Beauty crush

La semaine dernière, constatant que mon fond de teint était à l’agonie (ce moment délicieux où tu pars à la chasse armée d’un coton tige pour tenter de récupérer quelques mililitres de produit), je suis partie chez Séphora motivée comme jamais, pour dégoter le fluide magique qui me donnerait des joues aussi lisses que les fesses d’un bébé. (je sais, une blogueuse qui part acheter du maquillage, c’est aussi étonnant qu’un député qui ne fait pas bosser sa famille). Autant vous dire que ce qui vous semble peut-être complètement anodin n’est pas une mince affaire pour moi. J’ai une espèce de phobie du Séphora, ma plus grande peur étant que la vendeuse, histoire de me fourguer un max de produits, me propose de me maquiller. Ce à quoi je n’ose jamais dire non, ressortant de la boutique plus chargée qu’un pot de peinture et délestée d’une centaine d’euros (oh oui, mettez moi aussi ce peigne à sourcils, justement ça me manquait) (la fille qui n’a jamais brossé ses sourcils). Non sans avoir eu l’impression d’être la cible des regards narquois des clientes sachant dire non, elles.

Au départ, tout se passait bien. J’avais réussi à éviter le fameux « je peux vous aider » et je m’apprêtais à prendre le premier fond de teint Clinique qui passait, pour passer immédiatement à la caisse.

Et puis le drame. Une seconde d’inattention, un instant d’hésitation entre deux nuances de beige et bim, « je peux vous aider ? »

Je vous la fais courte, alors que je me répétais comme un mantra « tu dis non au maquillage », je me suis retrouvée perchée à l’insu de mon plein gré sur une chaise trop haute pour moi, les jambes ballantes et un miroir bien trop grossissant pour mes pores en face de moi. Et vas-y que la jeune femme, charmante au demeurant, me démaquille et me demande, d’un ton quasi accusateur: « mais qu’est-ce que c’est que ces tâches rouges ? » Il ne manquait plus que ça, s’il y a bien un truc que je n’avais jamais remarqué, c’était ces tâches rouges. Qui sont donc venues s’ajouter à la longue liste de mes complexes. Sachant que très honnêtement, je les cherche toujours. Mais ça ne l’a pas empêchée de me certifier qu’il fallait ABSOLUMENT utiliser, avant le fond de teint, une base lissante. De préférence une Givenchy. De fil en aiguille, je me suis transformée en véritable flagship de la marque, du « praïmer » au fond de teint, en passant par le blush et l’anticernes.

Rendons néanmoins à la maquilleuse ce qui lui revient, à l’arrivée j’étais plus bonne que la plus bonne de tes copines (= on ne voyait plus du tout ces tâches rouges fantômes). A tel point d’ailleurs que la comparse de la maquilleuse, qui m’avait aperçue avant transformation, m’a interpellée dans la file pour payer, prenant à témoin sa collègue: « Ah oui quand même ! Dingue comme c’est mieux ». Et moi, coconne 1ère, d’acquiescer en souriant bêtement au lieu de m’insurger contre ce qu’on pourrait à minima qualifier de maladresse. (« bah dis donc, tu lui as bien ravalé sa façade à celle là »).

Bref, ma seule fierté à vrai dire, c’est d’être parvenue à repartir uniquement avec une base lissante et un fond de teint (profitant d’un moment d’inattention de ma conseillère, j’ai reposé discrètement l’anticernes que j’avais accepté de prendre) (je sais, on ne peut pas à proprement parler de force de caractère). Je préfère malgré tout jeter un voile pudique sur la note.

Quoi qu’il en soit, en dépit de mon mauvais esprit, je dois concéder une chose. Depuis deux jours que j’utilise ces deux produits, je ne compte pas le nombre de remarques sur mon teint de pêche. Et puisqu’on est entre nous, je peux vous l’avouer, je passe pas mal de temps à me caresser les joues. Jamais vu un résultat aussi velouté. Et comme me l’avait promis ma conseillère, « avec ça, même à 40°, vous ne brillerez pas » (paroles auxquelles elle a joint le geste, me montrant ma zone T fluorescente en ce jour de pré-canicule).

Bref, je ne sais pas si le praïmer est indispensable, mais je le mets docilement sous le fond de teint et je me sens bien lisse. Et franchement, ce fond de teint déchire.

Fond de teint Matissime velvet Givenchy (j’ai pris la teinte Mat beige), 51,50 euros

Base lissante Mister Smooth, Givenchy, 42,90 euros

82 comments sur “Beauty crush”

  1. Carole Nipette a dit…

    Une expérience dont j’ai peu de chance de profiter, j’avoue je n’utilise que très rarement du fond de teint et uniquement les échantillons des magazines 🙂 sinon je suis plutôt parapharmacie et BB cream et CC Cream teintée font bien l’affaire…
    j’admire par contre un beau teint qui fait naturel chez les autres mais c’est plutôt rare, le fond de teint ça se voit trop souvent (mais personne ne regarde les tutos beauty ou bien ?) dommage que tu n’aies pas mis de photo !!

    Répondre
  2. Lor a dit…

    Il y a longtemps, TRES longtemps que je ne suis pas venue ici… Mais ce matin j’ai ri :D. Et surtout, j’adore la marque de la base lissante, « Mister Smooth ». Il n’y a que moi qui trouve ça drôle ?? Je suis fan de ce nom !

    Répondre
  3. Anaïs a dit…

    Je me reconnais bien dans le « reposage » discrétos d’une produit qu’on s’était engagé à acheter ! (Ca évite de devoir faire un crédit à la banque aussi, vu les prix)…Bonheur de la lecture de ce billet ce matin, il m’a fait beaucoup rire.. Néanmoins, est-ce bien la meilleure période de l’année pour acheter un fond de teint vu le bronzage qui ne saurait tarder ? Belle journée à toutes !

    Répondre
      • Marie-Kikou a dit…

        Ta phrase me pique les yeux : au boulot nous n’avons pas le droit de partir plus de 15j et la période de congé m’a
        été imposée. Il se trouve que c’est la même que la tienne (je souhaitais la première quinzaine mais bon pas le choix) je n’ai pas l’impression de ne pas partir en vacances. Je ne sais pas si je suis bien claire… disons qu’au travail on a toutes besoin de 3 semaines (métier difficile avec du travail de j et nuit sans cesse en alternance)

        Répondre
        • Caroline a dit…

          alors je me suis mal exprimée, je voulais dire par là que je n’étais pas du tout sûre de partir, et si je pars, c’est dans longtemps, c’est tout (et je ne serai certainement pas en congés, j’ai du boulot jusqu’en septembre, disons qu’avec un peu de chance je travaillerai dans un endroit au bord de la mer). je n’ai aucune envie de me lancer dans une compétition de qui a les conditions de vie les plus difficiles, je n’ai jamais prétendu être à plaindre en matière de congés (qui ne me sont, je le précise, pas payés, n’étant pas salariée, donc bon…). Bref, je répondais juste au fait que j’aurais sans doute besoin de fond de teint cet été, bronzer à paris n’étant pas fréquent.

          Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Disons qu’on bronze plus difficilement à Paris qu’ailleurs ! Encore que. Ce ne doit pas être terrible en Islande.
            Je souhaite simplement que vous puissiez partir fin août, cela voudra dire plein de bonnes choses pour ta grande.

  4. bea a dit…

    Tout pareil ! le syndrome Sephora ! et pourtant j’ai besoin d’un conseil teint mais j’ai peur ! une photo c’est possible ? je mets la base de teint de la marque Sephora, et cette base ne fait pas un rendu extraordinaire sur moi !

    Répondre
    • Laurie a dit…

      Vous pouvez développer? Votre commentaire me donne juste l’impression d’une homophobie bien crasse.
      (Au passage on parle de la Marche des Fiertés).

      Excusez moi Caroline d’intervenir uniquement sur un commentaire mais après avoir souri à la lecture de votre article, j’ai eu un haut le coeur à la lecture du commentaire.

      Répondre
  5. olympe a dit…

    Bouh, voilà la rabat-joie de service : ce que ne disent pas les vendeuses Sephora et les blogueuses beauté, c’est que ces produits bluffants sont bourrés de silicone, pas très cleans et qui finissent par encrasser la peau qu’ils sont sensés sublïmer…à éviter de façon quotidienne pour éviter des pores cra cra mais top pour le jour ou la nuit où tu veux être la plou belle.
    Cela dit, je suis repartie récemment de Sephora avec deux magnifiques rouges à lèvres Nars fuchsia et carmin alors que je me trouve presque sophistiquée avec un baume à lèvres…

    Répondre
    • Bonnie Garner a dit…

      Eh oh, c’est pas vrai, les blogueuses beauté dignes de ce nom le disent pour les silicones!
      J’allais précisément venir évoquer ce point là. Les primers qui font cet effet velouté sont effectivement bourrés de silicones, la plupart du temps. À la longue, c’est pas génial pour la peau et ça a une grosse tendance à boucher les pores.
      Donc, Caro, en tant que blogueuse beauté digne de ce nom (parce que hein, quand même, merde à la fin, on n’est pas toutes des panneaux publicitaires!), je te conseillerais d’y aller mollo avec le primer et surtout, de te démaquiller rigoureusement tous les soirs avec un produit gras qui évitera que les silicones s’accrochent et viennent former de jolis comédons.
      Perso, j’adore la nouvelle huile démaquillante Nuxe et sinon, tu as toujours l’huile de coco qui marche bien mais qui est plus chiante à rincer.
      Et oui, il faut nettoyer la peau derrière. Le double nettoyage, c’est la clé d’une peau nickel, oui oui.

      Répondre
      • Nanette a dit…

        Attention, l’huile de coco est archi comedogène. L’huile de jojoba (dont la compo est proche du sébum de la peau) est nettement mieux et ne sent rien (on peut ne pas aimer la coco – moi j’adore, sur le corps).
        Voilà, moi je suis la blogueuse famille qui aime bien les trucs à compo clean 🙂 (et en plus je suis gentille !)

        Répondre
        • Bonnie Garner a dit…

          Oui, je confirme, l’huile de coco est comédogène parfois. J’ai donné l’option parce qu’elle est plus facile à trouver que l’huile de jojoba mais je te rejoins, cette dernière est meilleure!
          Perso, sur moi, je préfère toujours une « vraie » huile démaquillante qui s’émulsionne et se rince parfaitement à l’eau parce que toutes les huiles naturelles sont quand même assez pénibles à enlever, surtout au niveau des yeux (je porte beaucoup de mascara waterproof).
          Après, j’avoue, je suis une grande adoratrice du dieu cosmétiques devant l’éternel lol Le tout naturel, j’aime bien mais une vraie texture bien formulée qui fait bien son boulot sur la peau, ça me parle plus ^^

          Répondre
          • Des Blabla a dit…

            Moi, j’alterne démaquillage à l’huile d’abricot (qui donne la peau toute douce) et avec la lotion ultrasensible de chez Eucerin (conseillée par ma dermato). Pour l’instant, ma peau n’a pas l’air de trop s’en plaindre !
            Mais avec l’un comme avec l’autre, je suis obligée de m’y reprendre à deux fois pour le mascara waterproof !

    • Cec a dit…

      Autant pour les soins capillaires les silicones sont à fuir (ils cachent la misère et étouffent le cheveux qui en fait se dégrade dessous…), autant pour le maquillage aucune souci pour une utilisation quotidienne, même si on ne se demaquille pas le soir 😉 tant qu’on se lave le visage le matin !
      Bien sûr, c’est polluant, mais en général la dose est minime.
      Et on n’a rien trouvé de mieux en maquillage pour des textures et résultats bluffants !

      Répondre
  6. Jo Ridée Rieuse a dit…

    Coconne 1ere, ça me parle. C’est fou comme on peut remuer des montagnes et se sentir toute petite face à une vendeuse.
    Il m’est arrivé d’acheter n’importe quoi et de me sentir tellement nulle une fois rentrée à la maison.
    Mais, au fil du temps, j’ai trouvé la technique. Nous avons, dans notre ville, une jolie boutique de vêtements tenue par une personne très habile pour vendre. Quand on pousse la porte, elle franchit très vite notre périmètre de sécurité et là, à une distance de 30 cm, sa voix se fait persuasive. Il suffit d’une main sur l’épaule (genre, tu es ma copine) et c’est gagné.
    C’est juste une technique et il y a, heureusement, une parade.
    Il faut remettre de la distance physique, 50 cm, pour être plus à l’aise et ainsi, on retrouve le pouvoir de dire non, avec le sourire.
    Et quand elle ajoute – ne réfléchissez pas trop longtemps, je n’ai plus qu’un modèle dans votre taille, je me dis que ce n’est pas grave, c’est encore une technique de vente.
    Chez elle, maintenant, quand j’achète un article, c’est une vraie volonté et quand je sors sans rien, c’est une vraie victoire.
    Mais je dois reconnaître qu’il faut du temps pour planter ses yeux dans les siens et dire – non
    Chez Séphora, point de combat et de déception, la vendeuse a placé ses produits et l’acheteuse est ravie, elle est pas belle la vie !

    Répondre
    • Daphné a dit…

      Jo, on pourrait peut-être créer un boot camp cet été pour s’entraîner ensemble; je encore plus nulle pour vendre que pour refuser d’acheter.

      Dis, tu crois que la technique marche avec les enfants refusant de se coucher le soir alors que le soleil fait encore la samba ? Parce que même à 30 cm de son visage, l’enfant mignon et plein d’énergie ne cède pas.

      Répondre
    • bobette a dit…

      Coconne 1ère, je me reconnais aussi mais plus dans les magasins (par contre dans beaucoup d’endroit y compris au boulot). Je me bidonne toute seule: rire de mes défauts, qu’est ce que c’est bon!!! merci Caroline!

      Répondre
    • Anneso a dit…

      Mais ,du coup,ça ne doit pas être agréable de faire du shopping dans sa boutique! C’est pour ça que j’aime les Grands Magasins: j’ai la paix!
      Les vendeuses intrusives me font fuir! Moi seule sait ce que j’aime et ce qui me va…

      Répondre
  7. M. a dit…

    Tu es trop choue ^^
    La base lissante ça se passe comment, il faut l’étaler partout sur le visage avant de mettre le fond de teint? Il faut la laisser sécher?
    Je demande juste au cas où…

    Sinon bien lu avec intérêt l’article sur la jouissance féminine que tu as relayé hier. J’ai eu mon tout premier orgasme il y a quelques mois, à 28 ans. Je n’oublierai jamais le (merveilleux) choc que ce fut. Puis toutes les interrogations qui ont suivi: pourquoi n’est-ce pas arrivé avant??

    Un sujet inépuisable à mon sens, et tellement sous-représenté. Mais j’ai aussi cette impression qu’on ne peut en parler/ écrire à ce sujet « authentiquement ». J’avais lu des tonnes d’articles/ de posts de forums auparavant sur le sujet et RIEN ne m’avait aidé.

    Répondre
  8. Nora a dit…

    J’adore traîner chez Sephora ( et au bon marché) mais hélas, mon drame , avec cette chère ménopause, je dégouline 10 fois par jour et j’ai donc dû renoncer à me maquiller , quand je vois tout le matériel que j’ai accumulé !

    Répondre
  9. severine a dit…

    je crois que c’est pour ça que je n’achète plus que sur internet les produits de beauté…les vendeuses sephora me font peur.

    Répondre
  10. Sophie a dit…

    Voilà trop longtemps que je n’étais pas venue te lire… Je m’en rends compte car tu es mon premier sourire de ma balade du matin sur le web. Franchement, je me suis trop retrouvée dans ta visite chez Sephora, mais cela console je pense que nous sommes des milliers ainsi, c’est ce qui fait monter leur chiffre d’affaires. Par contre, c’est sur que je suis incapable de mettre ce prix là dans des produits, donc meme si cette vendeuse était sympathique j’aurais reposé les produits discretos (tous), sauf que souvent, elles nous suivent jusqu’à la caisse !!! Argh!!

    Répondre
  11. Caro a dit…

    Alors, j’ai vécu la même pas plus tard que samedi, sous l’œil goguenard de ma fille de 11 ans que je n’ai pas osé regarder dans les yeux quand elle m’a dit « mais maman, t’as vu le prix ! ».
    J’ai quand même eu le droit à l’argument de vente qui tue devant un truc Dior à 120€ « je l’ai conseillé à ma mère, elle en raffole ». Nan mais pétasse, j’ai à peine deux ans de plus que toi ! Je tiens à préciser que je n’ai pas craqué. J’ai pris un truc un peu moins cher…
    Sinon, la base lissante, je pense que tu en reviendras… Au début, certes, c’est bluffant, genre tu sens ta joue comme une aile cabossée qui vient de passer chez le carrossier. MAIS, il y a un MAIS… pour obtenir cet effet immédiat de douceur de pêche, le truc te déposes sur la peau d’une couche étanche de « mastic » souvent bourré de silicone. Donc ça bouche les pores, donc ils aiment pas ça… donc ils deviennent tout rouges et en colère…
    Je dis ça, je dis rien. Mais moi, je n’en mets plus qu’exceptionnellement.
    Bon lundi.

    Répondre
  12. Kinou a dit…

    Coucou Caro,
    Un peu hors sujet comme souvent, tu montres les produits de beauté et je regarde… les plantes !
    J’ai développé depuis peu une passion pour les succulentes (je sais, c’est très tendance). Des plantes qui supportent sans broncher que tu oublies de les arroser, voire qui te supplient de les oublier, mon rêve . En plus elles ont une diversité de formes incroyable. Et puis j’aime bien qu’il soit si facile de les bouturer et de voir grandir un petit bout de feuille donné par une copine et juste fiché en terre.

    Répondre
  13. Daphné a dit…

    Ce doit être pour ça que je ne vais jamais chez Sephora – mais voilà une bonne idée d’entraînement pour apprendre à s’affirmer. A la place, je me badigeonne d’huile le soir et bois un jus de citron tiède la matin ( non, ce n’est pas mon côté Gwyneth, j’adore ça ).

    J’ai l’impression qu’avoir renoncé au make-up fait qu’il y a moins à cacher ( ou est-ce l’avancée de la myopie qui aide ? ). Et j’ai eu la confirmation ce week-end en m’en faisant une: une couronne de fleurs négligemment posée sur la tête détourne parfaitement l’attention, au cas où il y aurait des imperfections à remarquer.

    Répondre
  14. calista a dit…

    Quand je vois le prix de ces produits je suis contente d’avoir une jolie peau, c’est toujours ça d’économisé 😉 la dernière fois que j’ai laissé un vendeuse Sephora me maquiller, j’ai eu des boutons pendant 10 jours !du coup je n’ai plus de trop de scrupules à dire non.

    Répondre
    • Kaylee a dit…

      Hélas, parfois, voire (trop) souvent, les « conseillères » qui maquillent ne nettoient pas leurs pinceaux entre deux maquillages – c’est ce qui me fait toujours refuser. Faut voir les maquillages qu’elles effectuent à la chaîne le samedi après-midi, c’est quelquefois édifiant.

      Répondre
  15. Camille a dit…

    J’adore tes tranches de vie Pour ma part je n’ai aucune difficulté à refuser un maquillage quand il m’est proposé par une vendeuse maquillée à la truelle, ce qui est souvent le cas chez Sephora… pour ce qui est de l’achat irrefréné, faire du shopping avec une enfant de 8ans peut être salvateur ; assez grande pour avoir une notion de la valeur de l’argent (surtout quand elle a 0€50 centimes d’argent de poche par semaine), et encore assez petite pour ne pas avoir sa langue dans sa poche : « mais c’est super cher ! ». Rose devrait être l’accompagnatrice idéale Et sinon en cas d’échec et de regrets une fois à la maison, ils remboursent, et me semble-t-il sans limite de temps…

    Répondre
    • Anne So Catherine a dit…

      @ Camille: ah ah 🙂 mais complètement ! grand moment de solitude un jour où un peu harcelée par une vendeuse qui voulait me vendre des produits ET me maquiller, ma nièce (7 ans à l’époque) claironne : «non ! pas maquillée comme elle, trop moche ! » sourires entendus des clientes autour ….rire crispé de la vendeuse qui aura l’intelligence et la générosité de donner des petits échantillons girly à l’enfant…….alors du coup, qui c‘est qui a acheté des produits ( très) chers qui ont moisi dans son placard ?? ben c’est bibi….

      Répondre
  16. Alice a dit…

    Ah mais moi je me demande toujours pourquoi certaines ont le droit de se faire maquiller et jamais moi :(.
    Je les envie d être chouchouter et pas moi.
    Je viens de comprendre
    Et ce n’est pas parceque j’ai une peau parfaite, sans doute que les vendeuses me sentent sur la défensive, tellement, que je crois que je n’oserais pas dire oui si cela m.était proposé

    jugent elles qu’elles ne pourront rien me fourguer ? Bon je suis prof de vente aussi je connais les trucs et je les anticipe sans le vouloir

    Répondre
  17. marieal a dit…

    Alors là, je m’interroge: JAMAIS on ne m’a proposé de me maquiller chez Sephora, et en général, quand je cherche quelque chose, faut que je courre après une vendeuse! est ce que c’est parce que j’ai une peau de bébé ( j’en doute) ou parce que les vendeuses jugent que mon cas est désespéré? ou parce que je leur fais peur?
    moi c’est sérum Yves rocher ou n’importe quel échantillon plus bb cream sampar le matin, démaquillage yeux au démaquillant et crème démaquillante garancia à utiliser à l’eau le soir.

    Répondre
  18. Zazimutine a dit…

    Ce qui est drôle chez Sephora, c’est que, si je ne me trompe pas chacune a sa marque; maintenant je les ai repérées, il y a la vendeuse, Dior, la vendeuse Estée Lauder, etc… Comment les reconnaitre? Tu te mets devant un rayon, en disant que tu cherches un rouge à lèvres comme-ci ou comme-ça, et tu peux en être sur que la vendeuse t’emmène dans son rayon YSL par exemple, parce que là, elle t’en assure, elle a ce qu’il te faut (d’ailleurs elle a le même à la maison!); du coup quand on ne tombe jamais sur la même vendeuse, et qu’on ne sait pas dire non, on se retrouve avec un panel assez exhaustif des marques de maquillage. Bref, je vais ouvrir un blog beauté ^_^

    Répondre
  19. Smouik a dit…

    J’ai tellement de mal à trouver une BB, CC voire même DD crème qui me convienne que je suis une cible parfaite (i.e. coconne de base) pour les vendeuses Sephora. Ma parade ? Y aller quand c’est blindé de monde, elles sont sur-sollicitées et aucune chance qu’il y en ait une qui t’agrippe. A moins que la coconne de base ne dégage une odeur spécifique que seul un chien truffier, type vendeuse Sephora (ou Nocibé), est capable d’identifier…^^
    PS : merci pour la référence des produits en tout cas…

    Répondre
    • Audrey M a dit…

      Bonjour Smouik,

      Je suis allée chez Nocibé lundi et la vendeuse m’a trouvé une BB crème géniale (pour moi bien entendu). C’est une Décléor et elle camoufle sans qu’on perçoive qu’on a quelque chose sur le visage. Elle existe en plusieurs teintes même pour peau pâlichonne.

      Belle journée.

      Répondre
  20. la girafe a dit…

    Perso, j’ai eu de la chance : après ma période estudiantine pro-maquillage j’avais tout laissé tomber en commençant à travailler. Et puis en 2015, je me suis mariée et j’avais juste envie d’avoir un joli teint sur les photo. Alors j’ai débarqué chez Séphora et j’ai été cash, disant que je n’y connaissais rien et qu’il était hors de question que je ressemble à un pot de peinture, mais que je voulais une jolie peau, une bouche naturelle et pas de cerne. Je suis tombée sur une vendeuse adorable, qui m’a orientée vers Lancôme -assez cher, mais quand même accessible pour ma bourse. Aujourd’hui je ne me maquille pas tous les jours, mais quand j’en ai envie, j’ai LE fond de teint qui me va et surtout l’anti-cerne -le truc de dingue qui me met de bonne humeur chaque fois que je l’applique parce que je trouve qu’il m’enlève plusieurs années…. Un petit plaisir bien appréciable en plein hiver, quand tu te sens crevée !

    Répondre
  21. Michaela a dit…

    Je plusois!
    Même scenario chez moi il y a 2 mois. Partie chercher un nouveau FdT matifiant – en bonne élève, j’avais même présélectionné 2-3 autres avant la chasse et la vendeuse m’a conseillé celui-là qui venait de sortir.
    Bluffée, je suis repartie avec, même si je me suis jurée (plusieurs fois déjà!) l’interdiction d’acheter avant de voir ça dans mon miroir et sous mon éclairage chez moi….
    Bref, je l’adore mais puisque je l’ai acheté au fin mars, la couleur commence faire un peu zombie maintenant.
    Et bien, je pense que ce sera la première fois que j’achèterais le même FdT en deux couleurs. Wow, la snob!
    Avec ton aval, je me sens confirmée dans mon choix, du coup. 😉

    Question primer, comme mentionné plus haut dans les commentaires, ce sont les silicones (cherche dimeticone sur l’emballage) qui font cette peau douce. Mais ayant compris le potentiel d’embellissement du truc, j’ai fait mes recherches. Les primer sans silicones les plus réputés du marché beauté (et testés & approuvé par moi-même) sont chez Bare minerals et Laura Mercier.

    Répondre
  22. Mit' a dit…

    J’adore le coin produits de beauté des grands magasins , essayer , acheter ( pas trop quand même ! )
    J’ai une passion pour les crèmes , anti âge , hydratantes , lissantes , tout … monde d’illusions où je me ressource , me trouve belle , trouve des solutions…. ah , la rêveuse….

    Sinon se brosser les sourcils c’est bien aussi , perso j’ai un crayon cire de givenchy pour  » discipliner  » les sourcils et je trouve l’ffet super …. conseil donné par une vendeuse sympa . Là j’hésite devant les crèmes
    amincissantes ! Je sens que tout le monde rigole , là !!!

    Répondre
  23. Val Lao sur la Colline a dit…

    Merci pour la bonne tranche de rire !
    Pour moi c’est l’inverse : je n’ai jamais été maquillée par quelqu’un d’autre que moi, je me dis toujours que je devrais essayer, pour voir ce que ça donne, mais j’ai comme toi tellement peur d’être traitée comme un pot de peinture que j’ai toujours refusé.

    Répondre
  24. HeLN a dit…

    Hello Caro,
    Moi j’avais un truc super pour passer l épreuve de LA vendeuse Sephora, c’était de m’adresser à Monsieur LE vendeur qui y travaillait. Super compétent, pas de remarques désobligeantes, pas pousse au crime de la vente inutile. C’était top.
    À mon grand damn, il est parti bosser pour une autre chaîne, un peu plus cheap, chez qui je ne suis pas cliente…

    Répondre
  25. Fmior03 a dit…

    C’est anecdotique mais ton histoire de coton tige m’a fait penser à mon fils, bientôt 5 ans: Il a sans doute passé un peu trop de temps à regarder Maman se maquiller, il est persuadé que cela s’utilise pour nettoyer les yeux… Cela me fait peur de rire intérieurement, il est tellement sérieux quand il fait çà!

    Répondre
  26. Marje a dit…

    Je serai de mauvaise foi de me moquer de toi car depuis quelques semaines, je me maquille (fond de teint, mascara !) tous les jours. Sans les conseils de la vendeuse de monoprix, je n’aurais certainement jamais sauté le pas (enfin si au bout d’un moment -un certain âge- se maquiller devient une question de survie !) … Pour augmenter un peu l’estime de soi, j’avoue que c’est pas cher payé !

    Répondre
    • Jane B. Root a dit…

      Question de survie ? Bah non 😉 J’ai 56 balais et 0 brosse à sourcils. Ma peau n’a JAMAIS vu même l’ombre d’un fond de teint ou d’un truc au silicone (même pas je savais que ça existait avant là maintenant tout de suite) Pour moi le silicone c’est des moules à gâteau ou des seins de bimbos… Je découvre des trucs hallucinants. En fait je bosse dehors, qu’il pleuve ou qu’il vente. Alors ma poudre c’est de la poudre de manège ou de carrière, selon la meteo, ça ne bouche pas les pores, ça part à la douche par contre ça crisse bien sous la dent, et mon blush c’est Mister sun. Et un mascara, c’est quoi ? Donc non, l’âge n’y fait rien. Par contre le vendeur de Horse Équipement lui, il arrive toujours à me fourguer un truc dont je n’ai pas besoin, genre Hoofstuff ou Silvetrasol. Mais il ressemble à Hugh Jackman en mieux. Ceci explique cela. Elles ressemblent à qui vos vendeuses SephoMachin ?

      Répondre
      • Jane B. Root a dit…

        Apostille : je viens de me faire fourguer une brosse hippo-tonic antimicrobienne dont je n’ai que faire. Hugh Jackman-bis a battu des cils et cligné de ses yeux qu’il a bleus, aussi bleus que ma nouvelle brosse hippo-tonic « antimicrobienne ». Même à 56 balais, l’ovaire est faible …

        Répondre
  27. mammouth a dit…

    et heureusement que je ne me maquille pas, ça a l’air assez compliqué pour s’équiper. Je sais même pas ce que c’est que le primer machin. Personnellement, je trouve que peu importe la marque ou la personne aucun fond de teint ne donne un air naturel; ça donne toujours un air d’avoir mis une couche de peinture.

    Ce qui me dérange un peu, c’est la remarque de la comparse. Ça donne le message que le naturel n’est pas beau à cause des défauts qu’il faudrait absolument gommer. Je sais pas, je trouve ça triste toute cette perfection qu’on doit avoir en tant que femme et je me dis que les femmes ne se facilitent pas la vie. Tu me diras, dans ce cas-ci le commentaire vient de son job de vendeuse. N’empêche.

    Par contre, je dépense une fortune en pot de crème et les gels douche. J’adore. Les odeurs, les textures. Les sentir sur ma peau, c’est très sensuel tout ça au final. C’est un petit rituel quotidien à prendre soin de moi et de mon corps. Un privilège que je m’accorde. J’imagine que c’est pareil pour celles qui se maquillent. Je suis la cliente qui n’a peur de rien, la chiante qui dit non aux échantillons de parfum que les vendeurs essaient toujours de me fourguer et que je sais que je n’essaierai jamais. Alors du coup, je ressors satisfaite du magasin avec tout plein d’échantillons de la marque de crème que j’utilise et qui me serviront.

    Répondre
    • Anneso a dit…

      Non non ,le fond de teint ne donne pas forcément l’air d’être tartinée!
      Plus maintenant!
      Il ne faut pas trop en mettre,voilà tout et trouver sa couleur.
      Pour moi,c’est un petit plaisir de l’appliquer le matin,ça rend la peau toute veloutée,mmh ,ce n’est pas du tout une corvée (contrairement ) la pose de mascara qui oblige à garder les bras en l’air 3 plombes ,je le fais quand même car j’aime le résultat mais,oui, c’est chiant).

      Répondre
  28. Violette.b a dit…

    Bien vu le compte rendu du sepho …Bon on est toutes passées par là, je regarde toujours comment est la vendeuse avant de peut-être la croire ….si nous sommes dans la même carnation et les garçons ils sont trop adeptes du sur maquillage pour que je m identifie avec ma cinquantaine fringante.
    Le primer c est top pour que le fond teint vive bien toute la journée, cela m’a changé la vie , enfin l’ aspect ! et pour le fond de teint c est certes un investissement mais c’est la base .Le laura mercier est sans silicone c’est celui que j’utilise. Pour le silicone l’avantage est de faire un écran entre les soins et le maquillage et avec un vrai demaquillage aucun problème pour la peau , pas pour les cheveux par contre .
    Tu dis toi même que tu as eu des compliments. ..ta mission sepho est une réussite.

    Répondre
  29. Valérie de haute Savoie a dit…

    Le Séphora de ma ville est très agréable, les vendeuses de bonnes conseillères et jamais intrusives. Je me suis fait maquiller une ou deux fois, sans avoir l’air d’un clown, mais en général je dis non pour ça et elles n’insistent pas. L’essentiel est de se sentir bien dans son maquillage, le tout est de bien se démaquiller le soir. J’ai un peu laissé tomber le fond de teint en ce moment, je fais du vélo et je suis déjà très bronzée, mais je garde sous le coude tes conseils 🙂

    Répondre
  30. Aurelie F a dit…

    Caro,
    Jai guéri ma phobie des maquilleurs en allant au printemps Haussmann sur le corner Laura Mercier : incroyables produits et maquilleuses très bienveillantes. A tester pour tes prochains essais (laura Mercier est une reine du teint)

    Répondre
  31. Sandrine - 40andsowhat a dit…

    Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule à tomber dans le piège à chaque fois… j’ai besoin d’un mascara et je repars avec du vernis à ongles, du fond de teint, de l’anti-cernes…. bref, quand les vendeuses font bien leur métier et que moi je n’arrive pas à dire non… mais je me soigne !

    Répondre
    • Anne So Catherine a dit…

      Oui elles font leur métier les vendeuses Séphora et ça ne doit pas être si facile vu les objectifs imposés par les marques qu’elles représentent et leurs niveaux de salaires…..c’est pourquoi même si elles sont parfois maladroites et/ou intrusives c’est vrai, j’ai quand même de la sympathie pour elles..
      ( c’était ma minute syndicale )^^

      Répondre

Laisser une réponse à Michaela

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>