De la résilience

DSC_0160
Hier, je récupère Rose après l'école et lui pose la rituelle question, "ça s'est bien passé aujourd'hui ?".

"Non, c'était difficile", elle répond, des trémolos dans la voix. Et de m'expliquer: "J'ai une amie, une de mes meilleures amies, qui va partir dans une autre école à cause d'un néménagamement (on n'est pas rendus) et je la verra plus jamais. On a fait un goûter pour lui dire au revoir. Ça me fait triste, j'ai même eu des gouttes de pleurs. Regarde, j'en ai encore".

"Ma pauvre chérie, c'est normal d'être triste, mais peut-être que vous pourrez vous voir en dehors de l'école, non ? C'est qui d'ailleurs, ce n'est pas Myriam ?", je demande alors.

- Non, c'est pas Myriam.

- C'est Clémence ? Oh, noooon, pas Clémence ? 

- Non, c'est pas Clémence.

- Ben c'est qui alors ? Nouane-essaï ? (ce prénom n'est sûrement pas répertorié mais je fais avec ce que la prononciation de ma fille me permet).

- Non, c'est pas Nouane-essaï.

- C'est qui alors, cette meilleure amie ?

- Je sais pas. J'ai faim. Je peux regarder mon dessin animé ? Il rentre quand papa ?

Bref, ma fille s'y connait en résilience.

Après, elle a exprimé sa créativité ou exorcisé sa peine, je ne sais pas bien en réalité. Proenza Schouler peut aller se rhabiller, au niveau du mix and match je crois qu'on tient une vraie tendance.

Bon week-end.

 

 

 

59 comments sur “De la résilience”

  1. ingrid a dit…

    Les enfants nous étonneront toujours…
    Rose a su exprimer sa peine devant le départ de quelqu’un…puis tourner la page !
    si ça pouvait toujours être aussi simple !!!
    les enfant sont extraordinaires !

    Répondre
  2. SmouikSmouik a dit…

    Ou comment on a une preuve de plus que la parole libère d’émotions qui ne sont pas toujours les nôtres… C’est particulièrement vrai lorsqu’on “chope” les enfants juste à la sortie de l’école, c’est un trésor précieux que tu as là Caroline ! Une tendresse particulière pour le néménagamement…
    PS : je tiens une recette du flan parisien qui vaut le détour… Je peux ?

    Répondre
  3. ladymarlene a dit…

    Ma fille est géniale pour ça. Elle parle, parle, m’expose ses soucis et après passe à autre chose. Je l’envie ! Je ne sais pas de qui elle tient mais pas de son père (je dis rien, je rumine et un jour j’explose et on apprend que je me suis sévère embrouillé avec un collègue un mois avant) ni de sa mère, (je parle je parle mais ça m’empêche pas de ruminer et de me rendre malade.)

    Répondre
  4. Desperate Teacher a dit…

    Ou comment des fois quand on met suffisamment de couches entre soi et le monde ça isole ( marche aussi avec des paillettes, du saucisson ou du nutella)

    Répondre
  5. Xochtil a dit…

    Si ta fille donne consultation je suis preneuse ! J’aimerai avoir cette même aisance à verbaliser et pleurer le souci pour ensuite l’évacuer et recommencer à profiter pleinement de la vie…. et de la mode.

    Répondre
  6. Booh81 a dit…

    Je tente une proposition pour le prénom non-répertorié : Louane-Isaï.

    Concours de propositions ou bien? À la clé : un dessin de Rose!

    En fait, ça me travaille cette histoire de prénom… Je te jure, il m’en faut peu.

    Ma fille est entrée à l’ecole cette année, et elle a besoin de “digérer” sa matinée avant de m’en parler. Et moi, j’ai parfois mon décodeur qui déconne, du coup je ne comprends pas toujours tout ce qu’elle me dit. Enfin, j’espère… Parce que sinon, l’ATSEM se ferait taper par la maîtresse d’après elle!

    Bonne journée!

    Répondre
  7. berengere a dit…

    Les petites filles de 4 ans sont de vraies poètes…quelle jolie expression que ces gouttes de pleurs…
    Passer d une émotion à la vie commune, ces petites chéries savent y faire…(j ai la même à la maison!)
    un bon vendredi !

    Répondre
  8. Kro a dit…

    J’adore ces petites conversations avec nos enfants, avec eux la vie est là, elle continue même après un gros chagrin parce que bon c’est vrai quoi ! Y’a quoi pour le goûter ?

    Avec ce look, tu va te retrouver directement propulsé à la première place Caro !

    Répondre
  9. Lza a dit…

    Ahhh j’envie le pouvoir de résilience de Rose, j’aimerais bien savoir faire pareil !! Je suis d’accord avec Kro, la silhouette de Rose te propulse en number one des blogs mode ! Direct !

    Répondre
  10. Covima a dit…

    Elle est formidable cette petite, ça prouve une force de caractère. ♥ “gouttes de pleurs”
    J’aime bcp le lien photo/article, ou comment se couvrir pour se protéger des peines… Bon week-end.

    Répondre
  11. Elise Lep. a dit…

    Pffiou, tes enfants sont VRAIMENT adorables… Es-tu consciente qu’après avoir boosté les vocations de pigiste, tu vas faire tripler le taux de natalité chez tes lectrices ? ;-)

    Répondre
  12. Tite_bulle a dit…

    Hiiii Carooooo !!!

    Faut absolument que tu regardes l’épisode 3 de glee (saison 4)

    BIG BIG BIG surprise qui devrait te plaire !!!!

    (sorry je suis toute excitée)

    Répondre
  13. Summertime a dit…

    Je viens juste de cueillir un plein panier de figues toutes chaudes de soleil et bien sûr j’ai pensé à toi ! Elles sont à tomber . Mes hôtes ce soir auront un crumble aux figues fraiches comme dessert ….
    Bises à ta jolie gitane !

    Répondre
  14. Chag a dit…

    SmouikSmouik, oublie : elle a chopé une gastro avec un des flans de la dernière fois. Du coup, ils refont le blind-taste à l’envers pour retrouver d’où il venait. C’est chaud.
    Pomellato ne serait apparemment pas tout blanc. A moins qu’on ait retrouvé des restes de chatons dans le flan palme d’or…

    Répondre
  15. DOMINIQUE a dit…

    Si je comprends bien, elle est à la fashion week avec une gastro (bonjour le cat walk), des restes de chatons entre les dents, et un tueur à gages de Pomellato qui lui pointe un flingue dans le dos.
    Je ne sais pas si elle reviendra lundi.

    Répondre
  16. Caroline - une autre a dit…

    Il y a un livre magnigique de Paul Auster qui parle de “la résilience” des enfants (dans le livre dont je parle, c’est par rapport à la mort), vous verrez, vous aussi vous en aurez des gouttes de pleurs…bonne lecture. Ah j’oubliais : c’est Mr Vertigo le titre.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *