Quand Zermati et Apfeldorfer se paient Dukan

Dukan
Cela ne vous a sans doute pas échappé mais les docteurs Zermati et Apfeldorfer se paient enfin Dukan. Pas sur un ring, non, mais dans un petit bouquin, « Mensonges, régime Dukan et balivernes », que j'ai personnellement trouvé jubilatoire, tant il parvient à montrer au grand jour la dimension grotesque – et néanmoins terrifiante – du discours du pape de la minceur protéinée.

 Jubilatoire aussi par le style aiguisé et certaines tournures qui je l'avoue m'ont fait ricaner (je suis une ricaneuse en herbe, il faut dire, de celles qui se faisaient chopper systématiquement en cours pour avoir pouffé aux conneries des plus drôles que moi). Tout le mérite en revient aux auteurs, certes, mais finalement aussi à Dukan, dont les propos, repris et décortiqués dans l'essai sont en eux même une vaste blague. Où l'on apprend par exemple qu'une des solutions à nos kilos mais plus globalement à notre mal être réside dans la prise « à vie » de ce qui est « tout simplement une gourmandise » : les fameuses trois cuillères à soupe quotidiennes de son d'avoine. Mais bon son c'est bien sûr.

 Où l'on découvre aussi que Dukan préconise que l'industrie de la beauté « participe à la prise de conscience du rôle dévastateur du surpoids dans l'équation de la beauté, dans l'épaississement des traits du visage, l'expression du regard, etc », qu'il envisage de créer un « mac-du », « sosie du big mac » avec à l'intérieur… des galettes de son, what else…  Sans parler de « sa future école internationale de cuisine de lutte contre le surpoids », ou d'une « Académie française de cuisine anti-surpoids ». Fais péter le son, one more time…

 Je pourrais vous en parler longuement tant certains passages m'ont également touchée – le livre est drôle par son ironie mais n'en oublie pas d'être sérieux – alors même que je suis désormais familiarisée avec les théories des deux auteurs. 

 Touchée parce qu'il apparaît assez rapidement qu'au delà des délires cosmiques et impérialistes de Dukan, ce qui fait le socle de sa méthode réside dans la stigmatisation de celui qu'il appelle lui même « le gros ». Je n'avais jamais lu ses écrits et si je me doutais qu'il franchissait souvent la ligne rouge, je ne pensais pas qu'il jouait aussi cruellement avec ce qui fait justement l'essence du « gros » : sa mésestime de lui. Dans leur ouvrage, Jean-Philippe Zermati et Gérard Apfeldorfer s'emploient à démontrer cela mais aussi à réhabiliter l'honneur des personnes en surpoids.

 Je pourrais vous en parler longuement, donc, mais j'ai préféré demander au docteur Zermati de répondre à quelques questions, donc après ce long préambule, voici ses réponses.

 

  • Pourquoi ce livre maintenant, pourquoi avoir décidé de le consacrer à Dukan ?

 

Le nombre de patients complètement détruits par la méthode Dukan, que nous recevons tous les jours avec Gérard Apfeldorfer nous a fait réagir. On ne parle plus aujourd'hui d'un épiphénomène, mais de millions d'adeptes, comme il le revendique lui même. Tous ces naufragés nous ont bouleversés, nous ne pouvions plus nous taire.

 

  • Vous avez alors décidé de vous plonger dans son oeuvre, pour comprendre le phénomène ?

 Exactement. Il s'avère qu'en réalité, je n'avais jamais lu ses écrits. Je connaissais sa méthode, je l'avais déjà entendu sur les plateaux de télévision, mais je ne m'étais jamais immergé dans ses livres. Et là, ce que nous avons découvert nous a stupéfiés. Plus que ses préceptes pour maigrir, c'est sa philosophie qui est terrifiante. Cet homme ne se contente pas de vouloir nous faire perdre du gras, il veut en toute modestie sauver la France, pour ensuite partir à la conquête de la planète. Partant du principe que les « gros » le sont parce qu'ils réagissent à leurs émotions en mangeant – un constat que nous partageons -, que propose-t-il ? Rien de moins que d'éradiquer le malheur. On est dans le délire le plus complet, dans une aspiration à une société lisse et « purifiée », sans émotion et peuplée de gens beaux et heureux parce que minces. Une philosophie qui évoque celle d'un gourou, voire des heures plus sombres de l'histoire…

 

  • Qu'est-ce qui est selon vous le plus dangereux dans le régime Dukan ?

 Le véritable danger réside dans la destruction à long terme des sensations alimentaires avec à la clé des troubles du comportement alimentaire difficiles à soigner. Par dessus tout, par sa stigmatisation constante des personnes en surpoids, qu'il décrit comme étant « déshumanisées », Dukan finit par anéantir toute estime d'eux mêmes. Il a très bien compris que la principale angoisse de ses patients est d'être rejetés. Il joue sur ce sentiment de désamour et d'exclusion, en leur promettant de les rendre beaux et donc à nouveau aimables. Et dans un premier temps, il les fait en effet maigrir. Tout en les prévenant que s'ils ne suivent pas à la lettre ses préceptes, ils reprendront du poids. 

  •    Et que ça sera entièrement de leur faute…

 Bien évidemment ! C'est le fondement même de sa théorie et des régimes en général. Le patient maigrit ? C'est grâce au médecin. Il reprend ses kilos ? C'est parce qu'il n'est qu'un minable sans volonté. C'est magique et merveilleux parce que ça marche à tous les coups. 

 

  • Avez vous bon espoir d'être entendus et que cessent enfin ces pratiques ?

 Je crois qu'il y a vraiment actuellement une prise de conscience des acteurs de la santé de l'inefficacité des régimes. Le rapport de l'ANSES sorti en 2010 dénonçant justement l'iniquité des régimes a été un véritable déclencheur, même s'il n'était pas une révélation pour nous qui travaillons depuis 15 ans sur des méthodes alternatives. Mais là encore il y a des malentendus. Beaucoup ont voulu voir dans ce rapport une sorte de comparaison entre bons et mauvais régimes. Or ce que le rapport met en question, c’est le concept même de régimes. Certes nous savons faire la différence entre les délires de purification mondiale de Dukan et la méthode bien plus light de Weight Watchers par exemple, mais il est faux de penser que Weight Watcher n'est pas un régime.

Nous esquissons dans notre ouvrage quelques pistes qui sont le fondement de notre méthode : l'écoute de soi, le respect des sensations alimentaires et le travail sur les émotions. Il y a des solutions. Mais elles impliquent que l'on accepte ce postulat de départ : tout le monde a un poids d'équilibre et ce poids d'équilibre n'est pas modifiable. L'objectif de nos thérapies est de parvenir à retrouver ce « set point », pas d'afficher une perte de poids spectaculaire, même si cela arrive parfois, lorsque le patient est justement bien au dessus de son poids d'équilibre.

Edit: Les docteurs Zermati et Apfeldorfer viennent de mettre en ligne une pétition contre les régimes. Je vous invite à la signer si vous adhérez à cette position. Vous pouvez aussi laisser votre témoignage sur le site. Par ailleurs, vous pouvez retrouver ces deux médecins sur Linecoaching. On y trouve des articles super intéressants, à commencer par celui-ci. (c'est également un portail proposant un suivi en ligne, payant).

201 comments sur “Quand Zermati et Apfeldorfer se paient Dukan”

  1. Lôla Peste a dit…

    Je n’ai pas entendu parler du bouquin, hormis par toi ce matin, le Gourou Dukan me fait rire (même s’il n’est pas drôle), j’ai presque honte de la ramener ce matin (mais non mais non) parce que j’aime bien les trucs protéinés type soja…:) Bref, SUPERBE BILLET, voilà, j’adore ton fais péter le son, parce que c’est tellement bon (le fais péter, pas le son). Et j’aimerai avoir trouvé en moi cette sagesse toute zermatienne que je lis en toi, la route est longue… Mais pavée de jolies intentions :)

    Répondre
  2. AnnedeStrasbourg a dit…

    Je l’avais déjà perçu intuitivement mais la lecture des tes billets sur Zermati m’a conduite à me permettre de le faire vraiment: écouter mes sensations. Donc maintenant j’arrête de me culpabiliser quand je ne prends pas de petit-dej, mange du fromage à 18h si j’ai faim et vais à des dîners sans me demander si ça va pas me faire grossir. Et ça fait du bien!
    Je rajouterais quand même (même si je sais que tu y es allergique…) que le fait de se bouger (en vélo, marcher, nager, faire du pilates) aide beaucoup à l’acceptation de soi Bien mieux que de manger des sachets protéinés, qui à 1e vue, m’ont l’air bien dégueus!

    Répondre
  3. marje a dit…

    Bien que ce blog reste mon jardin secret, j’ai, cet été, parlé du docteur Zermatti a deux de mes amies qui étaient “encore au régime” dont une suivait la méthode dunkan. Je ne sais pas si elles ont cherché, trouvé … Je n’ose pas leurs demander. Je tiens énormément à ces deux femmes qui sont rondes et magnifiques. Merci et bonne journée

    Répondre
  4. nalou a dit…

    je n’ai jamais testé les préceptes du bon docteur D…
    d’abord parce que la protéine et moi, ce n’est pas le grand amour et que me passer de ma dose de fruits et légumes chaque jour est une idée que n’arrive pas à intégrer mon neurone qui curieusement intègre par contre très bien les jolies choses de Cyril Lignac et Hugues Pouget…
    le bon docteur D ne me séduit pas… ça doit venir de cette histoire de son qui pète… car pour avoir eu des dukaniens dans mon entourage professionnel, je peux apporter un témoignage douloureux… oui, le son ça pète et après une semaine de régime protéiné, le son, ça pète fort et mieux vaut ne pas être à côté
    voilà
    et pour boucler la boucle, les dits-dukaniens après avoir bien fait péter le son ont repris leurs kilos et plus encore… c’était bien la peine de polluer l’open space

    Répondre
  5. Isa a dit…

    J’en suis revenue et heureusement que je n’ai pas persisté.
    Cela m’a d’ailleurs dégoûté des régimes à vie ! Aujourd’hui, je mange raisonnablement et de manière équilibré et je fais du sport !

    Répondre
  6. la girafe a dit…

    J’ai vu les “effets” Dukan chez un collègue : manger des pinces de crabe (!!!) à tous les repas pendant 2 mois d’été en se privant de TOUS les fruits qui font, selon moi, le bonheur gustatif des vacances… Certes, le collègue en question a perdu 9 kg…Pour les reprendre aussitôt avec un petit bonus.
    Quand à Dukan, il m’a lui-même guéri de sa méthode par le biais d’une interview à “ELLE” où il décrivait sa méthode comme une “alimentation de combat”. Ca m’a hérissé le poil direct. Est-ce que mes hanches ont des gueules de Verdun ? Non mais !
    Bonne journée à tous !

    Répondre
  7. Desperate Teacher a dit…

    Je crois que “jubilatoire” est le mot, depuis que ce travail a été entamé pour moi, l’idée même de régime (et encore plus à la Duk*n) est viscéralement insoutenable et il est important je trouve que cette bonne parole soit délivrée par les Dr Z. et A. (ce qui fait de vous un apôtre Caroline!). Bref big up Dr Apfeldorfer & Zermati! Pump up the volume Caroline! xx

    Répondre
  8. Banane a dit…

    Ils sont officiellement psy ou juste dotés d’empathie ?
    J’ai l’impression qu’ils ont l’intelligence de prendre le problème dans le bon sens.
    Pour ce qui est de Dukan, l’effet de mode est effectivement dangereux. Je n’avais pas conscience de l’intégrisme de son propos, c’est assez fou quand même!

    Répondre
  9. Fantomette a dit…

    J’ai fait Dukan, perdu 10kg, repris 15, comme à peu près tous les régimes, qui font qu’en 7 ans j’ai réussi à prendre un peu plus de 20kg. Et c’est quand même un peu (beaucoup ?) grâce à toi que j’ai fini par pousser la porte du cabinet d’une nutritionniste dont j’ai trouvé les coordonnées sur gros.org…
    Et les soirées fromage/vin rouge ou la bière de l’apéro en amoureux de quand le lardon est couché sont toujours là, et meilleurs que jamais, et je suis à -4kg, en 2 mois 1/2, et mon mec s’y est mis, lui qui ne jurait que par les diètes qui font perdre 10kg juste pour pouvoir enchaîner les excès ensuite “je pourrai jamais faire ton truc, j’aime trop manger -Ben justement, c’est parce que j’aime trop manger que c’est facile”
    Et il a pu constater que c’était vrai !
    Y’a pas si longtemps, la soirée pizza c’était on coupe en deux parts égales, chacun sa moitié et banzai.
    Ben couper les parts une par une sans se forcer, c’est fou, mais c’est révolutionnaire pour nous.
    Et comme par magie, l’envie de bouger est revenue, aller à l’école à pieds (50mn A/R), la piscine le mercredi avec mon petit garçon…
    C’est ça qui redonne l’estime de soi, l’amour de soi qu’on ne s’accordait plus, pas de manger du jambon dégraissée par barquettes entières au petit déj.

    Répondre
  10. ladymarlene a dit…

    Mais c’est quoi manger de manière équilibrée ? Pour moi, ça veut pas dire grand chose…..(c’est pas un jugement, vraiment une question…) et manger raisonnablement, c’est être encore un peu sous contrôle non ?

    Oui, je chipote sur ce coup là…

    Répondre
  11. ladymarlene a dit…

    A part ça je suis pas psy et je n’aime pas poser des diagnostics mais il serait pas un mégalo, voir très atteint, le père dukan ? Parce que quand même, il veut carrément sauver le monde de l’obésité ! Ca fait peur les gens comme ça, ça commence par un livre et ça finit par des massacres dans les ambassades….

    Répondre
  12. Pmgirl a dit…

    J.ai vu quelques exemples de régimes Dukan autour de moi…. Ce qui m’epatais c’était la quasi rage des personnes à défendre leurs regime…. Enfin rage qui ne dirait jamais plus de 2 à 3 mois,,,,
    Je suis suivie par Zermati depuis plus d.un an,,,, il reste du travail, mais il m’a permis de tenir bon pendant mes Fivs et de limiter ma prise de poids ce qui était loin d.être gagné entre hormones et désespoir….
    Si je suis enceinte aujourd’hui, c.est aussi un peu grâce à lui….

    Répondre
  13. S. a dit…

    Je suis passée par Dukan il y a plus d’un an et demi à présent, – 16kg, zéro repris (ooooh ooooooh) avec comme joli résultat caché six mois entre mon frigo et mes toilettes plusieurs fois par jour, descendant progressivement les marches vers la dépression et une estime de soi pire que nulle. Les rares personnes qui ne reprennent pas, après dukan, c’est beau de voir ce que ça donne, réellement. Le corps finit par redemander avec véhémence ce dont on l’a privé si drastiquement, et si on psychose trop à l’idée de reprendre, on compense d’une façon ou d’une autre et ça entraîne des TCA assez vilains.
    Mais heureusement, Zermati m’a sauvée. Et réellement hein, parce qu’être boulimique vomisseuse est quelque chose de néfaste pour l’équilibre narcissique, pour la santé et aussi symptomatique d’un profond malaise – pose ton cercle vicieux. Donc bon, un jour, je me suis dit : “ça passe ou ça casse, et que ça casse à 24 ans, c’est triste non ? Vomir du sang, avoir sans cesse mal aux dents et au dos, se coucher tous les jours à 20h en larmes, ne plus avoir ses règles, avoir la libido d’un mollusque, manger de la viande – légumes – son à tous les repas et 2 kg de pâte à cookie, 3 plaquettes de chocolat, 2 kg de riz au lait et 1 pizza par crise un jour sur deux, se vider et pleurer, est-ce que c’est une vie ?”. Etant tout de même encore vaguement capable de répondre moi-même à cette question, j’ai pensé à ma vie, à mon couple, je me suis collé un coup de pied au cul, je me suis pointée chez une des deux nutri “zermatienne” de ma ville, j’ai entendu le mot “bienveillance”, j’ai pleuré, j’ai suivi sagement les conseils et exercices, et maintenant je suis presque guérie. Et mon poids est stable. Dès que j’ai admis que j’allais suivre les principes de DR Z., j’ai relevé la tête, j’ai un peu écarté mes peurs, et j’ai avancé. Je ne suis toujours pas mince, mais je suis en paix. Alors je peux le dire, Dukan pour moi représente tout le néfaste, tout le négatif et le grouillant du domaine de la nutrition, et A. et Z. sont les deux paladins nobles et brillants (si si !) du même monde. J’aimerais bien qu’il y ait une prise de conscience collective. Pour que personne n’ait à passer par là où nous passons par centaines. Pourquoi cette souffrance ? En vertu de quoi ?

    Bon, par contre, je mange encore parfois du son en porridge. J’aime bien, moi. Avec du Nesquick dedans. Ou du sirop d’érable. <3

    Répondre
  14. Caroline a dit…

    ladymarlène, tu n’as pas tort concernant le “manger raisonnablement ou équilibré”. Il reste une notion de contrainte là dedans. Mais chacun à mon avis parvient à manger “naturellement” à son propre rythme… Quant à l’aspect mégalomaniaque des propos de Dukan, il est assez évident en effet !

    Je me permets ceci dit de vous demander de faire attention à ne pas déraper sur la personne même de Dukan. En écrivant ce billet je m’expose déjà à sa vindicte et je sais que certains médias sont même réticents à parler du bouquin tant ils redoutent son côté procédurier. Donc sachez que je supprimerai tous les commentaires insultants sur sa personne. Après, vous pouvez bien sûr en revanche vous lâcher sur l’inefficacité de son régime ou la cocasserie de ses propos…

    Répondre
  15. Shakti a dit…

    Pour avoir entendu plusieurs interview de Dukan, ou plutôt des morceaux d’itv parce qu’il m’énerve tellement que je ne le supporte pas plus de 3 minutes, je pense qu’il a basculé du côté obscur de la force.
    Et qu’il est complètement mégalo.
    Il me semble qu’il avait reconnu un jour que sa “méthode” n’était basée sur aucune étude mais sur le fait que cela avait marché, par hasard, sur UN patient. C’est quand même grave de réussir, à partir de ça, à monter un empire pareil.

    Répondre
  16. Caroline a dit…

    S., quelle émotion dans ce commentaire et quelle force ont tes mots… Merci, vraiment de ce témoignage. Je ne sais pas si tu l’as posté sur le site de la pétition, mais je t’invite à le faire, ton expérience peut vraiment aider celles qui en sont là où tu en étais il y a quelques mois…

    Répondre
  17. S. a dit…

    Caroline : si tu penses que ça peut apporter une pierre à l’édifice, je vais le faire avec grand plaisir !
    Et tant que j’y suis, je te remercie aussi pour avoir retracé ton expérience avec Zermati, c’est sur ce blog que j’ai découvert l’existence de ce monsieur et je m’étais dit : “la classe ! Mais ce n’est pas pour moi, il me faut un cadre, des règles, bla bla BLA.”. Et quand c’est devenu trop dur pour moi de vivre en mode dukan-boulimie, j’ai pensé à tout ce que tu avais écrit sur ton blog et j’ai cherché un nutritioniste en accord avec la pensée de Z., parce que c’était la seule chose que je n’avais pas tenté, et comme il n’y avait de lumière nul part ailleurs… je suis allée par là. Alors, merci à toi aussi.
    (bon, j’arrête ma tournée interflora sinon je vais finir par jeter des fleurs à Dukan pour m’avoir mise “par le feu” en face de la vérité et de m’avoir permis de me retrouver moi-même et je vais poster mon témoignage ! ^^)

    Répondre
  18. ohoceane a dit…

    Je dirais que Dukan, Zermati, Cohen et les autres ont tous un point commun : la croyance dur comme fer à LEUR méthode qui est la bonne, et qui fait vendre des livres. Point.
    La méthode Zermati, est une méthode qui ne convient pas à tout le monde, et si Dukan joue sur l’estime de soi, je trouve excessif d’en arriver “aux plus sombres heures de l’ histoire”, non ? Un point Godwin pour parler régime, c’est innovant…
    Bref, les régimes c’est de la merde, ce qui compte c’est protéger sa santé, faire en sorte de ne pas être malade, le reste c’est des conneries.

    Répondre
  19. Mimi_Pompon a dit…

    J’ai lu le bouquin de Dukan il y a bien longtemps et plus que son régime, ce sont certaines prescriptions abracadabrantes qui m’avaient vraiment choquées : il suggérait aux vrais anciens obèses de sucer quelque chose comme 10 glaçons par jour pour augmenter le métabolisme de base (quelques calories perdues pur que le corps réchauffe ces glaçons). Et puis de ne plus s’assoir (même raison, plus de calories dépensées debou qu’assis).

    Un de mes potes est en plein Dukan depuis 1 année à peu près, il a déjà perdu puis repris 15 kilos puis perdu et repris 7 kilos ! Et il ne se pose pas de question, non ! C’est lui qui a fauté, qui n’est pas capable de suivre pendant suffisament longtemps les prescriptions… Imaginez l’estime de soi après ça ! Déjà qu’après une seule prise/perte de poids tu sais plus qui tu es !

    Maintenant, c’est sur que je comprends les gens qui suivent ce régime : qui n’a jamais rêvé pour un effort minime dirons nous sur 6 mois de perdre 20 kilos (ce qui se passe effectivement en suivant Dukan) ? Mais quid du long terme ?

    Répondre
  20. MY SHABBY FRENCH LIFE a dit…

    Je suis vraiment heureuse de la sortie de ce livre, et j’espère qu’ils feront le tour des médias, car j’ai eu la curiosité de lire les livres de DUKAN après avoir vu une amie sectarisée par ses écrits, heureuse de perdre ses kilos en un tour de main en continuant à s’empiffrer de viandes et autres charcuteries en disant j’ai le droit !!! Pour l’avoir vu sur des plateaux télés, et recevoir via la caméra, des personnes en souffrance, ce monsieur a le charisme d’une huitre, je ne comprends pas qu’il puisse avoir un tel succès alors qu’avec le bon sens le plus élémentaire, on sait que sa “méthode” (qu’il n’a pas inventée) est vouée à l’échec.

    Répondre
  21. Anna Chiara a dit…

    Ah merci Caroline pour cet article ! J’ai vraiment pensé qu’il y avait un problème avec ce régime lorsqu’il avait été suggéré de gagner des points au bac si on était mince, ou presque (???!!!). Je me garde mes commentaires pour ne pas devenir insultante…

    Répondre
  22. Corinne (Couleur Café) a dit…

    Le très peu que je sais de la méthode Dukan et le ridicule de ses dernières sorties (quand il s’adresse à Mr President who else) me donnent une image assez négative du personnage. Mais en lisant ton article et l’entretien avec le Dr Z, j’étais horrifiée de l’ampleur du danger qu’il représente.

    Répondre
  23. SmouikSmouik a dit…

    Merci pour ce billet, et tous les autres qui ont précédé et suivront sur le sujet. ELLE, qui n’en est pas à une contradiction près, en parle cette semaine et la tendance est au discours du non régime. Thank God! Enfin !
    Mais je crois sincèrement que ce qui inversera durablement la tendance, c’est NOUS, les femmes, qui avons subi les remarques désobligeantes sur nos bourrelets, nous sommes affamées en pensant être aimables (au sens littéral) et avons enchaîné les méthodes “miracle” les unes après les autres. C’est donc bien nous qui pouvons faire quelque chose, en refusant cette dictature (c’en est une) du mince à tout prix et surtout, en véhiculant un message positif et compréhensif à nos filles face à leur transformation de petite fille en femme avec les quelques kilos qui y sont nécessaires. Car ce sont elles qui demain, faute de ce regard bienveillant, reprendront le flambeau du cycle infernal des kilos yoyo… et parce qu’un regard, une remarque, suffit parfois à faire basculer dans un sens ou dans l’autre. Take care girls, grosses, rondes ou minces, vous êtes des filles bien.

    Répondre
  24. malie95 a dit…

    Devant ton billet avec un capuccino et des granolas… je ne suis pas adeptes des régimes et encore moins de celui-là… d’autant plus maintenant!Des amies le font régulièrement, perso je comprends pas cette méthode barbare…

    Répondre
  25. ladymarlene a dit…

    S, moi aussi comme je suis un poil déstructurée, je pensais qu’il me fallait des cadres et tout…..mais en fait zermatti c’est cadré ! D’ailleurs j’ai emmené ma fille chez une “zerematienne” hier, elle est ressortie à la fois ravie et déculpablisée.

    Répondre
  26. aude a dit…

    Ah merci Caro pour cet article ! ça me fait penser à cette fille un peu mal dans sa peau aperçue au bord d’une piscine en Sicile, qui lisait Dukan religieusement à côté de son copain au physique parfaitement parfait, et pas loin de moi qui mangeait des chips sans complexe après une matinée à la mer. J’ai ressenti toute l’aliénation que cette lecture pouvait amener. Je ne connais pas du tout Zermati ni d’autres méthodes, mais après avoir ingurgité viande, poisson et oeufs sous toutes leurs formes à m’en dégoûter il y a quelques années, j’ai juste décidé d’écouter l’enveloppe qui m’accompagne tous les jours et de m’aimer (et aimer) un peu plus. Ca marche très bien, mais c’est un long travail :) Merci pour ton blog que je suis chaque jour !

    Répondre
  27. Anne de Dakar a dit…

    Post très intéressant, merci Caro et Dc Z. J’envoie dans la foulée le lien à des copines dukanisées ou dukanisables…

    Petite remarque : est-ce que tu es une ricaneuse “en herbe” ou confirmée ?! Si tu as commencé dès l’école, j’aurais tendance à dire “confirmée “! (c’était mes 30 s dans le rôle de la chieuse…)

    Bonne journée !

    Répondre
  28. Tan a dit…

    S. ton témoignage est extrêmement fort et bouleversant, merci de l’avoir partagé.

    Ça va peut-être paraître déplacé mais ce n’est pas le but, si c’est le cas je m’en excuse. Je voulais juste dire que j’ai la chance de ne jamais avoir eu de troubles alimentaires, mais je vous remercie, Caroline et les autres, pour vos témoignages et réflexions. Ils m’aident à appréhender plus sereinement la naissance de mon futur bébé et la façon dont nous “gérerons” son alimentation en essayant de ne pas se poser trop de questions. (Mais je précise, loin, très loin de moi l’idée de culpabiliser les parents d’enfants souffrant de ce type de troubles !)

    Répondre
  29. Delphine a dit…

    Ah combien de fois ai-je pu entendre: c’est quand que tu te mets au “régime”? et ce depuis….20ans!
    Comment faire accepter aux autre LA différence, je n’ai toujours pas la recette aujourd’hui.
    Merci beaucoup Caro pour ton article, encore une fois si bien écrit et si vrai!
    Une lectrice quotidienne qui malgré un gros (haha) surpoids n’a jamais cédé aux sirènes de Dukon.
    Et merci pour tes jeux de mots avec le Son qui sont tout simplement excellents :)

    Répondre
  30. Nanette a dit…

    J’ai tenté ce régime il y a quelques années. Je me rappelle très bien cette jubilation à manger de la viande (à tous les repas, je te raconte pas le porte monnaie…).

    Et le soir, l’envie subite de manger du pain. Je crois que c’est ce qui m’a fait tilt. Le pain, le fromage… j’ai pas pu m’en passer.
    Ce régime désocialise complètement les utilisateurs, le resto, les invitations, deviennent un vrai casse-tête…

    Répondre
  31. charlotte a dit…

    J’ai fait Dukan. j’ai beaucoup perdu et beaucoup repris. Aujourd’hui avec le recul et surtout la découverte de Zermati, je rigole jaune de ce clown. Quand je pense que dans son bouquin il proclame quand même le bénéfice d’avoir froid volontairement genre douche froide, pas de pull… parce que le corps brûle ainsi plus de calories…

    Répondre
  32. Karine G-s a dit…

    J’ai fait une diète protéinée avec sachets-beurk et tout en 2000. Perdu en 6 semaines les 12 kg nécessaires avant une intervention chirurgicale et jamais repris malgré une 3e grossesse 2 ans plus tard (faut dire que mon émotionnel allait super bien et que je n’avais à l’époque aucune EME ou autres compulsions). Donc pour moi, ça avait marché mais je me suis bien juré de ne plus jamais tâter de ce régime complètement schizophrène m’interdisant les tomates parce que trop sucrées !!?!

    Plusieurs années plus tard, j’ai pris du poids, beaucoup, suite à une chimio puis une séparation et je suis allée voir une nutritionniste trouvée sur gros.org.
    On bosse doucement, à mon rythme (lent) mais ça commence à porter ses fruits : j’ai arrêté de grossir, mon addiction au coca s’estompe et même, je commence à perdre :)

    C’est étonnant que Dukan ait un discours à ce point étrange et stigmatisant. Tout ce que j’avais lu de lui auparavant c’était “je ne sais pas maigrir” et surtout “les hommes préfèrent les rondes” où il expliquait justement que les rondeurs étaient naturelles et que s’aimer comme on est reste indispensable et que du coup, j’avais trouvé pas si mal que ça… Complètement contraire à son discours d’aujourd’hui visiblement. Que lui est-il arrivé ?

    Répondre
  33. ingrid a dit…

    Merci pour cet article Caro ! Je ne connais la méthode Dukan qu’en ayant lu sur des sites, dans des bouquins et un peu partout “The Methode de Dukan”… mais perso, ça m’est toujours passé au dessus, étant déjà Zermatienne depuis bientôt une dizaine d’année.. je suis complètement passée à coté de ce nouveau régime..qui me paraissait farfelu et pour avoir vu des personnes “pratiquées” autour de moi..je ne les enviais pas de ne manger que des protéines, protéines, protéines..moi qui suit assez faché avec la viande…! Le plus aberrant pour moi, c’est lorsque j’ai entendu ce monsieur émettre l’hypothèse de point supplémentaire au bac pour les enfants dont l’IMC serait correct..Je crois que c’est à ce moment là que j’ai pris conscience de la dangerosité de ce monsieur..qui était relayé un peu partout dans la presse…et pourquoi pas, des points en plus quand on est bien habillé ? les cheveux propres…??? bref, là, ça a frôlé pour moi le n’importe quoi et perdu, à mes yeux, le semblant de crédibilité qu’il tentait de transmettre….
    bref, je trouve ça bien qu’au fur et à mesure, cette méthode soit mise à nue par des spécialistes de la nutrition..et je souhaite à Zermati et Apfeldofer autant de succès qu’à ce monsieur et autant de publicité..et j’espère que leur notoriété permettra à encore plus de monde de sortir de l’enfer des régimes !

    Répondre
  34. Mère Blabla a dit…

    Merci pour cet article Caroline :) C’est la goutte d’eau qui fait déborder mon vase et qui m’a permis d’envoyer un mail à une diététicienne formée par le GROS. Je ne sais pas ce que ça donnera mais je suis prête à voir :)

    Répondre
  35. Teparlerdemavie a dit…

    Merci, merci, merci!!!
    Je suis une “anti-régime” convaincue et ton billet est jubilatoire. Je me suis régalée!!!
    Il y en a marre des moralisateurs, des “Dukan” qui détestent les gros et leur font porter toute la responsabilité du surpoids sur leurs épaules (et qui ne se sentent absolument pas responsables de l’envolée des TCA!).
    Je ne veux plus me sentir coupable, honteuse ou minable.
    Encore merci à toi et merci à Zermati!

    Répondre
  36. Ada a dit…

    Caro, comme Fantomette, comme S. et comme plein d’autres ici apparemment, te lire m’a menée tout droit vers la méthode Zermati, et je t’en remercie !

    Je suis pour ma part inscrite sur Linecoach*ng, parce que n’ayant pas les moyens de me permettre un nutritionniste. Et pour la toute première fois de ma vie, je SAIS que je vais vers une solution. Pas une “solution” à la Dukan, où tout va bien du moment que tu sacrifies ta vie à ta silhouette, mais une véritable réponse, en accord avec qui je suis, ce qu’est ma vie, ce que sont mes besoins.
    Depuis mon inscription, je perds régulièrement 2 kgs par mois. Sans privation, sans effort, en vivant tout à fait normalement. Et je me sens mieux que jamais, sachant que si ce parcours ne me mène pas vers le sacro-saint 38 ce sera OK. Pas un échec de ma part ou de la leur, juste la constatation que mon corps est fait comme ça. Je vais vers moi-même, et réellement, c’est tout ce que je demandais.

    Tu sais, on a pu sentir au fil du temps ta réticence à faire trop de “pub” au Dr Z. Elle n’est sans doute pas étrangère à la longue liste de “spécialistes” que tu as consulté au fil des ans. Mais pour ma part, je crois que ce monsieur est plus qu’un commerçant.
    Si tu as reconnu mon pseudo, tu te souviens peut-être que mon premier commentaire chez toi remonte à 2006 ou 2007. Mon mail n’a pas changé, d’ailleurs. Ce que je veux dire c’est tout simplement que tu nous connais, nous qui te commentons. Tu as nos IP, nos mails, tu peux identifier que nous ne sommes ni des bots, ni toutes payées par le Dr Z. (il faudrait qu’il ait les moyens, le pauvre !).

    Donc si un jour l’envie te prend de rassembler des témoignages de gens qui ont suivi sa méthode, pour que tes lecteurs puissent se faire une idée objective de ce qui à leurs yeux pourrait bien être une énième méthode miracle, je pense que tu peux sans peine t’assurer de leur légitimité en puisant parmi tes lecteurs. Pour ma part, je suis partante. D’ailleurs il doit bien y avoir des parcours moins idéaux, je pense. Ce serait intéressant de les lire.

    Juste une idée qui me passait par la tête !

    En tous cas, c’est bien plaisant de les voir se prendre Dukan <3

    Répondre
  37. laura L. a dit…

    C’est bien un truc de mecs de se faire la guerre par bouquins interposés. je n’ai jamais vu de nutri femmes se bagarrer autant… :)Les femmes ne cherchent pas à avoir raison à tout prix…
    Mon régime je ne l’ai trouvé ni chez Zermati (sa méthode ne me convient pas) ni chez Dukan. Mais en trouvant une manière de manger qui améliorait durablement ma santé, à savoir un régime sans gluten et sans caséine (inspiré du régime seignalet)J’ai perdu 3 kg comme ça et surtout je me sens mieux.

    Répondre
  38. Caroline a dit…

    Ada, bien sûr que je me souviens de toi. Et je te remercie de ce commentaire. En fait je ne veux en effet surtout pas avoir l’air d’être l’attachée de presse de Zermati, parce que ça n’est tout simplement pas le cas. Il m’a été proposé de travailler pour Linecoaching, j’ai refusé. Pas par manque d’intérêt (j’écris parfois sur des sujets chiantissimes pour gagner de l’argent, alors écrire sur l’un de mes sujets de prédilection et être rémunérée pour, c’était tentant) mais parce que justement, je ne veux avoir aucun lien pécunier avec zermati, afin d’être crédible lorsque je parle de sa méthode et de ne pas être sous le feu d’accusations de “copinage”.

    Je ne veux pas non plus le mettre sur un piedestal comme les “dukanettes” le font avec Dukan, justement. Zermati, que j’ai consulté pendant deux ans environ, n’a rien d’un gourou. Il n’est jamais dans l’incantation, dans la prescription, mais essentiellement dans l’écoute et l’explication. Je suis bien trop réfractaire à toute volonté de me manipuler pour pouvoir accepter un gourou, de toutes façons. Bref, comme tu le dis, je suis moi aussi convaincue qu’Apfeldorfer et Zermati ne sont pas des commerçants. Je n’ai pas testé linecoaching et je pense qu’il y a sûrement du positif et du négatif dans une méthode en ligne, mais je suis ravie de lire que pour toi, ça marche.

    Répondre
  39. id a dit…

    Bonjour,
    je profite de cet article pour vous remercier pour tous vos témoignages sur votre expérience avec le docteur zermati qui ont, je crois, beaucoup contribué à me réconcilier avec la nourriture. Moi qui en étais arrivée à une époque à me faire vomir quand je mangeais du gâteau au chocolat ou du fromage, pour avaler, juste après, des aliments “corrects” type yaourt ou muesli, moi qui me sentais visiblement plus “grosse” en sortant d’un restaurant, j’ai découvert comme il pouvait être bon de manger, en ayant faim, ou pas! Merci donc pour vos témoignages toujours prudents et nuancés.

    Répondre
  40. berengere a dit…

    le docteur Dukan et ses precepts ne sont pas passes par moi ! rien que de penser au fait de supprimer les fruits pdt l’ete me fait sursauter !
    ce type est dangereux et j’apprecie la formule de Zermati : “Une philosophie qui évoque celle d’un gourou, voire des heures plus sombres de l’histoire…”

    Répondre
  41. Caroline a dit…

    LauraL, sauf ton respect, on est un peu dans autre chose qu’une bagarre de cour d’école, on parle de millions de personnes qui sont en train de foutre leur vie en l’air. ça vaut bien un bouquin, à mon humble avis. Quant à penser que le salut vient dans la suppression du gluten et de la caséine, c’est typiquement le genre de précepte auquel je ne crois pas pour moi en tous cas. Après je ne doute pas que ça te convienne à toi et c’est l’essentiel.

    Répondre
  42. Poupichérie a dit…

    Merci pour ce post, pour ton blog.
    Tu ne peux pas savoir à quel point tu m’aides. Je ne suis pas en surpoids mais j’ai de graves périodes de restriction/compensation alternées avec des périodes où je ne controle plus, période où je me sens le mieux.
    Hier encore j’ai été acheté des gateaux que j’ai englouti sans plaisir en 10 min (la boite hein :)
    J’ai culpabilisé.
    Je travaille sur ces comportements, c’est long, mais tu m’aides.

    Merci

    Répondre
  43. Caroline a dit…

    merci à toi poupichérie, tu sais je crois qu’on ne peut pas se sortir seule de ce genre de compulsion, je ne saurais que trop te conseiller de trouver une personne sérieuse et qualifiée pour en parler. Je suis heureuse de pouvoir t’aider un peu, à mon échelle :-)

    Répondre
  44. Ada a dit…

    Ça marche surtout parce que je n’ai pas un long historique de régimes derrière moi, je pense. Mon poids est peut-être important, mais mes troubles alimentaires sont assez minimes. Je n’avais que besoin de mettre le doigt sur ce qui n’allait pas, finalement. Mais j’imagine que le must reste le contact avec un être humain, ça parait normal.

    Et oui, je comprends ta réponse, je m’attendais un peu à la lire ^^

    C’était dans cette optique que je proposais des témoignages, parce qu’il y en aurait forcément des positifs et des moins positifs, donc une vue d’ensemble qui s’éloignerait de ce phénomène d’adoration. Dépasser le phénomène de mode pour avoir un aperçu d’à qui cette méthode convient et à qui elle ne convient pas, c’est ça que je voudrais. Pour le moment, ça n’existe nulle part. Il y a ceux qui font et qui veulent y croire avec toutes leurs tripes, ceux qui ne connaissent pas, et ceux qui n’essaieront de toute façon pas parce que manger ce qu’on veut et maigrir, ça leur parait chiqué.

    En fait, le seul endroit où on peut lire des témoignages d’après, justement, c’est Linecoaching… Pour le coup, difficile de s’y fier complètement.

    A côté de ça, je me souviens d’avoir été ravie de lire que tu n’allais pas travailler pour eux. J’imagine que ça a du être une décision ardue, mais tu gardes ta crédibilité sur un sujet qui t’est cher, et je trouve ça top.

    Et j’en profite pour glisser au passage que toutes ces années après et même si je commente très rarement, c’est avec un plaisir intact que je te lis tous les matins o/
    Des bisous, Caro.

    Répondre
  45. Pastelle a dit…

    Je crois que je suis sur la bonne voie.
    Hier j’ai trié mon armoire et mis en cartons à donner tout ce qui était 36, 38, et les petits 40.
    C’était là depuis dix ans, dans l’espoir qu’un jour j’y rentrerai à nouveau.
    Un peu triste, mais apaisée.
    Fini les régimes !
    Mais prête pour Zermati. :)

    Répondre
  46. S. a dit…

    Laura L. : je suis une femme et pourtant je trouve ton approche très, très réductrice. “Un truc de mecs”. Non, on parle d’êtres humains qui militent pour que cessent la souffrance et l’opression sociale de la minceur. Il ne s’agit pas d’avoir raison, il s’agit d’aider les autres à s’accepter, à arrêter de faire n’importe quoi. Et ça passe par l’information. Donc par le fait de démonter des régimes bidons – et il faut bien un support pour ce faire…
    (et les femmes ne cherchent pas à avoir raison à tout prix ? L’humanité se diviserait donc en deux parties bien tranchées et distinctes sur un plan physique ET psychologique, L’Homme et La Femme, avec tout deux Une Personnalité sans variation propre à leur sexe ? V’là autre chose. ^^)

    Ada : Si je puis me permettre, certains nutritionistes sont remboursés à 100%… :)

    Répondre
  47. La Ronde a dit…

    Ouf ! Peut-être que ce bouquin éveillera les consciences !

    Depuis que j’ai commencé à zermater, mon poids s’est enfin stabilisé ! (Grâce à toi, Caro, entre autre, puisque tu me l’as fait découvrir). Mais, quand j’évoque la méthode à d’autres, on me regarde souvent avec des yeux ronds genre “han, la grosse qui veut pas faire régime et qui croit le premier con venu qui lui affirme qu’elle peut maigrir sans régime ! La bonne blague!”.

    Comme si : 1) je ne pouvais pas avoir juste envie d’être moi, sans vouloir, à tout prix, avoir un autre corps, plus mince (c’est tellement évident que la minceur c’est la vie, hein); 2) mon surpoids avait anesthésié mes dernies neurones et que je n’étais plus capable de raisonner…

    Mais, les résultats sont là : un poids stabilisé pour la première fois de ma vie (et je mange encore trop, je le sens), voire même quelques kilos perdus ces derniers temps… Alors, tant pis, je m’écoute, vaille que vaille parce qu’après tout c’est de ma santé dont il s’agit.

    Répondre
  48. S. a dit…

    Eh mvoui, c’est pas parce que les hommes ont un bidule entre les jambes que nous ne possédons pas que toutes leurs actions visent à prouver qu’ils en ont bien une, non mais ! ;) (et pour une fois que des hommes prennent la défense de la femme contre le diktat de la minceur, qui pourrait s’en plaindre ?)

    Répondre
  49. Little Oniria a dit…

    Je me doutais bien que cet ouvrage serait relayé ici, c’est avec plaisir que je lis cet article.
    Dès qu’il sera disponible en numérique ou en poche, j’en ferai l’acquisition.

    Chez nous, nous sommes trois à avoir suivi Dukan pendant 1 an. Moi, ca va, hantée par des conseils nutritionnels familiaux, j’ai su “ne pas tout reprendre”, mais les deux hommes qui m’ont accompagnée… Bonjour la chute. Et le soucis, c’est qu’une première expérience aussi catastrophique pour mon homme, ça l’a tellement frustré que son rapport au à la nourriture est contaminé par cette frustration “d’avoir essayé et d’être toujours qu’un gros”.
    Merci Dukan !

    Bref, je vais me replonger dans la lecture des livres de M. Zermati, parce que ça fait plaisir de voir le bien-être mis en avant à la place de l’acceptation sociale.

    Répondre
  50. Elosyia a dit…

    Je vais lire ce livre, parce que je suis contre les régimes et que sur le long terme, j’ai envie que les idées de Zermati et d’Apfeldorfer soient partagées plus largement, car j’estime que l’équilibre alimentaire est ce qu’il y a de plus basique et de plus bienveillant pour soi et que je me sens toujours touchée d’entendre des proches désespérés et se sentant fautif de ne “pas avoir fait attention”, “d’avoir fait trop d’écarts sur le régime” de se culpabiliser parce qu’ils auront englouti une part de gâteau qui n’était pas prévue et que c’est bien connu le chocolat c’est le mal”.
    Aussi, parce que je paie encore le tribut de plusieurs années de régime acharné où je me sentais grosse indésirable avec une volonté de merde, sous prétexte que je n’arrivais pas à tenir mes régimes. Maintenant je ne suis plus dans une spirale de restriction cognitive, mais il m’arrive encore d’être “bouffée” par la culpabilité quand je mange un peu trop de sucreries en une seule journée. Je suis encore en souffrance vis à vis de mon rapport alimentaire. J’ai des problèmes d’estime de moi-même à la base, mais les régimes n’y ont jamais rien arrangé, bien au contraire.
    Alors voilà, grâce à ces deux docteurs c’est ma manière d’appréhender la nourriture, mes émotions et ma confiance en moi qui a changé. Je serais un peu extrême en disant que leurs méthodes m’a sauvée, mais pas loin, du coup je suis toujours avec beaucoup d’intérêt ce qu’ils font et je serais ravie de signer la pétition et de lire leur livre.
    Merci à toi Caro d’avoir mise en ligne cet interview et de nous confier depuis plusieurs années maintenant, ton rapport à la nourriture et la mise en place de ton équilibre alimentaire, tu me donnes du courage, tes écrits sont inspirants.
    Merci à ces deux docteurs pour leur “combat”.
    Bonne journée !

    Répondre
  51. Elosyia a dit…

    Ps : c’est aussi suite au récit de tes consultations, où j’ai vu qu’un thérapeute pouvait se montrer bienveillant et ne pas se positionner en juge la morale d’un surpoids que je vais enfin faire appel à une diététicienne faisant partie du Gros et avec son aide, j’espère me sortir de ma relation conflictuelle avec la nourriture et j’espère retrouver avec mes ressources une relation apaisée avec la nourriture et moi-même.
    Des bisous !

    Répondre
  52. a.demouron a dit…

    Bonjour à toutes, j’ai placé sur notre page aujourd’hui le titre suivant :
    Régime Dukan : billet d’humeur alarmant à lire absolument !
    Ces propos vont exactement dans le sens du livre que j’ai co écrit avec Laurence HAURAT et qui raconte mes tribulations avec mon poids et l’enfer des régimes tout ça avec mon ton et j’espère de l’humour.
    J’ai bien tenté à maintes reprises de vous le faire offrir par le services presse Caroline mais mes différents mails sont restés… sans réponse. Bref, je vous invite toutes à aller sur la page Ex fan des régimes et à la liker, la 200è likeuse se verra offrir un exemplaire dédicacé et c’est pour tout bientôt! Bonne journée !

    Répondre
  53. Babylonia a dit…

    les jeux de mots avec le son, je suis fan !

    malgré une alimentation végetarienne à la base, je m’etais renseignée sur ce régime après ma 1ere grossesse (20 kilos de pris, quand meme, deja que j’avais des formes confortables)…. j’ai tenu quelque chose comme 2 mois. foie fatigué. mon médecin m’a dit que la prochaine victime si je continuais, ce serait les reins.

    j’ai donc repris une alimentation a ma guise. 4 ans apres, j’ai toujours des kilos ‘en trop’ (et ma 2eme grossesse m’a aidé de ce coté la), mais j’ai appris à vivre avec.
    meme si on me pose souvent des questions absurdes : t’es vegetarienne à cause de ton poids ? ah t’aimes pas le chocolat, parce que ca fait grossir ?

    j’aimerai assez que mes choix de vie soient considerés par les personnes ‘bienveillantes’ comme des choix par convictions ou par gouts plutot que dictés par mon apparence. on est loin de la encore.

    bizarrement ce billet me renvoie en un sens a celui d’hier. il faut rever une evolution positives des mentalités, pour et par nos enfants. en les aidant a s’accepter tels qu’ils sont. d’ecouter leurs désirs. et de ne pas juger les autres.

    Répondre
  54. Caroline a dit…

    a.demouron, le souci voyez vous c’est que votre livre est sûrement super, mais vous avez une façon assez “agressive” d’en faire la promotion… ceci explique sans doute que je n’aie pas répondu à vos sollicitations…

    Répondre
  55. Miss Nahn a dit…

    J’ai assisté à une intervention d’une des équipes de l’entreprise Dukan (car n’oublions pas que Dukan est une petite entreprise qui gagne des millions et fait des ravages partout dans le monde, le son d’avoine est aussi promu en Chine!) pour une conférence professionnelle (sur la logistique, rien à voir avec les régimes).
    Ce monsieur se prend vraiment pour un gourou, les gens qui travaillent pour lui sont lobotomisés. Je ne suis toujours pas revenue des propos qui ont été tenus pendant une conférence dont le sujet n’avait rien à voir avec leur métier de base. Et bien nous avons eu droit au petit laïus sur la maigreur et le bonheur et sur le sacro-saint son d’avoine. C’était aussi hallucinant qu’inepte. Et ce jour-là je me suis dit que nous avions laissé un monstre sortir de sa boîte et s’installer, pire il fut un temps où ce monsieur fut encensé par les médias. Nous allons mettre du temps à nous en débarrasser :-(

    Répondre
  56. Caroline a dit…

    édifiant, Miss Nahn, c’est en effet la dimension sectaire du discours qui est assez terrifiante. (je me permets néanmoins d’enlever un mot dans ton com, comme je l’ai dit plus haut, je crains un peu les procédures de Dukan, qui piste la moindre insulte sur lui, or je pense que “criminel” peut être considéré comme une insulte. je laisse le reste évidemment, en espérant que tu ne m’en tiendras pas rigueur !

    Répondre
  57. a.demouron@wanadoo.fr a dit…

    Bonjour Caroline, Dommage :((( je suis une fervente de vos billets et mes messages étaient toujours plutôt positifs ou privés jusqu’alors. Quand on croit aux mêmes idées, on a envie d’échanger, mon insistance était certainement due à cela et non pas tant à “vendre” Ex fan … Difficile la communication dans les tuyaux du net parfois … Dommage, mais à votre dispo pour repartir quand vous voulez sur une base nette :)) Bonne journée
    Annabelle

    Répondre
  58. Shakti a dit…

    si je peux me permettre : manger sans gluten et sans lactose (ce qui est également mon cas) n’empêche en aucun cas d’être en surpoids. Chez certaines personnes, cela peut être une piste pour une amélioration, mais pas chez toutes. Si on veux creuser un peu, il y a aussi des histoires de groupes sanguins qui n’assimilent pas les aliments de la même façon. Bref, il y a beaucoup de chemins différents.

    Un exemple, le mien, et j’en connais d’autres. J’ai été à la limite de la maigreur pendant des années (à peine 63 kg pour 1,79m), puis j’ai pris 20 kg en 8 ans pour, entre autre, me protéger des “coups” psychologiques. Et pourtant, je mange donc sans gluten ni lactose depuis 12 ans…

    Répondre
  59. Tartocitron&nutella a dit…

    Premier commentaire pour moi, meme si je te suis quotidiennement et avec delectation depuis des annees.
    Il me semble que je suis les conseils Zermatiens depuis une quinzaine d’annees – sans le savoir jusq’a la decouberte de ton blog – et je me sens bien dans mon corps. En effet, toute mon enfance j’ai ete “bouboule” (“joli” sobriquet dont m’affublait ma famille!). En realite, j’etais ronde, gourmande, mais pas en reel surpoids (peut etre leger mais rien de bien grave).
    Toute mon enfance on m’a dit de faire attention, fait les gros yeux a la seconde part de dessert, limite les friandises. Tout cela pour mon bien biensur. Mais quelle maladresse, quel effet sur mon estime!
    Lorsque j’ai quitte le foyer familial, je me suis jure que cela etait fini: “tant qu’a etre grosse, autant manger ce que je veux!”. Je me suis donc nourrie de chocolat et autres biscuits dont j’avais toujours ete privee. Sauf que, jour apres jour, ceux ci n’avaient plus le meme gout, je les appreciais de moins en moins. J’ai donc commence a redecouvrir le poisson, les legumes avec PLAISIR. La etait l’essentiel. Resultat dix ans plus tard: je me sens bien, je n’ai jamais rechute et je n’ai fais pas attention a ce que je mange, mais je m’ecoute.
    Cependant, meme si mon image dans le miroir me plait (et objectivement mon indice de poids corporel est plutot bas), je reste (et resterai certainement) dans ma tete grosse. A pres de 35 ans, si ma famille prononce ce ridicule surnom, cela me rend furieuse, j’en pleurerais. Voir mon corps changer lors de mes grossesses a aussi ete tres difficile. Bref, la partie n’est pas (jamais?) gagnee!
    Une chose est sure, JAMAIS je ne suggererai le moindre regime a mes enfants: quoi qu’il arrive, ils sont les plus beaux (je les encourage a gouter a tout, prepare des repas equilibres, mais aucun aliment n’est interdit chez moi et aucun legume obligatoire a condition d’y avoir goute au moins une fois).
    Merci Caroline, je me reconnais dans tes posts si souvent!
    PS: desolee pour l’absence d’accents, je vis en pays anglophone)

    Répondre
  60. laura L. a dit…

    Bon je vois que mon commentaire a suscité des réactions…
    Shakti : non le régime sans gluten et sans caséine ne protège pas du surpoids, c’est clair, mais si on le respecte bien en ne prenant pas trop de sucres rapides (et là c’est plutôt le régime seignalet) on perd dans la plupart des cas.
    C’est un régime que j’ai fait d’abord pour ma santé, je ne l’ai pas fait sur un coup de tête, j’y réfléchissais depuis des années,je n’arrivais pas à franchir le pas car je trouvais ça trop contraignant et j’avais toujours des doutes, puis à force de lire là dessus, d’assister à des conférences j’ai décidé de m’y mettre. Et les migraines et les nausées sont parties, la faim ou l’envie de manger toute la journée se sont estompées.Et j’ai vu d’autres améliorations sur moi mais je ne vais pas tout détailler non plus.
    Je n’incite personne à faire pareil, chacun son chemin et dieu sait si c’est parfois long de trouver ce qui nous convient…
    Quant à Dukan je n’ai jamais aimé son régime, je savais que l’excès de protéines pouvaient très fortement abimées les reins et le foie, donc très peu pour moi ce régime. Sans compter que des proches ont pratiqué ce régime, ça marchait mais au prix d’une très grande fatigue, de crampes…Sans compter la reprise.
    Sinon je voulais dire que ce sont surtout des hommes nutritionnistes qui se mettent sur le devant de la scène et je le regrette. Je n’ai jamais vu une nutritionniste se mettre vraiment en vedette.
    J’ai par exemple une nutrithérapeute (mais il est vrai nutrithérapeute ce n’est pas tout à fait la même chose que nutritionniste, le nutrithérapeute peut vous aider à maigrir mais il cherchera surtout à améliorer votre santé par la nutrition et les compléments alimentaires) excellente qui reste dans l’ombre, et pourtant je trouve qu’elle mériterait le devant de la scène !!!!Ce n’est même pas elle qui m’a incité au régime sans gluten et sans caséine, mais à un certain moment elle m’a pour ainsi dire sauver la vie par ses conseils alimentaires et des compléments alimentaires.Mon Dr House à moi !
    Et de ma vie je n’ai jamais su faire de régimes amaigrissants, même 3 jours

    Répondre
  61. Coline a dit…

    petite ville
    petit Monoprix
    vite fait je cherche des barres de céréales pour ma progéniture affamée de section sportive
    résultat
    no choice : deux sortes de barres,
    mais toute une gamme de saloperies au son…
    Et je monte le soooooooooooooooooon ?

    A part ça
    Dunkan et Monsanto
    même combat
    de la thune
    et c’est tout
    au mépris de la santé publique

    le mieux ce serait quand même des galettes de son OGM et roundupé
    comme ça
    t’es sûre de mourir mince
    et sans rides…

    Répondre
  62. calimauve a dit…

    J’ai eu le privilège d’être reçu en 2003 par le Dr Dukan lors d’une consultation à son cabinet du 16è. A l’époque, plus de 70 euros la consultation du Dr généraliste… Quelques questions sur mon alimentation, un peu de sermon “faut se reprendre en main”, aucune question sur d’éventuels troubles du comportement alimentaire (c’est bête, j’ai fait près de 10 années de boulimie avec vomissements plusieurs fois par jour) et puis me voilà au bout d’un quart d’heure sortie de son cabinet avec une belle ordonnance. Suis passée à la pharmacie, j’ai fait comme le Dr m’avait dit et trois jours après j’appelais comme convenu sa secrétaire pour lui annoncer le poids perdu (3 kilos en 3 jours ça l’a un peu interpellée la secrétaire, elle trouvait que cela faisait beaucoup, moi pas, j’étais ravie. Fatiguée mais ravie). Au bout de 6 jours, je devais m’allonger sur les bancs publics tellement j’étais faible, j’avais le rythme d’une petite vieille et je croyais mourir dès que je faisais un effort. Je suis allée consulter ma généraliste qui après avoir jeté un oeil sur l’ordonnance prodiguée par le bon Dr Dukan a découvert que j’avalais tous les jours des hypertenseurs (médicaments contre la tension artérielle). Moi qui n’ai jamais eu de problème de tension…. Je me suis sentie con, mais con d’avoir voulu perdre 3 à 5 kilos et surtout d’avoir acceptée de prendre des médicaments qui “allaient me faire perdre de l’eau”… Jusqu’au jour où j’ai lu un des premiers billets de Caroline sur le Dr Zermati. Je suis allée le voir, et non je n’ai pas perdu mes 5 kilos récalcitrants, mais j’ai appris la sérénité, la découverte de la vraie faim et le plaisir de manger sans remords. Et ça, cela vaut tous les médicaments du monde.

    Répondre
  63. Brudine a dit…

    Je sais que ce n’est pas du tout l’effet escompté mais ton article me rend terriblement triste. Attention te lire chaque jour m’aide à rire, et à dédramatiser une situation qui n’était pas mienne avant Dukan (par ça j’entends l’obsession poids).
    Mais voir qu’un médecin que je ne connais mais auquel je fais entièrement confiance, en vient à écrire un livre contre cet affreux Dukan, je comprends à quel point je me suis faite souffrir.
    Je ne voulais que perdre 4 petits kilos. Non en fait trois de plus pour récupérer un poids fastoche à faire fluctuer. 4 petits kilos qui s’étaient installés parce que Paris, parce que l’arrêt du vélo, parce que pas de cuisine, 4 petits kilos qui étaient à MOI. MON problème. MES 4 petits kilos en trop de MES 24 ans. Si j’avais compris ça à l’époque…
    26 ans, 17 kilos plus tard, une hypophyse intégralement déréglée, des montées de lait et des vergetures monstrueuses et violacées puisque hormonales, une dépression, je sais que rien ne sera plus jamais comme avant.
    Je n’aurais plus jamais ce détachement, ce plaisir de déguster, de nourrir ce corps qui est devenu un véritable ennemi aujourd’hui. Parce que se nourrir c’est un beau geste avant tout.
    Je ne ferais pas un historique pas très glorieux de ces mois post Dukan qui le sont encore moins, de toute façon en lisant les commentaires ici, je me rends compte que c’est très commun tout ça.
    Je féliciterais juste des médecins sensés et pleins de bon sens qui ont compris la dangerosité de ces méthodes tant pour le corps que pour la tête.
    Et puis comme je reste positive et que je ne veux pas/plus que cet affreux gourou ait encore l’extrême privilège de me rendre triste, je le remercierais. Alors merci Dukan de m’avoir fait comprendre ce que peux endurer quelqu’un en surpoids (que ce soit dans la tête et/ou physiquement), merci Dukan de m’avoir permis d’appréhender ce monde médical qui ne jure que par l’IMC et vous juge sans aucune compassion.
    17kgs plus tard et déjà 9 de perdus (que je célèbre parce que c’est énorme 9 kilos !), je mange 100 fois plus sainement, je n’aime plus du tout la junk food, enfin si parfois mais sans boulimie et avec plaisir, j’aime faire du sport, j’aime les vrais bons produits.
    Je ne suis pas zen, j’ai encore un long chemin à faire mais ça ira. Mais j’aurais perdu quelques années précieuses durant lesquelles je n’aurais pas du vivre ça.
    Il y a peu de temps mon homme m’a avoué qu’il y a deux ans, mes 57 kilos surimi/blanc de dinde, il ne les trouvait pas beau, pas harmonieux, mous et que le visage était le reflet de tout cette souffrance inutile. Il me préfère maintenant. Alors merci Dukan encore une fois, je sais que le poids ce n’est vraiment mais alors vraiment pas une histoire d’IMC et « de gros ».

    Répondre
  64. Grenadine a dit…

    Bonjour,
    Je trouve cette discution très intéressante. Certains témoignages sont émouvants et on comprend bien que l’acceptation de soi est un long parcourt semé de bien d’embûches. Nous n’avons pas toutes la meme relation face à la nourriture.
    Cependant, le régime sans gluten est souvent perçu comme un régime à la mode. Il fait effectivement perdre du poid car on ne consomme plus de pain, de farine. Ma fille est coeliaque… C’est à dire qu’elle est intolérante au gluten et ce depuis ses 1 an. La vie de tous les jours n’est pas toujours évidente pour un enfant au régime (quelque qu’il soit). Ne pas manger comme les copains, devoir s’abstenir de manger tel ou tel aliments, toute l’organisation quand on part en voyage ou pour un simple resto. Le régime stric sans gluten est malheureusement l’unique remède qui existe de nos jours contre la coeliakie…
    Alors quand je lis que faire un régime sans gluten aide à faire perdre du poids, cela m’agace au plus haut point:
    A cause des coeliaques qui n’ont pas d’autre choix. Cela fait que souvent les gens pensent que ce régime est un régime de complaisance, suivi parce que c’est la mode ! Hélas non, sans ce régime ma fille aurait des graves problèmes sanitaires.
    Désolée pour ce commentaire un peu long, mais c’est justement ce genre de réflexion qui me font monter les tours.
    Mais si pour toi cela t’as aidée à perdre du poids tant mieux !
    Par contre dernière question : serais-tu prête à suivre ce régime à vie ou penses-tu reprendre une alimentation “normale” ton poids désiré atteint ? Ne vois pas dans ma question une agression mais juste une curiosité de ma part…

    Répondre
    • Boye a dit…

      Bonsoir,
      Seriez vous d’accord de m’en dire un peu plus sur les problèmes de santé que vous a causé le régime Dukan?
      Bien à vous,
      Maïa Boyé

      Répondre
  65. S. a dit…

    Brudine : Ne dis pas que tu ne pourras plus déguster, manger sereinement avec détachement. Oui il va te falloir du temps (beaucoup de temps ?), oui ça sera difficile, mais il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas. Crois en toi, il n’y a que toi qui peux te réconcilier avec toi-même. D’ennemi ton corps te redeviendra ami, parce que c’est ce qu’il est, au fond, malgré tout ce qu’on lui fait subir – et il ne demande pas à être autre chose, quel que soit son poids sur la balance.

    Répondre
  66. Zenaide a dit…

    Il y a quelques semaines, j’ai découvert qu’une amie souffrait de troubles alimentaires typiques. Comprenant qu’elle passait son temps à contrôler son alimentation (sans le dire ouvertement, parce que je pense qu’elle a conscience que cela pose problème), beaucoup de ses réactions se sont rétrospectivement éclairéez. Je connais cette amie depuis que nous avons l’âge de 15 ans, et c’était déjà très problématique pour elle à l’époque. je pensais que cela lui était passé… Comme je lui disais qu’à 40 ans révolus, il fallait qu’elle arrête de se prendre la tête avec la bouffe. Elle m’a dit : “Je ne peux pas m’en empêcher.” Elle ne le sait pas, mais j’ai eu envie de pleurer.

    Pour le reste, j’ai testé Zermatti in live, cela n’a pas accroché. Je crois que cela tient au fait que j’ai pas d’années d’analyse derrière moi et que je voyais gros comme une maison ses intentions. On pourrait me répondre que je n’ai pas voulu lâcher prise. Je veux préciser que la méthode Zermatti est un TRAVAIL, un vrai, et comme c’est un travail sur soi, parfois cela coute encore plus que des sous.
    Je me suis ensuite inscrite sur le site, cela m’a aidée, je n’ai pas tellement perdu de poids, mais j’ai gagné en sérénité. J’ai surtout accepté encore plus le fait que la volonté ne pouvait pas tout. Surtout, surtout, un enfant dont j’ai pour partie la charge, m’a dit il y a quelques mois : “Je pense que tu as raison, il ne faut pas faire de régimes, il faut juste manger à sa faim et s’arrêter quand on n’a plus faim.” Là aussi, j’ai failli pleurer. Il faut préciser que pour diverses raisons, cet enfant était soumis à diverses injonctions alimentaires. Il s’est clairement affiné ces derniers mois, c’est peut être que l’effet de la croissance, mais le fait est.
    Donc, oui, le discours de Zermati et Apdelforer doit diffusé et compris.

    Répondre
  67. Caroline a dit…

    merci Zenaide pour ce message. Vraiment. et merci Brudine aussi, de ta confiance et d’avoir livré ce témoignage. Je te souhaite une vraie réconciliation avec ce corps qu’on ne devrait pas avoir à haïr de la sorte…

    Répondre
  68. Mel a dit…

    Très touchants tous vos témoignages. En vitesse je réagis au tien, Pastelle : c’est quand j’ai commencé à trié mes vêtements pour me séparer des tailles 38 que j’ai peu à peu perdu du poids (dans des circonstances assez particulières, mais bon). Courage ! L’important, je crois, c’est de parvenir à s’accepter et à s’aimer ou en tout cas à se vouloir du bien (pas toujours facile).

    Répondre
  69. isa-monblogdemaman a dit…

    Dommage qu’on ne puisse pas mettre des “j’aime” aux commentaires. J’adore ton ” Est ce que mes hanches ont des gueules de Verdun”.

    Plus sérieusement, je mangeais tellement pas bien que le simple fait de reprendre une alimentation saine m’a fait perdre mes kilos de grossesse. Et si on commençait pas là ?

    Répondre
  70. Tartocitron&nutella a dit…

    ” il ne faut pas faire de régimes, il faut juste manger à sa faim et s’arrêter quand on n’a plus faim”
    Voila resume en quelques mots ce que j’essayais maladroitement d’exprimer!

    Répondre
  71. Mahällö a dit…

    Je viens de retourner sur le site de l’affreux ponte pour lire le résumé de sa méthode pour être bien au courant et j’ai noté cette expression pour une des phases “retour progressif des aliments de plaisir avec les deux repas de gala”. Repas de gala… Quelle horreur…

    Bravo Caroline pour tes articles toujours justes sur la perte de poids.

    Répondre
  72. candoo a dit…

    J’ai fait pas mal de régimes, pas Dukan mais pas mieux…. Quand on est mal dans sa peau, la raison passe facilement après, je crois que j’aurais été capable de tout pour perdre mes kilos. J’ai découvert Zermati et Apfeldorfer et je dois dire que j’ai beaucoup appris sur nos comportements en lisant leurs ouvrages, ce bouquin, je le garde dans un coin de ma tête pour le lire à l’occasion, il m’apportera probablement une meilleure connaissance de la philosophie “Dukan”.

    Ps : tu as parlé de linecoaching je m’y suis inscrite il y a quelques mois mais j’ai été déçue du contenu. Ca n’a pas été une réussite pour moi hormis quelques articles intéressants, le reste j’ai pas accroché. Pour traiter mes troubles du comportement alimentaires, j’avais besoin de plus qu’un écran qui me dise de faire tel ou tel exercise pour une durée de 10 jours… Aujourd’hui, j’ai réussi à traiter mes troubles avec un psycothérapeute qui connait bien les troubles alimentaires et je l’avoue même si les régimes, c’est le mal….. je suis aussi le régime Weight Watchers depuis quelques mois qui moi me convient très bien

    Répondre
  73. AnoucheK a dit…

    Je rêve que nous soyons une génération de “transition”.
    Que nous arrivions à communiquer à nos enfants un rapport simple et sain à la nourriture.
    Que nous ne disions plus “tu t’écoutes trop” (mais non tu n’as pas faim, mais non tu n’as pas mal…) mais tu ne t’écoutes pas assez, ou mal…
    Que nous acceptions de recevoir leurs émotions plutôt que de leur apprendre à les cacher.
    Et cela va bien au delà du poids, cela touche au vivre ensemble.
    En tout cas, ce blog est un endroit où ce rêve est possible et Caro, je t’en suis fortement reconnaissante, toi, et tous tes lecteurs, commentateurs ou non.

    Répondre
  74. Caklyne a dit…

    Bon une gueguerre de plus sur le dos des personnes qui souffrent de surpoids ou d’obésité.. on peut les remercier tous d’essayer de nous aider, mais ils pourraient éviter de cracher les uns sur les autres! c’est ridicule… et décridibilisant.

    Répondre
  75. Esterina a dit…

    Etre ronde dans ce monde paraître est bien difficile…alors à vouloir ETRE on se prive, on s’affame des années durant…et au bout du bout on redevient ronde…s’accepter voilà qui serait sage !!!! mais j’ai 60 ans je suis toujours au régime et ne parvient plus à perdre mes 5/7 ou 10 kgs en trop .
    Merci pour votre article et très belle journée.

    Répondre
  76. Allie a dit…

    @ Laura L., comme l’a dit Grenadine, on commence à entendre parler du régime sans gluten comme d’une alternative aux régimes amaigrissants dans les médias. Tu parles du régime “Seignalet” grâce auquel tu as perdu 3 kg… Une chose : ce n’est PAS un régime amaigrissant, contrairement à la manière dont tu le présentes ( au moins dans ton premier commentaire), ce n’est pas une panacée.

    Oui, je le suis, depuis un an-et-demi maintenant, pour des raisons strictement médicales (pas la maladie coeliaque), avec le suivi d’une médecin nutritionniste membre du Gros.
    Je tiens à préciser que je n’ai pas perdu de poids, et que ce n’était absolument pas le but.

    Répondre
  77. Clairette15 a dit…

    Bonjour Caroline et merci de ce post. J’ai souvent l’impression de me battre contre des moulins quand je parle du Dr Z. Dans mon entourage, les préjugés ont la vie dure, et autour de moi, nombreux sont ceux qui pensent toujours que je suis une faible qui a raté ses différents régimes par manque de volonté. Et que dire de ceux qui veulent entamer tel ou tel régime (Dukan ou pas d’ailleurs) et à qui je fais part de mon expérience avec le Dr Z, et qui me répondent: “Nan mais moi c’est pas comme toi, je veux juste perdre deux ou trois kilos”. Sous-entendu, toi ma cocotte t’as du pain sur la planche pour te délester!… Tous ceux-là j’ai envie de leur dire la première phrase du Dr Z. après que je lui ai relaté mon histoire: “En fait vous êtes en surpoids depuis que vous êtes au régime?!”. Et oui, quand j’ai fait mon premier régime, j’avais 20 ans, un poids parfait mais un trouble alimentaire que je ne connaissais pas encore, l’hyperphagie. Et face à mes démons et ma peur de prendre du poids, la dame m’a dit “jambon/haricots verts, vous mangez beaucoup trop de pain!!!” . Et me voilà 6 ans plus tard en face du Dr Z. (grâce à toi Caroline, merci, vraiment merci), 20kg qui en pèsent 100 tant ils font mal. Une confiance en moi proche de zéro, la certitude de n’avoir aucune volonté et un set-point qui a augmenté à cause de toutes ces années yoyo.
    Aujourd’hui je l’ai retrouvé ce poids de base, plus élevé qu’il ne l’était mais depuis bientôt deux ans, il n’a pas bougé. Je ne suis pas mince, je fais le 42 moyen des françaises mais j’ai enfin fait la paix avec mon corps et mon alimentation. A celle de mes 20 ans, à ceux et celles qui se posent la question d’un “petit” régime (bizarrement au départ ce sont toujours des “petits régimes!) je voudrais leur dire de ne pas faire ça, simplement de ne pas le faire.
    Merci Caroline pour ce billet et pour tout le reste.

    Répondre
  78. Cilce a dit…

    Merci pour le billet, merci pour Zermati et la methode, merci a ma soeurette pour m’avoir fait decouvrir le blog!
    Depuis mon passage sur Linecoaching (meme si je trouve que tout n’est pas parfait, loin de là!), la culpabilite a disparue! Et l’envie de manger pour rien aussi! En fait, quand je pense a manger, j’ai envie que ce soit BON et donc manger un truc en 2s, bien industriel ne me tente que moyennement! (mais je kiffe tjs autant les michocko et les carambars, et quand y’en a je ne crache pas dessus, surtout qu’a l’autre bout de la planete, ca ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval)…
    Quant aux kilos, je n’en sais rien…ce qui est sur, c’est que la balance, elle, a disparue!
    Ce qui compte, c’est comment je me sens le matin, dans mes fringues! D’ailleurs de beaux vetements, a la bonne taille bien portes mettent plus de bonne humeur qu’un pantalon taille 40 dans lequel on cherche vainement a rentrer pour…. pour quoi d’ailleurs? En +, il est meme plus a la mode! :-)
    Tout n’est pas gagné bien sur, j’ai parfois des vieux restes de regimes precedents, mais dans l’ensemble, quel bonheur d’etre liberee du diktat de la bouffe (malheureusement pas encore totalement de celui de la minceur ;-()

    Répondre
  79. Zenaide a dit…

    Pas mal de fautes dans mon message précédent, pourtant, je m’étais relue…

    J’en profite pour rajouter une chose : MINCIR et PERDRE du POIDS sont deux choses différentes et par forcément corrélées…On peut mincir, sans perdre du poids, notamment lorsque l’on fait du sport. Chacun fait bien ce qu’il veut dans le domaine, et il n’est pas question que faire du sport (ou avoir une activité physique) devienne une injonction supplémentaire, mais cette évidence (absence de corrélation entre perte de poids et minceur) n’est jamais rappelée par ceux qui parlent de régime. Je suis peut être parano, mais je vois là, une manière de s’en tenir à un discours simpliste : perdez du poids et vous mincirez. Certes, mais ce n’est qu’une façon d’appréhender le truc…

    Sur ce, tchuss,

    Répondre
  80. ANNESO a dit…

    Le problème dans ce postulat de ” il faut accepter son poids”
    c’est un peu comme dire ” ouais ce qui compte c’est la
    beauté INTÉRIEURE!” (et la paix dans le monde),en vérité
    c’est bien joli mais le regard des autres et les normes de la
    société ne changent pas,eux,et un ado obèse qui ne peut pas
    se saper de façon sympa,qui se fait traiter de boudin,
    qui se trouve moche avec ses bourrelets ,lui expliquer que de
    ttes façons il doit s’accepter etc voire faire une longue psychothérapie
    pour l’aider à assumer son poids,ça me semble irrealiste(et idéaliste?).
    À part quelques (heureuses) exceptions comme Stéphanie de Big Beauty,
    être trop gros c’est dur et on a très souvent envie d’être
    non pas mince,mais plus mince et c’est humain.

    Répondre
  81. babast a dit…

    Ne généralisez pas… Les gens qui se “battent” contre DUKAN veulent eux aussi une part du gateau. Le surpoids est un business, c’est tout.

    Beaucoup parlent mais peu ont lu les ouvrages de DUKAN et/ou suivis sa méthode.Il est clair que la description du “gros” est choquante mais après tout, le but est de choquer. Etant obèse depuis l’âge de 13 ans, ce mot gros n’a, pour moi, plus rien de chaquant.

    En revanche, ne nier pas les résultats de son régime.
    La perte est certe spectaculaire mais le régime est très dur et coupe un peu (suffit de s’adapterpendant le régime) sa vie sociale.
    Pour ma part, j’ai 29 ans, j’ai fait son régime il y a 1 an pour passer de 103Kg à 78Kg en 4 mois. Un an après je suis stable à 74Kg.

    Je mange équilibrer et refais du sport.
    Pour ceux qui estiment qu’en le suivant, j’ai “foutu ma vie en l’air”, j’ai envie de sourire.

    Comme tout régime, il faut se faire suivre par son généraliste, prise de sang régulière… En étant suivi, je vois pas le danger…

    En lisant les gens se plaignant de cette méthode, bah si on se lance dedans seul, sans suivi avant, pendant, après, c’est de la bétise pure.

    Sur le personnage lui même, ses coups médiatiques qui fonctionnent à merveille, à part faire couler de l’encre, on s’en fou non?

    Répondre
  82. S. a dit…

    Anneso : Mais alors quoi, il faut le laisser faire des régimes à la con ou moins à la con mais quand même restrictifs, avec toutes les déviances plus ou moins extrêmes que ça finit par impliquer, comme nous l’avons TOUTES constaté ? =/

    Un ado, il ne faut pas lui dire “assume-toi mon grand t’es gros c’est comme ça, fuck les autres”. Il faut lui expliquer qu’on comprend qu’il souffre mais qu’il n’a pas à se torturer pour les autres, il faut comprendre pourquoi il mange, le lui faire comprendre, et éduquer son comportement alimentaire, avec les nombreuses clés que donne Z., par exemple. Lui faire comprendre les tenants et les aboutissants d’un régime, pas juste lui dire “jambon haricots verts parce que faire abstraction du regard des autres c’est hyper dur”. Oui c’est dur, mais ce n’est pas une raison pour ne pas entreprendre ce travail, même si on est jeune. Mais pour ça, il faut parler avec eux, ou les faire parler à une personne qu’il sauront écouter et entendre…
    Parce que quand on fait la paix avec soi, on finit quand même la grande majorité du temps par maigrir quand on est en surpoids, car notre set point de base est quand même hyper rarement dans l’obésité, quand même.

    Répondre
  83. S. a dit…

    Babast : Des gens disent que leur vie est foutue en l’air à cause du Dukan et toi ça te donne envie de sourire ? C’est bien, ça, dis-donc.
    Le son d’avoine, dans mes souvenirs, ça ne rendait pas insensible pourtant.

    Quant à être suivi par un généraliste, je ne vois pas en quoi ça empêche par exemple les TCA qui peuvent suivre le régime Dukan (ce qui a été le cas pour moi, mais mon généraliste ne m’avait pas prévenue, tu vois).

    Répondre
  84. Caroline a dit…

    j’étais étonnée qu’il n’y ait pas encore eu de “dukanette” dans les comms, d’habitude je vois débouler une armada de disciples. Babast, je te souhaite sincèrement de rester stable. Mais les chiffres du ministère sont assez édifiants, après trois ans, plus de 95% des gens ont repris leurs kilos, voire plus. Ce n’est pas de l’élucubration de ma part, ni un jugement positif, ce sont des faits, rien que des faits…

    ANNESO, S. t’a si bien répondu que je n’ajouterai rien. Ou si. Je suis la première à reconnaitre que je me sens mieux aujourd’hui qu’il y a deux ans ou cinq, ou vingt. Le discours n’est pas de dire qu’être gros c’est cool. C’est juste de dire que plus on se restreint, plus on est obsédé par la peur de grossir, plus on est brimé, plus on grossit. Un cercle vicieux comme il y en a peu…

    Répondre
  85. Kate__ a dit…

    A toutes celles qui vantent les mérites du REGIME sans gluten (+ sans lactose, sans caséine) : rendez-vous dans quelques temps, quand vous l’aurez reintroduit dans votre alimentation !

    Car, oui, il ne faut pas se leurrer, c’est un REGIME ultra frustrant et socialement handicapant qu’il est ridicule de s’infliger lorsqu’on n’est pas réllement intolérant au gluten, c’est-à-dire atteint de la maladie coeliaque (comme l’explique Grenadine plus haut).

    Je ne développerai pas plus, je suis trop énervée pour ça, mais faites gaffe au retour de bâton.

    Répondre
  86. Grenadine a dit…

    Merci….
    De la même manière faire un régime en excluant un aliment en particulier ne sert à rien. Il y aura craquage un jour ou l’autre. Et là ça fait mal car souvent on ne peux plus se contrôler .
    Et ne pas oublier (mais si c’est concon à dire) mais il faut manger de tout en quantité raisonnable.
    Le régime sans gluten entraîne forcement une carence. Par exemple, cela a une forte incidence sur l’ostéoporose, pour ne citer que cet inconvénient.
    Donc diversifions nos repas et ne nous privons pas de manger un aliment pour de fausses raisons. Et surtout restons vigilant sur les dommages collateraux qu’entrainent telle ou telle privation alimentaire.

    Répondre
  87. babast a dit…

    S. ton généraliste n’est top, les TCA deviennent malheureusement banales, ils se doivent d’en parler, surtout si on suit un régime.

    Et non, je ne souris que des gens foutent en l’air leur vie. J’ai peut-être moins d’empathie que toi mais remettre l’intégralité de ses problèmes psy sur un régime (comme d’autre le ferai sur leur boulot,…), c’est limite. De mon point de vue, si un simple régime déclenche dépression,…, faut peut-être réagir.

    Caroline, pour ta remarque sur les dukanettes, passant temps en temps sur leur site, ça parait logique que ce genre de billet fasse réagir les gens.
    Chacun suit son “gourou” (c’est ce qui d’aide dans ton objectif?),tu as le tien, j’avais DUKAN (d’ailleur, je suis frustré que personne ne parle des dukanets :) )pendant un temps maintenant c’est mon image.

    Répondre
  88. Allie a dit…

    Je ne pense pas vanter le régime sans gluten et sans produits laitiers, je ne le recommande même pas ! Simplement, le régime apparenté Seignalet peut être préconisé pour d’autres pathologies que la maladie coeliaque…
    Dans mon cas, il fonctionne bien. Il y a donc hélas peu de chances que je réintroduise un jour le gluten et les produits laitiers. Je le vois comme un régime alimentaire particulier, un peu sur le principe des régimes alimentaires végétarien ou végétalien.

    Et je ne le trouve pas spécialement “socialement handicapant”, ça ne m’empêche pas de sortir, de manger au restaurant…

    Bon, j’arrête. Je suis hors sujet.

    Répondre
  89. isa a dit…

    J’ai fait le régime Dukan car j’avais 15 kilos de trop et que ma prise de poids ne s’arrêtait pas.
    Alors évidemment, je savais que le régime était assez décrié mais ça m’a permis de ne pas sombrer psychologiquement. j’ai perdu du poids. Puis j’en ai repris un peu.

    Puis alors , en venant ici, j’ai découvert Zermati.
    Outre l’intelligence de la ” méthode” , elle m’a surtout permis de dire à celui qui critique mon poids depuis… des années ( on peut dire des gros mots ici??), que je l’emmerde royalement….

    Répondre
  90. Caroline a dit…

    ouais isa, on peut dire des gros mots surtout comme ça :-)))

    babast, personnellement je n’ai jamais considéré zermati comme mon gourou, dieu merci. ça a été mon médecin, c’est devenu une personne avec qui j’entretiens une relation de confiance. Mais il ne m’a jamais dit QUOI faire. Je l’ai plus vu comme un psy que comme un guide et en tous cas jamais un gourou.

    Répondre
  91. Ninon a dit…

    Caroline, mille fois merci encore pour tes témoignages sur la méthode Zermati. Et pour l’esprit de tes mots, en général, aussi.
    Merci de m’avoir fait découvrir le site Linecoaching, j’y suis inscrite depuis fin avril et je me sens tellement mieux. J’ai témoigné sur le site de la pétition en ligne et ça m’a fait plaisir de le faire.
    Comme toi, je suis convaincue que Zermati et Apfeldorfer ne sont pas des “épiciers” du régime, ni (surtout pas) des gourous. On fait un métier pour gagner sa vie, soit, mais certains le font pour se remplir les poches, d’autres, avec passion et droiture. Nous sommes bien mieux dans ses mains-là, qui nous laissent réfléchir avec sagesse, et gentiment, surtout.

    Répondre
  92. Caro du 34 a dit…

    J’ai mordu ma souris avant d’écrire … mais désolée même si j’apprécie bcp les articles de ce blog, Caroline, je ne suis pas du tout d’accord avec vous

    J’ai pris quelques kilos, dus au stress, sans doute … et impossible pour moi de les perdre sans un régime
    Dukan (fait de façon assez souple) a été pour moi la solution, et je signale au passage que l’on remange des légumes dès la 2e semaine …et on se sent mieux dans sa peau quand on a maigri, donc on est moins stressée … cqfd et je n’ai pas du tout le sentiment d’avoir foutu ma vie en l’air !!

    J’ai perdu des kilos sans trop de pb, pas vraiment repris (2 seulement) mais j’ai voulu tester Zermati à la lecture de ce blog

    Zermatti a peut être de bons principes mais franchement, j’ai payé 6 mois chez Linecoaching pour rien !! j’ai grossi !! aucun suivi réel (si ce n’est que je n’aurais jamais dû dire que j’avais fait du Dukan avant parce que bien évidemment, c’était sa faute) méthode de la respiration impossible à faire pour toute femme normalement surbookée, encore moins les exercices physiques le soir crevée après le boulot et le coucher des enfants, et surtout, quand j’ai laché l’affaire au bout de 2 mois aucun message de relance rien … seulement à l’échéance pour renouveler mon abonnement (ce qui se serait fait automatiquement d’ailleurs, et on ne m’avait rien dit, heureusement que j’ai changé de CB le paiement a été rejeté !)
    Alors pour moi Zermati c’est AUSSI une affaire bien commerciale et je n’irai pas acheter le bouquin de ce Monsieur … (qui n’avait jamais rien lu de Dukan mais le critiquait quand même ??)
    Amicalement,
    Caro du 34

    Répondre
  93. Barbotte a dit…

    Ben, merci. Voilà. Merci parce que je n’en peux plus, là, de lutter contre moi-même, et de me détester, et de ne pas accepter de me regarder dans le miroir. Parce que je suis convaincue que tout serait (que tout sera) différent quand j’aurais perdu…2 kilos. Oui. Je me gâche la vie pour 2 kilos. Ceux qui font la différence entre la dictature du 36, et le 38.
    J’en ai marre. Voilà.
    Merci, Caro. Cette fois je me prends en main, je veux arrêter de me battre toute seule, contre moi-même, pour rien. La vie mérite mieux que ça.
    Merci à toi de relayer tout ça.
    Et pardon pour ce petit message décousu. Je suis émue. Voilà.

    Répondre
  94. Kate__ a dit…

    Allie, si tu trouves que le régime sans gluten n’est pas socialement handicapant, c’est probablement que tu ne l’appliques pas à la lettre. Et c’est tant mieux ! Bonne continuation.

    Répondre
  95. sabineKinouk a dit…

    Zermati une affaire commerciale? pas de produits dérivés contrairement à Dukan en tout cas. Bien obligé d’avoir un retour sur l’investissement nécessaire pour diffuser ses idées, même si ce n’est que du bon-sens et des connaissances scientitfiques il faut bien les mettre à la portée du plus grand nombre quand c’est d’utilité publique! Difficile d’admettre qu’on aura bientôt de grandes raisons de remercier ce monsieur ?(que je n’ai jamais rencontré et à qui je ne dois rien, j’ai juste prêté attention à ses idées). Peut-être ne comprend-on tout cela que lorsqu’on est malheureusement concerné par la souffrance alimentaire…?? En tout cas aucun effet indésirable et aucune obligation d’acheter de la poudre de perlimpinpin.

    Répondre
  96. Caroline a dit…

    sabineKinouk, en effet, pas de produits dérivés. Quant à la commercialisation de la méthode, elle me semble plutôt être une bonne chose pour tous ceux qui n’ont pas de nutritionniste ou médecin du GROS à proximité. s’il y a bien une chose dont je suis certaine c’est qu’ils ne sont pas dans une recherche de profit. c’est un combat d’une vie et c’est un combat pour l’amélioration de la santé publique. Comme il l’est dit dans leur dernier bouquin, aucun autre traitement médical ne continuerait à être prescrit à aussi grande échelle avec des taux d’échec aussi énormes et officiellement constatés…

    Répondre
  97. babast a dit…

    Caroline, j’ai bien mis des guillemets sur gourou car c’est le terme qui revient souvent ici. Comme tu le dis si bien tu ne vois pas zermati comme un gourou mais ne limitez pas non plus les gens suivant DUKAN à des moutons de parnurge. Je ne le connais pas, je ne me prosterne pas devant lui…mais son livre m’a donné confiance.

    sabineKinouk,nier que tous ces medecins font un business du poids, c’est de la naïveté ou de la mauvaise foi.
    Alors en critiquer un mais pas l’autre, c’est abusé…
    Pour ton info, suivre DUKAN m’a coûté que 3.5€ (j’ai été radin jusqu’à acheté son livre d’occaz). Après, je pense que ceux qui suivent le coaching internet de DUKAN (ou d’un autre) sont des pigeons. Si les gens n’ont pas de volonté, c’est pas un site web qui va la leurs donner.
    Les seuls produits dérivés que j’achète, c’est la pâte à tartiner. Après si demain quelqu’un en sort une similaire moins cher, bah je la prendrai.

    Répondre
  98. DOMINIQUE a dit…

    @ babast : le pire, c’est ce que tu viens de dire “si les gens n’ont pas de volonté, c’est pas un site web qui va la leur donner”.
    Cette histoire de poids et de régime est tout sauf une question de volonté. Bien d’autres paramètres sont en jeu que la sacro-sainte “volonté”. C’est une façon d’insulter les gens en surpoids “ah, si tu faisais un peu attention” “tu devrais avoir la volonté de t’y mettre” “tu verras, avec un peu de volonté”.
    A part ça, le débat est très intéressant, et les témoignages instructifs. C’est le moins qu’on puisse dire.
    Caroline, tu peux supprimer ce message si tu le trouves trop polémique.

    Répondre
  99. sabineKinouk a dit…

    Ces messieurs ne font pas à la base un business du poids. Il suffit de connaitre un peu leurs idées (je parle de Zermati et Apfeldorfer) pour en être convaincu. Et ce n’est pas l’effet “gourou” qui veut ça, ni la naîveté ni le desespoir encore moins la mauvaise foi :) ensuite ils sont liés à je ne sais quels éditeurs qui les poussent sans doute à écrire mais à l’origine de leur démarche il y a d’abord le constat que leur pratique de nutritionnistes qui prescrivent des regimes est un échec si elle ne respecte pas l’ensemble des problématique d’un individu (le travail sur les émotions est une des clés de leur démarche, la connaissance scientifique du fonctionnement de notre corps tout autant), et ensuite comme le dit Caroline, le combat d’une vie pour l’amélioration de la santé des personnes en surpoids et en souffrance psychologique liée au surpoids.

    Répondre
  100. The Speculoos'mum a dit…

    Oh voila un petit bouquin interessant!
    Je n ai jamais lu Dukan, j ai juste une vague connaissance de ses concepts… mais je suis horrifiée de lire qu il veut conquerir le monde. Car en effet ici il commence a s implanter aux usa comme celui qui rend les francaises minces (ah oui les francaises sont peut-etre l incarnation de la luxure et la debauche mais elles sont aussi mega distinguees et super minces en mangeant ce qu elles veulent parait il!)

    Moi j ai commencé a zermater il y a moins d un an… j ai perdu du poids, un peu! Je ne suis pas non plus en surpoids reel. Juste un peu de ventre mou et de poignees d amour. Je les attribue a deux grosseses rapprochees et une vie aux usa justement ou la malboufe est omnipresente et les resto bien plus gras et les portions immenses. Au depart tout est nouveau, tout est interessant et sans s en rendre compte on mange toute son assiette, les kilos s amassent sur les hanches, sur le bide,…
    Voila ma petite histoire. Je conseille zermati a tous mes proches, toutes mes copines. Je craque parfois, souvent. Quand on va avoir de la visite, quand on s apprete a rentrer en vacances en Europe. La pression, je sais que les gens jugent et nous regardent lors de nos retours. Le stress de rentrer dans la famille.
    Mais les vacances sont finies et je me remet doucement a zermater. Je sens que les mecanismes sont toujours la! Que je dois m ecouter plus que mes angoisses et ne pas systematiquement grignotter quand les emotions me submegent… j avance doucement sur ce parcours!

    Par contre, je suis enceinte la de quelques semaines et je me demande comment va se passer le zermatage pendant cette periode ou les hormones me menent par le bout du nez… Quelques problemes de santé m obligent a bannir graisses et sucres en exces pour preserver mon foie et donc mener ma grossesse a son terme. Je dois avouer que je suis perdue. Dois je ecouter mes envies et alors, peut-etre, reguler ma prise de graisses et sucres naturellement ou dois je me faire violence car les hormones dereglent mon corps (ce n est pas pour rire, je suis vraiment bizarre enceinte)
    C est peut-etre l occasion de m inscrire sur linecoaching! Mais question, j y arrive enfin, c est si les dr. Zermati et Apfledorfer travaillent aussi avec des femmes enceintes?

    Moi aussi Caro j ai decouvert Zermati grace a toi, merci!

    Répondre
  101. Caroline a dit…

    the speculoos mum, oui je pense qu’ils bossent avec les femmes enceintes. après je ne sais pas si sur linecoaching il y a un suivi spécifique pour les femmes enceintes.

    dominique, tu m’otes les mots de la bouche et je t’en remercie…

    Répondre
  102. charlotte a dit…

    J’ai fait le régime Dukan à 16 ans!…. Je m’en mords les doigts maintenant..
    -10kg de perdu, à peu près 15-18kg “retrouvé” à 18 ans ça fait très mal (comme à tout âge)

    Répondre
  103. Béné a dit…

    C’est étrange, mais dans tes com’, tu mets systématiquement Dukan tout en majuscule, Zermati tout en minuscule. Ça n’apporte rien au débat, certes, mais ça m’a frappée.
    Après, que tu veuilles défendre ce en quoi tu as cru et qui a eu un effet sur toi, c’est compréhensible, mais les faits sont là: ce régime ne fonctionne pas durablement pour la majorité des gens et Mr Dukan a tendu le bâton pour se faire battre avec toutes ses déclarations choquantes.

    Répondre
  104. Shakti a dit…

    Bon, je vais être hors sujet par rapport au post du jour, mais là, je dois répondre (pour moi, hein, personne ne m’y oblige). Comme je l’ai dit plus haut, je mange sans gluten et sans lactose depuis 12 ans. C’est pour moi vital, sinon, je ne peux plus me tenir debout et mes muscles lâchent, et ce n’est absolument pas pour une histoire de poids, bref.

    Ce que je voudrais dire, c’est que ça n’est absolument pas handicapant. Chez moi, je cuisine tout moi-même ou presque (environ 98%, y compris le pain), et les amis savent en général ce que je ne peux pas manger. Même au resto, j’arrive toujours à gérer et les cuisiniers sont souvent super compréhensifs. Franchement, je ne me sens absolument pas à l’écart de la vie sociale.
    Peut-être n’as-tu pas été aidée pour pouvoir cuisiner différemment ?

    Répondre
  105. Fanfreluque a dit…

    Bonjour,
    Cela fait quelques mois que je suis ce blog, et je suis toujours autant séduite par les anecdotes, les photos, les instants de vie et les avis. Cependant, je trouve ca assez génant de dénigrer le régime du docteur Duncan. Je ne suis pas une fan, loin de la. Mais voir tout le monde abonder en votre sens Caroline, je trouve ca assez hypocrite. Car, il ne faut pas oublier qu’à la base, ce régime est fait pour les personnes réellement en surpoids (au même stade que les anneaux gastriques). L’anecdote que nous compte Duncan au début de son livre relate bien que la personne était en souffrance (et accessoirement en danger)et qu’il lui fallait maigrir vite. Et le régime fait ce qu’on lui demande : perdre du poids. Mais pour ceux qui ont 5-10 kilos à perdre, évidemment que ce régime n’est pas adapté. Donc si vous hésitez entre – 40 kilos et des artères bouchés (et j’en passe les risques) et un régime déséquilibré, allez y. Si c’est pour 3 kilos, vous serez la grande perdante. Tout dépend du poids de départ et de l’objectif. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

    Répondre
  106. Marine92 a dit…

    Hello les filles

    pas le temps de lire les coms, mais je voulais apporter/jeter ma pierre (contre la méthode)
    Y’a 10 ans je me traine 20 kg de grossesse en trop.

    Et voila qu’une copine me branche sur Dukan, je m’y attelle et perds mes 20 Kg en 3 mois!!

    Mon fils n’a que 2 ans, et 6 mois plus tard je suis hospitalisée d’urgence.

    Septicémie, pyelonéphrite (rein prêt à exploser), je subis 2 opérations en qq jours et frôle la mort, suis arrêtée 2 mois sans pouvoir m’occuper de mon fils ni tenir debout.
    Conséquence directe de la surcharge en protéines, malgré le suivi médical et tout et tout…

    Alors moi je dis le régime Dukan, c’est une tuerie … (rire jaune)

    Répondre
  107. Caroline a dit…

    fanfreluque, jamais dukan n’a dit qu’il ne traitait que les femmes ayant 40 kilos à perdre ! je peux t’assurer que si tu vas chez lui avec genre 3 kilos à perdre, il te les fait perdre, il n’a pas bâti son empire en ne traitant que les obèses ++. Et ceux qui perdent en effet 40 kilos avec lui en reprennent en général 50…

    marine92, ton témoignage fait froid dans le dos…

    Répondre
  108. Clairette15 a dit…

    Mais le truc c’est que justement on n’est pas hypocrites! Tous les témoignages que je lis en faveur du Dr Z. et indirectement de notre hôtesse donc, sont basés sur du vécu!!
    Pour moi, ce qui est hypocrite c’est de faire croire qu’on peut faire un régime et maintenir le poids obtenu tout en stoppant le régime. C’est impossible!! Une fois le régime stoppé les habitudes reviennent et les kilos avec! La seule option, si l’on est ronde “de nature” (je n’aime pas trop ma formulation mais bon…) c’est soit de l’accepter tout en gérant ses émotions si elles parasitent l’alimentation (compulsions qui peuvent être dangereuses pour la santé) ou alors décider (c’est un choix possible, je connais certaines personnes qui le font) de se priver toute sa vie, c’est à dire être au régime toute sa vie! Personnellement, ce n’est pas une option que j’ai envie d’envisager…

    Répondre
  109. S. a dit…

    Babast : Aaaah, mais tu es un homme !
    Sans vouloir être sexiste (hein, je l’ai dit plus haut !), je ne suis pas sûre que les hommes appréhendent les TCA de la même manière que les femmes, il suffit de regarder les chiffres. Pour l’anorexie par exemple, c’est un hommme pour 9 femmes qui en souffre, je crois ? Ce n’est pas un “simple” régime qui déclenche TCA et dépression, c’est beaucoup plus compliqué que ça. :)
    Et oui bien sûr il faut réagir. Mais est-ce que tu comprends ce qui peut empêcher de réagir “comme il faut”, ce qui fait que selon un contexte, on s’oriente dans la mauvaise voie plutôt que dans la bonne ? Toute cette peur, celle du jugement, celle de l’échec, celle des autres, celle de grossir, etc ? Même sans avoir autant d’empathie que moi, je pense que tu peux comprendre que certains ont des schémas de pensée qui font qu’ils ont du mal à s’en sortir. Il ne suffit hélas pas de prendre conscience d’un problème pour le régler automatiquement.
    Et pour avoir vu mon homme suivre Dukan, il ne l’a pas mal vécu du tout. Rien à voir avec moi. Mais son rapport au poids n’avait foutrement rien à voir avec la façon dont les trois quarts des femmes (y compris moi) envisagent le leur, son poids n’avait pas le même enjeu pour lui. Il était dans le vrai (évidemment !), mais on ne choisit pas de naître femme, on peut juste choisir de se battre, et c’est donc plus de travail pour nous, plus de risque d’échouer, de céder à la pression, de remettre ses oeillères et de reprendre son foutu picotin de son. Je refuse de hiérarchiser la souffrance, mais force m’est de constater que ça n’a rien à voir. :)

    Répondre
  110. DOMINIQUE a dit…

    Il ne faut pas perdre de vue aussi que nous avons tous des métabolismes différents, des antécédents familiaux différents, qu’une sera fragile des reins et l’autre du coeur, hypo ou hypertension, limite diabète ou pas du tout, mode de vie et métiers différents, stress, etc.
    C’est pour cela qu’il y a beaucoup de paramètres à étudier pour établir un équilibre alimentaire correspondant à la personne.
    Je donne un exemple qui n’a rien à voir avec les régimes, mais la température moyenne est de 37,5°. Ma température moyenne est de 36,3° (j’ai les pieds froids, et heureusement mon époux a des mollets accueillants). Il en est de même pour l’alimentation, certains grossissent de 3kg en regardant un chou à la crême, d’autres peuvent en manger 10 sans prendre un gramme. Alors, si en plus on ajoute les paramètres psychologiques, l’histoire n’est pas si simple, et le régime protéiné avec du son pour tous… hum.

    Répondre
  111. Fiona_38 a dit…

    J’avais déjà été “refroidie” , en quelque sorte , par rapport à ce que je pouvais lire des préceptes du dr Dukan…Mais ce qui m’a particulièrement glacée, c’est sa proposition de points supplémentaires aux lycéens passant le bac et ayant un IMC jugé correct par lui. J’ai trouvé gravissime de mettre une pression supplémentaire à des jeunes qui de par leur age ne vivent pas forcément une période facile. Ma fille, ayant un excès de poids à l’époque, notamment suite à la prise de certains médicaments, est tombée sur un article relatif à cela à l’époque, et s’est posé des questions ( “donc si on a quelques kilos en trop, on est des moins que rien sans volonté, ect…).Ce n’est pas que la faute de ce médecin, bien sur, mais ce genre de principes casse un peu ce qu’on essaye de faire avec les gamins quand ils se sentent mal par rapport à un éventuel excès de poids. Au final, avec des repas équilibrés, et en faisant comprendre à ma fille qu’il s’agissait juste de se faire plaisir (pas en se gavant, mais tenant compte de ses envies et sensations ), elle a perdu sans difficulté les qqs kilos qui la gênaient. Elle a pris un réel plaisir à manger, sans aucune culpabilité . Cette notion de “conscience” de ce qu’elle mangeait a contribué autant à sa perte de poids qu’à l’état d’esprit qu’elle a maintenant vis à vis de la nourriture, et çà c’est une belle réussite. On a en plus fait ce chemin ensemble, puisqu’à la meme époque je me suis rendue compte que c’est cette notion de rapport à la nourriture qu’il convenait de revoir pour tout betement se sentir mieux ! et bizarremment, partant de ce principe au final tout bete, mais parfois si dur à mettre en pratique, les kilos en trop partent, sans qu’on se pose vraiment la question…
    Bref, je me suis un peu égarée, mais toujours est-il que j’ai trouvé dangereux de conditionner ainsi nos enfants au fait qu’etre gros, c’est moche, ect, sans vraiment aller chercher plus loin…

    Répondre
  112. ladymarlene a dit…

    “les femmes ne cherchent pas à avoir raison à tout prix…” oui, on pourrait longtemps en discuter mais je ne pense pas que ce soit une attitude imputable à un sexe particulier….
    Sinon, d’accord avec Caroline, les témoignages des “dukanettes” font froid dans le dos. a

    Répondre
  113. ladymarlene a dit…

    Anneso, merci pour ton message. Ma fille a 11 ans des problèmes de poids, elle est merveilleuse de courage face à ça…et hier chez la nutritionniste du GROS a fini éclater en sanglots en évoquant les petits cons qui l’ont traité de “monstre” en CE1. (super réaction de l’instit qui est passée dans toutes les classes et leur a décrit les suites judiciaires du harcèlement moral.)
    Et hier, elle était…allégée, heureuse. Oui, ce n’est pas de sa faute ! Et oui elle peut maigrir en ne se privant pas de tout ! Merci madame !

    Répondre
  114. ladymarlene a dit…

    (après j’arrête promis…) je rebondis, j’ai une super relation avec mon généraliste, basée sur la confiance et une estime réciproque mais ce n’est pas mon gourou. Très certainement une figure paternelle, (j’ai perdu mon père assez jeune) mais pas un gourou.

    Répondre
  115. S. a dit…

    Le gourou (du sanskrit guru) signifie “enseignant”, “précepteur”, “maître” ou littéralement, “celui qui dissipe les ténèbres”.
    N’ayons pas peur des mots ! Pour moi, Zermati est un enseignant, un maître à penser le concept de nutrition et de bien être, il dissipe les ténèbres autour des croyances qu’on a des régimes, autour de l’ignorance qu’on a de son propre fonctionnement alimentaire. Ben, en quelque sorte c’est un gourou. Et alors ? Ca ne fait pas de celui qui suit ses principes une brebis débile incapable de réfléchir par elle-même. Moi je reconnais sa sagesse (celle du détachement avant tout) et je l’admets, voilà. Etre en paix avec soi-même, donner de la nourriture, de la vie à son corps sans se contraindre ou le contraindre, sans excès, sans manque, s’accepter comme on est… je ne vois pas comment on pourrait faire plus sain. Titre de gourou ou non. (par essence même, dans le bouddhisme, il faut tout remettre en question, même les paroles d’un gourou, de toute façon.)

    Dukan lui est déjà beaucoup plus dans l’optique “malsaine” du gourou tel qu’on l’entend dans le sens péjoratif du terme – sectaire donc : les fofos plein de dukanettes qui font corps, qui prennent sa défense avec les dents dès qu’on en parle “mal” et qui martèlent “dudu !” “pas dudu!” “lâche rien!” “un coup de pied au cul et ça repart!”, les millions qu’il brasse, son nom sur les biscuits, les tonnes de produits dérivés, etc.

    Répondre
  116. Coline a dit…

    j’ai essayé à peu près tous les régimes
    résultat : 120 kilos à 30 ans

    à 52 ans
    et 15 kilos de moins (donc encore au moins 30 de trop, par le fait…)
    j’ai compris (presque) toute seule
    que le problème justement, ce sont les régimes

    une chose que je tiens à préciser
    pour moi
    Linecoaching ça a coincidé avec dix kilos de plus…

    pas dégoûtée
    j’arrête les frais
    mais je me dis
    je vais chez une vraie personne
    la je trouve une femme, un médecin membre du GROS
    je lui dis :”je veux juste apprendre à manger quand j’ai faim et à m’arrêter quand j’a plus faim”
    ok pas de problème
    et elle me sort… un plan !
    de la chrono nutrition : tout le gras le matin (tu peux avaler toi 70 g de gruyère en te levant ? pas moi…), à midi une grillade avec certains légumes et pas d’autres, le soir une soupe et tout le sucre à quatre heures

    mais j’avais dit “plus de plan”
    alors je ne suis pas revenue
    à la place j’ai acheté le livre de Zermati
    un genre de révélation : à certains passage j’ai pleuré
    et les larmes ça fait : je mange de tout, et ça fait un moment que je ne me suis pas gavée …
    rien n’est interdit, ce que tu ne manges pas aujourd’hui tu l’auras encore demain, apprécie ce que tu as dans ton assiette maintenant
    bref moins 4 kilos
    zéro prise de tête pour remplir l’assiette
    et surtout, surtout : la nourriture a cessé d’être cette obssession honteuse qui nous pourrit l’existence dès qu’on ouvre l’oeil le matin

    moralité
    chacun son truc
    mais je crois bien que le truc justement
    c’est de ne pas en avoir

    Répondre
  117. Nat aka DM a dit…

    Je connaissais Zermati depuis quelques années (“Maigrir sans régime”), sans avoir senti le “truc” pour prendre le train en route. Puis du boulot par dessus la tête, 4 kg de perdu avec Dukan, 15 repris dans la foulée (en 2 ans)… puis “Pensées de ronde” en lecture quotidienne.
    Puis “Linecoaching” en début d’été cette année, juste ce qu’il me faut (je n’aime pas “rendre des comptes” à un tiers, donc les compte-rendus de Linecoaching, je les fais pour moi).

    J’en suis à 3 mois de pratique zermt-apfeldorfienne, d’interrogation et d’écoute. De réelle sérénite. Et de plaisir de continuer de te lire sur le sujet, avec des détails qui font tilts en moi.

    Ah, puis – 9 kg sur la balance ce matin aussi… mais surtout que de complexes et de blocages envolés !!! Et réellement, je ne sais pas où sera mon set-point mais je m’en fous !!!!

    Répondre
  118. Moonlight Fairy969 a dit…

    Bon, en tant qu’ancienne dukanaute, je me dois de réagir ;)
    Voici mon parcours pour que mes propos ne soient pas mal interprétés :
    - 16 ans : je suis la petite grosse avec un poids qui part à la dérive depuis mes 3 ans. Je fais 78kg pour 1,63 m et je ne sais pas ce que c’est d’embrasser un garçon, je suis toujours la fille sympa pas plus. Marre de tout ça, je vais voir une nutritionniste qui me fait perdre 10 kg. Puis mon poids se bloque ! On me fait passer des examens : gènes du colons (comme pas mal d’américains), je n’ai besoin que de 1200kcal par jour au lieu du 1500 de la moyenne. Les régimes hypocaloriques ne peuvent donc rien pour moi.
    - 18 ans, j’ai repris 15kg. Marre de pas être comme les autres filles de mon âge, je retourne quand même voir une nutritionniste qui accepte de s’adapter à mon cas vue que j’ai fini de grandir depuis belles lurettes. Je reperds 10 des 15 kg.
    - Suite à des ruptures, des décès,… je repars à la dérives et me réfugie dans la bouffe (oui la bouffe car ce n’était pas vraiment manger que je faisais).
    - 24 ans, je fuis les miroirs et les balances, m’habille comme un sac. Visite j’ai mon médecin qui m’oblige à monter sur la balance : le choc ! 97kg.
    Ce fut le “déclic” dont parle Dukan ! Après avoir lu son livre et l’accord de mon médecin (on est d’accord toutes les 2 : si les analyses de sang dérivent, on stoppe tout !), je me lance.
    Je perds 22 kg en 1 an et demi ce qui fait du 1,22 kg par mois. Rien de bien choquant et pendant tout ce temps, je me porte comme un charme !
    A 26 ans, je revis grâce à cet homme que tout le monde critique. Je n’ai pas repris le poids perdu et je ne compte pas le reprendre.
    Ce régime que bien des personnes critiquent m’a tout simplement sauvé. Mais peut-être parce que je ne l’ai pas fait bêtement, enfin je pense. J’ai fait un énorme travail sur moi en parallèle, pour comprendre mon rapport avec la nourriture et l’accepter. Aujourd’hui, je comprends mes réactions face à elle et travaille encore à les discipliner, j’ai aussi accepté ce corps longtemps détesté qui au final n’a juste comme différence de ne pas fonctionné totalement comme les autres.

    Désolée pour ce post si long, mais je me devais de répondre. Le régime Dukan m’a libéré bien que je pense qu’il ne soit pas adapté à tout le monde. En ce qui concerne l’homme qui est derrière tout ça, je trouve le raisonnement sur lequel est basé son régime assez logique mais je n’adhère pas vraiment à l’empire qu’il construit autour. Mais pour ma part, je le remercie pour m’avoir aidé.

    Répondre
  119. S. a dit…

    Moonlight : simple question que je me pose, comment peut-on s’estimer libre en devant s’astreindre à une journée prot’ par semaine et au picotin tous les jours ? On reste prisonnier de la peur de grossir, si tu veux mon avis, et ça reste une peur non négligeable, et sûrement pas source de sérénité.

    Répondre
  120. tallulah06 a dit…

    j’ai fait un régime plutôt protéiné mais moins restrictif que Dukan, j’ai perdu 30 kilos en 1 an et je ne crois pas que j’aurais réussi à perdre autant avec la méthode Zermati. J’étais obèse et gavée à bloc de glucides ce qui m’a détraqué le pancréas.
    Mais ça ne marche pas sur tout le monde et ça nécessite un suivi médical avancé et des analyses de sang régulières. Maintenant j’aspire à garder ce poids normal en remangeant de tout, petit à petit, et je vais sans doute m’orienter vers Linecoaching. Donc ce n’est pas si antagoniste que cela peut paraitre à 1° vue.

    Bon je m’égare au début du com je voulais juste demander à Moonlight Fairy969 comment on a pu déterminer ses besoins en calories, c’est quoi les gênes du colon? ça m’intrigue.

    Répondre
  121. Moonlight Fairy969 a dit…

    Mais qui te dit que je m’astreins à la journée prot, au son d’avoine et que je suis prisonnière d’une peur de grossir ? :D
    J’ai totalement arrêté Dukan ! Certes ça m’a aidé à perdre du poids mais arrivée à mes 75kg, je ne me sentais plus en accord avec ce régime. Je suis donc passé à ce qu’il appelle la consolidation. Puis j’ai vu que ça me convenait pas non plus.
    Par contre, j’ai remarqué que j’arrivais désormais à mieux sentir ma satiété et m’arrêter de manger naturellement. Je me suis mise donc à écouter mon corps.
    Je dois bien avouer que je travaille encore à plus (+) l’écouter et que je n’ai pas encore un paix intérieure totale. Mais je me sens pas trop mal à 75kg et bien je n’ai pas attends les 63 que j’avais prévu, je ne ressens pas vraiment le besoin de maigrir d’avantage.
    Je n’ai pas peur de regrossir non plus car pour moi, j’ai tourné la page et je suis passée à une autre relation avec mon corps qui n’est plus dans le conflit mais plus sur l’écoute :)

    Répondre
  122. S. a dit…

    Moonlight : Oh, alors j’en suis ravie pour toi :) désolée pour mon raccourci hâtif.
    Mais rares, vraiment très rares sont les gens qui arrivent à une écoute de leur corps après Dukan-sans-encombre-et-sans-reprise.

    Donc je persiste, je ne pense pas que Dukan avec la stab et tout le tralala soit une bonne idée, pour 99% des gens. ^^

    Répondre
  123. ladymarlene a dit…

    Mantra à se répéter jour et nuit jusqu’à ce que ça rentre : la volonté ça n’existe pas !!!!
    On peut pas se retenir de manger quand on a faim, on peut pas se retenir d’engloutir quand on a des compulsions alimentaires on peut pas se retenir d’acheter quand on est acheteuse compulsive on peut pas se retenir de fumer quand on est accros au tabac on peut pas se retenir de boire quand on est alcoolique !!

    N’importe quel psy digne de ce nom te le dira : la volonté ça n’existe pas !!!

    Répondre
  124. DOMINIQUE a dit…

    @ fanfreluque : l’histoire de cette personne avec 40kg de trop et sa vie en danger, sauvée par la méthode D., c’est typique des “démonstrations” américaines. On prend UN exemple et on tisse sa théorie là-dessus.
    Surtout il y a le mot “danger”, le sauvetage, etc…
    Si la personne avait été en vrai danger, elle aurait été hospitalisée dans un centre adapté, on sait que notre système de santé français, malgré les rabotages financiers, est efficace.
    C’est sur le nombre des patients et la réussite de la thérapie que se base la confiance. Pas sur un exemple.

    Répondre
  125. huitrounette a dit…

    Alors oui les régimes c’est de la merde …..
    Dunkan et consort pour moi c’est kif kif, je ne nie pas que Zermatti et d’autres font du bon boulot mais je rejoins Ohoceane sur le fait que leurs méthodes ne peuvent pas correspondre à tout le monde.Certes, nombreux sont les gros à trop manger par frustration, ennui, tristesse, joie ou autres. Et c’est sûrement possible de contrôler tout cela pour rentrer dans le moule de ceux ou celles qui peuvent s’habiller partout (c’est un peu le nerf de la guerre finalement).

    je suis grosse depuis toujours avec tous les aléas que ça entraine et que tu as vécu, les difficultés à faire du shopping, à se trouver belle ou bonne, etc

    Mais il y a aussi Caroline une autre facette de la grossitude dont tu ne parles pas trop c’est s’accepter, vivre avec son corps, et tout en étant gros bien traiter son corps.
    C’est cette voie là que j’ai pris, non pas que la méthode Zermatti ne me corresponde pas à moi, mais elle ne me tente pas non plus. Ni la sienne ni celle d’un autre parce qu’aujourd’hui je suis bien, je me sens bien et même si je ne rentre pas dans les fringues d’H&M ma vie n’en est pas moins jolie.

    En tout cas merci pour tes articles.
    Une lectrice assidue

    Répondre
  126. Caroline a dit…

    huitrounette, j’en ai beaucoup parlé, si, de cette acceptation nécessaire et de l’importance de prendre soin de soi, quel que soit son poids. Il s’avère que personnellement, je n’étais pas bien quand mon poids était au dessus de mon poids d’équilibre. D’où ma démarche. Mais je suis évidemment convaincue que la vie est belle aussi quand on est en surpoids. J’ai été heureuse avec 20 kilos de plus, j’ai vécu des moments merveilleux pendant ces années de surpoids. Mais je me sens mieux dans ma peau aujourd’hui, peut-être aussi parce que ce n’est plus une préoccupation de tous les instants.

    Répondre
  127. Moonlight Fairy969 a dit…

    Alors on m’a mis dans une sorte de bulle avec plein de sondes et on a calculé ma consommation au repos : et bim, ils ont eu ma consommation au repos, dite moyenne. Le détail, je le laisse aux médecins ^^

    Gênes du colon issue du mot colonisation et non de notre organe :p
    C’est le mot qu’on a mis sur le fait que mon organisme avait besoin de moins d’apport journalier qu’un organisme dit classique. Il est très présent aux USA puisque c’est un pays issu de la colonisation et que beaucoup des personnes qui y vivent sont descendants notamment des colons qui ont survécus à la traversée.

    La méthode de Zermati m’intrigue de mon côté : existe-t-il un livre qui l’expliquerait ?

    Répondre
  128. UneAutreCaro a dit…

    Merci Caroline pour cet article. Après avoir tenté plusieurs fois un semblant de régime Dukan, j’ai eu un flash, un jour, sur la ridiculitude (ben oui je trouve pas le mot) et la dangerosité de ce régime. Jamais plus. Et je suis très, très tentée par Zermati et Apfeldorfer. Comme disait un des commentaires, ils prennent en effet le problème à l’endroit, enfin, enfin!!!! Je vais lire des trucs à eux, tiens. Histoire de me trouver et peut-être, accessoirement, maigrir un peu? Car à vous lire, c’est le résultat auquel on arrive: s’accepter, s’aimer, avec quelques kilos en moins ou pas. Ca fait tellement envie. J’ai aussi été scotchée par le témoignage de S., tellement touchant. Bravo à toutes, les filles.

    Répondre
  129. emmalisa a dit…

    Les pralines de Claire : aujourd’hui à Montpellier, à l’esplanade , j’ai retrouvé Claire et ses pralines.
    Non seulement Claire est super sympa (on se tutoie…) mais ses pralines sont…………. divines.
    Désolée pour Dukan, Zermati..and co, j’ai tout goûté, et je ne peux pas te dire si je préfère les amandes, les noisettes ou les noix de cajou, bref j’ai pris un paquet de chaque………….
    Alors pour toutes celles qui sont près de Montpellier, allez voir Claire…
    merci Caroline de cette bonne adresse ….

    Répondre
  130. laetitia a dit…

    Le régime Dukan… j’ai commencé fin février 2011, perdu avec joie un peu plus de 15 kilos.
    Aujourd’hui, soit un peu plus d’1,5 ans après avoir commencé, j’ai repris 30 kilos et je suis hyperphage.
    Je fais un poids que je n’ai jamais atteint même en fin de grossesse, je coupe les étiquettes de mes vêtements pour ne pas pleurer en voyant la taille de mes pantalons.
    Je me sens minable.
    Merci Dukan.

    Répondre
  131. catou a dit…

    Dukan, je ne connais pas mais Linecoaching oui puisque je m’y suis inscrite début juillet et je suis TRES TRES DECUE ! J’ai regrossi depuis que je m’y suis inscrite, la méthode Zermati est certainement très bien mais pas par le biais de ce site, à moins de pouvoir passer des heures par jour sur internet, ce qui n’est hélas pas mon cas ! Avant de s’inscrire, on ne sait pas ce qui se passe après, et ça c’est bien dommage….

    Répondre
  132. leafleur a dit…

    Bonjour à toutes

    Ce billet et vos commentaires résonnent vraiment. Je viens d’envoyer mon témoignage sur 32 ans de régime sur le site de la pétition.. Je voudrais que ma pépette de 12 ans et demi ne passe pas par les mêmes affres. Mais des commentaires comme celui de sa prof de grs ( si tu veux réussir il va falloir maigrir) me laissent penser que c’est pas gagné gagné. La prochaine fois je lui rentre dedans, elle fera pas le poids! … l’une d’entre vous a raison: rondes ou minces on est toutes des filles bien.

    Répondre
  133. babast a dit…

    Quand je vois au boulot, c’est des femmes qui m’ont conseillé ce régime, une seule à réellement réussi.
    Après, nous sommes malgré nous des pubs pour cette méthode, certain(e)s se lancent dedans sans en mesurer les conséquences.
    Quand je discute avec les personnes ayant échoué, c’est suite à l’arrêt total du régime sans suivre la suite. Pour ma part, il est évident que au delà de la perte de poids, j’ai changé radicalement mes habitudes alimentaires, me suis mis à la cuisine…
    Je sais ce qui m’a fait grossir dès l’âge de 3 ans (décès de mon père) mais j’ai retrouvé l’envie de changer à la naissance de mon fils.

    Tout ça pour dire que changer c’est possible mais encore faut-il avoir réglé les problèmes que l’on trainent.

    Mais je suis d’accord que les hommes ne sont pas vraiment sujet à développer les mêmes troubles que vous les femmes. C’est surement plus simple pour nous .

    Répondre
  134. Bibiche a dit…

    Je suis incrite depuis un peu plus d’un mois sur linecoaching…
    Bon il y a eu quelques coups durs qui m’ont ralentie dans ma démarche mais je me sens quand même vachement plus en paix avec la nourriture depuis qu’en parcourant ton blog, je suis arrivée jusqu’à la méthode Zermati. A suivre donc …

    Répondre
  135. S. a dit…

    Babast : C’est toujours pareil je pense, on ne peut pas savoir si on a “réussi” ou non un régime si le poids ne reste pas stable plusieurs années. Même si, dans tous les cas, il suffit de voir les chiffres de l’ANSES pour comprendre que les régimes, ce n’est pas une solution – pour 95% des gens je crois ? (il faudrait que j’aille re regarder). Alors on peut réfléchir avant de le faire, oui, mais comment savoir si on va être dans ces 5% là ? Parce que justement ce n’est pas une question de volonté. Mais comme tu dis, il faut régler les autres problèmes avant – et bien souvent, ça conduit à une sérénité qui fait qu’on perdra du poids sans régime. Du coup, pourquoi s’infliger ça ? (et surtout, il faut arrêter d’essayer de le vendre au grand public à tout bout de champs).
    Pour moi, avoir échoué (à mes propres yeux) ce n’est pas forcément reprendre du poids (puisque je n’ai pas repris), c’est plutôt les épisodes boulimie-vomitrice quotidiens. Et puis, justement ça me fait tiquer parce qu’une des filles, la quarantaine, qui a fait Dukan à mon travail et qui “a réussi” (elle n’a pas repris du tout), du moins c’est ce qu’elle dit à tout le monde… mais j’ai surpris son secret, en fait suite à ça elle est devenue anorexique. Bien sûr ce n’est pas le cas pour tout le monde (enfin, les 5%), mais je trouve ça sacrément décourageant comme résultat final… pour une réussite, combien de (sacrés) échecs ?

    Répondre
  136. babast a dit…

    Ayant, à l’adolescence, essayé Slim..st, WW, diététicienne, je ne peux qu’approver ces chiffres.

    Maitenant, je ne peux que constater aussi qu’ayant suivi Dukan, bah j’ai maigri(je n’est développé aucun TCA), je suis enfin en accord avec mon corps mais c’est évident que rien n’est encore gagné même si je pense être en bonne voie.

    Aucune méthode n’est parfaite, je pense que chacun doit la trouver.

    Répondre
  137. Xochtil a dit…

    J’ai des adeptes de la méthode Dukan dans mon entourage et je les vois, avec tristesse, faire le yoyo au grès des saisons. Je leur ai parlé de la méthode Zermati mais sans succès ! Quand j’essaie de leur dire qu’il serait peut-être bien de réfléchir à leur rapport à la nourriture, ils me répondent que tout n’est que question de quantité et discipline. Je vais faire un autre essai en leur offrant cet ouvrage et en leur transmettant les liens de cet article.
    Bonne journée

    Répondre
  138. S. a dit…

    Je pense qu’il y a aussi un moment dans son parcours où on se sent “prêt”, à évoluer dans le bon sens. Certains, très peu, y arrivent avec Dukan, mais ça ne m’étonne pas que ce soit souvent des hommes. Pour avoir beaucoup traîné sur les fofo, les exemples de réussite Dukan sont le plus souvent des hommes, qui de toute façon font pas mal de sport, qui ont récupéré de meilleures habitudes alimentaires et qui vivent un régime souvent très différemment d’une femme (rien que le fait de bouger aider énormément, après je ne sais pas si c’était ton cas), se vengeant moins de leurs émotions sur la nourriture. Pas le même métabolisme non plus, il faut le dire, et pas la même phobie de grossir – être serein empêche très généralement les TCA. Je suis contente que ça ait marché pour toi en tous cas, au moins Dukan ne fait pas 100% d’échec. Piètre consolation mais quand même ! ;)

    Répondre
  139. 'tine a dit…

    lu hier l’article et aujourd’hui les commentaires… je linecoache par épisodes depuis bientôt 1 an… petit yoyo aussi mais… MAIS… je me rends compte que je progresse, que je chemine à mon rythme, je ne lâche pas l’affaire, pas de miracle, c’est du boulot, de la réflexion et je suis TRÈS TRÈS TRÈS persuadée que la même choses avec un vrai humain en face de moi serait nettement plus efficace mais impossible…

    Oui moi aussi je me suis dit j’y arrive pas ces histoires de pleine conscience, de dégustation, ces défis… impossible avec ma vie…

    oui c’est sûr que juste dire à l’entourage “non je prends pas de ça parce que je suis au régime” c’est facile tout le monde comprend vous encourage vous félicite… mais essayer de parler de ce qu’on a à faire, essayer de déguster au milieu des autres… ne pas oublier quand on se lance dans un repas qu’on doit rester connecter avec sa dégustation… etc etc c’est moins facile…

    Plusieurs fois je me suis dit je vais demander à Caroline si cela a fini par vraiment devenir un automatisme ou un réflexe au moins…??? C’est un sacré chantier et c’est pas le bonheur universel et sans nuage juste parce qu’on se lance dans une aventure… OUI c’est restrictif aussi à sa façon mais ça me semble tellement aller dans le bon sens…

    L’autre D. … même pas envie d’en parler tellement j’ai vu les (mauvais) résultats autour de moi…

    Répondre
  140. Agatha a dit…

    Dur dur la GRS pour cela ; quand mon ainée était petite , elle faisait de la gym artistique( pas GRS) ,mais une de ses copines faisait de la GRS et avait été recrutée sur le club de Calais ( qui était assez top dans les années 90) . Avant les compétitions les gamines qui n’avaient^pas assez la ligne étaient nourries au slimfast ( à la mode à l’époque) . La copine est revenue dans notre ville car ses parents l’ont faite arréter mais elle avait de gros troubles du comportement alimentaire à son retour . Donc soyez vigilante quand vos enfants font des sports où la silhouette est très importante .

    Répondre
  141. ingrid a dit…

    Je voudrai juste ajouter “mon grain de sel” sur une chose…. je disais donc que j’ai découvert la méthode Zermati et Apfeldofer il y a une dizaine d’année maintenant..je ne sais pas si on peut vraiment parler de méthode…je dirai avec le recul que c’est surtout du bon sens et que finalement ça s’impose à nous….
    Je disais donc grain de sel..juste pour dire…qu’aux éventuels Dukaniens fiers de leur réussite “toute neuve”, attendez de voir la suite…
    à la suite d’un régime, notre métabolisme de base diminue..autrement dit…la sanction d’un régime et de la privation, c’est que le corps, de peur d’être privé…réduit sa consommation de “base”..autrement dit si votre corps avait besoin par exemple 1500 kcal à un moment T… après un régime et ces diverses restrictions… et bien votre métabolisme de base va par exemple descendre..à 1200 kcal..d’où l’effet yoyo de tous les régimes, puisque plus il y a régime, plus le métabolisme de base va se restreindre… et il faut savoir, que pour rétablir son métabolisme de base..il faut 5 ans !!!! ..et que donc…on peut théoriquement voir si un régime “fonctionne”..uniquement 5 ans après….!!! j’ai vu très peu de gens autour de moi réussir à conserver leur “acquis ” de régime..peut être une voisine qui a fait Weight Wetchers (oulà, je ne sais plus l’écrire, bref..)il y a 20 ans et n’a jamais repris, mais tout ceux que je connais, et notamment dans ma famille…ça toujours été échec sur échec..et quand on a compris comment fonctionne le corps, ça parait tout à fait normal !!! après il y aura toujours une personne ou quelques unes qui réussiront à sortir leur épingle du jeu… et c’est tant mieux ..Mais quand on voit le danger que cela peut engendrer sur certaines personnes (et les témoignages ici sont édifiants), il vaut mieux fuire le régime DUKAN et les autres d’ailleurs….
    quand au “bon sens” que tente de transmettre les membres du GROS …et bien il permet de se détacher de tout ça..et je peux vous dire que je mange quasiment à tous les repas du chocolat (ça me fait office de dessert et j’adore ça..),je goute quand j’ai faim…je ne m’interdis rien…mais une fois qu’on a ré-appris à prendre du plaisir à manger ..et bien on n’a plus souvent envie de se gaver..car Zut alors..le repas suivant ne nous séduit plus..et c’est pas drôle !!!!

    Répondre
  142. booh81 a dit…

    Agatha, tu soulèves ici un réel problème qu’aucun parent ne devrait laisser passer. J’en ai été victime petite également. La prof de gym qui me disait à l’âge de 8 ans : “steak haché – haricots verts sans beurre tous les jours”. Bref, elle n’a pas été la seule, hein, la société ne laisse rien passer aux grosses sans volonté… J’attends une pitchoune, mon numéro 3, pour fin octobre, déjà 11kg au compteur. Peut mieux faire selon ma gynéco. Mais bon…

    Répondre
  143. ladymarlene a dit…

    Enfin, plus je vous lis tous, plus je me rends compte de l’évidence : tous ceux qui ont suivi un régime sont dans la restriction.
    “Manger équilibré”, “faire attention” ” me surveiller”, tout ça c’est de la restriction.

    Weight Watchers, ceci dit est le moins pire quand même..mais ça reste un régime !

    Répondre
  144. Mélisande a dit…

    Tous dans la restriction… Je sais pas, c’est vachement compliqué, tout ça, est-ce que ça existe, une personne qui n’a aucun comportement “limite”? Mon cas est un peu bizarre, petite je ne mangeais rien et ça a rendu ma mère malade pendant des années. J’imaginais des trucs dégueu avec la nourriture, la sauce tomate, c’ētait du sang, les spaghetti des vers de terre, le blanc des oeufs des yeux etc. Je sais pas d’où m’est arrivée cette phobie alimentaire que j’ai eue entre l’âge de 3 et 8 ans, grosso modo.La viande c’était hors de question, manger des animaux, ça va pas? C’est passé tout seul, tout comme je ne sais pas d’où c’est venu, je ne sais pas comment c’est passé. On m’a lâché les baskets, ça a dû aider, je pense, parce-que les années de crises de nerfs à table pour que je mange quelque chose, ça n’a pas aidé. Bref, adolescence normale, jeune adulte normale, mince mais avec des rondeurs. Et puis des années de compensation affective par la nourriture, je n’étais pas grosse, ronde oui mais pas grosse, mais au-dessus de mon poids d’équilibre. J’ai perdu ces 8 kilos suite à une période très traumatisante (un peu de soucis, je mange plus, trop de soucis je ne mange plus). Bref, j’ai beau avoir toujours eu un IMC “normal”, je pense que finalement toute ma vie Zermatti aurait eu de quoi fai avec moi! Sur Dukan, oui je suis en principe contre, je pense que le chemin de Zermatti est le meilleur, mais bon, j’ai vu mon fiancé perdre 20 kilos l’année dernière en 3-4 mois, et depuis il n’a rien repris et il est bien mieux dans sa peau, maintenant il mange complètement normalement. Après c’est sûr, c’était un risque énorme pour sa santé et j’espère que tout ça c’est fini. Je pense aussi que son alimentation avant Dukan, c’était pas mieux, pâtes pâtes pâtes, jamais de fruits et très peu de légumes (enfin si, la sauçe tomate sur les pâtes quoi). Alors en faisant Dukan, finalement, il mangeait plus de légumes, le comble de l’absurde! Bref, je suis en phase avec ce que vous dîtes, mais je pense aussi que chaque cas est individuel :)

    Répondre
  145. Desperate Teacher a dit…

    Qu’est-ce-qu’on est nombreuses à avoir laissé des plumes dans les régimes hyperprotéinés (moi pas Dukan mais un classique avec sachets), trois semaines de bonheur et d’amaigrissement puis dix ans de comportement alimentaire (déjà bien en restriction cognitive) complètement perturbé (au plus fort de la tempête des semaines à ne manger qu’endives et surimi puis on se retrouve chez pizza hut à commander le menu familial qu’on mange seul) jusqu’au jour où ça suffat comme çi et enfin le rendez-vous avez Zermati et fiat lux enfin j’ai l’impression de voir la lumière. Aujourd’hui mon poids descend doucement et par à coup smais plus bas qu’avec tous les régimes testés avant et dans une recherche constante du plaisir alimentaire( la joie qui remplace la frustration, rien que ça c’est pas dégueu). Enfin et surtout cette perte de poids n’est pas une victoire de la volonté, je ne l’ai pas méritée par des sacrifices et ça change absolument tout. Quitte à être prosélyte je pense que cette solution est une des meilleures et des plus pérennes qui existe, mais bon ça n’engage que moi
    Courage à tous et toutes en tout cas si vous êtes en plein dedans, le chemin est long mais la vue de là-haut (il me semble l’entrapercevoir) vaut drôlement le coup

    Répondre
  146. ingrid a dit…

    j’ai été voir son “apparition” sur le Grand Journal … ils ne lui ont pas laissé beaucoup de temps pour s’exprimer…mais j’ai trouvé qu’il a été assez clair…!!!
    merci…!

    Répondre
  147. ladymarlene a dit…

    Comme toujours je comprends même pas qu’il y ait encore des gens pour regarder cette émission de merde..(ok je sors la suite de hopanie !)

    Ceci dit, il est quand même assez fréquent de maintenir son poids pendant un certain temps mais on finit toujours par reprendre. Donc, même trois ans, ça veut pas dire grand chose à mes yeux…(mais je peux me tromper, seulement j’ai toujours vu les gens regrossir et doubler leurs poids…)

    Répondre
  148. LAHOU a dit…

    En réponse à Laura, je suis d’accord avec alli, kate. Mon conjoint à une maladie chronique depuis plus de 20 ans et il a découvert “l’alimentation la troisième médecine” Dr SEIGNALET (d’ailleurs décèdé depuis quelques années)!!!!(le docteur!). En aucun cas, ce régime n’est pas préconisé pour perdre du poids et comme vous le dites si bien (alli et kate) le moindre écart est une torture. Mais lorsque vous êtes démunis, dans la douleur tous les jours, que vous ne pouvez pas porter votre enfant dans vos bras où sur vos épaules comme les autres papas et que vous devez toujours vous expliquez, vous justifiez (en famille, entre amis) Ah tu ne manges pas ça, tu n’aimes pas???? Voilà, c’est parfois cette société qui me révolte parfois. Mais je ne veux pas m’énerver cela ne sert à rien. Mais c’est bien Caroline que l’on puisse dénonçer toutes ces mal-intentions et que l’on puisse enfin accepter toutes les différences et les transmettre à nos enfants. Bon, j’arrête! Je n’intervient que très rarement mais parfois les commentaires ne doivent pas être relu avant d’être envoyer et parfois il le faudrait. Bon week end à tous

    Répondre
  149. Anneso a dit…

    Je n’ai jamais dit qu’il fallait “brimer” les jeunes,j’essaie juste de donner une vision réaliste (et vécue par mon propre fils,qui a perdu 27 kilos il y a 4 ans à 17 ans,après avoir été si malheureux et qui se sent vaiment mieux depuis,si si je vous assure,désolée) et un poil différente de toutes ces réactions si unanimes,comme souvent dans les blogs.

    Répondre
  150. Sandrine a dit…

    Bonjour Caroline,

    J’aime lire ce genre de posts.
    Je suis une miraculée des TCA. Je suis tombée dans la marmite de l’anorexie puis de la boulimie vomitive sans régime alimentaire spécifique préalable. Je n’entrerai pas dans le détail de ces plus de ces quelques 18 années d’horreur. Les transports par le SAMU ou les pompiers, l’arrêt cardiaque, la réanimation, les tentatives de suicide, les 29 kilos sur la balance, les plus de deux ans et demi passés en services hospitalier fermés, les gavages à la sonde, l’ostéoporose avancée à 20 ans, les dents qui s’effritent, les cheveux qui tombent… et le moral dans les abysses des années durant.
    Et puis une sorte de déclic, toujours pas clairement identifié, il y environ 5 ans. Un mieux aller puis un bien être. Une vie normale, une alimentation “quand je veux comme je veux, de tout si j’ai envie et rien quand j’ai pas faim”. Zéro prise de tête. Un poids totalement stable rien qu’en m’écoutant (hors grossesse). Un passé insoupçonnable.
    Quand j’avais la tête sous l’eau, j’ai eu l’occasion de consulter Zermati. Mais il était trop tôt, il était bien trop sensé pour mon cerveau anesthésié de l’époque.
    Et des années plus tard, une fois guérie, j’ai réalisé que le comportement alimentaire qui était à l’origine de mon bien être actuel, c’était ça, tout ça.. ses mots simple, évidents… “écoutez vous”.
    Et j’ai mal pour toutes celles qui se laissent berner par des charlatans qui en plus de détruire leur corps vont briser leur moral, leur estime d’elle-même… j’ai mal pour celles qui découvriront à cause de ces restrictions, les bas-fonds de l’angoisse alimentaire, des larmes devant l’assiette, de la tête dans les toilettes et ce sentiment dévorant de ne rien valoir, de se résumer qu’à un chiffre jamais satisfaisant sur une putain de balance et à un nombre de calories/protéines/glucides/lipides ingurgités….
    Je t’embrasse.

    Répondre
  151. Geneviève a dit…

    Il y a presque 20 ans, des kilos installés lentement et surement… Une dépression puis un régime établi par une diététicienne: 13 kilos de moins en 1 an; une perte régulière, encourageante et raisonnable.
    Les kilos sont revenus… lentement et surement et d’autres encore.
    3 jours de Dukan, je pleurais le 3 ème jour, tant mieux, j’ai arrêté.
    En te lisant Caroline, j’étais persuadée du bien fondé de l’approche de Zermati. J’ai lu son bouquin et j’ai fait les 1ers exercices (je mange quoi, quand, comment ? Je notais ça dans un petit cahier… 15 jours, 2 kgs de moins. Le “travail” se faisait tranquillement dans ma tête. Je ne voulais pas continuer seule, j’ai choisi la chrononutrition, ça me semblait plus abordable pour moi. 14 Kgs de moins en 5 ou 6 mois, poids stable à peu de choses près (je ne me pèse plus, je sens le + ou le – en m’habillant). Je fais de la marche nordique avec plaisir et sans essouflement.
    Je suis surtout CONVAINCUE que la chrononutrition qui m’a aidée à perdre n’est pas incompatible DU TOUT maintenant avec la “méthode” Zermati (en chrono, on mange de tout il y a moins les phénomènes du “rebond” à la réintroduction d’aliments peut être)
    Maintenant, je “Zermate”…

    Répondre
  152. S. a dit…

    Anneso : Si tu veux du réalisme, va voir les chiffres de l’ANSES. :)
    C’est fort bien pour ton fils, et j’espère très sincèrement qu’il gardera le poids qu’il a maintenant. Mais pour autant c’est un HOMME – voir plus haut ce que j’ai pu dire sur la différence homme femme face aux régimes, niveau métabolisme, pression sociale et “je mange mes émotions”, on est pas tous logé à la même enseigne.

    Répondre
  153. myrtille a dit…

    Le régime Dukan j’ai testé… pendant 5 mois résultat -25 kgs!
    Effectivement désormais la personne me dégoute au plus haut point mais mine de rien depuis 3 ans je n’ai rien repris, je le conseillerais effectivement plus car c’est dur.
    La perte de poids fut tellement rapide que 3 ans après je me regarde encore dans le miroir avec des yeux de ronde mais bon … les kilos sont quand même partis loins et ne sont pas revenus!
    Moi il m’a juste sauvée car je souffrais d’hypertension et depuis la perte de poids je n’en souffre plus.

    Répondre
  154. Cemoi a dit…

    Non, Dukan ne nous a pas toutes rendue idiot(e)s 
    Pour preuve, certains sujets postés sur un forum dukanien : 
    http://dukan.et.nous.xooit.com/t52104-Avons-nous-eu-raison-d-y-croire.htm
    http://dukan.et.nous.xooit.com/t51552-De-Dukan-a-Apfeldorfer-Zermati-Guevremont.htm

    Reconnaissez, comme le font Messieurs Z & A, que la nutrition est une science jeune, et qu’elle a souvent fait volte-face au fil du temps… Pour qui est en souffrance par son poids, toute piste reste donc bonne à explorer, non ?

    Répondre
  155. ingrid a dit…

    Caroline..je ne sais pas si tu as vu hier le reportage très bref qu’il y a eu, je crois au Journal sur France 2 sur ce livre justement..je suis tombée dessus par hasard et ça m’a un peu interpellé..en fait, ils ont commencé leur mini reportage par interviewvé un homme qui faisait le régime DUKAN depuis 1 an je crois…et qui avait perdu je crois une trentaine de kilos ou peut-être quinae..(j’ai pas tout retenu, mais ça doit être dans cet ordre d’idée là..)..on le voyait..Miam miam..manger au p’tit déj.. un yaourt zéro pourcent et il avait une jolie boite de son…et il mettait dans son p’tit yaourt..une énorme dose de son…(miam alors !!!) et il disait (le jeune homme) que sa maman avait accepté ce régime qu’à condition qu’il soit suivi médicalement ..bref… sur ce… la suite du reportage est une interview du Docteur Apfeldofer…qui non seulement a été largement coupé (en plus, ça été mal fait, vu que le montage est flagrant…)..mais ils n’ont gardé qu’une infirme partie de ces commentaires..et on pouvait comprendre rapidement que le danger de Dukan c’était la restriction cognitive..troubles du comportement et VOILA ..le reportage terminé… et je me suis dit que volontaire ou non, il venait de faire une sacré pub à Dukan…car si je ne connaissais pas le phénomène..J’aurai retenu que Dukan lui avait permis de perdre beaucoup de kilos et que tout allait bien, vu qu’il était suivi par un médecin…et que finalement, on lui reprochait..quelque chose de pas très clair ni explicite pour la majeure partie des gens….!! et j’ai regretté..même si le reportage se termine en déclarant que 80 % des gens regrossissent après un régime (il me semblait d’ailleurs que c’était bien plus que ce qu’a dit le journaliste)…bref..à mon sens, un bon coup de pub pour Dukan..et une mauvaise pub pour Zermati et Apfeldofer..dont on a à peine compris qu’il sortait un livre pour critiquer le régime Dukan !!!

    Répondre
  156. Ariane a dit…

    Une amie a suivie Dunkan l’été dernier malgré mes réserves et a bien maigri… pour tout reprendre et même plus !
    Je n’ai jamais été très ronde mais, il y a quelques temps, j’ai pris des kg non désirés. J’ai pensé que j’avançais en âge et refusé net de ressembler à une mémère empâtée.
    Alors j’ai relu tes billets et j’ai fait ma sauce Zermati. Juste me demander si j’ai faim avant de manger !
    Résultat, j’ai perdu ce que j’avais pris, sans me restreindre aucunement et j’adore ma ligne ! (Bon, j’ai aussi arrêté le gluten pour d’autres raisons mais ni le chocolat ni la confiture !)

    Répondre
  157. Anaelle a dit…

    J’ai la chance de ne jamais avoir fait de régime et d’avoir suivi ton blog. Je suis de corpulance normale (en ce moment un peu grasse) J’ai toujours eu envie d’etre plus mince bien su, j’ai “essayé de manger moins et mieux” Mais l’appel des chips a toujours été le plus fort, et plus jeune il y a des soirs ou je ne me nourrissais que de ca.. et perdais du poids le lendemain (bon mnt l’aspect de la peau va etre bof!) Zermatter dans le savoir.

    Dukan, je m’en suis toujours méfiée. Il faut un peu utiliser son cerveau parfois: un regime qui interdit les fruits qui sont NATURELS et qui conseille des surimis? Come on.. Je remercie mon education, ma mere qui n’a jamais fait de regime et je ne me suis pas laisser embobinée.

    Sans fruit, ni legumes, je serais trop malheureuse.. Je suis sur Line coaching d’ailleurs pour reapprendre a ecouter mes sensations. Merci encore pour tout Caro.

    Répondre
  158. Cemoi a dit…

    **Rien que l’existence d’un forum de soutien pour le régime Dukan en dit long, long, long sur sa difficulté…**

    Pas plus que l’existence de forum Weight Watchers ou de forum Zermati…
    L’ennui avec cette forme de communication, c’est qu’elle est pratiquement toujours partiale.
    On trouve aussi des déçues de A & Z sur la toile …
    Mais on peut toujours apprendre d’une erreur ou d’un échec, n’est-ce pas ?

    Répondre
  159. bikini_the_cat a dit…

    Bonjour Caroline,

    J’ai laissé un message sur instagram sur la même photo mais je vais réitérer par ici.
    Je suis moi aussi une “victime” (c est un peu fort mais j’assume) du fabuleux-merveilleux-terriblementfacileàfaire régime Dukan, en effet après une grossesse d’un trentaine de kilo (pour un bébé de de 2kg600…rhooo la honte), je décide de me mettre au régime, la promesse de la perte de poids a été là!!!oui 25 kilos de moins!!!!en 4 mois, puis s’en est suivi 3 mois de euuhh comment dire ça de façon propre, bah en gros 3 mois de diarrhées car mon corps ne supportait plus aucune forme de graisses…des hypoglycémies du feu de Dieu avec des malaises digne d’un psycho-drame!!!

    Bref presque 3 ans après j’ai repris 15 kilos!!!!youhou!!!la cerise sur le gâteau je fais une intolérance aux oeufs, je ne peux plus approcher un bâtonnet de surimi à moins de 100m, bref voilà, je suis pitoyable mais c’est comme ça, j’y ai cru, j’ai fait , je subis!!!!

    En tout cas même avec ma formation (je suis infirmière) je ne me suis jamais posée de question quant aux carences et autres réjouissances, j’étais sublimé, mon corps changeait, j’ai prêché, bref je suis un mouton….

    Je me suis donc interdit toute forme de régime depuis ce jour où j’ai croisé une patiente devenu anorexique suite à ce régime…

    Bikini_the_cat

    Répondre
    • Boye a dit…

      Bonsoir,
      Seriez vous d’accord de m’en dire un peu plus sur les problèmes de santé que vous a causé le régime Dukan?
      Bien à vous,
      Maïa Boyé

      Répondre
  160. bikini_the_cat a dit…

    Bonjour,

    Je crois que c est justement parce que tu n’as jamais fait de régime et que tu n’as pas de problème de poids que tu utilises ton cerveau de cette façon….

    Les femmes qui font des régimes ne sont pas des décérébrées loin de là, c’est juste qu’elles n’ont pas ton capital génétique et qu’elles ne peuvent pas manger des chips et maigrir le lendemain qu’elles tentent ce genre d’expériences….

    amicalement bikini_the_cat

    Répondre
  161. gabrielle a dit…

    Bonjour,

    je viens de lire avec grand intéret tout les articles de ta rubrique Zermati, je voulais simplement savoir si tu suivais toujours ton zermatage ?
    Merci d’avance de ta réponse
    gabrielle

    Répondre
  162. DIANA a dit…

    Je comprends très bien ton point de vue sur la méthode Dukan pour avoir lu son livre et fait le régime. Il a bien marché même si à la fin ce que je mangeais finissait même par me dégoûter et m’épuiser…J’ai perdu ce que je voulais perdre, j’ai stabilisée deux trois mois et sans m’en rendre j’ai repris assez vite après et bien plus que ce que j’avais perdu. Cela n’a servi qu’à baisser un peu plus mon estime de moi et à me décourager aussi. Le seul point positif c’est qu’il m’a défait (à vie) de l’envie de faire un régime.
    J’aime bien ton ton grinçant et je vais lire du coup le livre de ZERMATI

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *