MIEUX !
    Ce qui me fait bondir, c’est tous ces gens qui, soi-disant, défendent les enfants de la décadence, sont capables de dire devant ces mêmes enfants que les parents homos, c’est mal. Ce sont-ils déjà demandés ce que ça pouvait faire à un enfant avec 2 papas ou 2 mamans d’entendre que ses parents (et donc lui par construction) ne sont pas « normaux ».
    Et puis, je m’interroge grandement. Vaut-il mieux 2 parents de même sexe, stables, solides, qui s’entendent bien ? ou avoir des parents hétéros dont un abandonne le navire en se contrefichant de se qu’il (ou elle) laisse derrière ?
    Tout ceci est quand même d’une grande hypocrisie.
    Bref, et oui à l’avortement, aux amours libres (tant que consenties), etc
    Bonne journée

    Répondre
  3. kinou a dit…

    Parfait.
    Je ne m’étais jamais intéressée à Fillon avant cette primaire, et ma foi (ah ah jeu de mot involontaire), ce que j’en lis depuis quelques jours me donne le frisson.
    Bonne journée à toutes.

    Répondre
  4. DOMINIQUE a dit…

    Une remarque lue ce matin « mouais, ces gens préfèrent que leur gosse chope le sida ».
    On en parle, des suicides d’adolescents qui se découvrent homosexuels ?

    Répondre
  5. Nina a dit…

    L’ Espagne, si catho, a marié les gays avant nous; ces mêmes gays vont aux USA être père et sont fous de joie de l’annoncer. Les espagnoles donnent leurs ovules. Et, nous, que nous arrive-t-il ?

    Répondre
    • SoL a dit…

      Et l’actuelle ministre de la défense a eu son fils par insémination alors qu’elle était célibataire sans que ça ne défrise personne ni dans le pays ni dans son partí de droite…

      Répondre
      • Shakti a dit…

        J’ai eu cette chance, dans ma vie, d’habiter dans d’autres pays que la France.
        Et même (et surtout) si tout n’est pas rose ailleurs, loin de là, il y a longtemps que pour ces sujets-là, la France est un pays vieux, gouverné par des vieux – même jeunes – avec des idées de vieux !
        (ya qu’à voir Fillon, 62 ans, et plus rétro que ne l’étaient mes grands-parents qui seraient plus que centenaires !)
        Dans ces domaines-là, comme dans bien d’autres, quand on n’avance pas, on recule (sans mauvaise blague…), et franchement, ça fait peur.

        Répondre
  6. cathclaire a dit…

    Merci pour ce billet dont je partage les idées à 100% !!
    Il va falloir que nous les modérés et ouverts d’esprit nous fassions plus entendre que ces réacs.
    J’ai bien peur que cela soit trop tard.

    Répondre
  7. Desperate Teacher a dit…

    Je suis effondrée de ce qu’il se passe en ce moment un peu partout, et notamment chez nous, mais pas que. Ça me donne envie de pleurer de rage. Il est hallucinant que tu aies besoin d’écrire ce genre de texte (même si c »est nécessaire).

    Répondre
  8. Patricia a dit…

    @kinou je voudrais rebondir sur ton jeu de mot involontaire. Je suis croyante (catholique ? je ne sais plus trop), mais ma foi, qui est irrationnelle et dont j’accepte très bien qu’on puisse se moquer, me pousse à considérer que la liberté de chacun est au-dessus de tout. Et plus encore que de l’accepter, j’aime l’idée que des gens de tous sexes, masculin, féminin, transgenre, puissent s’aimer, avoir des enfants et les rendre heureux. Et même lorsqu’il ne s’agit que de désir, j’aime l’idée qu’ils puissent baiser tranquilles… J’aime l’idée qu’on puisse ne faire un enfant que quand on le veut vraiment et qu’on est prêt à l’accueillir. J’aime l’idée de regarder les gens avec bienveillance, quels qu’ils soient, sans jugement préconçu, et surtout sans chercher à savoir ce qui se passe dans leur petite culotte. C’est encore une des seules libertés qui nous restent, celle de faire l’amour avec qui on veut…

    Répondre
      • Anne de Toulon a dit…

        Assimiler tous les cathos à des intolérants adeptes de la manif pour tous est aussi réducteur que d’assimiler tous les prêtres à des pédophiles ou tous les musulmans à des terroristes. Je suis chrétienne et convaincue que le message du Christ n’était certainement pas de rejeter quelqu’un à cause de sa sexualité. C’était même le contraire, vu qu’il a quand même fait des petites bouffes avec tous ceux qui étaient justement rejetés par la société de l’époque : prostituées, collecteurs d’impôts, etc. Ceux là même qui se revendiquent des évangiles feraient bien de les relire avant de se choquer de ce genre d’affiches et de proclamer haut et fort des idées détestables. Le pire étant que ce sont eux qu’on entend et pas la majorité des catholiques qui, non seulement se contrefoutent de ce que chacun peut faire de sa sexualité, mais militent pour que chacun ait les mêmes droits. Cet été, j’étais au mariage de ma cousine avec sa femme, j’apprends là qu’elles ont fait les démarches pour avoir un enfant, mais qu’elles doivent aller à l’étranger pour ça. Apprendre que, si ça se trouve, l’une d’entre elles ne sera jamais considérée à 100% comme un des deux parents de l’enfant, ça me dégoûte. Mais ça me fait mal aussi quand je vois que tous ceux qui s’indignent à juste titre de la réaction de ces maires homophobes, se sentent aussi obligés de rejeter la religion/la foi comme si ça avait un quelconque rapport… Pour moi, ces gens ne sont pas plus catholiques ou chrétiens que les kamikazes barbus sont musulmans…

        Répondre
        • Caroline a dit…

          ah mais ça n’a rien à voir, mon rejet de la religion catholique est bien antérieur à tout cela ! et je n’ai pas assimilé ces maires aux cathos. j’ai conclu en disant qu’en plus j’en avais assez que le sujet de la religion soit si central dans ces primaires alors qu’on est en pays laïque, je le rappelle. Donc j’en profite dans ce billet pour affirmer haut et fort mon athéisme. Pas comme une insulte aux autres religions, comme un droit que j’exerce tant que cela m’est encore possible.

          Répondre
          • Anne de Toulon a dit…

            Je ne pense pas que vous fassiez l’amalgame vous-mêmes, mais je dis juste qu’il est regrettable d’évoquer systématiquement en même temps (comme je l’entends souvent dans les médias en ce moment) catholicisme et actions de ces maires (qui n’ont, je le répète, rien à voir à mon avis avec la foi catholique, ou alors qui n’ont pas pigé grand chose au message chrétien). Que tout ceci puisse être même envisagé comme une motivation alors qu’on est justement dans un pays laïque, ça me dépasse, et ça me fait mal, à moi qui me revendique croyante autant que vous vous revendiquez athée (ce qui ne nous empêcherait pas d’aller boire un mojito ensemble à l’occasion, enfin en tous cas, moi, j’adorerais ça…). J’ai entendu ce soir sur France Inter (car oui, je suis une sale prof-donc-fonctionnaire-gaucho-bobo-qui-va-acheter-ses-oeufs-au-marché-dans-un-panier-et-qui-écoute-france-inter – 🙂 – un gars qui expliquait qu’en fait, on balance tous ces sujets là sous l’étiquette « valeurs cathos », sans distinguer les différentes formes de catholicismes : une frange conservatrice et qui, quoique grande gueule, est quand même minoritaire, et une ouverte et tolérante qui s’insurge autant que les athées (ou autres) contre les propos des premiers, qu’ils considèrent comme intolérants. Vous revendiquez le droit d’être athée, je revendique le droit d’être catho, gay friendly, et 100% pour le droit des femmes à disposer de leur corps. Et je revendique le droit de le dire, quel que soit le gouvernement à venir. Amen.

    • Sofinet lov Guisane a dit…

      Merci à toi… Tu exprimes avec les mots justes ce que je ressens… Et me voilà rassurée de voir que d’autres que moi ont des pensées incohérentes ou irrationnelles, mais tolérantes !
      Pour moi aussi il n’est pas incompatible d’avoir une certaine forme de foi tout en étant ouverts à la diversité sexuelle… en effet une des rare liberté qui reste à chacun…

      En tout cas cette campagne fait parler et c’est toujours ça de pris. Elle fait parler en famille, aux enfants et interpelle… Au volant ce matin, je me suis arrêtée au niveau d’un abri bus affichant le poster rose. L’image interpelle… je voulais comprendre quel était le message, et j’ai trouvé ça très bien…

      Quant à toi Caro, merci pour cet article, et je souris de tes mots à propos de Rose. Ma 8 ans à moi semble du même moule à ce sujet, ne me demandant pas grand chose, sans doute ne souhaitant pas savoir pour l’instant…
      S’étant faite traiter de pute à l’école lundi !!!!! (oui oui…), j’avais déjà prévu un peu de sémantique ce WE (oh chouette…). Je pense que je vais en profiter pour aborder avec elle les notions de famille et de couple, hors modèle familial qu’elle connait.
      Gros programme !

      Répondre
    • Selki a dit…

      Mille mercis Caro pour ce magnifique texte que je vais m’empresser de partager tellement il est juste et bien dit, merci de t’indigner !

      Patricia, moi aussi je suis croyante mais……. Puis-je utiliser ton texte où tu as tellement bien exprimé exactement ce que je pense et essaie de « transmettre » à tous ceux qui ne comprennent pas comment on peut être « catho » et « valider » tout ce que les cathos réac réprouvent et de m’expliquer que j’ai rien compris ; à mon avis, ils ont juste oublié que l’Amour, la tolérance, la bienveillance étaient le maître mot du message du nouveau testament. (Normalement ils m’assènent à la fin que ma place est en enfer !!!! Je caricature à peine hein ?!!!!!)

      Bonne journée

      Répondre
    • Geneviève a dit…

      Merci Caro pour ce coup de gueule et merci Patricia, je me reconnais dans tes mots aussi…
      Je suis effarée par le racisme ordinaire, le sexisme ordinaire… Des « ismes » largement partagés et que l’on ne dénonce pas assez, pire on ne les voit plus…

      Répondre
    • Fracol a dit…

      Merci Patricia pour ce commentaire. En tant que catho, je me sens bien seule parfois. J’ai l’impression qu’on est peu à penser comme toi. Et merci Caro pour ce fabuleux post. Je n’aurais pas mieux crier ma colère !

      Répondre
    • khaddy a dit…

      je m’uni à votre message Patricia. j’ai moi même la foi, une croyance qui vient d’arabie comme on me le dit souvent, jugée austère et fondamentaliste (ma religion hein pas moi) mais cela ne m’empêche pas de la vivre à mon rythme et surtout d’y laisser les gens faire bon ce qui leur semble de leur vie !!

      Répondre
    • Suzie a dit…

      Merci Patricia. Moi aussi, je suis croyante et catho… mais je suis aussi pour l’amour sous toutes ses formes et pour le mariage pour tous… Je suis catho, mais je vote à gauche… Comme dirait mon père, si Jésus votait, il voterait sûrement de gauche… Bref, il est bon de rappeler que l’on peut être catho et tolérant et bienveillant… (ce qui d’ailleurs pour moi tombe sous le sens… mais bon).

      Répondre
    • Eleanor Rigby a dit…

      Amen 🙂
      Plus sérieusement, merci pour ce commentaire. La montée de l’intolérance à laquelle nous assistons m’insupporte autant qu’elle m’effraie. Et qu’on le fasse au non de la foi est d’une hypocrisie sans nom !!!
      Que je sache, Jésus était un SDF qui se promenait avec 12 autres hommes au travers du désert, dont un (Jean) que les évangiles appellent « celui que Jésus aimait ». Si on ajoute à ça qu’il était plutôt pote avec les prostituées et que son slogan principal était  » aimez-vous les uns les autres », je pense qu’il n’aurait pas été plus copain que ça avec les ahuris de la Manif pour tous.
      Bref, je m’égare. Mais j’ai horreur de tous ces pseudo bien pensants avec lesquels je ne me sens RIEN de commun et qui l’obligent par ailleurs à me justifier du fait qu’on puisse être croyant sans être un con fascisant pour autant.

      Répondre
  9. Daphné a dit…

    Je partage complètement ton avis – et ces affiches me paraissent bien sages. Certaines affiches genre « il a la voiture, il aura la femme », qui me hérissent au plus haut point, semblent par contre passer comme une lettre à la poste pour certains.

    J’ai récemment passé un week-end à Londres avec mon grand. J’avais réservé un airbnb chez Sean et James. Juste après ma réservation, j’ai reçu un gentil petit email de leur part me précisant que la salle de bains était partagée, qu’ils étaient en couple, et qu’ils espéraient que ces deux points ne me gênaient pas. J’étais un peu triste de lire qu’ils se sentaient obligés de le préciser pour être sûrs que cela ne choque pas à notre arrivée.

    Le droit pour tous de s’aimer librement, n’est-ce pas une de nos libertés les plus fondamentales ?

    Répondre
  10. L'Affreuse a dit…

    Je suis totalement d’accord avec ce que tu dis.
    Cependant, ces affiches m’ont fait râler aussi.
    Parce que je trouve qu’on ne dit plus assez que le préservatif est le seul moyen de se protéger du Sida, et qu’on n’insiste plus assez sur le fait que non, on ne vit pas bien en étant malade du Sida, malgré l’amélioration des traitements.
    Et ça me gène que ces affiches semblent présenter le PERP comme une alternative aux préservatifs.
    Mais peut être n’ai-je rien compris à cette campagne…

    Répondre
    • L'Affreuse a dit…

      Mais sinon, je crois que mon fils ne les a même pas vues, ces affiches… sincèrement, les enfants de 8 ans font-ils réellement attention aux affichages dans les abris bus?!

      Répondre
    • Caroline a dit…

      je comprends bien. Mais je pense aussi qu’ils sont obligés de s’adapter au fait que beaucoup n’utilisent pas le préservatif. Je pense qu’il est nécessaire de présenter tout l’arsenal de prévention, même si à titre personnel je ne comprends pas pourquoi le préservatif n’est pas systématiquement utilisé.

      Répondre
      • L'Affreuse a dit…

        Certes, mais beaucoup ne vont pas utiliser le PERP non plus, puisque si j’ai bien suivi, c’est un traitement uniquement sur ordonnance, remboursé intégralement par la Secu et qui ne va donc pas être accessible à tous.
        Bref, je suis d’avis qu’il faut ressortir des campagnes pour le préservatif, comme on en a eu dans notre jeunesse! (s’il est moins utilisé, c’est aussi, peut être parce que le Sida est « banalisé »…)

        Répondre
        • Caroline a dit…

          je me demande aussi si c’est pas par ras-le-bol, que les gens n’utilisent plus de préservatifs. Pour avoir du l’utiliser à certaines périodes de ma vie, c’est chiant la capote. Se dire que c’est pour toujours, que plus jamais sans, c’est sans doute pas facile. je n’essaie pas d’excuser hein, juste de comprendre.

          Répondre
          • L'Affreuse a dit…

            Non, mais c’est évident que c’est chiant…
            Mon côté moralisateur a envie de dire « oui, mais toujours moins que de vivre sous tri-thérapie », mais c’est un peu facile, je le sais bien…

  11. Bonnie a dit…

    Pas mieux. Les gens s’offusquent pour rien, c’est fou!
    Je ne me reconnais pas du tout dans cette partie de la population cul-bénite, bien-pensante et franchement pénible avec ses idées rétrogrades et dangereuses!

    Répondre
  12. Berengere a dit…

    Merci pour ce billet ! Je partage à 100% ce que tu dis
    Mes filles de 8 et 10ans ne comprennent pas non plus pourquoi ces affiches dérangent….
    Ce qui me fait peur c’est que les maires qui veulent faire interdire ce type d’affiche sont très certainement de cette droite qui a gagné dimanche passé
    Merci d’avoir publié ce billet fort utile en ces temps un poil trop conservateurs

    Répondre
  13. Emmanuelle a dit…

    Je suis à 300% d’accord avec toi. On en parlais hier avec mon mec et il a utilisé le nom de Fion (pardon) comme toi – ça doit venir de votre culture science-po de gauche (à vrai dire j’y avais pensé aussi). Mais surtout je lui disais : mais on va se retrouver comme aux USA à choisir entre la peste et le choléra (car je suis presque certaine que le Pen sera au deuxième tour). Mon mec dit donc « nous partions nous exiler au Maroc ». reste à savoir ce que nous faisons des enfants 🙂 bon c’est pas drôle du tout mais on fait ce qu’on peut parce que moi aussi j’ai la trouille.

    Répondre
  14. bal a dit…

    au delà de l’article que je valide à 500%, je suis RAVIE de constater que je ne suis pas la seule à avoir décider que Mr Fion ne méritait vraiment PAS ses » deux ailes » 🙂

    Répondre
  15. Banane a dit…

    La première fois que j’ai vu une de ces affiches, rapidement, j’ai cru que mes yeux m’avaient trompée, tellement je ne m’attendais pas à voir un couple d’hommes affiché dans la rue en plein moment de tendresse.
    Pas choquée, mais surprise, vraiment. C’est dommage.
    Après réalisation j’étais contente, et j’ai pensé à tous ceux que ça allait défriser.
    Je pensais par contre qu’il y avait les mêmes affiches pour les lesbiennes ou pour les hétéros.
    Y’a que des couples d’hommes dans cette campagne? (je sais que les hommes sont les plus touchés par le virus)

    Répondre
      • Banane a dit…

        Ok, merci.
        En tout cas, ciblée ou pas, elle fait du bien parce que même si elle déclenche des réactions qu’on aimerait ne plus voir, elle fait parler et le vrai message peut être véhiculé par la même occasion.

        Répondre
        • Suzanne a dit…

          Mon fils (de 10 ans) m’a demandé pourquoi il n’y avait pas d’affiche pour parler aux femmes aussi. Mais au départ il n’avait rien compris à cette pub.
          À bon entendeur…

          Répondre
    • DoMi (Dorémi) a dit…

      Bonsoir, j’avais posté un commentaire à ce propos tout à l’heure mais il a dû filer dans les spams du site ou dans les limbes de l’Internet. De ce que j’ai lu il s’agit d’une campagne à plusieurs volets, dont le prochain s’adressera plus spécifiquement aux hétéros…
      J’ai aussi lu des commentaires de gens pourtant de gauche qui trouvaient que c’était là de l’argent mal employé, justement parce que ces affiches ciblaient les homosexuels (sans savoir donc qu’il y aurait une suite), alors qu’ils ne représentaient « que » 46% (de mémoire, je suis fâchée avec les chiffres) parmi les personnes atteintes par cette saleté de maladie, ou parce que ça n’a pas de sens de segmenter les publics.
      Les esprits s’échauffent vite sur les rézosociaux, quand parfois il faudrait prendre un minimum de recul…
      Bonne fin de semaine à toustes !

      Répondre
  16. DOMINIQUE a dit…

    Dès qu’il y a un sujet de société qui pose problème, on brandit les enfants. C’est plus simple que de parler de sa propre opinion. Ce n’est pas la petite fille de 6 ans que ça dérange, mais le père. Ce n’est pas le fait qu’il y a une école à 500 mètres d’un foyer d’hébergement de migrants qui dérange les parents, mais le fait qu’il y ait des migrants chez eux.
    C’est à ça qu’on les reconnaît.

    Répondre
  17. Emmanuelle a dit…

    PS et mes gamins il n’en ont pas parlé des affiches. Faut dire que comble de l’horreur nous avons des amis gays (hommes et femmes) qui sont mariés (dear God) et qui viennent souvent à la maison…donc je pense qu’ils ne les ont pas plus regardé que des affiches d’homme et femme ensemble… je vais poser la question quand ils rentrent du we chez leur père tiens.

    Répondre
  18. manoudanslaforet a dit…

    100% pour ton coup de gueule !!! C’est bizarre mais il ne me semble pas avoir eu besoin de répondre à des questions sur l’homosexualité à mes enfants… cela doit leur paraitre normal… Sur le sida oui et sur la façon de se protéger homo ou hétéro!

    Répondre
  19. marieal a dit…

    merci!
    entendu au journal de 20h lundi soir: « on peut enfin dire tout haut que l’on est catho parce qu’on avait honte de nos idées. ».
    alors moi je le dis tout haut depuis lundi: JE SUIS CATHO MAIS JE SUIS POUR LE MARIAGE GAY ET LEUR DONNER LE DROIT D’ADOPTER, POUR LA CONTRACEPTION ET L’AVORTEMENT ET POUR CETTE CAMPAGNE D’AFFICHAGE…

    comme quoi ils savent que ce qu’ils disent n’est pas tout à fait honnête, sinon ils n’auraient pas honte de le dire…la parole puante et décomplexée se libère….

    Répondre
  20. Carolin_e a dit…

    Ah, ça me fait penser que la vraie Ludovine de la Malbaise était dans les studios de France Inter ce matin !
    Sinon, comme d’hab, tu apportes toute l’argumentation nécessaire à cette polémique (qui ne devrait pas en être une) que je partage à 100%.

    Répondre
    • Frédeborêves a dit…

      Ouuiii ! Je me suis fait exactement la même réflexion ! Tout y était …
      Des relents moyenâgeux, conservatistes et bien pensants …
      Affligeant …

      Répondre
      • Cyann a dit…

        Oui, j ai failli avoir 3 accidents tellement elle me mettait la rage … Avec cet argument qui sort tout le temps ; je ne suis pas contre l avortement mais seulement en dernier recours (toute ressemblance avec « je ne suis pas raciste mais je n aime pas les noirs » serait fortuite). Retour vers le moyen âge enclenché.

        Répondre
  21. Cloécita a dit…

    Merci pour ce billet, complètement d’accord avec toi.
    Au-delà du message de prévention, j’ai été émue par ces affiches comme signes et vecteurs de l’acceptation de l’homosexualité dans notre société.
    Quel chemin parcouru pour que le gouvernement diffuse, et aussi largement, une campagne montrant et disant la sexualité entre hommes ! Et puissent de nombreux enfants voir ces images afin qu’elles contribuent à ancrer dans leurs jeunes esprits l’idée que l’homosexualité est une forme d’amour comme les autres.

    Répondre
  22. et de trois a dit…

    Totalement d’accord avec ton coup de gueule. J’adhère à 100% !
    La question de l’homosexualité n’ a jamais été tabou chez nous. Il y a en autour de nous et nos enfants n’ont jamais posé de questions auxquelles nous avons été incapable de répondre.

    Par contre je suis toujours choquée par les affiches de magazines pornographiques sur les trottoirs des buralistes à hauteur d’yeux des enfants qui elles peuvent vraiment gêner le regard des enfants.

    Répondre
      • ES a dit…

        J’allais faire la même remarque: ceux qui font tout une histoire au sujet de ces affiches n’ont bizarrement pas l’air d’avoir remarqué qu’il y a parfois des magazines cent fois plus trash qui sont affichés devant certains buralistes…

        Répondre
  23. Zout a dit…

    Merci pour ton coup de gueule que je vais de ce pas relayer sur FB pour que ceux de mes contacts qui n’ont pas encore saisi sachent ma façon de penser!

    Répondre
  24. Jo Ridée Rieuse a dit…

    Tout à fait d’accord avec ce billet. Si on faisait un test, je pense que les enfants passent devant ces affiches, sans y prêter attention. Comment un enfant de 8 ans peut-il être choqué, Il n’en comprend sans doute pas le sens et ne fait pas la différence avec une autre affiche. Par contre, si ses parents font un classement du ‘bien’ et du ‘mal’, selon leurs convictions religieuses, il y a de fortes chances que cette affiche devienne sulfureuse, avec Satan en filigrane.

    Répondre
  25. olympe a dit…

    ouf…merci !
    joie de te lire et réconfort du partage de convictions
    heureusement que ce rade existe pour adoucir la violence et l’incongruité de ce qui se passe ici aujourd’hui et arriver à se marrer devant ce parterre de peigne culs qui envahissent le paysage
    putain, jamais je n’aurai imaginé élever mes ados dans un monde qui s’enfonce dans un tel obscurantisme
    je flippe mais à te lire, à vous lire toutes, je me dis qu’il y a espoir et qu’il va falloir élever la voix bien vite et bien fort pour faire entendre le son des libertés…

    Répondre
  26. Marilune a dit…

    Et bien tout pareil (sauf qu’on ne m’a pas élevé dans une foi particulière, et comme pour leurs futures relations « qui ne me regardent pas », je laisse aussi mes filles faire leur choix). C’est vrai que la période « décomplexée » actuelle est très flippante. Vigilance, les amis. Vigilance. C’est comme le retour des 39 heures…. A part obliger les mères (ne nous leurrons pas) à se mettre à temps partiel et à raboter leur hypothétique retraite, comment on fera pour les rdv médicaux et autres (je sais que certains n’ont pas de rtt…Je les plains vraiment, à moins qu’ils n’aient pas un pédiatre/ophtalmo/gyneco/kiné/autre qui ne prenne de rdv que sur des heures « de bureau » ou pas d’enfant qui aient des rdv réguliers à l’hôpital, ou pas de parents à emmener chez des spécialistes, ou…. bref). Maman aux fourneaux, c’est bien ça.

    Répondre
  27. Caro a dit…

    Merci pour ce salutaire coup de gueule!

    Dans le rayon enfant / sexualité je partage ton avis qu’il n’est pas utile de devancer les questions des enfants. J’en ai fait l’expérience ce weekend: mon fils de 9 ans a déclaré qu’il avait décidé de devenir homosexuel parce qu’il trouve « qu’embrasser et faire l’amour c’est franchement dégueu ». Bam, ni une ni deux, je lui réponds que c’est parfaitement normal de trouver ça ‘dégueu’ à son age, mais qu’en grandissant il tombera amoureux d’une fille ou d’un garçon et alors il verra les choses différemment.
    J’aurai du en rester là. Mais non. J’ai ajouté (toujours tourner 7 fois sa langue dans sa bouche) que par ailleurs les homos aussi font l’amour.
    ….
    ….
    ….
    Yeux écarquillés, bouche ouverte et la question qu’il n’aurait jamais posée autrement: Mais comment??????
    Un beau moment de solitude 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      ah ah ah c’est pour ça qu’en effet personnellement je ne devance jamais, j’estime que tant qu’ils ne demandent pas c’est qu’ils n’ont pas envie d’avoir ces informations 🙂 mais maintenant qu’il t’a demandé, et bien… Verge, anus, etc quoi 🙂 (j’ai remarqué que plus on utilise des mots « scientifiques » plus l’info est facile à communiquer en fait)

      Répondre
      • Elise L a dit…

        Super post Caro ! Je voulais te faire part du coup de gueule d’un copain gay il n’y a pas longtemps concernant le fait que l’homosexualité masculine est souvent « réduite » à la sodomie. D’après lui (et un autre copain gay présent dans l’assistance), tout comme les couples hétéro, les couples homo ne sont pas tous emballés par la sodomie, et beaucoup de couples homosexuels ont une sexualité qui exclu cette pratique ou l’utilise de façon très très occasionnelle. Du coup, il exprimait son ras-le-bol d’entendre des gens très bienveillants (dont moi, honteuse après coup…) résumer un peu trop rapidement les pratiques sexuelles homo à la sodomie. Il trouve ça un peu grossier en fait, et j’avoue que j’ai compris pourquoi (mais je ne suis pas sûre de bien rendre son argumentaire, là…). En tout cas son point de vue m’a tellement surprise et m’a semblé tellement juste que je te le partage (mais aucune critique vis à vis de ton papier, bien au contraire !).

        Répondre
        • Caroline a dit…

          Je comprends totalement, parce qu’en plus « enculé » est une insulte du langage courant. Alors résumer les relations sexuelles à la sodomie, c’est forcément un peu réducteur et peut être pris par certains pour de l’homophobie. C’est pour ça que j’ai d’ailleurs rajouté une allusion à la fellation. Ceci étant dit, c’est quand même par la sodomie que le VIH se transmet le plus, dans ce cas précis je pense qu’il est important de mettre des mots sur les choses.

          Répondre
          • Dorothee a dit…

            A l’inverse quand en cours d’éducation à la sexualité, les élèves disent « Les pédés c’est degeulasse, c’est dégueu de se faire enc*! » Je rappelle toujours que la sodomie est aussi une pratique courante chez les hétéros! 😉
            (Ce qu’une partie d’entre eux sait pertinemment puisque ça permet de préserver son hymen.)

  28. Alouette a dit…

    Les français sont bien puritains .. si on regarde la campagne Love Life en Suisse (il suffitr de demander à google), les images sont nettement plus parlantes!

    Répondre
  29. Sofy a dit…

    Encore une fois…
    BRAVO et MERCI Caroline !
    Je suis moi aussi particulièrement choquée de l’indignation mal placée exprimée ces jours-ci concernant cette campagne (surtout quand elle se cache derrière la « protection des enfants », comme pour tous les combats d’arrière-garde de ces groupuscules catho-facho).
    Je n’en reviens pas et me demande où vivaient ces gens là dans les années 90… Dans une grotte ? Parce que moi je m’en souviens très bien : j’étais au collège et au lycée et les campagnes de prévention contre le SIDA qui était LE fléau montant étaient autrement plus choquantes et trashs… et PERSONNE n’y trouvait à redire ! Ou en tout cas les quelques qui le faisaient n’étaient pas relayés par les médias. J’ai toujours conservé précieusement la VHS (Juppé style ! :D) sur laquelle à l’époque j’avais enregistré les courts-métrages récompensés dans l’opération 3000 scénarios contre un virus, archi médiatisés à l’époque, diffusés en masse sur les chaînes publiques, dans les cinés il me semble aussi… bref partout. Donc soit ces gens ne vivaient pas en France à cette époque, soit ils ont bien survécu à cette déferlante de luxure sur nos écrans… Et donc là ils ne pourraient pas supporter ces 3 photos on ne peut plus softs et mignonnes de gens qui sourient à la vie ?! Mais quelle hypocrisie pour ne pas avouer que leur problème c’est les homosexuels!
    Je repense à une interview récente de Melvil Poupaud sur Nova (Dans Le genre de …) : je conseille à tous ceux qui sont gênés par cette campagne d’aller l’écouter pour comprendre ce qu’est une personne bien dans sa peau et dans son genre, suffisamment sereine avec son corps, son genre et sa sexualité pour accepter sans aucun problème que chacun exprime la sienne comme il le souhaite sans en être dérangé. Vraiment
    Et sinon, tout ce foin m’a fait remonter une discussion avec une amie de collège à l’époque : elle d’une famille militaire, catholique tendance humanitaire, moi pas baptisée (mes parents voulant nous laisser le choix pour plus tard), famille « de gauche-Télérama ». Quant je lui avait dit (toute fière) que j’avais donné 50 francs au 1er sidaction avec mon argent de poche de l’époque, elle m’avait littéralement assise en me répondant « moi je donne au téléthon, je préfère… ben oui ils n’y sont pour rien eux ». Je lui avait expliqué que je n’étais pas d’accord et que ça me choquait et elle avait d’ailleurs reconnu que c’était maladroit … et puis on était passé à autre chose (nous n’étions que de jeunes ados après tout). Mais en tout cas je me souviens très bien que si j’avais été si surprise et choquée, c’est bien parce que cette « opinion » était alors complètement absente médiatiquement parlant à l’époque. Et quelques années plus tard, c’est moi qui l’ai choquée à mon tour en lui disant qu’en tant qu’athée, je mettais toutes les grandes religions monothéistes sur un pied d’égalité, ne considérant aucune meilleure ou plus vraie qu’une autre… Tout ça pour dire qu’à l’époque ce genre de « débats » n’existaient absolument pas dans la sphère médiatique (enfin dans mon souvenir en tout cas) du coup, sans les tensions ambiantes, en discuter en privée était sans aucune doute beaucoup plus serein
    Je suis pas fan du « c’était mieux avant » en général… mais je regrette quand même de plus en plus le temps où les gens crassement intolérants avaient au moins la décence d’être conscients de leur illégitimité (voire illégalité) et où certains médias ne prenaient pas un plaisir malsain à étaler la merde au grand jour comme si elle était une opinion respectable.
    Pardon pour les vilains mots parfois… mais moi aussi je suis colère !
    En tout cas merci encore Caro de nous faire partager tout ça et de nous donner du même coup l’occasion de nous soulager sur le sujet ;-p

    Répondre
  30. lollipop a dit…

    les enfants s’en foutent parce qu’ils vivent avec l’homosexualité au quotidien désormais : les mamans en couple à l’école, les potes et potesses à la maison…(bon évidemment je vis à Paris donc peut être n’est ce pas représentatif, tjrs ce pb de bulle). Sinon le clou dans cette histoire c’est elle http://www.lepoint.fr/politique/dans-l-entourage-de-fillon-les-affiches-de-prevention-du-sida-montrant-des-homosexuels-choquent-22-11-2016-2084848_20.php?campaign_id=A100, la porte parole du mouvement « Les femmes avec Fillon » (ouais ouais ça existe !!) qui considère que cette campagne est une « incitation » à l’homosexualité…le concept d’incitation à l’homosexualité me fait hurler de rire jusqu’à….en pleurer malheureusement….merci pour ce billet !

    Répondre
    • Anna Chiara a dit…

      Merci pour le lien, c’est édifiant… Ils devraient créer un délit « d’incitation à l’homosexualité »… Nan mais franchement ils pensent vraiment que leurs enfants vont devenir homos parce qu’ils ont été exposés à ces affiches ????

      Répondre
  31. la fille de l'encre a dit…

    Aux questions de enfants, la vérité. Rien d’autre.
    C’est une méthode que j’applique avec mon fils de 10 ans depuis qu’il est né et il n’ignore rien du terrorisme, de l’homosexualité et de la drogue. J’adapte mes réponses à son âge, c’est tout.
    Et hormis le fait qu’il soit très caractériel et limite insolent, il a l’air d’aller très bien cet enfant et si j’en crois notre entourage, plutôt vif d’esprit.
    Appelons une bite une bite 🙂

    Répondre
  32. xux a dit…

    c’est bizarre mais moi cette campagne je l’ai trouvée jolie et bien trouvée. Mais elle m’a quand même perturbée, un peu, en ce qu’elle met sur le même plan (et de manière d’ailleurs assez poétique dans les mots et les slash) différentes situations soir/nuit/vie ou inconnu/ami/amant etc qui en soi et même en pratique ne me choquent pas mais en tout cas, qui sont pour moi ce qui nécessiterait le plus d’explications pour mes enfants pré-ados.
    Autrement dit, le coup (de coeur / le plan cul) d’un soir ne me choque pas du tout (au contraire ?), mais il faut être suffisamment libre et fort(e) pour l’assumer et à des enfants, à mes enfants j’aurais tendance à dire quand même de ne pas faire n’importe quoi (dans un premier temps) et « pas le premier soir »
    bref rien à voir avec l’homosexualité. Suis je la seule à me faire cette réflexion ?
    et c’est une réflexion personnelle, comment parler à ses enfants, car encore une fois, je la trouve assez jolie cette campagne. Et elle fait réfléchir !

    Répondre
    • Caroline a dit…

      comme toi, ce sur quoi je serais sans doute le moins à l’aise, c’est d’expliquer ce qu’est « un coup d’un soir ». Mais finalement ça n’est pas si compliqué. Et c’est la réalité de la sexualité d’aujourd’hui, gay ou hétéro (d’aujourd’hui et d’hier, perso à 20 ans j’enchainais les « coups d’un soir ») (enfin, je les enchainais pas parce que je n’étais pas non plus une mangeuse d’homme, mais j’en ai eu quelques uns).

      Répondre
      • xux a dit…

        … Pareil 🙂 (disons que j’ai vécu avant de rencontrer le père de mes enfants)
        l’important, au final, c’est sans doute de leur expliquer qu’il faut « se protéger » dans tous les sens du terme
        Sinon, j’ose, c’est quoi le PERP ?? à part le Plan epargne retraite populaire ?

        Répondre
  33. CourbesGenereuses a dit…

    MERCI ♥

    Je suis tellement, mais tellement, d’accord avec toi ♥ Et comme toi, ça fait un bail que mes filles (11 et 13.5 ans) *savent* qu’il y a plein de possibilités en terme d’amour, et qu’on ne choisit pas non plus de qui on tombe amoureux …

    Répondre
  34. MIss Blabla a dit…

    Je m’étais dit hier que je ferai un billet sur ce sujet aujourd’hui mais il est 11 heures du mat, j’ai la tête dans le guidon, je viens juste de finir de lire ton billet que j’avais commencé, il y a une heure devant un petit café… qui est toujours dans ma tasse… froid !
    Je crois que c’est donc fichu !
    En revanche, je partage complètement tes points de vue.
    Toute petite, ma fille savait que la cousine de maman a une amoureuse et que quand tel copain de maman vient dîner à la maison, il vient avec son amoureux…
    Ce qui est drôle, c’est qu’il y a quelques temps, elle m’a dit (du haut de son adolescence et de but en blanc) : « j’ai bien réfléchi mais, moi, mes copines, je les aime comme des copines, parfois super fort, mais elles ne m’attirent pas autrement alors que certains garçons me donnent des papillons dans le ventre donc je crois que c’est calé pour moi ! »
    Elle me l’a dit sur le même ton qu’elle m’a dit un autre jour : « je crois que définitivement je suis plus littéraire que scientifique. Les maths, c’est sympa 5 minutes mais les bouquins, c’est tout le temps ! »
    Bref, tout ça pour dire que ces notions sont entrées dans son quotidien depuis sa naissance et que, du coup, c’est naturel.
    En revanche, ça m’éclate quand je la vois détourner la tête quand il y a une scène d’amour dans un film… Ca, je crois qu’elle n’est pas encore prête dans sa tête !

    En revanche, moi, en tant qu’adulte, je n’en peux plus de cette rétrogradation des mentalités de tous crins qui se téléscope sans vergogne avec la disparition galopante de la notion de Respect dans tous les domaines !!!

    Répondre
  35. Xochitl a dit…

    Tout à fait d’accord avec ce post.
    Je suis sidérée que de telles affiches puissent donner matière à polémique et de façon si ouverte ! On a vraiment l’impression d’un retour en arrière. Va falloir être aux aguets pour lutter contre

    Répondre
  36. Verveine a dit…

    la seule chose qui me gêne avec cette campagne, c’est qu’il ne faudrait pas que les hétéros se croient à l’abri du danger… parce que c’est hélas loin d’être le cas!
    en fait, la première fois en la voyant sous l’abribus je n’avais même pas remarqué que c’étaient deux hommes, je ne m’en suis rendu compte en lisant les petites lignes en bas de l’affiche!

    Répondre
  37. lavieacinq a dit…

    Je les trouve très belles ces affiches!
    Bon, comme j’habite à la campagne, en fait, je ne les avais encore jamais vu… Et comme je fuis en ce moment tout ce qui se rapporte à l’actualité, je ne savais pas qu’il y avait une polémique (même si ça ne m’étonne pas!!).
    J’ai trois enfants (garçon 17 et filles 13 et 10) et trois manières différentes de parler de sexualité parce qu’ils sont tous les trois différents!
    Par exemple ma deuz (qui a 13 ans aujourd’hui) m’a demandé des tonnes de détails à 8 ans (genre, elle voulait TOUT savoir!!), ma troiz (10 ans) n’est absolument pas intéressée par la chose pour le moment. Et pour mon grand, encore différent car il est extrêmement pudique donc, c’est venu au compte goutte.
    En tout cas, je pense qu’aucun des trois ne seraient choqués par ces images!! J’aborde librement avec eux tous ce qui peut les interroger à ce sujet (et sur d’autres).
    Merci pour ce coup de gueule 😉

    Répondre
  38. Mitchka a dit…

    merci pour ce coup de gueule complètement nécessaire !!
    Perso, il y a une chose qui m’a choqué sur cette campagne, c’est qu’elle ne s’adresse qu’aux homosexuels. Alors certes, les stats montrent qu’ils sont plus touchés que les autres, mais j’aurais aimé qu’elle soit plus universelle… parce que jusqu’à preuve du contraire, la Sida ne fait pas de distinction entre homo et hétéro. Et nombreux sont les ados et jeunes adultes qui pensent qu’il existe un vaccin, un traitement, etc. bref, nombreux sont ceux qui ne sont pas informés. (La preuve ici : http://presse.sidaction.org/communique/62460/Sondage-Ifop-jeunes-l-information-prevention-du-sida ) Et je trouve ça grave.
    Donc tous ces donneurs de leçon ferait mieux d’expliquer à leurs enfants ce que c’est le Sida, au lieu de se prendre la tête sur les orientations sexuelles de leur voisin.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      d’après ce que j’ai compris c’est vraiment parce qu’il y a une recrudescence des contaminations dans la communauté gay que cette campagne est particulièrement ciblée. ça n’empêche pas l’existence de campagnes à destination des hétéro avant les vacances d’été par exemple.

      Répondre
      • Mitchka a dit…

        Ah d’accord, je n’avais pas vu passer cette info. Par contre, peut-être que je n’y fais pas attention mais je n’arrive pas à me rappeler une seule campagne du genre qui vise les hétéros … elles doivent être moins choquantes pour les pères de famille qui votent Fion, du coup ça fait moins de bruit 😉

        Répondre
    • Agatha a dit…

      D’accord avec vous . C’est cela qui m’a choquée dans la campagne . Qu’elle soit tournée uniquement vers les homos . On a tellement mis longtemps pour faire comprendre aux gens que non , ce n’est pas une maladie qui ne touche que les gays , que là cela me choque et j’ai peur que les jeunes , à qui on ne parle plus beaucoup du sida ( contrairement à mes enfants qui sont nés dans les années 80 ) , pense que youpi ! je suis pas homo donc je ne risque rien .
      J’ai longtemps travaillé dans un service de virologie , et je peux vous dire que les gens contaminés n’étaient pas que des hommes et pas qu’homos.

      Répondre
  39. sophie a dit…

    Bonjour Caroline,

    le 3ème commentaire en quelques années … mais merci. J’avoue être sciée. Sciée par l’instrumentalisation de nos enfants, sciée par cette polémique nauséabonde. Qu’est-ce qu’il y a de choquant dans ces affiches ? Je cherche et je ne vois pas. Qu’est-ce qui pourrait heurter nos enfants? Je cherche et ne vois pas. Bref, tu as su dire parfaitement ce que je tente d’écrire ! Mon fils de 6 ans ne sait pas lire mais ne voit que des gens qui s’aiment. Pour moi, c’est l’essentiel. On verra plus tard les explications sur la maladie et les aventures sans lendemain !

    Répondre
  40. BFF a dit…

    Bonjour Caro

    je te rejoins totalement dans ce que tu écris très bien et très justement.
    Un point me chiffonne ( aucun jeu de mot, même si mon esprit tordu y a pensé/..). J’habite dans un village dans la grande banlieue lyonnaise et là absolument aucune affiche rien nada. Il y a des homosexuels à la campagne comme en ville..
    Même en 2016 il est parfois très difficile de faire son coming out, alors peut-être que si ces affiches pouvaient être vues partout, par tous ce serait aussi une forme de reconnaissance et d’acceptation de la liberté de chacun..

    Répondre
  41. Mélongine a dit…

    En Suisse, la campagne Love Life (prévention sida) d’il y a 2 ans s’appuyait sur des images comme celle-ci, il ne me semble pas que depuis le pays ait sombré dans le chaos… La France, je l’aime, mais j’ai de plus en plus de raisons d’avoir envie de la quitter :/

    Répondre
  42. sylvie a dit…

    Bonjour,

    je partage bien évidemment à xxxx% ton avis sur le sujet…
    j’ai du mal à comprendre l’intolérance de plus en plus grandissante en France…
    et la place de plus en plus importante qu’on veut donner à la religion de notre pays laïque.
    Après je me dis que quand meme les gens sont masos…vouloir adopter l’ultralibéralisme et retourner au 19e siècle (48 h de travail hebdo…reduction des droits du travail….et messe tous les jours obligatoires aussi ?????) et crédule, car croire que c’est comme cela que le chômage va se réduire c’est se foutre le doigt dans l’oeil jusqu’au coude…

    Bref, je suis pour le marriage gay, l’adoption plénière, l’éducation sexuelle à l’école, l’enseignement fondé sur l’égalité des sexes, et je suis aussi pour que l’on arrête de regarder en arrière (travail famille patrie on a déjà donné….)

    Et puis aussi, je suis pour qu’on arrête de voir du traumatisme infantile partout; les enfants sont bien plus ouverts et tolérants que beaucoup d’adultes, le racisme, l’homophobie et autres conneries sont juste transmis par des adultes….

    Répondre
    • Katwoman a dit…

      « Et puis aussi, je suis pour qu’on arrête de voir du traumatisme infantile partout; les enfants sont bien plus ouverts et tolérants que beaucoup d’adultes, le racisme, l’homophobie et autres conneries sont juste transmis par des adultes…. »
      C’est bien et c’est votre opinion

      Puisque le mariage des homosexuels (elles) est adopté, Il ne sert plus à rien de se poser la seule question essentielle, que je pose quand même : la loi rend-elle service à l’enfant en reconnaissant un droit qui déconnecte la parentalité de la loi naturelle ?
      Ce ne sont pas les spécialistes qui nous donneront les réponses : chaque camp trouvera le spécialiste qui l’arrange.

      Or, on constate que l’enfant privé de l’image paternelle ou maternelle ira la chercher
      auprès d’un oncle, d’une grand mère etc, cela veut bien dire que la construction psychique est fondée sur le biologique, donc la parité .

      Si le désir de parentalité est naturel, tout désir n’est pas un droit, c’est même tout le contraire dans la réalité.
      Ce type de société à laquelle aspirent ces ayatollahs et qu’ils qualifient de « moderne » n’est pas le signe de maturité affective, mais au contraire une société dépressive et sans repères et ça c’est bien triste.
      Il n’y a que les cinglés qui se réjouissent de la multiplication de familles monoparentales, homosexuelles, recomposées, décomposée sachant que cela donne lieu à la confusion, à l’instabilité, à l’incohérence.

      Mais c’est vrai que dire cela c’est être réac et comme tout est inversé cela devient même contre nature…

      Et ceci c’est mon opinion.

      Répondre
      • MadameH a dit…

        @Katwoman
        Après avoir été à la tête d’une famille monoparentale pendant 5 ans et depuis maintenant presque 10 ans, vivant dans une famille recomposée, avec mes deux enfants et les deux enfants de mon mari … j’avoue que cette réflexion, je cite : « Il n’y a que les cinglés qui se réjouissent de la multiplication de familles monoparentales, homosexuelles, recomposées, décomposée sachant que cela donne lieu à la confusion, à l’instabilité, à l’incohérence. » me choque au plus haut point.
        Vous dites, Madame, que c’est votre opinion, mais lorsque vos opinions sont nauséabondes à ce point, je vous conseillerais de les garder pour vous, et d’éviter d’insulter les gens. Je vais rester polie et résister à l’envie de vous conseiller également quoi faire de vos si précieuses opinions.
        Mais je tiens à préciser ici que je ne suis pas cinglée, et que mes enfants ne sont ni instables ni incohérents ni confus le moins du monde et certainement plus équilibrées et tolérants que vous ne semblez l’être !

        Répondre
        • Katwoman a dit…

          Bon, je retire le mot « cinglé » . Pardon. Je ne voulais insulter personne.
          Evidemment qu’il y a des recompositions familiales heureuses.
          Ce que je voulais dire c’est qu’on ne peut pas prétendre que cette évolution de la famille soit un idéal.
          Et ne me dites pas que la France 1ère consommatrice européenne d’anti dépresseurs et de psy est un modèle d’équilibre.

          Répondre
          • Madame H a dit…

            Mais Madame, je ne vous dis rien du tout, je ne prétends pas, contrairement à vous manifestement, poser des jugements sur le mode de vie des uns et des autres, et en tirer des conclusions définitives, pas plus sur le bien être des ménages que sur l’équilibre du pays (le lien que vous établissez entre la recomposition familiale et la consommation d’antidépresseurs relève d’ailleurs d’une analyse sociopolitique d’une rare finesse !)
            Je n’ai jamais dit que les recompositions familiales étaient heureuses, ou malheureuses, comme je ne dirai jamais que les familles nucléaires sont dysfonctionnelles ou parfaitement équilibrées.
            Elles sont c’est tout.
            Et comme je ne me permettrais pas de juger la façon dont certaines familles tradi-catho mènent leur vie, je ne vous autorise donc pas à considérer a priori que les familles monoparentales ou recomposées (« décomposées » dites vous ???? qu’est ce que c’est que ça des familles décomposées ? des familles putrides tant que vous y êtes non ?) sont sources d’instabilité, d’incohérence ou de je ne sais quoi d’autres !
            Ce qui est « idéal » c’est que les gens s’aiment et fassent ce que bon leur semble, ou ce qu’ils peuvent, et pas de s’inscrire dans tel ou tel modèle familial, et ce qui est triste c’est que des gens comme vous se croient autorisés à porter un jugement, une sentence, une condamnation, sur la façon de vivre de gens comme moi, au nom d’un ordre moral ou de constructions intellectuelles parfaitement désinformées et sectaires.
            Alors retirez tous les mots que vous voulez, Madame, peu me chaut, vos propos demeurent insultants et nauséabonds, d’une arrogance et d’une imbécillité crasses (et quant à moi je garde les termes « arrogance » et « imbécillité », ils vous vont comme un gant !)

          • Caroline a dit…

            je crois qu’il faut cesser de répondre à AT Woman. C’est un troll, intelligent ou qui croit l’être, mais qui sous couvert de tenir des propos élaborés, diffuse un discours qui m’est personnellement insupportable.

      • Caroline a dit…

        ah ben voilà, on se dévoile un peu plus… C’est vrai que la famille traditionnelle est tellement source de joie et d’équilibre… Je n’ai même pas envie de débattre, comme si les Français étaient devenus dépressifs à cause des divorces et des familles homoparentales… AH AH AH AH.

        Répondre
        • Katwoman a dit…

          p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. Vous savez mieux que moi puisque vous avez vous même une famille traditionnelle et qu’en plus vous voyez « votre quelqu’un »..

          En tout cas, et je terminerai définitivement là, je constate avec regret qu’on ne peut avoir aucun avis divergent dans votre « Camp du bien » sinon c’est le lynchage général pour votre plus grand plaisir.

          Répondre
          • Caroline a dit…

            compliqué de susciter de la bienveillance quand on commence par traiter tous ceux qui ne sont pas de votre avis de « cinglés », de « crétins » ou de « dégénérés »…

      • Chris a dit…

        Chère Katwoman
        Je suis maman d’un grand garçon de 24 ans, élevé dans une famille dite « traditionnelle » (à savoir un papa une maman). Et voyez-vous, à l’âge de 14 ans, ce beau jeune homme m’a révélé qu’il était attiré par les garçons et non par les filles (faisant ainsi preuve d’une certaine maturité intellectuelle). Il n’a pourtant jamais été privé de l’image maternelle et paternelle. Comme quoi l’un n’empêche pas l’autre. La seule chose que je souhaite à mon fils est de continuer à être heureux et prudent en cas de nouvel amoureux.

        Répondre
      • Zazou a dit…

        Dans ma famille, la « loi naturelle » aurait voulu que nous n’aillons pas d’enfant. je suis une femme, mon conjoint est un homme, mais la « loi naturelle » ne nous permet pas de « fabriquer » un enfant. Nous avons adopté. En quoi avons nous plus le droit d’adopter qu’un autre couple que la « loi naturelle » empêche d’avoir un enfant parce qu’ils sont du même sexe. Dans votre raisonnement, tout couple « stérile » doit rester sans enfant ?

        Répondre
      • Smouik a dit…

        J’arrive tard et peut-être ne lirez-vous pas mon message, mais sait-on jamais… Je relis votre post et je vais passer outre le terme de « cinglés » pour répondre à ce qui me gêne le plus dans ce que vous dites : c’est lorsque vous parlez de loi « naturelle ». J’entends bien que la majorité des couples est hétérosexuelle mais cela ne fait pas de la minorité une espèce « contre-nature » même si cette expression est largement répandue. La nature a fait ces hommes et ces femmes homosexuels, ce n’est pas un choix de leur part, c’est comme ça. De mon point de vue, pourquoi ne pas leur permettre de vivre simplement comme la majorité, en aimant qui ils ou elles veulent et en pouvant se marier. Il ne s’agit pas de s’en réjouir, juste de les laisser vivre sereinement, ce qui génère des situations beaucoup plus équilibrées, tant pour les parents que pour les enfants. La Belgique qui est bien plus en avance que nous sur le sujet peut en témoigner.
        Vous dites « Or, on constate que l’enfant privé de l’image paternelle ou maternelle ira la chercher
        auprès d’un oncle, d’une grand mère etc, cela veut bien dire que la construction psychique est fondée sur le biologique, donc la parité ». Sans doute avez-vous raison. Mais je crois sincèrement que le rôle d’une société est d’intégrer TOUS ses membres et de ne pas ostraciser ceux qui n’ont eu que le tort d’aimer le même genre qu’eux…

        Répondre
    • Katwoman a dit…

      @MadameH
      Waouh !
      Si j’en juge (oui encore !) le ton de votre réponse, il me semble avoir touché là un point très mais alors très sensible.
      Comme mon but est de dépasser autant que faire ce peu mon imbécilité congénitale ( ?),

      Je vais réfléchir à vos propos en enlevant d’abord, les agressions verbales, les outrances, les insultes, les procès d’intentions en me faisant dire ce que je n’ai jamais dit ni pensé et voir ce qu’il reste…

      Répondre
  43. Véro a dit…

    Si seulement tout le monde pouvais penser comme toi …
    On pensait que la « manif pour tous » s’était un petit peu dissipée … foutaise … j’ai même l’impression qu’elle gagne du terrain et des partisans …
    Le combat parait sans fin car il y a toujours un politique pour rallumer la flamme,
    D’où la question de sexualité, d’amour (car il s’agit d’amour (homo, hétéro on aime de la même façon) doit faire partie d’un programme de campagne ???
    Qui doit décider qui couche avec qui ?
    Je suis homo et j’ai du mal a tenir la main de ma copine en rue par peur, peur de me prendre une réflexion, un coup violent, une insulte …
    Cette campagne n’a rien de choquante, qu’il n’y en ai pas serait « choquant » …
    Merci Caro pour ton coup de gueule du jour, il rassure …

    Répondre
      • Nathilou a dit…

        A Lyon un couple hétéro a été pris à partie parce qu’ils s’embrassait ds la rue. Et le jeune homme qui s’est interposé est ds le coma.
        … Un monde de dingue !

        Répondre
        • Véro a dit…

          Merci a vous tous et toutes pour vos gentils mots, merci pour votre tolérance parce que même si une majorité des français n’ont aucun problème avec cela il en reste encore une trop grande partie qui se battent pour faire blocus pour que nous n’ayons pas les mêmes droits que les hétéros …

          Répondre
    • aurelie a dit…

      Effectivement c’est triste d’avoir peur de se donner la main.
      Mais je le comprends tellement, si j’étais avec une femme je pense que je ne pourrai pas non plus de peur des injures, des menaces voire des coups. Et j’admire d’autant plus ceux qui le font!!!

      J’espère qu’un jour vous pourrez toi et ta compagne vous tenir la main, vous embrasser sans que personne ne trouve quelque chose à y redire.

      Répondre
    • Selki a dit…

      Quand je pense qu’au tout début des années 80 je me baladais bras-dessus bras-dessous avec ma meilleure amie, collées serrées même, il nous arrivait même de nous prendre la main et JAMAIS nous n’avons eu une seule reflexion et 30 ans après, lire ce que tu écris Véro, me brise le coeur. Mais quelle régression malgré le mariage pour tous. je vous embrasse toutes les deux <3

      Répondre
  44. Blanche neige a dit…

    Je n’ai pas eu le temps de lire les commentaires alors pardon si je répète ce qui a déjà été dit.
    Je suis entièrement d’accord avec ton coup de gueule et avec tout ce que tu dis dans ton post.
    Le seul reproche que j’aurais à faire sur cette campagne c’est qu’elle ne soit adressée qu’aux hommes homos. Je trouve que ça les stigmatise et aussi que ça peut envoyer un faux message aux jeunes hétérosexuels à savoir : nous ne sommes pas concernés donc pas besoin de se protéger. Quand on sait que de moins en moins de jeunes se protègent car ils pensent que cette maladie se guérit, c’est dommage de faire l’impasse sur cette population.

    Répondre
  45. sisteph a dit…

    Caroline, merci pour ta juste colère et d’avoir pris le temps pour ce texte.
    J’adhère totalement
    Ca me rend folle ces prises de positions et ces régressions!

    Répondre
    • kinou a dit…

      Mmm, Shakti, moi perso ça me met plutôt mal à l’aise ce mur de la honte des propos homophobes. J’ai l’impression que ça leur fait de la pub. S’il postent de tels propos, c’est qu’ils sont déjà ‘décomplexés’; Pourquoi leur offrir une caisse de résonance et nous obliger à lire leurs propos gerbatoires ?

      Répondre
      • Caroline a dit…

        je sais pas, y’a un moment où l’anonymat derrière lequel se cache les gens permet de dire tout et n’importe quoi. Peut-être que si les gens savent qu’ils peuvent être exposés, ils se retiendront un peu ?

        Répondre
      • Aev a dit…

        Ça permet aussi de se rendre compte qu’en dehors de la bulle dans laquelle on vit, où la plupart des gens partagent nos idées, il y’a d’autres bulles, où des standards bien différents sont en vigueur. Caro en parlait dans son billet d’après Trump il me semble. Même si ce n’est pas agréable, c’est quand même utile de se confronter à des avis différents, d’affirmer son point de vue. L’idéal serait d’engager un débat constructif mais bon… Un jour, peut-être 🙂

        Répondre
        • marieal a dit…

          je réagis juste à ce mur de la honte. j’ai entendu hier à la radio qu’un journal avait décidé de diffuser tous les commentaires homophobes ( nom, prénom, et identifiant) pour les dénoncer suite à ce sujet…je trouve que l’idée est plutôt bonne de forcer les gens qui se cachent derrière l’anonymat de leur identités web à assumer leurs idées nauséabondes ( faut-il le rappeler? l’homophobie est punie par la loi et pas le contraire) , même si malheureusement comme je le disais dans mon post plus haut, la parole décomplexée se libère.

          Répondre
  46. Prisc a dit…

    L’argument sur les enfants (des « contres ») m’a stupéfaite ! Tu parles d’une imbécilité !
    Mon frère est en couple avec un garçon depuis 7 ans, et ma fille a 4 ans. Elle les a donc toujours connu ensemble, et ne s’est absolument jamais posé de questions. Pour elle, l’amour est quelque chose de naturel, que ce soit envers un garçon ou envers une fille.
    Les enfants sont de base des êtres tolérants et ouverts à la différence. C’est le devoir des parents de continuer à les mener sur ce chemin là.
    Les questions sur la sexualité viennent au fur et à mesure et méritent la vérité. De la même manière qu’il a bien fallu que j’explique à ma fille comment un bébé s’était retrouvé dans mon ventre, et par où il allait sortir (j’allais quand même pas lui dire qu’après 9 mois passé dans mon ventre on irait le chercher dans un chou !), le jour où elle me posera des questions sur les pratiques sexuelles je lui répondrais (je préfère éviter qu’elle aille elle même chercher des réponses sur internet quand elle sera en âge).
    Et je plussoie les commentaires « catho mais tolérante » ! Je viens d’une famille catholique pratiquante et ça ne nous empêche pas d’accepter l’homosexualité de mon frère et que son compagnon soit intégré dans notre famille comme n’importe quelle compagne l’aurait été !

    Répondre
    • Françoise a dit…

      Cela n’a rien à voir avec la religion, nous ne sommes pas une famille de catholiques et ma mère (84 ans) ne peut pas comprendre et accepter que ma sœur soit lesbienne.
      c’est juste, je ne sais pas, un manque d’ouverture d’esprit sur la vie, une incompréhension totale de sa part. Comme si ce schéma n’avait jamais été envisageable/envisagé/dessiné dans son esprit.
      Il y aussi des gens comme elle dans le lot des homophobes….

      Répondre
  47. insofa a dit…

    Je fais clairement partie de ta bulle là pour le coup. Je ne peux même pas arriver à comprendre qu’est ce que ça peut foutre à quelqu’un la sexualité d’un autre. Je lui demande moi à Fion comment il baise ?
    Et qu’on vienne pas me dire que je n’aurais pas le même discours si c’était mon enfant parceque si : mes enfants pourront aimer qui bon leur semble parceque ça sera leur choix et pas le mien (et puis tant qu’ils aimeront leur moman ;)…)
    grr fuck l’intolerance!

    Répondre
  48. Miss Crumpette a dit…

    Et bien nous avons la chance ici d’avoir la meilleure amie de ma fille, dès son entrée en petite section, qui a deux mamans ! Donc à la fête des mères elle a fabriqué 2 cadeaux et rien pour la fête des pères ! La maîtresse a pu expliquer cela aux enfants, qui prennent facilement tout ce qu’on leur dit à cet âge. Mais les deux grands frères (en GS et CE1 à l’époque) étaient bien plus sceptiques!!!! Donc sans entrer dans les détails scabreux je leur ai expliqué que deux hommes ou deux femmes peuvent s’aimer et élever un enfant, fonder une famille, être heureux etc… et surtout que A la petite fille avait bien de la chance d’avoir deux mamans très aimantes ! Surtout qu’ils ont un nombre incroyable d’amis dont les parents sont séparés et le papa pas toujours très présent…. bref chez moi ils sont au parfum depuis bien longtemps ! J’en ai rajouté une couche en leur expliquant que mon amoureux d’école primaire et collège avec lequel j’étais persuadée de me marier un jour avait finalement préféré faire sa vie avec un garçon ! Je trouve que les maternelles semblent plus ouverts à la discussion que les primaires pour lesquels la cour de récré semble déjà leur mettre une pression de la soit-disant « normalité »… mais oui il faut simplement expliquer les choses aux enfants ils peuvent comprendre plein de choses….

    Répondre
    • Nine a dit…

      Mes enfants vont dans une école primaire assez ‘protégée’ et je suis effectivement assez désespérée de voir le manque de bienveillance qu’ils peuvent avoir les uns envers les autres, dès le CP. La moindre différence fait déjà l’objet de moquerie et est pointée du doigt. Je ne sais pas si l’éducation, les medias, les jeux, les lectures ont déjà fait leur oeuvre ou si c’est dans la nature humaine, mais dans les deux cas, je suis un peu dépitée…

      Répondre
      • Miss Crumpette a dit…

        Exact Nine je suis très étonnée de leur manque d’ouvertur, dès le CP CE1 ils veulent entrer dans la norme et ne pas se démarquer. Mon 2ème fils est passionné de violet et à passé 3 années de maternelle habillé en violet des pieds à la tête (très pratique pour le repérer et il était connu de tous avec cette passion) tout est violet dans sa chambre etc…. mais dès le CP il a commencé à demander des vêtements bleus, et garde le violet en petites touches (col et bonnet) mais il a refusé ses tradionnelles chaussures violettes cette année (modèle garçon) par peur que les autres se moquent de lui….
        Quant aux vêtements violets… toujours au rayon filles ! Jean violets chez HM blousons chez Décathlon mais toujours au rayon fille ! Bref nous sommes quand même très très formatés….

        Répondre
  49. Ocilia a dit…

    Merci merci merci.

    Ce sujet m’énerve tellement aussi que je n’ai pas pu me retenir et j’ai écrit un article hier dessus pour le publier aujourd’hui (bon il est beaucoup moins bien écrit que le tien, quel talent tu as !). Je ne parle jamais de politique sur mon blog. Mais là, non seulement ça m’énerve, mais en plus ça me rend infiniment triste.

    Répondre
  50. kinou a dit…

    Et encore moi… ce qui me tue c’est l’énergie que gaspillent tous ces gens à s’occuper des affaires des autres. Mais qu’est-ce que ça peut bien leur faire ? A moins que la haine ne soit leur carburant.
    Je m’interroge. Vraiment. ça me dépasse .
    Quand les hommes vivront d’amour, comme disait l’autre. Pas l’air d’être pour demain.

    Répondre
  51. la belle bleue a dit…

    mais comment dans une république LAÏQUE un homme qui prétend à la charge de président
    peut-il mettre en avant sa religion!! moi je m’en fout!! je suis hors de moi!! bien sur je souscris à
    tout ce que vous avez écrit,
    je suis dans une colère noire!!!!

    Répondre
  52. StephanieGab a dit…

    Bel article Caro et je sens que tu en as encore sous la semelle mais que tu te retiens ! J’avoue que je n’avais pas fait attention à ces affiches avant de les voir au JT. J’ai bien envie de regarder autour de chez moi pour vérifier. Et si ce n’est pas le cas, j’irai me plaindre ! On a le droit ? J’ajoute que j’habite (on a le droit d’utiliser ce verbe ?) tout près de Paris dans une commune encore PC il y a peu. Mais tout lasse, tout passe, tout casse. Et donc, au JT, j’ai surtout entendu les commentaires rassurés, bien-pensants, tout contents de ces dames patronnesses qui claironnaient leur reconnaissance à leur maire d’avoir entendu leur désespoir qu’en-tant-que-catho-personne-ne-voulaient-les-entendre ! A croire, qu’elles n’osaient prier que cloîtrées dans une cave. Elle ont raison de sortir de leur cave, c’est pas bon pour le teint, regardez les endives !
    Elles sont bien soft ces images et si tendres !

    Répondre
  53. katoWoman a dit…

    Pour détendre l’atmosphère :

    Pendant un repas de famille, une des filles se lève et dit à son père :
    « Papa faut que je te dise quelque chose.
    Eh bien voilà : Je suis lesbienne. ».
    Puis la seconde fille dit à son tour :
    « Moi aussi papa, je suis lesbienne ».
    Marcel en reste choqué, puis commence à s’énerver et crie :
    « Mes deux filles sont lesbiennes ! Mais il n’y a donc personne dans cette maison qui aime les garçons ! »
    À ce moment-là son fils lève la main en disant : « Si ! Moi ».

    Répondre
  54. TitPrune a dit…

    L’avantage de cette polémique, c’est qu’on parle plus de cette campagne que s’il n’y avait pas eu polémique… Après, je suis fatiguée de ces intolérants. Vraiment.

    Répondre
  55. Floconnette a dit…

    Bonjour au rade,
    Je ne savais pas que ces affiches faisaient polémiques … Ce retour au religieux et au puritanisme me fait un peur j’avoue … Je remercie toutes celles qui ont si bien exprimé le fait que l’on puisse être catho et tolérant … Mais on ne devrait pas avoir à l’affirmer … Certains réacs devraient plutôt retourner se cacher … Quelle honte cette « pensée décomplexée » …

    Concernant la campagne j’aurais souhaité qu’elle montre tous les couples … pas que des homosexuels … Pour moi cela aurait une valeur plus universelle : hétéros et homos sur le même plan, …. Mais peut-être aussi parce que je regrette qu’il n’y ait pas plus de campagnes contre le sida et surtout des campagnes explicites … Pour cette campagne, je trouve les affiches très belles mais il faut lire en tout petit que c’est par rapport au sida … (les 1ères fois en voiture j’ai cru que c’était des affiches d’une association conte l’homophobie et non des affiches pour appeler à se protéger).

    Répondre
  56. miel a dit…

    Tout à fait d’accord avec ce coup de gueule ! par contre j’avoue quand meme que je suis bien contente que mes enfants ne posent pas de questions sur le « coup d’un soir ».. ou « avec un inconnu »… que les hommes aiment des hommes (ou des femmes) ca leur est égal mais il y a aussi un age où on imagine l’amour comme quelque chose de romatique, qui dure ou est fait pour durer… non ? c’est plus avec cette notion que je me sens moins à l’aise.. mon coté réac peut etre ? (ou le fait d’habiter la campagne reculée avec des copains homos qui sont en couple depuis longtemps ..) 🙂

    Répondre
  57. Lilie a dit…

    « mais qu’est-ce que je vais dire à ma fille si elle voit cette affiche ? »
    Ben rien, parce que ta fille, elle s’en fout. Les questions, ce ne sont pas les siennes, c’est ce que tu projettes sur elle ! Elle n’a pas été polluée par l’idée que ça pourrait être mal…
    Mes 2 enfants ont une tata mariée avec une autre tata et jamais une seule question sur le fait que ce soit 2 femmes n’est venue sur le tapis !

    Répondre
  58. Clairette15 a dit…

    Merci!
    A moi, ce coup de gueule inspire des bouffées d’amour pour toi… Tant pis si l’avenir est sombre, je me raccroche toujours à des lumières comme cet article. Et les bouffées d’amour c’est bon pour celui, dans mon ventre, qui n’a pas demandé à être là mais à qui je compte bien continuer à distiller de la douceur.

    Répondre
  59. AT Woman a dit…

    Je ne comprends rien à tout cela, ni ces affiches banales, ni toute cette polémique, ni vos indignations.

    Nous sommes vraiment à une époque de procès en sorcellerie contre tout ce qui touche à certains sujets: entre intégrisme, terrorisme, racisme, euthanasie, homosexualité etc… le champs de la non-discussion se referme et génère en retour un flux de violence et d’extrémisme.
    Il ne s’agit pas de laisser faire ou laisser dire tout et n’importe quoi, mais d’exercer un droit à l’indifférence, à la sage précaution qui prévaut quand on sait que prendre parti pour l’un ou l’autre ne résoudra aucun problème mais en créera un nouveau.
    Là où je m’inquiète, c’est que désormais quand on a une opinion, même erronée, on va devoir fermer sa gueule deux fois plutôt qu’une…
    Personnellement, il ne me viendrait même pas à l’esprit de taxer de « migrant » un migrant. Il l’est, ce n’est pas une offense, c’est un fait !
    Ni un « black » de noir, ni un « homo » d’homo, ni un « hétéro » d’hétéro, ni une « blonde » de blonde, ou un réac de droite d’être un réac de droite (puisque le réac est forcément à dextre 🙂 : Ce sont des faits, nullement des offenses ».

    Oui c’est inquiétant, car on remarque que ce sont les mêmes se disant victimes d’ostracisme ou de n’importe quel truc en isme, qui s’utilisent comme une Cause.
    Ils deviennent des militants de leurs propres identités.

    Par exemple, considérer l’homosexuel comme une identité, d’une nature distincte des autres, l’écarte justement des autres, lui qui lutte tellement pour le droit à la différence, il n’obtiendra pas ainsi le droit à l’indifférence, qui elle est le reflet de la vraie tolérance.
    C’est pourquoi je trouve la gay pride, crétine dans le sens où . L’homosexualité n’est pas une cause.
    C’est comme un bossu qui crierait  » Vive les bosses »! ; ça n’a pas de sens. »…

    Répondre
    • Caro a dit…

      Sauf que l’homosexualite n’est pas une infirmité, comparaison plus que douteuse pour le reste je dois être idiote mais je ne comprends pas ou vous voulez en venir

      Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          AT Woman : il y a plusieurs temps. Celui du combat contre l’ostracisme, la marginalisation, et même la condamnation. Après, comme vous le dites, il y a le combat pour l’indifférence. Visiblement, avec cette polémique sur les affiches, on n’en est pas encore au combat pour l’indifférence !
          Cela ne fait même pas une génération que l’homosexualité n’est plus également considérée comme une maladie…
          On en reparlera dans 30 ans, pour l’indifférence, ok ?

          Répondre
          • AT Woman a dit…

            @Dominique:
            « Visiblement, avec cette polémique sur les affiches, on n’en est pas encore au combat pour l’indifférence « !
            Ah d’accord! et qui la fait cette polémique ?

            Pour ma part, mais je peux me tromper, tout ceci est pure manipulation, un phantasme de réac contre pseudo progressistes.
            C’est juste une bande de cons qui cirConvolutionne dans les 2 camps .

        • Anouk a dit…

          Cette indifférence dont vous parlez, me choque. Ce « droit à l’indifférence », qui serait le reflet de la « vraie tolérance »… (On se donne bonne conscience là, ou bien…?) Ce que je comprends dans votre propos, c’est: je ne mouille pas la chemise. Je ne m’indigne pas. Ce qui se passe dans la société, la tournure que prennent les choses et les conséquences sur les exclus, les discriminés, ce n’est pas mon problème, je suis au-dessus de la mêlée. Pire même, c’est une vue de l’esprit, ça n’existe que pour ceux qui croient être concernés.

          Et pour le vivre ensemble, on repassera.

          Répondre
          • AT Woman a dit…

            @Anouk
            Si vous le dites…

            En tout, ce que je peux vous dire moi, c’est que pas mal d’homosexuels, eux aussi rentrent dans la ronde et trouvent cette polémique contre productive, pire, ils sont choqués par ces clichés (dans les 2 sens du terme)
            Voilà un exemple (un bloggeur connu)
            « Ce qui est affligeant, outre le caractère volontairement immoral et provoquant, c’est que cette campagne inscrit de manière durable le poncif sur le nomadisme sexuel des homosexuels. Ils affirment lutter contre la stigmatisation et les amalgames, et cette campagne fait le contraire. À trop vouloir complaire aux dégénérés des associations LGBT, ils finissent par insulter la majorité qui ne se reconnaît pas là-dedans, et qui ne demandent qu’une chose, vivre peinards, loin des caméras et des micros, de jouir de leur droit à l’indifférence ».

            Vous voulez le lien ? Je crains cependant que cette personne là ne rentre pas dans votre grille de lecture et oui ! il est homo et réac de droite.
            Mais qu’est ce qu’on peut faire ??

      • AT Woman a dit…

        Sinon, je ne faisais certainement pas une comparaison choquante mais une démonstration.
        Ce que je veux dire c’est qu’un individu ne peut être réduit à une caractéristique physique psychologique ou sexuelle qui le définirait entièrement dans ce qu’il est. C’est un être humain. Point.
        Sinon imaginez un homo, black, musulman et bossu, il serait mal barré avec ce genre de raccourcis !

        Répondre
        • Anouk a dit…

          Ecoutez, je vous ai lue plus haut et bon, on ne se comprendra pas, vos opinions sont très claires sur le sujet et pour trancher, je les qualifie de nauséabondes. C’est mon opinion, voyez.
          Mais quand même bravo pour le: « C’est pas moi qui le dis c’est un homo réac de droite » – combien de fois je l’ai entendue celle-là et anéfé, il a l’air très tolérant avec son propos sur les « dégénérés LGBT ». Argument d’autorité savoureux n’est-ce pas? Argument d’homophobe qui ne s’assume pas.

          Répondre
        • Caroline a dit…

          juste, la marche des fiertés n’a pas été inventée par quelques gays trop contents de clamer leur homosexualité. Elle existe parce que pendant des siècles les gays ont été persécutés. Avant d’avoir droit à l’indifférence, ils réclament déjà le droit de ne pas être battus, insultés, méprisés, considérés comme des erreurs de la nature. Idem pour les « blacks » (personnellement je dis « noirs », ça n’est pas une insulte, contrairement à ce que vous laissez entendre) ils ont du à un moment manifester, réclamer des droits. A vous entendre il faudrait que ces personnes s’écrasent et se taisent. Seulement voilà, au contraire des bossus, (et encore il fut un temps ou les bossus…), ces communautés souffrent de discrimination. Vous pouvez choisir de ne pas y croire, de penser que c’est un combat d’arrière garde ou de la polémique montée de toutes pièces par les deux camps, mais personnellement je préfère voir la réalité en face. Quant aux élucubrations d’un blogueur gay réac de droite, j’avoue, elles ne me parlent pas, mais c’est son droit de les avoir.

          Répondre
  60. Colette Du Net a dit…

    J’avoue que j’ai été (agréablement) surprise par le côté direct de cette campagne.
    Les textes et les images sont justes, les personnes photographiées (qui n’ont pas toutes 20 ans) aussi.
    Pour avoir fréquenté de très près le milieu gay dans les années 1980, puisque je faisais une émission à FG, et vécu l’hécatombe autour de moi, je regrette simplement qu’on n’ait pas eu ce genre de campagnes plus tôt.
    Sur le fond, comme sur la forme, rien de choquant, ni de pornographique, ni même de surprenant, surtout quand on vit à Paris, ou qu’on voit sur le site « the Socialite Family » un couple gay avec leur jeune fils….
    Et effectivement les enfants ne posent jamais de questions très détaillées. A chaque âge, ses révélations!

    Répondre
  61. Chris a dit…

    Je suis passée à côté des affiches et je n’ai rien remarqué, pareil pour mon mari. A tel point que lorsque notre fille de 17 ans est rentrée à la maison, folle furieuse de la polémique, on lui a dit qu’on n’avait pas vu les affiches #cacadanslesyeux. Ce qui est surtout inquiétant dans cette histoire c’est cette parole sans filtre où chacun peut sortir toutes les outrances qui lui passent par la tête et l’importance donnée par les médias à la bêtise humaine. On ne devrait même pas accorder un regard à l’agitation ridicule de quelques personnes finalement bien perverses pour voir le mal là où il n’y a que de l’amour (ou du sexe pour les coups d’un soir, en tous les cas quelque chose qui ne regarde que les personnes concernées). Ce que font deux personnes, du même sexe ou pas, ne devrait pas être un sujet. Mes enfants savent que quelque soit le sexe de la personne qui partagera leur vie, celle-ci sera bienvenue à la maison (sauf si elle ne sait pas se tenir à table, je n’aime pas les bruits de bouche !!!). Encore une fois, merci de mettre tes mots sur nos indignations, tu le fais avec intelligence et sensibilité.

    Répondre
  62. KS a dit…

    Ce n’est pas vraiment le sujet mais dis moi que tu vas voter dimanche! Je ne comprends pas, je suis decue de cette vision de la France, on peut pas laisser Fillon (un Sarko en plus pose en gros!) etre le candidat qui sera potentiellement le futur president! Pas quand on en est a discuter avortement, mariage pour tous, aller taper la bise a Poutine et faire sauter le principe de precaution (non mais pourquoi il y a si peu de problematiques environnementales dans leurs programmes?!)
    Bref desolee ct mon coup de gueule a moi (Meme si je rejoins le tien aussi evidemment, le debat sur les affiches est couillon, faut arreter de se detester punaise)

    Répondre
  63. janegui a dit…

    J’aimerais apporter ma petite pierre au débat. Pas forcément sur les homosexuels, je suis à 100% d’accord avec toi Caro, mais sur le vote Fillon, qui a l’air de faire peur à tout le monde.
    Absolument toute ma famille est de droite, le discours que je trouve sur ton blog détonne donc souvent par rapport à ce que j’entends lors des repas de famille et c’est tant mieux, sinon ce ne serait pas intéressant.
    Je ne suis pas sûre que Fillon soit si réac qu’on le dit. Je suis assez bluffée du réveil des médias à son égard d’ailleurs. Mais je n’irai pas voter dimanche, je ne suis pas du tout inspirée par cette primaire.
    En tout cas, si ma famille ira voter pour lui dimanche, c’est surtout parce qu’ils sont d’accord avec son diagnostic économique et qu’ils approuvent les mesures qu’il souhaite prendre de ce point de vue. Mais je parle surtout pour la génération de mes parents. Les grands-parents, c’est tout autre chose. Ils sont bien plus conservateurs, ont peur des migrants, manif pour tous etc. En même temps, il faut bien voir que la société a évolué extrêmement vite ces dernières décennies, ma vie n’a plus rien à voir avec celle de ma grand-mère. Le modèle patriarcal a dominé notre société pendant des siècles, avec les exclus que l’on sait (au hasard homosexuels, divorcés, féministes, mères non mariées etc.), le contrôle de la sexualité des femmes (car si la transmission passe par le père, il faut bien s’assurer que c’est lui le vrai père des enfants et que maman n’a pas couché ailleurs) MAIS aussi certains avantages: sentiment d’appartenance (on appartient à une chaîne générationnelle, avec une histoire, un nom, parfois des biens etc.), sens du devoir (poursuivre le travail accompli par les ancêtres, transmettre un art de vivre, entretenir le patrimoine etc.), solidité de la famille et donc des repères.
    Seulement le modèle s’effrite. Le patriarcat se meurt et la société est le cul entre deux chaises. Pour ma part j’ai accepté depuis longtemps ces changements, simplement parce que je ne pourrais pas revenir en arrière du point de vue de ma liberté de femme, et que j’ai été élevée dans un environnement bien plus mixte socialement que ma grand-mère qui m’a quand même ouvert l’esprit. Beaucoup de familles sont encore imprégnées de ce patriarcat, se désolent du nombre de divorces, du fait que la famille ne soit plus au centre de la société… Comme dit Gérard Apfeldorfer, il n’existe pas de société qui ne rende pas malade certains de ses membres. Je ne peux m’empêcher de remarquer aussi la solitude incroyable de beaucoup d’entre nous, en particulier les jeunes (dont je suis), qui vivons loin de nos familles, dont les amis partent aux quatre coins du globe et dont les relations amoureuses sont souvent éphémères. Ajoutez à cela une précarité assez impressionnante et d’importantes difficultés pour trouver un premier emploi.
    Bref voilà quelques éléments qui peuvent peut-être aider à comprendre le vote Fillon ou « réac », même si franchement tout ce cirque autour des homosexuels et de l’avortement n’est pas digne.
    Ah oui et dernier élément, ce qui plaît beaucoup chez Fillon c’est qu’il n’ait aucun casserole. Je trouve qu’il faut quand même se réjouir du fait que Sarkozy ait été écarté.
    Merci en tout cas pour ces articles qui suscitent toujours des réflexions intéressantes 🙂

    Répondre
    • aurelie a dit…

      J’apparente le vote Fillon à un vote populiste. Désolée hein, mais il soutient Poutine, il est pas très gay friendly, ni fonctionnaire friendly. Bref moi je ne le sens pas, et me souviens de quand il était premier ministre, et puis ce mec tout comme Juppé, ou Sarko ou Trump ou …. fait campagne sur des idées que de toutes façons il ne pourra pas mettre en œuvre, alors …..

      Répondre
  64. aurelie a dit…

    Je crains que nous ne devions désormais vivre avec l’idée que la majorité des français est facho, réac, et plein d’autres mots pas beaux.
    On ne veut pas d’immigrés, on ne veut pas d’homos, on veut du français à toutes les sauces, du populisme à fond. Comme en Grande Bretagne et comme aux Etats Unis, mais aussi en Hongrie, en Autriche, etc …. on nous inculque la peur de l’autre sous couvert d’idées bien pensantes.
    J’ai deux enfants, aucun ne me poserait aucune question si on devait croiser ces affiches déjà parce qu’ils ne les verraient pas et aussi parce qu’on a déjà parlé de ça à la maison, tout comme de plein d’autres choses parce qu’on regarde la télé et qu’il y a quand même pas mal d’images pas fofolles.
    Bref, la morale, la bonne pensée, le populisme qu’on nous injecte à toutes les sauces ça me donne envie de gerber. Mais c’est aussi à cause de ces mêmes hommes politiques qu’on en est arrivé là.

    Et peut être que la meilleure réponse c’est d’être choqué par leur double mandat, par leur salaire confortable, par leur magouille, etc parce qu’au fond tant qu’on parle des homos ou des arabes, on ne parle pas d’eux et du fait qu’ils ne représentent aujourd’hui plus personne.

    Désolée j’ai un peu divagué mais ces hommes politiques qui parlent en notre nom alors qu’ils ne savent pas ce qu’est le quotidien d’un français moyen, je ne peux plus!!!

    Répondre
  65. amelstos a dit…

    Ca me rend dingue….que la droite puisse encore avoir ce genre de débat. Parce que d’un point de vue économique franchement je suis plutôt libérale mais pour moi le libéralisme, c’est justement la liberté comme valeur principale, dans les rapports sociaux, ceux du travail mais aussi dans la vie en général. Alors franchement je ne comprend pas comment on peut se dire libéral et même ultra libéral et avoir ce genre de discours moyenâgeux ?! Je ne voulais pas voter à gauche cette année mais punaise, la droite sur les questions de société JE NE PEUX PAS ! Y’a pas un parti ou un candidat qui pourrait prôner l’amour pour son prochain et la liberté de chacun de vivre sa vie comme il l’entend ? Tout en ayant un discours économique valable (à mes yeux)? Il paraît que le seul qui n’agite pas le spectre religieux et la « question de l’islam de France » actuellement c’est Macron… J’ai été en octobre au mariage de deux de mes meilleures amies et j’avais la trouille en sortant de la mairie qu’un passant fasse une réflexion merdique ou les insulte…ce n’est pas arrivé mais j’y ai pensé. Ce n’est pas normal…

    Répondre
  66. violette.b a dit…

    Bonjour , tout à fait d’accord avec le fond du débat , les commentaires ,l’éducation des enfants , l’hypocrisie à se cacher derrière eux alors que c’est les parents que ça em….rde .
    Mais moi ces images me troublent ( suis la seule ???) ? elles montrent une vraie sensualité ,une vraie sexualité pas un fantasme , du désir et de l’intimité , avec des mots directs qui vont dans le même sens , quand je vois les photos « plastiques » des nanas ou mecs exposées sur les magazines il n’y a pas le même effet .
    Peut être est ce cela qui dérange ? C’est une piste .

    Je ne comprends pas très bien pourquoi elle est limité aux hommes ,j’avoue que je ne saisie pas le sens de la démarche , nous sommes tous concernés….. et cela ne renforcerait il pas le « ghetto »? , je suis peut être trop politiquement correcte .

    Répondre
  67. Pascale a dit…

    Encore une fois merci Caroline pour ce billet plein de bon sens et d’humanité.
    Je suis catholique mais ça ne m’empêche pas de croire à l’amour, sous toutes ses formes et je suis bien de votre avis.

    Répondre
  68. aurelie a dit…

    Cela a été dit à plusieurs reprises, mais cette campagne vise à relancer l’usage des capotes pour les populations homosexuelles hommes car c’est eux qui en sont le plus victimes. Le sida est devenu tellement banal que les jeunes aujourd’hui n’en ont plus peu, et prennent des risques à baiser sans capotes, sans avoir fait de test.

    Répondre
  69. Ju a dit…

    Complètement en phase. Juste un point pour être l’enquiquineuse chipoteuse de mes deux de service : au lieu de « mariage gay » ne faudrait-il pas plutôt parler de « mariage pour tous » ? L’idée étant justement qu’on vante l’égalité dans cette histoire 🙂

    ET MERCI POUR TOUT TON BLOG (je mets des majuscules, on dira que ça compte triple).

    Répondre
  70. dom2 a dit…

    c’est exactement ça « au secours, les réacs reviennent », et je me le dis d’autant plus avec les primaires de la droite. ça fait quand même bien bizarre, et c’est très pénible d’y penser, tout ce retour à de vieilles valeurs, à ce côté coincé, alors qu’on avait quand même l’impression que notre société avait évolué! Que toutes ces personnes n’oublient pas que les enfants sont bien moins tordus qu’elles!

    Répondre
  71. Fabignou a dit…

    Dans mes bras !
    Quand j’ai vu avant-hier que des affiches pour la prévention du sida faisaient polémique, je suis allée les voir sans lire l’article et je me suis dit « ben ouais, quand même ils abusent, ils auraient pu mettre des couples hétéros et des couples lesbiens aussi » ! Autant te dire que quand j’ai pris conscience du fond de la polémique je me suis sentie très très en décalage… Ceci étant, je crois vraiment que le ministère de la Santé devrait éditer ces mêmes affiches avec des couples hétéros et lesbiens, ne serait-ce que pour forcer tous ces hypocrites intolérants à admettre ce qui les dérange vraiment, parce que pour le moment bonjour la langue de bois !

    Répondre
  72. cloc a dit…

    « et je lui dis quoi à ma fille de 6 ans? » euh… que la discrimination de personnes homosexuelles est un délit?

    « Concernant le sexisme et l’homophobie, la loi condamne tous les actes et attitudes discriminatoires à l’égard d’une personne (articles 225.1 et 225.2 du Code Pénal, cf site légifrance). Si l’auteur d’une discrimination est une personne morale (c’est-à-dire une entreprise ou un service de la fonction publique), la peine prévue est l’amende et une interdiction d’exercer son activité. »

    Bon effectivement on ne rentre pas tout à fait dans les cases de ces articles, et le louvoiement juridique est un sport national, sadly…

    Répondre
  73. Audrey V a dit…

    Je partage ton avis. L’argument des enfants ne tient pas la route… Ils sont minables.
    Je voulais quand même rajouté qu’il n’y a pas que les catholiques qui peuvent être réactionnaires, ma belle-mère algérienne musulmane pourtant moderne nous a dit ce week-end qu’elle renierait ses enfants si ils étaient homosexuels.

    Répondre
  74. Bobette a dit…

    Cela me fait du bien de lire cet article et les commentaires. On se disait hier avec mon homme que notre société semblait décidément de plus en plus intolérante et ignorante.
    Oser affirmer que ces affiches sont choquantes alors que l’on entend et voit quotidiennement des trucs vraiment vulgaires ( AH les pubs pour certains parfums., AH les clips de certains  » artistes » …) , c’est d’une absolue mauvaise foi quand même. Ma fille , sept ans, se demandait bien pourquoi l’autre jour, tombant malencontreusement que une chaîne musicale, cette dame se frottait le derrière sur le mur en perite culotte? Qu’est ce que je réponds à ça moi?Bon elle a finalement conclut toute seule  » ah oui, c’est pour faire sa crâneuse quoi… »
    Alors que lui dire que deux hommes peuvent se marier entre eux, ou deux femmes entre elles, ben c’est passé tout seul ( on venait de voir un reportage sur france 2 hier soir il me semble) .
    Quand au vote Fillon, la prof que je suis en cauchemarde, c’est simple.

    Répondre
  75. Zab a dit…

    Je suis catholique.
    Quand ma gamine de 4 ans m’a dit d’un air navré « E. et moi on ne pourra pas se marier hein maman, parce que deux filles ça se marie pas ensemble » j’ai été ravie de lui répondre que si, c’était possible, elle pourra se marier avec qui ça lui plaira quand elle sera adulte, homme ou femme.
    On peut être croyant et progressiste, heureusement. 🙂

    Répondre
  76. Sochoups a dit…

    J’ai été très naïve… Au départ j’ai cru que la polémique, c’était d’afficher uniquement des couples homo sur des affiches de campagne de prévention des IST et que ça les cataloguait trop… Hé bah non…. J’aurais encore préféré que ce soit ce débat là….

    Répondre
  77. Caro a dit…

    Lectrice fidèle de ton blog, je ne commente pas souvent, n’ayant généralement rien de plus intelligent à dire qui n’ait pas déjà été dit…

    Bien évidemment que censurer ces affiches au nom de la protection des nos enfants est d’une connerie immense.
    Mais cette campagne me dérange un peu, pas parce qu’on y montre des couples homos, mais parce qu’on n’y voit pas d’hétéros. Comme si le sida ne concernait que les homos (et les coups d’un soir aussi). Je crains que d’associer l’homosexualité et le sida soit stigmatisant pour les gays. C’est d’ailleurs souvent un argument homophobe que d’accuser les homos de véhiculer le sida, d’avoir des coups d’un soir comme sur une affiche.
    Après, je suis peut-être tordue, mais cette campagne me semble maladroite sur cet aspect…

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je crois que c’est vraiment voulu, parce qu’il y a un vrai problème actuellement de contamination dans la communauté gay. Une communauté qui a ses propres codes sexuels et avec laquelle une communication appropriée doit être effectuée..

      Répondre
    • Henriette a dit…

      Ce message est un message ciblé et repose sur une réalité: « Les estimations d’incidence montrent que le nombre annuel de contaminations par le VIH est toujours très élevé chez les HSH (3 800 en 2012) et supérieur à celui des découvertes de séropositivité dans ce groupe, ce qui tend à montrer que leur recours au dépistage est insuffisant. L’incidence globale chez les HSH ne diminue pas sur les années récentes et augmente même chez les plus jeunes. Parallèlement, la progression des autres IST (syphilis récentes, infections à gonocoques, et lymphogranulomatoses vénériennes-LGV-) se poursuit chez les HSH. Même si le préservatif est le seul moyen de prévention protégeant à la fois du VIH et des autres IST, il est indispensable de mobiliser l’ensemble des outils de prévention pour cette population, dans une logique de prévention combinée. » précision HSH = homosexuels source INVS. Si vous allez sur le site vous verrez le logo des affiches « Santé publique France ». Il est donc facile de comprendre que l’urgence du moment ce ne sont pas les hétéros mais les jeunes homos. pas de défaillance dans la communication mais un choix délibéré.
      Pour ce qui est de stigmatiser le coup d’un soir, peut-être que cela vaut la peine de VRAIMENT lire l’affiche car il ne me semble pas que cela soit le cas: « coup de foudre, coup d’essai, coup d’un soir, avec un amant, avec un ami, avec un inconnu, s’aimer, s’éclater, s’oublier: LES SITUATIONS VARIENT ». Ces mots pourraient tout à fait être transposés dans une campagne adressée aux hétéros, non?

      Répondre
  78. Nine a dit…

    Tu abordes plein de thèmes dans ton article qui suscitent tous en moi des commentaires et réflexions. Mais je n’arrive pas à trier et ne veux pas faire un pavé.
    En gros, j’aimerais juste qu’on laisse les homos tranquilles, que les personnes soient plus ouvertes, bienveillantes et moins à vouloir se protéger des Autres (quels qu’ils soient), qu’elles ne se réfugient pas derrière leurs enfants qui, s’ils sont élevés ne serait-ce que sans aucun mot de défiance à l’égard des Différences (quelles qu’elles soient), ne remarqueront même pas celles-ci, que l’on arrête de catégoriser les gens (des cons il y en a partout, parmi les gens de droite, de gauche, les cathos, les athées, les juifs, les homos, les hétéros et les musulmans, etc… et inversement) et que je n’aie pas l’envie de partir quelques années sur une ile déserte ou d’enfouir ma tête dans le sable pour arrêter de voir et d’entendre tous ces actes et pensées nauséabonds, ces promesses électorales non tenues, des créationnistes religieux à la tête d’un des plus grands pays occidentaux et des fondamentalistes religieux se faire sauter au nom d’un dieu auquel je ne crois même pas (précisons que cela est valable pour tous les dieux…)
    Bref, demain nous sommes le 25 novembre. Nous entamons une de mes périodes préférées de l’année et j’aimerais que personne ne touche à ma bulle de bisounours pendant ce temps-là (malheureusement je suis à l’écoute du monde extérieur donc cela ne parait bien compromis…)

    Répondre
  79. supertomate a dit…

    Je ne les trouve pas très catholiques, ces gens moi. De ce que je retiens de mes années de caté, c’était : ne juge pas, tends l’autre joue ou au moins, la main, accepte ton prochain, les derniers seront les premiers, ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse, partage ton manteau et ton pain… Bref, ils ont la mémoire sélective.
    Pour ce que ça vaut, mes deux petits athées de 13 et 8 ans vivent bien avec l’homosexualité banalisée dans la société. La 13 ans soutient sa meilleure amie qui se demande si elle n’est pas attirée par les filles et le 8 ans ne voit pas le problème avec une amie qui veut être un garçon et s’habille comme tel.
    On se demande qui prône la tolérance ici.
    Par contre, nous, on a Trudeau 😀

    Répondre
  80. Sarah a dit…

    Hello, j’ai l’impression qui a fait polémique sur les positions c’est celle pour Aides, de l’agence TBWA qui a reçu un avis réservé de l’ARPP pour deux « positions » justement.
    http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/23/journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-campagne-aides/
    Pour celle ci c’est hallucinant qu’il puisse y avoir une polémique.
    Pour l’autre (celle de Aides), même si je ne suis pas d’accord avec la polémique, je trouve normal qu’il puisse y en avoir une, et me suis rendue compte en en parlant au bureau (pourtant une agence de pub) à quel point certains d’entre nous sont mal à l’aise à l’exposition d’images sexuées auprès d’enfants.
    Pour avoir une fille de presque 8 ans, je suis surtout persuadée qu’elle ne verrait en aucun cas la métaphore sexuelle, mais serait plutôt capable de me dire que la fille a de beaux cheveux 😉

    Répondre
  81. Marine a dit…

    Mais merci, tellement !!
    On ne se connaît pas mais c’est en particulier pour des textes comme ça que je sais pourquoi tu es l’une des seules que je continue à lire régulièrement.
    Je suis hétéro, blanche, relativement aisée et donc à peu près épargnée par toute cette montagne d’intolérance (j’ai quand même un gros défaut, j’habite depuis ma naissance dans le 93), mais tout ça me met vraiment en colère et me renvoie à l’immensité de mon impuissance. Je ne sais pas comment faire comprendre aux gens que la vie est tellement plus simple une fois qu’on a accepté les autres et leurs différences… tout ce temps qui n’est plus passé à élaborer des stratégies pour se protéger des autres peut enfin être passé à faire ses choses utiles pour soi et/ou pour la société ; c’est une toute autre perspective qui s’ouvre à chacun.
    Mais ça s’apprend ou se réapprend et se cultive… et visiblement ça demande un peu trop d’efforts

    Répondre
  82. Tacha a dit…

    Merci pour ce billet ! Mais que chacun s’occupe de son c… point barre ! Qu’est-ce qui le plus choquant : deux hommes qui se prennent dans les bras ou que ma fille de 7 ans, quand son instit lui demande de trouver des mots avec le son « in », écrive dans son cahier : « syrien » ? S’ils veulent s’offusquer qu’ils le fassent des hommes, des femmes, des enfants qui dorment dans nos rues parce qu’ils ont eu la malchance de vivre dans un pays ou à chaque minute une bombe peut les anéantir! Après on pourra discuter.
    Et non, ça ne choque pas ma fille que deux hommes, deux femmes, un homme et une femme s’aiment. Elle s’en tape grave!
    Ce qui me choque moi c’est qu’actuellement, on a de plus de plus de personnes qui n’ont plus honte d’être homophobe, raciste, haineux! Ce qui me choque c’est le sexisme et les propos d’une vulgarité sans nom (et ces messieurs de la classe politique ne sont apparemment pas les derniers dans le lot) envers les femmes. J’ai une fille, et je me dis qu’il va falloir que je l’arme contre tout ça. Ca, ça me choque (et ça me terrifie)

    Répondre
  83. Smouik a dit…

    Je suis d’accord avec toi. Pour le mariage homo, l’adoption par les couples homos au même titre que les hétéros, l’avortement, l’information, etc.
    Le seul « truc » sur lequel je m’interroge vraiment c’est la GPA. Que ce soit pour les hétéros ou pour les homos. Parce que pour 10 cas qui seront de la générosité absolue, combien le seront par pure marchandisation ou pire, trafic de femmes ? Et si on l’interdit, on l’interdit pour tout le monde… Et reste donc l’adoption pour tous…

    Répondre
    • Caroline a dit…

      Personnellement la GPA est un sujet sur lequel je n’ai pas un avis à priori très positif (et ce quelle que soit la sexualité des parents). Mais comme c’est un débat en soi, je ne vais pas développer 😉

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Je crois que la GPA est un terrain trèèès glissant. Autant je suis pour tout, mais là, j’ai trop peur d’une marchandisation de la femme.

        Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Je n’ai pas parlé des enfants, parce que généralement c’est l’implantation d’une FIV (enfin, je n’ai sans doute pas le vocabulaire approprié), c’est-à-dire que la « porteuse » ne fait que porter, ses ovules ne sont pas en jeu.

          • Zab a dit…

            Je ne pense pas à la génétique, mais bien au traumatisme pour le bébé d’être séparé de sa mère (qu’elle ne soit « que » porteuse, il n’a aucun moyen de le savoir, et au moment où il naît, elle est tout son univers).

    • celine2102 a dit…

      La GPA, faut pas se mentir existe… donc pour moi il est important d’encadrer la pratique et donc de légiférer. Et donc de la reconnaître…..

      Répondre
  84. Fred b a dit…

    Comment est-il possible que nous en soyons arrivés là? Comment est-il possible de remettre en question un message de prévention contre une maladie potentiellement mortelle au nom d’un puritanisme d’un autre âge? Quand il s’agit de sauver des vies, faut-il pinailler sur la méthode? D’autant que je trouve ces affiches plutôt esthétiques, non?

    Répondre
  85. Michaela a dit…

    Je trouve scandaleusement hypocrite que, dans un pays où un mariage (hétéro) sur deux se solde par un échec et une femme meurt tous les trois jours (!!!) sous les coups de son conjoint (sagement hétéro, lui aussi), on ose d’exprimer du dégoût face ces affiches, franchement plutôt poétiques. Qu’on préfère cracher sur ses « pédés » plutôt que de se réjouir de l’amour supplémentaire qu’ils puissent apporter dans notre monde soit disant « civilisé ». Quel honte !
    Merci Caro pour ce coup de gueule puissant et salutaire.

    Répondre
  86. Tess a dit…

    Ce qui m’agace ce sont ces personnes qui se plaignent de ces affiches qui pour moi sont soft, alors que près d’une école de ma ville tu as des panneaux publicitaires de filles en lingerie ou en collant avec des poses suggestives et cela ne choc personne !

    Répondre
  87. Carole Nipette a dit…

    Clap, clap, clap ! j’ai trouvé ces attaques sur cette campagne tellement de mauvaise foi… encore une fois se servir des enfants qui n’ont rien demandé ni même vu ces affiches, pour faire des attaques nauséabondes et injustifiées… ils crient au loup, en font des tonnes juste pour faire le buzz et le plus triste c’est que ça marche… c’est de pire en pire et j’ai le sentiment de me retrouver à la bonne époque de l’Inquisition…

    Répondre
  88. MissCoquelicot a dit…

    Je partage ton point de vue à 200% et chez moi, mon fils de 9 ans a appris la signification du mot « amant » (c’est lui qui m’a parlé de l’affiche) et je lui ai expliqué ce qu’était un préservatif ! voilà, voilà. Au moins dans la cour de récré, il saura de quoi on parle, même s’il connaissait déjà mon point de vue sur la question homosexuelle. En fait, elles sont très bien ces affiches, elles éduquent nos enfants 🙂 eh oui, CA existe !

    Répondre
  89. Yanne a dit…

    Bonjour, je commente rarement car je te lis au boulot pendant ma pause et que les commentaires ne fonctionnent pas de mon poste pro. Mais je tenais à dire que j’étais protestante et que j’étais pour l’avortement, le mariage gay, l’adoption, en bref, je crois que les hommes ont à prendre leurs décisions en leur âme et conscience point barre. Je suis protestante mais je pense et j’espère que tout le monde s’en fiche et que ça ne serait en aucun cas un argument électoral s’il me prenait l’envie d’entrer en politique (en fait, non, hein…). Je suis protestante et mes enfants, à six ans demandaient « il vient avec sa copine, Nicolas ? Ah non, c’est vrai, il préfère les garçons ». C’est resté la formule consacrée, chez nous, si j’ose dire, pour parler d’homosexualité. Voilà, foi et ouverture d’esprit ne sont pas incompatible et je suis fière de mon église qui a décidé qu’elle bénirait les mariés homos.
    J’ai beaucoup aimé cet article, je le trouve très juste et j’aimerais bien qu’il y ait des réponses de ce style aussi officielles que la question bornée du pseudo père de famille. Merci pour ce blog qui fait mes délices.

    Répondre
  90. Flo de toulouse a dit…

    Bravo pour ton post. Je partage ton avis à 100%, mais j’ai aussi très peur. Depuis dimanche je trouve que les langues se délient, que les propos que j’entends à la radio ou à la tele ont une tournure nouvelle, comme si le discours ambiant se décomplexait. On n’a jamais vu autant Frigide Barjo, les anti avortements, ou les homophobes en tout genre. Comme si un voile d’intégrisme catholique (car selon moi c’est une forme d’intégrisme) était venu se poser tout doucement sur notre pays. Mais mince, quel retour en arrière!! On nous parle de service militaire, d’uniforme en classe, on censure des affiches, c’est ca l’avenir? A l’heure où Trump nomme des creationnistes dans son gouvernement, je trouve qu’on n’a rien à lui envier!
    Enfin pour en revenir à cette affiche, moi je l’ai trouvée très juste, très belle. Elle est sur tous les abris bus devant le College de mes enfants et ils ne m’ont fait aucune remarque, aucun commentaire. Sûrement sont ils plus tolérants que ces ignorants, qui sûrement pensent que si « ces gens » meurent du Sida, c’est qu’ils l’ont bien cherché…

    Répondre
  91. Morgane a dit…

    Bonjour Caroline,

    Je ne commente jamais mais puisque tu t’intéresses à ce sujet, je me permets de réagir à ton article.

    Je viens juste de réaliser une campagne de pub qui met en lumière une info sur les séropositifs que peu de gens connaissent. Attention, la voici : Un séropositif sous traitement ne peut plus transmettre le virus du sida !

    Je t’invite à la découvrir ici : http://www.bfmtv.com/sante/sida-apres-la-campagne-polemique-du-gouvernement-celle-d-aides-1062812.html#page/contribution/index

    Bien qu’elle ne paraisse qu’en presse et sur le web (trop choc pour de l’affichage :)), elle a provoqué énormément de commentaires super réac… Pas de surprise après le tollé de la campagne prévention malheureusement !

    Bises,

    Morgane

    Répondre
    • Sarah a dit…

      magnifique campagne, j’en parlais d’ailleurs dans un commentaire un peu plus haut. Elle est vraiment très belle. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde en parle en disant « je ne vois pas expliquer ça à ma fille sur un quai de métro » si le plan média n’était que digital et presse mais bon…
      ça nous aura valu une heure de débat à l’agence hier, les réacs sont vraiment partout…
      (toutes les campagnes de Aides sont vraiment superbes au passage)

      Répondre
  92. Veronique a dit…

    Et bien moi désolée mais cela m’a choqué que mon fils de 6 ans me demande ca veut dire quoi coup d’un soir sur le chemin de l’école
    Et je ne trouve pas judicieux de placer ce type d »affiche (comme d’autres publicités d’ailleurs ) juste à côté de l »ecole primaire
    Je suis sans doute reac mais je n’ai pas envie que mes enfants voient ce type de message comme ceux de gledeen aussi. Nous rentrons de l’étranger et la bas il n’y avait pas de corps dénudés dans le magazines ou dans la rue et j’avoue que c’est appréciable
    Dernière chose ce ne sont pas les deux hommes qui m’ont dérangée mais les messages accompagnant les images

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors déjà bravo à votre fils de 6 ans qui sait déjà lire couramment au mois de novembre. La mienne en novembre déchiffrait difficilement deux syllabes d’affilée 😉 Après, je pense qu’on peut offrir des réponses adaptées à chaque âge. J’imagine que je lui aurais dit qu’un coup d’un soir c’est une histoire d’amour très courte, qui ne dure qu’un soir. Que parfois ça peut arriver de rencontrer quelqu’un qu’on n’a pas forcément envie de revoir le lendemain. Bref, pas obligée de rentrer dans les détails à cet âge là…

      Répondre
  93. Aurélie a dit…

    bravo pour vos mots et merci d’en revenir à l’essentiel.
    merci de venir hurler sur ces lignes le principal.
    j’en ai assez que ces sujets reviennent indéfiniment sur la table. comment peut-on tolérer en 2016, dans le monde dans lequel on vit, que le mariage et l’avortement soient au cœur de la place publique ?…
    que les bienpensants nous laissent nous aimer comme on le veut et avec qui on le veut.
    le tragique est ailleurs, pas dans ces affiches.
    oui à l’avortement
    oui au (vrai) mariage gay

    Répondre
  94. Domi a dit…

    ce que j’aurais apprécié d’avoir une amie comme toi il y a 2 ans quand notre fils nous a annoncé son homosexualité……pour partager ma culpabilité, ma peur, ma tristesse………………..
    je ne suis absolument pas homophobe mais c’est tout de même un petit tsunami dans la vie des parents qui n’ont rien vu venir……depuis les choses se sont apaisées, notre fils est heureux et son compagnon remplace avantageusement la belle fille que j’attendais……ils seront des parents courageux et aimants.
    je suis fière de leur courage et de leur détermination, je ne suis pas certaine d’en avoir été capable à leur âge.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      oh tu sais je suis bien persuadée que ce serait un petit tsunami aussi pour moi, ne serait-ce que parce que se dire que son enfant croisera la route de personnes intolérantes, c’est difficile. Et je crois que l’admettre c’est plutôt courageux…

      Répondre
  95. la girafe a dit…

    Femme, enseignante et très très heureuse épouse d’une femme merveilleuse qui partage ma vie depuis 15 ans, j’ai un avis un peu mitigé sur cette campagne.
    Les corps enlacés ne me gênent pas le moins du monde : j’ai éclaté rire de voir en voyant deux nanas s’arracher leur fringues avant de se sauter dessus dans une pub pour Meetic (il était temps, bon sang !!!) et j’attends le moment où les publicistes oseront mettre deux mecs dans la même posture. Mais ce qui me dérange, c’est l’idée qui est véhiculée par cette campagne d’affiche, notamment à travers le texte. Il me semble qu’on présente encore et toujours les gays comme des baiseurs compulsifs et que c’est encore un moyen de stigmatiser l’homosexualité.
    Après, dire clairement qu’un rapport sexuel doit être protégé, c’est nécessaire et ça ne devrait poser problème à personne. Quant à me sortir le primat de la famille hétéro bien-sous-tout-rapport… Ben je bosse avec des ados toute la journée et je suis bien placée je pense pour dire que ce n’est pas ce modèle qui produit les plus équilibrés !

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je pense qu’il faut prendre en compte le fait que cette campagne vise justement les gays qui vivent une sexualité « décomplexée ». J’en connais et je sais qu’ils se sentent davantage concernés par une campagne comme celle-ci que d’autres amis gays qui vivent en couple (et qui du coup sont moins susceptibles de contracter le VIH) je pense que c’est le propre d’une campagne pub, de cibler son public et de parler son langage.

      Répondre
  96. pendragon a dit…

    deux ou trois choses

    le positif de la campagne

    elle dit clairement les choses sur le développement du virus dans la communauté homosexuelle et la nécessité de se protéger
    elle montre une homosexualité assez paisible – les images ne sont pas choquantes

    plus négatif

    ou sont les hétérosexuels la dedans ? le sida ne les concerne pas ?
    l’homosexualité féminine n’existe pas dont acte
    les textes sont consternants de clichés – l’homo « baiseur frénétique » c’est pas du cliché homophobe ca justement ?
    et si, expliquer à des enfants que le sexe c’est « s’éclater » dans un « coup d’un soir » merci aux gentils publicitaires de confondre relation amoureuse et sexe consumériste –

    désagréable aussi sur les réponses au sujet, la conviction de plein de commentaires « de gauche » d’être dans le camp du bien contre les vilains réacs qui n’ont aucun droit – mais alors aucun -d’avoir un avis à peine différent de la norme. On peut aussi accepter que le fait qu’une personne soit d’un avis contraire au sien n’en fait pas un ennemi de l’humanité….. c’est même la clef pour débattre et convaincre. Chers fans du site, si à chaque fois que vous méprisez des gens qui ne pensent pas comme vous, ne vous étonnez pas qu’ils fassent de même…

    bref je revendique le droit à une pensée complexe, désolé, et cette campagne est imparfaite et cliché, bien qu’utile

    Répondre
    • O. a dit…

      Pendragon, je me sens proche de ton point de vue sur cette campagne imparfaite, avec tous les + et – que tu listes. Je partage ton souci de discerner et de voir la complexité du réel qui est (même si c’est parfois déplaisant/irritant/intolérable).

      Là où cette campagne touche juste à mon avis, c’est dans sa volonté de nous arrêter, de nous questionner. La fulgurance est requise pour capter l’attention dans nos rues, dans nos vies.

      Pour la fulgurance, objectif sans doute atteint. L’image d’hommes enlacés capte (encore?) nos regards. Mais la fulgurance réside peut-être surtout dans les mots, finalement. Avec ici un effet de raccourci et de flou particulièrement réussi.

      Pendragon, tu écris: « et si, expliquer à des enfants que le sexe c’est « s’éclater » dans un « coup d’un soir » merci aux gentils publicitaires de confondre relation amoureuse et sexe consumériste ». Je salue ton hypothèse, « si »… Cette campagne confond-elle les 2? Pas sûr du tout en effet, comme elle peut inviter à le faire aussi. La fulgurance sans la clarté 🙂 Les propositions à chaque fois peuvent se recouper, se fondre, ou encore être trois variations différentes sur la même affiche ou d’une affiche à l’autre. Comme dans la vie même. Faut-il le cacher à un enfant? Comment le lui dire, plutôt? En cela aussi, je trouve que cette campagne est intéressante: elle peut atteindre l’objectif de faire parler/débattre. Elle sonde les limites de notre tolérance (y compris en nous-mêmes, pourtant ô combien ouverts et tolérants, bon sang, je ne tolère pas que… ^^), questionne donc nos intolérances et notre sens de la liberté.

      Troisième objectif tout de même: la prévention face au sida. J’ignore si elle atteindra cet objectif-là. Il faut peut-être lui laisser sa chance?

      Répondre
      • Henriette a dit…

        à O a dit: J’ai compris les affiches comme vous, elles montrent la diversité des situations, toutes les combinaisons sont possibles et surtout elles sont parfaitement transposables aux hétéros c’est pourquoi dire que « les textes sont consternants de clichés – l’homo « baiseur frénétique » c’est pas du cliché homophobe ca justement ? » me paraît vraiment être, au pire, une erreur de compréhension, au mieux, une lecture trop rapide et superficielle par manque de temps avec entre les deux une possibilité de malhonnêteté intellectuelle…Complètement d’accord avec votre point 3 car, oui, l’objectif 1er est bien la prévention du sida et comme, justement, cette prévention EST complexe ces affiches s’inscrivent dans une action globale qui fait appel à différents moyens et différents acteurs, structures médicales, associations dédiées, médias etc …. La communication ciblée est, il me semble, un de ces moyens, les différentes cibles étant, les homosexuels (avec différents sous groupes: les homosexuels hommes, les lesbiennes, les bi et les trans), les consommateurs de drogues par intraveineuse, les prostitués/ées ou les migrants/étrangers (personnes venant de pays où les cas de sida sont élevés) . Je ne vois pas en quoi ces messages impliquent que les hétéros sont oubliés, ce n’est juste pas le sujet du moment. Je crois que ces affiches ne révèlent rien d’autre qu’une urgence sanitaire tout simplement parce que les chiffres sont là: c’est chez les homosexuels hommes et jeunes que sida continue à se propager dangereusement. Peut-être que cette campagne apparaît imparfaite car on lui demande d’être parfaite et de tout faire alors que ce n’est pas sa vocation …

        Répondre
        • O. a dit…

          🙂

          Le problème de l’urgence, c’est son inévitable réduction (au plus pressé, au plus urgent). Dans une telle campagne, cet angle d’attaque me paraît simplement dangereux car il pourrait compromettre son efficacité. Pour atteindre son objectif prioritaire (la lutte contre la maladie et sa propagation), cette campagne aurait-elle perdu en force d’impact en créant des affiches représentant aussi des couples lesbiens, hétéros, trans, etc. ?

          Ensuite, lorsque je lis « les textes sont consternants de clichés – l’homo « baiseur frénétique » c’est pas du cliché homophobe ca justement ? », je suis d’accord avec le fait que les textes de cette campagne sont en effet porteurs de clichés, ceux qui sont potentiellement les nôtres SI on lit les affiches en se disant « les homos = des baiseurs frénétiques ». « Clichés consternants » de préjugés en effet.

          Répondre
          • O. a dit…

            … « ce n’est juste pas le sujet du moment »: 1 personne contaminée aujourd’hui, en ce moment même, par le sida, qu’elle soit homo, hétéro, trans, ne devrait pas être « hors sujet ». Personne n’est sans doute oublié dans cette campagne, en effet Henriette. Je trouve simplement qu’il serait préférable de le montrer et de le dire sur des affiches supplémentaires.

      • pendragon a dit…

        Complétement d’accord sur la nécessité de la campagne elle-même au vu de la gravité de l’épidémie. Au fond mon regret est que sur un sujet qui demandait finesse et subtilité, les publicitaires aient fait primer une forme d’efficacité de communication qui brouille in fine le message. D’un autre coté ta remarque est juste, nous débattons bien de la campagne, ce qui accroit sa visibilité – un cercle vertueux en somme.

        Répondre
  97. kerblonde a dit…

    je suis catholique, de droite, et l’essentiel de mes amis masculins sont gays. Pas par choix délibéré mais pas affinité. Je les aime plus que tout, savoure régulièrement le chance de les avoir près de moi, et leur souhaite tout le bonheur du monde, seuls, en couple, avec ou sans enfants.
    J’ai connu mon ami d’enfance nous avions 3 ans, et 42 ans après sommes toujours aussi proches bien qu’éloignés géographiquement depuis longtemps.
    Je me suis physiquement battue adolescente pour le défendre face aux garçons qui l’attaquaient sur le chemin du collège car il était différent, j’ai pris sa défense en seconde face au prof de français (de gauche) qui se moquait de lui en cours et lui disait d’aller faire un « bac pro de dactylo » en faisant une pâle imitation de la cage aux folles. Cela m’a valu un 4/20 de moyenne annuelle en français tout à fait excusé par ma mère pourtant très à cheval sur la question et atterrée par la connerie de cet homme.
    Et je suis lassée de devoir toujours préciser qu’être catholique et de droite ce n’est pas être homophobe, raciste, réac, intolérante, etc …
    Bien sûr tout cela existe chez certains, ces maires opposés aux affiches sont ridicules, mais ils ne représentent pas l’essentiel d’entre nous et il y a des cons partout, dans tous les partis et toutes les religions.
    Ainsi en parallèle de cela on a très peu entendu parler du couple de quadragénaires attaqué par un groupe de jeunes à la Part Dieu car ils s’embrassaient. Et du jeune de 20 ans dans le coma depuis pour avoir voulu les défendre.
    Je ne veux pas renvoyer les religions et croyances dos à dos mais simplement dire qu’on ne peut pas tirer une généralité de quelques abrutis qui n’ont pour seul objectif que de monter les gens les uns contre les autres.
    Et passer à côté du message des affiches, et de la prévention contre le SIDA (et autres) qui est CAPITALE.
    Mon ami d’enfance est séropositif depuis 16 ans. il me l’a appris cet été il n’avait jamais osé me le dire avant. Et maintenant j’ai peur de le perdre …

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je précise que je n’ai pas assimilé les cathos à l’homophobie. J’ai parlé de gens de droite réac et j’ai dit que je n’étais pas catholique parce que j’en ai assez que ça soit au centre du débat des candidats à la primaire. Mais je sais qu’on peut être catho et ouvert 🙂 et je souhaite le meilleur à ton ami <3

      Répondre
      • kerblonde a dit…

        J’ai extrapolé par rapport à ce billet, et par ce que j’entends en général, mais en effet, ce n’est pas du tout ce que tu as écrit, et pas du tout non plus ainsi que je l’ai perçu 🙂
        Je suis bien d’accord, arrêtons de placer la religion quelle qu’elle soit au coeur du débat.
        Et je trouve la campagne bien ciblée. Mon ami et son ami ont été contaminés à une époque où ils avaient une sexualité débridée et non protégée. Leur sexualité a peu évolué mais maintenant ils protègent les autres en se protégeant. J’ai découvert qu’il existe plusieurs formes de séropositivité qui font que si l’on est contaminé par une certaine forme, cela ne dispense pas d’être contaminé par d’autres … Cette maladie me faisait peur avant, elle me fait encore plus flipper maintenant !

        Répondre
  98. Alice a dit…

    Merci Caro. Je suis en Suisse, paumée dans la montagne, je n’ai aucune chance de croiser ces affiches, c’est par Twitter que j’ai eu vent de l’affaire… J’ai tellement de peine face à cette déferlante de conneries, je suis vraiment triste quand je lis plus haut le témoignage d’une jeune fille qui n’ose pas tenir la main de sa compagne dans la rue…

    Et je me permets de te dire que tes billets sont particulièrement brillants sous l’effet de la colère 😉 J’admire totalement ta plume, il n’y a pas un seul mot à changer dans cet article, un grand bravo !!!

    Répondre
  99. Dorothée a dit…

    Caroline : bravo et merci
    Katwoman : je ne suis pas en accord avec votre opinion
    Madame H : je ne suis pas en accord avec la virulence de votre réaction
    Je pense que l’homosexualité ne résulte pas d’une décision. Exactement comme être littéraire ou scientifique, j’aime beaucoup la comparaison.
    J’ai voté Hollande uniquement pour le mariage gay / pour tous. Donc (peut-être la seule ?) électrice satisfaite. En 2017 je serai témoin du mariage de deux hommes. Pas complètement enthousiaste, car j’ai l’impression qu’un des deux mariés n’est pas tout à fait celui qu’il faudrait à l’autre. Ce qui pourrait arriver si le mariage unissait un homme et une femme : les homos ont aussi des problèmes banals…
    La vie est plus compliquée quand on est seropositif, la vie est plus compliquée quand on est gay, cette campagne est utile pour rappeler la 1ère partie et la polémique prouve la seconde.
    Je suis née en 1980, je trouve qu’on ne parle plus beaucoup du
    Et j’ose le dire : les Noirs sont noirs

    Répondre
    • Madame H a dit…

      La virulence de ma réaction était en rapport avec la virulence de l’attaque concernant MON mode de vie jugé par Katwowan comme produisant de l’incohérence de l’instabilité et de la confusion chez MES enfants ! J’imagine que si les attaques d’une inconnue concernait VOTRE composition familiale, votre réaction aurait été tout aussi virulente !

      Répondre
  100. Sandrine a dit…

    Quand j’ai entendu parler de la polémique et que j’ai entendu parler d’Angers où je vais assez souvent pour mon boulot (je suis Nantaise), j’ai juste eu une pensée pour tous les habitants homosexuels de cette ville et quel effet de voir leur Maire interdire ces affiches et comment ils doivent à nouveau se sentir isolés …
    Bref, ce qui me gêne un peu comme Fion et son histoire de fonctionnaires, c’est qu’is oublient que derrière ces « mots » se cachent des personnes humaines, douées de raison et de sentiment .. et surtout des électeurs potentiels … et là je me dis que dorénavant ce qui eux ont 80 collaborateurs de cabinet n’ont pas été foutus d’en engager un suffisamment malin pour leur dire de ne pas tenir ce genre de propos .. bref, quand il veut supprimer les contractuels dans les collectivités (et à l’Etat), qu’il commence par faire le ménage dans son cabinet (où sont recrutés la majorité des contractuels) avant de s’attaquer aux fonctionnaires. Ils coûtent très chers et pour très peu de résultats …

    Moi, mon inquiétude à présent (comme le dit une autre internaute ici) c’est Fion vs. Le Pen .. parce que si lui supprime toute protection sociale (l’AME en premier) et qu’en face elle, très fine et plus intelligente (enfin son collaborateur de COM) promet de maintenir au contraire les postes de fonctionnaires, la protection sociale, le RSA… bref .. tu vois le truc ?

    Moi je pars m’installer au Québec. Non, plutôt au Danemark. Ils sont beaux, grands et apparemment beaucoup moins cons que nous en ce moment …

    Répondre
  101. YellowL a dit…

    Mais merci Caroline pour ce billet, tellement merci !!

    Ce soir dans Quotidien, Vincent Dedienne a fait une chronique qui avait un peu la même tonalité que ton billet, écrite avec le même brio, et çà fait vraiment du bien de lire et d’entendre çà plutôt que les propos de ces « conservateurs », de plus en plus décomplexés, qui éructent des horreurs toutes plus immondes les unes que les autres sur les homos mais aussi sur l’avortement.
    Je ne supporte plus les réactions du type « Je ne suis pas contre l’avortement, mais… », çà me met hors de moi, il n’y a pas de mais ! L’avortement est un droit durement acquis.
    oui à l’avortement !
    oui aux couples homo, qu’on leur fiche la paix !
    oui à ces campagnes contre le VIH si elles peuvent protéger des hommes (et de femmes) de cette terrible maladie !
    oui à l’amour et non à ces discours nauséabonds, intolérants et moyenâgeux de Mesdames et Messieurs les réactionnaires !

    Répondre
  102. Hélène a dit…

    Un commentaire tardif, vraisemblablement qui sera peu lu mais j’avais envie de participer 😉
    Ces affiches m’avaient attiré l’œil avant qu’on en parle… Sans voir le texte, et sans même remarquer qu’il s’agissait de deux hommes, je m’étais attardée sur elles parce que dans ces deux personnes enlacées, je voyais du désir, de l’amour et de la tendresse…. Amour, désir et tendresse qui manquent actuellement à ma vie, moi qui traverse un petit (j’espère !) passage sans amoureux. Amour, désir et tendresse auxquels aspire sûrement chacun et auxquels chacun a droit. Amour, désir et tendresse qui devraient être le moteur de notre vie plutôt que haine et jugement des autres….
    Ces affiches montrent l’amour, le désir et la tendresse et certains en sont choqués!
    Quel drôle de monde que le nôtre….

    Répondre
  103. sarah a dit…

    Mon fils a 6 ans. « les autres y sont bêtes. Y disent que je peux pas me marier avec x (son copain depuis la première année de maternelle). On peut pas avoir d’ enfants,mais on peut se marier »
    Pas depuis si longtemps mon loulou, et tu as le temps de changer d’orientation sexuelle (ou pas, c’ est pas un souci pour nous) mais je prie pour que le monde soit moins rétrograde d’ ici une dizaine d’ années et que surtout tu gardes cette confiance en toi !
    Quant à ladite campagne ce qui me gêne c’ est qu’ elle laisse sous entendre que seuls les homos hommes sont concernés. Hé, le sida s’ attrape aussi entre hétéros !

    Répondre
  104. Nath D'Athènes a dit…

    Mais il y a comme un vent de Petite Maison dans la prairie.. Ma fille de 14 ans ne m’a jamais posé de questions sur l’homosexualité ni sur les différences de couleurs, cela doit être une évidence pour elle !

