“Camille redouble” et autres douceurs

IMG_5591
Samedi c'était notre désormais traditionnelle brocante de la rentrée. Signe de la crise sans doute, il y avait encore plus de stands que l'année dernière et  beaucoup moins d'acheteurs. Ne participant pas vraiment dans l'intention de faire fortune mais plutôt de libérer un peu de place dans nos placards, le fait de n'avoir récolté que de quoi payer notre soirée au cinéma le soir même – baby sitter compris quand même – m'a entièrement suffi. Au final, Zaz et moi avons surtout distribué à qui les voulait les habits trop petits de nos grumeaux, le coeur un peu serré parfois de nous défaire de ce qui leur allait encore hier. Faute de Merveilleux – Carson, where were you ? – On s'est consolées à coup de cheesecake made by Zaz et officiellement intronisé comme étant THE BEST FUCKING CHEESECAKE EVER.

Le mérite revient à la cuisinière bien sûr, mais aussi, rendons à César ce qui appartient à César, à Nanie, dont la recette est tout simplement génialissime. Je peux d'autant plus le certifier que j'ai immédiatement tenté de reproduire le miracle le lendemain (pardon my personnalité), non sans avoir envoyé le churros rafler une bonne dizaine de boites de Philadelphia au Franprix du coin. C'est que la bête est dense: 900 grammes de fromage frais. Mais pas de crème, ce qui en fait donc un gâteau plutôt léger. (je déconne).

Bref, si ma tentative était un poil moins orgasmique que celle de Zaz, c'est uniquement parce que mon plat était un peu trop grand pour obtenir un gâteau de deux mètres de haut. Mais la texture et le goût, madre mios…

Bravo, donc, à Nanie, qui vient de mettre fin à l'une de mes quêtes désespérées, à savoir celle du cheesecake parfait. Il ne reste donc plus qu'à trouver la part de flan idéale et je pourrai enfin me mettre à la lecture du Temps perdu (je ne peux pas tout faire).

A part ça, samedi soir nous sommes donc allés au cinéma. Voir "Camille redouble". Après "Du vent dans mes mollets", encore un film qui se déroule dans les années 80, même si c'est, avec la présence de Denis Podalydès au générique, le seul point commun.

Camille_redouble
Un vrai bijou que cette comédie qui n'en est pas tellement une finalement, réalisée et jouée par la génialissime Noémie Lvovski. Récemment, un article du Elle soulignait combien cette actrice illuminait, voire sauvait toutes les oeuvres dans lesquelles elle apparaissait. J'avais trouvé ça extrêmement juste. C'est fou le charisme de cette femme et c'est fou aussi sa capacité à s'effacer derrière ses personnages. Elle parvient à rendre le moindre second voire troisième rôle plus important que tous les autres, sans pour autant vampiriser le reste des acteurs. 

Là, elle est au centre du film et on savoure sa présence à tous les plans, comme celle également de Judith Chemla, actrice envoutante que l'on peut aussi voir actuellement dans Engrenages. Je pressens qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'elle non plus.

Le pitch de "Camille redouble" est à la fois simple et complètement improbable. Après une cuite monumentale et alors que sa vie part en couilles, Camille, 40 ans, actrice courant le cachet et récemment plaquée par son mari, est catapultée 25 ans en arrière. L'occasion peut-être de donner un tour différent à sa vie, en évitant de commettre les erreurs, qui l'ont, pense-t-elle, fait courrir à sa perte.

Qui n'a pas rêvé de pouvoir faire le chemin à l'envers, de revivre cette période trouble mais excitante de ses quinze ans, tout en sachant tout ce qu'on ignorait alors ? C'est la grande force de ce film, qui répond je crois à un fantasme partagé par nombre d'entre nous. J'avais peur que ce soit bizarre, qu'on n'y croie pas (Noémie Lvovsky joue elle même Camille à 15 ans) mais en réalité, je ne sais par quelle magie, il n'y a pas un seul instant où l'on se dit que ça sonne faux. Bien sûr, j'ai reconnu le walkman jaune "sport" dont je rêvais gamine, bien sûr la bande son est omniprésente et parlera d'autant plus aux natifs des années 70. Mais je pense que "Camille redouble" en réalité parle à tout le monde, tant il touche à cette quête universelle: "Et si j'avais pris une autre décision, que se serait-il passé ?".

Je ne veux pas vous dévoiler tout le film, mais j'en ai aimé la – non – morale de l'histoire, le fait qu'en réalité nos erreurs n'en sont jamais vraiment et que la douleur que l'on voudrait s'épargner est celle là même qui nous construit.

En réalité, il y a un autre point commun entre "Du vent dans mes mollets" et "Camille redouble". Dans ces deux films on entend la grande et merveilleuse Barbara. Et à chaque fois c'est une joie mais aussi une souffrance.

Allez-y, vraiment, c'est drôle, c'est fin, c'est brillant, c'est un film pour réfléchir, pour pleurer un peu et pour se souvenir de notre premier baiser.

Je vous laisse avec quelques photos prises durant la brocante puis sur les quais avant le ciné, l'occasion de sacrifier au rituel du Mojito et d'arriver donc à moitié beurré devant l'écran (mais finalement c'était une façon d'être sur le même tempo que l'héroïne du film).

IMG_5592
IMG_5593
IMG_5594
IMG_5595
IMG_5596
IMG_5597

Edit: Alors que j'avais fini d'écrire ce billet j'ai lu celui de Violette qui parle de la même chose, mais différement. On n'est pas potes pour rien, faut croire…

77 comments sur ““Camille redouble” et autres douceurs”

  1. Lôla Peste a dit…

    J’ai beaucoup beaucoup aimé Camille redouble, j’aime énormément ta façon de le dire, j’ai été bouleversée de cette fuite de sa vie dans un verre (mais c’était pas un Mojitooo) et puis oui, Noémie est bouleversante. Un film à ne pas louper, assurément.
    Bonne semaine :)

    Répondre
  2. marje a dit…

    Dans les brocantes, vide-greniers, j’ai une légère tendance à acheter plus que je ne vends …Merci de ta critique de film, merci pour la recette du cheesecake, je ne connais pas : je sens que cette recette va être ma marotte de mercredi ! Doux lundi !

    Répondre
  3. Isa a dit…

    Nous avons été également voir en famille Camille Redouble ce samedi , j’ai beaucoup aimé même si parfois certaines situations ont éveillé chez moi des petites douleurs personnelles … Je ne sais pas si l’on peut appeler cela une comédie… La perte des parents , la douleur d’une séparation, les regrets de l’adolescence et le fait d’avoir toujours l’impression de ne pas en avoir suffisamment profité..j’avoue que je suis sortie de là le coeur un peu gros mais j’étais contente que ma fille ait pu le voir !

    Répondre
  4. fiona38 a dit…

    Tout le monde s’est apparemment jeté sur Camille redouble !
    Nous l’avons vu également avec ma fille ce samedi, et pourtant , trouver un film qui nous corresponde à toutes les deux n’est jamais évident, mais là…Banco !
    J’ai été bouleversée par ce film, par les évocations qu’il peut nous renvoyer, et par, en effet, cette amorce de question : “et si ?”
    merci encore de ce beau billet (en fait, je crois que je pourrais dire merci tous les jours…), et bonne journée

    Répondre
  5. Banane a dit…

    J’ai un peu peur de finir plus déprimée qu’autre chose, tant le sujet du “et si?” résonne un peu trop dans ma vie ne ce moment.
    Mais il faut que je trouve quelqu’un pour aller voir Du vent dans mes mollets avec moi.

    Répondre
  6. Dijo du Gard a dit…

    Je n’ai lu que des bonnes critiques sur ce film et tu confirmes, je vais donc courir voir “Camille redouble”.
    Un film également à voir, Monsieur Lazhar avec Fellag, acteur extraordinaire: une atmosphère particulière, des sujets traités bien actuels et les 2 enfants, personnages principaux, époustouflants.
    Bonne journée à toutes.

    Répondre
  7. 'tine a dit…

    Dans ma nouvelle vie qui se construit tous les jours… je n’ai qu’un seul regret pour l’instant je n’arrive pas à y caser correctement le cinéma régulièrement et pourtant j’adore ça et pourtant j’ai une liste longue comme le bras, euh les deux…, à aller voir et bien sûr depuis la rentrée Du vent dans mes mollets et Camille redouble… pfffffffffffff va-t-on y arriver… ? Challenge de rentrée ;-) tu m’as encore plus donné envie là !

    Répondre
  8. Smouik Smouik a dit…

    Caro, c pas charitable… Je m’essplique : je suis sans mon train de banlieue et mon voisin s’en face est en train de s’evanouir en me voyant baver devant mon tel… Ce qu’il ne sait pas c que je suis en train de lire la recette du cheese cake, alors lui pense que je commence une crise d’épilepsie à force de trop d’écran et que c lui, pauvre de lui, qui va devoir porter les premiers secours à cette femme qui à l’écume aux lèvres… Nan franchement, c pas charitable… Merci pour ce fou rire par rebond, ça va me faire ma journée !

    Répondre
  9. Chat Perchée a dit…

    Je partagerai plus l’avis de Violette sur Camille Redouble mais je dois reconnaitre que la Petite cantate a déclenché des torrents de larmes et que Yolande Moreau est absolument bouleversante dans Camille Redouble.
    Sinon, j’ai trouvé dans Elle à table une recette de clafouti qui tend vers le flan miraculeux. Il y a de la fleurette dedans.

    Répondre
  10. Armalite a dit…

    Ah oui, j’oubliais: moi ce week-end j’ai vu “Ruby Sparks” (“Elle s’appelle Ruby”), sur un auteur en mal d’inspiration qui parvient à rendre réelle la femme de ses rêves. Je l’ai trouvé fabuleux.

    Répondre
  11. Carson a dit…

    Ah la la, je croyais que c’était samedi prochain la braderie de Zaz, je vous présente toutes mes confuses.
    Pour me rattraper je peux essayer de trouver la recette du flan au concombre. Alors, ch’uis pardonnée ?

    Répondre
  12. Blonde paresseuse a dit…

    J’ai adoré le film aussi. La bande-son, les vêtements et j’ai surtout été chavirée par la déclaration d’amour magnifique de Camille à son chéri.

    J’ai beaucoup aimé ce retour en arrière, le fait de me sentir à nouveau une adolescente de cette même époque avec les mêmes problématiques (les garçons, what else ?). J’ai adoré Yolande Moreau, fabuleuse.

    Une vraie bouffée nostalgique et drôle en même temps.

    Répondre
  13. chaperonrouge a dit…

    je vois que “Camille redouble” et “du vent dans mes mollets” sont des films que vous êtes allées voir en famille.
    Pensez-vous que je puisse aller voir ces films avec ma fille de 12 ans ?
    bonne journée !

    Répondre
  14. juriste-in-the-city a dit…

    le cheesecake est aussi mon dessert favori et hormis dans la rue des Rosiers à Paris, je trouve que personne ne sait bien le faire.
    Je vais donc me précipiter sur cette recette …
    Bonne journée

    Répondre
  15. Caroline a dit…

    chaperon rouge, non, nous ne sommes pas allés les voir en famille du tout :-) Je pense cela dit qu’en effet ta fille de douze ans peut y aller, avec une réserve sur “camille redouble”, qui est à on sens un film pour plus grands. “Du vent dans mes mollets” est très triste sur la fin mais c’est un film joyeux et accessible. Camille redouble est plus fantasque et le propos y est finalement plus sombre.

    A toutes celles qui soulignent le jeu de Yolande Moreau, je suis TELLEMENT d’accord ! j’ai oublié de la mentionner dans mon billet mais elle est merveilleuse.

    Répondre
  16. chaperonrouge a dit…

    merci Caroline, je vais suivre tes conseils et l’emmener voir “du vent dans mes mollets”.
    elle a envie d’aller au cinéma mais ce n’est pas toujours facile de trouver un film accessible et de qualité à cet âge-là.

    Répondre
  17. katy a dit…

    il faut vraiment que je prenne du temps pour aller voir au moins l’un de ces deux films, j’ai regardé dernierement “nos plus belle vacances” avec entre autres darmon cela se passe dans lors de l’été 76 j’ai été surpris de voir que tous el decor de ces années là me mettais dans une certaine nostalgie, alors je pense que ces deux films vont me faire le même effet.
    pour etre une dingue de flan de boulangerie avec la pate en dessous, j’ai trouvé une recette que je ne lache plus sur marmiton, c’est le flan parfait, bonne texture, si vous voulez je vous envoie la recette on ne sait jamais et si c’était votre flan parfait !!!!
    ah!! oui j’ai le même mug

    Répondre
  18. Caroline a dit…

    chaperonrouge, tu nous diras ce qu’elle en a pensé, d’acc ? Personnellement j’ai envisagé d’emmener mes grands, mais il se trouve que la fin renverrait pour eux à un épisode de notre vie récente encore beaucoup trop douloureux. Mais si ça n’était pas le cas je le leur aurais montré.

    Répondre
  19. nanie a dit…

    c’est mon cheese cake !!!!!!!!!!
    je suis trop fière d’avoir convertie Zaz et tout autant d’avoir régalée la connaisseuse que tu es !!!!
    Je suis TROOOOOOOOOOOOOOOOOP fière !!!!!!

    Répondre
  20. filou49 a dit…

    bonjour

    j’ai vu camille redouble hier soir, et j’ai été aussi bluffé et charmé que toi par ce film…alors que j’avais un peu peur de me trouver avec un truc trop bobo trop intello (comme Holly Motors vu qu’il avait été plébisicité par l’ensemble de la presse ciné branchée…or non c’est un film plus émouvant que drole, mais un vrai grand film assurément…
    bonne journée

    Répondre
  21. Nocléa a dit…

    Je suis allée voir Camille redouble avec ma fille de 16 ans 1/2 et on adoré toutes les 2. Elle vit en ce moment son premier grand amour et le film nous a permis de parler d’amour ensemble ce qui n’est vraiment pas évident entre une mère et une ado !
    Nous aimons beaucoup aller au cinéma ensemble, c’est toujours un moment privilégié…

    Répondre
  22. Lza a dit…

    Je l’ai vu ce vendredi et j’en ai fait un ptit billet sur mon blog… Je ne l’ai pas mentionné mais je suis d’accord avec toi : Noémie Lvovsky a un charisme incroyable.

    Répondre
  23. nanie a dit…

    Caro, je suis aussi super fan de flans !!! lol
    Il y en a même plusieurs aussi sur le blog …qui sait ….^^
    AnneduSud, merci !!!
    ben vous savez quoi, j’avais le moral dans les chaussettes depuis quelques jours (en réalité ça fait 5 mois que je n’ai pas eu une nuit normale, merci bébé3….) et là vous m’avez reboostée !!
    Même que du coup j’ai mis Lucile dans son lit, qu’elle dort et que j’ai pu me doucher !!!!^^

    Répondre
  24. dina a dit…

    Bonjour Caroline,
    Merci beaucoup pour ce post et puis pour ton avis sur le film, ça me donne franchement envie d’y aller aussi, je ne veux pas faire celle qui raconte sa vie ici, mais je suis dans une période de ma vie ou je suis en train de regarder derrière moi en me demandant ce qu’aurait été ma vie si je n’avais pas pris les décisions que j’ai prises…enfin je suis en train de peser “le pour et le contre” avant de prendre -ou pas- la décision de changer de cap.
    Tu as raison sur un truc: les douleurs qu’on voudrait effacer sont surement celles qui nous construisent…
    Merci encore et bonne journée à toi ainsi qu’à tout le monde ici!

    Répondre
  25. la girafe a dit…

    J’étais moi aussi devant “Camille redouble” ce week-end. J’en ai parlé dans ma Tanière virtuelle, mmoi aussi, moins en détails car j’avais encore les yeux trouble (chui sortie de la salle en chialant comme une fontaine…) J’ai ADORE !!!!

    Répondre
  26. role a dit…

    Je ne suis pas étonnée que tu es aimé “Camille redouble”, il en a été de même pour moi, un grand coup de coeur, mon adolescence à la même période, ces petites choses du quotidien, ce rapport avec les êtres que l’on aime.. et une Noémie Lvosky, qui.. est éblouissante , comme toujours, cette femme raisonne en moi comme une évidence, et j’ai le sentiment très fort qu’elle me parle, que l’on est proche. Un vrai bonheur que ce film, je ne m’en suis toujours pas remise

    Répondre
  27. leyleydu95 a dit…

    J’aime beaucoup Noemie Lvosky;elle me fait tellement rire dans le rôle de la maman dépressive dans “les beaux gosses”!

    Pour les cheesecake,je n’ai jamais gouté mais je réussis très bien le gateau au yaourt aux carrés de chocolat avec glacage au nutella !
    Penser à manger uniquement une feuille de salade sans sauce avant…

    Répondre
  28. pascale m. a dit…

    Partis samedi soir pour aller voir ” Camille redouble” nous avons dû nous rabattre , faute de places, sur ” cherchez(r?) Hortense” . Grande déception, et pourtant, j’aime tous les acteurs ( bacri, scott-thomas…) de ce film que j’ai trouvé “mou du genou” . Du coup j’attends impatiemment samedi prochain pour voir “Camille…”( ça me parle d’autant plus que si je devais revivre une période, ce serait celle de mes 16/17 ans, pour toutes sortes de raisons…)

    Répondre
  29. Elosyia a dit…

    Je me tâte pour le film, je pense que j’irais le voir seule car mon chéri (mon accompagnateur officiel cinéphile) n’est point intéressé.
    Pour le cheesecake, il y avait déjà la précédente recette dont tu nous avais donné les ficelles qui a bien plu à mes amis, pour celui-là ma foi je vais essayer et on verra.
    Moi je suis à la recherche de la meilleure recette et/ou du meilleur Royal chocolat de Paris, je cherche encore…c’est une quête qui demande patience, courage et gourmandise :-)
    Bonne journée !

    Répondre
  30. Aurore a dit…

    “Qui n’a pas rêvé de pouvoir faire le chemin à l’envers, de revivre cette période trouble mais excitante de ses quinze ans, tout en sachant tout ce qu’on ignorait alors ?”

    Moi ! :-) Et Dieu sait pourtant que j’ai souffert entre 15 et 20 ans (j’en ai 32 aujourd’hui). Mais c’est mon chemin, et j’y tiens. Je ne veux pas le refaire, ni le changer. Ce qui est extraordinaire, c’est de voir la route parcourue. Si on sait que l’on peut recommencer, ça n’a vraiment pas la même saveur. Vive les surprises de la vie !

    Répondre
  31. Dorémi a dit…

    Très envie de voir “Du vent dans mes mollets” (même si j’ai l’impression qu’il diffère pas mal de la BD), et maintenant “Camille redouble”, d’autant plus s’ils sont dans la veine de “Quartier lointain” (adapté au ciné par Sam Gabarski).
    Ma fille voulait venir avec moi voir le “Vent…” mais je crains qu’à dix ans et demi elle soit encore un peu petite. Du coup, c’est peut-être bête, mais je n’ai pas osé aller le voir sans elle. J’aime tellement ces moments mère-fille que j’aurais eu l’impression de la trahir un peu.
    Si vous aimez les gâteaux au fromage, vous devriez tenter ceux au fromage blanc des Polonais…

    Répondre
  32. berengere a dit…

    Caroline je suis bien contente que Camille redouble t’ai plu et mon toupet m’avait encouragee à te laisser un message sur ta page, juste pour te dire combien ce film etait touchant…
    voilà !
    sinon avec toutes les boites de philadelphia que j’ai dans le frigo je crois que je vais tenter de cuisiner ce si delicieux cheesecake ! apres mes ratages de gateaux au yaourth (oui c’est possible !) je ne peux que m’ameliorer !

    cote vide grenier l’ambiance est bien sympa et c’est vrai qu on fini souvent par distribuer au lieu ceder à bon prix !!!! j’aurais bien mis cependant une option sur le mug homer !!!

    bon lundi !

    Répondre
  33. Malou Cheveux Courts a dit…

    Quand j’ai vu pour la première fois la bande annonce de Camille Redouble, je redoutais une comédie à l’américaine, tu sais le film avec Jennifer Garner, et en lisant les critiques élogieuses par-ci par-là, j’ai eu soudain envie d’aller le voir au ciné. Ta critique achève de me convaincre…

    Répondre
  34. katy a dit…

    alors the recette bon j’espère que ça vous plaira
    donc une pate brisée toute faite ( pardon, je cuisine enormement mais pas les pates( brisée feuilletée etc…. ), faut bien avoir des défauts
    il faut le faire dans un moule à manqué ( un moule à gateau quoi pour qu’il soit bien epais )
    1/ faire bouillir 1l de lait ( -1verre pour après ) avec 180g de sucre
    2/melanger dans un saladier le verre de lait + 120g de maizena + 2 oeufs entier + 1 jaune d’oeuf + 1 cc d’extrait de vanille ( ou alors au choix faire infuser une gousse dans le lait, ou deux sachets de sucre vanillées font l’affaire aussi)

    verser doucement 1 sur 2 ( si possible laisser un peu tiedir 1 sinon la preparation avec les oeufs risque de faire des grumeaux )

    puis reverser dans la casserole, faire bouillir tout en remuant energiquement pour eviter que ça colle au fond et pour que ce soit homogène, il faut que le melange obtenu fasse comme du magma des grosses bulles qui eclatent partout ( c’est à ce moment que se fait la consistance du flan )
    verser le tout sur la pate brisee ( moi perso je rabbat les bords de la pate sur le flan )
    mettre dans le four prechauffé à 180°C 35 à 40 min

    je ne fait plus que celui là, on se le mange à deux, et bien sur il est plus que meilleur bien froid

    ne pas hesiter si le mélange 2 fait des grumeaux à le passer au mixer pour soupe ( je ne suis pas super au point avec tous les termes de cuisine mais je l’adore ce flan )
    voilà tenez moi au courant

    Répondre
  35. Véro la Bisontine a dit…

    Je suis allée voir samedi soir “du vent dans mes mollets” et j’ai adoré!
    Je n’étais pourtant pas trop emballée au départ, mais qu’est ce que c’était bien!!
    J’en profite pour dire que je suis allée voir “cherchez Hortense”, et j’ai bien aimé aussi.
    Quand au cheesecake, ça me tente ce truc!! (par contre 900gr de philadelphia, c’est possible????)
    Je pense à mes cuisses juste à ce moment là.

    Répondre
  36. Lysiane a dit…

    Après ton billet sur “Du vent dans mes mollets”, je me suis précipitée pour aller le voir et je ne l’ai pas regrété une seconde!! Entre autres choses, j’ai adoré Isabella Rossellini dans son rôle de psy, elle est très convaincante ;)
    Donc tout ça pour dire… pour “Camille redouble”, je vais y courir vite fait bien fait!

    et puis j’aimerais aussi beaucoup voir “Les saveurs du palais”… et toi?

    en tous cas merci!

    Répondre
  37. alain a dit…

    bonjour Caroline
    je n’ai pas (encore) vu le film mais le sujet est le même qu’une formidable série canadienne en quatre saisons qui s’appelle “being erica”.
    si tu ne connais pas je te la conseille vraiment. Un remake américain est apparemment en préparation mais je doute qu’ils arrivent à retrouver le charme de la série originale.

    et oui, je suis un homme et je te lis depuis des années tous les jours.

    Répondre
  38. nanie a dit…

    alors SmouikSmouik, c’est très simple !! Flan pour ce soir et cheesecake pour demain puisque le cheesecake se prépare la veille !!!
    Tu vois, la vie est simple finalement !^^

    Répondre
  39. Louise a dit…

    Bon. Il faut vraiment que je commente aujourd’hui, ce que je ne fais que très rarement… Je crois que je peux t’aider dans ta quête du flan parfait… Ca n’est pas spécialement ma came, mais si ça peut rendre service… ;-)
    Il y a quelques années, je t’avais, il me semble, recommandé d’aller voir chez Pierre Hermé, j’avais vu qu’il faisait un flan. Comme on ne se refait pas, je suis toujours snob de la bouffe, et je vais te conseiller une autre pâtisserie pas vraiment bon marché : Jacques Génin, pas très loin de République. Il fait le meilleur Paris Brest du monde, et des millefeuille “montés minute”. Et un flan, donc.
    Et il fait aussi, depuis quelques semaines, un cheesecake que j’ai adoré – mais attention, normalement je n’aime pas le cheesecake. Et la copine avec qui j’y suis allée, et qui elle, les adore, a trouvé que ça s’éloignait un peu trop du cheesecake original !
    Bonne journée !

    Répondre
  40. Amande a dit…

    J’ai hâte de tester la recette du cheese cake. Je suis aussi dans la quête DU cheesecake, celui de ma grand-mère et de mon enfance…
    J’en ai testé des recettes :-)

    Répondre
  41. delphine a dit…

    Pour moi le meilleur des flans est celui du boulanger-pâtissier-chocolat-traiteur Gérard Mulot, à côté du Marché Saint-Germain dans le 6ème. Il a juste le gros défaut d’être trop petit !!!

    Répondre
  42. nox a dit…

    Chère Caroline,

    Je n’ai jamais osé poster un commentaire, bien que l’envie me démange à chaque fois que tu prononces l’expression “part de flan”. Parce qu’en fait, je crois que j’ai trouvé, ce flan mortel qui t’émeus quand tu le manges, et longtemps après. Texture pas du tout farineuse ni gélatineuse, complètement fondant, entre la crème à la vanille et quelque chose de plus solide. C’est une petite boulangerie délicieuse, rue de Montreuil (elle part du Métro Faidherbe Chaligny), qui s’appelle L’autre boulange. Elle est connue pour son flan, alors peut-être que j’arrive à la bourre. À bientôt, et merci pour beaucoup de tes mots…

    Répondre
  43. Geneviève a dit…

    J’ai très envie de voir ces films, j’ai très peur d’être submergée par les émotions…
    Aujourd’hui, ici, beaucoup de chagrin… Difficile de penser que la vie n’est pas (terriblement) compliquée.
    Je viens ici pour “parler” quelques minutes, c’est tout.
    Si, si, si …

    Répondre
  44. DOMINIQUE a dit…

    Hiiiiiii, un homme ! Bienvenue, Alain !
    A la réflexion, je suppose que sous certains pseudos féminins se cachent des mâles. Ils sont timides comme des pâquerettes, les hommes.

    Répondre
  45. Milky a dit…

    J’ai moi aussi beaucoup aimé ce film…
    Mais je me dis qu’il ne plaira pas forcément aux plus jeunes, que forcément ça ne pourra pas leur faire la même émotion qu’à moi quand Camille retrouve sa chambre, son lycée, ses copines…

    Répondre
  46. Nathaly a dit…

    J’ai adoré “Camille redouble”, sa vie c’est quasiment ma vie… j’ai le même âge…etc… comment ne pas être touchée… J’ai sangloté la moitié de ma soirée de samedi !
    Superbe film !

    Répondre
  47. Carson a dit…

    J’ai vu “Camille redouble” hier soir avec ma moitié et on a a-do-ré !

    En sortant du cinéma de Massy on a récupéré la voiture sous la pluie qu’on avait garée allée Barbara, un joli clin d’œil, non ?

    Répondre
  48. leyleydu95 a dit…

    Je suis allée voir le film de Noemie Lvosky hier et j’ai été doublement troublée;
    J’ai naturellement tendance à être une nostalgique,mais là, en plus, le film a été tourné dans mon vrai lycée !
    J’ai reconnu plusieurs endroits ou j’ai fait des bétises et rigolé avec mes copines (aussi folles que celles de Camille) et je suis sortie du film complètement chamboulée ! Ca m’a pris quelques heures pour “redescendre” !
    Merci Caroline d’en avoir parlé car je pense que je serai passée à côté de ce film sinon !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *