Laurent Wauquiez ou le cancer de la politique

IMG_0764
Migraine oblige – la hyène – ce sera un petit billet de rien du tout pour ce vendredi. Juste le temps de crier mon indignation de n'être, une fois de plus, pas invitée à Cannes. Je ne vois vraiment pas pourquoi. Ah, si, peut-être parce que je ne travaille pas vraiment dans le cinéma. Mais c'est chipoter.

Et sinon, je serais personnellement pour virer Laurent Wauquiez du gouvernement. Voire du territoire. Parce que de la part d'un gouvernement qui n'agit depuis des années qu'en faveur des plus nantis – hello le bouclier fiscal -, profiter de cette période pré-electorale pour ressortir le bon vieil épouvantail des pauvres qui sucent le budget de l'Etat avec leur RSA c'est ni plus ni moins obscène.

D'autant plus obscène que cela relève du fantasme absolu, cette idée selon laquelle on gagne plus avec les allocs qu'en allant bosser. D'autant plus obscène qu'à quelques exceptions près, personne ne souhaite toucher le RSA plutôt qu'un salaire.

Le cancer de la société, monsieur Wauquiez, ce ne sont pas ces gens que vous semblez trouver bien petites. Le cancer de la société, ce sont ces opportunistes prêts à toutes les vilénies et tous les mensonges éhontés pour se hisser un peu plus haut et continuer à jouir de tous ces avantages indécents sous les confortables ors de la République.

Le cancer de la société, ce sont ces hommes parait-il politiques, qui en dénaturent le sens et l'esprit.

Faut-il être démagogique et déconnecté des réalités pour proférer de telles conneries. Un couple avec deux enfants peut, au plus, toucher avec 980 euros de RSA. Un célibataire touche 460 euros.

Même en prenant compte des allocations familiales en plus, on est loin du SMIC. On est surtout très loin d'un revenu permettant de se la couler douce en branlant la mule pendant que d'honnêtes gens comme monsieur Wauquiez se tuent à la tâche.

Quant aux travaux sociaux que les bénéficiaires du RSA "devraient" à la société, du genre accompagnement de sorties scolaires, c'est une fois encore du grand n'importe quoi. Je ne dis pas que la majorité des gens touchant le RSA sont incapables d'accompagner des enfants à la piscine ou autre. Mais personnellement, en tant que mère (que je hais écrire ça), je ne souhaite pas particulièrement que des personnes non formés et n'ayant pas d'enfants dans la classe soient chargés d'assister les enseignants en sortie. Quel statut auraient-ils ? Que dirait-on aux enfants ? "Bonjour, aujourd'hui, un pauvre, que dis-je, un parasite de la société va venir rendre un peu de ce que nous lui donnons. Vous avez le droit de lui jeter des pierres, mais surtout ne le touchez pas, la misère vous savez, ça peut s'attraper". Cette proposition est doublement nulle. Elle déconsidère les métiers qu'on voudrait faire exercer pour la gloire et humilie les bénéficiaires du RSA. Surtout, ces personnes cherchent un EMPLOI. Pas du bénévolat ou des travaux d'utilité publique.

Hey dis-donc, ça m'a fait partir ma migraine cette histoire. L'adrénaline sans doute.

En tous cas, quelque chose me dit que cette année à venir va être de haute volée au niveau du débat. J'ai hâte, vraiment.

Ah et sinon, j'oubliais !

Voici les gagnants du concours pour gagner les places pour "Une folle envie"

n°33 "2 cops sur une balançoire"

n°48 Sophie

n°74 Marie

n°112 Grazito

n°97 Nanette

Merci de m'envoyer vos coordonnées par mail (adresse postale) assez rapidement pour que je les communique à la personne de la production du film. Mon adresse: cfrancfr(at)yahoo.fr

Edit : La photo ? Rien à voir, c'est juste que c'est une nouvelle boutique dans le marais, Popelini, qui ne vend que des choux. Avec Zaz on y est allées et elle en a acheté mais pas moi parce que j'avais un rencart de boulot après et que ça supporte mal la chaleur. Mais d'après Zaz, ils tuent leur mémé grave. Pour la petite histoire, quand elle m'a dit qu'elle voulait aller voir cette boutique qui ne vendait que des choux, j'avais compris qu'elle parlait du légume. Et en moi même je me disais que y'a des gens très aventuriers tout de même, de miser sur le chou et les brocolis en plein Marais. Je n'ai pas moufeté parce que Zaz, avec sa crevette dans le ventre, elle peut être très susceptible et il aurait fallu que je la console si je m'étais mise à critiquer les choux. Après j'ai compris que j'avais confondu et ça m'a rassurée. Sur ma copine et sur le genre humain en général. Je sais, je peux être d'un con.

 

240 comments sur “Laurent Wauquiez ou le cancer de la politique”

  1. lilyauxus a dit…

    Yeah!!!!! Prem’s!!!!!
    (et mon tout premier commentaire sur ce blog aussi 🙂 )

    SInon, la politique, bah on va dire que je suis contente de ne pas habiter en France, hein!

    Bises et doux weekend!

    Répondre
  2. Cetroinzust a dit…

    Et puis, m’sieur W., il voudrait bien aussi que les etrangers travaillent cinq ans avant d’etre couverts par la Secu… Il est fort, ce m’sieur W., dis donc ! Il a reussi a me coller la nausee en un rien de temps. Mais, encore une fois, on peut entendre a foison que, heureusement, il dit tout haut ce que nombre de personnes pensent tout bas.
    Ca existe encore les iles desertes ? Tropicales, de preference mais vu l’annee folklorique qui s’annonce, on prendra ce qui vient, hein !

    Répondre
  3. Missgavotte a dit…

    Caro dans mes bras !

    Je travaille dans un service social, et des bénéficiaires du RSA et des minimas sociaux, j’en croise des dizaines par jour. Ben non, je n’ai vraiment pas envie de vivre comme eux. Ces personnes survivent, ou vivotent pour les rares qui éventuellement se complairaient dans ce statut.

    Certains sont bénéficiaires du RMI/RSA depuis des années ? il y a certainement une raison. Ces personnes ne sont pas prêtes à aller travailler parce que démolies par la vie, par la maladie, de ces maladies compliquées à soigner, des maladies psychiques par exemple (je ne dis pas que tous les bénéficiaires du RSA sont malades hein !! attention !!!).

    Monsieur Wauquiez propose entre autre en « travail bénévole » l’accueil dans les services publics. ouais… c’est mon métier. Et j’emploie bien le mot métier, car faire de l’accueil, n’importe où, ce n’est pas être une jolie potiche qui sourit, et surtout pas dans un service public et social, où on aide les gens à remplir des papiers, traduire des infos, renseigner sur tout et n’importe quoi du mieux qu’on peut.

    Merci Caro ; depuis lundi je lis les forums en tout genre et j’ai tellement envie de vomir, je trouve certains commentaires tellement abjects que je n’arrivai pas à mettre mes mots. Je le fais ici grâce à toi et je pourrais en parler longtemps !!! Et puis il y a quelques années, j’ai moi même eu de petits revenus, à ne pas dormir la nuit car on a beau compter dans tous les sens, il manque toujours 3 sous pour faire 1 franc.

    Répondre
  4. mary a dit…

    moi aussi j’aurai bien voulu monter les marches même si cette année avec les béquilles, c’est pas le top!
    la politique et WAUQUIEZ ça m’écoeure…
    bravo pour ce coup de gueule
    vive les choux : farcis, salés, sucrés et les chouquettes aussi!
    bon we

    Répondre
  5. DOMINIQUE a dit…

    Des choux à la crème de brocolis, pourquoi pas ?

    Connaissant un bénéficiaire du RSA, je peux vous dire que les fins de mois sont « pâtes-riz ». Fin de mois qui commence le 15. Heureusement, il faut remercier les services sociaux et la CMU. Ce pauvre inactif a un cancer, et il est soigné comme un roi. Soins, maison de repos, soins, etc…
    Pour L. W., il faudrait lui couper tout revenu et l’obliger à vivre avec 460 euros par mois.

    Répondre
  6. lalla a dit…

    je vis seule avec mon fils. plein de gens pense que je suis blindée d’aides, ben non, je touche 427 € de RSA + pension alimentaire de mon ex (qui est déduite du RSA « socle) et puis voilà ! et comme ça, c’est dit ! biz

    Répondre
  7. Valérie de Haute Savoie a dit…

    Bon Wauquiez dit tout haut ce que ses compagnons du gouvernement pensent tout bas et cela arrange bien le futur papa des jumeaux.

    Lorsque j’étais au chômage, parasite de la société, je cherchais n’en déplaise à ceux qui croient que les chômeurs préfèrent rester au lit, un travail, un vrai travail s’entend.
    L’aneupeu me proposait justement des petits boulots à la wauquiez, du genre où l’on perd plus d’argent pour y aller et revenir que le maigre pécule espéré. Mais tout de même au fond de moi lorsque je refusais, je sentais une sourde culpabilité. L’agent de l’aneupeu me disait d’ailleurs, « enfin Madame, vendre des tuperware cela peut mettre du beurre dans les épinards… et puis vous cherchez du travail non ? A votre âge vous ne pouvez pas espérer retrouver quelque chose »
    Le Wauquiez et sa clique n’ont jamais eu à chercher du travail. Et si par malheur ils ne trouvent pas de poste de remplacement dans un gouvernement ou une administration quelconques, ils leur reste toujours quelque argent de poche donné par papa et maman.

    Répondre
  8. flo a dit…

    Mouais, ça sent aussi la manoeuvre politique classique depuis 2007 : « on » envoie au charbon un ministre qui dit une belle énormité bien populiste, « on » attend de voir les réactions et « on » fait ensuite sa vierge effarouchée si les réactions sont trop fortes. Et en attendant, l’énormité a été verbalisée et elle devient peu à peu une banalité… lepenisation des esprits.

    Répondre
  9. desperada a dit…

    Ah, ben oui, comme ça ce serait parfait. Des travaux d’utilité collective. Histoire d’ajouter de la honte à la misère. Pour que tes voisins, les parents des copains de tes enfants sachent bien que tu es dans la mouise totale. Et puis, toute cette force non utilisée, c’est dommage, , pourquoi on ne les mettrait pas sur des bancs disposés sur les ponts des bateaux, ils rameraient et on leur donnerait des coups de fouet? Ca règle le problème des salauds de pauvres et c’est planète friendly. Tout benef.

    Donc si on récapitule, on a eu les roms, les arabes, maintenant les pauvres. A qui le tour?

    J’ai hésité entre ce com (un peu long) et un autre plus sybillin, mais plus grossier

    Répondre
  10. Zaz 06 a dit…

    Hier matin, grande (?) réunion dans la bib où je travaille. Entre autres joyeusetés, la big chief nous a promis une année riche(????)en achats et expos de livres politiques.
    On va bien se marrer… j’ai soudainement eu un haut-le-cœur et pour la première fois, j’ai regretté d’avoir arrêté de bosser en bib enfants:
    vu la ville où je bosse, et où je vis, va vraiment falloir que je me blinde.

    Répondre
  11. manue a dit…

    Je suis désolée mais vous critiquez les politiques d’e^tre en dehors de toute réalité mais la réalité ce n’est pas non plus que toutes le spersonnes qui touchent le RMI/RSA/CMU….etc des personnes qui en ont besoins. certes, il y a des gens qui en ont réellement besoin et c’est bien que ca existe mais il y a aussi des specialiste du systeme. Et non, ce n’est pas une legende. de part mon activité professionnellen, j’ai l’occassion de rentrer chez des personnes dites défavorisées, certes elle vivent dans un logement social, mais la plupart on des Tv qui vous font penser que la votre ressemble a un pin’s, et son suréquipées. Donc, definitivement les choses ne sont pas blanches ou noires et les peids dans le plat, il faut les mettre dans les deux sens car peut être on arrivera à la réalité qui se situe entre ces deux mondes

    Répondre
  12. Missgavotte a dit…

    Je d’accord avec toi manue, mais c’est quand même une minorité de personnes !

    Et puis y’en a marre de certains amalgames :
    parent isolé = alloc (merci lalla de ton témoignage). Ben non ! alloc à condition de revenus quasi inexistants ! je suis maman célibataire, et je ne bénéficie pas de cette allocation (et tant mieux, c’est que mon budget n’est pas si mal !)

    logement social = pauvre. Ben pas partout loin de là ! et tant mieux là aussi ! n’est-ce pas Caro ? 😉 j’en bénéficie personnellement, car la marge entre un logement social et un logement privé est trop haute pour moi. Et puis cette « économie » me permet de « vivre », de consommer et donc de faire marcher l’économie.

    Répondre
  13. DOMINIQUE a dit…

    Manue, je comprends ce que tu dis, il y aura toujours des profiteurs, mais ils sont tellement minoritaires. Il vaut mieux avoir un petit (très) petit pourcentage de fraudeurs, et le RSA, que de couper les vivres à tout le monde. Et voir crever de faim et de froid des milliers de gens.
    Le monsieur dont je parlais était clochard et dormait dans des cartons. On a fait refaire ses papiers, on a fait les démarches RMI, il a trouvé une piaule meublée (ce n’est pas Versailles, rassure-toi), et vivote mieux que dans ses cartons.
    Il serait mort, autrement, de froid et de faim. Il s’est resocialisé, fait des petits boulots au noir pour éviter les pâtes-riz en fin de mois, et voilà. Faut-il, parce qu’il a eu une fêlure, une rupture et une dérive, le laisser crever la gueule ouverte ? Et, avant qu’il meure, regarder passer not’président en limousine, avec des centaines de CRS pour l’escorter, ce qui coûte l’équivalent de 20 ans de RSA en une journée.
    Ce n’est qu’un petit exemple.

    Répondre
  14. desperada a dit…

    Donc, parce que certains « sont des spécialistes du système », il faut pondre une loi qui concerne tout le monde? Et si les gens chez qui vous entrez sont bruns, il faut généraliser à tous les bruns?
    D’un autre côté, si les gens ont choisi d’acheter une giga télé, c’est peut-être con quand on est dans la dèche, mais c’est leur liberté non? C’est écrit où ce qu’on a le droit de faire avec les aides d’Etat?
    Et s’il y a des fraudeurs, ben il y a des gens dont le métier c’est de les chercher, non?
    Pourquoi, dans cette logique, quand un ministre « fraude » au sujet de son appart ou de ses cigares, on n’a pas sorti une loi pour TOUS les ministres, indistinctement?

    Peut-être parce que c’est pas juste.

    Devoir des services en échange de la protection, si je me trompe pas, c’est la définition du serf au Moyen Age. Joli progrès.

    Ca m’énerve

    Répondre
  15. DOMINIQUE a dit…

    Despé, ta suggestion devrait faire des adeptes.
    Espérons que LW ne lit pas ce blog.

    « vous cherchez du travail ? Nous vous proposons un travail en plein air, vivifiant et convivial. Avec une perspective de CDI si votre prestation est satisfaisante. Mauviettes s’abstenir ».

    J’ai failli proposer une immersion, mais ç’aurait été de mauvais goût.

    Répondre
  16. snana a dit…

    dire que monsieur Wauquiez criait sur tous les toits qu’il avait travaillé avec Sœur Emmanuelle…
    Martin Hirsch ne doit pas être très content que l’on dévoie son bébé comme ça…
    Et je crois qu’on oublie un peu que les allocations chômage par exemple c’est une assurance, un droit pour lequel on a cotisé en travaillant, pas un privilège d’assisté.

    Répondre
  17. nathalie a dit…

    Année pré-électorale on va entendre tout et n’importe quoi …

    Ce qui me rassure un peu c’est que ça va être impossible à appliquer ! comment faire pour recenser les personnes, leur trouver les travaux d’intérêt général, veiller au nombre d’heures, etc. le grand n’importe quoi ! en plus ces soi-disant travaux sonr déjà effectués par des gens en contrat aidés payés une misère et par l’état !

    On voudrait donc remettre au rsa des gens qui travaillent pour qu’ils fassent le boulot bénévolement ?!

    Ces propos sont tellement démago et attendus que je m’étonne encore qu’ils puissent toucher certaines personnes, beurk !

    Quant à la remarque de Manue sur les « profiteurs du système qui ont de plus belles télé que les gens qui travaillent » … qu’on me donne 1 euro à chaque fois que j’entends ça et je n’aurais plus besoin de travailler !!! heu de chercher du boulot je voulais dire …

    Répondre
  18. Miss Olfiie a dit…

    Les propos de L.Wauquiez me foutent les nerfs. Mais oui bien sûr les chômeurs et les titulaires du RSA profitent du système et s’enrichissent sur le dos des petites gens. Ce qui m’affole ce sont certaines réactions positives qui ont suivi. C’est effarant comme en politique à chaque fois qu’une nouvelle ineptie sort, on croit toujours que c’est la dernière mais ça continue et de pire en pire.
    Merci pour ce billet Caro !
    Bonne journée !

    Répondre
  19. Agatha a dit…

    Je ne suis pas sûre que la personne au smic , qui bosse , qui doit aller au travail ( donc frais de transport ) , qui doit payer une mutuelle pour ses soins n’ait pas autant de mal ( sinon plus ) à finir ses mois que la personne qui est chez elle au RSA . Car ,peut-être que je me trompe , mais au RSA , dans de nombreux départements , c’est transport gratuit , cantine gratuite pour les enfants , et CMU ; et pas pour les smicards .

    Donc pour moi , ce n’est pas le RASA qui ne va pas , c’est que quand on bosse au smic , on s’en sorte si mal , et donc cela ne donne pas envie d’aller bosser pour ramer autant , paticulièrement quand on est seul(e) avec des enfants qu’il faudra faire garder et aucune formation professionnelle .

    Répondre
  20. DOMINIQUE a dit…

    Merci Despé !
    Nathalie, je me souviens que dans le temps, quand on a mis des télés (payantes, elles le sont toujours d’ailleurs, merci Locatel) dans les prisons, tout le monde s’est indigné « et en plus ils ont la télé ! ».
    Là aussi, tu n’aurais pas eu à travailler-chercher du boulot.

    Reste à chercher maintenant après les roms, les arabes, les pauvres, la prochaine cible.
    Je propose les vieux qui coûtent cher.

    Répondre
  21. La Cuiller en Bois a dit…

    ma fille ainée touche un complément RSA.
    Elle bosse à temps partiel dans un mac do depuis 5 ans. Pas de possiblité d’avoir un temps plein. Y en a pas. Point barre.
    3 enfants, seule pour les élever.
    Avec sa paye mensuelle de 800 euros, elle survit par les alloc, APL.
    Et papa-maman qui assument « les coups durs », parce qu’on a la chance de bosser (et de payer plein pot les impôts puisque nous n’avons plus officiellement aucun enfant à charge bien que nous les aidions concrètement toutes les 3 quand même !)
    Donc effectivement, cette feignasse, elle devrait peut-être donner quelques heures de son temps en intérêt général ? Elle préfèrerait pouvoir faire quelques heures de plus à son boulot tout connement …

    Répondre
  22. 13000 a dit…

    Alors là, désolée, mais caro tu es complètement à côté de la plaque ! peut être parce que tu ne côtoies pas « ces fameux assistés » et que nous n’évoluons pas du tout dans la même sphère sociale ; ce ne sont pas les gens qui sont au chômage et qui cherchent qui sont visés, ce ne sont pas les familles modestes, avec 1 ou 2 gamins, et qui galèrent, on parle DES réels cassos. Ceux qui font de toutes ces aides leur travail !!
    Je ne parle pas politique, ni droite, ni gauche, je parle simplement en français modeste, en famille française où nous sommes 2 à travailler (moi à la CAF et mon mari facteur) pour un peu plus de 2600 euros par mois à nous deux, avec deux enfants à charge. Une famille qui galère pour finir ses fins de mois, car asphyxiée par les factures, le coût de la vie, l’école des gosses, les rendez vous toubib qui tombent tjs super mal…..qui peine à s’en sortir mais qui n’a droit à aucune aide car elle dépasse systématiquement tous les plafonds d’aide, stratégiquement calculer pour que ce soit tjs les mêmes qui encaissent.
    Je ne parle pas de couleurs, de races, de religions, car le cassos est neutre, tant qu’il peut engranger sans rien foutre…..
    Je bosse à la CAF donc je peux te dire que tu es loin des taux préconisés.
    Déjà pour une grande majorité, le couple n’est pas marié et chacun se déclare de son côté (rsa x2), mme se dit parent isolé, touche les alloc familliales pour chaque enfant (en moyenne 3 par couple), dès 3 il y a le complément familial.
    rsa pour 1 = 466.99
    rsa seule avec 3 enf = 1040
    parent isolé 1 enf = 778
    parent isolé par enf de + = 194.60 x 2 soit 389.20
    alloc familiales 3 enf = 286 (hors maj des +11 ans et +16 ans)
    compl familial dès 3 enf = 163.71
    donc dans cet exemple, on arrive à un montant mensuel, sans bouger de chez eux : 3123.9 euros par mois
    Sans compter toutes les aides apportées à coté : tickets nourriture, tickets bus, cantine scolaire payée, sortie scolaire payée,bon vêtement, etc…..
    Alors je veux bien, mais il y a un moment où il faut arrêter de ne regarder que son nombril et se dire « ok, y’a un truc qui cloche » !!
    Et que je sache, qu’on soit de droite, de gauche ou de la lune, personne n’aime se faire avoir de la sorte.
    Des chômeurs qui galèrent et qui cherchent réellement du boulot, il y en a ; mais parmi ceux qui ne trouvent pas, il y a ceux qui ne veulent pas d’un travail qui va rapporter juste un smic et les priver des aides, alors qu’ils gagnent le double sans sortir de chez eux, et c’est de ceux là que parle M. Wauquiez.
    ps : je suis très déçue, que toi la journaliste, ne creuses pas plus le sujet et te contentes d’exposer tes propres opinions !

    Répondre
  23. iibelle a dit…

    rhaa j’adore l’image du « pauvre qui accompagne les sorties » plus sérieusement je suis intimement persuadée qu’avec le RSA on survit, on ne vit pas et que l’herbe des profiteurs cache la jungle de ceux qui soupent des pâtes.

    Répondre
  24. 13000 a dit…

    C’est ce que j’explique plus bas, seul les spécialistes de la magouille s’en sorte ; il suffit de déclarer une pension alimentaire, m^me infime, un mi-temps mal payé ou même un 1/4 temps, et vous ne rentrez plus dans le moule des aubaines ; on vous re-calcule aussitôt (ou coupe) les aides.
    C’est pour cette raison que tout est fait chez ces gens dans l’illégalité. On le sait, tout le monde le sait, mais on ne peut rien y faire.

    Répondre
  25. Geneviève a dit…

    Je vais faire ma psycho à deux balles…
    Tu dis, en parlant de Wauquiez, « Faut-il être démagogique et déconnecté des réalités pour proférer de telles conneries. »

    Non; il n’est pas déconnecté,il est juste l’exemple du pervers narcissique qui a soif de pouvoir… qui a besoin, pour se « hausser », de mépriser « les autres » (quoi les autres ??? C’est qui, c’est quoi les autres ????)
    Le monde politique est plein de pervers narcissiques… (voyez, moi aussi je généralise, c’est à la « mode »)

    Répondre
  26. N@t a dit…

    bien d’accord avec toi 13000, moi aussi je travaille avec des personnes qui sont certes, malades psychiquement, mais qui s’enferment dans un statut de victime depuis des années, se plaignent, alors que c’est grasse mat tous les jours et qui dépensent tous leurs sous en alcool et autres drogues plutot que de s’acheter à manger. Désolée, un jour y’en a un qui m’a dit « mais vous avec 4000 euros par mois ça doit aller! », excuse moi coco je gagne 850 euros par mois soit autant que toi à rien glander alors oui, quand on les cotoie, on se rend compte que c’est bel et bien une réalité que c’est mes cotisations qui leur permettent de continuer à s’embourber dans une vie inactive… Des travaux d’interet general comme du jardinage ou de l’entretien des voies publiques leur permettrait, justement de leur donner l’occasion de se lever le matin et peut-être de picoler un peu moins, de revenir un peu dans la réalité, je ne sais pas…
    Nat

    Répondre
  27. Nathaly a dit…

    je suis choquée par certains commentaires de soits-disants « initiées »…. ça me file même carrément la gerbe ….

    Caro, je partage à 10000 % ton opinion. Wauquiez, dehors ! et tous ceux qui pensent comme lui ! t’as raison, c’est obscène !
    mais tu vois, ça marche ! les braves gens flippent et s’indignent ! rendez nous nos sous !

    Beurk !!!

    Répondre
  28. Suzie a dit…

    Alors là bravo ! J’applaudis des deux mains. C’est exactement ce que je pense : comment peut-on prétendre que l’on vit bien des aides sociales ? Ca m’a toujours sidérée ! Et je trouve qu’il n’y a pas assez de contestations publiques pour contrer de tels propos. Alors merci Caroline…

    Répondre
  29. frederique-etc a dit…

    C’est un débat qui a lieu régulièrement et qui ne fait jamais rien avancer. Pendant ce temps, hop, on va magouiller autre chose en douce et personne ne verra rien …
    Je constate autour de moi que les gens qui râlent « parce qu’il y en a qui touchent plein de fric à rien fouttre, etc … », ce sont les gens qui travaillent et gagnent un petit salaire. Qui rament tous les mois et qui vient leur pouvoir d’achat baisser de mois en mois. C’est à ces gens-là que Wauquiez s’adresse, ce sont eux qui vont voter, et ça fait un paquet de gens.
    Je n’ai jamais droit à aucune aide, on est juste au dessus de la tranche en question, mais je suis plutôt rassurée de savoir que des aides existent.
    Aujourd’hui, ça peut arriver à tout le monde de perdre son boulot, son logement et de se retrouver dans la merde.
    Je me demande quelle sera la prochaine cible en effet.

    Répondre
  30. la mere poule a dit…

    Moi aussi je suis indignée par les propos de ce monsieur, par contre……il y a 13 ans, quand mon mari est parti en me laissant seule avec deux enfants, un compte bancaire aussi vide que mon appartement dont le loyer etait supérieur à mes revenus (je travaillais à mi temps) je suis allée voir une AS, grâce à elle j’ai pu remonter la pente, pendant trois mois, mes loyers et factures EDF ont été pris en charge par le secours catholique, j’ai eu des bons pour mes courses alimentaires, des couches pour mon bébé par les bébés du coeur et une allocation exceptionnelle que j’allais toucher directement au tresor public.
    Ces aides furent une vétitable bouffée d’oxygene pour rebondir….mais pour être tres honnete, mon interet en tant que maman solo avec deux enfants de 5 et 4 mois, n’était absolument pas de travailler mais de rester à la maison et voir mes enfants grandir….
    Sauf que…j’avais assimilé qu’il fallait que je prépare notre futur et qu’en vivant ainsi je risquais la désocialisation pour moi et mes filles.
    N’empeche….je n’ai jamais été aussi pauvre qu’en travaillant, payant des frais de garde et des impots….j’ai un salaire moyen, mais assez conséquent pour ne recevoir aucune aide, et pourtant mon loyer représente 50% de mon salaire.
    Je pense que c’est tout le bareme des aides qu’il faudrait revoir et différencier les familles monoparentales et les couples.
    Mais je souligne à nouveau, ces messieurs du gouvernement n’ont rien compris à la vraie vie et aux vrais problemes des français.

    Répondre
  31. Adelheid a dit…

    Il me semble que le RSA a justement (entre autres) pour but d’apporter un complément de ressources à ceux qui ont de petits salaires, de sorte que travailler ne signifie plus une perte de revenu (parce que, auparavant, le fait de sortir du RMI entraînait souvent la perte de tout un tas d’autres indemnités, parce que travailler entraîne des coûts de transport, de garde d’enfants etc). Tout en reconnaissant son utilité je me demande si ce n’est pas un peu une incitation pour les employeurs de proposer des contrats précaires, sachant que le RSA assurera un complément.
    La France a raté là une occasion de valoriser un système qui est souvent donné en exemple par la Commission européenne dans sa stratégie d’inclusion active (remettre au travail ceux qui peuvent travailler et assurer un revenu à ceux qui ne sont plus aptes à s’insérer dans le marché du travail)

    Répondre
  32. Marion Chocolat et Vieilles Dentelles a dit…

    ah merci pour ton mot du jour, je touche le chômage et je peux dire que c’est la galère pour trouver du taf même avec bac+5 , pleins d’expériences et tout et tout…
    Et que j’ai qu’une envie c’est de travailler, parce que c’est pas drôle en autres de suivre le train de vie de ses potes qui eux ont un taf…
    J’irais chez Popelini me goinfrer de choux pour oublier tout ça tient donc

    Répondre
  33. LE CHEMIN DU BONHEUR a dit…

    Sans doute, ce monsieur sert-il de poisson pilote ou s’il n’a pas été téléguidé met-il en pratique le fameux « Qu’on parle de moi en bien ou en mal mais, qu’on en parle ».

    J’ai bien lu ce qu’a dit 13 000, mais, combien sont-ils ces quelques fraudeurs ? Représentent-ils une majorité ? Bien sûr que non ! Cela vaut-il de jeter la suspicion sur les milliers d’autres qui vivent une douloureuse précarité, alors qu’en « politique » il est des abus qui tous ajoutés ruinent davantage les finances de l’état, c’est-à-dire les nôtres, bien davantage (voir la cour des comptes)?

    Oscar WILDE disait : « IL FAUT PRENDRE L’ARGENT OU IL EST : CHEZ LES PAUVRES, NON PAS PARCE QU’ILS EN ONT, MAIS PARCE QU’ILS SONT PLUS NOMBREUX ».
    Rien n’a changé depuis, et il est plus facile de stigmatiser des minorités que de trouver des solutions.

    Répondre
  34. MOUHAHAHAHA a dit…

    Rhaaaaaaaaa ! Je n’en peux plus non plus de la foutue bande de boulets qui nous gouvernent ! Sérieux, cette chasse aux salauds de pauvres, ça me débecquète (euh,ça s’écrit comme ça ?) ! Et même si je n’en pense pas moins des gens qui ont des zamis qui ont une Porsche ou pas, je supporte assez mal que ce soit cette bande là qui juge qui est proche ou non du peuple ! ça me fait ma à mon derrière que Pecresse, Wauquier ou leur chef prétendent savoir qui est proche des français. Vomito que ça me rend !

    Répondre
  35. Suzie a dit…

    Moi aussi je suis choquée par ces personnes travailleuses sociales et autres personnels de la CAF. C’est comme ça que vous traitez les gens qui ont besoin de vous ? Et croyez-vous réellement que tous les bénéficiaires du chômage ou de la CAF soient comme ceux qui vous décriviez ? N’érigez-vous pas en exemple des minorités ? Et puis avoir une grande télé ne fait pas d’une famille, une famille aisée. C’est stupide comme idée. Moi aussi je suis énervée et c’est maintenant que je vais avoir la migraine en plus de la nausée.

    Répondre
  36. Anna a dit…

    Bonjour !

    Alors mon intervention risque d’être longue, mais elle fait ressurgir en moi un débat qu’il y a eu sur le forum de CD, où pléthore de personnes défendaient les positions du gouvernement en insistant sur le fait que les rmistes se laissaient vivre, qu’il y avait plein de fraudes, et que c’était tellement facile d’être au RMI (RSA maintenant mais c’est peu ou prou la même chose) étant donné que ces personnes ont teeeellement d’avantages, les soins médicaux gratuits et tutti quanti ; à l’époque ça m’avait fait bondir, parce que non, on ne vit pas bien avec un rmi, on survit mais c’est tellement facile de cracher à la gueule de ceux qui « se laissent vivre » alors qu’on a jamais été dans cette situation, alors même si le mec il a l’air d’être content d’être au rmi, il faut aussi voir la vie de tous les jours, celle où tu vois que va falloir attendre pour remplacer tes chaussures qui prennent l’eau parce que c’est trop cher une paire de pompes par exemple, mais ça tu le diras pas parce que c’est honteux, les magnifiques exemples de « glandeurs heureux » que Wauquiez a l’air de connaître personnellement, c’est juste une belle façade pour pas avoir l’air de perdre sa dignité.
    Puis pour la CMU, ça me fait doucement rigoler, t’as pas intérêt à être trop malade ou avoir besoin de lunettes ou soins dentaires parce que là tu auras droit aux trucs les plus pourris qu’on puisse inventer, alors certes avoir des lunettes potables est sans doute un luxe, mais j’en reviens à la question de la dignité, lorsqu’on est au rmi on ne se laisse pas vivre, on survit en essayant de rester digne malgré les circonstances.
    Ensuite, pour parler du « cas de conscience » de Wauquiez qui veut obliger les rmistes à travailler bénévolement 5h/semaine, je prends là un exemple personnel, mon compagnon est au RMI, si, admettons, on l’obligeait par exemple, à bosser avec des enfants plusieurs heures par semaine, il serait incapable de dépasser le pas de la porte, de par son histoire personnelle parsemée de traumatismes et d’embûches, il se refuse aux contacts avec les enfants ; alors ça voudrait dire qu’on enverrait ces rmistes à l’abattoir sans tenir compte du fait que psychiquement ils n’en sont pas capables (et c’est pas un manque de volonté, loin de là), si on va plus loin, on renie à ces hommes et ces femmes, le fait d’être mal par rapport à des traumatismes ultérieures dont ils ne sont pour rien juste parce « y en a marre des profiteurs », quelle belle France… (et pendant ce temps là, on ne parle pas des « fraudes » à un niveau nettement supérieur qu’un pauvre gars qui touche environ 400 euros par mois pour vivre)
    Mon compagnon a des diplômes, malheureusement, il ne trouve pas de travail dans son domaine de compétences, il a dû (avant de toucher le RSA), travailler une dizaine d’années en usine, à la chaîne, il en a eu marre, il pétait les plombs dans ce travail aliénant, et désormais on va lui jeter la pierre parce qu’il n’a pas continué dans ce boulot qui commençait à le rendre fou. Que de digressions, excusez moi, mais en l’occurrence, là c’est Wauquiez qui me rend folle avec ses propositions puantes, qui sentent bon la démagogie et qui parlent à tous ceux qui pensent que « ouais tous pourris ces rmistes qui profitent du système », et je trouve ça infiniment dangereux que quelqu’un du gouvernement surfe sur cette vague nauséabonde.
    De plus, lorsqu’on parle des logements « sociaux » de type HLM, là où je suis, l’attente est de 18 mois avant d’avoir une réponse, ça fait un peu long pour sortir la tête des emmerdes financières avec un loyer conséquent à payer même si tout petit appart, une bonne partie du RSA va là dedans.
    Mon compagnon, pour ne pas perdre face, dit qu’il est pas si mal comme ça, mais en attendant, il porte les mêmes baskets depuis 2 ans, trouées aux semelles, il n’a quasi aucune fringue acceptable ; ces gens qui sont au RSA tentent de ne pas perdre face pour certains mais il faut voir l’envers des choses, encore une fois, quand on touche si peu, on ne vit pas, on survit.
    Alors à quoi sert, ces fameuses 5h de travail bénévole, qui va payer le transport pour y aller, sans compter que (et là je me trompe peut-être), mais dans ces heures de travail obligatoire, ces rmistes vont se retrouver avec des gens qui ont du travail obligatoire pour d’autres raisons, je pense aux fameuses TIG pour des personnes qui ont enfreint la loi, donc ça voudrait dire que rmiste et quelqu’un placé là pour purger une « peine », même combat ? Là aussi, c’est de la stigmatisation, on met tout le monde dans le même panier. (je précise que je n’ai rien contre les personnes qui font des TIG car devant purger une peine, mais dans l’esprit de la population, cela fera un amalgame).
    Et pour finir, dans toutes ces digressions, je finirais en disant que c’est quand même étrange de glorifier le travail à ce point là, en gros si tu travailles pas tu n’es rien, je pense qu’on peut être quelqu’un et avoir droit à de la considération même sans travailler.
    Ce que, a priori, pas grand monde n’est prêt à entendre.
    Et désolée pour ce com un peu virulent, qui part dans tous les sens, qui est sans doute un peu hors-sujet, et qui comporte peut-être quelques erreurs, mais ce Wauquiez m’a particulièrement énervé. Ne m’en voulez pas.
    Ah, et une dernière chose (j’ai du mal à m’arrêter), un documentaire de Pierre Carles s’appelle « Attention danger travail », il en fera certainement bondir certains, mais il est vraiment très intéressant et dégage un point de vue assez « original » pour la France dans laquelle on vit.
    Bon, j’espère que je ne me suis pas trop dispersé ni dit trop de conneries.
    Bonne journée malgré tout !
    (et Caroline j’ai laissé un commentaire sous votre article parlant d’un livre de Darrieussecq, vous n’êtes évidemment pas obligé de le lire, mais je ne voulais pas qu’il reste lettre morte 😀 )

    Répondre
  37. 13000 a dit…

    Moi ce qui me file la nausée c’est de voir à quel point vous êtes obtus et incapable de comprendre un texte !
    Et Caro, je te l’ai déjà dit, ton blog est génial, j’adore sauf quand tu mêles la politique !

    Répondre
  38. N@t a dit…

    à lire les commentaires de celles qui sont « choquées », oui on travaille avec ces personnes et on vit pas chez les bisounours, y’en a marre des stereotypes les « méchants politiques » et les « pauvres gens qui n’ont rien demandé ». Ben oui c’est la réalité et bizarrement c’est 13000 ou moi-même qui cotoyons ces personnes qui pouvons avoir un regard éclairé sur leur situation! Mais attention on ne parle pas de chômage mais de gens qui sont inactifs depuis… Des décénnies. Ben oui c’est ça la réalité, y’en a qui n’ont jamais bossé, qui bosseront jamais, parce qu’ils ne peuvent pas. D’accord, pas de souci, mais si vous les entendiez se plaindre ensuite qu’on les aide pas assez… Ils sont pourtant assistés et ne s’en rendent même pas compte. Je les vois aussi les mamans qui galerent, c’ets biensur une autre question, il ne s’agit pas d’elles ici mais des types celibataires qui se confortent et se complaisent en victime de la société. Désolée si je vous choque, moi aussi ça me choque mais c’est la réalité.

    Répondre
  39. Navetteuse a dit…

    Vous savez à quoi ça me fait penser… Relisez l’histoire, vous savez, y’avait un type en 33, dans le pays de la bière, qui disait que les juifs, y piquaient le pognon des autres, y vivaient sur le dos des bons citoyens teutons… Ca vous rappelle rien ?… Mais si, un p’tit mec à moustache, pas dangereux qu’on disait à l’époque, et qui envoyait ses sbires prêcher la bonne parole… Toujours pas ? Fallait trouver un coupable pour tous les malheurs du pays…
    Alors, M. Wauquiez, un p’tit camp pour les RSA, ça serait pas ça, la solution ? Ben si, tu sais, un concept où on les mettrait tous pour faire des Travaux d’Utilité Public : ils feraient leur campement eux-mêmes pour pas que ça coûte des sous aux bons contribuables qui paient plus l’ISF… Un bon gros concept pas cher et TOUT NEUF !

    J’AI HONTE, des fois, d’être de la même nationalité que CES FOUS !!! J’ai 39 ans, et j’ai l’impression de relire les vieux livres d’histoires de mon grand-père…
    Merci Caro pour ces révoltes !

    Répondre
  40. Marie a dit…

    Voilà un sujet qui suscite bien des réactions en tout cas.
    Personnellement, je tends à penser que la proportion de personnes profiteuses dans le pire genre qui soit est infime par rapport à celle des personnes qui triment, marnent, bossent, rament, et peinent. Peinent à la tâche, peinent à survivre, peinent à tenir le choc face à la rudesse de la vie. Je suis convaincue que les chômeurs ou ‘assistés’ -comme certains disent, sont les symptômes du chômage, du travail qui manque. Ils n’en sont pas la cause. Et je préfère que notre système social aide une part mineure de personnes qui abusent et profitent plutôt que de mettre encore plus de monde dans la mouise.

    Et sinon, muchas gracias senora Caro, je suis dans le top five des winneuses pour les places de ciné, c’est super top plus !!!

    Bonne journée à tout le monde !

    Répondre
  41. Caroline a dit…

    N@t et 13000, je veux bien entendre que vous cotoyez au quotidien certaines personnes qui abusent. Mais je vous en prie, comment réagiriez vous si dans les comms on commençait à dire qu’à la sécu et à la caf l’accueil est merdique, que ce ne sont que des faignants de fonctionnaires bien planqués qui aboient après le public ? Vous diriez qu’on généralise. Et vous auriez raison. Ici, sur ce blog, je ne fais en effet pas du « journalisme » mais de la chronique. Donc non, je n’ai pas enquêté avant d’écrire. Mais j’ai lu, beaucoup, et je me suis fait mon opinion. Et je côtoie aussi, ne vous en déplaise, des gens démunis. Le fait qu’ils aient une grande télé ne veut pas dire qu’ils profitent des aides sociales. Comme ça a été dit, il n’y a pas de loi pour imposer la façon dont dépenser les aides. Même pauvre on a le droit de regarder la télé. Surtout quand c’est la seule activité qu’on peut pratiquer.

    Les personnes que vous décrivez sont visiblement malades. d’alcoolisme, de dépression, ou autre. Pensez-vous vraiment que c’est d’aller bosser sur un chantier 5h/semaine ou d’accompagner les sorties scolaires qui va les soigner ? Une société n’est elle pas faite pour prendre en charge ces personnes inaptes au travail ? Sachant que ces gens que vous décrivez, s’ils existent, dans toute la monstruosité que vous voulez exhiber, restent très minoritaires ? Qu’est-ce qui coûte le plus à la France ? Le fait de filer des millions à Tapie, d’exonérer les plus riches d’impôts ou que quelques personnes parviennent à survivre grâce aux aides ? Je ne sais pas vraiment pourquoi je m’exténue à répondre, je sais que vous ne changerez pas d’avis, parce que votre opinion est faite. Mais tout le monde ne gruge pas les allocs. Tous le monde ne fait pas en sorte de cumuler les aides pour ne pas en foutre une. Aucun homme, aucune femme, n’a envie d’être pour ses enfants le modèle d’un branleur qui passe ses journées à picoler. Vous dites « assistés », je dis « abimés ». Et oui, je crois que notre rôle à tous est d’en prendre une part, de leur malheur et de leur fragilité. Je dis surtout qu’il y a plus urgent à régler que ces problèmes là. Que créer des emplois, des vrais, est plus constructif que de mettre au pilori les plus démunis. Je crois que c’est mitterrand qui disait que les héritiers qui s’enrichissent en dormant sont eux aussi des assistés. Mais curieusement, eux, qui gagnent des millions en n’en foutant pas une, beaucoup plus que vous dans vos administrations, ils ne vous révoltent pas. C’est fou, moi ce sont ces gens que je jalouse. Pas les bénéficiaires du RSA.

    Répondre
  42. odrai a dit…

    Oui il y a des gens qui trichent. Mais on mesure la grandeur d’une société à sa capacité de protéger les plus faibles.
    Je veux continuer à payer des impôts pour ça.
    Et je pense que les tricheurs ne sont pas les grands gagnants qu’on imagine. Faites l’exercice mental d’imaginer la journée de cette personne dont l’unique option est de savoir comment gruger 312 euros à l’état pour améliorer le quotidien de ses enfants (les fameux 312 euros grugé sur le statut du parent isolé RSA versus le couple RSA).Parceque les grugeurs sont ces gens qui font des enfants EXPRES pour gruger les alloc, c’est bien connu.
    Ce n’est pas ma définition du bonheur ni de la réussite.
    Je ne me sens pas grugée par ces gens là.
    Le simple fait d’avoir un boulot et une dignité suffit à ma journée. Celle qu’ils devraient pouvoir vivre autrement que comme des citoyens de seconde zone.
    Laurent Wauquiez, honte à toi. Honte à toi de légitimer ce discours de comptoir de bas étage en lui donnant une résonance politique et médiatique.
    C’est laid, c’est méprisable.

    Répondre
  43. Zaz 06 a dit…

    Les films de Pierre Carles sont à voir d’urgence. TOUS ses films. On essaie de museler ce mec qui commence, je crois, à ressentir un chouïa d’amertume.
    Achetez, louez, prêtez-vous les films de Pierre Carles, on peut être d’accord ou pas, mais il pose les vraies questions.Et met le doigt là où ça fait (très) mal.

    Répondre
  44. Caroline a dit…

    Odrai, tu dis en moins de mots exactement ce que je voulais exprimer. Tu as tellement raison. Si d’aventure certaines personnes vivent vraiment selon le schéma présenté par 13000, ce n’est pas un exemple de réussite ou de bonheur. (d’ailleurs ce que je ne comprends pas c’est que ce que tu racontes, 13000, c’est un cas de fraude facile quand même à détecter et donc à priori, vous y mettez fin, non ? Je veux dire, moi une année, sans le vouloir, j’ai continué à percevoir mes allocs logement. Au bout d’un an, la CAF, elle m’a tout repris d’un coup. Normal, tu me diras. Mais preuve qu’il y a moyen de remédier aux abus, non ?)

    Répondre
  45. Caroline a dit…

    Anna, tu mets le doigt en effet sur quelque chose de super important. Cette histoire de valeur travail, ce truc selon lequel on ne serait rien sans boulot. Parfois, on peut avoir une « utilité » sociale sans travailler. Le travail ne devrait pas définir un être humain.

    Répondre
  46. Anna a dit…

    En effet, les films de Pierre Carles sont à vraiment à voir, avec mon compagnon, on se plaisait à rêver qu’un jour on puisse « pirater » TF1 et diffuser à la place du JT, un de ces documentaires 😀 Histoire de choquer pas mal de « bien-pensants » 😀
    et désolée encore de la digression, mais cet homme pose, comme tu dis, de très bonnes questions et est de plus en plus muselé, mais j’ai eu la chance de le rencontrer à Nantes lors de la diffusion de son dernier doc. Il m’a parût très bien mais également désabusé oui.

    Répondre
  47. MOUHAHAHAHA a dit…

    EXACTEMENT, moi ce sont les gens qui payent l’ISF que je jalouse ! Exactement !
    D’ailleurs, les riches, euh, ils trichent pas peut-être ? Ouais, mais au moins quand ils trichent c’est pas pour 3000 pov petits zeuros, c’est du lourd, c’est pas petit joueur… c’est la classe, c’est pas le cancer de la société…
    Non ?

    Répondre
  48. Anna a dit…

    En effet, cette « valeur travail » qu’on nous rabâche à longueur de journée est assez pesante, et j’oserais même dire étrange. Un exemple tout bête, si nous allons à une soirée avec mon compagnon, qu’on lui demande ce qu’il fait et qu’il dit « bah rien », tout de suite soit on se désintéresse comme s’il n’était rien sans avoir un travail, comme s’il n’avait rien d’intéressant à dire, comme si le travail seul pouvait le définir, alors que c’est un homme avant tout, avec ses compétences, sa sensibilité, ses goûts, sa culture et j’en passe. Cependant, ça c’est loin d’être rentré dans les moeurs ; tout simplement quand on rencontre quelqu’un, la première question qu’on lui pose c’est « et toi tu fais quoi dans la vie ? », il pourrait répondre qu’il peint etc, mais ça n’intéresse souvent pas l’individu lambda qui lui pose la question, c’est malheureux… mais heureusement tout le monde n’est pas comme ça, ne mettons pas tout le monde dans le même panier comme peuvent le faire avec brio d’autres personnages.

    Répondre
  49. N@t a dit…

    Caro, tu le dis toi même : « Parfois, on peut avoir une « utilité » sociale sans travailler »!! Mais bien sur c’est de cela que je parle! Redonner un sentiment d’utilité à ces personnes qui se sentent justement inutiles! Et pour moi avoir une mission de quelques heures par semaine leur ferait le plus grand bien. Peut-être malgré elles, une certaine estime pourrait être regagnée, ou du moins amorcée, grâce à ce sentiment d’utilité… Mais enfin j’imagine que mon point de vue n’est certainement pas le même que celui des politiciens dont tu parles. A vrai dire, je m’en fous de Tapie et autres, pour moi c’est l’individuel qui prime, et dans cette mesure, je suis peut-être utopiste, mais certains pourraient y gagner… Autre chose que quelques euros.
    J’espère avoir mieux fait partager mon point de vue?
    Nat

    Répondre
  50. 'tine a dit…

    Ahhhhhhhhhhhh la valeur travail… juste après devrait arriver la famille et la patrie… et s’il vous plait de la bonne couleur hein la patrie… et avec la bonne religion parce que sinon…

    c’est vrai que le monde du travail il est beau… c’est vrai qu’on a envie de se défoncer pour continuer à enrichir le CAC 40 et les traders de tous bords… les fonds de pension et autres systèmes de boursicotage qui font qu’aujourd’hui on peut ériger la VALEUR travail en gloire nationale puis voir fermer des entreprises parce que ça rapporte plus aux actionnaires de produire à des milliers de km ou de fermer une entreprise… non non non ce ne sont pas des assistés eux… ni les banques qui jouent avec le pognon de qui…??? ohhhh ben le notre aussi dites… et puis que l’état renfloue quand ils ont fait trop de conneries… Moi j’adore !!!

    Putain va falloir que j’aille boire une camomille !

    Répondre
  51. Cathy du Gard no comment a dit…

    Je ne vais pas être longue sinon je deviendrais vite désagréable. Je vais rejoindre le rang des vilains (ou villains) dans quelques jours … Bac + 5 trilingue, mais 53 ans, je viens de passer 18 mois à bosser en CDD renouvelables tous les MOIS. Déjà que j’étais fragile, ça m’a achevée. Je suis repartie en pleine dérive et je m’accroche aux branches pour pas couler. Je n’ai pas droit au RSA ni autre, parce que j’ai une pension d’invalidité de 600 € (oui, je gagnais très bien ma vie, avant …)- je n’ai droit à rien, malgré un loyer de 650 €. L’assistante sociale m’a inscrite sur les listes de HLM, mais seule et sans enfant, cela fait 8 ans que j’y végète.
    Alors les propos de ce nabot je les vomis, tout comme ceux de ces mal-pensantes qui font d’un cas, une généralité ! Moi aussi j’aurais à dire sur ces nanas qui prennent leur pause clope et/ou papote alors que la salle d’attente est pleine…
    Tout cela mènerait à quoi ? à monter une partie de la population contre l’autre … mais ? et si c’était ça l’objectif ? Diviser pour régner, ça s’est déjà vu ..
    Et le « je dis ce que les Français pensent tout bas » ça ne vous a pas fait penser à un borgne qui l’avait déjà dit il ya quelques mois ?
    Et ce n’est pas l’autre à Washington qui va changer les choses – parce que l’autre côté, on a assisté à un silence assourdissant.
    J’ai lu Stéphane Hessel, et pour moi l’espoir est revenu d’un vieux monsieur, très très digne.
    J’avais dit ici et ça avait choqué que je ne votais plus parce qu’aucun ne me plaisait. Et ça ne s’arrange pas – je ne voterai pas plus en 2012.
    Par contre, le jour où ceux qui n’ont plus rien à perdre s’uniront et iront brûler les nouvelles bastilles, je serai parmi eux, et là il y aura du souci à se faire.
    Moi j’attends avec impatience la prochaine révolution – yen a marre de cet état ultralibéral, et ce n’est pas le collectionneur de montres qui nous sortira du fossé.

    Répondre
  52. N@t a dit…

    « Sachant que ces gens que vous décrivez, s’ils existent, dans toute la monstruosité que vous voulez exhiber, restent très minoritaires »
    Encore une fois il n’y a rien de « monstrueux » dans ces exemples… C’est plutôt une triste réalité. Est-ce que tu as déjà envisagé de te détacher un peu de tes stéréotypes? Désolée mais je ne vois que ça dans tes propos.

    Répondre
  53. Tayiam a dit…

    Je ne suis pas Française, et je n’avais pas entendu cette envolée de Wauquiez. Mais, ne vous inquiétez pas, en Belgique aussi, on en entend de pareilles.

    Ce que je voulais dire, surtout, c’est que c’est vrai, tout n’est pas blanc ou noir. Tous les gens qui bénéficient du RSA (CPAS chez nous) ne sont pas malheureux. Il y en a qui profitent bien du système. Mais, il y a aussi tous les autres. Qui eux vivent de vraies difficultés.

    Le problème n’est, à mon sens, pas tellement que des gens profitent du système (on essaie tous de profiter du système, à notre échelle). Le problème est surtout que des gens qui travaillent se retrouvent avec les mêmes difficultés (voire pire) que des gens qui ne travaillent pas.

    Et si on défendait la valorisation par le haut plutôt que la dévalorisation par le bas ? Et si on essayait de défendre un système où tout le monde s’en sort bien ?

    J’ai du mal à comprendre 13000. Pourquoi vouloir que ce soit plus dur pour ceux qui bénéficient du RSA que pour elle ? Pourquoi ne pas vouloir que ce soit juste plus facile pour elle ?

    Moi, je ne suis pas pour une dévalorisation du statut RSA. C’est une richesse et une chance immense de vivre dans une société qui offre ce genre de service. (C’est d’ailleurs grâce à ce genre de service que j’ai pu faire des études, obtenir un diplôme et maintenant un travail où je gagne honnêtement ma vie).

    Je suis pour une revalorisation du travail. Je voudrais que plus personne n’ait à manger du riz ou des pâtes à l’eau. Je voudrais que tout le monde ait un accès normal aux soins de santé, à l’éducation, à la culture.

    Je voudrais que ce ne soit pas un sacerdoce de travailler pour celles et ceux qui le souhaitent. Je souhaite que lorsqu’une personne désire ne pas travailler pour élever ses enfants, ce soit possible. Mais que si cette même personne veut travailler, cela ne lui coûte pas plus cher, voire qu’au contraire, elle se sente gagnante.

    La vraie plaie du système, quoi qu’on en dise, ce ne sont pas les quelques (parfois nombreux) profiteurs de RSA. Mais celles et ceux qui veulent toujours pire pour les autres…

    Répondre
  54. Sarah a dit…

    Je ne commente que rarement mais je suis absolument d’accord avec tes propos,
    récemment séparée de mon conjoint,
    je vis seule avec ma fille et je termine mon master : j’ai le droit à seulement 230 euros de RSA par mois, puisque l’argent que la CAF me rembourse du salaire de la nourrice de ma fille est déduit du montant du RSA. J’ai gagné 417 e de stage le mois dernier, la CAF a donc décidé que c’était amplement suffisant pour vivre et me supprime le RSA. Alors non seulement on survit à peine avec le RSA, mais comme tu dis, l’immense majorité des bénéficiaires souhaitent travailler et non vivre « aux crochets de la société » ; heureusement pour moi, je n’aurais connu ça que très peu de temps puisque j’ai trouvé un travail. Mais la CAF, je ferai tout pour ne plus jamais en avoir besoin. Au lieu de proposer du bénévolat, donnez du travail, et arrêtez de stigmatiser les bénéficiaires du RSA.
    PS : i like ton blog !

    Répondre
  55. Cathy du Gard no commentbis a dit…

    Bon j’ai encore écrit un roman … désolée
    Ah j’ai oublié de préciser, les CDD c’était du temps partiel au smic horaire, bien sûr, sinon ce n’est pas rigolo.
    Et mes études je les ai faites sur bourse, alors je suis doublement une voleuse et une escroque de n’avoir pas su gratifier le retour sur investissement

    Ok je m’en vais maintenant

    Répondre
  56. 'tine a dit…

    @ N@t oui je comprends ton point de vue mais tu sais il existe pleins de structures qui existent déjà et qui accompagnent ces personnes, chantiers d’insertion, jardins solidaires, épiceries solidaires, emmaus, les restos… et les font « travailler » s’impliquer dans la vie pour leur redonner un but dans la vie les aider à se retrouver un chemin… pas la peine de montrer du doigt les vilains profiteurs pour faire de la pure démago dégueulasse !

    et @ MOUHAHAHAHA oui oui oui je les avais oublié tout ceux là… c’est vrai eux ils ont juste des avocats et des conseillers financiers pour faire tout bien ce qu’il faut pour payer le moins d’impôts possibles… mais ils ne sont pas assistés… juste il font en sorte d’en donner le moins possible à l’état… à nous les pauvres !!! Je trouve ce petit jeu de trouver toutes les solutions possibles pour payer le moins d’impôts possible quand tu es multi millionnaire trop trop trop moral… Ahhhhhhhhhhh la valeur travail je l’aime celle là !!!!

    Comme les salariés de France télécom ou de la Poste actuellement juste broyés moralement par leur boulot… faut que j’arrête je vais droit au commentaire très court mais très vulgaire… 😉 despé…

    Répondre
  57. Tayiam a dit…

    Il y a eu des comm’s depuis le moment où j’ai rédigé le mien.

    J’entends bien le « pourquoi la valeur travail? ». Mais cela dépend aussi de ce que l’on place derrière cette valeur.

    J’ai fait beaucoup de bénévolat. Sans être payée. Et pourtant, j’ai toujours considéré cela comme du « travail » parce que mon rôle, même petit, a aidé des gens et donc la société à aller mieux.

    Lorsque je parle de revalorisation du travail, c’est à cela que je pense. Il y a sans doute moyen de mieux l’exprimer mais je n’ai trouvé que cette formule, qui prête, pourtant, à confusion.

    Répondre
  58. chris a dit…

    je te rejoints tout à fait car dans ce cas il faut payer cantine et études/garderies pour les enfants
    Smic et petits salaires ne s’en sortent pas forcément mieux

    Répondre
  59. 'tine a dit…

    Oui aussi merci d’avoir penser à ça… pourquoi ne pas se battre pour faire mieux pour tous et pas pour faire plus difficile… Parce qu’on nous a bien inculqué sans doute que faut pas déconner quand même hein on peut pas tout avoir !!!

    Répondre
  60. Cathy du Gard a dit…

    @Tayam : j’ai fait beaucoup de bénévolat aussi, jusqu’au moment où je le suis aperçue que de cette façon, on remplaçait à moindre coût un poste de travail … à preuve quand je suis partie de l’organisme caritatif, très très à gauche ds lequel je « bossais », ils ont embauche un salarié … ça laisse dubitatif quand même

    Répondre
  61. 'tine a dit…

    Tayiam j’avais complètement compris la revalorisation du travail dans ton sens 😉 ce n’est pas contre celle-ci que je m’insurge… bien sûr que notre rôle notre participation à la vie de notre société est du positif c’est aussi ce qui amène les gens en rupture à revenir en faisant justement du bénévolat aux restos du cœur, à emmaus etc… mais c’est la valeur travail prônée par certains qui par ailleurs s’enrichissent sur le dos de ces même travailleurs à qui on explique qu’il faut toujours travailler plus en fermant sa gueule et en surtout pas souhaitant être augmenté parce que sinon ça va faire chuter les bénéfice des actionnaires qui ne pourront pas ensuite partir cet été aux Maldives ou cet hiver à Courchevel…

    Bon là faut que j’arrête j’ai du travail… et je suis heureuse et je mesure ma chance…

    Répondre
  62. Caroline a dit…

    N@t, bien sûr que sur le papier c’est formidable l’idée de resocialiser ces personnes qui sont marginalisées. Mais moi c’est le côté obligatoire de la chose, le côté « vous devez des contreparties » (alors que le RSA exige déjà des contreparties, en plus) qui me gêne. Je crois que si c’est fait sous la contrainte, vécu comme une « punition », ça n’aura aucun effet positif. Quant aux stéréotypes, je ne vois pas de quoi tu parles. Quand je dis « monstruosité », c’est pour les exemples donnés notamment par 13000, qui dépeint des « voleurs d’allocs », prêts à tous les mensonges et arnaques pour cumuler au final plus de 3000 euros de revenus mensuels. C’est immonde de présenter ça comme une réalité généralisée. Alors que ça doit représenter une centaine de personnes en tout et pour tout en France. Ce que 13000 décrit, c’est le cas de figure extrême. Je paierais cher pour rencontrer cette famille dont l’emploi à plein temps consiste à déceler toutes les astuces pour chopper encore un peu plus d’allocs. Je paierais cher parce que désolée mais je n’y crois pas une seconde. Ou alors, oui, peut-être, ces gens là se comptent sur les doigts de la main. Parce que je ne peux pas imaginer qu’avec des personnels visiblement aussi avertis et perspicaces que 13000 par exemple, les administrations n’arrivent pas très vite à les démasquer…

    Répondre
  63. Anna Chiara a dit…

    Ah moi Caro, contrairement à d’autres, j’adore quand tu parles de politique parce qu’on est exactement sur la même longueur d’ondes !!Et ça me fait du bien de lire que je ne suis pas la seule à penser que mes ennemis ne sont pas ces gens qui touchent les minimas sociaux, quand bien même ils profiteraient, abuseraient, tricheraient, se feraient de la thune sans rien faire.
    Je rajouterais juste (pardon si cela a déjà été dit) que parler de « cancer » à propos d’êtres humains (fussent-ils propriétaires d’écran plat XXL) ça suffit à me donner la nausée.
    PS : Pour celles qui ne l’auraient pas encore lu, je recommande « Le quai de Ouistreham » de Florence Aubenas.

    Répondre
  64. Laura a dit…

    Dans mes bras toutes!
    Caro ton billet est brillant et la plupart des commentaires aussi.

    Merci merci merci d’utiliser ‘ta tribune’ pour parler de sujets aussi importants et de répondre aux commentaires si intelligemment.

    AAh ça fait chaud au coeur. Je suis vraiment d’accord avec toi et, d’ici en Belgique, on regarde la France devenir un peu plus folle chaque jour et ce n’est pas tellement réjouissant. Je conseille aussi les films de Pierre Carles, absolument!

    Chez nous, on a un peu peur aussi, heureusement il y a encore pas mal de gens à gauche, mais faut rester vigilants. D’ailleurs la Belgique est un paradis fiscal et j’en ai honte…

    Répondre
  65. Anna Chiara a dit…

    Quand bien même on m’expliquerait que quelqu’un arrive à gagner la même chose que moi sans rien faire, et bien franchement je ne l’envierai pas !
    Des fois j’ai l’impression que je suis de gauche « de naissance » et que rien n’y fera, je serai toujours plus choquée par un DG qui fait de l’abus de bien social que par un bénéficiaire des allocs qui gruge le système. Désolée c’est un peu « basique » comme discours. Et un peu court comme démonstration mais je n’y peux rien, c’est viscéral !!

    Répondre
  66. N@t a dit…

    @ Caro je te rejoins sur le côté « obligatoire » qui n’est pas une bonne chose. Et bien sur qu’il existe déjà des structures pour les plus marginaux. Peut-être que c’est ceux-là que je vois, qui sont effectivement tous au RSA et n’ont pas travaillé depuis des années. Bien sur que quelques exemples prennent le dessus sur la grande majorité qui est loin de profiter d’un tel système, bien sur qu’il y a une grande souffrance derrière chacun, mais moi ce qui me fait bondir c’est justement de voir une pauvre dame qui reprend le travail après une grave dépression, à l’usine avec une demi-heure de pause déjeuner et que j’ai peur qu’elle replonge à cause de ce mode de vie si difficile… Une heure plus tard je reçois une autre personne qui a jamais rien glandé et qui attend qu’on l’aide, dans une position tellement passive et tellement loin de s’imagine qu’il peut aussi faire quelque chose pour s’aider, lui…
    Bref je ne généralise pas, au contraire je fais de cas particuliers une réalité contrastée qui me pèse de par la trop grande disparité qui s’affiche là… Voilà ce n’est pas comme on l’a dit par « jalousie » que je constate cela, c’est plus par comparaison d’une situation avec l’autre. Moi, dans tout ça, je ne suis qu’observatrice… Et j’essaie aussi de les aider… Pour l’une cela passerait par la prolongation d’un mi-temps thérapeutique, pour l’autre par une « obligation » de sortir de chez lui et de son alcool pour être un peu plus dans la vie…

    Répondre
  67. Caroline a dit…

    n@t ben tu vois, là, je suis beaucoup plus réceptive à ce que tu écris 🙂 Et je me doute bien qu’en étant 24/24 confrontée à des situations extrêmes et injustes, on finit par éprouver de la colère et une envie d’en secouer certains et d’en protéger d’autres.

    anna chiara, tout pareil que toi…

    laura et taylam, merci de vos commentaires from belgium !

    Répondre
  68. Caroline a dit…

    Anna, merci pour ce lien, il est encore plus complet que ce que j’avais lu personnellement sur le site de l’express. Bien sûr, 13000 nous rétorquera que ces calculs ne prennent pas en compte la possible fraude. Mais c’est une autre histoire…

    un long melo, oui, en effet, il y a en ce moment un encart pub sur ces produits qui s’affiche parfois sur mon blog. Je ne choisis pas les pubs qui passent sur le blog, c’est ma régie qui les met en ligne. Je peux en revanche te dire que je refuse systématiquement les billets sponsos sur ces produits et dieu sait que je suis sollicitée sur le sujet, visiblement c’est le titre du blog qui attire ces annonceurs. Mais je comprends que même cette pub te gêne, sauf que je ne peux rien y faire.

    Répondre
  69. Clemobil a dit…

    C’est marrant, il y a 4 ans, un fonctionnaire sur 2 était inutile (ou pas loin, puisque pas besoin de le remplacer). Maintenant, il y a plein de rtavail à partager avec ces fainéants d’assistés.

    Une petite question à 13000 (si elle repasse par ici) : tu as répondu à certains commentaires par « non, mais cette personne n’est pas concernée ». Alors, si le système n’est pas capable de faire la différence entre des fraudeurs et des gens qui ont besoin d’aides, comment fera-t-il la différence entre les personnes qui doivent du temps de travail à l’Etat, et ceux qui ne peuvent pas se le permettre ?

    Répondre
  70. Anna a dit…

    Concernant les possibles fraudes, vraiment j’en ris, une fraude avec le rsa, pour toucher des miettes en plus ? super la France est en pleine décadence avec ces vilains fraudeurs qui veulent 200 euros de plus par mois pour vivre un peu plus dignement, de plus ces « fraudeurs » doivent être une minorité, et quand bien même, chacun se débrouille comme il peut pour pas marcher avec des pompes qui prennent l’eau (oui je reprends toujours le même exemple mais comme je disais mon mec a ses pompes qui prennent l’eau et pas assez de thunes pour en changer, et seulement une chemise « acceptable » s’il doit se rendre à un entretien d’embauche, le reste ce sont des tee-shirts tellement usés qu’ils sont déchirés aux manches, la grande classe quoi), et il s’en plaint même pas, à part dans ces grands moments de détresse où il se demande comment faire pour ne plus ressembler à… rien ; voilà pourquoi Wauquiez et consorts, ainsi que tous ceux qui montent sur leurs grands chevaux en disant que ces gens sont des profiteurs me font hurler. Le RSA n’est pas une sinécure, il faut vraiment que les gens comprennent, on ne se complait pas dans le RSA, on a des miettes pour vivre. Et j’ajouterais même, et là on va se jeter sur moi, que si certains arrivent à frauder pour vivre plus dignement, pour servir à leurs enfants autre chose que du riz tous les soirs, tant mieux pour eux, c’est pas ça qui fera vaciller l’économie de la France. En fait, quand je lis les personnes qui sont « pour » les propositions de Wauquiez, j’ai le sentiment qu’ils sont jaloux de ceux qui sont au RSA, alors que eux triment sans (selon leurs mots), toucher plus que ceux qui sont au RSA. Alors j’ai envie de dire à ces personnes, si être rmiste est si enviable, quittez votre boulot et mettez vous au RSA, ainsi peut-être serez vous heureux comme des rois, menant une vie de nabab. Et encore désolée pour ce commentaire virulent, je ne veux pas engager une polémique, mais vraiment ça me met hors de moi.

    Répondre
  71. Jbath a dit…

    Beaucoup de blablas et de vétilles politicardes exprimées dans les commentaires de ce forum. Trop de personnes s’autoproclamant informées et n’ayant d’autre but que de flinguer le Gouvernement. Ils s’expriment à tort et à travers et déversent leur flot de vindicte et de haine.

    Ils feignent de voir la réalité en face et déclament à qui veut le lire des âneries et des contre vérités. Tout ce tintamarre ne sert point la démocratie et au contraire fait grandir la haine et les extrêmes dont le Front National.

    Certes il existe des personnes qui souffrent d’être au chômage et misèrent pour vivre. Personne ne le nie. Mais il existe aussi des personnes qui profitent de l' »Etat providence » et qui se la coulent douce au détriment de d’autres qui se lèvent tôt et peinent pour boucler les fins de mois.

    Les temps sont difficiles… la crise a sévi… les français plaignent et geignent, même les nantis et les privilégiés… qu’ils ouvrent donc leurs mirettes pour mieux évaluer « les paradis socialistes » que sont l’Espagne et le Portugal.

    Répondre
  72. Purplenessa a dit…

    En fait le RSA et les allocs ne se cumulent pas ; si on touche le RSA, ces dernières en sont déduites ; assez de journaux ont fait le détail ces derniers temps pour donner tort à Wauquiez que j’ai envie d’appeler « VaChier » en toute poésie.
    Donc 980€ MAXI pour un couple avec 2 enfants, quelles quoi soient les allocs.
    Super, une fois le loyer et l’assurance de la bagnole déduits, il reste de quoi acheter des boîtes de gateaux chez Lidl, les gens ils sont super heureux.
    Je vais pas lambiner sur ma situation perso en disant que même avec 2 salaires et un bébé, si on fait pas gaffe ça peut déraper vite, car tout le monde le sait.
    Ah non, sauf ces nantis de politiques de mes deux.

    Répondre
  73. caroline51 a dit…

    C’est toujours plus rassurant de préférer croire que des personnes vivent heureuses avec le RSA et ont choisi ce mode de « vie » plutôt que d’ouvrir les yeux sur une réalité où notre pays ne fait rien pour aider ces millions de personnes en situation de précarité . Mieux vaut se dire que oui, bien sûr c’est triste ce pauvre SDF qui fait la manche mais peut-être qu’il a voulu vivre ainsi, dans le froid et en subissant nos regards méprisants que de se « bouger ».

    Ah là là ce que ça peut m »énerver toutes ces âneries écrites et entendues mille fois ! Vous en connaissez beaucoup vous des parents qui ne feraient pas tout pour offrir 2 repas chauds à leurs gosses ? ce qui, entre nous, me semble difficile si on vit du RSA.

    Répondre
  74. Caroline a dit…

    JBath, tu sais quoi ? A toi je ne vais même pas essayer de répondre, tu as trop les atours du sous-marin UMP pour que je perde mon temps. Surtout, tu parles de blabla mais ton commentaire n’est qu’un immense blablabla. Ah et franchement, qui fait le jeu du FN en ce moment si ce n’est le gouvernement !

    Répondre
  75. Katcze a dit…

    Ça me fait bondir ce type de réflexion. Oui, certains, avec peu de revenus ont une énorme TV, une console de jeux et des vêtements de marque. Aujourd’hui, pour se sentir reconnu dans notre société, il est de bon ton de posséder quelques signes extérieurs de richesse, quitte à manger des patates à l’eau toute l’année. Je comprends qu’on ne puisse vivre dans une frustration permanente que génère le manque de moyen. Chacun fait comme il peut pour être intégré à la société et se sentir respecté. Dommage, il est vrai, de se reposer sur des valeurs matérielles, mais ce n’est certainement une façon de profiter du système.

    Répondre
  76. Anna a dit…

    Donc, ce qu’on dit fait grandir le pouvoir des politiques extrêmes, il faudrait expliquer en quoi déjà.
    Et ensuite, je rebondis sur « des personnes qui profitent de « l’Etat providence » et qui se la coulent douce au détriment des autres qui se lèvent tôt et peinent pour boucler les fins de mois », hum ça me laisse pantoise, être au RSA c’est donc se la couler douce, j’aimerais bien savoir comment me la couler douce en étant au RSA, si vous avez des ficelles, donnez les, ça peut toujours servir. Et encore une fois, on sent la jalousie là-dedans, si c’est si pénible de boucler les fins de mois en étant pas au RSA, et que c’est « se la couler douce » que d’y être, mettez vous au RSA, ainsi vous pourrez vous la couler douce 🙂
    (promis Caroline je vais tenter de cesser d’attiser la polémique dans ces commentaires, mais j’avoue j’ai du mal)

    Répondre
  77. la belette a dit…

    La haine n’a jamais fait avancer de débat. Wauquiez a dit des conneries qui n’ont d’ailleurs pas été validées par Bachelot. Quant au système, il y en a qui en profitent (bouh c’est pas bien) et ceux qui en ont vraiment besoin (et qu’il faut aider). L’idéal serait qu’on puisse agir au cas par cas, selon les situations des uns des autres, doser les aides selon les circonstances de la vie. C’est pas gagné!

    Répondre
  78. Katcze a dit…

    Oui, oui, j’ai aussi rencontré Stéphane Hessel, venu faire une conférence à l’Université Libre de Bruxelles, il y a 2 jours. Et bien, ça remet en place de voir ce vieux monsieur de 94 ans se bouger pour transmettre ses valeurs avec autant de pêche et d’humour. Un excellent moment de bonheur.

    Répondre
  79. Agatha a dit…

    Anna , on a biern compris que votre mec , comme vous dites , galère au RSA , cela fait 3 fois que vous le repetez ! On n’a jamais dit que c’était facile .
    Perso je pense que ce qui n’est pas normal , c’est quand on a une famille de galérer autant en travaillant au smic que sans travailler .
    Et vous êtes vous aussi au RSA , vous n’en parlez pas ? car sinon , pourquoi ne pas aider votre mec à s’acheter une paire de pompes valables , cela se fait en couple

    Répondre
  80. Anna a dit…

    Oh mille excuses d’avoir voulu donner des exemples concrets de pourquoi on ne se la coule pas douce quand on est au RSA, mon mec (comme je dis, en effet, est-ce une faute ?) n’a pas de famille pour l’aider. Quant à moi, je suis étudiante, mais étant malade (non ce n’est pas pour faire pleurer dans les chaumières), je n’ai pas pu continuer mon cursus cette année, donc je ne suis rien en fait, et en septembre je reprends. Donc non, je ne peux pas lui acheter des chaussures et quelques fringues (honte sur moi).
    Et si, beaucoup disent que c’est facile, c’est bien le problème. Donc les conseils sur « cela se fait en couple », merci bien mais je m’en passerais.
    Satisfaite de connaître ma situation « familiale » ?

    Répondre
  81. caroline51 a dit…

    Personne n’a jamais dit que ceux qui bossaient en touchant le SMIC ne galéraient mais cela n’enlève pas la misère des autres.
    Et je connais en effet des gens qui ne peuvent pas s’offrir des chaussures neuves tous les ans ou alors c’est au détriment de la nourriture et d’autres petits trucs indispensables, vous me direz qu’est-ce qu’on en a à faire de manger ?

    Répondre
  82. DOMINIQUE a dit…

    Groland.

    Anna, je suis de tout cœur avec toi et ton compagnon. J’ai connu une baguette et du fromage (parcimonieusement fallait qu’il dure) pour deux et pour la journée.
    Je m’étais juré quand ça irait mieux de dévaliser une pâtisserie. Je bavais devant.

    Vu que l’on n’a plus d’industrie (vive la délocalisation), le travail n’est pas près de refleurir en France. Et le RSA, c’est juste pour maintenir les narines au-dessus de l’eau. Même pas la tête, faut pas exagérer.

    Répondre
  83. Tayiam a dit…

    Juste pour en rajouter une couche : j’ai pu faire des études grâce à l’intervention du CPAS (équivalent de votre RSA, donc). Et lorsque je me suis inscrite au CPAS, après le décès de mon père, on m’a dit : Oh, non, mademoiselle, vous n’allez pas continuer l’université (j’étais déjà en fin de deuxième année). Je vais vous inscrire dans un cycle court de trois ans »

    Lorsque j’ai expliqué que je voulais faire un métier précis et que pour cela, j’avais besoin d’un diplôme de cycle long et non de cycle court, on m’a répondu : ‘Oui, mais, mademoiselle, quand on est pauvre, on ne se permet pas de faire des études aussi longues!’… Enjoy !

    J’ai tenu bon et trouvé plusieurs arguments qui, au final, ont été accepté à condition que je ne rate aucune année (même pour raisons médicales). Et j’ai obtenu mon diplôme, non sans le stress de doubler et de ruiner ainsi définitivement toutes mes chances d’exercer un jour le métier de mes rêves).

    C’est avec ce genre de mentalités qu’on espère que les pauvres se bougeront le c*l pour se sortir de cette vie « facile » dans laquelle ils ne foutent rien, j’imagine !

    Je veux dire, vraiment, le genre de propos que je lis dans certains comm’ m’ont refait penser à cette ‘anecdote’.

    Répondre
  84. Anna a dit…

    Dominique et Valérie51, merci beaucoup 🙂 J’avoue que le commentaire de Agatha m’a quelque peu troublé, voire bouleversé, mais ça doit être le prix à payer quand on est un peu trop virulente comme je peux l’être. Pour le courage, ça ira, on a un toit sur la tête, et on peut quand même manger même si parfois c’est vraiment très compliqué, alors on tente d’être heureux (et optimiste) à moindre frais 🙂 Et puis, j’ai la chance de pouvoir malgré tout reprendre mes études alors tout n’est pas perdu, un jour on dévalisera les pâtisseries nous aussi 😉

    Répondre
  85. chris a dit…

    Bien d’accord avec toi 13000, enlevez un peu toutes vos oeillères et cotoyer un peu les quartiers.
    Pour pouvoir s’en sortir et avoir des TV à écran plat chez elles certaines personnes cumulent les aides et/ou bien travaillent au black.
    Je ne leur jette pas la pierre, y’a pas que des alcooliques ou dépressifs, certains peuvent avoir une tête ou un parcours qui ne plait pas aux employeurs. Tous ne restent pas non plus cloitrer chez eux mais tentent de joindre les 2 bouts en bossant à droite ou à gauche

    Il serait intéressant d’avoir une carte de France avec les % de personnes au smic ou RSA et savoir aussi un peu d’où proviennent tous ces commentaires qui disent ‘dans mes bras !!’

    Répondre
  86. 'tine a dit…

    Anna je te souhaite de dévaliser légalement et avec un gros porte monnaie bien rempli toutes les pâtisseries du monde… de grosses bises en attendant et Tayiam « j’adore » ton anecdote… ben non mais quand même ces pauvres qui ont la prétention de vouloir faire des études…

    Despé 😉 t’as raison et donc ?

    Répondre
  87. happy a dit…

    Moi, ce qui m’a le plus étonné, c’est que Wauquiez ait été désavoué par le gouvernement. Visiblement, il a fait l’unanimité contre lui alors que son discours allait bien avec le nouveau positionnement très extrême de Sarko.
    Sinon, pour apporter un peu de légèreté, il faut absolument que tu pousses tes investigations dans le Marais jusqu’à la rue Rambuteau et que tu découvres http://www.cupcakesberko.com. Des cup cakes avec des noms à hurler de rire et des recettes de malades. Désolée c’est hors sujet mais il faut que tu ailles voir cela quoi !!!

    Répondre
  88. Dji a dit…

    Pas eu le temps de lire l’intégralité des comms, mais j’ai quand même un peu envie de hurler. Grosses bises à toutes celles qui sont en galère, et je vous en prie, ne vous laissez pas emmerder par tous ces cons !
    Ouais je suis grossière, mais finalement moins que certaines…

    Répondre
  89. Fred a dit…

    N’en déplaise à tous ceux qui visiblement votent à gauche, je vote pour ma part à droite. je ne suis pas nantie loin s’en faut mais je refuse de vivre dans un pays d’assistés. Pour avoir moi même connu le chômage, je suis complètement d’accord avec la plus part, ça n’est en rien une situation enviable ou agréable. Sauf que voilà des profiteurs du système, des parasites fainéants qui touchent plus que ce que je pouvais gagner en faisant de l’interim ou des petits boulots et bien moi j’en ai vu plein!!!! Et pour la personne qui a écrit plus haut qu’elle était bien contente de ne pas vivre en France je lui dirait tant pis pour vous. pour ma part j’estime que nous avons beaucoup de chance de vivre en France même si tout n’est pas parfait. Gouverner un pays n’est certainement pas une mince affaire et jusqu’à preuve du contraire la gauche n’a pas su faire mieux.
    A bonne entendeur.

    Répondre
  90. Dji a dit…

    Pas de réponse à ça… ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas énervée toute seule comme ça. Sûrement parce que je traîne trop avec des gauchistes. Je préfère m’en aller et aller profiter de mon jour de RTT au soleil avec mes copines parasites du système. Bises à toutes !

    Répondre
  91. Caroline a dit…

    Agatha, je trouve que tu n’as pas à invectiver Anna de la sorte, la façon dont son couple fonctionne ne nous regarde pas. Chris, cette insinuation sur la carte de france est nauséabonde et je suis à deux doigts de supprimer ce commentaire. Quant à Fred, que répondre, je ne le sais pas, visiblement quand on vote à droite on voit plein de parasites partout et quand on vote à gauche, on a plein d’oeillères. Je crois que j’aime mes oeillères.

    Répondre
  92. Zaz 06 a dit…

    Houlà… j’ai laissé mon ordi un long moment pour aller déjeuner…et aller au travail (RTT ce matin)et je suis un peu nauséeuse en lisant certains comms récents.
    Bon, on peut pas être toujours au pays de bisounours.
    Mais il y en a sont vraiment haineuses, je ne comprends pas.
    Bon, je me remets au boulot avec ma nausée. Je ne voudrais pas que certain(e)s pensent: » Ces sales fonctionnaires qui profitent du système et passent leurs temps sur des blogs au lieu de bosser! »

    Répondre
  93. Melinette a dit…

    C’est un peu normal que le président roule en voiture blindée et sous escorte, on ne vit pas dans le monde des bisounours quand même! Franchement, si la solution pour régler le problème de la pauvreté en France c’est de laisser nos hommes politiques ( si imparfait soient-ils) se faire tirer comme des lapins bah on est vraiment pas sorti de l’auberge! T’as d’autres exemples dans le genre?

    Répondre
  94. DOMINIQUE a dit…

    Chris, j’ai vécu 5 ans dans les quartiers Nord de Marseille, qui ne sont pas bobo, loin s’en faut. Les oeillères, il y a longtemps que je ne les ai plus.
    Et si je suis heureuse aujourd’hui, c’est de voir qu’il y a plein de personnes, de belles personnes, qui sont HUMAINES.

    Répondre
  95. Cetroinzust a dit…

    @ Melinette : un contre-exemple… Australia Day, a Canberra. Grosse foule venue assister aux ceremonies presidees par Julia Gillard, notre premier ministre. Pas de voiture blindee, pas d’escorte de trois km, juste deux gardes du corps tres discrets. Pas non plus de cordon de securite monstrueux, juste quelques barrieres pour delimiter un espace de discours. Et des gens tout autour, pouvant discuter sans souci avec le premier ministre, bien loin du deploiement enorme qu’on peut observer en France maintenant. Et pour autant, elle n’a pas ete tiree comme un kangourou…

    Répondre
  96. mamanorglerin a dit…

    Rien à dire car tout est dit ! Bravo et merci à Isa « mon blog de maman » pour m’avoir mis sur votre route…je vais me ballader un peu sur votre blog !

    Répondre
  97. Melinette a dit…

    Mmhhh, je vois pas bien le rapport là entre l’Australie et la France et surtout entre la fonction et l’image de ses 2 personnalités politiques… C’est certain qu’en Islande les dispositifs de sécurité sont également moins importants qu’en France… Par contre, aux Etats-Unis… Les kangourous c’était bien vu 😉

    Répondre
  98. Loop of Kurland feat Fallières and Barre a dit…

    dis, Jean-Bath, si tu as plus de 13 ans, est-ce que tu peux puisque t’es là aller dire à tes copains que peut-être il serait de bon ton, quand quelqu’un au RSA veut créer son propre taf, ou que quelqu’un pas au RSA veut créer son propre taf, pour vendre des rayons de roues de vélo, réparer des machines à laver à l’obsolescence programmée pour pas cher, ou nettoyer les écrans plats dans les piaules des dealers à minimas sociaux, voire juste tricoter des pulls irlandais, ce serait bien de le laisser bosser au lieu de l’envoyer 6 semaines en stage non rémunéré pendant que les URSAFF et les loyers courent, de ne pas le faire chier avec la paperasse à n’en plus finir, de le laisser embaucher sans qu’il doive donner son propre salaire pour payer les cotisations avant même que son salarié touche le sien, et éventuellement qu’il ne soit pas obligé de faire un master en création d’entreprises juste pour le plaisir de pouvoir remplir des imprimés cerfa de la bonne manière, et les déposer dans le bon bureau parce que sans ça il ne saurait pas se retrouver dans les méandres du merdier que c’est de s’en sortir dans ce pays quand on veut s’en sortir?

    Parce que bon, la flexibilité, c’est bien, mais un truc mou que tu tapes sur un truc vraiment dur et hermétique, c’est le truc mou qui prend. Faut que tout le reste soit bien flexible aussi, tu vois? Donc si au moins tes potes voulaient bien aller au bout de leur logique et laisser les gens bosser, au lieu de tout faire pour taper sur les têtes qui essaient de dépasser de leur propre merde. Non, tu veux pas?

    Quant à Wauquier, il énerve beaucoup de monde depuis qu’il est tout petit. Mais on a les politiques qu’on mérite.

    Ce qui est un peu gênant dans notre Belle France, c’est qu’on est plein à s’offusquer quand un politique dit une connerie, mais tout le monde a la tête sous l’eau quand il les font, les conneries. Dans ce pays, on gueule et on obéit. Après on revote.

    Peut-être qu’il faudrait passer des contrats avec les gangs de malfrat de banlieue, et qu’ils sortent les biceps quand le type de l’ursaff ou de l’inspection du travail, ou les huissiers viennent saisir le mec qui a créé sa boîte de nettoyage des écrans plasma. Des zones de non-économie légale. Ce serait rigolo.

    Mais bon. Peut-être que si dans beaucoup de domaines, tes copains de tous bord nous laissaient respirer au lieu de tout bousiller et après de nous mettre sous perf en nous gueulant dessus, en prime, on serait tous beaucoup plus contents de payer nos impôts.

    Répondre
  99. Blanche neige a dit…

    Ce gouvernement me file la nausée. Parce que je ne crois pas que Laurent Wauquiez ait lancé ça comme ça, sans l’aval de Nicolas. Ca commence à me taper sur les nerfs ces idées balancées dans l’opinion, histoire de mesurer leur popularité et de faire genre ensuite, soi-disant « recadrer » son méchant ministre qui dit que des âneries.
    Et ce qui me fait le plus peur, c’est de voir de plus en plus de commentaires (pas sur ton blog hein) dire qu’il a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.
    On peut dire que pendant son quinquennat, notre cher président a réussi une chose, diviser les Français et les monter les uns contre les autres. Plus aucune solidarité, aucune compassion ni entraide.
    je n’ai pas pour habitude de souhaiter du mal aux gens, mais ces personnes qui considèrent que les RMistes sont contents de leur sort et vivent au crochet de la société, je leur souhaite de perdre leur boulot et de galérer pour en retrouver un. On verra si à ce moment là ils préfèrent vivre d’amour et d’eau fraîche plutôt que de toucher les aides sociales !
    Voilà ça y est, je suis énervée.

    Répondre
  100. Cetroinzust a dit…

    @ Melinette : premier ministre australien = plus haut personnage de l’Etat, d’ou le parallele. La democratie australienne, malgre ses soucis, me semble bien plus en forme que la democratie francaise, d’ou (encore) le parallele. Une democratie qui va bien est aussi une democratie ou on ne met pas les politiques sous cloche pour les preserver de ceux qu’ils gouvernent (je separe le probleme des desequilibres, c’est encore autre chose).
    Avoir un autre modele sous les yeux aide a prendre du recul et ce que je vois d’un peu plus loin maintenant me choque, m’attriste profondement et m’angoisse terriblement, encore plus que quand on vivait en France. Le concours actuel de petites phrases nauseabondes visant des cibles bien faciles, couple a cette coupure drastique entre les « gens de tous les jours » et la classe politique m’ecoeure profondement. Et je ne sais pas toujours quoi repondre quand des collegues me posent des questions sur la politique francaise, sur la montee de Marine Le Pen qui les interpelle beaucoup. Parce que j’ai, clairement, un peu honte de ce que mon pays devient.

    Répondre
  101. Zhu a dit…

    Ceux qui me rendent folle en ce moment ce sont les deux de l’UMP (what else?) qui sont partis en guerre contre les « binationaux ». Je sais pas que qu’on leur a fait mais à les croire, faudrait nous pendre haut et fort…

    C’est sûr que ça m’incite vachement à me dédier pleinement et entièrement à la France en renoncant à Satan, ses oeuvres et… pardon, au Canada.

    Répondre
  102. chris a dit…

    Caro,

    Tu lances aujourd’hui cette notion de cancer politique parce que tu n’es pas d’accord avec le fait qu’on demande aux personnes qui ont le RSA de donner 5h de leur semaine pour rendre service à l’état.
    Et quand on est pas d’accord avec toi, tu voudrais supprimer le post qui ne te plait pas !! Aucun souci avec cela tu es chez toi mais ce serait montrer qu’il n’y a pas de possibilité d’échanges.

    Tu ne supporterais pas que des personnes qui ne sont pas formées pour cela encadrent tes enfants pour une sortie scolaire.
    Et donc tu parles de cancer de la politique.

    Je te trouve bien critique et négative sur le sujet, j’aurais pensé que tu aurais su argumenter, donner des idées mais tu sembles fermée comme une huître sur le sujet

    Tu vois moi non plus je n’aimerais pas l’idée qu’un inconnu sans diplôme approprié puisse accompagner la classe de mon fils pour une sortie à Paris en prenant les transports mais il y a tellement d’autres possibilités de faire participer 5h par semaine des personnes qui sont au RSA : aider les gardiens d’école dans leurs tâches ménagères ou de bricolage, assister les surveillants dans les collèges et lycées au niveau des entrées et sorties permettraient justement à ces surveillants de mieux gérer les récrées ou salle de permanence, faire livrer les repas aux personnes âgées qui sont dépendantes, entretenir les espaces verts, sabler les routes l’hiver …. Et j’en passe.

    Tu vois il y plein d’autres possibilité de donner un ‘coup de main’ en échange du RSA mais toi tu es braquée sur ce sujet et en parle comme d’un cancer.

    Répondre
  103. La Bouclette a dit…

    Depuis l’atelier dans lequel je travaille, j’en vois passer des gens. Des sans-papiers, des pauvres,des marginalisés, des handicapés, des tout ça à la fois. Dans l’atelier dans lequel je travaille, on se bat tous très fort, pour donner à ces gens espoir, dignité et autonomie. On se bat pour défendre des valeurs humaines et on y croit. Mais plus les années passent et plus on a peur. On voit les inégalités se creuser et les droits disparaitre : droit à la santé, au logement, à l’éducation. Et en pleine prise de conscience écolo, je me dis que sauver la planète, c’est bien, mais protéger les Hommes qui en ont besoin, c’est indispensable aussi.

    Répondre
  104. Tayiam a dit…

    Je suis peut-être fermée, mais je me pose toujours la même question, lorsque j’entends des discours comme le tien (et sans méchanceté aucune, ni agressivité) : S’il y a tant de boulot comme çà, pourquoi on n’engage pas (avec un vrai contrat de travail et la considération qui va avec) des gens pour le faire.

    Il y a tellement de gens qui galèrent à trouver un emploi, même en cherchant dans le domaine du « sous-qualifié » et qui ne trouvent pas…

    Et puis, bonjour la dévalorisation de ceux que ces gens sont censés « aider ». Si j’étais surveillante, j’aurais du mal à encaisser qu’on estime qu’un gars non diplômé puisse/doive exercer une partie de ma profession « en échange d’une aide d’Etat ».

    Si on veut vraiment revaloriser les gens du RSA, proposons-leur des formation et des « boulots » en rapport.

    Si on veut qu’il n’y ait plus (ou moins) de « profiteurs », donnons l’envie et les moyens aux gens de travailler dignement. Mais arrêtons de fustiger ceux qui dépendent du système !

    Répondre
  105. Agnès a dit…

    J’habite au Québec et suis agente d’aide à la sécurité du revenu (équivalent du RSA). Les prestations sont en $CAN au lieu des Euros mais les montants sont équivalents: il s’agit de survivre, pas de vivre. Et comment survivre avec 600$/mois quand le loyer à lui seul en coûte 500?
    80% des gens qui survivent de ces prestations sont dans une mauvaise passe temporaire et ont juste besoin d’un peu de temps pour se relever: séparation difficile, deuil, maladie personnelle ou celle d’un proche, fermeture de LA méga industrie de la région, etc. Avec les bons soutiens (familial, communautaire et/ou professionnel), ils s’en sortent au bout de quelques mois, 1 an, 2 parfois. Mais ils s’en sortent. S’ils ne sont pas stigmatisés et qu’on les aide au lieu de les enfoncer.
    10% ont des problèmes de santé, physique ou mentale, si importants qu’ils ne pourront jamais devenir, ou redevenir indépendant financièrement. Ils reçoivent prêt de 300$/mois de plus que les autres mais leurs besoins étant souvent plus importants cela reste de la survie… Et même avec un bon support, pour beaucoup c’est humiliant. D’autant qu’en tant qu »improductifs » ils ne font pas partie des priorités gouvernementales et, s’ils bénéficient de soutien matériel, ils n’ont que trop peu accès à un soutien personnalisé de la part des agents d’aide social: difficile de joindre son agent au téléphone et encore plus de le rencontré. Intervention d’agents multiples qui ne vous connaissent pas et pour qui vous n’êtes qu’un # de dossier et non une personne, etc.
    Pour les 10% qui reste, l’aide social est un mode de vie, une culture familiale qui se poursuit de génération en génération. Ceux là ont le système D particulièrement développé et profitent (dans le sens non péjoratif du terme) de toutes les ventes à bas prix, promotion, etc. C’est vrai qu’ils ont souvent de grosses télés. Mais ils ont pris le temps de chercher l’occasion, l’article de démonstration vendu moitié prix, la vente à rabais d’un magasin qui ferme ses portes, etc. Cet étalage de faste est souvent trompeur. Bien sur il y a aussi quelques « malfaisants », des dealeurs, voleurs ou autres qui ont besoin d’une couverture sociale. mais ils sont réellement très minoritaires.
    La culture familiale est difficile à brisée. Pousser des jeunes de 18 ans qui viennent déposer une demande d’aide sociale le jour de leur majorité, parce qu’ils n’ont même pas idée qu’il pourrait en être autrement, à prendre conscience que la vie pourrait leur apporter bien plus que cela. Qu’ils ont le potentiel pour se réaliser dans un projet, une profession… c’est long et difficile mais, même s’il faut lutter contre les préjugés et la force d’inertie de la famille, c’est loin d’être impossible. Il suffit bien souvent de mettre en valeur leur potentiel, de les aider à prendre conscience de leur valeur personnelle et des possibilités que cela leur donne.
    Mais pour cela il faut arrêter de stigmatiser les prestataires, de prendre l’exemple de la minorité pour en faire une généralité. Il faut former des agents d’aide pour qu’ils soient réellement aidant et leur donner les moyens de l’être. Et ça, ici comme chez vous j’ai l’impression que ce n’est pas pour demain matin…

    Répondre
  106. Agnès a dit…

    Il suffit bien souvent de mettre en valeur leur potentiel, de les aider à prendre conscience de leur valeur personnelle et des possibilités que cela leur donne.
    Mais pour cela il faut arrêter de stigmatiser les prestataires, de prendre l’exemple de la minorité pour en faire une généralité. Il faut former des agents d’aide pour qu’ils soient réellement aidant et leur donner les moyens de l’être. Et ça, ici comme chez vous j’ai l’impression que ce n’est pas pour demain matin…

    Répondre
  107. hopanie a dit…

    Et à quelques autres qui trouvent que Wauquiez a de bonnes idées : le vrai « cancer » (dixit Wauquiez le prems) de la société c’est la bêtise !
    Qui engendre la méchanceté, la jalousie et la haine …

    Répondre
  108. lollipop a dit…

    ouais bah moi je trouve que c’est bien intéressant tous ces avis ! Parfois on frôle le borderline mais pas tant sur un sujet aussi fragile ! Moi en tout cas j’ai peur pour mai 2012, l’opposition est molle : ça devrait méchamment gueuler avec toutes les conneries qui sortent de la bouches des ministres quotidiennement, au lieu de ça on a des mous du genoux en face qui tergiversent sur leurs primaires qui vont avoir un sale goût de réchauffé. Mes cocos ça y est le Sarko et la Matine, eux ils sont dans la campagne et comme tjrs les socialos ils vont commencer deux mois avant comme des fleurs…ce sera trop tard. Putain j’ai super peur !

    Répondre
  109. nathalie a dit…

    Éditorial Par Maurice Ulrich

    30 000 RSA

    Comme ça tombe bien cette «polémique» dans la majorité sur le RSA. Ainsi, au lieu de parler 
de privilèges des riches, on parle des abus des pauvres. Car les pauvres abusent, 
et plus que ça, ils sont même une maladie sociale, porteurs du cancer de l’assistanat. Laurent Wauquiez, auteur de la proposition visant à limiter le « cumul » des minima sociaux à 75 % du smic, aurait été recadré sévèrement par François Fillon lors de la réunion mardi 
à l’Élysée des dirigeants de la majorité : « La vocation d’un ministre, ce n’est pas de prendre des initiatives personnelles pour exister ! » Bien sûr, mais Laurent Wauquiez ne 
le savait pas ? Lui qui passe pour l’un des très bons élèves du gouvernement se serait comporté en chien fou dans un jeu de quilles ? On a comme le sentiment qu’il aurait plutôt joué les poissons pilotes ou les demis d’ouverture.

    Hier, le Figaro, loin de tacler le « fautif » s’empressait de titrer en une : « RSA, la majorité lance le débat sur l’assistanat. » Et l’un de ses chroniqueurs vedettes, Alain Gérard Slama, d’écrire, 
ce qui est déjà un programme : « Ainsi le RSA compliqué de M. Hirsch, ex-ministre d’ouverture, finira-t-il par être dans les chaudrons de l’UMP, commué en une idée simple. M. Wauquiez a péché par impatience. Il est seulement prié d’attendre. » En d’autres termes, Laurent Wauquiez a lancé le ballon à suivre. Et ce serait une pure coïncidence si cette charge contre les plus pauvres, ces profiteurs sans scrupule qui attendent tout de la société, arrive au moment où le gouvernement, avec la réforme de l’impôt sur 
la fortune adoptée hier en conseil des ministres, va alléger de fait l’impôt des plus riches ? À titre indicatif, 5 000 d’entre eux vont payer 20 000 euros de moins et 1 700 30 000 euros. 60 RSA d’économisés pour chacun d’entre eux. Pas mal. Mais à propos, à quel niveau de fortune correspond un tel allégement de la pénible charge fiscale pesant sur nos concitoyens. Plus de 16 millions d’euros pour chacun et donc, avec une calculette, 30 000 RSA. Mais ça, ce n’est pas du cumul, bien sûr, c’est le fruit 
du travail et essentiellement du travail des autres 
en profits, dividendes et judicieux placements, bref tout 
ce qui fait cette économie financiarisée dont on feint 
de se plaindre par ailleurs.

    C’est obscène. Et cette réforme de l’ISF, 
en utilisant la suppression du bouclier fiscal, 
est une malhonnêteté, une escroquerie politique 
et intellectuelle. Première et emblématique mesure voulue par Nicolas Sarkozy, le bouclier fiscal était devenu 
le symbole d’une politique plus soucieuse des riches que de ces profiteurs du RSA. Le chèque de 30 millions d’euros à Mme Bettencourt l’avait achevé. Sa suppression étant devenue une mesure de salubrité politique pour 
le chef de l’État, la bonne idée était de faire d’une pierre deux coups en allégeant du même coup l’impôt sur 
la fortune. Un tour de passe-passe, en même temps que 
l’on détourne l’attention, précisément, vers les plus pauvres.

    Mais l’opération RSA n’est pas qu’une diversion. Sa logique est bel et bien de remettre 
en cause l’idée même d’une telle prestation sociale 
en même temps que l’on rend les chômeurs responsables de leur situation, que l’on envisage de les contraindre 
à accepter des travaux dits d’intérêt général 
qui ne seraient rien d’autre que du travail forcé. 
Dans le même temps, c’est l’ouverture en fanfare 
d’une nouvelle chasse sur les terres du FN contre 
les « salauds de pauvres » vivant aux crochets 
de la collectivité et que l’assistance enrichit. C’est indigne.

    C’est obscène 
et cette réforme 
de l’ISF, en utilisant la suppression 
du bouclier fiscal, est une malhonnêteté, une escroquerie politique 
et intellectuelle.

    Répondre
  110. malo a dit…

    Bravo Caro…
    13000, etes vous sure de vos chiffres ? je ne pense pas qu’un couple avec 2 enfants aux rsa + alloc touchent 3000 euros par mois ! je n’ai jamais vu ça !

    Répondre
  111. CamilleW a dit…

    Je viens de lire ton article. Et comme je suis en pleine révision pour le bac de français (eh oui, je suis lycéenne) et que dans mon programme, nous avons l’honneur d’étudier des textes des philosophes de Lumières, ton article m’a directement rappelé leur ton polémique, leur dénonciation brutale, et toutes leurs idées quelque peu révolutionnaires.
    Ce commentaire est comme un immense compliment, je trouve que tu as un style d’écriture très remarquable, et très « philosophe des Lumières ». (C’est flatteur pour moi.)
    En tout cas, des textes comme celui-là, ça ne me gènerait pas de les étudier en cours 😉 Et merci de m’aérer l’esprit en cette période de révisions intenses.
    Bisou Bisou, bonne soirée.

    Répondre
  112. DOMINIQUE a dit…

    Melinette, je vis près de Marseille et quand Sarkozy vient dans notre chère ville, on ne peut pratiquement plus circuler. Il ne faut pas exagérer quand même. On sait bien qu’il faut le protéger, mais de là à sortir une telle foule de policiers…
    Et quand il faut faire venir une passerelle d’avion dans un aérodrome car il ne veut se déplacer qu’avec son avion « Sarko One », quand on est obligé d’agrandir la piste. Quand Fillon rentre chez lui en avion le week-end alors que le TGV le déposerait à sa porte.

    Et quand une ministre norvégienne a démissionné parce qu’elle avait acheté une barre chocolatée avec la carte bleue de son ministère.

    Je vois une petite différence.
    C’est toujours le vieil adage « pour être respectés soyez respectables ».

    Répondre
  113. DOMINIQUE a dit…

    Bravo Caroline, vous avez collé la migraine à tout le monde !!!
    Merci en tout cas pour cette discussion.

    Et encore grosses bises à Anna.

    Répondre
  114. Caroline a dit…

    camilleW, tu n’as pas idée comme ton commentaire me touche et me flatte. Je te conseille néanmoins de ne pas te risquer dans tes copies du bac à employer certaines de mes expressions qui sont parfois… hum, un poil vulgaires !!! Mais je trouve génial que tu t’intéresses à tout ça, c’est entre tes mains aussi et entre celles de tes camarades que tout ceci se trouve aussi. L’année prochaine tu pourras voter et je suis sûre que ce sont les jeunes qui peuvent faire évoluer la vie politique pourrie de ce pays. Bref, continue à étudier les Lumières, en effet beaucoup de leurs théories et réflexions sont encore tristement d’actualité… Bonne chance en tous cas, je me souviens comme cette période était à la fois excitante et angoissante !

    Répondre
  115. sophie a dit…

    Bonsoir, je vous lis depuis plusieurs années, et vous m’avez fait tellement rire que vous manifester mon désaccord m’est particulièrement désagréable, mais voyiez vous, je travaille dans une banque, et même si bien sur pour la majorité des gens bénéficiaires du rsa, il s’agit d’une situation comme vous le dites terrible parceque bien sur qu’avec 460e on ne vit pas…malheureusement je suis forcée de constater que dans une région où l’emploi non qualifié ne manque pas( beaucoup de clients professionnels de l’agence ne trouvent pas d’ouvriers), j’entends encore souvent, à mon grand regret : je suis au rsa, mais si je reprends un boulot, avec la crèche, la cantine etc….je suis perdante. Quand on le voit de près, même si là encore, la majorité des gens qui bénéficient de ces aides n’ont pas d’autres choix, il y a encore beaucoup de gens qui considèrent que l’état leur « doit » assistance avant même de se dire qu’eux ont aussi le « devoir » d’essayer de s’en sortir. Et qu’avant de recevoir, il faut parfois aussi un peu donner. Je sais que je vais m’attirer les foudres des lectrices avec ce commentaire, mais combien d’entre nous, se sont par exemple retrouvée seule avec un enfant en bas âge, je peux en parler c’est mon cas, bien tentées de tout laisser tomber parceque oui, entre l’aide au logement, l’aide parent isolé,la CAF… passer 35h/semaine au boulot n’avait que peu d’intérêt financier…Voilà, oui chacun a droit à l’aide de l’état, mais tout le monde à le devoir de faire son maximum pour s’en sortir et non hélas ce n’est pas le cas de tout le monde. Et je n’ai pas évoqué le cas des gens du voyage, grosse clientèle de l’agence qui vous fait passer immédiatement l’envie de vous lever pour aller travailler quand vous voyiez les sommes de CAF qui tombent sur leurs comptes le 5 de chaque mois….

    Répondre
  116. fanette198311 a dit…

    moi aussi je travaille dans le social,tous les jours je rencontre des personnes au RSA et je soutiens que 13000 dit la vérité,au risque de me faire lyncher par vous toutes bien pensantes et mal informées.
    je rejoins ma « collègue » , c’est embêtant pour une journaliste qui écrit dans psychologie magazine de s’insurger et de défendre sa vérité sans se renseigner mieux.
    je rajoute que je suis de gauche depuis 40 ans et pas prête à changer d’étiquette.
    ce gouvernement pue c’est vrai ,mais ce n’est pas une raison d’en prendre le contrepieds sans réfléchir.

    Répondre
  117. Megara377 a dit…

    Excellent article!
    Une boutique de choux, manquait plus que ça… Au moins, je saurais quoi faire pendant mes vacances à Paris (L*durée, ça va bien un moment. Puis c’est si provincial. Limite bénéficiaire du RSA.).

    Répondre
  118. chris a dit…

    Cela appelle ensuite effectivement à d’autres sujets sur les restrictions du nombre de postes dans certains secteurs publiques.

    Tu penses ques les gens se sentiraient forcément dévalorisés d’aider les autres ? Ce peut être aussi vu comme une possibilité de réactualiser son CV (pour les personnes ayant déjà eu malheureusement plusieurs mois/année de chômage), de montrer que l’on peut être capable d’exercer une activité.

    Répondre
  119. Missgavotte a dit…

    Caro ! j’crois y’a Fanette qui te demande… (raclements de gorge…)

    « défendre sa vérité » ; justement. Caro (et les auteurs des autres commentaires) ne prétend pas défendre ou détenir LA vérité.

    Excuse moi Caro d’intervenir, mais je ne peux pas m’en empêcher. Il nous reste la liberté d’expression bon sang de bonsoir !!

    Répondre
  120. Anna a dit…

    En effet malo, ça me semble quelque peu frauduleux ce chiffre de 3000 euros touchés par mois pour un couple avec deux enfants, si je me réfère à l’article que j’ai donné plus haut (certes ce n’est que Ouest-France mais quand même), ils disent
    « Pour un couple avec deux enfants ?
    Sans travail : le couple cumule un RSA socle de 981 euros, une allocation logement de 421 euros et des prestations familiales de 126 euros. Le mécanisme du RSA fait qu’il doit en retirer les 126 euros de prestations familiales et un un forfait de 139 euros au titre de l’allocation logement. Au total, le revenu du foyer est de 1 263 euros. »

    alors après je ne sais pas si l’alloc au logement de 421 euros peut varier, mais on est quand même loin des 3000 euros, chiffre qui me semble quelque peu extravagant, et vecteur encore une fois de « haine » et de stigmatisation envers ceux qu’on considère comme profiteurs.

    Et, je me permettrais d’ajouter (ça a sûrement été dit), que ces propositions que Wauquiez a faite contribue encore une fois à diviser les gens, et c’est assez malheureux.
    (désolée Caroline d’envahir ton blog de mes commentaires 😉 )

    Répondre
  121. Agnès a dit…

    C’est vrai Sophie. Tu as malheureusement raison: au Québec, comme en France apparemment, il est parfois moins difficile de survivre avec un statut de prestataire, et les quelques aventages qui s’y rapportent (aide au logement, allocation aux parents isolés, etc), qu’avec un boulot au salaire minimum.
    Cependant ce que j’en déduis, personnellement, ce n’est pas qu’il faudrait que les prestataires acceptent des emplois qui les mettent dans des situations encore plus précaires mais bien que le salaire minimum augmente en même temps que le coup de la vie!! Et que les gros employeurs, ceux qui font des profits sur le dos de leurs employés sous prétexte qu’être vendeuse ou serveur ne demande pas de qualification particulière, soient obligés de verser un salaire conséquent à leurs employés ! Alors là tu peux être certaine que la grosse majorité de ceux que vous voyez comme des parasites se ferait une joie de retourner sur le marché du travail!!!!

    Répondre
  122. véro a dit…

    En réponse à 13000, qui à mon humble avis commet deux erreurs…
    erreur 1. Additionner toutes les aides et ainsi véhiculer l’idée fausse que certains pauvres sont des cumulards éhontés. En effet, « le RSA étant conçu comme un complément de revenus à caractère subsidiaire, l’ensemble des ressources du foyer est pris en compte pour son calcul, dont notamment les allocations familiales. Le cumul RSA-allocations familiales entraîne donc une réduction du montant du RSA ». (source : guide-familial.fr)
    erreur 2. Surestimer la fraude. car seuls « 2,1% des allocataires auraient touché indûment des prestations, mais ce chiffre intègre les erreurs de calculs et les retards de traitement des dossiers »… (source : FNARS)

    Répondre
  123. Anna a dit…

    Et me voilà encore, je réponds en retard à 13000. Vous dites que vous travaillez à la CAF, et vous traitez certaines des personnes que vous côtoyez de « cassos », ainsi que « le cassos est neutre tant qu’il peut engranger », ça me dépasse qu’on puisse parler comme ça de personnes avec qui on « travaille » et qu’on est censé aider. Alors en effet, vous dites que vous parlez seulement de quelques « cas », mais connaissez vous leur histoire personnelle, connaissez vous les difficultés qu’ils ont pu traverser ? Est-ce que quelqu’un qui a eu des boulots de merde toute sa vie va se dire « oh bah tiens on me propose une place en abattoir, je vais sauter dessus, quelle aubaine » ? Et surtout est-ce que ces gens, sans sortir de chez eux vont réellement gagner le double du smic ?
    Je doute que Wauquiez parle vraiment des «  » »profiteurs » » », il parle d’un « cancer de la société française », est-ce vraiment un cancer ces quelques miettes distribuées aux démunis, est-ce que cela va bouleverser l’économie de la France ? Ou tout simplement cette proposition n’est-elle pas là pour liguer les gens contre les autres, qu’on montre du doigt comme ça a pu être fait dans les commentaires ceux qui sont pauvres et en plus les salauds ne font rien pour s’en sortir, n’est-ce pas l’arbre qui cache la forêt, à vrai dire j’ai bien du mal à comprendre sa proposition, je n’en perçois pas bien le but j’essaie pourtant malgré mes maigres connaissances « économico-politiques ». C’est comme s’il essayait de mettre dans sa poche toutes ces conversations de PMU où certains disent « ouais tous pourris » ou « ouais salauds de profiteurs qui glandent pendant qu’on paye pour eux ». Une stratégie politique en quelque sorte.
    Et pour finir, et reprendre ce qu’on a déjà très vaguement évoqué plus haut, il faut en finir avec cette valeur travail, on peut être quelqu’un d’honorable, quelqu’un de bien, sans pour autant adhérer au « travail obligatoire » pour se faire enfin respecter.
    Oui je sais, je radote, mais ce sujet m’intéresse.
    Bloquez moi si je suis lourde 😉

    Répondre
  124. Marithe a dit…

    Laurent Wauquiez aurait-il dit tout haut ce qu’une majorité de Français pense tout bas ? C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Opinionway. Le point de vue de Wauquiez leader de la Droite sociale contre le RSA séduit tant à droite qu’à gauche. C’est 65 % des personnes interrogées, toutes tendances confondues, qui considèrent qu’il faut plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75 % du SMIC. La proposition recueille l’adhésion de 83 % des sympathisants de l’UMP, mais 55 % de ceux du PS l’approuvent également, ainsi que 74 % de ceux de l’extrême gauche. Une réelle approbation qui transcende largement les clivages partisans. Seuls les écolos se disent à hauteur de 54 % contre la mesure.

    Les français le savent et le constatent dans leur entourage il existe trop de gens qui savent tirer parti des « lois sociales » et
    vivent au crochet de ceux qui se lèvent tôt et qui triment durement juste pour moins que le SMIC vu le coût des déplacements et de l’habillement.

    Désolée pour les pleureuses et les obtus…la vérité me sied mieux que le mensonge ou même la désinformation.

    Répondre
  125. Véro la Bisontine a dit…

    La question se pose aussi en ces termes : pourquoi Laurent Wauquiez a tenu ces propos?
    Des vues electoralistes sans doute.
    J’ai entendu aujourd’hui qu’il prétendait dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
    Et d’après un sondage sorti aujourd’hui, 70% des français sont d’accord avec lui.
    70%, c’est important.

    Déjà, Laurent Wauquiez, à ce que je sache, est ministre des affaires européennes, donc j’ai envie de dire : de quoi je me mêle?
    Ensuite, force est de constater qu’il s’est fait taper sur les doigts, par F.Fillon (et d’autres du gouvernement en place).
    Je me demande si l’objectif n’est pas de lancer un scud pour créer la polémique et stigmatiser l’opinion publique, pour ensuite faire marche arrière, histoire de montrer que le gouvernement n’est pas aussi méchant que ça.

    Et puis, j’ai peut être l’oreille bouchée, mais je n’ai guère entendu l’opposion s’insurger avec force contre lui.
    C’est aussi là, le vrai problème, à mon sens.

    C’et couillu d’un côté (pas forcément au bon endroit), et mou de l’autre.
    Et pendant ce temps là, y en a une qui se frotte les mains, c’est Marine Le Pen (damned).

    Répondre
  126. Sabinekinouk a dit…

    C’est peut-être une vue simpliste mais ce qui m’a le plus révoltée dans les idées émises ici, c’est résumé dans le commentaire de Frederiqueetc: « Je constate autour de moi que les gens qui râlent « parce qu’il y en a qui touchent plein de fric à rien fouttre, etc … », ce sont les gens qui travaillent et gagnent un petit salaire. Qui rament tous les mois et qui vient leur pouvoir d’achat baisser de mois en mois. C’est à ces gens-là que Wauquiez s’adresse, ce sont eux qui vont voter, et ça fait un paquet de gens. »
    Tous les débats sont faussés par leurs manœuvres électoralistes! Encore plus avec ce gouvernement qu’avec les précédents, c’est tellement gros que ça marche, c’est ça la droite décomplexée, les manoeuvres éhontées pour appauvrir la pensée, diviser, manipuler en masse, ça ça m’énerve!!!!!

    Répondre
  127. Anna a dit…

    Je vous dirais simplement que si vous trimez si dur et que vous êtes jalouse des avantages extraordinaires de ceux « qui vivent au crochet de ceux qui se lèvent tôt », alors abandonnez votre activité et à votre tour vivez au crochet des autres, avec les multiples bonheurs que ça apporte 🙂
    Je n’ai pas spécialement vu de « pleureuses » ici, simplement des personnes qui tentaient de remettre les choses à leur juste place, en somme qui tentait également de rétablir la vérité.
    Finalement, dans ce débat, je vois surtout comme une sorte de jalousie malsaine.
    Ah, et pour les chiffres, dans le Monde, les écolos seraient 38% à approuver, au PS ils seraient 51%, au modem 79%, à l’UMP 89%, au FN 83%, et pour l’extrême gauche 66% ; alors quels chiffres sont les bons ?

    Répondre
  128. Nulle en Pseudos a dit…

    Eh beh. ça laisse songeur de voir l’énergie mise à s’offusquer des quelques branleurs qui « profitent » du système social, alors que lorsqu’il s’agit de s’énerver contre tous les enfoirés, dont beaucoup au gouvernement, à revenus mensuels indécents qui défiscalisent jusqu’à leurs slips usagers, là y a plus personne. parce que je m’excuse mais moi, entre le winner qui réussi à choper aller soyons fou, jusqu’à 5000 balles à la CAF, et le connard qui gagne des millions mais n’en reverse quasiment pas un rond aux impôts, j’ai une très très bonne idée de qui est le plus parasite des deux.

    et puis autre chose, les minimas sociaux, les aides de la CAF, c’est pas par esprit de charité chrétienne qu’on les a mis en place. y a quand même quelques scribouillards insensibles mais hautement efficaces qui se sont réunis avec eux même un jour pour décider qu’une politique sociale c’était mieux que les pauvres dans la rue. non parce que le pauvre qui n’a plus d’espoir de toucher son écran plasma, il montre les dents (enfin celles qui ne sont pas encore pourries).

    et puis j’ai failli répondre au coup du scandale du pauvre qui se permet d’avoir des télés écran plat, et ensuite j’ai lâché l’affaire. non sérieux, beati paupere spiritu, grave.

    ah et Despé, je crois que le mot que tu cherchais au commencement c’est « enculé ». mais je peux me tromper.

    Répondre
  129. Pauline a dit…

    merci Caroline pour ton post. J’avais commencé un palmarès des membres du gouvernement, de l’entourage élyséen, de la majorité, qui me faisaient le plus gerber. Et franchement, il était déjà bien riche. Eh bien Wauquiez y fait une ascension spectaculaire. Quelle saloperie se cache sous ce physique de garçon si propre sur lui? quel pitoyable fayot se masque sous les traits du représentant de la « droite sociale » (laissez-moi rire), le conduisant à participer au concours : « je trouve un bouc émissaire ». Et je suis assez consternée de voir que ce discours sur le « parasite social » prend aussi bien. @13000 : bien sûr qu’il existe des « profiteurs » des aides sociales, mais des gens qui fraudent ou simplement tirent avantage des brèches du système, il y en a partout, à tous les étages de la société. Pourquoi les pauvres feraient-ils exception à cette réalité humaine ? Les pauvres, parce qu’ils sont pauvres, devraient être moralement exemplaires ? Tu adhères au discours de Wauquiez sur ces « salauds d’assistés ». Mais que penses-tu des très riches qui, avec la bénédiction du gouvernement et à la faveur des facilités fiscales qu’on leur offre, s’exonèrent en toute bonne conscience de leur contribution à l’impôt national? C’est ça la logique du bouc émissaire activée par le discours de Wauquiez : transformer le sentiment de frustration et d’impuissance qui nous habite face au monde en une haine du plus faible, du plus pauvre, du plus laid, du plus en dessous que nous. Nous faire croire que, une fois éradiqués ces prétendus coupables, nous serons moins victimes. Le discours de Wauquiez, c’est le contraire du discours politique responsable, c’est la sollicitation de ce qu’il y a de plus sombre et moche en nous.

    Répondre
  130. 13000 a dit…

    Il est là le problème caro, on sait que ça fraude, mais il y a des intouchables !!! et ça va encore en choquer au passage, mais c’est comme ça ! on le sait mais on ne peut pas les toucher sous peine de se voir traiter de tous les noms, assos au fesses qui crient au scandale, à l’injustice et au racisme….On fait les signalement mais on nous explique gentiment que pour eux ça va faire trop de vagues…..

    Répondre
  131. 13000 a dit…

    Faux, 1) le rsa tient compte de l’apl dans son calcul, pas des AF ; et effectivment si petit travail à côté, montant recalculé, donc perte sèche c’est clair, d’où la non motivation de certains pour travailler.
    2) vous vous basez sur des texte, je me base sur le boulot qu’on me demande de faire.
    Et je n’ai jamais dit que je n’accueillais pas correctement les allocataires (bien que je ne sois plus à l’accueil), ni même que je ne me décarcassais pas pour leur obtenir des aides ; je peux quand même constater les injustices……..

    Répondre
  132. Zaz 06 a dit…

    Je n’ai jamais lu les comms si attentivement que sur ce coup là. Incroyable comme les gens sont passionnés et prompts à se mettre en rogne quand il s’agit de tomber sur des « petits » profiteurs. Tu as raison de souligner que les vrais parasites, ce ne sont pas ces personnes, mais bien tous ces gens qui nous dirigent, politiques et financiers. Eux, ils font les choses en grand…c’est peut-être pour ça qu’on les respecte,(!!) Ils sont bien malins en tous cas: pendant que tout le monde s’excite, eux se frottent les mains…et se remplissent VRAIMENT les poches sur notre dos!
    Allez, je vais aller bosser et ne pas regarder le blog au boulot; j’ai peur que ça me déprime encore un peu plus.

    Répondre
  133. keekee37 a dit…

    Le pire dans tout ça, c’est que j’ai bien peur qu’il ne dise tout haut ce qu’un certain nombre ne pense tout bas. Je suis affolée d’entendre les commentaires de mes collègues par exemple. Nous avons la chance d’avoir un travail, pas si mal payé après tout, puisqu’il nous permet de vivre, et même de s’offrir des vacances, tv écran plat, ordi… , nous ne faisons pas partie des gros salaires, mais il y a tellement pire. Et j’ai l’impression que, pour la plupart, ils sont jaloux de ceux qui justement n’ont rien et doivent survivre avec le RSA et aides sociales en tout genre. Et je suis sûre que beaucoup préfèreraient se lever chaque matin pour aller TRAVAILLER ! C’est du travail qu’il faut leur donner.
    Bravo Caroline pour osez le clamer haut et fort et merci. C’est rassurant en voyant tous les msg qui me précèdent de voir que, quand même, on n’est un certain nombre à partage le même avis.

    Répondre
  134. DOMINIQUE a dit…

    NEP, merci d’avoir recadré le débat. Wauqiez a agité le chiffon rouge, et pof, on oublie les tripatouillages des grosses fortunes. Il ne faut pas oublier qu’ils ont enlevé le bouclier fiscal, mais trituré l’ISF.

    Répondre
  135. nathalie a dit…

    Ah la fameuse « majorité des français » … celle qui pense qu’il faut rétablir la peine de mort ? celle qui s’oppose à l’IVG ? celle qui veut des quotas dans les équipes de foot ? et bien cette majorité là je ne veux pas en faire partie et heureusement il y a encore des gens pour s’y opposer et des lois pour l’empêcher de sévir sinon ce n’est plus en société que l’on vivrait mais dans la jungle et je ne suis pas sûre que cette « majorité » apprécierait la loi du plus fort si elle devait survivre par ses propres moyens !

    Et c’est vrai que ça me scie touours qu’on soit prêt à zigouiller son voisin pour un écran plat alors que nos grands patrons sont dans l’illélagalité notoire et engrange les millions sur le dos des petits salaires …

    Je n’ai entendu personne hurler contre les contrats aidés à 20/26h par semaine payés au smic pour justement faire tous ces petits boulots d’intérêt général dont on parlait, on crève à petit feu pendant 3 ans et on retourne dans la rue … récememnt les chiffres, encore eux ! disaient que la population dans la rue avait augmenté de façon dramatique chez les jeunes de 18-25 ans, ça c’est vraiment à pleurer pendant que M. le PDG de Total parade à la télé pour nous expliquer la vie …

    Répondre
  136. Anna a dit…

    Je suis complètement d’accord avec vous Nathalie, cette fameuse « majorité de français » qui pense tout bas ce que Wauquiez entre autres pense tout haut est un des premiers arguments lorsque certains veulent valider des mesures puantes ou encore donner un avis qui dépasse l’entendement, je l’ai tellement entendu lorsqu’une connaissance me disait « mais si les arabes sont quand même pire que les blancs » tout de suite suivi de « je dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas », il a bon dos ce « tout le monde », et qui est ce « tout le monde », parce que ici dans les commentaires, j’ai vu plus d’avis défavorables que favorables à cette proposition de loi (après il est vrai que nous sommes sur un blog apolitique de gauche 😉 ).
    Et en effet, s’attaquer aux minuscules fraudes dans un pays où des fraudes énormes se font sans que personne ne hausse la voix, c’est assez comique, ou plutôt tragiquement comique, Wauquiez s’attaque à du vent, il y a tellement d’autres problèmes, dont il faudrait s’occuper, mais non on préfère brasser du vent de façon populiste pour s’attirer la sympathie de ce « tout le monde » qui disserte au PMU le dimanche matin

    Répondre
  137. Dji a dit…

    Après le coup de sang d’hier (sérieux, j’en ai eu des fourmillements dans les doigts tout l’après-midi, signe d’un grand énervement chez moi !), ça fait du bien de vous lire (presque) toutes, je vais garder mes oeillères et continuer à ne fréquenter que des apolitiques de gauche, c’est meilleur pour mon coeur… Je vous embrasse sororellement (???), et vous souhaite un bon week-end !

    Répondre
  138. Flo a dit…

    Bonjour,
    JE te remercie Caroline pour tes coups de gueule, pour tes indignations et pour ton verbe haut. Je partage entièrement ton point de vue et je ne reviendrai pas sur tous les commentaires de soit disant « travailleurs sociaux » qui se permettent d’aller dans le sens de ce ministre que je n’ai même pas envie de nommer. Je trvaille comme conseillère à Pole Emploi et ces gens aux minima sociaux je les cotoie tous les jours. Comme il est facile de les critiquer quand sa paye tombe tous les mois, comme il est facile de croire qu’ils ont la belle vie parce qu’ils ont une télé grand écran. S’ils ont cette grande télé qui fait hurler je ne sais quelle personne plus haut, c’est peut-être parce que c’est leur seul et unique loisir: pas de vacances pour eux, parce que pour eux les vacances c’est tous les jours, mais dans leur cité et pas à l’Ile de Ré, pas de cinéma, parce qu’à 4 c’est trop cher, pas de soirée chez les copians parce qu’après il faut rendre les invitations et un repas pour plus de 4, c’est trop cher…et je pourrai en écrire encore des lignes et des lignes. Moi qui les reçois tous les jours, je ne les envie pas et même après 6 ans à les voir tous les jours en face de moi, même avec ma paye minable d’agent statutaire de l’Etat, ô combien je préfère ma place. Et je peux vous assurer que ces personnes, c’est du trvail qu’elles veulent avant tout, pas l’aumône et elles ont bine plus souvent qu’on ne le croie, honte d’avouer leur situation.
    Pour en revenir à ce secrétaire d’Etat qui, pour l’anecdote, est venu dans l’agence où je travaille l’an dernier avec un aéropage de 32 (!!!!) conseillers, assistants et ronds de cuirs en tout genre (à mon avis leurs salaires réunis sur une seule journée devait faire un bon paquet de RSA), ce monsieur a appliqué une fois de plus la stratégie que notre gouvernement utilise depuis 4 ans sur tous les sujets brulants: 1) je jette un énorme pavé dans la mare 2)j’attends les réactions de l’opinion publique 3) si elles sont trop vives on fait marche arrière en faisant un démenti de l’Elysée 4) au final, on recule mais pas trop quand même. RESULTAT: on a quand même avancé tout en ralliant une fois de plus l’électorat le plus radical. On nous a fait le coup des dizaines de foais sur des sujets aussi divers que la sécu, la retraite, l’education, ou encore récemment la sécurité routière. C’est la même méthode à chaque fois, et à chaque fois elle fonctionne. C »est à désespérer de la capacité d’analyse des français…

    Bon je vais en rester là car je pourrai en écrire des tonnes.
    Merci encore Caroline et continue à t’exprimer sur tous les sujets des plus futiles au plus sérieux. Je t’adore!

    Répondre
  139. Caroline a dit…

    J’adore qu’on me reproche d’être négligente journalistiquement parlant et qu’on m’oppose LA vérité, celle des sondages. Donc si 70% des Français sont d’accord, c’est que c’est vrai ? Mais pitié ! Dans le billet que j’ai écrit, les chiffres sont justes. ceux donnés par le site mis en lien par Anna, le sont aussi. Après, certaines personnes, visiblement trèèèèèès informées, prétendent que la majorité des bénéficiaires sociaux cumulent toutes les allocs possibles et imaginables, ramassant jusqu’à 3000 euros par mois. Là, franchement, je ne peux que me référer aux sources officielles qui évaluent la fraude à 2,1% des bénéficiaires. Se baser sur des on dits et des ressentis ça n’est pas du journalisme…

    Bref, j’aimerais bien que les arguments sortent du sempiternel: « tu es journaliste et tu te permets de donner ton avis ».

    Pour le reste, Pauline, NEP, Anna, Nathalie, vous répondez bien mieux que moi, donc je passe mon chemin pour aujourd’hui. Je remercie chacun de la modération dont il a fait preuve à quelques exceptions près dans les commentaires. On peut ne pas partager les mêmes idées et rester correct, je suis ravie qu’ici cela se vérifie. A QUELQUES EXCEPTIONS PRES !

    Répondre
  140. 13000 a dit…

    C’est là où je rejoints pas mal d’entre vous : ce ne sera pas possible ! on saura différencier les personnes qu’il faut sanctionner des autres mais on ne pourra pas le faire faute d’être traiter de raciste, de persécuteurs, etc…..

    Répondre
  141. Fanny a dit…

    Pendant le rude hiver, j’ai un pote qui trouvait inadmissible de ne pas demander aux bénéficiaires du RSA de venir déblayer les routes enneigées, ces grosses feignasses. J’étais au RSA, et je passais mes journées à chercher un taff et à tromper l’ennui via mon blog (et à profiter d’avoir du temps libre avant 40 piges au turbin). Alors oui, là d’o^ù je viens, les chômeurs sont pas souvent courageux, déjà parce qu’il n’y a pas beaucoup de travail et que la majorité vivent avec les alloc’ que leur rapportent leurs nombreux enfants. Mais ils sont loin d’avoir une vie brillante d’intérêt. Et je trouvais ça facile pour quelqu’un dont papa-maman a financé la société de nous mettre tous dans le même panier.
    Pour ce qui est des gens qui gagnent plus en restant à la maison, ça m’est arrivé, en ayant cumulé des mois de boulot pour avoir un chômage correct. Et ça arrive à des mamans qui aimeraient reprendre une activité mais qui gagnent moins avec le salaire – garde d’enfants qu’en touchant la CAF. Et c’est là que l’argent que l’on donne à l’Etat serait susceptible d’être utile pour encourager les « feignants » à participer à notre grande et belle société.

    Répondre
  142. 13000 a dit…

    100 personnes en tout et pour tout en France ???
    Caro revient sur terre et sort de ta bulle !
    Je ne suis pas plus perspicace, ni avertie qu’une autre, je fais simplement mon boulot, mais avec les politiques actuels c’est de pire en pire ; d’un côté on nous demande du rendement, de la clarté et de la transparence et d’un autre, il faut quand même pas trop en faire, trop en dire.
    Je bosse à la CAF des BdR, donc des dossiers j’en traite, et du lourd, et lorsqu’on rend un audit sur les fraudes de secteur, il y a 3 classements : celui d’investigation, celui remis et celui diffusé au niveau national.
    Mais je fabule, j’écris surement un mauvais polar ! (ou alors je n’ai génétiquement pas ce qu’il faut pour comprendre une poignée de bobo/gaucho parisien)

    Répondre
  143. Nulle en Pseudos a dit…

    Bon et concrètement ces fraudes ça coûte combien à l’Etat? Si on met en place les solutions que sans aucun doute tu préconise bien que tu n’en ais pas parlé ici, à moins que celles de Wauquiez te conviennent, ça nous rapportera quoi? Mais sérieusement hein, en prenant en compte l’instabilité sociale que ça pourrait générer, l’impact sur la natalité (je rappelle comment on se gargarise en très haut lieu qu’on fasse le plus de chiards en Europe), et tout et tout.

    A part te donner un sentiment de satisfaction du travail bien fait, ça rapporterait quoi à la France, TOUT COMPTE FAIT, d’éradiquer les fraudeurs à la CAF et aux minimas sociaux?

    Non parce que le « ça peut plus durer, faut qu’on s’organise » c’est un peu trop léger.

    Répondre
  144. desperada a dit…

    Bon, on en est où là?

    « famille française » check
    « tout le monde le sait » check
    « les gens comme ça » check
    « on le sait bien » check
    « c’est pas du racisme mais… » check
    « couple classique » check
     » différencier les personnes » check
    « bobo/gaucho parisien » check
    « on » check
     » si on le dit, on se fait traiter de raciste » check
    « je suis pas raciste, mais… » check
     » les gens du voyage » check

    j’ai peut-être sauté des lignes mais il manque encore
    -la gauchosphère
    – la branchitude socialo-marxiste
    – on n’est plus chez soi
    – dire tout haut ce que les gens pensent tout bas
    – les français de souche

    et la boucle sera bouclée

    Répondre
  145. Anna a dit…

    « ou alors je n’ai génétiquement pas ce qu’il faut pour comprendre une poignée de bobo/gaucho parisien » ça me fait bien marrer de lire ça, donc vous généralisez en disant que pour désapprouver les propos de Wauquiez il faut être un bourgeois parisien de gauche, je suis pas parisienne, loin d’être bourgeoise, bon de gauche ça je pourrais pas m’en cacher mais comme Caroline « apolitique de gauche ».
    Trêve de plaisanterie, on peut tout simplement ne pas être en phase avec ce que vous dites et par extension avec Wauquiez sans toutefois rentrer dans la case « bobo/gaucho parisien », les provinciaux non bourgeois voire pauvres et sans forcément avec une étiquette politique bien définie peuvent également désapprouver tout cela, parce qu’au delà de l’étiquette politique et des revenus qu’on peut avoir, il y a aussi des qualités en nous comme l’humanisme, ou comme le fait de ne pas vouloir stigmatiser certaines personnes pour tout et n’importe quoi sous prétexte que « ouais mais tout le monde le pense et d’abord moi je le vois tous les jours dans mon taf », la stigmatisation n’a jamais rien amené de bon il me semble.

    Répondre
  146. Zaz 06 pas bobo pas parisienne mais de gauche, OUI! a dit…

    Heu…je crois qu’on l’a eu aussi « Dire tout haut ce que les gens pensent tout bas »

    Répondre
  147. Caroline a dit…

    13 000, je ne vis pas dans une bulle, ne t’en déplaise. Et je persiste à penser que les couples vivant avec plus de 3000 euros par mois d’allocations diverses sont minoritaires. Et je rejoins NEP, je ne peux pas croire que ce soit ça qui coule l’économie française, soyons sérieux. Parce que c’est ce que dit wauquiez, ni plus ni moins quand il parle de « cancer de la société ». Le cancer de la société, c’est à la rigueur le chômage. Mais ça bien sûr, c’est moins profitable pour drainer les voix du FN.

    Despé, je crois que le compte est bon.

    Répondre
  148. l'espoir fait vivre a dit…

    Lectrice de l’ombre, j’ose un premier com !
    Merci Caroline pour ton blog plein d’émotions et merci pour ce coup de gueule.

    Je vais sans doute être un peu brouillon car tellement agacée.
    Que c’est moche de taper sur les pauvres car cela ne changera en rien le fait qu’une catégorie de gens qui bossent ne s’en sortent pas.
    Est-ce que l’entraide et la solidarité existent encore ?? par contre la jalousie, l’envie, le mépris sont en hausse.
    Nous devrions nous unir pour dire stop à ces grands patrons plein de fric qui payent très mal leurs employés et ces policiens qui ne savent pas ce que c’est de vivre avec un smic ou moins.

    Et eux ça ne les gènent pas de toucher les AF (c’est au nombre d’enfants et pas au revenus).

    Pour parler des fraudeurs, il faudrait aussi parler des fraudeurs à haut niveau et aussi de ceux qui habitent en Suisse ou ailleurs pour ne pas payer d’impots en France.

    Oui, Caroline un des cancers de la société c’est aussi le chômage (j’y suis malheureusement avec des jumeaux garçon fille de 13 ans et divorcée).
    Le tunnel pour en sortir est long….

    Mais bon, l’espoir fait vivre et encore merci pour ton blog qui me donne la pêche.

    Répondre
  149. DOMINIQUE a dit…

    Anna, ton commentaire est toujours aussi pertinent !
    Despé, ta liste ne peut être qu’incomplète.
    Et puis, on a développé le sujet en long, en large et en travers.

    Etre traitée de bobo/gauchiste/bourge, youpi. Le tout, c’est de savoir par qui, n’est ce pas ?

    Nous sommes de plain pied dans une période électorale, et ce n’est fini d’entendre des stupidités. L’UMP ne peut ratisser que les voix du FN, donc… on va en baver !!! Enfin, nous, je veux dire les bobos/gauchos/bourges.

    Répondre
  150. Anna a dit…

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, et je l’avais évoqué un peu plus haut ; l’entraide et la solidarité qui font partie de l’humanisme tendent à disparaître avec ces propositions fumeuses de notre gouvernement qui racole dans la frange populiste. Et une partie des commentaires sous-entend en effet que la jalousie et l’envie fait grandement partie de la rancoeur général envers ces fameux « profiteurs ».

    Répondre
  151. catichou a dit…

    c’est mal de ne pas vouloir travaller pour ne rien gagner ou gagner si peu qu’on ne puisse plus se payer quoi que se soit apres le loyer, la bouffe et les charges ? ha bon ? pourquoi ?

    Répondre
  152. Fanny a dit…

    Caroline,moi aussi ça me met très mal à l’aise de te lire quand tu parles de politique, et plus encore de lire les coms qui suivent.Parce que celle qui n’est pas d’accord avec toi se fait descendre en flèche,systématiquement.Pire qu’un blog mode!13000 bosse à la CAF et raconte son expérience,ben non, elle pipeaute, c’est sûr, et elle s’en prend plein la tronche!Pire que sur un blog mode les réactions!Je ne pense pas que le milieu social dans lequel tu évolues te permette ou te contraigne à fréquenter quotidiennement des RMistes,bénéficiaires du RSA, voire des smicards? Du moins d’après ce que tu exposes sur ton blog.Je trouve ton billet très démagogique, très gauche bobo, et comme tous tes billets politiques, peu documenté et très partial.Un coup de gueule à la Mélenchon parce qu’il ne donne lieu à aucune discussion, mais à des « je plussoie », « j’adhère à 200000000% » avec toi.Vivement 2012!

    Répondre
  153. l'espoir fait vivre a dit…

    Désolée d’intervenir à nouveau car ce blog n’est pas un forum.

    Je voudrais juste vous raconter un vécu :

    Il y a 20 ans j’ai travaillé en CDD dans une mutuelle et il y avait un homme d’une cinquantaine d’années qui distribuait le courrier. Cet homme me semblait décalé avec ce boulot et j’ai demandé à la secrétaire de direction (avec qui je m’entendais bien car très humaine)ce qu’il en était. Surprise par ma question parce que personne ne lui avait posé, elle m’a répondu (en me disant de ne pas le divulguer au personnel et c’est normal)que cet homme était un ancien DRH qui avait mal vécu un divorce, avait sombré (dans l’alcool), avait perdu son job, sa maison, bref tout…

    Ce que je veux dire, est que n’importe qui n’est à l’abris de tomber très bas, au point d’en arriver entre autre au RSA…et se redresser est long.

    Et encore plus aujourd’hui où chacun se regarde le nombril…..

    Toutes mes excuses Caroline pour cette intrusion.

    Répondre
  154. mammouth a dit…

    À défaut d’être preums, je commente pour être la 200e.

    Sinon, hier j’ai lu un article sur le vernis semi-permanent. Je voulais juste placer ce nouveau savoir dans la conversation avant de l’oublier.

    Répondre
  155. La moune a dit…

    Bonjour Caroline, j’adore ton blog, mais là…
    Je regrette que tu exprimes tes avis de manière si tranchée, alors que, manifestement tu n’as aucune idée de la réalité des choses.

    Bien sûr, il y a des gens qui galèrent en touchant les minima sociaux, et préfèreraient travailler.

    Bien sûr, tous ne sont pas des profiteurs, il y a des gens fragiles, et nous devons les aider.

    Cependant, pour travailler depuis 20 ans dans « les quartiers » je peux te dire que d’autres utilisent le système à fond, et s’en vantent, et n’ont aucune envie de retrousser leurs manches, ni de se lever à 6 h du matin (ils te disent même que tu est bien co… de te crever le C.. pour ton petit salaire).

    Arrêtez l’angélisme : les nanas qui se déclarent seules mais qui ont un enfant pile poil tous les 3 ans, déclarés du même père, j’en connais des dizaines… et elles ne vivent pas si mal, tant qu’elles ont les enfants.

    Alors oui, j’en ai marre de bosser et payer des impôts pour les glandeurs.

    Il n’y a pratiquement aucun contrôle sur la situation réelle des bénéficiaires des minima. A mon avis, s’il y en avant plus, ce serait plus sain, et ceux qui sont réellement dans le besoin pourraient certainement recevoir ce qui leur est dû avec dignité, et je paierais mes impôts avec le sentiment que l’argent que je donne sert à une solidarité intelligente.

    Mesdames aux bons sentiments, bienvenue dans la vraie vie, si vous l’osez !

    Répondre
  156. Cil a dit…

    Je suis assez d’accord avec le dernier commentaire : en quoi dire qu’il y a des gens qui profitent (et je ne parle pas des fraudeurs)du système est, au choix, de droite, raciste, digne d’une conversation de comptoir ?

    Je suis personnellement heureuse de vivre dans un pays qui aide les plus démunis, où l’école est accessible, la santé aussi, où l’on peut être aidé après un gros problème pour mieux repartir, et pour tout ça je paie mes impôts sans (presque ;-)) râler.

    Mais je sais aussi qu’il y a des gens qui vivent du sytème, sans d’autre but que de se faire entretenir par les différentes aides de l’Etat qu’ils connaissent par coeur.

    Tu veux voir les bénéficiaires des prestations sociales ?
    Va dans un bureau de poste en début de mois. Ils y sont tous, les SDF, les accidentés de la vie, les retraités en galère (qui parle du scandale du minimum vieillesse), les femmes timides qui parlent à peine le français, et les filles 20 ans/3 enfants qui engueulent le guichetier parce que ça ne va pas assez vite, entre deux conversations sur leur portable.

    Liste non exhaustive bien sûr, mais j’y ai bossé et là j’ai vu la misère humaine.
    La petite mamie qui vient voir si il reste de l’argent sur son compte et à qui tu donnes le solde : 1€ ! pour manger trois jours en attendant la pension…(j’ai même vu une guichetière dire à un vieux monsieur : »Oui il vous reste 10€ » et les sortir discrètement de son sac pour qu’il croit que ça venait de son compte, qui était en fait à 0).
    J’ai tout eu dans mon bureau, j’en ai fait des demandes de solde insaisissable pour remettre le compte en positif et pouvoir manger (encore une fois).
    Les gens pour qui je ne pouvais rien non plus (« allez voir votre AS »), et qui pleuraient…
    Et ce gars désespéré qui m’a lancé mon écran d’ordinateur à la tête !

    J’en ai plaint beaucoup, et détesté certains oui, pour leur arrogance, leur certitude que tout leur est dû, à jamais, que l’Etat entier est à leur service, que les autres doivent payer pour eux.
    Ces gens-là (coche desperada pour ta liste)je ne les respecte pas plus qu’ils ne me respectaient.

    Mais je n’ai jamais généralisé. Jamais. Je refuse donc qu’au nom de je ne sais quelle culpabilité on m’impose de dire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et tous les pauvres sont honnêtes, et tous les gens de droite des nantis sans conscience sociale.

    Et pour finir sur le sujet initial, je trouve la proposition de Laurent Wauquiez aussi simpliste que stupide. Une manoeuvre électoraliste ? Bien sûr !
    Je n’ai pas de solution, mais pourquoi n’est-il plus possible de faire vivre dignement une famille avec un seul salaire modeste ? Ce qui était encore le cas dans mon enfance (années 80 je précise).

    Un peu brouillon mais je voulais le dire, enfin l’écrire ;-).

    PS 1 : j’ai oublié aussi de dire que pour moi écran géant et restos du coeur c’est incompatible, c’est voler de l’aide alimentaire à des gens qui eux n’ont pas le choix du tout.
    PS2 : je crois que DSK, là, il est cuit… M’en fous, moi c’est Hollande forever !!!!

    Répondre
  157. Anna a dit…

    13000 bosse à la CAF et nous dit qu’au RSA on peut toucher jusqu’à 3000 euros par mois, sincèrement je n’ai jamais vu personne au RSA toucher 3000 euros par mois, et je doute fortement que ça existe (alors oui je ne me targue pas de travailler à la CAF et donc de connaître par coeur tout ça). Sauf que oui, à mon humble avis 13000 pipeaute lorsqu’elle dit ça ; d’où probablement le fait qu’elle s’en prenne plein la tronche, parce que finalement pas besoin de bosser là bas pour se dire que 3000 c’est totalement extravagant.

    Répondre
  158. Xiou heureuse d'avoir un boulot… a dit…

    Que de commentaires et de polémiques.
    J’ai aimé le dernier comm de la personne qui a travaillé dans un bureau de poste. On est en
    période électorale et oui tout le monde n’a pas la même opinion et chouette on a le droit chacun d’exprimer son point de vue au comptoir du coin ou sur un blog. Mon grand père nous rappelle souvent que ce n’est pas le cas partout.
    Je crois que j’ai lu tous les commentaires. Ce qui en ressort et ce que je vis car pour le boulot je vais dans plusieurs régions en France : Aulnay sous Bois, quartier nord de Marseille, bassin minier près de Lens. On voit des gens qui galèrent avec peu et sont obligés de connaitre les bons plans: pour faire garder les enfants, pour réparer sa voiture, etc. On voit aussi et même si c’est une infime frange, d’autres expliquaient que ceux qui bossent pour un Smic sont C. car on peut vivre pareil en grugeant le système. Je n’ai pas les chiffes et je crois les tiens Caroline mais j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs personnes qui t’expliquent comment elles font.
    Vous avez raison car ce n’est pas ça qui coule la France.
    Toujours dans notre entreprise, j’ai l’exemple du personne qui au lieu de démissionner car elle souhaite faire autre chose et elle en a les moyens financiers et de compétence a préférer exiger une rupture conventionnelle et elle touchera donc plus de 3500 euros de pôle emploi. Elle prend 4 mois de vacances et cherchera du boulot en septembre. Perso je ne trouve pas ça juste pour tous ceux qui ont réellement besoin de leurs indemnités.
    Dernier point, un de nos amis travaillent comme gérant de fortune, je peux vous dire que tous ces clients Sony heureux car plus de bouclier fiscal mais l’Isf et donc beaucoup paieront 2 fois moins d’impôts cette année. On n’a pas vu fleurir beaucoup d’articles à ce sujet.
    Je clos la le commentaire …
    Bon dimanche à tous.

    Répondre
  159. mymy a dit…

    Bonjour à tous et toutes,

    Premier commentaire et juste quelques remarques en vrac :
    – Caroline n’écrit pas ici dans un journal , elle écrit sur une page qu’elle gère et il me semble normal qu’elle puisse adopter le ton qu’elle souhaite, d’autant qu’elle ne me semble « descendre » de manière générale que ceux qui se permettent justement ton et jugement incompatible avec une conversation…et pourtant je ne suis pas toujours d’accord avec elle, loin s’en faut
    – J’ai, pour bosser également dans des milieu défavorisés, de gros doutes sur le boulot réel de certaines personnes mais bon (je me reconnais par contre parfaitement dans le commentaire de CIL au niveau du vécu)
    – trois choses maintenant sur le fond du pb :
    > certains grugent, nous sommes d’accord c’est une réalité. Pour autant je n’ai aucune envie de vivre leur vie et je ne souhaite finalement cela à quiconque. Faire un gosse tous les trois ans non merci ; ne rien faire de la journée à par glander non merci … et je ne souhaite pas cela à mes gosses et je n’aurais pas aimé, étant enfant vivre dans ce type de famille,(et pourtant nous n’étions pas à l’aise financièrement parlant) je ne suis pas sûre que les vacances, la culture, les loisirs soient à la portée des enfants des ces familles. Franchement, avoir pour objectif dans la vie de se payer un écran plat me semble d’une tristesse sans nom et je ne les jalouse donc pas loin de là.
    > je plains sincèrement les personnes qui vivent si mal leur situation de salariée qu’elles en veulent à ce point aux « glandeurs »… C’est peut-être dans ce cas leurs conditions de travail qui posent problème. Au lieu de vouloir réduire les minima sociaux, il serait peut-être préférable d’améliorer les conditions de ceux qui bossent
    > Certains commentaires disent qu’il est inadmissible que certaines familles où les gens travaillent pour un salaires de misère ne s’en sortent pas et que c’est honteux que des gens ne travaillant pas s’en sortent mieux et donc on propose de limiter les minima sociaux … En quoi cela va-t-il aider ce qui travaillent pour trois fois rien et qui crèvent de faim ? la honte, elle est là, c’est qu’on puisse devoir aller au resto du cœur en bossant. Si on réduit les minima sociaux, on va simplement foutre dans la merde l’immense majorité des bénéficiaires qui ne sont pas des profiteurs et on va continuer à laisser crever les petits salaires qui devront toujours avoir recours à l’aide pour manger… J’ai du mal à voir l’intérêt de ce type de pratique.. Qu’y a-t-il à gagner à part peut-être un sentiment de vengeance et une rancœur assouvie, du type « bien fait pour eux? Qui cela va-t-il aider ??????
    Désolée pour la longueur du commentaire mais certaines logiques de raisonnement m’échappe totalement.
    Bon dimanche à tout le monde

    Répondre
  160. Aude A a dit…

    Bonjour Caroline !
    Je suis attentivement le débat depuis 2 jours et je voudrais apporter mon témoignage : j’enseigne depuis 10 ans en SEGPA et depuis 5 ans je suis frappée par la dégradation sociale des familles de mes élèves. 90 % d’entre eux viennent de familles dont au moins un des parents est en chômage de longue durée ou titulaire du RSA.La pauvreté de mes élèves ( qui ont entre 12 et 16 ans) me touche de plus en plus. Alors, quand l’un d’eux vient avec un tee shirt ou des chaussures neuves ou nous annonce qu’il y a une TV neuve à la maison, et bien, au risque de choquer, je m’en réjouis. Car être dans la norme, c’est aussi consommer. Bien sûr, il m’arrive de râler quand je me rends compte que les allocations familiales ou de rentrée scolaire servent à acheter autre chose que des fringues, des fournitures scolaires, ou des tickets de bus mais je me ressaisis vite en me disant que cet argent oxygène permet à une famille de respirer un peu plus normalement pendant un mois. Par contre, je me permets d’appeller à un peu plus d’indulgence envers les témoignages venant de 13000 et autres internautes qui travaillent dans le social. Je comprends personnellement que l’on puisse être épuisé nerveusement, et agacé. La pauvreté à côtoyer au quotidien, c’est dur, c’est même très dur. Je cotoie beaucoup d’éducateurs, assistantes sociales, personnels des services sociaux qui n’en peuvent réellement plus en ce moment et c’est en cela que le gouvernement actuel est très dangereux et je pèse mes mots : non seulement il s’attaque aux pauvres, aux faibles et aux démunis mais il réussit à décourager les acteurs des services sociaux chargés de protéger ces derniers en rendant leur travail difficile ( coupes budgétaires, gel des salaires, mépris ouvertement affiché …). Gardons notre self control et notre audace, ne nous laissons pas manipuler et surtout pratiquons au quotidien LA BIENVEILLANCE. C’est le meilleur rempart contre la haine. Ouh, ça fait un peu messe du dimanche mon truc…mais bon, j’assume …

    Répondre
  161. Tayiam a dit…

    Comme cela a été dit et redit, Caro donne l’avis tranché qu’elle veut. Elle ne se targue pas ici d’être une journaliste neutre mais la gestionnaire et la rédactrice d’un blog libre… Et il ne m’a pas semblé qu’elle soit agressive envers celles et ceux qui la contredisent. Elle a juste le droit de ne pas être d’accord et de l’exprimer, non ? 😉

    Ensuite, je ne pense pas, sauf erreur, que le fond de l’article de Caro soit de dire qu’il n’y a pas de profiteurs. Il y en a. A tous les niveaux d’ailleurs. Le problème, dans le discours de Wauquiez, c’est qu’il affirme, indirectement, que TOUS les RSA sont des profiteurs, ou qu’en tout cas les profiteurs sont une majorité. Et que c’est là le cancer de la société française. La pire maladie que connaisse la France ! C’est ça qui est choquant.

    Comme si c’était ça qui n’allait pas ! Et qui coulait toutes les finances de la France. Alors, qu’à côté, il y a d’autres types de profiteurs qui en retirent des milliers voire des dizaines ou des centaines de milliers d’euros ! Et que dans une société libre et égalitaire, il n’est pas normal que le « petit » travailleur paie ses impôts mais que le « gros » riche en soit, même partiellement, exonéré. C’est un peu le monde à l’envers et c’est cela qui coule plus la France. Car le petit travailleur consomme moins, galère plus, et est mécontent. Et l’économie a du mal à continuer (même si je ne suis pas une fervente défenderesse de l’économie, mais c’est le système que Wauquiez défend donc j’essaie de rester dans sa logique).

    Evidemment, les riches lui rapportent sans doute plus…

    Répondre
  162. DOMINIQUE a dit…

    Anna, merci.
    Au fait, jeune fille, vous avez un ordinateur, une connexion Internet, et vous êtes pauvre.
    Presque aussi cher qu’un écran plat. Tssst.
    Je me répète bêtement, merci pour vos commentaires.

    Répondre
  163. Caroline a dit…

    et merde, j’ai écrit un long commentaire très énervé qui est passé à la trappe. Pas grave, je n’en répéterai que l’essentiel: je supprimerai tous les commentaires désormais qui mettent en cause mon intégrité journalistique (il n’y a pas de mensonges ou d’erreurs dans mon billet, juste une prise de position assumée) ainsi que ceux m’expliquant que je ne suis pas légitime pour parler des pauvres vu que je suis une sale bobo pétée de thunes. Pour le reste, je ne crois vraiment pas que les personnes qui ne sont pas d’accord avec moi s’en soient pris « plein la gueule ». Bref, Fanny, puisqu’il s’agit essentiellement de ton commentaire, soit tu passes ton chemin, soit tu fais attention à tes écrits, parce qu’il n’y aura pas de second avertissement. Au risque de passer pour une ultra autoritaire, ce dont je me fous comme d’une guigne.

    A tous sinon, bon dimanche !

    Répondre
  164. Anna a dit…

    et oui j’ai un ordinateur et une connexion internet, le luxe ultime, aucune raison de me plaindre, j’aurais dû m’en passer et acheter de la bouffe ailleurs que chez lidl à la place. Mais c’est bête parce que mon ordi va me servir pour mes études (par correspondance cause maladie) alors j’ai une excuse, je ne suis pas une « salope » de profiteuse ! 😀
    Merci encore Dominique, vous avez été adorable avec moi dans les commentaires.
    J’en profite pour également m’adresser à Caroline, à qui j’ai dû laisser un commentaire avant cet article, j’adore votre blog, lorsque j’étais au plus mal je relisais vos archives et ça me faisait énormément de bien. (je suis en mode bisounours 😀 )

    Répondre
  165. alicedu51 a dit…

    En toute honnêteté, je pense que 13000, travaillant à la CAF, sait de quoi elle parle, et je suis sûre qu’il y a de vrais abus. Je suis bénévole dans un centre d’entraide alimentaire, il est toujours bondée quel que soit le jour de la semaine, et malheureusement il n’y a pas que des personnes en souffrance qui viennent. Des gens qui ont plus de revenus que moi (travaillant par ailleurs à temps partiel pour 600 euros par mois) repartent avec des sacs de victuailles bourrés à craquer quand je ne fais qu’un repas par jour. Où est la justice ? Donc évitez vraiment de multiplier les clichés et laissez les personnes qui savent répondre, merci !

    Répondre
  166. Caroline a dit…

    alicedu51, idem pour toi, tu seras gentille de parler sur un autre ton, ta dernière phrase est pénible et très honnêtement, en parlant de clichés, tes propos en sont blindés. Pardon mais ce n’est pas parce qu’on est bénévole dans un centre d’aide alimentaire qu’on connait la réalité des gens qui viennent chercher leur sac. Ces gens là te mettent-ils leur fiche d’impôts sous le nez pour que tu puisses être sûre qu’ils sont plus riches que toi ? Doit on avoir l’air d’un clodo pour être suffisamment pauvre pour toi ? Encore une fois, on sort du débat. Le débat étant de dire que ce n’est pas en stigmatisant les plus démunis et en les faisant passer pour des menteurs et tricheurs qu’on va sortir le pays du marasme. Donc tous les commentaires expliquant à quel point les « faux » et « méchants » pauvres sont nombreux, et bouffent la laine qu’on a sur le dos, seront également modérés. Parce qu’ils ne font pas avancer le débat. Bien sûr qu’il y a des fraudeurs. Mais en général, on ne s’humilie pas à aller aux restos du coeur et cie pour le plaisir.

    Répondre
  167. pascale m. a dit…

    Moi aussi j’aime ton commentaire…et pas seulement parce que je suis enseignante et que je me doute que travailler en SEGPA est loin d’être facile…je te trouve extrêmement tolérante et bienveillante, et si c’est ça ta messe du dimanche, eh bien je me convertis illico 😉

    Répondre
  168. 13000 a dit…

    Merci à alicedu51 et à La moune pour leur ouverture d’esprit.
    Je n’ai fait qu’intervenir pour expliquer les erreurs de certaines personnes et je n’ai en retour eu que des attaques, plus ou moins mal saines, mais là ça ne choque pas la bande à caro (zaz et despé en tête) ; il a été dit plus haut que de toutes les façons, soit on est d’accord, on lèche un peu et tout va bien, on rentre dans votre moule politiquement correct, soit on est contre ou on n’a pas tout à fait les mêmes idées) et on s’en prend plein la tronche, comme le fait si gentiment remarquer anna !
    N’en déplaise à certaines, je ne mens pas, je ne m’invente pas une vie non plus et j’invite donc celles qui souhaiteraient voir de visu la « pipeauteuse », la menteuse et autres gentillesses que je me suis « pris dans la tête », de venir me voir à la caf des bdr, chemin de gibbes et de demander Alice du 7ème étage ; cette dernière se fera un plaisir de vous amener jusqu’à moi.
    Mais comme le dit si bien le proverbe « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir », même le nez sur un écran, avec de réels allocataires, vous continueriez à dire que c’est faux !

    Répondre
  169. Anna a dit…

    En quoi serions nous moins aptes à répondre et totalement incultes sur l’objet de la « polémique » ou du moins à « débattre » du sujet qu’à lancer Caroline, que 13000 ou vous-mêmes. Et encore une fois, on ressent encore une sorte de jalousie étrange.

    Répondre
  170. Caroline a dit…

    Bon, 13000, moi qui pensais qu’on avait été plutôt en bonne intelligence… Personne ne vous a insultée. Je ne crois pas que vous mentiez, je crois que vous montez en épingle des cas probablement existants mais pas majoritaires. Il n’a jamais été question de nier ‘existence des fraudeurs, juste de dire que ce ne sont pas les principaux responsables de la crise. Bref, nous sommes aveugles et vous êtes un peu sourde, il me semble. restons en là et bon courage pour votre croisade, elle me semble bien partie, heureusement qu’il y a des gens comme vous pour protéger nos allocations de tous ces voleurs et menteurs. J’aimerais qu’il y en ait autant au fisc pour démasquer les gros fraudeurs. Ah mais non, eux, c’est vrai, ils sont dans la légalité, je suis con, moi.

    Répondre
  171. alicedu51 a dit…

    De rien 13000, et de toute façon ça sert à rien de répondre, pusiqu’on est taxées de mensonges ! Moi non plus je ne mens pas et excuse moi Caro mais des gens qui roulent dans des 4*4 de la marque P. et portent des fringues de marque, je pense qu’ils ont donc les moyens de s’acheter à bouffer et donc d’un côté ils abusent un peu non et profitent du système ? Et donc oui je pense qu’ils sont plus riches que moi ou alors j’ingore certaines combines. Après ça doit être moi qui suis conne de ne pas faire pareil et suis une grosse envieuse, je dis juste que moi j’ai pas les moyens non plus d’acheter ces fringues, pas plus que d’avoir une voiture et je peux pas me permettre de manger à ma faim, par contre j’ai droit à que dalle donc oui ça ça me révolte aussi ! Je pourrai aussi toucher le RSA mais alors il faudrait que j’évite de bosser (idiote que je suis) ou que je bosse au noir. Ce n’est pas pour ça que je suis jalouse, je passe quand même mon temps libre à faire du bénévolat ! J’expose juste la réalité de certains faits et tant pis pour ceux que ça gêne. Caro tu peux supprimer mon comm’ si ça te chante !

    Répondre
  172. Marie a dit…

    Faire du bénévolat pour ensuite critiquer ceux qui partent avec des « sacs remplis de victuailles »…bel état d’esprit!Point n’est besoin de faire partie de  » la bande à Caro » pour avoir les nerfs en vrille à la lecture de certains posts…Je lis ce blog depuis longtemps mais n’avais jamais commenté, je ne vais d’ailleurs pas m’étendre aujourd’hui mais simplement vous dire, Caroline, que pas une seule fois je n’ai été déçue par vos écrits, que vous êtes libre sur votre blog de dire ce que bon vous semble et que ceux ou celles à qui ça ne plait pas peuvent toujours aller lire ailleurs. On ne peut pas non plus me qualifier de bobo parisienne, je ne suis géographiquement pas l’une et socialement pas l’autre non plus mais mon dégoût n’a pas besoin d’étiquette stupide. J’attends avec impatience de voir quelle nouvelle catégorie va être stigmatisée pour noyer le poisson et faire oublier qui sont ceux qui pour de vrai s’en mettent plein les poches en toute impunité. Parce que le RSA est payé avec nos petits sous certes mais le train de vie de ces gens-là aussi et ça par contre ça me fait gravement C*** !!!

    Répondre
  173. alicedu51 a dit…

    C’est toujours mieux que de ne rien faire ! Et Marie, je n’ai jamais critiqué ces gens, je dis juste qu’ils profitent du système, tant mieux pour eux au fond ! Ce qui me fait plus ch… c’est de voir des gens qui eux en auraient besoin ne pas oser venir nous voir ! Donc oui je dis que ce système est mal conçu et que des abus existent mais attention je n’ai jamais dit que j’adhérais aux propos de M.Wauquier et qu’à choisir, c’est évidemment bien plus choquant de voir les actionnaires de certaines entreprises s’en mettre plein les poches !

    Répondre
  174. Geneviève a dit…

    Je suis partie vendredi matin en disant que je préfèrerais ne pas lire… Je reviens ce soir, je lis « en diagonale » et, je préfèrerais ne pas savoir lire du tout ce soir…
    Enfin, Laurent Wauquiez a fait causer de lui, c’était le but… Même ses collègues de l’UMP disaient que sa « charge » était malvenue, voire INFONDÉE…
    Laurent Wauquiez est content sans doute…
    « I would prefer not to… » c’est la mienne de citation préférée…

    Répondre
  175. DOMINIQUE a dit…

    Anna, si j’ai été gentille avec toi, c’est parce que j’ai aimé tes commentaires, que ta vie difficile me fait de la peine. Lucidité, culture et courage, bravo.

    Bienveillance à tous !

    Répondre
  176. Caroline a dit…

    13000, je suis assez étonnée que tu puisses proférer toutes ces accusations assez graves sur tes administrés, je pensais qu’on avait un devoir de réserve en tant que fonctionnaire. Sans vouloir te faire peur, méfies-toi des informations que tu donnes ici, tu en as donné assez pour que ta hiérarchie te reconnaisse et ça m’étonnerait que ça lui plaise, enfin moi je dis ça, je ne dis rien. Et ce n’est en aucun cas une menace, juste un étonnement de ma part de te lire livrer des infos non officielles au nom de la CAF…

    Répondre
  177. Cathy du Gard philosophe a dit…

    C’est bien nauséabond tout ça
    C’est surtout bien triste de voir se déchirer des gens qui semblent intelligents, a priori, se déchirer pour des aides, qui semblent, somme toute, de bon sens, de simple humanité.
    Une belle éclaircie, cependant, dans tout ce cloaque, le mot BIENVEILLANCE – merci à celle qui l’a prononcé, et pardon d’avoir oublié son prénom.
    Quand un mec me demandait un ticket restau dans le métro, j’en donnais (quand j’en avais) en me disant que si je me faisais avoir tant pis, je préférais ça à le refuser à celui qui en avait vraiment besoin.
    C’est toujours ma philosophie maintenant – c’est peut-être pour ça que je ne serai peut-être jamais propriétaire ni possesseur d’un livret d’épargne bien rempli – mais tant pis, au moins, c’est pas ça qui m’empêchera de dormir.
    Amour, bienveillance et compassion, les 3 mots-clé,
    ça suffit pour vivre
    (bon un p’tit verre de rosé aussi, ça gâche rien)

    Répondre
  178. Bidibule a dit…

    C’est la première fois que je commente sur un sujet politique. Je lis toujours tout parce que c’est intéressant et que ça éclaire sur le cheminement des raisonnements. A chaque fois néanmoins, ça me laisse perplexe… Comme dans la vraie vie, certains propos sont mal compris et génèrent des raisonnements surprenants. Je prendrais juste l’exemple de la personne qui a parlé d’écran plasma en premier et dont le point a été plusieurs fois repris.

    Je ne pense pas qu’elle voulait dire que les « pauvres » n’avaient pas le droit d’avoir un écran plasma mais que c’est choquant de voir (je parle en connaissance de cause pour avoir une cousine dans ce cas) quelqu’un qui a une télé tout à fait correct vieille de 3 ans, se précipiter avec ses aides pour aller acheter le dernier écran plat super génial et qui 2 semaines plus tard pleure qu’elle n’a plus rien pour finir son mois et donner à manger à ses gosses. C’est super choquant et malheureusement courant. Quelqu’un à qui vous essayez d’expliquer que la semaine au ski avec son nouveau Jules de 2 mois, ça va lui coûter un oeil et que peut-être elle pourrait attendre mais qui part quand même avec ses 2 gosses sous le bras… Cata financière au retour évidemment avec un trou de la taille du grand canyon !
    Bref… je pense que c’est de ces cas dont on parle. C’est une réalité. Maintenant est-ce ça le « cancer de la France » ? Certainement pas. C’est juste navrant et très triste.

    En revanche, dans le commentaire de Cil, il y a une phrase qui me semble être le fond du problème « pourquoi n’est-il plus possible de faire vivre dignement une famille avec un seul salaire modeste ? » et pourquoi une famille avec 2 parents ne s’en sort pas ?

    Depuis 6 ans, je navigue entre la France et l’Allemagne. Je suis suffisamment en France pour être parfaitement au courant de ce qui s’y passe et ai ssez de recul pour voir à quel point la situation globale de mon pays s’est dégradé. La France se noie et c’est terrible et triste à voir.

    La vie est devenue hors de prix. Pourquoi les légumes/fruits en provenance de France sont-ils 2x moins cher en Allemagne ? Pourquoi le même tube de dentifrice coûte 3 fois plus cher en France ? Et c’est comme ça pour tout. La premier fois que j’ai emmené mes chaussures chez le cordonnier, sur le coup quand il m’a donné le prix, j’ai cru qu’il me parlait d’une seule chaussure tellement j’étais habituée aux prix parisiens.

    Je déteste le débat méchant riche, gentil pauvre. Je trouve juste que chacun à son échelle de salaire, devrait pouvoir vivre mieux avec ce qu’il gagne. J’ai dans mon entourage des gens qui d’apparence ont de bons postes mais qui ne s’en sortent pas non plus.
    On vit juste très très mal en France.

    PS : le commentaire de Look of Kurland sur l’état qui t’appuie sur la tête en t’innondant de contrôle quand tu crées une boite est également pertinent. Mais c’est un autre débat.

    Répondre
  179. 13000 a dit…

    Mais je ne donne aucune information qui ne soit pas vérifiable (correctement) en ligne, et je ne site aucun nom ; je ne diffame donc personne et n’ai rien à craindre de ma hiérarchie, ne te fais aucun souci pour moi chère caro !
    D’ailleurs mon boss m’a envoyée cet après midi un mail où il me dit être effaré de lire autant de commentaires absurdes, de personnes agressives qui ne se basent que sur des cas différents, ne se rendant même pas compte que finalement nous ne parlons pas des mêmes choses (et c’est une sourde qui vous dit ça !)
    Et juste pour info : je ne fais pas de croisades, et si vous aviez lu correctement ce que j’explique plutôt que d’essayer à tous prix de me prouver que j’ai tord, vous sauriez qu’en bon petit soldat je me contente d’accorder encore et encore des prestations à beaucoup de personnes qui ne le méritent pas (hou la vilaine !) et que non, je ne protège vos allocations des voleurs et menteurs !!
    A despé : c’est hilarant (sic !) d’ailleurs, désormais quand je verrai votre pseudo, l’image de Pumba m’apparaitra (bcp plus mignon que De niro)

    Répondre
  180. alicedu51 a dit…

    C’est dit ! Et puis honnêtement, quel intérêt aurait 13000 à nous mentir ? à moins qu’elle ne soit un espion de l’UMP infiltrée sur ce blog …
    alors elle a le droit de nous faire part de son ressenti comme tout un chacun, elle n’a cité aucun nom de fraudeur que je sache, c’est ça qui aurait été grave, les administrations n’ont jamais caché devoir supporter financièrement le coût des fraudes ! En plus, vous pensez vraiment que la CAF est en mesure de vérifier chaque info donnée ? C’est finalement là le problème, que des personnes de mauvaise foi tentent d’abuser un système

    Répondre
  181. Anna a dit…

    L’intérêt qu’il y ait des personnes qui « dénoncent » des abus extravagants est, je pense, d’attiser encore plus une scission entre personnes, car un individu lambda qui lit ça va se dire « ah mais les salauds ils profitent bien et bien mieux que nous » du coup ça sert les propositions qui tentent de réduire les minimas sociaux au minimum puisque c’est le but du gouvernement « marre de l’assistanat » qu’ils disent, que je hais ce mot…

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>