Tombé au ciel…

Je le disais sur Instagram, la disparition de Jacques Higelin m’a rendue aussi triste ou presque que celle d’Alain Bashung. Avec Louis Chedid, ces trois piliers de la chanson française ont toujours été mes préférés. J’ai eu la chance de les voir à plusieurs reprises sur scène, Higelin exclusivement en « Guest », de Brigitte Fontaine ou de son fils Arthur H. Mais étonnamment, c’est sans doute l’artiste que j’ai croisé le plus souvent par hasard, dans des trains en provenance de la Rochelle et notamment un jour de décembre 1999, alors que la tempête du siècle sévissait et que nous regagnions Paris dans un wagon bondé, mes jumeaux dans le ventre. Il y avait comme une atmosphère d’exode ou de fin du monde, la pluie tombait sans discontinuer et le vent soufflait comme je ne l’avais jamais vu souffler. Etait-ce ma grossesse, je ne sais pas, mais je me souviens avoir éprouvé une angoisse assez intense durant ce trajet dont nous n’étions pas sûrs qu’il ne s’arrête pas avant notre destination. Et puis soudain, Jacques Higelin, grand et dégingandé, a traversé la voiture, avec son air un peu à l’ouest. Je n’irai pas jusqu’à dire que ça m’avait calmée, mais je crois que si, un peu.

La dernière fois que nos chemins se sont croisés, c’était il y a quatre ans, dans l’aéroport de Bastia. Nous étions sur le retour et attendions un avion qui accusait deux heures de retard. Il était là lui aussi, avec sa fille Izia, qui, elle, prenait un autre vol que le nôtre. Elle semblait le mener par le bout du nez pour son plus grand bonheur. Il ne paraissait rien pouvoir lui refuser et lorsqu’elle a embarqué, il l’a suivie des yeux jusqu’à ce qu’elle disparaisse derrière les comptoirs d’enregistrement. Il est ensuite reparti, un peu vouté, un peu triste, comme si l’énergie qu’elle semblait lui insuffler l’avait tout à coup quitté.

Je me souviens avoir été émue par cet amour qui les liait, cette relation filiale si forte. Alors vendredi, quand j’ai appris sa disparition, ma première pensée a été pour elle, cette jeune femme qui venait de perdre un père chéri.

A part ça, vendredi c’était la première belle journée de printemps. Des mois que nous n’avions pas ressenti cette douceur à Paris. Et dans les jardins du forum des halles, il y avait ces cerisiers blancs. Un jour, j’espère, j’irai les voir en floraison à Tokyo. C’est dans ma Bucket list, avec les canaux de Venice, Antelope Canyon, les rizières de Bali et la skyline de Hong-Kong.

Bonne journée…

 

37 comments sur “Tombé au ciel…”

  1. Lenaed a dit…

    Ah Higelin ! Je crois que c’est l’artiste que j’ai le plus souvent vu en concert. Je me rappelle de concerts fantastiques, magiques ! Qui duraient une grande partie de la nuit. Je me souviens d’avoir fait avec une copine, un vendredi soir d’automne en 87, dans la vieille 2CV empruntée à ma mère, le trajet Brest-La Rochelle pour aller assister à l’un de ses concerts de soutien aux ouvriers d’un chantier naval (ou au dockers, je ne sais plus). Je me souviens d’un autre improvisé, autour d’une maison de quartier de la Rochelle, en marge des Francofolies. Et de bien d’autres encore…. Il va me manquer. Comme Bashung….
    Higelin c’était mon Biolay à moi.
    Bonne journée

    Répondre
  2. les petits pieds a dit…

    Merci pour ces petites histoires. C’est grâce à ma grande soeur que j’ai découvert Higelin quand j’étais ado. Elle me préparait des cassettes (#dinosaure ) de compils de chansons que je devais absolument connaître… ça allait de Gainsbourg aux Clash en passant par Higelin donc. Très belle journée!

    Répondre
  3. zaza a dit…

    quel bel hommage à Monsieur Higelin… merci Caroline pour ces pages de vie que tu partages avec nous.
    Je suis peu présente dans les commentaires mais je suis présente tous les jours en lectrice fidèle !

    Répondre
  4. Pastelle a dit…

    Une très jolie note, on a vu beaucoup d’hommages au chanteur, au poète, mais oui, il faut penser aussi au père qu’il était, et ta petite histoire nous le rend un peu plus proche.
    Et sinon, vive le printemps, mais ici à Lyon il n’a pas l’air tout à fait décidé encore…

    Répondre
  5. Marjoliemaman a dit…

    En décembre 99, j’habitais à La Rochelle et je faisais le voyage à Paris régulièrement pour voir les miens.
    J’aime cette idée que l’on ait pu se croiser dans nos vies « antérieures ». Belle semaine Caro.

    Répondre
    • Blonde paresseuse a dit…

      En décembre 1999, mes parents n’ont justement pas pu reprendre ce train pour Paris après quelques jours à La Rochelle pour les fêtes. C’est fou les coïncidences.

      J’avais Séville dans ma bucket list, un peu grâce à toi et au billet que tu avais publié il y a quelques années. C’est bon, c’est rayé ! Merci pour tes inspirations voyagesques 😉

      Répondre
  6. Daphné a dit…

    Oh la la, Jacques Higelin était la douceur, la fantaisie et l’empathie incarnées : pourquoi est-il parti, alors que notre monde manque tant de tout ça ? Et puis, ses concerts étaient justes géniaux; cette onde de plaisir qu’il balançait arrivant dans chacune de nos cellules. Merci Jacques, tu nous manques déjà.

    Répondre
  7. isa a dit…

    Merci pour ce billet..Moi aussi j’étais bien triste vendredi …je l’ai vu plusieurs fois en concert dont celui mémorable de ses 70ans à Paris qui a été l’occasion pour mes soeurs et moi de se retrouver…je pense leur avoir donner le goût d’aimer Higelin étant l’aîné et écoutant Boxon et autres titres de BBH de façon continue…j’ai chanté avec mes filles L’attentat à la pudeur ….j’ai emmené ma petite dernière le voir alors qu’elle avait 8ans…et j’ai pour terminer emmené ma petite fille que elle aussi était toute jeune mais qi connaissait l’album amor doloroso par coeur! Bref comme dirait mes fille: »Jacques Higelin il était un peu de notre famille »!!

    Répondre
  8. michmich a dit…

    J’ai assisté à un mini concert de Jacques, totalement improvisé au fin fond de la campagne gersoise il y a de ça plus de 20 ans…j’étais arrivée un peu en retard chez des amis pour une soirée et sur la remorque qui tennait lieu de scène ( oui…pas mal de nos copains à l’époque gratouillaient un peu, ce qui nous semblait à ce moment là le comble de la rock’n roll attitude!) je remarque à peine un gars un peu déguigandé, 3/4 dos et casquette blanche vissée sur le crâne, qui pianote sur le synthé…
    Je sens bien quand même que tout le monde à les yeux rivés sur le bonhomme quand soudain mon pote agrippe mon bras et souffle  » c’est Jacques …au paino c’est Jacques … ».
    C’était bien Higelin.
    Il avait fait une halte sur sa route ( il était en concert le surlendemain à Barcelone ) et vivait une amourette avec la petite soeur du copain d’un ami..etc…qui organisait la fête.
    Il a passé la soirée avec nous, en mangeant ses tartines de rillettes de canard, et nous régalant d’un boeuf dont nous parlons encore aujourd’hui…
    Allez Jacques, je suis sûre que là-haut tu as déjà trouvé ce qu’il te faut pour écrire ta poesie pour l’éternité…

    Répondre
  9. SoL a dit…

    Je ne suis pas très chanson française, mais toujours partante pour un concert d’Higelin parce que c’était vraiment une expérience de folie. Et puis mes colocs étaient de vraies fan, alors même si je ne possède qu’un seul CD, Higelin (et Thiéfaine aussi) c’est un peu la bande son de mes années étudiantes…

    Répondre
    • Nan a dit…

      La bande-son de mes années d’étudiante, c’était  » Champagne ».
      Et lors d’un hommage à Trenet au théâtre du Rond-pont avec plein d’autres artistes, il a chanté jusqu’à 2h du matin en finissant au bar du théâtre!!
      Il y avait Bernard Gireaudeau qui avait chanté avec Anny Duperey, Julien Clerc, c’était magique…

      Répondre
  10. Carole Nipette a dit…

    Je ne peux pas dire que j’aimais plus que ça l’artiste, je n’ai jamais vraiment écouté mais sa mort a réveillé de vieux souvenirs, il a été présent à une période de ma vie.. mon meilleur ami écoutait souvent en boucle (en fin de soirée !) « Pars »… et il a choisi de partir… impossible de dissocier Higelin de mon ami… du coup j’ai été plus émue que je n’aurais dû à cette nouvelle…
    En ce moment je fais des billets sur Venise, j’ai enfin réalisé mon rêve durant les dernières vacances de février !

    Répondre
    • Marieal a dit…

      Voilà c’est ça :pas spécialement fan de l’artiste que je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de voir en concert mais certaines de ses chansons sont attachés à des souvenirs très précis de mon adolescence…

      Répondre
  11. La semaine d'une gourmette a dit…

    J’ai tellement écouté Higelin (exclusivement les 2 disques « Champagne pour tout le monde… et caviar pour les autres) quand j’étudiais qu’il y a des chansons dont je sais une bonne partie des paroles par coeur.
    « Je ne peux plus dire je t’aime
    Ne me demande pas pourquoi
    Je ne ressens ni joie ni peine
    Quand tes yeux se posent sur moi »

    Répondre
  12. Banane a dit…

    Ca me donne envie de réfléchir sérieusement à une Bucket list.
    Comme ça d’emblée j’y mettrai l’Amérique Centrale pour les pyramides maya, inca, aztèques, etc… (je suis nulle pour faire la différence, preuve que j’ai vraiment besoin d’aller voir!) et la Thaïlande avec les enfants.
    Mais je dois pouvoir en trouver plein.
    Et après il faudra que je trouve le compagnon de voyage qui va bien, mon mari étant un ours/ermite absolu.

    Répondre
    • Daphné a dit…

      Oh oui, la Thaïlande c’est génial avec des petits ; et dès qu’on s’écarte des circuits touristiques, on trouve des coins encore très préservés, où on découvre une Thaïlande insoupçonnée. J’aime les îles, mais surtout cette campagne si paisible, où la vie s’écoule doucement.

      Répondre
  13. Guillemette a dit…

    Ah Higelin, je… c’est rude ! Je connaissais quelques chansons du doux baladin cosmique, mais je pleure surtout l’artiste engagé, le père de ses enfants prodigues et gracieux, l’homme de cette génération de chanteurs-chanteuses décimée depuis quelques mois. Merci pour tes mots, Caro.

    Répondre
  14. Bérengère a dit…

    un bel hommage que tu rends à ce chanteur poete. …
    je l’ai vu une fois en concert il y a une dizaine d’années. ..c’était au Paleo Festival à Nyon et ça reste un de mes meilleurs souvenirs de concert ! l’air de rien il a doublé la durée du spectacle pour notre plus grand plaisir….
    ici aussi sur Annecy les arbres fleurissent enfin et le soleil tente de résister aux nuages…..pourvu que ça dure !
    bon lundi

    Répondre
  15. KaLaville a dit…

    Je ne connaissais pas beaucoup le répertoire d’Higelin, mais la chanson « Tombé du ciel » me trotte régulièrement dans la tête. Il avait le même âge que mon Papa, qui est en train de s’éteindre doucement dans une maison de soins palliatifs…alors je pense très fort à Izia, qui vit cette douleur terrible de perdre son père chéri. Merci pour tes mots sur la belle relation d’un père et de sa fille.

    Répondre
  16. DOMINIQUE a dit…

    Je me suis rendu compte en écoutant les chansons d’Higelin diffusées sur Inter, qui lui a rendu de plusieurs hommages, que j’en connaissais mine de rien une quantité, qu’elles correspondaient à des périodes de ma vie, comme tout un chacun, je pense.
    Il nous reste quand même de beaux cadeaux : ses chansons et ses enfants !

    Répondre
  17. Kinou a dit…

    Higelin…
    Même remarque de Dominique, je ne possède aucun de ses disques mais je me suis rendue compte que plusieurs de ses chansons faisaient partie de la bande-son de ma vie: Tombé du ciel, Pars, Champagne…
    Quand j’écoute ‘Champagne’, ça m’évoque immanquablement le Bal des Vampires.

    Balade en forêt de Compiègne hier, merveilleux dimanche de printemps avec sous-bois tapissé de fleurs et bourgeons qui éclatent, il ne manquait plus que Bambi . ça fait du bien à l’âme après ce long hiver.

    Répondre
  18. Geneviève a dit…

    Comme je suis triste de la mort d’Higelin…
    Que ce soit en 80 à Plogoff (et oui, ça marque mon âge) ou il y a encore quelques semaines (jours ?) j’ai écouté, j’écoute et j’écouterai Higelin …
    Et je pense particulièrement à Izia que j’aime comme actrice, comme chanteuse… Son énergie m’emporte !

    Répondre
  19. Flo a dit…

    Plein de mots qui me semblent familiers, des histoires d’aéroport, j’ai croisé M il y a 15 jours à Roissy alors que je partais pour Hong Kong et la Corée avec ses arbres en fleurs.
    Higelin, c’est mes 15 ans, c’est  » je suis amoureux d’une cigarette… », un des rares que je n’ai pas vus en concert à l’époque. Et quelques années ( 2 ou 3) trop jeune pour Plogoff. 😉 Je ne savais même pas qu’il était venu

    Répondre
  20. DOMINIQUE a dit…

    On peut ne pas aimer l’écrivain (G. Delacourt), mais je trouve que « la liste de mes envies » est plus joli que « bucket list », qui fait un peu agricole.

    Répondre
  21. Jane B. Root a dit…

    En écho à ce post et à la tristesse, j’ai croisé monsieur Higelin il y a 20 ans à Quiberon. Je faisais une thalassothérapie maman-bébé. Il faisait une thalassothérapie tout court. Nous nous sommes croisés tous les jours, en peignoir, sans jamais rien se dire, juste avec un sourire. Il savait que je le reconnaissait, je savais qu’il ne me connaissait pas. Il regardait mon bébé et souriait à chaque fois. Juste ça. Sans jamais se parler. Sur le chemin de la douche ou de la piscine. Juste ce sourire que je garde avec chaleur. Un Monsieur.

    Répondre
  22. nostrovia a dit…

    Vois comme les étoiles sont indifférentes au changrin , au bien au mal à la lumière du matin ,dès que nous auront franchi le seuil de notre vie , que restera t’il de nos peines de coeur , de nos douleurs passagères .
    Moi aussi , je suis bien triste de ce départ .

    Répondre
  23. kath de Belgique a dit…

    Un bel hommage que tu rends là à un artiste que je connais peu mais que j’ai envie de découvrir. Par contre, petit bémol, je suis une maman et je suis aussi celle qui depuis 25 ans met mon bras, ma main , au travers du corps mon passager qu’il soit fils ou fille. Dès le moment où je ralentis. Je n’ai jamais eu:/ reçu ce geste paternel (et pour cause tu connais mon histoire) mais j’ai quand même d’instinct adopté ce geste de protection pour tous ceux qui me sont chers et qui sont assis à ma droite. Evidemment dans 95 % des cas mes kids. Les gestes des papas sont aussi parfois ceux des mamans. Les gestes transmis sont aussi parfois tout simplement innés.

    Répondre
  24. kath de Belgique a dit…

    Et dans la liste de tes envies, n’oublie jamais Buenos Aires. Je suis certaine que – jamais – tu n’auras de regret ni eu égard au aux 12 heures de voyage, ni eu égard au prix du billet .

    Répondre
  25. Petiot a dit…

    Ca est, je l’ai moi aussi pré-commandé, ton chef d’oeuvre ! Pour mille raisons qui incluent ton énergie, ton style et ton humanité « hors antenne ». Mais seul est valable le plaisir égoïste que je trouverai à te lire, sinon je ne l’aurai pas fait, évidemment !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>