Chiche ?

DSC_1819

Il ne faut pas croire, durant ces vacances, je n’ai pas fait que languir sur ma serviette comme une crêpe anémiée. Non non non. Il m’est arrivé également de cuisiner. Et cette année, mon plat vedette, ma “signature” (à lire en anglais), ce fut cette salade de pois chiches. Je mentirais en m’attribuant l’idée, c’est ma voisine et amie Sophie qui elle même la tenait d’une amie, qui me l’a soufflée. Et contre toute attente (je n’aurais pas misé un kopeck sur un quelconque enthousiasme de mes enfants lorsque j’ai posé sur la table mon saladier plein de pois), j’ai fait un tabac. Après, on a eu pas mal de place sur la plage, bizarrement.

Je déconne, en réalité, je ne sais pas si c’est parce que je les ai fait gonfler une nuit entière mais peu de flatulences à déclarer.

La recette, la voici, je vous jure que c’est une petite tuerie.

pois

500 g de pois chiches, à faire tremper la veille.

Cuire les pois pendant une heure environ, ne pas hésiter à goûter, il ne faut pas qu’ils soient trop mous.

Les égoutter et les faire refroidir.

Faire cuire 3 oeufs durs.

Les passer au presse purée et les mélanger avec les pois. Ajouter un ou deux oignons frais émincés.

Ajouter de l’huile d’olive pour l’assaisonnement.

Enfin, saupoudrer de coriandre fraiche.

Servir bien frais.

DSC_1814

Voilà, à part ça ça sent le sapin, dans deux jours c’est le retour à Paris et si j’ai bien compris, sans passer par la case Eté indien. Mais je ne sais pourquoi, je sens que je ne vais pas vous inspirer la moindre pitié, du coup je ne vais pas perdre mon temps à me plaindre pour rien. Et puis la vérité c’est que je suis tout de même assez excitée à l’idée des mois qui s’annoncent, qu’il s’agisse de ce projet de maison mais aussi de quelques autres que je vous dévoilerai en temps voulu. Comme dirait l’autre, si on était en vacances tout le temps, ce ne serait plus des vacances (ah ?).

Edit: Ne me demandez surtout pas mon avis sur les péripéties du gouvernement Valls, les mots me manquent définitivement, je suis consternée à vrai dire, par le “courage” de Duflot qui après s’être fabriqué une crédibilité ministérielle crache bien fort dans la soupe histoire de pouvoir se présenter en 2017, par les éructations de Montebourg dont l’avis n’est sûrement pas complètement nul et non avenu, sauf que son bilan est aussi maigre que la teneur en vrai beurre d’un quatre quart industriel ou encore par l’incapacité totale de Hollande à tenir son équipe et un cap un minimum à gauche. Je ne suis pas assez bonne en économie pour savoir ce qu’il faudrait faire, je ne pense pas que la rigueur puisse être à elle seule un programme et je ne veux pas hurler avec les loups. Mais bordel de merde, est-ce que ces gens pour qui j’ai voté pourraient arrêter cinq minutes de courir comme des poules sans tête, faisant passer la gauche dans son ensemble pour une armée d’incompétents incapables de gouverner ? Est-ce qu’il serait possible qu’on n’ait plus sans cesse l’impression que chaque fois que l’un ou l’autre la ramène, ce soit avec une arrière pensée présidentielle ? Est-ce que vraiment je vais devoir voter Juppé en 2017 pour barrer la route à Marine ? Est-ce que vraiment la jupe crayon va faire son grand retour cet automne ? Bref, je vais faire gonfler mes pois chiches.

 

 

67 comments sur “Chiche ?”

  1. DOMINIQUE a dit…

    Etant flemmarde, j’utilise les pois-chiches en conserve, déjà cuits. Ce genre de salade a généralement beaucoup de succès, avec son petit goût de noisette…
    Pas mal, non, la jupe crayon ? Pour le reste…

    Répondre
  2. Marje a dit…

    Mes enfants vont fuir et crier à la conspiration anti-môme mais moi j’ai très envie de tenter cette salade ! Les jupes crayons m’angoissent, elles empêchent de courir …

    Répondre
  3. tallulah06 a dit…

    c’est bon la salade de pois chiches, chez moi c’est l’homme qui la fait, sans oeufs durs et avec des pois en conserve.
    Pour moi le plat de l’été ça a été la ratatouille, j’ai du en faire une par semaine, mais c’est tellement bon avec des bons légumes du sud, voire du jardin pour la plupart (les courgettes refusant obscurément de pousser).
    Bonne rentrée, on a hâte de lire tout sur tes nouveaux projets!

    Répondre
  4. NatakaDM a dit…

    J’ai juste envie de te dire merci aujourd’hui.

    Merci pour cette recette qui donne envie de dire que l’été n’est pas fini (mais a-t-il commencé ?).

    Merci pour ce post-script qui résume ce que j’en pense…. à part que le départ de B. Hamon ne me déplaît pas tant pour ce qui est de ce ministère-là (l’homme a certainement d’autres qualités) ; je regrette V. Peillon, mais j’accueille bien volontiers NVB !!!! Ça fait bcp de “chefs” en 2 ans 1/2… je ne sais pas si il existe beaucoup de métier où l’influence du ministre est aussi forte (je suis prof, évidemment) (et déjà au turbin, déjà dans les circulaires de rentrée, la préparation des réformes, etc. ce serait bien que @franceinter & co l’admette au lieu de parler de la rentrée de dans une semaine !).

    Désolée, je me laisse emporter. Encore merci pour ce billet rayon de soleil !

    Répondre
  5. proff a dit…

    “Mais bordel de merde, est-ce que ces gens pour qui j’ai voté pourraient arrêter cinq minutes de courir comme des poules sans tête”
    Je t’adore: c’est exactement l’image que je me fais de notre triste gouvernement… Quelle tristesse.

    Répondre
  6. sylvie a dit…

    Bon ben moi je l’ai testée ta recette dès que je l’ai vu sur instagram et je l’ai faite le jour même !!! Pour moi qui ne suis pas une fan des pois chiches et bien j’ai aimé. Je sais je suis une copieuse et même que je vais la refaire !! na

    Répondre
  7. Dorémi a dit…

    “Mais bordel de merde, est-ce que ces gens pour qui j’ai voté pourraient arrêter cinq minutes de courir comme des poules sans tête…”
    S’ils pouvaient appliquer une politique un tant soit peu à la hauteur des espoirs qu’ils ont suscités il y a un peu plus de deux ans ça serait déjà bien.
    À part ça, merci pour la recette et profitez bien des deux jours (ensoleillés ?) qui vous restent…
    Bonne journée à tous !

    Répondre
  8. Jade a dit…

    Premier réveil depuis bien longtemps, pas encore pour aller étudier mais pour aller chercher des papiers à la mairie (presque pire) avec pluie de merde et amoureux reparti à Lyon… Cafard de la rentrée bonjouuuuur ! Enjoy your last two days !

    Répondre
  9. sylvie a dit…

    Merci pour la recette, j’adore les pis chiches.
    Alors pour une digestion plus facile, enlever la peau en les frottant entre les mains, mais ça c’est pour les pois chiche en boite ou mieux encore en bocal (dans les rayons orient, Maghreb) qui sont biens meilleurs et déja cuits.
    J’ai fait moi-même du houmous cette semaine, hyper bon et très simple.
    Bonne fin de vacances

    Répondre
  10. jusiana67 a dit…

    Alors, moi les pois chiches, j’en raffole…
    il faudrait que tu essayes avec du thon à l’huile d’olive.
    Tu prends la même base de recette (énoncée dans ton article) et tu y ajoutes du thon à l’huile d’olive, du persil plat…
    Ou encore mieux : de la morue dé-salée et effilée, avec de l’ail pilé et.. c’est une véritable tuerie “portugaise”.

    ET me voilà de bon matin, au boulot, derrière mon écran, face à une fenêtre qui me renvoie la pluie et l’automne en plein visage, en train de saliver comme les chutes du Nideck avec la nostalgie de mon Portugal mélangé à la Corse..
    Tes articles nous font voyager..
    merci Caro.
    (ça fait qq années, que je te suis, mais ce sont les pois chiches qui me font réagir..)
    BON RETOUR !!

    Répondre
  11. The Bee a dit…

    Voilà bien résumé ce que je pense du coup d’éclat de ces hommes et femmes qui nous tiennent lieu de classe politique. Merci pour cette recette de pois chiches, en bonne méditerranéenne que je suis je voue un culte à cette légumineuse plus qu’énergétique :-)
    Merci pour vos articles… à quand les piges politiques?

    Répondre
  12. val d'arr a dit…

    Comme je ne suis que bonne humeur et grande bonté (je suis toujours en vacances également), je viens officiellement ici t’annoncer que le mois de septembre va être exceptionnel (allez, un bon 24 °c c’est déjà pas mal) et ça commencera dès le week end prochain. Irma, sort de ce corps…

    Répondre
  13. Nine a dit…

    - J’adore la première photo : belle salade, belle lumière, belle petite profondeur de champ…
    – J’aime beaucoup ta prétérition de la fin…un nouveau pavé dans la mare de l’abstention et une brique dans l’escalier qui amène doucement mais sûrement MLP vers les sommets

    Répondre
  14. Reine a dit…

    Encore 2 jours de rab pour moi aussi…. Mais flinguee par l’actualité française… Ça m’emmerde grave d’imaginer la jubilation des sarkozystes et consorts… Et de savoir la gauche décrédibilisee pour un moment… Bon..pensons au cessez-le-feu de Gaza et aux discussions Ukraine/Russie..,. aux vaccins japonais anti ebola …et à la jupe crayon…ça affine les hanches larges?

    Répondre
  15. Charlène a dit…

    Elle a l’air très bonne cette salade de pois chiches ! On va juste éviter de la préparer pour le casse-croute du premier jour de reprise :)

    Ton edit exprime exactement ce que je ressens… Je suis profondément de gauche et je terriblement déçue…

    Bonne rentrée ! (la mienne se fera en Corse )

    Répondre
  16. KA a dit…

    Après lecture de ta recette sur Instagram, j’ai fais gonfler des pois chiche (pour la première fois) après, je les ai fait cuire. Aujourd’hui, un peu plus de précision sur la recette, ça me convient. De temps en temps j’aime faire ces recettes qui demandent du temps, mais c’est pas souvent,. 1 nuit de trempage, 1 heure de cuisson. ça change de l’ultra rapide. donc rien à voir avec la politique, bref! je me comprends.
    Eloge de la lenteur ou du ralenti
    Bonne fin de vacances à toi

    Répondre
  17. Stéphanie a dit…

    Recette tentante mais ma fille va sûrement trouver que tous ces ingrédients lui gachent le bon goût des pois chiches et de l’huile! Quand je pense que quelqu’un avait dit un jour à ma mère que les pois chiches c’était juste pour nourrir les cochons….

    Répondre
  18. Coline a dit…

    Des pois chiches en conserve bien rincés, ça fait la blague et ça fait pas péter;
    En revanche, remplacer Montebourg, par un carriériste de la finance qui vient de la Banque Rotschild,
    pour bien conduire une politique économique totalement inféodée aux marchés financiers,
    au moins c’est clair
    et ça
    ça fait carrément chier…
    Pompidou était aussi un ex de la banque Rotschild. C’est lui qui, bien avant le système européen, a transféré aux banques le pouvoir de créer la monnaie.
    C’est simple : avant, c’était la Banque de France qui prêtait à l’Etat, à taux zéro, et il n’y avait pas de dette publique.
    Maintenant, l’Etat doit obligatoirement emprunter sur les marchés financiers et paie deux fois les intérêts : une fois le taux du marché, une seconde fois celui de la BCE.
    L’actuelle dette publique, dont on nous rebat les oreilles pour justifier la politique d’austérité, ce n’est rien d’autre que l’accumulation de ces intérêts : 50 milliards d’euros annuels. Tous les ans, on doit emprunter (donc générer de nouveaux intérêts) juste pour payer ces intérêts.
    Ce gros crédit revolving est désormais bien verrouillé par le système européen.
    C’est le même système dans tous les pays, sauf que les Etats-Unis s’autorisent eux à émettre de la monnaie papier.
    Tout ça, c’est paraît-il pour nous protéger de l’inflation, de sinistre mémoire pour l’Allemagne.
    Sauf que là, on est au bord de la déflation, c’est pas mieux.
    Bref, ce ne sont pas les socialistes qui nous gouvernent, mais les marchés financiers.
    Oui, ça fait vraiment chier.

    Répondre
    • cash cash a dit…

      Merci Coline d’avoir admirablement résumé la situation.
      Ce sont effectivement les marchés financiers et non les politiques qui nous gouvernent, d’où la similitude entre présidence Sarkozy et présidence Hollande voire même (arrêtons de nous voiler la face) présidence Le Pen. Il est temps que les gens soient informés qu’ils ne vivent pas en démocratie ( le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple), mais en ploutocratie (le gouvernement du peuple, par les riches , pour les riches).

      Répondre
  19. Grands boulevards a dit…

    Grande adepte du pois chiche sous toute sses formes, je voulais juste préciser à celles qui pensent encore que c’est indigeste et lourd :
    1) les boîtes de conserves, ça fait péter. Donc forcément, le pois chiche dans ce cas fait péter.
    2) il apporte 171 calories au 100g contre 350 pour les pâtes et même 380 pour le quinoa.
    3) c’est une excellente source de protéine et de sels minéraux et de fibres et à un indice glycémique pas trop élevés donc sentiment de sasieté rapide( pour revenir aux pâtes industrielles raffinées, des sucres vides, pas de fibres et IG haute, on risque de manger plus ). Donc il nourrit plus le muscle et ne se stocke pas sur nos cuisses.

    Bref, le pois chiche est un allié pour être en bonne santé.
    Et qu’est ce que c’est bon !!!
    La farine de pois chiche est aussi une tuerie !

    Répondre
  20. Brigitte a dit…

    Merci Caro pour tout ce que tu écris et plus particulièrement pour le PS (sans jeu de mot)
    Je partage +++++ et tu me fais rire alors que franchement….c est triste à pleurer!

    Répondre
  21. carole (capillairement freaky) a dit…

    En effet, vu comme ça, je comprends que tu n’aurais pas parié un kopeck dessus, c’est pas faux que le pois chiche, c’est pas le plus sexy des aliments..^^. Je suis pas non plus une convaincue, mais vu que j’ai une boite de pois chiche qui ne demande qu’à enfin se révéler et que j’ai foi en les goûts de tes enfants, je vais tenter tout ça, merci!

    Répondre
  22. Séco a dit…

    Super idée! Il paraît que nous mangeons trop de féculents et pas assez de légumes secs. Cette recette me paraît excellente pour remédier à la tendance. Je cours tester!

    Répondre
  23. Caro d'ardèche a dit…

    De retour au boulot depuis hier j’vais pas me faire plaindre étant en vacances depuis début juillet mais au concept “sinon c’est plus des vacances” je propose le concept “des vacances à vie” après avoir testé un congé longue durée de 1 an je certifie qu’on se sent toujours autant en vacances :))
    La salade de pois chiche a été mon plat fard de l’été (avec celle de lentilles corail-riz-boulgour) j’ai surfé sur le concept culinaire céréales herbes aromatiques légumes plat unique qui tient au ventre et ma foi ça a eu son succès.
    Avec mes pois chiche je mets du thon, menthe persil, olives noires, ail, cumin, citron vert et une pointe de tabasco (quitte à péter !!!)
    Et tu m’agaces à être encore en vacances, comme tout ce qui le sont encore quand moi je ne le suis plus (je hais mon père qui se trouve aussi en Corse) ;)

    Répondre
  24. Pauline a dit…

    Bon retour, profite bien de ces deux jours…

    Sinon… Un nouveau gouvernement ? Il y a eu un … ? Ha oui tiens… enfin, en gros, ils ont viré Montebourg, et joué aux chaises musicales avec les autres, vraiment pitoyable… Le vote utile, plus jamais. Je regrette vraiment d’avoir voté pour ces abrutis au premier tour par peur de Sarkozy, et je sais pour qui je revoterai, très très à gauche. Je ne pense pas qu’ils puissent faire pire (bien qu’ils soient capables de leur lot de bêtises aussi, hein), c’est impossible. La gauche socialiste n’a de gauche que le nom. En tous cas, Juppé et cie, jamais.

    Sinon, sur la question par exemple de l’emploi, des cadeaux faits aux patrons, des engagements des patrons à créer de l’emploi en échange de pleins de cadeaux parce que c’est vrai, ce sont ces saloperies de seuils d’effectifs et les charges sociales qui freinent la “création” d’emploi (n’incitons surtout pas le citoyen à se poser la question du pouvoir d’achat que les charges sociales permettent de maintenir, et donc de l’impact positif sur la consommation …) :

    bref, un bon article sur la question, qui date de quelques mois, mais qui a le mérite de faire réfléchir sur une question qui semble acquise pour beaucoup, à savoir la notion de “création d’emploi” :

    http://blog.mondediplo.net/2014-02-26-Les-entreprises-ne-creent-pas-l-emploi

    (à comparer par exemple avec les engagements de Pierre Gattaz, qui a trop plein de supers idées pour créer des centaines de milliers d’emploi, rien que ça : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/18/pierre-gattaz-hesite-a-mettre-a-nouveau-la-pression-sur-le-gouvernement_4472747_3234.html )

    Et je prends ta recette de poix chiches. Merci… je cherchais justement une idée de recette nouvelle.

    Répondre
    • Othilie a dit…

      Merci pour les articles.
      Mon mari est artisan, donc “patron” en un sens. Il aurait le volume de travail pour embaucher un ouvrier supplémentaire mais il ne peut pas :( il est écrasé par la pression financière bancaire et les charges. Nous sommes frontaliers. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une boîte d’intérim allemande ne lui propose des ouvriers à … 25 euros de l’heure TOUT COMPRIS ! Charges, transport, pois chiches du midi et même le PQ en prime ! 25 € ! Ce sont des ouvriers polonais au tarif polonais :) Mon mari refuse bien sûr. Il serait grand temps de faire le ménage en Europe aussi !

      Répondre
  25. Ingrid a dit…

    Je testerai cette recette à mon retour de vacances…:-)
    Bon moi je m’inquiète. J’ai entendu ce midi le médef se réjouir de notre nouveau ministre des finances.. Le médef quoi… Je m’inquiète.. Je suis plus du tout sur qu’on est un gouvernement de gauche.. ?

    Répondre
  26. Blonde Paresseuse a dit…

    Mais quels pois chiches faut-il prendre si JUSTEMENT on a envie de péter ?

    Sinon ma propre contribution à la gloire du féculent : pois chiches, oignon coupé tout riquiqui, huile d’olive et cumin en poudre. Servir à température ambiante à l’apéro.
    A attraper avec un cure-dent parce que c’est un vrai challenge de le piquer sans qu’il n’éclate.
    Les plus aguerris arrivent à en planter trois et après les portent en trophée comme un banderille.

    Pensées amicales et pleines de compassitude pour le retour.

    Répondre
  27. calou a dit…

    coucou, ah les pois chiches !! en salade avec tomates confites en dés et billes de mozzarella, c’est pas mal non plus !!
    Sinon, snif pour Montebourg car il a vraiment œuvré pour le sauvetage de notre usine, dans notre vallée savoyarde… on ne sait plus quoi penser de ces changements de gouvernement…bonne fin de vacances !!

    Répondre
  28. Mnêmosunê a dit…

    C’est décidé, je vais mettre des pois chiches à tremper, ça a l’air juste délicieux (j’y ajouterais bien une tomate en dés moi quand même, non ?).
    La jupe crayon moi je suis pour, je trouve que c’est beau comme vêtement. Mais ça veut pas dire que j’en porterai (je vais rester à “crayon”, jupe c’est trop tôt encore) (et puis ça n’irait pas avec mes converses je crois).

    Répondre
  29. val a dit…

    pour que les pois chiches cuisent plus vite, les faire tremper avec une petite cuillere de bicarbonate.
    je confirme c’est super bon, surtout ceux qui ont poussé pour la 1ere fois dans mon jardin pres de mes oliviers.
    merci je tente ta recette

    Répondre
  30. Dorémi a dit…

    Quand je cuis mes pois chiches je les assaisonne toujours de cumin en poudre, et pas de flatulences à la clé. Sinon, crus tout juste germés (après trempage), c’est délicieux avec par exemple des tomates, du persil plat, des olives noires, de la fêta et un filet d’huile d’olive…

    Répondre
  31. ES a dit…

    Merci pour la recette de pois chiches, je l’essaierai dès que j’arriverai à trouver de la coriandre en bon état (celle du supermarché en bas de chez moi est généralement pâlichonne et assez insipide, et à chaque fois que j’ai essayé d’en planter sur mon balcon, 1) ça attirait une quantité incroyable de pucerons et 2) ça montait en graine dès qu’il faisait un peu chaud et ça devenait immangeable…)

    Pour les fans des pois chiches, j’ai une autre recette (pas compliquée): des pois chiches (en boîte ou en bocal ou cuits maison, comme vous préférez), des cubes de feta, un peu de citron confit au sel, et un peu d’huile d’olive. Ca se mange très très bien. :-)

    L’hummous maison, c’est plutôt facile à faire et c’est très bon aussi (dans mon cas: pois chiches en boîte, huile d’olive, tahini, un peu de jus de citron, d’ail et de cumin).

    Mon mari est un grand adorateur des pois chiches. Il y a une dizaine d’années, peu avant un déménagement, il avait insisté pour en préparer une grande quantité pour notre “dépendaison de crémaillère” (pois chiche + sauge + oignon rouge émincé). Sauf que de toute façon il y avait largement trop de choses à manger (il faut dire qu’on en profitait pour vider le congélateur avant de partir) et qu’il avait légèrement surestimé l’intérêt de nos invités pour les pois chiches. On s’est retrouvés à manger des pois chiches pendant 2 jours avant le déménagement, à vrai dire ça m’a un peu dégoûtée de cette recette…

    Quant à la politique… je partage ta désolation (la comparaison avec les poulets sans tête m’a fait rire sur le coup, mais hélas elle est tout à fait adaptée à la situation). Les espoirs de changement de 2012 ont débouché sur tellement de déceptions et d’amertume…

    Répondre
  32. Amelie marie a dit…

    Merci de la recette, qui m’a l’air bien délicieuse (j’aime les pois chiches, avec ou sans conséquences … ). Quand à la politique, il y a longtemps que j’ai décroché (vivant à l’étranger). De temps en temps, je jette un oeil. Tiens un énième gouvernement (qu’ont-ils le temps de faire, vraiment ?)), entre deux clics. Et on attend alors, de découvrir tes projets :).

    Répondre
  33. Nathaly a dit…

    Pénurie de pois chiche au supermarché ! Ça va péter sec à la rentrée ! :p
    Je suis pour la jupe crayon, j’adore ! Et pour aussi les vacances à vie ! Surtout en Corse ! J’y suis encore je rentre dimanche, paraît que mes mômes ont école la semaine prochaine. … shit !

    Répondre
  34. carolinechérie a dit…

    Les médias sont en grande partie responsables de ce que nous ressentons comme de l’instabilité, tant ils ont préféré sacrifier la stature présidentielle, le respect des institutions, au tirage de leurs hebdos aux grands heures du “hollande-bashing”. Je ne sais pas ce que les différentes politiques sont vraiment, car seuls les médias, que je considère désormais comme des tabloïds pour la plupart, sont le “relais” des politiques, et que je ne pense avoir ni les données, ni la culture pour les analyser.
    Par contre, je me demande si, au fond, le sentiment de vivre cent fois et toujours les mêmes politiques, n’est pas du à l'”Enarchie”, car les hauts fonctionnaires et les politiques de droite et de gauche, sortent tous de cette école, et sont tous “fabriqués” par les mêmes enseignants, depuis plusieurs générations… outre le fait que leur façon d’inculquer est la même d’un élève à l’autre, et que donc nos politiques ont tous entendu les mêmes leçons, ne sont-ce pas lesdits hauts fonctionnaires, permanents malgré les changements de ministre, qui dirigent vraiment le pays (voir à ce sujet l’article donné dans Elle par Cécile Duflot). Ne souffrons-nous, pas tout simplement, entre autre, de l’Enarchie ???

    Répondre
  35. Karine G-s a dit…

    “Mais bordel de merde, est-ce que ces gens pour qui j’ai voté pourraient arrêter cinq minutes de courir comme des poules sans tête, faisant passer la gauche dans son ensemble pour une armée d’incompétents incapables de gouverner ?”
    Oui, voilà, c’est ex-ac-te-ment ce que je pense et que tu formules de façon parfaite. Consternant.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *