Au royaume de la vacuité, les idoles sont reines…

Alors avant toute chose, c’est le commentaire 55, d’Anna Chiara, qui remporte la bague. Merci de m’envoyer un mail avec tes coordonnées pour que je le fasse suivre à Line !

Je voulais par ailleurs vous remercier pour tous ces commentaires enthousiastes sur les créations de Line. Je sais qu’elle les a lus et vous ne mesurez pas le bien que cela peut faire. Recevoir une validation comme celle-ci, d’autant plus lorsqu’on est à son compte et que l’on met tout en oeuvre pour vivre de sa passion, c’est inestimable. J’en sais quelque chose. Donc merci à vous.

Voilà, à part ça, j’avoue être en quasi overdose de dépêches et d’hommages à Johnny. Non que je ne comprenne pas la tristesse de ses fans, je me souviens de mes larmes à la mort de Bashung ou de Gainsbourg. Mais de là à imaginer des obsèques nationales comme celles accordées au général de Gaulle ou à Victor Hugo, bon…

Comme je le disais avec un peu d’humeur sur Facebook, j’ai un peu de mal à oublier ses exils fiscaux et son chantage en 2006, « on reviendra en France si Sarkozy est élu et qu’il baisse les impôts sur les grandes fortunes » (ce que le pote Nico avait fait mais finalement ça n’avait pas suffi pour Jojo, tant pis). Bref, bien sûr que j’ai sûrement en moi quelque chose de Johnny. Je n’ai pas grandi avec lui, mes parents étaient plutôt des amateurs de Ferrat, Brassens ou Brel, mais comme tout le monde hier, j’ai fredonné certaines de mes chansons préférées (Requiem pour un fou étant celle qui arrive en premier).

Je dois être un peu cynique ou désabusée. Mais en attendant, hier, Donald Trump a balancé un bon paquet d’huile sur le feu israélo-palestinien et c’est quasiment passé à la trappe. Cela en dit long sur notre besoin, sans doute, de nous laisser hypnotiser par des images hallucinantes de vacuité, nous montrant la grille de « La Savanah » et une poignée de fans éplorés, noyés dans la foule des correspondants des chaines d’info. Comme si les journalistes envoyés là bas avaient eu l’espoir un peu fou que Johnny renaisse de ses cendres et finisse par ouvrir le portail. (je veux dire, qu’est-ce qu’ils attendaient là bas, toute la sainte journée ?)

Voilà, je me répète, je respecte le chagrin de ceux qui l’aimaient et je comprends les hommages, mais à ce point ?

363 comments sur “Au royaume de la vacuité, les idoles sont reines…”

  1. AgnesdeLYon a dit…

    Merci pour ce post! On frôle l’overdose, et j’ai cru m’étouffer en lisant que notre président parlait d’un  » héros de la France »…Bonne journée!

    Répondre
  2. Pétunia a dit…

    Tu écris tellement bien ce que je pense, et que je n’ose pas dire tant j’ai la sensation d’être la seule à considérer que c’est too much ce qui se passe autour de sa mort. Evidemment j’ai bien conscience que ce fut une personnalité importante. Mais quand même…

    Répondre
  3. Fred à Bruxelles a dit…

    Chère Caro,

    Je réagis très peu à vos billets que je lis pourtant avec délectation ! Je voulais vous remercier pour celui-ci. Il traduit exactement ce que je pense. Si je respecte le chagrin de ses fans, je ne comprends pas que les médias – tous confondus – en fassent autant. 20 pages spéciales dans un de mes quotidiens ce matin à Bruxelles, la décision de Trump n’arrivant qu’en page 32 !

    Répondre
    • Carolin_e a dit…

      Mais c’est JOHNNY quoi !!! Y’en aura plus des hommages comme celui là ! C’est un monument qui s’en est allé, je pouvais pas imaginer autrement que tout ce qui s’est passé hier au contraire !!

      Répondre
  4. Tan a dit…

    Ce billet est la seule et unique publication que je commente à ce sujet depuis hier, tellement je suis d’accord. Je n’aimais pas le personnage, je connais ses grandes chansons comme tout le monde évidemment (encore que je me faisais la réflexion, je ne connais que des vieux titres de lui) et oui, c’était une figure. Mais trop c’est trop.

    Répondre
  5. Chapi a dit…

    Je n aimais pas l homme , j aime certaines de ces chansons, je suis triste parce que c Simple un homme qui meurt de cette saloperie.. triste pour sa famille ces fans ces amis , comme je l aurais été pour mon voisin.. après faire descendre son cercueil le long des champs Élysée ou en faire’ un héros de la’ patrie est d une garde exagération .. j avoue que Michel drucker m a touche émue et fait verser ma larme .. reprenons une activité normale

    Répondre
    • Anju a dit…

      Votre commentaire évoque chez moi un sentiment ambigu  » je suis triste parce que c Simple un homme qui meurt de cette saloperie ». Je suis d’accord, le cancer est une saloperie, mais je crois que cet homme a vécu sa vie à 1000%, avec toutes les dérives que cela induit. Alors, je ne dis pas que c’est « mérité, cherché » ou autres,mais ce n’est à mon sens pas une surprise de savoir qu’il soit décédé d’un cancer des poumons…un cas d’école en quelques sortes.

      Répondre
  6. Cathy a dit…

    Pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi. Johnny c’est la dernière grande star nationale, c’est le seul que tout le monde connait, toutes générations confondues, le dernier grand monument national. Ca me parait vraiment normal qu’on marque le coup.
    Je n’étais pas du tout fan, je n’ai aucun disque de lui, je ne suis pas allée le voir en concert, mais je reconnais cette dimension. Et les hommages ne vont pas tant à sa personne (très discutable en effet)à qu’à tout ce qu’il représente, franchement à part Zizou qui a été autant adulé ? Et oui hier Trump a balancé sa bombe et on en a peu parlé, mais ce matin à la radio je n’ai entendu parler que de ça, et on va en parler pendant les jours prochains. Donc, bon une pause d’une journée ne fait pas grand mal.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      non mais c’est pas la pause d’une journée que je conteste, c’est la perspective de ses obsèques avec descente des champs Elysées et tout le tintouin. Le mec ne payait pas d’impôts en France mais l’Etat lui offre des obsèques nationales que même Mitterrand n’a pas eues ? Sorry mais l’idée même qu’une partie de mes impôts justement aillent financer tout ce Barnum, ça m’agace.

      Répondre
      • Madame H a dit…

        C’est exactement la réaction que j’ai eu hier sur tweeter : pas question qu’avec mes impôts on paie les obsèques nationales d’un chanteur de variétés exilé fiscal en Suisse ! ça va trop loin là et j’ajouterai même que c’est indécent !

        Répondre
        • Gloria a dit…

          Il faut faire la différence en obsèques nationales (payées par l’Etat) et hommage national (ce qui se profilerait) dont les frais ne sont pas à la charge de l’Etat.

          Répondre
          • Caroline a dit…

            à mon avis, les cars de CRS et toute la sécurité qui sera mise en place pour le déplacement du cortège, sera à la charge de l’Etat quoi qu’il arrive…

        • Daphné a dit…

          Hier, j’ai repensé à Bowie, à la manière dont il est parti, sur la pointe des pieds. Pas d’enterrement; le dernier moment qu’il a laissé à partager avec son public est un disque pour témoigner. Le reste appartient à ses proches, et je pense que c’est bien ainsi.

          Répondre
          • bea a dit…

            je comprends la tristesse des fans car j’ai mis quelques mois à ne plus pleurer pour Bowie, et j’ai également beaucoup pensé à lui hier, pour les mêmes raisons, pour l’élégance de son départ. Les chants devant son mur à Brixton étaient tellement plus émouvants. Bref, je suis d’accord pour ne pas faire de cérémonie officielle.

          • ES a dit…

            Moi aussi la différence m’a frappée (et par ailleurs le fait que Bowie ne se contentait pas de chanter mais était aussi compositeur et parolier, et sur le plan mondial son influence est sans commune mesure avec celle de Johnny…)

          • Florence a dit…

            Perso , j’ai eu un choc incommensurable à l’annonce du décès de Bowie et j’ai donc vraiment beaucoup de peine pour les fans de Johnny. Enfin disons que je me mets à leur place.
            Par contre, je rejoins Caro, les Champs je trouve ça limite , moi je n’aurais jamais osé vu ses exils fiscaux pour finir ensuite à Saint Bath au grand désespoir de ses fans.
            Ou alors tu le fais comme Bowie, la classe jusqu’au bout…
            Mais le mélange des genres, je trouve ça moyen.
            Je regarderai sans doute cet évènement car d’un autre côté, quel chanteur! et quels fans!
            Aussi peut-être pour me consoler de ce que je n’ai pas eu avec Bowie, allez savoir….

      • Géraldine a dit…

        Pourquoi Mitterrand aurait eu des obsèques nationales? Si on suit ce raisonnement il a bien fait payer aux contribuables les frais d’entretien de sa fille Mazarine….Ce que je veux dire par là c’est qu’aucun homme n’est tout blanc, tout noir….L’hommage national ne me choque pas (et je ne suis pas une fan!)
        Si cela peut te rassurer, l’édition de ce matin sur France Info était consacré aux csq de la décision de Trump (très intéressant d’ailleurs).
        Bonne journée!

        Répondre
      • Plume a dit…

        Pour le coup, je trouve ces hommages cohérents, c’est aussi un peu une époque qui s’en va. Mais de là à à ce que les journaux zappent tout le reste de l’actu c’est fou. Quand aux impôts, c’est un peu réducteur non ? Déjà il était en revenu en France, Marne-la-Coquette plus franchouille tu meurs, et ensuite quand Johnny faisait des concerts, c’était quoi cent, deux cents personnes qui bossaient, ça compte non ? Et puis Gainsbourg à brûlé un billet de banque pour parler de ses impôts…

        Répondre
        • christelle a dit…

          Et bien pour mon 1er commentaire je suis d’accord avec Caro. La gars a essayé de se faire naturalisé Belge, il est exilé fiscal en Suisse, il vit les 3/4 de l’année à Los Angeles mais par contre quand il s’agit de se faire soigner il revient en France …. y’a quand même à redire …. et vive la Sécurité Sociale 🙂
          Qu’il ai droit à une soirée spéciale et tout le tintouin ok mais la descente des Champs-Elysées …. hummmm …. un peu too much quand même ….

          Répondre
      • Gina a dit…

        Allo, l’avocat du diable, me voilà, mais bon ça aurait de la gueule des obséques natioanles avec des harleys qui portent un cercueil et peut-être que ça faire du team building inter-générationnel et rapprocher les Français et en fait c’est un investissement pour le moral du pays (comme quand, après un enterrement, on se retrouve boire un coup et finalement on rigole ?). J’en sais rien, je pense la même chose que toi du fraudeur fiscal, mais reste que c’est la dernière grosse figure de la chanson française.

        Répondre
      • Caroline a dit…

        encore une fois, ça n’est pas la pause d’hier qui me titille (même si franchement, les Dupleix en direct de Marnes la coquette étaient ridicules). J’ai même regardé un peu drucker et le doc sur TF1. Mais les obsèques nationales, ça ne passe pas.

        Répondre
        • France a dit…

          J’admets ne pas comprendre ce billet vous qui êtes habituellement si humaine. Je suis habituée à mieux à plus d’empathie et suis très déçue d’autant de condescendance. Peut-on se dire que nombre de ses fans (et je n’en suis pourtant pas une) ont besoin de pouvoir rendre un dernier hommage à leur Johnny national et même si cela vous en coûte il a malgré tout bien plus représenté la France que quiconque. Pour preuve cette pluie d’hommages qui viennent de tout milieux car Johnny malgré tout ces défauts avait au moins la décence de rester ce qu’il a toujours été un être profondément attendrissant et mal dans sa peau. Mais peut-être vous faudra-t-il lire cet article pour mieux comprendre l’émotion qui se cache derrière tout ce foin : https://m.slate.fr/story/154592/johnny-hallyday-disparition
          Et redescendre ainsi de votre piédestal parisien semi modesque.
          Belle journée tout de même

          Répondre
          • Caroline a dit…

            c’est vous qui êtes condescendante. Je n’ai pas l’impression de l’avoir été, je critique les chaines tout info et je rappelle que l’homme ne jugeait pas indispensable de payer ses impôts, ce qui pour « un homme du peuple » est quand même contradictoire. Le « Johnny national » ne vivait plus en France depuis des années, pour rappel. Je ne nie pas la peine de ses fans et je n’ai jamais méprisé cet artiste, même s’il n’était pas dans mes « classiques » (je ne vais quand même pas m’en excuser). Juste, si l’Etat venait à payer pour ses obsèques, je serais assez choquée.

          • Madame H a dit…

            @France : En ce qui me concerne, je ne suis pas parisienne (ça me gêne, ça me gêne …), je ne crois pas vivre sur un piédestal et je ne crois pas non plus entretenir un rapport particulièrement étroit avec la mode … Cependant je partage en tous points ce que dit Caro aujourd’hui et je ne crois pas qu’elle ait manqué d’humanité, ni fait preuve de condescendance … Ni surtout mépriser le chagrin des fans du chanteur. Elle a simplement rappelé que celui-ci était un exilé fiscal et qu’à ce titre, il lui paraissait un peu fort de café que l’Etat lui paie des obsèques nationales, voire, selon les termes mêmes de notre président de la République, le considère comme un héros national … Moi, qui paie mes impôts dans ce pays, ça me reste aussi coincé en travers de la gorge cette histoire !

          • Caroline a dit…

            merci. Voilà, moi je pense que les héros nationaux ce sont tous ces gens qui travaillent pour le bien public, qui respectent les lois du pays, qui paient leurs impôts alors même que les fins de mois sont difficiles, qui bossent dans les hôpitaux pour des salaires de misère. Ceux là, au moindre écart, l’Etat ne les loupe pas. Mais parce qu’on est une vedette, qu’on a fait chanter des millions de gens, on a le droit à l’oubli de tout ce qui fait tâche ? Ok, pourquoi pas. Mais pas au point, désolé, de demander finalement aux petites gens de payer pour des obsèques. Parce que c’est ce qui se passerait si vraiment l’Etat prenait en charge ces funérailles. Et bien moi, moralement, ça me gêne. Et ça me gênerait de la même façon s’il s’était agi d’un chanteur que je vénérais.

          • Geneviève a dit…

            Je vis en Bretagne, je suis tout sauf « à la mode », je respecte la peine certaine de ses proches et au-delà des gens qui l’écoutaient, l’aimaient etc MAIS, je le dis comme Caro sans aucune condescendance, ce n’est pas pour moi un « héros national » et je ne comprendrais pas du tout les « obsèques nationales » ou assimilés (les forces de l’ordre déployées partout dans son village ou dans Paris samedi, c’est trop trop trop…)

          • Sofy a dit…

            Tout pareil que Madame H et Geneviève
            (et ce n’est pas du tout la 1e fois 😉 )
            Et Caro, ton « je ne vais quand même pas m’en excuser » est parfaitement de circonstance : depuis hier je trouve qu’on a souvent l’impression qu’on va se faire engueuler de ne pas céder à l’injonction des pleurs nationaux
            C’est pas parce que personnellement on n’est pas plus touché que ça qu’on interdit aux autres de l’être quand même !

          • IsaE a dit…

            Eh bien pour moi les vrais héros et qui méritent un hommage national en ce moment ce sont nos forces de l’ordre qui vont encore et sont encore mis à rude épreuve pour protéger tout ce bal macabre (compagnies de CRS mobilisées pour sa maison de Marne la coquette entre autres!)… Je respecte le chagrin de tous mais de là a organiser un tel binz à l’époque actuelle pffft… Bref j’ai grandi avec lui, enfin en l’entendant mais bon voilà… Le coup des obsèques nationales me reste en travers pour un exilé fiscal (entre autres)

      • Sandrine a dit…

        merci pour ce fou rire ! et je rejoins totalement Caro sur ce billet. Je comprends la tristesse des fans, mais venir à dire que toute la France l’aimait, c’est quand même un peu fort de café … C’était un artiste, comme les autres. Léo Ferré, Brassens n’ont pas eu droit à ce genre d’hommage. Ni Gainsbourg.

        Répondre
  7. Anju a dit…

    Ah mais MERCI Caro! L’impression aussi que tout d’un coup, toute la France écoutait Johnny du matin au soir. Oui, il fais partie de la culture populaire française, et la récupération qui en est faite, est aussi à mon sens pour montrer que les hauts fonctionnaires sont proches de ce peuple là.. mouai! Enfin, quelques jours à tenir encore. N’empêche que la bombe de Trump va peut-être remettre les choses dans l’ordre d’importance..
    bonne journée !

    Répondre
  8. Carolin_e a dit…

    J’ai 32 ans et ai passé ma journée d’hier à pleurer en écoutant France Inter.
    En temps normal j’aurais été d’accord avec toi. Hier, la raison m’a délaissée.

    Répondre
      • biloubb a dit…

        D’accord avec toi. C’est agaçant à la fin. Réagissez les gens! Cet argent pourrait servir à mettre les gens à l’abri. Vous savez, ceux qui dorment dehors… Et oui, il n’était plus Français. Par choix. Pour l’argent. Oui, pour l’argent…

        Répondre
  9. Paris a dit…

    Et moi, je vais prendre le contre-pieds du contre-pieds. Je trouve très touchant cette émotion collection qui vient recouvrir tout le reste. Et ça me rassure plutôt sur la nature humaine. Je ne suis pas du tout fan de Johnny mais que le décès d’un type plein de défauts (sex and drug and exil fiscal) puisse déclencher autant de larmes, ben je trouve ça émouvant. Ceci étant, j’étais loin de ma tv hier et je n’ai eu qu’un best off en fin de soirée.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      ce ne sont pas les larmes des fans qui me gênent, encore une fois. je les comprends et moi aussi ça m’émeut. Mais qu’on le présente comme l’homme du peuple alors qu’il a tout fait pour que ses biens soient protégés de l’imposition… Bon.

      Répondre
      • Paris a dit…

        Mais moi, c’est ce que je trouve vraiment extraordinaire, en fait. J’exècre les exilés fiscaux, surtout quand (comme Florent Pagny, par exemple), ils ne doivent leur fortune qu’à des recettes made in France. Ceci étant, les Français lui ont tout pardonné à lui. C’est tellement bizarre pour nous qui sommes tellement prêts à juger et condamner le moindre écart. JH a réussi à se faire aimer avec tous ses défauts et cela, pendant plus de 50 ans. Un genre d’exploit qui mérite bien, à mon sens, une descente des champs-elysées. Et puis, tant que personne ne suggère le Panthéon, ça va non ?

        Répondre
  10. Mitchka a dit…

    N’allumant jamais la télé pour autre chose que Boomerang, j’avoue ne pas faire d’overdose. J’ai twitter ouvert toute la journée, et j’ai trouvé que le flot de tweets à ce sujet est passé assez vite, d’ailleurs l’info à quitter les TTFrance assez vite aussi j’ai trouvé… donc ma conclusion est : la télé en fait trop. Il faut l’éteindre. La presse en fait trop … elle ne fait plus son travail depuis longtemps, on le sait – c’est un autre débat.
    Sinon, je pense à sa famille qui n’a pas le droit au deuil intime qu’elle mérite, et ça, ça m’agace … bien plus que tout le reste.

    Répondre
      • Mitchka a dit…

        alors j’ai rien dit 🙂

        bon, moi perso,j’ai pas d’avis, Johnny je ne l’ai jamais écouté, et sa mort n’y changera rien … mais on sait bien que sa vie n’a appartenu qu’à ses fans, alors ça ne me semble pas complètement dingue, bien que je pense qu’un hommage national soit plus censé que des obsèques nationales … faut pas pousser ^^

        Répondre
      • Valérie de haute Savoie a dit…

        Que son épouse ait envie d’obsèques nationales ne veut pas dire qu’obligatoirement l’état va obtempérer. Qui, aimant à la folie son amour, son enfant, son père ou sa mère, n’aurait pas le désir fou que le monde entier participe à sa peine ?

        Répondre
    • Banane a dit…

      Une partie de sa famille est biberonnée au showbiz depuis trop longtemps apparemment, puisqu’il semblerait qu’ils soient demandeurs de ce déferlement.
      Mais j’ai une vraie pensée pour ses filles, pour ceux qui ont perdu l’homme « privé » avant l’homme « public » et je me demande toujours dans ce cas comment on supporte d’entendre des extraits d’interview, des chansons, des films de son proche disparu, quand le deuil est tout récent et des années après encore…

      Répondre
      • Karoll a dit…

        Moi je pense au contraire que tous ces hommages doivent être hyper réconfortants pour la famille, c’est plutôt l’absence d’hommage qui serait difficile à vivre pour elle à mon avis… Quand on perd un proche, on a justement envie de le crier au monde entier, pour partager (alléger ?) un peu sa douleur sans doute. Et puis la famille de Johnny pouvait s’attendre à ce déferlement, que par ailleurs j’ai trouvé excessif moi aussi. Quant à l’hommage national, on y échappera pas, c’était largement prévisible et même si c’est too much, ses obsèques seront à l’image de cet être excessif en tous points qu’était Johnny, non ? Moi j’ai juste hâte que l’on passe à autre chose (hier j’ai éteint radio et TV toute la journée pour éviter l’overdose mais rien n’y a fait, je ne me souviens pas d’avoir déjà connu une telle journée ; à la mort de Gainsbourg peut-être ?)

        Répondre
  11. Lily59 a dit…

    J’avoue faire partie de ceux et celles qui ont été très émus ce mercredi matin, et je me suis surprise à réveiller mes enfants en leur disant « Réveille-toi, Johnny Hallyday est mort » (les pauvres, déjà qu’ils songeaient à signer pour mon internement…).
    Je crois que tout dépend de notre propre histoire, de nos parents, de ce qu’ils nous ont dit de Johnny, des longs trajets en voiture avec cette voix là, de notre proximité -ou pas- avec cette culture populaire faite de fascination pour l’Amérique, de tatouages, et de belles motos. J’avoue que ton titre est un peu blessant pour ceux qui ont pleuré avec Michel Drucker hier soir (oui j’assume 😉 ) parce que l’émotion collective, même vide de sens politique ou morale, veut forcément dire quelque chose… Johnny Hallyday incarnait une forme de culture populaire moquée et méprisée par l’élite, y compris de gauche, notamment parce que cette culture populaire là se refuse à prendre un sens politique pour préférer l’identification à des valeurs populaires fortes (le culte du corps jeune et viril, les symboles de liberté individuelle (la moto, les tatouages,…), le divertissement et l’émotion. Je me souviens d’un travail en fac de socio sur les « yéyés » et des écrits d’Edgar Morin à ce sujet. J’ai retrouvé le passage pour l’occasion : « Il y a un message d’extase sans religion, sans idéologie, qui nous est venu par une prodigieuse injonction de sève noire, de négritude déracinée, dans la civilisation américaine, et qui s’est incorporé dans l’humanité du XXe siècle ». C’est en ce sens que Johnny Hallyday est la France, parce qu’il a été un facteur d’intégration d’une nouvelle génération dans ce nouveau monde du capitalisme occidental, et qu’il a su créer autour de lui cette « effervescence collective », qui permet de faire société en de courts moments, sans que cela n’ait forcément de sens politique. J’aime beaucoup à ce sujet cette dernière phrase d’Edgar Morin : « « Certes, je suis de ceux qui voudraient que les extases aient un sens , qu’elles s’inscrivent dans un mouvement de réalisation de fraternité humaine, du progrès de l’espèce. Mais je suis aussi de ceux qui préfèrent aux ferveurs trompées et corrompues des décennies 1930 à 1950, une ferveur pour ainsi dire à vide, et inoffensive.»
    Donc certes, Johnny Hallyday était de droite, fraudeur, macho, infidèle, cocaïnomane, alcoolique.. mais pour les gens qui l’écoutaient, Johnny Hallyday n’était qu’un chanteur, rien qu’un chanteur, un (en)chanteur qui a accompagné les moments forts de leur vie de génération en génération… On pardonne tout (ou presque) à ceux qui nous ont émus…
    Toutes mes excuses, c’est un peu long, mais mon mari et mes enfants sont d’accord avec toi, donc ça me fait du bien d’exprimer ça ici sans entendre les soupirs exaspérés… 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      j’entends tout ça et encore une fois, moi aussi j’ai été émue devant certaines images (et j’ai fredonné du Johnny hier aussi). Ce qui me gêne, je le répète, c’est la perspective de ces obsèques nationales. J’estime qu’on ne peut pas à la fois être intraitable avec les citoyens qui ne paient pas leurs impôts et ensuite faire du passé table rase en organisant à une personne qui a tout fait pour échapper à la solidarité nationale, des obsèques d’une telle ampleur.

      Répondre
    • marieal a dit…

      « mais pour les gens qui l’écoutaient, Johnny Hallyday n’était qu’un chanteur, rien qu’un chanteur, un (en)chanteur qui a accompagné les moments forts de leur vie de génération en génération… On pardonne tout (ou presque) à ceux qui nous ont émus… »

      alors qu’on le laisse à cette place en organisant un concert hommage plus que des funérailles nationales.

      Répondre
      • Lily59 a dit…

        Je suis d’accord (mon commentaire ne validait absolument pas l’idée des obsèques nationales…) Il s’agissait juste de réfléchir au sens de l’émotion collective…

        Répondre
        • Anne-Ginette a dit…

          Merci pour tout ce que tu as développé, super bien documenté et qui m’aide un peu plus à comprendre certaines choses (y compris sur moi-même !) depuis hier 😉
          Et comme tout le monde semble s’y accorder, bien sûr que les obsèques nationales ce serait n’importe quoi, mais un hommage musical et populaire s’y prêterait parfaitement, oui (par contre je ne serai pas de celles et ceux qui regarderont le macabre défilé à la télé…de toute façon je ne regarde quasiment pas la télé !)

          Répondre
    • Agatha a dit…

      Lily 59 mille fois d’accord avec vous .
      J’ai revu il y a peu un documentaire sur Edith Piaf . A sa mort , il y a eu les mêmes larmes , le même immense hommage , et la mort de Cocteau le même jour est plus ou moins passé à la trappe .
      Moi je trouve normal un hommage national , pas des obsèques nationales ; . Je n’étais pas un fan inconditionnelle, mais hier en regardant l’émission sur la 2 , je me suis rendu compte qu’il a bercé mon enfance , ma jeunesse et tout mon âge adulte .Que je connaissais sans le vouloir quasi toutes ses chansons . Quant à payer ses impôts , je pense que comme il gagnait la majorité de ses sous par ses disques vendus en France , par ses spectacles tournant en France , il devait quand même en payer .

      Le fait qu’il soit un chanteur populaire de droite , doit un peu gêner ( pardon , je sors)

      Répondre
  12. Cécile de Neuville a dit…

    OHHH merci ! Même si c’est pas ma came, comme dirait l’autre, j’ai du respect pour l’artiste et de la peine pour sa famille, mais cette lobotomie des médias est pénible. Perso je suis plus team Jean d’O de l’attitude et tout ce grand carnaval me navre. Surtout que pendant ce temps là, Poutine et l’autre hystérique orange nous font des actus qui mériteraient un peu plus d’attention. Et je suis sure qu’aux premiers flocons qui bloquerons Paris (c’est bien connu que si Paris est bloqué c’est la France tout entière aussi, hein ? ), les rédactions promptes à bien sélectionner le fil de l’actu nous gratifierons de reportages essentiels….Il nous restera bientôt plus que NRJ 12 pour fuir cette médiocrité rédactionnelle 😉

    Répondre
  13. Sofy a dit…

    Complètement en phase avec ce que tu dis !
    L’idée de faire défiler le cortège funéraire sur les Champs Elysée me semble complètement folle, je l’avoue.
    A titre personnel j’ai été bien plus peinée, par exemple, par les disparitions de Rochefort ou Moreau (pour ne parler que des plus récents).
    Quant à ce que tu dis sur un éventuel besoin d’être hypnothisé de certains, ça m’a fait penser à un commentaire aperçu ce matin en me baladant sur twitter qui disait « Pays névrosé sans projet qui fête ses vieux morts » et j’avoue que ça m’a beaucoup rappelé la petite vidéo de la Bajon que tu nous avais fait découvrir pendant la présidentielle, où elle dit notamment qu’on n’est plus en démocratie mais en léthargie… J’y pense très souvent depuis, ce qui n’est, tu en conviendras, pas super réjouissant sur l’état générale de notre société…
    Du coup hier soir, pour éviter le phénomène ET me réconforter d’avoir été privée de la Nouvelle Star et de Biolay, j’ai dégainé le lecteur DVD et me suis plongée dans « I, Daniel Blake », emprunté à la médiathèque… et je n’ai pas regretté 😉

    Répondre
    • Lily59 a dit…

      « I, Daniel Balke » est le film le plus désespérant et le plus traumatisant qu’il m’ait été donné de voir au cours de ces dernières années… à montrer de force à tous ceux qui veulent libéraliser les services publics…

      Répondre
      • Sofy a dit…

        Tout à fait ! Ca donne tellement envie de se taper la tête contre les murs les scènes de dialogues absurdes avec les agents des différents services… Pile de quoi ne pas tomber dans la léthargie en somme 😉
        Mais au delà du côté très noir, et même malgré celui-ci, tant d’humour et de bienveillance de la part des personnages principaux, ça fait drôlement chaud au coeur (sans ça, clair que le film serait VRAIMENT désespérant)

        Répondre
    • Edith (en Savoie) a dit…

      Encore une fois, totalement d’accord avec toi Sofy. « Daniel Blake », je l’ai vu récemment, heureusement hier soir, je n’étais pas en manque d’excellents bouquins.

      Répondre
  14. Banane a dit…

    En apprenant sa mort hier matin, j’ai pensé « on y est » : ça fait des mois qu’on savait que ça allait arriver et qu’on allait manger du Johnny à toutes les sauces. 2 soirées d’hommage à la suite, sur France 2.
    Une part de moi est fascinée par l’ampleur du truc.
    Honnêtement, je ne vois pas pour qui d’autre on atteindra une telle exhubérance, de mon vivant.
    Après, les obsèques nationales, ça fait partie du bouzin, ç

    Répondre
    • Banane a dit…

      (pardon)
      ça ne me choque pas plus que d’autres débordements avec nos sous, comme les indemnités des parlementaires, les projets publics payés puis laissés à l’abandon, etc…
      Si ça fait du bien à l’âme de certains, qui en payent aussi une part, s’ils pensent leur argent mieux placé dans les fleurs du cercueil que dans le salaire du sénateur qui dort sur sa chaise, personnellement ça ne m’empêche pas de dormir.
      Mais c’est aussi une preuve de plus du cynisme ambiant (dans ma tête) donc ça n’est pas follichon.

      Répondre
    • Paris a dit…

      Ca faisait des années que les chaines peaufinaient sa nécrologie, dixit un de mes proches qui travaille dans une chaine. Donc ils étaient fin prêts pour le jour J. Je pense qu’il va tenir le haut des actus jusqu’à dimanche… et on passera à autre chose.

      Répondre
      • Sylvie a dit…

        Bjr
        Les nécrologies sont effectivement toutes prêtes et stockées dans une armoire de façon à être disponibles le jour où….dans les années 80 je travaillais dans une grande radio nationale où l ensemble des « vies » des grands de ce monde étaient stockés dans une armoire et mis à jour au fur et à mesure….

        Répondre
  15. sandrinetles3nains a dit…

    Je n’ai jamais été fan de Johnny et pourtant, hier, j’ai été très étonnée de constater que je connaissais plus ou moins toutes les chansons qui sont passées en boucle à la TV et à la radio. Je pense que c’est la raison de ce battage. Qu’on le veuille ou non, Johnny fait partie de notre patrimoine. C’est peut-être moins chic que Piaf, Ferrat et Brel mais c’est une réalité. Certes, il s’est exilé fiscalement, certes, il a fait des trucs nuls, comme tout le monde, mais je pense que 60 ans de carrière ne peuvent pas être résumés à cela. J’avoue qu’avant qu’il meure, je redoutais cela, je me disais « on va nous saouler avec Johnny, j’en ai déjà ras le bol », et pourtant, hier, je me suis surprise à laisser quelques larmes monter, à être heureuse de tous ces hommages….. Le cortège sur les Champs Elysées, pourquoi pas ? je pense qu’on peut lui rendre hommage car qu’on le veuille ou non, il a été et restera un artiste exceptionnel à plus d’un titre……

    Répondre
  16. henriette a dit…

    Merci pour ce billet, Caroline.
    Vous résumez bien mon opinion et ce sentiment un peu écoeurant d’overdose. Et que dire devant l’indécence de certains députés exploitant à fond cet évènement : pleurs, quelques chansons fredonnées devant des micros complaisants. Quel bel exemple cynique de démagogie.

    Répondre
  17. Kitty a dit…

    Entièrement d’accord !
    On est en plein délire … les Champs Elysées !! et pourquoi pas le Panthéon ?
    Même si on a aimé le chanteur, ce n’est tout de même pas un héros … juste un chanteur qui a fuit la France pour ne pas payer ses impôts !!

    Répondre
  18. Hélène a dit…

    Bonjour,

    Par avance, excusez moi, je vais dénoter…

    J’ai grandi en entendant ma mère dénigrer Johnny car c’était « beauf » et « populaire » à son goût, elle préférait Gainsbourg, Brassens et autres… Du coup, ado et jeune adulte, j’étais suspicieuse vis à vis des fans de Johnny, ils avaient forcément mauvais goût (au delà des t-shirts tête de loup et des coupes de cheveux douteuses) …
    Aujourd’hui je préfère toujours Gainsbourg à Johnny. Cependant, je connais comme presque tout le monde beaucoup de paroles des tubes de Johnny et je dois avouer que certaines chansons ne me laissent pas indifférente.
    De là aux funérailles nationales il y a un gap, mais force est de constater que Johnny est l’artiste français de sa génération qui fédère le plus grand nombre de Français (on en revient à la définition de « populaire ») et qu’il avait déjà de son vivant un côté légendaire. Donc à une époque où l’on manque un peu de repères, pour des Français qui ont du mal à se définir une identité, se rassembler autour d’un grand artiste (car c’en est un, que l’on aime ou pas ses chansons) et se recueillir à l’échelle de la Nation me paraît être quelque chose de positif (et ça ne fait de mal à personne).
    Sur sa conscience citoyenne et fiscale il y a beaucoup de choses à dire, mais est-ce cela qu’il faut retenir d’un artiste (à une autre échelle on peut penser au fossé entre l’Émile de Rousseau et son comportement en tant que père dans la vraie vie…) ?

    Répondre
    • Caroline a dit…

      non mais moi c’est juste l’idée qu’une partie de mes impôts aillent au financement de la descente des champs Elysées. ça ne passe pas. Pas au moment où on nous explique qu’il est impossible de ne pas baisser les APL de 5 euros. Et pas pour quelqu’un qui ne souhaitait pas payer ses impôts.

      Répondre
        • Agatha a dit…

          Charles Aznavour vit en Suisse depuis combien de temps ? tous les tennismen français , beaucoup de sportifs .
          Oui c’est pas bien . Quand Aznavour mourra , ce sera aussi le grand hommage pour une carrière gigantesque . Certes il risque de ne pas avoir la decente des Champs Elysées mais son public n’est pas le même , moins populaire .

          Répondre
      • martille a dit…

        Caroline, je réagis sous ce commentaire parce que je suis étonnée de ce que tu avances avec certitude (sauf si tu as des informations privilégiées). Sur le fait qu’il paye ses impôts ou non en France, ou une partie, il n’ y a que ses fiscalistes et le fisc lui-même qui sait exactement de quoi il en retourne. Les médias ne savent absolument pas de quoi ils parlent, et pour connaitre le sujet, disent de grosses bêtises en permanence.
        Ce que l’on sait, c’est qu’il a essayé depuis quelques années d’être considéré comme un résident fiscal étranger, pour faire échapper une partie de son patrimoine du champ de l’impôt, mais ça ne veut pas dire la totalité, et ça ne veut pas dire qu’il y est arrivé. Ce monsieur a une ou plusieurs maisons en France, ses revenus viennent pour pas dire exclusivement de France, et clairement sur une partie de ce qu’il gagne il paye automatiquement des impôts dessus en France. Pour une partie seulement, il a essayé et il était publiquement en litige avec le fisc pour ne plus payer certains impôts en France, mais clairement personne ne sait, à part les personnes concernées, si il y est arrivé réellement ( c’est ce que disait pagny et à juste titre, ils payent des impôts en France, mais il a décidé qu’une partie de ce qu’il possédait ne serait plus imposée n’étant plus résident français- mais fais la liste des personnalités qui font pareils, la liste est longue). Après, tu peux condamner l’intention de le faire, je le conçois, et je comprends qu’un hommage national puisse te gêner, mais personnellement, je suis plus gênée par les personnes qui le font aussi et qui donnent des discours de générosité, de bonne morale et conduite.
        Je ne suis pas fan du tout de johnny (encore moins de pagny qui ne m’est pas très sympathique), mais on doit reconnaitre que c’est une vraie personnalité aux yeux des français et que beaucoup beacoup de gens sont touchés par sa disparition, et un hommage nationnal ( pas des obsèques à ce que j’ai compris) ne me dérange pas plus que cela (encore une fois c’est mon opinion, et on n’est pas obligé d’être d’accord).

        Répondre
        • Caroline a dit…

          tu as raison, j’ai un peu caricaturé. Mais il a quand même tout essayé, jusqu’à s’obliger à vivre à Gstaadt alors qu’il s’y emmerdait comme un rat et à demander la nationalité belge. Après, il paie sûrement des impôts en France, encore heureux, mais il a clairement tout fait pour être résident à l’étranger, pour échapper à l’impôt. Je ne lui fais pas de procès cela dit, juste, ça me parait assez contradictoire avec les honneurs de la nation qui vont lui être rendus. Mais visiblement, beaucoup de gens trouvent que c’est mesquin d’avoir ces pensées, c’est peut-être moi qui ai un problème 🙂 (quant à la différence entre obsèques nationales et hommage national, je l’entends, mais comme prévu, on va bien nous embrouiller en parlant « d’obsèques populaires », un concept qui n’existe pas vraiment et dont les tenants et aboutissants ne nous seront bien sûr pas détaillés. Je suis bien convaincue que l’addition va être lourde. Mais après tout, si cela permet aux gens de se réconforter…)

          Répondre
          • martille a dit…

            C’est clair qu’il a tout essayé, et que s’il aurait fallu découvrir des origines cherokee pour être validé par le fisc, il n’aurait pas hesité. La nation va célébrer un homme avec plein de défauts, qui n’est certainement pas un héros civique de la république, mais adoré par tellement de monde.. La contradiction est indéniable. Quant à la récupération politique, elle est déjà écœurante.

  19. josecile a dit…

    J’avoue avoir très vite saturé également, et tout comme toi le coup des obsèques nationales, ça coince un peu voire beaucoup. Me semble que c’est loin d’être indispensable. Parce que la Nation, je vois pas trop ce qu’elle a à voir là dedans. C’était un grand chanteur oui, sans doute, mais de là à lui donner ce qu’on ne donne pas à certains hommes d’état … ça interpelle.
    Et puis Jean d’Ormesson est mort avant-hier … autre culture, autre couverture !

    Répondre
  20. Véronique a dit…

    Il semble que ceux ne soient pas des obsèques nationales qui soient envisagées … mais un hommage national, ce qui n’est pas la même chose.
    A écouter et entendre tous les hommages qui se succèdent ( aussi bien d’anonymes que de personnalités publiques), j’avoue que l’idee Ne me dérange pas.
    Et je n’etais pas fan …

    Répondre
  21. et de trois a dit…

    D’accord avec toi de bout en bout (même pour les gouts musicaux de mes parents identiques aux tiens…).
    Non mais des obsèques nationales et la descente des Champs Élysée serait de mauvais gout pour un type qui fiscalement n’était pas très net. Cette idée me dérange vraiment.

    Qu’est ce qu’ils ont du s’emmerder toute la journée les journalistes…

    Répondre
    • Karoll a dit…

      Je ne suis ni pour ni contre l’hommage national à Johnny, je pense juste qu’on n’y échappera pas… Mais SVP, arrêtez de mettre dans le même panier « hommage » national et « obsèques » nationales, ça en devient exaspérant à la fin !!

      Répondre
  22. Gabrielle a dit…

    Alors un deuil national … j’espère bien que non et que tout le monde saura garder raison … mais un cortège sur les Champs-Elysées pourquoi pas ? Les footballeurs y ont bien eu le droit de leur vivant ?
    Je ne suis pas une fan, mais il avait place particulière pour mes parents, surtout mon père qui pourtant était lui aussi bien plus Ferrat et Brassens, n’a jamais été à un de ces concerts, ni porté un blouson de cuir 😉 … Pour lui c’était quand même … Johny … ses tous premiers disques … ses premières boom … ses 15 ans et cette époque si particulière d’après ceux qui l’ont vécu.
    Bref hier l’hommage dont je me suis senti le plus proche c’est celui de Thomas Dutronc qui disait être triste bien sûr mais que surtout cela lui faisait peur. Et on comprenait à qui il pensait. Voilà. Hier je me dit que beaucoup de baby-boomers ont vu la mort en face. Et leurs enfants ont la trouille aussi.
    Allez courage Caro, la semaine prochaine ça sera fini et ça n’a rien à voir avec le sens civique du bonhomme, c’est la jeunesse de millions de français qui meurt.

    Répondre
      • Gabrielle a dit…

        Allez … ça vaut bien un dernier tour sur les Champs, non ? (pas sûre que tous les sportifs qui y ont déjà eu le droit soient bien réglos côté impôts 😉 )
        Bon je me répète mais rien à voir avec des obsèques nationales pour moi … là ça n’aurait pas de sens !

        Répondre
        • Caroline a dit…

          de ce que je lis, la perspective d’un « deuil national » est vraiment à l’étude. Tous les frais engagés seraient pris en charge alors par l’état. D’ici à ce qu’on nous offre un jour férié…

          Répondre
          • Gabrielle a dit…

            Ah. Merde.
            Bon attendons.
            (ceci dit la sécurité et les CRS seront sans doute nécessaires quelque soit la forme que prendront ses obsèques …)

          • Lilibreizh a dit…

            Un jour férié avec les médias qui passent en boucle les chansons de Johnny ? Je préfère encore aller bosser. Lol !!!

      • Nanou a dit…

        Oui, c’est la jeunesse des baby-boomers et post baby-boomers dont je fais partie, née début des années 50. Quand il a sorti « souvenirs souvenirs » j étais au cours élémentaire et les grands qui préparaient le certif l écoutaient sur leur Teppaz…. J ‘étais trop jeune dans ses années rock pour l’apprécier vraiment, puis il a viré faux hippie, ce qui m’a bien fait rire, surtout qu’en 66 au collège, il était impératif de se déclarer pour lui ou pour Antoine…. Je l’ai complètement perdu de vue et d’oreille jusqu’au jour où je l’ai vu à la télé interpréter le requiem pour un fou, et j’ai cru halluciner. Ce n’était plus le rocker déchainé qui dégoûtait ma grand-mère car il transpirait trop à la télé . Depuis, je me suis aperçue que, même si je ne suis pas super-fan, il fait partie de mon background musical depuis mon enfance, et je pense que c’est le cas de tous ceux de ma génération. C’est finalement plus notre jeunesse avec lui que lui que l on regrette. Il y a eu le même phénomène pour mes parents quand Trénet est mort. Pour moi, c’était un chanteur et des chansons, pour eux, c’était autre chose, leur adolescence avant la guerre.
        Quant au cortège sur les Champs, je pense que c’est déjà décidé, et cela m’est aussi indifférent que les sportifs dont je ne connais même pas le nom.

        Répondre
    • Sofinet lov Guisane a dit…

      Je n’avais pas consciemment analysé ce mal être qui m’a envahie hier… Mais c’est aussi tout à fait ça… Mon papa est né la même année que Johnny… Une génération qui passe… et en effet quelque part ça fait peur, même inconsciemment…
      Pour ma part, mêlé avec l’émotion de certaines de ses chansons qui ont bercé mon adolescence (période Michel Berger)… génération 29 ans et quelques 😉

      Répondre
  23. Sandrine a dit…

    Je vais aller un peu à contre courant … pas fan de Jojo mais très émue malgré tout…
    Ce qui m’agace un peu aujourd’hui , c’est la réaction des «intellec » plus attachés à Ferrat qu’à Jojo qui regardent le « petit peuple » pleurer avec un peu de suffisance …ça j’aime pas.
    En revanche totalement d’accord avec : l’idee Folle des obsèques nationales , du citoyen qui s’echappe, et autres controverses peu reluisantes…
    Je vous adore Caro ! Vraiment 🙂

    Répondre
    • Caroline a dit…

      franchement moi aussi le mépris des « intellos » pour Johnny me gonfle. Mes parents en l’occurrence n’étaient pas des intellos, je le précise, Jean Ferra côtoyait dans leur discographie un 33 tours de Sardou et un 45° tours de Sheila.

      Répondre
  24. e-zabel a dit…

    Tellement ras le bol : « du pain et des jeux » on disait ?
    J’en peux plus, vraiment. Au réveil France Info hier : Johnny et 30 secondes de météo. France Info ce matin : Johnny (édition spéciale depuis la vielle 4 h du mat’ PARDON ???) et oh au fait, 10 secondes sur Jerusalem. J’ai honte de ma France.

    Répondre
  25. Sarah a dit…

    Totalement d’accord. Le fait que cette nouvelle fasse la une au détriment de toutes les autres, je trouve cela indécent. Trump est sur le point de tout faire péter, mais le plus grave c’est la mort de notre Johnny national. Je me demande s’il n’y a pas un genre de syndrome de l’autruche. Mais le plus impardonnable, c’est que cette nouvelle éclipse celle du départ de mon pote Jean d’Ormesson 🙂

    Répondre
  26. DOMINIQUE a dit…

    Exactement comme toi, Caroline. Pas connu Johnny, il faisait partie du paysage, sans plus. Même ses chansons, j’avoue ne pas en connaître des masses.
    Par ailleurs, je déteste les larmes en public comme Drucker ou d’autres personnalités. Pareil aussi pour les « fans ». Autrement dit, je suis un rabat-joie (si on peut dire). J’ai pleuré certaines personnalités, comme Brel ou autres, mais chez moi, pour moi, avec moi et ma salle de bain.
    Je ne méprise en rien le chagrin qu’on peut avoir à sa disparition, loin de là, ayant éprouvé cela par ailleurs.
    Alors, exil fiscal ou pas, je préfère ne pas imaginer ce que va être cette histoire d’obsèques nationales…

    Répondre
  27. Daphné a dit…

    Bravo Anna Chiara !

    Merci Caro, je me sens en décalage depuis hier. Certes, c’est un artiste très populaire qui a su évoluer, dénicher des auteurs magnifiques, je comprends la tristesse de ses fans. Et je n’ose même pas imaginer la douleur de sa famille. Mais je crois aussi me souvenir aussi d’un homme qui a envisagé de redevenir belge pour des raisons fiscales.

    Oui, le retrait des USA de l’UNESCO, puis ces déclarations de Trump à propos de Jérusalem sont affligeantes. Je partage ton inquiétude; vers quoi courrons-nous ?

    Répondre
  28. Anna Chiara a dit…

    Non ?? C’est pas vrai ??? Je ne gagne absolument JAMAIS rien, même pas à la kermesse de l’école lorsque j’achète la moitié des tickets !!! M E R C I !!
    Bref, c’est vrai que si on ne tente pas sa chance on n’a aucune chance !! En tous cas merci Caro, merci Line !!
    Et concernant Johnny, je ne suis pas fan non plus (même registre de chansons que toi) et les obsèques nationales ça me paraît clairement déplacé également ! En même temps le mépris bobo-intello parisien est dommage, dès que c’est populaire, c’est forcément vulgaire et beauf. Et je crois que c’est un peu plus compliqué que ça dans le cas de Johnny…
    Voilà, pas d’obsèques nationales pour moi tout ceci n’empêchant pas un petit pincement au coeur…

    Répondre
      • Anna Chiara a dit…

        Ah oui ? Oh j’ai eu l’impression quand même qu’il y avait pas mal de sous entendus sur le fait qu’il n’était pas une bibliothèque, non ?… Et puis à mon avis, attends un tout petit peu et il va débarquer au grand galop…
        Enfin voilà, moi en tant que « phénomène sociologique » ça m’intrigue ! Mais je ne vais pas y passer plus de temps que ça, on est bien d’accord 😉
        Je t’ai envoyé mes coordonnées ! Merci merci !

        Répondre
  29. Smouik a dit…

    Hier, en entendant les reportages et témoignages, je me suis dit : en fait, Johnny, c’est notre Reine d’Angleterre à nous. Il a touché tout le monde, quels que soient les âges, le sexe ou les origines.
    Obsèques nationales ? J’ai plutôt compris hommage national. Je comprends ta réaction mais ce qui, à mon sens, sous-tend cette démarche, c’est de créer une émotion collective qui fédère. Hier, on a entendu des gens de toutes conditions qui n’ont jamais la parole. C’était émouvant d’entendre qu’avec Johnny ils se sentaient compris. Demain, avec un hommage de grande ampleur, ils auront le sentiment d’être écoutés. Je pense que Macron l’a parfaitement compris. Cette analyse est peut-être un peu concon mais on n’est plus dans le registre de la raison mais des émotions.
    Je rejoins assez Hélène dans son post 21., Johnny c’est la culture populaire au sens le plus large du terme, c’est profond et c’est bien aussi. D’Ormesson c’était la culture au sens plus intellectuel. Ca n’enlève rien, ni à l’un ni à l’autre mais d’Ormesson n’a jamais réuni un million de personnes au pied de la Tour Eiffel… 😉

    Répondre
    • Caroline a dit…

      j’entends tout ça et je respecte vraiment la carrière et l’ampleur de l’engouement qu’il a su susciter. et en plus à titre personnel j’ai toujours pensé qu’il avait l’air gentil. mais encore une fois, c’est l’idée du deuil national et sans doute de la récupération par Macron de cette émotion collective, qui m’attriste. Si on n’a plus que ça pour fédérer le peuple, la célébration du décès d’une idole, ça en dit long sur les problèmes de notre vieux pays…

      Répondre
      • Smouik a dit…

        Tu viens de dire l’essentiel : qu’a t-on actuellement pour fédérer un peuple et aujourd’hui la France ? L’émotion…
        Le problème, c’est que chacun à son niveau, ne voit pas combien il y a de disparités entre les Français. Trouver un symbole qui les réunisse, quand tu le tiens, tu ne le lâches pas ! Tu parles ailleurs de Simone Veil (qui mérite bien le Panthéon) et tout le monde était unanime. Histoire incroyable, grande dame et à tous les points de vue qui a compris et servi les intérêts des femmes ; elle n’est pas toutefois pas entrée dans leur quotidien comme l’a fait Johnny. Sincèrement hier, certains témoignages étaient incroyables, celui qui s’est accroché à la chanson « Envie d’avoir envie » pour ne pas se foutre en l’air, ceux qui ont faire des heures de voiture pour lui dire au revoir, je crois que c’est cela qu’il faut entendre dans l’idée de l’hommage, c’est au fond rendre hommage à la tristesse de tous ces gens, via Johnny comme symbole. Même si je comprends et partage à un certain degré ta réticence.

        Répondre
        • la belle bleue a dit…

          Simone Veil a eu beaucoup plus d’impact sur ma vie que johnny! je suis d’accord à fond avec Caroline,sur tous les points.en plus je suis limite en colère devant tout ce barnum et ce manque de pudeur généralisé!

          Répondre
          • Smouik a dit…

            Mais la belle bleue, personnellement je te rejoins, Simone Veil, comme toi, m’a apporté bien davantage ! Ce que je tente d’expliquer ici, c’est que Johnny, s’il touche vraiment tout le monde, donne aujourd’hui la parole à ceux qui ne l’ont jamais ; et de mon point de vue, outre le fait qu’il a eu une carrière exceptionnelle et que ses chansons font plus ou moins partie de nos vies, c’est cela qu’il faut entendre… D’ailleurs que l’on parle maintenant d’hommage populaire est vraiment représentatif de ce qu’il a donné aux gens. Et cet hommage permet à tous ceux qui le veulent de venir s’exprimer, en étant là, tout simplement.

    • ES a dit…

       » Il a touché tout le monde, quels que soient les âges, le sexe ou les origines. »

      Ah bon ? C’est ce qu’on répète partout depuis hier, mais franchement, je n’en ai pas l’impression… Il me semble qu’il y a quand même pas mal de gens à qui il était parfaitement indifférent, et qui en gros attendent que l’orage médiatique se calme.

      Répondre
  30. marie d a dit…

    Je trouve ce commentaire très juste. Je n’ai personnellement que faire de Johnny mais quoiqu’il en soit il incarne une forme de la France et sa disparition en marque la fin. Je comprends donc cette tristesse et cette nostalgie, et, je la partage d’une certaine manière, tant je me dis que pour moi aussi, tant d’années ont passé…Ces disparitions, qui entrainent avec elles tout un cortège d’images d’archives, me font comme l’effet d’une bulle, d’une bulle d’espace-temps qui se referme et file dans le cosmos…bref, je m’égare…
    Et, aux dernières nouvelles, il ne s’agirait pas d’obsèques nationales mais d’hommage national

    Répondre
  31. Luna a dit…

    Je ne suis pas très branchée sur la radio et télé et tout ça donc le battage dont tu parles autour de Johnny ne m’a pas heurté. Mais sa mort oui m’a émue, ma mère était fan quand elle avait 18 ans, ce sont ses premiers « émois » de jeune femme, la découverte d’autres choses. Elle me l’a transmis, et je me souviens que nous chantions certains vieux tubes sur la route des vacances. Mon premier concert c’était lui, j’avais 10 ans, je n’avais plus de voix à la fin du concert. Et sur mon iTunes j’ai des chansons de Johnny qui me reboostent quand j’en ai besoin. Je peux chanter très fort sur l’Envie, pleurer sur un Requiem sur un fou, m’émouvoir sur « je te promets ». Qu’importe au final le reste, il a marqué une , deux ou plus de générations. Alors des obsèques nationales non, évidemment. Une descente des champs elysées, je dis pourquoi pas. Un moment de communion autour certes uniquement d’un chanteur, mais qui pour moi représente bien davantage. Au delà des clivages bobo, beaufs, etc (et pas de nos différences) (ok je sors) . Merci en tous cas de cet espace d’échanges 🙂 Ton blog reste ma petite gratitude au quotidien, ma gourmandise que je déguste. Bisous !

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je me reconnais dans ce que tu écris. ma mère n’était pas fan et je n’ai pas été à un de ses concerts (et ça restera sans doute un regret parce que visiblement c’était dingue). Moi, ce sont les chansons de Goldman (c’est pas tellement bobo si ?) qui sont dans mon panthéon nostalgique. Premier concert à 14 ans, premier chanteur que j’ai adoré. Et oui, ça rebooste. Et aussi je pleure sur requiem pour un fou également. Bref, je crois qu’on est d’accord sur le fond 😉

      Répondre
          • Marilune a dit…

            C’est drôle parce que hier, c’est la réflexion que je me suis faite : « et ben pour ma génération qu’est-ce que ce sera quand ce sera Goldman  » – sachant que je ferai partie du lot des pleureuses. J’ai eu les mêmes réflexions que beaucoup de commentaires : parents plus Ferrat, Aznavour, etc (plus âgés que Johnny, aussi), (ex)Beau frère, qui méritait bien le titre de beauf, fan absolu…Johnny n’a pas pas été dans les petits papiers de la famille, même si moi aussi je me suis surprise à fredonner des airs connus, il avait de belles chansons (écrites par des artistes que j’aimais, comme Michel Berger), il savait s’entourer. C’est en effet la fin d’une époque, mais j’ai surtout pensé à ses petites filles qui vivront un triste Noël. Tout le tintouin d’hier , je n’y ai pas participé, et je partage ton avis, Caroline, sur les obsèques nationales. Oui, c’était une figure de la « culture » française (bon, je ne parle pas de Jean d’Ormesson, j’ai l’impression que ces deux décès sont comme le ying et le yang), mais j’ai l’impression que les baby boomers pleurent surtout leur jeunesse….. Et en effet, pendant ce temps, l’autre blond américain, toute à sa fougue impétueuse, jette de l’huile sur un feu qu’il ne saura pas éteindre….Pourtant le ciel (….) lui envoie des signes, hein, c’est le deuxième fois que la Californie brûle cette année!!!

          • lollipop a dit…

            Goldman c’est la madeleine des filles de 71 😉 Moi aussi c’était mon premier concert … »envole moi » était pas mal non plus 😉

      • aurelie a dit…

        Goldman, autre grand monument qui a préféré se cacher plutôt que de finir comme Johnny non?
        Et la vie de JJG n’est pas aussi glorieuse que ses nombreux tubes, mais effectivement c’est lui ma jeunesse aussi.

        Répondre
          • Caroline a dit…

            c’est ce qu’il me semblait également. Oui, je pense qu’on a un problème avec l’idée de participer à l’effort collectif. en revanche, quand on est bien malade, on a pas trop de difficultés à mesurer la qualité du système de soins français… (je parle d’une manière générale hein…)

      • Sophiefromthetrain a dit…

        Haaaan mais tellement merci pour ce souvenir, OUI Goldman, premier concert à 14 ans aussi, je le revois la main sur l’épaule de chaque musicien un par un à chaque fois qu’il disait « tu es de ma famille », j’en pleurerais encore. Ma préférée reste « Confidentiel »…
        Et pour ajouter mon grain de sel au débat du jour, c’est complètement naïf, mais ce qui me troue c’est que des millions de gens puissent se retrouver et chanter des « que je t’aime », « libre dans sa tête », « qu’est ce qu’elle a ma gueule » et j’en passe et sortis du stade ou l’émotion a été si forte, pas un bonjour à son voisin, tolérance et bienveillance aux abonnés absents… bon.

        Répondre
        • DOMINIQUE a dit…

          Goldman vivait à Marseille toutes ces dernières années. Il est parti à Londres il y a deux-trois ans… avec le Brexit, peut-être pas le meilleur choix !

          Répondre
          • Sophiefromthetrain a dit…

            DOMINIQUE, tu veux dire que là-bas y a des tempêtes et des naufrages, le feu, le diable et les mirages ? (Ok je sors)

          • Reine a dit…

            Julien Clerc (l’idole de ma jeunesse à moi) est parti vivre à Londres également …(une de mes filles va aussi s’y installer avec sa famille dans 3 semaines, mais qu’est-ce qu’ils ont tous ???)
            Bref Juju a juré qu’il continuerait à payer ses impôts en France.Il a bien fait , on frisait la rupture , là

          • Lily59 a dit…

            JJ Goldman a toujours dit que c’était une chance de payer beaucoup d’impôts. Il a toujours été clair sur ce sujet. Il n’est pas parti en Angleterre pour ça : il est parti pour que ses trois petites filles deviennent bilingues. Et il a bien raison : si j’avais les moyens et l’opportunité d’offrir quelques années à Londres à mes enfants, je le ferai !

      • Mireille a dit…

        Oh JJG, vu plusieurs fois en concert…Nuit ou Né en 17 à Leidenstadt. Et Juste après « qu’est ce qu’elle aurait bien pu faire, après ça? »…
        Mon 1er concert, c’était Michael Jackson, en Belgique, j’avais 17 ans (et j’ai eu la chance de le revoir en 1997 toujours en Belgique). J’ai fait partie des pleureuses pour Cloclo (j’avais 7 ans), pour Michael, pour Bowie, je ferai partie des pleureuses pour JJG…Ma maman fait partie des pleureuses pour Johnny

        Répondre
      • Sofinet lov Guisane a dit…

        +1 pour Goldman. Mes premières émotions, mon 1er concert avec mon papa au soir de mon bac de Français… en 90 donc !! Madeleine des 72 aussi !!
        Pour moi ce sera Puisque tu pars, Il y a, Famille… et tant d’autres !
        Il me manque…

        Répondre
  32. Sophie a dit…

    C’est exactement ce que je pense, merci Caro.
    Si les champs-Elysées sont choisis… que va-t-on faire pour un président de la Republique…
    Et samedi il y a le téléthon… je sais ça a l’air bête mais si les funérailles sont samedi, c’est fichu pour le téléthon cette année

    Répondre
  33. amelstos a dit…

    Moi je dois être un peu bizarre parce qu’hier j’étais contente qu’on parle de Johnny toute la journée. Je n’avais pas envie d savoir, pour le reste et notamment pour Trump, je savais bien que dès aujourd’hui ce serait reparti comme avant. J’ai vu Johnny une fois en concert le 14 juillet 2009 sur le Champ de Mars, au temps où on pouvait rassembler une foule d’1 millions d’anonymes sans avoir peur qu’ils se fassent fusiller. Il y avait là des fans, des pas fans, des qui s’en foutaient, des qui aimaient pas Johnny, des qui venaient juste pour le feu d’artifice. Et puis Johnny est arrivé et là, quand même, toute la foule a été unie, d’un coup, autour de ses tubes que tout le monde connaissait, 1 million de voix qui chantaient « Que je t’aime » devant la Tour Eiffel, il a embarqué tout le monde, même les sceptiques, même les snobs, je crois. Johnny c’est pas ma culture, chez moi on écoutait Bob Dylan et on lisait le Nouvel Obs, mais j’admire tellement ce type, la simplicité qu’on lui prétend (il fallait écouter Lucchini hier soir) que je comprend largement l’émotion, l’hommage national etc. Et j’avoue, je suis peut être conne mais du coup, je m’en fous de l’exil fiscal. Comme je m’en foutrais si un jour un tennisman franco-suisse remportait Rolland Garros, en fait. Voilà, c’était mon petit souvenir avec Johnny…

    Répondre
  34. Sylvie a dit…

    Je suis à 100 % d’accord avec toi….Bien sûr en étant née en 58 j’ai été bercée par nombre de ses chansons (surtout que ma cousine est une fan absolue et m’a appris à 5 ans à danser le twist sur du Johnny..)…mais cela reste un chanteur de variété….et ce n’est pas un héros national. L’argent qui va être dépensé aurait certainement pu servir à autre chose, surtout quand on voit l’état de certains services publics et en particulier les hôpitaux. et moi non plus je ne paie pas des impôts pour enterrer un chanteur quel qu’il soit….

    Et le nouvel éclat de TRUMP qui passe un peu à la trappe…c’est effectivement le cadet des soucis des médias d’info

    Triste époque.

    Répondre
  35. Anne-Sophie a dit…

    Moi ce qui m’ennuie dans tous ces hommages, c’est qu’on en fait un être parfait (comme tous les morts en général, Jean d’Ormesson était peut être un être chic aux yeux rieurs, mais ses idées étaient bien puantes…).
    Au delà des exils fiscaux, il y a aussi cette affaire de viol qui me chiffonne.
    Au fond tout ce que j’en garde c’est la peur, car il avait le même âge que mon père qui en le voyant à la tv disait parfois « ah lui, c’est mon copain ! ». Il m’arrivait de me dire : « tant que Johnny (avec tous ses excès) est en vie, mon père devrait l’être aussi ». C’était stupide car il n’y a pas d’âge pour mourir (on l’apprend assez vite…) mais c’était une forme de point d’ancrage, mon père m’a eue à 45 ans et j’ai toujours vécue avec la peur qu’il disparaisse.
    Alors je suis triste moi aussi, mais pas vraiment pour Johnny, c’est la tristesse d’une peur qui ressort encore plus vive maintenant, créée quand j’avais une 15aine d’années.

    Répondre
  36. aurelie a dit…

    Bonjour
    Je suis assez d’accord sur l’épanchement de notre Macron qui nous déclare souvent fainéants, pas très intelligents mais qui glorifie un exilé fiscal, un mec avec un QI pas très très développé, un chanteur quoi!

    Mais je comprends le deuil national, c’est un bout de nous qu’on a perdu hier. Que tu aimes ou non Johnny, tu connais quasiment toutes ses chansons (moi je ne suis pas du tout une fan mais pourtant hier j’ai fredonné quasi toutes ses chansons et on en a entendu hier 🙂 ). Nous avons besoin de ce genre de moment de recueillement où toute une nation se comprend et se retrouve. Et finalement que ça soit autour d’une personne qui incarne profondément le côté populaire moi ça me va. Parce que c’est ce que nous sommes en majorité, et c’est ce qu’a le plus réussi ce mec, fédérer les intellos et les bouseux franchouillards, les parigots et les provinciaux.

    (par contre Macron et les hommes politique en font trop, nous sommes bien d’accord)

    Répondre
    • amelstos a dit…

      Je ne suis pas trop d’accord sur le QI pas très développé parce que j’ai peine à croire qu’on puisse être bête et réussir ainsi mais je suis complétement d’accord avec « nous avons besoin de moment de recueillement où toute une nation se comprend et se retrouve ». C’est exactement ce que je ressens, je ne l’aurais pas mieux dit ! Je suis persuadée que tout ce qui peut permettre de nous souder, dans la joie ou dans la peine, est bon. Enfin moi ça me fait du bien.

      Répondre
        • Agatha a dit…

          Je pense que sa grande timidite , reconnue par tous ceux qui le conbaissaient vraiment , l empechait de s exprimer avec aisance mais je pense que son Qi etait loin d etre faible . On ne fait pas 57 ans de carriere quasi au top en etant idiot

          Répondre
        • Sylvie a dit…

          Je crois qu’en malheureusement on associe souvent le manque d.education scolaire avec l’idiotie….et cet homme que l on dit idiot à été suffisamment intelligent pour protéger ses enfants…des paparazzis et de toute l avidité du public.

          Répondre
      • aurelie a dit…

        Oui je ne pense pas qu’il était idiot, je pense juste qu’il n’a pas été assez à l’école et qu’il lui manquait les mots pour exprimer sa pensée. Mais il a été toute sa vie très intelligent pour s’entourer des bonnes personnes et rester ce rocker qu’il a toujours été malgré les années qui passent.
        Mais ce n’était pas un intellectuel au sens noble du terme. Je me suis mal exprimée effectivement.

        Répondre
        • Lily59 a dit…

          Je connais plein de gens très diplômés très mal à l’aise avec les mots… !! Le propre des artistes, c’est d’ailleurs souvent d’exprimer autrement (par la danse, la chanson, le dessin,…) ce qu’ils ne sauront jamais dire avec les mots.

          Répondre
        • simone a dit…

          « intellectuel au sens noble du terme »? Ouch et bien à vrai dire je préfère donc ce chanteur non intello qui a exprimé parfaitement sa pensée avec des paroles de chansons (certes composées par d’autres) et qui a su créer une émotion chez beaucoup en les interprétant. Je crois que les choses doivent se vivre avant de se penser souvent. Bref, le jugement sur si oui ou non il « mérite » me dépasse un peu. Des chanteurs comme lui il n’y en aura plus, alors hommage, obsèques nationales, pourquoi pas ? Un peu de folie, de démesure, me conviennent parfaitement. Je suis lassée des jugements sur cette histoire d’exilé fiscal. C’est vraiment ce qui reste à retenir de lui? Ou alors Noël approche et je deviens sentimentale?

          Répondre
        • StephanieGab a dit…

          « Intellectuel au sens noble du terme » ? « Il n’a pas été assez à l’école » ? Bordel de M… Je n’en reviens pas de lire ce genre de choses !

          Répondre
          • Aurelie a dit…

            Apparemment on n’a pas le droit de ramer. Je me suis mal exprimée et ça continue. Je suis comme Johnny limitée. Bref.
            Vous allez toutes me dire qu’il était extrêmement intelligent. Une place au panthéon peut être. M’enfin il a dit tellement de conneries…..
            Bref je suis désolée de heurter vos sensibilités mais je me suis mal exprimée.

  37. Edith (en Savoie) a dit…

    À bientôt 65 ans, jamais acheté de vinyle ni de cd de Johnny Hallyday (ni de Sylvie, d’ailleurs !), donc absolument pas fan. Par contre, je me souviens parfaitement du moment où j’ai appris la mort de Georges Brassens et de ce sentiment d’irréalité et de tristesse qui m’est tombé dessus alors. J’ai aussi été émue de la mort de Ferré et de Ferrat. Donc je peux plus ou moins comprendre le sentiment de ceux qui appréciaient Hallyday, mais là je n’en peux plus et ton article tombe à point nommé. Hommage national à un exilé fiscal non mais où va-t-on ?

    Répondre
  38. Soa a dit…

    Je vois ta difficulté à passer le message que ce n’est pas la tristesse des fans et l’engouement populaire qui te gênent mais l’idée que tu trouves déplacée d’un deuil national. Nous fonctionnons en fait comme çà, normalement chacun devrait avoir son avis sur les choses, mais en réalité, on ne veut pas entendre ce que l’autre dit, on veut absolument faire passer son propre avis.

    Pour ma part, je ne serais pas choquée pour un deuil et un hommage nationaux étant donné l’envergure de la personne, qui fait quand même partie de la culture française. Et tant pis pour l’exil fiscal à répétition, on a juste envie d’être là pour rendre un dernier hommage et se souvenir de ce qui a été bon.

    Répondre
  39. marieal a dit…

    je comprends l’émotion collective, je la vis même puisque j’ai eu la chance d’assister à deux de ses concerts : le premier c’était à la fête de l’humanité où j’étais venue pour voir …Pauline Esther- j’avais oublié, j’ai du vérifier! je disais hier mon étonnement de voir G marchais énervé de voir son discours couvert par les fans de Johnny puis cette forte impression qu’il m’avait laissé à l’issue de ce concert;
    et le deuxième dans une semaine du festival des Franco).
    j’ai aussi joué et chanté certaines de ses chansons au piano, je reconnais certaines de ses chansons dès les premiers accords. Donc pour moi, depuis 30 ans, Johnny réveille des émotions et son décès m’a attristé.

    Mais qu’on le fasse sortir de l’émotion musicale me choque aussi, qu’on lui organise des funérailles nationales, là je rejoins Caroline, je dis NON, faut pas déconner, il a profité du système, s’est enrichi en ne payant pas ses impôts, adopté alors qu’il n’avait plus l’âge, cherché à s’exiler en Belgique, bref ça me ferait un brin mal de voir son cercueil descendre les champs élysées avec tout le toutim!
    un concert hommage me parait approprié, c’était un musicien, c’est par ce biais qu’il est rentré dans nos cœurs, qu’il y reste à cette place.

    Répondre
  40. Vanessa a dit…

    Je n’avais pas trop envie de commenter, parce que je savais que finirais par dire des trucs pas sympas sur Johnny, mais voilà certains commentaires m’agacent :
    – « Je ne l’aimais mais tous les Français l’aiment », je n’entends que ça, je ne lis que ça : qui l’aime alors, en vrai, sinon un autre hypothétique, un brave homme du peuple imaginaire, dont il ne faut pas se moquer sous peine de faire partie de la méchante élite ?
    – « C’est un grand artiste ». Moi, je parlerais plutôt d’un (grand ?) interprète. Est-ce qu’il a écrit une seule de ses chansons ? Aimer Johnny, c’est pas plutôt aimer Bergé, Obispo, son fils, et tous les standards américains qu’il a repris ?
    – On parle plut haut d’E. Morin : article intéressant, mais qui date. Effectivement le jeune Johnny, c’était bien, quand les Français n’avaient pas accès à la culture américaine, comme passeur, quand les musiciens, dont il s’est approprié (l’appropriation, il me semble aussi que c’est un concept sociologique), étaient trop noirs pour être importés en France et plaire à un public de blancs.
    – Et pour ce qui est de l’élite qui crache sur le chanteur populo, vous pouvez lire une très belle interview de lui dans Télérama (les fameux bobos méprisants), intelligente, touchante, où il racontait son amour de la culture noire-américaine et sa découverte (horrifiée) du racisme, à travers celui que subissait le mari noir de sa tante (elle date de deux ans peut-être).
    Bonne journée, avec ou sans hommage à Johnny.

    Répondre
  41. Mélanie a dit…

    Je me permets de mettre un commentaire parce que moi à ce que j’ai pu entendre ça ne serait pas des OBSÈQUES Nationales mais un HOMMAGE National, ce qui n’est pas vraiment la même chose tant pour la signification qu pour le coût imputé aux français. Et c’était apparemment ça aussi le souhait de Laetitia… Pour ce qui est des considérations concernant son exil fiscal, chacun est libre d’avoir son opinion mais n’oublions pas qu’il est l’un des seuls à rassembler les foules et de tout milieu, ne pourrait on pas garder ça en tête : la joie qu’il procurait aux gens ? Donc attendons de connaître la décision finale avant de polémiquer peut être…

    Répondre
    • Caroline a dit…

      je crois que les deux options sont en discussion. et je pense que quelle que soit la solution choisie on ne saura pas ce qui est pris en charge par l’état ou la famille. et encore une fois, même si c’est un hommage, qui dit blocage des champs Elysées pendant une demi-journée, dit dépenses publiques, nécessairement.

      Répondre
      • erika a dit…

        Je préfère encore que mes impots servent a bloquer les Champs Elysées pour Johnny plutot que pour payer des dizaines de milliers d’euros le taxi qui attend Agnes Saal, son fiston et d’autres comme eux supposés oeuvrer pour le bien publique.

        Répondre
        • Manue a dit…

          Pareil! Et puis qui dit activité en France dit impôts (tva, charges sociales du personnel….) ne vous inquiétez pas , le service d’ordre de samedi, il a été payé 10? 100? 10000? 100 000? fois par toutes les recettes fiscales générées par les presque 60ans de carrière du Monsieur. Je prends le risque de me faire lyncher, mais je l’avoue moi aussi si je pouvais, je serai ravie de m’exiler un chouïa pour ne pas donner plus de 50% de mes revenus en impôts ( me concernant la question ne se pose hélas pas ) . À notre pays de s’interroger au meilleur moyen de garder ses riches ( voire d’attirer ceux des autres ?). Quand à Israël, et tout le reste, ben 24h se pose c’etait pas mal quand même, on a retrouvé très vite notre lots de peines mondiales. Ah une bonne nouvelle, il est minuit 12, c’est officiel, personne de célèbre n’est mort aujourd’hui! Ouf!

          Répondre
    • Dom a dit…

      « La joie qu’il procurait aux gens », tout à fait d’accord même si j’aimais le Johnny des premières années et pas concernée par les vingt dernières. Je trouve normal de lui avoir consacré une journée hier, et c’était facile d’éviter bfm et autres et les passages de personnalités d’une chaîne à l’autre, ou d’éteindre tout en se disant que c’était prévisible. Et si hommage samedi et Tour Eiffel éclairée trois jours, je suis pour. Et ceux qui parlent de son manque d’instruction ou d’intellectualité, j’espère qu’ils ont une vie aussi remplie que lui. Désolée d’être à contre courant mais ça m’a foutu en rogne.

      Répondre
  42. StephanieGab a dit…

    Je ne suisnNi fan ni hostile. Mais je comprends cette effervescence-ci. C’est-Johnny-quoi. Mais effectivement ,que le JT soit emboucanné par toutes ces images… au détriment d’autres nouvelles (dont l’abominable Trump et ses idées à la noix dont même tous les israéliens n’avaient pas osé rêver je pense).
    Et puis, Johnny malgré tous ses défauts, ses excès en tous genres (et quand on voit le nombre de comm’ qu’il alimente ici !) est un personnage national même si le mot « héros » est encore une fois galvaudé (et là ce n’est ni la première ni la dernière fois).
    Des obsèques nationales ? Je ne sais pas. Un hommage national. Je comprends. Même si je ne m’y associerai pas (mais qui e le demande ?), je fredonnerai, je verserai une larme et je passerai à autre chose. En pendant parfois à ce Johnny qui savait enflammer des foules que l’on moque trop facilement. Et je ne parle par de toi Caro. Je parle toute seule. En repensant aux images du JT.

    Répondre
  43. Marine a dit…

    Je n’aurais jamais pensé commenter sous un billet sur Johnny, comme quoi Caroline, tu fais des miracles pour déclencher le débat (au passage, je trouve ca vraiment remarquable que 99% des commentaires ici soient formulés poliment et sans aggressivité, que l’on soit d’accord avec toi ou non: c’est cool parfois sur internet de voir que les gens ne sont pas obligés de tomber dans l’attaque gratuite pour défendre leur point de vue. A part la madame qui te trouve condescendante, mais bon, il en faut toujours bien une….)

    Si je peux me permettre donc, j’ai 27 ans donc pas franchement de la génération Johnny, je vis a Londres mais quelque part si j’avais pu je serais allée a cet hommage sur les champs.
    Car je pense que Johnny faisait partie du paysage francais, et l’une de toutes ces choses qui nous unissent et font que l’on se « sent francais ». Et je crois qu’il y en a de moins en moins de symboles comme lui… A mon sens, l’hommage national, c’est plus l’occasion de se rassembler tous ensemble autour d’un artiste (/interprete) qui représentait un peu la France, et se dire « nous avons quelque chose en commun ».
    Un peu comme feter une victoire de coupe du monde (en beaucoup plus triste bien sur, et je m’excuse d’avance si certains trouvent la comparaison indécente).
    Bref, pour créer des moments de communion nationale comme ceux ci, je comprends la dépense publique. Meme si ca aurait quand meme été mieux s’il avait pu payer ses impots en France !

    Merci Caroline 🙂

    Répondre
  44. kminux a dit…

    Totalement d’accord avec ton billet, Caroline.
    Et l’interview des vendeurs de chez Optic 2000, on en parle ?

    Cela dit, je ne connaissais pas l’histoire de Johnny, notamment sa (non) relation avec son père ( je l’ai découverte en lisant les nombreux articles qui déferlent depuis hier ) et je suis assez admirative de sa capacité de résilience.

    Merci de nous faire partager ton opinion, ça fait un bien fou !

    Répondre
  45. nathalie d'Athenes a dit…

    Bonjour, vivant a l’etranger j ai été siderée par l’ampleur du phénomene, c’est franchement risible…et alors les obséques nationales, c’est d’un ridicule mais d’un ridicule…..

    Répondre
  46. nostrovia a dit…

    A propos du plaisir d’être encouragée ou reconnue , je pense que tu en es moins friande , forte du succès de ta belle plume mais quand même , c’est un plaisir sans cesse renouvelé quand je te lis , comme aujourd’hui par exemple où tu exprimes parfaitement mon ressenti de ces dernières heures , mise en perspective johnny /trump comprise , même ta top chanson ,j’ai la même !
    Par contre quand je vois l’émotion générée par la moindre réserve sur le traitement médiatique et politique de l’évènement je mesure à quel point ce monsieur est ,quoi qu’on en pense un immense symbole populaire ,…et aussi qu’on peut plus avoir un regard critique ou dissonant ,se moquer gentiment ou méchamment sans se faire traiter de bobo gaucho et ça ça me fait carrément peur !
    la descente des champs Elysées satisfera de nombreux français alors pourquoi pas ?(et là je ravale mon comm’ amer sur toute récupération politique avant de me faire étiqueter ) mais les honneurs de la nation pour un exilé fiscal franchement là c’est plus moi la cynique de service !
    En tout cas Merci pour restituer avec subtilité ,justesse et sincérité des émotions que je partage et qui me font réfléchir quand ce n’est pas le cas (ça arrive , rarement, mais ça arrive) !

    Répondre
  47. Thalina a dit…

    Au moins ça, c’est dit !
    Pas pu lire tous les commentaires, mais peut être que ça a été noté.
    L’ironie insolente de la mort de Johnny est quand même pour Jean d’Ormesson, qui avec son air taquin n’aurait pas été contre échanger sa notoriété vécue contre une assurance de postérité. Et bien le voilà servi, totalement effacé 🙂

    Quant à l’analogie hasardeuse avec Victor Hugo faite par la député macroniste , à mon avis, soit elle est inculte, soit elle a été submergée par la ferveur populaire. Mais comparer le défenseur de la Commune qui a consacré sa vie à changer notre monde pour plus d’égalité, c’est quand même bien foireux, sans vouloir manquer de respect aux gens en deuil aujourd’hui !

    Répondre
  48. Fred b a dit…

    Je comprends que certains soient choqués par la disproportion du traitement de l’information concernant la mort de Johnny par rapport à la place faite au dernier délire de Trump. Mais depuis hier, à chaque fois que j’ai croisé un compatriote à Shanghai, la première chose qui arrive dans la conversation c’est Johnny, et pas un mot sur Trump!

    Répondre
  49. Magali a dit…

    Merci pour ce post ! D’ailleurs j’attendais que tu en fasses un sur le sujet et je dois dire que je suis contente d’être sur la même longueur d’ondes que toi ! Trump va nous précipiter dans une 3ième guerre mondiale et l’info a été gravement occultée par une célébrité que je respecte au demeurant, bien que je n’ai jamais été fan de son univers musical; mais honnêtement trop c’est trop. Malheureusement on va avoir des tartines sur le sujet jusqu’à 2020 si ce n’est plus…

    Répondre
  50. Clairotte a dit…

    Ben moi j’ramene ma fraise pour dire que je n’ai jamais aimé ni l’homme ni le chanteur et que tout ce cirque à la télé hier m’a paru ridicule, démesuré, injuste pour un exilé fiscal
    Ça me file la gerbe
    Le monde n’arrête pas de tourner parce que le jauni a cassé sa pipe!

    Répondre
  51. nathalie a dit…

    Entièrement d’accord ! moi je ne suis pas fan mais j’aimais bien, l’artiste, l’homme et les chansons. Mon mari par contre a été baigné toute son enfance par Elvis et Johnny dont ses parents sont des fans absolus . Je peux comprendre le chagrin, la tristesse, le désarroi même de certains, car au delà de la disparition d’une idole, c’est aussi des souvenirs intimes qui rejaillissent. Mais je trouve que trop c’est trop, et je ne suis même pas sure qu’il aurait aimé tout ce battage autour de son décès. Comme j’ai dit à mes fils hier, la dernière fois où TF1 a pris l’antenne comme celà, tôt le matin, non stop jusqu’au soir c’est quand la guerre du golf a éclaté ! un moment donné faut arrêter ! et perso les larmes de Drucker ne m’ont pas bouleversées, elle m’ont fait exploser 🙂 stop stop, arrêtons cette escalade de « je l’ai mieux connu que vous, c’était mon ami, le mien, rien qu’à moi, etc…. ». La mort d’un être cher est atroce, quel qu’il soit, point !

    Répondre
  52. Michèle a dit…

    Je n’ai pas lu les com..Très jeune j’ai adulé Johnny, je l’ai vu en 63, puis plus tard et dans les années 80, il est arrivé en retard, drogué, je suis entrée en désamour.
    Hier c’était trop (pour moi) j’ai pensé à la mort de Ladi Di, toutes les chaines diffusaient le même reportage…produit médiatique… hier même impression Johnny était devenu un produit médiatique.
    Jean d »Ormesson décédé la veille a eut droit à 10 mn aux infos, il serait parti le même jour l’aurions nous su ?

    Répondre
  53. Patricia a dit…

    Bon, les « médias » parlent plus d’un hommage:

    « Cette cérémonie, dont les détails sont attendus ce jeudi, pourrait avoir lieu samedi à Paris. Le Parisien évoque le scénario d’un cortège funéraire qui descendrait les Champs-Élysées avant une cérémonie à l’Église de la Madeleine. »

    Répondre
  54. Carole Nipette a dit…

    j’aime plus de chansons de Johnny que je ne le pense mais sinon ça n’était pas ma came… C’est vrai que c’est la star française la plus connue et les hommages internationaux le prouvent, personne n’a eu ça et probablement personne ne l’aura…
    la descente des Champs c’est too much et en fait c’est la famille qui le veut si j’ai bien compris, du coup je suis encore plus dubitative… il leur faut un hommage national pour se sentir en paix avec ce triste décès ? bref… Je n’ai jamais été fan de la façon dont Laeticia Halliday menait la barque, là elle est on ne peut plus claire…

    Répondre
    • Mélanie a dit…

      Je vais sûrement paraître pénible mais est ce que c’est une question que nous nous étions posée à l’époque (assez lointaine maintenant j’en ai conscience), lorsque le bus de l’équipe de France 98 avait remontée les Champs Élysées (j’imagine un service de sécurité déployait massivement), malgré les sommes engrangées par ces joueurs, ce que les gens avaient en tête c’est encore une fois la joie procurait par ces personnes…

      Répondre
      • Caroline a dit…

        En ce qui me concerne, oui, je me l’étais posée 😉 J’avoue me poser régulièrement ce genre de questions, je suis souvent estomaquée par la facilité avec laquelle il parait possible de débloquer des fonds importants pour ce genre de Barnum alors qu’on nous explique régulièrement à quel point les caisses sont vides par ailleurs. Alors je sais, on va me répondre « démagogie », « lignes budgétaires différentes », etc. Il n’empêche que ça m’interpelle.

        Répondre
        • Madame H a dit…

          Dans ma fac ce qui me rend dingue, c’est le nombre de pinces-fesses qu’on organise avec des traiteurs luxueux et on se pèle le cul dans les amphis parce qu’on nous baisse le chauffage au maximum pour raisons budgétaires ….
          Même topo donc !

          Répondre
        • Sarah a dit…

          Je pense que ce barnum répété vient de la conscience (assez condescendante de certains) que le peuble a besoin de « pain et de jeux ». Comme une sorte de cohésion nationale qui s’opère un peu au hasard des événements de la vie (des plus atroces aux plus anodins). Parce qui finalement mourir d’un cancer est anodin sauf pour celui qui meurt et pour ceux qui restent. Et si j’aime beaucoup de chansons de Johnny je n’ai rien écouté de ce quil a pu faire récemment. Je crois que cela montre que nous avons besoin d’émotions collectives. Et de catharcis. Et que l’état joue le jeu de ça. Un peu comme un petit cadeau concédé.

          Bien qu’enflammé, je trouve ce fil de commentaire hyper intéressant. C’est vraiment extraordinaire d’avoir un lieu de débat même sur des sujets sensibles ici. C’est rare.
          (Perso moi ce qui me fait halluciner c’est à quel point Johnny déclence les passions jusque dans sa mort !)

          Répondre
        • natacha a dit…

          Oui bien sûr ces événements entraînent des coûts conséquents mais la cohésion d’un pays derrière des sportifs le mérite, à mon avis. Ce serait triste non un pays qui ne fête rien ? Même les familles dans le besoin marient leurs enfants parce que faire la fête, ça fait du bien.

          Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Caroline, tu as intérêt à faire des économies d’indignation pour ce qui va se passer lors des jeux olympiques à Paris. Déjà que le budget est plutôt coquet…

        Répondre
  55. GM a dit…

    Je suis de la génération Salut les copains et certaines des chansons de Johnny me touchent (Retiens la nuit). Mais je ne suis ni triste, ni émue et j’ai du mal à comprendre cette émotion.
    Demain, avec 4 autres copines, nous allons au Père Lachaise pour l’hommage à la fille d’une amie qui vient de mourir d’un crabe foudroyant à 40 ans et des poussières. Je ne la connaissais pas, mais je connais sa mère et j’ai mal pour elle.
    Je ne suis pas capable d’empathie pour la famille d’un chanteur, je trouve que c’est triste pour sa famille, mais cela ne me touche pas personnellement.
    J’aimerais ne pas porter de jugement, mais en fait ce déferlement d’émotion (je ne parle pas des hommages que je trouve justifiés, sauf l’hommage national) me gêne. Pleurer pour un chanteur si populaire fut-il !
    J’ai pleuré pour Sabra et Chatila en écoutant Jean Genet.

    Pirouette : la mort de Johnny nous a libérés des hommages appuyés au demi grand écrivain (c’est mon opinion et je la partage) mort la veille. Qui nous délivrera des hommages à Johnny ?
    OK je sors

    Finalement, je suis encore là et je me contredis : merci aux idoles de ne pas mourir tout de suite que les informations se concentrent sur les catastrophes politiques mondiales qui se préparent.

    Répondre
    • olympe a dit…

      Je ne me prononcerai pas sur la qualité d’écrivain du fougueux d’Ormesson, je ne l’ai jamais lu mais il avait l’ air d’être si heureux de vivre que c’était suffisant pour me le rendre sympathique…néanmoins, on peut aussi lire dans la presse qu’il était au coeur d’une affaire d’évasion fiscale (16 millions d’euros quand même) terminée par un non lieu pour absence de preuve. Moi, tous ces morts, je trouve ça distrayant, pendant ce temps, j’oublie que Barack Obama fait un aller retour à Paris pour dire des banalités devant une assemblée triée sur le volet et que Trump joue au Risk, que la Corée du Nord peaufine ses missiles, tout ça tout ça…

      Répondre
    • Rosemarie a dit…

      je n’avais rien lu de J. d’Ormesson jusqu’à hier où j’ai découvert les 3 articles obscènes qu’il a écrit sur le Rwanda.
      a (re) découvrir sur le site de médiapart: il n’était pas qu’un privilégié narcissique et cabotin;
      pour Johnny: d’accord avec caro et je rajouterais les nombreuses accusations de viol dont il a été l’objet.

      Répondre
  56. Milie a dit…

    Je n’étais pas fan de Johnny et je suis en overdose aussi mais je comprends ce besoin de lui rendre hommage, il a marqué des générations (de fans ou pas d’ailleurs)

    Répondre
  57. Flo a dit…

    Je comprends l’overdose qui pour moi est liée au nombre de chaînes de télé, de réseaux sociaux sur lesquels nous sommes connectés H24. C’est un peu de notre faute, on « s’auto-saoule ».
    Difficile d’être objectif avec la mort de Johnny: si on aime alors on trouve ça normal. Si on n’aime pas alors on va préférer pleurer Jean D’ormesson dont on n’a lu aucun bouquin. Et rappeler que Johnny avait un peu adapté le droit fiscal à sa sauce.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      alors si ça peut te rassurer, je ne pleure pas d’ormesson, dont je n’avais en effet lu aucun bouquin et qu’en plus je n’aimais pas particulièrement, ses idées n’étant pas vraiment les mêmes que celles que je défends 🙂

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Pour d’Ormesson, j’avoue avoir essayé de lire les « grandes familles » et j’ai abandonné. Je m’ennuyais comme un rat mort.
        Que je n’aie pas les mêmes idées que lui, cela ne me gêne pas outre mesure (on ne combat bien que ce que l’on connaît), mais je refuse de m’ennuyer !!!

        Répondre
      • Geneviève a dit…

        Pas de partage d’idées avec lui mais j’ai eu grand plaisir à Lire « Casimir mène la grande vie » (seul roman de J.d’O. que j’ai lu) et surtout « Une autre histoire de la littérature française »…

        Répondre
    • Madame H a dit…

      J’ai lu « Au plaisir de Dieu » de Jean d’Ormesson, et même si je n’aime ni les écrivains de droite, ni les vieux beaux, je dois dire que ce roman était remarquablement bien écrit et tout à fait passionnant …

      Répondre
      • Sarah a dit…

        Et moi qui aime beaucoup les vieux monsieurs, j’ai lu la douane de mer que j’ai adoré à 20 ans (oui, j’étais probablement déjà réac 😉 et relu à 40 et un poil moins aimé mais quand même. C’est humaniste. Au-delà d’un « écrivain de droite ». Ecrivain bourgeois, oui, très certainement, ne serait-ce que dans sa relation à la culture. Ou conscience de classe, je ne sais pas, mais vraiment bien écrit et intelligent.

        Répondre
  58. Calista a dit…

    Coucou Caroline, ce qui m’a sidérée au-delà des hommages qui ont duré toute la journée sur presque toutes les chaines TV, c’est que la journaliste de France 2 a conclu le JT à 20h55 par l’info sur Trump (qui a été traitée en qq secondes) alors que cela me semblait mérité plus que ça étant donné tout le passif de cette région. Je suis contente de voir que cela n’a pas choqué que moi. Merci de l’avoir relevé aussi

    Répondre
  59. Reine a dit…

    Ben moi je me souviens de Johnny acteur. J’avais beaucoup aimé son interprétation chez Godart ou Leconte ..Il était capable d’une grande ‘intensité dramatique .Plus récemment, dans « Jean-Philippe » et « Rock’n and Roll  » il était très bien aussi…
    Il aurait pu avoir une vraie carrière dans le cinéma..
    Sinon,c’était pas ma came, ses chansons, mais je me souviens de certaines très belles : « Ophélie » de son opéra rock Hamlet par exemple.

    Répondre
  60. cassandre a dit…

    Merci pour ce post, qui me fait me sentir moins seule ! L’hystérie collective d’hier est assez effarante et entretenue par les médias.
    Comme toi, je ne nie pas l’émotion qui touche tout le monde, et respecte la douleur des fans. Mais :
    – dire comme Macron que c’est un héros: parce qu’il a lutté pour sa survie ? Ils sont des milliers comme lui dans les hôpitaux à essayer de s’en sortir. Ou bien parce qu’il a fait des dizaines de tubes ? Ca n’a rien d’héroïque, c’était pour assurer son (dispendieux) train de vie.
    – hommage « populaire » au lieu de hommage « national » ? Ca veut juste dire que les drapeaux ne seront pas en berne, voilà tout. Mais qui va payer tout ça (CRS, sécurisation,etc…) sinon les gens comme nous qui réglons nos impôts en France ? Ca me fiche franchement les boules.
    – et il y a une sacrée ironie à voir le président lui rendre un hommage, alors qu’il a été l’exemple même de l’exilé fiscal. Comme il y a eu une sacrée ironie à le voir quitter les USA pour venir se soigner dans le système français gratuit ….

    Et pendant ce temps-là, Trump met le feu au Moyen-Orient. Mais le bon peuple français est devant sa télé, anesthésié.

    Répondre
      • cassandre a dit…

        Désolée si ça te paraît un peu condescendant, ce n’était pas le but : je voulais juste dire qu’on avait l’impression que rien d’autre dans le monde n’avait d’importance et ne méritait d’informations que la mort de Johnny, c’est tout.

        Répondre
        • Smouik a dit…

          Bon allez me revl’à et je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. D’abord sur la notion de héros. N’est pas héros le seul guerrier valeureux, on parle aussi de héros romanesque, celui qui nous aide à sortir d’une vie terne pour toucher la lumière… L’ironie de quelqu’un qui revient profiter du système hospitalier gratuit ? Hum, Johnny n’est pas soigné à l’hôpital du coin, plutôt à l’hôpital Américain (et c’est loin d’être gratuit). Macron lui rend hommage ? Mais oui, justement parce que Johnny a touché le cœur de tellement de Français, c’est ça qu’il faut comprendre. En faisant cela, Macron rend hommage à tous ceux qui aiment Johnny et je ne parle pas des privilégiés, je parle de tous ces gens qu’on a entendus hier à longueur d’ondes. Nier le phénomène, c’est nier ces gens. Et l’argent qui sera dépensé pour l’hommage le sera pour eux, pas tant pour Johnny. Alors oui l’actualité internationale est cruciale mais si l’info a mis Johnny en premier, on a aussi eu l’info des Trumperies, Macron a fait les déclarations qu’il fallait et n’a pas remis en cause son agenda. Libre à nous après de couper la télé ou la radio et de lire ailleurs ce qui nous intéresse. C’est aussi ça notre responsabilité, en tout cas je le vis et le ressens comme ça…

          Répondre
          • DOMINIQUE a dit…

            @ Cassandre
            L’hôpital américain n’a d’hôpital que le nom. C’est très très cher.
            Ensuite, je ne pense pas qu’il chantait uniquement pour assurer son train de vie. C’était ce qu’il savait et aimait faire. Sans quoi, aurait-il fait les « vieilles canailles », avec assistance respiratoire en coulisses, et une fatigue qui sans doute n’a pas arrangé son état ?
            Pour l’hommage, je rejoins Smouik. Ce ne sont pas des obsèques nationales, qui demandent un tout autre protocole. Joséphine Baker en a bénéficié, car elle a été une grande résistante (avec le grade de colonel…).
            Et pourtant Johnny n’est vraiment pas ma came.

          • SoL a dit…

            Moi aussi je le ressens comme ça…
            Alors oui ça coûte des sous, so what ? Il y sûrement des dépenses x fois plus choquantes quand même… Lá je suis en train de voir Tarata et je me régale avec du bon blues comme j’aime alors, go, Johnny, go sur les Champs !!

  61. Les Petites M a dit…

    Absolument, totalement d’accord avec toi.
    J’aurais pu écrire ces mêmes lignes.
    Et il va être enterré à Saint Barth, bien sur.
    Je respecte le deuil de sa famille et ses proches, mais j’ai du mal à voir en lui un héros national alors qu’il a voulu avoir la nationalité belge, s’est exilé en Suisse, puis aux US et est revenu se faire soigner en France…
    Merci
    Marion

    Répondre
  62. Nathalie a dit…

    Putain, que ça fait du bien de te lire, de vous lire !!! même France Inter me navre avec hier, environ, 3 titres de Johnny par heures… marre qu’on nous tire vers le bas en permanence…et oui, la déclaration de Trump hier, c’était ça la véritable actualité, c’est celle là qui aura des conséquences épouvantables pour beaucoup…mais merci Caroline d’être cette voix qui mène vers le haut…

    Répondre
  63. Saha a dit…

    Merci pour ce billet et les commentaires que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt. Je viens d’une famille de profs intégristes : je lisais Elle en cachette et point de salut hors Ferrat, Ferré, Barbara, etc. (Je les ai tous pris en grippe !) même Julien Clerc était interdit, c’est dire . J’ai vu Johnny Hallyday une fois en concert par hasard (billets donnés) dans une petite salle et sa présence sur scène était scotchante. Maintenant je pense que les baby boomers pleurent leur jeunesse enfuie…et que finalement un chanteur capable de réunir des millions de Français qui connaissent tous ses chansons, il n’y en a plus beaucoup. Alors ça justifie sûrement un hommage, pas des obsèques nationales, sachons raison garder.

    Répondre
    • Marie a dit…

      Ce que je voulais dire, c’est que st barth est exempté de toute forme de solidarité fiscale avec le reste du pays. Le cortège va descendre les champs, pour moi un cortège c’est le dernier voyage pour arriver au funerarium, cimetière… et non en fait il prend juste le cortège. Il veut pas la patrouille de France pour aller à saint barth?

      Répondre
  64. sarah a dit…

    Je viens d’éclater de rire toute seule en entendant sur France Inter que le déroulé des opérations sera sous le contrôle de Michel Delpech (le bien nommé préfet de paris)
    ça promet.

    Répondre
  65. Christa Patout a dit…

    Me suis dit cela hier par rapport aux impôts et tout le tintouin.
    Puis je me suis demandée combien Johnny avait rapporté dans les caisses de la France depuis le début de sa carrière et ça doit donner le vertige.
    Un vertige de l’amour (zut, ce n’est pas lui) que la France peut peut être bien lui rendre.
    Ma came c’est bashung, Bowie et Keith Jarett, je ne prêche pas pour ma paroisse.
    Je me dis qu’on part peut être comme on a vécu et n’est ce pas comme ça que les français l’ont aimé?

    Répondre
  66. val d'arr a dit…

    Pas du tout d’accord avec toi, là, Caroline. J’étais loin des infos toute la journée d’hier et pourtant, je n’ai pas râté Trump and co. L’hommage national, je dis oui et on s’en fou de l’exil fiscal, il reste un immense artiste et il fait partie du patrimoine culturel qu’on aime ou pas.
    Un commentaire parle de « condescendance » je crois et bien, je l’ai perçu également lorsque tu évoques « ferrat, Brel et Brassens ». Comme si, eux, étaient « mieux ». Je dis cela sans préjuger, je n’en apprécie aucun.
    Si je suis triste, c’est plutôt pour Jean d’Ormeson dont on ne parle pas tant que ça.

    Répondre
  67. Marie a dit…

    Ce que je voulais dire, c’est que st barth est exempté de toute forme de solidarité fiscale avec le reste du pays. Le cortège va descendre les champs, pour moi un cortège c’est le dernier voyage pour arriver au funerarium, cimetière… et non en fait il prend juste le cortège. Il veut pas la patrouille de France pour aller à saint barth?

    Répondre
  68. elisabeth a dit…

    tout à fait d’accord avec vous, et pour Johnny H et pour la déclaration de Donald T, et la belle plume de Jean d’O qui passe à la trappe. Un peu de retenue ne nuit jamais même et surtout ces jours-ci … bien à vous et bravo !

    Répondre
    • Agatha a dit…

      D’Ormesson , un peu à la trappe , mais dans les médias seulement ( et encore , sur France 3 hier soir , il n’y avait que d’ Ormesson) et aujourd’hui hommage national .

      Répondre
  69. Anne So Catherine a dit…

    Je trouve ce débat passionnant et de grande qualité ( lu tous les commentaires au lieu de bosser) alors merci à toi Caro de l’avoir suscité. Je suis assez d’accord avec ton billet, avec quelques nuances cependant. Je suis comme beaucoup assez ulcérée par tout ce barnum ridicule venant des médias. Même si le « désengagement » fiscal de Johnny H me dérange considérablement ( et il n’est pas le seul), il faut noter qu’il ne gère pas sa fortune ( OK vous me direz : « ça n’excuse rien » ) Johnny est une multinationale, un trust à lui tout seul géré par des cabinets fiscaux de compétition. Je pense que cette dimension là le dépasse complétement et surtout que ça ne l’intéresse pas car ce qui l’anime et qu’il aime avant tout et par-dessus tout, c’est la scène, ses potes, sa famille. Au sujet de son QI, certaines réflexions m’ont choquée. De tout temps JH a été caricaturé. Pourtant il n’aurait jamais pu faire une telle carrière s’il avait été le crétin que certain prétendent.… Même s’il s’exprimait publiquement de façon assez « simple », car il était très timide, il n‘en demeure pas moins que son propos pouvait être profond, très juste et sensible. J’ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois dans les années 80, où je faisais à l’époque des enregistrements en studios. Le mec était adorable, simple, et accessible, extrèmement sensible et pudique. Je ne suis pas du tout une fan car ça n’est vraiment pas mon univers musical mais il faut reconnaitre que c’est un artiste capable de d’enflammer les foules et que la longévité de sa carrière force le respect. Sur le plan artistique, scénique, et technique, il savait très exactement ce qu’il voulait, contrôlait absolument tout et ne lâchait rien ( Camus l’appelle « le taulier » c’est pas peu dire).
    Bon voilà, mon propos est sans doute un peu décousu, mais il me semble que rien n’est tout blanc ou tout noir. Le projet d’hommage national me touche et me gêne à la fois beaucoup car oui devinez qui va payer la facture…
    Heu pardon pour la tartine.

    Répondre
  70. Leonie a dit…

    Lectrice de l’ombre depuis peu apres la naissance de Rose, je n’ai jamais osé posté mais depuis quelques temps je ne reconnais plus la Caroline que je lisais avec plaisir avec mon thé fumant le matin… il y a toujours eu des debats passionnés et passionnants dans les commentaires de ton blog mais a chaque fois il etait possible de discuter avec toi tu repondais argument par argument. La il y a une certaine agressivité (dont tu ne te rends pas compte) dans tes reponses mais en tout cas moi lectrice assidue j’avoue etre parfois decontenancée par vos reponses seches et piquées a vif…. bref. Je me doute que je vais avoir droit moi aussi a ma petite remise en place.
    Je suis née avec « Laura », pas de la géneration Johnny donc, je ne suis pas fan de l’homme, encore moins de ses tatouages, ses grosses bags et sa Harley… je ne juge pas ses prises de positions politiques (a vrai dire je m’en fous c’est pas ce que je retiendrai de lui et qu’il se la soit coulée douce a St Barth ou à LA franchement tant mieux pour lui !!) mais par contre oui je suis admirative de l’artiste, de son immense repertoire, de sa capacité a s’etre adapté a chaque epoque et d’avoir traversé les generations. Qu’on aime ou qu’on aime pas, il n’y a qu’une seule star de varieté française aussi populaire et a la carriere aussi colossale. Et il la doit a son public français, qui lui a ete fidele.
    Alors j’avoue que la ce soir a lire cet article, je ne comprends pas, moins de 48h apres l’annonce choc de son deces (et avant meme l’annonce de ce qui allait etre decidé concernant un potentiel hommage national) comment on peut deja critiquer, encore et toujours chercher la petite bete, creer la polemique… Non tout le monde n’etait pas fan mais oui ce mec etait une legende ! Il a fait deplacer des foules, remplissait des stades, reunissait des generations, et 60 ans de carriere merde quand meme ! Si on ne le fait pas pour lui mais pour qui d’autre le ferait on ?? Qui d’autre a son palmares ?? Et un peu de ferveur populaire par les temps qui courent ça ne fait pas de mal ! Vois devenez aigrie Caroline…. et c’est bien dommage. Moi qui esperais justement vous lire emue et tourneboulée par cette triste disparition a nous raconter une anecdote sur une de ses chansons qui aurait marqué votre jeunesse….

    Répondre
    • Caroline a dit…

      J’ose à peine te répondre parce que j’ai la sensation à te lire que quoi que je te dise tu jugeras ça agressif. J’ai relu toutes mes réponses sous ce billet et tu as raison, si je suis agressive je ne m’en rends pas compte. La seule fois où je le suis sans doute c’est avec France, qui l’est en premier. Je suis sincèrement navrée que tu ne m’apprec Plus autant qu’avant. Je crois que je te déçois là parce que tu aurais aimé que je ressente la même chose que toi. Je ne pouvais tout simplement pas écrire une anecdote sur Johnny parce que je n’en ai pas. Ça n’est pas condescendant de le dire, c’est juste la simple vérité, je l’ai même découvert sous pas mal d’aspects depuis son décès. Quand je parle de ce qu’ecoutaient Mes parents ça n’est pas pour dire que c’était mieux, je ne le pense pas une seconde. C’est pour expliquer ma distance avec l’artiste que je n’ai pas vraiment écouté. Bref j’avais plutôt l’impression que ce débat était calme et que tout le monde avait pu s’exprimer sans heurts. Mais si j’ai pu te faire ressentir de la condescendance je m’en excuse. Sache ceci dit que ton commentaire est un peu blessant. Je ne te le dis pas avec agressivité mais sincérité.

      Répondre
      • Smouik a dit…

        Moi j’aime bien de temps à autre ne pas être d’accord avec toi. Ça m’échauffe, ça me pousse à analyser mon ressenti, à tenter de comprendre le tien ou celui des autres, à chercher les arguments, les mots justes pour convaincre, fignoler, discuter, revenir pour préciser, ciseler… 😉
        Bref. Et puis @Leonie « Il n’est de véritable déception que de ce qu’on aime. » (Bernanos)

        Répondre
        • Caroline a dit…

          mais moi aussi j’aime les désaccords ! surtout quand ils sont exprimés ainsi, moi aussi ça me pousse dans mes retranchements et ça me fait évoluer. et encore une fois, je ne cherche pas du tout à rabaisser l’artiste, je comprends l’engouement et la passion qu’il suscitait. Mais je vois aussi les parts d’ombre, le fait qu’à un moment il aimait quand même bien aller chercher de très très très jeunes femmes pour convoler, que l’une de ses femmes d’ailleurs l’a accusé de l’avoir violée quand elle avait 14 ans, qu’une autre plainte pour viol a été déposée, qu’il a tout fait pour échapper à l’impôt, etc. ça n’enlève rien sans doute à ce qu’il a fait vivre à ses fans. Mais pour moi, ça rend tout de même cet hommage national/populaire/présidentiel un peu exagéré. Mais j’entends aussi ce que tu dis sur la nécessité de se retrouver tous ensemble autour d’une émotion commune. Une émotion que je ne partage pas vraiment mais que je comprends.

          Répondre
          • Smouik a dit…

            Je vais nuancer : il ne s’agit pas de se retrouver tous ensemble autour d’une émotion car si elle n’est pas partagée, ça n’a pas de sens. C’est davantage le fait de comprendre qu’une foule de gens a besoin d’exprimer cette émotion au travers d’un hommage (auquel personne n’est obligé d’aller). La « caution » de l’Etat est je pense importante car elle montre à ces gens qu’ils sont entendus. Pour le reste, sur ses parts d’ombre et notamment celles que tu cites, bien sûr qu’il y a débat et il ne s’agit pas de les effacer d’un revers de main. Mais laissons aujourd’hui pleurer ceux à qui Johnny a tellement apporté (sincèrement, en écoutant ces gens, parfois je me demande « mais comment c’est possible ? » sauf qu’il ne s’agit pas de moi justement et qu’il faut bien reconnaître ce phénomène et l’accepter à défaut de le comprendre)…

      • Fleur a dit…

        Je t’admire Caroline à rester aussi calme devant des gens qui te jugent ouvertement et de manière tout à fait assumée (« T’es agressive et tu t’en rends pas compte ! ») Qui agresse qui là ???. Ton article est juste, maitrisé, clair, argumenté. J’ai le sentiment (attention, cela ne signifie que je possède la vérité vraie) que les gens se laissent bercer (berner ?) par leur chagrin/tristesse/émotion et qu’ils se sentent agressés par ceux qui ne vont pas dans le même sens. Je le répète, c’est une impression que j’ai. Je ne dis pas que j’ai raison. Ce qui m’attriste c’est la facilité avec laquelle on va trouver de l’argent pour financer certains projets/évènements, et que de l’autres, on nous annonce que les caisses sont vides. Mince quoi. Merci pour ta plume et ton sang-froid Caroline. C’est toujours un réel plaisir que de te lire. (ah oui, et puis remarque tout à fait futile et qui m’interpelle : je lis – presque – partout « perso je n’étais pas fan de Johnny MAIS… ». Qui était fan alors ???)

        Répondre
        • Caroline a dit…

          merci Fleur, moi aussi je me pose la question ! j’avoue être curieuse de savoir si vraiment demain des millions de gens vont se presser sur les champs, on aura alors notre réponse ! pour le sang froid, écoute, j’essaie, mais parfois je ne te cache pas que c’est difficile 😉

          Répondre
  71. Lucile a dit…

    Oh non pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi…
    Ce sentiment de tristesse nationale, meme si tu ne le partages pas, tu ne peux pas le nier et l’hommage national qui se profile ne se ferait pas s’il ny a avait pas eu l’emotion de tout un pays. Ca n’est pas juste « parce que Laeticia le veut » ou « parce que Macron est son pote », faut arreter.
    Oui le mechant Johnny ne payait pas d’impots en France…Bon…Les revenus de ses maisons de disques etaient bien francais eux.
    Faire le parallele avec le traitement de l’info sur la situation au proche orient n’a pour moi aucun sens. Ca n’est pas une question de quelle info est la plus importante il ne faut pas raisonner comme ca c’est comparer 2 choses incomparables.

    Répondre
  72. Mijolive a dit…

    mercredi 5 h du mat(c’est tôt mais bon infirmière= horaires compliqués) france inter une chanson de Johnny,et là je comprend qu’il est mort ,que toute la journée les patients du service d’hématologie vont vivre au rythme de Bfm,par consequent moi aussi,la journée va être trés longue.Finalement non ,beaucoup de partage,d’echanges,de rire,de souvenirs evoqués et je comprend la place de l’artiste dans la vie de chacun(tous milieux socio-professionnel confondus)indépendamment des histoires d’exil fiscal,ou autres frasques,longue carrière= beaucoup de tubes,Ses chansons font parties de mon top chanson de la honte(avec Larousso,Dalida,Celine Dion..)pas chic un peu beauf oui mais qui filent la pêche tout simplement.Je paie mes impots oui mais comme une grande majorité je cherche un moyen d’en payer moins(pas vous?),les hommages trop nombreux ne me derangent pas ,pas de télé,(sinon je crois qu’il y a un bouton off).Emotion collective, hommage à la hauteur de sa carrière,pourquoi pas?Un « debat » sur tout ça me semble vain,si un hommage procure un soulagement aux fans ça ne m’enleve rien,ne change pas mon quotidien mais peut aider certains .Un peu de bienveillance ,tolerance ,se rapprocher des emotions,ne pas juger trop hativement( sans reflechir sur notre propre positionnement, nul n’est parfait )rester mobilisée sur l’essentiel(Trump,me too,telethon..).
    Un bon week-end à vous.

    Répondre
  73. emeline a dit…

    Johnny ne payait pas d’impôt en France, peut-être, mais la vente de ses disques et des places de concerts ont du rapporter gros à l’état…
    Et puis, au vu de sa notoriété en France, comment aurait-il pu vivre tranquillement ici ?
    Qui nous dit qu’à sa place on n’aurait pas fait pareil ?

    Répondre
  74. Maud a dit…

    Bonjour Caro,

    Je vais rejoindre le camps de  » je ne suis pas en accord avec toi » pour une seule et simple raison c’est qu’à mon sens Johnny n’appartenait plus seulement à sa famille. Il appartenait à ses Fans et à la France. Ils sont indissociables de l’artiste. Je trouve cela normal qu’un artiste comme lui soit traité comme cela. pas uniquement pour lui mais aussi par respect pour ses Fans et les français qui ont fait l’artiste. Cet hommage pour moi va bien au delà de l’homme. Alors je vais tout de suite nuance mon propos, bien évidemment ce n’est pas un  » sauveur de la France » mais il était un peu la France. donc en fait tout ça ne me gène pas.

    Répondre
  75. DOMINIQUE a dit…

    Si on ne prend pas en compte les détails biographiques de chacun, qui sont totalement différents, on ne peut s’empêcher de faire le parallèle entre les décès de Piaf/Cocteau et d’Ormesson/Johnny… notamment la foule immense qui suivait le cercueil de Piaf. On a dit à l’époque que son décès avait occulté celui de Cocteau.
    L’histoire parfois repasse les plats.

    Répondre
    • Chantal a dit…

      J’ai écrire la même chose, le seul « hommage » qui m’ait émue est le billet de F.Morel ce matin, différent de ce qu’on a pu entendre jusqu’à présent.
      Sinon, moi aussi, j’en ai plutôt ras-le-bol de tout ce tintouin. Moi qui fait partie du « petit peuple » mais qui n’appréciait pas particulièrement cet artiste (on a le droit non ?). Je ne me suis jamais sentie proche de lui, dans le genre de ceux qui touchent ceux « d’en bas », qui savent écrire, je préfère de loin Bernard Lavilliers que je trouve tellement plus sincère, puissant, émouvant.
      Je suis contre des obsèques de la nation, ni un hommage national, restons raisonnables quand même ! Pourquoi pas un concert hommage et qu’on en finisse.
      Merci Caroline, même si je ne l’écris pas comme vous, je suis tellement d’accord avec vos mots.

      Répondre
  76. Carole a dit…

    Bonjour,
    Je commente aussi pour la première fois sur ce billet où je m’attendais plutôt à ce que tu racontes une anecdote ou un souvenir liés à Johnny. J’ai compris que tu n’en avais pas et ce que tu ressens par rapport à un hommage national et je respecte bien sûr ton avis.
    Par contre, ce que je n’ai pas compris, c’est ton titre ! Je trouve que ces termes sont violents, à la limite du mépris et que ça ne te ressemble pas du tout. Du coup, je suis revenue plusieurs fois essayer de trouver une explication, en me disant que ce doit être une citation ou une allusion que je n’ai pas saisie parce que ce n’est pas « toi » d’écrire des choses comme ça … Si quelqu’un peut m’éclairer …
    Merci pour ces années de lecture fidèle et bon week-end.

    Répondre
    • Caroline a dit…

      le titre fait référence aux heures passées par les envoyés spéciaux des chaines de télé devant la grille de la maison de Johnny 😉 Il n’est en rien une moquerie vis à vis des fans de Johnny ou même de Johnny lui même.

      Répondre
  77. dellephyne a dit…

    La vacuité, c’est bien le mot qui convient. Ce qui m’attriste et m’inquiète le plus ce sont bien tous ces commentaires, avis, débats sur le sujet… Visiblement on a rien de mieux à faire que de pérorer sur les défunts. Sincèrement on ne peut pas leur foutre la paix maintenant qu’ils sont refroidis !? Quel est l’intérêt de savoir si oui ou non ça va coûter à l’Etat cet hommage funèbre ? pourquoi mettre cela en parallèle avec sa situation fiscale (que personne ne connait vraiment à moins d’être dans les secrets de Bercy). Et même si c’est l’Etat qui paie, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan les dépenses que l’on pourrait contester. Si on va par là, calculons combien il a rapporté à la France en 60 ans de carrière. Et maintenant; l’enterrement à st Barth’… mais c’est incroyable que bon nombre de personnes aient Toujours quelque chose à dire sur tout, jusque dans les choix du défunt, et qui plus est quelque chose qui ne fait avancer en Rien ! Cela me parait bien irrespectueux… mettons nous 2 mn, à la place de ceux qui reste, sa famille qui lira tout ce déballage…si c’était vous, vos ernfants, vous apprécieriez ??

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Oh, tu sais, la violence que peut avoir l’entourage lors du décès d’un proche, est identique à celle que peuvent représenter les critiques sur Johnny.
      Heureusement que l’on peut débattre, argumenter, se confronter et se conforter aussi. Et pourquoi ce genre de débat devrait-il faire avancer quoique que ce soit ? Si on ne devait parler qu’utilement, je crois que ton commentaire comme le mien seraient les premiers à partir à la poubelle.

      Répondre
      • Caroline a dit…

        😉 (j’ajoute à cela que je ne pense pas que la famille de Johnny va venir lire ces lignes et que même si elle le faisait, je ne vois rien dans mes mots qui soient de nature à les blesser, il n’y a aucune insulte dans ce billet)

        Répondre
    • Caroline a dit…

      C’est pourtant assez important pour que vous consacriez vous aussi quelques minutes de votre temps à écrire ce commentaire 😉 Je le dis sans sarcasme aucun, juste pour souligner le fait que parfois on aime parler du rien. Et chacun a le droit de placer l’intérêt où il le souhaite, personnellement cela m’interpelle que l’on puisse ainsi absoudre un homme de tout ce qu’il a fait de son vivant, comme si la disparition impliquait d’oublier des phrases telles que « je vis en suisse pour des raisons fiscales, je n’ai aucun problème avec ça, certains vivent en bonne santé, d’autres sont malades, certains ont de l’argent et d’autres n’en ont pas, c’est la vie » (de mémoire, citation vue dans un numéro du Parisien). Bref, je n’ai pas insulté l’homme, personne ici ne l’a fait d’ailleurs. Quant à son enterrement à Saint Barth, personnellement je n’ai rien à dire sur le sujet, peut me chaut à vrai dire de savoir où il sera inhumé, cela relève en effet de son choix ou de celui de sa famille.

      Répondre
      • Fleur a dit…

        Allez je vais faire ma cynique, je peux ? (oh ben oui, après tout j’ai pas de blog :-P)… j’avoue qu’en apprenant qu’il allait se faire inhumer à St Barth je me suis dit : « ben merde et le bilan carbone ? ». Ouais ouais, je m’excuse pour ceux que ça choque.. C’est en réaction à un super reportage où il était question du rapport à la mort (mais ce n’était pas le thème principal, ça parlait écologie aussi). Bref, que depuis la « naissance » de l’Homme, l’Homme a justement bien changé, au point de faire un peu n’importe quoi avec la planète (mais que chaque acte est toujours excusable à ses yeux). Transporter en avion le corps d’un homme pour l’enterrer à l’autre bout de la Terre : pas de problème ! C’était un artiste, on a bien le droit de polluer un peu plus notre Terre pour lui.

        Répondre
      • dellephyne a dit…

        Pourquoi je suis intervenue ? sans doute pour envisager le sujet sous un autre prisme… Dominique, nous pourrions philosopher longuement et sans doute pour rien si ce n’est le plaisir, de l’opportunité de s’exprimer, argumenter, confronter… c’est certain. Et je ne peux que plussoyer ta première phrase, c’est précisément ce que je déplore, ce qui me dérange.
        Caroline, je ne dis pas qu’à toi seule, par ton billet, tu vas heurter la famille (il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’insulter pour blesser), mais il résume pour partie ce que l’on peut lire un peu partout sur la toile. On se permet de juger en quelque sorte. Personnellement je préfère quelqu’un qui assume ses positions même si elles sont un brin contestables et paradoxales, à quelqu’un qui fait tout en douce et arbore un visage d’honnête homme. Et là ou visiblement nous divergeons, c’est dans l’absolution comme tu l’écris. Rien de religieux pour ma part, mais hormis l’infâme criminel de sang, je crois que je suis pour l’absolution, car la mort change tout…

        Répondre
        • Caroline a dit…

          mais c’est normal qu’on se permette de juger, non ? à partir du moment où il s’agit d’une personne publique et qu’on nous explique qu’on va organiser des obsèques populaires, en notre nom à nous, donc, le peuple, il me semble normal qu’on puisse exprimer un désaccord. En tous cas moi j’espère pouvoir continuer à exprimer mes désaccords, de même que j’espère que vous pourrez aussi me faire part de vos arguments ! on ne fait de mal à personne, je pense. Johnny jugeait aussi quand il disait par exemple qu’il n’aimait pas la gauche parce qu’elle poussait les gens à la médiocrité. Je ne suis pas d’accord avec le fait que la mort change tout, mais là aussi, à chacun ses convictions 🙂

          Répondre
          • dellephyne a dit…

            Je suis juriste, alors la notion de jugement… vaste débat là aussi ! et effectivement je ne pense pas que l’on puisse s’exprimer, argumenter, sans « juger » et personnellement je n’y vois pas de connotation négative. Comme quoi on peut arriver à un consensus même avec des convictions différentes 😉

          • dellephyne a dit…

            juste pour que mon propos ne soit pas mal compris, « juger » est souvent dévoyer dans le langage courant, instinctivement, on s’offusque souvent de son utilisation (« mais qui es tu pour me juger ? », « de quel droit ? », etc…) car il sous entend une fin de non recevoir, une sentence en quelque sorte, mais celle ci n’est présente que dans le domaine juridique et encore…

        • Madame H a dit…

          Pardon d’en remettre une couche, mais quand c’est avec mon argent qu’on organise des cérémonies (genre la patrouille de France maintenant …. Au secours !), je suis en droit de donner mon avis et d’exprimer ma désapprobation …

          Répondre
    • Caro du 34 a dit…

      En l’occurrence, la famille du défunt a rendu ce décès public et contribue par conséquent à tout ce déballage
      Il n’ y a rien de pudique dans ces obsèques populaires souhaitées par l’épouse de JH
      Je ne doute pas de sa peine ni de celle de ses proches cela dit
      Effectivement on peut se demander : pourquoi lui et pas d’autres avant ou après ?

      Répondre
  78. Michaela a dit…

    Avec cette escalade qu’on laisse/ encourage à monter, je me demande du coup ce qu’il va FALOIR faire pour rendre hommage qui leur revient, le jour où ils s’en vont, à tous ces Catherine Deneuve, Alain Delon, ..etc.

    Répondre
      • Mrs T a dit…

        Oui mais la grande Jeanne, elle l’a bien cherché quand même : mourir en juillet, quelle idée (jurisprudence Bernadette Lafont, pourtant tellement merveilleuse mais pour les obsèques de laquelle si peu de membres de la ‘grande famille du cinéma français’ avaient interrompu leurs vacances).

        Répondre
  79. vero81 a dit…

    Merci Caro ! J’étais à 2 doigts de me faire psychanalyser pour indifférence à la mort d’un heros national… Ils ont tous qq chose en eux de Jonnhy mais pas moi… j’ai des bouts de Brassens, Brel, Ferrat, Le forestier et Cabrel mais rien du tout de jeanPhi. Ce qui est marrant, c’est que j’ai compris qu’il avait dû passer l’arme à gauche lorsque en prenant la voiture mercredi matin, j’ai entendu une de ses chansons sur France Inter. J’ai aussi qq chose de France inter en moi : j’ai une enfance émaillée de météo marine et de « le telephone sonne » et « 524 7000, j’écoute »… et franchement, ça ne m’était jamais arrivé de me fader du jonnhy sur France Inter… 2 jours qu’on a beau zapper, y a que ça à la TV…
    Pareil, j’ai été assez dégoutée par son chantage fiscal et j’avoue être restée là dessus et être verte de ce que ce type va encore nous coûter alors qu’il aura tout fait pour ne surtout pas contribuer au fonctionnement du pays…
    Et si il fallait remplir le Panthéon, je préfèrerait qu’on pense d’abord à Simone Weil…

    Répondre
  80. DOMINIQUE a dit…

    La Patrouille de France ? Mais c’est normal.
    Dès qu’on dit « défilé » et « Champs Elysées », les mecs ils cherchent même pas à savoir. Ils sautent dans leur avion.

    Répondre
  81. Marielle Nounou a dit…

    Moi grande Fan de Sardou j’ai juste un peu les boules ….
    Les médias depuis deux jours nous disent qu’Hallyday
    était le plus gros vendeur de disque en France …
    Faux Sardou est au même niveau …
    en ayant fait moins d’albums en plus …
    Sardou est aussi auteur et compositeur ….
    Les médias nous disent depuis deux jours Qu’hallyday était le seul à remplir les salles …
    Les salles sont archi comble pour Sardou depuis toujours
    avec beaucoup moins de tapage médiatique
    ( moi cela fait 25 ans que je le suit et jamais j’ai vu une place de libre dans les zéniths de France )
    4 cette année déjà … et encore deux qui m’attendent
    C’est la der des der … Snif
    Il y a un mois et demi ils ont fêtés son record de représentation au Forest National de Bruxelles
    c’est le seul artiste Français qui a réalisé ce chiffre.
    Les médias nous sortent Qu’hallyday était le recordman en Belgique aussi
    Sardou détient un record de 6 mois à l’Olympia sans interruption.
    il est dans le livre des records
    Sardou rempli aussi les salles au théâtre !
    J’y vais aussi … LoL
    Les médias occultent tout
    et n’ont plus d’objectivité !
    Franchement j’aimais beaucoup Johnny j’ai fais un bond dans mon lit quand j’ai entendu
     » Johnny est mort  »
    Alors que bon on savait que cela arriverait vite après l’annonce de son cancer
    il avait une façon d’interprété qui donnait des frissons il n’y a pas de contestation possible
    et une bête de scène sans aucun doute …
    Mais là quand même trop c’est trop il faut savoir raison gardé …
    Sans comparer les deux ce n’est pas le But …
    Sardou n’aura pas autant d’honneur quand il partira.
    ( En même temps il doit pas franchement le vouloir vu son caractère )
    Et pourtant sacré chanteur .
    ( On aime ou pas là n’est pas la question )
    Mais pour moi il est Aussi populaire que Johnny .
    Auteur compositeur aussi …
    Et pas un exilé fiscal …
    Bises Caro !
    .

    Répondre
  82. Jane B. Root a dit…

    Bah, une partie de nos impôts financent aussi les campagnes électorales du front national. Il ne me semble pas que ça génère des tollés mémorables. Alors que 9 testostérones en pyjama bleu clair survolent l’Arc de Triomphe en lâchant des pets bleu-blanc-rouge au passage d’un chanteur mort, franchement ça m’en touche une sans faire bouger l’autre.

    Johnny reste cependant un formidable espoir pour tous les drogués et alcooliques du monde : il est la preuve qu’on peut mourir peinard et vieux dans son lit.

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      !!! Cette analyse, franche, lapidaire, est réjouissante et fait un bien fou. Je précise que je suis ni en pyjama, ni pleine de testostérone, ni alcoolique, ni droguée.
      Du moins je crois (ça compte, les MM’S ?).

      Répondre
          • Jane B. Root a dit…

            Dominique, il est dit qu’il sera beaucoup pardonné aux uns et aux autres. Tu mourras donc très très vieille et diabétique. Quant à savoir si des guerriers en vêtement de nuit azur survoleront ton cercueil en lachant des météorismes bigarrés ? Faut le mériter le truc tout de même !

          • DOMINIQUE a dit…

            Jane, ça ne risque pas de m’arriver, l’histoire du survol (pour le diabète, si) : comme je l’ai dit, je ne suis ni droguée, ni alcoolique, ni teststorénisée. Pour le pyjama, ça se discute.
            A la limite un ou deux vautours ? Ou deux-trois mouches ?

      • Jane B. Root a dit…

        Caroline, il y a 20 ans, invitée par Canal+, j’avais exprimé cette consternation, et mon opposition au fait que mes impôts servent à financer le FN. Suite à la diffusion de l’émission, j’ai reçu des menaces de mort, des menaces de viol. Ma fille avait 8 mois. Dans une courageuse lettre anonyme on a souhaité qu’elle se fasse, je cite de mémoire, « violer par une horde d’arabes ». Alors vois-tu, les chanteurs morts … Ce qui n’empêche évidement que je suis d’accord avec toi, nos impôts seraient bien mieux employés ailleurs 😉

        Répondre
    • Mrs T a dit…

      Jane, vous faites mon samedi avec ce commentaire.
      Et si, mettons, je me mets à sniffer comme un trader un jour d’OPA, tout en enquillant les verres d’ouzo (mon côté Demis Roussos, qui n’a pourtant pas eu droit à un défilé devant l’Acropole, merci la crise en Grèce) et que je m' »exile fiscal » (j’ai commencé, je vis en Suède, manque de bol, je paie plus d’impôts qu’en France), est-ce que peut-être, moi aussi, je pourrais avoir un défilé? Mais plutôt que la Patrouille de France, je mettrais volontiers une option sur la Légion étrangère pour m’accompagner, 14-Juillet-style, au son de « Tiens, voilà du boudin »…

      Répondre
  83. Melly a dit…

    Pragmatiquement, est-ce qu’on pouvait faire autre chose que cet « hommage populaire »?
    C’était quoi l’autre solution ? Une cérémonie dans l’intimité, en gardant le lieu secret ? Cela a déjà été tenté à son premier mariage et on a vu le résultat : une fuite (inévitable) et sur place 200 journalistes et une cohue intenable.
    Il a toujours déplacé des foules, les associations de fans sont en train de louer des cars pour venir de province donc il y aura du monde et les autorités sont bien obligées de gérer ce flot, pour éviter les accidents (personnes piétinées) et parce qu’on sait depuis les événements récents que rassemblement de foule = occasion pour un terroriste de faire un carton.
    Le discours de Macron ? On l’aurait traité de snob s’il était resté à l’écart de l’émotion populaire. La reine a tenté de le faire à la mort de Lady Di, cela lui a été reproché et elle a finalement dû se joindre à l’hommage.
    Défilé + discours, c’est à cela que ça se résume (pas de jour férié, de magasins fermés, de voiles noirs aux fenêtres), cela reste raisonnable même si certains réclament le Panthéon mais c’est ça être fan : être dans la démesure.

    Répondre
    • SoL a dit…

      C’est exactement ce que je me suis dit en regardant cette cérémonie, Melly : que n’aurait-on dit si tout celà avait donné lieu à des incidents liés à la foule (pour ne pas dire accidents) …?

      Répondre
    • Gabrielle a dit…

      Merci Melly pour ce commentaire qui exprime exactement ce que je ressens. J’ajoute que les frais engagés pour la sécurisation de tout le tintouin étaient inévitables … il y aurait eu foule quoi qu’on fasse …
      Ensuite une fois qu’il a été décidé de bloquer un quartier de Paris et de mobiliser 1500 policiers … ben autant faire un peu de récup, non ? (le contraire eût été étonnant finalement)

      Répondre
  84. Mmettvabien a dit…

    Bonjour,
    Je ne commente pas souvent mais lis assidûment.
    Moi le 6, la première chose que je suis allée écouter c’est ça : https://www.youtube.com/watch?v=lFrshPifwRw que Johnny a refusé (même maison de disque à l’époque, les fatals n’ont pas pu l’enregistrer). Cette chanson me fait marrer sur le personnage, un bel hommage pour moi.
    POur le reste je suis assez d’accord avec toi. Oui c’est un gars dont on connaît tous plein de chansons, dont ‘on aime beaucoup de titre, qui était un interprète de fou. De là à lui consacrer notre argent pour une descente des champs…. Bof…

    Répondre
  85. Marion a dit…

    Merci pour ton analyse rafraîchissante Caro !
    J’ai l’impression que les médias en font des caisses. Pas les fans non, je respecte totalement leur peine qui est liée à leur histoire personnelle avec l’artiste, ce que personne ne peut nier ou ridiculiser. Mais franchement, les médias et les hommes politiques se sont beaucoup trop enflammés (bonjour la récupération…)

    A un moment donné, à force d’entendre du matin au soir qu’on a tous en nous quelque chose de Johnny, qu’il faisait partie de la vie de tous les Français, je me suis dit, ah merde, je suis pas Française alors peut-être, je sais pas ?

    J’ai été élevée par des grands amoureux de Gainsbourg, mes souvenirs familiaux sont remplis de sa musique, et tout ce tralala me donne plus que jamais envie de l’écouter !

    Répondre
  86. SoL a dit…

    J’ai donc regardé une (bonne) partie des obsèques et je suis plus convaincue que jamais du bien-fondé des dépenses qu’elles ont ocasionnées. En voyant nombre de ses fans s’exprimer, des personnes modestes pour la plupart, je me suis aussi dit que pour une fois on leur donnait aussi la parole pour autre chose que pour parler de leurs difficultés ou pour les moquer comme c’est hélas souvent le cas en France. Je pense que c’est important pour eux que cette culture populaire soit officiellement reconnue par l’Etat de cette façon, en leur offrant la possibilité de partager leur peine avec tous ceux qui aimaient Johnny (présidents, écrivains, ministres,acteurs Mr tout le monde etc) Par ailleurs je n’ai pas vu de « barnum » dont vous parliez hier, juste une cérémonie digne et respectueuse. Et du coup je ne vois pas le rapport avec ses aspects moins reluisants : on a rendu hommage à un type qui faisait rêver les gens avant tout.( Et puis l’exil fiscal, je crois que c’est légal, non ? Ce qui ne l’est pas c’est la fraude.)

    Répondre
    • Henriette a dit…

      Ce n’est pas pour en rajouter mais je crois qu’il faut être précis: il y a eu exil fiscal légal ET fraude fiscale illégale. Il a été condamné une 1ère fois en 1977 et à nouveau en 2011, entre temps il a tenté d’obtenir la nationalité belge parce que la Belgique a des accords avec Monaco que la France n’a pas…cela a choqué, il a fini par abandonner cette voie là, heureusement il restait la Suisse et St Barth comme options…Il s’agit donc bien de quelqu’un qui a régulièrement cherché à échapper à l’impôt.

      Répondre
      • SoL a dit…

        J’ignorais qu’il s’était rendu coupable de fraude fiscale et j’espère qu’il a été condamné sévèrement. Et c’est bien par soucis de précision que j’indiquais que le fait de s’installer à l’étranger est légal, qu’elles qu’en soient les motivations. Après, on peut dire la vérité et se faire lyncher parce que c’est mal vu (mais c’est légal) ou alors on peut prétendre qu’on souhaite que ses enfants soient bilingues, pouvoir se ballader tranquille, bosser avec des studios londonniens ou bruxellois parce que le son est trop bon etc.

        Répondre
        • SoL a dit…

          Dernière chose (après je vais faire dodo, promis). Caroline si tu fais référence à mon commentaire, et ben en fait non, je n’ai pas d’affection particulière `pour le bonhomme. J’adore certains de ses morceaux rock, blues, j’en déteste d’autres (l’envie, notamment) et chez moi aussi on écoutait Ferrat (en boucle). En fait mes idoles à moi (Joplin, Hendrix, Morrison, Lennon) sont quasiment toutes mortes avant ma naissance. Bref, je ne pense pas ne pas être lucide, j’ai juste un peu (bon, ok beaucoup) de mal avec la double morale cf ma réponse à Henriette. Bonne nuit.

          Répondre
    • Agatha a dit…

      J’ai ressenti la même chose pendant cette jolie cérémonie . De voir tous ces gens simples, calmes ,heureux d’être là , émus et recueillis, cela m’a confortée à penser qu’il fallait le faire .

      Répondre
  87. La Semaine d'une Gourmette a dit…

    Je suis une baby boomer, mais Johnny je dois dire que je ne l’ai jamais aimé, ni l’homme (on en parle des accusations de viol d’il y a une dizaine d’années ?) ni le chanteur (je trouve qu’il hurlait toujours dans la deuxième partie de ses chansons).
    Par contre je sais exactement quel âge j’avais (20 ans), où j’étais et ce que je faisais quand j’ai entendu l’annonce de la mort de Brassens (dans la chambre noire du labo photo de ma fac, en train de développer mes photos de vacances), et d’y penser me fait toujours un petit pincement au coeur.

    Répondre
  88. kath de Belgique a dit…

    Voilou j’ai pas tout lu, mais beaucoup quand même. Je ne tiens à juger personne, mais juste faire part de mon expérience perso. Il se fait que les deux filles de J.H viennent du même orphelinat que ma fille H. Que comme L.H j’ai trouvé une autre formule pour être maman. La nature m’ayant refusé « la voie normale ». Que je peux témoigner que les dossiers d’adoption sont justes des fardes empilées sur un bureau et que tout à coup on décide de traiter le dossier 4567 au lieu du 1234 et que je n’ai pas eu besoin de l’intervention d’un Président de la République pour que ma fille née en janvier arrive en avril. Que Laeticia H fait un boulot incroyable pour cet orphelinat . Et qu’aujourd’hui deux petites filles nées comme la mienne probablement sur un trottoir se retrouvent à devoir embrasser avec leur maman le cercueil de leur papa me fend le cœur. Et qu’aujourd’hui deux petites filles nées nulle part n’aient pour la deuxième fois de leur vie plus de papa. . Alors respect à ces funérailles , respect aux fans, respect aux forces de l’ordre, respect aux musiciens et respect aussi à Johnny qui, un jour, a pris de son temps pour prendre du temps avec ma fille. Je suis désolée Caroline de ne pas être d’accord avec toi. Mais cet homme nous a rendu heureux les enfants et moi. Et il méritait bien cela.

    Répondre
  89. Christine Douchamps a dit…

    Et si j’étais née en 17 à Leidenstadt, fameuse chanson de Goldman. A la place de Johnny qu’aurions nous fait ? (je parle de l’exil ou pas fiscal qui a l’air d’être le premier souci).
    En-dehors de cela, l’homme est un VRAI gentil, humble, et tellement attachant, il nous a accompagné pendant 60 ans et rien que pour ça, je pense qu’il a bien mérité tous les hommages qu’il a reçu.
    On a tous en nous quelque chose de Johnny.
    J’adore ton site Caro mais sur ce coup là, suis pas ok avec toi

    Répondre
  90. elizabeth a dit…

    bonjour caroline
    j’ai 68 ans donc de la generation de johnny.
    Je l’ai beaucoup aime dans mon adolescence, puis ensuite j’ai laisse tomber,,,
    J’ai beaucoup plus ete emue par la mort de Baschung
    Je savais par la presse le cancer de Johnny donc pas surprise de sa mort
    Je n’ais pas regarde la tele ni internet *desolee* pour les accents j’ai un clavier espagnol
    C’etait un chanteur populaire, ok mais pas un hero
    Il est mort c’est triste pour sa famille et ses fans. mais on s’en remettra.
    Au moins il n’a pas ete assassine lui comme Charlie hebdo et tous les jeunes du bataclan don’t je ne me remets pas de la mort.
    Pour moi il restera l’idole des jeunes de mes *jeunes annees a moi-

    Répondre
  91. Sarah a dit…

    Bonsoir
    Merci à vous d’écrire si lumineusement ce que je pense tout bas. Pas vraiment fan de Johnny, je respecte la peine de ceux qui l’étaient, mais le battage médiatique et la récupération politique, bof bof.
    Je pense aussi aux siens. Pas sûre que ce deuil national les aide vraiment à faire le leur.
    Il y a peu j’ai perdu une amie chère, beaucoup plus jeune, morte de la même maladie. Elle a consacré sa vie aux enfants et aux adultes handicapés. Elle n’était pas exilée fiscale, dans le social on ne fait pas fortune, elle n’a fait rêver personne, juste aidé quelques malheureux et leurs familles à vivre un peu moins mal. C’est surtout à elle et aux siens que je pense.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>