Ma fille son poids et moi dans Psychologies magazine

DSC_0007

Comment rebondir aujourd'hui après vos mots d'hier ? Comment vous remercier sans tomber dans la démagogie facile ou la mièvrerie ? Je retiens de cette vague de commentaires l'impression d'un énorme calin collectif, un bain d'ondes positives dont je me souviendrai quand ce sera difficile. Parce que je sais que ça le sera parfois. Pour l'instant ça l'est une heure sur deux. Le reste du temps je suis sur un nuage, à deux doigts de me déguiser en poney en criant "au revoir patron".

Comme je n'ai pas pu répondre hier à vos questions ou remarques, je précise deux trois choses en vrac. J'ai en effet la chance immense d'avoir un churros compréhensif. A moins qu'il en ait tout simplement eu ras le bonbon de m'entendre lui exposer les pour et les contre de ma décision. Par ailleurs, nous avons les moyens de voir venir un peu les choses et au pire de vivre sur son seul salaire (modestement cela dit). Parce que non, je ne toucherai pas le chômage, ce qui me troue un peu le fondement. J'ai bossé quinze ans d'affilée, je crois que les cotisations je les ai bien versées. Et simplement parce que je démissionne, c'est peau de zib. Ça m'a toujours mise en rogne, cette règle. Parce que par définition, quand tu t'en vas d'un boulot, c'est parce que tu n'en peux plus, pour une raison ou une autre. Et que nombreux sont ceux qui s'arrangent pour maquiller ça en licenciement. Pourquoi serait-on plus légitime pour toucher des indemns quand on s'est fait virer (pour faute) que lorsqu'on décide de changer de voie ?

Quoi qu'il en soit, je ne vais pas refaire le monde et de toutes façons mon ambition n'est pas de toucher des allocs. Ça tombe bien, tu me diras.

Pas de rupture conventionnelle non plus, ce qui m'aurait permis d'être adoubée par pôle emploi, parce que ma boîte les refuse systématiquement, c'est comme ça et pas autrement. Dommage, j'aurais gagné quelques piécettes en prime. Mais l'argent n'est pas ce qui me motive dans la vie. Là aussi ça tombe assez bien, rapport que je viens de signer pour une grande incertitude à ce niveau là. Adieu Monoprix de l'avenue d'Italie, je t'aimais, tu sais.

J'aurais pu, j'imagine, tenter de négocier aprement, voire jouer le tout pour le tout et faire un abandon de poste. Mais il se trouve que j'aime mon boulot et la quasi (tout est dans le quasi) totalité des gens avec qui j'ai bossé. Et que si j'ai appris une chose en quinze ans de vie professionnelle, c'est qu'il ne faut jamais insulter l'avenir. Partir en bons termes est le meilleur conseil que je pourrais donner à ceux qui veulent mettre fin à un contrat. Le monde est petit, petit, si petit, qu'on s'aime ou non d'un si grand amour…

Dernière précision, je suis touchée et portée, même, par vos souhaits de voir un jour un roman de moi dans les librairies. Je le souhaite ardemment mais je n'ai pas pris cette décision dans cet unique but. Je n'ai pas confiance en moi autant que vous en moi et cette page là de ma vie je ne sais pas si elle s'écrira. En revanche, je vais essayer. Tout en travaillant pour des journaux, à la pige, qui me font rêver.

Le premier d'entre eux, celui par qui peut-être tout a commencé parce que sa rédactrice en chef m'a accordé le bien le plus précieux en ce bas monde, à savoir sa confiance, est Psychologies magazine, dont je sais que certains d'entre vous l'apprécient et le lisent. Quand je dis que tout a commencé par Psycho, c'est parce que suite à l'article qui était paru sur moi dans ce mag, j'ai contacté la rédactrice en chef et lui ai confié mon souhait d'écrire pour eux. Après avoir fait connaissance, j'ai très vite été chargée d'un premier papier. Sur un sujet pas trop éloigné de mes préoccupations: "Ma fille, son poids et moi".

DSC_0001
Je ne vous dis pas l'émotion quand j'ai ouvert le numéro de janvier dans lequel figure ce papier de cinq pages, orné de magnifiques photos de cette maman et sa fille, adorables et magnifiques femmes que j'ai eu le plaisir d'interviewer. C'est en écrivant cet article, en interrogeant les mères, les psys, les nutritionnistes, que j'ai été touchée par cette évidence: c'est ÇA que je veux faire. Attention, je n'ai pas dit que j'allais écrire tous les mois dans ce journal. J'adorerais, mais pour l'instant, je me considère en période de probation et chaque article est pour moi un défi à relever. Il y a des gens qu'on n'a pas envie de décevoir. Mais je suis vraiment, vraiment heureuse de pouvoir pour la première fois vous en dire un peu plus sur ce que je fais dans ma vie de tous les jours. Je voulais mettre de la cohérence, ne plus être "planquée" au boulot, "planquée" sur mon blog. D'autres collaborations excitantes sont en voie de se concrétiser, je vous en dirai plus quand ça sera fait.

Bref, tout ça pour dire que si le coeur vous en dit, achetez le numéro de janvier de Psychologies magazine, en plus c'est Valeria Bruni Tedeschi en couv et autant je n'adore pas sa soeur, autant elle, je la kiffe.

Promis, dès lundi ce blog reparlera de choses très profondes.

On dissertera sur la frange.

179 comments sur “Ma fille son poids et moi dans Psychologies magazine”

  1. caroline a dit…

    C’est normal de te soutenir et de te câliner, tu n’imagines pas à quel point ton blog peut être une couette moelleuse et chaude quand la journée est difficile à démarrer….
    Oui ! Parlons en de la frange ! J’en avais une hier soir quand je me suis couchée et ce matin elle a disparu !
    OMG ! Serais-je la première de si bon matin ???

    Répondre
  2. coconut a dit…

    Comment que je suis contente d’avoir renouvelé mon abonnement à Psycho’mag..

    Quelle évolution pour toi depuis quelques années..le troisième, la perte de poids..le changement de boulot…

    Le papillon sort de sa chrysalide de manière très émouvante

    Répondre
  3. Sylvie a dit…

    Wouah! c’est toi qui as écris l’aricle? Alors, ce matin, je cours acheter le n° de janvier (ça te fera gagner plus d’argent, dis?) parce que sinon, je pensais attendre que ma belle-soeur me prête le sien dans 6 ou 8 mois. Et tiens-nous au courant de toutes tes publications. J’adore te lire! d’abord pour le contenu de tes billets, mais aussi pour ton (tes) style(s). Je t’admire, et je te souhaite encore une belle carrière en freelance!

    Répondre
  4. Béatrice a dit…

    Je l’ai lu hier soir !!! J’avais pas percuté que c’était toi l’auteur (oups …). J’ai pas de fille, mais j’ai une mère 😉 et les questions de poids (le mien) ….. Merci !!

    Répondre
  5. Nenalex a dit…

    Incroyable. J’ai acheté le magazine, lu l’article, je l’ai apprécié, et je n’avais même pas fait gaffe que c’était toi qui l’avait écrit ! Alors du coup je l’ai relu et je l’ai savouré encore plus. Ce qui t’arrive est fabuleux, je te souhaite beaucoup mais alors beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie, et surtout plein d’autres articles pour Psychologies que j’adore.

    Répondre
  6. Zaz06 a dit…

    Abonnée à ce magasine, (c’est comme ça que j’ai connu ton blog…)je venais de lire l’article quand un des commentaires d’hier m’a fait tilter…
    ben oui, comment n’avais-je pas reconnu ce ton, inimitable, ce style qui fait qu’on a l’impression en te lisant qu’une sœur jumelle vous parle à l’oreille? Ou plus simplement, comment la signature de l’article ne m’avait -t-elle pas sauté aux yeux? Ontamoua.

    Répondre
  7. tinitek a dit…

    Je tombe de ma chaise !! J’ai lu l’article il y a quelques jours (parce que je me suis tout juste abonnée à Psycho et que j’abandonne ELLE définitivement) et je l’ai adoré ! Je me suis dit « enfin des conseils de bon sens, enfin un article clair qui donne des vrais éléments de réflexion pour tous ». Je n’ai pas regardé le nom de l’auteur… Bravo Caro (bon ça va bien là hein, j’écris Bravo tous les jours en ce moment 😉 !!)

    Répondre
  8. tinitek a dit…

    Non, quel que soit le motif du licenciement, on touche le chômage. L’histoire de la faute et de l’absence d’assedic est une croyance assez courante, mais 100% erronée. Même avec une faute lourde (rarissime) on touche le chômage : il paraît effectivement normal qu’un employeur ne puisse pas priver un collaborateur du chômage juste en raison du motif du licenciement…

    Répondre
  9. 'tine a dit…

    J’ai du acheter en tout et pour tout 3 n° de psychologie dans ma vie et celui je l’avais acheté et aussi parce que j’avais entendu dans la pub l’article sur ma fille son poids et moi… Pas de fille de mon côté non plus mais une mère aussi 😉 et des fils et ben ça le fait aussi avec ses fils… peut être moins…

    Sinon même après une dém on peut toucher les assedics mais il y a un délai de carence de 4 mois… il faut donc faire le dossier e, sortant de son poste, justifier une bonne raison pour avoir dém… reconversion par exemple… et se faire « re » connaitre après un délai… ça peut peut être aider quand même à mettre du beurre dans les épinards des piges non ???!!! (enfin en tout cas ça matchait comme ça il y a quelques temps… à vérifier

    Allez hop en piste !

    Répondre
  10. sissie a dit…

    Tu vas booster d’un coup les ventes de psycho. Caro lol je cours ce soir l’acheter après le boulot. J’aime bien ce bouquin de toutes façons.

    Répondre
  11. lulu10 a dit…

    Wouaaaahhhhhh ça c’est cool. Je lirai.
    Allez, on croise fort les doigts pour qu’un jour, tu puisses exercer ton art au quotidien pour des choses qui te font vibrer.
    Parce que je crois que le top dans la vie c’est de pouvoir vivre de sa passion.
    ..bon je sens que je vais allez me réinscrire à la fac un de ces jours moi !!!

    Répondre
  12. DOMINIQUE a dit…

    Valérie de Haute Savoie : c’est la faute lourde qui prive le salarié de certaines indemnités dues par l’employeur (un mois de salaire par année de présence). Licenciement = pôle emploi et perception du chômage.
    J’ai été licenciée conventionnellement pour inadaptation à de nouvelles tâches. En fait, je voulais partir pour travailler avec mon mari, et mon employeur m’a donné ce coup de main qui m’a permis de toucher quelque temps le chômage. Honte à moi, après 30 ans de cotisations…

    C’était si bon, hier, ce déferlement d’encouragements que j’ai passé la fin de ma journée à lire tous les commentaires.
    Quelque chose me dit que les ventes de Psychologies vont s’envoler !
    Merci Caroline, de nous faire partager tout cela.

    Répondre
  13. Mona a dit…

    Les indemnités chômage tu peux les toucher après une carence de 3 (4 ?) mois, ton dossier passe en commission. Tu ne fais pas ça pour toucher les allocs, m’enfin si tu peux acheter du Philadelphia cream cheese pour tes bagels c’est mieux que le St Moret non ? :D:D

    Répondre
  14. Strychnine a dit…

    Bravo pour ta décision… Notre époque a besoin que chacun trouve le Sens de Sa vie; l’équilibre personnel passe par là et si tout le monde y travaillait il y aurait plus de respect et d’écoute entre les gens. On a moins envie de faire c…. les autres quand on va bien! Mettre du sens pour être au centre de sa vie: retrouver l’équilibre, le respect de Soi, des Autres. C’est ton chemin me semble -t’il depuis plusieurs mois. Bravo. Bonne journée

    Répondre
  15. keekee37 a dit…

    C’est par Psycho que j’ai connu ton blog, donc je reviens à la source… Sinon, BRAVO et encore BRAVO pour ton courage. Et tu as mille fois raison de te lancer, plutôt que de n’avoir que des regrets pendant les soixante (au moins !) prochaines années. Tu as au moins le mérite d’essayer et non pas, comme la majorité d’entre nous, de te lamenter sans rien tenter. Encore bravo, bon courage et nous te lirons tous toujours avec plaisir, quel que soit le support.

    Répondre
  16. tinitek a dit…

    Non, la faute grave aussi prive le salarié de ses indemnités de licenciement et du droit d’effectuer le préavis. Mais cela n’a rien à voir avec le droit au chômage qui est accordé dans tout licenciement.

    Répondre
  17. LE CHEMIN DU BONHEUR a dit…

    J’ai découvert ton blog par la première interview que t’avait consacrée psycho sur leur site web. Je te lis depuis avec un grand bonheur ! Je suis abonnée à Psychologies mais, zut zut pas eu le temps de l’ouvrir ! mais j’y cours, et suis vraiment heureuse à l’idée de découvrir ton article !
    Et continue de ne pas perdre ta vie à la gagner !!

    Répondre
  18. silver a dit…

    Je crois que je vais acheter psycho magazine pour la 1ère fois aujourd’hui. J’ai hâte de connaître la suite de tes « aventures »… plus que jamais je suis accro à ce blog.

    Répondre
  19. AGATHA a dit…

    Question : sans aucune arrière pensée mais je n’y connais rien ; quand on travaille en indépendant ( faire des piges est ce que c’est être indépendant ?) on peut quand même toucher le chomage ? puisqu’on travaille malgrè tout ? ou y a t il un seuil de salaire à ne pas dépasser pour le toucher ?

    Répondre
  20. laurence a dit…

    euh, moi je n’ai pas eu le temps de te faire un calin virtuel hier, mais voilà bravo et courage. Que tu te sois senti prête en début d’année n’est sans doute pas un hasard. C’est chouette tout à a faire, à imaginer pour toi maintenant. Tout est possible même les surprises !

    Répondre
  21. AGATHA a dit…

    Qu’est ce que vous avez contre le St moret ??? Hi !Hi! Hi!
    D’ailleurs je ne sais même pas ce qu’est le Philadelphia cream cheese : honte sur moi !

    Répondre
  22. William a dit…

    C’est exactement ça que j’ai pensé le jour où j’ai quitté l’infirmerie (ou la maison de retraite pour être précis) : « Je veux faire ça, je veux ne faire que ça »…et je regardais un écran, des mots, les miens. Ecrire, être payé pour écrire.

    J’ai depuis vécu deux années hors de la blouse. Eu quelques nuits blanches d’angoisse au début et puis d’autres, encore, l’an passé, nous nous étions croisés, d’ailleurs, je quittais mon CDI de journaliste (t’en souviens-tu ?) en me lançant dans le grand grand bain (énorme)…et quittant une écriture salariée pour une écriture autonome, à la maison.

    Zazie est alors arrivée au même moment.

    Tu vas te rendre compte que tout est très logique quand on commence à vivre selon ses envies, selon ses besoins : il n’y a plus de hasard ou d’attente inutile. Déboule ce qui doit débouler. Si cela n’arrive pas, c’est qu’il y a une (excellente) raison.

    Je t’embrasse fort.

    Pour ma part, jeudi, ce matin, aux commandes d’un poste en or, un poste qu’on m’a proposé, un poste formidable, je me regarde dans la glace. Et…

    J’ai envie d’écrire mon prochain livre. Je n’ai que ça en tête.

    🙂

    Répondre
  23. Fabrice a dit…

    Exactement ! C’est que j’avais fait (4 mois, si j’ai bon souvenir) : je ne sais pas si c’est encore possible, moi c’était il y a 5 ans, entre temps Sarko est passé par là… vérifie !

    Répondre
  24. Laure a dit…

    Non, quand on est indépendant on ne touche pas le chomage, mais c’est un peu normal car on n’y cotise pas non plus..! A chacun de se faire sa propre assurance.

    Répondre
  25. DOMINIQUE a dit…

    Tinitek : Oui, tu as raison. La confusion que fait tout le monde vient de ce que le salarié licencié pour faute ne touche pas d’indemnités de la part de l’employeur.
    Ce qu’il faut retenir, c’est licenciement=droit au chômage.

    Répondre
  26. Caroline a dit…

    laure, le statut de pigiste est particulier, c’est un statut de salarié et oui, on cotise au chômage. En fait l’intérêt de ce statut c’est que si on a droit à des indemnités (je vais en effet tenter le coup dans 4 mois on ne sait jamais), on peut piger et on touche le chômage les mois où on gagne moins que le montant des allocs (je sens que je ne suis pas claire). Et à chaque fois qu’on gagne quelque chose, on fait reculer sa durée d’indemnisation. ça revient un peu au même que le statut d’intermittent, je dirais, à quelques différences près. Mais mon cas est compliqué, parce que je suis également autoentrepreneur. Et là je crois que pôle emploi a tendance à buguer sévère quand on cumule les casquettes. Je vais d’ailleurs voir si je peux faire passer ma démission pour « légitime », en expliquant que je souhaitais développer mes activités d’autoentrepreneur. Bref, complicated et je suis une buse pour ces choses là…

    A part ça, je suis trop contente que certaines d’entre vous aient lu cet article et l’aient aimé sans savoir qu’il était de moi. c’est comme un blind test, c’est une appréciation totalement objective et ça me rend bien bien fière, j’ai vraiment aimé l’écrire.

    William, tu es de ceux qui m’ont donné du courage.

    Répondre
  27. Paqui a dit…

    Je crois que mon com d’hier n’est pas passé alors je réitère ici mon grand bravo pour ton départ !
    Qui nous fait encore un point commun puisque j’ai fait la même chose il y a 10 ans… sans aucun regret aujourd’hui, même si à l’époque mon départ « vers rien » m’a valu des commentaires pas toujours sympatoches (du genre le « tu trouves ça malin? » de ma mère…)
    Bref, je suis certaine que tu vas réussir, il me tarde de lire ton (tes) roman(s) et je vais même acheter Psychologies magazine je crois 😉

    Et sinon, tu n’as pas tenté de négocier le nouveau truc, j’ai le nom sur le bout de la langue, « rupture conventionnelle » ou un truc comme ça, un truc entre le licenciement et la démission, sans les indemnités de licenciement mais qui ouvre droit au chômage ?

    bizzzzzz

    Répondre
  28. AGATHA a dit…

    Non en fait ce que je demandais c’est si on a travaillé dans une entreprise et qu’ensuite on se lance en indépendant ,est ce qu’on peut au début de la nouvelle carrière en tant qu’indépendant toucher le chomage ?

    Répondre
  29. ***gaelle*** a dit…

    yessssssssss je vais foncer l’acheter (en comme d’hab, je l’achète tous les mois), grosse pensée quand je lirai l’article, et bravo bravo d’oser, de changer, de prendre des risque pour s’épanouir ainsi, et s’écouter (et merci Churros aussi !)

    Répondre
  30. splint' a dit…

    Oui voilà, quand j’ai lu que tu démissionnais, je voulais te crier STOOOOP , FAIS UNE RUPTURE CONVENTIONNELLE !! mais la question ne se pose pas donc. J’achète rarement ce magazine, je ne m’y retrouve pas habituellement, mais j’aime ton écriture, alors je jouerai ma curieuse.

    Répondre
  31. Nathilou a dit…

    J’irai très vite lire cet article … et j’aurai juste aimé que tu ais la « politesse » (je ne trouve pas d’autre mot mais celui-ci est très largement excessif et fait rombière bobonne des bonnes manières) que tu me répondes juste « non merci pas besoin de ton témoignange sur ce sujet » quand je te l’avais proposé suite à ta demande sur twitter. « Non » s’entend très bien, même s’il n’est pas forcément motivé et argumenté sur 15 lignes … le silence c’est plus dur « t’es tellement insignifiante que je ne te réponds même pas » … un peu comme tous ceux qui s’en plaignent qd ils cherchent un boulot et passent des entretiens à la chaine.
    Bon courgae pour la suite et nous serons toutes là pour la lire … sur quelque support qu’elle soit !

    Répondre
  32. mamzelle carnetO a dit…

    c’est malin ça, me tenter alors que je voulais poser en résolution : cesser d’acheter des magazines que je lis en 1minute et que je jette après…
    je file chez le marchand de journaux ! ps : vu d’ici j’imagine que la fille c’est la blonde, mais c’est mm pas sur C’EST BIZARRE NON ? c’est comme sur certaines pubs Comptoir des Cotonniers, on se tromperait !

    Répondre
  33. bealacigale a dit…

    je ne connais pas le magazine, je vais le feuilleter ! ça doit faire du bien d’ecrire un article sur un sujet qu’on aime! ça doit venir tout seul ! non ? j’etais nulle en français et je te racontes pas comment je souffrais lorsque le sujet ne m’inspirait pas ! 4 h de souffrance pour ne même pas avoir la moyenne !! pffff !

    Répondre
  34. leyleydu95 a dit…

    Oh ! je vais emprunter le « psycho » de ma soeur qui,elle, est abonnée !
    C’est marrant parce qu’elle m’a parlé de cet article en écho à notre vécu et à notre mère qui nous a élevé dans le culte du « si tu es grosse, tu es moche et tu ne vaux rien »…Vas te regarder dans un miroir après ça quand tu frôles la taille 54 !!

    ps : Je ne suis pas fan de Valéria plus que ça mais elle me file le bourdon en disant « qu’elle ne veut pas être heureuse tout le temps »…
    La pauvre !
    Y’a des gens qui ont trop de problèmes dans la vie !!

    Répondre
  35. Niña a dit…

    Je pense que le déferlement de commentaires d’hier a mis du baume au cœur à d’autres personnes qui ont aussi sauté le pas. Enfin moi, lire tous ces témoignages, ça m’a fait du bien aussi. Tu veux bien partager les ondes avec moi, Caro ?
    Et sinon, pour Psychologies, je crois que je vais aller l’acheter de ce pas, lire cet article et (s’il me convainc, héhé), le transmettre à ma mère, qui a encore fait fort en réflexions sur le nombre de papillotes ingurgitées et sur la longueur de la robe pendant les Fêtes…

    Répondre
  36. françoise a dit…

    Bravo pour ton courage, car oui, il en faut du courage pour démissionner.

    a va faire deux ans que j’hésite à faire une demande de formation par mon boulot, car je veux aussi changer ma vie, et en te lisant, je suis décidée à passer le cap pour aller chercher un dossier de formation à la fongecif..

    Répondre
  37. Bab's a dit…

    Voila, dès fois pourquoi ca m’énerve d’habiter à l’étranger! Ici je ne trouve que le ELLe et Marie-Claire en Français! Dommage j’aurai bien aimé lire cet article, même si je n’ai que des garçons! Personne n’a un scan?? 🙂

    Encore une fois je le redis car mon commentaire hier a été bref, bravo pour le saut, bravo pour oser faire ce que tu aimes!

    Répondre
  38. gaelle a dit…

    Même si j’ai bien compris que tu ne souhaites pas faire la course aux alloc, sache qu’il est possible de monter un dossier au Pôle emploi et de toucher les allocations chômage même en cas de démission. Il y a juste un délai de carence de 4 mois avant que la décision ne passe en commission. Il « suffit » d’expliquer ce qui a motivé cette décision et en quoi elle était la seule à prendre… voilà, voilà bonne journée !

    Répondre
  39. marianne a dit…

    Etant à l´etranger, j´écoute via internet les radios nationales francaises. Et j´ai plusieurs fois entendu la pub pour le magazine et plus particulierement pour ton article, (bien sur sans savoir qu il etait de toi Le monde est bien petit et leur pub est bien faite car elle a vraiment retenue mon attention.

    Bonne chance à toi et je te souhaite tout le succès que tu mérite amplement.

    Répondre
  40. Florence B. a dit…

    J’ai lu avec attention le billet d’hier et n’ai pas pris la peine de réagir par écrit – même si je n’en pensais pas moins. En fait, j’avais tellement de trucs à dire qu’il n’en sort rien ! Alors voilà, Caro, en un mot : c’est super, tu as bien fait, c’est fascinant cette virée et ces perspectives. Plein de bonnes choses.
    (purée, vu comment je suis inspirée à cette heure matinale, ya pas de danger que Psychologies me contacte pour écrire – never mind).

    Répondre
  41. eaudeslyss a dit…

    je commente pas souvent, je suis très contente pour vous de cette decision prise des fois il faut savoir s’ecouter la vie est trop courte.
    juste pour dire que mon homme à moi sur un coup de tête aussi à laché son boulot il y a qqs années ( épaulé par moi même ) donc demission et il a touché les assedics 4 mois après pile ( heureusement pour nous car ça a un peu duré sa période sabatique )
    je vais attendre sagement de l’emprunté et j’ai hate de vous lire

    Répondre
  42. AnnedeStrasbourg a dit…

    PAs eu le temps de commenter hier (reprise du boulot après mois d’arrêt…) mais bravo pour cette décision, qui a du être difficile à prendre…Et merci de nous donner envie de vivre selon nos envies (perso, tu m’as donné envie d’écrire, chose que je rêve de faire depuis longtemps mais je n’osais pas, du coup je commence à écrire pour moi!).
    Encore bravo et bravo aussi à ceux qui te soutiennent, de t’encourager à avancer sans fards!

    Répondre
  43. christiane a dit…

    je vais aller acheter psycho, tu vas faire monter leur vente de janvier car tes lectrices vont foncer chez leur marchand de journaux c’est certain.,5 pages de toi d’un coup.Je persiste à ne pas me faire de souci pour toi, tu vas avoir bientôt des tas de magazines qui vont te vouloir ,c’est obligé les gens ne sont pas cons et savent reconnaitre le talent.

    Répondre
  44. cian a dit…

    je vais l’acheter évidemment, d’autant que maintenant j’ai 2 raisons de le faire, le sujet de l’article et le fait que ce soit toi qui l’ait écrit!! si seulement j’arrivais ensuite à le faire lire à ma mère…encore une fois, plein d’ondes positives pour toi, et si tu as besoin d’infos ou de conseils « techniques » pour l’administration, il se trouve que mon mari bosse dans une célèbre – et souvent détestée- administration qui s’occupe des employeurs, employés, et tutti quanti, donc n’hésite pas!

    Répondre
  45. Bulles d'infos a dit…

    Merci de nous faire partager ces moments. J’ai aussi fait le grand saut depuis quelques temps déjà et j’avoue que les difficultés avaient pris le dessus dernièrement. Mais lire tes billets m’a rappelé pourquoi j’avais fait ce choix et m’a redonné un regain d’enthousiasme.

    Répondre
  46. Charlott34 a dit…

    Bravo, bravo, bravo et bravo
    et moi aussi, je prends tous ces encouragements pour moi et pour mon amoureux qui lui aussi tente le grand saut
    vive 2011 !!!!!

    Répondre
  47. azerty a dit…

    Bravo !! Je n’ai pas commenté hier mais je trouve ça formidable ce nouveau départ, cette volonté de faire des choses par envie et plus par besoin… j’admire.
    Et je note au passage que nous sommes voisines… à partir de demain je campe devant le monoprix de l’avenue d’Italie pour un autographe ! (blague hein, je suis pas encore complètement folle)

    Répondre
  48. hopanie a dit…

    J’ai lu les derniers posts à la file en rentrant de vacances !
    Les premiers mots qui me sont venus sont en 1 : cette fille est trop bien je VEUX être sa copine !
    et en 2 (rapport aux derniers) : que la force soit avec toi !
    Et en 3 : ne nous lâche pas c’est trop bien de te connaitre !
    Bon allez faut qu’on arrête sinon après tu vas trop te la péter …
    Allez je me lâche : gros bisous !… et même que pê je vais lire psycho mag si t’es dedans …

    Répondre
  49. kmille a dit…

    Félicitations Caro pour ta décision, ton courage, et ton article que j’ai bien l’intention de lire. Pas que je sois friande des questions administratives mais ce que tu as dit m’interpelle ; je suis pigiste depuis 5 ans, j’ai la chance d’être salariée de la majorité de mes employeurs (la seule solution légale, mais difficile à mettre en place), et je suis autoentrepreneur pour les quelques autres. Et depuis que je bosse, je n’ai pas réussi à toucher un seul euro d’indemnités, pour lesquelles je cotise pourtant et donc auxquelles j’ai officiellement droit. Et ce n’est pas faute d’avoir tout tenté… Mais j’espere sincèrement que tu te débrouilleras mieux que moi et que tu y arriveras. Et même que tu n’en auras pas besoin tellement tu seras sollicitée de toutes parts 🙂

    Répondre
  50. Sév. a dit…

    J’ai envoyé mon chéri acheter le psycho 😉
    Je trouve ça super de décollérer le côté financier de son envie profonde de s’épanouir…
    Moi ça m’angoisse le côté fric, et le côté entrepreneur…faut avoir des sacrées « Cxxxxxx » (= baballes de mec)…
    + rassurée qd c’est « undercontrol » et pourtant ça l’a l’est jamais vraiment…je crois que y’a aussi 1 article sur le « undercontrol » dans le psycho…va être rentabilisé…

    Répondre
  51. Allie a dit…

    Noooon, tout mais pas la frange ! Je sors du coiffeur, après trois mois de « il faut que je prenne rendez-vous… »
    C’est idiot ce que je dis, la frange ne convient pas à mes cheveux bouclés, de toute manière.

    Répondre
  52. Marie a dit…

    Chère Caroline, je te lis en sous-marin depuis quelques mois déjà sans avoir jamais laissé de commentaire, mais là, impossible de ne pas réagir!
    Je te lis depuis mon nouveau bureau, une grande table qui accueillera je l’espère beaucoup de monde dans la boutique que j’ouvre mercredi (si tout va bien!). Cette boutique, j’en rêve depuis quatre ans, et il y a un an, j’ai fait exactement comme toi, j’ai pris mon courage à deux mains et démissionné de mon boulot, sans aucune garantie pour l’avenir, parce que je savais que c’était ça ou m’éteindre à petit feu. Alors certes ça a été dur parfois, vraiment dur, et ça le sera encore sans aucun doute, mais rien, rien, rien ne vaut le bonheur et la fierté d’être enfin dans mes murs pour faire ce dont je rêve depuis des années!
    Alors toutes mes félicitations, et une bonne dose de courage aussi 🙂

    Répondre
  53. lili73 a dit…

    premier commentaire de ma part juste pour dire que j’apprécie chaque jour le petit billet, et que je suis abonnée à « psychologies » et que oui, j’avais reconnu l’écriture … bravo pour cette décision pas facile à prendre, il est important de suivre sa « voie » !!

    Répondre
  54. Jennifer a dit…

    Bonjour Caroline,

    Cela fait des années que je lis ton blog, rassurant, hilarant, plein de poésie.
    Courage pour cette décision. Parfois, il faut savoir perdre pour gagner.

    Répondre
  55. Juju a dit…

    Ces pages sont mon journal quotidien depuis presque 3 ans, sans jamais laisser de commentaires. Aujourd’hui, après avoir lu « Seul maître à bord » (en retard mais boulot oblige)ainsi que l’article d’aujourd’hui, je suis surprise… et contente, et admirative, et impatiente aussi.
    Bref aujourd’hui j’ose commenter. Félicitations. Bravo et…vivement la suite!!

    Répondre
  56. LaetitiaLaCorse a dit…

    Ca c’est TROP FORT! Je viens justement d’envoyer un email a ma copine Caro qui est sur Paris pour lui dire de m’acheter le Psycho de ce mois-ci parce que ‘Caro, tu sais, La Ronde’ y a ecrit un article (suite a un commentaire d’une lectrice hier), et au moment ou j’ecris ca je me dis ‘Ah mais peut-etre qu’il est publié sur leur site aussi?’ et pouf, je le trouve tout de suite! Bab’s l’a deja mentionne, mais je le remets qd meme: http://www.psychologies.com/Nutrition/Equilibre/Regimes/Articles-et-Dossiers/Ma-fille-ses-kilos-et-moi
    Desolee si ca fait tomber les ventes du magazine, mais je trouve que c’est tout aussi important que celles a l’etranger puissent te lire!
    Bravo encore, pour TOUT! (Je finirai de lire l’article ce midi pendant ma pause dej – il est 10h et je n’ai travaille que 10mn depuis 8h30 a cause de tout ca!!! Eh oui, c’est ca le bonheur et le malheur d’etre a son compte!)

    Répondre
  57. Mélisse a dit…

    bravo !
    bah je vais le lire alors
    (j’ai été longtemps abonnée à psycho puis me suis lassée : au bout de quelques années je trouve que les thématiques revenaient et moi je suis toujours aussi névrosée)

    Répondre
  58. Katrin a dit…

    Bonjour

    Je te suis dans l’ombre depuis un petit bout de temps maintenant et je profitte de l’occasion pour te dire que j’adore ton blog et que je vais profitter de ma pause de midi filer acheter le magazine. Je me joisn d’ailleurs à Clair: si tu y écris régulièrement je vais m’y abonner!!!

    Et bravo pour le grand pas que tu viens de franchir, je te souhaite rien que le meilleur pour la suite!

    Répondre
  59. La Papote a dit…

    Je t’avoue préférer nettement « Psychologie » à la presse dite féminine en général.
    J’espère que tu trouveras d’autres piges tout aussi intéressantes et que tu vas bien pouvoir t’éclater…
    Pour le reste, les hauts, les bas, c’est normal et même salutaire ! Ca veut dire que tu n’es pas totalement inconsciente mais tu as eu le courage de te jeter à l’eau en sachant les risques et en les calculant au mieux…

    Répondre
  60. kat a dit…

    Juste pour info : même si tu démissionne, tu peux toucher le chômage. Il y a juste un délai de 3/ 4 mois (je ne sais plus précisément) pendant lequel tu ne peux pas toucher d’allocations. Au-delà de ce délai, tu peux à nouveau déposer un dossier de demande. Généralement c’est tout bon.
    Les gens ne le savent pas forcément… c’est dommage.
    En tous les cas BRAVO pour ton courage. Je te souhaite un immense succès, tu le mérites.
    Et je fonce acheter Psycho de suite !

    Répondre
  61. leyleydu95 a dit…

    =mode caliméro on=

    Euh…ça fait des mois que je lis ce blog et que je commente mais un doute me taraude d’un coup…

    Toutes les lectrices de Caro sont soit pigistes soit à leur compte ??????????????

    Y’en a aucune qui a un boulot de « bureaulier »comme moi ?

    je me sens drôlement seule d’un coup !

    Allez les autres bureaulières, faites moi un petit signe quoi!

    =mode caliméro off=

    Répondre
  62. isa a dit…

    Monoprix…ah, au début ça manque de ne pas faire toutes ses courses chez eux et puis après, on s’adapte sans problème!
    Lorsque le fongesif n’a pas rémunéré les études de GMA, disons qu’on a changé de train de vie (un seul salaire, le mien, infirmière)…mais tout est transitoire. Après ce sera encore mieux…tout est toujours mieux lorsqu’on a plus un gros sac a porté sur son dos. La légèreté malgré la peur n’a pas de prix. Et puis, nous, on est certain que tu vas faire de grande chose parce que tu écrit comme personne. Tu as un style, tu es une personne unique!

    Nous t’encourageons et nous allons acheter psycho (magazine qu’on apprécie).

    Répondre
  63. Pmgirl a dit…

    Autant te dire que je me sens super fière 😉 Genre un peu c’est moi qui l’ai écrit par procuration!
    Je suis intimement convaincue que tu as fait le bon choix.
    Il t’as fallu beaucoup de courage, mais je suis certaine que cela va payer!!!!!!
    Encore bravo!!!!

    Répondre
  64. coco a dit…

    cool je vais donc l’acheter une fois n’est pas coutume … d’hab je le lis à la médiathèque mais là je ne vais pas avoir la force d’attendre que la mémé d’à côté le lache … sans lui mettre un coup de genou pour le récupérer, donc le mieux, si je veux encore pouvoir me présenter au sacro saint lieu de lecture de ma commune sans être obligée de me déguiser…. c’est de me le procurer sans frapper 😉

    Répondre
  65. Alabama a dit…

    si moi , avec un taf vraiment pas funky, plus de filet de sécurité ‘mari’ et bientôt sans toit sur la tête de mes enfants.
    pour le mode caliméro +++

    mais vivent les indépendantes et le courage (car s’en est un )et l’audace de Caroline

    Répondre
  66. Cla a dit…

    Une fois encore je te renouvelle mon soutien! Et te félicite pour cet article.

    Perso, je connais cette galère, le jugement des gens, un peu trop hâtif, les moments de doutes… J’ai fait un AVC en avril, je suis en attente d’allocations car je ne peux pas travailler pour l’instant. Mais mon problème c’est que je suis jeune, alors on m’a « saqué » d’office. Pas grave, je me bats. Et j’écris, je ne désespère pas d’être éditée un jour.

    Bises.

    Répondre
  67. Dom a dit…

    Les mags (bateau) ici ont trois mois en moyenne de retard, et ça m’arrange carrément pas (a contrario des mags avion qui arrivent deux jours après mais coûtent tous un bras et un œil chacun)
    Oui donc, ça m’arrange pas, car figure toi que les histoires de ma fille son poids et moi, je suis en plein dedans, et que j’ai pas la queue d’un début de solution, et que cet article, ben il aurait pu être un commencement d’idée de quoi faire, enfin je sais pas.

    Zermatti, il n’a pas de représentant au Sénégal ?

    Répondre
  68. leyleydu95 a dit…

    Donne tes coordonnées à Caro et je te l’envoie !

    il faut bien que ça ait des avantages d’être bureaulière !
    …comme l’accès à la machine à affranchir 😉

    Répondre
  69. Loop of Kurland a dit…

    Bon, ben je suis emmerdée: je ne sais pas quoi penser de ton article. Pas sur la forme: je l’ai trouvé (pour une fois) très respectueux de ton interlocuteur, mais sans complaisance pour autant. Le ton est vraiment celui qu’il faut à mon avis dans le type de truc casse-gueule qui consiste à se mêler de psy grand public.. Le pour une fois ne s’adresse pas à toi mais aux auteurs de ce type d’articles en général, évidemment.

    Mais sur le fond…Je sèche. Je ne m’étais jamais posé certaines questions vis à vis de mes enfants. Je vais réfléchir.

    Mais ça m’intéresse beaucoup que tu piges, et que tu piges pour ce magazine en particulier. J’aurai peut être un beau sujet d’article à te proposer dans quelques temps.

    Répondre
  70. Lily a dit…

    Bonjour,
    Baptème de commentaire aujourd’hui pour moi, car je fais partie de la majorité silencieuse qui te lit, et attend avec impatience le post suivant…
    Celui d’hier m’a suivi toute la journée, tant il nous interroge toutes sur nos propres choix, et des choses aussi lègères que le sens de notre vie…
    Celui d’aujourd’hui m’a fait sursauter, parce j’ai acheté « Psychologies » ce mois-ci juste pour cet article là… J’en profite pour te dire, même si tu dois désormais être presque blasée de le lire, combien tes phrases me font du bien. Sans « zermater » au sens strict du terme, je mène également, mois après mois, années après années, un dur combat pour ne plus mettre la nourriture au coeur de ma vie (et au service de mes émotions). Histoire, enfin, un jour de parvenir à ne plus subir, et peut-être, qui sait, prendre enfin de grandes et belles décisions comme celle que tu viens de prendre !
    Alors tous mes voeux de réussite ! Mais j’en suis sûre, la route va être belle…

    Répondre
  71. Fanny a dit…

    Ah ok, tu veux dire que c’est à cause de toi que mon fils de 17 ans s’est exclamé hier dans la voiture en entendant la pub de psycho mag à la radio:
    Mais c’est donc à cause de toi que D (sa soeur jumelle) nous fait chier avec son poids. Ben merci, t’aurais pu garder tes complexes pour toi!
    Je suis restée bouche bée avant de le traiter de crétin.

    Merci Caro!

    Répondre
  72. Chacha a dit…

    La dame en question en une du magazine en question, elle vient là où je travaille et dans le genre odieux et désagréable, elle est absolument parfaite! Mais j’ai quand même acheté la revue où je ne lirai QUE Caro! Intéressant ce com non?

    Répondre
  73. Shakti a dit…

    Moi, ce que je trouve cool, dans les commentaires d’hier, (enfin ceux que j’ai lu), c’est que j’ai eu l’impression qu’il y avait encore plus de lectrices qui sortaient de l’ombre pour te souhaiter bon vent que lorsqu’il s’agit de gagner une bouteille de bulles.

    Je trouve que ça appuie encore plus sur la réciprocité des échanges qui passent par ici.

    Je te souhaite une belle journée, et un bon week-end.

    Répondre
  74. Anne de Dakar a dit…

    « Zermatti, il n’a pas de représentant au Sénégal ? »

    Pas à ma connaissance, mais j’me renseigne et je te tiens au courant.

    Allo Allo Dom, on se voit quand ?! Demain j’ai prévu une virée de filles, soirée cap-verdienne of course, ça te tente ?!

    Répondre
  75. Sophie6037 a dit…

    Bjr Caro. Abonnée à Psychologies depuis des années, comme je te le disais déjà hier, cet article m’a interpellée, me sentant très concernée par le problème. En effet, ma fille souffre d’embonpoint de depuis son très jeune âge et n’a d’ailleurs marché qu’à 19 mois à cause de cela. Injustice totale vis-à-vis de ses quatre frères qui sont filiformes. Pour ma part, ayant souffert de surpoids toute ma vie, j’ai toujours voulu préserver ma fille de la dictature des régimes; globalement je lui ai toujours dit « mange normalement et oublie les régimes ». Résultat, aujourd’hui son poids est bien trop élevé, plus de 80 kg pour 1,68m à 13 ans 1/2 – pratiquement la même taille que moi. Certes je lui rappelle constamment qu’elle est jolie et que je l’aime; j’essaie depuis toujours de lui donner le goût de la coquetterie et de lui inculquer des astuces pour se mettre en valeur, mais il y a un moment où le discours ne tient plus, quand je sens qu’elle souffre et qu’elle est mal dans sa peau – notamment à cause du regard des autres et de l’exclusion (les collégiennes sont impitoyables). Elle excelle sur le plan scolaire (excepté en sport) et j’ai l’impression qu’elle le vit aussi comme une « petite revanche ». Pour en revenir à l’article je trouve son contenu très juste et t’en félicite mais il m’a un peu laissé sur ma faim (tiens comme par hasard) … mais existe-t-il vraiment une solution sinon celle de s’accepter telle qu’on est?

    Répondre
  76. val a dit…

    je file acheter le mag.
    cela fait 2 fois que je te poste un comm et pssit je ne le vois plus la fois d’apres??? est ce que j’ai fait une fausse manip? sur ton autre billet je te félciatias de ta décision et t’encourageait car ma soeur infirmiere de bloc est devenue en peu de temps photographe et rédactrice de recette de cuisine apres avoir été repérée par son blog!! elle en vot désormais et se régale! donc à toi aussi : bravo!

    Répondre
  77. EmmaK a dit…

    C’est drôle parce que quand j’ai vu la pub pour Psychologie Magazine sur une vitrine, le titre de l’article m’a tout de suite fait « tilt » et j’ai pensé à toi, à ce blog. Je me suis dit « tiens, Caro a écrit la dessus ». Et puis j’ai oublié.

    Bref, je te lis depuis des années maintenant, je signe parfois (rarement) des commentaires, sous des pseudos divers, et c’est bien comme ça.

    Je sais que cette phrase est citée à tort et à travers mais elle me parait de circonstance, ça vaut ce que ça vaut

    « Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront ». René Char.

    Voilà, je te souhaite mes meilleurs voeux pour 2011 ainsi qu’à ta famille.

    Emma.

    Répondre
  78. leyleydu95 a dit…

    @Alabama : je t’envoie un TGV d’ondes positives alors !

    Suis de tout coeur avec toi et prête à en discuter en « salon privé » si tu en éprouves le besoin ou l’envie…ok ?

    Répondre
  79. Caroline a dit…

    Désolée, jusqu’à la fin du mois je vais être encore très peu dispo sur ce blog pour répondre. Mais je voulais dire à Nathilou que je suis absolument navrée de ma non réponse, j’étais persuadée de l’avoir fait et je comprends que tu l’aies mal vécu. A ma décharge j’ai du écrire ce papier en plus du reste et j’ai cru plus d’une fois fondre une bielle tellement c’était compliqué. Mais bon, tu as raison, une réponse eut été plus correcte.

    Pour le reste, Sophie, je comprends que tu sois restée sur ta faim, en réalité le papier était surtout axé sur la façon dont les mères réagissent à un éventuel surpoids de leur enfant et pas sur « comment aider son enfant à maigrir ou à assumer une obésité avérée ». C’est un autre sujet que j’aimerais d’ailleurs pouvoir traiter. Même si je crains que seul un accompagnement médical ou psy puisse faire avancer les choses si ta fille est vraiment en souffrance.

    Merci à tous et toutes pour vos si gentils commentaires et votre ressenti sur ce papier. Loop, je suis preneuse de ton sujet, tu PENSES !

    Répondre
  80. la Truffe a dit…

    whouaa je suis trop contente pour toi et pour nous !! Nous parce qu’on va avoir des articles bien écrit et rigolos dans des magazines où parfois ça sent le planplan !! Tu sais qu’hier mon mari et moi avons parlé de toi, nus comme des vers dans notre bain ??? lol. C’est vrai, juré, craché sur le clavier. je lui ai raconté que tu avais eu des couilles mardi. Bon lui n’a pas dit ça comme ça, car c’est un mec et il aime le fric. Mais…. je lui ai dit que si jamais tu faisais un livre….. je pense qu’il serait aussi bien que mes préférés…; tu sais l’accro du shopping…. non parce que les abécassis, tout le monde aime mais pas moi. J’accroche pas le style parfois. Alors à mes yeux…. la romancière rigolote qui nous colle une situation imaginée à chaque page, elle n’existe pas encore en France. et ton blog est en « pourri »… alors je rêve de te lire pour de vrai sur 365 pages un jour. Et ce n’est pas du lèche botte ou le discours d’une idiote qui n’y connais rien à l’écriture, non , non… c’est que malgré mes foootes, j’ai fait une fac de lettres, LA fac, que j’ai écrit un livre une fois, comme nègre et que purée que c’est 1000 fois plus dur qu’on le croit. Alors je sais par expérience que toi, tu écriras super bien. enfin… si ton livre est au second degrès avec la vraie vie quoi, parce que si c’est pour viser le goncourt, désolée… je sais pas lire ça. Ici la truffe depuis sa maison des incultes !! lol

    Répondre
  81. mélanie a dit…

    Lectrice de l’ombre, je viens juste te dire que tu as droit au chômdu , il y a juste un délai de carence mais tu y as droit, c’est un droit Caroline, pas du profit!
    Pour le reste merci, je me régale avec ton blog, il m’a même fait mourir de rire 😉

    Répondre
  82. Loop of Kurland a dit…

    Caro, il faut d’abord que moi j’écrive dessus un article d’une dizaine de pages, puis qu’on devienne des interlocuteurs munis de pignon sur rue pour plus de crédibilité. Avec un dossier de presse pour lequel je prendrai bien ton avis éclairé. Ensuite, et avec des trucs sur lesquels appuyer confortablement un travail journalistique sur tous les aspects du sujet, je t’assurerai de quoi fournir le papier le plus fouillé de la création sur le sujet en question, avec autant de témoignages que tu le souhaiteras, et, mais ça je peux difficilement m’engager pour eux, la parole de professionnels en plus.

    En fait, le plus difficile, c’est de trouver un journaliste compétent qui n’ait pas juste envie de faire le traditionnel pathos qui se vend bien. Il y a déjà une fille qui s’est penchée sur le sujet, et qui a pondu une vraie merde sans le moindre intérêt, sans démonstration, en juxtaposant des témoignages non triés. ça tombe des mains.

    Donc il faut d’abord que je me remue le cul, mais c’est clairement à toi que je proposerai le bordel en premier lieu. dès que j’ai du tangible, je te maile. On fait comme ça?

    Répondre
  83. Caroline a dit…

    yep loop !

    de rien nathilou

    mélanie, et tous les autres qui me conseillent adorablement sur les allocs, je vais de toutes façons aller à pôle emploi m’inscrire. Et je vais tenter le coup des allocs. Mais je ne suis pas sûre à 100% que ça marchera, je crois qu’avant en effet c’était automatique mais que ça ne l’est plus. Mais je vais tenter, j’estime en effet que je le mérite, comme toutes les personnes ayant travaillé suffisamment pour bénéficier des allocs !

    Répondre
  84. Moustik a dit…

    j’adore lire ton blog, c’est vraiment une bouffée d’air, j’aime le ton que tu emploies, comme si tu te prenais jamais au sérieux. C’est un style à la portée de tous, et j’adore (oui je me répète), donc du coup je vais aller acheter psycho magazine pour lire ton article. Bonne continuation. ça doit te booster de voir ton article publié 2 jours après ta grande décision, ça doit donner confiance en l’avenir non?

    Répondre
  85. Axel a dit…

    Et voilà ! Deux jours sans une seconde pour consulter l’ordi et une sacrée surprise au retour !

    1. Bravo
    2. J’achète Psychologie magazine dès demain
    3. Le livre arrivera, je n’en doute pas une seconde !
    4. Bravo ! (oui, ça mérite bien un bis !)

    Répondre
  86. Blanche neige a dit…

    Je te le dis ici car je n’ai pas eu le temps de commenter hier, bravo pour avoir ce courage de démissionner. Je te souhaite de tout mon cœur que tu en soit récompensée et que tes projets aboutissent. Il n’y a rien de plus excitant que de faire un boulot qu’on adore tous les jours et d’en vivre en plus de ça!
    Je ne pourrai pas lire le psychologie mag étant au Québec, si tu as le temps ce serait cool de faire un petit scan pour les expats.
    Je te dis merde pour la suite ! (désolée si tous les accents ne sont pas a leur place, je poste depuis mon iPhone)

    Répondre
  87. pretty woman a dit…

    La rédactrice en chef t’a accordé sa confiance, ben… moi aussi :)))
    J’ai confiance en ton avenir et je suis sûre que cette décision, même si des moments difficiles peuvent survenir, était THE right at the right time !
    Quant à partir en bons termes avec ses anciens collègues, je suis tout à fait d’accord. C’est ce que j’ai fait d’ailleurs quand j’ai pris ma retraite anticipée en août dernier à 51 ans après 32 ans de service ; j’avais très envie de faire autre chose (plutôt d’ordre textile pour ma part, genre patchwork…) en dépit du fait que mon dernier poste de secrétaire médicale était THE poste que j’ai préféré, au sein d’une unité de soins en milieu carcéral… Le contact avec les « gens » me manque et de fait dès septembre j’ai intégré une association caritative et là, je suis dans mon élément.
    Va Caroline, va et vis pleinement ton choix.
    Je, que dis-je, NOUS sommes toutes derrière toi…

    Tu sais, je crois qu’on te kiffe toutes un max :))))

    Répondre
  88. TYMAELAN a dit…

    Pour faute lourde seulement (difficile à prouver d’ailleur car il faut démontrer une volonté de nuire à l’employeur, genre destructions du bien de production, dénigrement public de l’entreprise etc..)
    Mais pour faute grave, oui, tu touches le chômage. Par contre tu as une mise à pied immédiate pas de préavis Par contre tu n’as pas les indemnités de licenciement légales il me semble, à part les indemnités compensatoires de co ngés payés.

    Répondre
  89. Vic a dit…

    Bravo ! voilà une année 2011 qui démarre super ! Bonne chance sur cette nouvelle voie ! ça devrait marcher !

    Valéria je l’adore . Elle est géniale dans « Rêve en Automne  » au th. de la Ville .

    Répondre
  90. Jouls a dit…

    Hier je n’ai pas pu te dire bravo pour cette belle décision, à cause de mon navigateur pourri qui ne veut pas afficher le formulaire de commentaires.
    Donc bravo, je suis admirative, de ce choix, et de cette cohérence avec tes aspirations qui t’a poussée à le faire. Et je te souhaite beaucoup de courage, mais surtout d’épanouissement et de joie pour la suite de tes projets.
    Et puis ton article dans Psychologies est vraiment intéressant (comme je suis une grosse radine je suis allée le lire sur internet), bien fichu (sans jeu de mots), et me fait pas mal réfléchir, car même si ma petite fille n’a que 16 mois, je suis contente de pouvoir réfléchir à la question avant qu’elle ne s’impose à moi (si un jour elle s’impose). Donc merci!… (et si un jour tu es inspirée pour l’aborder sous l’angle « mon fils, son poids et moi » ça m’intéresse aussi… )

    Répondre
  91. Hecatessence a dit…

    Quel plaisir de lire que certains vivent leurs envies, je souhaite cela à tous ceux que j’aime!
    Moi même débutante dans la recherche en sciences humaines j’y crois!

    Répondre
  92. riwa a dit…

    Bonjour, je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires, peut être que l’information à déjà été donné par une autre des fidèles lectrices de votre blog.

    Concernant les droits d’indemnisations, suite à une démission. Si la situation le justifie, après 4 mois, suite à la date de rupture de contrat, vous pouvez faire une demande de révision de votre dossier et éventuellement percevoir des indemnités de chômages.
    Les dossiers sont étudier au cas par cas et il faudra se rapprocher du pôle emploi dont vous dépendez pour avoir plus d’informations.
    Si vous essuyez un refus, il y a peut être un délais, mais vous pouvez de nouveau une demande d’étude de votre dossier.

    Sinon, le psychologie magasine est dans mon sac depuis une semaine, je n’ai pas encore pris le temps de le découvrir, je me réjouie d’avance de pouvoir vous y lire. Je vais découvrir ça ce WE.

    Je vous souhaite bon vent dans les nouvelles aventures qui vous attendent et c’est avec beaucoup de plaisir que je continuerais à vous suivre sur votre blog.
    L’idée de pouvoir vous lire sur des sujets vastes et variés dans d’autres publications que celles qui étaient les votre jusqu’à présent, son un enchantement pour la lectrice que je suis.

    Répondre
  93. mrsclooney a dit…

    moi aussi j’ai lu et apprecié l’article sans faire attention au nom de la personne qui l’avait écrit…
    Et en lisant les propos de la maman je me disais « p’tain elle est dure quand même »
    (mais ceci n’a rien à voir à cela)

    Répondre
  94. Lisan a dit…

    ah ben justement! je suis en pleine reflexion transcendentale au sujet de ma frange qui commence à m’empêcher de voir le monde tel qu’il est (des fois ça vaut mieux), il va falloir en parler donc!
    Je baigne dans la psychologie tous les jours au travail, donc je ne te ferais peut être pas l’honneur d’acheter le magasine, mais promis la prochaine fois que je vais chez mon dermato, je me jette dessus!

    bises
    Lisan

    Répondre
  95. The speculoos' mum a dit…

    Carooooooooooo! (allez je la fait familière ;-))
    Pas eu le temps de poster suite a ton message d hier… Mais je voulais qd mm dire BRAVO pour ce pas franchi! Je rejoint les autres à 100%, c est ta vie et tu as raison de choisir ce qui te plait!
    Je pense que c est bien de te lancer, de choisir de vivre ta vie, pour n avoir aucun regret par la suite… On n a qu une vie (enfin sauf si on croit en la reincarnation, mais on ne se souvient alors pas de sa vie precedente, bref…)et il faut la vivre le plus intensement possible!
    Il me reste a te souhaiter le meilleure dans tous tes projets et beaucoup, beaucoup, beaucoup de reussite! J ai hate, comme bcp, de lire un roman de toi… peut-etre un jour! Bonne route!!!

    Répondre
  96. DOMINIQUE a dit…

    Aaaah, la frange !
    Bouclée, elle m’est interdite, si je ne veux pas avoir une sorte de touffe désordonnée sur le haut du crâne.
    Séchoir et brushing interdits, car :
    1. Mes cheveux deviennent une sorte de buisson dès qu’ils entendent un séchoir,
    2. Brushing qui baisse les bras dès qu’il y a une goutte d’humidité à 1km à la ronde. Et bloiiing, mes cheveux redeviennent des ressorts.

    Répondre
  97. Tournikette a dit…

    la frange… mouais…. ma dernière expérience est une frange à la Amélie Poulain, que si t’as pas vingt ans, comment dire…. une cata ?

    nananananan ! moi je veux qu’on cause de la MADELEINE ! qui a une recette qui tue sa race ? !!

    Lulu ? parce que tes coockies, mon dieu, quel succès !-))) je passe pour la reine du cookies salé ! merci Lulu !!!

    Répondre
  98. Estel a dit…

    J’aime beaucoup ce que tu as écris William. Je trouve que tu as eu beaucoup de courage de te mettre en avant autant quand tu l’as fait.

    Ps j’ai aussi envie de lire ton prochain livre…
    PS2 Caro, je vais pas te dire que je vais courrir acheter le psycho parce que je pense que l’article ne sera pas traduit en espagnol !!

    Répondre
  99. DOMINIQUE a dit…

    Pour Pôle Emploi aucune importance le type de licenciement. Le principal, c’est la lettre recommandée de licenciement.
    Personne ne demandera la cause du licenciement.
    Ce qui se passe entre l’employeur et le salarié leur importe peu.
    Car s’il fallait attendre la fin des batailles juridiques (un salarié licencié pour faute grave ou lourde généralement va aux Prud’hommes), le salarié en question mourrait de faim !

    Répondre
  100. Lola1215 a dit…

    Oups pardon, j’avais l’intention de t’envoyer plein d’ondes positives et puis j’ai oublié, prise dans le tourbillon du quotidien… Mais oui, chaque jour je regarde si tu n’as pas posté, je suis une fan de l’ombre, qui en sort un peu pour te dire que je soutiens à 100% tes initiatives et file cherche Psycho dès demain!

    Répondre
  101. zaza a dit…

    Un grand BRAVO pour avoir tenté le coup !!! Ce désir te tenait à coeur depuis longtemps mais tu n’étais pas encore « mure » pour franchir le pas, cette année est la bonne, on te sent plus sereine, plus épanouie, et bien mieux armée pour attaquer ce nouveau statut.

    Alors tu le lances, tu t’élances et je suis de tout coeur avec toi, je t’envoie plein de belles choses pour que tout se passe selon tes envies et comme tu l’envisages !

    Sympa le mari, compréhensif, tout simplement aimant voir son épouse épanouie dans un travail qui lui plait !!!! bravo Churros, à vous deux vous etes un couple fabuleux !

    Et un grand bravo aux gamins, les 3 : parce que je sais qu’ils vont être au top pour aider leur maman

    Gros bisous enthousiastes de la baleine avec son baleineau encore dans le ventre !!!! faudrait qu’elle pointe le bout de sa frimousse la fifille d’ailleurs!!!! j’ai hate de la tenir enfin dans mes bras

    Répondre
  102. Blanche neige a dit…

    Je viens de lire l’article mis en lien dans un comm, et je l’ai trouvé très intéressant.
    D’autant plus que ma fille de 7 ans est un peu rondelette depuis la fin de l’été et que son père s’en inquiète.
    Je dois depuis faire des légumes à chaque repas et si je l’écoutais nous aurions banni les féculents de notre alimentation. Le problème c’est que mademoiselle qui aimait tout avant a décrété depuis peu qu’elle n’aimait plus les légumes, dur dur…
    Alors on fait attention à ne lui faire aucune remarque à ce sujet (d’autant plus qu’elle même se trouve déjà assez grosse comme ça, on ne va pas en rajouter).
    Alors qu’on avait tendance à le faire avant, on ne lui demande plus de finir son assiette.
    Mais je vois en fin d’article que tu dis qu’un hamburger mangé avec faim et plaisir fera moins de mal qu’une assiette de légumes mangée de force. Je suis contente de lire ça car chaque semaine nous avons l’habitude de faire une soirée vidéo en famille autour d’un thème culinaire, et le thème hamburger a bien évidemment été banni ces derniers mois. Ma fille va être ravie de le retrouver 😉

    Merci et bravo pour cet article. Encooooore !!!!

    Répondre
  103. sev a dit…

    alors je vais me depecher de lire ton article!!! j essaierais d etre objective;) j adore psychologies magazine, j adore ton blog donc… je te souhaite tt le reussite possible!! je crois en ton talent et j ai hate de lire ton livre…tu m as donné envie de lire le dernier emmanuel carrere , et je le devore!!j adore son style, sa vision des choses et surtout il te boulverse! bon week end..n oubliez jamais de vivre vos reves et non de rever votre vie…

    Répondre
  104. Mademoiselle Coco (l'ancienne, la première, le vétéran) a dit…

    La vie est drôle : j’ai acheté ce matin même, pour la 1ère fois de ma vie, Psychologies Magazine, attirée par le dossier « Arrêter de vouloir tout contrôler » fait sur mesure pour moi. Autant ce fameux dossier ne m’a pas franchement aidée à arrêter de vouloir contrôler, autant j’ai eu les tripes serrées par ces histoires mères, des filles et de kg. Alors juste : chapeau.

    Répondre
  105. LParis a dit…

    Chère Tournikette, la madeleine ayant été ma quête il y a quelques temps, j’ai plusieurs recettes à proposer… mais attendons le retour de la kitchen coach !

    Répondre
  106. emmafromparis a dit…

    bravo caro, je voulais t’écrire hier mais bon bref: bravo pour ta décision, je crois bien que c’est comme ça que ça marche. Pas du courage mais de l’envie et de la volonté, parce que quand on a ça, ça marche toujours. Ca fait tellement plaisir de te voir t’affirmer et prendre confiance en toi, au fil du blog.
    Et comme dirait Georges Pernoud: BON VENT!

    Répondre
  107. snana a dit…

    Je n’ai pas participé au câlin collectif, mais je voulais te dire que faire ce que tu as fait, comme tu l’as fait, nécessite d’avoir des cojones en titane, et tu les as ! 🙂
    Et je sais que tu sauras trouver ce chemin qui te tend les bras. Tu es une femme exceptionnelle, que j’aimerais bien avoir comme amie.
    Bises.

    Répondre
  108. lulu10 a dit…

    Yeah ma Tournikette, contente que les cookies t’aient plu! C’est vrai que ça déchire ça race.

    Pour les madeleines, j’ai aussi un recette d’enfer t facile…des trucs qui font une belle bosse et sur lesquelles je rajoute une coque en chocolat…tu vois le genre? ;o)
    c’est gras, sucré, BON quoi !!!

    Répondre
  109. Dom a dit…

    Hello Anne, réunion ce soir (yark)
    Pour Zermatti, j’aimerais vraiment que mon ado ne rentre pas dans la spirale infernale des régimes, mais en même temps, là son surpoids la fait souffrir, physiquement comme psychologiquement, et contrairement aux exemples mentionnés dans l’article de Caro (Merci Laetitia) j’ai toujours été mince, du coup, je suis totalement désarmée et n’ai pas d’autre réponse que de lui répéter que je l’aime, telle qu’elle est.

    On se boit un thé cette semaine, j’ai tes dessins à voir !

    Répondre
  110. Dom a dit…

    Sophie, je me retrouve vraiment dans ton commentaire, j’ai peu ou prou le même problème. Une adolescente clairement en surpoids, qui souffre, pour les mêmes raisons, et a développé tout un tas de techniques pour éviter le sport, la piscine, jusqu’au plaisir d’aller à la plage.

    Une solution ? J’aimerais bien savoir laquelle, lui faire accepter son corps est une des réponses, faire en sorte qu’elle arrête d’en souffrir en est une autre (exemple avoir les cuisses qui frottent et ne pouvoir se mettre en jupe à cause de cela)

    La pire des souffrances est celle de nos enfants, si je pouvais je prendrais tous ses kilos, et ce qui va avec, seulement voilà, c’est pas possible.

    Répondre
  111. Caledonie75 a dit…

    Bonjour Caroline
    Peut-être as-tu déjà eu plus d’éclaircissement sur le chômage, les indems etc sur d’autres commentaires, mais au cas où…
    J’ai démissionné comme toi d’un poste de journaliste il y a qq temps. La cause était très légitime : harcèlement moral (même si je suis partie avant que cela ne se transforme vraiment comme tel) dans la super boîte par laquelle ton churros est passé après la revente de son mag… Je n’ai effectivement pas touché les Assedics de suite. En revanche, 4 mois après ton départ, tu peux présenter ton dossier en commission et récupérer les Assedics comme tout bon licencié (sauf faute grave). MAIS, il ne suffit pas de présenter un motif légitime, surtout si par ailleurs tu es autoentrepreneuse. Tu dois justifier que tu es effectivement à la recherche d’un emploi (les assedics ne sont pas censées rémunérer les faignants en fait…), à savoir te compiler un dossier de toutes les réponses que tu aurais reçues suite à un dépôt de candidature (accusés de réception Apec après avoir postulé via leur site, lettres de réponse d’entreprise de presse, entretiens d’embauche en citant le nom des personnes qui t’ont reçue, etc.).
    Tu photocopies tout ça et tu l’envois en même temps que le formulaire de demande de passage en commission.
    En faisant cela je n’ai eu aucun problème pour récupérer mes indems. Tout comme un ami à moi qui l’a fait dernièrement.

    En revanche, PLEASE, ne te fais pas rémunérer en tant que pigiste par le biais de ton entreprise… Tu as une carte de presse et tu es couverte par notre convention collective. Dc même en tant que pigiste tu as droit à de vrais bull de salaire avec 13è mois et CP inclus ! Mais pas en tant qu’autoentrepreneuse ! Conseil de syndicaliste SNJ…

    Bonne chance à toi !!

    Répondre
  112. tourne_petit_moulin a dit…

    Je file au bureau de tabac d’un minuscule petit bled de la Bretagne romantique. Pourquoi, je te dis ça ? Il me semble que ça doit être émouvant d’être lue même et aussi là.
    Bon vent.

    Répondre
  113. stéphanie a dit…

    Bonjour,
    je vous lis tous les jours depuis des mois et je pense que je suis très fan sans le savoir car j’achète les livres que vous lisez et les magazines ou vous écrivez maintenant.

    J’adore votre manière de dire les choses, de décrire vos sentiments et émotions,… en un mot je peux dire que je veux bien faire partie de votre fan club si un jour il s’en monte un lol!

    Au plaisir de vous lire et beaucoup de bonheur dans votre nouvelle aventure de vie (au niveau professionnel j’entends)

    Stéphanie

    Répondre
  114. double je a dit…

    Bonjour,

    J’ai lu l’article, j’ai aimé le ton, (cela pourrait presque faire un jeu de mots, je ne rature rien c’est venu comme ça, ah inconscient quand tu nous tiens par le poids des mots)

    Pour le reste encore bravo, être libre de ses choix, sans indemnités, c’est ce que j’ai fait dans mon parcours de vie…

    Répondre
  115. mebahel a dit…

    Pas eu le temps de mettre un comm sous le post précédent, donc je le fais là: (geste de l’index et du majeur joints) ma très chère fille, tu as ma bénédiction pour ton changement de taf.

    En plusss vrai: yihou, danse du soleil de la pluie et du printemps autour du totem de la tribu !!
    Mes félicitations et multicitations!
    Des bises et des bonnes ondes.
    Et des nénuphars bleus.

    Répondre
  116. Mariposa a dit…

    Rebravo Caroline, j’aime bien parcourir ce magazine de temps en temps, je ne manquerai pas d’acheter le numéro de janvier. Et bon week-end à toi et à toutes ta petite famille.

    Répondre
  117. Tournikette a dit…

    Tu sais que tu parles bien toi ?!!

    la coque en chocolat ! wo pute borgne ! rhaaa ! et la belle bosse ?!!!!!!! c’est orgasmique ton truc !!!!

    allez, fais péter ! il me reste que demain pour tester la recette ! après arbeit pour 5 jours !

    Comment ça il est 23h55 ! ben y’a pas d’heure pour les braves ! hardi, haut les coeurs en chocolat ma Lulu !

    Répondre
  118. Armide a dit…

    Chère Caroline,

    La maladie m’a longtemps empêchée de laisser mes commentaires sur votre blog, dont pourtant j’ai parcouru les billets d’une manière assez régulière. Aujourd’hui je vais mieux et j’en profite pour vous présenter tous mes voeux de réussite, de succès et de bonheur dans le nouveau chemin que vous venez de choisir! S’il se révèle parfois escarpé, c’est pour mieux vous faire apprécier la destination à laquelle il vous mène et l’air plus pur qu’on y respire. Celui de la liberté! Qui n’a pas de prix, c’est pourquoi elle semble coûter si chère parfois! Mais votre choix est le bon! Comme disait ce cher Freddy, « deviens ce que tu es », ou quelque chose d’approchant…Votre article dans Psy Mag m’a beaucoup touché et votre écriture m’a semblée juste, percutante, efficace, tout en étant toute de retenue et de respect pour les personnes interrogées. J’espère que ce magazine fera appel à vous dans le futur. Bon vent dans toutes vos nouvelles entreprises!

    Répondre
  119. lulu10 a dit…

    C’est bien parce que c’est toi hein, Tournikette.
    Caro tu m’en veux pas de squatter tes com’ avec ça? (si ça t’embêtes, tu vires mon com et tu me files le mail de Tournikette, je dealerai en direct avec elle!).

    Madeleines Tradition (pour 16 madeleines environ/ 2 moules silicones)

    2 gros œufs jaunes et blancs séparés
    250ml de farine
    1/2 sachet de levure chimique
    125ml de sucre
    125g de beurre
    1 pincée de sel

    Préchauffer le four à 250° (th 8/9). Faire fondre le beurre. Mélanger farine + sucre + levure + jaunes œufs + beurre fondu, bien battre.
    On peut ajouter un arôme naturel (vanille, citron, orange…), des pépites de chocolat…ou rien.
    Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer doucement au mélange.
    Répartir la pâte dans les alvéoles. Baisser le four à 220° th 8/9, enfourner et cuire 4 minutes.
    Puis baisser encore th 6/7 (200°) et cuire encore 5 minutes. Les madeleines doivent être dorées.

    Pour la coque chocolat : quand les madeleines sont cuites, les démouler des moules silicones, mettre un carré de chocolat noir dans chaque alvéole des moules, puis les remettre dans le four (éteint) quelques minutes pour faire fondre le chocolat.
    Sortir les moules, remettre les madeleines dans les alvéoles en appuyant un peu pour étaler le chocolat et placer le tout au frigo pour que le choc durcisse.
    Y’a plus qu’à redémouler les madeleines couvertes de chocolat…un régal.

    Répondre
  120. mounamuto a dit…

    Bonjour Caro
    Eclate-toi, éclate-toi bien à fond, ne te refuse rien. Va jusqu’au bout de tes reves. Je voulais te dire que je viens de quitter pour deux ans un boulot que j’aimais pour me consacrer à l’écriture, ma passion de toujours. « une folie », disent certains. A juste titre, car mon boss s’en souviendra, de cette escapade. Depuis, j’écris pas mal et des choses sont entrain d’etre bouclées. Je prie pour que je sois éditée un jour. J’adore psychos que mon marchand de journaux me livrait régulièrement. Mais maintenant que je suis installée en Italie (lieu choisi après l’escapade) et que je ne parle pas encore bien la langue, je lis mon mag sur le net. Je voulais aussi te dire sans que cela ne passe pour de la pub mais j’ai besoin d’avoir un peu d’assurance en moi, que je viens de créer un blog depuis le 30 décembre dans psycho, qui s’appelle « entre le marteau et l’enclume ». Ca me ferait plaisir que tu y jettes un coup d’oeil et toutes les autres aussi, qui comme moi te lisent avec plaisir. C’est une histoire de femme, c’est une histoire de nous toutes. Merci à l’avance et bon courage encore

    Répondre
  121. Odyssée a dit…

    Félicitations, tu as pris une très belle décision. Tu as très bien fait de partir si tu te sentais durablement frustrée dans ton travail. Ca soulage drôlement, n’est-ce pas ? et ça angoisse aussi un peu, c’est normal. Je te souhaite plein de succès dans ta nouvelle voie.

    Répondre
  122. une buveuse de thé a dit…

    Bon je lis beaucoup je ne commente jamais aujourd’hui je voulais te dire que sans savoir que tu étais à l’origine de cet article j’ai acheté pour la première fois psychologie rien que pour ce sujet! Donc Merci doublement pour ce blog et ce sujet

    Répondre
  123. Bulle a dit…

    Bon ben voilà je me suis réabonnée à Psycho :-))
    Nan, spa à cause de toi mais j’ai bien aimé ton article – vachement sérieux, ça fait bizarre ! – et comme je comptais reprendre un abonnement, c’est l’occasion.

    Répondre
  124. Clem la Matriochka a dit…

    Je ne commente pas souvent, pourtant je te lis tous les jours (et je me régale) alors pour commencer je me joins à la communauté de tes lecteurs pour te féliciter et t’encourager ! Il y aura forcément des moments difficiles mais tu en avais déjà avant donc bon… L’important, c’est d’être en accord avec soi-même.
    J’ai lu l’article et j’ai beaucoup aimé ! ça m’intéresse doublement puisque j’ai une fille et que j’ai de gros problèmes de poids (moi ce serait plutôt « pensées d’une obèse ») enfin bref, bravo !

    Répondre
  125. nesto a dit…

    honte à moi j’ai lu psycho mag hier et cet article donc et j’ai même pas vu qui le signait! (parfois je regarde parfois non!). J’aime bcp ce magazine, je le trouve de bonne qualité et en général j’arrache des tas de morceaux de pages avec des références de livres, des bouts d’articles etc une mine! bref tu t’en fiches, je voulais juste dire: continue comme ça! (ou pas c’est toi qui vois!!). ps j’ai halluciné sur la photo que tu montres avec la maman qui trouve sa fille trop grosse alors que moi je la trouve sublime cette « nana » en rouge! elle a un style dingue kilos en trop(?) ou pas!

    Répondre
  126. Baiya a dit…

    Pêle-mêle, pour vous dire que je suis devenue fan de vos billets; par hasard, au fil de rencontres sur le web, qui parlaient de levain, de pain maison, d’humour, de filles, de poids, un fil d’Ariane mystérieux qui m’a fait débarquer sur votre page et immédiatement en adorer le ton.
    J’habite au Japon, j’ai une mère, j’ai deux filles….entre nous, il y a le réseau des questionnements plus ou moins douloureux sur le poids. Et j’ai entendu parler de cet article par le biais de publicités sur les radios françaises que j’écoute avec passion sur mon ordinateur. Je sais maintenant que c’est vous qui l’avez écrit.
    Je vous souhaite le plein de ce genre de bonheurs pour la nouvelle année!

    Répondre
  127. Bao a dit…

    Bravo pour ce premier papier et pour ce saut admirable dans l’inconnu 🙂 Je te souhaite de t’épanouir et si l’on peut te lire à la Fnac, je foncerai m’acheter ton premier roman !!

    Répondre

Laisser une réponse à nesto

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>