New-York – Day #7 et fin.

IMG_2896

Nous voici rentrés. Et histoire de lutter contre le sommeil qui me nargue comme une glace à l’italienne un jour de canicule, je vous écris ces quelques mots. Dans un état comateux donc, mais aussi post-traumatique. Je pensais avoir vécu le pire à l’aller avec une descente épouvantable sur New-York, pendant laquelle l’intégralité de l’avion a dégueulé – sachant que chez United on considère que placer des sacs à vomi dans les petites poches devant les sièges est superflu, je vous laisse imaginer l’apocalypse, les gens rendaient leur repas – dégueulasse – dans les housses en plastique des couvertures.

Et bien je me trompais.

Cette nuit, j’ai vraiment – mais vraiment – cru que ma dernière heure était arrivée. Deux heures de turbulences NON STOP, avec décrochages de l’avion, trous d’air à répétition et messages à moitié affolés du commandant de bord, nous conseillant de serrer les ceintures au max.

J’aimerais pouvoir vous dire que voyageant avec mes enfants, j’ai pris sur moi. Hélas, n’est pas Caroline Ingalls qui peut. Oui, Caroline Ingalls est mon modèle maternel. Le genre de femme qui, lorsque la grêle flingue toute la récolte de blé et que Charles est obligé de partir casser des pierres à la dynamite dans une carrière à des heures de carriole, harangue toutes ses copines de Walnut Grove pour ramasser les épis un à un et les battre à la main.

Caroline Ingals, dans l’avion, elle aurait serré fort ses enfants et aurait arboré son plus joli sourire, tout en cousant de magnifiques robes à smocks bleus dans un tissu qu’elle avait à l’origine acheté pour elle mais qu’elle décide finalement d’utiliser pour ses filles, histoire que cette trainée de Nellie Olson arrête de les traiter de bouseuses.

Caroline Ingals n’aurait certainement pas hurlé, hystérique, « on va tous crever », en réponse à sa fille qui lui demandait si elle avait peur. Elle n’aurait certainement pas exigé de Charles qu’il demande au steward si ça sentait vraiment le moisi. (Réponse du steward en question, désagréablement goguenard: « Tant que vous nous voyez dans les couloirs, c’est que ça va ». Efficacité: deux minutes. Le temps que le commandant intime l’ordre à l’équipage de se sangler dans leurs fauteuils.) (pétage de plombs, robes à smocks lacérées et violon de Charles balancé à la tête du steward).

La Caroline que je suis aurait probablement fait un gros tas des épis tous mouillés et se serait assise dessus, en beuglant qu’on allait tous mourir de faim. « Et en plus, toi, Marie, de toutes façons tu vas devenir aveugle et Albert, mon futur fils adoptif héroïnomane va faire cramer ta maison en fumant dans la cave. Et ton bébé ne survivra pas. Quant à toi Laura, fais une croix sur Almanzo. Ce qui en soit t’épargnera de te taper sa soeur chelou. Carrie, de toutes façons, tout le monde s’en fout, t’es bonne qu’à te casser la gueule dans le générique ».

Bref, j’ai eu très très peur et si ce n’était le charmant jeune homme placé juste devant moi, qui, pris de pitié, m’a parlé tout le long du voyage, en me certifiant que les turbulences, il fallait les comparer à des dos d’ânes sur une route (« la voiture ne tombe pas en morceaux pour autant »), je ne suis pas sûre que je ne vous écrirais pas les mains dans le dos à cause de la camisole. Quand je l’ai remercié d’avoir été aussi gentil, il m’a répondu « avec plaisir, ça m’a rassurée de vous rassurer ». Dix minutes après, lorsque l’avion a semblé perdre 2000 mètres d’altitude en deux secondes, il s’est retourné une dernière fois, et dans un élan d’honnêteté a flingué tout le boulot qu’il avait accompli: « je ne vous cache pas que là, en fait, moi aussi j’ai peur, d’habitude je prends des médocs, je regrette d’avoir fait l’impasse ». J’avais bien choisi mon coach.

Voilà, on est finalement arrivés sains et sauf et le pire c’est qu’une fois ce gros grain passé, le commandant de bord a fait comme si de rien n’était. Même pas un petit mot pour s’excuser ou nous féliciter d’avoir été sages. Le mec, je suis sûre qu’il se barre avant que la meuf se réveille et ne la rappelle jamais, genre la nuit de baise n’a jamais existé.

D’autant que ça lui aurait coûté quoi, sérieusement, d’ajouter à ses messages alarmants que oui, il fallait se ceinturer, mais qu’à priori, l’avion en avait vu d’autres et n’allait pas s’écraser, me suis-je offusquée auprès de mon époux à l’atterrissage. « Comme si les gens normaux avaient envie que le pilote évoque, même comme ça, la possibilité d’un crash », il a répondu. « La prochaine fois je te préviens, tu le prends ton somnifère », il a ajouté.

Y’aura pas de prochaine fois.

Quant à Rose, elle a roupillé tout du long sur moi et franchement je ne sais pas par quel miracle compte-tenu de ma discrétion. Je vous rassure, elle a vomi tripes et boyaux dans le taxi, trois minutes après avoir quitté Roissy. Je préfère ne pas me demander si une semaine dans un gite en Normandie ne nous aurait pas été plus profitable (financièrement, psychologiquement, conjugalement, etc).

Allez, je vous laisse avec l’ultime film de ma chérie, c’était le but à l’origine.

152 comments sur “New-York – Day #7 et fin.”

  1. Mitchka a dit…

    j’ai reconnu absolument tous les épisodes de la petite maison dans la prairie auxquels tu fais allusion… est ce un signe de bonne culture générale ? j’ai envie de penser que oui.
    sinon, moi qui me plaignait de notre atterrissage « à (multiples) rebonds » à carcassonne la semaine dernière, je vois que tu as traversé bien pire, et je compatis !
    pour la fatigue, courage, j’ai chopé une migraine de dingue en rentrant de San Francisco l’été dernier… qui m’a tenu 3 jours ! C’est tellement génial les voyages !!
    bon repos et bon retour 🙂

    Répondre
  2. LN a dit…

    Ah ben c’est malin, je viens de cracher mon café sur le clavier en prenant le fou rire face à la Caroline Ingalls des airs !!!!
    En fait merci pour ce voyage par procuration ! Et bon retour « terre à terre » !

    Répondre
  3. isabelle a dit…

    Que j ai ri…mais que j ai ri….:-))
    désolée Caroline, mais j imagine tellement la scène….
    je rirai sans doute moins l’année prochaine dans le même avion qui me conduira moi et ma petite Rose (:-)…) vers le même New York…en effet, vous lire ces derniers jours et regarder les (amazing) vidéos de votre fille m a donné la furieuse envie de quitter mon bon vieux 13ème l’été prochain…by the way, si votre ami New Yorkais loue encore son appartement, je suis preneuse…(je vous donne mes coordonnées en privé si vous voulez)
    je vous laisse vous reposer
    bises à Jiji
    Isabelle
    (une ex-voisine du 13ème, adapte des vide-greniers 😉

    Répondre
  4. Stephanie a dit…

    Très drôle et flippant à la fois
    je ne suis pas sûre que j’aurais du lire ça, je pars en Chine fin juin et je commence à baliser, je vais peut être envisager les somnifères, de toute façon il ne faut pas compter sur moi pour rassurer mes filles

    Répondre
  5. princessevarda a dit…

    Huhuhu merci!
    J’espère un billet de conseils touristiques new yorkais very soon car le voyage à NY avec la progéniture (dont mon aîné qui aura lui aussi 16 ans ce dimanche) est prévu pour nous à la Toussaint 🙂

    Répondre
  6. 9eye a dit…

    Je suis catégorique : un de tes meilleurs billets.
    Je crois que tu viens d’atteindre le paroxysme de l’autodérision. Le tout parfaitement assumé : respect 🙂

    Répondre
  7. Béa a dit…

    Je compatis …. ayant déjà vécu la même chose en famille, j’ai cru aussi qu’on allait tous mourir et j’ai eu beaucoup de mal à garder la face devant mes filles … pas sûre d’y être arrivée d’ailleurs ! Sinon chouette vidéo !

    Répondre
  8. zoette a dit…

    Excellente Caroline Ingalls dans l’avion 😀 J’espere que tous les vols United ne sont pas comme ca car je m’envole pr NY ds 1 semaine et reviens avec United…

    Répondre
    • Caroline a dit…

      écoute pour les turbulences ils n’y peuvent rien, mais honnêtement prends de quoi manger, je n’ai jamais vu un repas d’avion aussi dégueulasse. Et prévois des sacs à vomi !!!

      Répondre
      • Frenchie au Canada a dit…

        Si ça peut te rassurer j’ai fait Calgary Chicago Paris (puis retour) avec United a la Toussaint et aucun problème sur mon vol. Je prends toujours les repas végétariens en avion car ils sont en général bien meilleurs 🙂 Aucun soucis avec mon plateau repas donc (bon ça reste de la bouffe en avion) mais pas de snack, donc prévois au moins ça. Par contre je n’ai pas fait attention aux sacs a vomi

        Répondre
  9. Tef a dit…

    Punaise, je prends l’avion cet été, j’en ai déjà des sueurs froides… Et en plus c’est pour les vacances, donc de mon plein gré…!!
    Sinon, j’ai du rater les derniers épisodes, je pensais me souvenir que Laura épousait Almonzo…
    Merci pour les films quotidiens!!! Ca donne envie, mais en y allant par bateau…

    Répondre
  10. Gaelle a dit…

    Bon retour Caroline ! Ce vol retour me rappelle étrangement celui que j’ai fait il y a 7 ans, turbulences non-stop entre NYC et Paris. Maintetant en avion, c’est Nautamine obligatoire. Même si je ne suis pas spécialement sensible, ça évite le mal de l’air quand l’avion est en mode « maracas » et ça fait pioncer (en tout cas, pour moi). Je reste un peu pâteuse pendant 24h… mais bon, avec le Jetlag, ça ne se voit même pas ^^.
    J’en profite pour féliciter ta grande pour ces très belles vidéos 🙂

    Répondre
  11. Blonde paresseuse a dit…

    Le cheesecake chez Junior’s restera l’un des meilleurs et pires souvenirs de ma vie.

    Le meilleur parce qu’il était divin, une chose incroyable et énorme, à tel point que j’en avait rapporté un morceaux dans une petite serviette en papier dans mon sac à mains, incapable de le terminer (j’avais pas osé demander un p’tit sac).

    Et le pire parce que l’ex avait tellement tiré la tronche, n’avait cessé de rouspéter, de maugréer et de me gâcher que mon plaisir que j’en avais les larmes aux yeux. Moi, la seule chose, c’est que je voulais qu’on soit heureux ensemble, là, juste là et qu’on profite de ce moment incroyable.

    Je ne sais pas si j’y retournerai un jour mais en tout cas, ce sera en meilleure compagnie, pour conjurer le sort.

    Merci encore pour les petits films <3

    Répondre
  12. Berengere a dit…

    Ce parallèle avec la petite maison dans la prairie est comment dire….GÉNIAL !! Écrire ce billet en pensant à cette série qui a bercé notre enfance et accompagné nos midis sur M6 a du t’aider à lutter contre ce fichu jet lag et te remettre de tes émotions dues à ce vol catastrophe ! En tout cas j’ai rarement autant ri à la lecture d’un billet (pardon) mais j’étais accrochée à mon fauteuil en vivant les turbulences (à moins que ce ne soit Suzanne qui était accroché à ma jambe ??!!)
    En tout cas bon retour chez toi….profite du calme de ton jardin et des ron ron de Jiji pour te remettre et si je peux…une belle journée spéciale pour tes twins !

    Répondre
  13. nardas a dit…

    Ok tu as peut être eu la peur de ta vie mais ce petit récit va éclaircir toute mon après – midi tant j’ai ri. Et à titre subsidiaire, cela permet de prouver à ton auditoire que tu maitrises parfaitement la famille Ingalls, à se demander si tu n’a pas regarder les 58 rediffusions sur M6 !

    Répondre
  14. she'sfreshsofresh a dit…

    Oh my god! Pauvre de vous ! Nous avons vécu cela avec les enfants en allant au Mexique -pendant 10 heures non stop. Tout le monde était malade, on ne pouvait plus mettre un pied dans le couloir, dans les toilettes. C’était l’enfer. Tous les 4, nous nous étions emmitouflés dans les couvertures avec les écouteurs sur les oreilles pour ne pas voir ce carnage gore. Le seul truc qui me rassurait était le grand soleil dehors. Je me disais qu’on ne pouvait pas mourir par ce grand beau temps…

    Répondre
  15. Marion a dit…

    Caroline, je te suis depuis des lustres (mais je commente très rarement) mais CE billet est pas loin d’être le meilleur à mon avis : THE billet quoi ! Tu verras la normandie c’est magnifique aussi…. 🙂
    Welcome back sur le plancher des vaches.

    Répondre
  16. Daphné a dit…

    Mais ça veut dire qu’on va devoir réapprendre à vivre sans le film quotidien de ta grande ?

    Merci d’être venue nous dire bonjour malgré le jetlag !

    Quand on tombe sur un pilote chaleureux, flegmatique et blagueur, comme celui qui nous a amené samedi à Amsterdam, le vol prend une tournure tellement plus conviviale. Les compagnies devraient investir un peu plus dans cet aspect là de la formation. Et maintenant, j’embarque toujours une tenue de rechange en avion.

    Welcome back home !

    Répondre
  17. stephanie a dit…

    je t’adore !!! Tu me terrorises car je fleepe aussi en avion et en gros je le prends une dizaine de fois par an mais….. tu as une façon de raconter le truc !! P’tain en plus tu me rappelles des trucs sur les ingalls alors que j’ai lu TOUS les bouquins un à un et vu TOUS les épisodes tu penses bien !!
    Bon…. NY à 5 pour les 16 ans de mes jujus donc c’est pas une top idée ??!!! J’ai commencé les négo auprès du Père suite à ton premier message mais il fait son radin et me dit « mieux vaut se faire un voyage tous les 2, l’Europe ça suffit bien pour les gamins !! » lol

    Répondre
  18. Summertime a dit…

    Merci Caroline pour le fou-rire ! Tu es bien meilleure que Caroline Ingalls : elle n’a jamais fait rire (et donc fait autant de bien à) autant de monde que toi ! Toi, tu es notre héroïne quotidienne et transocéanique et ce n’est pas rien !
    J’espère que les fibres du tee-shirt se sont désincrustées et que ton ventre va mieux . Welcome back et grosses bises !
    Et merci ! merci ! à ta grande pour ses géniales vidéos .

    Répondre
  19. Esteldf a dit…

    L’essentiel c’est que vous soyez rentré, non ??????
    Bravo pour arriver à autant d’auto-dérision et arriver à nous faire rire avec ces moments là.
    Bon courage pour le retour.

    Répondre
  20. manoudanslaforet a dit…

    MG comme l’écrit mon américaine de soeur…qu’est ce que j’ai ri!!!! Je reconnais bien la fan de la petite maison dans la prairie… Ta fille n’ a pas filmé dans l’avion? Dommage…. Ben en tout cas j’ai bavé pendant une semaine avec ses films! Bravo et bon retour…..

    Répondre
  21. Lilibreizh a dit…

    J’ai un peu honte de rire du malheur des autres … mais là, franchement, que c’était bon de rire devant ton texte !!
    Et bravo pour les vidéos de La Chérie : elle est vraiment talentueuse. Bon retour chez vous !!

    Répondre
  22. Pascale a dit…

    Je commente très peu bien que lectrice assidue. .. mais Caroline Ingalls… c’est juste. ..tellement ça !! J’aime beaucoup ce billet. Merci de partager ce moment difficile et d’en faire quelque chose de si juste et drôle !

    Répondre
  23. Helenem a dit…

    Oh lalala ! Sorry pour le vol cauchemardesque, mais la criiiiise de riiiiiire ! à chaque phrase, ce billet est un festival absolument génial ! Wouaouh ! Et en particulier le spin-off de la petite maison dans la prairie est à mourir de rire. Bref, quelle transformation extra du jetlag et sublimation du stress du vol… (et les films sur NY sont superbes et donnent super envie d’y aller, là, tout de suite… ouais, avec un somnifère pour le vol).

    Répondre
  24. rideerieuse a dit…

    Je vais prendre l’avion pour Los Angeles dans 15 jours. Apres avoir lu ça, Je crois que je vais assurer avec sac plastique et lingettes. Je n’ai pas peur en avion mais s’il y a des turbulences, je penserai à ce billet en me disant que tu es sortie vivante de cet enfer et que ce sera pareil pour moi. Merci de me rappeler que tous les vols ne se ressemblent pas et qu’il y a parfois des pilotes ‘indélicats’.
    Et merci aussi pour cette référence à ce feuilleton dégoulinant de bons sentiments et surtout Caroline, stoïque en toutes situations.

    Répondre
  25. Tatiana a dit…

    C’est la première fois que je commente un de tes billets new-yorkais, mais je les ai tous lus, j’ai regardé toutes les vidéos de ta fille, j’ai vu toutes tes photos sur instagram et visionné tous tes snaps. Merci pour ces billets et les vidéos qui sont très chouettes. Je suis heureuse pour vous que vous ayez passé un bon séjour ! Dommage pour le retour catastrophique… Pour les vomitos de Rose est-ce qu’elle a déjà essayé la Cocculine ? C’est de l’homéopathie contre le mal des transports, chez moi ça fonctionne.
    Joyeux anniversaire à tes grands !
    Et aucun rapport mais j’ai testé récemment la recette du carrot cake que tu avais mise ici, il était très bon.

    Répondre
  26. KAnna a dit…

    Un truc qui m’a beaucoup rassurée en avion, c’est de savoir que dans toute l’histoire de l’aviation, un seul avion se serait écrasé à cause des turbulences et c’était il y a bien longtemps (je ne me souviens plus où j’ai lu ça). Du coup, même si les turbulences sont désagréables, je n’ai pas trop peur.

    Répondre
    • marieal a dit…

      C’est vrai ça?????
      oulalala mais ça ça va me sauver la mise à moi aussi, moi qui ai la même phobie de l’avion que Caro et qui continue à me faire violence pour voyager….lors de mon dernier vol qui m’amenait ici à Beyrouth, j’ai même eu tellement peur à cause des turbulences que j’en ai pleuré….mais va falloir penser à rentrer hein….ça me fera déjà une trouille en moins à assumer ( l’autre étant une crainte incontrôlable, vu la proximité de la Syrie, d’un attentat genre 11 Septembre ou d’un missile lancé de la mer…je sais c’est bête)

      Répondre
  27. Marie a dit…

    J’ai écrit le commentaire 34 en mettant mon vrai nom : y’à t’il moyen de le supprimer (je suis blonde, ceci explique peut être cela…..)

    Répondre
  28. alexa a dit…

    Je suis passée du rire aux larmes sans parler des tremblements de peur en lisant to billet. Il a raison, le Churros, prends ton somnifère la prochaine fois!!!
    En tout cas, merci à toi et à la Chérie pour ses chroniques new-yorkaises inoubliables. Personellement j’adore que ta dernière photo soit celle du Chrysler Building, de loin mon monument préféré « of all times »

    Répondre
  29. Betty a dit…

    Et dire que je prends l’avion vendredi, pour la première fois depuis 5 ans !
    Comme je vais sur la Riviera, mon calvaire ne devrait pas durer trop longtemps et je n’aurai pas d’enfants avec moi, donc pas besoin de faire bonne figure.
    Par contre, je pars le soir, je crois que je vais éviter de dîner avant le vol, je souperai plutôt 🙂
    Je vais me droguer à mort pas contre

    Répondre
  30. prune a dit…

    J’adore ton condensé de la petite maison dans la prairie 🙂
    Nous lors d’un voyage aux Maldives nous avons eu droit à un passage qui doit ressembler au tiens. L’hotesse (d’une beauté de dingue dans un sublime sari…bref) qui s’attache sur son fauteuil face à nous et qui commence à faire sa prière….et bien moi aussi j’ai bien cru ma dernière heure arrivée.
    Mais bon qu’est ce qu’on ne ferait pas pour un voyage à NY.

    Répondre
  31. Corinne (Couleur Café) a dit…

    J’avoue que la partie des vacances que j’aime le moins (pour ne pas dire que je déteste) c’est le transport. Que ce soit en avion, en train ou en voiture, le transport est toujours pénible pour moi. Surtout quand, avec une nausée qui me fait déjà sortir mes yeux de leur orbite, je dois me tourne à gauche et à droite pour voir si les enfants vont bien, ou s’ils ne font pas de bêtise. Je comprends, et je compatis … En même temps, les vidéos de votre séjour sont super ! Reviens nous vite avec les photos 😉

    Répondre
  32. Luna a dit…

    Tu es tellement drôle. Manier à ce point l’humour, je dis bravo.
    Et je compatis pour le retour agité..
    merci pour ces vidéos, ta fille est vraiment très douée !
    bon retour et bon courage pour le retour…

    Répondre
  33. Marie a dit…

    je pense avoir vécu le pire vol lors de mon dernier voyage pour Gogota
    je sens une odeur de brulé je le dis à une hôtesse à ce moment on voit de la fumée … panique à bord elle me dit d’appeler trés vite la chef de cabine , et là panique totale . Le commandant nous dit qu’il y a un problème technique et que tous les écrans seront éteints et que nous allons atterrir à Point à Pitre .
    Finalement c’était pas trop grave (un compresseur out ), nous sommes quand même resté 2 h dans l’avion pendant la réparation et les 2 restantes pour arriver à destination on était pas trop rassuré.
    Bien sur les correspondances loupées , galères … Air France m’a offert des mails … j’avais demandé le retour en business

    Répondre
  34. Suzanne a dit…

    Du Stilnox ! C’est bien, le Stilnox. Ma soeur te le confirmerait surtout que sur les conseils du médecin elle avait pris son cachet (en avion, donc, assise à côté de moi et dans les deux premières heures de notre vol de 11h) avec un petit verre de rouge au début du repas. Efficacité : 100%. Elle s’est endormie comme une bouse en une minute, renversant le verre de rouge qu’elle tenait à la main sur sa voisine. Moi. Qui a empeste le pinard pendant tout le vol.
    Sinon, je compatis. Maintenant qu’on est 4 et que nos finances ne nous le permettent plus, on rentre moins souvent à La Réunion. Les premières années à Paris, c’était minimum deux fois par an. 44h de vol, quoi. De turbulences, de « oh ben ça alors ya un trou dans la carlingue hihihi », de « ya qu’un sac vomitoire, là ? »
    Mais bon, à l’époque, il y avait toujours au moins une escale en chemin (bim un atterrissage de plus) et on te donnait à la montée dans l’avion un sac avec sandwiches et bouteille d’eau, pour tout le vol…

    Répondre
    • tallulah06 a dit…

      euh non je conseillerai pas le stilnox pour un voyage en avion si on n’a pas l’habitude, sachant que c’est un somnifère avec des effets secondaires nombreux et imprevisibles (hallucinations, desinhibitions… le pauvre jean luc delarue avait eu des problèmes avec ça dans un avion, même si il n’avait peut être pas pris que ça).

      Répondre
      • Suzanne a dit…

        Oups, désolée, je l’ignorais. Bon, je le conseillais surtout pour placer ma super (n’est ce pas ?) (Hem…), hein…je ne le ferai plus 🙂

        Répondre
          • Suzanne a dit…

            Ah tu prêches une convaincue, pour l’instant j’ai toujours préféré l’insomnie aux médocs (même si je ne doute pas de leur utilité). D’ailleurs, suite à ton post j’ai un peu regardé sur le net et je suis effarée de voir comme ces produits sont facilement prescrits, sans contrôle ni avertissement.
            Ce qui me fait penser à cette visite chez mon généraliste il y a quelques années, durant laquelle j’avais expliqué que j’avais un petit moral (mais j’espérais une cure de vitamines) et mon médecin m’avait prescrit un antidépresseur sans même me le dire, un peu flippant quand même.

  35. KS a dit…

    Une journee un peu usante so far, et la je lis ton post… Me suis tellement marree sur le coach de l’avion que mon fils a deboule pr savoir pourquoi;) merci pour ca

    Répondre
  36. MarineMCo a dit…

    Merci pour cette semaine de lecture enchantée et les vidéos de Lou sont terribles!

    J’ai, du coup, légèrement modifié, l’itinéraire de nos vacances d’été avec mon teen de presque 16 ans, pour faire un grand détour de Boston à NYC (on y est déjà allés 3 fois mais on ne s’en lasse pas…)
    Je piaffe d’impatience 😉

    Pour le reste, ta description de Caroline I. est magistrale!

    Répondre
  37. Isabelle a dit…

    Bravo et merci pour cette narration tellement hilarante ! Surtout lorsqu’on n’est pas concernée, n’est-ce pas. J’ai le mal des transports, mais j’en étais exempte en avion et pourtant au retour de Crête l’été dernier, les turbulences ont failli avoir raison de mon estomac…
    Tous mes compliments à ta fille. Que de cordes à son arc. Bon anniversaire aux twins.

    Répondre
  38. Manuela a dit…

    Merci Caroline pour tout ce que es et fait (oui, je t’aime) et pour ce billet en particulier qui m’a fait eclater de rire (tout en m’etouffant ; ca m’apprendra de piquer le gouter de mes enfants) (moi non plus je ne m’appelle pas Ingalls).
    Et BRAVO a ta grande pour ces super reportages ; tell her she is the best!!
    Bon atterrisage et repos a toi.

    Répondre
  39. Mit' a dit…

    Oui repose toi bien , maintenant . Il y avait trop de stress .
    J’ai vu les belles images au moma , j’adore ce musée , avec sa fontaine fraiche dans le jardin … Tu nous a fait un beau cadeau avec ces petits films .
    Encore merci .

    Pour le vol… Moi je n’envisage pas de voyager sans une petite pillule apaisante ! Mon mec , lui , aime bien prendre un petit verre de blanc ! Non ,
    ça va , merci , on fait de beaux voyages !

    Répondre
  40. Baril a dit…

    Je vous suis aussi depuis très longtemps ,tous les matins devant mon bol de café ou au retour de ma nuit de travail ,c’est un tel bonheur quotidien ! Ce soir je commente pour la 1ere fois.Mille mercis pour ce voyage a NY, si bien raconté et si joliment filmé. ..mais ce billet ci est une pépite, avec un retour en arriere chez les Ingalls, tant suivis dans ma jeunesse et tellement bien juxtaposé ici.Continuez ainsi Caroline,vous avez une tres belle plume : fraîche, moderne,joyeuse,vivante
    Un grand merci .

    Répondre
  41. Mel (une autre) a dit…

    Je compatis à tes malheurs Caroline, mais quel billet extraordinaire ! Franchement, il faut avoir du talent pour raconter vos péripéties comme tu le fais. Et La petite maison dans la prairie, quelle référence exceptionnelle (c’est vrai que Caroline Ingals est un modèle inaccessible, mais tant mieux en un sens, non ?) ! Ça m’a montré que j’avais pas mal de lacunes du côté des feuilletons, moi aussi je croyais que Laura épousait Almanzo, va falloir que je révise…:-)

    Répondre
  42. anne a dit…

    Bon, ben c’est pas pour me rassurer tout ça…..
    Je viens de rentrer de Martinique, après sept séances d’hypnose, trois vols en simulateur et tout mon stock de fleurs de Bach et autres médocs.J’allais voir mon fils, ça motive. A l’aller je me suis tapé 8h de séance d’hypnose en boucle dans mes écouteurs pour ne pas paniquer, mais j’ai pleuré pendant quasiment tout le vol….. Au retour malgré des turbulences (moyennes me dit mon cher et tendre, quand tu as la trouille ça te paraît toujours trop fort) je n’ai pleuré qu’une fois quand on a rallumé les lumières pour nous demander de nous harnacher plus serré. Là j’avoue que la panique a repris. Sinon, je dois dire que j’ai accepté avec bonheur tout l’alcool qu’ils proposaient, et franchement j’ai survécu plus facilement qu’à l’aller ! En tout cas ce n’est pas une partie de plaisir, il m’a fallu 50 ans pour surmonter cette phobie, et je compatis en lisant ton récit. Heureusement que le séjour sur place avait l’air chouette !!!!

    Répondre
  43. Biloubb a dit…

    Quel plaisir de lire ce billet! Même si je prends l’avion dans quelques jours pour rentrer de La Réunion. A l’aller j’ai trouvé un remède pour vaincre ma peur…avec le Champagne!! On a eu la chance d’être surclassés donc qq verres m’ont bien aidée ( j’avais décidé de ne pas prendre de cacheton cette fois et comme nous voyagions sans les enfants je pensais que je pourrais me comporter comme je voulais…ou comme je pouvais plutôt ) Air austral est une compagnie à recommander avec du personnel agréable et rassurant ( le steward a très vite vu que je sifflais mes verres à une vitesse de croisière défiant toute concurrence et a fait en sorte que j’ai tjs de quoi me désaltérer!
    Jamais vu NYC mais tes billets m.ont donné envie. Le point de vue de ta fille est fort intéressant, un regard d’artiste en vol

    Répondre
  44. manue a dit…

    Waouh …. nous avons vécu un retour secoué lors de notre retour de NYC, mais pas à ce point là …. je compatis …
    Ton récit comme d’autres expériences similaires, me fait systématiquement penser à « L’hôtel New Hampshire » dans lequel la famille préfère par précaution se séparer en groupes, chacun dans un avion différent, mais je n’en dis pas plus.
    En tous les cas, merci pour les récits journaliers et félicitations à ta grande, elle est aussi douée pour ses carnets de voyage que pour les films !

    Répondre
  45. GG a dit…

    Ah bah bravo ! Moi qui n’ai pas peur en avion, j’ai eu mal au bide rien qu’à te lire !! (quel talent de conteuse !) Merci pour ces qq. jours de voyage en tout cas. Bises

    Répondre
  46. supertomate a dit…

    Je ne vais pas vous remonter le moral, mais j’ai lu un article dans le journal l’autre jour qui disait que les turbulences en avion, ça serait de pire en pire, rapport au changement climatique (vents plus violents, etc…)

    De rien ^^

    Répondre
  47. Marje a dit…

    Caroline Ingalls s’envoie en l’air ! J’ai ri aux éclats et relu plusieurs fois … Je prendrai l’avion la prochaine fois que je manque d’inspiration. Prendre de la hauteur, ça renouvelle le point de vue 🙂 Bravo à Lou pour la vidéo toujours aussi percutante et bon anniversaire en famille !

    Répondre
  48. ChantalCT a dit…

    Merci, quel bonheur de te lire , trop drôle ton récit de voyage en avion ! Tout ça n’est pas pour me rassurer moi qui dans 15j pars pour San Francisco : Je crois que vais y aller à pieds ou mieux en carriole avec Charles et Caroline Ingals.
    Merci Caroline pour ces petits moments de délectation.

    Répondre
  49. Xochitl a dit…

    Eh bien le manque de sommeil vous réussi chère Mme Caroline Ingals. Excellent billet !!! On serait prête à te remettre dans l’avion un jour de tempête pour profiter de l’épisode 2.
    Welcome back

    Répondre
  50. Sofinet lovGuisane a dit…

    MERCI Caroline !!!
    Du grand art… Et les retours dans La Prairie…, juste fantastiques, on s’y croyait !
    Moi qui adore prendre l’avion, je le demande si je ne vais pas avoir qq réticences la prochaine fois !
    Quant aux vidéos de Lou, juste chapeau l’artiste (je n’avais pas encore eu l’occasion de lui dire !)

    Répondre
  51. shushan a dit…

    Ah misère et moi qui rentre samedi de New York !
    Je crois que j’ai loupé des épisodes de la petite maison dans la prairie, en même temps Charles Ingalls m’a toujours agacée :-), c’est pas lui qui conseillerait un somnifère à sa Caroline 😉

    Répondre
  52. Géraldine a dit…

    Ton flegme m’impressionne! 😉 Que d’aventures et de souvenirs !! Tu arrives déjà à en rire (en tout cas nous oui), tu ne devrais donc pas avoir de syndrome post traumatique trop lourd! Je me souviens d’un vol agité au cours duquel une collègue avait sorti de son sac tout un tas de mignonnettes, pour se « détendre » pendant le vol! Résultat elle a bien ronflé, sauf qu’on avait 30 gamins apeurés à gérer!! Je te parle d’il y a 20 ans, j’imagine qu’aujourd’hui ce ne serait plus possible vu tous les controles et qu’ils t’enlèvent même ta bouteille d’eau!
    Remettez vous bien du jet lag, et merci d’avoir partagé ce voyage avec nous!

    Répondre
  53. mardep a dit…

    tres joli cet ultime film de ta Cherie 😉
    et quant a votre voyage…je compatis….et te remercie de nous donner l’occasion d’en rire autant !
    Je croise les doigts, avec tous nos aller-retours intercontinentaux, cela ne m’est jamais arrive…
    Bon retour a vous et bonne journee

    Répondre
  54. séverine a dit…

    J’adore ! j’adore ! j’adore ! Merci à ta chérie pour ces superbes vidéos…j’ai l’impression d’avoir été à New York avec vous. Parce que je n’ai aucune mais aucune envie d’y aller, je ne survivrai pas à l’avion en fait… Si jamais, vous partez dans un gîte en Normandie, demande à ta chérie de faire des vidéos 😉 Je crois que votre voyage à New York aura décelé un talent supplémentaire à ta chérie. Pour ton retour épique dans l’avion, il est dit, « il vaut mieux en rire qu’en pleurer.. ».et bien, c’est chose faite avec succès.

    Répondre
  55. Clélie a dit…

    Et bien on finit en fanfare on dirait !! merci pour tout (le voyage et le gros fou rire du matin) mais si mon cher et tendre lit ça , alors là c’est sûr on n’ira JAMAIS à New York…

    Répondre
  56. Christine a dit…

    Merci, mais alors MERCI pour la GROSSE rigolade. Ceci étant, Caroline Ingalls pouvait être zen : avec une chute en carriole, tu tombes tout de même d’un peu moins haut que d’un Boeing… Me suis précipitée sur la vidéo de Lou, persuadée d’y voir les péripéties de la famille Ingalls en avion : vomito général dans les capelines à fleurettes, toi arrachant le grand pantalon à bretelles de Charles pour te confectionner un petit parachute de fortune (à usage unique. Tant pis pour les gosses, après tout Merde!), prières du Révérend Alden (pour distribuer l’extrême onction à tout va), le Docteur Becker (et sa face rassurante…) distribuant des cachetons pour dormir à tour de bras…et j’en passe… Finalement, non ! Dommage… Mais la vidéo est une fois de plus magnifiquement aboutie.
    PS : en gros, à terre tu es Caroline Ingalls (calme, bon sens et petites astuces) et quand tu t’envoies en l’air, tu vires Ariette Oleson (léger lâchage dans les aigus hystériques)… comme les copines, quoi !

    Répondre
  57. Élisabeth a dit…

    Merci pour ce billet et pour tous les autres. J’ai beaucoup rire et en même temps je ne suis pas d’accord, je crois que tu surpassés Caroline ingalls. Qui a réussi a dépasser sa peur de l’avion pour emmener ses enfants dans un endroit qu’elle connaissait déjà rien que pour le partager avec eux? Qui fait assez confiance a ses enfants pour que sa fille réalisé de magnifiques petites vidéos, qui font voyager bien plus que n’importe quel film un peu trop lissé? La liste serait longue mais ton humanité fait du bien, et tes failles en font partie rendant tes forces plus belles . en tout cas ton blog me donne du courage et a eu sa petite part dans mon évolution ( c’est en partie ton évolution qui m’avait donne le courage de changer de métier): mon évolution pro se poursuit joliment, je suis maman depuis quelques mois. Merci

    Répondre
  58. Claire a dit…

    Merci Caroline pour ce récit.
    Merci pour ce fou rire intérieur et le sourire que j’affiche maintenant dans les transports en commun!
    Bonne journée et bon courage avec le jet lag.

    Répondre
  59. sandrineetles3nains a dit…

    Je n’ai rien d’autre à dire que : au top ! TOUT, les films de ta fille, quel talent ! ton billet, bref, au TOP !

    Répondre
  60. stephanie a dit…

    ouf les vacances sont finies… ce week end tu pourras faire des tartes aux pommes au coin du feu, et le churros coupera du bois dans le jardin. Mais nous on ne regrette pas le voyage ! Merci

    Répondre
  61. bal a dit…

    c’est comme si on était !!

    j’ai lu et relu toutes les livres gamine (dont environ 512 fois le tome 2 avec l’anniversaire de Nelly Oleson va savoir pourquoi) mais je ne connaissais pas Albert… Google m’a appris qu’il n’existait que dans la série, ouf, ma mémoire est intacte.

    Répondre
  62. velouria a dit…

    et bien moi je n’ai pas ri du tout à ton récit tellement je flippe ma race en avion et même après le stage peur en avion qui m’ a permis de prendre l’avion pour un trajet d’1 heure (rentable…), je cherche encore des cargos pour NY

    Répondre
  63. Elodie a dit…

    Merci Caroline pour ces barres de rire dès le matin! Ce n’était sans doute pas évident à gérer sur le moment mais le compte-rendu est magique 🙂

    Répondre
  64. Caroline a dit…

    Merci pour vos rires !!! juste, pour Almanzo, oui oui, elle finit bien avec lui Laura, c’est juste que là je me plaçais du point de vue de Caroline qui pense que ses filles vont mourir de faim, donc pas de blé, pas d’almonzo 😉

    Répondre
  65. Sibylle a dit…

    Merci pour ce compte rendu 🙂 !! Je ne pense pas avoir jamais vu un épisode de la Petite maison dans la Prairie, mais ce n’était pas nécessaire pour tout comprendre ;-), j’ai beaucoup ri !
    Qu’est ce que ça peut être angoissant l’avion, comme ces sensations sont déconcertantes,… je ne me lasserai jamais de la joie et du soulagement de retrouver le plancher des vaches !!
    Encore merci et bravo à ta fille dont le talent crève l’écran ! Mon mari qui est auteur de BD tient toujours un carnet de croquis en voyage, et bien je dois dire que les dessins de ta fille n’ont rien à lui envier !

    Répondre
  66. Lor a dit…

    Ah ah, tu aurais adoré la fois où je suis rentrée de Martinique et où nous avons fait DEMI-TOUR après une heure de vol, pour repartir quelques heures plus tard et faire à nouveau demi-tour !! Evidemment, je te laisse imaginer l’état de stress des passagers… Moi j’étais fille de pilote et je voyageais sur une compagnie « concurrente », qui a cessé d’exister une semaine plus tard, et j’ai passé le vol à rassurer mes voisins. Perso, je n’ai pas facilement peur en avion, du coup. Mais j’ai vécu une fois des turbulences en Afrique comme on en fois une fois ou deux dans sa vie et c’était pas joli-joli. Même les pilotes avaient l’air de flipper un peu :D.
    Quant à l’affaire de l’absence de sac vomitif… Are you kidding me??? Ont-ils envie de faire deux fois plus de ménage à l’arrivée ou pensent-ils qu’en niant la possibilité que les gens vomissent ils ne le feront pas ?

    Répondre
  67. elena a dit…

    tu es sure que tu étais fatiguée?? ce post est juste hilarant! la fatigue te va bien!!!
    bon retour sur le plancher des vaches 🙂 meuh et bonne journée 🙂

    Répondre
  68. lavieacinq a dit…

    J’ai adoré les vidéos de ta fille sur votre périple à NY!!! Elle a beaucoup de talent!
    Quelle chance d’avoir partagé cette expérience en famille!
    Par contre, ton récit du retour en avion m’a fait froid dans le dos!! Je crois que j’aurais été une Caroline complètement hystérique, perdant toute dignité humaine et maternelle….Aller! J’ai aussi un peu ri quand même!

    Répondre
  69. Anne a dit…

    Merci pour ce fou rire matinal! (Bon, c’est pas demain la veille que je remonte en avion!!!!) Quand je suis allée voir « Merci patron! » je n’aurais pas imaginé que tu aies un point commun avec monsieur Klur (pas les voyages à NY, non! La Petite Maison dans la Prairie)

    Répondre
  70. Marilune a dit…

    Non mais moi je pense que Caroline Ingalls aussi elle avait ses coups de calgon, hein…Et ne montrer aucune faiblesse, comme ça, ça cache une pathologie psychologique, non? Déni de réalité, sentiment de toute puissance, narcissisme (je dois être une icône inatteignable pour mes filles, qui tenteront vainement de se hisser à mon niveau et se sentiront comme de « bip » toute leur vie parce qu’elles croiront qu’elles sont nulles de ne pas être parfaites, elles), non? Alors que toi, Caroline, tu leur a montré (enfin…à la grande) que les adultes aussi peuvent avoir peur, mais ils font face, comme il peuvent, donc elles ont le droit elles aussi d’avoir peur. Sinon je me dis que rester en France, ou en Europe pas trop loin, pour les vacances, c’est bien aussi. En plus avec les supers mini films de Lou ( et ce carnet, magnifique!), j’ai un peu l’impression d’ être allé aussi à New-York, et d’avoir vu les tableaux du MOMA (par contre, Coney Island, c’est sûr je n’y serais pas allée…C’est quoi ces manèges pour masochistes high level?). Remettez vous bien de toutes vos émotions, bonnes ou mauvaises…

    Répondre
  71. Cécile a dit…

    Merci pour ce moment de drôlerie ! J’ADORE les allusions à la famille Ingalls… Et bravo à la Chérie pour ses films et son carnet de voyage…. Mais quel talent ! Ou devrais-je écrire quelS talentS !!!! Parce que je ne me trompe pas : les dessins qu’on aperçoit derrière les écritures du carnet sont bien les siens ? C’est épatant… Elle trouvait le temps de profiter du séjour, de filmer, de faire le montage, d’écrire ET de dessiner ? Mais ses journées duraient 25 heures ou bien ?!!?

    Répondre
  72. Lesna a dit…

    Merci pour ce fou rire, et ta famille Ingalls revisitée. Ca m’a rappelé un retour des Antilles ou j’avais rassuré ma voisine pendant 2h de turbulences et depuis j’ai la trouille en avion. Donc j’ai ri en te lisant et en même temps je n’étais pas très bien. Bon retour à la maison…

    Répondre
  73. VieLino a dit…

    Comme les autres j’ai envie de dire : MERCI avec un grand M pour ce moment de rire dans ma journée de boulot !
    Tu es parfaite Caroline n’en doute jamais ! parole de Charles !

    Répondre
  74. Céline a dit…

    De toute façon, Caroline Ingalls elle prenait pas l’avion, c’est pour ça qu’elle faisait sa maligne!
    Na!

    PS: J’adore le carnet d’aquarelle de ta grande… Ca donne envie de le feuilleter… Je l’ai déjà dit ici (et pourtant je me manifeste rarement) j’adore son trait et je suis ravie d’avoir assisté de loin à sa progression… Un gros bravo de ma part et de gros bisous à vous tous si je peux me permettre…

    Répondre
  75. Chantal a dit…

    Merci Caroline pour cette belle crise de rigolage !
    Je me doute que ça ne devait pas être le cas sur le moment pour vous mais, même moi qui n’ai jamais regardé aucun épisode de la petite maison dans la prairie, vous m’avez donné envie d’y remédier dès ce soir.
    Votre mésaventure du retour mériterait un film….. Je penserai à vous en novembre lorsque j’embarquerai à mon tour à Roissy vers les États-Unis, mais….. encore plus loin, encore plus longtemps, vers Los Angeles.
    Me conseillez-vous de me shooter ???
    Merci encore Caroline, vous être sensationnelle, et bon courage pour le retour !

    Répondre
  76. Bobine a dit…

    Ce n’est pas très gentil mais j’ai ri 🙂
    Parce que j’ai passé en février dernier des vacances épiques en République Dominicaine, ma fille aînée ayant commencé à vomir à l’atterrissage à Punta Cana, refilant ensuite le microbe à son frangin, sa petite sœur de 15 mois et tout le reste des cousins/oncles/tantes qui se sont relayés au dessus des toilettes du club pendant une semaine (pour finir par moi bien entendu). Au retour dans l’avion, ce fut le bouquet final, tous en choeur. Heureusement c’était open bar du sac à vomi là-bas! Puis bon après ça a encore continué dans la navette, puis dans la voiture, puis… 2 mois plus tard, je suis encore traumatisée!
    Mais c’est comme l’accouchement… on finit par oublier les mauvais souvenirs 😉

    Répondre
  77. mammouth a dit…

    Ah pur délice, Mme-pas-ingalls. En même temps, qui veut être elle? Elle ne se serait jamais envoyée en l’air dans un avion, l’ennuyeuse. Alors que moi, Charles, tu me l’aurais donné, même avec turbulences voire surtout, j’aurais pas chigné. Ça aurait fait des envolées intéressantes.

    Trêves d’idioties, félicite ta grande pour ses petits films, mais surtout surtout pour son carnet aux aquarelles.

    Répondre
  78. Thalie65 a dit…

    Merci pour ces récits new-yorkais et ces vidéos que la chérie a magnifiquement prises. Et merci pour ce fou rire que je viens de vivre avec le « on va tous crever » répondu à sa fille qui voulait sans doute être un peu rassurée!
    Le carnet de voyage de ta fille semble juste magnifique!

    Répondre
  79. Hajnal a dit…

    En même temps, United… what were you thinking? (oui je sais, le prix).

    A éviter absolument: la compagnie aérienne la plus pingre, dégueulasse, infecte envers ses clients, qui récolte le bonnet d’âne de la satisfaction client aux US plusieurs années de suite. Perso après avoir fait Newark/CDG dans un avion conçu pour les lignes intérieures (7h sur une planche de fakir, c’est long) et avoir vu leur personnel à l’oeuvre, j’ai dit plus jamais.

    En même temps les turbulences, c’est sûr, ce n’était pas de leur faute. Par contre si tout le monde gerbe en même temps, il ne faut pas chercher plus loin que le fin du fin de la gastronomie aérienne made-in-United.

    La prochaine fois, Delta ou Air France! Les trous d’air seront plus supportables 🙂

    Répondre
  80. marieal a dit…

    arriver à me faire sourire de ma phobie de l’avion, moi je dis bravo!
    je sais pas toi? mais moi, des frayeurs incontrôlables comme ça, je mets des jours à m’en remettre tellement ça m’épuise…
    j’ai vu que pas mal de personnes te conseillent le petit calmant qui va bien pour le vol; ben moi je te le déconseille sauf à être assommée littéralement , y’a rien de pire pour moi que de se sentir paniquée et pas en possession de tous ses moyens….

    Répondre
  81. Pmgirl a dit…

    Ma chère et tendre fille étant malade en voiture (en train, et pour l’avion on saura en octobre), et mon mari ayant peur dans l’avion.
    Je ne peut que compatir très très fort…
    PS : il y a des supers sacs à vomi sur amazon avec un tampon qui gélifie le tout!
    J’en ai même fait un billet comparatif sur mon blog!

    Répondre
  82. Smouik a dit…

    Tellement désolée d’arriver si tard (mon ordi a planté et impossible de poster depuis mon tel…) mais j’ai suivi tous les épisodes avec intérêt et admiration : au risque de me répéter, les films de ta grande sont des petites merveilles, si j’étais encore dans mon ancien métier, je l’aurais engagée tout de suite pour créer du brand content pour les sites de mes clients ! Je t’assure qu’on m’a livré des choses bien moins bonnes. Franchement, bravo ! Quant à ses carnets qu’on aperçoit… non mais ses carnets ! Elle a des talents créatifs multiples…

    Et pour finir, merci pour ce billet que je vais garder dans un coin de mon nouvel ordi tellement j’ai cru que j’allais m’étouffer de rire… c’était si bon… En bref, les chats ne font pas des rats 😉

    Bonne reprise à vous 5 !

    Répondre
  83. Selki a dit…

    Bonjour Caro, bonjour le Rade !
    Ce dernier épisode, nous l’avons vu ensemble avec ma grande qui rêve de NY depuis des années et à travers ses yeux et les vidéos de la Chérie voilà-t-y pas que j’ai, moi aussi, des envies de NY (alors que jusqu’à présent bof bof !). Nous avons beaucoup aimé ses petits films et adoré son carnet. Quel talent 🙂 Bravo ! (Et quels magnifiques souvenirs cela lui fera dans 10, 30, 50 ans 🙂 )
    Quant à ton billet du jour, nous avons pleuré de rire et partagé nos souvenirs de la petite maison dans la prairie (notamment que oui, cette pauvre Carrie, on ne l’a guère vue souvent, heureusement qu’elle se casse la gueule dans le générique 😉 )
    Bon retour, bonne reprise et encore mille mercis d’avoir partagé ce séjour et du coup de m’avoir fait voyager et découvrir NY.
    Bises ensoleillées à toutes

    Répondre
  84. AnneduSud a dit…

    Je viens de rattraper mon retard avec tous les épisodes NY (pour cause de balade à Pargue). Scotchée par les vidéos de la Chérie. Le rythme, la musique, l’ambiance, tout y est, c’est remarquable. Et puis le carnet de voyage. Bourrée de talent la
    miss !
    Reste que je compatis pour la brûlure et le retour…
    Bientôt il ne restera que les magnifiques souvenirs de ce trip à 5 !

    Répondre
  85. Fmior03 a dit…

    Il doit y avoir un truc avec les vols retour de NY… Retour de voyage de noces, nous avions été upgradés en business grâce au copilote, témoin de mon Chéri Chéri (et mari tout neuf). Vol de nuit, en solo puisque mari-tout-neuf a fait quasiment tout le vol avec son copain dans le cockpit. Turbulences de folie, au point qu’ils ont ordonné aux PNC de s’asseoir SUR PLACE (1er siège dispo), grand silence dans l’avion : c’était moins d’une semaine après la disparition du Rio Paris… Les hôtesses venaient pleurer de peur dans le cockpit à tour de rôle… On est finalement arrivés sans encombres mais je ne risque pas d’oublier ce vol même si j’adore prendre l’avion… (compagnie nationale, parfaite au demeurant)

    Répondre
  86. Sylos a dit…

    J’aime te voir voyager, c’est agréable de découvrir des endroits où je n´irai probablement jamais, rapport a ma peur de l´avion (que tu viens de bien entretenir) mais je préfère par dessus tout tes mots ….Caroline Ingals ton modele maternelle ! J´adore je n´y avait encore pas pense´ mais c´est le mien aussi !

    Répondre
  87. Pastelle a dit…

    Merci pour ce dernier épisode du joli carnet animé de ta grande. Super série, vraiment.
    Pour le reste, je préfère zapper, je dois prendre l’avion bientôt.
    J’ai ri, mais très très jaune. 😉

    Répondre
  88. sandrine a dit…

    Bonjour Caroline, je vous lis depuis des années mais je n’ai jamais commenté..J’ai adoré votre article qui a résonné en moi plus que d’habitude ; en effet, mes filles, mon mari et moi étions dans cet avion quelques rangées derrière vous. que de secousses et effectivement la cerise sur le gâteau, c’est quand le commandant a demandé au personnel de bord de retourner s’asseoir ; grand moment de solitude!!!!!!!! nous rentrions d’ un périple de 10 jours au Canada et à New-York. Nous avons eu un coup de cœur pour cette ville folle….et maintenant bienvenue au jet-lag !!!!!!!!

    Répondre
  89. Siam a dit…

    C’est bizarre qu’on ne voit jamais Caroline dans un avion dans la série. Si ça se trouve, elle a peur de l’avion et elle n’est même pas foutu de prendre sur elle pour emmener ses enfants voir la tour Eiffel. Les pauvres en sont réduits à dévaler les colonnes les bras écartés.

    Répondre
  90. Nell a dit…

    Mais ça me donne teeeellement envie de retourner à New York. Surtout que ma collègue sylvie y était exactement en même temps que vous avec ses 2 ados de 15 et 18 ans. Alors je me dis que j’y retournerai quand mes 2 boys seront aussi ados. Oh my ! c’est dans 15 ans… J’y ferai p’têt un saut en amoureux avant !!
    Et sinon j’aurais vraiment mais alors vraiment envie de voir et lire le carnet de voyage de ta grande. Il a l’air absolument magnifique. Mon rêve à chaque fois que je pars dans une contrée lointaine et/ou exotique (non Villeurbanne quand on habite Lyon ça ne compte pas!) est d’en faire un. Alors je garde les tickets de métro et de musée, les sous bocks et les serviettes en papier, des coquillages et des feuilles d’arbre qui finissent par rejoindre dans une enveloppe les copains d’autres voyages au fond du tiroir du meuble de l’entrée. Peut-être quand je serai à la retraite. Oh my ! C’est 25 ans… Oh my ! j’aurais p’têt même pas de retraite…

    Répondre
  91. Dom2 a dit…

    D’habitude quand je trouve un post super drôle, j’esquisse un sourire, et c’est l’équivalent de celles qui disent « j’ai craché mon thé sur l’ordi ».
    Mais là, j’ai vraiment rigolé, peut-être que de frôler la mort ça inspire?
    J’ai ri pour les bêtises autour de Caroline Ingalls, comme quand on se laisse embarquer par un bon grand rire, j’ai ri pour la fin sur le voisin de devant, et pour l’ensemble de la description des turbulences en fait. Par contre, toute ma compassion, car ce genre de turbulences, c’est horrible, horrible, ça fait vaiment peur!

    Répondre
  92. Dom2 a dit…

    Hum hum après relecture, c’est ambigu, donc je précise: ça ne veut pas dire que d’habitude ce n’est pas drôle (esquisser un sourire devant mon ordi, c’est déjà trouver ça super drôle). ça veut dire que là, c’était tellement bon, que même moi qui ne fais que sourire d’habitude, j’ai ri!

    Répondre
  93. Encoredesetoiles a dit…

    Extraordinaire caroline !!!
    Par contre ca y est …tu m’as mis le trouille mètre à zéro …. Avion pour 12h dans un mois …donnez moi un truc qui me fasse dormir et les enfants aussi ….sinon c est moi qui vais peter un cable dans l avion !!!!!

    Répondre
  94. Coline a dit…

    Caroline Ingalls aurait pris Air France
    Qui est pas plus cher si on regarde bien
    Et de grande politesse et de grand service.
    Étant américaine , elle n ‘aurait certainement pas pris UL….
    Je dis ça c’est pas que je veux faire ma madone des aéroports, mais bon maintenant que j’ai un peu l’habitude …

    Répondre
  95. C.Marcoux a dit…

    Salut!

    J’ai été pilote privé dans le temps, et je connais bien le monde de l’aviation de ligne. Je suis assez d’accord, ce serait facile au commandant de bord de rappeler quelques points rassurants en cas de turbulence:

    – Les turbulences ne sont absolument pas dangereuses pour l’avion! Il est conçu pour encaisser bien plus! Donc aucun risque de rupture des plans!
    – L’avion est piloté par un système complexe de pilotes automatiques pendant toute la durée du vol, la plupart du temps le pilote le met en fonction une trentaine de secondes après le décollage, et soit le coupe juste avant l’atterrissage pour poser l’avion « à la main », soit l’avion se pose tout seul et garde de lui-même l’axe de piste tout en décélérant!
    – Ces systèmes automatiques sont exceptionnellement sûrs et performants, à tel point que la procédure Air France, en cas de très mauvais temps, préconise l’atterrissage automatique, jugé plus fiable qu’en manuel! Ces systèmes se contrôlent entre eux, et sont doublés ou triplés de sorte que la panne de l’un d’eux n’aie aucune conséquence! Ces systèmes n’ont AUCUN MAL à conserver la maitrise de l’avion dans la turbulence, même sévère!
    – Les « trous d’air » n’existent pas, il y a des zones de vents descendants, qui, traversées à 900 km/h, donnent l’impression que l’avion se met à tomber, alors qu’il continue de voler normalement dans un air qui descend!
    – Un avion n’est pas suspendu à ses moteurs, c’est le profil de l’aile qui crée la portance à partir de la vitesse. Si un bi-reacteur « perd » un moteur, il continue de voler, il ira juste un peu moins vite et moins haut! Un avion qui perd tous ses moteurs plane parfaitement! En instruction cela fait partie de l’apprentissage que de savoir poser son avion sur la piste sans moteur, juste en planant! Concrètement, un avion qui perd ses moteurs (rarissime dans l’histoire) doit juste prendre une assiette à piquer de quelques degrés afin de conserver une vitesse suffisante pour voler! Par contre cela implique qu’il descend, de façon douce et progressive, exactement comme quand l’avion entame sa descente pour rejoindre sa destination: le pilote automatique réduit les gaz complètement, et ensuite abaisse légèrement le nez de l’appareil pour conserver avec précision une vitesse prédéfinie. C’est pareil!
    Les avions planent tellement bien qu’un Boeing 747 qui couperait ses 4 réacteurs au dessus de Lyon pourrait planer jusqu’à Marseille!

    A tous ceux qui ont peur de l’avion, je conseille une virée chez un passionné (comme moi) qui possède un simulateur de vol fidèle d’un avion de ligne (comme moi!). C’est gratuit, assez ludique, et ça va vous apprendre tout ce qui se passe dans l’avion, les bruits suspects, les mouvements…etc

    Je suis à Vitry, près de Paris, et j’inviterai avec plaisir une personne qui a peur à venir tâter du simulateur!

    Bye, et bons vols!

    Répondre

Laisser une réponse à AnneduSud

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>