J’aime #126

 

J’ai passé une bonne partie de mon week-end de trois jours à dormir, lire, trainer, faire des gâteaux. Je ne sais pas si j’avais été frappée du même virus que Rose en moins virulent (angine bien costaud pour sa part) ou si j’avais simplement besoin de me mettre en pause après ces derniers jours finalement assez usants psychologiquement (sans vouloir en faire des caisses, la situation politique et sociale de notre pays me fait vraiment gamberger). Lundi, j’avais initialement prévu de défiler, mais ma lassitude et le temps maussade ont eu raison de mon peu d’énergie. Je me suis déculpabilisée en me disant que le combat, pour l’instant, se déroulait dans les urnes. Il sera toujours temps de battre le pavé plus tard, si tant est qu’on en ait encore le droit. Bref, ce fut une vraie journée des travailleurs, à savoir sans l’ombre d’une activité rémunérée. A part ça, j’aime…

J’aime le souvenir de ce jeudi 27 avril, où nous avons fêté l’anniversaire de mes Twins. N., la BFF de ma grande, avait ramené un fraisier qu’elle avait concocté lors d’une masterclass de Carl Marletti, cadeau offert par ses copains, dont ma fille. Le geste était en lui même hyper touchant et le gâteau à mourir de plaisir. Croyez-moi, cette jeune fille sera un jour juré de Top Chef, c’est tout ce que je/nous/vous souhaite. Quoi qu’il en soit, je me souviendrai longtemps en souriant de cette soirée, de ma grande pompette après une coupe de champagne, de son frère consterné de la voir ainsi, de nos rires un peu gras et de la lettre adorable de Rose à  sa soeur en guise de cadeau (« j’ai rien fait pour Marius, de toutes façons il laisse toujours trainer mes dessins quand je lui en offre »). C’était doux et serein, ce dernier anniversaire avant la majorité. (et croyez moi ça n’est pas le cas de toutes nos soirées, les débats que nous avons ici sous mes billets politiques peuvent avoir des échos à table, avec la même énergie et au moins autant de mauvaise foi, qualité que nous partageons mon fils et moi…)

J’aime les arbres de Judée qui pavent le trottoir devant l’école de Rose. Ils s’accordaient, je trouve, particulièrement bien avec les drapeaux français et européen qui flottaient dans le ciel ce jour là.

J’aime Asa Larsson, romancière suédoise, découverte avec « La piste noire », opus d’une trilogie que j’ai donc commencée par le milieu mais tant pis, je vais scrupuleusement tout dévorer de cet auteur, qui écrit magnifiquement bien et dont les intrigues sont vraiment chiadées.

J’aime ce billet d’Adèle, que je ne connaissais pas mais dont le style m’a bien plu. Je valide tout ce qu’elle y dit, je n’en peux, mais alors plus du tout, de ces vannes rances et nauséabondes sur Brigitte Macron.

J’aime ce dessin signé Hippolyte qui a circulé un peu partout mais qui résume mon point de vue assez simplement.

J’aime cette gamme de crèmes Vinactiv qui m’a été envoyée il y a un petit moment par Caudalie et que j’utilise depuis donc un peu plus d’un mois. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait d’infidélités à Avène mais là, vraiment, j’aime tout: texture, parfum, packaging. Je ne saurais dire si ma peau est plus ferme ou quoi, mais aucune intolérance et l’impression d’avoir un teint plus clair. (guirlande lumineuse disponible ici)

Et puis j’aime mon sac Hope, de Sézane, intronisé petit sac pour l’été. Il contient l’essentiel et donne un peu de style à n’importe quelle tenue basique.

224 comments sur “J’aime #126”

  1. Dom a dit…

    Merci pour le billet d’Adèle, le dessin d’hippolyte, tout est dit, et bon anniversaire à tes Twins 🙂
    Et merci aussi pour les billets non politiques: peut être moins de commentaires mais un souffle d’air frais et léger ça fait du bien 🙂

    Répondre
  2. Gigi la M a dit…

    Prem’s?
    Merci pour Adèle , je ne la connaissais pas et vais la suivre .(et merde ,et merde à ce sexisme nauséabond )
    Merci pour tout , en fait , ton courage , ton auto dérision ,et le rire que tu fais naître souvent chez moi , même les jours où …..pas envie de rire .
    Cette élection me rend malade et m’inquiète tellement .
    Bonne journée à tou(s)tes!

    Répondre
  3. Anne B. a dit…

    Alors là pareil, je n’apprécie pas vraiment Macron, mais toutes ces blagues sur l’âge de sa femme me hėrissent (« il est venu avec sa grand-mère » = trop drôle, et tellement fin 🙁 ) .
    Sinon, moi ce sont les glycines en fleurs qui me font fondre et me rappellent un bout d’Italie. …
    Et j’aime une série découverte ce we : Crazy ex-girlfriend; petit bonbon acidulé qui passe sur Teva, je crois.
    Serais-je la 1ère ce matin? Au moins l’insomnie sert a qq chose 🙂

    Répondre
  4. Valérie de haute Savoie a dit…

    17 ans déjà ! Incroyable. Bons anniversaires 🙂
    J’ai lu un tweet hier se moquant de la différence d’âge entre Mme et M. Macron, un truc d’une vulgarité effroyable qui m’a fait immédiatement bloquer la personne qui l’a écrit. Je n’en peux déjà plus de la tension qui monte jour après jour comme monte le pourcentage de ceux qui vont voter pour l’infâme, alors ce genre de vulgarité, de violence, j’éjecte immédiatement.
    Du coup je lis, je n’arrête plus de lire dès que j’ai un moment de libre, des polars, des romans, rien de politique, j’ai décidé de voter contre l’infâme, et non pas blanc, et rien ne me fera changer d’avis, il m’est donc inutile d’écouter les débats et je souffre trop d’entendre les français nier le danger et relativiser leur non vote.

    Répondre
    • Dom a dit…

      Pareil pour la lecture, romans et polars, et le moins possible de radios, journaux , pas d’infos télé, j’en peux plus.

      Répondre
      • Daphné a dit…

        On se défoule comme on peut; je n’en finit plus de rabattre mes pauvres arbousiers ces dernières semaines. Le cher et tendre est consterné en voyant le tas de branches s’accumuler.

        Au moins, casque anti-bruits sur les oreilles, je me sens un peu plus loin de la fureur du monde. Très utile en toutes circonstances le casque anti-bruit de chantier; pendant longtemps il fut rangé sous le siège conducteur, prêt à être dégainé à tout moment.

        Répondre
        • Reine a dit…

          Moi je grignote sucré non stop depuis 3 semaines. …Et c’est pas une excuse hein!!
          (Ah si : je n’ai pas d’arbre à décimer:)))
          Par contre, très peu de bibine. …Car pour moi, les aperos, les bonnes bouteilles font partie de moments festifs. …Et là je suis en rage et désemparée . …

          Répondre
  5. DOMINIQUE a dit…

    Oh, cette histoire de B. Macron intrigue aussi les étrangers, un long article dans le Daily Mail (oui, pas terrible comme journal) qui recense les couples identiques, le Telegraph qui admire son « style », et les japonais qui ne comprennent pas. Bref, cela fait jaser dans les basses cours.
    Toutes ces remarques crétines des hommes, pour moi, me paraissent aussi relever d’une certaine jalousie. Oui. Car ce n’est pas donné à tout le monde de vivre une telle passion, qu’ils ont eu l’intelligence de consolider pendant plus de 20 ans, et d’avoir l’air si équilibrés. Peut-être que je brode comme une midinette, cependant pour moi c’est l’image qu’ils renvoient. Car ils ont dû en prendre, des coups, à ce sujet…

    Répondre
    • Reine a dit…

      Oui tu as raison :j’imagine qu’ils ont dû déjà tout avoir subi et entendu .
      Et je pense qu’avant de se jeter dans la bataille, ils en avaient discuté.
      Mais ils doivent quand même être sidérés par tant de bêtise et de médiocrité. …

      Répondre
  6. Nathalie a dit…

    J’aime bien ce qu’il a répondu à Mr Le Pen sur la filiation. Ça m’a fichu la chair de poule. Sans doute parce que je suis concernée par cette filiation qui se construit, qui se conquiert. Une filiation de coeur dont, Mr LP semble tout simplement incapable Et vous, ça vous a parlé, ou ça n’a fait ça qu’à moi ? Belle semaine!

    Répondre
  7. Marilune a dit…

    Ce dessin, je vais l’envoyer à tous ceux avec sur je m échine à discuter, parce que ça résume aussi bien ma pensée.
    Ce week-end j’ai découvert this is us avec ma petite, sur vos conseils. Et je n’ai pas regardé les infos, surtout hier… Bonne semaine à tous quand même…

    Répondre
  8. Zazimutine a dit…

    En 1969, Gabrielle Russier, une professeur trentenaire, amoureuse de son élève âge de 16 ans, a été condamnée à la prison. Dévastée par le jugement qu’on portait sur elle, et par la séparation qu’on lui imposait, elle a fini par se suicider.
    Brigitte Macron est née à une époque plus clémente….. semble-t-il. Elle a pu vivre son histoire et épouser son amoureux. C’est une femme libre alors la petite société lui fait payer…. Triste société.

    Répondre
    • Betty a dit…

      Brigitte Macron a attendu que son élève soit majeur.
      Je crois que cette histoire a été reprise dans le film « mourir d’aimer » avec Annie Girardot. il date de 71.

      Répondre
  9. Daphné a dit…

    Joyeux anniversaire à tes deux grands !

    Mon aîné à fêté ses 17 ans avec un minuscule jour d’avance mais sans fraisier à se damner. Et fulmine de ne pas pouvoir voter cette année.

    Mais oui, j’espère que si la catastrophe se produit on sera nombreux à descendre dans la rue.

    Répondre
      • Daphné a dit…

        Trump a malheureusement prouvé que rien n’est acquis et que les sondages ne font pas une élection. J’aimerais que cet écart soit aussi grand que possible :

        – d’une part, pour montrer qu’on n’a pas perdu l’étincelle

        – d’autre part pour que notre nouveau président comprenne que ce vote n’est pas une carte blanche – je pense que plus son score sera élevé, plus il sera clair qu’il ne s’agit que d’un vote de principe

        – j’aurais rêvé d’une femme présidente. Mais là, je penserai dimanche à Bertie Albrecht, Lucie Aubrac, Danielle Casanova, Charlotte Delbo, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et toutes les autres qui ont résisté pour que nous ayons un jour le droit d’approcher une urne.

        Répondre
      • Tachalili a dit…

        Ce n’est pas du catastrophisme, je pense que c’est une vraie possibilité, cf le dessin d’Hippolyte… Et ça me terrifie ;-(

        Répondre
        • Smouik a dit…

          Je n’ai jamais dit que ce n’était pas une possibilité et je suis tout à fait consciente du danger mais je pense que c’est en se projetant dans le positif qu’on obtient le meilleur… 🙂

          Répondre
  10. Corinne (Couleur Café) a dit…

    Le dessin résume assez bien le danger et l’enjeu du vote de dimanche. Comme j’aimerais être une petite souris cette semaine pour pouvoir entrer dans chaque maison et expliquer aux indécis que voter blanc ou s’abstenir revient à voter FN. J’espère que le clan Macron et ceux qui s’y sont rallié travaillent sur ce point cette semaine. J’ai l’estomac noué rien qu’en pensant à dimanche.

    Répondre
    • Tachalili a dit…

      Et espérons qu’il ne se vautre pas dans le débat de demain soir… Je ne le regarderai pas mais j’en ai le ventre noué à l’avance.

      Répondre
  11. DoMi (Dorémi) a dit…

    Je viens de passer un grand mois sans connexion internet, ce qui m’a permis d’échapper je crois à pas mal de choses. J’ai beaucoup de lecture en retard mais je suis heureuse de retrouver le rade !
    J’ai voté pour quelqu’un il y a dix jours, j’irai voter contre la fille de son père samedi prochain.
    Bon anniversaire à vos grands, belle semaine à tous, je vous embrasse.

    Répondre
  12. Caro d'ardèche a dit…

    « Il sera toujours temps de battre le pavé plus tard, si tant est qu’on en ait encore le droit », la rue est à nous et on va tout faire pour qu’elle le reste ;). Je pense à tous les élèves sans papiers et leur famille, les jeunes mineurs isolés que je côtoie chaque jour dans mon travail. Dimanche prochain le combat ne fera que commencer et s’il faut, le pavé on le tiendra pour tous ceux-là et tous les autres aussi.
    Je comprends ton essoufflement, j’ai le même souffle un peu coupé en ce moment
    « Ami, si tu tombes un ami sort de l´ombre à ta place…. »

    Répondre
    • Naïs a dit…

      Cette première phrase est si déprimante, je ne comprends pas que l’on se dise engagée mais qu’on ne le montre pas dans la rue quand l’occasion est là en se disant, « il sera toujours temps plus tard, si on en a encore le droit ». Le seul usage du conditionnel dit bien que le temps n’est pas du côté de la justice sociale et que c’était hier qu’il fallait sortir, pas lors d’un hypothétique demain. Qu’on ne souhaite pas s’engager, je peux le comprendre, chacun ses raisons et sa vision de la vie publique mais qu’on affiche un engagement, ne serait-ce que moral, tout en disant « fatiguée, plus tard, pas pour moi » je trouve ça très étrange comme position. Ce n’est pas un ami qui tombe, c’est un ami qui renonce… et pas sûre qu’un ami sortira de l’ombre pour prendre le relais malheureusement.

      Répondre
  13. Sandrine -40andsowhat a dit…

    Les soins Caudalie sont canons ! Ils font partie de mes marques chouchoutes, notamment dans leur gamme anti-âge ! Concernant la situation politique, j’ai décidé de ne plus parler, liker, commenter, partager quoi que ce soit sur les réseaux sociaux, car je trouve que les gens se déchirent, que l’attaque est facile (de tous les côtés), que les arguments volent vraiment bas…. bref hâte d’être lundi prochain et qu’on passe à autre chose (en croisant très très très fort les doigts pour que le pire n’arrive pas…)

    Répondre
  14. Pastelle a dit…

    Ce dessin est excellent, je ne le connaissais pas.
    Je vais l’envoyer en réponse à toutes celles qui me disent qu’elles vont voter blanc. Ca évite de longs discours, merci.
    Et heureux anniversaire à tes grands !

    Répondre
  15. Paola44 a dit…

    Mais moi je n’en veux pas, de Macron! Pourquoi devrais-je voter pour quelqu’un que je trouve complètement flippant, tout autant que ses soutiens? Je ne veux pas trancher entre un projet de société clivant et les conséquences d’un néolibéralisme débridé. Advienne que pourra, ce sera sans moi. Ces consignes de vote qui prolifèrent m’exaspèrent.

    Répondre
    • lulu a dit…

      Je ne suis pas Française, je n’ai donc que peu à dire, mais je ne comprends pas votre raisonnement. Je n’aurais pas voté Macron au premier tour, mais il me semble qu’ici, il faut voir la réalité en face: ce sera Le Pen ou Macron. Entre deux maux, je choisirais le moindre. En Belgique, le vote est obligatoire. Je trouve que c’est une bonne chose, car le vote est à mes yeux en même temps un droit et une obligation. Si le vote était obligatoire au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, je ne suis pas sûre qu’on se retrouverait avec un brexit et un président qui n’a rien d’un président.

      Répondre
      • Caroline a dit…

        je ne cherche personnellement même plus à discuter face à ce type d’argument. Il faut être sacrément aveugle et gâté pour ne pas réaliser qu’une France gouvernée par Le Pen n’aura RIEN à voir avec une France gouvernée par Macron. A croire que certains ont sacrément roupillé pendant leurs cours d’histoire.

        Répondre
          • Caroline a dit…

            ou alors en vérité ils veulent vraiment « que ça saute », je pense que beaucoup d’abstentionnistes pensent sincèrement qu’il faut un « électrochoc », comme certains souhaitent une « bonne guerre ». Problème: il y aura des victimes. Mais c’est le propre de certaines idéologies, de penser que la « cause » vaut bien quelques pertes collatérales. C’est pour cette raison que je ne pourrai jamais adhérer aux théories révolutionnaires, quelle qu’elles soient.

      • James and fox a dit…

        Oui le vote est obligatoire en Belgique mais il y a des tas de gens qui ne vont pas voter depuis des lustres et qui s’en vantent. Ils risquent des amendes et des poursuites mais cela fait belle lurette que l’état belge ne poursuit plus personne, depuis les législatives de 2003 précisément, aucune sanction n’a été prononcée à leur endroit ( source journal belge Le Soir).

        Répondre
        • Daphné a dit…

          Pour faire un pas de côté, j’ai quand même l’impression que ces périodes électorales exacerbent sentiments et pulsions, qui se déchaînent y compris ici de manière parfois agressive.

          D’un côté, savoir que nous sommes nombreux à nous passionner pour la vie politique de notre pays est un vrai réconfort. Et de l’autre, peut-être est-ce que cela mène à des excès ?

          Caro a ouvert ici un espace de liberté et d’échange, mais de quel droit peut-on se permettre de ce servir de ce qu’elle partage pour juger sa vie ?

          Répondre
          • Elise a dit…

            Je réponds à Caro : Parce que le libéralisme ne fait pas de victimes ? Il faut quand même faire attention, il me semble, à ne pas trop légitimer les ravages du système actuel et de la dérégulation que prône Emmanuel Macron pour faire barrage au Front National. Bien sûr que la France n’aura pas le même visage si le Front National est élu. Bien sûr que les temps seront bien plus durs pour les réfugiés, les français qui ne s’appellent ni Victor ni Mathilde… et finalement chacun d’entre nous. Mais, n’oublions pas que les victimes du capitalisme financier augmentent chaque jour, et que ce système mérite le même féroce combat que celui réservé au Front National.
            Deuxième chose : si Marine Le Pen est élue dimanche, ce sera la responsabilité des électeurs de Marine Le Pen. Il faut quand même rappeler que celui qui gagne, c’est celui qui a le plus de bulletins.
            C’est pourquoi je trouve ce dessin posté extrêmement réducteur, culpabilisant et très stigmatisant.
            La responsabilité d’Emmanuel Macron, vu la montée du vote FN, est de pousser le vote d’adhesion. De donner envie et donc de fléchir sur les points les plus à droite de son programme. Ce qu’il ne fait pas.
            Et c’est avec beaucoup de renoncement que je voterai pour un homme qui refuse de parler de « pénibilité » du travail…

    • Smouik a dit…

      Paola44, je comprends parfaitement ton point de vue. Et les consignes de vote sont d’une grande maladresse. La question se pose aujourd’hui en termes de démocratie. Et le projet du FN n’est pas un projet démocrate. Encore moins social (là, je me réfère aux situations dans les communes où le FN est déjà passé). Il ne s’agit pas pour moi dans la situation qui nous occupe de voter « pour » (enfin, pour ceux qui ne se retrouvent pas dans le programme de Macron) mais de voter contre le FN. J’ai entendu à la radio un témoignage d’une femme disant : je ne suis pas responsable de la situation catastrophique dans laquelle on est (c’est vrai), donc je ne serai pas responsable si le FN passe. Là, je suis moins d’accord ; c’est comme si un feu menaçait tout un village et qu’un de ses habitants disait : c’est pas moi qui ai mis le feu, ce n’est pas à moi de l’éteindre. Au contraire. A chacun de faire sa part, même quelques gouttes d’eau, pour éteindre l’incendie. Et qui plus est, tu peux voter ensuite comme bon te semble aux législatives…

      Répondre
      • Caroline a dit…

        très bonne analogie, idem pour tous ceux qui ont résisté au nazisme, ça n’était pas eux pour la plupart qui avaient voté pour Hitler. Il y a un moment où il faut arrêter ce petit jeu du « c’est pas moi qui ai commencé ». En fait personnellement, que j’aime ou pas Macron est une question que je ne me pose même plus. Et c’est très égoïstement que j’irai voter, parce que quoi qu’on en pense, si le Pen est élue, c’est le peuple français dans son ensemble qui la supportera, pas uniquement ceux qui ont voté pour elle. Bref, on m’a donné un droit, je vais en user tant qu’il est encore en vigueur. Parce que les extrêmes, on sait quand ils arrivent, on ne sait jamais quand ils repartent.

        Répondre
        • Caro d'ardèche a dit…

          Je tiens à préciser que lorsque je parlais de commencer le combat à partir de dimanche, je ne m’inscris pas dans cette partie effectivement de personnes qui souhaitent que ça « pète ». J’invite juste à ne pas lâcher le combat contre cette montée brune et nauséabonde de l’extrême droite. J’ai très peur de la perte de liberté et de démocratie qu’elle implique. Elle a déjà commencé et ne fera que s’empirer avec le FN au pouvoir. Je crois par ailleurs que le libéralisme forcené qui se pratique depuis des années y a fortement contribué. Je pense surtout qu’après tout ça qu’il est temps de réfléchir pour reprendre un peu notre avenir citoyen en main, peut être en consommant différemment, comptabilisant le vote blanc, et je pense surtout à la « révolution » pacifiste et citoyenne qui a eu lieu en Islande. Voilà ce que j’entends lorsque je parle de descendre dans la rue et prendre le pavé.

          Répondre
          • Dom a dit…

            Merci de cette précision Caro d’Ardèche, j’avais compris différemment votre précédent post, comme appelant à battre le pavé dès l’élection…quelque soit l’élu.
            Je partage l’avis de Alain par rapport à 2002( je pense même que certains iront voter pour Macron et pas contre MLP ;))
            Et pour répondre aux craintes de tachalili que E.Macron se vautre demain, je ne vois pas pourquoi il risquerait de se vautrer plus que M.Le Pen.
            C’est mon côté optimiste

          • Tachalili a dit…

            A dom, ma crainte n’est pas qu’il se vautre plus ou moins mais ma crainte est que s’il est mauvais, ce sera encore plus de voix pour Marine Le Pen. Il aura en face de lui une femme loin d’être bête, de trèèèès déterminée et prête à n’importe quel coup bas, n’importe quelle approximation (et plus c’est gros plus ça passe). J’espère très sincèrement qu’il a une équipe qui l’aide à se préparer à fond.

        • alain a dit…

          personnellement je ne comprends même pas toutes ces arguties de ceux qui veulent s’abstenir sur le programme de Macron. En 2002 nous sommes tous allés voter Chirac sans nous poser la question de savoir si son programme nous convenait…

          Répondre
          • GM a dit…

            Je l’ai déjà dit ici mais pour moi 2002 et 2017, ce n’est pas la même situation. En 2002, nous avons voté massivement pour un président sortant de droite, qui avait fait une politique de droite et qui ferait, nous le savions, une politique de droite. Il ne pouvait pas prétendre avoir été élu uniquement avec des électeurs qui soutenaient son programme.
            Avec Macron, c’est différent et je reprendrais l’argument développé sur une affichette bricolée par un manifestant hier à Paris : « Macron à 51% ou à 65%, sa morgue sera la même. Le Pen à 49% ou à 35% ce n’est pas du tout la même chose. »
            C’est la principale raison qui me fera voter Macron dimanche mais, putain (je ne suis pas du tout grossière mais là, je n’en peut plus), je rappellerai encore et encore qu’il n’a derrière lui qu’une minorité d’électeurs et pas une majorité. Et je ferai tout pour que la démocratie s’exerce dans la rue.
            Quant aux plaisanteries sur Brigitte Macron, c’est à vomir. Mais qu’il arrête de la mettre en scène. Je vote pour des idées, je vote pour un programme, je ne vote pas pour un homme (ou une femme, j’aimerais bien voter pour une femme) et pas pour un couple !

          • paris a dit…

            … et oui… j’ai voté Chirac et je peux vous dire qu’il y avait beaucoup moins d’idées communes entre Chirac et moi qu’entre Macron et n’importe qui aujourd’hui. Mais le vieux le pen faisait peur. Sa fille nettement moins pour une raison totalement obscure.

        • Cécile a dit…

          Tellement d’accord. Je navigue entre colère et angoisse. Colère contre tous ceux qui pensent que « non mais c’est bon, elle passera pas… » et qui voient ainsi une façon de ne pas se salir les mains. Et angoisse de voir le fascisme advenir au pouvoir, en user, en abuser et ne plus le lâcher, faisant au passage tellement de victimes… Ceux qui, au nom de leur conscience politique, n’iront pas mettre de bulletin pour Macron ne voient-ils pas la litanie de mensonges, de haine, de rejet de l’autre ? Ne voient-ils pas qui sont ces gens dans l’entourage de Le Pen, issus du Gud ou autres organisations pourries ? Je sais que ça fait donneur de leçon et que personne n’a envie de se laisser dire pour qui il doit voter. Soit. Mais par pitié, ouvrons les yeux avant qu’on nous claque le museau… Ces gens-là me font réellement peur, et pourtant je ne suis pas parmi ceux qui seraient les premiers à souffrir de leur politique du mal-vivre ensemble. Cette femme ment et est prête à vendre père et mère pour prendre le pouvoir. Ne nous réfugions pas derrière les sondages. Souvenons-nous de l’Histoire. Votons. S’il vous plait.

          Répondre
        • trois petits bouts ma vie a dit…

          sans aucun doute, le peuple entier supportera.. et si Macron est elu evidemment seuls les biens moins nantis supporteront, pour ceux qui ,tant mieux pour eux, ont dejà la tête hors de l’eau ,la vie continuera et les plus pauvres suffoqueront encore plus. Pourquoi devraient ils encore tendre le baton pour se faire battre ? Au nom de quelle ideologie? De celle qui fait craindre un retour aux années noires ? La aussi sans doute les craintes sont elles fondées mais souvenez vous.. lors de la surprise de l,élection de Trump aux US je vous avais ecrit  » quand on est dejà mort , on ne craint plus les tenèbres » Nombre de ceux qui vont s’abstenir font partie de ces derniers ou voteront directement pour le FN avec l’énergie du desespoir. Ca n’excuse rien mais ça explique beaucoup de choses. Et E. Macron ce triste sire devrait se pencher serieusement sur toute cette partie de la population s’il venait à être élu.. sans quoi les relents nauséabonds de l’histoire pourraient aussi remonter jusqu’à la période où le peuple a choisit d’en finir avec les privilèges! Quant à savoir avec quelle répugnance certains se permettent de juger de l’âge de sa femme certes ils manquent vraisemblablement de bienveillance,voir d’intelligence. Ca me rappelle terriblement le comportement d’un certain candidat qui croyait pouvoir dire à de simples ouvriers qu’ils étaient illettrés.

          Répondre
      • Dorothée a dit…

        Mais de quelle démocratie parlez-vous ? De celle qui nous obligerait à choisir la sauce à laquelle nous serons mangés ? Comme si c’était là que résidaient notre pouvoir et notre liberté ?

        Répondre
    • paris a dit…

      Si par malheur Marine le Pen devient présidente de la république dimanche soir, il ne sera plus temps de se dire que peut-être, oui peut-être, vous avez fait une grosse connerie. Je n’en peux plus de ces arguments qui se veulent honnêtes alors qu’il s’agit juste d’une énième manoeuvre de mélenchon pour assurer sa présence aux législatives.

      Répondre
    • Milky a dit…

      Bonjour Paola44. Moi non plus, je n’en veux pas, de Macron. Mais en fait, ce n’est pas la question qui nous est posée. Bien sûr que si on me demande « tu veux avoir MLP ou EM comme président ? » je réponds « Ni l’un ni l’autre, merci ». La question, dimanche, ce n’est pas « Pour qui tu veux voter ? », mais « Contre qui tu veux lutter ? ». Ou, pour le dire de manière plus imagée : veut-on se battre à mains nues, ou avec les bras attachés dans le dos et une cagoule sur la tête ? Et dire « ce sera sans moi », à moins d’avoir une double nationalité et d’habiter à l’étranger, c’est faux. Ce sera Macron ou Le Pen, et ce sera avec toi.

      Répondre
      • Tachalili a dit…

        Voilà, exactement. On ne nous demande pas quel président on aimerait si on avait le choix entre les 11 du premier tour mais entre les deux qui restent. Et il faut choisir. On ne pourra pas dire « ah bin non je suis pas d’accord, c’était pas celui dont on avait prévu la victoire ». Le monde des Bisounours n’existe pas. Et celui d’une Marine Le Pen présidente ne serait que le début d’un long cauchemar pour des millions de personnes. Et je ne peux juste pas rester là à dire que je n’ai pas envie qu’Emmanuel Macron soit président (et ça va piquer sec d’aller voter) quand l’alternative est juste impensable pour moi.

        Répondre
      • paola44 a dit…

        Je considère Macron comme un extrémiste. Le monde de la finance qui tire les ficelles du pantin Macron, c’est également un parti de la haine, contre tous ceux qu’il manipule et qu’il exploite. C’est encore plus pernicieux que le FN car cela se cache sous une apparence de démocratie. Donc d’accord, ce sera avec moi dans la mesure où je suis inscrite sur les listes, mais sans moi car je ne voterai pas, et je ne me sentirai pas coupable de quoi que ce soit. Responsable, mais pas coupable, comme disait l’autre, haha…

        Répondre
        • Caroline a dit…

          j’avoue être assez lasse de lire toujours ces mêmes éléments de langage… Responsable, pas coupable, peut-être, victime, sûrement. Au moins sous Macron vous aurez encore le droit de dire tout ce que vous voudrez sur le « pantin ». Bref, je n’ai plus vraiment envie de débattre avec vous compte tenu de la récurrence de vos arguments qui semblent tous droits sortis du petit manuel du militant d’extrême gauche…

          Répondre
          • zouz a dit…

            Oui, on aura le droit de dire tout ce qu’on veut sous Macron… il suffit de voir la repression policière lors des manifs contre la loi travail, il suffit de voir sa volonté de gouverner par ordonnance pour se dire que vraiment, chouette, on aura choisi la démocratie…
            je m’abstiendrai au second tour car j’en ai marre que cet entre deux tours soit uniquement axé sur la peur que suscite l’une sans que l’autre ne se donne la peine de faire un minimum de gestes d’ouverture.

          • Zouillette a dit…

            Je me pose une question toute bête, sans agressivité aucune et sans « refaire le match » mais qu’elle aurait été votre choix si nous avions eu un 2nd tour Fillon-Le Pen ?

          • Caroline a dit…

            j’aurais voté Fillon, avec des semelles de plomb et la mort dans l’âme. Je l’ai d’ailleurs dit il y a bien longtemps. ça m’aurait vraiment coûté, mais je l’aurais fait, uniquement parce que Fillon, on l’a déjà eu comme 1er ministre. Je n’ai pas aimé cette période, mais on est restés en démocratie, au moins.

    • marieal a dit…

      Erdogan , arrivé par la voie démocratique au pouvoir , est en train d’étouffer la démocratie progressivement:
      en octobre, 12 000 policiers ont été suspendus, 32 000 fonctionnaires dont la moitié dans l’éducation; 45 journaux et 17 chaines de TV fermées; 221 salariés de Turkish airlines licenciés pour opposition, 13000 suspension dans l’armée et la justice, 1229 organisations caritatives fermées
      en avril, 9000 policiers de plus suspendus, 1000 personnes arrêtées.
      La plupart se sont vus retirer leur travail, mais aussi leur passeport ainsi que celui de leur famille: ils ne peuvent pas quitter le pays et ne peuvent plus y travailler.
      En tout, au minimum 80 000 personnes privées de leur vie parce qu’ils avaient d’autres idées qu’Erdogan….parce que difficile de croire que ces 80 000 personnes avaient participé-es au putsch!
      alors on peut me raconter ce qu’on veut sur les défauts réels ou supposés de Macron, mais on ne peut pas me dire que la démocratie ne doit pas être défendue, et que finalement peut être qu’on peut prendre le risque de laisser arriver MLP!
      alors si vous voulez dire à Macron que vous allez voter pour lui sans adhésion, dites le lui, je l’ai fait hier sur son site ou signez les nombreuses pétitions qui tournent sur internet. Et puis si vous n’êtes pas d’accord, vous aurez les législatives pour lui créer une majorité dont il devra tenir compte.
      Je vous mets en copie ce que j’ai écrit à Macron: « Monsieur Macron, je voulais vous dire: j’ai voté pour vous au premier tour, mais mon vote n’était pas un vote d’adhésion. J’ai voté pour vous car vous étiez le seul choix possible pour éviter le pen-fillon parmi les pro-europe. Sur mon lieu de travail, nous sommes nombreux à avoir fait ce choix par défaut, car votre projet de réforme du code du travail , nous n’en voulons pas. Nous sommes nombreux à dire que nous ne vous soutiendrons pas aux législatives. Alors si vous voulez être président de la France et avoir tous les soutiens, s’il vous plait faites un pas vers les électeurs de gauche qui n’arrivent pas à voter pour vous à cause de cette réforme annoncée par ordonnance. Parce que de la même façon que Mrs Hollande et Valls sont responsables de l’explosion de la gauche avec l’usage du 49-3 contre leur électorat, vous serez l’unique responsable de votre échec si vous perdez cette élection par ce refus d’entendre que nous n’adhérons pas à votre programme. Et visiblement , le pacte républicain et les idées de morales ne sont plus suffisantes pour convaincre des électeurs qui ont élus avec conviction un président qui leur a imposé une réforme à coups de 49-3; alors réveillez vous Mr Macron et ouvrez cette porte des négociations avec la gauche! »
      je tiens à préciser qu’il y avait pas loin du mien un message assez similaire mais d’un électeur de droite: sa majorité n’est pas acquise, loin de là, à nous de lui insuffler le moment venu via nos votes aux legislatives la politique qu’on veut lui faire faire!

      Répondre
    • Rose a dit…

      Paola44 je ne sais pas qu’elle était votre candidat préféré. Ce que je peux vous dire c’est que, s’il avait été au second tour contre le FN, même n’en voulant pas j’aurais voté pour lui et vous auriez sans doute insisté auprès des abstentionnistes avec les mêmes arguments que ceux que nous avons aujourd’hui. N’est-ce pas vrai ?

      Répondre
    • Chloé a dit…

      Le plus « flippant » des soutiens de Macron n’arrive pas à la cheville du plus « sympa » des soutiens de MLP, à choisir entre le raciste, l’antisémite, le détail de l’histoire, le copains de SS, l’homophobe, l’anti IVG, l’anti mariage pour tous, l’anti-tout pour que ça pète partout, l’ex du GUD, les nouveaux de sens commun ou de la ManifPourTous, les détourneurs des fonds Européen, le Steeve Briois qui insulte les journalistes, la Nadine Morano… C’est vrai qu’elle est bien entourée.

      Les bras m’en tombent quand je continue à lire que Macron = Le Pen, c’est désespérant.

      Lisez cet article, ça vous convaincra peut-être d’aller voter Macron même en vous bouchant le nez…
      https://www.marianne.net/politique/la-victoire-de-marine-le-pen-fait-partie-du-projet-djihadiste-par-gilles-kepel

      Répondre
  16. Miss Blabla a dit…

    Comme beaucoup ici la situation politique me donne des bouffées d’angoisse et je m’éloigne au maximum des médias et des réseaux sociaux jusqu’à dimanche…

    J’adore l’idée des débats avec les ados. Sainte Chérie est plus jeune que tes twins et le débat n’est pas tellement sur le fond des programmes mais j’adore cette conscience sociale, politique, féminine qui se réveille, s’élève et me rappelle certains fondamentaux. Ca fait un bien fou d’être un peu bousculée dans son confort de pensées, de se rappeler avec acuité pourquoi on a telle ou telle conviction profonde (j’ai une folle envie de relire Benoîte Groult depuis quelques jours d’ailleurs. Un vrai retour aux sources, je vous dis.) !

    Répondre
    • Kaylee a dit…

      Alors va lire ou relire « Les vaisseaux du coeur », c’est dans ce livre que je replonge chaque fois que j’ai besoin d’air frais

      Répondre
      • Miss Blabla a dit…

        Oh oui, c’est vrai qu’il est bon ! Merci à toi, je sais quel livre je vais attraper dès ce soir !
        Mais je crois que tous les livres de cette immense femme me font un bien fou (« Ainsi soit-elle », « Journal à quatre mains », « Mon évasion », « Le féminin pluriel »…) !

        Répondre
  17. Milky a dit…

    Allez, du coup je partage ici le SEUL texte positif et optimiste qu’il m’ait été donné de lire cette semaine en ce qui concerne l’actualité électorale… Pas d’injonction, simplement une vision de l’avenir. Ça m’a vraiment rafraîchie et « dé-plombée », si ça peut marcher pour d’autres alors je n’aurai pas perdu ma journée 🙂
    https://jlsagotduvauroux.wordpress.com/2017/04/29/le-discours-que-na-pas-prononce-jean-luc-melenchon/

    Répondre
  18. Mino a dit…

    J’avais lu le billet d’Adèle qui m’avait emballée, parce que j’en ai vraiment marre de cette intolérance à tout ce qui ne rentre pas dans des cases . Tous ces bruits nauséabonds qui courent , juste parce que , voyons, ce n’est pas possible qu’un jeune homme aime une femme de l’âge de sa mère !!!!! Et cela renvoie à la ségrégation contre les femmes de plus de 50 ans, alors que les hommes, eux, sont de plus en plus séduisants !!!
    Et toutes ces questions idiotes des journalistes à Macron, qui ne semblent pas comprendre que l’on peut ne pas être ni de droite, ni de gauche, mais ouvert à tout ce qui nous semble positif et bon pour notre pays et surtout pour les hommes en général. Ce qui n’est pas le cas lorsque l’on est enfermé dans une case avec des bords et un couvercle.
    J’aimerais pouvoir prendre un peu de Mélenchon, un peu de Hamon, un peu de Fillon et bien mixer le tout. Comme ce n’est pas possible, je prends Macron.
    Bon anniversaire aux Twins !!!!!

    Répondre
  19. Marie d a dit…

    Cette élection à au moins le mérite de dévoiler la vraie face d un certain nombre de gens, et on comprend que si tous les cons étaient mis en orbite, la terre serait dépeuplée…
    Quant au couple Emmanuel Brigitte, là encore, cela découvre qu’ il y a bien encore de bons gros préjugés bien ancrés, et qu’ ils ne sont pas forcément ceux que l on croit. Cela paraît tellement inconvenant , et notamment aux yeux des hommes, qu’ un homme puisse être attiré physiquement par une femme plus âgée que lui, qu’ on préfère penser qu’ il est gay…Être gay plutôt qu’ aimer et désirer une vieille, c est plus acceptable! Y a encore du boulot….

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Hum, Marie d, dire qu’à 63 ans on est une « vieille », merci. J’en ai 62 ! Mamie dit donc qu’on a droit à l’amour à tout âge, et que la soixantaine n’est pas encore l’âge du déambulateur et des couches Confiance !!!!

      Répondre
      • Dom a dit…

        Ha ha DOMINIQUE, je me demandais qui la première allait répondre avec humour à ce maladroit « désirer une vieille ».. Comment se fait-il que je ne sois pas étonnée que ce soit vous. 🙂

        Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          Ben oui, Dom, qui ouvre sa grande gueule ?
          Cela me rappelle, cette histoire de « vieille », ce que dit un ami, quand il voit une dame d’un âge certain toute maquillée, botoxée et chirurgiquée « ça, c’est la vieille qui ne veut pas mourir ». Drôle et cruel.

          Répondre
        • GM a dit…

          Et moi, qui suis une vieille d’un an de plus que Brigitte Macron, je me demande juste ce qu’elle lui trouve à lui ! (Il faut dire que le seul homme politique que je trouve attirant, c’est Pierre Joxe !)

          Répondre
          • ES a dit…

            Je ne peux pas dire que je trouve Pierre Joxe attirant (bon, le fait qu’il ait 41 ans de plus que moi n’aide pas), mais j’ai été très impressionnée par le fait qu’après la fin de son mandat au conseil constitutionnel en 2010, il se soit inscrit comme avocat au barreau de Paris (à 76 ans!) et se soit consacré bénévolement à la défense des jeunes mineurs (en tant qu’avocat commis d’office). Ca change de ceux dont le seul but est de faire du fric, monnayer leur carnet d’adresse…

        • marie d a dit…

          ah ah ce n’est pas maladroit, c’est tout à fait volontaire… le machisme a encore beaucoup beaucoup d’avance sur vous, ne nous voilons pas la face, j’ai 45 ans et dans mon milieu, même pour les hommes de mon âge, je suis une vieille…

          Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Marie d, en effet je me souviens qu’à ton âge, j’avais été obligée de menacer un collègue qui n’osait pas me dire ce que d’autres (plus jeunes) disaient de moi.
            Ils me traitaient de « mamie ».
            J’ai tout simplement répliqué que j’espérais qu’ils auraient un jour mon âge, cela prouverait qu’ils étaient toujours vivants…
            On parle de « jeunisme », mais je pense aussi qu’une femme d’un certain âge (ou d’un âge certain en ce qui me concerne) aux yeux des hommes n’est plus féconde. Je ne rigole pas. Tu sais bien qu’avec les hommes, dès que tu grattes un peu, cro-magnon n’est pas loin. Demande à ton compagnon de prendre le beurre dans le frigo, il mettra trois plombes à le trouver. Regard périphérique de chasseur, alors que nous c’est le regard sur les petits enfants. Donc focalisé. Je ne sais pas si ce constat est fondé, mais en tout cas mon mari est incapable de trouver le beurre dans le frigo.

  20. Pétunia a dit…

    J’ai envie de croire que Le Pen ne sera pas élue. Ce qui me fait vraiment flipper, c’est la prolifération et la banalisation du discours FN repris par (presque) tous les hommes politiques et par les citoyens.

    Répondre
  21. Isabanne a dit…

    Ma chère Caroline,
    Si c’est ici un rade comme tu le dis souvent, tu me permettras, comme on le fait au café, d’exprimer ici franchement mon incompréhension voire mon léger énervement quant à tes prises de positions (publiques et avec une audience plutôt élevée) sur des questions politiques.
    Je te lis depuis 7 ou 8 ans, j’ai toujours apprécié cette légèreté, cette façon de parler de soi avec un mélange de pudeur et d’humour. Mais parler du politique, de la vie de la cité, surtout en France, ce n’est pas parler de soi, c’est parler de ce qui nous rattache au groupe, de ce que nous partageons de commun, c’est aller du particulier au général. Une prise de position politique (et tes billets sur la présidentielle en sont, que tu le veuilles ou non, parce que tu publies, que tu as une audience et que tu exposes des analyses et non seulement des humeurs), c’est tenter de faire la lumière sur ses valeurs et ses actions et de montrer comment les secondes peuvent coïncider avec les premières.
    Or que nous dis-tu depuis 3 semaines? Ou que nous montres-tu? Des actions qui sont bien éloignées des valeurs que tu prétends défendre. Alors peut-être as-tu un jardin secret bien caché dans lequel tu t’es engagée dans une association d’aide aux devoirs, de soutien aux sans-papiers, peut-être as-tu une résidence secondaire que tu loues à une association qui aide des migrants et que tu n’en parles pas par humilité. Peut-être…Et ce serait bien parce que quand on clame régulièrement que le FN ne représente pas la France, qu’il ne doit pas passer (en votant Macron donc, ce à quoi j’adhère pleinement), cela ne peut rester une incantation individuelle, cela passe par des engagements collectifs, dont la manifestation est l’une des voies.
    Hier je suis allée manifester, avec la CFDT (oui, on peut être de gauche réformiste, ne pas aimer Macron, voter pour lui quand même mais ne pas refuser le conflit politique qui s’annonce), avec mes enfants, parce que c’est bien beau de parler des résistants mais Pierre Brossolette ou Germaine Tillion ou les tas d’anonymes qui ont caché des Juifs, des armes, nourri le maquis, ils ont FAIT qqch.
    Ce matin, j’enseigne, je débats avec les élèves, cette année je leur ai fait faire un journal éphémère des présidentielles, nous avons eu des discussions à visée démocratique et philosophique pour les aider à penser la complexité. Bref, dans mon job, j’essaie de FAIRE quelque chose pour que les choses aillent mieux.
    Je ne te demande pas de devenir prof, je pense que l’Art est aussi un moyen de lutter mais tu m’excuseras, là franchement c’est trop. On en crève de tous ces billets d’humeurs, qui sont le témoin de la dépolitisation avancée de la société française. Et que quelqu’un comme toi, avec ton niveau de connaissances, de ressources matérielles ne FASSE pas quelque chose (je sais pas, genre « animer un atelier d’écriture » dans le 93, pour montrer aux ados qu’ils ont du talent scénaristique) pour mettre en adéquation ses valeurs avec ses actes, vois-tu, ça, dans les moments que nous vivons, ça m’énerve.
    Marc Bloch avait une expression pour ça dans l’étrange défaite, il parlait de la « démission des élites » . Et bien tu vois, ce billet, ce matin, c’est à ça qu’il m’a fait penser.
    (PS: Les réactions à base de « ici c’est chez elle, elle fait ce qu’elle veut » peuvent passer leur chemin. Quand tu publies quotidiennement, que tu as des milliers de lectrice, oui c’est chez toi mais comme tout auteur, tu as une responsabilité éditoriale, par le fait-même que tu as une ligne éditoriale. Alors oui tu as une ligne éditoriale, elle est la tienne mais en tant que lecteur, on a le droit de la questionner)

    Répondre
    • Caroline a dit…

      J’ai déjà dit précédemment que je ne répondrais plus à ce genre d’invective et de procès d’intention. Je ne comprends même pas en réalité ce que tu me reproches, de ne pas manifester, de ne pas avoir de maison secondaire que je prêterais à des migrants, de ne pas animer un atelier d’écriture dans le 93… Ce qui me fait rire c’est que l’exemple que tu donnes en ce qui te concerne est relatif à ton travail. Pas à une activité extra professionnelle. Et bien moi, dans mon travail, je tente de créer un débat, ici, comme toi avec tes élèves; Quant à ne pas être allée manifester, c’est autre chose et ça me regarde, tu ne sais en effet pas tout de ma vie. Bref, je ne vois pas en quoi avoir une ligne éditoriale justifierait que vous ayez un droit de regard sur ma vie intime et que vous soyez en droit de me demander des comptes sur ce que je fais comme bénévolat ou actions en faveur des opprimés. Est-ce qu’il te faut une photocopie de mon relevé de compte avec les preuves de ce que je donne aux associations humanitaires par exemple ? Bref, j’avais dit que je ne répondrais pas voilà encore une parole pas tenue, merde alors.

      Répondre
      • detoileaetoile a dit…

        Très bien répondu Caroline! Je ne comprends pas non plus ce procès d’intention, Caroline n’a jamais été responsable politique ou associative, c’est une citoyenne comme une autre, et plutôt (beaucoup) plus engagée qu’une autre. Personnellement je la remercie d’avoir créé un espace de discussion plus apaisé que les réseaux sociaux plein de trolls et d’extrémises.

        Répondre
    • Eve a dit…

      Ah, parce qu’utiliser cette influence acquise années après années à force de régularité et de travail pour partager ses idées et ouvrir les esprits n’est pas FAIRE quelque chose pour vous ? Je n’ai jamais été aussi impliquée politiquement que depuis que je lis Caroline, et je ne pense pas être la seule. Caro, merci de te donner la peine de partager tes analyses et tes points de vue. Ils sont précieux.

      Répondre
    • So a dit…

      Donc si on ne FAIT pas quelque chose, on a juste le droit de se taire? Si on ne fait pas quelque chose, on ne compte pour rien du tout?
      Soit.
      Personnellement, j’ai besoin de réfléchir et de comprendre pour’meix agir. Caro et la qualité des échanges ici trouvés m’aident à y voir plus clair, et à discerner qu’elle doit être mon action. Trouver les mots justes pour exprimer son engagement, lire des dizaines de commentaires, répondre , modérer et tempérer son avis, accueillir les différences , n’est ce pas deja en soi une action?
      Quelqu’un que j’aime beaucoup a dit  » que ceux qui ont le don de la parole parlent, que ceux qui ont le don du service servent  » bref, à chacun selon son charisme. Et pourquoi hiérarchiser? Toutes les formes d’engagement sont utiles je pense.

      Répondre
      • Caroline a dit…

        exactement. Je rajouterai qu’on ne « fait » bien que ce qui nous procure du plaisir. Je ne me vois pas m’embarquer dans une activité qui ne m’en procurerait pas, uniquement pour le plaisir de venir clamer ici que je le fais. 1) c’est à mon sens de la mauvaise charité 2) je ne suis pas certaine que les personnes que je serais censée aider en profiteraient du coup (et je ne me vois pas du tout donner des cours de scénario alors que je débute quasiment en la matière ;-). Bref, je ne m’abaisserai pas à lister ce que je « fais », parce que cela relève de mon intimité (si si, il m’en reste un peu). Mais écrire ici et « gérer » cet espace de débat reste quelque chose qui me procure du plaisir, en dépit de quelques éructations désagréables de mal élevées qui se croient tout permis. Dont acte.

        Répondre
        • Isabanne a dit…

          Je veux bien croire que mon commentaire t’a déplu, par contre il me semble avoir été polie dans le ton employé, de ne pas avoir éructé mais tenté d’argumenter. Je ne crois pas être mal élevée, ou alors si dire ses désaccords et ses questions ça l’ait, faut que je revois un certain nombre de choses. Sinon dans l’existentialisme est un humanisme, Sartre disait que nous sommes ce que nous faisons. Voilà, c’est juste ça que j’essayais de dire.

          Répondre
          • Caroline a dit…

            Juger quelqu’un que tu ne connais pas, l’interroger sur ce qu’elle fait dans un cadre privé, qui plus est publiquement, si ça n’est pas mal élevé pour toi, j’en suis navrée, pour moi ça l’est. Tu n’as pas exprimé un désaccord, tu as supputé que je n’étais pas suffisamment engagée et m’a en gros accusée de ne pas me bouger assez les fesses pour guérir le monde. Et tu aurais voulu quoi exactement, que je te demande pardon de ne pas en faire autant que toi ? Encore une fois, je ne m’abaisserai pas à lister ici ce que je « fais ». J’estime n’avoir aucun compte à te rendre.

    • marieal a dit…

      Isabanne cet espace de parole, vous en connaissez beaucoup? vous êtes vous demandée si les choix de Caro de transformer son blog en espace de parole justement n’allait pas à terme lui porter préjudice pour revenir à un fonctionnement plus habituel, et notamment pour la proposition de billets sponsorisés qui font partie de ses revenus? je ne sais pas ce qu’il en est, mais j’avoue que je lui suis reconnaissante pour ce choix qu’elle a FAIT de transformer son blog en espace de dialogue, de l’animer et de nous faire interagir entre nous.

      Répondre
    • Mino a dit…

      Alors là ! j’en reste sans voix ! De quel droit reprocher à l’autre de ne pas agir alors que l’on ne sait rien de lui………Et donc, si l’on ne s’engage pas dans une « action » humanitaire, cela nous ôte le droit d’avoir une opinion ? Et l’on est condamnée à ne pas avoir de « valeurs » ! Tout le monde n’a pas la possibilité ni l’envie de s’engager dans une association d’aide aux démunis, mais il y a mille et une autres façons d’aimer son prochain et pas forcément les « pauvres » ou les « immigrés ». Comment peut-on se permettre de JUGER ?

      Répondre
  22. Reine a dit…

    Vous ne trouvez pas étrange qu’en ce moment, les émissions de bouffe se multiplient dans les medias? Pas une semaine sans qu’on nous annonce un nouveau challenge culinaire (S’il y a une sociologue dans le rade merci ) et apparemment ça passionne. …Mes enfants discutent de top chef aussi sérieusement que de la politique. ….
    J’écris ça parce que je suis tellement étonnée et surement larguee qu’une fille de 17 ans reçoive, et certainement adore, un cadeau cours de patisserie….Ma fille a fêté dimanche les 30 ans de sa meilleure amie et le cadeau commun c’était un kitchen aid. …..waou how fun !!

    Répondre
    • Caroline a dit…

      en l’occurrence la BFF de ma fille veut être chef depuis des années. Elle multiplie les stages dans les restos depuis qu’elle est en 3ème et se prépare à postuler aux grandes écoles d’hôtellerie. Ce n’est pas une passade, mais vraiment une vocation 🙂 Mais oui, la bouffe est à la noce, c’est une valeur refuge, je pense !

      Répondre
      • Smouik a dit…

        Valeur refuge, c’est vrai et… bien française 🙂
        Quand on a besoin de repères, on se tourne instinctivement vers ce qui fait le ciment d’un pays (ou d’une famille…).
        Nous, c’est la bouffe, alors autant qu’elle soit bonne ! Tiens, je vais aller faire un tour à la pâtisserie moi cet aprèm’…

        Répondre
    • luva a dit…

      Et bien, si maintenant on parle de cuisine comme art, comme passe temps, ou plus simplement comme « kiff », et non plus comme servitude de la ménagère, moi je dis OUI!
      Déguster un plat provoque parfois chez moi le même effet qu’écouter un morceau de musique ou regarder un tableau. C’est des émotions, des sensations, de l’étonnement, de la découverte…
      C’est donc conçu de la même façon. Mélange, assemblage, provocation, expérience… et partage 🙂

      Répondre
  23. Carole Nipette a dit…

    J’adore les arbres de Judée, il y a plein dans ma ville mais malheureusement pas chez moi !
    J’ai lu La piste noire l’an dernier mais j’ai été plutôt déçue… de bons éléments pas assez exploités à mon goût et beaucoup de redondances dans le récit…
    L’ambiance est pourrie en ce moment c’est déprimant et je trouve que moins on va sur les réseaux sociaux mieux on se porte… de mon côté je discute en live avec mes voisins, mes amis etc et quand je le peux j’essaie de sortir les arguments pour convaincre que le fn est la pire solution… je suis encore plus déprimée car je sais que mon travail risque de ne pas faire long feu avec le fn au pouvoir, avant je n’y avais pas pensé… comme quoi tout ça impacte beaucoup…

    Répondre
  24. Edith (de Savoie !) a dit…

    Si j’ai dit ici que j’ai été tentée par un vote blanc ou nul, je sais qu’en fait je finirai par voter malgré ma répugnance pour Macron. Cette tentation était alimentée par la tdéception,et même le chagrin (vous pouvez rigoler…) de constater dans la section où je suis inscrite depuis longtemps les trahisons alors que je nous croyais sur la même longueur d’ondes. Je vais dorénavant me concentrer sur les législatives et user mes baskets pour convaincre pour un candidat auquel je crois. Quant à B. Macron, n’étant pas fan de facebook, j’évite ce genre de ragots. Mais ayant feuilleté Paris Match chez le coiffeur et vu le racolage récurrent du couple , (il fut un temps où j’en ricanais, maintenant plus.) je n’ai pas envie de m’attendrir sur eux.

    Répondre
    • Tachalili a dit…

      Pourquoi rigoler ? Lors du discours de Benoît Hamon à République, j’ai eu des larmes aussi parce que je savais qu’il ne serait pas au 2nd tour et que ça me désolait infiniment de voir une personne si investie, si combative, avec un projet en lequel je croyais, être à ce point non soutenue.

      Répondre
  25. Mitch a dit…

    Je me suis posé la question de faire ou non une procuration pour le 7 et finalement j’ai choisi de ne pas le faire et donc de m’abstenir (ouh la vilaine !). Le projet ultralibéral de Macron m’effraie tout autant que celui de Le Pen, pour des raisons différentes bien sûr. Je ne souhaite pas choisir entre deux projets pour moi anti-démocratiques (les ordonnances !) , qui vont ruiner un peu plus la vie des classes populaires, et qui ne font que s’efforcer de perpétuer un système destructeur à bout de souffle.
    J’aimerais pour finir que ceux qui votent cessent de considérer les abstentionnistes avec mépris comme des idiots ou des personnes qui veulent voir tout péter. C’est une position comme une autre, et tout aussi estimable que les autres.

    Répondre
    • paris a dit…

      Non, désolée, ce n’est pas une position comme une autre. Marine le pen n’est pas une candidate comme les autres. Si vous pensez cela, c’est que son discours a bien fonctionné sur vous, c’est tout. Ecoutez le discours de son père hier. Vous retirez le folklore et vous vous concentrez sur le fond. Quasiment aucune différence. Auriez-vous laissé jean marie le pen accéder au pouvoir ?

      Répondre
    • Tachalili a dit…

      Je ne méprise pas ceux qui ne voteront pas, qui voteront blanc, qui voteront FN. C’est juste une incompréhension totale de ma part et une grande tristesse

      Répondre
    • M-Y a dit…

      Mais une bonne fois pour toutes, peut-on m’expliquer ce que le programme de Macron a « d’ultralibéral » ? Il veut baisser l’ISF, OK. Je dirais plutôt que c’est « de droite » que « ultralibéral ». Il veut simplifier le code du travail, certes, mais je ne vois pas ce que ça a forcément de « ultralibéral » (à moins qu’on ne souscrive à l’équation « micro-régulationnisme = progressisme » ce qui n’est vraiment pas mon cas ; je trouve que la France étouffe de milliers de normes incompréhensibles, injustifiées et pas forcément contradictoires et qui en plus sont mises toutes au même niveau, alors qu’on ne devrait garder que celles qui servent…). Et sinon ? C’est une vraie question. Franchement, je ne comprends pas.

      Il faut arrêter de galvauder les termes excessifs. Macron est de centre-droit, il n’est pas ultralibéral (à moins, encore une fois, que quelqu’un de sensé me démontre que je me trompe, avec des arguments précis et exacts). A force de crier « au loup », on a bien failli se retrouver avec Fillon ! (Merci Pénélope…)

      Répondre
      • amelstos a dit…

        Merci M Y je souscris totalement à ce commentaire. Je ne vois pas en quoi il est ultra libéral et je pense qu’en réalité, tout ce qui est plus à droite que Mélenchon = libéral pour un certain nombre de personne. Pour moi Macron est progressiste et le progrès (selon moi) peut passer par un peu plus de libéralisme (exemple type : la libéralisation du travail). Mais pour le reste il défend des valeurs sociétales plutôt de gauche ou centre. Tout ça pour dire que le mot ultra libéral est comme tu le dis vidé de sens par ceux qui l’utilisent en ce moment même. Je ne comprend pas non plus…

        Répondre
      • KS a dit…

        Ah mais merci M-Y! Je ne comprends comment on peut crier au loup pr son programme! Il prevoit des reformes certes mais je les trouve justifiees et qd on entend son raisonnement, je les trouve claires aussi. Bref, et quand bien meme on est en desaccord et on craint pour certains acquis, il sera encore temps de faire entendre sa voix par la suite! J’ai l’impression que cette campagne n’a ete que verbale, a utiliser des termes sans fin pour rependre des contres verites…

        Répondre
  26. Digby a dit…

    Je fais partie de ceux qui n’iront voter Macron que pour faire barrage à MLP. Quand j’ai entendu Macron hier annoncer en meeting qu’il ne tiendra aucun compte des voix surnuméraires qui lui permettront de l’emporter mais ne lui arriveront que parce que son adversaire est MLP, et qu’il appliquera donc (comme Chirac avant lui) son programme comme si de rien n’était – et que ça commencera donc par un durcissement de la loi travail, par ordonnance, cet été (elle sera où la possibilité de le contester là-dedans? Même si la majorité aux législatives n’est pas les marcheurs, c’est mort il me semble?), j’ai été très très très fortement ébranlée dans ma conviction d’aller voter pour lui… Je suis encore plus déprimée que lundi dernier, tout à fait mûre pour un polar suédois, un grand verre de Caudalie ou une pendaison à un arbre de Judée par chaînette dorée interposée. Merci Caroline, encore une fois tu tapes dans le mille.

    Répondre
    • Zouillette a dit…

      C’est cela son mépris pour les gens qui vont voter contre… il n’aide pas les indécis à faire leur choix ou est ce un calcul politique. Car si malheureusement l’issue de ce second tour est fatidique il pourra rejeter la « faute » sur les abstentionnistes irresponsables !

      Répondre
      • Caroline a dit…

        je ne vois pas de mépris en ce qui le concerne. Qu’il refuse d’amender son programme à la demande de Mélenchon ne me choque pas. ça n’a jamais été l’esprit du second tour et on dit assez de lui qu’il n’est pas assez « clair » sur son positionnement. Que penseraient les gens qui ont voté pour lui sur un programme, s’il le modifiait pour ceux qui n’ont pas voté pour lui ? Je le dis sans cautionner plus que ça ce fameux programme, juste en observatrice. Il a le mérite d’être honnête et de ne pas faire des promesses qu’il ne pourra pas tenir ensuite, en essayant de ratisser large. On dirait que les perdants du 1er tour découvrent le mode de scrutin français. Au second tour, on vote souvent pour quelqu’un qui ne remplit pas toutes les cases de ce qu’on aurait voulu. C’est un système critiquable et améliorable, mais il est ce qu’il est.

        Répondre
  27. severine a dit…

    Je suis en overdose de débats politiques, je n’en peux plus, chaque reportage ou news me renvoie à ma peur du pire pour ce dimanche. …
    J’ai réalisé que ma mère et ma sœur n’étaient pas allées voter dimanche dernier, par flemme de s’inscrire sur les bonnes listes électorales (suite à un déménagement) alors qu’elles ont tout le temps pour le faire et que c’est si simple. Ça m’a mise dans une colère noire. J’évite le sujet maintenant car je suis trop épidermique dessus.
    Vivement la semaine prochaine qu’on puisse reprendre une vie normale (enfin si tout se passe bien)

    Répondre
  28. cilce a dit…

    Caroline

    J’espérais….Oui, j’espérais, ce matin,des photos de manifs…Et puis rien…Ou plutôt un ‘j’ai eu la flemme, j’étais lassée’ !
    Donc nous expliquer le vote utile, OK. Mais par contre, qd il s’agit de bouger…Y’a plus personne! Et d’oser conclure que tu battras le pavé par la suite ‘si on peut encore le faire’.
    Mais WTF???? Tu iras leur expliquer à tes enfants, et tes petits-enfants que t’avais la flemme?

    Des paroles…et des actes! Ce qui me manque aujourd’hui, avec ce blog, ce sont les actes.
    Non, je ne veux pas ta feuille d’impôts. Oui, on a le droit d’avoir de l’argent et d’être de gauche.
    Mais dans ce qui me guide au quotidien, il y a ‘être en accord avec ses valeurs et ses convictions’ et c’est ce que j’avais cru lire chez toi aussi…

    A priori non, ou alors bien caché!

    Allez, je te laisse me râler dessus…depuis ton canapé 🙂

    Répondre
    • paris a dit…

      C’est la Sainte Caroline en ce moment ? J’ai l’impression que tes photos de vacances ont libéré la parole ici. C’est vraiment curieux et un rien flippant, même pour moi qui ne suis pas concernée.

      Répondre
    • Stecha a dit…

      ça va peut-être aller les leçons de morale à deux balles… Vous trouvez ça constructif?
      Et votre ordinateur depuis lequel vous postez votre ordi, vous savez qu’il est fabriqué par des gamins, et que ses matières premières de pays sinistrés? Et ça vous gêne pas? Vous achetez Made in France? vous avez développé une coopérative? Vous avez des idées innovantes? Vous vous bougez le cul à part manifester et emmerder le monde sur un blog sur lequel vous n’êtes pas obligés d’aller ceci dit en passant?
      Merde, un peu de tolérance, et que chacun y mette du sien.

      Répondre
      • cilce a dit…

        Je ne sais que trop bien où sont fabriqués mon ordi, mes fringues, les jouets de tes enfants aussi….Et mon boulot figure toi, c’est de faire en sorte qu’ils soient sûrs, conformes et qu’ils proviennent d’usines qui respectent les codes ethiques et sociaux en vigueur dans les pays de fabrication. Je passe ma vie dans les usines du bout du monde, et beaucoup ne passent pas au crible, pour que quand tu achètes ta déco scandinave, ton photophore ne crame pas tes meubles et que tu n’aies pas d’allergies avec la housse de tes coussins.
        Sinon, oui, je fais pas mal de trucs (assos, actes citoyens…) que je ne détaillerais pas là, mais qui font que je me sens en droit de donner (un tout petit peu) mon avis 🙂

        Répondre
        • Caroline a dit…

          ton avis sans doute, des leçons, non. Je ne me permettrais jamais de juger ta vie que je ne connais pas. Je me contente d’émettre une opinion sur le bien fondé d’aller voter. Je n’interpelle personne en direct et je ne fais pas de procès d’intention. Bref, sache que ta prochaine intervention, si elle est du même tonneau, sera immédiatement supprimée.

          Répondre
    • amelstos a dit…

      Caroline a dit qu’elle ne répondrait plus à ce type de commentaire alors les lectrices (lèche cul j’imagine) du rade vont devoir s’y coller ! Sincèrement, je trouve ce commentaire un peu « bête et méchant ». Si manifester dans la rue avait un sens en 2002 lorsque le pays tout entier s’était levé contre l’extrême droite (et j’en étais, du haut de mes 17 ans). Aujourd’hui, force est de constater que ce n’est pas le cas. On peut le regretter amèrement, on peut aussi se résoudre à devoir se battre uniquement par les urnes. Moi je ne suis pas allée manifester hier parce que je me suis dit que ça alimenterait le côté « les bobos de gauche parisiens sont de sortis » : en gros les élites qui ne comprennent rien battent le pavé et à mon sens, ça ne sert pas à grand chose tout en énervant encore plus les gens qui hésitent entre Le Pen et le vote blanc. Tout ça pour dire qu’on fait ce qu’on veut, que le premier acte, c’est d’aller voter, que de prendre une parole publique (comme ici) au risque de se faire incendier (comme ici) c’est déjà agir et qu’il est vraiment dommage que des gens comme toi viennent déposer ce type de commentaire car je n’ai pas envie que Caro puisse être découragée d’écrire des articles de société vu la richesse des débats qui suivent. J’espère, vu ton commentaire, que tu es une citoyenne exemplaire par ailleurs !

      Répondre
      • Caroline a dit…

        merci 🙂 Comme dit Paris, c’est ma fête. Mais je m’en fiche en fait, ces commentaires sont tellement vides de sens et donneurs de leçons qu’ils me passent au dessus de la tête. J’ajoute en plus de tes arguments auxquels je souscris (les IG stories de toutes les Beautiful people comme caroline de maigret qui manifestaient comme on va à un défilé m’ont plutôt fait sourire) qu’en toute honnêteté, j’ai eu peur. Oui, j’ai peur des manifs depuis les attentats et depuis celle du 11 janvier dans laquelle je me suis retrouvée coincée pendant 2h sans pouvoir bouger. Je n’en suis pas fière, mais voilà, je ne suis pas tranquille dans les foules en ce moment. J’enverrai un certificat à Cilce et Isabanne, j’espère qu’elle me fileront une dispense.

        Répondre
        • Reine a dit…

          Et tu as bien fait car tu aurais vrille ! Le nombre de casseurs et de CRS était impressionnant….
          L’année dernière on avait atteint péniblement Diderot avant que ça dérape. .
          Cette année, on n’avait même pas atteint Bastille que vlan les fumigènes et gaz lacrymogènes gentiment propagés par un souffle d’air printanier. …Bonjour les yeux rouges et la gorge en feu…
          Je ne comprends pas le mouvement des libertaires (ils ont cette année, distribué un tract explicatif de leur action avant le démarrage du défilé (tract auquel je n’ai rien compris ,très galimatias ) et ils nous ont prévenu que ça allait casser sévère (heu…ok, merci)
          Quand ils ont commencé à pousser et à attaquer c’était terrifiant. …..Et on a assisté à un truc incroyable : les CRS ont exécuté un mouvement pratiquement chorégraphique, en se retournant pour faire face en se mettant en colonnes main sur l’épaule de celui qui était devant ……Je n’ai pu m’empêcher de penser aux légions romaines. …
          Bref c’était chaud. …

          Répondre
    • Madame H a dit…

      Tu sais quoi cilce ? je ne suis pas non plus allé manifester lundi pour toute une série de raisons, et je t’emmerde ! On n’a pas à recevoir de leçons de civisme ou de je ne sais quoi ni de certificat de bien-pensance ou de bonne-action de la part de qui que ce soit. Le climat de police politique qui règne actuellement commence à devenir insupportable et les commissaires du peuple dans ton genre commencent à me courir sur le bonnet (E en ce qui me concerne, mais c’est une autre question !)
      Par contre, dimanche, je vais aller voter à la première heure pour un mec qui n’était vraiment pas mon choix au départ et dont je conchie la pensée politique, et tout ça, parce que mon devoir de citoyen est de sauver ce pays de la catastrophe fasciste qui se profile ! ça va on a bon là ? Tu vas nous distribuer un bon point ?
      Désolée pour l’emportement, et la grossièreté mais je commence à être un peu tendue moi aussi, et il y a un moment où ça va bien aller aussi les leçons de morale ! et moi je fais ceci, et moi je fais cela, et toi tu n’es même pas allée manifester, et combien tu gagnes et qu’est- ce que tu fais pour les migrants ? et gnagnagna … Les ayatollahs de la pensée, ça va bien 2 minutes !
      Ok, je me calme et je vais bouffer un carré de chocolat, pour me détendre un coup !

      Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Rha, qu’est-ce que c’est bon, de temps en temps, une bonne petite mise au point de derrière les fagots !
            Bonnet E ? Ben dis donc.

        • Cilce a dit…

          Bon ben… Tout est dit! Je me permets d’exprimer un avis (qui est loin d’être un troll) et je risque l’exclusion alors que RIEN dans mon message n’était insultant, si ce n’est peut être le tutoiement, qui après relecture peut paraître parfois ‘agressif’. Par contre, le ‘je t’ emmerde’, là, pas de soucis… C’est moi ou l’échange est forcément ‘biaisé’? Caroline, sortir de sa bulle c’ est aussi être capable d’écouter les autres et confronter ses idées, parfois aussi se mettre à la place de l’autre, et comprendre ce qui a pu amener cette réflexion… ‘je t’ emmerde’ par contre n’a jamais fait avancer le débat mais ça conforte son entre-soi rassurant, qui a aussi ses avantages et permet de se tenir chaud les jours où c’est plus dur. Pardon d’avoir un peu ‘bousculer’ vos échanges, d’avoir questionner la forme ET le fond mais pour moi c’était essentiel et je suis atterrée de ce qu’il en ressort.

          Répondre
          • mammouth a dit…

            Tu t’es permis de juger, c’est pas pareil que de donner un avis sur quelque chose. Genre, la différence entre « je trouve important d’aller manifester le 1er mai pour nos droits de travailleurs », et « t’es pas allée manifester hier, alors t’es pas une vraie battante comme tu le prétends », c’est donne pas exactement le même rendement, hein. Rien d’insultant directement, non, mais la victimisation (« Allez, je te laisse me râler dessus… ») suivie du sarcasme, de la petite pique (« depuis ton canapé ») en plus du jugement « … ou alors bien caché!) ça fait un peu lourd, tu sais. Peut-être que tu ne le vois pas ainsi et que tu crois sincèrement que ton commentaire était bien sous tous les rapports et hyper constructif, mais selon moi, il ne l’était pas. Il était irritant parce que tout en jugement. Jugement de quelqu’un que tu ne connais même pas vraiment, uniquement par la petite fenêtre qu’elle te permet de voir.

          • Henriette a dit…

            Cilce: « donc, nous expliquer le vote utile OK. Mais quand il s’agit de bouger…y a plus personne! » Rien d’insultant en effet mais c’est toute la subtile différence entre l’attaque ad hominem et l’attaque ad personam.

          • Madame H a dit…

            L’argument de « l’entre-soi » a fait long feu, non ?
            Alors agresser les autres c’est être valeureusement dans la lutte et se défendre c’est être complaisamment vautré dans un « entre-soi rassurant », c’est pas un peu facile ?
            Et tu sais Cilce, mon « je t’emmerde » est autrement moins insultant en réalité que les propos que tu as tenus ici … Qui sème le vent, récolte la tempête !

          • Sophie a dit…

            « Cilce »
            Ici, il ne faut pas questionner le fond. Quand tu le fais, soit on ne te répond pas, soit on fait mine de ne pas te comprendre, soit on te remballe avec des arguments à 2 balles, soit on te bannit.
            Parce que le fond de toute cette histoire, c’est la démocratie.
            Mais sur ce blog, on ne peut pas en débattre, on préfère rester à la surface des choses et ressasser à l’infini, c’est plus rassurant.

          • Caroline a dit…

            alors je ne t’ai pas dit « je t’emmerde », je l’ai juste pensé bien fort. et arrête un peu la victimisation, ton message était un modèle d’agressivité bien emballée. Tu le sais, je le sais, tu le sais que je le sais. Je te laisse être atterrée.

      • Smouik a dit…

        Haha Madame H, j’adore ! « …me courir sur le bonnet », je la garde celle-là, même si je ne peux revendiquer le E !
        Je soutiens ces emportements salutaires (lorsqu’ils ne sont pas haineux), ça fait du bien parfois 😉

        Répondre
    • mammouth a dit…

      En fait, Caro a dit maintes fois qu’elle votait Macron pour son programme pas comme vote utile. Donc, aller battre le pavé pourquoi au juste? Elle ira battre le pavé si MLP est élue.

      Pour moi, son blog est ses actes. Ce qu’elle fait comme acte, c’est écrire des billets politiques qui encouragent les échanges. C’est argumenter pour convaincre les gens d’aller voter et préférablement voter
      Macron pour contrer MLP.

      Répondre
  29. frederique-etc a dit…

    Ce qui m’énerve vraiment c’est qu’en 2002, on ne s’est pas tant tourné le doigt dans le derrière pour voter Chirac. C’était évident qu’il fallait voter contre Le Pen, pont barre.
    Là, aujourd’hui, on se cache derrière un tas d’arguments. Mais bon sang, c’est la même que son père ! il n’y a pas à hésiter une seconde.
    Ouh que ça m’énerve !

    Répondre
  30. Nanette a dit…

    Moi je ne comprends pas les abstentionnistes.
    Et j’ai PEUR. La vraie peur de voir Marine gagner. Je passe des journées sans y penser et puis je zappe sur BFM et Ca me serre les tripes. J’ai meme pas envie de regarder le débat tellement ça m’angoisse quil se fasse bouffer.
    Si Macron gagne, je pense que je vais pleurer de vraies larmes de joie pour la première fois apres une élection. Et si je n’allaitais pas, je me bourrerais sérieusement la gueule pour fêter ça.
    Je sais, rien à voir avec ton billet mais j’avais de le dire ici 🙂

    Répondre
    • Marilune a dit…

      J’aurais pu écrire ce post…Sauf qu’il y a longtemps que je n’allaite plus, donc si tu veux, je me bourrerais (j’espère) la gueule deux fois : une pour moi, une pour toi!!

      Répondre
    • Dorothée a dit…

      Je vais vous expliquer pourquoi je n’irai pas voter dimanche.
      Je pense que notre liberté et notre pouvoir ne passent pas par l’isoloir. Notre liberté et notre pouvoir ne passent pas non plus par des discussions houleuses pour savoir qui barrer ou soutenir en se pinçant le nez de dégoût.
      Non, notre émancipation s’opèrera dans le choix du point de focalisation de notre attention, choix qui doit être tout sauf sous influence, donc hors du cadre imposé.
      Et je pense (et ne suis pas la seule) que, du moins dans le contexte présent qui nous agite et nous divise, le point correct de focalisation de notre attention, c’est la démocratie à venir, celle que nous devons penser, exiger et obtenir, celle qui n’a encore jamais existé.
      Et rien de ce qui s’écarte de cet objectif, rien de ces tentations de flirter avec la glu si savamment proposée à notre manque d’acuité, rien de tout cela ne permettra au peuple d’être et vivre souverain, ni même ne lui permettra de limiter les dégâts.
      Y a du boulot. Faut pas perdre le nord car ils n’attendent que ça !

      Répondre
      • Caroline a dit…

        pardon mais je ne comprends rien en fait à ce que vous dites. Si ce n’est que lorsqu’on vivra dans un état policier, elle aura belle mine votre émancipation « focalisée ».

        Répondre
      • Tachalili a dit…

        Et pendant qu’in sort des beaux discours pleins de jolis mots, il y a dans les écoles de France aujourd’hui des enfants qui s’inquiètent de voir leurs parents renvoyés (et eux avec) dans des pays qu’ils ne connaissent pas, loin de leurs copains, de leur maison. Ça fait mal et c’est ça la réalité.

        Répondre
      • Anna a dit…

        Non mais là ce n’est pas le moment de penser à refaire le monde, dimanche prochain il faut empêcher qu’il se défasse ! (dixit grosso merdo Albert Camus)

        Répondre
        • mammouth a dit…

          Jolie réponse, assez juste.

          J’ajouterais, Dorothée, qu’il est plus facile de refaire le monde quand on a le pouvoir et qu’on prend les décisions. À moins d’une révolution bis, le pouvoir se prend en étant élu. Donc, les prochaines élections, je vous suggère de vous présenter.

          Répondre
      • Chloé a dit…

        Sauf que si MLP passe, tu pourras l’oublier la démocratie. Demande aux journalistes de la voix du nord comment ça se passe pour eux dans les villes FN par exemple… Au moins ceux qui ne sont pas d’accord avec EMacron auront tout le loisir d’aller manifester pour le lui faire comprendre dès le lendemain du 2e tour.

        Répondre
  31. luva a dit…

    Je me demandais…
    Si on avait eu un second tour Macron-Fillon, est-ce qu’on aurait sorti tous ces arguments contre Macron?
    N’aurait-il pas été un peu moins « de droite » pour le coup?
    On a des curseurs bien volatiles, je trouve.

    Pour ma part, je ne suis pas non plus allée défiler hier (tout comme les 50 derniers 1er mai).

    Mais je suis sortie le 11 janvier 2015.
    Et je le referais pour les memes idées et valeurs.

    Pour ce qui est des actes (et pour répondre à certain(e)s), VOTER en est un!

    Répondre
    • UneAutreCaro a dit…

      Oui voter est un acte ! voilà ça ira comme ça mesdames les grincheuses ? Faudra que Caro poste une photo de sa carte tamponnée ou bien ???

      Répondre
  32. kinou a dit…

    Coucou Caro,
    Je ne me rappelais pas que nos enfants étaient jumeaux à un an près !
    Le 27 avril , mon cadet a eu 18 ans… Nous c’était dans un restau corse très sympa que je te recommande, A la Chataigne, rue de Miromesnil.
    J’ai justement organisé une fête de famille le 8 pour son anniversaire, sans réaliser que ce serait le lendemain du second tour des présidentielles.
    J’espère de tout mon coeur que le résultat ne va pas dramatiquement plomber l’ambiance.

    Répondre
  33. Machine W a dit…

    Fidèle lectrice (de l’ombre la plupart du temps), je partage ton sentiment sur la situation actuelle qui me navre au plus haut point et m’angoisse terriblement. Hier, des amis musiciens ont publié sur Youtube leur reprise gospel de “Human” et comme tu avais posté toi-même ici l’orignal il y a quelques semaines, je me permets de partager cette nouvelle version, parce qu’à moi, cette chanson m’a fait du bien et peut-être qu’elle en fera aussi aux autres. C’est par ici que ça se passe : https://www.youtube.com/watch?v=RDmNbUx5ne8

    Répondre
  34. Calista a dit…

    Désolée les filles, le débat se fera sans moi puisque comme l’a dit un vieux monsieur gâteux hier, n’ayant pas de filiation, je suis disqualifiée pour parler d’avenir. En gros, donc, je vais continuer ma petite vie inutile et égoïste et je me lave les mains que le pays soit à feu et à sang. C’est vrai en fait, je suis bien conne de m’inquiéter du futur, je vais aussi arrêter de trier mes poubelles, et hop une corvée de moins, et à moins les longues douches et le chauffage à 24 (oui je suis frileuse).

    Bon courage à vous toutes !

    Répondre
  35. Calista a dit…

    C’est ce que je ferais si j’avais une baignoire, mais je vais y penser, y’a peut-être des crédits d’impôt sur la rénovation d’une salle de bain 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      demande moi si t’as besoin, je suis très forte tu sais, pour grapiller un max d’argent sur le dos des honnêtes contribuables (en bonne fausse gauchiste que je suis)

      Répondre
  36. Michaela a dit…

    Je n’ai plus la force de faire face à ceux qui s’obstinent à « argumenter » pourquoi ne pas voter le dimanche serait « bien »…

    Par contre, chaque citoyen ne pouvant obtenir qu’une procuration, il existe apparemment la grosse pénurie des mandataires à qui donner la procuration de voter le dimanche.
    J’ai appris le weekend qu’il existe une mise en relation entre les gens de la même commune pour organiser cette remise de procurations. La logistique étant mise en place par le camps d’En marche de Macron (qui d’autre en faite??), ça en rebute certains à priori. Mais remplir le formulaire qu’on a besoin d’un mandataire ou au contraire, signaler qu’on peut déposer la voix de quelqu’un ne constitue pas l’adhésion à cette partie mais un service de citoyenneté et moi, je dis merci!

    Je pose le lien ici et faites circuler svp: https://en-marche.fr/procuration/je-propose

    J’ai rempli le formulaire le samedi et dimanche, j’ai eu les coordonnées de la personne qui souhaite que je vote pour lui. La procédure est archi simpliste et rapide et je suis fière de faire le maximum dans mon effort de citoyen (à part de faire la morale à la belle mère qui hésite de vouloir se déplacer, je veux dire).
    N’oublions pas, que ne pas voter revient à votre FN d’autant plus, qu’eux, ils sont super motivés de déposer leur vote, long weekend ou pas.

    Répondre
    • Lau* a dit…

      Je viens de voir que c’est valable également pour les bureaux de vote à l’étranger et je viens de m’inscrire comme mandataire également. C’est pas grand-chose ms je me dis que si cela peut éviter une abstention ben c’est déjà pas mal car comme beaucoup je flippe un peu en pensant à dimanche.

      Répondre
  37. Nora a dit…

    Bonjour,
    Réflexion sur le monde des blogs : quelle est l’intention de celles qui viennent ici pour dire que Caroline pourrait faire mieux ? Faire mieux ? Mais qui sont-elles pour juger une personne qu’elles ne connaissent pas ? Caroline n’appartient à personne, Caroline n’a de compte à rendre à personne sur ses faits et gestes. Je lui reconnais le courage d’écrire et de former autour d’elle une communauté libre de s’exprimer et de questionner. Et c’est déjà un immense cadeau.

    Qu’on me cite en nombre des blogs de qualité rédigés par des femmes et permettant à des femmes à leur tour de s’exprimer ? Qu’on me donne la liste de tous ces blogs francophones de qualité si ils existent. A l’heure où des choses graves se passent en France, à l’heure où les orages grondent, le vrai courage c’est de marquer une trêve dans les sujets de shampoings et autres clowneries grotesques. Mais ça les bloggeuses connues ne veulent pas le savoir. Parmi les bloggeuses à forte notoriété, il me semble que Caroline soit une des seules à se positionner et à donner son avis (que l’on soit d’accord ou pas). Et à nous faire réfléchir (car oui les femmes réfléchissent aussi 🙂 ).

    Voilà du courage.

    Donc, l’occasion de marquer un peu d’humilité et de rester sur un ton bienveillant. On n’a le droit de ne pas être d’accord avec l’auteur, on a le devoir de rester polie quand on s’exprime en public.
    Voilà pour réfléchir et se calmer un peu…

    Bonne journée Mesdames.

    Répondre
    • ilona a dit…

      Tout à fait d’accord. Mais j’ajouterais que la politesse et l’absence de jugement ne doivent pas être unilatérales. Quand on lit dans les commentaires « Caroline, tu as bien raison/tu as très bien fait de faire ça », c’est aussi un jugement, mais il ne dérange personne car il est positif. Quand on lit « je t’emmerde », c’est assez agressif, et on n’a même pas l’excuse de l’emportement spontané, puisqu’on est à l’écrit et qu’on a le temps de retourner son texte sept fois sur son clavier avant de l’envoyer.

      Alors, bien sûr, je trouve ridicule de venir sur le blog juste pour lâcher sa haine et faire des critiques gratuites, mais la critique polie peut être plus constructive que l’admiration sans bornes.

      Répondre
      • Madame H a dit…

        C’est drôle comme l’appréciation de la politesse ou a contrario de la grossièreté ne se fait qu’à l’aune de l’utilisation de « gros mots » (comme si du reste personne n’en lâchait un de temps à autre), alors que des commentaires au style très soigné et au vocabulaire irréprochable peuvent être bien plus agressifs, impolis, et grossiers que certains « je t’emmerde » … En l’occurrence, ma réponse était bien moins grossière que l’attaque qui la précédait et puis j’ai le clavier impétueux que voulez-vous …

        Répondre
      • cilce a dit…

        Il est a noté que ce n’était pas mon 1er commentaire sur ce blog et que je ne suis pas venue ‘lâcher ma haine’ (je n’ai aucune haine…si ce n’est peut etre des facistes et racistes…et encore) mais juste exprimer (mal sans doute, je ne me prétends aucun talent d’écrivain) un avis tranché par rapport à ce que je venais de lire, avec mon humeur du moment, ma fatigue, ma peur aussi en cette periode troublée. Je ne suis pas un troll, pas une xenophobe et je me désole (j’en rajoute une couche, excusez moi) que le débat et l’échange proné si souvent se limite à LOL/ Bisous/ Trop bien d’un coté, et ‘Je t’emmerde’ de l’autre. Merci @Ilona de l’avoir écrit mieux que moi

        Répondre
        • Caroline a dit…

          Mais accuser quelqu’un de ne pas être allée manifester ça n’est pas un débat enfin ! Bref, j’ai déjà suffisamment perdu mes nerfs hier devant Marine Le Pen, je ne vais pas m’user à essayer de répondre à quelqu’un qui use des mêmes ficelles, à savoir attaquer, gratuitement, pour ensuite se victimiser, à tort.

          Répondre
        • Caroline a dit…

          J’ajoute que ce blog n’est pas obligatoire, loin de là. Je vous suggère de créer le votre, avec votre propre espace de débat. Vous y serez bien, vous ferez les choses à votre manière et tout le monde sera content.

          Répondre
          • Madame H a dit…

            Désolée Caroline d’être à l’origine d’un #jetemmmerdegate sur ton blog 😉 Mon Dieu quelle émotion pour 3 petits (gros) mots !!! Crois-tu que je doive me retirer de la vie politique et présenter mes excuses aux français ?§

  38. Catherine a dit…

    Merci … je ne fréquente pas bcp d’ados … mais enfants sont trop grands et mes petits enfants parlent encore le langage « t’es ma copine – t’es plus ma copine » !
    MACRON PRESIDENT !!!!

    Répondre
  39. Flo a dit…

    Sans vouloir faire peur, j’ai pas mal de gens autour de moi et plutôt de sensibilité de gauche qui s’apprêtent à voter Le Pen.
    J’aurais jamais cru…
    Je ne comprends vraiment pas cette élection.
    Je suis de droite et dimanche prochain, je serai assesseur de … Macron ( parce qu’il faut bien faire tourner la boutique)
    Mais pas dit que j’aille voter.Je n’ai pas voté au premier tour.Il faudra vraiment que dans le bureau de vote où je serai,les gens trouvent les mots pour me motiver à voter Macron.
    C’est pas gagné cette histoire.

    Répondre
    • Marilune a dit…

      C’est ballot de tenir un bureau de vote et de ne pas en profiter…Pour voter! Pour information, il n’est normalement pas permis de parler politique dans l’enceinte du bureau de vote, donc pour te convaincre, ce sera à la pause. Par ailleurs, tu peux être assesseur en tant que citoyen de ta commune, si les partis en présence ne proposent pas suffisamment d’assesseurs… Il suffit de proposer ta candidature au maire. Pour une prochaine fois…

      Répondre
      • Flo a dit…

        Ce n’est pas mon bureau de vote, en fait.
        Oui oui je sais bien que c’est la neutralité absolue dans le bureau.
        Ca va peut-être me déclencher un sursaut… ou pas .

        Répondre
    • mimi a dit…

      Moi je suis de droite et je t’assure que je serai la première à voter Macron dimanche ! La question ne se pose même pas de savoir si je l’aime lui ou son programme, pour moi je DOIS voter, un point c’est tout, et cela ne me fait pas plaisir du tout ! Mais je trouverais cela hyper égoïste (je parle pour moi, hein) de risquer de laisser passer Le Pen parce que j’aime pas Macron et que je n’en veux pas. Et du coup, quoi ? Je me retrouve avec Le Pen ? Alors ça jamais ! J’aurais même voté Mélanchon s’il avait fallu (et Dieu sait qu’il me fait peur et que je le trouve hyper extrémiste et flippant).

      Répondre
  40. SoL a dit…

    Je ne peux pas croire qu’après tout ce qui s’est dit la semaine dernière ici, on vienne encore donner des leçons de morale politique, citoyenne où que sais-je… ça me sidère que l’on considère que si on n’a pas un certificat de bonne conduite associative ou de présence à une manif on n’a pas le droit de donner son avis sur une élection. En plus si on gagne bien sa vie, ou juste normalement d’ailleurs, ça y est, t’as même pas le droit d’être de gauche. Non mais eh oh !! On redescend sur terre là ?!? On fait ce qu’on peut /veut à son niveau et même on FAIT rien du tout si on le sent pas. Pour que faire ait un sens encore faut-il que ça soit autre chose que se donner bonne conscience. Et s’en servir pour le balancer à la tronche de ceux qui n’ont pas envie / la possibilité d’en faire autant c’est un peu dame patronesse de l’attitude je trouve. Un peu de tolérance…

    Répondre
  41. Vanessa a dit…

    Bonjour à toutes et tous,
    J’aurais bien aimé parler d’autre chose que de l’actualité politique, mais tout m’y ramène toujours, et ce n’est pas mon we passé à regarder « Je ne suis pas votre nègre » sur Arte ou la série « Un village français » qui m’a fait changer d’état d’esprit.
    J’ai le sentiment que tout a été dit et tenté pour convaincre ceux qui ne veulent pas voter Macron, qu’à une semaine du second tour, leur décision est prise et restera ce qu’elle est, qu’il n’y a plus rien à faire… sauf que, en face, MLP parvient à mobiliser, à convaincre certains abstentionnistes. Comment fait-elle franchement ? Le nini ne tient-il que pour Macron ?
    A l’adresse maintenant des abstentionnistes qui ont soit-disant autant à perdre avec Macron que MLP : que pensez-vous de mon compagnon fonctionnaire et tous ceux de son service qui vont aller voter en faveur d’un gars qui veut faire baisser de 120.000 le nombre des agents de la fonction publique, poursuivre la politique qui dure depuis des années de « plus de missions avec toujours moins de moyens » ? Masochistes ? Moutons stupides et lobotomisés ? Ben non, juste des gens pour qui l’idéal démocratique et républicain est plus fort que leur intérêt personnel, et pour qui le service à la population doit se faire sans distinction ni discrimination. Mais bon, vous en déduirez sans doute que c’est facile d’avoir des principes, quand on est des sales privilégiés de fonctionnaires !
    Cordiales quoique tristes salutations.

    Répondre
  42. Monop'addict a dit…

    Il faut arrêter de diaboliser Macron, qui porte un projet social-démocrate de type scandinave, et vraiment différent de celui de Fillon qu’on aurait dû subir!!
    Tout le monde se focalise sur le fait qu’il a travaillé pour une banque… En plus Rothschild …un nom qui sent le souffre pour certains. Alors ne pas vouloir choisir entre MLP et Macron, je ne comprends carrément pas et pourtant je suis électrice de gauche depuis toujours ( sauf un certain jour de 2002, bien sûr) et les critiques envers Caroline, non je ne comprends pas, il y a un sectarisme là dedans qui est effrayant!!

    Répondre
    • Caroline a dit…

      et puis moi je me dis qu’au moins, le gars a déjà bossé dans le privé, qu’il n’a pas fait qu’un parcours d’homme politique professionnel. c’est con mais j’ose espérer que ça lui donne une petite idée de comment ça se passe, dans une entreprise.

      Répondre
      • Nan a dit…

        D’après ce que j’en sais, pour être embauché chez Rothschild il faut être très fort et très bosseur, ce sont les meilleurs dans leur domaine, d’où les gros salaires et les gros bonus.
        Ce sont des qualités appréciables pour un président de la République

        Répondre
          • ES a dit…

            Je précise (au cas où ce serait utile) que je vais voter Macron, parce qu’il me paraît nettement moins dangereux que la fasciste qu’il a en face. Mais il me semble qu’il faut beaucoup de naïveté pour croire à un projet « social-démocrate de type scandinave » (ou alors peut-être sur le mode de la Suède, qui a beaucoup augmenté ces inégalités sous divers gouvernements conservateurs ces dernières années ?)

      • Marie a dit…

        Mon fils qui a travaillé avec Macron en dit beaucoup de bien. Je lui fais confiance (à mon fils hein ; Macron, je ne me fais pas trop d’illusion).

        Répondre
        • Caroline a dit…

          écoute tous les gens que je connais qui l’ont approché m’en ont dit du bien aussi. ça ne veut pas dire qu’il sera parfait ni que j’approuverai toutes ses mesures, loin de là. mais je pense qu’à minima c’est quelqu’un qui sait être cordial 😉

          Répondre
  43. DOMINIQUE a dit…

    Bon. Parlons sérieusement, Caroline.
    Quand est-ce que tu nous fais un concours de derrière les fagots ? Pour aérer un peu le blog. Au moins, il y aura plein de commentaires tout gentils, et l’Homme bossera un peu !!!

    Répondre
  44. Bibi a dit…

    Bon, rien à ajouter d’intéressant mais besoin de partager avec vous. En général, je ne suis pas engagée politiquement, je suis plutôt centriste et je ne suis donc pas très portée sur le débat politique. Mais cette année, j’

    Répondre
  45. Bibi a dit…

    Bon, fausse manip, trop d’émotions… Bref, je reprends.
    Mais cette année, j’ai suivi les débats comme jamais, j’ai épluché les programmes, j’ai pesé le pour et le contre, j’ai débattu, j’ai défendu mes positions et je suis également ultra stressée en prévision de dimanche. L’idée d’avoir MLP comme présidente me fait monter les larmes aux yeux. Je sais, c’est un peu ridicule mais c’est viscéral. Et j’avoue ne pas comprendre l’abstention et le vote blanc. Et le slogan « ni fasciste, ni banquier » me hérisse le poil. Comment peut-on comparer les deux…
    Bref, j’irai voter dimanche.

    Répondre
  46. Marje a dit…

    Je ne sais plus où j’ai rangé mon kevlar … En tout cas, merci pour ce billet qui fait réfléchir et aussi un peu rêver ! Heureusement il nous reste ça ♥

    Répondre
  47. Anna a dit…

    Bonjour, je commente rarement mais là j’ai vraiment besoin d’écrire combien ce blog me fait du bien en ce moment. Nous n’avons pas eu le même vote au premier tour, mais cela ne m’empêche pas d’apprécier ton analyse, et surtout je trouve que cet espace que tu nous proposes est tellement reposant face au flot de haine/mauvaise foi/bassesse que je peux lire dans les comms de sites d’actualité ou sous certaines publications de FB (je sais, il ne faut pas lire les comms de bas étage, mais c’est plus fort que moi, comme un bouton d’acné que l’on ne peut pas s’empêcher de triturer, et après on se sent plus mal qu’avant mais on recommence tout de même, bref, je m’égare.)
    Entre mes proches qui ne veulent pas voter dimanche, d’autres chez qui j’ai découvert des facettes que je n’aurais pas soupçonnées et que j’aurais préféré ne jamais voir, jamais une élection ne m’a autant chamboulée dans mes relations aux autres, et ça me rend profondément triste.
    Heureusement qu’ici je retrouve dans tes mots et dans ceux de nombreux commentaires un peu de chaleur humaine, parce-que comme dirait Renaud, en ce moment, « j’ai la vie qui m’pique les yeux ».

    Répondre
  48. nostrovia a dit…

    bonsoir,
    Je sais bien qu’entre les électeurs et les abstentionnistes le débat fait rage ici comme ailleurs ,de mon côté j’ai résolu mon cas de conscience de la manière suivante : m’infliger la lecture exhaustive des 144 propositions de Mme le pen , très efficace !
    Par ailleurs migraineuse ,en petite forme ,j’ai procrastiné à mort hier sur mon canapé ,et donc commencé Catastrophe , merci pour (encore) ce bon tuyau .

    Répondre
    • mammouth a dit…

      Je pense que c’est la base pour contrer l’ennemi, il faut savoir ce qu’il propose. J’ai aussi lu les 144 propositions et je ne suis même pas Française. Mais la présidentielle française alimente les conversations en dehors de l’hexagone et donc les arguments de MLP s’exporte au-delà des frontières.

      Répondre
  49. mammouth a dit…

    Ma chère caro, je ne suis pas venue commenter depuis un petit moment, la semaine dernière a été fort occupée. Comme toujours, je finis par trouver le temps de tout lire, la majorité des commentaires y inclus. Je trouve un peu chagrin certains commentaires qui juge ta vie, ta personne, tes actes et ton train de vie. Il me semble que ce que tu réponds est sensé, mais il semble que ce n’est pas compris. Bref, il est grand temps que j’aille au lit, mais je tenais à prendre le temps de te faire un petit coucou ainsi qu’au rade. Un jour peut-être je vous donnerai ma vision de cette campagne vue de l’étranger par une étrangère. Disons juste que la réputation des Gaulois de gueuler parce que jamais contents et de s’engueuler tout le temps entre eux n’est pas surfaite. Note: j’utilise extrêmement rarement des smileys. Vive Astérix, moi je dis.

    Répondre
  50. Jane B. Root a dit…

    Moi qui suis une vieille, une de l’arrière garde féministe du temps du téléphone en bakélite à cadran rotatif, j’en ai revé d’une femme à la présidence. J’en ai rêvé ! Oui mais pas celle-là, PDBDM, pas celle-là ! La vie est un long calvaire…

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Les cadrans qui font « crrrr crrrrr » et qui mettent une plombe à numéroter. Jane, là c’est un truc de dinosaures !
      Justement, une femme à la présidence : vu le machisme ambiant, c’est un des éléments qui me font espérer que ça l’empêchera de gagner. Qui aurait cru qu’un jour je m’en réjouirai !

      Répondre
  51. pendragon a dit…

    la dernière ligne droite, dimanche je voterai pour macron, même si rien de son programme ne correspond à ce que je suis. J’aurais voté, une deuxième fois après 2002, contre mes principes pour faire barrage à un mal supérieur, dont la lente progression me fait peur (40 % …..souvenez vous que dans les années 80,les 15 % du FN étaient considérés comme dangereux). Hamon l’a dit, il faut différencier un adversaire politique d’un ennemi de la démocratie. Quelque part, je m’en veux de céder à cette culpabilisation du vote abstentionniste « porte du Fn’ car j’avais juré qu’après le vote chirac on ne m’y reprendrait plus. Mais bon, je vivrais avec les 5 années qui suivront avec au moins le droit de dire ce que je pense sans risquer la taule. D’ici dimanche on fera un tour à la mer, pour sortir de cette folie anxiogène, et on fera notre « devoir civique » comme on dit..

    Répondre
  52. marie-kikou a dit…

    J’ai appris par ma mère qu’une de mes soeurs avait voté avec son compagnon MLP au premier tour… Ca m’a fendu le coeur. Je n’ose même pas en parler avec elle car j’imagine que mes arguments sont aussi enracinés que les siens. Mais ça me fait du bien de savoir qu’ici je peux le dire, au même titre qu’avec mes proches. Cet espace de liberté que tu nous offres Caro est précieux. Et c’est absurde de te demander des comptes ! Je suis également abasourdie de voir tant de personnes ne pas voir les menaces derrière ce parti concernant les droits acquis (droit de grève.. par ex) qui n’ont rien à voir avec le néolibéralisme de Macron. Et pour les futurs absentionistes que je côtoie, les entendre les mettre dans le même panier m’effondre totalement. tristesse…

    Répondre
  53. Soph' a dit…

    Ouh là le rade ! ça chauffe !
    Et bien moi, Caroline, je te le dis/demande/supplie ( 😉 ) : continue d’être ce que tu es avec tes qualités, tes défauts, tes opinions, tes dadas et tes coups de geule, parce que pour ma part, J’AIME !
    Je n’ai pas voté tout-à-fait comme toi, mais je partage ton opinion sur le fait qu’il faille faire front contre le front (national) et que la politique de la terre brûlée ne réussit pas à grand monde et notamment, à nous, la grande majorité de la population, la classe moyenne et moins moyenne. Alors oui j’irai voter pour un gars qui ne m’enthousiasme pas, mais dont j’espère qu’il va nous surprendre et prendre position sur des sujets un peu novateurs et sensibles, tel que le mariage pour tous.
    Alors Caroline, résiste (et prouve que tu existe) à ces critiques de tous poils, conserve ta verve, ta drôlerie et tout le reste !
    Je te lis chaque matin où que je sois, et quand tu n’écris pas tu me manque (comme une vieille copine que je ne suis pas), je rêve devant tes photos de voyage, je découvre des lieux qui ne m’attiraient pas, je prends des idées de livres et de films, j’admire tes enfants, leur évolution, je partage tes peines, je m’enthousiasme de tes réussites, je ris de ta mauvaise foi, de ce que tu nous raconte de tes disputes de couple (qui me semblent finalement assez universelles), je me retrouve dans tes interrogations/angoisses… Bref je ne te connais pas, et pourtant je me sens proche. Et surtout, j’admire ta capacité à assumer qui tu es et à nous le montrer… moi qui aurait tendance à me cacher sous ma carapace et à ne montrer que le meilleur, que la force, uniquement ce qui me semble acceptable, je trouve formidable ta capacité à te livrer sans pathos, ni victimisation ou à l’inverse faire preuve d’un égo sudimensionné.
    Je commente peu (aka jamais), mais là en ces temps troublés, il m’apparait important de dire ce qui me plait, ce en quoi je crois, bref de m’affirmer et le faire partager au rade !
    Merci Caroline et à toutes/tous les autres,
    Bonne journée !

    Répondre
  54. Sofy a dit…

    Wouhahou !! o_O
    Je vois (avec pas mal d’effroi) qu’il y en a qui ont décidé de remettre une pièce dans la fente…
    Ben puisque c’est comme ça, je profite de mon passage pour m’épancher un tout petit peu
    1) Pour être claire d’emblée, j’endosserai dimanche mon vieux et adoré T-Shirt des Béru pour me motiver et j’irai voter Macron, malgré toute la détestation qu’il m’inspire, profondément… Simplement parce qu’au fond j’ai peur. Et à côté je cherche déjà pour qui je pourrai voter aux législatives, puisqu’il faudra que ce ne soit ni En Marche ni PS
    2) Je suis pour autant assez effrayée et écoeurée par la moralisation et la culpabilisation que doivent affronter les gens de gauche qui hésitent entre s’abstenir et voter Macron… Pendant que pour ceux qui se revendiquent de droite, tout le monde s’en fout qu’une bonne part puisse carrément aller voter Le Pen. Je pense à l’affiche « Contre l’abstention » qui a surgi hier avec notamment Valls dans les participants, avec un visuel qui laisse penser que LE MAL, c’est l’abstention. Ah bon ? Et moi je croyais que le mal, c’était le FN, avant tout
    3) Je suis en colère après Macron et son équipe qui semblent tout faire pour que Marine ait un gros score : entre réclamer des votes d’adhésion et laisser de soutiens comme Cohn Bendit arpenter les plateaux télé pour s’enorgueillir qu’il a parié 50 bouteilles de champagne il y a 8 mois sur l’élection de Macron (heureusement que j’étais assise quand je l’ai entend; j’ai ainsi pu me facepalmer en toute sécurité !), je me demande si cette équipe a bien pris la mesure de la colère des citoyens et de la gravité de la situation.
    4) Je reviens enfin sur la « stupeur » des gens qui déplorent une moindre mobilisation par rapport à 2002. Mais vous vivez où ? Vous lisez la presse, regardez la TV, écoutez la radio ? Ca fait plus de 10 ans qu’on assiste à la montée du Fn, qu’on nous explique que le FN et ses électeurs ont leur place dans le jeu et qu’il faut les respecter, que pas mal d’hebdos surfent sur des couv à thème « FN » (l’islam en tête), que M. Valls le premier reprend à son compte des ignominies sur les Roms, le burkini ou la déchéance, tranquillou billou… Bref ça fait 10 ans que les gens au pouvoir mettent de l’engrais sur la mauvaise herbe…. et maintenant qu’elle menace de les envahir, on accuse les électeurs de pas vouloir se ruer pour acheter du désherbant. Ce serait presque drôle si ce n’était pas si grave.
    Si on considère (comme moi) que ces gens ne respectent pas les règles du jeu, ben on ne les laisse pas jouer et puis c’est tout !
    Ma conclusion est que la période est peut être suffisamment merdique comme ça pour qu’on n’ait pas EN PLUS besoin d’en rajouter encore en se déchirant (alors qu’ici personne ne veut du FN il me semble) ? Parce qu’au final, ne serait-ce pas un peu le but, ENCORE UNE FOIS ? que les gens se déchirent en cherchant les coupables entre eux pendant que les vrais responsables préparent leur petit avenir dans le prochain gouvernement, pépouzes …
    Pour finir, ma petite astuce perso : quand je sens la colère qui monte ces temps ci, je me mets un coup de Porcherie à fond, et paf ça va mieux, pour quelques minutes au moins 😉
    Et courage à tous pour les jours à venir

    Répondre
    • Sofy a dit…

      Je m’auto-réponds juste pour laisser cet article du Guardian (celui qui met tes tweets à l’honneur 😉 )
      https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/may/01/emmanuel-macron-french-voters-marine-le-pen
      qui, avec le recul de la presse étrangère, met bien en évidence l’irresponsabilité de ceux qui sont aux manettes dans tout ça.
      Après cela il me semble qu’on peut concevoir que les leçons de ces gens-là sont non seulement difficilement audibles… mais même carrément contre-productives en plus d’être assez scandaleuses.
      [Retourne bosser avant de risquer se mettre à pleurer 🙁 ]

      Répondre
      • Stecha a dit…

        Oui c’est l’article d’un gars qui se dit Insoumis et qui a déjà essaimé sa déception sur Mediapart, Marianne….
        C’est sans doute décevant de ne pas avoir son candidat au deuxième tour, mais malheureusement c’est comme ça….
        Pour la différence de traitement entre la gauche et la droite, je pense que c’est dû au fait que Fillon lui a appelé à voter Macron, et pas Mélenchon. Par ailleurs, je suis sceptique sur la soudaine intransigeance de ce dernier sur la gauche de gauche: il était bizarrement plus accommodant quand il faisait partie du gouvernement Jospin…. Est-ce que tout ça n’est pas un peu de la posture?

        Répondre
        • Sofy a dit…

          Ah ! Au temps pour moi si l’article vient d’une source proche des Insoumis. Je pensais justement que la presse étrangère permettait d’éviter plus facilement ce genre de biais, j’avoue.
          Et je m’arrête là : aucune envie de jouer les arbitres entre les citoyens de gauche; cette opposition me désole profondément.

          Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            Merci Sofy pour le « au temps pour moi ». Rare de le voir correctement écrit, et juste ça, ça me met de bonne humeur.

  55. virginie a dit…

    Il y a quelques temps, il était noté que la politique de comptoir évoquée ici allait rester dans les échanges, les ressentis… le tout dans la tolérance et sans propagande.
    Je suis désolée de voir que plus l’échéance approche, plus les échanges sont cinglants et clairement orientés, c’est dommage de ne pas garder cette impartialité, la convivialité et de ne pas respecter le choix de chacun. D’autant plus pour une propagande fausse, le dessin ne reflète pas la réalité, pourquoi noter que le blanc servirait au clan Le Pen ???
    Bref c’est dommage, on essaye de nous faire peur avec un futur ou donner son avis (différent) serait condamnable mais c’est malheureusement déjà le cas. Dommage, j’aimais le côté léger du blog, la vie de tous les jours, les anecdotes…

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>