Le jour où j’ai failli tuer Jiji

chat

Je dois vous avouer que je vois se profiler la semaine à venir avec un certain soulagement. Depuis que je suis rentrée de vacances en effet, il m’était difficile de me remettre sérieusement au travail. Même si les enfants ont grandi et n’ont plus tout à fait les mêmes besoins que lorsqu’ils étaient plus petits, travailler en leur présence relève quand même de l’exploit. Tout particulièrement la semaine de la rentrée, qui implique des demandes de fournitures au fil de l’eau, des larmes à sécher pour cause de pas de copines dans la nouvelle école, des soupirs quant aux emplois du temps forcément de merde, et j’en passe.

Ceci étant dit, je me félicite d’avoir offert une oreille plutôt attentive à toutes leurs confidences et récriminations, gagnant au passage quelques points. Parce que vendredi, j’ai dégringolé de mon piédestal de mère. A l’heure où j’écris ces mots, je me sens d’ailleurs encore clairement en probation.

Parce que vendredi, j’ai failli tuer Jiji.

Tout partait d’une bonne intention (comme l’enfer en est pavé) (je crois que j’ai déjà utilisé cette formule, je dois en être un peu fière, je vois que ça). A savoir que Jiji avait vomi – ce qui n’était pas arrivé depuis un moment – et que j’avais clairement décelé la présence d’un ver (une tartine avec votre café ?). Je me suis alors rappelé que la véto avait prescrit du vermifuge. Et n’écoutant que mon instinct maternel, je me suis attelée à le lui donner. Je tiens à préciser pour ma défense – je sens d’ores et déjà arriver la cavalerie de la protection des animaux qui n’hésitera pas à me couvrir d’opprobre – que la vétérinaire n’avait pas donné la moindre explication sur l’ordonnance sur la façon dont on devait administrer ledit vermifuge. Et qu’elle n’avait mis dans le sac qu’une seule pipette, SANS NOTICE. Et moi, le vermifuge, je l’ai toujours fait avaler à mes enfants.

J’ai donc mis Jiji sur mes genoux. A ce moment là, cet agneau pensait encore que j’étais avant tout cette femme à forte poitrine susceptible, sur un malentendu, d’avoir du lait. Il ne s’est donc pas méfié. Je lui ai ouvert sa petite bouche un peu de force quand même et lui ai fourgué le contenu de la dosette. Et histoire de bien enfoncer le clou, quand j’ai constaté qu’il en restait un peu, j’ai recommencé l’opération. Le tout en lui expliquant comme à mes enfants quand il fallait boire l’antibio à la banane dégueulasse, que c’était pour son bien.

Il me semble même me souvenir avoir pensé que les labos pharmaceutiques pour animaux n’étaient pas plus doués que ceux pour humains pour fabriquer des médocs ayant bon goût. Pensée fugace néanmoins, parce qu’à la réaction plus qu’impressionnante de Jiji – hauts le coeur et gémissements déchirants – j’ai commencé à avoir un gros doute. Je me suis ruée sur google, j’ai tapé le nom du vermifuge et j’ai eu la confirmation que si le chat avait à ce point serré les dents, c’était qu’il avait probablement un certain instinct de survie. Parce qu’en gros, avec des points d’exclamation en rouge, il était précisé « NE PAS FAIRE INGÉRER, APPLIQUER SUR LA BASE DU COU, DE FAÇON A CE QUE LE CHAT NE PUISSE PAS LÉCHER UNE ONCE DE PRODUIT ».

Pas-une-once.

Aïe.

A ce moment là, les enfants ont commencé à rassembler autour de Jiji, qui n’en finissait pas de cracher et de couiner, son ventre commençant à faire en plus des drôles de bruits. Bien sûr, j’ai gardé mon calme légendaire, m’efforçant de ne surtout pas laisser paraitre mon angoisse:

  • « Il va crever, merde, ça va lui bouffer les intestins, putain, je l’ai tué ».

Ce qui a vachement aidé mes enfants à ne pas paniquer.

Sur ces entrefaites, le churros est rentré du boulot, fourbu, heureux comme Ulysse qui aurait enfin retrouvé ce bon vieux bled d’Ithaque. Je vous laisse imaginer sa joie d’apprendre qu’il devait immédiatement repartir chez la véto, encore à son cabinet, pour lui montrer l’étendue des dégâts. Oui, j’aurais pu m’y coller, mais la vérité c’est que j’avais trop honte (et que mon fils ne voulait plus que j’approche le chat). Dix minutes après, le voilà revenu avec le machin – lequel me regardait toujours comme s’il venait de découvrir que j’avais congelé des nouveaux nés – plutôt rassuré. « Apparemment le labo avait prévu le coup pour ce genre de conneries, il devrait s’en sortir. Il va être KO quelques heures, mais il vivra. Sauf s’il se met à trembler, là faut appeler le vétérinaire de garde ».

Dix minutes après, non seulement Jiji tremblait, mais il bavait, ne pouvait plus marcher et se tenait prostré, tétanisé, les pupilles totalement dilatées. L’exorciste version félin.

Alors… On a appelé Veto-a-Dom, le SOS médecin des animaux (oui, ça existe). Qui nous a envoyé le Derek Shepherd animalier. Le gars a sonné chez nous une demi-heure plus tard, chargé de mallettes plus grosses que lui – des fois qu’on aurait appelé pour un poney – et s’est occupé avec le plus grand sérieux de Jiji. Honnêtement, jamais un médecin de chez SOS n’avait montré autant d’attention pour moi ou mes enfants. « Vous n’êtes pas la seule à me la faire, celle là », m’a-t-il rassurée, alors que je regardais mes chaussures, piteuse (le churros avait, dans un grand élan de solidarité, immédiatement annoncé la couleur: « ma femme l’a forcé à avaler du vermifuge ». Et le jury, composé de mes trois enfants, d’acquiescer en silence. Call me Véronique Courjault)

Ensuite, avec tout le courage qui les caractérise, quand Derek a sorti ses seringues, tous sont partis dans leurs chambres. Me laissant seule avec Jiji – ah là, j’avais de nouveau le droit de m’en occuper – , certes en crise d’épilepsie mais pas assez pour accepter sans broncher l’injection sous cutanée. Je vous passe les détails, mais le pauvre s’est pris une piqure d’atropine, une autre d’anti-vomitif, une autre encore de je ne sais quoi et pour finir, une poche entière de serum physiologique sous la peau, pour faire une sorte de perfusion naturelle, afin que ses reins travaillent un maximum pour évacuer le poison. C’est simple, on n’était plus dans notre salon, on était au bloc du Seattle Grace. J’étais au taquet pour courir chercher du O-Neg.

Quand le véto a eu fini, j’ai pris contre moi cette pauvre petite chose traumatisée. Et dit, sur le ton de la plaisanterie: « j’ai l’impression d’avoir un quatrième enfant ». Derek, très premier degré, m’a répondu, très sérieusement: « A la façon dont vous venez de le prendre, je vous le confirme, ça saute aux yeux que vous l’aimez ». Il n’est pas impossible que j’ai un peu pleuré. Ou alors c’était à cause du montant qu’il m’a fallu inscrire sur le chèque (pas donné donné le Seattle Grace).

Derek est reparti en nous conseillant de limiter au maximum les bruits de télé et en l’éloignant de toute lumière forte jusqu’au lendemain. Croyez moi ou non mais nous avons passé la soirée tous les cinq dans le noir en chuchotant et vérifiant que Jiji continuait à respirer. Et à aucun moment en plus on ne s’est dit qu’on était ridicules (on l’était).

Voilà, le lendemain matin, Jiji était ressuscité (en même temps, vu que l’un de mes enfants devra probablement commencer à travailler à ses 16 ans, rapport à l’addition, encore heureux). Le churros, qui a renoncé désormais à prétendre qu’il s’en fout de ce chat, a passé sa journée à le câliner. Et quand je lui ai fait remarquer que quand même, si on nous avait dit qu’un jour on appelerait Veto a Dom, il m’a répondu, grandiloquent: « Qu’est ce que tu voulais qu’on fasse, on est pas des monstres, c’est quant même un être humain« .

Promettez-moi que le jour où je vous annonce qu’on l’a inscrit à l’école, vous serez là pour me dire qu’on s’égare. Non parce que je suis à deux doigts de lui chercher un psy. (ou alors un peu d’EMDR ?).

Edit: Les cinq gagnants pour le livre de David Nicholls sont:

  • Commentaire 44: Alice
  • Commentaire 232: Claire
  • Commentaire 81: Delle
  • Commentaire 58: Severine
  • Commentaire 97: Juliette

Envoyez moi votre adresse postale par mail ! (caroline.franc(at)yahoo.fr)

172 comments sur “Le jour où j’ai failli tuer Jiji”

  1. LAU a dit…

    j’ai fait la même !! sauf que mon jiji à moi (en l’occurence lucky) est parti dans les vignes en bavant …et moi à lui courrir après en m’excusant. « reviens…je voulais pas…je me suis trompée » …en larmes….je pense que les voisins m’ont pris pour une folle ! enfin, c’est rentré aussi dans l’ordre. mais je pense qu’une petit inscription sur le tube serait la bienvenue quand même car je pense qu’on est pas les seules !!

    Répondre
  2. Carole a dit…

    Il y a 15 jours, le parrain est venu manger à la maison accompagné de sa famille.
    Dès qu’on les a accueilli, on a senti comme un malaise. Ils faisaient tous la gueule !
    Le matin même, en reculant avec la voiture, l’épouse avait écrasé le chat. Même pas besoin, d’appeler le véto !
    On a donc eu à gérer un déjeuner de crise. Il a fallu faire comprendre aux enfants qu’on n’appliquait pas la loi du Talion car maman ne l’avait pas fait exprès.
    La pauvre bête a été enterrée dignement, sans la mère !
    Heureusement que Jiji est sauvé, je t’assure que notre amie paye encore son erreur de pilotage.

    Répondre
  3. Audrey a dit…

    pendant des années, j’ai dit « pédiatre » au lieu de « véto » (circonstance aggravante, j’étais une vieille fille à chat) … on s’y fait, au regard inquiet ou goguenard des copains 🙂

    Répondre
    • anna a dit…

      Ah justement, j’allais en parler du lapsus pédiatre/véto. J’ai une collègue qui le fait régulièrement lorsqu’elle parle de sa chatte. (oui oui, elle dit toujours « ma chatte » a mauvaise haleine en ce moment, « ma chatte » perd ses poils , sans comprendre pourquoi on pouffe autour d’elle !)

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Je dis toujours « mon chat » quand je parle de mes félins, même femelles. Déjà que dans mon jeune temps je m’étais fait remarquer en disant, pour les relevés de pointage toutes les semaines « bon, ben je vais relever les compteurs ». Je ne comprenais pas pourquoi mon patron pouffait à chaque fois. Chat (et pas chatte) échaudé…

        Répondre
  4. Clélie a dit…

    Fou rire du lundi matin…tout va bien ! Je sentais bien que tes aventures avec Jiji seraient une source inépuisable de poilade, mais là c’est très très fort !! mon chien est mort à 15 ans je crois qu’on en a vécu moins que toi en quelques jours !!!

    Répondre
  5. tallulah06 a dit…

    ton histoire n’est pas drôle et pourtant j’ai ri, ton talent d’écriture a encore frappé.
    Effectivement si la veto avait écrit le mode d’emploi ça aurait aidé. Moi j’ai tapé le nom du médicament sur google avant de l’appliquer, pour vérifier. Mais tu as très bien réagi , comme une maman en effet!

    Répondre
  6. Smouik a dit…

    Ou comment faire d’un drame familial un billet à rouler par terre… Bravo ! Et tu devrais ouvrir une souscription, genre The Jiji Foundation pour t’y retrouver en frais de veto… Je souscrirai, promis !

    Répondre
  7. CorineBT a dit…

    Mon mari (à ce moment-là) avait fait la même chose avec des gouttes ophtalmiques. Sur notre fils de moins de 2 mois. A qui il avait donc fait avaler lesdites gouttes… si j’ajoute que nous étions au Sri Lanka, donc en terra incognita médicale, que nous venions d’adopter fiston et nous sentions donc tenus d’être des parents absolument parfaits devant les sri lankais qui nous jaugaient quand même un poil, si j’ajoute encore la pression émotionnelle que nous vivions, vous avez un tableau assez clair de la crise conjugale qui en a découlé… j’ai refusé d’être présente quand le médecin est venu et j’ai laissé le père indigne assumer seul le regard du toubib ! (23 ans plus tard, personne ne se souvient de ça chez nous, c’est revenu entre deux fous rires à la lecture de ton billet 😉 Merci à toi !

    Répondre
  8. Valérie a dit…

    Bonjour Caroline,
    Votre/ton billet est un de mes plaisirs de la journée depuis des années. Je vous/te trouve drôle, sensible et intelligente. Voilà, c’est tout… Ça méritait bien un premier commentaire, non? Bonne journée

    Répondre
  9. Gaelle B. a dit…

    Le Grand Chelem! Tu nous as bien eu ! Moi qui pensais que le Buster Keaton qui sommeille en toi n’oserai pas s’en prendre à Jiji… Ta maladresse légendaire est la moelle de ton talent pour le récit, faut en accepter les dommages collatéraux. Heureusement c’est un happy end pour Jiji !

    Répondre
  10. Agatha a dit…

    Heureusement tout va bien pour Jiji , pauvre petit loulou ! mais grosse erreur de la part du laboratoire pharmaceutique véto de ne pas mettre en garde sur la boite . Ce devrait être écrit en gros !

    Répondre
  11. Claire a dit…

    Yeah ! J’ai été tirée au sort !
    Je suis très heureuse, un immense merci au Churros …
    Et bravo pour tes écrits, je ne suis pas mémère à chats pour un sou mais me délecte de tes aventures félines…du grand art !
    Merci, merci, merci, merci !

    Répondre
  12. Nivelle a dit…

    Au moins ça finit bien ^^
    Mais à mon humble avis tu peux culpabiliser un peu ton fils qui n’a pas transmis les infos parce que ça m’étonnerait quand même un peu que la véto ne lui a rien expliqué au moment de la consultation…

    Répondre
    • Mayoun a dit…

      J’ai pensé la même chose! Caroline, l’association des mères-qu’on-croit-indignes-justes-parce-qu’elles-ont -tout-à-gérer-et-qu’elles-sont-débordées te soutient à fond!

      Répondre
  13. HeLN a dit…

    Hu hu hu ! Bon j’avoue que quand j’ai lu le titre, une pointe de déception s’est immiscée (« ha, encore Jiji… ») ; mais une fois la lecture terminée, finalement non, j’en redemande !
    Bonne journée Caroline!

    Répondre
  14. Mélisse a dit…

    J’ai ri mais j’ai ri !

    Et je me suis souvenue des 3 mois de soin quand « chat aîné » est passée sous une voiture (elle va bien, maintenant, hein) et qu’il fallait la DROGUER et la TENIR A DEUX pour faire le moindre truc….
    Sur le chat d’avant je l’avais forcé à avaler un truc qui fallait pas (j’aurais du m’en douter quand ça lui faisait faire de la mousse, façon Paic Excel….)

    Sinon, le véto nous a donné un vermifuge qui s’avale mais attention ! parfois quand la bestiole est très infestée, la mort de tant de parasites le sonne un peu quand même (genre le chat a l’air bourré, il tombe et a l’air possédé par le démon).

    Après, ils sont costauds c’est pour cela « qu’on » dit qu’ils ont 9 vies.
    Et pour être Véronique Courjault il faut quand même un TRES GRAND congelo…..
    Et dès qu’un de tes enfants va lui marcher sur la queue par inadvertance pense à la loi du Talion….

    Répondre
  15. Madame H a dit…

    Je connaissais l’histoire par instagram, mais ton sens du récit et les réparties du Churros (dont on perçoit au fil du temps en quoi il est TOTALEMENT le père du Machin ) m’on fait hurler de rire ! Merci pour ce moment ; )

    Répondre
  16. Blandine a dit…

    Citation de ton avant-dernier post : « racontant jour après jour des bouts de vie d’une Caroline qui est moi mais souvent une autre, distillant ça et là des bribes inventées pour corser le récit »…
    Alors, dis-moi, c’est inventé tout ça ? En tout cas, c’est incroyable !
    J’ai honte, mais j’ai beaucoup ri…

    Répondre
  17. Justine a dit…

    Bonjour Caroline,
    Je vous lis souvent, mais ne commente jamais. Cette fois, si. Il faut ABSOLUMENT que vous lisiez « L’enfant chat » de Béatrix Beck… Non seulement c’est merveilleusement bien écrit, mais je suis certaine que ça vous touchera.

    Répondre
  18. Suzanne a dit…

    Et ensuite, tu es sortie balader tes enfants et tu t’es rendu compte que tu tenais en fait par la main une pizza surgelée ? « Tiens, qu’est ce que j’ai fait des gamins ? »

    Répondre
  19. stephde lyon a dit…

    Tiens j’ai vermifugé le mien hier avec cette nouvelle pipette… Par contre si le chat est infesté de vers pense à vermifiger la famille au grand complet….(ils ont pas fini de te regarder d’un mauvais oeil! par contre le Fluvermal en cachet ca s’avale….pas ailleurs…promis!

    Bon courage

    Répondre
  20. silvia a dit…

    Incroyable, hier une de mes amies m’a dit avoir fait exactement la même chose, que le vétérinaire lui avait donné la pipette sans rien lui dire donc elle l’avait fait avalé au chat! tout pareil, il a vomi et apparemment s’en est bien sorti, sauf que depuis il fait la gueule!!!!!!!
    Bisous

    Répondre
  21. bibiche a dit…

    ce billet est excellent, un bon vermifuge pour démarrer la semaine ! Moi je dis Merci Jiji !
    (et je suis certaine qu’avec tout ce que cet incident aura généré de consultations internet, véto et autres encyclopédies sur le sujet du vermifuge, tu es désormais apte à ouvrir ta propre clinique vétérinaire !) Un petit pas pour « l’humanité des animaux », un grands pas pour les lectrices de ce blog !
    Merci Caroline !

    Répondre
  22. Mel (une autre) a dit…

    Ah, ce Jiji est une source d’inspiration inépuisable en plus d’être un chaton (oups, je voulais dire un être humain) craquant. Je suis surprise que le vermifuge se présente sous forme de pipette : ici, les pipettes me servent à traiter les puces et autres bestioles du même acabit, et comme vermifuge, on nous prescrit un (ou un demi) comprimé qui a visiblement le goût de croquettes car quand je le planque dans la gamelle, il est toujours mangé avec le reste. Même pas besoin de s’y mettre à plusieurs pour bloquer le chat, pour lui ouvrir la gueule de force et la lui refermer en espérant qu’il va l’avaler, pour se rendre compte 5 mn après qu’il n’a pas dégluti (comprimé planqué sous la langue) et l’a recraché sur le carrelage.

    Répondre
  23. Berengere a dit…

    Vendredi j’ai frémi lorsque j’ai lu sur Facebook cette annonce comme quoi Jiji était pas bien….et ce matin j’ai ri !
    Comme écrit Smouik plus haut tu arrives à faire d’un drame familial un recit hilarant et du coup rendre un lundi matin gai et enjoué alors qu un lundi matin eh bien c’est jamais bien chouette !
    Bonne journée !

    Répondre
  24. Luna a dit…

    « call me Véronique Courjault ».

    Je ne vais m’en remettre je crois :))))

    Merci encore une fois pour tes mots, tes billets quotidiens.

    Bonne journée et je suis sûre que Jiji va super bien aller !!

    Bisous

    Répondre
  25. Lise a dit…

    Ah ben j’ai testé le véto un dimanche (hier donc) et ses honoraires … j’ai cassé mon PEL 🙂
    Le hamster de mes enfants s’est échappé et a vraisemblablement eu la bonne idée de grignoter un fil électrique (la coupure de courant nous a mis la puce à l’oreille) … quand il est réapparu il était légèrement ébouriffé et marchait curieusement !

    Ni une ni deux je l’emmène chez le véto de garde affublée de mes deux enfants affolés : j’aurais jamais pensé qu’un hamster (qui m’a coûté 15 euros) pouvaient susciter autant d’inquiétude et de soins (radio, piqûre de réhydratation, d’anti-inflammatoires, 24 heures d’hospitalisations, si si !)
    Bref, je compatis pour toi et Jiji (ça va que je n’étais pour rien dans l’électrocution du hamster, je n’ose imaginer l’inverse ..)

    des bisous à Jiji le petit guerrier, et douce journée à toi 🙂

    Répondre
  26. Severine a dit…

    On en rigole maintenant, mais j’imagine ton angoisse en voyant le pauvre Jiji convulser ! On n’a pas idée de faire un vermifuge à mettre dans le cou…

    Répondre
  27. Esther a dit…

    C’est pas bien de rire du malheur des autres… mais j’ai pas pu réprimer mon fou rire. Et moi qui avait un matin chagrin et bien tu m’as redonné un peu de pep’s. Quel bonheur, tes petites chroniques!! <3 <3

    Répondre
  28. Julia a dit…

    Si j’avais été en train de boire du café je l’aurais assurément craché.
    O NEG et le churros j’ai pas pu résister
    Je kiffe votre famille

    Répondre
  29. Marie (une autre) a dit…

    Mais heureusement les animaux ne sont pas rancuniers. Par contre les ados… Ils risquent de te ressortir cet épisode peu glorieux à la moindre occasion, les hyènes… Tu peux toujours leur faire remarquer que étant leur main nourricière, ils ont intérêt à ne pas trop te chercher… ;-))

    Répondre
  30. Marie a dit…

    Ma semaine s’annonçait catastrophique … je suis venue au bureau ce matin non sans avoir cherché tous les prétextes possibles pour au cas où, sur un malentendu, échapper à cette semaine bien pourrie (37,2°c c’est bien de la fièvre chez un enfant non, il me faut un certificat enfant malade non ?) ….. Et puis j’ai ouvert mon ordi (ok avec mon café aussi) et j’ai lu ton (billet (je peux te dire Tu ?). J’ai tellement ri que je me fiche désormais que ma semaine soit pourrie (car oui, ça n’a pas changé, elle va bien être pourrie, mais tant pis, maintenant j’ai la banane).
    Merci pour ces billets, petit rituel du matin, qui font mes journées plus belles ! (non je n’exagère pas, j’ai moi aussi le sens de la mesure :)).
    Merci Caroline !

    Répondre
  31. Mentalo a dit…

    Dire que je cherche à convaincre le Jules d’adopter un chaton, et que lui refuse catégoriquement, avec l’argument fallacieux (le Jules est Docteur ès mauvaise foi carabinée, je ne vois que ça) qu’un chat coûte CHER. Je vais bien sûr veiller à ce qu’il ne tombe jamais sur ce billet, peux-tu le déréférencer de Google s’il-te-plaît?

    Répondre
  32. Fofo a dit…

    Avoue que tu as pris un chat pour avoir des trucs à raconter maintenant que tes gamins ont grandi et ne sont plus aussi souvent qu’avant une source d’inspiration. Avoue.
    (Je m’en souviendrai quand les miens aussi auront grandi…)

    Répondre
  33. Jéolianne a dit…

    J’ai eu droit aussi à un chat tremblant comme s’il était atteint de la vache folle mais pas à cause d’un vermifuge. Non tout ça à cause de l’anti-puce. Mettre de l’anti-puce destiné à un chien sur un chaton est vivement déconseillé. Pour le coup c’est écrit sur la bouteille de pshitt-pshitt….que j’ai lue bien sûr, après (!) lui avoir allégrement aspergé le poil. Même traitement que Jiji et même punition financière. Depuis je lis tout minutieusement!

    Répondre
  34. Valerie a dit…

    Caro… tu n’es pas seule !! et il y a pire : j’ai fait la même boulette il y a quelques années alors que je suis médecin Inutile de préciser que j’ai perdu quelques points de crédibilité auprès de notre veto qui me regarde depuis avec un sourire gentiment condescendant (et je lis dans ses yeux qu’elle se souvient PARFAITEMENT de l’épisode).
    A notre décharge, les vermifuges se prenaient autrefois per os (comme c’est toujours le cas chez l’homme hein, on ne l’applique pas sur la nuque !) et on devrait poursuivre les vétos pour ne pas insister davantage sur le changement de voie d’administration, de même que le labo pour ne pas le faire figurer en lettres clignotantes sur l’emballage !!!

    Répondre
  35. Lor a dit…

    Mon Dieu !! Quel stress ! (Et quel éclat de rire de ma part en lisant cette phrase : « Qu’est ce que tu voulais qu’on fasse, on est pas des monstres, c’est quant même un être humain », dont j’aurais été capable au temps où j’avais un chat… Comme je comprends !

    Répondre
  36. Val a dit…

    Fidèle lecteuse, lorsque j’ai pris connaissance de l’arrivée de Jiji, ‘me suis dit en moi-même :
    a) ouh qu’il est mignon, çui-ci
    b) voilà qui promet un bon lot de billets croquignolets de mignoneries chatounesques et aussi tout un tas de chatastrophes propres à me faire rigoler de bon matin
    C’est bon chuis pas déçue!
    (et sinon : dans le genre, une fois, SANS FAIRE EXPRES JE LE JURE, j’ai fait tomber une goutte de la pipette dans l’oeil du chat.) (au cas où, je te file le tuyau : faut rincer. Avec de l’eau bouillie ou du sérum phy) (faut des gants en côte de maille) (l’Homme est un loup pour le chat) (le chat lui rend bien)

    Répondre
  37. Morgane a dit…

    c’est malin… je dois rendre bientôt mon ordi pro (fin de CDD) comment vais-je expliquer les miettes sous le clavier ? Je ne me vois pas en train de leur expliquer que je mangeais un spéculoos en lisant ton blog et qu’un éclat de rire a provoqué l’expulsion dudit spéculoos en miette sur / sous le clavier??? Damned !

    Répondre
  38. Lalou a dit…

    Et si je te dis que je lis cet article dans la salle d’attente de mon véto ? (Et à mon avis je vais avoir le temps de relire tout le blog vu le monde devant moi) (sauf que l’i-truc annonce 22% de batterie, le monde s’éteindra avant que mon matou à moi ne rencontre son Derek Sheperd.)
    Bref, merci Caro pour ce moment de détente lors de l’attente !

    Répondre
  39. estelle13 a dit…

    Une copine a donné ses gouttes d’huile essentielle « allaitement harmonieux » à son bébé de 2 mois… « ah oui il avait pas trop l’air d’aimer ça… »

    Répondre
    • Zazou a dit…

      et sinon j’ai déja eu un client qui se plaignait de pipettes anti-puce qui ne « marchait pas  » selon lui, et « en plus, elles sont compliquées à introduire  » … après discussion, j’ai découvert qu’il les mettait en intra-rectal … voila voila.

      Répondre
  40. Silène a dit…

    Bof, non, je ne trouve pas que vous vous égarez. Au contraire je trouve ça, normal, et j’aurai aussi passé la soirée auprès de mon chat si une telle chose m’était arrivée ! (dixit la fille qui demande au véto si elle peut aller voir son chat dans la cage, parce qu’il passe une nuit à la clinique et qu’elle veut s’assurer qu’il n’est pas maltraité (et qui lui apporte un doudou, porté consciencieusement par l’Evidence et moi même, pour qu’il ait une odeur familière ^^’))

    Sérieusement, je trouve au contraire que ça fait du bien, de lire des choses comme ça. Tu apprends (à la dure) ce qu’est que de s’engager pour un animal de compagnie et tu es responsable dans tes actes (même si parfois, ça plante, hélas ça arrive, et un vermifuge en pipette c’est n’importe quoi. Les antiparasitaires sont souvent en pipette (à appliquer à la base du cou) mais les vermifuges …. (au besoin, moi je prends Milbemax (enfin… mes chats …) ça fonctionne bien et c’est un petit comprimé à leur faire avaler (bon, en théorie c’est appétant pour eux, en pratique je leur fourre dans la gueule avant de la refermer et de leur masser la gorge jusqu’à ce qu’elles avalent)))

    Non, parce que le pire, dans l’histoire …. C’est qu’il n’a pas été vermifugé !

    Répondre
  41. AnneduSud a dit…

    J’ai adoré!!!!!! Et pourtant je ne suis pas l’amie des chats (ni des chiens ni des hamsters,etc…). mais j’aime quand même les animaux chez les autres. Et là, je suis servie 🙂 C’est juste énorme.

    Répondre
  42. Anna Chiara a dit…

    C’est fou l’effet de ce chaton sur votre famille !! C’est touchant… Comme quoi, l’amour des animaux est quand même quelque chose de très puissant… !

    Répondre
  43. Calista a dit…

    Coucou Caro,

    Je comprends ce que tu as dû ressentir, quelle angoisse. Et cela m’aurait paru logique de faire boire le vermifuge, je n’ai pas encore compris l’intérêt de le mettre sur la peau …

    Sinon, je suis un peu déçue pour le livre surtout que je n’ai jamais eu de nouvelles pour l’abonnement « Elle » qu’il me semblait avoir gagné. J’ai dû mal comprendre mais ce n’est pas grave 🙂

    Bonne journée à Jiji !!

    Répondre
    • Caroline a dit…

      Après, je comprends ta déception, mais au vu du grand nombre de commentaires, forcément, il y a cinq heureuses pour beaucoup de déçues. Et même si ça traine à se mettre en place, tu auras ton abonnement, donc je pense qu’on peut dire que ça va 😉

      Répondre
      • Calista a dit…

        Merci Caro, je ne voulais pas te déranger avec ça. C’est très sympa à toi. Je suis ravie pour le Elle que je dois donner à ma petite maman 😉

        Répondre
  44. Caro d ardeche a dit…

    J ai 8 chat a mon actif et 3 portée de 5 chatons. La 1 ère portée à été dézingué par un mâle du quartier (ils font ça pour éliminer la concurrence et pour que la femelle soit à nouveau en chaleur). Sur les 8 chats un était maltraité et on l à récupérer mais trop tard il a quand même une fin « bienveillante » la 2 eme portée un chat a été écrasé par la voisine sous nos yeux. 2 autres chats ont disparus …. Lou a appris très tôt que les chats sont périssable et que ça fait partie de la vie des chats !!!! On est plus rude a la campagne mais par contre j en ai encore jamais zigouillé un moi même

    Répondre
  45. Françoise a dit…

    J’adore votre façon de raconter vos aventures. Je suis heureuse que Jiji s’en sorte bien. Et j’attends avec impatience la suite de ses aventures. Merci

    Répondre
  46. ingrid a dit…

    OUF !! quelle angoisse… !! !heureusement que cette mésaventure se finit bien..enfin sauf pour ton portefeuille.. 🙂 ..
    il ne faut retenir qu’une seule chose.. enfin deux.. Jiji va bien…et le vermifuge c’est dans le cou ! bon ..perso je suis un peu une obsédée des notices…donc je lis TOUT et même les effets secondaires.. et quand c’est un nouveau médoc ou produit je surveille mon p’tit chat comme si j’avais du lait sur le feu.. !! .. 🙂 .. je me sens un peu bête parfois…
    allez la prochaine fois.. tu liras la notice … 🙂

    Répondre
    • Lily59 a dit…

      nan, mais moi j’ai suivi : y avait pas de notice ! C’est la véto qui a glissé la pipette toute blanche, sans indications, dans le sachet lorsque le machin est allé en consultation avec Jiji… C’est ça Caro, j’ai tout bon ?

      Répondre
  47. Pmgirl a dit…

    Je fais partie d’une association de défense des animaux spécialisée dans les chats.
    Et j’ai moi même donné 10 fois la dose de pschitt anti puces à mon chat par mégarde.
    Pas de séquelles ou de souci mais j’ai vraiment culpabilisé…
    Tu n’es pas la seule 🙂

    Répondre
  48. ParisParis a dit…

    De bon matin, j’avais le moral à zéro, zéro énergie… et j’ai lu ton article. Merci !!!

    (Et du Jiji tous les jours, avec photos bien sûr, je fais partie du fan-club qui dit oui !)

    Répondre
  49. Juliette a dit…

    Ahah, tu réussis à me faire rire avec cette histoire qui aurait pu sacrément mal tourner ^^ Vous avez dû avoir une sacrée frayeur, heureuse de savoir que Jiji va mieux ! J’en profite pour te donner quelques infos qui auraient pu nous éviter quelques angoisses : le chocolat, le lierre, l’iris, l’ail sont extrêmement toxiques pour les chats ! Voila, ne laisse pas traîner un petit carré de Côte d’Or ou une gousse d’ail dans la cuisine, sinon tu es bonne pour rappeler Derek !

    Répondre
  50. delle a dit…

    Oula lalala, comme tous les jours(ou presque), je lis avec le sourire ton article, me disant que l’air de rien bah ça pourrait m’éviter de faire une connerie, un jour prochaine. Surtout que je suis pas sûre que les vétos dans nos campagnes soient aussi compréhensif… et là je survole les gagnants, mais vraiment sans aucune arrière pensée, 2secondes après j’hésite à fermer la page, je relis et …j’ai gagné ce truc de fou, merci , merci
    bonne journée

    Répondre
  51. tranouille a dit…

    TELLEMENT drôle !
    Mais merci !!! merci pour ce blog que je suis quotidiennement avec délectation.
    Les derniers billets de rentrée et ceux sur Jyjy sont hilarants.
    quant à cette photo….une pépite !
    Merci encore Caro pour cette pause quotidienne qui SOULAGE !

    Répondre
  52. Cécile a dit…

    MDR !! Quel talent de narratrice… Mon chéri n’en est pas à qualifier notre chat « d’être humain » (lol) mais lui qui est plutôt épidermique sur le sujet s’adresse au chat plus gentiment depuis que je lui ai glissé au passage que les pipis récents au milieu du salon pouvaient résulter d’un stress (sous-entendant très bruyamment « quand tu lui jettes un coussin pour rire ou que tu le courses pour rire aussi »). Il va même jusqu’à le gratouiller sous le menton, genre « je t’aime bien, tu sais ». Hinhinhin…

    Répondre
  53. Une fille a dit…

    En fait, je suis contente de n’avoir qu’un escargot à gérer en plus des enfants. Et encore, je mets des post-it partout au cas où je l’oublierai en pleine nuit et… crac. Tu t’es pesée ce matin ? En plus de l’addition, tu as dû perdre 10kgs d’un coup !

    Répondre
  54. Reine a dit…

    Toujours aussi baba devant ton talent comique. Heo!! Y’a pas quelqu’un dans les lectrices, qui connait un producteur qui cherche une scénariste de qualité???? Parce-que franchement, quoi ….vous avez vu » famille à louer? Comme pauvreté de dialogues…hein, ….malgré la bonne volonté des comédiens…. Bref, Caroline, tu as vraiment de quoi faire…..bravo, ma caille…

    Répondre
    • Geneviève a dit…

      Bonne fête Reine (j’ai entendu que c’était ta fête aujourd’hui !)
      Pour « Famille à louer », je suis ouvreuse ce soir au ciné de mon bled et c’est ce film qui passe… je verrai !

      Répondre
      • Reine a dit…

        Merci ma Gen, ….pas un seul de mes enfants y a pensé, ( des chiens!) ma soeur unique a oublié, et j’ai du le rappeler au chéri !¡!!par contre les copines envoient des messages de vœux depuis pratiquement l’aube!!! Comme quoi, les copines ( dont pour moi tu fais partie :)) y’a que ça de vrai!!! Bises et encore merci

        Répondre
      • Reine a dit…

        Ah et pour le film, tu me diras….j’ai trouvé que l’idée de départ était chouette, que les acteurs se débrouillaient bien mais que ça manquait sérieusement de mise en scène et de bons dialogues….

        Répondre
  55. Summertime a dit…

    Oh là là ma pauvre poulette , qu’est-ce que tu as dû te sentir mal ! Un gros bisou pour te consoler d’avoir failli tuer ton dernier-né ! (ben quoi ?) Mais Jiji-le-trop-choupinou est en fait un dur-à-cuire : vous n’avez pas fini de rire avec lui ! Bonne semaine , ma belle !

    Répondre
  56. misszaza a dit…

    Quel fou rire devant mon écran ! Et à ta décharge, je crois que j’aurais fait pareil. Pour moi une pipette de vermifuge, c’est forcémment dans la bouche… (ça me fait penser qu’il ne faut pas que j’oublie de donner sa deuxième dose de Fluvermal à ma fille… et elle risque de faire la grimace !)

    Répondre
  57. Pastelle a dit…

    Pov bébé ! 🙂
    La photo est géniale.
    Le dernier vermifuge que j’ai acheté c’était un comprimé à glisser parmi les croquettes, j’ai adoré ce concept. Avalé en 3 secondes. Mais peut être que ça ne marche que pour les chats adultes.
    Et toujours merci pour les sourires.

    Répondre
  58. amelstos a dit…

    Et du coup vous êtes bon pour le vermifuger à nouveau ?! Bon le mien se taille en courant dès qu’il entend le bruit de la pipette qu’on ouvre…alors j’ai opté pour les cachets que je réduis en poussière et que je mélange à la paté…tout un programme…tu nous diras si Jiji lui aussi va se planquer désormais !

    Répondre
  59. Regardeuse a dit…

    J’ai adoré mais alors ce qui s’appelle A-DO-RE ce post ! Tout y est : le suspens, cet humour qui sauve de tout, cette écriture alerte mais jamais foutraque,…

    Répondre
  60. ridée rieuse a dit…

    Partant du principe que ‘tout ce qui ne tue pas rend plus fort’ Jiji a donc développé des défenses pour lutter contre tous les microbes. Il sera donc invulnérable pour les 20 prochaines années. Dommage pour le véto !

    Répondre
  61. flo a dit…

    Merci une fois de plus pour cette énorme rigolade de bon matin ( chez moi c’est le matin 🙂 )! Quel talent de conteuse, j’adore!
    Bravo bravo bravo et longue vie à Jiji !!

    Répondre
  62. Banane a dit…

    Même en lisant ce genre de mésaventures, il faut que je fasse un effort sur moi-même pour me rappeler de « pourquoi » il n’y a pas d’animaux chez nous. L’instinct grégaire, quelle merveille!
    Peut-être que tu devrais faire l’américaine et faire un procès au laboratoire qui ne t’a pas indiqué clairement dans quel trou il fallait introduire le médoc. Tu pourrais te faire rembourser les frais de véto passés et à venir!

    Répondre
  63. Monchat a dit…

    Quand j’étais ado, mon chat a mordu dans mon tube de colle liquide. Il est arrivé, titubant, les yeux révulsés… et ça a duré plusieurs heures. Passé le moment d’émotion, ça nous a valu le plus énorme fou-rire de notre vie.

    Répondre
  64. StephanieGab a dit…

    Pense aux futures décos de Noël avec Jiji dans les parages. Ici, l’une de nos jolies petites choses poilues (eh oui, moi je me suis vue arriver dans le bureau le matin en lançant à la volée « QUI VEUT VOIR MA PETITE CHOSE POILUE ? » avec une photo du dernier chaton adopté…)… lFélicie donc, jeune chatte obèse, morfale, avait pris l’habitude de mordiller voire croquer les fils de tous les chargeurs de téléphone, MP3-4… Elle a besoin de faire ses dents, la petite !! Sauf que la guirlande électrique qui clignote dans l’arbre, c’est nettement plus féroce, le chat hirsute et qui fait un bon de 2 mères au milieu du salon… Waouh !! Et ben, nous, on n’est même pas allé voir le véto. Non. Je le regrette (un peu) si Mr Derek était venu…
    Merci Caro , merci Jiji.

    Répondre
  65. Delphine a dit…

    Habituellement je ris…. mais aujourd’hui j’ai pleuré, mais pleuré de rires évidemment !
    Mon mari me demandait vraiment ce que je faisais devant mon écran à essuyer mes larmes, franchement ça m’a détendu et fait du bien. Dorénavant, je lirai tes billets le soir après le boulot pour finir la journée en beauté.

    Répondre
  66. Hajnal a dit…

    Pauvre Jiji… 😉

    Un jour je vous raconterai comment je me suis injecté l’insuline destinée à mon chat diabétique (indice: j’ai deux mains gauches)

    Répondre
  67. Miss Blabla a dit…

    Et pile poil comme je finissais de lire ton billet, à la télévision, ils passaient la publicité pour le vermifuge Milbemax Tab. Ils précisaient bien que le vétérinaire donnerait toutes les indications pour l’administration à l’animal…
    Moi, je pense que tu devrais porter plainte contre ton véto pour défaut de conseil !!! 😉

    Répondre
  68. Marje a dit…

    Jiji est la preuve vivante (comme un être humain !) que l’amour guérit de tout … En tout cas, je sais maintenant que rire est thérapeutique ! Merci et à demain peut-être …

    Répondre
  69. Zouzou a dit…

    Bonjour
    Je suis ton blog depuis une petite année et je n’ai jamais commenté mais la franchement je ne peux pas ne pas te dire que tu es délicieusement drôle!! tu as un véritable talent d’écriture ce qui fait de ton blog mon préféré.
    Voilà, juste pour te le dire! Bravo et merci.

    Répondre
  70. kath de Belgique a dit…

    Ce billet vient de battre Rose et le toboggan ainsi que le Machin et le sac de couchage ! Irrésistible – vraiment !
    Longue vie à Jiji et au blog – bien à toi

    Répondre
  71. Lorraine a dit…

    Je ne sais pas si c’est la rentrée, l’arrivée du chat ou la nouvelle maison, mais je trouve tes derniers billets particulièrement réussis et je prends beaucoup de plaisir à les lire 🙂

    Répondre
  72. Tribulations d'une quinqua a dit…

    Je crois qu’il serait peut-etre bien que tu adhères à une mutuelle pour animaux !! car si tu continues ce genre de gaffe Jiji va te coûter très cher !!! 🙂
    Ah la la , je crois que je me serais caché dans un trou de souris (oui oui je sais on parle de chat) à ta place, j’aurais culpabilisé dans mon trou durant des semaines.
    Je me souviens encore quand mon Jack-russel a failli rendre l’âme après avoir ingéré 6 ibuprofènes que j’avais laissé sur la table de la cuisine !!! Direct veterinaire , coma… puis résurrection heureusement 2 jours plus tard… heureusement sinon je crois que je ne m’en serais jamais remise : j’aurais perdu le chien et l’amour de mes enfants!!!

    Répondre
  73. Claudia a dit…

    Merci ! Voilà un moment que je n’avais pas commenté (si ce que tu as à dire est moins blablabla…) Mais là je dois dire que ce petit fou rire m’a fait le plus grand bien ! Donc, ouais ! Merci à toi et à Jiji, puis à ta famille et au dr mamour aussi tiens ! 😀

    Répondre
  74. Maud a dit…

    Eh ben je l’avais lu sur FB mais dis donc ce pauvre Jiji <3….. Mais ça m'a fait un peu rire, pardonne moi….. (jiji t'es trop mignon mais c'est pas d'ma faute si ta maîtresse me faire rire à presque 2h du mat')
    bisous à tous

    Répondre
  75. ninapia a dit…

    Tu es irrésistiblement drôle ! Et ce n’est pas nouveau mais un petit compliment ne fait de mal à personne …tu as une vraie plume …J’adore ☺

    Répondre
  76. ada a dit…

    J’aime tes récits ! Et tu me donnes presque envie de déménager… ben oui pour avoir un chat. Vu que notre proprio actuelle n’en veut pas…

    Et cette photo me fille la banane. Merci merci !

    Répondre
  77. Nath a dit…

    Je découvre ce post grâce à Ridée Rieuse et je ris, je ris ! Merci 🙂
    Et je comprends aussi, on était prêt à appeler Docteur House et même à le faire venir en jet privé lorsque notre mini chaton a soudainement doublé de volume et s’est mis à vomir dans tous les coins en nous regardant avec des yeux hagards ….tout ça parce qu’il avait eu la mauvaise idée de croquer des chenilles processionnaires. …là aussi on a fait un joli chèque au veto mais sans doute moins que si on avait appelé sos chat farceur ….

    Répondre
  78. nadine a dit…

    J’ai toujours eu des chats. J’ai donné du vermifuge, et honnêtement toujours par voie orale. C’est super angoissant ce que je lis… J’ai pas le souvenir d’avoir perdu un chat après l’avoir vermifugé mais va savoir…

    Répondre
  79. lilizen a dit…

    J’ai a-do-ré et tellement ri, je précise que j’ai deux chats, j’en avais encore 3 y’a deux jours, mais ma vieille mimi est morte a rendu l’âme à 18 ans, elle en a vu des vertes et des pas mûres !
    C’est ce qui me pousse a recherché les écrits-chats et les photos mimis sans doute en quête de consolation…bonne continuation. Lilizen

    Répondre

Laisser une réponse à Dorémi

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>