Delerm ou la douce nostalgie

Mardi, je suis allée voir Vincent Delerm en concert pour la première fois. Je vous l’avais dit je crois, j’ai aimé Delerm sur le tard, avec son dernier album. Jusque là, je ne sais pas bien pourquoi mais j’étais passée à côté. Et puis, « A présent », donc, son récent opus, m’a charmée au point de me ruer sur le site de la Fnac dès que la tournée a été annoncée, il y a quelques mois.

Je n’aime pas toujours aller voir les artistes dont je ne connais pas bien le répertoire. C’est peut-être idiot mais l’essentiel du plaisir que je retire d’un concert provient de l’écoute de chansons que je connais et reconnais, arrangées différemment, certes, mais dont l’air m’est familier. J’avais donc cette appréhension mais aussi la crainte que ce soit un peu « mou », Vincent Delerm n’étant pas à proprement parler un excité. Mais on m’avait souvent dit qu’il était incroyable sur scène et j’en ai eu la confirmation.

Voir Delerm en concert, c’est assister à une sorte d’objet non identifié, un mélange de stand-up, de performance visuelle et scénographique et bien sûr, de musique. Vincent Delerm est drôle, très drôle. Il est plein d’autodérision, il intervient souvent, jamais trop. Il joue du piano avec virtuosité et son phrasé vous emmène, de chanson en chanson, dans autant de courts métrages. Décor magnifique, jeux subtils de lumière, incrustations d’extraits de films ou d’écritures apparaissant comme sur un écran d’ordinateur… Une heure quarante-cinq de délicatesse, de douce nostalgie et de rêverie.

Je ne suis pas critique musicale, je ne sais pas très bien parler de la musique, tout ce que je sais c’est qu’un concert est réussi pour moi lorsqu’il est parvenu à m’extraire de mon quotidien et qu’en en sortant j’ai l’impression d’avoir voyagé dans des contrées imaginaires. C’était le cas hier. J’ai certes moins vibré qu’avec un Biolay, mais ce n’était pas forcément le but recherché, il y avait une véritable intimité dans cette magnifique salle des Folies bergère. Un bonbon doux amer, un retour vers le futur des années 70, une mélancolie qui fait du bien.

Voilà, la soirée fut en plus parsemée de rencontres avec trois d’entre vous, qui se reconnaitront. J’ai remarqué que je vous croisais souvent pendant des concerts et j’aime cette idée, que nous partagions cela. Et sans démagogie aucune, vous êtes à chaque fois tellement charmantes que je n’en peux plus de fierté de vous compter parmi mes lectrices.

Bonne journée.

47 comments sur “Delerm ou la douce nostalgie”

  1. Nathalie a dit…

    La première fois que je suis allée voir Delerm en concert c’était pour accompagner ma fille ainée alors âgée de treize ou quatorze ans. Elle faisait des coeurs sur son agenda et des ronds au dessus des i. J’ai adoré! Depuis j’y vais toujours quand il croise ma route. Elle, non.
    Je suis ravie qu’il t’ai transportée dans ses mini- films. Bonne journée!

    Répondre
  2. Le Gallais laure a dit…

    Quelle chance ! Je m’y suis prise trop tard pour réserver mais j’ai vu tous ses spectacles. Effectivement, il faut absolument le voir sur scène, il nous embarque, nous émeut souvent et nous fait beaucoup rire. Il a un compte Instagram très sympa aussi ! Bon je prends la route et son dernier cd va m’accompagner dans les bouchons… bonne journée !

    Répondre
    • Daphné a dit…

      Merci Laure, je découvre son compte instagram grâce à toi – je vais l’ajouter à mes comptes poétiques, à côté de la tendre Agnès Varda ( j’adore l’idée qu’elle y sévisse avec son regard si jeune et pétilant ).

      Répondre
  3. DOMINIQUE a dit…

    Au début, Delerm avait une voix, comment dire, nonchalante, placée dans la gorge. Pas terriblement excitante, un peu désagréable. Ses textes eux étaient intéressants. Heureusement il a pris des cours de chant, a mieux placé a voix, et là, là il est devenu vraiment bien, emballage et contenu.
    Ses interview révèlent un type qui ne se prend pas au sérieux, avec un équilibre et un humour très anglais. Je connais mal son dernier album, mais d’après ce que j’ai pu en entendre, je ne suis pas étonnée que tu aies aimé.

    Répondre
    • Zazimutine a dit…

      J’aime beaucoup ses textes, et même ses mélodies, mais sa voix, j’avoue, j’ai du mal; alors il faudrait peut-être que je refasse un effort pour l’écouter s’il a pris des cours?

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Je le pense, Zazimutine. Sa première voix m’agaçait, elle s’est normalisée. Bon, ce n’est pas Pavarotti, on ne le lui demande pas d’ailleurs, mais elle est plus claire, moins dans le nez. Il y a gagné en mélodie.

        Répondre
  4. Anne de Toulon a dit…

    Et bien, pour quelqu’un qui ne sait pas « parler de la musique », tu donnes drôlement envie… ! Merci de cette chronique, qui pousse à se prendre des places pour le prochain concert de Delerm. Et si ça peut te rassurer, moi aussi je préfère aller écouter un artiste dont je connais les chansons, je trouve que ça double le plaisir… Belle journée !

    Répondre
  5. Rouletabille a dit…

    Ces concerts ont effectivement l’air d’être géniaux, j’adore les enregistrements YouTube des « filles de 1976 » et du « cœur des volleyeuses » où il discute avec le public.

    Répondre
      • Zazimutine a dit…

        Et puis c’est les filles de 1973 non? (non parce que si c’est 1976 je me rends compte que je me suis identifiée sur une chanson qui ne m’étais pas destinée, et ça c’est terrible!)

        Répondre
        • Cécile a dit…

          Il a chanté les deux : les filles de 1973 sur le disque et celles de 1976 en tournée, en 2006. Comme ça on est deux fois plus nombreuses à penser qu’il chante pour nous…;-)

          Répondre
  6. Shakti a dit…

    Je l’ai découvert il y a peu et je l’ai effectivement trouvé assez chouette.
    Sinon, je n’ai pas commenté depuis longtemps et je m’excuse de faire ma chieuse ais il n’y a pas de « s » au Bergère des Folies Bergère.

    Bonne journée

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      C’est vrai, tu as raison, Shakti pour les Folies Bergère. Autrement, on a l’impression que c’est une sorte de fête entre des bergères et des moutons.

      Répondre
  7. berengere a dit…

    je te redis merci pour les qq extraits passés sur ta story….j ai en quelque sorte vibré avec toi !
    ce nouvel album de Delerm je l’écoute plus que les autres et je m’en veux de l’avoir loupé a Geneve
    en tout cas félicite toi de parler aussi bien de la musique, tu traduis parfaitement tes émotions pour nous les faire partager !
    bon jeudi !

    Répondre
  8. amelstos a dit…

    J’aime Delerm depuis le tout début, depuis « Deauville sans Trintignant » et cet album différent que j’écoutais alors dans la chambre parisienne de mon frère (j’avais 17 ans, ça remonte !). Je ne l’ai jamais vu en concert mais je crois que je vais braver mon agoraphobie pour aller le voir cette année à la Cigale. Il est drôle, fin, gentil (c’est un compliment pour moi) bref je suis très fan ! Je te conseille d’écouter son album Favourite Songs et notamment sa version de « Quoi » avec Cali et des « Cerfs Volants » avec Biolay. Bonne journée Caro.

    Répondre
  9. Anne B. a dit…

    Ahhhhhhhh veinarde ! Je ne l’ai jamais vu non plus mais depuis FANNY ARDANT ET MOI (il y a 15 ans pfffff ) ( il la fait toujours???), je L’AIME.
    J’ai vu qu’il passait en novembre a la Cigale, alors…
    Bonne journée

    Répondre
    • Guillemette a dit…

      Et oui, il l’a chantée, elle est posée sur l’étagère : grand moment où il a enflammé la salle !
      Mince, je t’ai loupée, Caro… j’ai pensé à toi, c’est marrant, je t’ai cherchée et puis je me suis dit que tu préfèrerais être peinarde…

      Répondre
  10. mammouth a dit…

    Je ne sais pas ce qu’une critique musicale est supposée écrire. Mais tu sais très bien décrire tes émotions et transposer le tout joliment. Alors oui, tu sais aussi parler musique.

    Répondre
    • nostrovia a dit…

      c’est exactement ce que je voulais dire (en moins bien) !
      Sinon dans la série des concerts sympas du moment c’est Camille qui m’ a enthousiasmée la semaine dernière , son grain de folie a contaminé toute la salle .

      Répondre
  11. Daphné a dit…

    Oh oui, chaque concert de Delerm est un voyage poétique; j’aime sa façon d’expérimenter et de créer des passerelles entre musique, théâtre, stand-up et cinéma. C’est toujours si intelligent, sensible et drôle, surtout !

    Je suis joie; pour la fête des mères, mes hommes m’ont offert des places pour le concert de Biolay au théâtre de la mer à Sète. Un concert là-bas, avec la méditeterranée * en toile de fond, c’est toujours forcément sublime. Du coup, je vais leur offrir une nuit sur place pour profiter un peu plus de la ville. Une petite escapade avant les vacances, ce sera juste parfait !

    * commentaire écrit dans le flou, sans lunettes. En me relisant, je tombe sur ma faute de frappe. Et après tout, pourquoi ne pas la laisser ?

    Répondre
  12. Smouik a dit…

    Pourquoi « Danser sur la table » m’émeut à ce point ? Mystère… Mais c’est sans doute ma favorite de Delerm…
    Et j’envie ces trois qui t’ont rencontrée 🙂

    Répondre
  13. Anna Chiarra a dit…

    J’ai vu Delerm en concert au Radiant à Lyon il y a peu et j’ai été agréablement surprise ! Je le trouvais un peu « mou » et j’ai trouvé qu’il était très à l’aise avec le public et très « en interaction ». Mais je me rends compte que mon émotion c’est un peu arrêtée là ! Concrètement, je ne retournerai pas le voir… Alors que, comme toi, je reste inconditionnelle de Biolay que je vais voir aux Nuits de Fourvière pour la 6e fois !!

    Répondre
  14. Sibylle a dit…

    Il y a combien d’années maintenant, j’étais allée voir Thomas Fersen en concert et un petit jeune inconnu faisait sa première partie, c’était Vincent Delerm qui n’avait pas encore sorti son premier disque. Il jouait sur un clavier installé devant les rideaux, et pourtant, après la deuxième chanson, je me souviens m’être dit que peu m’importait si le concert de Thomas Fersen était nul (ce qu’il n’était pas du tout !!), je n’étais pas venue pour rien, j’ai adoré… je l’ai souvent revu en concert par la suite, puis j’ai quitté Paris, mais je garde comme cette sensation de le connaître un peu et de l’avoir vu grandir 😉

    Répondre
  15. Laure a dit…

    J’y étais aussi, mais je ne t’ai pas croisée…
    C’était la 6e fois pour moi, et comme toujours, j’ai été emportée par ce mélange de mélancolie et d’humour. C’est quelqu’un de très élégant dans tous les sens du terme.

    Répondre
    • Guillemette a dit…

      C’est exactement ce que je me suis dit, quelle élégance ! Ca et la nostalgie tantôt drôle, tendre ou franchement émouvante.

      Répondre
  16. Mongraindecel a dit…

    J’ai vu Vincent Delerm 3 fois en concert et je n’ai jamais été déçue. J’aime son univers et ce mélange des genres dont tu parles si bien sur scène. Il est en effet très drôle et on sent que c’est quelqu’un de véritablement « bon » et humain et que ça fait du bien de nos jours! En plus j’ai un souvenir particulier avec l’une de ses chansons : à mon mariage il y a déjà bientôt 13 ans mes parents avaient réécrit la chanson « Tes parents » et l’avaient chantée avec leur chorale tant ils sont proches des parents décrits dans la chanson « branchés sur France Inter et le chauffage à 17 » et c’était un petit clin d’oeil à leur gendre.

    Répondre
  17. frederique-etc a dit…

    Tu parles de Paris et tu me donnes envie de voir Paris …
    Tu parles de Delerm et tu me donnes envie de le voir aussi !
    Ne serais-tu pas influente ?

    Répondre
  18. lollipop a dit…

    J’y étais mardi et je t’ai vue avec ton homme, j’ai hésité à venir vous faire un bonjour avant le concert (j’étais en dessous de vous au balcon, pas loin de la famille Delerm et de Francois Morel) mais n’ai pas osé 😉 . Je me suis dit que j’allais être un peu bébête si je le faisais ! Sinon j’ennsuis à mon Nème concert de Delerm, ce mec a un talent fou, l’art de te tirer les larmes par ses chansons (très générationnelles disons le ! moi qui suis une fille de 71 ses textes me parlent !) et de te faire rire au éclats par ses intermèdes subtils !

    Répondre
  19. Zout a dit…

    J’étais passée à côté aussi, voilà qui grâce à toi est réparé, il tourne en boucle depuis hier et surtout la chanson dont tu as mis un extrait sur ta storie Instagram « je ne veux pas mourir ce soir » magnifique <3 merci !!

    Répondre
  20. Bredele a dit…

    ah je ne connais pas du tout Delerm, je ne sais pas pourquoi je lui trouve un air triste, bon tu m’a convaincue de l’écouter. Comme tu m’a convaincue pour Biolay, j’écoute son album La Superbe et j’aime d’amour le duo génial sur Brandt Rhapsodie avec Jeanne Cherhal. Et ce qui en gâche rien je le trouve carrément magnétique, presque animal. Pourtant pas mon genre d’homme les torturés 😉

    Répondre
    • Mongraindecel a dit…

      Il ne faut pas se fier à son air triste, nostalgique? en vrai il est très drôle et très fin mais suis fan donc pas forcément objective et son compte instagram est en effet top il a en plus d’avoir une voix il a un oeil et il s’en sert 😉

      Répondre
  21. Val Lao sur la Colline a dit…

    Je n’ai vu Delerm qu’une fois sur scène, et c’était l’an dernier, avec ce spectacle que j’ai ADORE ! J’ai beaucoup aimé son voyage dans son enfance, et aussi cette mise en scène, ses interludes humoristiques et tendre, le décor. Vraiment, vraiment bien.

    Répondre
  22. Carole Nipette a dit…

    Pareil, je n’aime pas aller voir un concert quand je ne connais pas beaucoup de chansons même si j’aime bien le chanteur (sans trop connaître justement)… dans ma jeunesse j’ai souvent suivi des potes et parfois je me suis ennuyée à mourir 🙂
    par contre je peux aller découvrir une personnalité qui m’a envoutée juste avec une ou deux chansons, ce que j’avais fait avec Yaël Naim par ex avant qu’elle ne soit très connue…
    J’aime bien Delerm quand je le vois en plateau télé et je connais quelques chansons sans plus…

    Répondre
  23. Pétunia a dit…

    J’aurais mis ma main à couper que tu étais déjà allée voir un concert de Delerm. Puisque j’avais lu ici, qu’il ne fallait pas se fier au côté sombre et ‘mou’ de l’homme, que sur scène il est plein d’humour et crée de vrais échanges avec le public. Ce devait être dans le commentaires…
    Depuis, il est donc dans ma liste des personnes à aller voir (ou écouter).

    J’aime beaucoup la critique que tu en fais. Je ne suis pas objective puisque j’adore ta plume.

    Répondre
  24. Laure Le Gallais a dit…

    sans oublier qu’il est aussi un sacré photographe ! ses échanges sur instagram avec Albin de la Simone, Vincent Dedienne, Sandrine Kiberlain sont très sympas. Et dans la famille Delerm, je demande le père, j’ai beaucoup aimé la lecture de « Journal d’un homme heureux ». Des instants d’enfance de Vincent y sont notamment évoqués ; on découvre l’être sensible qu’il était déjà enfant.

    Répondre
    • Mongraindecel a dit…

      Oui un sacré photographe! et je suis aussi le compte de Sandrine Kiberlain (mon actrice préférée <3) et c'est vrai que leurs échanges sont très sympas ! Tu me donnes envie de lire le livre de son père 😉

      Répondre
  25. Kitty a dit…

    Je suis la fille qui vous a découverte grâce à sa soeur.
    Je suis la fille qui vous lit depuis des années avec beaucoup de plaisir.
    Je suis la fille qui était ronde et l’est un peu moins depuis 4 mois.
    Je suis la fille qui lit vos articles à sa famille et ses amis pour partager ses émotions.
    Je suis la fille qui ne commente jamais.
    Je suis la fille qui fait partie des 3 chanceuses de mardi soir et qui vous a trouvée adorable sur le quai du métro!

    Répondre
  26. Caro a dit…

    J’ai vu Delerm pour la première fois lors de cette tournée, et j’y suis retournée tellement le spectacle m’a plu. Connais-tu son album ‘Favourite Songs’, un live (unique je pense?) en compagnie d’une multitude d’artistes avec lesquels il partage ses chansons pref’? J’adore!

    Répondre
  27. Laure a dit…

    Merci pour le lien De cette vidéo. Allez voir sur YouTube le très beau duo Vincent et Sandrine Kiberlain « la chanson d’Helene » (Europe1 live) : un moment de grâce que j’avais eu la chance de voir… merci Caroline de nous permettre d’échanger via ton site !

    Répondre
  28. Sandrine a dit…

    J’ai découvert Delerm il y a environ 18 mois grâce à ma belle-soeur fan devant l’éternel.. et je suis tombée dans la marmite. Trois concerts depuis lors. J’aime sa subtilité, sa douceur, l’échange avec son public, son humour… et puis née en 75, ses chansons me parlent forcément.
    En parlant de découverte, je t’engage vivement si ce n’est déjà fait à écouter l’album de François Morel et à aller le voir en concert. Autant je ne suis pas fan dans son rôle d’humoriste, pas convaincue par toutes ses chroniques, autant je pense qu’avec la chanson, il a trouvé sa place. Il est attachant dans ce rôle… un moment vraiment chouette l’an passé.
    J’ai la chance de faire partie des trois croisées ce soir là. J’ai longuement hésité avant d’aller te dire quelques mots alors que tu étais tranquillement attablée avec ton homme. et puis je me suis dit qu’il serait dommage de le regretter ensuite. Et c’est tellement important de dire aux gens à quel point ils nous émeuvent, ils nous touchent, ils nous font du bien 🙂
    Merci à toi !
    As-tu finalement aperçu Paaaaaatriiiiiicccckkkk ? 😉

    Répondre

Laisser une réponse à Carole Nipette

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>