Mon clafoutis à la consistance parfaite (pour moi)

DSC_0112

Je n'allais pas vous laisser partir en week-end sans un petit billet gastronomique. Ayant plusieurs fois évoqué ces derniers jours ma dernière tocade patissière et estivale, aka le clafoutis, je voulais partager avec vous ma recette ultime. Qui n'est celle de personne puisqu'elle résulte de moultes essais ratés et s'est donc façonnée d'elle même au fil de l'été.

Il faut savoir que dans la même veine que mon obsession du flan, je suis en quête depuis toujours de la BONNE CONSISTANCE du clafoutis. Sachant que ce qui est bon pour moi ne le sera pas forcément pour vous, c'est ballot mais c'est comme ça, en matière de clafoutis, chacun voit la prune à sa porte. Il y en a qui l'aiment comme un sabayon, presque liquide, d'autres qui veulent que ça fassent gateau plus que flan et d'autres comme moi qui aiment ce rendu "far au pruneaux" (do you see what I mean ?). Hyper dur le rendu "far au pruneaux". Parce que souvent, ce qui vous pend au nez c'est de vous retrouver avec une "double couche". Flan mou sur le dessus, flan dur en dessous.

Le genre de truc qui peut me FLINGUER ma journée. (j'ai de vrais problèmes).

Bref, après avoir bossé comme une brute sur la question,  voici donc mes proportions idéales, pour un gateau qui chez nous ne survit pas plus de deux heures.

- 1/2 de lait

- 250 g de farine

- 3 oeufs

- 100 à 125 g de sucre, tout dépend des fruits s'ils sont très sucrés ou pas.

- 100 g de beurre.

Vous mélangez les oeufs et le sucre vigoureusement, vous ajoutez la farine puis le beurre fondu et enfin le lait. C'est un des gateaux les plus rapides à faire. Vous versez la pâte sur les fruits (moi j'aime bien les reines claudes mais chacun met ce qu'il veut, sachant que les abricots rendent tellement d'eau que dans ce cas je rajoute un peu de farine, 300 g au lieu de 250) et vous enfournez une petite heure.

C'est bon tiède, c'est meilleur je trouve le lendemain après une nuit au frigo.

J'avoue, je pourrais ne manger que ça.

EDIT: le four je le mets à 180° personnellement. Le mien est naze et c'est pour ça que ça dure une heure. Mais avec un four à chaleur tournante 35 – 45 minutes suffisent en général.

EDIT2: (blogueuse culinaire c'est un métier): la quantité de fruits c'est difficile à dire je fais ça au pif, je tapisse mon moule en gros. Mais faut savoir que plus on en met, moins la pate se "tient". Donc perso je n'en mets pas énormément parce que ce que j'aime le plus dans le clafoutis c'est la pâte. Mais c'est selon les goûts ça aussi !

71 comments sur “Mon clafoutis à la consistance parfaite (pour moi)”

  1. Caroline a dit…

    Alexia, oui mince j’ai oublié la température: 180°, après ça dépend des fours, parfois ça dure moins d’une heure, à surveiller.

    Max Gaze, tu n’imagines même pas, ce n’est qu’un de mes talents parmi d’autres…

    Clairah, à ton service :-)

    Répondre
  2. Alexia bis a dit…

    je crois que tu es bonne pour un édit sur la T° !!!!
    Le plus dur en ce qui nous concerne, pauvres créatures iséroises frappées de canicule, reste d’allumer le four (et ce depuis 15 jours…..) J’ai cédé à l’appel de la quiche hier soir et ai failli le regretter toute la nuit !
    Je garde pour ce WE ils annoncent de la pluie !
    Merci

    Répondre
  3. Marie-Pierre a dit…

    C’est pratiquement ma recette :)). Le dernier était aux pêches et pour faire plus gourmand, je l’ai servi avec un petit caramel d’amandes grillées, oui, je sais , c’est mal …

    Répondre
  4. DOMINIQUE a dit…

    Mon père à propos du clafoutis de ma mère « je ne comprends pas pourquoi il est toujours tiède ». Ben oui, il n’avait JAMAIS le temps de refroidir.
    Pas exactement ta recette, mais celle-ci me semble très très tentante !

    Répondre
  5. Sofy a dit…

    Mmmmm !!
    Ta texture chouchoute ressemble a priori à la mienne (en tout cas sur la photo). Ce que j’aime surtout moi c’est quand les bords et le fond sont à la limite du brûlé alors que le coeur est encore moelleux (pas sabayon par contre, sinon j’ai l’impression de boire de la pâte à crêpes… eurk).
    Petit précision sémantique régionale maintenant : si par hasard ou par erreur tu te trouves un jour en Limousin, ne leur dis SURTOUT PAS que tu fais un clafoutis à autre chose qu’aux cerises! Ici, le clafoutis, c’est aux cerises (et NON dénoyautées : le dénoyautage est également considéré comme une hérésie !)… Sinon, c’est une flognarde… et là tout devient possible (pommes, poires, prunes…) !
    Je t’avoue que pour ma part, je dis aussi « clafoutis » (pas devant ma grand-mère bien sûr.. ouh là !), je trouve ça plus joli… et après avoir testé plusieurs variantes, je crois que ce qui me comble le plus, c’est avec des framboises ou des mirabelles (non dénoyautées : gain de temps ET respect de la tradition :p)… si jamais tu avais envie de varier avant que la marmaille ne range le clafoutis aux reines-claudes dans le même dossier « ras le bol » que la ratatouille ;-)

    Répondre
  6. MaO a dit…

    A 1 oeuf et 100g de farine près, c’est effectivement quasiment ma recette de far aux pruneaux (j’adore le far aux pruneaux) (je me damnerai pour du far aux pruneaux) (du coup je vais en faire un…)

    Répondre
  7. sabineKinouk a dit…

    Oui c’est bien ça la consistance du clafoutis pour moi aussi! à Lyon ils font des clafoutis qui ressemblent à des gateaux, moi qui suis toulousaine et ne connais rien à la tradition du clafoutis j’en perdais mon latin, alors merci à toi et à Sofy pour son commentaire maintenant j’ai confirmation! AH et les bords légèrement noicis, cette consistance un peu élastique, Miaaaaaaaaam !

    Répondre
  8. AnnedeStrasbourg a dit…

    Mais si c’est pas magique ça, j’étais justement en train de me dire qu’avec toutes ces mirabelles, fallait que je fasse un clafoutis. Oui mais voilà, pas de recettes, il aurait donc fallu que j’appelle ma mère (parce que oui, y’a que ma maman qui jusqu’ici pouvait avoir une bonne recette de clafoutis)et que je me coltine le 1/4h météo et minute par minute de la journée avant d’avoir accès au graal…
    Et là, te voilà Caro, qui illumine doublement ma journée, en me sauvant d’un coup de fil à ma mère et en me donnant une super recette (parce que moi, le clafoutis, je l’aime comme le far, et je rate toujours le far…)
    Bref, merci!!

    Répondre
  9. Tite_bulle a dit…

    Mmmmh ça viendra pê combler mes envies de tout ce que je n’ai plus le droit de manger depuis que je suis deux (plateau de fruits de mer, tartare de viande ou de poisson, sushis… raaah :p )

    Merci !

    Répondre
  10. Nade a dit…

    Les prunes, chez moi dans l’Aveyron, c’est fini …(ah les tartes amandines aux prunes !!)
    Mais les framboises arrivent alors je vais tester ta recette avec elles(merci pour l’idée, Sofy) Merci Caro

    Répondre
  11. Moi, mon nombril a dit…

    Miam ! Quand j’ai des fruits plein de jus (pêches, abricots, prunes) je saupoudre de semoule de blé fine avant d’enfourner. Et il ressemble au tien et ça tombe bien parce que je n’aime que cette texture de far ua pruneau.

    Répondre
  12. Plum' a dit…

    Justement j’ai ma deuxième préparation aux mirabelles dans le four…Tête de linotte que je suis j’avais oublié de mettre de la farine hier, c’est tout aussi mangeable façon flan-dégoulinant quand même !

    En tout cas, votre photo donne envie d’y goûter !

    Bon’ app’ à toutes et tous et bonne soirée.

    (pas tout ça mais va falloir que je prépare mes lasagnes et ça va me prendre un peu plus de temps, heureusement que nous ne mangeons pas tôt)

    Répondre
  13. Chag a dit…

    Merde. Le Machin a fait une nouvelle connerie : on passe du blog mode au blog cuisine.

    Mais puisque le thème du jour est « clafoutis » et que pour une fois, ça ne désigne pas la consistance de mes cuisses, j’apporte ma prune à l’édifice : moi, le clafoutis, je l’aime surtout quand c’est pas moi qui le fait.

    Répondre
  14. Tan a dit…

    Oh puaise, j’ai justement un bocal de cerises du jardin (pas du mien, j’en ai pas, de jardin) qui m’attend bien sagement dans le placard pour le jour où je me déciderai ! Je crois que ce jour ne va pas tarder à arriver !
    Je confirme, non dénoyautées les cerises, ça donne tout le goût !

    Répondre
  15. Chag a dit…

    Non mais j’ai jamais pigé cette histoire de non dénoyautage. Dieu que c’est chiant de cracher ces putains de noyaux à chaque bouchée. Au mieux, on met trois plombes à bouffer une part en laissant l’aspect glamour de côté (soyons clairs, personne n’a jamais réussi à emballer qui que ce soit avec ce genre de rite dégueu), au pire, si on est trop distraite (ou trop gourmande) (ou les deux, hein), on finit par pondre des noyaux sur de la céramique. Non vraiment, je pourrai militer pour le dénoyautage. C’est dit.

    Répondre
  16. SmouikSmouik a dit…

    Ça Chag, c paske t’as pas mangé de clafoutis avec tes cousins quand t’étais petite, paske le lancer de noyaux à celui qui en aurait le plus dans la bouche et qui les jetterait le plus loin, c quand même un grand moment… C’était aussi une arme très efficace genre mitraillage non stop à la tronche du frangin planté devant soi l’air narquois et qui rigolait en me voyant me resservir : « j’te r’garde grossiiiir »…

    Répondre
  17. tallulah06 a dit…

    je ne suis pas censée manger de gateaux (cependant je lis attentivement ton parcours zermatien et ça fait son chemin dans ma tête) mais c’est la pleine saison des figues et à part la confiture je ne sais pas quoi en faire, alors the question is: peut-on faire un clafoutis aux figues?

    Répondre
  18. DOMINIQUE a dit…

    Tallulah06 : oui ! Tous les fruits, d’autant que les figues n’ont pas trop de liquide quand elles sont bien mûres. Tu me fais penser que je dois justement cueillir les figues du bois d’à côté.

    Répondre
  19. marje a dit…

    Demain, ce sera clafoutis à la maison ! En ce qui me concerne, je vais mélanger ta recette et la mienne : clafoutis au nutella pour un samedi sous la pluie. Quand j’ai vu l’intitulé du billet du jour, j’attendais le mot « appareil » car je sais qu’il te fait de l’effet mais non : pas d’appareil aujourd’hui. J’ai passé l’été à faire ton gateau au chocolat à la farine de chataignes : hummm. tallulah06 : avec les figues (fruit que j’adore ) je te conseille confiture figues/noix de macadamia ! un délice. A demain peut-etre …

    Répondre
  20. Dedeee a dit…

    Chez moi(en Auvergne), avec les cerises c’est un millard avec n’importe quel autre fruit, c’est un clafoutis ! Comme toi, je ne l’aime que comme ça, épais avec une consistance moelleuse mais pas molle.. le meilleur celui de ma mère bien sûr, le mien n’est pas mal non plus. Il vaut mieux parce qu’en ce moment avec trois pêchers, deux poiriers et trois pruniers dans le jardin, il faut utiliser les fruits.

    Répondre
  21. Cil a dit…

    Un clafoutis c’est aux cerises, sinon ça s’appelle une flognarde.

    Oui je sais je suis psychorigide, mais c’est normal, je suis du pays du clafoutis / flognarde :-).

    Répondre
  22. Caroline a dit…

    chag je milite avec toi pour le dénoyautage, je suis comme toi ça me rase de cracher, je sais pas quoi faire des noyaux et je manque toujours de me péter une dent !

    annedestrasbourg, merde, c’est chiant ça, à mon avis y’avait bcp de fruits. Ou tu l’as pas fait cuire assez longtemps.

    Molly, ouf !

    Répondre
  23. Dorémi a dit…

    C’est l’Homme, le spécialiste du clafoutis chez moi. Il suit la recette de Françoise Bernard : 60 g de farine, 125 g de sucre et le beurre ne sert qu’à graisser le moule. Il utilise en revanche 500 g de fruits (cerises, pommes, mûres…). Les quantités des autres ingrédients sont les mêmes que les vôtres. Il le cuit à 200°, durant 45 min. Il n’y a jamais de restes…

    Concernant les noyaux de cerises, on peut les mettre de côté pour s’en faire une bouillotte (il semblerait que ça marche aussi avec les noyaux de mirabelles) : http://www.espritcabane.com/loisirs-creatifs/jolies-choses/coussin-noyaux-cerises/

    Répondre
  24. DOMINIQUE a dit…

    Concernant la polémique insoutenable sur les noyaux de cerises :
    -non quand il y a des enfants susceptibles de ravager le clafoutis
    -oui autrement, car cela donne un petit goût d’amande.

    On met sa main en cornet (un peu comme si on serrait le poing) et délicatement on rejette le noyau dans le trou formé. Puis on le dépose non moins délicatement sur le bord de l’assiette. On ne crache pas directement le noyau dans l’assiette en faisant pftouit voyons !
    Autre solution : faire le hamster, et garder les noyaux dans la bouche. A condition de n’avoir pas une conversation soutenue.

    Répondre
  25. Johanna a dit…

    Je suis bien d’accord un clafoutis qui n’a pas la consistance d’un far n’est pas un clafoutis (comment ça je ne suis pas ouverte d’esprit?). Bref. Aux abricots, c’est bon aussi, surtout si avant tu as mis sucre + beurre(un tout petit 0peu) dans une poêle et que tu fais revenir tes abricots 5 minutes dans ce mélange caramelise. On es d’accord, c’est loin d’être diététique…

    Répondre
  26. la méli-mélo a dit…

    Je vais tenter ta recette. Le clafoutis c’est ma madeleine. Ma mamie en faisait un merveilleux. En tout cas j’en ai un souvenir merveilleux. Le sien était aux pommes, pas très épais et il y avait deux millimètres un peu mouch mouch à la surface. Pas plus. Sinon c’est du clafoutis pas cuit. Les pommes arrivaient à rester un peu craquantes, et elle n’oubliait jamais le sachet de sucre vanillé dans la pâte. C’était mon bonheur du mercredi. Quand ma mamie Blanche est partie elle a emporté la recette du clafouti avec elle puisqu’elle le préparait comme ça, sans papier…. Déjà 25 ans que je cherche le goût et la consistance du clafoutis de mamie Blanche. Je vais essayer de suivre ta recette à la lettre, à la minute et au gramme près. Ce mois ci, il y a deux recettes dans Elle à Table dont l’une cerise framboise qui me tente bien aussi. « A la recherche du clafoutis perdu… » Je suis d’accord avec toi, je pense que chacun a sa propre idée du LE clafoutis parfait.

    Répondre
  27. Coline a dit…

    j’aime bien tes initiatives culinaires
    toujours aussi savoureuses qu’apétissantes

    chez moi
    dans le Limousin
    c’est le pays du clafoutis
    en principe avec de petites cerises acides
    mais en vrai avec tous les fruits qu’il faut passer…
    et en ce moment
    c’est prunes

    ta recette
    ce n’est pas ma consistance
    vu que j’aime que ce soit un peu mouillé
    pas trop épais
    avec beaucoup de fruits
    mais c’est ça qui est bien : chacun voit son clafoutis à sa porte
    de four
    of course
    et de toute façon
    je le fais à vue de nez

    un truc quelle que soit la consistance recherchée
    très bien aussi pour les crêpes
    flognardes
    et autres millassous
    le lait, c’est tiède qu’on le verse sur la farine
    parce que la farine
    elle aime bien gonfler avant de cuire

    un peu moins de sucre dans la pâte
    et saupoudré de sucre complet à la sortie du four
    miam c’est bien aussi

    et enfin l’hiver
    avec des poires
    quelques noix ou noisettes hachées dans la pâte
    re-miam

    punaise
    j’adore ce blog avec toutes ses gourmandises
    en mots
    et en bouche

    Répondre
  28. Coline a dit…

    sinon
    le clafoutis
    c’était pas fait pour être diététique
    c’était fait pour nourrir la famille avec peu
    après une soupe
    et nous
    on aime bien le dîner soupe
    puis clafoutis
    l’hiver
    vite fait
    bien bon
    bien réconfortant

    Répondre
  29. marinambule a dit…

    Pour la consistance far, j’ai peut être un tuyau: j’ai vu faire une bretonne qui fait en gros la même pâte que toi mais sans le beurre. Le beurre, salé, elle le met direct dans le plat et elle le laisse fondre au four jusqu’à ce qu’il soit doré. Ensuite elle verse la pâte dessus et elle fait cuire le tout. Le résultat est à se damner…

    Répondre
  30. Ju2pomme a dit…

    Bonsoir! Mon premier commentaire sur ton blog Caroline que je lis pourtant depuis 2006!! A cette epoque, un stage pas très intense oú pour passer le temps je découvrais les blogs… Tout d’abord, merci pour la recette! Faite ce soir et réussi!! Et merci aussi pour toi, ton écriture, ta humour. Tu es mon modèle de famille du bonheur, pas parfaite, pas toute lisse et si belle, pleine d’amour. J’ai 28 ans et avec mon amoureux, je crois que c’est un peu comme ça que je vois ma famille. Alors encore merci.

    Répondre
  31. sissie a dit…

    je viens d’en faire un ; il est au four : j ai essayé de composer avec ce qui me restait comme fruits : quelques groseilles que j ai mélangé à la confiture de fraise avec des bons morçeaux de fraise ; on verra le résultat.

    Répondre
  32. sissie a dit…

    alors résultats…. pas satisfaite de moi j’ai un four récent à chaleur tournante j’ai laissé 45 minutes 180 il est trop cuit à mon goût ; la consistance d’une omelette trop cuite. tant pis mais bon quand même pour mon gourmand de mari ; j essaierai de nouveau !!

    Répondre
  33. Lirn a dit…

    Pour la double couche, ma recette de far (je ne fais que du far, jamais de clafouti et sans pruneaux le far puisque l’Homme n’aime pas) dit qu’il faut laisser pauser le mélange sucre-oeuf-farine une petite heure avant de rajouter le lait et le beurre…

    Répondre
  34. tallulah06 a dit…

    clafoutis aux figues réalisé hier et déjà à moitié mangé! la consistance etait vraiment parfaite, un peu caoutchouteuse comme je l’aime. Par contre il a cuit quasiment une heure (four récent pourtant) sinon pas cuit.
    J’ai une montagne de figues, je vais m’attaquer aux confitures.

    Répondre
  35. La Fée de Marseille a dit…

    Mortel !!! Je l’ai essayé, en respectant scrupuleusement les doses que tu as indiquées Caro !!! Et effectivement, je confirme tu aimes la pâte !!!
    Le clafoutis était délicieux, mais j’aurais dû mettre un peu plus de fruits. Tout le monde s’est régalé. On dit Merci qui??
    Merci la « blogueuse culinaire qui s’ignore !!! ».

    Répondre
  36. Flow a dit…

    « …parce que ce que j’aime le plus dans le clafoutis c’est la pâte »
    C’est exactement ce que je pense quand j’en mange un, alors ma question est la suivante:
    Et sans fruit, t’as essayé?
    merci pour tes partages…

    Répondre
  37. BettyLoutre a dit…

    Parrait que c’est meilleur, je sais pas parce que du coup moi je les enlève jamais d’autant que tu perd autant de cerise que de noyaux et qu’après t’as les doigts rouges pour un mois.
    Donc je revendique le non dénoyautage :D

    Sur ce, je vais tenter la recette et comparer avec la mienne, aux prunes.

    Répondre
  38. mmarie a dit…

    Lu et rapidement noté la recette hier soir. Aussitôt rentrée (façon de parler, il était tard), je m’y suis lancée. Il me restait trois-quatre prunes rouges, et deux poires.
    Dans mon vieux four à gaz, au bout de 30 minutes ça semblait encore très mou. Après 45 ça commençait à sentir le caramélisé presque brûlé. Fond un peu noir. J’ai douté mais pas désespéré. Ensuite il a refroidi toute la nuit. En ai goûté une lichette ce matin tout en emballant des morceaux pour mes collègues et moi. Ben miam, quoi.
    J’ai longtemps fantasmé et quelquefois raté le clafoutis, là je crois que ça y est. Merci !
    Maintenant je rêve d’une version salée (avec aubergine grillée et tomates séchées, genre)..

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *