J’aime #36

IMG_7730

La dernière fois je déjeunais avec une amie qui me disait à quel point elle avait été surprise de mon billet sur la série télé: “heureusement qu’il y a ton blog parce que sinon on ne saurait rien, banane”. Je me suis demandé pourquoi je n’en avais pas fait tellement cas en effet, distillant quelques infos de ci de là tout en précisant systématiquement que rien n’était vraiment sûr, que c’était sûrement un one shot, que de toutes façons ça s’arrêterait avant d’avoir commencé. Ma copine, qui doit bien m’aimer, en a déduit que c’était de la modestie. Je voudrais bien lui donner raison mais la vérité, c’est que j’ai toujours eu ce truc d’avoir peur de parler de ce que j’espère, tant je suis adepte de la conjuration de sort. Tout au long de mes études, scolaires puis universitaires, j’ai été de ces insupportables affirmant après chaque examen que je m’étais plantée, pour finalement m’en être pas si mal sortie. Je comprenais bien l’agacement de mon entourage, mais le fait est que les rares fois où je me suis permis un chouïa d’autosatisfaction ou d’optimisme débridé, c’est là que ça a déconné.

Je crois que c’est ce qu’on appelle la pensée magique, mais inversée, en gros. J’en ai toujours été adepte mais jamais dans un sens positif, je me suis toujours efforcée de conjurer le sort et de ne surtout pas compter sur un quelconque succès. Si j’ai un peu progressé aujourd’hui et compris que parfois miser sur la réussite entraine la réussite, je garde au fond de moi ce truc, cette peur d’être punie d’avoir vendu la peau de l’ours. J’imagine que c’est un héritage de cette fucking éducation judéo-chrétienne, ce truc bien ancré en moi selon lequel il faut en chier et “mériter”. Pourtant si la vie m’a appris quelque chose c’est que cette notion même de mérite n’a aucun sens. Ça se saurait si les bons gagnaient à la fin et que seuls les mauvais se prenaient des seaux de merde sur la tête. (je veux dire, à part Claire Chazal).

Sinon, j’aime.

IMG_7709 IMG_7708

Le quartier des peupliers, juste à côté de chez moi. L’endroit où je voudrais avoir une maison, quand je serai plus grande. Un voeu pieux celui-ci, qui ne se réalisera sans doute jamais, à moins d’un gain à la loterie nationale mais pour ça encore faudrait-il que j’y joue.

IMG_7726

Les pique-niques, trop rares cette année, dans le square qui jouxte notre appartement. C’est un luxe certain de pouvoir s’étendre dans l’herbe quasiment sous nos fenêtres, une sorte de jardin à nous sauf qu’on n’a pas à tondre la pelouse, quoi. Et puis ce jour là c’était la gay pride et la chérie avait mis des boucles d’oreille ad-hoc.

IMG_7734

Les pivoines, mes fleurs chéries avec les renoncules. Offertes pour nos six ans de mariage, donc.

IMG_7698 IMG_7696 IMG_7697

La collection enfants automne/hiver de La Redoute. J’ai été conviée à a présentation presse et comment vous dire que j’ai failli tout embarquer ni vu ni connu ? Certes je n’aurais pas grand usage des bodys et j’ai conscience que lancer un petit 4ème pour la peine serait un poil inconséquent. Mais c’est pas TROP chou ?

IMG_7674

Ma fleur à moi, qui grandit, grandit, grandit. Elle est à la fois si forte et si émotive, elle est aussi drôlement courageuse, se pliant aux séances d’orthophonie sans broncher, jouant les grandes pour ne pas être distancée par ses twins de frères et soeurs mais continuant à planquer une tétine sous son oreiller, au cas où, quoi…

 

91 comments sur “J’aime #36”

  1. sklaera a dit…

    Et moi j’aime ce blog… que je lis depuis fort longtemps déjà :-) (mais où je n’avais encore jamais osé écrire jusqu’ici).
    J’ai atterri “chez toi” suite à une discussion sur Zermati sur un forum… et depuis je ne me lasse pas de lire tes articles, bien au contraire ;-)
    Merci Caro pour toutes ces tranches de vies, coups de gueule et autres réflexions….

    Répondre
  2. DOMINIQUE a dit…

    Si tu veux habiter dans ton quartier de rêve, joue plutôt au loto. La loterie nationale n’existe plus depuis 30 ans !!!
    Sinon, cette superstition de l’échec, je connais par cœur, je pense qu’en effet le côté judéo-chrétien y est pour quelque chose. Le “mais pourquoi tu ne l’as pas dit ?”…
    Sinon, ta Rose est si mignonne (il lui reste quelques petites rondeurs de joues de bébé), et le coup de la tétine sous l’oreiller me fait fondre. Merci pour ce rayon de soleil.

    Répondre
  3. ingrid a dit…

    Pour ne pas changer j’aime tes j’aime caroline !! Tes filles sont belles et les maisons au jardin fleuri magnifiques !!!

    ..j’aime le soleil qui chauffe, le chant des cigales, la vue et les paysages du sud …la végétation si particulière… Les calanques.. le ciel bleu azur .
    Je n’oublie gap celles qui bossent

    Répondre
  4. Desperate Teacher a dit…

    Je crois avoir le même travers consistant à systématiquement avoir peur de tenter le sort, qu’est ce que je peux me faire engueuler!! (“Tu dis jamais rien, tu fais chier “) Quand j’ai appris qu’enfin j’étais enceinte, je n’ai eu qu’une envie c’est le dire ici, protégée par l’anonymat du blog mais même ça je n’ai pas pu. Du coup y’a des gens, même proches à qui je l’ai dit honteusement tard… La collection La Redoute me fait baver grave, je vais trop choper le catalogue
    Jolies maisons indeed et j’adore la boucle d’oreille gay-friendly de la Chérie, j’adore que vous leur ayez transmis ça (ouai je sais je suis prosélyte mais bon)
    À plus dans le bus!! xx

    Répondre
  5. Desperate Teacher a dit…

    Et je suis trop d’accord pour les pivoines et les renoncules, les plus belles fleurs, à la fois hyper belles et qui se la pètent moins que genre les lys ou parfois les roses (ouai c’est la journée prosélyte de la laïfe, je m’engage, je dénonce, j’ai pas peur).

    Répondre
  6. carlotta a dit…

    Qu’est ce qu’il y de plus beaux que les pivoines????
    C’est vrai que cette collection la Redoute à l’air pas mal, et la collection adulte, elle t’a plu?
    Hâte de voir cette fameuse série qui aura déjà comme fans tous les Caromaniaques. (je vais encore être en retard à cause de toi ;-)
    Belle journée à toute, l’été va enfin arriver paraît-il???

    Répondre
  7. mammouth a dit…

    Oui, ça se saurait. Parfois je pense que les batailles, c’est dans nos coeurs et dans la satisfaction de vivre selon nos principes qu’on les gagne. Mais quand, comme hier, je m’emporte contre mon proprio parce que la bêtise humaine et la petitesse d’esprit (conjuguées à la pigrerie dans son cas) viennent toujours et encore me chercher, je me dis que je suis loin d’y être. C’est idiot de ma part, dans deux mois, je déménage. Mais voilà.

    Heureusement pour la tétine; elle grandit vite en effet. Elle restera toujours choupinette pour moi, je crois, par le fait de l’avoir “connu” depuis bébé.

    Répondre
  8. Chag a dit…

    Ahhh tiens, le risque de la punition suprême d’avoir crané avant l’heure. C’est comme quand, sur les passages piétons, je ne marche encore que sur les lignes blanches (les autres = le mal = les crocodiles), je me dis que si je ne dépasse pas sur les noires, tel ou tel truc marchera. Alors que bon, hein, n’importe quoi. Je suis à la superstition ce que Martine est à la littérature. N’empêche que…

    Sinon, je vois que ma future bru copite sur son futur mari (comment ça, les mariages arrangés n’existent plus chez les gens civilisés ?) (qui a dit que j’étais civilisée ?). Après les lunettes et un audiogramme à passer, on aura droit à l’orthophoniste d’ici peu, rapport à une langue qui passe trop souvent entre des dents de devant. Parait que c’est parce que ces enfants veulent rester des bébés (ils veulent pas des couches, aussi ?). Tssss… :)

    Répondre
    • Desperate Teacher a dit…

      Ah ça, je ne connais que trop cette espèce de pensée magique genre si mon café s’arrête de couler AVANT que j’aie fini de boire mon verre d’eau c’est tout le malheur du monde qui va s’abattre sur moi alors que sinon (mon destin est intimement relié à ma cafetière) tout va aller bien jusqu’à la fin des temps
      C’est fou pour des gens raisonnablement cortiqués on est cons des fois…

      Répondre
  9. Tan a dit…

    Han les bodies à étoiles !!! Je veux je veux je veux.
    Éventuellement une maison fleurie aussi mais on risque d’avoir un léger problème côté budget, surtout dans notre région.

    Incroyable ce que Rose a grandi, j’ai l’impression qu’on apprenait ta “gastro” hier…

    Un j’aime pas : hier je me suis retrouvée (à l’insu de mon plein gré) sur le parcours du tour de France et j’ai failli insulter deux personnes avec des drapeaux et des tee-shirts de la manif pour tous, qui étaient certainement là pour passer à la télé. Non mais WTF, ils vont finir par lâcher l’affaire oui ?!

    Répondre
  10. pascale m. a dit…

    J’ai le même travers ;-) toujours dire ” non, je me suis plantée ” même si au fond de moi je pense m’en être pas mal tirée. C’est moitié pensée magique, moitié “oh la la et si en fait je m’étais plantée les gens vont bien se moquer et me prendre pour une andouille en m’ayant vue si contente de moi”! Et en effet, ça a pu me jouer des tours, notamment quand j’ai eu un concours raté par des “copines” qui du coup m’ont traitée de menteuse et de dissimulatrice !
    A part ça, tes photos sont magnifiques, j’aime particulièrement celle de la chérie et son bel agencement de couleurs…

    Répondre
  11. La capitonneuse a dit…

    moi aussi pivoines et renoncules ( bouquet de mariée pour moi en renoncules blanches exclusivement ) sont mes fleurs préférées !

    Répondre
  12. Laura a dit…

    Dans le “j’ai raté” pour conjurer ou bien les fait de ne pas parler de projets excitants, il y a aussi à mon avis autre chose : le fait que d’en parler ou de partager son enthousiasme à penser avoir réussi expose ensuite à la déconvenue si échec, une déconvenue qu’il faudra assumer et partager avec ses proches. Il faudra donc assumer une perte d’estime de soi non seulement pour soi en son fort intérieur mais aussi devant les autres (nettement plus difficile surtout pour les estimes de soi fragiles et dépendantes, justement du regard des autres).
    Pourvoir partager son enthousiasme avant l’heure, c’est aussi pouvoir partager ses échecs et sa déception après coup, pouvoir dire “j’y croyais et ça me bottait à fond, mais voilà, ça a pas marché et ça me rend émue, triste. Je me sens un peu nulle, etc.” Pouvons nous assumer le regard de l’autre auquel nous disons “je me sens un peu nulle”? Bel exercice à tenter. Et pour info, tout le monde se sent parfois un peu nul, c’est donc offrir à l’autre une porte pour partager ses propres tourments que de parler des siens (d’autres se sentent constamment très très nuls, ce qui est plus problématique et plus rare).

    Répondre
    • severine a dit…

      Je partage entièrement ton opinion ! Plus qu’une pensée magique pour moi, c’est surtout l’espoir d’éviter de rendre compte d’un possible échec ( je “prépare” le terrain en disant que bon a priori ca ne s’est pas bien passé, en espérant que les gens vont se dire que c’est raté, ne pas m’en parler à tout bout de champ, et que juste peut etre ils seront heureux si finalement j’ai réussi). Et aussi, je pensais à ça hier soir, le fait qu’en France – ca rejoins un peu un des derniers articles de Caro- personne ne glorifie le fait d’avoir essayé. Alors qu’en réalité c’est déjà beaucoup, d’avoir engagé une démarche, d’avoir été pré sélectionné, d’avoir bossé pour quelque chose, de s’être donné du mal…Tout le monde ne voit que le résultat : tu l’as ou pas, mais pas le chemin, qui pour moi est le plus important.

      Répondre
      • Caroline a dit…

        tu as totalement raison, finalement ça a un lien avec la sinistrose et le pessimisme français, l’échec est un épouvantail permanent, dans d’autres cultures, échouer signifie que tu as essayé…

        Répondre
        • Mentalo a dit…

          En allemand, un proverbe dit “Probieren ist die Kunst.” (qu’on peut traduire par “l’essentiel, c’est d’essayer”. A noter que “Kunst” veut dire “art”. Tout est dans ces trois mots, donc.

          Répondre
        • severine a dit…

          Il y a un très bon article écrit par une américaine vivant en France dans le Vanity Fair français (que j’ai dévoré) sur ce sujet, qui raconte quelle a été sa surprise de voir ses enfants adopter un tel pessimisme et la moquer quand elle chante sous la pluie. Elle fait le parallèle entre l’éducation à la française et à l’américaine, ça m’a laissée…songeuse !

          Répondre
          • carlotta a dit…

            Oui c’est probablement culturel AG de mon collège hier, méga pessimisme ambiant (on est quand même l’un des bahuts les plus réputés de la ville), un de mes amis et futur collègue qui revient des états unis où il a travaillé 4 ans a été extrêmement choqué de cela “ils voient toujours es choses en noi,r les français!”

  13. Laurie a dit…

    J’aime que l’été commence enfin.
    J’aime savoir que je ne suis pas la seule à penser me planter si je crois avoir réussi avant de connaître le résultat.
    Je n’aime pas que tout le monde, même les gens qui savent écrire, écrivent “pic-nic” à tout bout de champ alors que notre délicieux “pique-nique” est tellement plus gracieux. (Pardon my rabat-joie, je suis pas du genre à éviter tous les anglicismes et à lutter pour le #mot-dièse mais là, je sais pas … on dirait une mode depuis quelques années)
    Voilà, sinon j’aime aussi ces articles “j’aime” et voir grandir ces jolies filles qui ont l’air adorables (en photos ! ;) )

    Bonne journée à toutes

    Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          Non, Smouik. Rien. Je savais que # c’était aussi hashtag, mais… cela ne m’avance pas plus. A quoi ça sert ? Queus ke ça veut dire ?

          Répondre
          • Maryne a dit…

            Alors, si j’ai bien tout compris d’après Wikipédia, le hashtag est principalement utilisé sur les réseaux sociaux et sert de mot-clef pour “identifier un thème donné afin que les utilisateurs puissent suivre ou commenter une conversation”. Par exemple sur Facebook, si tu mets #pivoines dans un message et que tu cliques sur #pivoines, tu pourras voir tous ceux qui ont parlé de #pivoines et leurs conversations. Avec Twitter et tout le tremblement, les hashtags sont de plus en plus utilisés à tort et à travers au fil des mois je trouve. Voilà Dominique :)

            Sinon, je me reconnais bien dans ce que tu dis dans tes deux premiers paragraphes Caroline :) Pas à cause de la morale judéo-chrétienne mais plutôt par peur d’avouer aux autres (et à moi-même) que je me suis loupée comme l’a dit Laura. Très belles photos et très bon week-end !

      • Laurie a dit…

        Je vois que pour la définition de hashtag, nous avons des expertes ! La petite “blague”, vient du fait que le Journal officiel de la République du mois de janvier a exprimé le voeux que #mot-dièse soit utilisé à la place de #hashtag, trop américanisant. Cette annonce a mené à pas mal de blagues et de moqueries, notamment sur les réseaux sociaux, on s’en doute !

        Répondre
    • Justine a dit…

      Oui j’ai beaucoup aimé aussi le “où je voudrais avoir une maison, quand je serai plus grande”…

      Encore aujourd’hui je me surprends à penser à la maison de nos rêves en me disant quand nous serons grands… (sous-entendu quand nous aurons les moyens). Malheureusement la réalité du marché me réveille bien vite avec une bonne claque dans la figure.
      Du coup, je me dis pourtant je me souviens, c’est à peu près à notre âge que Papa et Maman se sont achetés leur maison “sans problème”. Et là encore je me prends une… ce qui était possible il y a 20 ans et quelques ne l’est plus. Est-ce que ça le sera encore un jour, sans avoir besoin d’espérer gagner au loto..?

      Répondre
      • Justine a dit…

        Mais je crois que ce dont je rêve le plus en ce moment c’est le petit 3è…
        Par contre c’est davantage les collections Monoprix que La Redoute qui amplifient le truc. J’y suis passée ce matin pour voir les soldes et comment dire… j’ai eu du mal à ne rien toucher (heureusement que j’avais un cadeau de naissance à faire, je suis quand même repartie avec un petit truc)

        Répondre
  14. Niña a dit…

    J’aime avoir mon jardin. Mais j’aime pas tondre !!! Ça fait une semaine que je procrastine et l’herbe est beaucoup plus haute que de raison…
    Commentaire constructif, n’est-ce point ?

    Répondre
  15. Berengere a dit…

    ce quartier des peupliers fait bien envie surtout fleuri ainsi !
    rose grandit bientot 5 ans ! comme ma luce…qui joue encore à faire le bébé alors qu elle est grande …grande…!
    un joli billet j’aime avc une belle introduction…ah oui foutue morale judéo-chretienne…!

    Répondre
  16. Marilune a dit…

    Ce doit être une question de génération : moi aussi je fais partie des mêmes insupportables (et ça continue), et les renoncules, malgré leur nom un poil moche, et les pivoines sont aussi mes fleurs préférées. Les j’aime de votre blog , j’aime.

    Répondre
  17. juriste in the city a dit…

    Je pratique aussi la conjuration de sort et suis atteinte d’un autre syndrôme tout aussi amusant, celui de l’imposteur. Tu sais lorsque tu te dis tout le temps “mais ils vont bien s’en rendre compte que je suis nulle”.

    Amusant mais un peu lourd à vivre.
    Et je te confirme que tondre la pelouse, c’est un vrai plaie.

    Répondre
  18. juliette a dit…

    C’est vrai que ce quartier est extra, je l’ai découvert par hasard un jour “grâce” à une grève RATP, j’avais dû marcher de Gentilly à Place d’Italie… et je me suis dit comme toi : “plus tard, je voudrais une maison ici”. Ça me donne envie d’aller remplir une grille de loto ^^ Je rejoins ce que dit Laura, sur la difficulté à annoncer à ses proches qu’on a échoué. C’est dur, cette impression de décevoir, de ne pas être à la hauteur.

    Répondre
  19. Mel a dit…

    Ouh là là, ça me parle tout ça, l’angoisse de l’échec (et l’impossibilité de parler de ce qui me tient à coeur)… Ça m’a bien pourri mes années d’études. C’est vrai qu’on est dans une culture qui ne valorise pas l’apprentissage mais le résultat, ça fait des dégâts. J’espère vraiment qu’on va faire évoluer les choses avec le temps.

    Magnifiques photos, sinon. Le quartier des peupliers fait rêver.

    Répondre
  20. Mentalo a dit…

    Bon, moi j’aime les J’aime, parce que c’est carrément ça aussi, lutter contre la sinistrose ambiante: rechercher les jolies choses dans le quotidien presqu’insignifiant, mon dieu que c’est reposant de râler!

    Répondre
  21. Ccil13 a dit…

    Trop mignon le coup de la tétette planquée sous l’oreiller. Pour le reste, un grand j’aime de tous ces petits riens que tu distilles dans ton billet (mmm, les pivoines et les renoncules). Belle journée!

    Répondre
  22. Pat a dit…

    J’habite aussi juste à côté du quartier des peupliers et ces maisons me font moi aussi rêver. Mais pour avoir une chance d’y habiter, il faudrait déjà que je pense à jouer au loto… Alors pour me rassurer, je me dis qu’elles sont certainement très petites, très sonores, sans jardin, etc. ;-)
    J’adore aussi les pivoines, mais la plus jolie des fleurs est la tienne avec ses couettes !

    Répondre
  23. Géraldine a dit…

    Moi aussi il y a un quartier près de chez moi où j’aurai ma maison quand je serai grande… mais nous on se fait une loterie de temps en temps… petite chance en plus ou pas… on rêve…
    Les devantures de ces maisons sont juste magnifiques.
    Tes autres photos sont très sympas aussi et ta petit Rose est une bien jolie fleur…
    J’ai aussi reçu de mon homme un joli bouquet poiur nos 6 ans de mariage, avec quelques pivoines que j’adore aussi… elles ont je crois remplacé les tulipes blanches dans mon coeur.
    Et vive les pic-nics !

    Répondre
  24. Edith Au Sud(mais souvent à l'ouest) a dit…

    Y’a aussi la Campagne à Paris qui me faisait baver quand on y habitait…( y’a 30 ans et déjà pas les moyens d’y acheter…), après habiter Paris, c’est déjà un joli privilège… Merci pour les jolies photos, vos filles sont belles et pas que du regard d’amour de leur maman, côté La Redoute je vais certainement craquer pour le bébé d’amour de mon fils aîné et de sa chérie ( dès qu’ils arrivent, je les montre à ma belle-fille). On ne dira jamais assez les ravages d’une éducation judéo-crétine qui a omis la base “aime ton prochain comme toi-même” Bref, il faut s’aimer, s’aimer, s’aimer… Bonne journée ( à moi aussi, les coeurs fripés et en folie des pivoines me font vibrer l’âme).

    Répondre
    • Camomille a dit…

      Merci pour ce blog que je lis depuis un bouquet d’ années..un peu mon “j’aime” quotidien en quelque sorte! (une belle plume tous horizons, à “360°”!..et avec mes racines haut alpines, mes études grenobloises et ma vie lyonnaise je ne peux que m’y retrouver!). Un chouïa chagrinée aujourd’hui de comprendre que votre belle petite dernière “se plie aux séances d’orthophonie sans broncher”.. j’espère que la démarche n’est pas trop contraignante pour elle… parce que nombreux sont les orthophonistes passionnés, qui oeuvrent à aider les enfants de manière ludique pour alléger au possible la difficulté!(dommage que cette profession soit encore trop souvent méconnue..) Et si votre puce y va à reculons….alors je tire la sonnette d’alarme!! changez!

      Répondre
  25. charlotte a dit…

    Qu’elle est belle Rose :) Et ces maisons!! c’est tout à fait le genre que je veux, mais bon ça coûte un rein. Voire 2 je pense!
    Je suis pareille que toi, je dis toujours que “ouais bon, j’ai pas trop déchiré” et finalement effectivement je m’en suis pas trop mal débrouillée. Ça marche pas à tous les coups! Quelques fois, je me suis vraiment lourdée ;) Mais bon, je suis sûre que ça conjure le mauvais sort!

    Répondre
  26. Misszaza a dit…

    Je ne connais pas ce quartier en particulier mais je sais qu’il y a ds le 13 eme des petits bijoux cachés. Et je confirme, un parc en bas de chez soi ça doit être le bonheur. Nous c’est du béton tout autour et ça commence à me peser ce manque d’espace vert !

    Répondre
  27. kro a dit…

    Comme elle a changé et grandit ta fleur !! elle est superbe !!
    Merci pour le tuyau de la Redoute, je vais me lacher pour mon petit deuz !!!! Mon mari ne te remercie pas lui ! ;)

    Répondre
  28. Marje a dit…

    Chag, cette semaine, tu avais aussi glissé que tu ne n’achèterai que des Bo et des sandales ce qui m’avait laissé penser qu’effectivement, polichinelle, tiroir … Peut-être …. Mais tu as aussi le droit d’aimer le cassoulet !
    Caro, les maisons sont magnifiques et j’aimerai aussi habiter là ! J’ai visité TON monoprix, Ton ma maison il y a quelques semaines. Tu habites un chouette quartier. A demain peut-être !

    Répondre
    • Chag a dit…

      Effectivement, j’adore le cassoulet. Mais je crains que mon attachement aux fayots n’excuse pas suffisamment l’augmentation croissante de mon tour de taille… Pardon mais, qui est ce Monsieur Chinelle ? ;-)

      Répondre
  29. DOMINIQUE a dit…

    Après l’enterrement de la souris de mon ordinateur (que j’avais noyée dans un verre de rosé).
    Pour les pivoines, une amie m’a envoyé une photo merveilleuse, faite par elle-même, d’une pivoine pétales roses, centre crème avec un rayon de soleil dedans… Elle ne me quitte pas des yeux, juste en face de moi au bureau. C’est en effet ma fleur préférée.
    Fallait que ce soit dit, malgré le décès de ma souris qui m’a privée quelques heures de bavardages.

    Répondre
    • lapommeduverger a dit…

      Belle mort pour une souris, dans un verre de rosé. A faire: boire un autre verre de rosé, apprendre à nager à la prochaine souris ou lui offrir un gilet de sauvetage. Ah oui, poser une couronne de pivoines sur la tombe de la dite souris. PS. Je compatis!

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Merci Madame la Pomme : la nouvelle souris a un gilet de sauvetage (elle est limite pour apprendre à nager) et les verres de rosé sont dans la cuisine.

        Répondre
  30. Noémie a dit…

    Elle est belle, ta fleur… Je me souviens encore quand tu l’appelais Helmut et que tu écrivais que ses mains sentaient le fromage…. :-) Mais elle est belle, Rose, vraiment belle. Ses photos, son regard, ses expressions donnent envie de la connaître en vrai. Elle doit avoir un sacré caractère!

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>