La starac des flans

Photo-42
Hier soir mon ami Gilles* est venu manger à la maison. D'aussi loin que je me souvienne, il a toujours mis du jeu dans la vie. Cette fois-ci, il est arrivé avec le dessert: cinq parts de flan achetées aux quatre – ou plutôt cinq – coins de Paris. "C'est un défi-flan", a-t-il expliqué aux enfants qui se demandaient quelle mouche l'avait piqué.

Après mon risotto de la mort qui tue (je suis italienne désormais, je rappelle), nous voilà donc munis d'une feuille de papier avec un graphique à deux entrées, nos noms et les numéros des flans. Mission, acceptée sans broncher: noter chaque bête pour distinguer le meilleur.

Ce qui est drôle, c'est que Rose par exemple qui n'a jamais aimé les flans, a tenu à tous les goûter, tant le jeu l'amusait. Idem pour la chérie, pas vraiment gourmande devant l'éternel, du moins quand il n'y a pas de chocolat inside. Inutile de préciser que le machin, lui, a pris  le challenge très au sérieux, commentant l'apparence, la consistance de la croute, la couleur de la crème, la saveur de la "petite peau" caramélisée du dessus, etc.

Au final, c'est ballot, je n'ai pas noté la provenance du vainqueur, je compte bien harceler G. toute la journée s'il le faut pour qu'il me la retrouve. Mais le deuxième, qui était l'unique flan rond et que nous avons eu du mal à départager, venait de chez Moisan, dont l'une des boutiques se trouve place Maubert.

Dans les cinq, je n'ai pas identifié the best ever, mais j'ai une liste longue comme le bras d'adresses que vous m'avez les uns ou les autres envoyées et que je dois absolument tester.

Au delà de l'objet de mon affection – le flan – ce que je retiens ce cette soirée, c'est le plaisir. Celui du jeu, où le seul perdant serait un flan (j'ai un peu de mal avec tout jeu entrainant la peur de perdre assez mal gérée chez certains membres de ma famille), mais surtout celui de la dégustation: tenter d'identifier la vanille, apprécier le croquant d'un feuilleté, goûter la tendresse d'une consistance moelleuse à souhait…

Quand il est arrivé avec ses cinq flans, j'ai immédiatement dit à G. qu'il était fou, que c'était beaucoup trop (le churros n'était pas là, or c'est un peu le plus gros appétit de la familia) tout en pensant qu'on les boulotterait sans geindre malgré tout. Et c'est ce qui se serait passé si nous les avions mangés sans nous livrer à notre starac de la part de flan.

Alors que là, sur les cinq, les trois moins appréciés sont restés presque indemnes (comme en témoigne la photo). Pas parce qu'ils étaient trop mauvais, pas parce qu'on s'est privés, juste parce que j'ai eu une nouvelle fois cette preuve évidente: la dégustation permet de détecter la satiété. Et de s'y soumettre de son plein gré.

Je me suis dit que ça pouvait être un exercice assez zermatien dans l'âme, cette histoire.

*Je vous ai déjà parlé de lui ici et

70 comments sur “La starac des flans”

  1. Lily59 a dit…

    Prem’s non ??
    J’ai cru au fil de ma lecture que “Gilles” était le pseudo de J.Ph. Zermati !! Mais non…
    Sinon, as-tu “la” recette du flan fait maison ? Parce que moi aussi j’adore le flan, mais je n’arrive toujours pas à retrouver le goût de celui de la boulangerie d’à côté, quand j’étais étudiante… il y a très, très, longtemps…

    Répondre
  2. Marie DD a dit…

    Eh, question bête de fille qui sait pas cuisiner mais, vu que t’essaies de faire plein de desserts, tu peux pas essayer de le faire toi le flanc parfait?

    Répondre
  3. nanie a dit…

    je suis justement en train de faire des essais sur le flan… qui est aussi une de mes douceurs favorite !!
    J’ai un peu de mal avec la cuisson idéale de la pâte, mais j’ai un litre de lait microfiltré à consommer d’urgences dans mon frigo et qui va finir en flan dès tout de suite !!
    oui…je suis pointue dans les tests, je varie aussi les laits …

    Répondre
  4. S. a dit…

    Moi aussi je cherche THE bonne recette de tarte au flan… sans que ce soit mon Graal comme ça peut être le tien (moi c’est les cookies, et d’ailleurs tu m’as un peu avancée sur la voie de l’Eveil grâce à ton ancien post “cookies de Mike”), j’en aimerais bien une tueuse…
    En tous cas ça serait rigolo que vous recommenciez le même jeu avec des flans que vous auriez fait vous-mêmes !

    Répondre
  5. DOMINIQUE a dit…

    Lors d’un grand déjeuner (nous étions 17) j’avais organisé, car je suis nulle en desserts, un concours de tartes aux pommes. Les copines étaient arrivées toutes avec leur tarte maison. Les garçons ont testé. Inutile de dire que, comme dans “l’école des fans”, tout le monde a eu 10/10.
    Cela valait mieux, vu le caractère de certaines de mes cops. Les garçons ne sont pas téméraires !
    Ce que tu dis est très vrai pour la dégustation, titiller ses papilles, se concentrer, analyser.

    Répondre
  6. MY SHABBY FRENCH LIFE a dit…

    Je suis redevenue fan addict de flans après une (ou deux) décennies d’interruption because overdose : j’ai mangé une (parfois deux) part de flans chaque jour que Dieu fait pendant une partie de mes études, jusqu’au jour ou j’ai été incapable de mordre dans celui qui fut le dernier flan avant… voir plus haut !

    Répondre
  7. ingrid a dit…

    Sympa la soirée..et l’idée est géniale ..
    elle est où ta recette de risotto qui tue ??? parce que moi j’adore le risotto..et que je veux bien ta recette qui tue … enfin, s’il VOUS plait Madame….
    (j’avais déjà oublié le vouvoiement…zut !)

    Répondre
  8. EllaO a dit…

    Idée géniale de ton ami Gilles, constat zermatien au top, et bien sûr ta façon d’écrire a toujours un petit quelque chose d’inimitable, on a parfois l’impression en te lisant de se promener dans un merveilleux souvenir d’enfance.

    Répondre
  9. SmouikSmouik a dit…

    Je suis en train de tester les flans home made… dès que j’en trouve un agréé par l’Expert (my sweet love), je vous la donne. Mais Caro, est-ce qu’en tant qu’Altesse Sérénissime, tu pourrais demander à ta secrétaire particulière, cette divine italienne irascible, de taper la recette du risotto-de-la-mort pour nous ? Et là, you would be on your way for becoming President…

    Répondre
  10. Lovapa a dit…

    tiens, je crois que c’est une expérience que je tenterais volontiers !!!
    j’adoooooooore les flans ( quasi autant que les cheese cake, c’est dire ! )
    quand au risotto, bien que j’ai la recette de la mort qui tue qui vient de là
    http://cuisinedegaelle.canalblog.com/archives/2007/03/06/4221623.html
    et que je prépare et déguste avec délectation, je ne serais pas contre ta recette, histoire de varier les plaisirs !!!
    Merci, il est 10h08, j’ai envie de risotto et de flan :p !

    Répondre
  11. nalou a dit…

    je ne suis pas très flan parce que je ne suis pas très lait… et pas très oeuf non plus… mais le flan a un côté réconfortant… j’avoue… et j’en ai trouvé un qui est très réconfortant … surtout si d’aventure il est servi par un des maitres du lieu… le flan à la vanille de madagascar de The Pâtisserie by Cyril (Lignac) qui n’est pas italien mais qu’il est un sympatico ragazzo quand même :)

    Répondre
  12. Shakti a dit…

    c’est là que nous ne sommes pas tous égaux : tu auras moins de mal à faire manger des brocolis à mes enfants (ils adorent ça, il n’y en a jamais assez) que du flan…

    Répondre
  13. Ondine a dit…

    Si je me lance dans ce type de concours, je suis finie : best cheese cake ever, best Saint Honoré, best Paris Brest, best Mille Feuilles, best flan (mon panthéon à moi des desserts, dans le désordre). Côté flan, j’ai un souvenir émue d’une part encore un peu tiède achetée au Moulin de la Vierge (celui de la rue de Lévis, mais j’imagine qu’ils sont bons partout). Voilà. Il est 10h26, et j’ai faim…

    Répondre
  14. La Ronde a dit…

    han ben merci ! J’ai envie de flan, maintenant ! Et je suis coincée derrière mon bureau (en train de lire ton blog… trop dur la vie… :D).

    Bon, ben, voilà. Plus qu’à attendre…

    Sinon, je testerais bien la dégustation. J’ai rarement l’impression de ressentir ma satiété. Et mon plaisir est toujours aussi grand. Du moins, ais-je l’impression.

    Répondre
  15. ava a dit…

    jacques genin tue tout, sophie, je te le confirme !!! moi qui suis à la recherche de l’éclair au choc’ parfait, j’ai mourru chez lui… et mon mec a été victime de la même chose face à son millefeuille au chocolat… bon 8euros la bête, hein. mais comme dit caroline, quand c’est bon à ce point, on savoure…
    sinon je suis en possession de la recette du carrot-cake qui déchire sa race si ça intéresse quelqu’un ;)…

    Répondre
  16. Nanette a dit…

    J’ai fait la même chose une fois, mais sous forme de concours… de mojito ! Parce que je suis assez douée dans l’exercice.

    J’ai explosée tout le monde, vu qu’ils avaient tous mis de la limonade dedans… Excellent souvenir, hips !

    Répondre
  17. berengere a dit…

    bon c’est pas malin tout ça….c’est 10h37 et j’ai comme une petite faim ! mon café fume….je file acheter 2 parts de flan aux 2 boulangeries du quartier !
    c’est bete en faisant le marché tout à l’heure j’ai failli me laisser tenter….

    ah oui moi aussi j’aurais pris ce gilles pour Zermati !!! ou quand la gourmandise se fait serieuse !!!

    Répondre
  18. Véro la Bisontine a dit…

    Moi aussi, je suis en quête du graal en matière de flan.

    Avec une copine, on a déjà testé pas mal de flans, issus de diverses boulangeries pâtisseries bisontines.
    Et nous avons été d’accord sur un, l’unique, le seul!!
    Je voudrais bien pouvoir réaliser moi toute seule un flan pâtissier digne de ce nom…mais je redoute que mon verdict personnel soit implacable, et que je retourne dans la boutique, la t^te rentrée dans mes épaules…;-))

    Répondre
  19. violette a dit…

    En plus je crois que le flan est pas trop calorique comme gateau (je crois, j’ai dit, je ne suis pas docteur es patisseries). Mais il n’empêche que, rien à voir, mais moi je voudrais bien goûter ton cheesecake.

    Répondre
  20. isa-monblogdemaman a dit…

    Mais bon sang, c’est ça que je dois faire pour trouver mon fournisseur officiel de fraisiers. En mai pour mon anniv, ce ne sera pas sur un fraisier que je soufflerai mes bougies mais sur les parts de fraisiers de tous les patissiers des villages du coin ! Excellente idée, merci.

    Répondre
  21. Tite_bulle a dit…

    Après le top 3 des blogs de mode en Italie
    Après le nuancier cu(l)tissime avec le chamallow en première place
    SAS PDR s’attaque aux podiums très prisés des “goûts et saveurs” de l’année 2012. :D

    Mtn il faut nous retrouver la provenance du vainqueur hein !
    Enfin… pas que ça me soit d’une grande utilité depuis Bruxelles, mais bon :D

    Bises !

    Répondre
  22. Camette a dit…

    Ça donne envie tout ça !
    Je sais déjà quel sera mon dessert ce midi !

    Si ça peut t’aider dans ta recherche même si ça date un peu…
    http://www.lefigaro.fr/scope/articles-restaurants/2009/03/20/08004-20090320ARTFIG00463-les-meilleurs-flans-de-paris-.php

    Et niveau critères, ils ont l’air de suivre la même ligne que le Machin !
    http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/palmares_flan_nature.pdf

    Et ils ont aussi testé beaucoup d’autres choses : financiers, tartes aux citron, millefeuille… mais aussi couscous ou mojitos !

    Répondre
  23. Claire DDM a dit…

    Moi c’est pas le flan qui me donne envie (ou si peu, ne fais pas attention à la salive qui coule, réflexe corporel d’une traîtrise absolue )…
    c’est le copain!

    Idée géniale, que je vais essayer de mettre à la mode mère de famille comme le suggère Memy (comm 6). Je crains de ruiner le concept, mais chuis du genre inconsciente)

    Répondre
  24. Anne a dit…

    Il faut à tout prix que tu nous retrouves le nom du vainqueur, cela peut sauver un 4h :)
    Avec des amies nous avions expérimenté ce genre de blind test gustatif en organisant (à notre travail …) un test du même genre mais avec toutes les fraises tagada (vraies et sous-marques) trouvées dans nos supermarchés et nous avions renouvelés avec les cookies. De grands moments !

    Répondre
  25. Geneviève a dit…

    Cet été, avec amis et famille, c’était concours de tapas et, je confirme, on a envie de goûter à tout ET de déguster.
    Pour la tarte aux pommes, je suis la meilleure du grand Ouest (je le décrète comme ça…)

    Répondre
  26. Blonde Paresseuse a dit…

    Faire des tests en panel, ça fait aussi un peu partie de mon boulot. Exemple lors d’une réunion de direction ce mardi, des nouveautés pour le rayon traiteur : trois nouvelles salades (betterave crue et fruits secs, haricots rouges à la mexicaine et pois chiches à l’orientale), des plats cuisinés végétariens et des desserts…

    Chacun avec sa petite fiche pour noter apparence, goût, odeur, proportion, dosage des aromates, etc. et au final la question qui tue : on achèterait ou pas (avec la mention “indépendamment du prix”) ?

    Je crois que j’ai aidé à sauver la tarte au citron, mais pour le flan pâtissier, c’est mort. Il était vraiment dégueu…

    Et sans rire, j’ai pensé à toi en le goûtant, en me disant “Punaise, si Caro était là, elle serait super déçue”. Trop influentrice.

    Répondre
  27. Elosyia a dit…

    Ha oui, je suis d’accord, c’est un exercice tout à fait “zermatien”. Je remarque vraiment ce plaisir de manger quand je déguste, c’est tout con, mais j’ai encore du mal à le faire. Dans ces cas là c’est une explosion de saveurs. Et ma satiété me remercie.

    Répondre
  28. mmarie a dit…

    Alors moi, si ce billet me donne envie de me mettre au flan – sur quoi je n’ai guère d’avis en général, mais je le donnerais volontiers -, il me laisse une question obsédante : à quoi, le risotto ? (en détail ?)
    (C’est mon trip, le risotto)

    Répondre
  29. Caroline a dit…

    bon alors mon risotto à mon avis n’a rien de si extraordinaire, si ce n’est que je prends bien le temps de le faire cuire. Je fais rissoler des oignons dans de l’huile ou du beurre, j’ajoute mon riz arborio que je mélange bien pour qu’il s’impregne de l’huile. Ensuite je le mouille avec un bon verre de vin blanc. puis une fois l’alcool évaporé, je mouille mon riz avec le bouillon de volaille bien chaud. à chaque fois que le liquide est absorbé, j’en remets, jusqu’à ce que je n’ai plus de bouillon. Je ne mesure pas trop les proportions, en gros un gros litre de bouillon pour trois verres de riz. Et en fonction de ce que j’ai dans mon frigo, j’agrémente. Hier c’était des carottes, coupées fines et mises dès le début. Je peux mettre des petits pois, plutôt à la fin, ou des asperges vertes que j’ai fait cuire al dente a la poele, ou des champignons. Une fois le riz bien cuit, une cuiller à soupe de mascarpone (mais c pas obligé) et du parmesan (pas obligé non plus, moi j’aime bien). et je sers avec du jambon cru ou de la bresaola, et un peu de roquette en déco.

    Répondre
  30. marje a dit…

    Je n’ai rien compris, je sais, mais j’ai envie de risotto. Parce que le flan, comme le clafoutis, je m’ennuie. Je regarderai le film de ton ami au calme ce soir …Merci.

    Répondre
  31. Chag a dit…

    Tiens, c’est rigolo, ça. Nous aussi on fait des “food blind test” dans les soirées. Mais on ne l’a encore jamais fait avec des pâtisseries de chez le pro. En revanche, une personne (on tourne à chaque fois), achète un produit décliné dans plusieurs marques différentes (marques distributeurs et premier prix également), et prépare les assiettes avec les produits numérotés. Et on goûte, on note. Souvent, le silence est d’or, d’ailleurs, ce qui, compte tenu de la barvardesse accrue de la troupe, tient du miracle. C’est très chouette à faire, et on a de bonnes surprises gustatives ! A savoir qu’on ne note que le goût, pas les ingrédients en détail, et que parfois, celui qui l’emporte, c’est celui qui est farci de sucre, E345 et autres joyeusetés. Mais qu’importe l’ingrédient, pourvu qu’on ait l’ivresse buccale (je ne sous-entends rien, Caro).
    On l’a fait avec des cookies, du jambon, de la brioche, du jus d’orange, de la bière, du rhum, du chocolat au lait à croquer et du coca. C’est très sympa ! Et comme tu dis, sans forcément zermatiser, on laisse des produits que parfois on achète machinalement mais qui, comparés à d’autres meilleurs sur le moment, sont finalement laissés de côté !

    Bon, et après, on noie tout ça dans le vin, mais ça, c’est une autre histoire.

    Répondre
  32. Desperate Teacher a dit…

    Je dois avouer que plus encore que le concept du blind-taste de graille ( qui en plus de parler à mon côté zermatien parle à mon bidou), c’est le titre la star ac’ du flan qui me plaît beaucoup ( j’imagine tte la famille de Caroline entonner l’hymne de la première star ac avec des paroles différentes genre ” la vanille, oui la vanilleuh, tu le sais sera la clé du déliceuh pâtissier”
    Bref, je crois que lire ces comm’ a été très mauvais pour moi, je suis en hypo-flan-émie

    Répondre
  33. Miss Annette a dit…

    bon après avoir lu ton article et la moitié des commentaires, je n’en peux plus, je veux du flan ! Bilan : j’ai envoyé mon mari en acheter :)merci

    Répondre
  34. The Kurland, Royal Thing a dit…

    Je tourne le dos 5 mn pour aller gagner ma vie et la 3ème influençateuse de Frace du Monde refile sa recette du risotto gratos. Mais laisse faire les pros, putain. Tu sais pas dire non?

    Nep, réunion: elle sait pas dire non.

    Répondre
  35. Geneviève a dit…

    A propos de test (et d’ivresse), au mois de Novemebre, nous, c’est le beaujolais nouveau que l’on teste.Il s’agit de trouver… le moins mauvais en fait. C’est vrai qu’on est un peu lamentables quelquefois !
    Je plussoie, pour le risotto, choisir plutôt le carnaroli.

    Répondre
  36. DominiqueL. a dit…

    Alors là … tu es prête à prendre l’avion pour Lisbonne et déguster des “natas”, flans ronds sur de la pate feuilletée… une tuerie …
    Salutations gustatives …
    DominiqueL.

    Répondre
  37. SmouikSmouik a dit…

    Non Madâme, c’est pas qu’elle sait pas dire, c’est qu’elle est GENTILLE… Pas neuneu, GEN-TILLE… Et avec une recette de risotto “gratos”, elle vient de gagner la possibilité de me demander n’importe quelle recette, genre “chic-pas-chère-et-qui-représente” et trop facile à faire et elle l’aura. Voilààààà…

    Répondre
  38. My a dit…

    Même si tu me fais souvent me marrer comme une baleine, je ne commente que très rarement ici. Mais vu mon amour du flan, je me suis sentie obligée aujourd’hui.
    C’est fou, cette addiction au flan touche beaucoup de monde. Du fin fond de notre province, on a aussi écumé les pâtisseries: http://inmyskitchen.blogspot.fr/2012/09/crash-taste-4-ou-trouver-un-bon-flan.html
    Et j’ai la chance de déguster en ce moment-même une chouette part de flan home-made d’une copine qui a adopté ma recette. Si t’as envie de la tester, elle est là:
    http://inmyskitchen.blogspot.fr/2011/01/tuerie-le-flan-patissier.html

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *