En fait y’avait pas personne

Hier, c’était une sacrée journée. Et comme beaucoup d’entre vous m’ont réclamé un minute par minute, je vais tenter de vous restituer tout ça sous cette forme là. Mais en même temps, j’ai vécu tant d’émotions, j’ai eu la sensation de recevoir un tel shoot d’amour, que rassembler mes pensées et vous les retranscrire avec un peu de drôlerie ne m’est pas hyper facile. Parce que la vérité, c’est qu’hier soir à la librairie des Nouveautés, je n’avais aucun second degré. Mais essayons quand même.

Mercredi 30 mai

8h03: « C’est ta grande journée », me dit le Churros bien plus réveillé que moi. Je disparais sous la couette et gémis. « J’ai peur qu’il n’y ait personne ».

9h12: Ma mère m’envoie un texto. « Bonne chance pour ce soir ma chérie ». Je réponds dans la foulée. « J’ai peur que y’ait personne ».

9h14: « Ne t’inquiète pas, même pour les auteurs très connus, y’a jamais grand monde aux dédicaces ».

9h15: Je n’arrive pas trop à savoir si ça me rassure.

9h16: Je veux ma maman.

9h17: Histoire de me changer les idées, je vais quand même essayer de trouver une tenue, parce que même si y’a personne, c’est pas plus mal de ne pas se ramener en pyjama.

9h27: Tout compte fait pourvu que y’ait personne.

9h46: Je ne m’alimenterai plus JAMAIS.

9h56: Ou alors c’est un problème de lave-linge.

9h58: Est-ce que mes sandales sont passées elles aussi au lave linge ?

10h02: Ou alors je fais un oedeme de Quincke à cause du stress.

10h34: Je vais tout miser sur mes cheveux.

11h45: Est-ce que tester un nouveau coiffeur le jour le plus important de sa vie est une bonne idée ?

12h00: « Installez-vous, on va faire le point », me dit d’une voix suave le coloriste.

12h03: « Ben en fait j’ai peur qu’il y ait personne et du coup… »

12h04: Le coloriste semble surtout vouloir faire le point sur mes cheveux en fait.

12h06: Est-ce qu’un jour on cesse d’avoir peur que le coiffeur trouve un pou en passant le peigne ?

12h09: D’un côté, si j’avais des poux, ça me ferait un truc vraiment drôle à raconter. D’un autre, pour une fois, je préférerais manquer de matière pour mon billet de demain.

12h14: A tous les coups j’ai un peu trop insisté sur « plus de blond ».

14h56: Que quelqu’un vienne rincer tout ça, pitié.

14h58: La bonne nouvelle c’est qu’à mon avis j’aurai plus jamais de poux.

15h01: Il ne va y avoir personne, ni dans la librairie, ni sur ma tête.

15h04: « c’est normal quand c’est mouillé ».

15h06: Si par « normal quand c’est mouillé » la coiffeuse entend « le fluo va s’atténuer », alors tout va bien.

15h28: Vu que Dessange c’est vraiment pas cher, j’accepte tous les produits qui m’ont été gentiment présentés pendant que mes cheveux se transformaient en néons.

16h23: Y’aura personne et je viens de claquer l’intégralité de mes droits d’auteur pour ressembler à un couloir d’hôpital.

16h45: ça ne règle pas le problème de ma tenue. A moins que si, compte-tenu du fait qu’après m’avoir regardée dans le cheveux, les gens auront perdu la vue.

17h02: Et si je tentais cette petite robe que je n’ai encore jamais mise, même que y’a encore l’étiquette ?

17h03: Sale pute de machine à laver.

17h16: Une dédicace en pyjama, en même temps, si c’est pas super chill, je ne m’y connais pas. D’autant que je vais d’up-grader tout ça avec des petites sandales TOUTES NEUVES.

17h19: En pyjama et morte des pieds, donc.

17h45: Qu’est-ce qui ressemble à un stabylo avec les pieds rouges ?

17h54: Après avoir opté pour un Uber, problèmes plantaires obligent, j’arrive devant la librairie. Au moment de partir, le chauffeur me souhaite une bonne soirée. « Bah vous savez, j’ai surtout peur que y’ait personne… »

17h58: Le chauffeur Uber prétend avoir reçu un coup de fil très important, il est désolé, il aurait volontiers continué cette petite conversation sur cet anniversaire de mes 7 ans où aucune de mes copines ne s’est pointée, mais là il a une course qui l’attend.

18h00: Après tout, même le Général, un jour, s’est barré sans rien dire à personne. Est-ce qu’on l’a pour autant jugé ?

18h01: Alors que je suis sérieusement en train de considérer un repli stratégique à Baden Baden, trois voix m’appellent. M, B et S sont là, en éclaireuses. Y’aura peut-être personne, mais au moins, elles sont là.

18h04: Je suis installée derrière une petite table totalement nue pour l’instant. B., hilare, me dit que là, on dirait que j’attends mon repas.

18h06: Elle n’est pas au courant que je ne m’alimenterai plus jamais c’est pour ça.

18h07: Est-ce que venir dédicacer son livre sans stylo est la preuve sans appel que je n’aurais sans doute pas du congédier mon quelqu’un aussi rapidement ? (si, trois ans et demi, c’est rapide).

18h08: Une « merveilleuse » lectrice (elle se reconnaitra) me fournit en eau, stylo, thé, et sourires.

18h09: Première dédicace.

18h011: Y’a la queue.

18h12: Beaucoup de queue.

18h45: J’entends les voix de mes enfants, de mon mari, de mes amis, à chaque fois que je lève la tête, un nouveau visage, un sourire, des yeux mouillés, une amie venue pour offrir le livre à une jeune femme trop malade pour être là, des histoires de soeurs qui me lisent ensemble, deux copines qui se prennent presque par la main parce qu’elles sont timides, une jeune femme revenue d’un tour du monde la veille ou presque, la fille de ma prof d’histoire de 6è que je reconnais parce qu’elle ressemble à sa mère comme deux gouttes d’eau, une jeune femme qui me dit la voix étranglée que sa maman, c’est une « Hannah » (ceux qui ont lu comprendront), une autre qui a perdu son papa et a besoin de roulés à la cannelle par kilos, celles qui ont déjà lu, celles qui ont attendu pour l’acheter, celles qui ont aimé, celles qui n’osent pas vraiment parler. Et puis tout ce que je n’arrive même pas à retranscrire, mon poignet qui commence à brûler, des dédicaces de plus en plus illisibles, des phrases qui ne veulent rien dire (je suis tellement désolée, toute la nuit j’ai refait le film et réalisé que j’avais sans doute raconté n’importe quoi). Et puis ma cousine Chloé du Canada, et puis soudain, dans la queue, le visage tant aimé de ma Steph, autre cousine, absolument pas censée être là compte-tenu du fait qu’elle vit à Montpellier. Et puis et puis et puis. Je ne veux pas citer de noms parce que vous avez été une centaine à venir et que j’en oublierais. Mais sachez que je suis repartie la tête pleine de vos regards bienveillants. En pyjama, pieds nus après m’être tordu la cheville (elle est à peu près aussi fluo que mes cheveux aujourd’hui) mais tellement, tellement reconnaissante.

Beaucoup hier m’ont dit que ce blog comptait pour elles. Je le redis ici, ce blog est certes mon initiative et je ne vais pas jouer les fausses modestes en prétendant que je n’y suis pour rien. Mais sans lecteurs, ce blog serait mort et enterré depuis longtemps. Sans cette magie qui opère ici depuis si longtemps, sans votre sensibilité, votre intelligence, votre ouverture d’esprit, il ne serait qu’une coquille vide. Mon éditrice hier était sincèrement ébahie de vous voir aussi nombreuses, gentilles, enthousiastes. Sans me vanter (oh et puis si, MERDE !) j’ai la meilleure « communauté » de l’internet. Alors voilà, j’espère que nous continuerons encore longtemps toutes ces aventures un peu folles. Et j’espère que je ne vous ai pas déçues, pour reprendre plusieurs d’entre vous, qui aviez si peur justement, de « ne pas être à la hauteur ». Sachez que si vous aviez peur, j’avais le même sentiment, fois dix.

23h58: « En fait y’avait pas personne ».

Edit: il devrait y avoir des dates à Lyon et à Lille prochainement !!!!

Edit2: Etonnamment, la majorité des personnes venues hier ne commentent pas souvent ici, par timidité essentiellement. J’ai trouvé ça vraiment émouvant que ce soient souvent ces petites souris du blog qui soient venues en personne. Du coup maintenant, on se connait, donc on n’a plus peur !

182 comments sur “En fait y’avait pas personne”

  1. AnneduSud a dit…

    Avant même de lire ce minute par minute, je te confirme que je suis bien en possession de ton livre depuis un quart d’heure grâce à mon libraire préféré. Et que je me suis promise de mettre au moins 4 jours à le lire. Ce qui va tenir de l’exploit. Et ce après avoir entendu Joël Dicker dire qu’au temps passé à écrire son livre « La disparition de Stéphanie Mailer », il serait dommage que le lecteur le lise dans la nuit…
    Comment je te compare à Joël Dicker ? En tous les cas, je suis aussi heureuse d’avoir ton livre que le sien !!!!!
    Et je commence ton billet du jour !

    Répondre
  2. DOMINIQUE a dit…

    A Marseille, on dit « yavait dégun » ! Et comme l’a souligné un marseillais « dégun, c’est encore plus que personne »…
    Donc, tu as les cheveux presque blancs, une cheville fluo et un poignet violet. Et le cœur qui éclate de fierté.
    Le nôtre aussi.

    Répondre
  3. Céline a dit…

    Qu’est-ce que j’aurais aimé venir te voir à cette séance de dédicaces. Comme avait dit « l’une d’entre nous », c’est un peu comme si une copine sortait un bouquin et on veut toutes être là pour assister à son envol.
    Un petit détour par la Belgique ? C’est joli, on mange plutôt pas mal et il fait quand même beau (copyright Stromae et Orelsan) (pour le moment du moins). Ah et j’ai du jasmin dans mon jardin, ça vaut pas le visuel des pivoines mais ce parfum… Allez, tu viens ?

    Répondre
  4. Fred Dieter a dit…

    très chère Caroline! deuxième fois en plus de 10 ans que je commente ici….pour la première fois en plus d’une décennie, je n’ai pas ri à ton « minute par minute »…c’est après ton 17h54 que mon coeur a commencé à follement battre la chamade….mes yeux se sont embués vers tes 18h et des brouettes…boum…boum… boum… je n’ai pas de mots… j’aurais tellement voulu être là…Bravo à toi…Merci surtout… pour tout…. ce livre, tes billets, ton humour, ta bienveillance…. pour tout. je t’embrasse Caroline!

    Répondre
  5. Cremdemarrons a dit…

    Bravo Caroline!!! Beaucoup d’émotions à lire ce compte-rendu! Je n’ai aucun doute sur le fait qu’une longue et prestigieuse carrière d’ecrivaine t’attend! (Ainsi qu’une maison à Saint Paul de Vence)! Profite !

    Répondre
  6. Justine a dit…

    Pour te rassurer s’il est besoin: tenue et cheveux étaient impec’ Bon, pour les pieds j’ai pas regardé sous la table…

    Encore merci pour ces quelques instants passés en ta compagnie. Tu étais comme tes billets le laissent imaginer.

    Répondre
  7. Bénédicte a dit…

    Quel bonheur ! J’espère te rencontrer à un autre RDV dédicace et te dire comme les autres à quel point ce blog compte pour moi. Bravo pour cette communauté bienveillante que tu as rassemblé, ça fait chaud au coeur.

    Répondre
  8. Kaki a dit…

    Je ne sais pas si tu vas me situer mais je suis celle qui s’est fait offrir ton roman pour la fête des mères… bref!
    Je lis ton billet du jour et hurle « oui, oui et oui à Lille!!! », mon fils un peu dérangé par le bruit qui provient du salon sort de sa chambre (1er exploit) et me demande la raison de mon exaltation (phrase comportant un mot peu usité par sa génération, 2nd exploit). Je lui annonce que tu vas venir en dédicace à Lille et me répond qu’il viendra avec moi! Devant autant de bizarrerie je lui demande pourquoi, et il me répond tranquillement en retournant dans sa chambre (les exploits n’ont pas besoin d’une énorme durée de vie figure toi) qu’il aimerait bien rencontrer celle dont les gosses pourraient être de la famille, puisque je le cite « tu m’as lu tous les articles où elle en parle depuis 10 ans! »… une journée mère et fils (un peu ingrat le mien non?) pour venir te voir à Lille s’annonce (3ème exploit).
    Alors… MERCI À TOI pour tout ça 😉

    Répondre
  9. Ka a dit…

    clap, clap, clap,…(applaudissements) la photo que j’attendais (je suis voyeuse?) non, mais tellement pas familière des signatures et des librairies…A bientôt à Lille alors? ouille

    Répondre
  10. Cha a dit…

    D’habitude quand je pleure en lisant tes « minute par minute », c’est surtout de rire. Là c’était aussi beaucoup d’émotion. Je sais que c’est un peu débile de dire ça, mais je crois qu’on est toutes (et tous) fière de toi ! Merci de partager tout ça avec nous depuis tant d’années. Ca vaut bien plus qu’un code promo.
    Par contre si quelqu’un veut bien me dire comme on prononce « Hygge », j’aurais l’air moins con en arrivant à la librairie ^_^

    Répondre
    • Caroline a dit…

      hah ah ah c’est un vrai problème. Le livre dont on ne sait pas prononcer le nom 🙂 En vrai ça se prononce Hougueu (en aspirant le H) mais je te conseille de l’épeler 🙂

      Répondre
      • Nathalie B. a dit…

        Cher Caro,
        Je lis tes billets religieusement, c’est un de mes petits plaisirs du matin, depuis des années, (le premier billlet que j’ai lu, c’était celui de la naissance de Rose) et comme beaucoup, je ne commente pas par timidité. De voir le chemin que tu as parcouru et ce rêve un peu fou qui devient une réalité, ça me fait tellement plaisir pour toi. Je l’attends avec d’autant plus d’impatience ce roman que je te lis depuis toutes ces années depuis le Danemark! Donc dès que je rentre en France cet été, je vais me jeter dans la première librairie. J’en profite également pour te dire que, malgré ce que l’on peut entendre en France, « hygge » se prononce « hugueu ». Le Y danois se prononce comme un U français. Ca serait quand même dommage que tu ne saches pas bien le dire quand tu passeras à La Grande Librairie avec François Busnel 😉

        Répondre
        • Cha a dit…

          Est-ce que c’est pareil pour le molkky ? Je sais que c’est finois et pas danois mais peut-être qu’il y a des similitudes ? Si oui, je glousse comme une gamine d’avance ^_^

          Répondre
      • Anouchka a dit…

        Hihihi moi j’y suis allée Franco et j’ai demandé au vendeur : » avez vous reçu  » mission Hidge…  »
        Ma foi… Il me l’a trouvé :)))
        (Et ne me demandez pas pourquoi j’ai mis un d au milieu… )

        Répondre
  11. nath a dit…

    C’est ça, le talent ! Nous pondre un minute par minute génial en trois fois rien de temps…
    Bravo, Caro !! parce que tu le vaux bien (et pas seulement capillairement parlant !)

    Répondre
  12. Carson a dit…

    C’est toi qui étais merveilleuse hier 🙂
    Et voir tout ce monde bienveillant et aimant qui attendait derrière moi, c’et le bonheur.
    Et puis j’ai pu rencontrer Smouik et ça aussi c’était bien.
    Et puis tu vas à Lille ma ville, berceau des Merveilleux, où la aussi tu seras entourée d’amour…

    Répondre
  13. Bérengère a dit…

    oh mais la chialade entre quelques éclats de rire !
    ce minute par minute je le garde là sous le coude pour le relire !
    toi ton blog ton livre c’est du bonheur depuis plus de 10ans !

    si Lyon est programmé c’est génial mais phrase pas un vendredi ou un samedi !!

    Répondre
  14. CourbesGenereuses a dit…

    Coucou Caro,
    Bah moi j’en etais SURE, qu’il n’y aurait pas « personne » 😉
    Bravo pr le minute par minute, pondu au débotté !!
    La partie poux chez le coiffeur : c’est TROP ça !!
    « Qu’est-ce qui ressemble à un stabylo avec les pieds rouges ? » j’ai failli cracher mon repas sur mon clavier, mdr !! désolée !! En tout cas, la partie stabylo ne se voit pas sur les fotos, ni sur les stories d’hier soir 😉 !! La fierté de ta fille m’a bcp émue ♥

    Merci pour ce post, qui m’a fait passer de rires à l’émotion en 2 tps 3 mouvements ♥ !!
    Je croise les doigts pour qu’il y ait une dedicace sur Bordeaux (ou Arcachon, jsuis prête à y aller rien que pour toi !!) 😉

    Plein de bisous !!

    Répondre
  15. sevin a dit…

    juste un bonjour de petite souris.
    contente d’être passée hier soir, émue aussi de vous voir pour la
    premiere fois. j’en suis déja à la moitié du livre, et j’aime vraiment beaucoup.
    merci merci merci

    Répondre
  16. olympe a dit…

    Discutant hier soir avec mon mari d’où nous pourrions éventuellement nous poser à Paris, je lui faisais part de ton passage apparemment bienheureux de l’autre côté du périph, j’ai récemment passé une soirée entière à lire tes minutes par minutes à ma mère et à ma soeur qui riaient aux larmes (ah la culotte réfrigérée !), je vais m’octroyer un dimanche avec ton bouquin…bref, tu es présente au quotidien dans ma vie comme une amie dont on se régale de l’humour, la bienveillance et du regard sur les sujets de société…c’est cool. J’attends de voir tes pieds rouges à Lyon avec impatiente.

    Répondre
  17. Marjorie a dit…

    Je suis repartie de la librairie avec mon exemplaire dédicacé, des étoiles plein les yeux (« starstruck », comme on dit chez les British). A mon retour, mon conjoint, m’a vue et hilare, m’a dit : « Tu as fait ta fangirl ! ». Et la vérité, c’est que j’aurais aimé être un peu moins cruchonne et trouver les mots pour dire que ça fait neuf ans que je te lis et que te rencontrer hier, c’était un peu incroyable. L’émotion était palpable : la tienne, celles de ceux qu’on devinait être tes proches, et la nôtre, tes lectrices qui venaient faire signer leur livre, mais surtout rencontrer et soutenir celle dont la plume nous accompagne chaque jour depuis des années.
    Donc MERCI pour ta gentillesse !
    PS : Et pourtant, je côtoie des auteurs tous les jours, je suis éditrice chez Delcourt (je le dis en espérant que tu te souviendras de mon passage timide devant la petite table à nappe rouge)

    Répondre
  18. Julie a dit…

    Je reçois le mien demain, pré-commandé sur amazon Espagne (où je viens) depuis 1 mois !!! Vu les retours, il faudra que je me fasse violence pour ne pas le dévorer en un week-end ! Un passage à Ikea pour les roulés à la cannelle semble s’imposer avant d’entamer la lecture !
    J’adorerai faire signer mon exemplaire. Existe-t-il une page où on peut se signaler géographiquement comme lectrice du livre ? Si jamais, je vote pour une dédicasse à Biarritz !

    Répondre
  19. Cloécita a dit…

    Bonjour Caroline,

    Ca fait des années (10 c’est possible ?) que je te lis et j’aurais aimé être là hier, même si j’aurais été très intimidée.
    Ton post me met un peu les larmes aux yeux. Je suis heureuse pour toi, et j’ai envie de te dire un immense merci pour tous ces partages.

    Répondre
  20. Carole Nipette a dit…

    Pour moi il n’y avait aucun suspense sur le fait qu’il n’y aurait pas personne !!! mais je me doute que le doute fut ton état d’esprit !
    une question me taraude ; tu t’es alimentée depuis ? 🙂
    Encore bravo !

    Répondre
  21. Marion a dit…

    Merci pour ce minute par minute aussi jouissif que d’habitude et dont la fin m’a mis la larme à l’œil. Parce que je viendrai normalement à Lyon avec l’exemplaire qui devrait me parvenir samedi (pile le jour de mon anniversaire, hâte de le découvrir ) mais que je suis team souris, je te remercie ici pour toutes les émotions que tu partages avec et procure chez nous à chaque billet.

    Répondre
  22. Alex a dit…

    Je regrette beaucoup, je n’ai pas pu venir hier mais j’aurais vraiment aimé te rencontrer …et il était évident qu’il y aurait du monde !!!
    J’ai commandé le livre ce matin, pour lui consacrer du temps ce week-end !

    Répondre
  23. Cécile a dit…

    J’étais à Paris ce we et je me suis dit que vraiment, c’était dommage que cette séance de dédicace n’ait pas lieu samedi (je suis moi aussi à Montpellier). BRA-VO !! Quant au succès du blog, c’est chouette de rendre hommage à ta communauté de lectrices/lecteurs, mais franchement, s’il n’y avait pas cette sincérité, cet humour, cette tendresse et ce talent de plume, cette communauté serait allée voir ailleurs (et crois-moi, l’offre est tellement pléthorique que c’est facile si on veut…) ! 😉 Il y a un proverbe qui dit qu’on n’a que ce qu’on mérite : et bien voilà, cette communauté, tu l’as méritée !! Et le succès de ce livre aussi. Et tu sais quoi : on s’en fiche pas mal de tes cheveux fluos et tes pieds rouges (voire même ça nous rassure :D) (cela dit, tes cheveux n’ont pas l’air si fluos que ça hein…), nous, on aime tes mots et comme on n’est pas des futiles idiotes, le reste passe au second plan !!! Bon, à quand Montpellier ? On a une chouette librairie (Sauramps)… Et aussi la mer, des vignobles, du bon miam et de belles balades. J’dis ça j’dis rien… 😉

    Répondre
    • Sophie a dit…

      « Ah oui montpellier! », allais-je dire ( puisque j’y vis) avant que les larmes que j’avais déjà, non pas aux yeux mais bien en dessous des yeux, se fassent plus intenses en m imaginant me rendre à Sauramps pour te voir, et que me vienne à l’ esprit que j’en serais peut être incapable, ou pétrifiée,.

      Non mais cest dingue ce truc quand même.. pleurer comme ca de joie, de fierté, pour quelqu’un qu’on a jamais vue.. qui n’est pas une amie, mais pas une inconnue, pas une sœur pas une maman, qui ne nous connaît pas mais dont on sait tant de choses..

      Quelqu’un qui a une Place au quotidien dans notre vie.. je vois bien en lisant les commentaires que je ne suis pas folle, que ce que dit chacune retranscrit ce que je ressens… mais cest quoi ce truc dingue?

      Répondre
  24. kchgjl a dit…

    Vraiment merci pour ce minute par minute que j’adore (rire et émotion) et qui à même fait rire mon mari (lui qui à d’autres soucis en tête comme il me dit souvent…) à notre pose déjeuner. J’adore tout tes « écrits » divers ils font du bien. Hâte de commencer ton livre reçu en cadeau de fête des mère hier (commande oblige). Et je te souhaite de belles choses pour ta future carrière d’écrivain.

    Répondre
  25. Mayoun a dit…

    Bon, alors, je le dis pour toutes celles qui n’on pu être là: Caroline, elle était douce, fondante et lumineuse comme une brioche. Ses cheveux étaient tellement naturels que je me suis demandée si elle avait eu le temps d’aller chez le coiffeur. Ils étaient très beaux, comme d’habitude. Toute la famille était là mais je n’ai pas trop osé regarder parce les ados n’aiment pas trop et parce que c’est pas parce qu’on lis ce blog qu’on peut se permettre d’être familiers, non mais. Et puis, j’étais bien émue et intimidée…. Je regrette de ne pas avoir croisé Smouik et Reine…
    Il faisait chaud à l’extérieur et à l’intérieur et tout le monde avait décidé de se faire plaisir en étant là, alors c’était vraiment bien!

    Répondre
  26. KaLaville a dit…

    Je remets le com que j’avais écrit sous le billet d’hier 😉 :
    C’était chouette de te voir en vrai et de voir le Machin en vrai aussi !! Comme disent mes fils : « t’as fait ta groupie ! »
    Il y avait beaucoup de monde, j’imagine que ça n’a pas arrêté jusqu’au soir, c’est formidable ! Et merci beaucoup pour ton adorable dédicace et ta bienveillance

    Répondre
  27. Smouik a dit…

    C’était une grosse émotion de te rencontrer. Vraiment. J’ai repris mes esprits en lisant une à une toutes les tranches des livres sur le développement personnel (véridique) de la librairie. Y a pas, la rencontre en vrai, ça remue. Alors je n’ose même pas imaginer pour toi…
    Et puis il y a eu le chouette échange avec Carson 🙂
    Et puis j’étais prem’s (haha)
    PS : 14:58… you’ve made my day <3

    Répondre
    • Justine a dit…

      Moi, en attendant mon tour, je suis tombée sur plusieurs bouquins bien sympas sur le Japon. Quelques titres sont venus s’ajouter à ma liste de livres à s’offrir…

      Répondre
  28. MaO a dit…

    C’était très émouvant de te rencontrer en vrai (enfin) avec toute ta si jolie famille en soutien éparpillée dans la librairie.
    (je n’ai absolument pas fait attention à comment tu étais habillée, franchement ).

    Répondre
  29. Tiny a dit…

    Ça faisait longtemps le minute par minute et j’aime toujours autant ! Livre acheté, commencé mais j’essaye de ne pas le lire trop vite, faire durer un peu le plaisir. Mon homme se moque de moi aussi mais c’est vrai que c’est compliqué d’expliquer que même si on ne s’est jamais rencontré, je ressens un attachement à force de lire quotidiennement ou presque tes billets depuis plus de 11 ans… C’est un lien assez particulier puisqu’il est presque à sens unique, je ne commente presque jamais (les autres disent toujours mieux que moi) et tu ne connais rien de moi. Peut-être une rencontre un jour si tu viens du côté de la Normandie ! Belle journée

    Répondre
  30. mammouth a dit…

    Bon, j’avoue la question que je me suis posée c’est tu t’es fâchée avec ton autre coiffeur dont tu nous avais dit tant de bien pendant des années?

    Sinon le corridor d’hôpital m’a fait ma journée.

    Oui, tu as une chouette communauté plein de bienveillance, d’humour et d’intelligence. Pour moi, c’est normal de me réjouir pour toi dont je lis les péripéties depuis presque le début et ce, même si je ne te connais pas. J’ai acheté tous tes autres livres parce que c’est normal aussi de vouloir encourager un auteur dont on apprécie tant l’écriture. J’ai bien hâte de recevoir le dernier.

    Répondre
  31. bea a dit…

    Voilà ! j’ai les larmes aux yeux en lisant ! j’ai eu l’impression d’y être, mais non je n’y étais pas ! sinon Toulon c’est pour quelle date ?

    Répondre
  32. c'line a dit…

    merci pour ce min par min hilarant et émouvant!
    juste pour te dire: ton blog est le premier que j’ai suivi, il y a plus de 10 ans, et l’un des seuls que je lis encore aujourd’hui…
    moi aussi, le stabilo à pieds rouges m’a fait éclater de rire…
    encore merci et encore bravo!

    Répondre
  33. isabelle a dit…

    Bonjour Caroline,
    10 ans de lecture pour moi aussi, et jamais un commentaire…pour une raison tout bête : je trouve ta chouette communauté hyper pointue et intelligente et je traine un vieux complexe d’infériorité tout nul ! C’est rare d’aimer lire un blog 10 ans et aussi d’aimer lire les commentaires 😉

    Répondre
      • bredele a dit…

        Oh mince tout pareil pour moi, j’ai du commenter 1 ou 2 fois et dans ma tête des dizaines de fois. Pareil les commentaires sont super drôles, pointus et il font mouche. Moi ça me vient tjrs avec un train de retard en me disant hannn mais ouais j’auris du écrire ça 🙂
        moi aussi je lis le blog depuis siiiii longtemps, même qu’on me regardais de travers quand j’essayais d’expliquer ce qu’étais un blog à l’époque. Et parfois je me surprends à évoquer une de tes anecdoctes comme si elle venait d’une copine 🙂

        Répondre
  34. manoudanslaforet a dit…

    C’est vrai qu’on l’aime ton blog!!!! J’ai hâte de lire ton livre je me le garde pour les vacances! Dommage pas pu être là hier….

    Répondre
  35. et de trois a dit…

    Alors ce que je retiens surtout c’est « il va y avoir une date à Lyon  » et ça me mets en joie !!
    Parce que hier j’étais presque un peu jalouse de tous ceux qui sont venus te voir.

    Tu dis « toutes », il n’y avait donc aucun homme ?!
    J’imagine bien que la très grand majorité de tes lecteurs sont des lectrices mais il doit bien y avoir quelques hommes par ici…

    Répondre
  36. Anne a dit…

    Bonjour Caroline,

    Bravo, bravo, bravo, bravo, bravo….
    Peu de mots, bcp d’émotion de voir qqn que je suis depuis tant d’années réussir quelque chose qui lui tenait tellement à coeur.

    En revanche, Bruxelles, c’est pas loin de Lille…. et Filigranes est une super librairie où il y a svt des dédicaces!!!! Ce serait tellement bien…

    A bientôt

    Répondre
  37. Viviane a dit…

    Caroline, qu’est-ce que je t’aime… Je suppose que tu ne vas pas venir faire une séance de dédicace en Suisse pour l’instant mais, je t’attends !!! <3

    Répondre
  38. Mrs T a dit…

    J’ai la larmichette, parce que je crois que peu de blogs arrivent en effet à rassembler une communauté aussi diverse et variée et drôle et touchante. Pour moi qui vis loin, te lire et lire les commentaires de tes lectrices, c’est comme respirer l’air de la maison. 9

    Répondre
    • Mrs T a dit…

      Si au niveau émotion, je suis au top, question technologie, je suis au niveau flocon, du coup j’ai envoyé mon commentaire avant de le finir.
      Bref.
      Une tournée triomphale de dédicace dans les pays scandinaves, ça s’impose, non? Ça m’arrangerait bien. Et ça me permettrait de vérifier ce que j’ai cru voir sur les photos mais qui ne m’étonnerait guère : TU ES GAUCHÈRE? Pardon, hein, je crie d’enthousiasme, parce que je me persuade depuis toute petite que nous, les gauchers, nous sommes une race à part d’êtres complexes et fascinants emmenés sur les chemins tortueux de la résistance à l’adversité par notre dieu-gourou John McEnroe. Et si je me suis gourée et que tu n’es pas gauchère, je te nomme gauchère honorifique (j’ai demandé à notre secrétaire général, Barack Obama, il est d’accord). Tu l’as mérité, va.

      Répondre
        • Anne-Cece a dit…

          Bien sûr! Les meilleures… j’aurais tant aimé venir hier mais mes deux jeunes enfants ne pouvaient pas être gardés et je suis loin de Goncourt… mais je me console en me disant que je vous ai déjà serré la main sur un quai de la Gare de Lyon il y a qq années…
          peut-être pour une autre dédicace!
          En tous cas mille bravos

          Répondre
  39. Manuela a dit…

    Bonjour Caroline,
    Je suis une de ces petites souris (timides) qui vous lis depuis des année en silence ; je n’ai pas du rater un seul de vos blogs ! Parisienne, j’avais la ferme intention de passer vous voir hier, pour procurer votre livre et surtout pour vous encourager, mais hélas j’ai du adapter mon planning au dernier moment à mes pré-ados particulièrement imprévisibles (inutile de préciser que je les ai détesté sur le moment).
    Est ce que, vue votre succès hier soir, votre libraire ne vous aurait pas proposé une 2ème date à Paris par chance ? J’adorerai avoir un exemplaire signé de votre main (et admirer votre coiffure néon au passage).
    En tous les cas, un grand BRAVO pour la sortie de ce livre et un énorme merci pour votre générosité et humour via ce blog. Je vous aime ! (oui, je suis timide et enthousiaste, c’est possible !)
    -Manuela-

    Répondre
  40. Mel (une autre) a dit…

    Allez, hop, tournée générale en province (oups, en région) ! Merci pour ce fantastique minute par minute et toute l’émotion qu’il y a derrière. Je me rends compte que je n’aurais pas osé venir (c’est ridicule, je sais).

    Répondre
  41. patounettechatte a dit…

    Coucou,

    ça fait bien longtemps que je n’ai pas commenté ici, mais je suis une lectrice assidue depuis de nombreuses années maintenant, je commente pour me plaindre : dans mon magasin FNAC : ils n’ont pas ton livre !!! je suis verte ! et merci pour ce minute par minute hilarant ! tes cheveux n’ont pas l’air fluo sur la photo !

    Répondre
  42. xux a dit…

    il y aura donc certainement une autre date à paris pour celles qui n’auront pas pu venir et qui auraient pourtant vraiment aimé ?

    Répondre
  43. Elsouille34 a dit…

    Bravo! J’espère qu’un jour tu viendras à Montpellier ! Je suis très contente pour toi Caroline , tu peux être fière !!!

    Répondre
  44. Josiane GELAUFF a dit…

    De l’émotion, de l’émotion !!! je suis terriblement émue. Si vous venez à Lyon, j’espère que je pourrais venir, pas sûre de pouvoir vous parler (trop d’émotion), mais avoir votre dédicace sera déjà tellement, tellement…. Merci encore pour vos mots, votre sincérité, votre humour, merci pour plein de choses.

    Répondre
  45. Elo a dit…

    Je voulais seulement te dire que j’ai lu ton livre en deux heures et qu’il m’a fait beaucoup de bien. Je suis ton blog depuis le début et je suis ravie de te voir réaliser des projets professionnels fabuleux. Je te souhaite une belle carrière d’auteur et je te remercie sincèrement pour tout que tu partages avec nous, tes lecteurs et lectrices. J’espere te rencontrer prochainement en dédicace à Lyon. Bravo Caroline !

    Répondre
  46. Marion a dit…

    Alors moi si tu veux bien, je vais attendre gentimment ta visite à Lyon pour l’acheter le jour même ! La joie de se faire dédicacer un livre, j’adore !!

    Répondre
  47. Cath a dit…

    Sur Lille ? Quand ?,,,,que je te vois enfin en vrai. Enfin je sais bien que je serais trop intimidée pour te parler mais une dédicace me fera tellement plaisir……

    Répondre
  48. Sandrine de Lyon a dit…

    Oh oui une séance dédicaces à Lyon… et nous serons nombreuses je n’en doute pas!

    Bravo pour ce minute par minute, cette écriture que j’aime tant.

    Savoure bien ce succès et cette bienveillance, c’est toujours bon à prendre; quand les jours pluvieux de novembre reviendront et que le gris s’installera de nouveau, tu pourras te délecter de ces moments, ou quand tu auras un moment de doute, tu pourras te dire « I did it » et la « machine » repartira!

    Répondre
  49. béné a dit…

    trop heureuse pour toi! j’ose à peine imaginer ce sentiment de joie totale et de gratitude… oui oui ouiiiiiiii une date à Lyon!!!!!!!

    Répondre
  50. Marie Bambelle a dit…

    « Beaucoup hier m’ont dit que ce blog comptait pour elles. » Mais OUI Caroline, OUI ! Après ton dernier billet où tu évoquais la vacuité des blogs à l’heure actuelle (et je suis bien d’accord), je me suis dis, « ça sent le sapin, elle va fermer PbC ». Et ça m’a rendu triste, mais TRISTE ! Tu peux pas savoir comment. Je te lis depuis l’âge de 16 ans, j’en ai 28 1/2 aujourd’hui. J’ai déménagé 18 fois (la 19e arrive fin juillet), j’ai donc peu de « constantes » dans ma vie. Mais ton blog en fait partie. Je le partage avec des copines qui te lisent aussi (on te lisait en cachette pendant les cours d’informatique à la fac), avec ma mère, avec ma belle sœur… Et hier, j’ai regretté (comme souvent) de ne pas être parisienne. J’aurais aimé pouvoir venir te dire à quel point je te suis reconnaissante d’écrire presque tous les jours depuis tant d’années, à quel point j’aime ta plume et à quel point te lire m’a appris à écrire à mon tour. Et aussi, en tant que femme, ton blog m’a appris à accepté mon corps. J’ai fait partie de la mosaïque (j’avais à peine 18 ans je crois). Tu m’as appris à réfléchir sur certains sujets. Bref, OUI Caro, OUI, ce blog est important. J’espère qu’il durera encore longtemps.
    Bises avignonnaises (j’aimerais TELLEMENT que tu viennes dédicacer ici <3)

    Répondre
    • Béné a dit…

      Ce serait chouette un billet sur ce qui a changé depuis qu’on lit ce blog.
      Au début de ce blog, j’étais une jeune fille mal dans son job et sa peau. Aujourd’hui, j’ai un mari extra, 2 petites filles et un travail que j’adore. Avec une constante: je passe ici tous les jours

      Répondre
    • xux a dit…

      c’est vrai. je lis le blog depuis 2009… bientôt 10 ans – pour moi, c’est un blog de fraternité (sororité !), surtout un des rares endroits où il n’y a pas ou si peu de discours extrémistes ou radicaux, tant dans les billets que dans les commentaires. Les personnes présentes (caroline la première) s’écoutent, se respectent, échangent (au sens strict) et ça fait du bien dans un monde où les fractures sont de plus en plus grandes, visibles, audibles (peut être même plus qu’elles ne sont réelles).

      Répondre
  51. Emeline a dit…

    Quel plaisir de te lire ! Et de vivre avec toi cette journée magique Bravo ! Encore bravo ! En lisant tes mots, j’ai le sentiment de vibrer avec toi 🙂 Merciii !!

    Répondre
  52. Béné a dit…

    Et depuis Lyon, tu ne tirerais pas jusqu’à Genève ou Annecy? Allez quoi, ce serait trop bien, une vraie tournée promotionnelle:-)

    Répondre
  53. NellaYuria a dit…

    Larmes aux yeux dans le métro A entre Charpennes et Massena. Elles m’étonnent ces larmes mais ton émotion et ta joie sont si palpables. La voix de ton mari et tes enfants. Ta cousine de Montpellier. Tes copines en éclaireur…
    J’espère te croiser à Lyon alors (Après ce foutu concours j’espère…)
    Profite Profite

    Répondre
  54. Marie a dit…

    MaO (commentaire 41 ⬆️) a eu la gentillesse de faire dédicacer un exemplaire pour moi et il va venir par la poste à Montpellier.
    <3

    Répondre
  55. Champi a dit…

    Malgré l’envie je n’ai pas pu, je n’ai pas osé abandonner mes collègues après le train… pas osé leur dire que je voulais aller à une dédicace et je crois bien aussi que tout ça ce sont des excuses parce qu’en fait c’edt à ta rencontre que je n’ai pas osé venir. Je commente parfois mais comme d’autres je le lis aujourd’hui je ne me sens pas à la hauteur pour toi et cette communauté… je n’ai pas osé venir faire tâche dans ce tableau. Jamais à ma place…
    Et ce matin je le regrette je me dis que peut-être tu te souviendrais de moi et que j’aurais fait partie de ton bonheur. Je ferais mieux pour le prochain promis…
    En tous les cas encore bravo, tu mérites tous ces compliments et cette bienveillance !

    Répondre
    • Caroline a dit…

      parfois on ne peut juste pas et ça n’est pas grave. Mais j’espère qu’on aura une autre occasion. Vraiment, sache que la timidité est quelque chose que je connais et comprends. et je ne crois pas me tromper en t’assurant que je ne suis pas très impressionnante ! 😉

      Répondre
  56. Desperate Teacher a dit…

    Je le rappelle tous les minute par minute à la grande époque de la Nouvelle Star, ben voilà la boucle est bouclée! La Nouvelle Star (au moins du jour, de la semaine, du mois!) c’est toi! Bravo mille fois, c’est quand même hyper émouvant de voir ce rêve se réaliser.

    Répondre
  57. Tranouille a dit…

    C était vraiment très chouette de te rencontrer hier et d oser te parler. Et effectivement, je dis ça pour celles qui n oseraient pas, Caroline respire la douceur et la bienveillance : pas de raison donc d être intimidée (et c est une grande timide qui parle!)

    Répondre
  58. Anouk a dit…

    Vraiment émouvant ton billet, c’est super de connaître ton ressenti avant et pendant la dédicace… <3
    Quelle belle aventure tout ça!

    Hier j’étais là pendant une vingtaine de minutes je pense, et à mon petit niveau ça a été un petit événement quand même!
    Je me suis décidée à dépasser ma timidité et à aller à ta dédicace en milieu d’après midi.

    Pendant le trajet en métro, l’émotion commençait à monter, je vais jamais aux dédicaces et là ça me fait tout drôle.
    J’arrive devant la librairie, je regarde dans le reflet d’une vitre si ma tête ça va, je rentre, il fait aussi chaud dehors que dedans, il y a déjà la queue et je me colle dans la file.
    Je me dis que toutes celles, tous ceux, qui font la queue, ont l’air d’être des habitués de faire la queue pour les dédicaces.
    Oui parce que dans ma tête, il y a le club de ceux qui seraient rodés à l’exercice de faire la queue pour les dédicaces. C’est juste pour vous donner une idée de mon niveau de stress.
    D’ailleurs à peine arrivée dans la file, je me dis “Oh mince si ça se trouve avec cette chaleur, je pue. Super.”

    La personne devant moi se retourne et me sourit. Ca m’apaise un peu. C’est super sympa même, je trouve même. Elle me dit: “Oh bah y a du monde, finalement!”. Je souris, on est donc toutes les deux lectrices du blog. Des petites souris du blog. Elle s’appelle B. On discute, on voit arriver la petite famille de Caroline, mais on n’ose pas les observer, faudrait pas être lourdingues non plus, les pauvres, ils ont rien demandé.

    L’attente est vraiment chouette, notre conversation aussi. On se dit “C’est intimidant un peu, non?”. On tombe d’accord que oui.

    C’est au tour de B., je vois les sourires et les mots gentils qu’elles s’échangent avec Caroline et son sourire radieux.

    Caroline, elle se donne la peine pour chaque dédicace.

    Ca y est B. a sa dédicace, elle dit au revoir à Caroline, et on se fait un signe d’au revoir aussi en souriant.

    C’est mon tour, Caroline m’accueille d’un chaleureux sourire, je suis ravie d’échanger quelques mots, et j’ai aussi un livre à faire dédicacer à ma soeur, je lui dis. C’est elle qui m’a donné le virus du blog il y a 8 ans.

    J’attends sagement mes dédicaces, je me fais la réflexion que tiens c'est marrant, de visu, on se vouvoie, alors que sur le blog tout le monde se tutoie. Pendant que Caroline est concentrée sur ses mots, je me dis que c’est chouette, d’abord j’ai croisé une lectrice très sympa, et Caroline c’est une vraie gentille, en plus j’ai osé venir c’est cool, et puis personne ne m’a mangée toute crue, et aussi je suis pas morte.
    C’est une surprise pour ma soeur le livre dédicacé par Caroline. Parce que le livre, je suis sûre qu’elle l’a déjà, mais la dédicace, non. Alors j’imagine la joie de ma soeur quand je lui offrirai le livre.

    Et là, peut-être la chaleur, la timidité, la joie, surtout l’idée de la surprise pour ma soeur, tout ça à la fois, une bouffée d’émotions sorties de je ne sais où m’assaille, les larmes me piquent en même temps qu’elles me prennent au dépourvu.

    Caroline n’a pas tout à fait fini alors je me dis que j’ai un peu de temps pour entamer quelques exercices de respiration histoire de faire passer ce débordement.

    Mais j’ai pas trop le temps parce que soudain Caroline lève la tête armée de son super sourire bienveillant, et moi je perd le fil comme une quiche, parce que j’ai pas eu le temps de faire re-rentrer les larmes, et du coup elle sortent. Mais vraiment, quoi.

    Je bafouille avec des petits sanglots mais en souriant quand même que pardon je suis très émotive, et aussi merci beaucoup et bravo, elle me dit qu’elle aussi elle est émue par tout ça, on se fait la bise et dans un dernier sanglot, je dis que j’ai hâte de lire le livre.

    Voilà, donc super: j’ai dit “Bravo et Hâte de lire le livre!” en sanglotant et en mouchant. C’est très bien.

    Je laisse la place pour me faire toute petite, et gentiment la dame de la maison d’édition m’offre un jus d’orange, je sais plus si j’ai dit oui ou non, mais en tout cas j’ai bu un jus d’orange avec elle. Elle a été très gentille et je vous passe les détails mais rapidement je me suis calmée, riant de moi-même mais super contente d’être venue.

    Sur le trajet du retour, j’ai quand même un peu l’impression d’avoir été l’ado qui a perdu ses moyens lors d’un concert des 2Be3, mais en même temps j’ai jamais aimé les 2Be3, d’abord j’avais 20 ans quand ils sont apparus. Et puis ya pas photo: là j’ai vu Caro du Blog , y a de quoi être un peu émue quand même!

    Voilà c’était pas un minute par minute, je n’ai pas ton talent, mais un petit “étape par étape” de l'attente de ma dédicace!

    Je te l’ai déjà dit mais merci mille fois pour ta gentillesse Caroline. En tant que petite souris, c’était vraiment chouette et émouvant de te rencontrer! Et bravo encore!

    PS1: Pardon, c'est très long!
    PS2: Merci aussi B., pour ce bavardage sympa dans la file 😉 Tu sais, ton histoire avec la personne aveugle que tu as aidée… C’est un indice pour que tu te reconnaisses peut-être ;-). Du coup pardon, ici je te tutoie alors qu’hier on se vouvoyait….
    PS3: Ma soeur si tu me lis et me reconnais… Et bien tant pis pour la surprise, mais ç'en est une quand même!

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Larmes aux yeux (sans sanglots quand même, je n’ai pas de jus d’orange sous la main) à te lire, c’est tellement adorable. Je crois que j’aurais un peu été dans le même état que toi…

      Répondre
      • Anouk a dit…

        Oh merci, c’est très gentil… C’est marrant de se dire qu’en fait, je crois que tout le monde ressentait un peu la même chose.. 😉

        Répondre
    • Caroline a dit…

      ben voilà bravo maintenant c’est moi qui mouche et qui couine. Tu étais adorable. Et moi j’aime bien l’idée qu’on soit presque toutes de la famille des pleureuses.

      Répondre
    • Valérie a dit…

      oh la la mais c’est super émouvant … je pleure rien qu’en lisant ton commentaire.
      Et en lisant également les autres, j’ai les larmes aux yeux. C’est vrai qu’il y a une vrai communauté ici et finalement, on se ressemble presque toutes à ne pas oser venir, à être émues, à penser que non, il vaut mieux ne pas laisser de commentaire car les autres écrivent mieux et savent si bien trouver les mots. Ne pas oser, un vrai problème …

      Répondre
    • lilou a dit…

      Alors bravo, je viens de m’étouffer avec un carré de chocolat, j’ai pas su gérer les larmes et le rire (et le chocolat ! ) simultanés qui m’ont pris moi aussi complètement au dépourvu en lisant votre commentaire … C’est tellement ça, le bout du nez qui pique, *si je je me fonds dans le décor 3 secondes je vais pouvoir gérer*, et puis … des fois oui, des fois non 🙂
      Vos mots ont trouvé de l’écho !

      Et j’en profite pour vous féliciter, Caroline ! Sacrée étape de franchie ! Je prévois de lire votre livre cet été, comme une récompense après des mois de boulot acharné … Une petite douceur que je me garde de coté !

      Répondre
    • Cnébé a dit…

      Merci Anouk pour ce message ! Je suis B !
      Bravo tu as eu le cran de faire UN commentaire ! Je les lisais pour retrouver la bonne ambiance de ce moment d’échange et je suis heureuse de tomber sur ton témoignage 😉
      Mais comment tu sais que mon nom est B ?? 😉
      Je me disais bien que j’étais partie un peu vite de la librairie où régnait pourtant une bonne ambiance bienveillante. Merci Caro de multiplier ainsi les lieux d’échanges ! Bises

      Répondre
      • Anouk a dit…

        Bonjour B.!
        Merci de ta réponse, contente de te retrouver ici! Alors, je sais que tu t’appelles B… parce que tu me l’as dit! Et je m’en suis souvenue, voilà tout 😉

        Répondre
          • Anouk a dit…

            Oui je crois que je te l’ai dit, c’est quand on parlait du blog… Ou alors ma mémoire déforme la réalité, peut-être que je t’ai entendu dire ton prénom à Caroline… Damned je sais plus! En tout cas le souvenir de notre bavardage très sympathique je l’ai pas rêvé 😉

    • Pétunia a dit…

      Anouk je me disais justement que je n’oserais jamais aller à la rencontre de Caro parce que je suis hyper émotive et me retrouver en sanglots pour… rien. Derrière mon écran ça va… mais en vrai… je n’assume pas.
      Bravo pour ton commentaire qui me touche vraiment. Peut être que j’oserais à la dédicace de Caro à Lyon. Je ne suis pas timide, mais cette hyper émotivité me handicape parfois.

      Répondre
      • Anouk a dit…

        Merci pour toutes vos gentilles réponses, ça me touche beaucoup… Sinon juste pour dire, osez, vraiment… Pour moi c’était du domaine de la prouesse, mais Caroline c’est la bienveillance et la douceur donc je dis ça je dis rien, mais se laisser aller à l’émotion c’est pas bien grave en fait, au contraire je crois… Parce que chouiner c’est la vie. 🙂

        Répondre
    • karine sans majuscule a dit…

      mais euh… pourquoi l’écran est tout flou, là ?
      (ah non, zut, c’est pas l’écran)
      sur le « il faut oser », je suis bien d’accord. ça me rappelle ce concert des Rita Mitsouko (enfin, Catherine Ringer seule, plutôt), il me semble que c’était en 2008 et que tu étais enceinte. j’avais hésité trèèèès longtemps avant de venir te dire bonjour — et puis j’avais osé, et c’était chouette.
      🙂

      Répondre
  59. kath de Belgique a dit…

    Et dire que ma fille s’appelle Hannah et que je suis ici depuis le premier post. Vivement Bruxelles ! Bravo à toi et en plus d’avoir écrit un minute par minute le lendemain de la veille, c’est juste parfait !

    Répondre
  60. Lili a dit…

    Si heureuse de t’avoir vue et d’avoir pu échanger quelques mots. J’étais aussi émue et contente que je l’avais imaginé… C’était comme voir une copine, ne manquait qu’un petit petit verre pour papoter comme il se doit !
    Alors en sortant j’ai été en boire un de verre (ou deux ou trois), avec d’autres copines, et toute la soirée cette dédicace dans mon sac m’a laissé le sourire aux lèvres.
    Merci pour tout !

    Répondre
  61. kath de Belgique a dit…

    Je dois aussi préciser que je suis gauchère de toujours et pour toujours que ma fille Hannah l’est tout autant que moi (quand on sait que j’ai quand même fait 8000 bornes pour aller la chercher et la chérir, c’est un signe) Par ailleurs mon ex mari et moi sommes deux gauchers , notre fils « biologique  » (beuurk je n’aime pas ce terme) est droitier et que nos deux enfants du bout du monde sont gauchers , c’est encore un signe !

    Répondre
  62. Digby a dit…

    Tout ça ne doit tout de même pas nous faire oublier que depuis quelques jours, le churros a un prénom et même un nom… une voix… un corps qui bouge à la télé… Aaaaaaaaah

    Répondre
  63. Pastelle a dit…

    Merci d’avoir fait un minute par minute pour cette dédicace. C’est toujours un grand moment de plaisir. Et celui ci était particulièrement spécial.
    Merci à celles qui sont venues et celles qui ont commenté. Avec une pensée particulièrement tendre pour Anouk.
    Et maintenant, j’attends ta venue à Lyon pour vivre la même expérience. 🙂

    Répondre
  64. Koquelico a dit…

    Que d’émotions à lire ce minute par minute et les commentaires ! Moi aussi je suis de la team qui pleure d’émotions et qui a la larme facile.

    Moi j’ai même demandé à ce que ton livre soit acheté pour la médiathèque de la ville où j’habite.

    Je me garde le plaisir de le lire, cet été sur un transat. Comme un petit moment plaisir très égoïste.

    Répondre
  65. Géraldine N a dit…

    Ah ben Anouk j’étais pas là, mais j’aurais pu réagir exactement comme toi!! L’émotion qui prend le pas, ça m’arrive régulièrement ces temps ci. Alors la Caroline qui te dédicace ton livre, c’est quand même un évènement émotionnel, pour elle comme pour toi!! Je trouve ça joli, ces moments de la vie, cette communauté bienveillante autour de Caro qui voit fleurir son talent (parce que nous on sait qu’elle l’a depuis longtemps, même si elle elle n’en revient pas!). Sinon une marque célèbre de mouchoirs peut sponsoriser les dédicaces, il ne perdrait pas son temps! Je surveille les dédicaces à Tours, ce serait trop émouvant 😉

    Répondre
  66. Maud tine a dit…

    Dites c’est normal de verser une larmette de bon matin en lisant un minute par minute… des brassées d’amour pour notre blogueuse préférée… à bientôt 🙂

    Répondre
  67. Cristina From Belgique a dit…

    Rhoo comme j’aurais voulu pouvoir venir. Je t’assure que si tu viens à Bruxelles il n’y aura pas personne et il y aura des gaufres, des frites, du chocolat et de la bierre (dans l’ordre que tu veux 😉 )

    Répondre
  68. Maïré a dit…

    Je serais venue, pour l’acheter et pour une dédicace, d’une personne inconnue mais pourtant estimée.
    Malheureusement je suis en voyage. A Tahiti, oui. Oui oui. Cependant, même à l’autre bout de la terre, je suis sincèrement ravie de savoir que vous avez ressenti en vrai tout ce qu’on essaye de transmettre par nos commentaires, et ou bien nos passages anonymes, qui j’espère sont comptabilisés. Et même si en vacances dans un endroit paradisiaque, un peu triste à l’idée d’avoir manqué ça. Manqué de pouvoir partager, autant avec vous qu’avec votre « communauté », pleine de bienveillance.
    Tout ça pour dire qu’en plus des centaines qui ont pu se déplace, on est encore plus que ça, à un endroit où à un autre.
    Je l’achète dès que je reviens, c’est sur !

    Répondre
  69. Marieal a dit…

    Ahhhh Caro , merci, j’ai encore bien ri ce matin alors que je l’avais déjà lu hier!
    Les droits d’auteur pour ressembler à un couloir d’hôpital avait failli m’étouffer hier! J’ai ri et j’ai bien eu quelques larmes au bord des yeux en partageant ton bonheur.
    Je n’ai pas encore lu ton livre, j’attends la version Kindle et surtout je suis en pleine préparation de mon voyage pour aller chercher ma fille, ( départ le 02/07 pour une durée indéterminée) j’avoue ne pas trouver le temps à grand chose d’autre que ça pour l’instant même si l’envie de le lire est très forte, je n’ai pas trouvé le temps d’aller à la librairie. Donc tu partiras probablement avec moi dans ma valise et tes héroïnes m’aideront sûrement à me vider du stress de nos premières rencontres. A moins que l’envie soit plus forte et que je le lise sur mes heures de sommeil d’ici à notre départ!
    J’ai eu peur hier en lisant ton post, j’ai cru que tu allais fermer ton blog qui est , avec celui de mon amie Nathalie From Baiona with Love, mon petit plaisir du matin. C est drôle la vie car elle a elle aussi sorti un premier roman ce mois ci ( que je conseille aussi à tes lectrices une fois qu’elles auront fini le tien 😉 )et a connu elle aussi un épisode peu agréable quelques jours après sa parution.
    En tous les cas savoir que tu vas continuer à venir partager tes bonheurs, tes colères, et tes découvertes ici me ravit au plus haut point.
    Alors encore Merci pour ce moment de rires, Merci pour tout ce que tu nous donnes , Merci pour cette communauté si bienveillante dans laquelle j’ai fini par me faire des copines ( Nathalie donc et Val lao sur la colline , la fille aux doigts en or , que j’espère rencontrer en « vrai «  un de ces jours pour la remercier des superbes créations qu’elle a faites pour ma fille)
    Merci de partager avec nous cette joie de voir ton bébé livre devenir grand. Vraiment Merci!

    Répondre
    • DOMINIQUE a dit…

      Départ le 2 juillet… c’est demain et pourtant sans doute très long pour toi ! Bravo après toutes ces années d’attente, de doutes et d’espoir !

      Répondre
    • mammouth a dit…

      Si je me rappelle bien, t’en as pour des heures de vols pour aller chercher ta fille. Amplement de temps pour lire 😉
      Bon courage, bon sommeil, oublie pas de respirer pour mieux gérer le stress et le trop plein d’émotions et bien évidemment, tout le bonheur possible dans cette belle aventure qui est la vôtre.

      Répondre
  70. Elo a dit…

    Je ne commente JAMAIS, (à quoi bon, tout a déjà été dit , et bien mieux que je n’aurais pu le faire ?)
    Merci Caroline pour tout, merci à ta communauté ..
    Vous êtes merveilleuses !!!

    Répondre
  71. Zouzz a dit…

    Oh ben voilà, je pleure, je pleure, je pleure. Trop envie de te voir et même si je ne lis que sur liseuse (j’attends le 7 juin avec impatience !), j’achèterai ton bouquin en papier aussi pour quand tu viendras à Lyon, et je t’assure que y aura pas personne !

    Répondre
  72. Alex a dit…

    Je réagis avec un bon train de retard, mais je suis contente d’avoir été là aussi. J’étais celle avec un gros ventre de 8 mois. Vous avez égayé ma journée qui commence à être bien longue avant le jour J. Un vrai plaisir de mettre une voix sur un sourire, et d’avoir rencontré autant de gentillesse que ce soit dans la file d’attente ou au moment de la dédicace.

    Répondre
  73. Pétunia a dit…

    Je suis contente de lire ton ressenti et celui de tes lectrices. Je suis trop occupée pour le moment pour lire ton roman, mais c’est prévu début juillet. Depuis le temps que je l’attends… Je l’attends officiellement depuis septembre 2014. Non je reprends l’historique, je me souviens du 1er billet que j’ai lu de toi où tu sortais de ta visite chez la gynéco après la naissance de Rose. C’était un billet joyeux car tu venais d’apprendre que tu étais musclée du périnée. ça m’a fait rire, et je t’ai envié (et détesté). J’étais mal dans ma peau et dans ma vie. Et j’ai lu ton blog de loin en loin, puis suis devenue accro.

    Et en septembre 2014 je lisais plusieurs posts d’affilée car je n’avais pas pu te lire 2 ou 3 mois. Quel bonheur ! Et je m’étais dit, j’ai hâte de lire son roman. Parce que je n’avais aucun doute que tu publierais. Donc j’attends d’être disponible. Je suis une impatiente, mais j’aime bien l’attente (et je suis bourrée de paradoxes).

    Répondre
  74. DOMINIQUE a dit…

    Une amie, qui était à la signature, m’a dit ce matin que tu étais comme tu écris : chaleureuse, simple, sans chichis, ouverte, et qu’elle a été enchantée de t’avoir rencontrée.
    En fait, je suis malade de jalousie.

    Répondre
  75. Shupi en Suisse a dit…

    Félicitations! A quand une dédicace en Suisse? Hier à la librairie Payot de Neuchâtel il ne restait plus qu’un exemplaire de Mission Hygge.

    Répondre
  76. Elch a dit…

    YES ! 😀

    Tu viens quand à Lille ?
    Sérieux, je te lis depuis je sais pas genre 13 ou 14 ans, ça me ferait bien plaisir de venir à ta dédicace !

    Répondre
  77. Fanie a dit…

    Bonjour, je lis votre blog depuis 7 ou 8 ans et je n’ai jamais commenté. En vérité, je ne lis que très (très) rarement les commentaires… Mais là, je ne peux faire autrement! Hier, j’ai trouvé votre roman dans la (petite) librairie indépendante de la (petite) ville où je travaille: Joie!! Je l’ai tout de suite emporté! Pas encore lu, mais je n’ai pas de doute sur le plaisir que j’y prendrai!
    Si vous venez sur Lille, je serais heureuse de vous rencontrer et de vous dire MERCI de vive voix pour votre blog et votre livre! Allez, je vais forcer le destin et vous dire: A bientôt!!

    Répondre
  78. Lili St Just a dit…

    Bonsoir Caroline, juste pour te dire que ton ancienne prof d histoire géo était ravie d avoir de tes nouvelles « une fille brillante » a-t-elle dit de toi (et on ne parle pas de tes cheveux que personnellement j ai trouvé d un blond très naturel et pas néon du tout). Quant à sa fille elle est heureuse d avoir rencontré « en vrai » sa blogueuse préférée . Je t ai trouvée chaleureuse et douce et souriante et patiente. Et j attendrai tes posts avec encore plus d impatience (si c est possible). Amitiés lyonnaises.

    Répondre
  79. Stéphanie a dit…

    Moi je n’ai pas pu être là, et du coup j’ai adoré lire ton minute par minute ! Entre rire et larmes…
    Comme beaucoup de lectrices, je me rends compte que je suis fière de toi, et moi aussi je parle de tes anecdotes comme si elles venaient d’une amie… Seul blog que je lis avec autant d’assiduité, depuis 8 ans (quand j’ai commencé à travailler), j’aime tout ici…
    Bonne continuation pour tout, je vais me réserver ton livre pour les vacances d’été… 🙂

    Répondre
  80. Xiou03 a dit…

    Merci pour ce minute par minute le lendemain de la veille.
    Chouette, une date à Lille ! Vais je oser venir ? En même temps, ça donne envie de rencontrer les autres personnes qui forment cette très belle communauté.
    Bonne continuation.

    Répondre
  81. Lor a dit…

    Eh bien, je rejoins une des filles qui commente en disant que d’habitude, les minutes par minutes la font pleurer de rire, et là, moi aussi je me suis retrouvée avec la larme à l’oeil!!!!
    cette dédicace avait l’air d’être un très chouette moment, je guette la date à marseille!! 😉

    Répondre
  82. Lenita a dit…

    Ca y est, je l’ai acheté ce matin (à la Fnac de Grenoble, où il est très bien mis en évidence). Merci pour toutes ces années de lecture sur le blog!

    Répondre
  83. kinou a dit…

    Coucou Caro
    J’espère que tu as vu mon commentaire sur le post précédent.
    Depuis, j’ai dévoré le livre.
    Au début, sentiment bizarre de te voir derrière chaque ligne, on reconnait ta patte . Et puis je me suis laissée emporter par l’histoire et c’était bien sympa.Un bon feel-good book.
    Et j’ai des envies de Danemark maintenant, j’aurais bien besoin d’un shoot de hygge ces temps-ci.
    J’ai visualisé Inge sous les traits de Hjordis dans Rita. Est-ce que t’es inventé un casting pour la comédie romantique qui ne va pas manquer d’être tirée de cette histoire ?

    Répondre
  84. natali a dit…

    TON livre est partout,
    je l’ai trouvé à la librairie « La boite à Livres » de Tours hier après-midi.
    Je vais le dévorer cet après-midi dans le fond de mon jardin bien installée dans mon hamac – Un bon moment feel god 🙂

    Répondre
  85. Geneviève a dit…

    Je viens de tout lire…
    Ça devait être vraiment très très sympa !
    J’ai adoré
    « 18h04: Je suis installée derrière une petite table totalement nue pour l’instant. B., hilare, me dit que là, on dirait que j’attends mon repas.

    18h06: Elle n’est pas au courant que je ne m’alimenterai plus jamais c’est pour ça. »
    🙂

    Répondre
  86. mimi a dit…

    Je fais partie des petites souris qui ne commentent pas sur le blog… d’une part parce que je suis timide, d’autre part parce que nous sommes amies depuis 20 ans et que les commentaires je te les fais en direct… mais là, là, je ne peux pas m’en empêcher….. Le minute par minute : excellent comme d’hab, tellement toi!!!!! Pour le coiffeur, si tu as des doutes avec Dessange, viens chez Amélie, je t’en ai déjà parlée, tu ne seras pas déçue. Mais en fait, je veux surtout réagir sur les gens présents à la librairie…. C’était incroyable, autant de personnes humaines, heureuses, souriantes, bienveillantes, sympathiques rassemblées dans ce lieu pour te sourire, te remercier, te féliciter et tous ces commentaires touchants… et puis tous nos amis, nos enfants!!!!! Et tu avais des doutes …. ah ah ah…. Bravo ma belle, pour ce blog, pour donner des bons moments à toutes ces belles personnes qui te lisent, bravo pour ton livre of course, tu sais depuis longtemps ce que je pense de ton talent d’écrivain!!!! Voilà, merci quoi!!!! bizz. Mimi

    Répondre
  87. Kaylee a dit…

    Ton « minute par minute » est très émouvant. Le soir, tu devais être heureuse et vidée.
    J’ai pensé à toi si souvent au cours de cette journée, me disant que si la transmission de pensée marchait, tu allais avoir plein plein de lectrices, et ce fut le cas mais j’en étais sûre.
    Puis j’ai guetté sur mon Smartphone ta story, et je fus ensuite très contente pour toi.
    Maintenant, j’attends le mercredi soir 6 juin à minuit 03, heure à laquelle Mission Hygge sera enfin téléchargée sur mon Kindle. Je regarde quand même tous les matins si par hasard Amazon n’a pas avancé la date de disponibilité, mais non.
    Impatiente de pouvoir te lire enfin.

    Répondre
  88. Alexandrine a dit…

    Je suis vraiment triste de ne pas voir pu venir alors que j’habite Paris, je m’agace moi-même de ne pas avoir pu gérer en amont les contraintes d’enfants à récupérer et de copies à finir de corriger (pour l’avant-veille) pour pouvoir m’offrir le plaisir de ta rencontre. La lecture de ton billet me réjouis et me serre le coeur à la fois.
    Une prochaine fois peut-être,
    Je suis par ailleurs vraiment heureuse pour toi de ce beau moment tellement mérité.
    Alexandrine

    Répondre
  89. EmmaDeSuresnes a dit…

    J étais ravie et très émue de te rencontrer Caro ! Puis terriblement chanceuse : j ai eu le dernier livre en vitrine et je crois avoir clôturé la séance dédicace… Peut-être tu te souviendras de moi ^_^
    Belle journée et encore merci pour tous les jolis billets que tu nous écris !

    Répondre
  90. Ada a dit…

    Moi je ne commente pas souvent mais je te lis tout le temps et ce serait si bien de venir faire une dédicace à Montpellier (comme ça tu pourras faire l’apéro avec ta cousine, tout le monde est gagnant 😀 )

    Répondre
  91. Karine G-s a dit…

    Venir à une dédicace sans stylo, c’est comme aller signer chez le notaire pour une maison sans chéquier… merci Caro pour cet éclat de rire !
    Amazon ne m’a toujours PAS livré Mission Hygge précommandé depuis des semaines. Je songe à aller faire un sitting devant leurs entrepôts.

    Répondre
  92. Florence a dit…

    Petite anecdote du jour… Je reçois un mail d’Amazon, intitulé : Nouveauté similaire à « Au revoir là-haut ». Et là, on me propose ton livre ! Rien que ça !
    Bravo !

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>