Comme des frères d’Hugo Gélin, un film qui a du coeur

Comme des frères
(© stone angels)

Parmi les trucs les plus sympas que j'ai fait cette année il y a eu ça. Ce dossier de presse que j'ai réalisé pour le film qui sort aujourd'hui et que je vous invite absolument à aller voir: "Comme des frères", d'Hugo Gélin. Je vous avais touché un mot du tournage sur lequel j'avais eu la chance d'être invitée, en petite souris faisant craquer le plancher pile poil au moment où ça criait "moteur". Comme la productrice est une amie et qu'avec Hugo Gélin le courant est bien passé, ils m'ont donc demandé si je voulais bien interviewer les acteurs pour le dossier de presse.

Mmmmh… Prendre un café avec Nicolas Duvauchelle et tailler le bout de gras avec lui, genre ? Je sais pas, je vais réfléchir.

Comme je sais me tenir, j'ai répondu l'air le plus détaché possible que bien sûr, pas de problème, je gère.

Après j'ai descendu ma plaquette de bêta-bloquants parce que la vérité c'est que je n'avais jamais fait ça. Interviewer des acteurs. Ou écrire un dossier de presse.

Ça a été dur. Je veux dire, boire des coups au Lutetia, à l'hotel Amour ou au Big ben bar de la gare de Lyon, échanger sur la vie avec François-Xavier Demaison, Mélanie Thierry, Pierre – miaouuuu – Niney, Nico Duvauchelle et Hugo Gélin, récupérer les numéros de portable de tout ce petit monde et penser le temps d'un entretien qu'on était devenus tellement copains.

Vie de merde.

Sérieusement, au premier entretien avec FX Demaison, j'avais grave les chocottes, parce que je dois bien avouer que la célébrité et toussa toussa, ça m'impressionne. Surtout la célébrité combinée au talent et il se trouve que les acteurs de ce film se posent là dans le genre bons comédiens. A la fin je tapais dans le dos de Pierre Niney et je blaguais avec les gars de Revolver, groupe que j'adule et qui signe la magnifique BO du film.

Bon, après c'était chiant parce qu'ils arrêtaient pas de m'appeler, tous. Je crois que je leur avais tapé dans l'oeil. La solitude des artistes, en quelque sorte, un besoin constant d'être rassurés.

Une tannée je vous dis.

Sans rire, souvent on se dit que les comédiens en promo recrachent toujours le même discours convenu sur comment c'était trop bien d'être ensemble, quelle aventure, quelle synergie, quelle GRANDE FAMILLE. Et c'est sans doute vrai, que parfois c'est de la langue de bois. Mais pour avoir eu la chance d'être en quelque sorte un peu une des premières à recueillir leurs impressions, je peux vous assurer que c'était vraiment touchant de voir à quel point en effet l'alchimie avait eu lieu pendant les semaines de tournage. Sans se concerter, ils avaient les mêmes anecdotes à me raconter, la même estime généreuse les uns pour les autres.

Bref, j'ai adoré faire ça.

L'entretien le plus intéressant a certainement été celui que j'ai eu avec Hugo Gélin, parce que c'est une chose de voir un film et d'en deviner la maturation que ça sous-entend, c'en est une autre d'entendre parler son auteur avec autant de passion. Vous demandez à Hugo Gélin ses références cinématographiques, il vous cite vingt films d'emblée et le lendemain il vous envoie une liste d'une trentaine d'autres histoire d'être vraiment précis. Il est intarrissable sur sa façon d'imaginer un plan, sa manière de filmer qui évolue en fonction des scènes, de plans serrés en plans plus larges, etc. J'ai pris une grosse claque ce jour là parce que moi qui ai toujours eu dans un coin de ma tête, à côté du "un jour j'écrirai un roman" le "un jour je serai scénariste", j'ai compris à quel point tout ça c'était un travail monumental.

Et le film, sinon ?

Le film je l'ai adoré mais il faut avouer que je ne suis pas objective pour deux sous. Mais les critiques semblent aller dans mon sens, du coup je me dis que je ne suis pas totalement aveuglée par toute l'affection que j'ai pour cette belle équipe.

Le pitch il est simple – même si je me suis bien creusé la tête le jour où il a fallu l'écrire – :

Depuis que Charlie n’est plus là, la vie de Boris, Elie et Maxime a volé en éclats. Ces trois hommes que tout sépare avaient pour Charlie un amour
singulier. Elle était leur soeur, la femme de leur vie ou leur pote,
c’était selon. Sauf que Charlie est morte et que ça, ni Boris, homme
d’affaires accompli, ni Elie, scénariste noctambule et ni Maxime, 20 ans
toujours dans les jupes de maman, ne savent comment y faire face.

Mais parce qu’elle le leur avait demandé, ils décident sur un coup de
tête de faire ce voyage ensemble, direction la Corse et cette maison que
Charlie aimait tant. Seulement voilà, 900 kilomètres coincés dans une
voiture quand on a pour seul point commun un attachement pour la même
femme, c’est long…

Boris, Elie et Maxime, trois hommes, trois
générations, zéro affinité sur le papier, mais à l’arrivée, la certitude
que Charlie a changé leur vie pour toujours.

Si vous avez envie de passer un moment plein de vie, de larmes, de sourires, de rouler en direction de la Corse avec ces trois gamins qui n'en sont plus en écoutant la meilleure musique qui soit pour ça, alors foncez. Si pour vous le cinéma c'est embarquer le temps d'une heure ou plus pour un voyage dont vous ne ressortez pas complètement indemne, foncez. Si l'amitié ça vous fait des papillons dans le ventre, que vous aimez le mélo mais encore plus quand on sourit derrière les larmes, foncez. Si vous avez toujours rêvé d'avoir le bâteau de pirates playmobil et si les croques hawaiens vous intriguent, foncez.

Moi je crois que je vais me faire ce petit plaisir d'y retourner, juste comme ça, parce que la première fois, la vérité c'est que j'étais un peu tendue, même en n'étant qu'une petite outsider dans cette aventure, je ressentais l'appréhension de tous ceux qui le montraient et espéraient qu'il allait plaire. Là ça sera que du plaisir.

Et surtout, je croise bien fort les doigts pour que ce premier bébé soit accueilli comme il le mérite et je pense très fort à Laetitia, Hugo et tous les autres aujourd'hui, parce que c'est un peu comme laisser son enfant pour la première fois à la crèche, je me dis, une sortie officielle sur les écrans.

Edit: le dossier de presse est ici si vous avez envie de le lire:
Téléchargement Comme-des-freres-2012-presskit-francais-1

53 comments sur “Comme des frères d’Hugo Gélin, un film qui a du coeur”

  1. Marje a dit…

    Dossier téléchargé ! Tu sembles avoir vécu une bien belle aventure humaine, que de rencontres. Humm une fois de plus tu me donnes envie de salle obscure. Merci !

    Répondre
  2. nalou a dit…

    Comme Geneviève, j’avais déjà très envie après avoir vu l’équipe au grand journal… du coup j’ai encore plus envie… reste à trouver le petit veinard ou la petite veinarde qui va m’y accompagner avec deux boîtes de kleenex (je suis une pleureuse) :)

    Répondre
  3. ingrid a dit…

    magnifique expérience ! je n’ai pas l’habitude de visionner les dossiers de presse..mais le tien est vraiment excellent !!!! c’est une façon de se diversifier…attention… la célébrité te guette ! :-)

    Répondre
  4. caro a dit…

    Le pitch ma rappelle un peu le 1er film de Michel Boujenah… Avec Noiret… Un film génial sur un père et ses fils qui font un périple… Si c’est de la même veine, alors ça va être la régalade

    Répondre
  5. Miss Blemish a dit…

    Tu m’as donné envie de le voir : et une sortie ciné programmée, une !
    J’imagine très bien ta tention/excitation quand on t’a proposé de prendre part à cette aventure, de rencontrer tout ce petit monde et… je suis vraiment très admirative que tu aies réussi à passer outre et à saisir cette occasion formidable. Très honnêtement, je ne sais pas si la tentation de me terrer dans un coin en attendant que ça passe n’aurais pas été la plus forte…(je précise que je ne suis ni dans ce milieu, ni journaliste hein, ce n’est que pure hypothèse “si on m’avait dit…”)
    Bref, well done Caro : tu vas rire mais souvent je pense à toi et à tes anecdotes et je me dis “elle y est allée elle, hein, ok elle en menait pas large au début et pourtant ça c’est bien passé alors bouge-toi ma fille !”. Et tu sais quoi, arrêter de toujours commencer par dire non, ça marche et ça permet de découvrir plein de choses formidables !
    Merci pour ça !
    Bises :)

    Répondre
  6. Poumok a dit…

    Et moi ça me rappelle le bouquin “Les témoins de la mariée” de Van Cauwelaert ! Même si les personnes concernées et les relations sont différentes, ça sonne un peu le même esprit.

    Hâte de le voir !

    Répondre
  7. carlotta a dit…

    les moments ciné sont rares (petit schtroumph oblige!) mais de ce que tu en dit et des échos glanés ça et là ça risque bien d’être la prochaine sortie ciné

    Répondre
  8. BB a dit…

    Quelle vie difficile…Tu as conforté mon envie d’aller le voir mais on pleure beaucoup? Je découvre FX Demaison (La parenthèse inattendue sur France 2)et il me fait beaucoup rire! et toute l’équipe semble formidable! Bref sans aucun doute un film français à succès. Bonne journée!

    Répondre
  9. flannie a dit…

    J’adore ce billet, surtout que le film me fait de l’oeil à force de montrer ces trois hommes sur les affiches de mon bus.
    Franchement, ton billet vaut bien en émotion un beau dossier de presse.

    Répondre
  10. la belette a dit…

    Heureusement que tu as tout de même l’habitude de faire des interviews, parce que sinon, il y a toujours le risque d’oublier d’enregistrer ou de perdre ses notes (mais QUI a pris le tas froissé qui était dans mon sac? C’étaient les 5 interviews.)

    Répondre
  11. MY SHABBY FRENCH LIFE a dit…

    Quand je lis un article comme celui-là, je frôle la crise de jalousie hystérique ! Mais comment fait-elle pour être aussi douée, avec autant d’auto dérision et d’humour ? Le pire ? tu m’énerves même pas : j’adoooore. Ben voilà, maintenant je vais aller voir le film na !

    Répondre
  12. Céline a dit…

    Ne me secouez pas, je suis pleine d’hormones :) !!!! Ton billet d’hier sur les twins. Celui de ce matin sur ce film dont tu parles avec des mots si justes. Je pleurniche un peu tous les jours en te lisant. Et en fait, c’est vraiment bon. Merci Caroline !

    Répondre
  13. peregrine a dit…

    Par principe, je vais voir les films avec Nicolas Duvauchelle… Comme Romain Durris, pareil… ;) En tout cas, ton histoire est touchante et je penserai à ce que je viens de lire quand je serai devant le grand écran.

    Répondre
  14. Miss Math a dit…

    J’ai eu la chance de voir ce film en avant première il y a un mois et j’ai vraiment adoré également. Je vais assez souvent au cinéma et c’est de loin le film qui m’a le plus touchée ces derniers mois. L’équipe du film était là et on sentait vraiment qu’une belle amitié s’était crée entre les acteurs. Pierre Niney est le moins connu mais il ne devrait pas le rester longtemps tant son talent éclate sur le grand écran.
    Merci Caroline de nous avoir fait découvrir ce film en avant-première et félicitations pour ce dossier de presse que je vais lire avec plaisir.

    Répondre
  15. bealacigale a dit…

    rien que le pitch, j’ai les larmes aux yeux !!! ça va être compliqué pour moi ! soit j’y vais avec des copines et ça va aller, soit si vais avec le mari et je vais m’effondrer ! Je vais y réfléchir ! hein ?

    Répondre
  16. Pastelle a dit…

    T’es trop forte pour raconter ! J’adore le coup de la tablette de bêta-bloquants. Et tout le reste.
    T’es trop forte aussi pour donner envie de voir le film.
    Le premier jour de pluie j’y fonce. Mais là il fait trop beau, c’est un temps à photos. :)

    Répondre
  17. sissie a dit…

    Dossier de presse hyper professionnel…du lourd !!!

    Je voulais te dire que depuis un petit moment, je ne reconnais plus mon petit blog du début, avec son auteur, très réservée, limite très mal dans sa peau..
    Ce n’est pas une critique puisque c’est une superbe évolution. (Je le précise car je n’ai malheureusement pas toujours les mots exacts pour exprimer mon ressenti.)

    Comme si le blog que je lisais tous les matins “pensées de ronde” a, petit à petit laissé la place à son grand frère, même titre mais rédigé par une autre Caro…plus rien à voir.
    Comme si je feuilletais maintenant un magasine avec ses articles de presse, mode, pubs…

    Je pense qu’on a pas fini d’entendre parler de toi… bien au contraire, ce n’est qu’un début car tu ne cesses d’évoluer en tout cas à mes yeux c’est certain.
    Fière d’avoir été témoin de cette ascension.

    Répondre
  18. Cathy du Gard a dit…

    C’est marrant, hier j’ai organisé une sortie pour ce film mardi prochain (1/2 tarif oblige)et j’ai honteusement copié/collé le pitch du film … sans savoir que c’était de toi … En tout cas, ça a plu, j’ai plein d’inscriptions …

    Répondre
  19. Puyette a dit…

    La photo représente bien une bulle d’amitié ^^ : superbe !

    Je ne suis pas trop film français, mais faut dire que ça fait un bail que je suis plus trop film tout court (c’est plutôt série, série, série …)

    Félicitations pour le dossier de presse !

    Répondre
  20. Tan a dit…

    En voyant la bande-annonce l’autre jour à la télé, je me suis dit “Oh c’est le film de Caroline !”. Bon, c’est pas totalement exact, mais quand même ;-)
    Tes propos et l’interview de l’époque m’avaient déjà fait envie, la BA a confirmé, j’aime ce genre d’histoire même si le point de départ est loin d’être joyeux.
    C’est vrai que ça fait penser au film de Boujenah !
    J’ai eu la chance de voir les deux spectacles de Demaison, m’étonne pas qu’il soit bon acteur, il est assez impressionnant sur scène à incarner tous ses personnages.

    Répondre
  21. Elosyia a dit…

    Waouh, tu parles de cette expérience cinématographique et d’écriture avec beaucoup de passion et d’émotions. J’aime bien les films parlant d’amitié, d’histoire de potes. Et puis j’ai une folle passion pour FX Demaison que j’ai vu pour la 1ère fois dans feu l’émission Vis ma vie où il imitait une marmotte, j’en ai chialé de rire pendant de longues minutes. Depuis je suis le parcours de ce petit gars qui me semble très sympathique.
    Je crois que tu m’as sacrément donné envie d’aller voir le film et félicitations pour cette expérience pro qui semble t’avoir sacrément comblée :-).
    Bonne journée !

    Répondre
  22. Le Salon sous la vigne a dit…

    Pour un premier « bébé » le résultat est excellent, je suis allée voir le dossier de presse, j’ai lu en diagonale, mais suffisamment pour le trouver bien ficelé, cohérent et attirant. Je suis sûre que cela correspond à ce que l’on devrait ressentir en allant voir le film. Cela me donne envie tout comme les extraits vus il y a quelques jours à la télé, même si je vais devoir attendre qu’il sorte en DVD.
    Je ne vais même pas parier que tu vas crouler sous les demandes de réalisation d’autres dossiers de presse, tant c’est une évidence. Félicitations

    Répondre
  23. berengere a dit…

    Encore un truc qu on a decouvert grâce à toi ! oui je me souviens de cette excitation mêlee à de la timidité qui t’animait lorsque tu as du aller sur le tournage !!! et il y a eu cet entretien avec melanie thierry si je me rappelle…
    bref ! tu nous as mieux vendu le film que l’equipe du grand journal !!! dejà à cannes l’equipe etait venue alors que le fim etait en montage !
    c’etait genial et interessant de suivre la genese du film !
    emotion et sentiments sont au rendez vous dans tes billets en ce moment ! le film j’irai sans doute le voir demain, sans maquillage je pense, car il doit faire chialer !!!
    sinon je sais pas si le mercredi soir tu regardes l’emission de fred lopez, la parenthese inattendue, mais la 1ere où il y avait FX demaison etait extra ! ce type est extra ! (bon j’aborde pas Nico duvauchelle qui est chavirant !!)
    bon mercredi bon film !

    Répondre
  24. berengere a dit…

    d’ailleurs le com 33 signe de nicolas (du billet datant du 02/11/11) qui te dit “Hello Caro, c’était super de t’accueillir sur le tournage ! Merci pour ce bel article”…c’est le Nicolas auquel je pense ????!!!!!!!!!!

    Répondre
  25. Luna a dit…

    Je n’ai jamais lu de “dossier de presse” auparavant.
    Mais là les interviews de trois acteurs, du réalisateur et de Mélanie Thierry sont formidables et il se dégage une réelle cohérence entre les 5.
    Cela donne réellement envie de découvrir ce film et de lui souhaiter une belle “vie” !
    Vraiment.
    Bravo à toi pour ces rencontres !

    Répondre
  26. DOMINIQUE a dit…

    Mamie grognon ce soir dit qu’elle n’ira pas voir ce film, non parce qu’il ne lui semble pas bien, loin de là, mais parce qu’elle a son propre cortège d’amis disparus pour ne pas retourner le couteau dans la plaie.

    Répondre
  27. Miss Crumpette a dit…

    han j’arrive trop tard aujourd’hui (mercredi…) mais oh là là tu m’impressionnes !
    interview d’acteurs…
    10 000 lecteurs…
    (et moi depuis la 1ère heure, trop forte d’avoir accroché dès le début pour une aventure bloguesque qui a pris une telle ampleur !)
    (je m’égare)
    (ou je suis hagard)
    bref.. comme toi j’ai un petit côté midinette qui fait que toussa, le showbiz la célébrité and co ça me fascine toujours un peu
    suis pas groupie ni fan, mais croiser un people par hasard me rend toute chose et ensoleille ma journée
    en plus j’ai du bol car je suis un ‘aimant à people’ dans les rues !
    alors là en interviewer… respect quoi !
    total respect….
    Nico il respire la virilité dans ses rôles même si qu’il est tout blond comme un bébé
    et à l’époque de ton billet sur ce film déjà tu m’avais fait rêver
    je n’avais pas recoupé mais s’il y a bien un film que je veux voir en ce moment c’est çuilà, rapport à Nico et aussi la délicieuse Mélanie que j’ai eu la grande chance de cotoyer par hasard de très très près (elle est trop mimi d’ailleurs)
    j’ai quitté Paname pour la campagne, s’il y a bien un truc qui marche pas ici c’est bien le coup de l’aimant à people ; j’en croise plus du tout !
    (j’ai aussi laissé mes 2 ex-voisins stars très connus et amis ; bou hou hou hou) (là ok j’me la pète)(chacun ses défauts)(on s’refait pas)
    en tous les cas les critiques ont l’air bonnes pour ce film, on lui souhaite un succès et une longue vie

    Répondre
  28. Melolimparfaite a dit…

    J’ai vraiment adoré ce film, un vrai moment de bonheur. Je n’aurais jamais cru, au premier abord, ressentir autant d’émotions ! C’est une bande vraiment sympathique et pleine de talent, et c’est un début prometteur pour Hugo qui parlait avec le coeur.

    Répondre
  29. céline a dit…

    Superbe expérience!En plus avec un superbe film que demander de plus??? :)
    C est un vrai bijou que je vais retourner voir pour la 3ème fois. Quel bonheur cela a du être de partager ces moments hors du commun (une interview de Pierre Niney, suis jalouse!!!!!)!

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>