Vive les marié(e)s

5151292
De 17 à 24 ans, j’ai été amoureuse d’un garçon, qui, à sa manière, m’aimait, je crois. Respectueusement. Très. Trop. Parce qu’à cette époque je voulais croire que ce n’était qu’une question de temps, qu’il n’était pas prêt, je refusais de voir l’éléphant dans la pièce. Il faut dire aussi que dans notre milieu lyonnais un peu bourgeois, « ça » n’existait pas.

Je ne m’étendrai pas sur les tourments de ces années, ils sont loin désormais. Mais je me souviendrai toujours de cette lettre reçue un matin alors que je vivais à Paris, dans ma chambre de bonne sans douche et sans toilettes. Il y avait ces mots, de celui que je chérissais, ces mots qui mis bout à bout signaient la fin de mes espoirs et me brisaient le coeur. Mais au delà de mon chagrin d’alors, ce dont je me souviens le plus précisément, c’est la souffrance qui semblait émaner de ce bout de papier. La peur de s’avouer, de m’avouer, de leur avouer, qu’il n’était pas celui qu’il avait tenté d’être. La honte, la crainte de n’être plus aimé, d’être redouté, moqué. Et puis, en filigrane, la fierté, malgré tout, d’avoir enfin brisé l’omerta. Il aimait les garçons.

Durant des semaines, j’ai pleuré, égoistement, parce que mon plan de vie s’effondrait. Mon amie C. pourrait témoigner, elle qui a tenu ma main, qui m’a emmenée boire chez Camille à Montmartre pour oublier et qui m’a observée, sans juger, me perdre dans quelques relations sans lendemain, de comptoirs en comptoirs.

Il en a fallu du temps pour que nous nous retrouvions, lui et moi. Il en a fallu encore plus pour trouver un moyen de nous aimer autrement. Et puis j’ai rencontré l’homme de ma vie, il a croisé le sien un peu après. Ce qui nous lie aujourd’hui n’a pas vraiment de nom et nous ne cherchons plus à le définir. Hier, il est le premier auquel j’ai pensé.

Je me suis dit qu’un jour peut-être j’irais à son mariage et que cela me rendrait heureuse. Je me suis dit que j’irais peut-être aussi au mariage de son frère et que cela me rendrait heureuse. Je me suis dit qu’il y manquerait quelqu’un et que ce quelqu’un aurait été lui aussi tellement heureux. Je me suis dit que le chemin parcouru depuis cette période où l’annonce de l’homosexualité de l’un d’entre nous avait provoqué un tremblement de terre dans notre bande d’amis, où certains avaient décrété que c’en était trop, était terminé.

Après, je me suis aussi souvenue que dans la rue, ils étaient encore des milliers à battre le pavé, pour refuser à tous ces couples qui s’aiment le droit de se marier et d’enfanter. Et cela a terni un peu ma joie. Après, j’ai éprouvé un peu de colère vis à vis de notre président, qui je crois aurait du affirmer un peu plus fort sa conviction et sa foi dans ce projet de loi. Et puis j’ai fini par me réconcilier virtuellement avec lui. Parce qu’après tout, ce dont on se souviendra, dans dix ans, dans vingt ans, dans cent ans, c’est uniquement de cela: le 22 avril 2013, en France, les homosexuels ont enfin eu la permission de vivre exactement comme les hétérosexuels. De s’épouser s’ils le souhaitent, d’adopter des enfants, d’hériter au même titre que monsieur de madame.

Je suis fière, parce qu’hier, l’amour a triomphé.

Je suis fière d’avoir par mon vote un peu compté dans celui d’hier. Je suis fière de pouvoir regarder mes enfants et de leur dire que nous leur avons ouvert cette porte. Je ne sais pas s’ils seront concernés un jour, mais je sais qu’ils auront le droit de l’être le cas échéant.

Mais au fond de moi, aussi, j’ai peur. Parce que depuis quelques semaines, je n’ai jamais entendu autant de propos homophobes. Que dans la cour du collège, l’insulte la plus en vogue reste « sale pédé ». Et que par leurs élucubrations fantaisistes, Christine Barjot, Frigide Boutin et leurs émules, ont semble-t-il libéré une drôle de haine. Puissent ces émanations s’évaporer maintenant que la démocratie, oui, la DÉMOCRATIE, a parlé.

118 comments sur “Vive les marié(e)s”

  1. Lôla Peste a dit…

    Très beau billet. La peur de la différence a toujours existé, générant des comportements ubuesques, sombrant dans la violence avec facilité. C’est une lutte de tous les instants que d’oeuvrer dans le respect d’autrui, avec intelligence. Je suis heureuse de cette loi, au-delà heureuse que chacun puisse vivre HEUREUX, selon sa convenance. Après, à titre personnel, sans critique aucune, j’ai toujours autant de mal à comprendre comment des gens peuvent choisir d’être représentés par une femme qui a délibérément choisi comme pseudo Frigide & Barjot… ^^

    Répondre
  2. Valérie de haute Savoie a dit…

    Cette haine dévastatrice, encouragée par deux mémères en mal de publicité ayant je le suppose un gros problème avec leur libido, me fait peur.
    Comment peut on en arriver à un tel rejet de l’autre, un tel désir de l’anéantir ?
    Je souhaite de tout cœur l’apaisement, et que ceux qui s’aiment puissent se marier dans la sérénité.

    Répondre
  3. Tan a dit…

    J’étais tellement émue hier en entendant que ça avait enfin été voté, puis en voyant Christine Taubira émue elle-même.
    Tellement contente pour ces couples et ces familles, après le déferlement de conneries qu’on a pu voir et entendre et qui, hélas, n’est probablement pas terminé.
    Je pense aussi que dans quelques années on repensera à ce vote comme à une grande avancée de société. Vive l’amour et vive les futurs marié(e)s.

    Répondre
  4. Cetroinzust a dit…

    C’etait un vrai soulagement ce matin d’apprendre la nouvelle, une jolie facon de commencer la journee. J’ai pense fort, fort, fort a A. & B., C. & K., T. & G., B., H., S. et les autres. Je suis heureuse pour eux, heureuse de cette avancee.
    J’espere simplement que le climat va s’apaiser. Vu de loin, c’est un peu (beaucoup) effrayant… Surtout quand on compare l’hysterie ambiante avec le calme et l’humour de nos voisins les Kiwis…

    Répondre
  5. DOMINIQUE a dit…

    Jamais compris cette oppposition hystérique sur le sujet. Cette loi n’enlève rien à qui que ce soit.
    J’ai aimé cette citation « maintenant, j’ai le droit de ne pas me marier ».

    Répondre
  6. Chag a dit…

    Ouais ouais ouais. C’est surtout une victoire du lobbing des pâtissiers, cette histoire.
    A ce propos, j’ai pris une dose triple de nougatine et des choux à la noisette. J’espère que ça te va.

    Répondre
  7. Vanette a dit…

    Je pense que non seulement l’Amour a triomphé, mais qu’également (et légalement, qui plus est), la bêtise n’est pas passée, et ça, c’est important.
    On vous a observé de loin, nous, les Belges, et je pense que nous avons tous été hallucinés par autant de connerie, de haine et de méchanceté.
    Il me semble que depuis que je suis née, la seule fois que j’ai vu la Belgique dans la rue, c’était lors d’une marche blanche, calme, digne, et triste, mais jamais, non, jamais, je n’avais vu ça, même pas dans les films. Ou alors des films de zombies .
    Vive vos marié(e)s ! Les nôtres sont heureux pour vous. :)

    Répondre
  8. velouria a dit…

    Le principe d’égalité a gagné et c’est tant mieux!
    Sinon, merci pour l’évocation du bar « chez camille » avec sa mini terrasse : tant de moments partagés avec ma meilleure amie dans ce bar!

    Répondre
  9. Lol a dit…

    Hier, sur France Inter, dans « inter treize » intervention très très intéressante du sociologue Eric Fasin, à (ré)écouter à partir de 13:30.
    En vrac : remise en cause de la laïcité; on touche à la définition de l’ordre social: comme le sens commun a bougé avec le PACS, ils craignent que cela bouge encore, et que cela provoque l’effondrement de l’hétérosexualité de notre espèce, comme si cela dépendait des lois, et non de la nature. Le mariage pour tous est le seul clivage entre la droite et la gauche, d’où l’attitude de la droite. La boite de pandore a été ouverte avec les débats sur l’identité nationale. Ce qui se joue là, c’est la place des religions, et de savoir si la loi est faite par les élus du peuple ou par les lois anthropologiques.Ils récusent la logique démocratique dans son principe. Plein, plein, plein de choses intéressantes.

    Répondre
  10. mammouth a dit…

    Du grand caro ce billet.

    J’avais eu l’impression que « ton » président avait justement tout fait pour que la loi passe, ce n’est pas le cas? Comme d’autres, vue de l’étranger, j’ai été surprise par la force de haine émanant des manifestations anti-mariage gay. Surtout que dans des pays à forte culture catho, c’est passé comme une lettre à la poste, enfin presque. Certainement sans autant de remous violents. Mais les Français ont la réputation de râler, de s’emporter facilement, de manifester bruyamment, souvent violamment, ça ressemble à un sport national. Alors peut-être qu’au fond les propos virulents relèvent de cette culture et ne sont pas aussi ancrés qu’ils ne laissent croire.

    Il y en aura toujours que l’homosexualité dérangera au point d’en faire un sujet de mépris et de haine. Mais de grands pas ont été franchi hier et avant, chez vous et dans le monde. Le sort des gays est tout de même plus rose qu’avant, nonobstant le chemin à parcourir.

    Répondre
  11. TiBee a dit…

    Tellement bien écrit.

    Une grande joie entachée par ce déferlement de violence, c’est vrai, mais une grande joie quand même. Moi je me suis reconciliée virtuellement avec la France quand j’ai vu que le pour l’avait emporté sur le contre par 100 voix d’avance (106 pour être exacte), je me suis dit que c’était quand même conséquent.

    Ça ne m’empêche pas de trembler, moi aussi, pour tous ceux qui doivent faire face à ces déchainements de haine au quotidien et je reste atterrée devant tant d’intolérance.
    Tant d’énergie à la mauvaise place, à détester son prochain simplement parce qu’il est différent de soi…
    Il me semble pourtant qu’il y a bien d’autres raisons de battre le pavé en ce moment que d’éructer son opposition féroce à l’union de 2 personnes de même sexe.
    À croire que l’amour fait peur, probablement parce qu’on ne sait plus trop ce que c’est.

    Alors je lève mon verre à ta dernière ligne, Caroline.
    Et comme Tan, à tous les futur(e)s heureux marié(e)s!

    Répondre
  12. Suzie a dit…

    Bon, j’avais laissé un long, long commentaire… mais il n’est pas passé… Je disais que je me réjouissais aussi de cette loi… Mais, je reste très choquée et effrayée par le mouvement des anti ! Je vis dans une banlieue « chic » du 92 et aux fenêtres de certaines maisons, il y a les petits drapeaux roses, bleus et blancs des contre et à côté le drapeau tricolore ! Mais, pourquoi s’approprient-ils la République, elle appartient autant aux pour qu’aux contre ! A chaque manif, les familles bourgeoise catho d’ici se sont déplacées… pour un texte qui ne les concerne même pas, pour un texte qui ne changera rien à leur petite vie privilégiée… sauf, sauf, si parmi leur nombreuse progéniture, il y a « un vilain petit canard »… j’espère qu’ils sauront ouvrir leur coeur à leur propre et se montrer heureux à leur mariage…
    Moi aussi je suis catholique pratiquante, mais tout ce qu’ils ont réussir à faire, c’est à nous faire fuir de leur communauté paroissiale, nous avons retiré notre fils de l’aumônerie et la petite de l’éveil à la foi… Seul reste au kt, celui du milieu pour qu’il puisse faire sa première communion… mais nous avons bien du mal…
    Je disais aussi que la souffrance des jeunes homosexuels adolescents n’est pas prête de s’arrêter avec de tels propos homophobes… et que c’est déjà difficile de reconnaître son homosexualité, et que le progrès de ce côté-là ne sera pas pour demain, même avec une telle loi…
    Aujourd’hui je suis à la fois fière d’être française pour cette loi et à la fois honteuse de toutes ces manifestations haineuses.

    Répondre
  13. Olivia a dit…

    Très beau billet qui reflètent exactement ce que je ressens également.
    Hier ma première pensée est allée à mon cher ami S. dont j’ai longtemps été amoureuse en secret ,puis qui est devenu un ami très cher (lassée que mes charmes ne fonctionnent pas).Puis un jour j’ai reçu la fameuse lettre où il m’avouait son secret et là j’ai éclaté de rire et sauté sur le téléphone pour l’appeler et l’engueuler gentiment de ne pas me l’avoir dit plus tôt!Il était heureux?Alors là était l’essentiel.
    Ma première pensée est allée à lui et à son compagnon et je leur ai laissé un message en leur disant que si ils décidaient de se marier ils n’avaient pas interêt à m’oublier dans la liste d’invités.
    Je suis triste quand même devant ce soulèvement d’homophobie,cela me chagrine fortement.Et je me dis régulièrement que l’Homme devient de plus en plus intolérant,hélas…
    Belle journée!! ;)

    Répondre
  14. Danslemille a dit…

    « Douce France »… De l’autre côté de la frontière, il y a DIX ans, lorsque les mêmes droits ont été reconnus à tous (PMA comprise), les combats n’ont jamais été aussi virulents et extrémistes. Il y avait bien des différences idéologiques, mais exprimées dans le calme et j’oserais dire le respect. Liberté, égalité, fraternité… Qu’en avez-vous fait? Vos frontons pleurent cet affront aux Lumières. La seule consolation est de savoir que la démocratie a finalement triomphé. Et puis l’intelligence et la poésie de Taubira qui m’ont profondément touchées…

    Répondre
  15. isa a dit…

    grosse pensée moi aussi pour un ami qui malheuerusement dans son état ne saura jamais le bonne nouvelle ….lui aussi aura essayé de cacher mais je me souviendrai toujours de son sourire un soir ou nous sommes arrivés chez lui et qu’il nous a présenté son amoureux pour la première fois il était bien!!depuis la vie lui a joué beaucoup de mauvais tours …dommage

    Répondre
  16. et de trois a dit…

    Merci pour ce billet tendre et vainqueur à la fois.
    Oui on peut être fier de ce qui vient d’être fait dans notre pays. On peut aussi regreter quand même l’attitude de notre président.
    Mais on peut être fier !!
    Belle journée à tous, qui normalement, devrait enfin ressembler à une journée de printemps …

    Répondre
  17. mammouth a dit…

    @olivia: Je ne suis pas d’accord avec ta dernière phrase. C’est le contraire, même si tout le monde ne va pas au même rythme. Il fût un temps où l’homosexualité passait par la case prison. Aujourd’hui, ils ont le droit de se marier. Ce chemin est celui de la tolérance, de l’acceptation de la différence. Un signe d’ouverture à l’autre au fil des siècles.

    Répondre
  18. Tatazout a dit…

    Très beau billet Caro. Hier je me suis souvenue du pourquoi de mon vote de l’an dernier (parce que jusque là je commencais à me demander, et ça fait bien ch***). Je suis bien contente que ma nièce d’amour puisse avoir officiellement deux mamans et pas que juste ma soeur n’ai de droit sur elle si jamais un jour elles se séparaient. Reste plus que la PMA pour que notre bonheur soit complet (parce que les allers-retours en Belgique ça commence à suffir).
    J’ai de l’espoir aujourd’hui (et j’occulte pour le moment les gros cons d’homophobes, jusque demain) <3
    Je t’embrasse, passe une belle journée

    Répondre
  19. Cetroinzust a dit…

    Comme Danslemille, Christiane Taubira m’a profondement emue, c’etait tellement bouleversant de la voir se battre pied a pied pour cette loi. C’est une grande dame. Et c’est une grande fierte de l’avoir comme ministre.

    Répondre
  20. Nath a dit…

    Comme toi, je suis fière par mon vote d’avoir un peu compté dans celui d’hier. Je ne comprends pas pourquoi les médias donnent tant la parole à FB et CB beaucoup plus en recherche de médiatisation que capables de réflexions. Cette loi n’enlève rien à ceux qui sont contre, elles donnent juste les mêmes droits à tous.

    Répondre
  21. Kro a dit…

    Je suis HEUREUSE et fière que la France fasse enfin partie de ces pays qui ont décidé que tous les citoyens devaient avoir les mêmes droits !
    Mais je sais hélas que malgré tout, bcp de jeunes auront encore peur de dire à leurs entourages qu’ils aiment une personne du même sexe, que tout cela n’est pas encore une évidence pour certaines personnes…Mais il faut être patient car mine de rien les mentalités ont bien évoluées et je veux croire que pour nos enfants ou les enfants de nos enfants, tout cela sera d’une grande banalité !! Vive la banalité et vive l’amour !

    Répondre
  22. lollipop a dit…

    Moi hier j’ai pleuré quand Chritine Taubira a terminé son discours, j’ai pleuré car je sais que c’est une belle page de l’histoire parlementaire qui s’est écrite, j’ai pleuré parce que j’ai pensé à mon amie Elsa qui s’est éteinte le 11 février dernier et qui voulait que sa compagne et elles soient les premières mariées de Paris, j’ai pleuré parce que non l’homophobie n’est pas morte, bien loin de là ! Mais aussi juste après, en sortant de mon bureau sous ce soleil radieux, sous ce ciel si bleu j’ai souri parce que je savais que non loin de là des gens faisaient la fête, étaient heureux parce qu’enfin des droits leurs étaient reconnus, à eux et à leurs enfants qu’ils chérissent!

    Répondre
  23. Niña a dit…

    J’avais regretté ma voix pour Taubira un certain 22 avril… j’ai maintenant la certitude que j’avais voté pour une grande dame courageuse.

    Répondre
  24. Lza a dit…

    Très beau billet. Hier, j’étais aussi heureuse au nom de l’amour, des amours, de tous les amoureux libres de se marier si bon leur semble… Je regrette seulement comme toi que le débat est engendré tant de haine et de violence à cause de malveillant(e)s (ouhh le vilain euphémisme) qui ont attisé le mal…

    Répondre
  25. Laura a dit…

    Superbe billet qui cloture de manière positive un long débat.

    Chez nous en Belgique, on a pas eu la polémique, c’est passé depuis longtemps (plus de 10 ans pour le mariage, 8 ans pour l’adoption)… et notre premier ministre, homo, est un fils de mineur immigré, qui a grandi dans la région soi-disant sinistrée du pays… tiens je suis fière en fait de mon pays :)

    Répondre
  26. Sandrine a dit…

    Maintenant que cette loi est passée, ils vont peut être pouvoir s’occuper du chômage et de la fermeture d’entreprise.
    En espérant que la mobilisation soit la même.

    Répondre
  27. Caroline a dit…

    sandrine, je ne pense pas que le gouvernement dans son entier n’ait fait que bosser sur la loi en question depuis un an. que l’on trouve que leurs résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, je l’entends bien – et je partage pour l’instant une certaine perplexité quant à leurs choix – mais ce procédé consistant à opposer cette loi aux autres chantiers n’est pas honnête intellectuellement. Comme si c’était le seul chantier mis en oeuvre, comme si adopter cette loi avait empêché d’avancer sur le reste…

    Répondre
  28. Shakti a dit…

    Si quelqu’un a un lien pour écouter le discours de C. Taubira, ça m’intéresse.
    Et je suis ravie de ce vote, bien sûr.

    Belle journée à toutes et tous

    Répondre
  29. Edith Au Sud (mais souvent à l'ouest) a dit…

    Pour « H » retrouvé sur le « trombinoscope des vieux », toujours « célibataire », toujours dans la discrétion, parce-que dans ce coin là, c’est « plus simple » d’être « célibataire »… Nous étions au lycée ensemble, très amis, le seul à qui on n’attribuait aucune histoire d’amour… A cette époque là, à cet endroit là, « ça » n’existait pas non plus… Enfin, « ça » existait bien quand même car j’ai le souvenir de conversations entre mes parents qui parlaient de rencontres entre garçons, comme quelque chose qu’ils ne pouvaient réprimer, pour laquelle ils étaient plus à plaindre qu’à blâmer… D’amour? Que nenni,mais que de chemin parcouru depuis, enfin, pas chez tout le monde, apparemment, restent encore quelques énervés sur lesquels au moins deux mégères s’appuient pour (re)lancer l’espérance de (re)mettre un pied dans la porte du monde politique… Alors « H », j’espère que tu m’enverras un p’tit faire-part…

    Répondre
  30. Magali a dit…

    Hier,mon neveu et sa compagne se sont pacse grace a Lionel Jospin.
    En juin, mon meilleur ami se mariera avec son amoureux de toujours grace a Christiane Taubira.
    Je suis fiere d’etre de gauche !

    Répondre
  31. C_l a dit…

    C’est marrant parce que, il y a encore quelques mois, j’avais un faible pour un garçon. Je savais bien que c’était pas réciproque, mais j’espèrais quand même. Et puis un jour, il nous a annoncé, qu’il était gay. Je suis restée bouche bée, mais surtout, j’ai eu le coeur brisé par la souffrance qui s’émanait de lui à ce moment là. Je ne sais pas si il arrivera à vivre avec, mais en tout cas, hier, j’ai pensé à lui, et je me suis dit, peut être qu’un jour, j’assisterai à ce mariage.. Et ca serait drolement chouette!

    Répondre
  32. Vanessa a dit…

    Très beau billet, comme d’habitude et si vrai !
    Je suis aussi contente et fière par mon vote d’avoir un peu compté dans celui d’hier.
    Heureusement que l’Amour a triomphé et j’espère que l’homophobie engendrée par ces manifs et surtout ces 2 femmes (FB et CB)va enfin s’arrêter !

    Belle journée à toutes et tous !

    Répondre
  33. sylvie a dit…

    ton article m’a touché, bravo. Je suis heureuse que cette loi soit passée et tiraillée aussi parce que je sais très bien que ce n’est pas une loi qui en un claquement de doigts va changer les mentalités. Tiraillée parce que j’ai une ado en plein questionnement sur tant de sujets et sur celui-ci en particulier, dont la meilleure amie est homo, mais qui rêve de prince charmant avec pleins de petits nenfants (ah, les dégâts de Disney !!.) Je sais que ma fille est assez intelligente et que son opinion va évoluer, que rien n’est figé dans sa petite tête et que nous avons beaucoup de discussions à venir.
    En attendant, je suis ravie que l’amour ait gagné !!

    Répondre
  34. Gina a dit…

    Hier, à 17h00, quand enfin la loi est passée, j’ai pleuré devant mon ordi au bureau (je me suis cachée, hein !). Jamais je n’ai autant été fière de mon pays, malgré tous ces cons qui traînent et continuent de tracter….
    Je me suis mariée l’année dernière et je suis ravie de voir qu’enfin TOUT LE MONDE pourra vivre un jour pareil, et avoir une protection légale (héritage, enfants…).

    Répondre
  35. Estelle a dit…

    Bonjour Caroline,
    je commente très rarement tes billets, mais là, un mot cependant me fait relever la tête : démocratie. Je crois pas qu’on puisse utiliser ce mot, pour un président élu « de si peu », et autant de gens qui hurlent dans la rue, et autant de haine qui naît de tout ça. La démocratie devrait être partagée et non « border »…. Je n’aime pas sentir le pays dans un tel mal être. Mais je ne suis que moi, et moi, petit Bisounours j’aimerai que tout le monde s’aime et que personne ne se crie dessus.
    Pour ma part, je suis pour mais je pense que personne n’a eu l’idée de proposer un compromis linguistique, qui je le crois, aurait apaisé bien des tensions.
    J’ai à cœur que mes deux meilleurs amis puissent s’unir aux hommes qu’ils aiment. Mais interrogeons nous sur la sémantique. Ce qui fait rager après tout n’est ce pas cela ? Le mot mariage, …. avec son étymologie en « ma », matrimonial, mater …. Le PACS c’était vraiment trop « SNCF » comme abréviation, c’était sale, et les droits pas justes. Mais pourquoi n’a t on pas été capable de laisser la vieille institution homme/femme dans sa case du dictionnaire, et d’inventer des mots justes et démocratiques pour une union masculo-masculine, et pour une union femino-féminine mais avec les mêmes foutus droits? Je crois que le douloureux problème, c’est que l’Homme n’est plus capable de se réinventer avec poésie, ducoup il « re »cycle ces bons vieux concepts. Je suis sure que si on avait cherché « un peu plus », il aurait peut être fallu trois mois de plus pour que l’académie nous pondent une idée mais, alors, un 23 Juillet 2013, tout le monde pourrait s’unir à sa guise avec les mêmes droits et on pourrait enfin ne plus avoir le quotidien encombré de tous ces élans haineux dans nos cours d’écoles, bien plus graves et cruels que ceux que nous montrent les médias.
    Les gens ont juste peur de la discrimination en créant de nouveaux mots, hors, c’est en la craignant qu’on la laisse s’installer !

    Répondre
  36. reine a dit…

    « deux mémères avec , je suppose un gros problème de libido »
    Yes, Valérie, je crois qu’on en reviens toujours là….mais peut-être je suis trop simpliste…

    Répondre
  37. reine a dit…

    Merci Estelle, pour ce très bon com « food for thought » , je vais réfléchir à ce que tu as écrit jusqu’à ce soir , je crois et je vais avancer dans ma réflexion, car moi aussi je suis perplexe….

    Répondre
  38. Cristina a dit…

    Je suis scotchée (= super méga ultra abasourdi français) que dans un pays qui prône la Liberté, l’Egalité et la Fraternité il y ait une telle réaction haineuse à l’égard d’un groupe de personne. Je suis scotchée qu’un groupe de citoyen qui ne sont en rien concerné par la chose, s’arroge le droit de se mêler de la vie privé d’un autre groupe de citoyen. Elle est où la Liberté, l’Egalité et la Fraternité?
    En Belgique le mariage gay existe depuis 2003 et tout va bien. La Terre ne s’est pas arrêtée de tourner… Et je suis contente car sans ça ma collègue n’aura pas pu se mariée avec la femme de sa vie et elle n’aura pas pu avoir son adorable petite fille.

    Répondre
  39. Peregrine a dit…

    Je trouve ça émouvant ce qui se passe en ce moment, j’ai l’impression de participer à un truc historique… On a l’impression qu’on vit un truc révolutionnaire… Pourtant cette loi tombe sous le sens et n’a rien d’exceptionnel. Il était temps que tous puissent accéder aux mêmes droits…
    Quant aux mentalités, elles évolueront, j’ai envie d’y croire! Et c’est à chacun d’y travailler, après tout, les mentalités, c’est un peu nous aussi, et on a notre petit rôle à jouer dans tout ça.

    Répondre
  40. reine a dit…

    Et juste pour l’anecdote, les 2 premiers amoureux de ma dernière fille se sont révélés être plus intéressés par les garçons et sont restés ses amis….quand elle a rencontré son actuel chéri, la première question posée, dans la conversation « c’est du sérieux, on fait quoi », fut : « mais tu es vraiment sûr d’être hétéro, hein? » Ce qui a grandement surpris ledit jeune homme !!!!

    Répondre
  41. pomponette-13 a dit…

    Un combat gagné. POour l’égalité. Pour la liberté de vivre tout simplement.

    Je suis heureuse. Même si je suis la seule de mon entourage car pour eux, il y a plus urgent. Mais n’ont-ils pas déjà assez attendu ?

    Bravo à tous ceux qui se sont battus.

    =D

    Répondre
  42. berengere a dit…

    un tres beau billet plein d’emotion et de l’emotion il y en a eu hier à 17h ! c’est vrai que quelquepart par notre vote l’an passé on y a contribué….c’est une bonne chose, enfin on avance ! en revanche la haine entendue dans la rue m’a fait fremir !
    tres bonne journee

    Répondre
  43. DOMINIQUE a dit…

    @ Sandrine : il me semble que c’est surtout l’opposition qui a fait tout un foin au sujet de cette loi, et pas le gouvernement qui a d’autres chats à fouetter.
    Taubira a été exemplaire.

    Répondre
  44. Pastelle a dit…

    Une très belle note.
    De la joie un peu ternie aussi. Hier soir encore, à Lyon, en essayant d’aller faire des photos à la fête du mariage pour tous, j’ai été bloquée dans une manif contre ce mariage, avec « On ne lâchera rien » sur une banderole. J’ai eu peur, j’ai peur de cette haine que j’ai ressentie.

    Répondre
  45. Caroline a dit…

    pas d’accord du tout, Estelle. Premièrement, Hollande n’a pas été élu « de si peu ». Il a été élu au scrutin universel et a recueilli la majorité des voix. C’est le fondement de notre démocratie. Dans son programme, figurait ce projet de loi, donc il a été élu en connaissance de cause. Ensuite, il y a eu un débat à l’assemblée, au sénat, l’opposition a pu arguer (et pas qu’un peu, record d’amendements, etc). Les gens ont eu le droit de manifester et ils l’ont fait. Certes ils sont nombreux dans la rue. Mais il suffit de regarder les sondages pour avoir la confirmation qu’ils ne sont pas majoritaires, loin de là. Bref, oui, cela a été un processus démocratique. Comme l’a été la réforme des retraites, qui a fait défiler un paquet de monde et qui a malgré tout été adoptée par le gouvernement précédent.

    Ensuite, peut-être que c’est une histoire de mots. Mais on sait comme ils comptent les mots. Et je ne vois pas en quoi il faudrait en inventer un particulier pour les unions homosexuelles. il y a déjà le PACS, le mariage, il faudrait un autre type de contrat mais qui aurait les mêmes implications juridiques que le mariage ? Je n’en vois pas l’utilité, si ce sont les mêmes droits, c’est un mariage. Et la « vieille institution homme/femme » comme tu dis, ça ne lui fait pas de mal d’être dépoussiérée. Quant à l’étymologie du mot mariage en « ma », mater, etc, ça me renvoie à une image du couple tout de même très archaïque, donc tant mieux si le fait qu’il concerne désormais deux hommes ou deux femmes fait évoluer un peu son sens.

    Répondre
  46. Marion a dit…

    Hier je disais à un ami belge: « je suis heureuse pour la France ». Il m’a retorqué « ah ouais? Pour ce pays d’arriérés et de réacs qui au moindre changement vient dégueuler sa rage dehors ». Ca m’a un peu refroidi. N’empêche que…la France rattrape peu à peu son retard sur d’autres pays. J’espère maintenant, que cette loi sera acceptée aussi bien qu’elle est acceptée en Belgique.

    Répondre
  47. reine a dit…

    Merci aussi pour cette réponse qui me renvoie dans un autre sens de la réflexion!!! ah! que cette matinée est passionnante !!! (dixit la fille qui s’ennuie dans ses textes juridiques)

    Répondre
  48. camille a dit…

    Enfin l’égalité! Tout à fait d’accord avec toi Caro dans ta réponse à Estelle, et j’espère que ces arguments cesseront avec le temps…
    Bonne journée!

    Répondre
  49. Chag a dit…

    Ah ben voilà. Je me dis que je vais déroger à ma sacro-sainte règle du « un seul com par billet », en répondant à Estelle au retour de ma chedou. Et paf, tu es plus rapide (ou douchée) que moi.

    Rien à ajouter, juste une remarque à appuyer : pour rien au monde il n’aurait fallu changer le nom. L’étymologie, là, je m’assois dessus, parce que parfois, la société a besoin d’un bon coup de pied au cul. C’en est un. Et je le kiffe.

    Bon, je peux me sécher les cheveux, maintenant ?

    Répondre
  50. et de trois a dit…

    Caroline, tu as oublié un petit truc rigolo dans l’histoire, c’est ce pauvre Guaino qui s’est un peu mélangé les doigts avec les boutons qui clignotaient…!! Hihihi !! Non mais quand même on rêve, si c’est trop compliqué pour un député d’appuyer sur le bouton qu’il veut, moi ça me fout la trouille. C’est quand même eux qui décident de tant de choses pour nous. Mais là sur ce coup on lui dit merci à Guaino, il a bien fait de se tromper tien…

    Répondre
  51. Maryne a dit…

    Voici la vidéo du discours Shakti :) http://www.itele.fr/france/video/christiane-taubira-submergee-par-lemotion

    Elle m’a drôlement émue Madame Taubira et je suis fière d’être française, fière que la loi soit passée et que les hétéros et les homos aient enfin les mêmes droits et ce, même si l’opposition de ces derniers jours a été violente. J’espère sincèrement que ça va se tasser un peu dans les jours qui viennent. Cela dit, j’en ai discuté avec une amie qui vit aux Etats-Unis et il paraît que les américains sont drôlement impressionnés.

    Enfin, j’ai moi aussi une grosse pensée pour mes ami(e)s homosexuel(le)s qui ont laissé éclaté leur joie hier. C’était beau.

    Répondre
  52. Vanette a dit…

    A propos de l’éthymologie du mot mariage, il provient du verbe latin maritare, issu de maritus, qui dérive, d’après une explication traditionnelle 2 3, de mas / maris, le mâle. L’adjectif qui lui correspond « matrimonial », provient du substantif latin matrimonium, issu de mater, la mère et signifiant également mariage.

    On a donc le mari, on a la mère, mais on ne dit pas qui va avec qui !
    Tout est question d’interprétation, et voilà hop !
    On va pas chipoter sur le sens profond de mots dont tout le monde se foutait jusque là, quand même !

    Répondre
  53. Suzie a dit…

    Caroline a répondu exactement ce que j’aurais aussi répondu à Estelle. Pourquoi inventer un nouveau mot pour cette union ? Ce serait encore de la marginalisation… Et pour le processus démocratique, il a été parfaitement respecté… L’Assemblée nationale élue et représentante du peuple a voté avec une majorité de plus 100 voix… Alors, oui, la démocratie s’est fait entendre.

    Répondre
  54. DOMINIQUE a dit…

    En ce qui concerne la polémique sémantique. Le véhicule « mariage pour tous » était mal choisi à mon avis.
    Il aurait été beaucoup plus simple de parler de « réforme du mariage ». Ben oui, c’est exactement cela, permettre à des personnes autres que homme/femme de se marier. Donc « réforme ».

    Le mot « mariage » aurait été préservé. Mais, heureusement, il l’est !!!
    Je pense toujours à ces deux mamies, 50 ans de vie commune, maintenant une Alzheimer et l’autre si fragile, toutes deux en maison de retraite. C’est pour elles aussi ce combat.
    La plus fragile m’a dit « je n’ai surtout pas à me plaindre, même si je suis diminuée, j’ai eu une belle vie ».

    Répondre
  55. Stern a dit…

    Un jour, je serais « fière de pouvoir regarder mes enfants et de leur dire que nous leur avons ouvert cette porte. Je ne sais pas s’ils seront concernés un jour, mais je sais qu’ils auront le droit de l’être le cas échéant. »
    Ces mots auraient pu être les miens. :) Bonne journée!

    Répondre
  56. L'IGÉENE a dit…

    C’est vrai que c’est un beau billet. Et juste. Et fort. Et si lui n’est pas là, une petit devenu grand ne rêve que d’aller un jour au mariage de ses oncles ou de ses parrains. Parce que pour lui, rien n’est plus normal que d’assister à l’union de ceux qu’on aime, qui nous aiment. Et que peu importe qu’ils soient de sexe différent. Pour ce petit, et heureusement, pour beaucoup d’autres, la question ne se pose même pas.
    Malheureusement, il n’en va pas de même pour les fameux milieux bourgeois dont tu parles, dont l’obscurantisme sans bornes semble à tout jamais éternel.
    Et cela, ça fait peur… Alors vive ces petits de, qui, un jour, prendront la relève éclairée de ceux qui ne veulent rien voir !

    Répondre
  57. Supermum a dit…

    On a tous une pensée pour quelqu’un de proche que cette loi va ravir… Comment peut on agir comme Christine et Frigide !!! Je pense à leurs enfants et je n’aimerai pas être à leur place ! Pourvu qu’aucun d’eux ne se révèle un jour homo !!! Quelle souffrance pour eux d’avoir de tels parents, comme tous ceux dont les parents ont défilé …

    Répondre
  58. Audrey V a dit…

    Ton émotion est belle.
    Je n’étais pas spécialement convaincu par cette loi, en particuliers au sujet des enfants, mais à force de voir à la télé les manifestations « anti », je suis finalement bien contente que cette loi passe.

    Répondre
  59. Claire a dit…

    Je te remercie pour ce très beau texte. Aujourd’hui, moi aussi, hétérosexuelle et mariée je suis heureuse de me dire mes amis homos ont ce choix de se marier.

    Répondre
  60. AnneduSud a dit…

    Très heureuse de cette loi! Peut être que dans les années 60, si les choses avaient été plus simples, plus faciles à faire accepter mon oncle n’aurait pas eu à partir aux Etats Unis avec son compagnon. Et très émue par le discours de Christiane Taubira. Merci à Maryne pour le lien.

    Répondre
  61. sandrine a dit…

    Quand je parlais de mobilisation, je pensais aussi à tous ces personnes qui ont manifesté mais qu’on ne voit jamais quand il y a des fermetures d’entreprise ou que les chiffres des chomage ne cessent d’augmenter.
    Mon coup de gueule était surtout là.

    Répondre
  62. léa a dit…

    Si joliment dit… bravo pour cette finesse et cette sensibilité qui caractérise chacun de tes billets.
    Je pense que tu lire chaque jour a déclenché ou ouvert une porte. J’ai ouvert mon blog et aujourd’hui les Pipelettes de Riblette ont pris aussi position sur le mariage pour tous… L’homophobie n’a jamais été aussi présente ouvertement et moi, des fois j’ai honte de l’image que donne la france…

    http://blog-du-quartier-saint-blaise-paris20.fr/mariage-pour-tous-les-pipelettes-disent-ouiiiiiiiiiiiii/

    Répondre
  63. cornichon a dit…

    snif, c’est magnifique ton article
    et tu as raison, on a trop la tête dans le guidon, donc on croit que la fête est ternie », mais cest le cas de toutes les grandes lois et ça s’apaisera
    je pense que la presse a volontairement cristallisé toutes les pensées haineuses quelle a pu trouver pour gonfler le mouvement. Ce qui n’a pas été fait de toutes les pensées positives des gens pour cela
    Peace and love :D

    Répondre
  64. Marie a dit…

    merci beaucoup pour ton billet. Je suis l’actualité malgré mes 6000km de distance, et c’est avec un vrai soulagement que j’ai vu que le texte avait été adopté. D’une certaine façon, je ne me soucie pas trop des gens qui manifestent contre: les débats ont eu lieu, la démocratie en effet s’est exprimée, et j’en suis contente. Je tremble par contre devant les violences anti-homosexuels, les insultes, les coups, les vitres brisées, une impression de retour en arrière niveau comportements et ouverture d’esprit.
    Et devant ces brèves d’actualité, hélas de plus en plus fréquentes, je me souviens que j’habite dans un pays/dans une région où l’homosexualité est punie par la loi/la religion, avec peine de prison à la clé, jusqu’au lynchage public en passant par la peine de mort. Finalement le chemin à parcourir est encore long.

    Répondre
  65. ladymarlene a dit…

    Perso, je dois dire que j’ai très peur qu’ils n’aient pas de solutions pour l’économie et l’emploi…..

    Et quand Simone Veil, (autre grande dame qui s’est malheureusement trahi certaines fois…) s’est battue pour que nous femmes, ayons droit à l’avortement, je pense que d’autres ont dit que c’était pas une priorité, qu’il fallait d’abord s’occuper de l’emploi, (bien qu’à l’époque, comme c’était le plein emploi, peut être pas…) ou d’autres chantiers…eh bien heureusement non ?

    J’ajouterais une dernière chose : ce ne sont pas seulement des élucubrations de fanatiques fous furieux abreuvés de haine et de bière, (comme disait Renaud en son temps), derrière ceux là il y a des gens très conscients qui nous préparent très consciemment une refonte de la loi de 1905. Restos vigilants si on ne veut pas remettre 2 siècles à se débarrasser des religieux…et n’oublions pas que les trois grandes religions monothéistes (pour une fois d’accord) se sont opposés à ces unions.

    Répondre
  66. ladymarlene a dit…

    Et pourquoi ne pas supprimer le mariage religieux ? Ce serait aussi une solution !

    Plus sérieusement, cette question de sémantique me parait pour le coup un peu hypocrite. Justement, il est important que le mot soit le même pour tous.

    Répondre
  67. mammouth a dit…

    Ce matin, mes enfants ont remarqué l’image qui parlait de la loi votée chez vous dans mon quotidien (nos discussions partent souvent d’image dans le journal). Je leur ai expliqué que les Français venaient de voter une loi permettant le mariage entre homosexuels. Ils étaient étonnés que cela était interdit avant. Pour eux, si les gens s’aiment, c’est naturel qu’ils veuillent être ensemble. Pourtant, je n’ai aucun homosexuel connu dans mon entourage et, ici, comme à bien des endroits, pédé demeure une insulte dans la cours de primaire.

    Lorsqu’ils ramènent des insultes à la maison, j’essaie de leur expliquer d’où elle vient, ce qu’elle signifie et comment l’écrire (ah oui, on ne se refait pas sur certains points). Ce que j’ai compris, c’est que la plupart du temps, les enfants ne savent pas ce qu’ils disent, ils ne font que répéter. Et puis les mots les font rigoler, ils n’ont pas vraiment une acception négative pour eux. Ils ont besoin de les dire, de les utiliser, de les répéter, d’en rigoler pour les comprendre vraiment, je crois.

    « Pis les enfants c’est pas vraiment, vraiment méchants
    Ça peut mal faire ou faire mal de temps en temps
    Ça peut cracher, ça peut mentir, ça peut voler
    Au fond, ça peut faire tout c’qu’on leur apprend »
    extrait tiré de la magnifique chanson L’escalier de Paul Piché

    Répondre
  68. Corinne (Couleur Café) a dit…

    Un grand jour oui, car pourquoi finalement n’y auraient-ils pas droit, pour faire joli dans le paysage ? Une histoire touchante que la sienne surtout que c’est un peu notre histoire aussi car dans notre bande d’amis, un s’est déclaré assez tôt « Ziggy » comme il se faisait appeler pour plaisanter.

    Répondre
  69. Marie a dit…

    Depuis quelques semaines j’ai un peu la nausee quand j’entends des propos homophobes.
    Et je ne parle pas des propos racistes à l’arrêt de bus, à la boulangerie…
    J’ai mal à ma France.

    Répondre
  70. keekee37 a dit…

    J’avoue avoir douté depuis plusieurs mois du bien-fondé de mon vote de l’année passée, mais aujourd’hui je suis heureuse et fière d’avoir contribué au passage de cette loi, elle faisait partie du programme de François HOLLANDE, il l’avait promis, il l’a fait ! Merci et bravo.

    Répondre
  71. catou a dit…

    Si je te dis que j’ai aimé aussi très fort un garçon homosexuel…de 16 à 18 ans…le jour où il m’a tout avoué, j’ai beaucoup pleuré et puis j’ai décidé d’accepter cette évidence et de le garder comme meilleur ami pour la vie… Hélas sa mort nous a séparés il y a 7 ans mais il reste aussi présent dans mon coeur qu’il y a 35 ans ! Aurait-il aimé se marier avec son ami ? Vraiment je ne sais pas… Mais depuis ma tendre enfance, je suis entourée d’hommes qui aiment des hommes et de femmes qui aiment des femmes, et je trouve ça tout à fait normal…mon mari et mes garçons aussi ! Alors s’ils veulent se marier, vraiment ça ne me gêne pas !

    Répondre
  72. Supertomate a dit…

    « Après, j’ai éprouvé un peu de colère vis à vis de notre président, qui je crois aurait du affirmer un peu plus fort sa conviction et sa foi dans ce projet de loi ». Au final, je l’ai trouvé malin, moi, le truc est passé, sans vraiment de concessions… Je veux dire, quand un môme fait une crise pour que sa soeur n’ait pas de bonbon (lui a déjà boulotté les siens et supporte pas de ne pas en avoir d’autres et SI, ça arrive), tu expliques gentiment une fois, puis tu l’ignores non ?

    Répondre
  73. Desperate Teacher a dit…

    Un très beau billet qui m’a un peu beaucoup fait transpirer des yeux hier matin. C’est beau comme le fait que le texte ait finalement voté et c’est beau comme le discours de Taubira, à chaque fois elle me file la chair de poule cette dame (elle, mais toi aussi!)

    Répondre
  74. aurélie a dit…

    J’avoue avoir été fière aussi hier d’avoir voté pour Hollande. Certes il n’empêche pas les entreprises de fermer et le chomâge de progresser, ni les gens de se tuer mais il a été au bout.
    Je suis fière de ce que nous avons fait hier mais aussi un peu déboussolée par tout ce déchainement de haine et d’homophobie.

    Surtout que défiler dans la rue n’empechera pas les homos de s’aimer ni de faire des enfants. Juste que maintenant ils pourront le faire dans un cadre légal.

    Répondre
  75. eve a dit…

    ma deuxième fille a vécu neuf années avec L***. puis en 2011 ils se sont séparés, sont toujours amis…et aujourd’hui L*** vit avec D*** papa divorcé de deux jeunes garçons de dix et quatorze ans.
    les enfants ont bien accepté cette relation expliquée par leur papa qui en a la garde alternée.
    nous sommes, toute la famille, toujours en contact avec L***, téléphone, séjours chez nous, repas familiaux et nous lui gardons toute notre affection et l’avons donnée à sa nouvelle famille
    nous sommes heureux pour lui qui a trouvé un nouvel équilibre après un épisode dépressif.
    il nous a téléphoné hier au soir, mon mari lui a dit que nous étions prêts pou la fête, mais ironiquement il a répondu qu’il n’était pas prêt pour la robe de mariée, mais que c’était un jour heureux…
    quand je vois toutes ces réactions violentes, homophobes, ces parents qui ont manifesté avec leurs enfants certains dans des poussettes, enfants dont on ne sait pas quelle sera leur appartenance sexuelle plus tard..ont-ils seulement pensé qu’il est possible « qu’ils ne soient pas dans leur norme à eux » mais aujourd’hui la loi est la loi et c’est bien…

    Répondre
  76. Blaure a dit…

    C’est bizarre, il n’y a que des commentaires pour, aucun pour s’élever contre… je suis contre la loi, mais aussi contre la récupération médiatique de certains anti.
    En revanche, le billet est très bien écrit et très beau. Et c’est probablement grâce à cela, que certains finissent par progresser et changer d’avis.

    Répondre
  77. malou a dit…

    Un très beau billet que tu viens d’écrire et je ne peux qu’être d’accord avec ce que tu viens de dire, quant à la cour de collège/lycée. Il est arrivé une histoire monstrueuse dans le mien (je suis enseignante) et je suis dépitée parce que j’ai entendu.
    Je suis fière de cette date, de ce qu’elle implique pour notre société. C’est un vrai changement et j’espère qu’il ne sera pas terni par des Barjot et autres consorts.

    Répondre
  78. vanes a dit…

    ha que cette loi a fait bondir mon cœur, de joie, de bonheur, de fierte, comme j’ai pu avoir la gorge nouée de voir tant de haine , de gens descendre dans la rue contre l’amour, je pensais pas, bête comme je suis, qu’on puisse être contre l’amour …..
    Je pense a certains de mes amis, et je leur dis , soyez heureux, et libre, et enfin, égaux dans vos droits a tous vos concitoyens …

    Répondre
  79. Solexine a dit…

    Bonsoir;
    il m’arrive de temps à autre de passer par ici -via SBEP-, mais c’est la 1ère fois que je commente, parce que je trouve ce billet particulièrement émouvant (mais pas mélo, hein ! ;-)) et bien écrit. Il me touche d’autant plus qu’il n’est pas impossible que j’assiste dès cet été au mariage « gai pour tous » de mes meilleurs amis -qui font déjà par ailleurs l’expérience de l’homoparentalité depuis 6 ans, et c’est pas évident…dans ce pays. Si ce mariage se fait, et si j’y suis invitée, je serai fière :-). Merci encore pour ce post.

    Répondre
  80. Scarlatiine a dit…

    Comme beaucoup, j’ai eu une petite larme au moment du discours de Christine Taubira. Mais cette larme, elle était surtout pour A* et S*, deux amies qui vivent ensemble depuis dix ans et qui vont, enfin, pouvoir se marier (moi qui n’aime pas trop les mariages en général, là, je suis contente de savoir que je vais pouvoir y participer). Elles sont passées par toutes les épreuves, faire passer leur amour pour de la colocation, de l’amitié, rien de plus. Les remarques des collègues de travail. Et puis, leur incompréhension devant la montée de la haine et de la violence portées par C. Boutin et F. Barjot. Aujourd’hui, je pense à elles, comme aux autres, et me dis qu’un pas a été franchi. Ça ne changera sans doute rien aux yeux des antis, mais pour elles, c’est déjà quelque chose. Dix ans, et enfin quelque chose.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *