The liste de livres pour l’été 2016

IMG_4021

Chaque année j’essaie de vous donner une liste de bouquins pour les vacances – ceci étant dit je crois que l’été dernier j’ai zappé, voire aussi celle d’avant – Voici donc, à la demande de pas mal d’entre vous, ce que je peux vous conseiller pour vos longues après-midi d’été, sachant que si j’ai beaucoup lu ces derniers mois, je me suis malgré tout pas mal concentrée sur des polars. Mais j’ai tenté du coup de glisser quand même des romans, lus moins récemment ou pas (j’enquille un livre par semaine minimum, essentiellement dans les transports et avant de m’endormir) (c’est un peu ce qui marche le mieux pour moi contre les insomnies).

Edit: il est possible que je vous aie déjà parlé de certains de ces bouquins, mais je me dis que comme ça vous avez un récap.

Les polars

Les réponses, d’Elizabeth Little: Après un procès qui a passionné l’Amérique, la jeune Janie Jenkins est reconnue coupable de l’assassinat de sa mère, la très fortunée et très mystérieuse Marion Dressner. Dix ans plus tard, le procès est révisé en appel, la libération de Janie scandalise le pays, convaincu de la culpabilité de la riche héritière. Janie est-elle coupable ou innocente ? Elle-même n’en a pas la moindre idée. Trop ivre la nuit du meurtre, elle n’a plus aucun souvenir de ses faits et gestes. Ne lui reste en mémoire que les deux derniers mots prononcés par sa mère, deux mots mystérieux qui vont la conduire à aller chercher les réponses à toutes les questions qu’elle se pose dans une petite ville du Middle West. Lu il y a un petit bout de temps mais je me souviens avoir bien aimé le style et le personnage principal.

xxx

Les infâmes, de Jax Miller: Il s’agit d’un premier roman, que j’ai trouvé très bien écrit. L’intrigue est hyper bien tenue et les personnages, complexes, désespérés, ultra attachants. Le pitch: Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, est témoin protégé du FBI depuis 18 ans, après avoir été blanchie du meurtre de son mari, un policier véreux et violent. Hantée par son passé douloureux, elle souffre d’avoir abandonné ses deux enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. Lorsqu’elle apprend que sa fille, adoptée par un couple de religieux fanatiques, a disparu, elle décide de rompre avec son anonymat et de tout faire pour la retrouver. Il y a parfois quelques outrances, quelques exagérations, mais aussi une peinture de la société « white trash » américaine assez réaliste je pense. Un très bon page turner.

xxx

Les secrets de l’île de Viveca Sten: Je vous mets celui-ci parce que c’est le dernier mais je vous conseille de lire cette série par le commencement, même si comme pour les Camilla Läckberg, vous pouvez aussi les prendre indépendamment les uns des autres. Je vous en ai déjà parlé, donc, j’aime bien cet auteur, ce n’est pas non plus du suspense de malade et elle ne réinvente pas le polar, mais c’est agréable, les personnages sont sympas, on voyage en Suède et c’est bien écrit.

xxx

Famille parfaite de Lisa Gardner: J’avoue, j’aime bien Lisa Gardner, je sais bien que c’est pour le coup du polar facile et « grand public », mais elle est assez forte en terme de suspens. ça tourne néanmoins toujours un peu autour de la maltraitance d’enfant, ce qui à la longue est un poil écoeurant, mais celui-ci est un peu différent et on est pris jusqu’au bout dans cette histoire de famille parfaite, donc, qui un jour disparait, enlevée par des malfaiteurs qui ne semblent avoir aucune limite dans leur infamie.

xxx

Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic: Celui-ci je suis en train de le lire mais je trouve que ça commence bien. Un premier roman, qui se déroule à Paris, dans les couloirs du Palais de Justice. Le pitch, Andersen, jeune et brillant avocat a vu sa femme disparaitre il y a trois ans, sans qu’on ne la retrouve jamais. Il est soupçonné notamment par un procureur d’avoir orchestré sa mort.

xxx

Pretty girls, Karin Slaughter. Là aussi, un bon page turner, qui parfois va un peu loin dans l’invraisemblable mais au style pêchu et un poil second degré. Deux sœurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses sœurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu’elles nourrissent l’une pour l’autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. Mais forcément un événement va les forcer à se retrouver…

xxx

Tout n’est pas perdu de Wendy Walker. Un thriller psychologique dont les droits d’adaptation s’arrachent parait-il comme des petits pains. J’ai trouvé ça assez intelligent, même si parfois un poil pédant dans l’écriture. Mais j’aime bien cette sorte de journal de bord d’un psy qui tente de faire recouvrer la mémoire à une jeune fille violée, de façon à résoudre cette énigme: qui a agressé pendant une heure la petite Jenny Kramer ? Comment fonctionne la mémoire, comment peut-on manipuler un esprit torturé ? Avec un rebondissement de dernière minute plutôt bien vu.

xxx

Je suis Pilgrim, de Terry Hays. Au cas où il vous aurait échappé, cet énorme best-seller est vraiment haletant et passionnant. Il m’a rappelé un peu les Trevanian dont je vous ai parlé ici. Il est question d’espionnage, de terrorisme, d’une course contre la montre avant que le monde ne se trouve totalement dévasté par un acte d’une malveillance redoutable. Il y a un peu de Homeland, un peu de James Bond, de Bureau des Légendes, etc. Moi qui ne suis pas particulièrement friande de romans d’espionnage, là j’avoue, je ne l’ai pas lâché. Il est un peu lourd mais je crois qu’il vient de sortir en poche.

Les romans

Les intéressants de Meg Wolitzer. J’ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé ce roman, écrit par une auteur dont j’avais aussi bien apprécié le précédent roman, « La position ». Il y a, il faut dire, tous les ingrédients de ce que j’aime dans cette histoire: des jeunes qui font connaissance dans un camp de vacances américain, des histoires croisées à la manière d’un film chorale, New-York en toile de fond, des interrogations existentielles, un suivi des personnages sur vingt ans, des amitiés sincères et d’autres moins, etc. Et un style à part, tout en empathie et en subtilité. Vivement son prochain.

xxx

Les âmes et les enfants d’abord d’Isabelle Desequelles. Là c’est un petit ovni, un très court roman, voire un essai. Un style poétique et envoutant, une sorte de lettre que l’auteur adresse à cette mendiante croisée un jour à Venise et qui la hante depuis. Une très belle réflexion sur la façon dont nous regardons, impuissants et indifférents, ceux qui sont nés du mauvais côté. La misère est à exacte hauteur des enfants. On vit avec. Avant même qu’ils ne sachent lire et écrire, ce que nous offrons à ceux que nous élevons, c’est la pauvreté à hauteur de leurs yeux. A bonne hauteur… elle ne le sera jamais.
Le chemin de l’école redevient une cour des miracles que pas un enfant ne devrait traverser. Pour grandir, il lui faudra d’abord regarder le malheur dans les yeux. Tout comme ses parents, il s’y habituera vite, et arrivera le moment où la misère le dépassera.
Elle est où l’humanité ?

xxx

La petite boutique japonaise d’Isabelle Artus. Je connais bien Isabelle Artus, elle était rédactrice en chef de la rubrique beauté de Psychologies Magazine lorsque j’y travaillais. Même si j’avais senti chez elle une sensibilité et une originalité certaines, je n’aurais jamais imaginé qu’elle avait en elle une telle maitrise de l’écriture et une telle imagination. Ce premier roman est un bonbon acidulé, qui vous emmène dans l’univers mystérieux des geishas et du Japon. La jolie Pamela, née à Melun-Senart a toujours voulu être geisha. Elle rencontre Thad, qui vient lui de Bretagne mais qui est au fond de lui un samourai. Ces deux là vont devoir apprendre à se connaitre eux mêmes pour parvenir à s’aimer. Très joli.

xxx

Les oreilles de Buster de Maria Ernestam. Ce bouquin m’a pas mal travaillée. Il faut dire que dès les premières pages, la narratrice vous explique qu’elle avait 17 ans quand elle a tué sa mère. Et que c’est donc ma propre mère qui me l’a offert. Autant vous dire que mon quelqu’un s’est régalé quand je lui ai raconté l’anecdote. Rien dans ce livre qui ne s’approche de ma propre relation avec ma mère, je vous rassure, mais il n’empêche que l’histoire est de celles qui vous restent en tête bien après avoir fermé le bouquin. Le soir, lorsque Sven est couché, Eva, 56 ans, se sert un verre de vin et écrit son journal intime. La nuit est propice aux souvenirs, aussi douloureux soient-ils. Peut-être aussi la cruauté est-elle plus douce lorsqu’on l’évoque dans l’atmosphère feutrée d’une maison endormie. Eva fut une petite fille traumatisée par sa mère, personnage fantasque et tyrannique, qui ne l’a jamais aimée et a toujours tout fait pour la ridiculiser. Très tôt, Eva s’était promis de se venger. Et elle l’a fait, avoue-t-elle d’emblée à son journal intime. Un délicieux mélange de candeur et de perversion, qui tient en haleine de bout en bout. C’est à la fois un roman psychologique, un polar, une allégorie sur les rapports mère – fille. Et c’est écrit à la perfection. Et ça se passe en Suède donc j’adore. Gros coup de coeur.

xxx

89 mois de Caroline Michel. Celui-ci je ne l’ai pas encore lu mais il est signé par une fille que j’aime beaucoup, qui signe Ovary sur son blog et qui collabore avec moi à l’Express Styles. Sans l’avoir commencé je suis persuadée que je vais apprécier son écriture, et l’histoire de cette jeune femme qui souhaite avoir un enfant toute seule m’intrigue. Je vous en redirai plus quand je l’aurai lu !

xxx

Vernon Subutex de Virginie Despentes. Comment ne pas vous parler de Vernon Subutex ? Vous êtes sans doute nombreux à avoir déjà lu d’une traite les deux premiers opus de cette série signée Virginie Despentes, mais au cas où… Pour moi Despentes est l’une des écrivaines majeures du 21ème siècle. On aime ou on déteste mais personne ne peut s’approcher de sa verve, de sa lucidité, de son analyse au scalpel de la société et des rapports humains. C’est le pendant féminin de Houellebecq (oui je dis ce que je veux d’abord) et Vernon, ce loser magnifique est génial. Je copie le pitch: QUI EST VERNON SUBUTEX ? Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde disparu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous.

xxx

En attendant Bojangles, d’Olivier Bourdeaut. Déjà parlé aussi mais j’en remets une couche: c’est un petit bijou d’excentricité, de joliesse, de tristesse mélancolique. L’auteur est tout jeune, c’est son premier roman et il fait beaucoup parler de lui mais à raison je trouve. Il y a du Vian, du Colette, dans cette histoire d’amour fou raconté du point de vue d’un enfant. Aucune mièvrerie, aucun drama, alors que ce qui semble s’annoncer comme une jolie bluette est un récit bien plus sombre qu’on ne le pense.

xxx

Mrs Bridges, d’Ewan S Connell. Je vous en avais également parlé à l’occasion d’un concours pour le gagner. C’est un petit bijou, la radiographie d’un couple des années 30, une construction hyper originale, pas un mot de trop, des sentiments décrits comme on effleure. J’ai beaucoup aimé.

 

Voilà, vous avez des listes de livres pour l’été ici, ici, ici, et ici. (et probablement encore ailleurs mais comme je ne sais pas mieux ranger mon blog que ma maison, je ne retrouve pas tout).

60 comments sur “The liste de livres pour l’été 2016”

  1. Fadila a dit…

    Je me permets de te faire une suggestion. Je te conseille l’amie prodigieuse de Elena Ferrante. Je te lis depuis des années et je sens que tu vas adorer
    Bises et bonnes vacances

    Répondre
  2. sirius a dit…

    Je recommande tous les Maria Ernestan ! Je l’ai offert autour de moi, personne n’a été déçu. A lire aussi la trilogie, parue il y a pluseurs années, d’Anna B. Ragde (la ferme des Neshov est le premier). J’aime beaucoup Meg Wolitzer aussi… bref ta liste me parle !

    Répondre
  3. Stéphanie a dit…

    Merci merci, cette année particulièrement je suis enchantée d’avoir cette liste ! Dans laquelle je retrouve certains titres déjà notés…
    Bonne journée !

    Répondre
  4. Pascale a dit…

    J’ai beaucoup aimé Je suis Pilgrim moi aussi. Et j’ai enfin lu Poulets Grillés, de Sophie Henaff, dont tu as parlé il y a déjà un moment.
    Je viens de finir (en moins de 2 jours…) les deux premiers livres d’Olivier Norek, Code 93 et Territoires, vraiment très bien, je regrette juste qu’ils ne soient pas plus copieux! Le troisième, Surtensions, est sorti mais pas encore en poche…
    J’ai adoré Black Out, de Marc Elsberg, flippant de réalisme.
    Bref, je suis en fonds en ce moment (le budget « bouquins » est hélas le premier qui saute!), je vais en profiter pour m’offrir quelques titres (et accessoirement, faire en sorte de créer une bibliothèque pour ranger tout ce qui s’empile chez moi et qui va me tomber sur la gu*ule un jour…).

    Répondre
  5. Anne de a dit…

    J’adore les conseils lecture en général (bien que ceux entendus à la radio me collent des angoisses car je n’ai jamais le temps de les noter et j’espere toujours le miracle qui me permettra de tomber dessus par hasard – et les reconnaitre (auteur nordique au nom imprononçable au titre impronoçable aussi, pitch du roman « qui fait peur », aaaahhhh je ne tomberai jamais dessus), même si ça me fait faire des listes et des listes 😀

    Répondre
  6. Marie Bambelle a dit…

    Comme à chaque fois, même si je ne suis pas du tout polar, tu me donnes envie de tout lire!

    Pour ma part, je te conseille le livre « Touriste » de Julien Blanc-Gras (journaliste au Monde je crois).

    Bouquin parfait pour l’été, il y raconte ses mésaventures de voyageur qui veut voir tous les pays du monde. L’un des seuls livres (avec « Demain j’arrête » de Legardinier) qui m’a fait hurler de rire dans les transports en commun! Il est tout petit et se lit très vite, bref, parfait pour la plage et pour voyager!

    Répondre
  7. Marje a dit…

    Super ! Sur tes conseils, je me suis achetée Poulets grillés et j’ai offert Je suis Pilgrim …Je conserve précieusement cette liste pour les cadeaux des GrandsProches qui m’entourent ! Merci ♥

    Répondre
  8. Carlotta a dit…

    Pour ma plus grande déception je n ai pas du tout accroché à  » Vernon Subutex  » pourtant je suis assez fan de Houelbecq, j ai trouvé ça trop  » noir « . En revanche j ai adoré Bojangles. Mon conseil serait plus classique, lire ou relire » Anna Karenine  » c est tellement vrai sur la passion !
    Belles lectures à toutes

    Répondre
  9. justine a dit…

    je note toutes tes suggestions, j’avais prévu d’aller voir mon libraire ce soir en prévision du long week-end qui s’annonce. En attendant Bojangles est dans ma liste depuis quelques semaines, je n’en entend que du bien.

    Répondre
  10. Lily59 a dit…

    ah j’adore les listes de livres, ça sent les vacances ! Je me permets une suggestion aussi : un magnifique roman que je suis en train de lire « Invisible sous la lumière » de Carrie Snyder, roman sur la vie d’Aganetha Smart, athlète canadienne issue d’un milieu très modeste qui fut championne olympique en 1928, quand le sport féminin était un combat (pas totalement gagné d’ailleurs, ce combat…) Ce roman se dévore, il serre la gorge à de nombreuses reprises… je conseille vraiment !

    Répondre
  11. Cécile a dit…

    Vous en avez sûrement déjà parlé (parce que je ne sais pas pourquoi mais il me semble me souvenir que vous aimez bien David Nicholls) (mais je peux tout à fait confondre avec autre chose…), enfin bref, je conseille vivement « Nous » de cet auteur. Je n’avais pas trop accroché à « Un jour » (sûrement parce que le sujet me plaisait tellement que j’en attendais trop) mais alors « Nous », je l’ai savouré de la première à la dernière page. Une histoire de couple, de famille, de vie, avec des personnages et des situations extrêmement bien croqués. Un seul exemple : le père qui se demande pourquoi tout le monde le trouve psychorigide depuis qu’il a collé les constructions en lego de son petit garçon parce qu’il ne supportait pas de le voir les détruire…Délicieux.

    Répondre
  12. Anne a dit…

    Merci! J’ai noté quelques titres, mon libraire va être content! Comme Fadila j’ai adoré l’Amie Prodigieuse (tomes 1 et 2 et j’attends avec impatience les 3 et 4!!!). J’ai aussi découvert cet hiver Sorj Chalandon et vraiment beaucoup aimé. Je suis fan d’Erri de Luca pour son style, sa poésie (Les poissons ne ferment pas les yeux est le dernier que j’ai lu). J’ai bien aimé Le Chardonneret (Donna Tartt) mais j’ai été déçue par le Maitre des Illusions. Pour ton goût pour NY, je pense à Siri Hustvedt (Elégie pour un américain et Tout ce que j’aimais… le premier je l’ai lu pendant notre voyage à NY). … Mais tu as peut être déjà lu tout ça! Je suis impressionnée par ton rythme de lectures… Bonnes lectures estivales! J’espère que tu en parleras.

    Répondre
  13. Sofy a dit…

    Je suis bien incapable de lire en ce moment (ça va passer; j’espère en tous cas)… Mais je rebondis sur LE (enfin les en l’occurrence) Vernon Subutex, que j’ai dévoré(s) pour ma part (petite préférence pour le 1er et son foisonnement de portraits)
    Par contre, ma mère n’a pas pu dépasser quelques pages et mon père l’a fini… mais sans engouement visiblement
    Déçue j’étais !
    Sinon je n’arrête pas d’entendre parler de « en attendant Bojangles » qui a décidément l’air de convaincre du monde… mais il se trouve que la 1e à m’en avoir parlé est une collègue qui m’a vanté « en plus, la sublime beauté de l’auteur »… J’ai googlé pour zyeuter…. et pour ma part je l’ai trouvé tellement « jeune sarkozyste-manif pour tous » du look que ça m’a tout coupé 😀
    Du coup, bim effet répulsif garanti (je sais que c’est idiot… mais si tous nos choix étaient rationnels, ça se saurait 😉 )
    Pour finir mon petit conseil à moi : « Kif » de Laurent Chalumeau (qui est sorti en poche il y a quelques moi je crois), une sorte de polar déjanté, des personnages loufoques, une écriture gouailleuse, un rythme prenant… le tout parfaitement raccord avec notre société et son actualité pas vraiment réjouissante… Mais au moins avec ce bouquin on en rigole 😉
    [Pour ceux-celles à qui le nom de l’auteur n’évoque rien, c’était le co-auteur de De Caunes à l’époque Gérard LanguedePute, Pined’huitres et Didier l’Embrouille à Nulle Part Ailleurs.]

    Répondre
    • Simone a dit…

      Je viens de googler… j’ai le même blocage !
      Je l’emprunterai peut-être à la bibliothèque (en le payant j’aurai l’impression de faire un chèque à l’UMP, c’est très con je sais).
      Par contre énorme coup de cœur pour la 7ème fonction du langage et Laurent Binet est « google image compatible ».

      Répondre
  14. Shakti a dit…

    Je viens de lire Avant toi, de Jojo Moyes. C’est sûrement à classer dans le romantique mais pour autant, ça parle aussi de choses graves et ma foi, j’ai adoré.
    J’ai aussi lu La bibliothèque des cœurs cabossés, d’une auteur Suédoise. La fin est plutôt capilotractée mais j’ai beaucoup aimé la façon de montrer que les livres peuvent sauver des gens.
    Vous noterez que j’ai besoin de lecture légère…

    Répondre
  15. Val a dit…

    Ah c’est drôle, j’ai lu d’une traite, entre samedi & dimanche, En attendant Bojangles que ma maman m’a offert pcq elle avait vraiment aimé.
    Je partage totalement ton avis : ce livre est super !!! je n’ai pas pu le lâcher ! Quelle histoire, quelle folie ! mais surtout surtout que d’Amour !!!
    Je m’attendais aussi à un truc hypra léger et en fait c’est tellement profond, émouvant et drôle…
    Je le conseille à tous moi aussi !
    Et j’ai noté plein de titres que je découvre en te lisant : l’été est pour ça notamment ma saison préférée, celle où je trouve un peu + le temps de lire…
    Merci pour ces tuyaux ! (je vais me précipiter sur Vernon Subutex)
    Bisettes

    Répondre
  16. Smouik a dit…

    CA Y EST, J’AI COMPRIS !!! Vous êtes DEUX ! Toi et toi-même… Je ne vois que ça pour expliquer que tu arrives à engloutir tous ces bouquins, ces séries et trouver encore du temps pour le boulot, tes enfants, ton Churros et partir en Corse… Hahahaha, je t’ai démasquée 😀 …
    Sinon je vais garder précieusement cette petite liste pour quand je serai à la retraite (càd jamais) puisque la besogneuse que je suis, finit toujours les années scolaires sur les genoux, en se demandant comment font les mères qui ont plus de deux enfants…
    Et aussi, après avoir encaissé une mauvaise nouvelle ce matin, je suis retournée sur la vidéo de ta grand mère d’hier, juste pour me faire du bien et répéter après elle « j’m’en fous ! »… J’adore ! 🙂
    Je vais la garder dans un coin cette vidéo précieuse…

    Répondre
  17. emmicat a dit…

    j’ai adoré aussi « les oreilles de buster », pris tout-à-fait par hasard à la bibliothèque, comme à peu près tous les livres que je lis depuis que j’ai la bib en face de chez moi! 🙂

    et du coup j’y vais de mon petit conseil : j’ai pris il y a quelques jours par hasard donc – « dites aux loups que je suis chez moi », de carol rifka brunt. et c’est (pour le moment, j’en suis aux 2/3) un bijou. et ça se passe près de N_Y…

    bonne lecture d’été à toutes

    Répondre
  18. DOMINIQUE a dit…

    En effet, pour Subutex, il y a des pour et des contre. Sans nier le talent de Despentes, encore que, j’avoue n’avoir pas été convaincue du tout. D’ailleurs, le rapprochement avec Hoellebecq est assez judicieux. Ils ont tous les deux « la carte » des critiques, ont un style comparable, et des préoccupations relativement semblables. Je suis assez sceptique en fait sur la profondeur de leur écriture, qui ne s’éloigne jamais bien loin de l’anecdotique aussi original soit-il. Mais là, il ne faut pas oublier que je suis bien plus âgée que toi, et cela joue sur le ressenti.
    Sinon, j’avoue avoir adoré Mme Bridge, ainsi que son pendant, Mr Bridge, vraiment très bien, une construction originale, très efficace. Un cadeau de ta part très apprécié !
    Enfin, pas de suggestions de livres (sinon j’embouteille ton blog), mais je retiens les tiennes !

    Répondre
  19. Mireille a dit…

    Je suis Pilgrim est top et mon chéri qui ne lit pas beaucoup est en train de le dévorer. Black out aussi! Les oreilles de bustier lu il y a déjà longtemps mais il m’a laissé un très bon souvenir. Et les intéressants que j’ai eu du mal à commencer et du mal à lâcher. J’emmène pour les vacances : oona et Salinger de Beigbeder, réparer les vivants de Maëlys de kerangal, le coeur du pélican de Cécile coulon, 13 jours de Valentina giambanco, treize de seith Patrick, 16 ans apres de David Ellis, thalamus de Stéphane Girard, la ligne bleue d’Ingrid de Betancourt, les imperfectionnistes dont je ne connais plus l’auteur….

    Répondre
  20. Steph 4675 a dit…

    Aaaah yes the list ! Merci Caro et à toutes pour ces bonnes idées, je suis loin d’être une grande lectrice (rapport au fait que je pique du nez au bout de 3 pages en moyenne) mais quel bonheur de savoir que plein de nouveaux bons bouquins m’attendent. Si je devais en conseiller un pour l’été ce serait Le jardin de bronze de Gustavo Malajovich, un polar argentin dépaysant et magistral autant par son style que par son intrigue.

    Répondre
  21. Sarah a dit…

    Je viens de finir Le Chardonneret de Donna Tartt et c’est un grand roman – je le conseille! Du coup ta liste tombe a pic, je n’ai plus rien a lire et je vais commander quelques bouquins sur ta liste.

    Répondre
  22. KS a dit…

    Merci pour cette liste!!! J’en avais commence une pr cet ete, elle vient de bien s’allonger! Et meme si c’est peu probable que j’arrive a tout lire (3 garcons de moins de 7 ans a la maison) je garde espoir 🙂

    Répondre
  23. Kinou a dit…

    Coucou Caro
    Suis en retard de qq posts, j’ai vu que tu allais à Kea… Quand j’étais (plus) jeune j’ai eu un amoureux grec qui m’avait emmenée passer qq jours à Kea…de très bons souvenirs; salue le lion de ma part.

    Répondre
  24. ValdePo a dit…

    Hello
    Merci pour cette récap, je vais m’en inspirer pour remplir ma liseuse pour les vacances qui démarrent samedi prochain !!!
    Pour ma part, je termine Congo Requiem de Jean-Christophe Grangé (la suite de LONTANO). Noir et captivant jusque à la dernière ligne comme chacun des Grangé, mais avec ce petit côté de l’Afrique noire en plus, celle que j’ai vécu petite.
    Bonne journée

    Répondre
  25. marie a dit…

    Bonjour,
    Je lis souvent Caro et aujourd’hui plus que jamais je réalise ce que j’aime dans ce blog: c’est bien sûr l’écriture et le style de Caro – toujours justes, souvent drôles et bien dans l’air du temps des jeunes femmes de 29 ans + (Pfft !!!).
    Mais c’est aussi tous ces commentaires; tous ces rebonds sur les posts. C’est bien souvent plein d’empathie et aussi plein d’idées; comme aujourd’hui sur cette liste de bouquins. L’été va être trop court pour tout lire …
    De mon coté, je vous conseille les bouquins d’Irvin Yalom – Là je ne fais pas franchement dans l’actualité littéraire, car ca date un peu déjà. Mais franchement c’est excellent.

    Irvin Yalom est un psy américain qui a écrit des romans autour des grands penseurs de tous les temps.
    Son talent c’est d’écrire des « historiettes » ou petites histoires romancées qui donnent un éclairage indirect et d’une justesse incroyable sur les grandes idées & théories de ces hommes.
    J’ai adoré « et Nietsche a pleuré », « La méthode Schopenhauer »; je recommande aussi « le Jardin d’Epicure « .. et il y en a d’autres.
    Merci les filles et Bel été.
    Marie

    Répondre
  26. Pétunia a dit…

    J’ai une bibliothèque qui déborde. Mais c’est nul car je ne relis pas les livres (sauf Zola).
    J’ai une question pour ceux et celles qui comme moi ne relisent pas, comment faites vous ? Vous faites circuler vos bouquins ? Vous empruntez à la bibliothèque ? Lisez sur une liseuse (mais on ne trouve pas tous les titres récents) ?

    Répondre
    • DoMi a dit…

      Plus de place pour de nouveaux livres, chez nous, alors on les emprunte à la médiathèque, réservant les achats pour des titres exceptionnels. Quand le moment de faire de la place arrive malgré tout, je les écoule à St-Michel ou sur FreeCycle… Il n’y a que ceux de ma fille dont on n’arrive pas à se défaire, elle refuse de s’en séparer (même les cartonnés !). J’ai soigneusement archivés les fascicules de l’École des loisirs et autres de cette période, si un jour elle a des enfants elle sera contente de leur lire (et nous aussi, probablement), j’ai réussi à en donner quelques-uns aux cousins plus jeunes, mais il va bien falloir trouver une solution pour la suite…

      Répondre
  27. Nan a dit…

    J’achète, l’emprunte. Beaucoup, 2 aujourd’hui , merci Caro.
    De temps en temps je trie et tous ceux sans intérêt que ne relirai jamais, je les dépose sur un banc d’abribus.
    En 10mn, y a plus rien !

    Répondre
  28. Sibylle a dit…

    Merci pour cette liste, conseiller des bons livres c’est faire des cadeaux précieux (offrir des moments de joie, quoi de plus merveilleux ?)…

    Je vais aller à la médiathèque avec cette liste sous le bras… et pour la première fois depuis quelques mois je vais emprunter un autre auteur que Christian Bobin, découvert il y a donc quelques mois… Comme m’a joliment dit une amie, je suis « embobinée » par Bobin, je n’avais jamais rien lu d’aussi bouleversant, beau, poétique, juste, puissamment éclairant et intelligent que L’Homme-joie…

    Je me réjouis des découvertes à venir ! Bonnes vacances à tous(tes) !

    Répondre
  29. CCC a dit…

    Oh chouette, une liste de livres! Merci Caro! Et puisque tu aimes suivre tes personnages sur 20 ans et ce avec New York en toile de fond, je te conseille les oeuvres d’Emma Straub et Rumaan Alam. Et bonnes vacances!

    Répondre
  30. DoMi a dit…

    Merci pour cette liste de livres. Si vous aimez William Boyd je recommande son dernier (paru tout de même de l’an dernier, « Les Vies multiples d’Amory Clay », dans la veine de ses « Nouvelles Confessions » ou d' »À livre ouvert » (mes préférés de cet auteur), et sinon, « Un parfum d’herbe coupée », de Nicolas Delesalle, pas si récent non plus, lu à la suite d’un billet de Mentalo…

    Répondre
  31. Delphine a dit…

    Merci pour cette liste de livres dans laquelle j’ai pioché quelques titres alléchants.
    J’aimerai citer le livre d’Alysia Abbot, Fairyland qui sera bientôt adapté au cinéma par Sofia Coppola. C’est un livre qui vous emporte dans le San Francisco des années 70, sur les traces d’un poète homosexuel en quête d’identite qui parallèlement découvre et expérimente la paternité. L’auteur du livre est sa fille. Elle signe là un magnifique roman sur la relation père/fille sans mièvrerie et avec lucidité. Une grande histoire d’Amour.

    Répondre
  32. Miss Blabla a dit…

    Bon, forcément avec pas mal de retard, j’ajoute mon grain de sel…
    Je n’ai pas du tout accroché à Mrs Bridge alors que j’en avais eu super envie.
    En revanche, dans ceux que tu avais conseillés dans le même temps, j’avais acheté (un peu sans y croire, j’avoue !)  » En attendant Doggo  » et je l’ai adoré.
    De l’humour britannique comme je l’aime : fin, grinçant…

    Répondre
  33. Noelle a dit…

    Merci, merci ……… J découvre ton blog…..y a t sauce pour trouver toutes les pages où tu parles bloquons ?
    Je me remets à la lecture après une longue pause
    J’ai commencé par les Agnès martin Lugand……. Sans plus
    Puis l’été est assassin de Michel bussi et surtout les nymphéas noirs …… beaucoup aimé …….. fan d’adamsberg , je le garde les deuxx derniers en réserve comme on ne toucherait pas aux deux derniers carrés de chocolat ….. je vais commencer poulets grillés
    J’adore ton blog ……. merci …….. et bises à toutes ( on est entre filles , non ?)

    Répondre

Laisser une réponse à Aurore

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>