De la délicatesse

Je ne vous cache pas que je suis partagée. D’un côté, forcément, je suis tentée de vous livrer un énième billet présidentiel parce que tout cela m’a quand même bien occupé l’esprit ces derniers jours. D’un autre, je me dis que 1) vous saturez peut-être, en tous cas une partie d’entre vous et que 2) je ne suis pas certaine d’avoir vraiment envie de repartir dans les mêmes débats et les mêmes confrontations, parce que nécessairement, qui dit élection ne dit pas forcément adhésion par tout un chacun. Or, là, je dois vous confier que je n’ai pas envie d’entendre ou de lire quoi que ce soit qui pourrait doucher mon optimisme. Que ce soit bien clair, je ne me suis pas subitement transformée en macronista – même si dimanche, quand il a dit qu’il savait bien qu’on n’allait pas tous lui donner notre blanc seing, mes copines et moi, encore émoustillées par son arrivée en redingote, on voulait bien lui offrir nos blancs seins. Je garde mes réserves, en réalité, préférant une neutralité bienveillante à un engouement aveugle. Mais je suis convaincue que nous crevons, en France, de notre délectation pessimiste. A peine élu, il a en très certainement déjà déçu certains. Pas même encore à l’Elysée qu’à gauche comme à droite, beaucoup lui prédisent l’échec et appellent à le combattre, ricanant à l’avance  de voir arriver dans les circonscriptions des candidats « en marche » totalement novices en politique. 

Et ça me fatigue un peu. Je comprends évidemment que les formations politiques ne souhaitent pas se diluer dans ce nouveau mouvement, j’entends les oppositions. Mais j’ai envie d’y croire, allez… deux jours ? J’ai envie de savourer encore un peu ce soulagement. « Elle » n’est pas notre présidente. « Elle » a été refusée par 66% des électeurs. Je suis peut-être naïve mais j’ai eu peur. Et pas à tort si l’on s’en réfère aux 11 millions de voix récoltées par le Front National, ce qui constitue un record. Et qui en soi suffit à doucher toute envie de triompher ou d’exulter.

Bref, il semblerait qu’en définitive j’ai fait mon choix, ceci sera donc un billet de conclusion, une manière de fermer la porte de ces échanges ô combien constructifs et passionnants. Les semaines à venir resteront politiques, mais je ne sais pas encore la forme sous laquelle cela se reflètera ici.

Ah et cette photo qui illustre ce billet, d’aucuns la trouveront bien « people ». J’ai eu la faiblesse en ce qui me concerne d’être touchée par ce geste. J’y ai vu l’expression d’un amour assez fou, d’une tendresse que seuls les cyniques voudront salir ou démentir. Je me fiche de savoir la teneur exacte de leur relation, je me fiche éperdument de leur différence d’âge et cela n’influera en rien l’opinion que j’aurai de notre nouveau président. Mais en fleur bleue que je suis, fascinée par ce qui meut et lie les gens qui s’aiment, ce baiser furtif sur sa main qu’elle tient, m’a fait vibrer. Ce n’est qu’une image, peut-être est-elle totalement fabriquée, comme l’a été cette traversée de la cour carrée. Peut-être n’y ai-je vu que ce qu’on me donnait à voir. Mais peut-être pas. Et quoi qu’il en soit, il y avait là de la délicatesse. Et si on donnait une chance à la délicatesse ?

Je vous laisse avec cette chanson que j’écoute en boucle…

 

 

289 comments sur “De la délicatesse”

  1. Jules a dit…

    Je partage ton analyse, arrêtons le pessimisme ambiant, le bashing à tout va, l’indécrotable figure du râleur à la française … pour aller un peu de l’avant et voir ce qu’on pourrait, ne serait ce qu’un tout petit peu, bouger pour faire avancer les choses !

    Répondre
  2. Marie-Kikou a dit…

    Totalement d’accord avec toi. Hier soir j’ai suivi le documentaire de TF1 sur Macron, (sans voix off ni musique dramatique, comme ça fait du bien !) Et j’ai aussi envie d’être optimisme. Leur histoire d’amour me remue les tripes et la façon dont il s’adresse aux personnes avec qui ils travaillent et aux français qu’ils rencontrent m’a beaucoup touchée. Sa réaction quand on lui envoie un oeuf sur la tête est génial : « c’était un petit oeuf » tout calmement sans animosité . C’est déjà plus classe que « casse toi pauv’con » j’ai l’impression que cet homme a beaucoup de dignité. Laissons lui sa chance.

    Répondre
  3. Nan a dit…

    Le reportage de TF1 hier soir était très flatteur , aucun défaut, pas d’arrogance, d’impatience , il prépare le café pour ces troupes. … La seule fois où il fait des reproches, c’est très policé.i
    Pour la midinette que nous sommes aussi, ce qu’on voit de sa relation avec sa femme est touchant et et comme ça fait du bien de voir tous ces jeunes autour de lui.

    Bref très lisse, mais prometteur’, let’s .hope.

    Répondre
    • HeLN a dit…

      Tout à fait d’accord avec cette analyse !
      Reportage sans doute assez orienté dans le bon sens, mais b***l ça fait du bien !
      Depuis le débat d’entre deux tours de mercredi dernier, son interlocution sur France Inter le lendemain matin, et ce reportage d’hier soir, la cote personnelle d’EM monte chez moi.
      J’ai encore plus envie de lui faire confiance et lui souhaite vraiment de récolter l’optimisme. J’aime l’image qu’il dégage, je partage ton point de vue Caroline sur ce geste de sa femme. A la vérité, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mis autant d’espoir sur un personnage politique.
      J’espère juste qu’il y aura des candidat d’EM dans ma circonscription les 11 et 18 juin…
      Bonne journée!

      Répondre
      • Caroline a dit…

        encore plus que le reportage d’hier, très bien il est vrai mais en effet très à son avantage, c’est sa longue interview à Mediapart qui m’a, personnellement, vraiment confortée dans mon choix. L’homme est brillant et solide sur ses dossiers. Après, il faudra le voir en action, mais je suis contente, moi, de savoir qu’un amoureux des lettres et de la philosophie est au pouvoir.

        Répondre
        • M-Y a dit…

          Tout pareil ! c’est cette interview qui m’a permis de passer d’un vote défaut/stratégie au premier tour à un vote d’adhésion au second. Merci à celle qui, ici même, a recommandé de la visionner.

          Et merci pour la photo, j’adore ce baiser sur la main, signe d’attachement qui pour être pudique n’en est pas moins indéfectible…

          Répondre
      • Karoll a dit…

        Je suis bien d’accord avec toi, et moi aussi après avoir tremblé à l’idée d’avoir cette présidente-là, j’ai très envie de faire confiance à ce jeune homme brillant et finalement plus humble que je ne le pensais… Merci Caroline pour ce billet

        Répondre
  4. Lily a dit…

    Merci Caroline pour ce très beau billet qui indique un chemin, celui de la délicatesse comme vous l’ écrivez si bien, de l’ optimisme et de la joie de vivre. Ce geste est en effet très beau et en effet, fichins-nous éperdument de la nature de leur relation. Arrêtons de juger, de ratiociner, de ricaner, de déplorer. Juste un peu.
    Ce week-end j’ ai suivi un stage d’ éthologie et d’ équitation centrée dans le Trièves avec ma fille de neuf ans. A la fin de la journée, nous sommes parties toutes les deux en balade à cheval au pied du Mont Aiguille, l’ air était si suave qu’ il coulait comme du miel dans nos bouches et nos gorges. Ce matin, j’ ai juste envie de me laisser porter par votre billet et par les souvenirs de ces quelques heures illuminées par les yeux pétillants d’ une petite fille qui accomplit son rêve, sauter quelques oxers puis tailler la route sur un cheval aussi grand que ses espoirs. Merci Caroline, belle journée à chacune.

    Répondre
  5. Sabine a dit…

    Comme j’ai déjà commenté sur ton FB : quel bonheur de lire ça !!!
    Et je suis POUR la Délicatesse…
    J’avoue que j’ai eu un peu d’eau qui m’est venue aux yeux en voyant ce geste… et , merde, envie d’espérer aussi !

    J’ai découvert Juliette Armanet chez Augustin Trappenard il y a quelques semaines ou mois ( pourquoi le temps est il si différent avec un bébé ? 🙂 ) et gros coup de coeur… cette chanson est fabuleuse… La Délicatesse là aussi .

    Belle journée à toute, en Bretagne elle sera ensoleillée je crois.

    Répondre
  6. Clélie a dit…

    Personnellement j’aurais été bien déçue de ne pas avoir de billet de ta part ce matin qui vienne conclure un peu tout ça !! Je ne sais pas ce que ce nouveau président nous réserve, mais comme toi j’ai envie d’un peu d’optimisme pour notre pays et je crois que les yeux de mes élèves tout à l’heure brilleront davantage que si « Elle » avait été élue, alors donnons lui au moins le bénéfice du doute et tentons l’aventure !

    Répondre
  7. Smouik a dit…

    je préfère lire ton billet de ce matin, avec l’espoir chevillé à l’estomac plutôt que ces posts immondes qui inondent le net. Quand je lis ça, parfois, je me demande combien il reste d’îles désertes au monde pour fuir cette noirceur. Et puis je me dis que je m’en voudrais de rater ce qui va se passer dans les prochains mois… Allez, haut les cœurs, on y croit !

    Répondre
  8. Daphné a dit…

    Procuration dûment signée, j’ai passé ce long week-end dans le Devon avec mes garçons. Plusieurs anglais sont venus vers nous pour nous parler de leur enthousiasme pour ce nouveau président et de leur crainte du Brexit. Spontanément, je n’aurais pas osé aborder ces deux sujets dans un « small talk » mais ça fait du bien d’entendre un autre point de vue sur les choses, de partager un peu de joie et d’espoir avec d’autres et de voir que ces élections les passionnent autant que nous.

    Répondre
  9. Jane B. Root a dit…

    Et puis ne boudons pas le plaisir de nos yeux, le « staïle » va entrer à l’Elysée ! Le « staïle ma chériiiiie » ! Fini les veste de costume boudinées et les cravattes mal nouées. Vive les redingotes et les jolies vestes Vuitton à col argenté 🙂 Le « staïle » je vous dis…

    Répondre
  10. MarieG a dit…

    Merci Caro pour ce billet, conclusion d’un premier acte.
    Juste de l’autre côté de la frontière, nous sommes très très soulagés et même s’ils ne pouvaient pas voter, beaucoup de gens ont « tenu les pouces » à Macron.
    Ca menaçait depuis quelques semaines, mais je peux bien me l’avouer, je crois bien que je suis devenue une macronista, principalement parce qu’il me semble qu’il a du cran. Il aurait pu suivre une carrière toute tracée comme la plupart des énarques, mais non: il essaie, il est curieux, il réfléchit et sait penser « out of the box ». Quel changement avec le système politique classique !
    Je trouve vraiment ignoble que la nature de la relation avec son épouse soit sans arrêt questionnée. Bizarrement, les 18 ans qui séparent Hollande de Gayet ne sont pas mis en avant, ni le manque de stabilité que les deux divorces de Mme Le Pen pourraient dénoter. Par contre, on ne peut pas croire que le couple Macron soit simplement de l’amour… Eh bien j’y crois, ou plutôt, je ne me suis même pas posée la question; mais c’est peut-être parce que j’ai recontré mon mari lorsque j’avais 30 ans et lui 20. Et que ça dure depuis 25 ans. Et que nous avons aussi entendu quelques commentaires, malgré seulement 10 ans d’écart dans le « mauvais » sens.
    Le reportage est dispo en replay sur le site de TF1. Bien fichu. Lire en complément l’article paru dans slate.fr qui explique les conditions du tournage et du montage, en particulier que Macron n’a pas eu de droit de regard sur le montage.
    Belle journée

    Répondre
    • Marie a dit…

      Mélenchon aussi a 22 ans de différence avec sa nouvelle épouse depuis 2 ans, mais dans ce sens là, cela ne pose pas de problème.

      Répondre
      • ES a dit…

        A ma connaissance, Mélenchon n’est pas marié ?? Il me semble d’ailleurs qu’il avait indiqué sur son site web qu’il n’y aurait pas de première dame car il était célibataire.

        Je suppose que tu parles de Saïda Jawad, mais rien ne dit qu’ils soient encore ensemble…

        Répondre
        • Emma a dit…

          Ex compagne ou pas, il n’est tout de même pas neutre que la même différence d’âge ne fasse en rien jaser.
          Sans compter le fait que Saida Jawad est une belle femme, et que Mélenchon n’est pas vraiment un Apollon, tandis que Brigitte Macron est une très femmes (il faut juste qu’elle cesse de se coiffer comme Mireille Darc).
          Bref,
          vieux et pas beau + jeune et belle : RAS
          Jeune et beau + pas jeune et belle : des gorges chaudes
          Et c’est bien triste

          Répondre
          • ES a dit…

            Oui, je suis d’accord avec ça (cela dit, que Brigitte Macron et Saïda Jawad soient belles ou non, ça ne change pas grand-chose, non ?)

            C’est juste qu’en lisant la réaction de départ sur le coup je me suis demandé si j’avais loupé une info au sujet de Mélenchon…

            Et peut-être aussi que dans le cas de Mélenchon, il y a eu moins de commentaires au sujet de leur différence d’âge car leur relation a été moins médiatisée et elle n’est jamais intervenue dans sa campagne (mais bon, les médias ont plus parlé de sa relation à elle avec Gérard Jugnot, et effectivement à ce moment-là personne ne se demandait si elle était lesbienne ou je ne sais quoi d’autre… Et pareil pour les myriades de célébrités masculines avec des épouses ou compagnes qui ont 20 ou 30 ans de moins).

  11. Valérie a dit…

    Mes deux votes pour E. Macron auront été des votes-barrage : barrage à Fillon, barrage à Le Pen. Et puis… et puis il y a eu ce magnifique premier discours au soir du 7 mai. Où je me suis dit que, peut-être, on tenait enfin non pas un homme politique mais un homme d’Etat, selon cette distinction soulignée par le général de Gaulle. J’ai tellement apprécié cette gravité, loin du triomphalisme affiché au soir du premier tour, cette leçon d’humilité qu’il semble avoir prise tout en maintenant une posture de chef d’Etat, cette volonté de servir… Alors aux législatives mon vote sera pour son parti, cette fois un vote d’adhésion, pour donner une chance à cet homme neuf.
    Oh, et puis j’ai trouvé l’intervention de Mélenchon totalement indigne… Pour reprendre l’un de vos tweets, Caroline, « on n’est pas tes gens » !

    Répondre
    • nutella a dit…

      Tout à fait d’accord avec toi ! j’ai lu son bouquin en janvier, il ne m’a pas convaincu… puis votes barrage (et dans ma commune en banlieue de Lyon où MLP a eu 57% des voix dimanche dernier, je suis fière d’avoir voté pour lui et de me dire que mon vote a au moins un peu servi à faire barrage au fascisme et à la haine) … et maintenant après ses discours et le reportage sur TF1, je me dis que oui il incarne le changement, le renouveau, bref l’espoir… aux législatives je voterais en marche ! 🙂

      Répondre
  12. Jesagrey a dit…

    J’ai peur que les fractures qui se sont révélées les 10 dernières années dans la société française soient trop profondes pour qu’on en vienne à bout si facilement, c’est plus ça que je vois dans les réactions négatives à son élection que du cynisme ou une délectation mortifère. Quant à Brigitte Macron sauf erreur de ma part ce qu’elle a fait s’appelle du détournement de mineur et ca me dérange bien plus que son âge, la nature exacte de leur relation ou le côté atypique de leur couple dont je me fiche complètement! (Je me trompe peut être)

    Répondre
      • Jane B. Root a dit…

        Jesagray, encore un post inutilement bête ! Quand il était son élève il ne s’est rien passé ! Bien qu’il lui ai dit « un jour je vous épouserai ! », Brigitte Auzière en a ri. Puis elle a divorcé, comme beaucoup de couples divorcent. Est partie à Paris. Là ils se sont revus. Il était largement majeur. Renseignez-vous avant de proférer des idioties.

        Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          Jane B Root, en tout cas vous n’y allez pas du dos de la cuillère pour remettre à leur place une commentatrice. N’essayez surtout pas de faire « diplomatie » en seconde langue.

          Répondre
          • Jane B. Root a dit…

            Je rajouterai que je l’ai connue à Strasbourg où elle enseignait à un moment. Je n’ai pas dit que je l’ai « bien » connue, ni qu’elle est une copine, juste une ancienne collègue. Et que j’en garde un bon souvenir. Que c’est quelqu’un de bien, d’engagée pour ses élèves à l’époque où elle enseignait. Alors lire ces inepties sorties d’on ne sait où de « détournement » de mineur, ça m’agace un brin. Oui !

        • ES a dit…

          Deux précisions:
          -elle n’a divorcé qu’en 2006, donc un an avant leur mariage en 2007, ils étaient ensemble bien avant.
          -l’âge du consentement est à 15 ans en général, mais à 18 ans quand il s’agit d’une « personne ayant autorité »; et comme elle était son enseignante elle rentrait me semble-t-il dans cette catégorie.
          D’ailleurs ça a fait réagir une partie de la presse anglo-saxonne.
          Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis, et comme d’autres je suis ulcérée par la misogynie des commentaires sur leur différence d’âge, mais tout de même je ne peux pas m’empêcher de penser que si c’était un homme politique qui avait quitté sa femme pour se mettre en couple avec une ancienne élève qu’il avait connue quand elle avait 16 ans, ça aurait sans doute été vu de manière plus critique par beaucoup…

          Répondre
      • Isa a dit…

        Je trouve tout de même qu’on a tendance à évacuer un peu trop vite cette question d’un possible détournement de mineur. J’ai lu pas mal de coms à ce sujet sur Twitter depuis quelques jours et que ça m’a pas mal bousculé et interrogé. Il n’y était nullement question de sexisme, d’autant plus que leurs auteurs n’étaient pas des beaufs qui faisaient dans le graveleux mais des féministes avérées. D’abord, on ne sait ABSOLUMENT rien du moment où leur « histoire d’amour » a véritablement commencé. Sous prétexte que les concernés nous disent qu’ils ont « sagement » attendu la majorité de monsieur pour consommer leur relation? Faudrait être sacrément naïf pour croire un truc pareil. Et je rappelle qu’en droit français, l’âge légal en matière de consentement sexuel est relevé si l’un des partenaires a un ascendant sur l’autre. Je me pose juste la question de savoir quelle serait ma réaction en apprenant que ma fille ou mon fils de 15 ans, aussi « brillants » et « matures » soit-ils, sont tombés amoureux d’un.e prof de 40 ans. Je ferais quoi? J’attendrais sagement de voir si leur relation est « sérieuse », s’ils sont vraiment amoureux, pour savoir si cette relation est légitime ou pas ou pour éventuellement prendre des mesures pour protéger mes enfants d’un.e éventuel.le prédateur.trice sexuel.le? Et que dire d’une personne – homme ou femme – qui a atteint la quarantaine et qui éprouve de l’attirance, du désir pour un.e adolescent.e? Certes, Emmanuel et Brigitte Macron étaient mignons tout plein dimanche soir et ils peuvent dire un grand merci à l’auteur du reportage diffusé sur TF1 dimanche soir. Mais si la loi existe, c’est qu’il y a de bonnes raisons. Elle ne concerne pas les quelques rares exceptions – car je peux admettre qu’elles existent -, mais la majorité des adolescents qui pourraient être victimes de ce genre de délit. Alors d’accord, on peut fondre devant cette photo et se dire que l’Amoûûûr peut parvenir à vaincre tous les obstacles. Ou alors, on peut aussi se poser la question de savoir quel message cela envoie. Comme le disait qqn sur TW hier, « On va bien rire maintenant quand il va falloir expliquer aux ados que non, c’est pas romantique un•e prof qui se tape un•e élève »…

        Répondre
        • Caroline a dit…

          sauf qu’en l’occurrence la loi est de leur côté. Il l’a connue à 15 ans. Il était donc majeur sexuellement. Après en effet il y a cette question de relation de hiérarchie. De ce que j’ai compris, c’est pour cette raison que Macron a été « exfiltré » de son lycée pour terminer sa scolarité à Paris. Et quand on les écoute, clairement, c’est lui qui a bataillé pour la convaincre. Le reste leur appartient. Honnêtement évidemment que moi non plus je ne serais pas ravie si mon fils ou ma fille m’annonçait ça. Tout le monde a le droit d’avoir un avis sur ce type de relation. Mais déclarer qu’il est question de détournement de mineur est inexact en l’occurrence, voire diffamatoire, du moment où ils assurent quant à eux que leur relation amoureuse a débuté quand il avait 18 ans.

          Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Un excellent article dans « the independent » parle justement de cela. Flemme (et pas le temps) de résumer. Tout est clairement expliqué, pas de quoi fouetter un chat, cela s’est passé dans la plus stricte légalité.

          • Isa a dit…

            Désolée mais c’est faux. Selon la loi française, si un.e professeur.e peut avoir des relations sexuelles avec un.e élève âgé.e de plus de 18 ans, ce n’est pas le cas en ce qui concerne un.e ado entre 15 et 18 ans. Alors, certes, aujourd’hui Emmanuel Macron a 39 ans, ils sont mariés depuis 10 ans et on peut difficilement remettre en cause la légitimité de leur union. Ce qu’on peut critiquer, ce ne sont pas les 24 ans d’écart, mais l’âge auquel ils se sont rencontrés. Car NON, un.e gosse de 15 ans N’A PAS LA MATURITE pour décider de vivre une relation avec une personne qui a plus de 20 ans, d’autant quand cette dernière est son professeur.e. Qu’on le veuille ou non, on est influençable à cet age-là. Protéger les enfants, ça passe aussi en arrêtant d’atténuer ce genre de délit en disant que l’amour est là. Mais c’est la personne la plus âgée qui porte la responsabilité de cette relation. Et quand on est un.e adulte équilibré.e, on s’intéresse pas à des ENFANTS. C’est tout. Alors certes, tous deux affirment que leur relation a commencé lorsqu’il a eu 18 ans (mais bien sûr…). Mais je peux aussi te trouver des tonnes d’exemples de jeunes filles ou de garçons totalement accrocs à une personne plus âgée, qui sont persuadé.es d’avoir trouvé le grand amour et d’être totalement libres de leur choix en la matière. Dans ces cas-là, on ferme les yeux? On laisse faire? Ben ouais, puisque désormais, au plus haut niveau de l’Etat, on a bien la preuve que, parfois, ça peut marcher…

          • Caroline a dit…

            le truc c’est que tu sembles vouloir absolument partir du principe qu’ils mentent sur l’âge auquel la relation a commencé. On n’en sait rien, en tous cas moi je n’en sais rien. Donc je ne vais pas débattre toute la journée sur un sujet dont je ne connais pas les tenants et aboutissants. Sur le principe, je suis d’accord, à 15 ans, on est encore un enfant ou tout au moins un adolescent. Mais rien ne nous dit qu’ils ont consommé cette relation avant les 18 ans de Macron. Tu me rétorqueras que rien ne nous dit le contraire et je te dirai que si, eux. Tu peux choisir de ne pas les croire, mais on peut aussi estimer qu’ils disent la vérité.

          • DOMINIQUE a dit…

            Pour clore (enfin, essayer de) le sujet, s’il y avait eu un détournement de mineur, les parents auraient porté plainte, il y aurait eu procès ou du moins une procédure. Vu les attaques que Macron a subies, cette affaire aurait été déterrée depuis longtemps par des gens bien intentionnés.

          • Isa a dit…

            Bien, bien, bien… Donc, si je vous suis, désormais, pour que la justice puisse qualifier un détournement de mineurs, on attendra désormais de voir si l’idylle tourne court ou si c’est une affaire qui marche. Je vais m’empresser d’en faire part à mes enfants. Quant à la question de savoir pourquoi les parents de Macron, bons bourgeois de la haute société amiénoise ont préféré exfiltré leur fils vers Paris plutôt que de porter plainte et de risquer le scandale, on se demande pourquoi, vraiment… Mais vous avez raison, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et pis d’abord Macron il est sexy, et sa femme elle est trop stylée alors on va arrêter de voir le mal partout parce c’est tellement « français », hein…?

          • Caroline a dit…

            Ecoutez, encore une fois, je ne vois pas au nom de quoi je mènerais une enquête sur leur relation. Mais libre à vous d’investiguer ou de vous porter partie civile. je me fiche comme d’une guigne du style de monsieur ou madame, je pars juste du principe que s’ils expliquent tous les deux que leur histoire ne s’est concrétisée qu’aux 18 ans de Macron, c’est que peut-être tout simplement c’est la vérité. Et si ça ne l’est pas, alors oui, 15 ans c’est très jeune et je n’aurais très certainement pas apprécié en tant que parent. Mais encore une fois, juger une histoire qui n’a jamais donné lieu à aucune plainte, ça ne fait pas partie des choses que je fais. Donc je comprends que manifestement ça vous pose un problème et je peux l’entendre, mais je vous demande poliment d’aller faire part de vos doutes ailleurs, parce que je ne souhaite pas que ce billet se transforme en plateforme juridique sur le sujet, ça dépasse de loin mes compétences. Merci.

          • D a dit…

            Échange ce matin dans une de mes classes (exclusivement masculine):
            A. : « Mais vous madame, vous avez l’âge que Brigitte avait quand Macron l’a choppé! En plus vous êtes prof de français! Hein… Ben moi j’ai pile poil 17 ans…. »
            B.: « T’es fou c’est une prof quand même! »
            G. me regardant dans les yeux: « ouais, mais on dit toujours que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures! »
            Cette élection m’ouvre des perspectives!*
            *2e degré.

        • SO a dit…

          ok, en admettant qu’il y ait eu détournement de mineur ( ce que je ne crois pas)… 20 ans plus tard , ils sont toujours ensemble. On fait quoi? On colle un procès aux fesses de la dame, et on la flanque en prison pour qu’elle ne s’attaque pas à un de nos chers adolescents?
          On ne peut pas les laisser tranquille ? Il me semble que les parents du jeune Macron sont suffisamment grands et responsables pour avoir pris les mesures nécessaires à l’époque .
          Je suis désolée d’employer un ton si sec, mais ce genre de remarque m’agace car elle engendre une polémique complétement stérile et dépassée.

          Répondre
    • Caroline a dit…

      Il avait 16 ans et ils se sont mis ensemble officiellement à 18 ans. Et je pense que si son truc c’était les « enfants », elle l’aurait quitté depuis hein…

      Répondre
      • Elise L a dit…

        Exactement, Caroline. La misogynie des attaques contre Brigitte Macron fait partie des choses qui m’ont écoeurée au cours de cette campagne. Les « Brigitte cougar », les « c’est un gigolo », les « s’il est avec une vieille c’est forcément qu’il est gay », et même les « ça va, elle ne fait pas son âge », c’est à vomir. Je vois en eux un couple uni et beau. Et quelle paire de c*** il doit avoir (symboliquement, hein, enfin…) pour avoir à 16 ans dit à sa prof mariée et bourgeoise « je vous épouserai », et y être parvenu ! Moi, ça me donne plutôt confiance dans la volonté, la conviction et les capacités du bonhomme. Après, plus de vingt ans de fidélité à son couple, la façon dont il parle d’elle et réciproquement, j’ai envie de croire que c’est sincère, et que ça dit quelque chose de bien sur notre nouveau président.

        Répondre
        • Kaylee a dit…

          @ Elise L : ah, je suis tout à fait d’accord avec tes propos – avoir su se battre pour être avec la femme qu’il aime, avoir tenu bon, ne pas avoir changé d’avis en cours de relation, c’est pour moi quelque chose de remarquablement positif en ce qui concerne cet homme – car ça n’a pas dû être facile tous les jours vis-à-vis de l’entourage, tant personnel que professionnel, ils ont dû en essuyer des critiques et des réflexions désobligeantes.

          Répondre
        • sylvie a dit…

          Etant dans la meme situation de couple que E. Macron et son épouse, je suis tout à fait d’accord, les commentaires sont indécents, j’imagine que pour eux cela n’a pas du être facile tous les jours…De toute façon, la vie privée de E. Macron ne regarde que lui, c’est lui le Président et non sa femme…

          Répondre
          • marie-kikou a dit…

            Elise tout ok avec vous. Dire qu’il y a eu détournement de mineurs en parlant d’un couple qui a 20 ans d’âge dont 10 de mariage… Ca me dégoute, comment peut-on être si petit. Et quand bien même ça se serait passé avant les 18 ans de Macron, la suite a montré que ce n’était pas une simple idylle. Montrer aux ados que la mixité existe à tous les niveaux dans les couples est une belle chose pour moi. Et puis il n’avait pas 12 ans non plus faut pas exagérer !! et oui, à 64 ans on peut encore plaire, et ça aussi ça me plait.

          • ES a dit…

            Hum, en ce qui concerne sa vie privée, on en parlerait peut-être moins s’ils l’avaient moins abondamment étalée dans les médias (ce n’est pas le seul d’ailleurs, et je trouve ça gonflant: je me fiche bien de savoir avec qui vivent les élus, candidats, etc. et je ne vois pas pourquoi un(e) conjoint(e) de président devrait avoir un quelconque rôle officiel, on élit une personne et pas sa famille…)

        • marie-kikou a dit…

          Elise tout ok avec vous. Dire qu’il y a eu détournement de mineurs en parlant d’un couple qui a 20 ans d’âge dont 10 de mariage… Ca me dégoute, comment peut-on être si petit. Et quand bien même ça se serait passé avant les 18 ans de Macron, la suite a montré que ce n’était pas une simple idylle. Montrer aux ados que la mixité existe à tous les niveaux dans les couples est une belle chose pour moi. Et puis il n’avait pas 12 ans non plus faut pas exagérer !!

          Répondre
    • lollipop a dit…

      ah ah ah ah ! détournement de mineur ! Mais que c’est drôle ! Il a pris un coup dans l’aile le mineur depuis !!

      Répondre
      • Jane B. Root a dit…

        Et puis Brigitte Auzière a fait de la politique bien avant son mari. A l’époque où elle était à Strasbourg (1989) elle s’est présentée sur une liste électorale communale. Il me semblait bien l’avoir croisée à cette occasion. J’ai appelé une copine aujourd’hui qui m’a confirmé. C’est le bled où nous avions nos chevaux à l’époque (1700 habitants – avec les chevaux). C’est une liste qui avait des projets très précis et intéressants concernant les enfants de l’école et du collège. J’ai souvenir de gens dynamiques et assez novateurs dans cette commune rurale et fort sympathique au demeurant. Leur liste n’est pas passée.

        Répondre
  13. nathalie a dit…

    J’ai moi aussi envie de lui donner sa chance. Un peu d’optimisme, de foi en l’avenir, d’ audace, d’impétuosité et d’humour font tellement de bien. Et l’amour, qui ne semble ni être feint, ni arrangé, moi je trouve ça plutôt agréable. Je ne parlerai pas des vingts ans qui séparent Mélenchon de sa compagne ce que personne ne semble trouver problématique, mais l’attitude de certaines femmes envers Mme Macron est tellement misogyne et anti féminisme que ça m’en laisse pantoise. Le baiser de Mme Macron relève de l’intime et m’a faite vibrer aussi, au même titre que quand il la prend dans ses bras au soir du premier tour dans le QG. Image vue hier dans le docu de Tf1. Bonne journée

    Répondre
  14. DOMINIQUE a dit…

    Ce que je me suis dit, le soir du résultat « ouf » et « enfin le merdier est derrière nous ». Configuration inédite, personnalités inconnues, les mois à venir vont être intéressants.
    Sinon, la nature de l’homo politicus est tellement humaine, avec tous ces ralliements de la vingt cinquième heure…

    Au fait, rien à voir : le dernier Fred Vargas sort demain.

    Répondre
  15. Shakti a dit…

    Et oui, laissons-lui un peu de marge avant de dire qu’il a déjà déçu, il n’est même pas encore en poste !! 🙂
    Ce que je trouve difficile dans ce côté râleur des gens, c’est que, bien que le vote soit passé, il y en a tout un tas qui t’explique qu’on va morfler par rapport à ses idées et ses annonces…
    Mais boudiou, même si j’ai plutôt voté contre l’autre que pour lui, je revoterai 1000 fois pour un Macron qu’une demie fois pour L’autre. Parce que là, c’est pas qu’un peu qu’on aurait morflé !
    Bref, pour une fois, ce serait bien que les gens laissent un petit délai d’action avant de dire qu’il est nul et qu’on ne s’en sortira pas.
    Bonne journée

    Répondre
  16. amelstos a dit…

    Moi je suis une macronista et je suis tombée dans la macronmania selon mon beau fils, le documentaire d’hier soir ayant achevé de me convaincre (ouiii je sais bien que tout ça est monté sous un jour très favorable mais n’empêche). J’ai passé la soirée électorales avec 2 marcheurs, 2 mélenchonistes et un filloniste déprimé. Sur 6 personne, 5 ont voté Macron dimanche et seulement 3 par conviction. Bon ben dimanche soir il a emballé tout le monde, même les plus récalcitrants, et le filloniste m’a même dit « je ne souhaite qu’une chose, qu’il réussisse ». Alors voilà, moi aussi je souhaite de tout cœur qu’il réussisse et je suis pleine d’espoir et d’optimisme, plus qu’après n’importe quelle élection passée.

    Répondre
  17. La semaine d'une gourmette a dit…

    J’ai fait un gros ouf dimanche soir, aussi à cause du score (66% c’est bien mieux que les 62% annoncés, mais si les 11 millions de voix pour le FN me dépitent…). Et oui, j’ai envie de lui donner sa chance, après tout, l’ex-banquier, s’il avait voulu une vie tranquille et pleine de fric, il serait resté banquier ! Il a du cran, il est intelligent, il sait garder son calme, c’est déjà pas mal. Pour le reste, tout ce que j’espère, c’est qu’on sera « déçus en bien » comme on dit par ici, et j’entends bien, par mon vote aux législatives, lui donner les moyens de tenter.

    Répondre
  18. Manoudanslaforet a dit…

    Comme toi j’ai conclu sur mon blog avec de l’optimiste! Je suis tentée de vouloir y croire… et puis M…de c’est chouette d’avoir un président jeune et mignon!!!!!

    Répondre
  19. CourbesGenereuses a dit…

    Moi z’aussi j’ai regardé le docu Macron hier soir, d’autant que le réalisateur est passé dans le Quotidien juste avant et expliquait qu’il a suivi Macron durant 7 mois, caméra à l’épaule et micro cravatte pour le candidat qui apparemment ne l’a jamais coupé (le micro).
    Je suis peut-être naïve, ou juste envie de l’être aussi, mais il semble moins blasé qu’un certain nb de politicards, et lorsqu’il voit que certaines de ses phrases ont été « détournées » (ou qu’il n’avait pas trouvé le mot juste au moment de l’itw), j’adore sa phrase comme quoi c’est typique de l’esprit français (de chercher la ptite bête là où il n’y en avait pas) (désolée je n’ai pas pris de notes pour ressortir la phrase exacte).
    Je pense qu’il fera des bêtises (lequel de nos « chers » présidents n’en a pas fait ?), mais en voulant bien faire, en cherchant VRAIMENT des solutions !! et si chacun y réfléchit un peu, on peut TOUS se rendre compte que, par ex, pondre des lois sur le travail est compliqué tant il y a de cas (employés/entreprises/profils) différents à prendre en compte et contenter (bon, hey, ils ont des commissions etc dont c’est le boulot, je le sais bien, mais à un moment, faut trancher en faisant le moins de degats possible) — ceci est juste un exemple, hein, le 1er qui me vient en tête car le dossier semble costaud et plus d’un(e) s’y sont cassé les dents 😉

    bref, je l’aime bien, finalement, notre nouveau Président 🙂

    p’is bon, en avoir enfin un qui « présente » bien à l’étranger et qui cause nickel chrome l’english, ça fait plaisir aussi (bah oui, c’est aussi notre représentant à l’international) 😉 et si en prime ça pouvait faire bouger les mentalités dégueulasses qui n’arrêtent pas de faire du bashing sur le dos de sa femme, ça ferait du bien aussi !!!

    Répondre
  20. marieal a dit…

    oui je suis d’accord avec toi, j’ai aimé sa délicatesse et sa retenue dans son discours le soir du 7 Mai;
    Hier soir je me disais que je trouvais marrant qu’on découvre après l’élection quel type d’homme il est , j’aurai sûrement pris plus de plaisir à voter pour lui si j’avais vu tout ça avant!
    J’ai été amené à lire ça hier soir: w.slate.fr/story/144876/liberalisme-egalitaire-comprendre-philosophie-macron
    j’avoue que j’ai appris plein de choses! J’ai l’impression que cet homme est bienveillant avant d’être « politique ».
    Comme Marie G j’ai été gagnée par la stature qu’il a pris après ce débat. Son discours de rassemblement le 07 Mai m’avait presque convaincu de lui donner mon vote aux législatives, parce que j’ai envie d’y croire qu’il peut y arriver et que je me dis qu’il faut lui donner sa chance.

    Mais , je suis désolée, il y a un Mais, mais la réforme du code du travail,et notamment le plafonnement des indemnités prudhommales en cas de licenciement abusif, ben ça passe pas, et ça passe encore moins quand j’entends Bayrou sur France 2 ou un de ses soutiens hier matin sur France inter clamer haut et fort qu’il a été élu avec essentiellement des votes d’adhésion. Ce genre de commentaire me donnerait envie de voter tout sauf EM! aux législatives!!

    bon ben voilà, le troisième tour est commencé…pour moi, pas fini de me questionner sur ce que je dois faire: faut-il réformer le code du travail quitte à fragiliser les situations des plus fragiles mais retrouver le chemin du plein emploi ? j’avoue qu’augmenter la précarité me fait peur, pour ceux qui auront à la subir, ça me parait difficile de faire ce choix pour ceux là- ces ouvriers, ces femmes qui enchainent les petits contrats à temps partiels, ces emplois précaires qui font que la vie ne peut être confortable avec la peur au ventre en permanence, je ne suis pas sûre que j’ai envie de voter pour une politique qui tendrait à favoriser ça…quand on a lu le livre de F Aubenas  » Le quai de Ouistreham » on a pas envie que plus de nos concitoyens aient ce genre de vie….mais d’un autre côté, moins de chômeurs pour plus d’emplois précaires est ce que c’est pas mieux??? j’avoue tourner ces questions en boucle dans ma petite tête!

    . En tous les cas, j’espère bien trouver chez toi de temps à autres des échanges aussi bienveillants ( pour la plupart) qu’au 2 premiers tours pour m’aider encore une fois à me faire mes idées…

    Répondre
    • Zenaide a dit…

      Le plafonnement des indemnités en cas de licenciement : c’est à dire le plafonnement en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse et donc de procès. Est ce vraiment utile d’en faire un casus belli ? Actuellement la majorité des ruptures du contrat de travail sont des ruptures conventionnelles, c’est à dire des accords, quasi-inattaquables devant les tribunaux, et surtout lorsque l’indemnité est moindre à celle prévue par la loi, ce n’est pas une cause de nullité de la rupture elle-même, mais on peut obtenir en justice le complément. Donc le plafonnement concerna un nombre marginal de situation.
      Pour voir pas mal de dossiers de licenciement sans cause réelle et sérieuse, ce que je vois dans les indemnités très importantes allouées, eh bien ce sont des hauts cadres dirigeants qui obtiennent des indemnités de plusieurs centaines de milliers d’euros, pas les salariés « normaux ».
      Donc il faut peut être regarder en détail tout cela avant d’être vent debout contre une mesure qui sera plus symbolique qu’autre chose.

      Répondre
      • marieal a dit…

        ah j’avais pas vu ça de ce point de vue là sur les indemnités… ça sert bien à qqchose de présenter ses doutes 😉
        Par contre, la réforme du code du travail et la possible précarisation des plus fragiles, ça reste pour moi un sujet qui coince et pour lequel j’aimerai qu’on m’apporte des réponses.

        Parce que si je ne suis pas concernée par la mesure, je tiens à rester très vigilante sur ce point de vue là, quel que soit le candidat. Ca serait tellement facile d’approuver une mesure quand ce n’est pas moi qu’elle pourrait mettre en difficulté, j’aimerai m’en faire une vraie idée loin des propos racoleurs de JLM et MLP…

        Répondre
      • Vididi a dit…

        Cet argument m’interpelle. J’aurais plutôt tendance à voir les choses dans l’autre sens. Si ces cas de licenciements sans cause réelle sont réellement très peu nombreux, pourquoi diable vouloir plafonner les indemnités auxquels ils donnent droit? On parle bien de licenciements abusifs, non? Si cette mesure ne doit être que symbolique, quel triste symbole à choisir que celui qui donne toujours moins de droits à ceux qui perdent leur emploi sans raison, quels qu’ils soient… Ne vaudrait-il pas mieux laisser les choses en l’état, si justement cela ne concerne que peu d’entreprises (fautives tout de même)?

        Répondre
        • marieal a dit…

          ce que j’ai compris de l’explication, c’est que le plafonnement sert surtout à éviter que des grands dirigeants partent avec des indemnités incroyables en attaquant aux prud’hommes…

          Répondre
  21. Dom a dit…

    Satisfaite du résultat, j’ai voté Macron par adhésion et non par dépit ou contre. Je ne vois pas quel autre candidat j’aurais pu choisir dans le lot. Le documentaire d’hier soir, même si les séquences ont été choisies, a été un révélateur. N’étant pas une groupie ou « marcheur », si j’avais lu son programme, j’ignorais tout de l’équipe du candidat et de ses réactions aux événements critiqués ou ridiculisés par les autres candidats ou la presse. La Rotonde, je comprends mieux encore ce moment de soulagement/joie en groupe. Id whirlpool.Le côté start up/marketing cela ne me gêne pas, les temps changent et j’en ai tellement marre de cette vieille politique revancharde et ringardisée. Laissons lui/leur une chance. Quant à son couple, je le trouve normal et attachant et c’est tout.

    Répondre
  22. ValdePo a dit…

    Merci pour ce billet qui reflète mon état d’esprit ce matin, celui de pas mal de personnes de mon bureau d’ailleurs, forcément ça parle beaucoup aujourd’hui !
    Sur lui, sur le fait de lui laisser une chance maintenant, parce que oui, moi aussi j’ai envie d’y croire, et j’ai même envie d’y croire plus longtemps que 2 jours
    Sur eux, également. Je n’en peux plus des railleries sur leur différence d’âge … peut-être que c’est aussi mon côté fleur bleue qui a envie de croire, ou peut-être qu’on peut tout simplement les laisser vivre comme ils en ont envie …

    Répondre
  23. Fabignou a dit…

    Tout à fait d’accord avec toi ! Les vieilles formules ont plutôt été décevantes durant les derniers quinquennats (euphémisme ? Oui ! 🙂 alors laissons-lui au moins une chance au lieu de l’attendre au tournant.

    Répondre
  24. Sandrine- 40andsowhat a dit…

    Je ne vais pas parler Politique (j’aime beaucoup cette photo!) mais plutôt de Juliette Armanet… un bijou ! Et je craque surtout sur « Carte Postale », notamment en duo avec Julien Doré… tout son album est à découvrir en urgence !

    Répondre
      • marie-kikou a dit…

        J’ai découvert cette chanteuse grâce à d&&zer (qui concocte des playlists excellentes) et depuis je frissonne dès que je l’écoute (souvent) Qu’elle n’a pas été ma joie quand elle a commencé à passer sur ma radio préférée ! (france inter)
        « je veux retrouver ma terre ma bière et mon tricot » je ne m’en lasse pas

        Répondre
  25. bea et le thé brodé a dit…

    Merci pour ce billet ! Il résume parfaitement ce que je ressens aussi.
    Laissons lui le temps de faire ses preuves … Je veux y croire !
    je vais regarder le reportage en replay.

    Répondre
  26. anne a dit…

    merci Caro de nous avoir offert cet espace bienveillant. Pendant 3 semaines, j’ai plongé dans les profondeurs du net à lire les commentaires chez les républicains, chez les insoumis. J’ai consulté les profils des électeurs de MLP ( on comprend mieux qui ils sont, d’où ils viennent). J’ai argumenté contre l’abstention. commenté sur les abjects commentaires sur Brigitte Macron.
    J’ai lu les injures, l’intolérance, les accusations de  » moutons vendus soit à la finance internationale » , les fables conspirationnistes…. alors oui, dimanche soir, j’ai pleuré à l’hymne européen et la marseillaise. J’ai admiré ce jeune président grave, brillant, amoureux. Le reportage de TF1 m’a confirmé que nous avions fait le choix d’un homme courageux et gentil. Ferme. respectueux. J’ai lu avec émotion les messages de mes amis américains si heureux pour nous. La fierté d’être Français, c’est bon aussi. j’ai eu tellement peur de voir MLP et sa clique au pouvoir que j’ai décidé de m’engager plus activement pour que ce quinquennat réussisse. La prochaine fois, cela risque d’être Marion. Et ce sera plus difficile.
    Reste libre du contenu de tes billets, mode, politique, voyages, enfants, lectures. C’est cette diversité qui en fait la richesse et la raison pour laquelle je viens tous les jours depuis bien avant la naissance d’Helmut. ( les nouvelles, plongez vous dans les archives) . Belle journée à toutes . Il fait grand soleil en Bretagne.

    Répondre
      • marieal a dit…

        Oui MMLP est pire que MLP dans tout ( avortement, droit des femmes, sens commun, mariage pour tous, bref dans tous les sujets de sociétés), pas sûre qu’elle rassemble autant que sa tante qui a su dès le début bien plus lisser son image…
        et comme la tante devrait être inéligible…

        Répondre
  27. scrapisa63 a dit…

    je trouve aussi cette photo très belle, parce que ils ont du en chier pour imposer leur couple aussi (alors que dans l’autre sens, personne en parle jamais).

    J’ai envie de lui donner sa chance et l’article de Slate ce matin m’a donné plein d’espoir

    Répondre
  28. celine2102 a dit…

    tout à fait d’accord avec toi …
    Ce n’est pas une adhésion, mais j’ai la naïveté d’y croire et j’ai envie de lui laisser sa chance. On verra si l’avenir nous donne tord ou raison, je ne sais pas, je ne suis pas voyante, mais l’espoir fait vivre. J’ai confiance même si ça n’exclut pas la vigilance mais si on arrêtait un peu le pessimisme et le bashing à tout va, juste pour respirer un peu ….

    Répondre
    • Dom a dit…

      Ah oui ce serait bien, moins de pessimisme et de bashing, mais c’est déjà commencé, donc à moins de rester dans une bulle, sans télé, radio, internet, journal, ça va être difficile de l’ignorer.

      Répondre
  29. Sofy a dit…

    J’ai bien compris qu’il ne fallait pas doucher l’optimisme ambiant…. du coup j’ai tout d’abord pensé passer mon tour pour cette fois.
    Et puis finalement je me dis que, quand même, j’allais faire part de mon point de vue, qui, je vous le dis tout de suite, va dénoter dans l’ambiance
    Toute la journée d’hier, j’ai eu un ENORME coup de blues (crises de larme incluses)… et je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas le dire. Déjà on a passé 15 jours pendant lesquels tous les gens de gauche se voyaient enjoindre d’aller voter Macron sous peine d’être considérés comme les derniers des salauds, les vrais responsables du score FN. En gentille citoyenne, comme beaucoup, je me suis donc fait violence pour aller faire barrage, malgré mon aversion pour le programme du personnage. Alors quand j’ai entendu le 1er commentaire de Nathalie St Cricq à l’annonce des résultats, comme quoi « il faudra aussi regarder attentivement les nuls, les blancs et l’abstention pour prendre la mesure des électeurs qui n’ont été excités par aucun des candidats », j’ai bondi et ai éteint la télé. Donc moi qui me suis contentée d’aller consciencieusement faire barrage comme beaucoup, je suis rangée avec ceux qui sont « excités » par Macron, 15 secondes après l’annonce des résultats ?!
    Comme une énorme impression d’avoir été prise pour une conne. Bon j’avais déjà un peu cette impression, celle d’être un pion, en allant voter ce coup-ci… mais qu’on me l’avoue à peine les bureaux de vote clos et avec un sourire jusqu’aux oreilles, j’avoue que non, ça ne m’encourage vraiment pas à l’optimisme.
    Donc je disais, après 15 jours d’injonctions à aller voter, va-t-il maintenant falloir se coltiner les injonctions à se réjouir de la victoire de Macron ?! Sous peine d’être de vilains râleurs pessimistes, responsables de l’état de la France aussi, pourquoi pas, tant qu’on y est.
    Excuse moi Caroline mais le fait que notre nouveau président soit jeune beau dynamique, je m’en fous; j’ai pas voté pour Mister France…. Quant à son exceptionnelle histoire d’amour, si je ne peux que m’en réjouir sincèrement pour lui et sa femme, je n’ai pas non plus voté pour la comédie romantique de l’année (et d’ailleurs, si ça avait été le cas, je crois que la aussi, j’aurai encore voté Hamon, dont la gestion « pour vivre heureux vivons cachés » de sa vie privée me correspond bien plus que l’étalage en couv de Paris Match… mais c’est encore un autre débat)
    Bref, si je veux bien laisser ceux qui sont contents de ce résultat s’en réjouir, j’apprécierais vraiment qu’en retour on ne me retire pas le droit de réagir selon mes convictions et mes sentiments propres…. et du coup d’attendre que M. Macron fasse quelque chose que j’approuve, qui me permette vraiment de me réjouir, pour que ce soit le cas… parce que pour l’instant je ne suis pas du tout rassurée.
    Et j’avais aussi envie de préciser que je ne pense pas que c’est en forçant les gens à se réjouir malgré eux qu’on évitera au même schéma de risquer se reproduire dans 5 ans.
    Maintenant que c’est dit, la rabat-joie s’en retourne à ses préoccupations du jour et vous la souhaite belle 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors tu as du mal me lire parce qu’à aucun moment je ne dis que c’est parce qu’il est jeune, beau et dynamique que je me réjouis. Je fais une blague pourrie sur le blanc seing parce que, un peu ivre dimanche, on a joué les midinettes avec mes copines, mais guess what, je faisais pareil avec Hollande, il doit y avoir quelque chose qui m’excite dans le pouvoir 😉 Je ne demande à personne d’adhérer à Macron, je suis juste un peu fatiguée de cette tendance qu’on a en France à vouloir détester. Cette manif anti-macron le lendemain de son élection en est un exemple. Il n’a pas avancé un pion que les gens sont déjà dans la rue. Après, franchement, te rendre malade pour une phrase de Nathalie Saint Cricq, tu ne devrais pas, hein. Ce n’est pas comme si cette personne s’était distinguée par sa pertinence depuis des semaines. Et en l’occurrence Macron a lui été bien plus lucide dans son discours, prenant en compte justement les personnes qui avaient voté sans adhérer. Bref, personne n’est forcé de rien, ni de se réjouir, ni de se positionner immédiatement contre. Moi je veux juste essayer d’y croire un peu, c’est tout.

      Répondre
      • celine2102 a dit…

        « je suis juste un peu fatiguée de cette tendance qu’on a en France à vouloir détester »
        oui c’est ça, fatiguée aussi … on peut être plein d’espoir et vigilant, on peut s’enthousiasmer et pour autant garder son libre arbitre et ne pas être d’accord sur tout
        bref <3 <3 <3 même si je passe pour une idiote, tant pis, j'assume mon envie de bienveillance et de gentillesse sans me croire aux pays des Bisounours

        Répondre
      • Sofy a dit…

        En effet, le « youpi ! Pour une fois qu’on a un président qui est jeune et beau » ne vient pas de toi… mais je l’ai vu écrit par d’autres et retweeté par toi ou encore en commentaire ici (le 19, pour ne citer que le plus proche)
        Et je comprends et respecte ton envie d’y croire… mais disons que pour ma part, pour le moment, j’attends vraiment de voir (en même temps, c’est LE truc qui me caractérise paraît-il, dixit notamment mon premier chef, « quand on vous dit un truc, vous écoutez, vous entendez, vous enregistrez… mais vous avez besoin de le valider par votre propre expérience »… et il était fort perspicace :p)

        Répondre
        • Caroline a dit…

          et c’est plutôt sage comme comportement 😉 Moi j’ai cette espèce de tendance à soit détester soit adhérer. Et j’ai ensuite du mal à revenir sur mes opinions, c’est très affectif tout ça et pas très rationnel. Par exemple, je ne cesserai « d’aimer » hollande, même si je sais qu’il a merdé. Et là, sans adorer Macron, j’ai « décidé » de le regarder avec bienveillance. Mais je suis consciente que ça n’est pas très « politique » comme façon d’être !

          Répondre
          • Sofy a dit…

            Confidence pour confidence (et bim, Jean Schultheis en tête pour quelques heures :p), j’ai aussi parfois ce travers « passionnel » (qui fait que je pourrai revoter Hamon demain et pour des dizaines d’années à venir 😉 ) et notamment je me retrouve prise en plein paradoxe à chaque fois que je tombe sur des séquences avec Hollande : j’ai beau être extrêmement déçue de son quinquennat et des (non)décisions/actions prises par lui pendant son mandat, je ne peux pas m’empêcher d’avoir de la sympathie pour l’homme, a fortiori quand il est dans l’humour (contrairement par exemple à un type comme Valls, qui ne m’inspire plus que mépris depuis son burkini, sa déchéance et surtout son « comprendre c’est déjà un peu excuser »)
            Et malgré toute la méfiance que m’inspire Marmouset Premier (oui c’est le premier sobriquet auquel j’ai pensé à l’annonce de son élection, sorti on ne sait comment du fin fond de ma mémoire enfantine… je laisse les curieux et les plus jeunes chercher dans Google images :D), il y a bien eu un moment dans cette campagne, certes furtif mais intense, durant lequel il a réussi à me faire ressentir de l’empathie : celui où pendant un quart de seconde, je l’ai vu se retenir d’écarquiller encore plus les yeux et de plisser encore plus le front en hurlant « mais elle est dingue! » quand Le Pen est parti dans son délire « ils sont partout » pendant le débat.
            En fait je crois que je le préfère en réaction au réel plutôt que lorsqu’il déroule son discours façon « thérapie de groupe » (comme l’a assez justement dit Houellebecq récemment … oui le personnage est très spécial et me met régulièrement mal à l’aise… mais je le trouve aussi souvent très intéressant).
            Bref, rien n’est simple, à commencer par nous… mais je crois que venir ici me confirme encore une fois que c’est bien le lien humain qui nous sauvera… et pour finir sur cet optimisme (tu vois, finalement, tu as réussi à me rallier et c’était pas gagné ce matin 😉 ), je reprendrai à Vincent Dedienne (<3 <3 <3 x 1000) une de ces citations phares, de Walter Benjamin "Ca va mal aller pour l’humanité, vraiment très mal, comme jamais. Mais ça ira quand même."

          • marieal a dit…

            je rebondis sur le « je ne cesserai d’aimer Hollande ».
            j’avoue que je n’arrive pas à dissocier Hollande de Valls, en ce qui concerne les deux dernières années de son mandat; et donc je les tiens responsables autant l’un que l’autrede l’explosion du PS et de la défiance vis à vis de ceux qu’on élit, pour avoir forcé le passage d’une loi contre leur électorat. Comme le dit très bien Macron, une mesure non attendue passée en force en fin de mandat c’était pas très intelligent d’un point de vue politique. Et à ma connaissance, Valls a conduit la politique que F Hollande lui a demandé de mener…

          • marieal a dit…

            ceci dit je supporte pas Valls non plus…mais là c’est le bonhomme qui passe pas! alors comme j’ai plus d' »amitié » pour FH, j’ai encore plus de mal à accepter qu’il se soit planté…

      • Anneso a dit…

        « te rendre malade pour une phrase de Nathalie Saint Cricq, tu ne devrais pas, hein. »: AHAHAH c’est bien ce que je me suis dit,tout ceci est légèrement excessif !

        Répondre
    • Audrey V a dit…

      Mille merci pour le partage de ta pensée. Je te rejoins sur le fond et la forme est belle 😉 Glucksmann a écrit un bon article sur l’emballement autour de Macron lié à son score, il y parlé notamment du vote de classe, moi çà me parle énormément car je me sens déconnecté à ce que je lis ici ou ailleurs sur ceux qui n’adhèrent pas à EM.

      Répondre
      • Sofy a dit…

        Après une rapide recherche, je suppose que c’est l’article publié dans le Monde dont tu parles, c’est ca ?
        Je le mets de côté pour le lire plus tard parce qu’en règle générale, j’apprécie vraiment ses analyses. Merci 😉

        Répondre
        • Audrey V a dit…

          Oui l’article du Monde. D’une manière générale il analyse souvent finement, j’aime cette façon qu’il a de faire réfléchir les gens, sans jugement, ni brutalité tout en étant engagé. C’est lui qui aurait du gagner cette élection! 😀

          Répondre
    • Murielle a dit…

      Bonjour
      Si ça peut vous rassurer, j ai voté pour Macron, sans regret mais sans gaité de coeur non plus, et bien que je me sois réjouie de sa victoire dimanche soir (mes enfants hurlant de joie « Macron président ! » dans le salon, sans qu on leur ait rien demandé..)je me suis aussi surprise à fondre en larmes hier seule dans ma cuisine, après la lecture d un article dans Libé, en réalisant que j étais de la génération Touche pas à mon pote, et que je suis en train de faire le deuil de cette époque, et malgré l envie d y croire et de donner sa chance à EM, je crève de devoir accepter la France telle qu’ elle est devenue aujourd’hui et crains ce qu’ elle sera demain.

      Répondre
        • Audrey V a dit…

          Team Hamon aussi mais sans les larmes 😉 il ne faut pas se résigner, je compte sur lui pour reconstruire une force de gauche alternative à Mélenchon et forte face à EM. Çà prendra plus de temps que la prochaine élection, mais je pense que lui aussi a touché la jeunesse.

          Répondre
  30. Marion a dit…

    Cette image m’a énormément touchée aussi. Je trouve que c’était d’une tendresse folle comme ça, un soir où tout devait être millimétré, encadré, juste une touche d’amour, qui semblait dire « tu as réussi, je suis fière de toi ».

    Répondre
  31. Milky a dit…

    Pour le moment, je suis comme toi, neutre : on va voir. Et en tout premier, on va voir s’il intègre ce tas d’immondices qu’est Valls à son mouvement ; en ce qui me concerne, ça va carrément jouer sur l’estime que je vais lui porter…

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors je pense que Valls ne sera pas dans son gouvernement, ça me parait impossible. en revanche, qu’il accepte son investiture pour les législatives… c’est possible. Et même si moi aussi ça me fait gerber, je pense qu’il faut aussi être pragmatique. Macron a besoin d’une majorité et Valls a de bonnes chances de garder sa circonscription. Je ne suis pas certaine qu’ils soient en mesure de se payer le luxe de refuser ce genre de candidatures. Moi je trouve surtout que celui qui s’humilie, c’est Valls. Il faut avoir vraiment peu d’honneur pour se ridiculiser ainsi…

      Répondre
      • Audrey V a dit…

        EM qui accepterait Valls LeGuen… après Bayrou …quel modernité! Finalement ils utiliseront les mêmes méthodes de petits arrangements entre amis et les marcheurs seront déçus.

        Répondre
        • Tachalili a dit…

          Pour l’instant Valls s’est pris une fin de non recevoir dans la tête de la part de JP Delevoye (genre : « t’es gentil mais tu fais comme tout le monde, tu demandes avant ») qui m’a fait extrêmement plaisir 🙂

          Répondre
        • Caroline a dit…

          je ne pense vraiment pas. Je pense qu’il a besoin d’une majorité et qu’il ne peut pas l’avoir avec uniquement des inconnus. Mais je crois qu’on sous estime sa réelle volonté à renouveler. Ces gens ne seront que des pions.

          Répondre
    • paris a dit…

      Le porte-parole de macron a dit ce matin que Valls n’avait pas encore déposé de demande pour être allié à la majorité présidentielle et que son initiative de ce matin était perso. Je ne pense pas qu’ils l’accepteront

      Répondre
  32. Blandine a dit…

    Moi aussi, l’article de Slate sur les philosophes m’a fait beaucoup réfléchir.
    Au début, je ne le supportais pas lors de ses meetings, il me faisait penser à Sarkozy, et j’étais obligée de zapper. Maintenant je fonds complètement quand il dit « mes amis » ! Que s’est-il passé ?
    (En tout cas, c’est mieux que « les gens » ! )

    Répondre
  33. Alex a dit…

    Jeune optimiste, je vois en Macron l’espoir ! L’espoir pour ma génération, celle que l’on appelle la génération Y ! Un bel exemple pour tous, que l’on partage ou non ses idées, l’espoir pour la France, pour les jeunes et les moins jeunes. Président à 39 ans, ça change les codes et ouvre le champ des possibles : quand on veut, on peut non?
    Le documentaire de TF1 a fini de me convaincre que j’avais fait le bon choix ! Déconne pas Manu … on y croit 😉
    Belle journée Caroline,
    Alex

    Répondre
    • celine2102 a dit…

      oui, enfin notre génération y arrive, aux postes à décision ! on n’est pas mieux que les autres juste différents et j’ai l’espoir que enfin, la politique sera faite différemment ! car les mêmes actions arrivent aux mêmes résultats donc si on change (un peu ?) la manière de faire, peut-être arriverons-nous un autre résultat et que dans 5 ans, chacun pourra votre POUR son candidat ?

      Répondre
    • ES a dit…

      J’avoue être assez sceptique face aux arguments sur l’âge de Macron: MLP n’a « que » 48 ans, elle aurait aussi été une « jeune » présidente si elle avait été élue (ex-aequo avec Giscard) et pourtant ça aurait été une catastrophe… Comme dirait Brassens, « le temps ne fait rien à l’affaire » 😉

      Et merci à Sofy pour ses commentaires.

      Répondre
  34. lollipop a dit…

    Bonjour ! Je suis ultra d’accord avec toi et pourtant j’ai voté Hamon au premier tour ! Jj’ai un peu honte de le dire mais ce mec me fascine tout simplement, il est brillantissime, il est libre, il semble humain alors laissons lui sa chance ! Attendons de voir ! Moi franchement il me file le smile ! peut être que je pleurerai ds 2 mois ! Mais tous ces vieux chnoques tristes de la politique n’ont qu’à aller se rhabiller :! et oui ! il y aura des débutants ds la circonscriptions mais ça va faire du bien, ils n’auront pas les « codes » mais ils auront leur vie ce qui est une bien plus grande richesse car franchement les députés nombreux vivent dans leur bulle d’élus et je suis bien placée pour le savoir ! Et moi tout comme toi j’ai marché à fond sur la scénographie de dimanche soir ! La CLASSE ! et je plussoie sur « en fleur bleue que je suis, fascinée par ce qui meut et lie les gens qui s’aiment, ce baiser furtif sur sa main qu’elle tient, m’a fait vibrer. » Mais TELLEMENT 😉

    Répondre
    • ES a dit…

      « tous ces vieux chnoques tristes de la politique n’ont qu’à aller se rhabiller :! et oui ! »
      Oui enfin quand on le voit avec Bayrou ou Collomb, on voir que le « renouvellement » ce n’est pas pour tout le monde…

      Répondre
      • Caroline a dit…

        ben moi je me dis que le jeunisme à Tout prix est aussi dommageable que l’omniprésence des vieux de la vieille. Un mélange des genres est souhaitable non ?

        Répondre
        • Audrey V a dit…

          Tu n’es pas objective, ceux sont tes origines lyonnaise qui te font défendre Collomb. Sans entrer dans le fond puisque de toute façon on ne sera pas d’accord, son élocution est atroce je trouve 😀

          Répondre
  35. et de trois a dit…

    Le titre de ton post me donne la chair de poule (je sais, je suis trop sensible…) Je n’avais pas vu cette image et elle me plait beaucoup.
    Laissons lui sa chance, laissons le agir, il est optimiste, jeune, très intelligent et si j’ai à deux reprises mis son bulletin dans l’urne c’est parce que je donne ma chance à la jeunesse et l’intelligence, j’ai envie d’y croire.
    Il y a longtemps que je ne croyais plus en grand chose politiquement et là soudain je me surprends à espérer à nouveau. Et ça fait du bien !

    Répondre
  36. Banane a dit…

    Elle est belle cette image, c’est vrai.
    Et j’ai aussi envie d’être optimiste, même si ça ne m’empêchera pas de râler parce que ça détend de temps en temps.
    J’ai l’impression qu’il y a des intentions saines à la base de tout ça et c’est important.

    L’homme en lui-même m’impressionne complètement : intelligent, cultivé, posé, capable d’écoute (roi de la comm’ aussi, c’est clair), dans une maîtrise permanente ou presque (c’est notre prooojet!!!!).
    Rien qu’à l’idée de la charge qui l’attend, et à laquelle il semble vraiment vouloir se consacrer, je serais fatiguée d’avance à sa place. Mais bon, il paraît qu’il dort 4h par nuit, ça lui épargnera déjà la partie « nuit sans sommeil ».

    Répondre
  37. Angela a dit…

    J’ai envie d’y croire et même si je sais que je ne partagerais pas 100% de ses décisions je me réjouis de cette élection. Je suis « de gauche », personne ne m’a poussé à aller voter, il m’a convaincu mon vote était un vote d’adhésion et je suis optimiste.

    Quand au reportage d’hier, ce qui m’a plu c’est son équipe de campagne composée « d’inconnu(e)s avec des cheveux et pas bedonnant » j’ai trouvé ca franchement rafraichissant.

    Répondre
  38. Delp a dit…

    Qu’il est bon de te lire, comme toujours ! Je partage ton point de vue à 100 % . De la délicatesse, une neutralité bienveillante, j’ai aussi envie de tout cela. Merci

    Répondre
  39. Lili a dit…

    Complètement d’accord avec toi ! Depuis deux jours, malgré mes réserves, j’ai de l’espoir et ça fait du bien ! Quant à la photo, l’instant et l’émotion de Brigitte Macron m’ont touchée aussi (et je te jure je savais que ce serait la photo pour ton billet !!!!)
    PS : tiens marrant, en l’espace de trois commentaires je suis passée du vouvoiement au tutoiement

    Répondre
  40. Christine a dit…

    Lectrice assidue, je ne commente jamais mais je me régale de tous ces mots partagés. J’en profite pour remercier Caro, pour ce petit coin de liberté et de respect. Au-delà de mon vote pour Macron, de l’espoir que cette élection suscite, du soulagement de l’avoir évincé Elle… Je suis « un peu » lassée et effarée par les « avis » sur Brigitte Macron et sur son mariage… Parce que je suis en couple depuis 21 ans avec un homme qui a 17 ans de moins que moi (et qu’il était mineur lorsque nous sommes passés à l’acte)… Parce que nous sommes mariés depuis 12 ans… Parce que nous avons un fils de 17 ans ensemble… Parce que mon mari a élevé mes 3 enfants (de 5, 7 et 9 ans au moment où nous nous sommes mis ensemble) issus de mon premier mariage, comme si ils étaient les siens… Parce que pour nos 4 enfants, nous sommes une famille on ne peut plus normale, respectable et profondément aimante… Parce que l’amour n’a pas d’âge, pas de couleur, pas de religion, pas de sexe… Réjouissons nous du bonheur des autres plutôt que de toujours vouloir salir, humilier, détruire… et je sais de quoi je parle… Bonne chance à Emmanuel Macron et bon courage à Brigitte Macron !

    Répondre
  41. cash cash a dit…

    C’est exactement comme ça que j’embrasserais mon fils, quand il sera élu président de la république en 2037.
    😉

    Répondre
  42. Brennignews a dit…

    J’ai lu que Macron était le candidat des optimistes, je pense que c’est assez vrai. Et quand on a d’un côté Macron et de l’autre Le Pen, c’est la démocratie qui l’emporte (ouf) mais pas l’optimisme. Le Français, le râleur, revient en force, ce qui a donné cette campagne déprimante du second tour. Je n’ai pas voté pour lui au premier tour, mais je ne suis pas inquiète de le savoir président. J’ai même un peu d’espoir !

    Répondre
  43. doublerose a dit…

    Et bien moi aussi j’ai eu peur. On avait beau me répéter t’inquiète, elle passera pas », je gardais au fond de moi la peur que cette possibilité soit saisie car elle existait.
    Et même si je ne suis pas une macroniste, j’ai eu un sentiment de soulagement en voyant son visage apparaître dimanche soir.
    Je n’ai pas vu le reportage d’hier, mais je crois que je vais essayer de le visionner.
    Je ne lui donne pas une carte blanche, mais je suis d’accord : et si on lui laissait une chance. on voit ce qu’il fait, et on s’exprime si on est pas d’accord. Il est là de toute façon, alors autant faire avec.

    Répondre
  44. Cathclaire a dit…

    J’ai vu passer ce baiser sur la main dans une récap de la journée de dimanche hier midi et j’ai trouvé ce geste très beau et doux.
    Elle ne s’impose pas mais elle est là.
    Et les attaques sur la différence d’âge sont ignobles.
    Le reportage d’hier soir et la cérémonie du 8 mai me conforte dans l’idée que ce nouveau président qui n’était pas mon choix du premier tour va peut-être nous surprendre et réussir.
    Restons optimistes quelques temps.

    Répondre
  45. cadc a dit…

    Vive les cordons bleus! Voilà!

    PS : je viens à me dire que je m’engagerais bien dans le mouvement mais je vais aller prendre une douche froide et ça ira mieux

    Répondre
  46. lavieacinq a dit…

    Bon, ben… Moi, je suis toujours pas contente….
    j’ai bien mis mon bulletin Macron dans l’urne (la tête comme une enclume après une fête de folie le samedi soir), j’ai regardé rapidement les résultats dimanche soir ( abstention beaucoup trop élevée…. score bien trop élevé pour moi de Marine Le Pen), ensuite je me suis fait une soirée rose bonbon avec mes deux filles et puis, j’ai quand même rallumé la télé pour voir un peu…. son entrée dans le Louvre (pffffffff…..), les groupies dans l’assemblée…. Et puis son discours, oui! Un beau discours, il y a de la prestance chez ce monsieur!
    Mais bon… Désolée pour moi, il ne passe pas…. Je veux bien lui laisser sa chance mais, je sais déjà que ça ne va pas me plaire du tout!!
    Alors, oui!! SOULAGEE de voir Macron lundi au côté de Hollande plutôt que l’hystérique…. Mais tout de même triste car, ce n’est pas ce que je voulais pour mon pays, mes enfants….

    Répondre
  47. Tachalili a dit…

    Soulagée… De là à sauter de joie, non hein.Heureuse pour lui (et elle). Par contre, le coup des 3mn de marche dans la cours du Louvre, j’avoue que j’ai un peu halluciné :-))
    Je n’ai pas voté par conviction et je suis totalement pour lui laisser une chance. J’ai regardé le documentaire hier soir que j’ai trouvé intéressant, des fois drôles. Il est effectivement intelligent, sait ce qu’il veut, prêt à aller à la confrontation des points de vue (et j’espère qu’il continuera).
    La chose qui m’attriste c’est le manque assourdissant de vrai projet environnemental… Je suis tellement sur le cul que la quasi totalité des politiques s’en battent. On regarde sur le court/moyen terme et le reste… J’espère très sincèrement qu’il se rappellera qu’il a des petits enfants qui vont devoir vivre eux aussi sur cette planète qu’on est en train allègrement de foutre en l’air (mais c’est pas grave hein, on a le dernier téléphone à la mode, on peut s’acheter des tee-shirts à 2€, surconsommer de la voiture, de la viande… alors…).
    Du coup, comme Sofy, je ne suis pas dans la joie ambiante. Mais je souhaite très sincèrement à notre nouveau président de me surprendre, vraiment, vraiment.
    De mon côté je vais commencer par ne pas donner ma voix à Cambadélis (oui c’est mon député, ce type me sort par les yeux) que j’abhorre plus que tout en juin et voir comment je peux m’investir dans ce qui me tient à coeur.
    Des bises les gens

    Répondre
    • Marie a dit…

      Alors ça tombe bien parce qu’on connait déjà le candidat aux législatives investi par EM! dans la 16ème circonscription de Paris (celle de Cambadélis). C’est Mounir Mahjoubi, pour qui vous pourrez donc voter 😉

      Répondre
      • Tachalili a dit…

        Ah mais ça je le savais. J’ai dit que je ne voterai pas pour Cambadélis (beurk), je n’ai pas dit que je voterai pour la personne qui serait investie par « La République en Marche! » ;-)) J’attends de voir qui se présente et ce qu’ils proposent

        Répondre
  48. Xochitl a dit…

    Le personnage est brillant, très brillant même et atypique. Sans lui donner une totale carte blanche je le soutiendrai par mon vote aux législatives. Parce que, qu’on l’aime ou pas, dans tous les cas il faut lui laisser la possibilité de gouverner, de faire des réformes sinon ce seront 5 années pour rien.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je suis comme toi, je vais être cohérente et voter pour la majorité présidentielle. en l’occurrence, comme je vote toujours à Paris (oui, je sais, ça fait deux ans que j’aurais du faire mon changement d’adresse, la flemme, sans doute) je crois qu’en l’occurrence, dans ma circonscription, je vais donc probablement voter comme il y a cinq ans pour Le Guen qui va rejoindre en Marche je crois et ça ne me réjouit guère, mais nécessité fait loi…

      Répondre
      • Marilune a dit…

        Oui, parce que lui coller une assemblée contre lui, prête à contrer tout ce qu’il proposera de toute façon, ce serait un peu facile de dire qu’il ne fait pas ce qu’il dit ou qu’il ne fait rien, tout court… J’ai donc la même logique : j’ai voté pour lui au second tour, le personnage ne me déplaît pas, il a des convictions, même si je ne partage pas toutes ses idées loin de là, je vais donc donner ma voix à son mouvement. Tout le monde n’aura pas la même logique, ce que je conçois tout à fait, mais c’est également pour moi une question de cohérence.
        J’étais soulagée dimanche, j’avais envie d’espoir et d’optimisme, et je vais la garder aussi longtemps que possible.

        Répondre
      • Yannick a dit…

        Rien à voir avec la discussion courante, mais sache tu risques une radiation des listes électorales si tu ne déclares pas ton changement d’adresse. Sans déconner, vrai de vrai. Tu imagines, privée de vote ?? L’horreur 😉

        Répondre
        • Caroline a dit…

          ah bah ça pour le coup je te rejoins mais je n’ai pas le choix, ne voulant pas voter pour les insoumis, ou anciennement front de gauche, je n’avais que lui aux dernières législatives ! et là, je crains que ce soit pareil…

          Répondre
          • Geneviève a dit…

            C’est bien le problème avec tous les vieux PS qui n’ont pas respecté le vote de la primaire, on n’a plus le choix maintenant. Alors en Ille et Vilaine, si tous les PS (qui étaient presque tous pro-valls à la primaire 🙁 ) se présentent sous l’étiquette EM, je considère qu’on me vole mon vote une 3ème fois.

    • Reine a dit…

      +1
      A la maison ça barde, parce que le chéri n’est pas du tout mais alors pas du tout dans la même stratégie…..et on s’accuse mutuellement d’aveuglement….
      Je vais arriver à fin juin, épuisée psychologiquement et grosse comme un dindon, car tout ça me pousse aux dérapages caloriques ….

      Répondre
      • Geneviève a dit…

        Remets toi Reine ! Ca ne vaut pas le coup de se disputer comme ça avec ton chéri… Allez vous promener, allez au ciné, au théâtre je ne sais pas mais… coupez les infos un peu !

        Répondre
  49. Corinne (Couleur Café) a dit…

    J’ai aussi perçu cette tendresse et cette bienveillance dans ce baiser et çà m’a sincèrement émue. Qu’on est loin du fameux « embrasse-moi sur la bouche » !!! Je trouve les attaques contre ce couple hors du commun déplacées ! Pour ce qui est du nouveau Président, il serait plus intelligent de le laisser faire et de voir après si vraiment il ne fait pas l’affaire. Les manifestations d’hier sont un peu ridicules.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      ah c’est clair on s’est dit pareil, on était loin du « embrasse moi sur la bouche », qui a signé à mon sens le début des emmerdes pour Hollande. comme quoi parfois les détails n’en sont pas…

      Répondre
  50. Vanessa a dit…

    Oui, tu as raison et j’ai envie d’ajouter : « laissons un peu de place à la bienveillance ».
    Hier dans Quotidien, le documentariste qui a suivi la campagne de Macron est invité. Il note que Macron s’énerve rarement contre son équipe, sauf à Whirpool. Je m’attends au pire. Je repense à cette scène où Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, humilie odieusement des préfets de police, celle où Mélanchon se montre ignoble avec ses militants qui tractent sur un marché (ça doit dater des années 2000). Et puis je vois Macron qui expose clairement à ses collaborateurs ce qui ne lui convient pas, qui est très pro, plein de sang-froid, qui leur parle presque en égal et là, j’avoue, je fonds, je me dis que tous ces gens doivent adorer bosser pour lui, qu’il parvient à être hyper motivant…
    On me dira que c’est de la com’, de la mise en scène (je ne pense pas d’ailleurs, car c’est un vrai moment de crise), mais je trouvais justement terrible, avec Sarkozy ou Mélanchon, que la mise en scène de la violence, de l’humiliation, ait pu être aussi vendeuse. Pour moi, ce n’est pas indifférent que le management par la brutalité ait vécu ses plus beaux jours dans les années 2000 et qu’aujourd’hui la tendance soit à un management plus respectueux du bien-être du salarié (je parle bien de TENDANCE).
    J’espère également qu’avec cette élection, on laisse définitivement derrière nous cette figure de l’homme fort qui a dominé la politique française pendant plus de 10 ans (bon, Hollande n’en était pas précisément un et ça lui a été souvent reproché…), que Macron a choisi de ne pas incarner, parce que, si j’ai bien compris que pour bcp la politique était un concours de bites (han, mais comment X ou Y va faire, quand il rencontrera Poutine ou Trump ?), moi, ça ne me va pas, car c’est une vision hyper excluante pour les femmes. Pour le coup, je trouve que Macron est bcp plus proche de Merkel ou C. Michel en Belgique, des gens capables de faire face sans hystérie aux plus grandes crises politiques (C. Michel après les attentats de Bruxelles (les Belges ne seront peut-être pas d’accord), était très bon, je trouve, par rapport à nos politiques).
    Après, si j’admire la culture, la bienveillance, le professionnalisme, l’habileté et la finesse de Macron et de son entourage, je me sens quand même plus attirée par les idées d’autres formations politiques, et ça va être très dur de me décider pour les législatives.

    Répondre
    • MarieG a dit…

      Sentiment partagé: cette nuit, en regardant le docu, à un moment je me suis fait la réflexion que j’aurais adoré travailler dans cette équipe de campagne: tout le monde semblait travailler très sérieusement, sans se prendre au sérieux, un rêve. Et un chef qui sait fédérer des collaborateurs de cette manière, ça vaut vraiment de l’or. Celà m’a rappelé certaines scènes où on pouvait voir B. Obama travailler avec son staff, écoutant avec attention celui-celle qui parlait.
      En voilà deux qui semblent avoir compris qu’on ne peut pas « régner » tout seul. Et ça change vraiment de voir qu’ils ne se comportent pas comme des demi-dieux.
      Belle journée

      Répondre
      • Anneso a dit…

        C’est vrai qu’il a l’air d’avoir un bon sens du management ! Il est ferme,direct et franc avec ses collaborateurs sans être cassant et désagréable.
        Du coup,il doit bien arriver à les motiver. C’est en tout cas l’impression que j’ai eu hier en regardant le reportage sur TF1.

        Répondre
  51. detoileaetoile a dit…

    Merci Caroline, pour cette parfaite conclusion de ta « couverture » de l’élection présidentielle. Et oui, la soirée de dimanche et ces très belles images me redonnent de l’espoir, de la joie et de l’optimisme pour notre pays. En littéraire, je ne peux qu’apprécier les discours d’Emmanuel Macron, et j’ai été particulièrement touchée par le « salut fraternel » aux autres pays du monde qu’il a envoyé au nom de la France depuis le Carroussel du Louvre.

    Répondre
  52. Aïssatou a dit…

    Ton billet me fait du bien.
    Je suis d’accord avec toi quand tu dis qu’on est si prompts à critiquer, à descendre en flèche, à ricaner et à ne voir que manipulation et mise en scène là où parfois, peut-être, il n’y a que de la vie et de l’amour.
    On va en crever de cette attitude de défiance à tout va. On va en crever parce que ça ne nourrit personne. Ca ne nourrit personne de se moquer, de tourner en ridicule, de refuser de donner une chance à quelqu’un qu’on ne connaît pas. Ca ne nourrit personne de s’asseoir systématiquement sur l’espoir, de trouver la bienveillance dangereuse et l’amour gnangnan.
    Alors merci pour cette bouffée d’air. Il fait beau, « elle » n’est pas passée, l’avenir est là, devant nous. Et il y a des gens qui s’aiment. Que demander de plus, franchement?
    Merci pour tous tes billets pendant cette période d’élections.
    Bonne journée à tous et à toutes!

    Répondre
  53. Carole Nipette a dit…

    Moi aussi j’ai envie d’y croire et on me traite déjà de naïve ou d’idiote ou de conne partout (je le prends pour moi comme tous les électeurs de Macron qui ont voté pour lui et non par défaut) et le documentaire extra d’hier c’est de la propagande et patati et patata… bref la naïve que je suis ne pense pas qu’il soit le démon ni un enfoiré dominé par le cac40 et pas tous les candidats auraient accepté la présence d’une caméra pendant 200 jours tous les jours ! En attendant ça me fait du bien d’être naïve et d’y croire !
    en ce moment tous les tweets et articles ravageurs me font l’effet d’une propagande qui à force se dessert… au début je lisais pour voir maintenant je trouve ça tellement parano et théorie du complot, ça m’effraie…

    Répondre
  54. Alexandra a dit…

    Hello tout le monde !
    Je rejoins la plupart des commentaires précédents : que ça fait du bien, de retrouver de l’espoir ! de goûter au plaisir d’être représenté par quelqu’un d’autre qu’un politicard présent depuis 20 ans dans les cercles de pouvoir… et qui, en plus, a l’air d’avoir de belles capacités neuronales et de la répartie.
    Je suis vraiment heureuse de voir que du pire (la possibilité d’avoir Mme Le Pen au poste de Présidente de la République, avec ses gorilles aux postes clefs) peut sortir le meilleur (un renouvellement de la politique française).
    ça fait belle lurette qu’on attendait quelqu’un à ce poste qui ait de vraies compétences, pas seulement de bons conseillers.
    Côté écologie, je suis d’accord avec celles qui relevaient plus haut sa quasi absence dans le débat. Mais lorsqu’on regarde les centres d’intérêt des Français (donc de vraiment tous les Français, pas seulement ceux qui prennent la parole…), ben c’est un peu de néant. Ils ont bien d’autres sujets de préoccupation, et ça il faut le réaliser. Mais j’ai pris une bonne claque quand j’ai vu ce message de Macron in english, qui a pourtant été diffusé en Février (je ne l’avais pas vu, alors que je pensais être bien informée !) : http://www.rtl.fr/actu/politique/vid-eo-l-appel-in-english-d-emmanuel-macron-a-l-entrepreneuriat-et-a-la-recherche-7787197617
    Bref, je suis heureuse de lire ici ce que je pense dans mon coin : je vais moi aussi faire ma part pour qu’il puisse avoir une majorité lui permettant de mettre en place ses réformes. Un merci particulier à la lectrice qui a précisé le point qui me posait souci, à propos des indemnités prud’hommales.
    Zut au pessimisme ! Croisons les doigts pour que nous ne fassions pas comme trop souvent une reculade, un peu comme ceux qui s’autosabordent lorsqu’une possible victoire leur fait peur.

    Répondre
    • Tachalili a dit…

      Euh…. 25% des français (enfin de ceux qui sont allés voté au premier tour) ont voté pour des candidats chez qui l’écologie avait une place prépondérante. Est-ce que ça compte ou est-ce que maintenant que j’ai voté pour le « bon » candidat, bin j’oublie et je « réalise » que ce n’est pas la première préoccupation des gens ??? En outre, il me semble qu’un chef d’état se doit, certes de prendre à bras le corps les « sujets qui préoccupent les français » (surtout s’il veut être réélu hein) mais aussi l’avenir d’un pays et de ses habitants sur le plus long terme non ? Je trouve ça juste hallucinant que parce que les gens veulent un boulot, un toît et vivre décemment, ça veuille dire qu’on ne s’occupe pas aussi des autres sujets!!! Je suis désolée si je réagis au quart de tour, mais je trouverais ça (et je ne parle pas de la teneur de ton message) totalement irresponsable.

      Répondre
      • Alexandra a dit…

        Tachalili, je suis complètement d’accord avec toi, en fait 😉 Moi aussi, je trouve ça hallucinant… et plutôt déprimant, en fait. L’écologie est un enjeu fondamental mais la majorité des Français ne le voit pas comme ça, c’est un fait. Et ça interroge d’ailleurs sur le problème de l’information qui ne passe pas, de la vulgarisation scientifique qui ne fonctionne pas.
        Tu as vu la vidéo dont je parlais ? Parce que finalement, ça m’a redonné un peu d’espoir. Bonne journée !

        Répondre
        • Mino a dit…

          Merci pour cette vidéo que je n’avais pas vue. Je suis heureuse de voir qu’il se soucie assez de notre futur pour faire cet appel. Mais j’avais subodoré qu’il se préoccupait sérieusement de l’écologie même s’il n’avait pas vraiment eu l’ occasion de s’étendre sur le sujet ( qui était prévu à l’ordre du jour du débat Le Pen – Macron mais qui n’a pas pu être abordé pour les raisons que chacun connaît ).

          Répondre
  55. paris a dit…

    Et puis Mélenchon quoi. Pas deux pouces d’honneteté et déjà la volonté d’en découdre et de jeter nos ados dans la rue. A vomir.

    Répondre
  56. Zazimutine a dit…

    Bonjour Caroline et tout le monde,

    Je ne suis pas certaine que mon petit cas personnel intéresse grand monde mais je pense qu’il est tout de même assez révélateur d’une partie de la gauche alors je le partage:
    – j’ai voté Mélenchon au premier tour; non par réelle adhésion, mais parce que je me sens profondément et de plus en plus écolo. J’aurais pu voter Hamon que je préférais, mais je me suis laissée influencer par les sondages. Don’t act.
    – j’ai voté Macron au deuxième tour, non par réelle adhésion, mais pour faire barrage au FN. Mais. Je dois dire que depuis l’entre-deux-tours, la déroute totale des Insoumis qui ont perdu mon vote alors que je songeais à les rejoindre (quel gâchis!!), le comportement plus que digne de Mr Macron, j’ai fini par me dire que peut-être le résultat n’était pas « si pire » que ce que j’imaginais. Je m’inquiète comme beaucoup de monde de la réforme sur la loi travail. Pour le reste, je dois dire que l’espoir me vient. Et concernant les législatives, je suis perdue:
    – continuer à voter « opposition » de gauche?
    – oui lui laisser sa chance?
    Encore quelques débats en perspective, non?

    Répondre
  57. GM a dit…

    Oups ! Que de « Je veux y croire » « Fi du pessimisme français » « Je souhaite qu’il réussisse » « Je suis peut-être naïve mais… »!
    Ben non ! Je crois qu’il fera ce qu’il a dit et je ne veux pas qu’il fasse ce qu’il a dit . Je ne veux pas qu’il simplifie drastiquement (ce sont ses mots) le code du travail. Je ne veux pas de son ultralibéralisme… J’ai voté pour lui mais je ne voulais pas de lui comme président et je ne veux toujours pas de lui pour président.
    Je souhaite une majorité de gauche à l’Assemblée Nationale. Je n’aime déjà pas Mélenchon (pour lequel j’ai voté et pour lequel je revoterai) mais s’il n’arrive pas à se mettre d’accord avec le parti communiste et avec, pourquoi pas, les frondeurs du PS, je lui en voudrai vraiment beaucoup.

    Répondre
    • M-Y a dit…

      Je repose la question posée ici même il y a quelques jours : quelqu’un de posé pourrait-il m’expliquer de façon argumentée et non exagérée ce que le programme de Macron a d’ultralibéral ? (Et comment, dans ce cas, on qualifie des gens comme Fillon, Madelin, ou les Republicans américains?) Ainsi que pourquoi « simplification » serait nécessairement un gros mot, et de droite (après tout « tous les licenciements sont interdits », ce serait simple, non ?)

      Ce n’est pas rhétorique, c’est sincère.

      Répondre
  58. marjitj a dit…

    Moi aussi je partage ton optimisme.
    Laissons lui sa chance, et je ne vois pas pourquoi des gens novices en politique pourraient faire pire que ceux qui y sont depuis des lustres (#fillonrendslargent)… au contraire finalement ils connaîtront peut être moins les combines…
    C’est vrai quoi, laissons sa chance à Macron et réjouissons nous que ce soit lui le président et pas « elle »!!

    Répondre
  59. Liza a dit…

    Bien que j’aime beaucoup Macron, j’ai du mal avec la peopolisation de son couple. Je pense effectivement que les commentaires agéistes sont insupportables, mais le fait est que Mme Macron est sortie avec son élève de 15 ans: c’est du détournement de mineur et un abus d’autorité, et dans l’autre sens (un professeur male avec son élève de 15 ans) je pense que ca aurait été bien plus dénoncé.
    Pour le reste de ton message, je suis d’accord que les français une tendance au défaitisme absolument ridicule et trouvent toujours un moyen de se plaindre. Je souhaite la réussite de ce gouvernement, et je pense qu’avoir retardé une possible accession de Lepen au pouvoir est une excellente nouvelle!

    Répondre
    • Liza a dit…

      Correction: il ne s’agit pas de détournement de mineur vu que l’âge de la majorité sexuelle en France est de 15 ans (je suis belge et me suis basée sur la Belgique où c’est 16 ans. Désolée!). Cela dit, ca me semble qd mm limite

      Répondre
      • ES a dit…

        L’âge du consentement est repoussé à 18 ans lorsque la personne majeure a autorité sur le mineur:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Atteinte_sexuelle_sur_mineur_en_droit_fran%C3%A7ais

        « L’article 227-27 du Code pénal prévoit le cas où le mineur a plus de quinze ans et que l’atteinte sexuelle — sans violence, contrainte, menace ni surprise — a été réalisée par un ascendant ou par une personne ayant autorité sur la victime ou par une personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions :

        « Les atteintes sexuelles sans violence, contrainte, menace ni surprise sur un mineur âgé de plus de quinze ans sont punies de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende :

        Lorsqu’elles sont commises par un ascendant ou par toute autre personne ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait ;
        Lorsqu’elles sont commises par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions. »

        — Article 227-27 du Code pénal »

        Répondre
        • Caroline a dit…

          je crois qu’on a tous compris que la majorité sexuelle était à 18 ans dans le cas d’une relation d’ascendance. Ceci étant dit, encore une fois, officiellement la relation à proprement parler a commencé à 18 ans. Surtout, il me semble, mais peut-être me trompé-je, que si détournement et agression il y avait eu, le jeune Emmanuel aurait, à un moment, exprimé ceci. Je pense quand même que si vingt ans après ils sont toujours ensemble, c’est que cette relation n’avait finalement pas grand chose à voir avec son jeune âge. Parce qu’il est aujourd’hui largement majeur et qu’il m’a l’air d’être du genre à savoir quitter les gens, cf Hollande. Bref, je pense que le débat est clos sur le sujet, je n’ai pas trop envie que l’on insinue des choses qui puissent être qualifiées de diffamatoires. et encore une fois, quand on entend les intéressés raconter leur histoire, il semble assez clair qu’il y a eu une énorme résistance de la part de sa femme et que c’est lui qui a bataillé pendant des années pour la convaincre.

          Répondre
          • Dom a dit…

            Merci Caroline,
            Ça commence à bien faire ces commentaires sur leur âge et leur relation.

          • marieal a dit…

            et je pense aussi que si abus d’autorité il y avait eu à l’époque, le loi aurait trouvé le moyen de s’exprimer par la biais de la famille d’EM, de la hiérarchie de BM…donc les juger à postériori sans savoir , c’est vraiment facile.

          • Anneso a dit…

            Complètement d’accord ,ce « débat » sur des faits qu’on ignore est chiant ,surtout partant du principe que les interessés en sauraient moins que nous,super!

    • Henriette a dit…

      Si cela avait été un abus d’autorité vos ne pensez pas qu’il aurait largement eu le temps de s’y soustraire et qu’il aurait évité de l’épouser ?

      Répondre
  60. Michèle Person a dit…

    Merci beaucoup pour votre blog que je lis régulièrement, ainsi que les commentaires, avec beaucoup d’intérêt.
    Voudriez-vous avoir la gentillesse de me donner l’adresse du lien qui me permettra de lire l’interview d’Emmanuel Macron ? Je suis allée sur le site de Mediapart, sans succès.
    Bien cordialement, Michèle Person.

    Répondre
    • Zazimutine a dit…

      Il faut être abonné à mediapart. Sinon en tant qu’abonné on peut vous offrir l’article (avec votre adresse mail) mais je ne sais pas si ça marche pour les vidéos

      Répondre
      • Emilie a dit…

        Je me permets d’intervenir : la video est accessible sans abonnement sur YouTube (tu tapes Mediapart + Macron dans la barre de recherche).

        Répondre
  61. frederique-etc a dit…

    Touchée moi aussi par ce baiser furtif.
    J’ai regardé le reportage hier soir et j’ai vraiment envie d’y croire moi aussi. J’ai aimé le fait qu’il ne soit pas plus préoccupé par dire du mal des autres, il me parait positif et j’aime ça.
    J’ai voté pour Hamon au premier tour et je suis allée voter pour Macron sans état d’âme.
    Aujourd’hui, je suis optimiste.
    Je suis curieuse de voir quels personnages on va avoir au gouvernement. (pitoyables tous ces lèches bottes de dernière minute … avec leurs costumes réversibles !!!)

    Répondre
  62. Sarah a dit…

    Big up madame, d’avoir réussi à créer ici un climat de dialogue tout au long de cette campagne terriblement éprouvante.
    Grâce aux différents commentaires, points de vue, et surtout grâce à ceux qui n’étaient pas les miens, j’ai pu comprendre dialoguer, avancer, convaincre, écouter…. tout autour de moi, à la maison, au bureau. Sans (trop) d’énervement, sans hargne, mais avec un peu d’humour et de distance.
    Une campagne est finie et un quinquennat commence, oui bien entendu il y aura des déceptions et des désillusions, mais c’est bien la différence entre un candidat qui dit tout ce qu’il a envie de dire et un président qui doit faire des choix qui concerne tous les français.
    Vive la bienveillance, vive l’amour et vive la France 😉

    Répondre
  63. Blanche neige a dit…

    Habitant juste à côté je suis allée pour la première fois de ma vie à la soirée d’élection d’un président (j’espérais évidemment que la folle perde). J’avais très peur d’y trouver des fanatiques qui se prosternent devant leur gourou. Il y avait évidemment quelques personnes qui hurlaient mais les nombreuses personnes avec qui j’ai discuté étaient tous dans le même état d’esprit que moi. Toutes les autres formations politiques ont échoué jusqu’à présent, essayons quelque chose de nouveau et voyons ce que ça donne. Des gens tous très bienveillants, qui n’ont pas une seule fois proféré d’insultes envers le pen. Mais tous m’ont dit qu’il avait intérêt à réussir si on ne veut pas avoir pire que mlp dans 5 ans. Toute la société française était représentée. Bref, j’ai envie d’être optimiste et d’y croire. Et puis un peu de nouvelles têtes dans le paysage politique va nous faire le plus grand bien.

    Répondre
  64. Addie a dit…

    N’empêche que la Cour Carrée du Louvre quoi…Macron et son équipe de campagne se sont tout de même inspiré de vos shootings photos à Violette et toi pour fêter leur victoire. Coincidence? je ne crois pas. Plutôt un clin d’oeil au fait qu’en effet, l’optimisme doit rester de mise 😉

    Répondre
  65. Madame Pivoine - Natacha a dit…

    Écoute, je te rejoints complètement sur ton optimisme. J’avais écrit ici même qu’on ne m’y reprendrait plus, que je voterai blanc à tout jamais. Et puis j’ai changé d’avis lorsque j’ai entendu Macron dire que l’immigration est une chance. C’était au tout début d’En Marche. Depuis dimanche soir je ne boude pas mon plaisir de voir ENFIN un gars nous dire « on y va, on y crois, on va y arriver car nous sommes capables » . En tant que chef d’une tpe , je SAIS que ses propositions vont dans le bon sens. Ceci même si je ne suis pas d’accord avec tout, cela va sans dire. Et puis cette arrivée dans la cour du Louvre au son de l’hymne à la joie, punaise j’en aurais presque pleuré tellement ce coup de comm’ a un sens. Le travail, la Culture, l’école à t-il dit… peut-être que je serai déçue dans quelques semaines, quelques mois mais pour l’instant je veux rester sur mon nuage. Cela me donne une pêche d’enfer, à tel point que je croirais presque mon chéri qui prédit une exploitation du Fn. C’est dire!

    Répondre
  66. Sophie.c a dit…

    Comme beaucoup j’attends de voir, j’ai poussé un grand ouf de soulagement dimanche car je m’attendais au pire.
    La phrase qui a fait ma soirée c’est celle de mon fils qui en voyant cette fameuse scène de Brigitte Macron m’a dit « elle est belle sa femme »

    Répondre
  67. anonyme de 40 ans a dit…

    De droite, j’ai voté Macron pas très convaincu…Mais depuis dimanche et tout ce qu’on attend: je suis ravie …Et l’apogée: le document hier soir (alors oui les journalistes n’allaient pas le descendremais quand même) mais il m’a paru bienveillant, réfléchi, zen……aller je suis tombée amoureuse……si ils pouvaient renouveler la politique.
    Et continue de nous parler politique (un peu) s’il te plait……

    Répondre
  68. Miss Blabla a dit…

    Je suis d’accord avec toi : j’ai envie de lui laisser sa chance même si je ne suis pas une macroniste convaincue !
    On va dire que maintenant que le vin est tiré, il faut le boire et, tant qu’à faire, autant espérer que ce ne soit pas trop de la piquette !
    Donc je ne suis pas forcément convaincue par ses idées et le désenchantement viendra sûrement mais, en attendant, je m’accroche au positif :
    1/ Ca fait des années qu’on râle après nos dinausores de la politique et, là, on a un président jeune.
    2/ Ca fait des années qu’on entend que cette alternance gauche-droite est moribonde et qu’il faut trouver une 3è voie (voix ?), en voilà une.
    3/ J’ai bien conscience que beaucoup se moquent de notre nouvelle Première Dame et de la différence d’âge (et j’ai déjà vu fleurir nombre de messages sur la condamnation pour détournement de mineurs, etc) mais je veux y voir la force de sentiments profonds qui ont bravé les préjugés, les blagues de mauvais goût, la profondeur des engagements…

    Répondre
  69. berengere a dit…

    allez oui soyons optimiste !

    et surtout qu’est ce que j’aime Juliette Armanet ! amoureux solitaire, oui mais aussi son duo avec Julien Doré (Corail) me fait fondre !!!

    Répondre
  70. Flo a dit…

    Alors , j’avoue que de loin, car j’étais dans un bureau de vote, et je n’ai vu que des bribes, ça avait quand même de la classe tout ça.
    Je me suis juste dit qu’en France , c’est peut-être la culture qui nous avait sauvés. Je ne sais pas moi mais peut-être grâce aussi à nos profs d’histoire et de géo,de français, de latin….Au cinema et au théâtre.Peut-être à notre sale caractère aussi et à notre orgueil.
    Car d’autres de l’autre côté de l’Atlantique n’ont pas eu cette chance.
    Il faudra maintenant qu’il joue finement, j’attends la composition de son gouvernement pour me positionner et savoir ce que je vais voter aux législatives.
    Adhérente aux républicains,j’étais soutien de Le Maire,( les programmes étaient super proches) donc franchement, je n’ai pas été surprise du rapprochement.
    Ce qui me dérangeait dans Macron, c’était la merde qu’il a mis à gauche et le peu de loyauté qu’il a eu envers Hollande, etc…
    En y réfléchissant, c’est ce que Le Maire avait essayé de faire dans son camp, de façon plus « propre », en passant par la Primaire.
    Mais au final, il a peut-être eu raison car on en serait peut-être encore au même stade s’il ne l’avait pas fait. On aurait eu Fillon comme président .Ou le Pen.
    Donc j’attends….

    Répondre
  71. Alexandra a dit…

    Et je recommente, pour ajouter un truc qui n’a pas à voir avec le sujet central du post mais bon..
    Est-ce que vous avez entendu le passage de Juliette Armanet chez Augustin Trapenard (Emission Boomerang sur France Inter) il y a qq semaines ? C’était torride et délicieux 😉
    Elle a joué en direct une reprise de I feel it coming en français et au piano, vibrant ! Bon, j’espère ne pas avoir été la seule à trouver l’ensemble de leurs échanges torrides, j’avais l’impression d’être une souris en train d’espionner deux personnes en train de tomber amoureuses !

    Répondre
  72. M. de Berlin a dit…

    Je partage ton optimisme ainsi que ton amertume sur les critiques qui pleuvent déjà.
    Je n’ai pas osé exprimer ma joie à l’annonce des résultats car il y avait à mes côtés quelques mélanchonistes hyper remontés, mais il a suffit de quelques regards avec ceux qui vivaient la même chose que moi pour savoir à quel point nous étions heureux.

    Répondre
  73. Pauline a dit…

    Merci, merci, merci Caroline. Et les quelques commentaires que j’ai lu m’ont aussi fait du bien. C’est peut-être facile quand on a fait le même choix que toi, au début par défaut, et finalement avec optimisme de demander aux autres d’arrêter de dramatiser. Mais je n’en peux plus. Sommes-nous donc incapables de lui laisser le bénéfice du doute ? Ne rêvons pas, l’état de grâce n’existe plus depuis longtemps, mais ça me rend dingue ce lynchage alors qu’il n’a même pas posé un pied dans le bureau présidentiel. On va peut-être me tomber dessus, mais tant pis : j’ai l’impression que les français sont des enfants gâtés. Il sera toujours temps d’aller battre le pavé, mais bordel, LE FASCIME A ÉTÉ ÉVITÉ. A-t-on oublié l’histoire de nos grands-parents ? Arrières grands-parents ?
    Moi, je veux y croire. Et je vais couper les RS un petit moment tant la colère ambiante me ronge. Merde à ceux qui diront que je me voile la face, je reste persuadée que ce sont nos actions quotidiennes qui nous engagent le plus.

    Répondre
  74. Plume a dit…

    Je te comprends. Le monde entier salue ce renouveau, en France on affute les couteaux. Je me rends compte que je ne dis rien à mon travail, sorte de bastion de gauche, où le « banquier » s’en prends plein la tête. Suis-je un vote caché ? !

    Répondre
  75. delalex a dit…

    Merci ! Je n’aurais presque envie de ne dire que cela tant je me sens esseulée dans ma joie toute relative teintée surtout d’une réelle inquiétude quant à l’avenir de notre pays . J’ai juste envie d’y croire et je vomis tous ceux qui disent déjà tout faire pour l’empêcher de gouverner. Alors merci à lui de m’avoir permis d’y croire un peu et merci à toi d’y croire un peu aussi . J’espère vraiment qu’on le laissera réussir s’il doit réussir . Et j’espère que ce ne sera pas le dernier billet sur le sujet car c’est ici mon lieu ressource au milieu de toute cette colère , hargne qui s’agite déjà. MERCI

    Répondre
  76. straw a dit…

    Bonjour,
    Je ne suis pas une « mélanchonniste », apparemment un qualificatif aussi injurieux que « banquier » peut l’être dans certains milieux, je souhaite certainement au nouveau président de réussir son travail, à savoir de rendre l’ensemble des français sereins quand à leur avenir, et espère que la haine n’aura plus droit de cité dans les isoloirs 5 ans plus tard. Ma

    Répondre
  77. straw a dit…

    Bonjour,
    Je ne suis pas une « mélanchonniste », apparemment un qualificatif aussi injurieux que « banquier » peut l’être dans certains milieux, je souhaite certainement au nouveau président (pour lequel j’ai voté afin de contrer son adversaire)de réussir son travail, à savoir de rendre l’ensemble des français sereins quand à leur avenir, et espère que la haine n’aura plus droit de cité dans les isoloirs 5 ans plus tard. Mais je trouve ça méprisant d’accuser les gens d’être pessimistes sans raison.

    Les laissés-pour-compte existent, que les précaires existent, les pauvres existent et ils voient leurs conditions de vie se dégrader lentement mais surement depuis des décennies.

    Tant mieux pour ceux qui ont des boulots fixes, qui payent bien, qui vivent dans des coins sympas, qui cotisent pour une retraite qu’ils ont de grandes chances d’avoir, qui des économies et dont problème majeur dans la vie est de payer trop d’impôts, je suis sincèrement ravie pour eux. Tout ce que je demande c’est que tout le monde ait leur chance.
    Je ne dis pas, par ailleurs, que leurs vies sont faciles, je suis assez intelligente pour comprendre que tout le monde a des problèmes. Mais quand je vois les conditions dans lesquelles certaines personnes vivent, sans aucun espoir que ça change, je comprends la colère, je comprends la difficulté a se réjouir et a se dire que les choses vont s’arranger.
    Que la France ne soit pas le bagne, c’est certain, mais ça n’empêche pas de constater que vraisemblablement les choses se sont dégradées pour une partie de la population. Tant mieux pour vous si ça ne vous concerne pas, mais ayez suffisamment de respect pour ne pas reprocher a ces gens des sentiments qui vous échappent.

    C’est méprisant de rejeter la morosité des uns, de ne pas vouloir entendre la légitimité derrière la colère et le pessimisme. Il y a des gens qui en ont marre, désolée si cela vous mine le moral.

    J’ai également du mal a adhérer au concept de « on verra bien ». Il n’y a rien, ni dans le profil ni dans l’expérience de M.Macron qui laisse penser qu’il va s’occuper des Français qui galèrent. A commencer par l’attitude aveugle de tous les politiciens qui l’entourent depuis dimanche, qui brament qu’il a « remporté l’élection de manière écrasante » et semblent oublier les millions d’abstentionnistes et de votes blanc, semblant oublier qu’il est loin de faire l’unanimité. Tous ces gens ont le nez dans leur nombril et sont résolument sourds a beaucoup de choses, ça me semble très grave dans le contexte actuel.

    Et d’une manière générale, j’ai vraiment du mal a comprendre que les gens puissent a ce point être aveugle a la manière dont quelques « élus » (le mot est amer) utilisent le système a des fins personnelles. Les bénéfices des banques, vous n’en avez pas marre, ça ne vous donne pas envie de vomir? Comment on peut arriver a être si blasé… je préfère être en colère, quitte a saouler avec ma mauvaise humeur et mon pessimisme ,que d’être heureuse de vivre dans un système fait par et pour les mêmes, et en plus de m’en féliciter.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      « Tant mieux pour ceux qui ont des boulots fixes, qui payent bien, qui vivent dans des coins sympas, qui cotisent pour une retraite qu’ils ont de grandes chances d’avoir, qui des économies et dont problème majeur dans la vie est de payer trop d’impôts, je suis sincèrement ravie pour eux. Tout ce que je demande c’est que tout le monde ait leur chance. » Je ne sais pas si ça m’est adressé ou pas, mais en l’occurrence je ne me reconnais pas dans cette définition, n’ayant ni boulot fixe, ni grand espoir d’avoir une retraite et ne me plaignant jamais de mes impôts. Je ne nie pas la souffrance et l’inquiétude des gens. Mais autour de moi je vois des gens qui ne sont vraiment pas dans le cas de figure que tu cites et qui sont d’un indécrottable optimisme et d’autres, avec des situations très stables, enseignants ou autres boulots pas précaires, qui sont en colère. Certes, la misère sociale peut expliquer le pessimisme, mais parfois ces deux éléments ne sont pas corrélés. On peut aussi « choisir », parfois de ne pas être en colère. Crois moi je côtoie de près des gens qui pourraient l’être à chaque seconde de leur existence sans que personne ne puisse le leur reprocher tant ce qu’ils ont vécu n’a pas de nom. Ils ont pris un autre chemin et je ne sais pas comment ils font. On peut parfois choisir, parfois non. Je ne juge ni les uns ni les autres. ce que je juge, c’est la critique systématique et à visée politicienne. Ce qui me gêne dans ton commentaire, c’est aussi l’insinuation du « tous pourris », parce que je pense sincèrement que ça n’est pas vrai. Il y a des pourris chez les politiques comme il y en a je pense dans toutes les catégories socio-professionnelles. Bref, tu as évidemment le droit de préférer la colère et la mauvaise humeur. Accorde nous celui de choisir un autre état d’esprit. Quant au fait qu’il y ait eu des abstentionnistes et des votes blancs, personne ne l’oublie, en tous cas ça n’est pas mon impression et je n’ai jamais parlé en ce qui me concerne d’élection écrasante.

      Répondre
      • straw a dit…

        Si je t’avais visé, je l’aurais écrit. Je participe rarement, mais depuis longtemps, et je suis plutôt partisane de la bienveillance et de l’honnêteté. Tu as assez souvent répété le stress qu’engendre la précarité de ta situation pour que je sois convaincue que ton boulot n’est pas fixe, et quand bien même il le serait, j’en serais ravie si c’était cela qui te rendait heureuse.Je n’ai pas écrit « tous des pourris », c’est ton interprétation aussi, je me suis même autorisé un vote d’adhésion au premier tour, M. Hamon en l’occurence. Je ne te considère pas comme une politicienne, et je n’ai écrit nulle part que tu parlais d’une écrasante majorité non plus.
        Le seul reproche fait, et de manière claire, pas à toi particulièrement, mais à l’ensemble de ceux qui disent aussi que « Mais je suis convaincue que nous crevons, en France, de notre délectation pessimiste », c’est de nier le fait qu’il existe effectivement certaines raisons d’être pessimiste, et que ce n’est certainement pas cela qui nous fait « crever », mais les inégalités.
        Je ne me contente pas d’être en colère et de râler sur un blog de manière épisodique, je suis investie dans mon travail et au niveau associatif, et la morosité qui découle des constats que j’en tire n’est pas ce qui tue à petit feu.
        Je n’ai rien à perdre personnellement de la politique de M. Macron a priori, et j’espère de tout mon coeur qu’il apaisera les colères et n’aggravera pas les inégalités, je me réserve cependant le droit de penser que ses projets ne visent pas à ça, de l’exprimer ( ailleurs si tu le veux, je suis chez toi, je peux effectivement continuer à lire sans commenter si mes propos te chagrinent, je ne te mettais pas sur le grill et il n’est pas question de le faire), et cela sans être accusée de me délecter de mon pessimisme.

        Répondre
        • Caroline a dit…

          mais non, tu peux bien sûr l’exprimer ici, si je t’ai donné l’impression contraire j’en suis désolée, j’essayais juste de te répondre et d’argumenter, mais rien dans ton commentaire n’était injurieux ou agressif, je ne savais juste pas si tu t’adressais à moi ou pas 🙂 Et bien sûr que les inégalités créent le pessimisme. Mais pas que, à mon humble avis.

          Répondre
          • Caroline a dit…

            Il semblerait que ce qui crée le pessimisme soit l’analyse des perspectives d’avenir, ce qui « justifierait » que les Français soient plus pessimistes que les Afghans, par exemple. Pour simplifier, la situation étant moisie en Afghanistan, on se dit que cela ira nécessairement mieux demain. Alors qu’en France, on se dit que ses enfants vont mal vivre, mal travailler, etc. Après, cela relève effectivement d’une manière de penser…

          • straw a dit…

            Je pense que mon contexte professionnelle ( j’enseigne le français langue étrangère au collège, à des gamins qui pour la moitié vivent dans des situations dramatiques, dont on ne voit pas comment elles vont s’arranger pour la plupart) ne me pousse pas à l’optimisme. En ce qui me concerne moi, je suis quelqu’un de positif, je n’ai pas plus ou moins de problèmes que la moyenne des gens à part un statut pro précaire, tout va bien. Après je suppose que le point de « friction » vient plutôt de la définition du mot, quand je me qualifie de pessimiste, c’est dans l’état d’esprit mais certainement pas sur une volonté d’empêcher de tout faire pour que tout aille au mieux, et sans vouloir avoir raison à tout prix. Je me répète mais je souhaite vraiment que ce quinquennat se passe bien, dans la sérénité et la réussite. Effectivement les gens qui en étaient à souhaiter des attentats pour prouver que marine le pen était la réponse et à dire « haha vous verrez bien avec Macron »me gonflent particulièrement. Mais je ne les trouve pas pessimiste, je les trouve, au mieux, idiots. Autant que ceux qui depuis deux semaines me font des réflexions pleines de finesse sur le fait que je devrais draguer mes élèves parce qu’on ne sait jamais.
            Merci d’avoir pris le temps d’échanger, et sur une autre note, beaucoup de courage à ta fille et à toi, j’ai cru comprendre que la journée n’était pas agréable, j’espère que cet été signera le début d’une nouvelle ère en la matière.

    • Sofy a dit…

      Avec un peu de retard, je prends le temps de lire quelques commentaires de plus… Et plus j’en lis, plus je me rends compte que, OK, on était peut être que 6,36 %… mais 6,36 % très cohérents, puisque chaque fois que je me sens en accord avec un commentaire, il s’avère au final qu’il vient d’un(e) Hamoniste. ;-p
      Plus sérieusement, d’une part je rejoins largement straw dans son constat, mais j’ajouterai juste que je serais assez curieuse de voir la réaction de tous ceux qui se plaignent des pessimistes et qui font mine de ne pas comprendre pourquoi toutes les bonnes volontés du pays ne se regroupent pas derrière l’élu pour faire avancer le pays, si l’élu en question n’était pas celui qu’ils avaient personnellement choisi… Pas sûre que le refrain aurait été le même… Et c’est tout à fait normal il me semble, a fortiori quand on a des convictions profondes.

      Répondre
        • Sofy a dit…

          😉
          J’ai vu l’autre jour par hasard qu’une jeune femme a fait fabriquer des badges « We are the 6,36 % » (sur la base d’un délire entre amis) et du coup en propose sur Etsy…
          J’ai l’onglet ouvert depuis dans mon téléphone; j’suis à 2 doigts de m’en commander un ! 😀

          Répondre
          • Geneviève a dit…

            Tu sais, moi et ma fille on garde précieusement (sans les porter au boulot mais…) les Badges RUE et Hamon Tour…
            Je suis repassée par ici ce soir (13 mai). Je survole de nouveaux les commentaires et je suis « tristement amusée » (j’aime les oxymores): Au vu DES couacs, règlementS de comptes, injures et trahisons nouvelles auxquels nous assistons lors des tractations des législatives, est ce que tout le monde est dans le même esprit ? « Laissons lui sa chance, essayons d’être bienveillant tout ça ? Personnellement, je suis parfaitement écoeurée. A l’idée (ça n’arrivera pas) d’un Macron président (c’est fait) avec une majorité France Insoumise, j’ai juste envie de vomir…
            Résolument, au premier tour, je n’accepterai jamais le soi-disant « vote utile ». Fière d’avoir voté Hamon selon mes convictions. Fière d’y être fidèle (je veux bien le badge de ta copine Sofy). Les « rieurs » peuvent ricaner, les FI peuvent injurier le monde entier, je sais pourquoi j’ai voté, je sais pour qui j’ai voté et il y en a pas mal qui ont perdu leur dignité ces temps-ci… Pas Benoît Hamon.
            Gérard Collomb n’a pas traîné pour « placer ses billes » (investitures de proches)… La REM n’y a vu que du feu (inexpérience ?)

          • Caroline a dit…

            je te trouve Assez dure, moi je préfère retenir, plutôt que les couacs, la parfaite parité des candidats de LRM et la moyenne d’âge de 46 ans. Ainsi que la majorité de personnes venant de la société civile. Qu’il y ait eu des couacs, c’est normal. Personne ne regarde d’aussi près normalement la liste des candidats des partis. D’ailleurs à ma connaissance on n’a pas mis la loupe sur celle des autres partis. Sur plus de 400 noms, qu’il y ait quelques ratés, ça ne me choque pas plus que ça. Quand à la polémique avec Bayrou, oui, c’est le jeu et c’est là aussi normal, mais ça a été amplifié par les médias et Bayrou qui a essayé de peser le plus possible (légitimement sans doute). Mais l’essentiel n’est pas là et encore une fois, attendons un peu. Je suis bien plus choquée par Mélenchon qui se parachute dans une circonscription où il va s’opposer à un « camarade » de gauche au lieu de se frotter au FN. et je ne suis pas certaine que la majorité sera pour la FI, je pense que c’est la droite qui risque de rafler la mise, d’où perso mon choix de voter pour la majorité présidentielle. Mais ça, c’est l’affaire de chacun.

  78. la girafe a dit…

    Je l’aime bien, moi aussi, ce geste… Et franchement, je me contrecarre de la situation matrimoniale de Macron, tout comme je me fichais totalement de la Mazarine de Mitterrand, des infidélités avérées ou non de Chirac, des méandres du Céciliagate ou de Hollande et Valérie. Il y a d’autres problèmes plus urgents à régler en France…

    Répondre
    • Reine a dit…

      Du coup j’ai regardé le reportage de TF1 et moi ce qui m’a fait fondre c’est le bisou dans le cou de Manu à sa femme à l’annonce des résultats ….
      Le cou c’est là où tu renifles l’autre , où tu prends ton shoot d’amour…

      Répondre
  79. Stephanie a dit…

    Comme cela fait du bien! De la délicatesse, de la bienveillance, de la douceur. Tous les jours dans mon travail (je suis médiateure familiale) j’explique à mes clients à quel point on souffre de ne voir que le négatif, de ne pas croire en soi… Je suis deifonotvoement sûre que la méfiance, la médisance et le pessimisme nous font passer à côté de tellement de de bonheurs, petits et grands. Cette manie bien française de se plaindre, de mettre en avant ce qui dysfonctionne, ne nous rend pas honneur. On vaut mieux que ça!

    Répondre
  80. Vididi a dit…

    Si seulement ceux qui conseillent Macron en matière d’éducation n’étaient pas les mêmes que ceux qui avaient l’oreille de Sarkozy… Si celle qui décide de tout là-haut pouvait changer… Alors, j’avoue, j’aurais l’optimisme plus facile…

    En tout cas, j’ai trouvé que chaque regard qu’il posait sur sa femme pendant ce documentaire paraissait empli d’un amour fou. Et ça, au bout de 20 ans, c’est beau. Au moins on peut lui reconnaître le mérite de la ténacité.

    Et puis je me dis qu’en y croyant moins que la dernière fois, je serai moins déçue, et ce sera déjà ça…

    Répondre
  81. DOMINIQUE a dit…

    Soyons encore plus optimistes, et surtout pensons que beaucoup de choses sont en train de changer : Marion Maréchal Le Pen se retire de la vie politique. Elle doit le confirmer officiellement demain.

    Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Vivant dans la région, cela fait des mois et des mois qu’on en entend parler (donc hors élections présidentielles). Sans doute des problèmes personnels.
        Allez, croyons à fond aux bonnes nouvelles !

        Répondre
      • Sofy a dit…

        Toutes mes excuses d’avance pour les optimistes acharnés 😉 mais hypothèse confirmée très fort hier dans Quotidien par l’équipe et Olivier Duhamel qui y était invité.
        Pu**in on aura l’air malin quand on nous demandera d’aller voter Marine pour faire barrage à Marion… :’-( (dédicace à MONSIEUR François Morel)

        Répondre
        • Tachalili a dit…

          Il est évident qu’elle reviendra… Et elle est mille fois plus dangereuse que sa tante (qui a disparu de la circulation d’ailleurs et ça fait du bien). D’ailleurs en parlant de sa tante, franchement avec le père « aimant » qu’elle se tape, je peux comprendre qu’elle soit agressive comme elle l’est. Ce type est vraiment une catastrophe humaine…

          Répondre
  82. Christine a dit…

    Bonsoir Caroline, j’ai aussi trouvé ce geste très délicat et je suis sûre (j’espère?) que cela n’était pas écrit d’avance. Pour finir, j’ai trouvé son épouse très élégante et très belle au Louvre, rayonnante!
    Bonne soirée!

    Répondre
  83. aline a dit…

    Pour la politique : j’ai envie de silence désormais, je crois.
    Comme si j’avais eu « ma dose ».

    Alors je préfère en revenir aux douces choses que tu suggères : j’ai écouté le morceau de musique que tu nous proposes.
    J’aime beaucoup ! Merci de cette découverte : jamais entendu parler / ni écouté auparavant.
    Elle me fait penser à William Sheller (que j’adore).

    Répondre
  84. Suzanne a dit…

    Pour quelqu’un qui a été abusé sexuellement à 15 ans par sa prof, il s’en est bien sorti quand même ! trêve de plaisanterie, moi aussi je crois à l’amour et à la sincérité de leur relation et j’en ai ma claque de ces blagues sexistes et mysogines sur Brigitte Macron. Et je suis contente mais contente, moi aussi laissé moi un peu rêver et y croire juste quelques jours 🙂

    Répondre
  85. Rose a dit…

    Merci Caroline pour ce joli billet auquel j’adhère complètement. Et Vive l’amour, la délicatesse et l’optimisme !! Même si je sais que la vie de certains est dure, je crois qu’il y a aussi, à côté, beaucoup de grincheux….

    Répondre
  86. Digby a dit…

    J’ai regardé le docu hier. J’ai été très impressionnée par cet homme pour lequel j’ai voté du front (républicain) et dont je ne partage pas la sensibilité politique – tout en admirant désormais son sens politique. Je propose, comme pour Mitterrand, JFK et Henri VIII, qu’on s’intéresse – ou pas – à sa vie privée quand il sera mort.
    Hier, en regardant Emmanuel Macron avec une fascination grandissante, j’en ai presque oublié son programme. Mais heureusement je m’en suis souvenue ce matin et j’attends donc d’un pied ferme et optimiste (oui, Caroline, optimiste!) que dans l’école de ma fille, classée REP +, il n’y ait que 12 élèves par classe en CP dès la rentrée 2017. De l’autre pied ferme et en tongs (si c’est au mois d’août) j’irai manifester pour la survie du même code du travail pour tous (et ce qu’il en reste). Et j’espère qu’on sera nombreuses-eux…

    Répondre
    • ES a dit…

      Ca fait partie des quelques mesures de son programme que je trouve positives… mais j’ai beaucoup de mal à y croire. Comment recruter autant d’enseignants en quelques mois (alors qu’en plus il y a déjà des académies comme Créteil où on n’arrive pas à pourvoir les postes au concours car il n’y a pas assez de candidats intéressés et d’un niveau correct) tout en promettant par ailleurs de supprimer 120000 postes de fonctionnaires, et avoir suffisamment de place dans les écoles pour accueillir des classes supplémentaires ?
      Même dans 1 ou 2 ans ça paraît difficilement faisable, alors dès la rentrée, je n’arrive pas à y croire…

      Répondre
  87. Esther a dit…

    J’adhère d’habitude à tout ce que tu dis me sentant très proche de tes analyses mais je n’arrive pas à succomber à ce bain d’optimisme ambiant… Me le permets-tu? L’homme providentiel, je suis désolée, c’est plus fort que moi je n’y crois pas… Mon vote pour Macron est un vote de barrage à Lepen, et je suis heureuse de la défaite de ce vautour car ici dans ma petite ville voter Macron relève presque de l’acte héroïque voir de l’acte de résistance. D’ici je n’ai pas la même vue que toi… Car ici plus de 54 % de votants ont voté Lepen… et ce vote n’est malheureusement pas marginal dans les communes aux alentours. Depuis dimanche, je me lève avec une boule au ventre me demandant à chaque fois que je croise un individu s’il a cédé à ce vote de désespérance et de haine qu’est le vote pour le FN… C’est vrai qu’il est glamour notre nouveau président, beaucoup voit en lui le nouveau Kennedy français, je vois plutôt chez cet homme là du Julien Sorel… C’est pourtant un de mes personnages Stendhaliens préférés dans son intensité dramatique et son ambition naïve de tout conquérir… mais voilà, ça finit mal… Ici les gens n’ont plus ce luxe de croire que leur vie va s’arranger parce qu’ils sont confrontés à la dureté de la vie, à la difficulté de finir les fins de mois, de se crever au boulot sans avoir une visibilité de ce que sera leur avenir mais surtout ceux de leurs enfants… Et quand je lis le programme de M. Macron je ne vois pas d’issue positive, de message d’espoir pour ceux qui sont « en bas ». Je crains que le fossé ne s’agrandisse encore entre une France confortable pour qui finalement ça va plutôt bien et une autre qui va encore se sentir oubliée. Pardon de jouer les rabat-joies, j’aimerais être touchée par l’optimisme générale mais cet vague d’enthousiasme m’effraie… Je serai vigilante, attentive…non je ne suis pas pessimiste mais si la politique mise en place se révèle destructrice, je suivrai l’exhortation de Stéphane Hessel, je m’indignerai et prendrai « l’engagement » qui en est la conséquence »…

    Répondre
    • Mardep a dit…

      Esther, je partage un peu tes craintes…mais ce qui me permet de rester optimiste est que tous les soutiens de Macron que je connais(je vois cela d’un peu loin, je vis en Asie) sont des gens qui en France ou ailleurs reussisent plutot bien mais ne veulent pas que cela soit au detriment de la justice sociale. et j’ai confiance qu’il ne s’assieront pas sur leurs ideaux et qu’ils seront vigilants…

      Répondre
    • SoL a dit…

      Mais pourquoi donc faudrait-il s’empêcher d’y croire avant même qu’il n’ait commencé ? Vous parlez de son programme qui ne porte pas d’espoir pour les « gens d’en bas » …je ne suis pas sûre que promettre des choses intenables à ceux qui souffrent soient une solution à long terme. Je vois tout celà depuis l’étranger, un pays et une région autrement plus touchés par la crise que la France et je ne ressens pas autant de pessimisme qu’en France. Je connais des ingénieurs de 30 ans qui sont partis faire la plonge en Angleterre. Il n’y a même pas d’extrême droite susceptible d’avoir un rôle politique et certes l’extrême gauche a progressé (en promettant monts et merveilles) mais c’est en train de se tasser. Les français sont quand mêmes formidables : ça fait des années qu’ils se plaignent de leurs politiques (toujours les mêmes), des vieux partis, des pourris, de « l’élite »etc, et là ça y est, le président ne fait de la politique que depuis 4 ans, son parti est nouveau, il semble vouloir rabobicher les français entre eux en prenant le meilleur de chaque bord, et… ça ne convient toujours pas…mince alors ! Je dis tout ça et je n’étais pas forcément convaincue par EM au départ (ni par personne en fait), mais je me dis pourquoi pas ? Et ça ne m’empêchera pas d’être vigilante, mais là à J+3, j’ai envie d’y croire.

      Répondre
      • Henriette a dit…

        Oui SoL, Je ne vis pas en France et vu de loin il y a un pessimisme typiquement français qui saute aux yeux. Même s’il y a des problèmes réels, et beaucoup de commentaires ici en témoignent, il me semble que globalement la réalité n’est pas si noire. Et surtout moi ce qui me gêne vraiment c’est que les politiques jouent depuis longtemps un jeu pervers en nourrissant ce pessimisme et ce catastrophisme pour mieux se poser en sauveurs éventuels. Comme ça on tourne bien en rond. Ce qui est frappant chez Macron, c’est précisément cette absence totale de pessimisme.

        Répondre
  88. Michèle a dit…

    La lecture des com. sur le couple Macron me fait penser à Gabrielle Russier, 1969 une autre époque ? Visiblement pas.
    Merci Caroline pour votre blog.

    Répondre
    • Kaylee a dit…

      Gabrielle Russier, à Marseille, je m’en souviens très bien, j’y habitais à l’époque – ce sont les parents du jeune homme qui avaient porté plainte, alors qu’ils étaient amoureux – le jeune homme n’avait pas du tout la stature d’un pauvre élève séduit contre son gré par sa prof, bien au contraire, c’était un beau couple harmonieux et il faisait plus que son âge.

      Répondre
  89. Mardep a dit…

    Comme j’ai apprecie la lecture de ton post hier…encore une fois ta pensee rejoignait la mienne…
    Cet anti- x primaire me fatigue…J’aimerais tellement que pour une fois, tous ceux qui ont (eu) des aspirations a sauver la France – cf les programmes des uns et des autres, aient l’intelligence, une fois le vote passe, de marcher derriere le candidat elu et pas contre lui….C’est peut etre un doux reve, mais sincerement c’est de cela dont on a besoin…du pragmatisme, une envie d’aller de l’avant, des garde-fous, de la perseverance,….

    quant a Valls, j’ai cru a une news Gorafi… je m’interroge sincerement…est ce l’eloignement de la realite qui fait qu’il ne se rend pas compte qu’il a passe son tour et qu’on ne veut plus de lui, ou la peur panique de devoir se retrouver a faire autre chose que de la politique ?….

    bref….je me sens mieux depuis dimanche soir. Mais pas encore completement soulagee….et vivre tous ces changements loin de la France est un exercice difficile….

    bonne journee 😉

    Répondre
  90. pendragon a dit…

    1. je me contrefiche de l’age auquel les macron se sont rencontrés, c’est leur histoire, et elle n’auras pas plus d’influence sur la direction du pays que n’importe quelle « première dame »
    2. j’ai fait ce que j’estime etre mon devoir de colibri ;barrer la route à MLP, malgré tout ce que je m’étais promis depuis 2002 (ne plus être culpabilisé, ne plus être instrumentalisé etc…) ; j’ai voté EM et aujourd’hui je me sens libre de ne plus le soutenir au nom de ce qu’il représente, un libéralisme social qui pour moi n’arrangeras guère le sort de nos concitoyens
    3. le PS agonise, et JLM essaye de raffler la mise, bref le jeu politique continue

    Répondre
    • GM a dit…

      Merci Pandragon. Tout comme toi. Si j’ai voté Macron c’était pour ne pas laisser aux autres le soin de se salir les mains. Mais je suis libre aujourd’hui de dire que je n’ai jamais adhéré à ses idées et que je ne peux pas lui faire confiance (j’ai quand même le droit d’être logique avec moi-même). Et, aujourd’hui, je pleure et je rage du non accord de Mélenchon avec les communistes et les écologistes.
      Je cherche un parti de gauche, au sein duquel on pourrait débattre. Le COLLECTIF oui, l’homme providentiel non !

      Répondre
      • Caroline a dit…

        ah mais bien sûr qu’on a le droit de ne pas être d’accord avec lui ! Juste en fait, il n’a pas commencé. et surtout, ceux qui m’agacent sont ceux qui souhaitent sa défaite.

        Répondre
        • GM a dit…

          Je veux parler d’un collectif où l’on débat, où l’on construit un programme – le truc qu’on appelait un parti politique autrefois quand ce n’était pas encore un gros mot – pas d’un mouvement qui, pour moi, est « ralliez-vous à mon panache blanc ». Le mouvement En marche n’a pas choisi Macron pour le représenter mais Macron a créé un mouvement pour le suivre.
          Bon mais moi, je suis une terrible nostalgique du Programme commun de la gauche, un truc de ouf où plusieurs partis ont réussi à se mettre d’accord sur un programme. Certes, ils ont eu du mal, certes il a fallu du temps mais – justement – on a tellement débattu !
          Je ne conçois pas la démocratie sans débat.

          Répondre
  91. Peu-importe a dit…

    Bonjour Caroline,
    Je lis votre blog presque tous les jours et je vous remercie d’écrire avec sincérité et le courage aussi qu’il faut pour s’exposer à la critique. Comme vous, cette image furtive du baiser sur la main m’a touchée et je suis rassurée de constater que je n’ai pas été la seule à y voir quelque chose de doux et de touchant. N’en déplaisent aux cyniques qui n’ont pas manqué de railler ma naïveté.

    Répondre
  92. Pascale a dit…

    Oui, oui, oui à tous vos mots et à la douceur et l’optimisme (même mesuré) qui s’en dégagent. Vous savez tellement bien exprimer la pensée de beaucoup d’entre nous. Merci Caroline 😉

    Répondre
  93. Nora a dit…

    Merci Caroline pour votre plume et votre délicatesse.
    Merci beaucoup.

     » Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront « . René Char

    Répondre
  94. la belle bleue a dit…

    je ne commenterais pas le côté politique parce que je suis »couffle ».Mais pour la différence d’âge,je pourrais écrire un roman! j’avais 22ans quand j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari et lui 46!! vous croyez que c’est passé comme une lettre à la poste:les regards,les réflexions,les amis perdus,les sous-entendus.quand nous partions en vacances,à l’hôtel,j’avais parfois l’impression que j’étais une p….!d’ailleurs je l’ai déjà entendu.pourtant mon mari était très beau et faisait beaucoup plus jeune,mais l’atypique dérange toujours.encore dernièrement quand je me suis présenté,j’ai du rajouter « son épouse »devant le regard perplexe de mon interlocuteur.voilà,je suis désolée c’est un peu touffu mais j’en avais assez de lire que l’âge dans l’autre sens ça passe.
    pour les filles du nord; couffle=repu,rassasié

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Ce n’est pas forcément facile non plus pour le compagnon : Julien Clerc a raconté que dans un magasin la vendeuse avait dit « oh oui, cela va très bien à votre fille ». C’était son épouse, beaucoup plus jeune que lui !

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Et puis « coufle » : du pur marsellais, non ? Cette brioche est bonne, mais un peu coufle. On a envie de le prononcer la bouche pleine (avec des miettes à cause du « f »).

        Répondre
    • La Belle Bleue a dit…

      Oh c’est rigolo, nous sommes jumelles de pseudo 🙂
      J’imagine que c’est pas évident, le regard des autres (sur ton couple, pas sur ton pseudo) !!! Mais l’essentiel c’est que vous le viviez bien tous les deux !

      Répondre
  95. Audrey V a dit…

    Straw tu complètes parfaitement le commentaire de Sofy et je me retrouve dans ce que tu dis.
    J’ai fini de parcourir les commentaires, la seule chose que j’ai a rajouté c’est par rapport à Brigitte, comme Carla ou Julie, ces histoires ne m’intéressent pas. Je souhaite qu’on respecte ces dames et leurs vies privées, tout comme j’aime que leurs maris ne les utilisent pas…
    Bon et puis pour moi Macron il n’est pas si jeune que çà… parce que je suis plus jeune que lui!!!!!

    Répondre
    • Edith (de Savoie !) a dit…

      Charlie fait du Charlie hebdo, rien de surprenant à cela, et cette une pointe surtout cette hystérie collective autour de l’homme providentiel qu’on observe en ce moment.

      Répondre
  96. Jane B. Root a dit…

    Optimiste ? Oui. Prête à poursuivre le mouvement en accordant ma confiance aux législatives ? Oui.
    Mais comme me disait ma grand-mère, « si tu ne sais pas demande au géographe ».
    Je pense que si nous ne voulons pas retrouver un front national (ou tout autre nom qu’ils se choisiront, genre « Les Patriotes – rapport à LP vous suivez mon raisonnement ?) au plus haut dans 5 ans, monsieur M. (Marmouset, j’ai adoré Marmouset ici lu) a intérêt à écouter ce qu’ils lui disent les géographes à propos du vote FN.
    Si on décortique une carte de France de la répartition géographique de l’électorat Le Pen, on ne trouve pas que des racistes bas du front, ou des xénophobes à QI de bulot. On voit beaucoup de laissés pour compte des territoires ruraux désertifiés, abandonnés par la République, effrayés par la mondialisation dont ils savent d’instinct qu’ils ne feront certainement pas partie. Les électeurs de Macron sont urbains, ont plutôt fait des études supérieures, sont ouverts au monde par les réseaux sociaux et les réseaux de communication tout courts. Quand il n’y a plus ni Poste, ni transports en commun dans nos zones rurales, il ne faut pas s’étonner si le terreau d’une pensée simpliste s’installe. Monsieur M. va devoir écouter et entendre TOUS les français, pas seulement ceux qui ont fait de la philo… Va-t-il en être capable le brillant élève de Notre Dame des Oiseaux ?

    Répondre
    • Caroline a dit…

      j’adhère totalement à ton analyse du vote FN. Je pense qu’il y a une fracture entre urbains et ruraux, entre territoires isolés et connectés. Et que ce sentiment d’isolement participe beaucoup au vote FN.

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Je suis obligée, hélas, d’avouer que le bled où je vis a voté majoritairement FN (les pourcentages inversés par rapport au scrutin national). Et il n’est pas le seul : pratiquement tout le pourtour de l’Etang de Berre, qui est urbanisé, industrialisé (Airbus, l’aéroport régional, etc.), à 20 km de Marseille, 40 d’Aix en Provence (environ). Donc, pas la France isolée dans ses vallées profondes.
        Vitrolles, qui il y a 20 ans était en déshérence, maintenant est la seule à avoir voté Macron en tête (faut dire qu’ils avaient eu Mégret dans les années 80). La ville a rebondi et devient une jolie ville.
        Bref, bien sûr que les campagnes votent FN, mais il ne faut pas négliger d’autres facteurs, comme la proximité des frontières, propice au rejet de « l’étranger », coupable de tous nos maux. Le vieillissement aussi de la population, qui favorise le repli sur soi, par rapport au dynamisme des villes. Ici, à 8 heures du soir t’as l’impression qu’il y a eu une épidémie de choléra dans le village. Tout bouclé à double tour. Et les habitants qui doivent aller à Marseille ou Aix quand ils se brûlent…

        Répondre
        • Jane B. Root a dit…

          L’analyse de France culture est éclairante à ce sujet.
          Marine Le Pen fait son meilleur score chez les 25/49 ans, pas chez les « vieux ». Au contraire c’est son plus faible score (22 %). Les personnes comme ma mère (82 ans) et ses copines ont souffert de la guerre. J’ai entendu leurs conversations : « jamais ça ! ».
          Quant à la géographie je ne suis pas persuadée non plus. Je suis d’une région frontalière mais qui n’a pas voté Marine Le Pen.
          (63 vs 37 %)
          source : https://www.franceculture.fr/politique/age-diplome-revenus-qui-vote-macron-qui-vote-le-pen

          Répondre
          • ES a dit…

            Merci pour le lien Jane.
            Je regrette cependant qu’il manque une donnée importante dans ces graphiques: le taux de participation par tranche d’âge. Par exemple, d’après ce que j’ai lu par ailleurs, il y a eu 40% d’abstention chez les 25-34 ans, donc cela ferait en fait 36% Macron, 24% Le Pen, 40% abstention, et 18% chez les plus de 70 ans, ce qui ferait 64% Macron, 18% Le Pen, 18% abstention.

  97. Geneviève a dit…

    J’ai lu quelques commentaires et… j’ai arrêté (l’âge de Mme macron etc…)
    il était temps que cette campagne se termine parce que je suis saoûlée…
    Alors maintenant on va voir.
    Je vais faire bien gaffe aux législatives, il y a trop de gens qui n’ont aucune parole dans tous les coins.
    Je sais pour qui je ne voterai JAMAIS, c’est déjà ça… et il n’y a pas que le FN
    Pour la 1ère fois de ma vie, j’ai bloqué des gens qui me gonflaient sérieusement…
    Voilà mon petit bilan à moi.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      écoute, contente que ça te fasse rire, à ma connaissance les auteurs/journalistes free lance ne font pas partie des classes les plus privilégiées ni des boulots les plus assurés. Mais tant que ça te permettra de ricaner avec autant de perfidie qu’une Marine Le Pen à la télé, c’est toujours ça de gagné…

      Répondre
      • Emma a dit…

        Oui merci pour ces sourires et rires….
        Quand à la comparaison et à votre réponse…c’est bien un procédé utilisé par Marine Le Pen lors de ses débats….

        Répondre
  98. Sophie de Lille a dit…

    MERCI Caro pour tes mots si justes qui expriment exactement ce que je ressens. Cela fait un bien fou de partager ton optimisme rayonnant et ton émotion sur la délicatesse. ☺️
    (C’est mon premier commentaire mais je suis ton blog depuis plusieurs années.)

    Répondre
  99. Katy a dit…

    Bien sur ce geste est très beau 🙂
    Mais si une prof essaie de séduire mon fils de 16 ans … je ne crois pas que je trouverais ça si beau !
    Avez vous imaginé votre fils (ou votre fille) séduite par un professeur (qui a une autorité) de 39 ans ??
    Personnellement, la différence d’âge ne me gène pas, ce qui me gène c’est qu’un enseignant séduise un élève de 16 ans .. oui ça me gène vraiment beaucoup !
    Désolée de ne pas adhérer à votre engouement 🙁

    Répondre
  100. L'incorrigible imparfaite a dit…

    C’est rigolo j’ai écrit un post sur le même thème hier.
    Je ressens un apaisement après cette élection et cette passation et d’un coup de l’espoir alors que je ne partage pas toutes les idées de notre président . Juste l’impression que la fonction présidentielle va peut être etre un peu redorée et ça ferait pas de mal …

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>