    Répondre
  105. Véronique a dit…

    Bonjour Caroline,
    Je n’ai jamais encore commenté vos billets mais je les guette avec impatience tellement ils me font rire. Votre style est drôle et fluide et toujours très juste et sensible. J’ai grandi avec des oncles homo et la différence ne jamais posé de problème chez nous, je vis avec un soucis de bienveillance permanent . Néanmoins comme vous le dites le mariage pour tous est la meilleure chose qu’ai fait Hollande. J’ai malheureusement le sentiment qu’il n’a rien fait d’autre et surtout pas pour les problèmes économiques de notre pays même si tout le monde sait la difficulté du sujet.J’ai qd même le sentiment que d’autres pays s’en sortent mieux autour de nous. J’espère qu’avec un homme ou une femme un peu plus charismatique et ferme nous réussirons à retrouver un peu le sourire.
    Bonne journée
    Véronique

    Répondre
  106. Anna Chiara a dit…

    M E R C I Cao, je suis totalement d’accord avec tout ce que tu dis !

    Effectivement j’ai plus de mal à expliquer les campagnes (parfois violentes…) pour la sécurité routière qui sont bien plus anxiogènes que2 hommes qui sont tendres l’un avec l’autre (et perso je ne vois rien de « sexuel », juste de la tendresse).

    C’est peut-être de la psycho de comptoir mais je ne peux m’empêcher de penser que ceux qui sont dérangés par ces affiches dans la rue ont vraiment un problème !!

    N’oublions pas que le message veut juste donner un conseil : selon vos pratiques sexuelles, il y a différents moyens de vous protéger du VIH.

    C’est juste de la SANTE PUBLIQUE !! Pas une pub pour le porno gay !!…

    Répondre
  107. La semaine d'une gourmette a dit…

    Le retour des vieux réacs, c’est à pleurer. Tout ce que j’espère, c’est que les 70% de Français qui étaient pour le mariage pour tous le restent, et fassent entendre leur voix.
    Et puis la rengaine sur l’avortement, et que ça traumatise les femmes, tout ça… Ma mère a avorté plusieurs fois (ben oui, dans les années 50, contraception presqu’inexistante), heureusement dans de bonnes conditions (en Suisse, mais oui, c’était possible, fallait l’accord de 2 médecins mais c’était possible), ça ne l’a pas traumatisée. C’est clair qu’elle aurait préféré bénéficier d’une bonne contraception, mais je suis bien contente d’être née désirée et pas avant ! Et je suis aussi bien contente d’avoir eu une mère qui n’hésitait pas à parler de ce genre de choses, clairement et sans chichis.
    Ici en Suisse, il y a environ 12 ans, il y a une une campagne anti-SIDA assez sympa. Une des affiches montrait un préservatif (roulé) et avait un slogan que j’ai adoré : « Ne sortez pas sans. Ne rentrez pas sans non plus ». Mon fils de 6 ans, qui venait d’apprendre à lire et lisait toutes les affiches, m’a demandé ce que ça voulait dire. C’est bien la seule fois que j’ai été prise de court, j’avais du mal à imaginer comment lui expliquer ça. Pour finir je lui ai dit que c’était un truc d’adulte, est-ce qu’il était d’accord d’attendre d’être un peu plus grand avant de pouvoir comprendre ? Il a dit oui, sans problème.

    Répondre
  108. Jesagrey a dit…

    Quand je vois tous ces connards recommencer à pavoiser… je dirais bien « que dieu nous vienne en aide » pour ce qui s’annonce en 2017 mais je suis comme toi, je n’y crois pas. Venons-nous en aide les uns les autres alors, je crois que nous en aurons besoin… Winter is coming…

    Répondre
  109. PaulineNCR a dit…

    3 petites choses pour toi Caro : merci pour cet article qui résonne en moi si fort, je ne vais pas faire avancer le débat résultat, mais travaillant avec beaucoup de réac je n en peux plus d entendre leurs opinions invraisemblables toute la journée ! Ensuite mon fils de 3 ans et demi a vu une de ces affiches et m a dit : oh maman ils s embrassent les messieurs ! C est parce qu ils sont amoureux ? Oui mon coeur ai-je répondu et ça s est arrêté là ! Bouh le vilain traumatisme qu il a subi (joke inside) et enfin je crois comme l un des commentaires l a justement souligné que c est le caractère profondément sensuel de ces photos qui met autant de gens mal à l aise ; une amie à moi m a confié ne pas trouver beau à voir 2 hommes enlacés contrairement à 2 femmes … Je crois que mon fils lui a trouvé ça joli et tant mieux ! Bon week end !

    Répondre
  110. Jouls a dit…

    Bon, eh bien je me sens un peu seule mais tant pis, je le dis : je fais partie des personnes, maman de jeunes enfants dont une sait lire, que cette campagne dérange.

    Ce qui me gêne particulièrement, ce n’est pas tant d’avoir à expliquer ce que font les deux hommes sur la photo, mais d’avoir à définir le « coup d’un soir » à ma fille de 7 ans. C’est la vision de l’amour qui est en filigrane sur ces affiches (l’amant, l’inconnu, le coup d’un soir…) qui pour moi est en totale contradiction avec l’éducation affective que j’essaie de donner à mes enfants, qui consiste à essayer de leur transmettre la beauté d’un amour durable et fidèle, et non la vision consumériste qui a déjà été soulignée plus haut. Et oui, je suis prête à expliquer à mes enfants qu’il y a des maladies qui se transmettent en faisant l’amour, mais j’aimerais, avant cela, qu’ils aient d’abord bien intégré la dimension de la fidélité, de la beauté, du don. Cela me semble mieux respecter leur maturation affective. Cela fait peut-être de moi une réac indécrottable, voire infréquentable, mais je suis tout à fait disposée à l’assumer.

    Cela veut dire que je tiendrais exactement le même discours si les couples représentés n’étaient pas de même sexe. Et je suis par ailleurs tout aussi dérangée, choquée même disons-le, de l’érotisation permanente de la communication publicitaire, et de l’objectivation du corps de la femme qui va avec (si ça ne tenait qu’à moi, il y a plein d’affiches qui ne passeraient pas ma « censure » !).

    Enfin, et cela a déjà été évoqué plus haut également, je suis assez sensible aux réactions que j’ai pu lire de certaines personnes homosexuelles, se sentant blessées par ces affiches car considérant qu’il y avait un part d’homophobie dans cette communication qui, même si ce n’est pas son but, tend à associer homosexualité et sexe déconnecté de l’amour, et donc à présenter l’amour entre personnes de même sexe uniquement sous l’angle de la « consommation », à présenter les personnes homosexuelles comme incapables de fidélité et de stabilité. Encore une fois, ce n’est peut-être pas l’objectif, mais ce sont des associations qui peuvent être faites (plus ou moins consciemment) à cause de la combinaison des différentes « punchlines » (c’est comme ça qu’on dit ?) des affiches, et de leur association avec les visuels et avec le sous-titre « Sexe entre hommes, etc. »

    Voilà, ceci étant dit, ça ne m’empêchera pas de continuer à venir lire ce blog presque quotidiennement, parce qu’on n’est pas obligé de suivre que des personnes avec qui l’on est 100% d’accord tout le temps 🙂

    Répondre
    • pendragon a dit…

      Merci d’avoir mis, avec des mots apaisants, en forme les idées que je ressens. Peu importe au fond que les couples représentés soient homos ou hétéros, ce qui me choque dans la campagne est bien l’idée d’une sexualité ou la relation à l’autre sur le plan humain n’a strictement aucune importance, seul compte la mécanique, le décompte, la consommation. J’insiste, ca vaut pour les homos ou les hétéros. Je ne suis pas naif, je sais que ca existe, de la que ca devienne un modèle (pas de faux procès je parle de la consommation sexuelle hein, pas du couple homo en soi) Si cela fait de moi un horrible réac pas « moderne » (crime valant la lapidation j’en conviens) aux yeux du blog, so be it. Et je reviendrai également sur le blog, car justement il est plein de gens ne pensant pas comme moi ;-); Saint Exupéry disait que la différence enrichit et c’est vrai de vrai.

      Répondre
      • O. a dit…

        @jouls et pendragon: Ces affiches n’éduquent pas à la vie affective. Aux parents, aux adultes plus largement, d’être ces éducateurs. Ces affiches réclament leur présence, leurs explications, nous imposent avec exigence de trouver les mots les plus justes pour transmettre cette éducation qui nous est chère. Je trouve que c’est une campagne très exigeante en ce sens.

        « Comment expliquer à un enfant ce que c’est qu’un coup d’un soir? »… Ce désarroi d’un/d’une/des amoureux/amoureuses « de la fidélité, de la beauté, du don » en amour est intéressant. Les mots nous manquent? Nous voilà hors de notre zone de confort, avec certains de nos principes quelque peu heurtés et dérangés. Notre parole est encore plus essentielle alors 🙂

        Par ailleurs Pendragon, je ne vois pas forcément sur ces affiches une sexualité consumériste « où la relation à l’autre sur le plan humain n’a strictement aucune importance, seul compte la mécanique, le décompte, la consommation ». Comme l’a souligné Hélène dans un autre commentaire, je vois du désir et du plaisir sur les photos et dans les mots. Une certaine tendresse aussi dans les gestes et les regards, peut-être de l’amour (?)

        En tout cas, cette campagne fait parler, s’interroger, débattre (des homos, des hétéros, des trans, du mariage pour tous, des pratiques sexuelles, de l’amour, des « réacs », des familles recomposées, des « progressistes », de la campagne elle-même etc)
        Sera-t-elle une arme efficace pour lutter contre le sida? Je m’interroge toujours…

        Répondre
        • Jouls a dit…

          J’ai bien compris que ces affiches n’avaient pas pour but d’éduquer à la vie affective. Car vous avez tout à fait raison, c’est aux parents d’être les éducateurs de leur enfants.
          Mais justement ce qui me dérange ici, c’est que potentiellement des affiches puissent « m’imposer » le moment où je vais parler de certains sujets à mes enfants (dans ce cas le coup d’un soir par exemple). J’aimerais que ma parole serve à présenter d’abord la beauté de l’amour fidèle et durable, avant d’expliquer ce qu’est le sexe sans amour. Et j’estime qu’à 7 et 5 ans, mes aînés ont largement le temps avant d’entendre parler de tout cela.

          Quand à l’association qui peut être faite entre vagabondage sexuel et homosexualité, cela fait selon moi partie des effets secondaires de cette campagne, et encore une fois j’ai lu cela également sous la plume de personnes homosexuelles qui du coup se sentaient blessées.

          Répondre
          • O. a dit…

            Oui jouls, cette campagne est pleine « d’effets secondaires » potentiels, qui nuisent selon moi aussi à l’efficacité de son message et de son action. Parmi eux, celui que vous soulignez fort bien et qui me conforte dans l’idée qu’il était préférable de représenter aussi des couples hétéros par exemple.

            Je crois que je comprends ce qui « vous dérange » (bien que je n’aie pas d’enfant(s) pour ma part): « potentiellement des affiches peuvent « m’imposer » le moment où je vais parler de certains sujets à mes enfants ». Il me semble que vous vous sentez dépossédée d’une part de votre liberté éducative. Un peu comme « volée », privée du choix du bon moment. « J’aimerais d’abord » écrivez-vous. Votre moment idéal pour cet apprentissage (vous avez utilisé le conditionnel) y laisse quelques plumes, en quelque sorte 🙂

            Oui 🙂 Comme la vie plus généralement peut vous voler cette part de liberté personnelle, ai-je envie de vous répondre. La vie nous prend parfois de vitesse en quelque sorte, peut vous amener à croiser une prostituée sur un trottoir alors que vous marchez avec vos enfants, une pub ou une scène de bande annonce de film aussi, alors que vous êtes à table avec vos enfants de 7 et 5 ans et que vous auriez « aimé [leur] présenter d’abord la beauté de l’amour fidèle et durable, avant d’expliquer ce qu’est le sexe sans amour. » On peut le regretter, on voit notre idéal quelque peu déplumé, mais c’est ainsi 🙂

  111. Maddie a dit…

    Bonjour Caroline.
    Ça fait 8 ans qu’une de mes meilleures amies m’a fait découvrir ton blog et que je te lis (je peux vous tutoyer, dis?) avec délectation et bonheur. Plusieurs fois j’ai failli commenter, mais je me suis finalement toujours abstenue. Je sais ce que je pense, et ça me suffit. Sauf que là c’est trop important, je veux te dire oui, bravo, exactement, chui bien d’accord. Et aussi merci. Et aussi bon week-end à toi et ta famille.
    Cheers!
    (Je me suis permise de mettre l’adresse du site d’une cause qui me tient beaucoup à cœur, celle des Sioux de Standing Rock. J’espère que ça n’est pas contraire à l’étiquette des commentateurs.)

    Répondre
  112. Solinine a dit…

    Alors, personnellement mes ados (14 Et 17 ans) ont été extrêmement choqués!
    Pas par les affiches qu’ils ont vu et revues à côté de chez nous sans aucun soucis, mais par les réactions que cela a suscitées et notamment celles de certains maires!
    Et oui, leurs questions (qui sont les mêmes que celles après chaque manif anti mariage pour tous d’ailleurs) me posent soucis car je ne sais pas y répondre:
    « Mais maman pourquoi gens réagissent comme ça? » De quoi ont ils peur? Qu’est ce qu elle ça peut leur faire que d’autres soient homo ou transsexuel ? Et qu’ils se marient?ça change quoi à leur quotidien ? »

    Quand ils étaient plus jeunes, je n’ai jamais eu de soucis pour expliquer d’où venaient les bébés, ce qu’est l’homosexualité ou je ne sais quoi d’autre mais expliquer l’intolérance je n’y arrive pas, vraiment pas! Et ça ça perturbe mes enfants bien plus que cette campagne, parce qu’ils aiment bien comprendre les choses et ça ils ont beau essayer ils n’y arrivent pas et moi non plus!

    Mon aînée, en prépa artistique a un concours blanc pour lundi: le thème est « anti » Et il faut convaincre les gens de quelque chose par une Installation dans la rue. et coïncidence ? ma fille a décidé de concevoir son projet autour de « L’anti-discrimination »
    Et dedans de ce que j’ai pu en voir il y a bien sûr l’anti-homophobie »!

    Faisons confiance à nos enfants, j’espère que leur génération saura être plus tolérante que la notre! Merci pour ton article et à tes lecteurs pour leurs commentaires (à une ou deux exceptions faites ils font vraiment du bien!)

    Répondre
  113. Berangere a dit…

    Hier, une de mes élèves et seconde me demande si elle peut se lever de temps à autres en classe car elle a des micro fissures aux côtés. Après lui avoir donné mon accord à sa demande, je l’interroge sur la cause de ces fissures :  » tu t’es fait frapper ? ». A mon grand étonnement, elle me répond que, oui, elle a été frappée par 4 hommes parce qu’elle a le drapeau gay sur son sac à dos. Et que ce n’est pas la première fois, qu’elle s’est déjà fait insulter quand elle était avec sa copine. Son voisin lui dit alors « ben cache le ton drapeau, pour ne plus avoir de soucis ! »  » non, je n’ai pas à avoir honte de qui je suis, je ne veux pas me cacher ».
    La Bonne Nouvelle, c’est donc qu’il existe des jeunes de son âge qui assument leur orientation sexuelle. La mauvaise, c’est qu’il y a encore une bonne tripotée de gens qui ne le supporte pas.

    Répondre
  114. Koquelico a dit…

    Je suis enseignante dans une école publique, chez les  » grands » comme on dit, en CM2. Il faut voir ce que l’on entend, des propos rapportés par les enfants. Je pense que la plupart du temps ce sont les paroles des parents mais que ça fait peur. Je travaille dans une ville où les enfants viennent de tous les milieux et beaucoup de nationalité se côtoient, mais la tolérance ce n’est pas encore gagné pour tous. Alors j’essaye de les éclairer, de mener des débats, de confronter leurs idées et je sais que mes collègues font de même.
    Mais ce n’est pas toujours facile de rester de marbre face à certaines remarques mais je le dois.
    Bravo pour cet article.

    Répondre
  115. Josette76 a dit…

    Complètement d’accord avec toi. Quand j’ai entendu parler de retrait d’affiches, je m’attendais à autre chose ! Décidément nous sommes bien loin de la liberté des années 1980… En tout cas bravo pour ton article.

    Répondre
  116. Philomène a dit…

    Pour travailler sur ces sujets en ce moment, je confirme que cette campagne est délibérément ciblée…
    Parce que pour arriver à « Paris sans sida » à l’horizon 2030, il faut être vigilants sur 4 catégories de la population particulièrement, qui sont (sans les stigmatiser mais c’est un fait) : les prostituées, les migrants d’afrique subsaharienne, les usagers de drogues et les homosexuels (masculins)… c’est cette dernière qui a été particulièrement visée par cette campagne, très jolie et sensible je trouve d’ailleurs. Les autres populations sont ciblées par d’autres moyens (prévention et flyers distribués dans les bus d’associations et lors de maraudes…). VOilà , je voulais juste amener ces précision.
    Et je voulais aussi dire MERCI MERCI, à Marisol Touraine pour la détermination de cette campagne et MERCI MERCI à Caroline pour cet article.

    Répondre
  117. Josepha a dit…

    Je débarque avec quelques jours de retard sur cette histoire, mais pas sur les affiches que j’avais vues et appréciées parce qu’elles faisaient résonance à des choses en moi notamment par les messages indiqués, qui étaient bien trouvés.
    Comment peut-on se révolter de telles affiches alors que dans tous les marchands de journaux on peut voir, en levant juste un peu les yeux, des affiches avec des femmes dénudées vantant des magazines de pornographie ?
    Et voici ce qu’avait dit mon fils au moment où je lui expliquais ce qu’était le mariage pour tous (il devait avoir 7 ans à l’époque) : « moi je suis pour bien sûr, sinon comment je me marierai plus tard avec Paul-Victor ? » (Paul-Victor étant un très bon ami)
    Merci en tous cas d’avoir écrit cet article !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>