Five little things #19

Billet écrit l’ordi bouillant sur mes genoux alors que le thermomètre indiquait 28° dans mon salon à 21h35. Veuillez par avance me pardonner quelques incohérences ou fautes de style, merci. Je confesse une tolérance à la chaleur qui va en s’amenuisant. Sachant que je n’ai jamais été une dingue de la cagna, de toutes façons.

Cinq petites choses, donc, histoire de commencer la semaine en douceur.

Le film. Aurore. Typiquement le genre de film que j’aurais aimé écrire, tant tout me parle, du portrait de cette femme quinquagénaire qui se débat avec ses bouffées de chaleur (honnêtement je ne suis pas encore spécialement concernée mais je sais que le compte à rebours est déclenché) à cette chronique sentimentale qui se déroule en plus dans la ville de mon époux, j’ai nommé La Rochelle. Agnès Jaoui y est comme à son habitude parfaite et Thibaut de Montalembert, qu’on adore dans 10%, est on ne peut plus charmant. Il faudrait davantage de rôles comme ceux-ci, davantage d’histoires d’amour qui ne concernent pas uniquement des moins de trente ans. Bref, allez-y, c’est doux, sucré et drôle.

 

 

La série. Master of none. Je ne sais pas comment cette petite pépite de Netflix m’avait échappé, mais tant mieux, j’ai pu me binge watcher deux saisons d’un coup. Il est question des tribulations amoureuses et existentielles de Dev, jeune acteur Américain d’origine indienne. On y parle diversité, mais aussi engagement amoureux quand on a trente ans, égalité des sexes, etc. Un mix entre Girls et Manhattan, à la sauce tandoori. Savoureux.

L’actrice. Enorme crush justement pour l’actrice italienne qui occupe un des principaux rôles de la seconde saison de Master of none, Alessandra Mastornadi. Vous en apprendrez davantage sur elle dans cet article, mais je vous garantis qu’on a pas fini d’entendre parler d’elle. Un concentré de charme, de délicatesse et d’intensité. Une réincarnation de Monica Vitti, si vous voulez mon avis.

La chanson. Je suis retombée sur cette version des Idées noires avec Catherine Ringer et Lavilliers et je l’écoute en boucle. De la pure et bonne variété comme je l’aime…

L’envie shopping. Cette housse de couette en lin, ma passion absolue en linge de lit, d’autant plus d’ailleurs en période de fortes chaleurs. Sezane propose en ce moment toute une ligne pour la maison qui est à tomber.

Voilà, bonne journée…

 

76 comments sur “Five little things #19”

  1. NatakaDM a dit…

    Tous les lundis matins ou presque, j’attends ton billet qui me fera démarrer la semaine du bon pied (ou du moins qui y contribue)… merci pour ce plaisir qui adoucit la reprise hebdomadaire.

    « Idées noires », périodiquement écouté en boucle ici aussi. « Aurore » : très envie de le voir pour les mêmes raisons que toi.

    Après le 5 juillet, l’horizon professionnel s’éclaircissant (quelle idée de passer des concours à notre âge !), je sens bien aussi les binge-cinoching (peut-être aussi pour être dans les seuls endroits frais que Grenoble propose à cette époque infernale de l’année).

    Bonne semaine !

    Répondre
  2. Guillemette a dit…

    Que de perspectives réjouissantes, entre la nouvelle série et le film à découvrir ! Merci Caro, tes Nice Things font toujours mouche dans mes envies du moment.
    Bisettes à toi et tes lecteurs/lectrices en cette belle journée qui s’annonce chaude !

    Répondre
  3. Nan a dit…

    J’ai regardé en apnée la saison 3 du Bureau des Légendes. Des longueurs, mais quels acteurs ! Les actrices surtout d’ailleurs !
    Bonnes semaines les radieuses

    Répondre
    • MarieG a dit…

      Itou, la saison 3 a à peine duré un week-end. Dois-je préciser que j’ai aimé, même si c’est dur ? En même temps, la série épouse bien l’actualité.

      Répondre
  4. Smouik a dit…

    Bon ben voilà, un film, une série à voir… Non mais quand est-ce que je vais bosser moi ? Surtout avec cette chaleur qui te donne plutôt envie d’aller passer la journée à la piscine (et en plus, le lundi, y a personne à la piscine…) !

    Répondre
  5. Agatha a dit…

    Cela doit être super par cette chaleur la housse de couette en lin ( quoique vu la chaleur je dors sans couette) , mais le repassage , quoi ! cela doit se chiffonner un max au lavage , non ?

    Répondre
    • MarieG a dit…

      Nul besoin de repassage, il suffit de dormir une ou deux nuits dedans, de quelques galipettes, et le miracle s’accomplit, tout devient plus lisse.
      Et de toute manière, comme ma belle-maman, toujours très chic, m’a dit un jour, le lin c’est froissé-chic.
      Belle journée

      Répondre
  6. marieal a dit…

    Le lin je n’ai jamais essayé, c’est vraiment agréable? parce qu’à première vue le froissé au contact me parait tout sauf agréable. Ça fait des plis, comme les vêtements en lin non?
    Bon sinon j’ai moi aussi beaucoup aimé « Aurore » , j’ai aimé l’espoir des belles années à venir que ce film raconte, même si c’est d’une autre manière que celle que l’on a connu jusqu’alors.

    Répondre
  7. Daphné a dit…

    Je me suis délectée du printemps qui s’attardait; je sais bien qu’il est officiellement encore là, mais les grosses chaleurs sont parties ici pour durer. Et comme mes fleurs, je me flétris en plein cagnard.

    Les 3 mois qui se profilent à plus de 30° non-stop me font encore plus rêver d’Islande, de campagne anglaise ou petites villes belges. En attendant un prochain échange maison, je scrute la pluie, seul espoir de se rafraîchir un peu – mais on y gagne quelques moustiques en plus, youpi !

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Oui, Daphné, mais la pluie ici c’est plutôt des cataractes de flotte, pas la bonne vieille pluie anglaise !
      C’est marrant, parce que ce matin je rêvais d’Islande, moi aussi. Ou du nord de l’Ecosse, ou de pays scandinaves.

      Répondre
      • Daphné a dit…

        C’est juste Dominique; en fait, il pleut ici autant qu’en Bretagne, sauf que tout nous tombe sur la tête d’un seul coup.

        4 ou 5 fois par an, un ruisseau se crée devant la chambre de mon grand et on regarde les grandes chutes de mon voisin – je pourrais me barrer en kayak, sauf que je finirais ma course au fond du bassin de rétention.

        Aaaah, l’Islande est ma grande obsession depuis qu’on y est allés. Comme tous ceux qui en reviennent, je crois. Mais j’ai récemment ajouté le Dartmoor à ma liste de landes désertes ou batifoler avec des chevaux en liberté et finir la journée avec un cream tea.

        Répondre
  8. mammouth a dit…

    Ah la ménopause, tout un voyage… Le film a l’air très bien, j’ai bien envie d’aller le voir en espérant qu’il joue dans mon patelin. Pour la video, tu m’excuseras, mais ils ont tous l’air de s’ennuyer. Pour la chaleur, je compatis en tout point. N’empêche, c’est aujourd’hui que j’avais prévu jardinage. Grande plate-bande à terminer pour planter les tonnes de fleurs achetées quand il faisait plus frais avant qu’elles ne meurent de sécheresse dans leur petit pot. Merci d’être au rendez-vous comme toujours, caro.
    Belle journée ensoleillée à toutes les radieuses et aux quelques radieux.

    Répondre
  9. Caro du 34 a dit…

    Je viens de réaliser que la page des commentaires indique « vote commentaire » (et non votre) mais finalement, c’est pas mal non plus !
    Sinon, lire tes billets (maintenant je te tutoie !!) m’apporte une bouffée d’oxygène et souvent de rire, le matin, et certains jours ça fait beaucoup de bien ; merci aussi de faire part de critiques de films que je n’ai pas le temps d’aller voir mais qui me donnent l’impression de les avoir vus
    Pour revenir sur les billets sponsorisés (je n’ai pas eu le temps de commenter l’autre jour) je trouve particulièrement stupide la personne qui les critique : c’est quoi cette censure !! rien ne nous oblige à lire quoi que ce soit que je sache …
    Et je me pose la même question sur le lin : est ce doux au toucher ? car bien entendu je suis très tentée de vite commander ce linge de lit
    Bonne journée
    Caro du 34

    Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Oui, pour le lin ! Nous ce sont des draps de famille anciens, fins et brodés (la couette ? Trop chaud). Au vu des monogrammes, certains ont… 80 ans ! Je n’aime que ça, doux, léger en été, chaud en hiver, car la trame est très serrée.
        Pour certaines qui hésiteraient, il existe aussi le « métis », mi coton/mi lin, un peu plus épais mais qui se froisse moins que le lin. Encore que. Le lin, c’est du froissé élégant, comme dit plus haut.

        Répondre
        • Pétunia a dit…

          Ma grand-mère avait des armoires emplies de draps en métis, enfant je trouvais ça trop rèche et je n’aimais pas l’aspect froissé. Aujourd’hui c’est tendance, je n’ai pas reessayé de dormir dedans, et je n’ai pas gardé un seul des draps de ma grand-mère 🙁

          Répondre
  10. manoudanslaforet a dit…

    Aurore trop bien j’en avais parlé lors de la sortie du film j’avais été invité par une blogcopine à une soirée première/débat à laquelle je n’avais pas pu allé… Du coup dès sa sortie j’ai foncé et beaucoup aimé!!! Je suis fan d’Agnès Jaoui! Le lin ça gratte pas un peu pour dormir???

    Répondre
  11. Mino a dit…

    J’ai adoré Aurore…Tout m’a plu ; Agnès Jaoui, bien sûr, parfaite comme d’habitude, mais aussi le thème. C’est délicat et rafraichissant. Je pense que c’est dû à mon âge, mais j’aime ces films écrits pour des femmes d’âge mûr qui changent de tous ces rôles pour ravissantes jeunes filles stéréotypées. Bonne journée à toutes !!!

    Répondre
  12. Jo Ridée rieuse a dit…

    Je confirme. Vrai coup de cœur pour le film, A. Jaoui est top, comme d’habitude et Thibaut de Montalembert (vu dans 10 %) est là 100 % charmant.
    Je crois que je vais craquer pour le lin, j’ai déjà vu plusieurs blogueuses séduites par la matière.

    Répondre
  13. kinou a dit…

    Caro, dans mes bras ! je viens de terminer les 2 saisons de Master of None et j’ai adoré. J’allais justement en glisser deux mots dans un commentaire aujourd’hui. Une feel good serie, drôle et tendre, pile poil ce dont on a besoin en ce moment. Et big girl crush pour Alessandra Mastornadi, quelle fille charmante.
    Hier on s’est offert un massage en duo suivi d’une nuit à l’hôtel dans Paris, à 1/4h de la maison, sensation étrange, c’était génial ! En plus, la chambre était climatisée, celles qui endurent la touffeur de Paris ces jours-ci comprendront mon bonheur.
    Départ pour Berlin vendredi, j’ai trop hâte.

    Répondre
  14. Sofy a dit…

    Une parure de lit en lin !! Ca fait des mois que je me dis qu’il faut que je trouve ça… Et la chaleur de ces jours-ci m’a fait revenir cette idée en tête (je suis plutôt du genre bouillotte naturelle dans un lit… donc tout ce qui peut estomper cet effet en été est sacrément le bienvenu ! :D). Je vais donc aller creuser ce lien qui tombe pile à propos.
    Et sinon, tu me ferais presque regretter de ne pas avoir opté pour Aurore samedi quand j’ai choisi le film qui m’a permis d’aller me blottir au ciné à 15h, en plein pic de chaleur. Il faisait partie de ma short-list, majoritairement pour Agnès Jaoui (j’aime tellement cette femme, depuis sa grande période avec Bacri et jusqu’à plus récemment dans « Du vent dans mes mollets », je l’ADORE <3) et Thibault de Montalembert-Mathias Barneville bien sûr…. mais j'ai finalement penché pour Get Out…. Et si j'ai bien dit "presque" c'est parce que j'ai été littéralement emportée par Get Out, son ambiance et ses acteurs.
    Mais sur tes conseils, je m'en vais garder Aurore en tête pour une prochaine fois 😉

    Répondre
  15. Christelle.chevalley@wanadoo.fr a dit…

    ho! oui cette chanson est superbe… merci de la remémorer.
    Et je pense que le film devrait me plaire. Si j’ai envie de me mettre au frais cette semaine.

    J’ai une petite remarque, qui peut-être ne concerne que moi car je suis trop vieux jeu ou provinciale ou parce que j’ai pas d’ado à la maison (j’hésite!)…. y’a des mots/expressions que je comprends pas dans ton post du jour : binge watcher, ou crush…, c’est pas la première fois, mais d’habitude j’osais pas le dire… c’est possible d’avoir une traduction quand tu utilises ce genre de mot? merci 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors singe watching, (que j’ai vaguement francisé en « binge watcher » ça veut dire « faire une boulimie de série ou film ». J’aurais pu l’écrire comme ça mais parfois, j’ai l’impression qu’une expression anglaise est plus explicite et décrit mieux ce que je veux dire (je sais que les défenseurs du français détestent mes anglicismes, mais j’aime les anglicismes en fait). quant à « crush », là aussi j’aime bien ce mot, qui veut dire « coup de coeur », mais en plus fort.

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Je confirme, je déteste, mais ce ne serait pas tout à fait toi si tu n’utilisais plus d’anglicismes. Alors, je m’y fais (tout en désapprouvant, bien sûr !).

        Répondre
      • marieal a dit…

        Crush, pour moi , c’est tout sauf un « doux » mot: en médecine, un crush syndrom, c’est la défaillance générale qui résulte d’un écrasement , d’une destruction musculaire causé par un accident , une explosion, bref que des trucs pas sympas…du coup, pour moi c’est un mot pas glamour du tout! j’aimerai bien qu’un linguiste m’explique comment on a pu en venir à deux sens aussi différents?

        Répondre
  16. zoette a dit…

    Aurore c’est la meilleure amie de ma soeur qui l’a réalisé alors ca me fait plaisir que tu ais aimé et que tu en parles 🙂 C’est clair que c’est un super film!
    Pareil j’ai decouvert Master of none la semaine derniere et j’adore! je suis dans la saison 2 je deguste… 🙂

    Répondre
  17. Tachalili a dit…

    Très envie de voir Aurore… pour Agnès Jaoui, parce que la ménopause, même à 45 ans, bin ça fait 5 ans que je suis dedans (et les bouffées de chaleur je confirme c’est juste pas fun du tout) et puis parce qu’envie de voir un joli film.
    Master of None, bin j’ai pas accroché… pas du tout. Par contre je viens de finir la deuxième saison de 10% (merci France 4) et j’adore j’adore j’adore!
    Bonne semaine les gens du rade <3

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Etrange impression, en effet, que les bouffées de chaleur : on a la sensation de cuire en dedans. J’ai eu la chance de ne pas en souffrir plus de six mois (le temps de me rendre compte que j’étais ménopausée). Donc, pour certaines, dont moi, ce n’est que le bonheur de ne plus avoir de règles.

      Répondre
  18. nanou a dit…

    C’est malin, maintenant, j’ai la chanson dans la tête pour la journée. cela me rappelle la figure de mes collègues quand je leur ai dit que j’aimais beaucoup Lavilliers, et pour continuer mon coming-out,Janis Joplin et Led Zep….. d’après eux j’avais plutôt le genre Bach/Mozart/Callas ( que j’aime aussi beaucoup).
    J’ai hérité de draps en lin de ma grand-mère, et en été , c’est un vrai bonheur, même s’ils ne sont pas trop repassés. En été, j’évite tout ce qui peut faire entrer de la chaleur dans l’appart : les cuissons au four (menu salade, poulet acheté tout rôti, plats en gelée), le sèche-linge (tant pis s’il y a plein de linge étendu dans la salle de bains), les fenêtres grand ouvertes entre 9h et 22h, le soleil qui tape (fermer les volets), etc.
    Du coup, nous avons vécu ce week-end dans une semi-obscurité, mais avec 25° maximum dans un appartement en béton des années 60. C’est indispensable car mon mari est cardiaque et ne supporte pas la chaleur. Heureusement, je suis née dans le Gers et ai longtemps vécu à Toulouse, où les anciens m’ont imposé tout cela, je râlais quand j’étais gamine, mais maintenant, j’ai des réflexes de survie.
    Maintenant, j’apprécierais comme tout le monde que la chaleur chute, mais il paraît que les orages arrivent.
    Bonne journée à toutes et à tous.

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Nanou, j’ai toujours aimé les maisons du Sud-Ouest en été, dans la semi-obscurité, avec des rais de soleil ici et là.
      Il y aurait deux façons d’isoler une maison de la chaleur. La romaine : ouvrir les fenêtres et volets très tôt le matin (ou toute la nuit) et tout fermer pour garder la fraîcheur de la nuit.
      La tropicale : faire des courants d’air toute la journée, fenêtres ouvertes tout en évitant que le soleil pénètre (auvents, volets croisés, etc.).
      Enfin, une troisième : la climatisation !!!

      Répondre
      • Nanou a dit…

        Ma climatisation est la romaine. La tropicale suppose qu’il y a du vent pour faire des courants d air, et depuis hier, en région parisienne, le mot vent est rayé du vocabulaire. Quant à la clim, mon frére et ma soeur en ont fait poser une à Toulouse, mais ici, j’attends que le réchauffement climatique me convainque.

        Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          La romaine, adaptée à la région parisienne, qui n’est pas venteuse, comme pour Pau, qui n’a pas de vent non plus.
          Par contre, je ne te fais pas un dessin pour la région marseillaise et son réputé mistral…

          Répondre
  19. Reine a dit…

    HetM home fait aussi des parures linge de lit en lin.Jolies couleurs et beaucoup mais alors beaucoup moins cher que Sezane. !!!
    Paris qui a chaud c’est journée difficile et soirée délice. ..

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors je ne connais pas ces parures H&M mais par contre pour le linge en lin, perso je préfère mettre un peu le prix parce que la texture est souvent pas du tout la même en fonction des gammes qu’on choisit.

      Répondre
  20. le vieux pull a dit…

    Ici, il fait déjà 29°… et ça ne va que grimper dans l’après-midi. Autant dire que les pulls, en ce moment, au pla-card !
    Merci pour ces découvertes. Jaoui/De Montalembert, un beau duo d’acteurs ! Je suis complètement passée à côté ! Le film n’a pas été diffusé dans mon petit ciné du centre. Je vois qu’il reste quelques séances jusqu’à demain soir à la Nef.

    Répondre
  21. L'excessive a dit…

    Master of None <3 <3 <3 !
    De mon côté aussi coup de cœur pour Alessandra Mastornadi mais crush énorme pour Aziz Ansari ! J'ai fini la saison 2 il y a quelques jours – alors que j'étais en vacances à New York ! – et depuis j'hésite à tout reprendre avec en prétexte, le désir (réel) d'en analyser l'incroyable écriture ! Sa délicatesse, son féminisme, son humour et surtout, sa liberté de forme et de narration… Tout cela me donne envie d'écrire des mots d'amour à Aziz ! Et je compte bien me jeter sur son livre "Modern Romance" qui vient de sortir en France.
    Oh et puis zut, il trainait à Paris ces derniers temps et on sait jamais : Aziz, si tu passes par ici, j'aimerai tellement qu'on aille manger ensemble ! 😉

    Et sinon, je profite de ce commentaire pour te remercier pour ton billet sur l'analyse. J'en ai entamé une il y a un an et je trouve tes mots justes et beaux.

    Bon lundi à toi et à toutes !

    Répondre
  22. Geneviève a dit…

    Un bon moment que je ne suis pas passée par ici (Un syndrome post traumatique de l’élection je crois, j’ai fait une overdose d’écran)…
    J’ai donc lu hier soir les derniers billets et me voilà ce matin « comme avant » !
    « Aurore », je vais le voir jeudi et j’ai hâte (inconditionnelle d’Agnès Jaoui)
    Les draps en lin, j’adore et je confirme le bonheur du lin par fortes chaleurs.
    J’ai une robe en lin jaune d’or que j’adore absolument et j’aimerais avoir le budget pour le linge de lit 100% lin !
    « Idées noires » chanson longtemps écoutée en boucle… Voilà qu’aujourd’hui elle est de nouveau dans ma tête.

    Contente de vous retrouver 🙂

    Répondre
  23. matinbonheur a dit…

    Cette housse est sublime (en blanc et bleu aussi, cela dit) et je rêve d’un housse en lin mais j’avoue ne pas encore être tout à fait prête à mettre ce prix là, même si je suis bien consciente que la qualité à un coût.

    Répondre
  24. Christelle a dit…

    pour le linge de lit, j’attends les soldes, chez linvoges, une magnifique housse de couette blanche brodée, à 50%…. achetée y’a deux ans, elle est la moitié de l’année dans mon lit (j’ai que 2 parures, peu mais de qualité, j’alterne), la qualité est irréprochable.
    Les taies d’oreiller je les achète sur les marchés aux puces, ou le bon coin ou emmaus. Souvent complètement jaunies, sorties des greniers, les gens n’en veulent plus (elles restent chères, car même s’ils n’en veulent pas, ils ont conscience que c’est de la qualité et recherché, mais quand même moins cher que neuf en magasin. Et surtout un coton d’une épaisseur et d’une qualité qu’on trouve plus de nos jours.
    Une nuit dans l’eau de javel, elles sont comme neuves.

    Oui j’aime le linge de lit blanc, je trouve que ça apaise mes nuits toutes cette lumière 😉

    Répondre
  25. Zazimutine a dit…

    Ca faisait un moment que je voulais écrire un truc, et peut-être d’ailleurs que je l’ai déjà fait, mais tant pis je recommence.
    Ton blog est le seul que je viens lire autant pour son contenu que pour ses commentaires. Je les lis TOUS. J’adore ton lectorat! Est-ce que tu es consciente de la chance que tu as ? Oui je sais que tu en es consciente 😉
    J’adore sa diversité, les portraits de femmes (oui, plus de femmes quand même) qui s’esquissent au fil des visites, ici commentaire unique, là une habituée, jeunes, moins jeunes, des conversations qui se déroulent… J’adore!!
    Bon et sinon? Je connais par coeur cette chanson de Lavilliers, je ne jure que par le percale de coton et je vais aller voir cette série dont tu parles car j’arrive au bout de Riverdale (que personnellement je trouve un peu concon à la longue…)
    Bisous!

    Répondre
  26. Carole Nipette a dit…

    Pas encore vu Master of None, prévu un jour… !
    J’ai beaucoup aimé Aurore et me suis sentie bien visée ! mon avis si ça intéresse 😉 ( http://www.nipette.com/2017/05/get-out-les-gardiens-de-la-galaxie-2-la-colere-d-un-homme-patient-aurore-l-homme-aux-mille-visages/revue-de-films.html )
    on aura encore une femme de 50 ans avec la sortie de Marie Francine de Valérie Lemercier… je viens tout juste d’avoir 50 ans alors forcément Aurore et Marie Francine sont des films auxquels je prête une attention particulière !

    Répondre
  27. KA a dit…

    Je salue le retour de @Genevieve. je rentre tout juste de 8 jours « d’adieux » passé au bout du bout et « les idées noires » auraient presque fait l’affaire sur la route du retour. Un monde fou sur la route…. Catherine Ringer, je l’adooooore. (Bref! je suis sure que quelqu’un comprend ce que je raconte)

    Répondre
  28. Mongraindecel a dit…

    Le linge de lit en lin c’est Aussi l’une de mes passions, depuis Que j’y ai goûté difficile de repasser au coton… moi j’ai deux housses de couette en lin lavé toutes deux stoppées à Monop dont la dernière il y a deux semaines lors d’une journée spéciale pendant laquelle tout le linge de lit en lin etait a moins 50%! Je les trouve de très bonne qualité et c’est un vrai bonheur car le lin est très agréable quand il fait chaud. Moi j’ai craqué sur le modele à fines rayures beiges et ecrues Que je twuste Avec des taies fleuries en coton kaki. Pas encore testé le linge Sezane mais ses parures avec bord doré me font de l’œil : tu as craqué?

    Répondre
  29. flo a dit…

    Quelle chanson et quels interprètes… Je crois qu’on n’en fait plus des comme eux. Et c’est bien ça qui me plaisait dans les chanteurs d’avant.Ils étaient un peu barrés, engagés, ils fumaient, ils buvaient,( je ne dis pas que c’était bien hein quoique…)mais ils me paraissaient  » vivants ».
    Sinon je reste bloquée sur la reprise de  » Enjoy the silence » de Carla Bruni. Au début, j’ai un peu pouffé, haha, comment ose t-elle, puis j’avoue que je suis restée scotchée. Résultat, j’écoute en boucle et j’ai hâte d’écouter l’album de reprises qu’elle prépare.
    La ménopause, c’est top car ça m’arrête l’endométriose mais par contre, on n’est plus aussi ferme qu’avant.Ca c’est pénible.

    Le linge de lit, j’adore surtout en blanc mais je suis plutôt percale. Justement pour la douceur des draps. Mais du coup le lin pour l’été, ça rend très joli. Et surtout, tu n’as jamais dit si tu avais acheté le fameux lit, un jour il faudra que tu en parles 🙂

    Merci pour l’idée de film et tu me donnes envie de m’abonner à Netflix, il faut que je regarde ça de près.

    Répondre
    • @nne a dit…

      Depuis trois ans ( j’en ai 53 ) , je me suis mise au Pilates : ça a un effet gainant incroyable ( avec seulement 1h par semaine ). Je marche aussi beaucoup . Yapluka 🙂

      Répondre
      • Fred b a dit…

        J’avais justement cette idée en tête! Je viens de me mettre au pilates, avec un peu de chance donc, ça compensera les effets de la ménopause qui finira bien par se pointer. Quoique… une copine me disait l’autre jour que sa maman venait juste d’être ménopausée, à 70ans.

        Répondre
  30. MarieP a dit…

    J ai vu aussi le film AURORE et j ai beaucoup aimé. Ça donne espoir qu à la cinquantaine (j aurai 50 ans dans 3 semaines et j en reviens toujours pas d avoir cet âge là!…) l amour peut encore frapper à notre porte quand on ne s y attend pas…où es tu mon prince charmant, j habite au 4eme..je t attends… Quant aux bouffées de chaleur j espere être comme ma maman qui je n ai jamais entendue s en plaindre. Il paraît que ces trucs là c est un peu héréditaire. Et puis agnes jaoui elle nous réconcilie …un peu avec un corps qui n est plus celui d une jeunette diaphane. Là j ai plus de mal. Amitiés.

    Répondre
  31. Cec a dit…

    Ohhh merci pour le morceau, je ne l’avais jamais vu, ils sont beaux touchants vieux sexy et plus simples, plus authentiques que dans leur jeune âge, jadore !!!
    He he j’ai le drap en lin brodé de mon arrière grand mère sur mon lit, le seul que j’ai récupéré, que jadore, et tellement lourd et pourtant frais qu’il n’a pas besoin de repassage, il se defroisse en une nuit !!

    Répondre
  32. Fred b a dit…

    Master of None, j’ai commencé cette semaine. Mais je ne suis pas encore accroc car seulement à l’épisode 3 de la saison 1.
    Les draps en lin, ça sera sans moi. Je crains l’effet « pucier » du lin froissé. Mais je dois reconnaître que mes copines qui ont testé ne jurent que par ça.
    Bonne semaine à toutes les radieuses!

    Répondre
  33. olympe a dit…

    On dirait que la cinquantaine intéresse le cinéma, ces derniers temps : il y a eu le magnifique « L’avenir » de Mia Hansen Love avec Isabelle Huppert, Aurore et le nouveau Claire Denis présenté à cannes « Un beau soleil intérieur » avec Juliette Binoche…ça me réjouit ! à travers ces films, on entrevoit que ce moment particulier de la vie d’une femme la rend à la fois terriblement fragile et incroyablement puissante. Pour ma part, je trouve la nouvelle génération de quinquas très séduisante, Binoche n’a jamais été aussi belle. Comme dirait le magazine Elle, 50 c’est le nouveau 40 ?
    Heureuse aussi d’entendre Lavilliers et Catherine Ringer, je suis particulièrement éprise de cette chanson et je trouve la juxtaposition de leurs 2 voix très érotique 🙂

    Répondre
  34. Calista a dit…

    Coucou, je cherche désespérément des draps en coton égyptien ou Pima. Sinon je reste assez convaincue par la Percale, les draps restent frais et doux. Mais attention, il faut un minimum de fils, celles vendues en dessous de 70 ne valent pas grand chose et 70 c’est vraiment le minimum.

    Répondre
  35. Nol a dit…

    Merci pour la découverte de Master of None ! Saison 2 terminée hier soir à 2h du matin pas du tout raisonnable mais il fallait que je sache la fin !!!! J’ai moi aussi adoré l’actrice italienne et son stylisme, juste parfait !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>