La maitresse en maillot de bain

Grauduroimoisdurire
Ce soir j'emmène mes grands voir "La maitresse en maillot de bain". Avec Ludivine de Chastenet, notamment. J'ai déjà vu la pièce avant les vacances de Noël et j'ai comme qui dirait couiné de rire tout le long, à tel point qu'il se pourrait que j'aie loupé quelques bonnes répliques. C'est à dire que je crois que mes gloussements couvraient les voix des acteurs. Il se peut même que les gens devant ma copine Laetitia et moi aient eu envie de nous étouffer.

Franchement, si vous avez envie de passer un moment léger, n'hésitez pas. Tous les acteurs sont drôles, même si je n'ai pas une once d'objectivité en la matière et que par conséquent je décerne mon Molière à Ludivine, qui se trouve être une copine. Je vous avais déjà parlé d'elle ici il y a déjà deux ans, alors que je la connaissais peu. De l'eau a coulé sous les ponts (mais pas tant que ça, à partir de vingt-huit ans, c'est l'inverse des chats, un an ne compte finalement que pour trois mois) mais je suis toujours en mode fan. Elle réciterait l'annuaire que je pleurerais de rire, c'est comme ça, elle a le truc, le clown inside qui ne demande qu'à sortir sur commande. Je remercie le ciel de ne pas l'avoir connue, genre, à l'école, parce que j'aurais été collée tous les mercredis pour fous rires incontrôlés. Gamine – mais encore aujourd'hui – j'ai toujours été celle qui se faisait chopper à ricaner des conneries de plus drôle que moi. Et comme par hasard, j'avais un pif de professionnelle pour justement repérer le ou la plus drôle que moi et me coller à lui ou elle comme une moule à son rocher. Cela m'a causé pas mal de problèmes mais pas un seul qui n'en ait valu la chandelle. On ne devrait de toutes façons jamais regretter un fou-rire.

Bref, la maitresse en maillot de bain ne se raconte pas trop, en gros il s'agit de trois enseignants de maternelle qui se voient assigner une psy censée écouter leurs angoisses au sujet de l'insécurité dans les écoles. Sauf qu'en maternelle, à priori, les profs ne sont encore pas trop menacés, mis à part peut-être par un pipi intempestif…

Voilà, à part ça je profite honteusement de la tribune qui m'est offerte par ici (et par moi même en même temps) pour vous demander si par hasard parmi vous ou vos proches il n'y aurait pas quelqu'un ou quelqu'une de 60 ans ou plus, voyant un psy. Je prépare un papier sur ce sujet, à savoir "consulter un psy après 60 ans". Ça n'a peut-être pas l'air comme ça mais c'est passionnant. Mais pas évident de trouver des personnes acceptant de parler de ça, ne serait-ce que parce qu'en réalité beaucoup considèrent qu'aller voir un psy à cet âge peut-être inutile ou effrayant.

Bref, si jamais, vous savez où me trouver (cfrancfr(at)yahoo.fr).

Bon week-end

61 comments sur “La maitresse en maillot de bain”

  1. Marje a dit…

    Les fous rire de l’adolescence me manquent … Ton billet donne très envie. C’est une bonne idée pour mes Grands. Pas de personnages âgés qui consultent proche de moi, désolé.

    Répondre
  2. maylis a dit…

    pipi et en ce moment vomi intempestif(mes jolies bottes en solde)
    dommage je suis provinciale , mais si les comédiens font une tournée la maîtresse de maternelle que je suis signe tout de suite
    amicalement

    Répondre
  3. Madile a dit…

    Je viens juste de passer la fatidique barre des 60 ans,et peut-être que je devrais aller voir un psy, parce que je peux te dire que je le vis très mal, et que depuis 2 jours,j’ai toutes les maladies du monde et que mon tempérament hypocondriaque s’en donne à coeur joie ! mais comme me dit une copine, on s’en remet…….Moi qui pensais que ça n’arrivait qu’aux autres……..

    bises matinales d’une sexagénaire encore au boulot grâce à Sarko !

    Répondre
  4. Coline a dit…

    je serais ravie d’en rigoler
    parce que j’aime bien rigoler de tout quand c’est bien présenté

    en revanche
    détrompe-toi
    il peut y avoir une très grande violence en maternelle
    crachats sur l’enseignant
    coups de pieds
    agression permanente des camarades

    des enfants à trouble grave du comportement
    il y en a de plus en plus malheureusement
    et on est toujours très content quand des groupes de paroles permettent de débriefer

    Répondre
  5. mammouth a dit…

    Bref, t’es bon public.
    Mes fous rires de jeunesse, je les retrouve avec les enfants. Y’a rien de tel que des enfants pour te faire rigoler bêtement.
    Je me souviens d’un de mes profs de français du lycée que j’ai beaucoup apprécié. Il nous racontait en se bidonnant les tours qu’il jouait au prof, et la punition qui s’en suivait, et concluait en disant qu’il y avait un prix à payer pour tout mais que le jeu en avait valu la chandelle.

    Répondre
  6. mammouth a dit…

    ah ben tu vois, moi, c’est la dizaine avant qui passe mal, et tout le bataclan de la préménopause, entre autres joyeusetés. Qui a inventé ce truc?! C’est d’un pénible. Le premier qui me dit que le corps humain est une merveilleuse machine et que la nature est bien faite, je l’étripe.

    Répondre
  7. DOMINIQUE a dit…

    Me souviens d’avoir ruiné mon maquillage et ma réputation (j’étais avec une jeune collègue de bureau) à un spectacle de Boujenah. Dieu que c’était bon.

    Répondre
  8. Geneviève a dit…

    AHHHHH… Un bon fou rire, j’aime !
    Comme j’ai quarante-quinze ans (et que « je vois quelqu’un » depuis un bon moment), je ne suis pas le profil recherché (même si j’ai eu un fou rire chez le psy ? :-) )

    Répondre
  9. SmouikSmouik a dit…

    de mon côté, je suis de cette espèce (nuisible pour certains) qui trouve à rire de n’importe quoi, surtout quand il n’y a pas de quoi, justement, c’est là où je m’amuse le plus… Et il n’y a pas si longtemps, dans une réunion dont le thème portait sur le design des urnes funéraires, j’ai dû sortir…
    Le problème, c’est que je ne croise pas souvent cette espèce là, donc quand j’en trouve un spécimen, je le colle longtemps !
    Sinon, pas d’idée pour ton appel à témoin, sorry!

    Répondre
  10. et de trois a dit…

    Ah le théâtre c’est une merveille !! J’adore. Et si en plus c’est drôle alors là on atteint le nirvana.

    Moi aussi j’en connais qui devraient allez voir un psy malgré leur âge, par discrétion je tairai les noms de beau papa et belle maman …!

    Répondre
  11. berengere a dit…

    noté ! je file voir jusqu à quand se joue la piece ! because surement à Paris debut mars !!!!
    le sujet de la piece me semble forcement tres bien lorsqu on a des enseignants comme amis et dans la famille…et aussi 1 fille encore en maternelle !
    et si en plus on rit alors c’est chouette !!!!
    bon vendredi bon we !

    Répondre
  12. La Vouivre a dit…

    Merci Caroline, je préviens ma sœur qui est justement instit à la maternelle Richard-Lenoir, c’est une idée de sortie pour ma prochaine visite. Je fais souvent des aller-retours Bruxelles-Paris, chaque fois avec un énorme pincement au cœur car moi la France j’y retournerais bien, même si c’est soi-disant plus du tout le paradis pour certains. Je ne changerais de passeport pour rien au monde.
    Donc encore un joli prétexte pour revoir Paris ….

    Répondre
  13. Siellise a dit…

    Mais une question me taraude : comment as-tu fait pour trouver plus drôle que toi ?

    … moi perso c’est pareil, j’ai toujours été attirée par les marrant(e)s, et heureusement (pour toi) que tu n’as pas été dans ma classe (à un an près c’est trop bête!!), sinon tu m’aurais eu à tes basques toute l’année! :)

    Sinon, je prends note pour la pièce, rien que le pitch est génial

    Belle journée tous!

    Répondre
  14. Caroline a dit…

    Noisette 28, ben non, il ne faut pas se sentir agressée ! l’idée n’est pas de dire qu’il FAUT aller voir un psy à 60 ans et plus, l’idée est de voir si c’est une démarche différente qu’à 20, 30 ou 40. on est dans une société qui a tendance à nous faire penser que passé un certain âge, se préocupper de son moral ou de son bien être n’a pas beaucoup d’importance, c’est justement pour lutter contre ce préjugé, cet article :-)

    Répondre
  15. Caroline a dit…

    Siellise, en fait je ne suis pas forcément un bout en train plein d’esprit dans la vraie vie :-) tu serais déçue ! (j’ai mes bonnes heures, mais je te confirme, j’ai souvent trouvé et trouve encore bien plus drôle que moi :)

    Répondre
  16. Caroline a dit…

    annedusud, elle a joué à avignon tout le mois de juillet dernier :-) et aussi au grau du roi. en fait la pièce cartonne depuis plus d’un an, ils sont même partis à Nouméa il y a quelques mois :-)

    Répondre
  17. Nathalie, lheuredete a dit…

    Je note la bonne idée de sortie immédiatement, merci !
    J’en profite pour saupoudrer ma réponse de crème chantilly à base de guimauve (euh… je ne sais pas si c’est très bon, à bien y réfléchir) : merci pour ton très joli blog que j’apprécie énormément.
    Bon vendredi, Nathalie

    Répondre
  18. ingrid a dit…

    pour ma part..le fou rire ça été hier soir, car j’ai eu la chance d’aller voir Olivier de Benoist…c’était excellent..j’étais à deux doigt du fou rire en continu..et ça fait du bien !!
    j’aurai bien été voir la pièce..mais je suis un peu loin de paris !!!

    bon week-end en tout cas à toi également et à toutes tes lectrices !

    Répondre
  19. Molly a dit…

    J’ai vu ce spectacle à Avignon, dans l’excellentissime Théâtre des Béliers, et effectivement c’est très chouette, c’est un gros carton. Pour répondre à l’une de lectrices, je dirais que c’est à partir de 7 ans

    Répondre
  20. La Belette a dit…

    Bon, c’était très convaincant. J’irai en y traînant mon mari qui n’aura pas à m’engueuler ensuite parce que j’ai dit que c’était « une comédie très sympa tout le monde dit que c’est hyper drôle » alors que c’était un drame balinais expérimental en 7 heures.

    Répondre
  21. Odile a dit…

    [une société qui a tendance à nous faire penser que passé un certain âge, se préocupper de son moral ou de son bien être n’a pas beaucoup d’importance, c’est justement pour lutter contre ce préjugé, cet article]
    je crois que c’est la jeunesse qui pense comme ça
    mais, bon je n’ai « que » 55 ans, mais le psy ne me fait pas peur et mon bien-être reste dans mes priorités
    la « viellesse » ou même les « cinquantenaires » ce n’est pas moi ; dans ma tête rien n’a changé (si dehors l’âge se voit)

    Répondre
  22. Siellise a dit…

    Déçue, permet moi d’en douter! :)

    … mais je comprends ce que tu veux dire, tu t’es toujours spontanément entourée des bout-en-train, t’en es inspirée et abreuvée, ce qui rend aujourd’hui ta plume si drôle et si juste!

    (mais quand même t’es trop marrante)
    (si si j’insiste)
    (et je sais qu’il n’y a rien à gagner aujourd’hui)

    :)

    Répondre
  23. Lola SurLaToile a dit…

    L’article que tu n’as pas encore écrit m’intéresse beaucoup, pour ma mère… je la sens très tiraillée lorsque je lui parle de mon expérience avec une psychologue ou celle de mon fils… elle aurait envie, mais voilà… n’est-ce pas un peu trop tard pour faire cela ? Je serais donc ravie de pouvoir lui envoyer quand tu l’auras publié.

    Répondre
  24. Caroline a dit…

    lola, du peu que j’ai déjà entendu de la part des psys que j’interroge sur ce sujet, non il n’est pas trop tard, voire même il n’est JAMAIS trop tard pour trouver une écoute et verbaliser ce qui doit l’être…

    Répondre
  25. Caroline a dit…

    :-)) non mais ce que je veux dire c’est que je ne suis pas particulièrement quelqu’un qui a de la répartie. je peux être drôle quand je raconte mes histoires, un peu comme sur le blog, mais en revanche je ne suis pas quelqu’un qui fait marrer direct, parce qu’en plus je suis super timide, il me faut un peu de temps avant d’être à l’aise. et je suis plus gaffeuse que drôle :-)

    Répondre
  26. Siellise a dit…

    Oui, c’est marrant tu m’as toujours énormément fait penser à ma BFF (oui, j’ai 12 ans 1/2), qui doit être la personne qui me fait le plus rire. Comme toi elle est assez timide, gaffeuse aussi, mais quand elle est à l’aise … séance d’abdo garantie :)

    c’est d’ailleurs elle qui m’a fait découvrir ton blog y a 4 ans :)

    Répondre
  27. Marje a dit…

    Des personnes proches de moi qui ont plus de 60 ans devraient aller consulter … mais ils/elles ne sentent pas concernés ou jugent cette démarche dévalorisante, c’est vraiment dommage. J’espère que ta recherche va aboutir !

    Répondre
  28. Noisette 28 a dit…

    À Caro:c’était un « agressée second degré » c’est parfois dur de faire passer les nuances,c’est juste que je ne me sens pas VIEILLE dans ma tête et que je ne me reconnais pas du premier coup quand je me croise dans une vitrine ou dans une vidéo de surveillance

    Répondre
  29. Elosyia a dit…

    Le nombre de fois où j’ai été prise à partie au lycée, parce que je riais de manière tonitruante aux blagues (sommes toute bien pourries)de mes potes en classe. Les profs étaient persuadés que je me fichais d’eux, bizarrement.
    Moi aussi j’ai comme qui dirait le rire facile, je reste quand même une des seules personnes à avoir ri au cours d’une projection des bronzés 3 (hum, hum) pas trop, mais tout de même vachement plus que les autres spectateurs dans la salle c’est pour te dire mon niveau.

    Répondre
  30. Faustinette a dit…

    Lola, je confirme ce que dit Caroline: une amie psychothérapeute (enfin on n’a plus le droit de les appeler comme ça mais je sais plus leur nouvelle appellation) m’a dit avoir, parmi ses patients, une dame octogénaire ! Et qu’elles bossent super bien ensemble, qu’elle a plein de choses à régler et que ça lui fait visiblement beaucoup de bien. J’ai trouvé ça super.

    Répondre
  31. Tan a dit…

    J’espère avoir l’occasion de voir cette pièce par ici, ça me tente beaucoup ! J’y emmènerai ma môman, maîtresse de son état !

    PS : je viens de profiter de mon premier jour de congé patho pour rattraper mon retard de ces derniers jours, j’avais juste envie de dire qu’effectivement les dernières photos de toi sont très belles, plus qu’une quelconque intervention j’ai le sentiment que c’est plutôt la vie quotidienne qui te réussit bien, autant physiquement que moralement (grand saut du boulot, vie de famille, acceptation après thérapie zematienne, etc.). Et ça se voit, tout simplement :-)

    Répondre
  32. reine a dit…

    on ne le dit jamais assez…les français rient de moins en moins …chaqu’année nous perdons je ne sais plus combien de minutes en moyenne à nous fendre la poire ….heureusement que sont intégrés dans les stats nos compatriotes d’origine africaine, sinon ce serait la Bérésina sur le front des zygomatiques!!!! bref , les français deviennent des tristes sires….alors que les oneman et woman shows comiques se multiplient….paradoxe….
    Excellent we joyeux à toutes!!!

    Répondre
  33. nadine a dit…

    Bonjour
    aller voir un psy, pour moi, c’est intemporel. Je connais un couple de respectivement 75 et 76 ans qui consulte !Mais je constate autour de moi que plus on vieillit, plus on se dit que ça ne vaut pas le coup de tout remettre en cause.. peur de devoir défaire des schémas douloureux et refaire sur de nouvelles bases? Trop d’habitudes installées? Je ne sais pas vraiment pourquoi ça semble plus dur à 60 qu’avant. J’ai une amie dans la tranche qui t’intéresse, je lui transmets tes coordonnées. Mais elle n’est pas parisienne (ça la gêne, ça la gêne) tu es quand même intéressée?

    Répondre
  34. carlotta a dit…

    J’ai hâte de lire ton article et d’offrir le magazine à la mère de ma meilleure amie que nous essayons désepèrement de convaincre que ça lui ferait du bien, mais elle reste persuadée que « psy = folie »et je pense effectivement que c’est propre à une génération. Mes propres parents sourient en coin quand je leur ai dit que je consulte (style « encore une nouveel lubie »)

    Répondre
  35. DOMINIQUE a dit…

    @ Carlotta : je crois que tu as mis le doigt sur un point important « psy=folie » pour une génération.
    @ Mammouth : bon courage, pour moi « ça » s’est bien passé, je me suis rendu compte que je n’avais plus de règles au bout de … 6 mois en voyant mon sac de serviettes qui prenait la poussière. Une période bouffées de chaleur, assez courte, et basta. Les dégâts collatéraux, bien sûr, on n’y coupe pas. Mais je suis nullipare et je n’ai pas pu avoir de petits. Donc du côté hormones ce devait être léger-léger. Un bien pour un mal !
    N’empêche que nous ne sommes pas gâtées, ça c’est indéniable.

    Répondre
  36. Séverine a dit…

    J’ai vu cette pièce l’été dernier à Avignon, avec j’ai l’impression deux des acteurs différents, et j’ai adoré! Avignon, la chaleur, l’ambiance, ça donne un petit côté séduisant… Et comme c’est pas tous les jours que je peux aller voir une pièce sympa en français à Quito je m’en suis délectée! Merci pour cette petite piqûre de rappel impromptue!

    Répondre
  37. sexagénaire a dit…

    Un peu comme Noisette. J’ai 60 ans la semaine prochaine et je ne me sens pas « finie » dans tous les sens du terme. Je n’ai pas le sentiment d’être vieille et j’ai l’impression que j’ai encore à apprendre, encore à évoluer, encore à grandir. Et avec l’aide d’un psy si j’en ressens à nouveau le besoin. (J’ai prévu d’aller faire un petit bilan, après une longue pause, avec la psy qui me suit depuis des années.)
    Mais, en fait, vous cherchez peut-être plutôt des personnes qui font pour la première fois après 60 ans cette démarche d’aller voir un psy. Cela doit être beaucoup plus rare.

    Répondre
  38. Mamo a dit…

    Alors moi j’aurais adoré que certaines personnes de plus de 60 ans que je connais (genre mes parents ;-/)(surtout mon père en fait) aillent voir un psy. Mais au lieu de ça c’est moi qui y vais…des bises (je ne commente plus mais je lis toujours et je suis toujours là!)

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *