50 shades of blue à Saint-Florent

DSC_1647

Il y a dix ans très exactement nous avions séjourné à Saint Florent, enfin plus exactement vers Nonza, petit village accroché à la montagne en plein Cap Corse. J’avais beaucoup aimé cette partie de l’île, plus abrupte, plus escarpée et montagnarde que la côte orientale où j’ai toujours eu l’habitude de crécher (petite avec mes parents nous campions à quelques kilomètres de là où je me trouve aujourd’hui). De Saint-Florent je me rappelais la citadelle et son palmier, la vue qu’on a sur la ville depuis ce promontoire, l’esplanade où se tiennent les concerts et les petites ruelles que l’on arpente, certains de finir par la voir, la Méditerranée divine, paresseuse dans ces milliers de nuances de bleu.

J’ai retrouvé cette atmosphère lorsque nous sommes retournés à Saint-Florent la semaine dernière. Quelle émotion de voir mes grands dans ces mêmes rues, flanqués de Rose qui alors n’existait pas… Bon, je ne vous cache pas que derrière ce tableau idyllique de famille Ricoré, il y a eu ce jour là quelques frictions. Le machin, qui n’a pas gagné en perspicacité depuis le début de ces vacances est parti ce jour là en oubliant… de s’habiller. Certes, c’est l’été, certes on est au bord de la mer, mais lorsqu’on s’est assis pour manger, le restaurateur nous a gentiment expliqué que dans son établissement, on ne pouvait pas être torse nu. J’avoue avoir un peu savouré le fait qu’après lui avoir prêté un haut, le gars, inquiet que mon machin l’asperge de jus de moule l’a affublé d’un bavoir en papier. Je confesse également être ensuite allée acheter le tee-shirt le plus moche que j’ai pu trouver (tête de Maure gigantesque inside). Non parce que je vous rassure – expression purement rhétorique je me doute que vous n’étiez pas morts d’inquiétude – , il n’avait oublié ce jour là ni son portable ni son livre. Quant à la chérie, je ne saurais vous dire quelle mouche l’avait piquée, mais soudain sur les coups de 10h47, sans crier gare, elle était passée du côté de la force obscure de l’adolescence, soupirant comme une Cersei devant les frasques de Joffrey, son fils chéri (et néanmoins psychopathe). Manifestement, j’avais dit quelque chose, elle ne savait elle même plus quoi exactement, « sur un ton vraiment désagréable ». Et pim, perpète pour ma pomme.

Bref, tout ce petit monde s’est réconcilié sur les catamarans et on s’est promis de revenir l’année prochaine pour aller sur les plages du Lotu et de Saleccia, que l’on ne peut rejoindre qu’en bateau et qui sont dignes de plus belles beachs des Antilles. Ceci étant dit, pour ceux et celles qui seraient tentés, je me dois de vous prévenir, il y a dix ans on y avait posé nos serviettes et si en effet le paysage était dément, les guêpes également. On avait eu la naïveté d’apporter notre picnic, que l’on avait finalement mangé dans la mer, poursuivis même là par ces garces affamées. Je dois vous dire que ça m’avait un poil gâché ma journée.

Voilà, le churros est reparti hier pour Paris – bouhhhhh –  mais les enfants et moi avons un peu de rab jusqu’à vendredi, en compagnie de mes parents et de mes frères. Je savoure ces derniers jours avec tout ce qu’il me reste de pleine conscience (j’ai pas mal grillé mon capital avec mes ados).

Bonne journéeDSC_1779 DSC_1766 DSC_1750 DSC_1714 DSC_1717 DSC_1710 DSC_1701 DSC_1683 DSC_1675 DSC_1673 DSC_1658 DSC_1651 DSC_1641 DSC_1640 DSC_1639 DSC_1629 DSC_1627 DSC_1626 DSC_1625 DSC_1623

Bonus: ces photos sautées qui m’évoquent un passage de Mary Poppins, quand les enfants commencent à s’envoler au dessus de Londres.

DSC_1891 DSC_1884 DSC_1895

50 comments sur “50 shades of blue à Saint-Florent”

  1. Madame H a dit…

    La dernière où ils sont tous les trois en l’air, elle est vraiment super !
    Ils sont beaux, ils sont heureux ils s’aiment, ils volent !

    Répondre
  2. Joelle a dit…

    Vos enfants sont magnifiques !
    Profitez bien de cette dernière semaine; ici c’est un peu l’automne avant l’heure, et il fait frisquet.
    Joelle

    Répondre
  3. berengere a dit…

    ce ciel bleu fait du bien aujourd’hui car c est gris et compagnie ! bouhhhh je retournerai bien en vacances sur isola d elba le ciel était aussi bleu qu en corse !!!

    Répondre
  4. Edith a dit…

    Ah, on voit que la puberté a bien commencé pour Lou ! C’est chouette ces photos qui permettent de suivre son évolution ! Ca explique peut-être les soupirs, en tout cas félicitations à elle.

    Répondre
  5. Vanessa a dit…

    Saint-Florent, quelle émotion de voir ici ces photos, alors que le ciel parisien est tout gris, tout moche.
    J’ai moi aussi campé toute mon enfance avec mes parents près de Saint-Florent, mon petit paradis perso. J’y retourne régulièrement depuis que j’ai des enfants pour partager avec eux ce bout d’histoire familiale.
    Nous y étions en juillet et repartis le jour de votre arrivée que j’ai suivie sur instagram (trop fière d’être précurseur(e?) d’une influençeuse!). Par contre moi je ne jure que par le ferry pour arriver en douceur et se laisser lentement envahir par les odeurs de maquis! J’ai tenté une fois l’avion, c’était trop rapide, trop brutal, avec le sentiment de ne pas « mériter » !
    De cet été j’ai les mêmes photos de baignade en rivière, de la citadelle de St-Florent et des têtes des enfants à l’Orsu Biancu. Et ce café sur cette petite place avec la fontaine !
    Merci de partager cela même si cela génère des tonnes de nostalgie!

    Répondre
  6. Amélie a dit…

    C’est drôle mais je me rappelle très bien de moi ado faisant ce genre de plan à mes parents et gâchant (dans une moindre mesure) sans m’en rendre compte une aprem au départ sympa… Je ne sais pas si la future mère en moi arrivera à s’en rappeler plus tard mais j’imagine quand même que ça doit être un peu lourdingue à gérer ! Cela dit, tant que le passage à l’adolescence se résume à ce genre de pique ça va… À part ça, tes photos sont tjrs sublimes et vous avez l’air de passer de magnifiques vacances. Profitez en bien jusqu’à la fin ! Bisous !

    Répondre
  7. maud a dit…

    Que la Corse me fait rêver depuis des années et encore plus grâce (ou à cause de) à toi…. MERCI pour ce voyage que tu as partagé avec nous.
    bon lundi

    Répondre
  8. anne a dit…

    Ahhh Saleccia…. Nous avions commencé notre périple d’un mois en Corse l’an dernier par là, quatre jours merveilleux sur une plage de rêve. Hormis un point noir: les yachts. Quand je dis les yachts, c’est une palanquée d’énormes yachts posés face à toi, à 100m du bord. Ils arrivent de St Florent le matin, et repartent le soir. Bon, ça fait quand même bizarre comme impression….. un tel décalage de vie. Et puis j’aurais voulu laisser mon regard se perdre à l’horizon, et ne pas buter sur les jet ski qui sortent sans cesse des soutes des yachts. Mais sinon, C’EST une plage de rêve, l’eau la plus transparente de Corse, et un sable d’une blancheur inégalée.
    Sinon, on peut y arriver également par une piste. 12 km de vraie piste, où des 4X4 font la navette pour y amener, des gens à la journée. JE RECOMMANDE VIVEMENT cette solution….. Nous, nous avions opté pour le système D comme d’habitude. 12 km de piste en fourgon (pas 4X4 le fourgon, dommage) et une fois engagés, pas possible de faire demi tour, c’est trop étroit, ça passe ou ça casse. Nous c’est passé, mais ça a failli casser tout au long de ce périple de 3H, oui 3H… juste pour l’aller. Mais à l’arrivée, mis à part le fait que tu sais que tu vas te taper la même chose pour revenir et que tu as définitivement ruiné la peinture de ton fourgon (épineux en or massif bordant la piste) tu découvres un petit camping trop mignon au bord de la plage magique !!!! Et que c’est un souvenir inoubliable.
    Bonne fin de vacances !!!

    Répondre
    • Carolinechérie a dit…

      ….coucou, Salleccia, on peut y accéder depuis la plage du Lotu en calèche, 20 minutes exquises dans les bruyères et la garrigue. Je l’ai fait la semaine dernière, génial…

      Répondre
  9. clairah a dit…

    Il a pris son bouquin, c’est l’essentiel ;-) (la prof de français que je suis te dit que ça rendrat bien des parents jaloux !)
    Profitez bien de cette semaine !

    Répondre
  10. Marilune a dit…

    Sur Lyon il fait tout gris (m’est avis que ce n’est pas le seul coin de France, ceci dit), alors ces belles photos gorgées de soleil, de ciel bleu, de farniente, et d’enfants joyeux (comme quoi, les photos ne sont bien qu’un instantané de la journée) ça apporte du baume au cœur. C’est vrai sur la première photo on a l’impression qu’ils s’envolent…Comme dans Peter Pan aussi.
    Bonne dernière semaine, à engranger du soleil!!

    Répondre
  11. Véro Bisontine a dit…

    Caro, profite bien de tes derniers jours de vacances, car ici c’est le bordel : démission du gouvernement, météo pourrie…

    Répondre
  12. Gigi la M a dit…

    Bouh , je suis rentrée samedi et bouh ,il fait FRAIS …..
    Enjoy….
    Et quelles photos , tout ce bonheur ,cette chaleur , cette joie (oui je sais ça fait « bébête « de parler comme ça ) ,mais tout ça illumine mon thé du matin , alors ,merci !

    Répondre
  13. Madame a dit…

    J’y étais vendredi :) les meilleures glaces artisanales sont là bas re :)
    Un de mes meilleurs concerts était au Porto latino il y a 3 ans je crois, Ben HARPER à la Citadelle , magique!

    Répondre
  14. Elise a dit…

    Je passe la semaine à St Florent et la plage du lotu est prévue pour demain (je note donc l’histoire des guêpes affamées !!) ; aujourd’hui c’est le cap corse, sur la plage noire de nonza où les vagues roulent et se déchaînent… La vie est dure, profitons-en ;-)

    Répondre
  15. Ingrid a dit…

    Encore une fois de magnifiques photos ! Tes enfants arrivent toujours à faire des sauts qui me semblent hallucinant !! Tu leur donnes quoi au petit déj ? :-)
    Profitez bien de votre dernière semaine .. Ici (basse-Normandie) on a basculé en automne ! Pluie battante ! La cata !! Profitez de votre ciel bleu !!

    Répondre
  16. et de trois a dit…

    Le début de la première phrase me touche, « il y a dix ans très exactement… ».
    Et bien moi il y a dix ans très exactement je mettais au monde un petit homme. Notre Léandre à 10 ans aujourd’hui et ça me fait tout chose…

    Je n’étais pas venue par ici depuis un petit moment pour cause de vacances dans le Périgord, tout le monde sait que le Périgord n’est pas très bien loti en reseau internet, mais les vacances sont faites pour décrocher un peu. Bref, j’ai encore une semaine de vacances à la campagne qui m’attend et je compte bien rattraper mon retard de lecture de billet ici…

    Répondre
  17. Marje a dit…

    10h47 ou 16h20, mes Grands basculent aussi parfois instantanément du côté obscur … Pourquoi ? Comment ? Mystère ! Mais comme toi, il semble que cela soit lié à moi ! Profitez bien du soleil pendant ces derniers jours …

    Répondre
  18. Justine a dit…

    Les couleurs de la robe de Rose sont superbes. En fait, elles me font penser à celles de mon nouveau maillot de bain acheté cette année, le premier depuis longtemps. Qui me change du traditionnel noir, un peu tristoune mais passe-partout.

    Répondre
  19. Chantal a dit…

    Bravo pour ces belles photos, ces jolis moments en famille. C’est exactement là où je serai dans 2 semaines (St Florent, Patrimonio, le désert des Agriates et ses deux merveilleuses plages (pour les guêpes, je n’étais pas au courant….).
    L’an passé, nous avions fait le Sud et cette année direction Cap Corse pour de nouvelles et belles randos.
    Celà fait quelques semaines que vous m’avez joliment faite patienter avec ces photos sublimes.
    Merci, et courage pour le retour !!!

    Répondre
    • Nath a dit…

      Chantal, je te conseille vivement la plage de Tamarone, juste au-dessus de Macinaggio au nord du Cap Corse. Superbe. On l’a autant aimée que Saleccia. L’eau est transparente, il y a du sable et des criques (+ aussi les plages près de la Tour Maria, si tu poursuis le sentier des douaniers). Tu peux y aller à pied à partir de la plage principale de Macinaggio, le long du sentier des douaniers, ou en voiture (c’est une piste, mais c’est faisable et pas très long). Il y a une bonne paillote sur la plage.
      Excuse-moi Caro, j’arrête de prendre ton blog pour un forum de voyage ;)

      Répondre
  20. Son Altesse Sérénissime la Princesse Héritière de Kurlande a dit…

    Putain pendant que j’étais pas là tu as fait vœu de chasteté de commentaire politique. La clope je veux bien, mais t’abstenir de l’ouvrir, va falloir que tu m’expliques comment tu fais, depuis ce matin.

    Ou alors tu as demandé la nationalité corse.
    non : suisse.
    non : écossaise.

    Non, les trois.

    Répondre
  21. Geneviève a dit…

    Après deux mois de Finistère où il a fait si beau, je me régale des billets en retard… Très belles photos de tes enfants et … félicitations pour l’achat de la maison !

    Répondre
  22. madeline a dit…

    alors là, à lyon ce matin, c’est le déluge !! un peu la Toussaint et je me pince quand je vois la date sur le calendrier ! j’ai aimé la Corse, la seule fois où j’y suis allée, fin mai, baignade tous les jours dans une mer turquoise. Cet été (?) juste ma campagne iséroise où les copains étaient les bienvenus pour les scrabbles et jeux de sociétés divers puisque les boules de la pétanque s’enfonçaient dans la pelouse …. Dans qq jours, je repartirai dans les Pouilles où le mercure oscille encore entre le 28°/30°, tout comme l’an passé en Sicile. Vive les vacances d’automne quand on approche la retraite et que l’été n’est plus consacré qu’à accueillir les chicoufs (les petits enfants : chic, ils arrivent, ouf, ils repartent) ; – D qui n’en sont pas encore aux crises d’ado et sont ravis de retrouver Papé et Mamie. Profitez, profitez les filles de tous ces moments d’enfants qui passent si vite !

    Répondre
  23. Nath a dit…

    J’ai ri en lisant ton post, Caro ! Nous étions à Saleccia il y a deux semaines, avons sorti le pique-nique… Les guêpes sont arrivées, mon fils avait une telle frousse que je lui ai dit d’aller finir son sandwich dans l’eau, une guêpe l’a suivi, il a lâché son sandwich… oups !!!
    Merci pour tes magnifiques photos :)
    Bon courage à toutes pour la rentrée !

    Répondre
  24. bealacigale a dit…

    Toutes mes vacances d’été jusqu’en 85, ça n’a pas changé et pourtant ça a beaucoup changé ! Saleccia , on peut y aller en voiture, un 4-4 c’est mieux, mais c’est possible ! Ah moins qu’il y ai une route depuis ! snif ! lol ! le Loto, y’a vraiment beaucoup de monde ! Le restautant au bord de l’eau, c’est celui de mon premier amour ! et autrefois pour aller à la Crique (d’où tu as pris cette photo ) il fallait passer par la court de l’ecole ! tu penses bien qu’il n’y avait que les enfants du village qui se retrouvaient là pour aller sauter du mur ! mdr ! ah ! nostalgie !

    Répondre
  25. la méli mélo a dit…

    On aurait bien voulu avoir une photo du tee-shirt qui tue… Un ado en vacances, reste un ado.
    Je viens de passer quelques jours entre mamans d’ados cousins et je suis rassurée : ils sont tous chiants, désarmants, imprévisibles, nous sommes toutes désespérées, incrédules et attendries malgré tout.
    J’avoue parfois moi aussi prendre un malin voire sadique plaisir face aux conséquences de leurs actes…

    Répondre
  26. La semaine d'une gourmette a dit…

    Ah, les soupirs et remarques acides de l’adolescence… J’ai un gaillard de 16 ans à la maison qui est comme ta fille (gros soupirs, paraît que je le critique tout le temps, tout ça tout ça…) ET comme ton fils (il oublie TOUT tout le temps – mais pas son portable, ô surprise !). Souvent ça m’amuse, mais quand je ne suis pas d’humeur c’est moins drôle…
    L’histoire des guêpes je l’ai vécue il y a 11 ans en Italie du sud, sur une plage sublime où nous allions nous baigner régulièrement pendant 15 jours de vacances : un soir j’ai eu l’idée géniale d’amener un pique-nique, ben j’ai vite compris pourquoi personne ne le faisait…

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *