Five little things #30

Encore une semaine moyennement productive ici, j’en suis la première désolée. Je suis un peu plus présente sur Instagram, si jamais vraiment je vous manque (je n’en doute pas une seconde). Quoi qu’il en soit, un petit « five Little things » histoire de ne pas perdre le rythme (si rythme il y a).

Le film. Enorme coup de coeur pour ce film diffusé sur la plateforme Amazon et vanté par ma copine B. « The big sick ». Une comédie romantique moderne, qui parle de mixité, de difficulté à s’émanciper d’une culture qu’on a pas choisie. Kamuil et Emily s’aiment. Il est d’origine pakistanaise, elle est Américaine. Il faut attendre qu’Emily tombe gravement malade pour que Kamuil décide d’affronter les réticences de leurs familles respectives. C’est fin, c’est drôle (sur fond de stand-up), c’est émouvant. Bref c’est génial.

La série. Collateral. Une mini série en quatre épisodes diffusée sur Netflix, qui parle des migrants, de la situation sociale en Grande Bretagne et d’un meurtre difficile à résoudre. Avec l’impeccable Carey Mulligan. Vraiment très bien.

La fringue. Ce combipantalon commandé hier, pas sûre qu’il m’ira vraiment mais si c’est le cas, ça risque d’être mon uniforme de l’été. J’adore l’imprimé et la forme un peu kimono.

L’endroit. L’hôtel Hoxton. Si vous suivez quelques influenceuses parisiennes sur Instagram, ce lieu n’a pas pu vous échapper. J’y suis finalement allée la semaine dernière avec mes copines de l’Internet et l’endroit est en effet magnifique et cosy à la fois. Ne pas y aller pour prendre une cuite en revanche, les cocktails sont honteusement chers. Mais l’Hoxton vaut clairement le déplacement si l’on est fan de bars d’hôte

La chanson. Ce morceau de Juliette Armanet, « la carte postale », chanté avec Julien Doré. Même si ce dernier en fait un peu trop à mon goût, c’est très très joli non ?

105 comments sur “Five little things #30”

  1. Reine a dit…

    Noté pour le bar d’hôtel. Avec les copines on ira prendre un café, profiter du lieu,mater ce qu’il y aura à mater, et puis on ira prendre nos aperos ailleurs ! (Un seul cocktail, goût du trop peu )
    En ce moment comme j’ai la chance d’avoir trouvé plusieurs polars qui me vont bien, plus de séries.
    J’ai Nox à voir avec Nathalie Baye et Maiween. Quelqu’un a vu?
    C’est clair que tu nous manques hein ! On se plaint pas parce qu’on est des badasses ,mais pfffff
    Bonne journée à toutes !

    Répondre
  2. les petits pieds a dit…

    Merci pour le film et la série, je les ajoute à ma liste. J’ai toujours trouvé que Julien Doré en faisait trop. En mode je cache mon accent du Sud donc je parle bizarre… comme Cali tiens ! + le personnage surjoue de l’artiste genial. Mais je ne suis pas objective, puisque j’ai moi même l’accent du Sud, et que je m’echine à demontrer que celui-ci n’a aucun rapport avec mon QI et mes compétences…. bref, vaste débat.
    L’imprimé de la combi est super joli ! bientôt les photos?
    Belle journée!

    Répondre
    • Nathalie a dit…

      Moi aussi j’ai l’accent du sud. dernièrement j’écoutais à la radio Philippe Blanchet qui parlait de glottophobie. Je ne savais même pas que ça existait : c’est une forme de discrimination en fonction de l’accent. Édifiant! Le pire dit-il c’est, dans l’ordre : l’accent ch’ti, puis l’accent des banlieues et les accents du sud (il en a beaucoup de différents) mais moins marqués parce que ça fait vacances…) qui empêchent d’avoir un job, un appart ou une entrée en boite! Ma fille me racontait que quand elle est arrivée à Paris, des gens lui disaient de faire un effort pour éviter de parler avec l’accent, ça les dégoutait. Moi, ça m’avait dégoûtée aussi, mais pas de la même chose. Maintenant que je sais que la glottophobie existe, j’attends le prochain qui me fait une remarque sur mon accent!
      Le truc de Julien Doré ça me fait penser à Cabrel qui dans une seule chanson avait essayé de gommer son accent (sur le mot rose) mais était vite revenu à lui et en a fait sa marque de fabrique. Bonne journée!!

      Répondre
      • Reine a dit…

        @lespetitspieds et nathalie , dans mes bras !!!
        C’est un des combats de toute ma vie que vous décrivez !!! je ne connaissais pas le terme glottophobie…moi j’ai toujours appelé ça du colonialisme culturel.
        Imaginez , j’ai fait Sc po et droit avec un bel accent du Sud dans les années 80. Mes condisciples hurlaient de rire chaque fois que je prenais la parole (paye la confiance en toi à 17 ans) .
        Et toute ma vie , les réflexions du genre : t’as un accent toi, tu viens d’où? et quand tu rétorques: » et toi ? il vient d’où ton accent ?  » ébahissement de l’autre : « ah, non moi j’ai pas d’accent!! » ah bon? alors si tu entends le mien , moi , j’entends le tien .
        Je rappelle aussi que les troubadours sont nés dans le Sud .
        Et le truc hyper original entendu à peu près 10 000 fois : « ton accent il sent le soleil!! » et ben le tien , il sent la pluie! na!

        Répondre
          • Marie Bambelle a dit…

            Je suis comme toi Caro, les accents ça me fait perdre tout contrôle. Un canadien me parle, et le Rhône entre en crue ! (oui, car moi aussi, je sens le soleil ;D )

          • DOMINIQUE a dit…

            Cela me fait penser à « un poisson nommé Wanda », où Jamie Lee Curtis ne pouvait prendre son pied que si on lui parlait russe !!!
            Avis au Churros !

          • Melisse a dit…

            Nan mais « l’homme » : et ça rédige des lettres de motivation ParcoursSup ?
            Ah bravo ! Et la formation tout au long de la vie ?
            (Ou les applications ?)(ou les casques traducteurs comme dans Yoko Tsuno <— fantasme éternel le casque, hein, pas Yoko, pour moi).

        • Val Lao sur la Colline a dit…

          Moi je cumule. Je suis née à Lille de parents Gascons. Quand je suis arrivée dans le Sud-Ouest à 4 ans, on m’appelait « La Ch’ti » et tout le monde se marrait de m’entendre parler.
          Bien sûr, à cet âge, j’ai perdu l’accent ch’ti au profit de celui du Sud-Ouest.
          Depuis, tout ce que tu décris Reine, je l’ai aussi vécu.
          Mon premier job, c’était en Normandie. TOUS LES JOURS je voyais les collègues passer dans mon bureau « allez parle-moi que je bronze ! ».
          J’étais cadre, la plus jeune de la troupe, avec des réunions hebdomadaires lors desquelles je devais m’exprimer en public. Qu’il m’était pénible de voir les sourires en coin dès que j’ouvrais la bouche !
          Et je te rejoins aussi, Les Petits Pieds, dès que je sors de ma Gascogne, quand tu dis « je m’échine à démontrer que [mon accent] n’a aucun rapport avec mon QI »

          Répondre
          • Reine a dit…

            Val, toi aussi dans mes bras !!! tiens le « que je bronze » on ne me l’a pas fait !!!(pour le moment , rien n’est perdu)
            Une dernière petite anecdote : je faisais du théâtre amateur à l’étranger . On jouait Molière (what else à l’étranger!!) et j’avais le rôle de Rosine, la servante.
            l’Ambassadeur de France avait fait le déplacement (c’était un pays où il ne se passait pas grand chose!) . Après , il vient nous féliciter . Et à moi, il dit avec son accent bien « pointu » : » vraiment très bien votre interprétation, et surtout votre accent du Sud qui ajoute au côté populaire du personnage » J’ai rétorqué immédiatement :  » Pardon? , vous voulez dire quoi, par là?  » avec un regard mi-choqué, mi-furax . Il a vite décampé .

          • sterenn a dit…

            c’est ce qui m’a charmée en 1er chez mon homme,son accent (il est toulousain et moi … brestoise),surtout sa façon de prononcer les mots en  » (a)in »(copain,pingouin),c’était tellement EXOTIQUE ! 🙂

          • Nanou a dit…

            Ah l’accent du sud…… Il y a 40 ans, je quitte Toulouse pour un job d’ingénieur à Paris. Au bout de quelques mois , le boss me demande de changer d’accent car  » vous perturbez vos collègues en les faisant penser aux vacances » . Je lui ai répondu que je n’étais pas spécialement en vacances à Paris. En plus il me trouvait trop souriante. En effet, le travail c’est dur, donc si on sourit au boulot , c’est qu’on ne fait rien…..je me suis exercée à arriver au boulot avec une tête de carême. Et j’ai décidé de changer d’employeur rapidement.
            Mais j’ai un bon florilège d’idées reçues sur Toulouse, genre: ça doit être bien d’aller à la plage après le travail (à Narbonne?) ou bien : ce n’est pas possible que la Garonne à Toulouse soit plus large que la Seine à Paris car Paris est la capitale de la France.bon , c’était il y a 40 ans mais les voitures existaient déjà, ainsi que les congés payés et les cours de géographie.
            Je ne dis pas que tous les « nordistes » étaient pareils, mais il y en avait quand même certains qui avaient de gros préjugés.

        • Madeinamandine a dit…

          Mon mari est originaire du sud de la France, nous vivions avant du côté d’Avignon et depuis 2016, nous sommes retournés vivre dans ma picardie natale.

          Alors autant, mon accent légèrement picard faisait se gondoler les potes du sud, mais ils trouvaient « normal » qu’une fille « du nord vienne chercher le soleil », autant ils sont tous tombés sur le c** quand on a annoncé qu’on partait vivre en Picardie.

          Et là, la perception de l’accent est toute autre… Mon mec fait craquer beaucoup de femmes avec son accent du sud, ici en Picardie (je sais on dit « Hauts de France » maintenant, j’y arriverai un jour)
          Les mecs aussi sont nombreux à faire remarquer son accent, en lui disant « c’est joli, ça sent les vacances, on entend le soleil… » et ça m’énerve un peu. Cette discrimination des accents, c’est juste un peu triste…
          Par contre aujourd’hui, je sais très bien faire varier mes accents, en fonction de la personne à laquelle je parle. Mais au quotidien, c’est surtout un gloubi-boulga de picard (non, pas ch’ti) et de provençal !

          Répondre
    • Eva au Chocolat a dit…

      Han, Les Petits Pieds, mais c’est donc ça que je trouvais bizarre dans la diction de Cali et J. Doré: ils essayent de masquer leur accent! Bon sang, mais c’est bien sûr!

      J’ai souvent noté cette tendance à la glottophobie (je suis heureuse d’apprendre un mot) et elle m’exaspère.
      Je suis née et vis dans le Sud, et même si j’ai un accent très peu marqué (pourquoi? je me le suis toujours demandé), je vivrais très mal que l’on me demande de l’effacer…

      Répondre
      • Marieal a dit…

        moi j’adore la prononciation du sud-ouest! d’ailleurs en ce moment, je fais réenregistrer tous les commentaires des pictos du logiciel de communication qu’on va utiliser avec notre fille à mon mari, je trouve ça tellement plus chantant que celle du logiciel ou que la mienne ! c’est plus joli de dire le « paing » que le pain non?

        Répondre
  3. Smouik a dit…

    Bel hôtel ! J’irai prendre mon café avec Reine… 🙂
    Moi depuis hier, je fume ! Par les naseaux, les oreilles… C’est suffisamment rare pour que je le dise (et si je ne le dis pas je vais exploser). Mais quand j’entends Bertrand Cantat s’offusquer dêtre la victime d’une violence et de coups dignes d’un retour au Moyen-Age, oui je fume. Pardon, ce n’était pas le sujet du jour… (mais je fume).

    Répondre
    • Fabienne a dit…

      Je fume aussi ! Il a purgé sa peine comme il dit…mais 4 ans de prison c’est pas cher payé par rapport aux 23 coups qu’il a porté.

      Répondre
    • Caroline a dit…

      il ne t’aura pas échappé que je fume aussi. (j’ai très envie d’en faire un billet mais la dernière fois que je me suis prononcée sur cette histoire il me semble me rappeler que je me suis pris un tombereau de merde sur la tête de la part des « pro-cantat ».) Mais pareil, cette indécence et cette manipulation des esprits qu’il opère (sa façon d’aller au devant de ces manifestants était évidemment pour se victimiser et provoquer) me file tout bonnement la nausée.

      Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            A ta place, mais je n’y suis pas, je m’abstiendrais. Pour avoir des commentaires outranciers des deux bords, qui n’apporteraient rien au débat car ils sont irréconciliables, à quoi bon.
            Autant passer son chemin et ignorer toute cette polémique, qui ne fait qu’une chose : mettre au premier plan cet individu. Le silence est peut-être la meilleure arme.

          • Anne So Catherine a dit…

            J’espère me faire comprendre: ( je ne suis absolument pas une fan de Cantat) d’un point de vue juridique et moral il a purgé sa peine, il a donc comme n’importe quel citoyen le droit de retravailler. Il se trouve qu’il n’a pas été déchu de ses droits, qu’il exerce une profession artistique ce qui ne simplifie pas les choses certes. Donc libre à chacun de boycotter ses concerts en ne s’y rendant pas, de ne pas acheter ses disques etc. Ses fans ne vont pas applaudir « l’homme qui a tué sa compagne et qui est violent avec les femmes » mais l’artiste, pourquoi tout mélanger ? Pourquoi vouloir dénier à ses fans le droit de se rendre à ses concerts ? Récemment je ne sais plus qui a dit que les types d’actions visant à l’empêcher de travailler, à le « tuer » socialement, à agresser ses fans, relèvent du Maccartysme, je partage relativement ce point de vue.
            Par contre les réactions de ses proches et sa famille, elles, sont parfaitement légitimes et compréhensibles puisque ce sont elles les victimes de Cantat.
            Parmi tout ceux qui s’agitent sur les réseaux sociaux, en appellent à la haine, tentent de diviser pour mieux régner, beaucoup sont très certainement « contre » la peine de mort, mais ne craignent aucunement de « tuer » socialement quelqu’un qui a purgé sa peine. ça n’est pas Cantat qui a décidé lui même de la nature de sa peine ni de sa durée. Comme n’importe quel citoyen il a bénéficié d’une remise de peine, et oui, moi aussi je trouve le principe de ces remises de peine choquant et cynique.
            Je ne sais pas s’il a ou non été l’objet d’une injonction à se soigner ….il reste à l’espérer car ça c’est certainement capital dans le cadre de sa réinsertion.

          • Caroline a dit…

            Alors que ce soit clair, je ne suis pas pour lui interdire quoi que ce soit. Moi personnellement je ne peux plus l’écouter mais je n’ai jamais été fan. Sur le plan juridique tu as tout à fait raison. Après, je pense qu’on peut être musicien sans être dans la lumière. Comment, lui, fait-il pour se faire applaudir tous les soirs, je ne sais pas. Je pense que cet homme est une personnalité très complexe. Le suicide de sa femme dans des conditions assez étranges me laisse penser que Marie Trintignant n’a pas été sa seule victime. En tous cas psychologiquement. Et je suis assez estomaquée que qui que ce soit ait encore envie d’applaudir une telle personne. Ce que je lui reproche là, surtout, c’est sa victimisation, le fait qu’il se plaigne de « la pluie de coups » reçus devant la salle de concert (j’ai visionné la vidéo, je n’ai pas vu de pluie de coups) et qu’il s’horrifie de la violence des gens. C’est tout de même assez hallucinant de sa part. Pour le reste, la seule chanson entendue de son dernier album, je l’ai trouvée niaise et mauvaise.

          • Smouik a dit…

            Anne-So Catherine, je ne suis absolument pas pour lui interdire de travailler et de chanter en concerts dans des salles privées où ceux qui veulent l’entendre peuvent acheter leur place en toute liberté et conscience. Là où je ne suis plus d’accord (du tout), c’est de l’inviter dans des festivals ou lui faire les honneurs des couvertures de presse. Oui il a payé (que ce ne soit pas assez est un autre débat) et s’il travaille, tant mieux pour lui. Mais je lis parfois « droit à l’oubli », c’est quoi ça ? Déjà ce n’est pas une définition juridique en soi et quand on en parle, en général c’est pour effacer nos données sur Internet. Mais là on ne parle pas d’une quelconque escroquerie. Quant à pardonner, ce n’est pas de notre ressort, seulement celui de la famille de Marie Trintignant.
            En revanche, on pourrait éventuellement considérer qu’il regrette ce qu’il a fait si au lieu de se faire passer pour une victime d’insultes et de coups (attention, je re-fume), il s’engageait ouvertement et sincèrement pour une cause de défense des femmes. Mais on n’y est pas je crois…

      • Phoebe a dit…

        Dominique a raison (à mon avis …); ne surtout rien faire qui puisse mettre en avant cet individu, seul le silence est possible …

        Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          Anne-So : je suis assez d’accord avec toi. Ce qui me déplaît dans ces histoires, c’est la caisse de résonance des réseaux sociaux, et bien sûr le manque de retenue des « pour » ou des « contre ».
          Je pense que Cantat a une personnalité détestable, et son comportement actuel semble le prouver. Mais je n’ai pas à lui interdire de faire son métier, libre aux spectateurs de venir (ou pas). D’autant que toute cette histoire risque d’avoir un effet inverse de celui escompté, et d’inciter les gens à venir à ses concerts, pour voir le phénomène qui suscite tant de polémiques. Désolée, la nature humaine n’est pas forcément belle.

          Répondre
        • Fabienne a dit…

          Pour répondre à Anne So Catherine, ce ne sont pas les fans qui sont visés par nos propos mais bien l’artiste lui-même, il exerce une profession artistique, il peut très bien continuer à écrire des textes pour d’autres sans se mettre en lumière…N’oublions pas que dès 2010, il a déjà effectué une première série de concerts…

          Répondre
          • Anne So Catherine a dit…

            Je partage assez votre point de vue ( Caro, Dominique, Fabienne) . Moi non Caro, plus je ne parviens vraiment plus à l’écouter. Ceci étant je respecte le choix des personnes qui ont encore envie de l’entendre sur scène. Je pense que ce type est un grand malade et que si rien n’a été prévu pour lui dans le cadre d’un suivi thérapeutique il y aura d’autres drames. Ce que j’ai trouvé assez terrifiant aussi, ce sont les prises de position de l’association « Oser le féminisme » : l’outrance de leurs propos, la violence et la caricature desservent la cause qu’elles sont censées défendre. Et aussi voir et entendre ces « manifestants » lui cracher dessus, l’insulter, le menacer de mort et chercher à le frapper ….alors que ceux là mêmes dénoncent la violence de Cantat ! on est quand même en plein paradoxe, j’ai du mal à comprendre….

          • Caroline a dit…

            oui, l’hystérie est déplorable et contre productive. Là où je te rejoins, c’est qu’il y aura d’autres drames, je le crains aussi. Je pense aussi à ses enfants. Avoir un père meurtrier et une mère qui s’est suicidée. Qu’est-ce qu’il peut y avoir de pire ? Rien que pour eux, il devrait faire profil bas, histoire de leur épargner les remous médiatiques qu’il provoque même malgré lui. Je n’ose imaginer ce que les enfants doivent entendre dans les cours d’école. Mais le mec n’a visiblement que faire de ça…

  4. mammouth a dit…

    L’hôtel est très beau en effet.

    La mélodie au piano est jolie.

    J’avoue, tes billets me manquent un peu, mais je comprends très bien que tu les distances de plus en plus. Instagram ne racontant pas vraiment d’histoires, ça ne peut pas remplacer un billet joliment écrit. Par ailleurs, ça porte peu à la discussion ou à la réflexion.

    Répondre
  5. Daphné a dit…

    Je suis tellement contente pour toi que tous ces projets aboutissent ; ces derniers mois ont été si intenses qu’il est normal d’avoir aussi besoin de reprendre son souffle.

    Je note cette idée de film ; j’ai enchaîné les docs et enquêtes sérieuses ces derniers semaines. Un peu de douceur nous fera le plus grand bien.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      a vrai dire je ne reprends pas trop mon souffle, j’aimerais bien mais je suis actuellement dans un processus d’écriture pour une série qui me prend tout mon temps. Merci en tous cas de tes mots 🙂

      Répondre
      • Daphné a dit…

        Oui, j’ai vu passer ces journées bien remplies dans tes stories. Je pensais simplement au fait de faire des billets plus espacés ici. Je sais bien qu’un blog demande une telle énergie !

        Répondre
        • Melisse a dit…

          Oui tu nous manques mais même si « le Churros doit gagner une blinde » (vieux commentaire perfide quand tu avais acheté ta maison) on ne paie pas tes factures, hein…
          Et moi je veux pas que Jiji soit privé de croquettes (running gag)

          Répondre
  6. Maud a dit…

    Ouh la la j’ai du mal avec Juliette Armanet! pourtant j’ai essayé d’écouter son album sur Deezer, aux victoires de la musique et…nan ça match pas, j’aime pas sa voix, elle n’articule pas assez. Ça j’arrive à l’accepter pour l’anglais ( je suis une quiche donc c’est pas grave si je comprend rien), mais en français j’aime comprendre. Par contre elle me semble être « une vraie artiste » et sympathique de surcroît. c’est peut être pour ça que j’ai essayé d’aimer 🙂

    Les goûts et les couleurs ma Bon’Dam’!

    Répondre
  7. Anna Chiarra a dit…

    Ah ! L’Hoxton hôtel j’ai testé pour une Good mood class et j’ai beaucoup aimé ! Typiquement le genre de lieu chic mais dans lequel on ne se sent pas coincée. C’est chaleureux et pas guindé !

    Et pour info, Juliette Armanet ET Julien Doré seront aux Nuits de Fourvière (mais pas le même jour hein).

    Répondre
    • Daphné a dit…

      Stéphanie Zwicky en montre régulièrement sur son blog ; je trouve que c’est très sensuel sur des courbes aussi 😉

      Pourquoi certains vêtements ne devraient-ils être réservés qu’à certaines morphologies ? L’essentiel n’est-il pas de se sentir bien dedans ?

      Répondre
    • Caroline a dit…

      ça doit être sympa de te fréquenter dis-donc ! (heureusement pour moi, la police de la mode n’existe pas encore chez nous, donc je continuerai à m’habiller comme je le veux avec la morphologie dont j’ai hérité) (honnêtement ce genre de commentaire me met hors de moi, pas parce qu’il est blessant à mon égard (j’ai le cuir relativement tanné à ce niveau là, il m’en faut plus) mais pour tout ce qu’il révèle de la grossophobie de certain(es). Et le fait qu’il soit – manifestement – écrit par une femme me rend encore plus triste. Vive les sacs à patate joyeux et qui s’assument et au diable les diktats de certains esprits étriqués et chagrins…

      Répondre
      • josecile a dit…

        Merci Caro pour cette remise à plat ! Du haut de mes 158cm et forte (lol !) de mes 62 (3-4) kilos, la police de la mode je me la fais toute seule ! Mais même si je m »interdis » certaines tenues, je ne veux pas vivre le restant de mes jours en djellabah, alors tant pis Marie, mais je continuerai de faire ce que je veux comme je veux avec les rondeurs dont il faut bien que je m’accommode.

        Répondre
          • Laurie a dit…

            Non seulement on emmerde Marie et sa grossophobie puante mais je me permets de signaler du haut de mon 1,70m et 52kg que la combipantalon n’est vraiment pas ce qui sied le mieux à ma silhouette (parce que chez moi 1,70m et 52kg c’est pas beaucoup de seins (LOOOL) et pas trop de fesses). Mais je fais comme beaucoup ici, je mets des combipantalons quand je le veux et m’accommode de mon manque de rondeurs (emprunt @josecile)

      • DOMINIQUE a dit…

        Une chose est sûre : je n’aimerais vraiment pas être dans les boyaux de la tête de gens comme Marie Troll. Il doit y faire gris, triste, pluvieux et aigre. Brrr.

        Répondre
      • Smouik a dit…

        Ça veut donc dire qu’il y a des gens qui occupent leur temps à baver sur les blogs ? Et en changeant leurs noms ? Ça respire la bienveillance et le courage tout ça… #nauséeitou

        Répondre
  8. Hermione a dit…

    A propos de séries, je suis en train de regarder Seven seconds, j’adore mais en même temps ça noue un peu l’estomac par moments. Quelqu’un aurait une idée de série genre feel good mais pas niaise ? J’avais beaucoup aimé Godless aussi dans un autre genre.

    Répondre
    • Val Lao sur la Colline a dit…

      Bonusfamiljen / Notre grande famille / The bonus Family : série suédoise, moins gnangnan qu’il n’y paraît mais feel good facile quand même. Les personnages des deux psy sont extra.
      Qui continue de regarder This is Us ? Je trouve que ça tourne en rond grave, la 2e saison !…

      Répondre
  9. Xiou03 a dit…

    Sympa de te retrouver ! Bonne continuation dans tes projets !
    Alors il y a un nom … je peux comprendre pour l’accent du Sud mais imaginez ce que ça peut être avec l’accent du Nord
    J’assume avoir fait étant jeune des tas d’efforts pour le « camoufler » et ça ne fait pas naturel du tout. Exilée volontaire au Québec je me suis décomplexée.
    Depuis il y a eu Dany Boon …lol et Lille est plus tendance.
    D’ailleurs festival Serimania fin avril.
    Bonne journée à toutes.

    Répondre
      • MarieG a dit…

        Et nous les petits suisses (les habitants, pas les laitages) lorsque les parisiens, de leur ton pointu, se permettent de relever – je cite – « notre accent suisse », alors qu’il n’existe pas d’accent suisse : 6 cantons romands, et au moins 5 accents très différents (j’ai un peu de peine à distinguer l’accent jurassien du neuchâtelois, je l’avoue)
        Belle journée

        Répondre
  10. kitty64600 a dit…

    Bonjour 🙂 l’accent du sud ouest c’est toute ma vie, je vis et j’ai grandis sur la côte basque ou on prononce les S pluSSSS et moinSSS ou on rappe les Rrrr, et ou les phrases chantent 🙂 et ma famille paternelle vit dans l’est. La Lorraine profonde la meuse et toute mon enfance quand on’allait dans ma famille on avait droit à de petites moqueries sur notre façon de parler c’etait de bonne guerre on en faisait autant avec nos cousin(e)s et leur drole d’accent. Mais c’est tellement joli et culturel tous ces accents en France.
    Rien à voir mais devenue aussi netflix addict j’ai découvert il y a peu la série  » The Killing » ! Suis devenue accro.
    Belle journée et vive les combipantalon et les cerisiers en fleurs 😀

    Répondre
    • Caroline a dit…

      pas du tout ! c’était un resto porte de saint cloud, j’y étais pour un dej de boulot avec les producteurs pour lesquels je travaille et lui était à la table d’à côté. C’est pas loin de TF1, je pense que c’est un repère à people TF1 🙂

      Répondre
  11. Geneviève a dit…

    super ! J’ai appris ce qu’était une GMC ! (commentaire 8 d’Anna Chiarra)
    Le lieu est parfait… Je vais me mettre en quête d’un joli lieu et je vais « lancer » une GMC (j’ai le droit ??? je vais me l’accorder tiens…)
    Tes billets nous manquent et j’attends le livre…
    Tes twins ont renseigné dans les temps leurs choix pour l’an prochain ??? Je suis indiscrète peut-être…

    Répondre
  12. Lorette a dit…

    J’ai beaucoup aimé « collatéral « . Mais je suis fan des séries anglaises en général. J’ai attaqué « seven seconds » et c’est noir à souhait ( sans jeu de mots). Netflix n’arrange pas mon addiction aux séries.
    Sinon,j’ai cru comprendre qu’il y avait débat sur la taille homologuée pour porter un combi-pantalon. Je bave devant depuis des années mais je n’ arrive pas à franchir le pas. J’ai comme qui dirait quelques rondeurs mal placées qui m’empoisonnent et c’est compliqué de les assumer…

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Lorette : justement ! La combi pantalon est assez floue pour permettre d’atténuer les rondeurs soi-disant mal placées. Contrairement à beaucoup de pantalons qui collent trop. Regarde le modèle que montre Caroline : il s’évase à partir de la taille vers le haut, et le bas est bien large.
      Tu devrais au moins en essayer une, et fais pour te rassurer ce que l’on oublie de faire bien souvent : regarde-toi de dos quitte à te coller un torticolis (ou tu prends une photo du miroir par dessus ton épaule).

      Répondre
    • Smouik a dit…

      Non Lorette, il n’y a pas de débat, seulement un troll venu déverser sa bile… Et Dominique a raison, la coupe de la combi proposée par Caroline a une coupe qui devrait le faire… 🙂

      Répondre
  13. Fred b a dit…

    Si l’accent québécois vous fait de l’effet comme à moi, et que vous êtes l’heureuse propriétaire d’un Iphone, vous pouvez mettre Siri en mode « accent québécois »! C’est trop l’fun!

    Répondre
  14. Fred b a dit…

    le seul truc qui sur moi pourrait poser problème sur la combi, c’est l’ampleur du bas de la jambe. Un petit tour chez la retoucheuse et hop: nickel!

    Répondre
  15. paris a dit…

    Moi, j’étais vraiment fan de Cantat et je l’ai vu de nombreuses fois en concert. Mais ça, c’était avant. Voir Jean-Louis Trintignant culpabiliser parce qu’il n’a pas pu protéger sa fille me retourne. Je ne peux donc plus écouter Cantat et encore moins le voir se plaindre de la « violence » des manifestants.

    Répondre
  16. Melisse a dit…

    Salut le rade et la tôlière,
    Douce impression de commencer en avance (et en fraude) mon week-end à cette heure-ci.
    Le combi pantalon est dans mon panier : vais-je oser ?
    Julien Doré en fait TOUJOURS un peu trop depuis ses débuts… on aime ou pas (à faibles doses en ce qui me concerne).
    Bien
    Maintenant je remonte le fil et je lis les copines !
    Bon week-end !

    Répondre
  17. AnouchKa a dit…

    éhéhéh je viens de regarder le film « the big sick » je me suis régalée! (avec l’accent de Montpellier heing!!
    Merci Caro pour tes conseils toujours (ou presque) à mon gout :))))))))

    Répondre
  18. Jane B. Root a dit…

    « Maintenant … le… look 3, qui c’est aussi très z’à la mode …D’accord ? Donc voilà » : https://www.youtube.com/watch?v=LIFd3WYgz4o

    Enfin moi je m’en fous. Comme je suis vieille je vais bientôt porter des couches et je pourrai sans doute les caser dans ce ‘trouc infortouné ».

    Bref je me fais chier à compiler les remarques sur parcoursup et je faisais une petite pause avec Cristina et un macchiato; Quoi que pour affronter parcoursup en tant que PP (MéMé en écriture inclusive) il me faudrait plutôt un double Laphroaig sans glace et sans eau, là, un samedi après-midi à 15h24 …

    Répondre
  19. Karoll a dit…

    Et pour en revenir à « l’affaire » Cantat, moi ceux que je plains surtout, et depuis toujours, ce sont ses enfants, encore très jeunes à l’epoque de la mort de Marie Trintignant et qui ont dû grandir avec le poids d’un père qui a commis un crime, avant de perdre leur mère à leur tour (dont je pense aussi, comme Caroline, qu’elle est une autre victime de Cantat)…

    Répondre
  20. Marie a dit…

    Merci pour ton ‘j’aime tous les accents’, perso j’ai souffert – vraiment – de la fac et du fait d’être parisienne. Dès le premier jour le clan du Sud se moquant jusqu’au bullying de l’accent parisien – qu’ils adorent avoir aujourd’hui, on sait bien que les parisiens ne sont plus à Paris. Faudrait savoir – ‘l’accent qui chante’ je ne l’ai absolument jamais ressenti mais maintenant si des parisiens le disent c’est offensant ? Moi je me suis sentie virée de ma propre ville à laquelle je ne m’identifiais pourtant pas comme une guedin, encore à 40 ou 50 ans c’est le cas de tous ceux qui viennent dans la capitale et braquent leur ‘ville chantante’ à la face de… qui n’a rien demandé. Mais doit culpabiliser d’exister. Cela doit cesser, c’est aussi violent que la grossophobie et non, nous n’avons pas toutes un époux architecte (la mode) pour aller en campagne (la mode bis) J’aime toute la France mais durant 7 ans j’ai tout fait pour m’inventer un ‘je ne suis pas née à Paris’. Quand on est bien dans telle ou telle région on ne ressent pas le besoin de cracher sur la capitale. Merci Caroline.

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Vécu enfance et jeunesse dans le Sud-Ouest, pas l’accent du coin, et jamais je n’ai ressenti la moindre moquerie ou autre. Ou alors je ne l’ai pas entendue ?

      Répondre
  21. Jane B. Root a dit…

    6 little things que vous auriez préféré ignorer à propos de Parcoursup pôvres parents 🙂

    Là ça m’a empêché de dormir ! Donc à 5h du mat’ je m’y suis re-collée.

    En tant que MéMé je dois donc compiler et synthétiser pour chacun de mes choupis un ensemble d’avis émis par les enseignants dudit choupi.
    Sauf que… lors du conseil de classe, lorsque j’avais tous les collègues sous la main, le proviseur a botté en touche : « il est 19h, (ben oui le conseil il est à 19h quand t’as déjà 11 h de taf dans les escarpins) On a autre chose à faire, je suis fatigué (le pauvre homme ! Sa femme a déjà chauffé ses chaussons et fait à bouffer quand il rentre lui !) Et je suppose que tout le monde a envie de rentrer (non, non mon glaude, moi je rêve de rester dans ce bahut de m…e tout la nuit tu vois !) »
    Les couards de profs ont tous opiné de la tête comme un chiot de plage arrière.
    Et me voilà dans la merde.
    J’ai donc dû créer un questionnaire sur google forms. Sauf que ce p..ain de truc ne veut pas fonctionner.
    Ensuite je dois synthétiser les réponses de 12 profs pour 35 gamins sur 4 critères, soit 1680 réponses, SANS AUCUNE INSTRUCTION PRECISE.

    Là, à 7h24 j’oscille entre l’idée de foutre INSUFFISANT à tout le monde pour mettre un gros bordel ou de cocher TRES SATISFAISANT à tout le monde, même aux fouteurs de boxon-atrophiés du bulbe et de la volonté de travailler pour semer un bon gros bordel aussi.

    Ah parents, si vous saviez à quoi tient l’orientation de vos enfants !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>