« Main dans la main », de Valérie Donzelli: de l’amour, encore de l’amour

Dans-le-film-Valerie-Lemercier-et-Jeremie-Elkaim-sont-inseparables_portrait_w858
Hier j'ai eu la chance de voir en avant première le prochain film de Valérie Donzelli, "Main dans la main". Double chance en réalité parce que la projection, qui avait lieu dans les locaux de Canal + était suivie d'un moment d'échange avec Valérie Donzelli et Jeremie Elkaim. Ou le couple – au moins de cinéma – le plus glam pour moi depuis Agnès Varda et Jacques Demy. (Chacun sa conception du glam).

J'avais adoré la Reine des Pommes et été, comme beaucoup, bouleversée par La guerre est déclarée. Je n'étais donc qu'impatience concernant ce troisième opus. Et je n'ai pas été déçue. D'abord parce que ça devait être sacrément coton de faire quoi que ce soit d'autre que la Guerre est déclarée, justement. Comment rebondir après un tel succès mais aussi après cette histoire qui était la leur et qui subitement est devenue celle de tous les spectateurs ?

Valérie Donzelli a trouvé la réponse: en allant voir du côté de la comédie. Une comédie à la Donzelli, sans vannes à la mode – j'aime bien les vannes des films du moment, hein, mais parfois c'est bien aussi de ne pas avoir l'impression qu'on ne comprendra plus les dialogues dans trois ans tellement toutes les expressions sont hyper datées 2012 -, une comédie loufoque, qui emprunte un peu au surnaturel. J'ai pensé à ce film de Mankiewicz, "Le fantôme et Mrs Muir", qui n'a pourtant rien à voir mais je ne sais pas, j'adore ces histoires où l'on sait bien que c'est du cinéma mais où on y croit quand même, parce qu'il y a, comme dirait Jérémie Elkaim, de la vérité.

Le pitch ? Hélène, jouée par Valérie Lemercier, est directrice de l'école de danse de l'Opéra de Paris. Un peu raide, un peu coincée, pas très aimable, elle vit avec sa bonne amie Constance dont on ne sait bien si elle est sa soeur, sa mère, sa compagne ou sa secrétaire mais dont elle ne peut se séparer. Jojo, lui, est miroitier à Commercy, oui, celle des madeleines. Il est plus jeune qu'Hélène et reste, à 30 ans et des poussières, un poil – trop – collé à sa grande soeur (jouée par Valérie Donzelli) avec laquelle il a grandi après la mort précoce de leurs parents.

Hélène et Jojo, pas grand chose qui les rapproche sur le papier, si ce n'est probablement cette peur de se défaire de liens qui les empêchent de grandir. Hélène et Jojo, qui se croisent accidentellement dans les coulisses de l'Opéra de Paris (personnage à part entière du film). Hélène et Jojo, qui par une sorte de sortilège, deviennent "collés". Plus moyen de faire sans l'autre, ils se suivent partout et s'imitent telles deux pantomines.

Hand-in-hand-rome-review
Je ne vous dirai pas la suite, mais il est question de fusion, bien sûr, de la difficulté de quitter ceux que l'on aime parfois trop, de l'amour qui n'est pas toujours là où on l'attend, de ce que signifie "être deux" et ce que ça implique de le vouloir.

Il y a plein de belles trouvailles, de jolies idées poétiques, de moments drôles. Il y a cette chanson d'Elie et Jacno dont Valérie Donzelli nous disait après qu'elle était à la fois pop et mélancolique et c'est tout à fait vrai.

Jeremie Elkaim, lui, dit pour parler de ce film que "quand rien ne se perd, rien ne se crée". Et c'est si vrai mais en même temps si douloureux d'en faire l'expérience, que ça m'a parlé.

Voilà, après il y a donc eu ce moment d'échanges avec eux deux et c'était très étrange parce que je crois que la question que nous avions tous envie de poser – mais l'assemblée était polie – c'était de savoir si eux étaient parvenus à se quitter, à ne plus être en miroir. A première vue, pas vraiment, troublant de les entendre finir les phrases de l'un, rire aux boutades de l'autre, porter un regard si aimant l'un sur l'autre. En les écoutant, je me disais qu'ils ressemblaient à l'idée que je me fais de deux âmes soeurs. Cette connexion tellement forte que peu importe le fait d'être "ensemble".

Voilà, après avoir longtemps hésité entre moi et moi j'ai fini par poser une question qui restera dans les annales de la critique ciné : "Et Commercy, c'était à cause des madeleines ?". Valérie Donzelli a eu la gentillesse de ne pas trouver ça si bête. Commercy, pour les madeleines mais aussi pour la Lorraine, pays de son enfance. Quand à Jéremy, qui m'a appelée mademoiselle, je le lui dis ici, au cas où: whoooo.

Une bien bien belle soirée donc avec ma Zaz en plus, donc que demande le peuple.

Ah, si, une toute petite note un peu moins enthousiaste: je n'ai pas été très touchée par Valérie Lemercier. Je comprends que Donzelli les ait imaginés dans ce couple improbable, Jérémie et elle, mais plus ça va et plus je trouve que Valérie Lermercier peine à faire passer des émotions. Un manque de générosité, peut-être, une trop grande maitrise d'elle même, je ne sais pas. Elle joue bien, rien à dire, elle incarne bien cette Hélène, mais à un moment, il m'a manqué ce truc qui fait que je pars complètement. Mais que cela ne vous empêche vraiment pas d'aller voir ce petit bijou.

Edit: je reviendrai dans la journée avec quelques photos de Jérémie Elkaïm et Valérie Donzelli hier soir, prises par Zaz. Je crois que ce sont parmi les plus jolies personnes jamais vues, en fait. Dans tous les sens du terme.

Edit2: "Main dans la main" sort le 19 décembre. Un vrai film de Noël.

47 comments sur “« Main dans la main », de Valérie Donzelli: de l’amour, encore de l’amour”

  1. caro a dit…

    Et donc, comme j’ai beaucoup de mal avec le cinéma de Valérie Donzelli et que j’adore Valérie Lemercier, je n’irai pas voir ce film. Mais merci d’en avoir si bien parlé :)

    Répondre
  2. juriste-in-the-city a dit…

    J’ai été tellement troublée par « la Guerre est déclarée » que je crois que je n’irais pas voir celui-ci, pour ne pas prendre le risque d’être déçue.
    Je ne suis pas fan non plus de Valérie Lemercier en tant qu’actrice. Par contre, en tant que femme, je la trouve très chouette.

    Bonne journée

    Répondre
  3. Le Croco a dit…

    Je dois être la seule personne à ne pas avoir aimé La guerre est déclarée… (Trop bobo… Je ne me suis pas reconnue là où j’aurais pu.) En revanche ton pitch m’a mis l’eau à la bouche et ce film pourrait peut-être, qui sait, me réconcilier avec Valérie Donzelli… ;)

    Répondre
  4. La Papote a dit…

    Si c’est un couple qui se sépare et qui ne s’en porte pas plus mal au final, je vais éviter… J’aurais trop peur que ça me porte la poisse !
    Pourtant, ça me tenterait bien sur le papier

    Répondre
  5. Lza a dit…

    Merci Caroline, je t’envie pour cette avant-première et cette rencontre. j’avais vu en avant-première la Guerre est déclarée à la Cinémathèque et les yeux humides, j’étais allée féliciter Valérie Donzelli à la sortie, elle était là et a écouté gentiment ma petite bafouille. J’irai voir ce nouveau film, pour sûr !!!!

    Répondre
  6. SmouikSmouik a dit…

    je vous admire, celles qui ont été voir « la guerre est déclarée », mais depuis que j’ai des enfants, je suis totalement incapable de voir ce genre de film qui dégage autant de souffrance autour des mômes. C’est con mais bon…

    Répondre
  7. Caroline a dit…

    La papote, je me suis sans doute mal exprimée, il n’est pas question d’un couple qui se sépare mais de la nécessité de se séparer de certaines choses pour construire autre chose…

    Répondre
  8. reine a dit…

    Alors là je t’ENVIE à mort…..
    Et « Tokyo-Belleville » tu l’as vu, et la scène juste hilarante où Elkaim qui fait croire à sa femme Valérie, qu’il est à Tokyo( alors qu’il est resté à Paris avec sa maîtresse) , lui téléphone d’une boutique téléphonique de chinois à Belleville pour avoir en fond les papotages des clients….
    MMMMMM les madeleines de Commercy, du coup j’ai pensé aux macarons de Nancy….tiens (gourmande un jour, gourmande toujours…)
    J’attends ce film avec impatience….
    Nous avons vu « the last chance » avec Clint Eastwood et Justin Timberlake , une vraie daube à l’américaine sauf si vous êtes fana de Clint ou de base ball…..

    Répondre
  9. Sarah a dit…

    Varda & Demy, Elli & Jacno… ça en fait des jolies références ! Il paraît que le film s’était fait éreinter à Cannes, je suis contente de savoir que ce n’est pas si mal que ça, parce que j’aime beaucoup Donzelli.

    Quant aux couples qui se séparent mais qui s’aiment encore, qui sont encore si complices etc, j’ai toujours du mal à comprendre, à la fois j’adorerais que ça m’arrive, et à la fois je me dis que quand ça arrive, si on est amoureux on souffre tant qu’on ne peut pas être si heureux séparé, donc généralement ça me questionne sur ce qu’était le couple avant. Mais ça reste un total fantasme la séparation heureuse !

    (PS : le fantôme DE mrs Muir ;-)

    Répondre
  10. Fougère a dit…

    Bonjour Caroline,
    comme d’habitude je suis hors sujet, mais je veux te demander si cela te dérange si je mets en commentaire un lien avec une petition pour la suvegarde des abbeilles qui sont ménacées en France.

    Répondre
  11. Elosyia a dit…

    J’avais été très touchée par « la guerre est déclarée ». J’avais entendu parler de ce nouveau film avec le binôme Elkaim-Donzelli et je ne savais pas quoi en penser. Bon bah finalement, tu m’as donné envie d’aller le voir. Les thèmes de fusion, se séparer, de perdre quelque chose au profit d’autres choses, ça me parle. Et puis j’aime beaucoup le côté insouciant que la réalisatrice dégage quand je la vois en interview vidéo. Elle semble sympa et pas guindée contrairement à d’autres figures du cinoche français et ça me plaît.

    Répondre
  12. Geneviève a dit…

    J’ai très envie d’aller le voir après ton texte. J’e n’ai AUCUNE imagination pour envisager une séparation heureuse mais je dois « travailler » sur ce « truc »: Quand rien ne se perd, rien ne se crée…

    Répondre
  13. berengere a dit…

    Caroline tu n’as pas pensé à faire critique de cine car qu est ce que c’est chouette ce que tu ecris sur les films à voir ! celui là je pensais le voir de toute façon, donc merci d’encourager encore plus meme si je vais trepigner d’ci le 19/12 !!!
    et….comme pour pierre Niney…je dirai Jeremy – miaou – Elkaim !!!

    sur ce….bonne journee !

    Répondre
  14. Arielle a dit…

    Je me réjouis de voir les prochaines photos… et comme ça me parle : quand rien ne se perd, rien ne se crée …et le lien fusion/dé-fusion, aimer, et grandir…Belle journée à tous et merci pour ce blog.

    Répondre
  15. SoOhCliché a dit…

    J’avais déjà très envie de voir ce film, après La Guerre est déclarée, le nouveau film de Valérie Donzelli je le voyais déjà comme à ne pas manquer. Merci de confirmer mon sentiment avec cette critique ! Maintenant, il ne me reste plus qu’à courir au ciné :)

    Répondre
  16. reine a dit…

    Ah!et puis « The Ghost and Mrs Muir » c’est juste un film génial et Gene Tierney ….surnaturellement parfaite de beauté….(before Botox and so on…)
    tiens,je vais voir s’il l’ont à la bibli….merci pour nous donner tant d’envies et pas que caloriques….(je te dis le lâchage en ce moment….)

    Répondre
  17. helene a dit…

    Putain, j’suis trop jalouse de ta vie… Vu comme ça de mon bled, j’ai l’impression que je pourrais être pote avec eux (le non couple Donzelli-Elkaïm), mais je me dis que je me trompe peut être… Et toi tu confirmes qu’ils sont sympas !!! Bon la prochaine fois, je regarderai JP Pernault au lieu de lire ton blog…

    Répondre
  18. zaza a dit…

    Je ne connais aucun des films dont tu parles… sauf Le Fantome de Mrs Muir qui est un de MES films
    Bref, en lisant tes articles je m’aperçois de tout ce que je ne fais plus! Le ciné en fait partie, plus de ciné depuis 2 ans… ça manque…

    Répondre
  19. lunelo a dit…

    ça donne envie.^^
    J’avais ete tres touchée par la guerre est declaree
    alors que j’avais peur d etre happee par une complainte boboisante le film m’a touchée et interrogée
    sur le cote fusionnel je suis tout a fait d’accord on le percevait tres bien entre eux dans une itv filmé de telerama que j’avais regardé apres le film pour trouver des traces du travail
    c’est troublant comment l’amour se decline
    pas eu l’occasion de voir la reine des pommes
    j’irais probalement voir celui ci

    Répondre
  20. Miss Blemish a dit…

    Tu m’as donné ENVIE d’aller voir ce film. Caro, il faudrait vraiment que tu songes à donner des cours sur « comment vendre un truc que vous avez adoré » parce que souvent, lorsque j’ai énormément apprécié quelque chose, je me retrouve à cours de mots. Les arguments ne sont pas là, c’est plutôt une succession de « Hiiii » et de « Haaaa » et ça, bon, à part faire cruche, ça ne rend pas vraiment justice au « truc adoré ».
    Donc, sortie de Noël en vue, je note dans mon agenda, je pense que le 19 décembre vous me croiserez au cinéma :)
    Bises !

    Répondre
  21. Hémeline a dit…

    Merci pour cette critique ! je suis toutefois très réservée sur la guerre est déclarée, je n’ai pas été bouleversée… j’ai trouvé ce film trop « contrôlé » et finalement alors que j’avais peur de le regarder et de ne pas en sortir indemne, je suis plutôt restée en dehors….
    En fait j’ai trouvé certains passages un peu artificiels ce qui m’a un peu gâché le film.
    Je pense que c’était trop dur pour elle de se livrer vraiment, on ne voit jamais vraiment ses émotions à elle… lui par contre m’avait plus emballé (mais je trouve son jeu un peu emprunté quand même)
    bref, je n’irai surement pas :-D mais ça te fait sûrement une belle jambe ! ;-)

    Répondre
  22. Karine a dit…

    Ahhhhh rien que les photos ça me fait baver!
    J’adore Valérie Lemercier, j’adore Jérémie Elkaïm, je suis pas sûre d’adorer les deux ensemble mais j’ai vraiment très très hâte d’aller voir ça!

    (et bravo pour ta question, c’est pas con, c’est important les madeleines)

    Répondre
  23. Claudia a dit…

    Bah j’ai pas accroché du tout non plus :) Et l’amie avec qui j’étais pas mieux. En fait nous nous sommes endormies… Comme quoi c’est vraiment subjectif :) (Si ça c’est pas de la remarque pertinente alors je ne sais plus !)

    Répondre
  24. Arto a dit…

    Pas vu « la guerre est déclarée » mais je sors de l’avant-première à Lorient de « Main dans la main ». V Donzelli et J. Elkaïm étaient là. Je suis parti très vite je risquais d’être très désagréable. C’est d’une indigence totale, avec une absence de scénario effarante. J. Elkaïm très mauvais, on n’y croit pas une seconde, qu’allait faire Lemercier dans ce navet ???? Heureusement que j’étais invité sinon j’exigeais de me faire rembourser. Quelle est l’intérêt de proposer une telle daube ? qui peut produire ça ? N’ya llez sous aucun prétexte, fuyez, fuyez…..

    Répondre
  25. elisa a dit…

    Vraiment dommage car avons vu ce film en avant-première sur Aix en Provence avec l’honneur de rencontrer ensuite Valérie Donzelli, Valérie Lemercier et jérémie elkaim, voilà juste du pur Bonheur.
    Un film émouvant, drôle, sensible. Suffisamment original pour sortir des clichés habituels. Un vrai plaisir.
    Une BO exceptionnelle, un rythme parfait, des acteurs excellents…qu’attendre d’autre du cinéma ???

    Répondre
  26. Alain a dit…

    Arto, mon frère ! Je partage. Ce film est une horreur, d’une affligeante bêtise. Je suis sorti au bout de 15 mn… Le coup du talon enfoncé dans le pied d’un pauvre danseur du dimanche m’a acchevé. Comment trouve-t-on l’argent pour des scénarios aussi indigents ?

    Répondre
  27. c-rendipity a dit…

    Le coup du talon c’est 5 minutes dans le film… Très joli au demeurant, pas besoin que ce soit tape à l’oeil pour que ce soit bien. Ce n’est pas bête, c’est po-é-tique. Merci Caroline (et à ma collègue qui m’a demandé de l’accompagner hier).

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *