Vermines en tous genres

IMG_2268

Hier je me posais la question: avant, je veux dire, il y a dix ans, ça existait les agences de notation ? Non, juste comme ça, quoi. Si ça se trouve, c'est comme les serre-tête. Jusqu'à ce que ça s'appelle des head-band, on n'en parlait pas et puis là, pof, si tu n'en as pas t'as raté ta vie. Si ça se trouve, avant les agences de notation avaient un autre nom, genre "attachées de presse du ministère de l'économie" ?

Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit qu'on se fait balader. Que peut-être, si ça se trouve, les critères d'évaluation des agences de notation sont définis d'une telle façon qu'en gros, en dehors de la soumission aux lois du marché, point de salut.

Enfin je dis ça mais d'une manière générale, je n'y connais rien à la mode. A l'économie non plus mais ce n'est pas le sujet. Si ?

Voilà, à part ça, j'aime écouter France inter le dimanche matin. Je commence avec Rebecca Manzoni et son Eclectique – la semaine dernière c'était Jean-Pierre Bacri et c'était passionnant, ce qu'il racontait sur la façon dont lui et Agnès Jaoui écrivent leurs scénarios et surtout leurs dialogues, podcastez ! Ensuite, c'est le "on va déguster" qui remplace très avantageusement l'émission de Jean-Pierre Coffe que j'aimais aussi – l'émission, pas l'insupportable Coffe – mais moins que celle-ci. Dimanche c'était sur les bonbons. A la fin j'avais limite du diabète. Et je finis sur l'émission de Stéphane Paoli qui ne cesse de m'étonner alors qu'avant je le détestais. Là il était question de la Syrie, avec Manon Loiseau, reporter de France Télé qui en revenait. Ces gens canardent sciemment les enfants dans la rue. C'est moi, ou en plus de Kadhafi qui avait planté sa tente à deux pas de l'Elysée, Sarkozy avait aussi accueilli Bachar El Assad ? Ah si, c'est bien ce qui me semblait. Ça doit être ce qu'on appelle la realpolitik. Cela dit je pinaille. Parce qu'à l'époque, notre président l'avait assuré. Lui et son nouveau potos avaient parlé "de manière très franche des droits de l'homme". Alors bon.

Voilà, sinon hier soir en couchant leur soeur, le machin et la chérie sont formels: ils ont vu un pou. Ou même deux. C'est assez amusant, faites le test chez vous si vous avez des enfants. Le simple fait d'évoquer l'éventualité d'une contamination d'un des nains déclenche dans la seconde le même réflexe chez chaque membre de la famille. Le grattage compulsif. Au geste tout le monde joint en outre la parole:  "ça y'est ça me gratte". Absolument superflu mais c'est de l'ordre du réflexe primitif à ce niveau là. Dans la foulée, la mère de famille – jamais le père, évidemment – annonce avec la détermination d'un Nicolas Sarkozy qui en aurait plein son béret de tous ces connards de dictateurs qui y'a peu étaient ses amis: "Demain j'achète du pouxit. Et tout le monde y passe. C'est ça ou la boule à zéro".

Si seulement tout était si simple. Un coup de pouxit et la vermine est exterminée. Enfin, ça c'est la version optimiste. Parce qu'en réalité il est probablement plus facile de zigouiller un tyran que d'anéantir ces sons of a bitch de poux.

Surtout que comment dire ? Mère nature sur ce coup ne l'a pas oubliée, number three. Raiponce, qu'on l'appelle.

106 comments sur “Vermines en tous genres”

  1. Cetroinzust a dit…

    S. Paoli, c’etait la bande-son de mes tartines du matin quand j’etais etudiante. Et c’etait bon (les tartines) (et le Stephane). De temps en temps, je me branche sur France Inter en fin d’apres-midi et je retrouve la Matinale, c’est doux comme une tranche de nostalgie.
    Pour les poux, ca marche meme par ecrit, maintenant, ca me gratte. Je crois qu’il n’y a rien de plus communicatif que l’idee des poux et que le baillement… D’ailleurs, ca y est, je baille aussi (et c’est pas evident de se gratter en meme temps…).
    Pour le reste… Qu’est-ce que je me sens bien sur mon petit coin de vie si loin de ces manoeuvres qui n’ont de politiques que le nom. C’est Rama Yade qui doit bien se marrer, n’empeche…

    Répondre
  2. lacopacham se gratte a dit…

    Elle a des lèvres de princesse, Raiponce ! Quand c’est que tu viens nous faire un reportage outre-Rhin (ou presque) ? Ma fille sera ravie de papouiller avec la tienne (flee-alarm ici aussi)

    Répondre
  3. marje a dit…

    Bella contre les poux il faut prendre Prioderm en pharmacie (ça coûte une blinde (13 euros) ça pue c’est horrible !) mais c’est super efficace ! Les poux ont essayé de rentrer 3 fois chez moi = à 3 reprises Prioderm = invasion terminée en 1 traitement chez mes 4 Loulous ! Je te sens un tantinet mélancolique ces derniers jours : attention c’est la nuit polaire … Et le Damart ? Bonne journée

    Répondre
  4. Madame M a dit…

    Nan mais je l’ai écouté l’émission culinaire de France Inter ce dimanche. Les marchands de confiserie et confiseurs m’ont fait rêvé haaaan, je suis descendue un peu de mon fauteuil par contre en entendant que certaines guimauves tenaient grâce à la gélatine de porc Ô_Ô. Bon, je sais ma naïveté abreuvée des idées bio de mon temps me jouera des tours! C’était le seul bémol…
    Han et j’ai pu écouter la fin de l’émission avec Bacri, il est si drôle! Malgré notre différence d’âge, je veux en faire mon amant!

    Répondre
  5. Cambroussienne.wordpress.com a dit…

    France Inter est la radio que j’écoute le plus souvent ; je regrette qu’ils aient fait du “ménage” chez les animateurs et certaines émissions (comme la Tête au carré qui pouvait laisser penser à tout un chacun que l’on était érudit).

    Par ailleurs, le pou est probablement inscrit dans le cerveau reptilien ; à tel point que je suis sûre qu’il persécutait les dinosaures ! De là à penser qu’il aurait été à l’origine de leur disparition, il n’y qu’un pou, enfin un pas…

    Répondre
  6. venise a dit…

    oh non pas France Inter, je suis poursuivie :) je m’explique : depuis que j’ai eu la bonne idée d’acheter un tit poste de radio pour la cuisine, l’homme bloque sur France Inter et l’écoute tout le temps ! Alors les émissions dont tu parles ont l’air séduisantes, mais moi malheureusement, chaque fois que j’ai écouté des heures d’affilée je suis tombée sur des trucs beaucoup moins réjouissants, certes informatifs (la Palestine, les massacres ou quelques ennuyeuses démonstrations économiques,) mais pas vraiment à proprement parler distrayants.
    Bon je vais quand meme podcaster Bacri que j’aurais bien aimé entendre
    Et l’autre fois c’était le film de Guédiguian qui était analysé alors je force la caricature , parfois j’aime bien aussi France Inter.

    Répondre
  7. la chouette a dit…

    Joli “mesclun” comme on dit chez nous, toutes ces vermines…
    Et ce ne sont pas les poux qui me dégoutent le plus.
    Ceux-là, au moins, on peut les mater à coup de Parapoux ou autre. : (

    Bon courage pour ton génocide, Caro, cela éveille en moi de doux souvenirs… quand on est divorcés, le problème de poux est encore plus sympa: “TA fille a ENCORE des poux!” (eh oui, c’était forcément MA fille et MA faute…)

    Répondre
  8. Cccil a dit…

    Alors, attends, juste pour voir si j’ai bien compris et que je répète bien à la maitresse (celle de la machine à café du matin): les agences de notation c’est comme les headbands, si t’en a pas un t’es mort et c’est pour ça qu’il faut les éliminer (les agences pas les headband… quoique) à coup de” pouxit. Bon? Je vais cartonner ce matin à la machine moi :P

    Répondre
  9. pomme a dit…

    Aaaaaaah Bacri… soupir…

    Sinon pareil pour Paoli, ça détonne un peu sur FI, où ça a plutôt tendance à ronronner en ce moment…

    Bonne journée tout le monde, bises Caro !

    Répondre
  10. sissie a dit…

    Tiens une idée la création d’un ptit lien : on a en parlé “ici”….
    je me souviens d’un post justement concernant ce cher et tendre pou et toutes les méthodes ou divers produits décrits dans de très nombreux coms par les lecteurs de ton blog.
    Je n arrive pas à le retrouver dans les archives..
    Bonne journée à tous

    Répondre
  11. Valérie a dit…

    Le début de ton billet, à propos des agences de notation…Percutant. Drôle. Inédit. Efficace. Respect… Vous êtes un écrivain et une journaliste, m’dame.

    Répondre
  12. silver a dit…

    J’ai trouvé le produit miraculeux l’année dernière : KO-poux de Item acheté en parapharmacie pour moins de 10 €. Un gel qui asphyxie. On laisse poser 1 h, on shampouine, on re-shampouine, on re-re voire re-re-re (il est du genre gluant le produit miraculeux) et pas un des loulous ne survit. Pour ce qui est des tyrans je continue à chercher…

    Répondre
  13. sophie a dit…

    en lisant le titre , j’ai de suite pensé aux poux … j’ai quasi tout essayé (je dois en être à +/- 150 euros de produits ) … tout y passe chaque fois , vêtements , bonnets , capuche , la boîtes de pinces et élastiques … on en a marre !
    le soucis c’est que ma Camille (6 ans ) a de longs cheveux blonds (favoris des poux , il parait) , elle ne veut pas qu’on les coupe , sinon , pour moi c’est la méthode radicale .
    je vais essayer le produit de Silver , on verra …

    Répondre
  14. zouzou a dit…

    je suis une fan absolue de Mermet et de “là bas si j’y suis” et de “ça peut pas faire de mal” de Gallienne. Inter c’est le bien

    Répondre
  15. Kinou Ze English Prof a dit…

    Rhaaaaaa, les poux, quelle horreur ! Ma pépette a eu la bonne idée de les partager avec ses frères…Conseil de la phramacienne : une lotion killeuse de poux en une seule application. Sauf qu’au réveil, un de mes loulous a fait une réaction allergique et s’est retrouvé le visage boursouflé avec des plaques sur les joues.
    Quand on a la poisse….

    Répondre
  16. mysukalde a dit…

    France inter, mes parents l’écoutaient en boucle quand j’étais petite (on n’avait pas la télé), j’écoutais ado, j’écoutais étudiante (toujours pas de télé). J’écoute au boulot, toute la journée, et maintenant le week end (j’ai viré la télé, ils mon gonflée avec leurs histoires de tnt).
    Tout à fait d’accord avec zouzou plus haut, Inter c’est le bien.
    Sinon, les poux ne m’aiment pas, les moustiques non plus. Même dans un marécage au Sénégal en plein mois d’août. Vous me détestez aussi je le sens ! bonne journée !!!

    Répondre
  17. Chat Perchée a dit…

    Tout comme Proff, je me gratte maintenant.
    Sinon, On va déguster de dimanche m’a donné des carries à distance, et surtout envie de gouter tous ces bonbons totalement inconnus de mes papilles.
    Et de réaliser une charlotte aux fraises avec des tagadas

    Répondre
  18. c'line a dit…

    pinaiz ! ya même un diaporama du plus bel effet…
    tu avais vu sur Arte, cet homme face caméra qui risquait sa vie en criant : “au secours, aidez-nous !” ?
    Paoli avait consacré une émission à cette image, déjà, fin octobre je crois.
    j’y avais appris toutes les horreurs faites aux enfants, là-bas.
    quant à Rebecca… aaaaah, Rebecca ! même Biolay, elle a presque réussi à me le rendre sympatique !
    bon courage pour les poux !

    Répondre
  19. Hannah a dit…

    Les agences de notation existaient déjà mais n’avaient que l’importance qu’on voulait bien leur accorder puis des lois sont passes dans la plupart des pays occidentaux obligeant les collectivités locales mais aussi les fonds publics (comme les fonds de pension américains) à ne pas acheter des titres n’étant pas notes de façon satisfaisante par les agences de notation (des seuil ont été définis) sans pour autant imposer de nouvelles règles à ces agences. Maintenant une variation de la note rend illégale la composition de certains portefeuilles, d’où les conséquences importantes, sachant que beaucoup de fonds prives se sont imposes les mêmes règles.
    Sinon, merci beaucoup pour tes articles que je lis tous les matins et qui me font commencer la journée de bonne humeur :)

    Répondre
  20. Barbidou a dit…

    Je me suis posée la même question concernant les agences de notation … Parce que augmenter les taux d’intérêt… ça profite aux banques non ?? de la à penser qu’il y a des accointances entre les agences de notation et nos “amis” les banquiers…Mais voilà… je ne suis pas nobel d’économie et je dis ça, je dis rien…
    Sinon, j’ai à peine lu poux que j’ai commencé à me gratter la tête …

    Répondre
  21. Cécile a dit…

    Avec des fraises tagada, j’ai appris récemment d’une copine branchouille qu’on pouvait faire de la vodka-tagada. SI. Bon, comme je ne suis pas hyper au fait des derniers cocktails qui tuent, je ne connaissais pas (si ça se trouve, c’est connu depuis des lustres et moi je débarque !!!). C’est amusant ce mélange de goût enfance-alcool. Ce qui est amusant aussi, c’est d’observer la vodka devenir rose bonbon, et de voir les fraises se dissoudre au fond de la bouteille. Bon, là, je préfère ne pas savoir de quoi sont faites précisément les divines fraises…
    Bonne journée à toutes et tous !

    Répondre
  22. berengere a dit…

    idem que barbidou….je lis poux et ça me gratte !en debut d’annee il y a eu invasion à la maison….j’ai cru devenir folle….on vivait au milieu des sacs poubelle ou j’avais tout enfermé….quant aux lotions ….en ai teste un bon nombre ! laquelle qui est la + efficace ? saurais pas dire !
    sinon l’emission avec bacri, un bonheur !
    bonne journee les gens !

    Répondre
  23. DOMINIQUE a dit…

    Les poux ? De la gnognotte par rapport à la gale ! Qui se répand, paraît-il. On n’a pas fini de se gratter.

    On nous avait fait le coup, déjà, de la “crise” sous Giscard. C’était la fin du monde. Et les séquelles sont le passage à l’heure d’été et l’heure d’hiver.

    Bon, j’en suis toujours “où va-t-on mettre la crèche ?”. Les chats m’ont déjà dézingué les portes de l’étable, en faisant leur jogging du matin. Et il n’y a pas encore les santons.

    Répondre
  24. Katell a dit…

    Oh oui, moi aussi, j’écoute généralement France Inter le dimanche matin (en ayant régulièrement une pensée pour Kriss). J’aime également beaucoup “On va déguster”, émission plus ouverte vers d’autres cuisines que ne l’était l’émission de Coffe. Je n’ai pas allumé la radio dimanche matin et me demande encore pourquoi, il va falloir que j’écoute l’émission sur les bonbons.

    Répondre
  25. Mat a dit…

    Je confirme la recette anti-poux à l’huile d’olive, après avoir essayé tous les produits chimiques… Ça marche plutôt mieux, pour un coût dérisoire, et sans produits toxiques !

    Répondre
  26. Sofi'net a dit…

    Depuis des années, je te suis chaque matin, comme un RDV incontournable pour avoir ma dose, mais ne commente pour ainsi dire jamais.
    Cette fois-ci, trop c’est trop ! Trop de coïncidences !!!
    Pour n’en citer que quelques unes, en vrac :
    une Lisa de l’âge de ta Rose,
    une entrée en PS de maternelle cette année avec…, un maître,
    une dishydrose plantaire cet été qui a bien du mal à me lâcher les orteils !,
    un zermattage en projet,
    la découverte des vernis OPI et de leur désormais indispensable dissolvant en flacon rouge à pénétrer !,
    des vacances chaque année dans ce joli petit coin des Alpes du Sud, les pieds dans l’eau de la Guisane, la tête dans les sommets, qui m’aident a affronter le quotidien bien loin de mes montagnes,
    et depuis quelques jours des poux dans la tête de Lisa, en cours d’extermmination, les poux !!!

    Mais jusqu’où ira se nicher l’influence bloguesque !!! C’est dingue !
    En tout cas, je profite de ce passage pour te remercier de me donner chaque jour à lire tes articles, à me faire pleurer d’émotion ou rire (même parfois du pire) avec une plume tellement talentueuse et acérée que je t’envie !
    Tout comme ton art de mettre le doigt sur tous ces petits riens qui font toute la différence, ta façon de croquer la vie à pleines dents… Tout cela pour mon plus grand bonheur, comme une bouffée d’oxygène dans un quotidien parfois bien morose…
    Pour tout ça…, merci !

    Répondre
  27. Elosyia a dit…

    Je me souvenais bien de la visite de Khadafi et de sa tente. J’avais par contre oublié la réception du chef d’état syrien. Je ne connaissais pas notre cher président aussi tolérant.
    Sinon pour les poux, je n’ai pas de remèdes. Une fois le petit que je garde en a eu et j’ai foncé à la pharmacie de mon quartier pour voir si ces petites bêtes avaient élu domicile dans mon cuir chevelu. J’ai une touffe de cheveux crépus, très volumineuse et j’ai tout de suite imaginé le pire. La pharmacienne y a passé 3 bonnes minutes, mais elle n’a rien trouvé. Ouf, mais je me voyais déjà passer l’après midi à décortiquer ma chevelure mèche par mèche pour appliquer du produit.
    Pouxit vaincra !

    Répondre
  28. Suzie a dit…

    Alors, moi, j’ai trouvé sur : le site http://www.finilespoux.com, un peigne électronique qui électrocute les poux. Bon, plus facile à utiliser sur cheveux courts et surtout sur cheveux fins, mais très efficace. Sinon, tous les produits à base d’huile sont bons. On peut même utiliser de l’huile d’olive. Ces produits tuent les poux par asphyxie, ne sont pas chimiques et ne créent donc pas de résistance de la part des poux… Et en prévention, chaque matin quelques gouttes d’huile essentielle de lavande sur la tête et dans le bonnet, ça les éloigne.

    Par contre, je n’ai pas trouvé de “www.finilesdictateurs.com”, désolée…

    Répondre
  29. Koa a dit…

    Aaaaaaaaah merci pour ce billet salutaire. Je te rejoins sur le f***ge de gueule mondial qu’est le hold-up des agences de notation qui, du jour au lendemain ou presque, deviennent aussi importantes que l’air qu’on respire, alors que personne ou presque n’a rien demandé. Nous sommes le 99% ! ;)

    Pour les poux, ma Princesse d’Amour, cuvée juillet 2008, a testé. Nous aussi du coup. Et le plan du “j’en parle, ça gratte” fonctionne parfaitement. On a attaqué au bio : Capipoux Melvita-qui-fait-les-cheveux-gras le vendredi soir, ça en élimine 90% et ça rend les autres faciles à traquer. Et le dimanche soir, Shampooing Papoo de Douce Nature (posé 10 mn avec un bonnet de bain sur la tête), pour enlever le gras tout en éliminant les derniers rescapés. Pendant les 15 jours qui suivent, traquage de lentes, un shampooing Papoo par semaine, et c’est fini. Ouf. Coût de l’opération : environ 200 euros.

    J’ai aussi testé le peigne : ça lui a fourché ses magnifiques cheveux, qu’on a coupé du coup (mais ça rend le reste plus facile). Et le LP Pro, remboursé si ça marche pas : c’est une arnaque totale, ça marche pas *et* les conditions de remboursement font que c’est tant pis pour toi.

    Rose a des cheveux de Raiponce et une bouche de Blanche-Neige ! Magnifique !

    Répondre
  30. Zygomo a dit…

    Les poux et leurs femelles les pouses, ont une vie très organisée. Les poux se reproduisent rapidement en pondant, c’est une opération « lente » et pourtant beaucoup trop rapide à mon goût. Je disais donc, que pour avoir des petits, le pou pond. A la naissance, il n’est pas très beau, mais ce pou laid reste un pou sain, malgré tout.
    La suite si ça vous intéresse…http://ademimot.canalblog.com/archives/2007/01/22/3768134.html

    Répondre
  31. Corentine a dit…

    Et encore, Raiponce a les cheveux lisses… Ce qui n’est pas le cas chez moi (option anglaises serrées, elle me remerciera à 15 ans quand elle voudra des dreads). Le top du top, c’est pas pouxit, c’est LP duo pro (une application le soir, la nuit dessus, shampoing normal le lendemain et c’est terminé). Encore plus indispensable, la rolls des peignes en métal, Assy 2000 ! Largement rentabilisé (j’ai trois monstres, certes, mais ça simplifie considérablement l’extermination rapide de ces saletés) !

    Répondre
  32. Lilaetleloup a dit…

    Absolument d’accord pour les agences de notation : en plus maintenant, ils font carrément des bugs (prémonitoires dixit Jacques Attali) et vous paniquent le marché. Qui n’a pas besoin de ça.
    Pour les poux, j’essaie les gouttes d’huile essentielle de lavande disséminées dans le cuir chevelu en prévention. Normalement, il faudrait du lavandin, mais je n’en avais pas et la lavande ça sent bon (et ça calme…).
    Courage !

    Répondre
  33. Loop of Kurland a dit…

    Je suis intarissable sur les agences de notation, l’abdication totale de la souveraineté nationale, la confiscation de la décision politique et d’une certaine manière, la fin de nos régimes politiques occidentaux. Les dirigeants des pays occidentaux se comportent devant la finance internationale comme ils se sont comportés devant certains dictateurs annexionnistes du milieu du siècle dernier. J’ai pas le temps de me lancer, là, mais nos démocraties occidentales, nos systèmes politiques ont vécu, aussi bien que si on s’était fait annexer par une dictature étrangère. Le parallèle est frappant: toutes les démocraties occidentales, tous les groupements étatiques non élus ont une attitude totalement munichoise envers cette entité étrange qu’est la finance mondiale. La réaction politique nécessaire et concertée de ces démocraties ne viendra pas. De manière totalement ahurissante, personne ou quasiment personne ne remet en cause, sur le plan des fondamentaux de nos démocraties, sur le plan même des bases profondes de nos systèmes politiques, depuis les Grecs anciens, l’abandon de toute souveraineté publique, la confiscation de la res publica, la chose publique, au profit (le mot profit n’a rien à voir avec l’argent) d’autre chose.

    comme cela ne nous touche que dans notre quotidien, de manière très graduelle et insidieuse, on trouve tout ça normal et inéluctable, ce d’autant qu’on nous explique que c’est normal et inéluctable. Mais si on prend la peine de faire un parallèle avec des choses connues, on se rend compte qu’on a peut être nous aussi, notre génération aussi, le choix pas plus difficile qu’à l’époque, entre la résistance et la collaboration passive.

    Quasiment aucun des partis ou candidats à la présidentielle n’évoque la possibilité de reprendre en main la chose publique. Il est douteux, ce d’autant que je pense qu’un pays ne peut pas le faire seul, que le résultat des présidentielles change quelque chose au fait que de démocraties, nous n’avons plus que le nom. Nous n’élisons plus ceux qui nous gouvernent, les décisions de ceux que nous élisons ne sont plus prises pour le bien commun, elles sont seulement prises en notre nom. Lorsqu’un Wauquiez annonce, un oeil sur la caméra et l’autre sur les cours de la Bourse, que, non pas pour sauver la sécu, mais pour sauver le triple A de la France, que personne qui prête à la France n’a intérêt à sauver, il faut faire la lutte aux fraudeurs, traduire augmenter le nombre de jours de carence, personne ne se rend compte de ce que ça recouvre en réalité: le fait que ne reste plus en main de ceux que nous avons élus que des miettes de pouvoir décisionnel dérisoires: un jour de carence; que cette miette est ouvertement rapportée comme une offrande aux pieds d’intérêts financiers par ceux que nous avons investis de notre nom à tous; et que pour conserver cette maigre miette de pouvoir dérisoire, on cherche à qui on va bien pouvoir faire porter le chapeau. ça ne vous rappelle rien comme mode d’action?

    Répondre
  34. Loop of Kurland a dit…

    Fait chier, ça bugue.
    Il y a trois jours, PSA a annoncé une grosse vague de licenciements, dans l’espoir de sauver sa note moody’s, je crois. Avant-hier, la Commission européenne a annoncé son intention de réformer la banque centrale européenne (je rappelle que c’est l’Union européenne qui a en main tous les leviers économiques: politique monétaire, budgétaire, politique d’échanges, droits de douane, et politique fiscale), en indiquant non pas qu’elle espérait de cette réforme une meilleure gouvernance, mais juste qu’elle satisferait les exigences de gouvernance des agences de notations. Agences de notation dont nous devons d’ailleurs la création à l’union européenne.

    Nous, nous continuons a avoir confiance dans notre système politique parce qu’il constitue notre quotidien depuis si longtemps que nous le pensons immuable. Mais je ne pense pas que la finance mondiale, quelle qu’elle soit en réalité, ait confiance dans la capacité de nos gouvernants, en tant que contre-pouvoir d’équilibre. Auriez-vous confiance dans un “patron” placé là par vous et qui fait tout ce que vous lui dites de faire sans se poser de question? Non. Le vrai patron, ce serait vous. Mais je ne crois pas que nos boîtes, les grosses, celles qui marchent du feu de dieu, celles qui constituent le gros de notre économie, aient la moindre confiance dans la capacité de nos gouvernants occidentaux à les protéger elles aussi et à accompagner leur action. Et quand les grandes boîtes, elles aussi, cesseront de consentir à l’impôt, comme elles ont déjà commencé de le faire, mais pour des raisons politiques, cette fois, plus qu’économiques, on sera vraiment dans la merde.

    Ce qui fait que, en Grèce, la plupart de l’économie soit de plus en plus souterraine, ce n’est pas parce que les grecs sont fondamentalement fraudeurs, c’est parce qu’ils n’ont plus confiance dans leur Etat, et ne consentent plus à l’impôt, ne consentent plus à notre système politique, rompent le contrat social qui figure au fronton de nos constitutions depuis la révolution française, avec cette déclaration des droits de l’homme et du citoyen dont nous sommes si fiers.

    Il y a un pays, qui détient des réserves de production énorme, y compris les nôtres mêmes, des réserves de devises monstrueuses, qui n’émet aucun désir de conquête autre qu’économique, et qui est en train de prendre le contrôle des grandes banques et de la finance mondiale, en parallèle au contrôle ouvert et affiché qu’il prend de nos dettes.

    Pour boucler la boucle, le type qui avait à la fois conscience du phénomène et les moyens d’en convaincre souplement les autres gouvernants, sans garantie de succès évidemment, a été victime d’un certain nombre de ses instincts.

    Répondre
  35. Loop of Kurland a dit…

    Ce qui se passe est bien plus grave que le chômage, la rigueur budgétaire ou les sacrifices qu’on nous demande, et qui ne sont que la conséquence d’une crise. Il serait normal que ces sacrifices nous soient demandés, comme on rationne en temps de guerre, pour soutenir un effort de guerre. Ces sacrifices ne nous sont pas demandés pour soutenir un effort commun en vue de sortir chacun d’entre nous de cette nasse là. Ils ne sont pas demandés pour repousser une agression, autour de nos gouvernants. Ils sont exigés de nous, en notre nom, pour des intérêts qui n’ont rien à voir avec le bien commun, avec un principe de société, mais pour continuer de nourrir l’agresseur, et en lui complaisant, espérer qu’il s’apaise, alors même qu’on fait ainsi perdurer un système financier dont on connaît les faiblesse, et qui a démontré son incapacité totale à se raisonner lui-même. Les agresseurs, petits ou grands, ce sont tous ceux qui palpent au passage au fil des montées et descentes des bourses. Ils sont insaisissables, et c’est parfois nous-mêmes.

    Quand Obama cet été s’élève contre les agences de notations, Obama qui a lui-même été comme l’intégralité de ses prédécesseurs, placé là où il est par certaines multinationales, il faut y voir l’inquiétude de ces mêmes multinationales devant un système devenu complètement incontrôlable. Même les acteurs du libre échange le plus effréné, dont la confiance dans leur système politique ne s’est jamais démentie, s’inquiètent violemment de leur propre survie, et de la survie de leur société tout court.

    Nous avons deux exemples très inquiétants de cette fin de la chose publique: la Belgique, qui vit pas plus mal que nous sans pouvoir politique aux commandes depuis maintenant des années. Démonstration implacable de l’inutilité totale d’un gouvernement dans ce que l’on vit en ce moment. Et la Grèce, dont on a pourfendu le dirigeant quand il a tenté de faire reprendre la main aux gens eux-mêmes en décidant d’élections. Ce n’est pas pour rien qu’il a tenté ce qu’on a qualifié de coup de force. Quel coup de force? Essayer de faire reprendre la main au peuple qu’il représente? C’est la patrie de la démocratie, de la chose publique. NOS gouvernants démocratiques ont qualifié de coup de force le fait que le dirigeant grec se souvienne de ce qu’il est et de pourquoi il est là, des tenants et des aboutissants de la démocratie, et qu’il veuille rompre avec ce dévoiement total, et cette abdication totale de la chose publique. Un coup de force. Le salaud. Vite mis au pas.

    Nos parents, quand on ne finissait pas nos assiettes, nous disaient “une bonne guerre”. Je crois que le choc dont nous avons besoin, et qui devrait être monstrueux, ne viendra pas. Il en faudrait plus, maintenant, que l’assassinat d’un archiduc, une bombe atomique, ou un suicide dans un nid d’aigle. C’est trop insidieux pour qu’on aie droit à un choc. Je ne sais pas ce qui nous attend en premier, l’écroulement de nos économies, ou la fin explicite de nos systèmes politiques. Peut être les deux.

    Répondre
  36. lilyinzevalley a dit…

    Je te lis tous les jours (merci pour ces précieux billets qui enjolivent mon quotidien), je ne prends pas le temps de poster… Aujourd’hui la mention des poux – engeance ! – me fait sortir de mon trou, car comme nous y avons été souvent confrontés j’ai eu l’occasion de tester un “truc” de grand-mère qui fonctionne bien : application d’huile d’olive, bien malaxer tous les cheveux (chaque mèche, chaque cheveu doit être recouvert d’huile) et le cuir chevelu, puis couvrir de cellofrais (j’ai le droit de dire ce mot ?? bref, film transparent alimentaire) bien serré et laisser poser un maximum (plusieurs heures si possible, voire la nuit), puis éliminer avec un shampooing (certes c’est un peu gras… mais pas si difficile que ça à retirer). Cela fonctionne selon le même principe “d’étouffement” des poux et lentes que les produits du commerce mais en nourrissant bien les cheveux en plus ! et à mon avis ça doit marcher avec toutes les autres huiles ou substances grasses embellissantes (huile d’argan, beurre de karité… j’imagine qu’on peut ajouter du jaune d’oeuf pour fortifier !) l’important étant de “bien emballer” et de laisser enfermé longtemps… A faire toutes les semaines en prévention même lorsqu’il n’y a pas de poux et ta Raiponce aura des cheveux magnifiques avec ou sans poux. Bises à toutes.

    Répondre
  37. Caroline a dit…

    loop, purée, mais si tu avais le temps de te lancer, je pense qu’il y aurait moyen que tu résolves le problème. Franchement, merci de ces commentaires parce que j’ai tout compris et qu’ils viennent confirmer l’effroi que je ressens depuis quelque temps sans parvenir à l’expliciter. Il me reste désormais à apprendre par coeur tout ton texte pour être en mesure de le recracher à la première occase face à un gros capitaliste qui m’expliquerait “qu’on y peut rien”. Quant à la perspective que ça change avec une alternance, je n’y crois pas non plus. Si j’avais le moindre espoir qu’un mélanchon ait envie de s’attaquer réellement au problème, je lui donnerais ma voix, mais je doute. Qu’allons nous devenir ?

    Répondre
  38. zYGOMO a dit…

    Cette nuit ma femme a rêvé des agences de notation. Dans son sommeil je l’ai entendue dire Ah ! AAAh! AAAH ! Que c’est bon !
    Elle criait oh! Brad ! Brad ! ça doit être le nom d’une agence de notation !
    En tout cas c’est l’économie toute entière qui risque d’ être bradée.

    Répondre
  39. Caroline a dit…

    et merci à toutes pour les conseils anti-poux, je suis tentée d’essayer l’huile d’olive, sait-on jamais en plus j’ai plein de cellophane.

    et bienvenue aux nouvelles commentatrices, merci pour ces encouragements, ces mots si touchants.

    Un coucou tout particulier à l’amoureuse de la guisane (et la clarée, hein ?) !!!

    Répondre
  40. Suzie a dit…

    Le commentaire de Loop fait froid dans le dos, mais il résonne tellement vrai… Il ne fait qu’accentuer le malaise que je ressens chaque matin en écoutant la radio au petit déjeuner. Parfois, je regarde mes enfants et je me demande quel monde sera le leur quand ils auront mon âge… même que parfois, je me demande si j’ai bien fait de les mettre au monde… Enfin, si parce que je les adore, mais c’est parce que je les adore que j’ai très peur pour eux…

    Répondre
  41. Patjonina a dit…

    Alors là je confirme : le peigne Assys 2000 est le seul remède efficace.
    E
    J’ai deux filles modèle cheveux longs option frisés et des poux à répétition :-(
    Aucune lotion n’a été efficace en plus que finalement c’est cher , long à poser et à renouveler toute les laines. Donc la stratégie est la suivante : tous les dimanches : shampooing et démêlant. On passe le peigne magique 5 fous en privilégiant le pourtour. Si je trouve le moindre truc suspect : je fais la tête entière ! Sinon on passe su séchage. Depuis que je fais cela, au mieux je trouve quelques lentes voir exceptionnellement 1 poux…
    On peut dire que j’ai éradiquer le problème mécaniquement.

    En plus, la tête de le filles ne sent plus ni le vinaigre blanc ni l’insecticide !
    Dernier détail : le peigne coûte environ 17€!
    Bonne journée

    Répondre
  42. KATQUADRA a dit…

    Les traitements anti-poux ce sont des insecticides, non ? Le plus simple est d’appliquer le principe “mieux vaut prévenir que guérir” : mettre 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de LAVANDE dans une noix de shampoing, laver, rincer. A faire à CHAQUE shampoing, toute l’année. RADICAL, plus l’ombre d’un pou y compris lors des pandémies…même pas peur ! Et question budget y’a pas photo !

    Répondre
  43. Loop of Kurland a dit…

    Ben tu vois, Caro, moi j’y vais. Ma voix bien dérisoire est déjà acquise à Mélenchon, bien dérisoire aussi. Mais parce que je n’ai aucune envie de continuer à regarder d’un oeil mes gosses, et de l’autre contempler tout ce que je voudrais leur maintenir à eux foutre le camp à grande vitesse, j’ai fini par trouver ce que je pourrai faire de plus, et j’essaie de toutes mes forces de le faire. Rien que ça, ça fait un bien fou. Ne serait-ce que de se dire que non, il n’y a aucune raison à entraver sa parole, ou à entraver soi-même son action. On ne s’autorise même plus, dans ce pays, de parler. D’une part on a la trouille, et d’autre part, à quoi bon? et même si je n’arrive pas, finalement, à reprendre complètement cette liberté là d’action et de parole, au moins j’aurai essayé, et je pourrai continuer à essayer. Ne serait-ce que pour mes gamins.

    Répondre
  44. Loop of Kurland a dit…

    Je ne suis pas claire. Je pense que chacun d’entre nous est légitime à agir, de la manière dont il l’entend: en l’ouvrant, par exemple (et jamais on a eu autant d’occasions de l’ouvrir qu’avec les moyens actuels, et jamais autant, étrangement, on n’aura aussi peu l’impression que notre action ou notre parole individuelle peut un tant soit peu compter), tout comme certains ont décidé d’agir en d’autres temps, en portant des lettres, en faisant sauter des ponts, en faisant ce qu’ils pensaient légitime. Ce n’est ni passéiste, ni catastrophiste, ce que je dis. Juste: ces gens qui, en plusieurs temps, ont décidé que leur action comptait, n’étaient pas faits différemment de nous. au contraire, ils avaient, eux, moins de raisons que nous de se sentir libres d’agir.

    Répondre
  45. Loop of Kurland a dit…

    Bref, chacun d’entre nous a la possibilité de contribuer à construire la société et le monde qu’il veut pour ses gosses (suzie). A son niveau. ça peut être pour celle d’entre nous artisan, de faire un rabais à une famille dans la merde, de fermer les yeux en mettant les restes d’une cantine scolaire dans une poubelle propre, à part, d’accueillir les enfants de chômeurs à la cantine, d’avoir une certaine mansuétude quand on juge quelqu’un qui a piqué dans un supermarché, pour un médecin, de faire un arrêt maladie à la caissière qui doit garder son gamin et qui perdra son boulot si elle le fait, pour Caro, de nous ouvrir ces pages et de se les ouvrir à elle-même. Remettre les gens au centre des choses. Remettre de l’humanité au centre des choses que l’on fait toutes, à chaque fois qu’on peut se permettre de le faire sans trop se mettre en danger, en calculant les risques. Mais à chaque fois. Se poser la question, tous, dans notre petite part individuelle à cette société, de la manière dont on traiterait tout ce qu’on a à traiter s’il s’agissait de nos gosses. Parce qu’un jour, il s’agira de nos gosses.

    Répondre
  46. Caroline a dit…

    ce dernier commentaire loop, me fait piquer les yeux. Ces gouttes d’eau d’humanité dans cet océan boursier sont probablement notre seule arme en effet. Et je suis de plus en plus tentée par mélanchon, que j’ai trouvé très convaincant ce matin sur inter.

    Répondre
  47. DOMINIQUE a dit…

    Merci, Loop. Je ne sais pas quoi dire. Sinon, merci pour ce texte si juste.
    Je voudrais l’imprimer. Comment peut-on faire ? Je VEUX le faire lire autour de moi.

    Répondre
  48. Loop of Kurland a dit…

    Ben tu vois Dominique, moi je veux pouvoir les écrire pour ceux dont la parole peut un peu porter. ça prendra le temps qu’il faudra.

    Répondre
  49. Suzie a dit…

    J’ai quitté mon poste de manager dans l’édition responsable d’une équipe de 8 personnes et en charge de la production pour travailler chez moi et garder les enfants des autres. Ras le bol de ce système économique basé uniquement sur la production et les chiffres, toujours les chiffres, et tant pis, si la majorité des personnes de mon équipe ne partaient jamais en vacances, faute de salaire adéquat… Alors, moi, j’ai voulu faire quelque chose d’utile, quelque chose d’humain… je m’occupe des bébés des autres et j’espère leur offrir un peu d’humanité et d’amour de son prochain à mon petit niveau… mais ça ne change pas grand chose à l’ambiance générale…

    Répondre
  50. KATQUADRA a dit…

    Attention ! Il ne faut pas appliquer les huiles essentielles directement sur la peau, de plus, la lavande est à utiliser avec parcimonie : les HE sont à manipuler avec précaution en règle générale…

    Répondre
  51. Cathrine la pou de Norvege a dit…

    Merci du commentaire Caro, et – tu m’excuseras -
    Loop, je te trouves courageuse, lucide, et intelligente – et je me trouves encore plus ressemblante a une pou, de haut de ma maitrise de sciences eco et de mon poste de banquiere bien proprette qui rajoute chaque jour a ce systeme qui ne pourra plus durer. Il m’est cependant difficile de trouver une alternative, mais pas plus tard qu’hier je me demandais quelles parties de notre systeme vont sembler le plus ridicule d’ici 100 ans: la democratie, le systeme economique basee sur la croissance, ou bien…(Il y avait sept ou huit autres hypotheses tenus pour certains aujourd’hui)…
    J’aimerais lire plus de tes pensees – tiens-tu un blog aussi? C’est lourd, mais original et bien pense ce que tu ecris – je veux bien mettre le temps qu’il faudra!
    Pour les poux, les vrais, on utilise desormais ici dans le grand nord des huiles aussi, la derniere fois du “linicin” a 6 Euros les 100 ml, la prochaine fois ca sera huile d’olive a coup sur.

    Et oui, moi aussi j’ai gratte :-S

    Répondre
  52. frieda l'écuyère a dit…

    Je compatis, pour les poux. J’ai donné y a longtemps. En ce moment c’est plutôt la mite alimentaire. Mais j’te jure, c’est de la vermine de compet’ celle-là aussi. Nature, sa mère la truie etc.
    PS : ma vie n’est que glamouritude, quelqu’un en doutait ?

    Répondre
  53. happy a dit…

    J’ai passé quelques heures à écouter un (trader) repenti qui m’expliquait que dès 2007, ils savaient que l’Europe allait droit dans le mur et que, malgré tous les indicateurs au rouge, ils ont continuer à “jouer” comme si de rien n’était. C’est affolant.

    Répondre
  54. Loop of Kurland a dit…

    J’ai fait un tour dessus, Nathalie, merci. Et le monsieur dit pareil. comme quoi, on est tous légitimes à réfléchir dans notre salon, pas besoin du diplôme. J’ai bien aimé son article néorétrospectif de 2112.

    Catherine, pas de blog pour moi. Trop chiant.

    Répondre
  55. Sofi'net a dit…

    Ah la Clarée… !!!
    Mais pourquoi suis-je si loin de là bas… Monêtier, notre repère… (sans malheureusement de pied à terre !).
    Pour la peine je suis retournée m’en faire un shout’ dans tes articles d’avril… Et Briançon… aaahhh….
    Merci… et merci pour ton coucou particulier, parmi cette masse de commentaires tous plus sérieux les uns que les autres. J’en suis toute touchée !
    Il me semblait bien avoir reconnu un certain clocher de par là-bas en photo d’un de tes aticles… Gagné !

    Répondre
  56. Cathinou a dit…

    @ Madame M :vous allez aussi tomber de votre fauteuil si je vous dis que tous les jus de fruits de la grande distribution (hors bio) sont filtrés pour retirer la pulpe, sur de la gélatine de porc,ce qui est non précisé sur l’étiquette du produit. L’industrie agro alimentaire dissimule le sujet, sachant que beaucoup de ses consommateurs ne mangent pas de porc……

    Répondre
  57. Cathinou a dit…

    @ Caro:je n’ai jamais utilisé de produits chimiques contre les poux. je confirme que le peigne Assys 2000+ HE de lavande 2 gouttes dans chaque schampoing hebdomadaire sont efficaces à 100% ! Attention pas avant 3 ans l’huile essentielle et 2 gouttes pas plus pour les petits. Pour la tite Rose évite les bonnets, la capuche non amovible c’est beaucoup mieux car les petits se refilent leurs bonnets en récré…..:)

    Répondre
  58. Cathinou a dit…

    @ Happy : pardon de vous le dire mais les traders « repentis » ça me fait gerber….. des opportunistes de plus en plus nombreux , “dégagés” ces deux dernières années des front office, et qui profitent de la crise pour commettre des livres cyniques pendant que les milliards qu’ils ont engrangés lors de leurs opérations irresponsables, souvent douteuses et couvertes par leurs hiérarchies dorment dans des paradis fiscaux !

    Répondre
  59. La Mouty a dit…

    Je suis d’accord a 100/100 avec toi,pour les deux sujets.
    Pour les poux,les solutions que tu as donné sont les plus sages,ainsi que les plus efficaces,et dans la mesure du possible ,toujours attacher les cheveux,
    Et pour les autres ,si on pouvait les empêcher de jouer avec l’argent des autres,mais ne rêvons pas…..

    Répondre
  60. chrisssine a dit…

    j’avais tapé un commentaire assez long qui s’est autodétruit pour une raison que j’ignore, donc je ne vais à l’essentiel :

    ta phrase “hier soir en couchant leur soeur, le machin et la chérie…” me fait craquer et me donnerait presque envie d’avoir un 3ème (pas parce que tes grands feraient ton boulot de mère, mais parce qu’ils aiment leur petite soeuf) : tes enfants ont de bien belles relations

    PS : la solution anti-poux c’est d’avoir des garçons aux cheveux courts

    Répondre
  61. Loop of Kurland a dit…

    ça dépend. Si tu donnes le sucre au caniche pour qu’il continue à avoir des vers et du diabète, oui.

    Les agences de notation, à la base, c’est un thermomètre. Sauf que maintenant le thermomètre décide de la température, prescrit l’ordonnance, décide des molécules disponibles et répand le virus, avec lequel il est plutôt copain, vu que c’est le virus qui lui donne à bouffer et que sans le virus, pas de thermomètre.

    T’as fait des stocks de bois pour le feu et de laine pour tes tricots? T’as acheté ton mouton? Non parce que j’ai la possibilité d’avoir du bois à 25 euros le stère et ce serait bien si tu venais le chercher.

    Répondre
  62. DOMINIQUE a dit…

    Loop, je me suis permis de copier tes textes, pour un usage purement familial.
    J’en ai déjà touché un mot à mon tendre cher et courroucé époux.

    J’ai l’air fin maintenant avec mon histoire de crèche (toujours pas résolue).

    Répondre
  63. DOMINIQUE a dit…

    @ La Mouty : merci pour tes tentatives. J’ai simplement fait “copier” ici et “coller” sur du Word chez moi.
    J’ai eu l’illumination en livrant à Marseille en fin d’après-midi. Me suis perdue, ai eu le temps de réfléchir.

    Répondre
  64. vmailhou@free.fr a dit…

    Bonjour,

    Pour les poux, même si cet épisode remonte pour mes loupiots à …ans! je n’ai jamais rien vu de mieux que ASSY 2000, un peigne métalllique magique , en quelques soirées de démélage intensif ( à peine 3 ou 4 si mes souvenirs sont bons) les bestioles avaient disparu alors que des semaines à se ruiner en produits et à laver à tour de bras n’avaient rien fait . Sinon, toujours enchantée par ton blog !un peu de douceur mais aussi d’indignation dans ce monde de “clowns” et je partage ton interrogation sur les agences de notation, alibi rêvé pour une politique anti sociale.
    Bonne continuation,

    Vailhou

    Répondre
  65. Cathinou a dit…

    @ Sophie: le corps gras l’huile d’olive “étouffe” les poux (et pas tous….) mais n’a aucune action sur les lentes d’où l’inefficacité de l’huile d’olive ^^

    Répondre
  66. Cécile - Une quadra a dit…

    Loop Merci d’exprimer aussi clairement, limpidement ce que j’ai parfois tenté d’expliquer maladroitement et que je pense depuis un bon moment. Je me permettrai de rediriger vers ces commentaires.
    Mon choix est déjà fait depuis bien longtemps en ce qui concerne le 1er tour, car hélas il me surprendrait fort que je puisse vraiment voter pour celui qui me convient au second tour. Ensuite oui il restera à entrer en résistance avec les moyens dont on dispose. On est pas obligé d’attendre avril 2012 pour air d’ailleurs ;-)

    Répondre
  67. Cécile - Une quadra a dit…

    J’ai utilisé à plusieurs reprise du monoï pour traiter les poux de mademoiselle, ça fonctionne aussi sur les lentes, j’ai laissé poser la nuit, l’huile bouche les pores des lentes et les larves meurent asphyxiées, il ne reste plus qu’à les décoller au peigne après le shampoing, pas eu de récidive et pourtant la dernière infestation était passé inaperçue quelques jours donc elle était bien présente

    Répondre
  68. jeanne a dit…

    Bonsoir,

    Je ne commente jamais … mais je me lance… Les poux… depuis des années, lorsqu’ils nous envahissent (mon fils a une vrai tête à poux et ma fille c’est pas mal non plus…), je les badigeonne d’huile d’olive, je laisse poser, les poux s’étouffent, les lentes partent avec le peigne fin… et c’est joué. Bien rincer, shampoing doux, deux fois…vérifier la chevelure au peigne fin durant quelques jours… produit naturel et cheveux tout doux… bon courage!

    Répondre
  69. La Mouty a dit…

    c’est ce que je voulais faire mais j’ai pas “coller”,le manque d’entrainement !
    Et merci pour l’info,c’est dans l’echec qu’on avance.
    Je vais aller faire un petit tour voir le billet d’aujourd’hui .
    Bisous et bonne journée

    Répondre
  70. Anne a dit…

    L’HUILE : EFFICACE ET PAS CHER !
    Alors c’est simple et ça marche à tous les coups : imprégnez bien d’huile (d’olive, de pépins de raisin (ça sent moins)) toutes les têtes à traiter. Emballez dans du film plastique (ou bonnets de bain), attendez 30 mn. J’ai vu les poux dégouliner dans des gouttes d’huile, morts, le long des nuques. Shampoing normal (prévoir d’en faire plusieurs d’affilée et le lendemain également).Pour enlever les lentes qui auraient résisté : le peigne fin métallique qui les tue (Assi 2000).
    Chez moi, le pouxit et autre prioderm avait été une expérience épouvantable : le père criant “plus jamais je ne verserai de kérosène sur la tête de mes enfants”… 6 mois de cuir chevelu irrité et eczémateux.
    L’huile a une action tout simplement mécanique : les poux et les lentes ne respirent pas dans l’huile (alors qu’ils le font dans l’eau). Donc ils sont asphyxiés. C’est pour cela qu’on n’est pas obligé de mettre de l’huile d’olive, mais n’importe quelle huile. La dose, hein.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>