J’aime #57

IMG_4233

Alors déjà, merci beaucoup pour vos commentaires sous mon dernier billet, ces encouragements me vont droit au coeur et surtout, beaucoup étaient hyper intéressants. Je ne vais pas vous raconter d’histoires, je suis au running ce que le vacherin est à la diététique. Un cas désespéré, je pense. Mais je m’accroche autant que je le peux, luttant contre ma propension à détecter toutes les dix secondes le signe évident d’un arrêt cardiaque imminent. Je ne suis pas peu fière d’être enfin arrivée à tenir presque 20mn sans m’arrêter et j’alterne mes courses avec des sessions de marche sur la plage, accompagnée de Rose dont le babil rythme mes pas, ou seule, les cuisses dans l’eau, en jurant sur quatre générations que ça a intérêt à être un poil efficace. Et le soir, quand le soleil se fait pluie d’or sur nos peaux, avec ma copine de sable, on fait le petit chien, superman et autres figures ridicules et douloureuses. Une façon d’accompagner la chérie dans ses exercices obligés. Je sais bien au fond de moi que tout cela ne fera pas bien le poids face aux mille et unes corvées de la rentrée et qu’il ne faudra pas attendre plus de deux jours pour que je remise au placard cette nouvelle hygiène de vie, mais je suis désormais adepte de ce mantra qui me va comme un gant, « ce qui est pris n’est plus à prendre ». (ou comme dirait ma grand-mère, « toujours ça que les Allemands ne mangeront pas ».

Je voulais aussi préciser que je ne me rends aucunement malade de ces quelques kilos en plus et que si je grossis le trait c’est avant tout pour vous amuser. Si zermater a changé quelque chose c’est bien cela, je ne me flagelle plus pour une taille de gagnée. Je crois même que je n’ai jamais été finalement aussi détachée de mon image que cet été. Comprendre par là par exemple que m’asseoir en deux-pièces n’est plus le théâtre de mille et une contorsions pour éviter l’inévitable alignement de bourrelets. Bref, ce n’est même plus que la pleine conscience est mon amie, c’est que je SUIS la pleine conscience (ou alors, plus probable, j’ai vraiment lâché l’affaire). « Pourquoi tu te fais chier alors à tenter de retrouver tes abdos prodiges ? » vous interrogez-vous sans doute. Honnêtement, parce que pour la première fois de ma vie je ressens ce besoin impérieux de mettre en action un corps devenu bien trop sédentaire. Et que j’ai constaté surtout qu’après ces efforts, je yoyotte un peu moins, rapport à cette anxiété bien pénible et collante qui a trouvé manifestement refuge en moi depuis l’arrêt de la cigarette.

Voilà à part ça, pas grand chose à déclarer si ce n’est un ongle de pied retourné ET un orteil à minima fêlé pour la chérie, une angine pour Rose et une lucite foudroyante pour ma pomme (ou plus précisément mon décolleté, mes bras, mes jambes et même mes pieds). Je ne me mettais déjà pas beaucoup au soleil, me voilà désormais greffée à mon hamac la plupart du temps.

Je vous laisse avec quelques j’aime, parce que si je n’en écris pas ici et maintenant, quand ?

J’aime prendre mes photos à l’Iphone. Pour la première fois depuis longtemps, je n’ai toujours pas dégainé mon reflex. Il faut dire que le 5S a une qualité d’image qui n’a pas grand chose à envier à de gros boitiers. Et que la spontanéité des photos vaut bien quelques approximations techniques.

surf J’aime cuisiner dans cette maison, dans cet endroit, avec les fruits et légumes « de la dame sur la route », tous droit venus des producteurs aux alentours. Je ne vous dis pas ce cake au citron ou ce taboulé, rien à voir avec ce que j’aurais obtenu à Paris.

taboulé IMG_4373 IMG_4309

J’aime les canistrelli et particulièrement ceux-ci, ceux à la châtaigne sont tout simplement à se damner. En plus ils ont une belle histoire et on peut les commander ici (et je n’ai même pas d’affiliation, c’est gratuit, ce lien) (si ça se trouve en vacances la blogueuse est moins vénale ?)

IMG_4280

J’ai beaucoup aimé ce bouquin, l’Oubli, un polar psychologique inédit, flippant comme il faut et surtout d’une virtuosité stylistique exceptionnelle.

IMG_4187

J’aime les mille et uns visages de la plage, je pourrais passer mes journées à l’immortaliser ou tout simplement à la contempler. Ce n’est pas la plus jolie de l’île, loin s’en faut, elle est presque monotone avec son sable et ses roseaux qui la bordent, mais j’y ai tant de souvenirs, présents et passés (je campais à quelques kilomètres de là avec mes parents petite), que je m’y sens définitivement un peu chez moi.

IMG_4332 IMG_4319 IMG_4289

J’aime aussi la mousse au chocolat, frappée comme il faut quand il fait chaud. Rien de mieux que la recette de la tablette Nestlé, by the way.

IMG_4395

54 comments sur “J’aime #57”

  1. Elise L a dit…

    Bonnes vacances Caro !! J’ai fait une croix dessus pour ma part (vivement que j’ai atteint le niveau requis pour arriver à gérer ma vie de free-lance tout en me ménageant des breaks, pour l’instant j’ai pas encore le niveau…), donc j’adore lire tes billets…. Dépaysement et dolce vita…. Merci ! Le cake, c’est la recette du « cake ultime » ? Depuis que tu nous l’as partagée, c’est devenu l’un de mes incontournables…. :-) Bref, c’était juste un petit signe pour te souhaiter un bel été !

    Répondre
      • Elise L a dit…

        Merci ! Je crois que je tiens le bon bout…. bon et puis il faudrait être fou pour se plaindre d’avoir du taf en ce moment. Et on apprend à profiter de chaque petit moment cool à fond (deux jours à la campagne, un ciné, un dej, une balade dans Paris désert, ou ce cake au citron qui, de fait !! est une tuerie absolue….)

        Répondre
  2. Madame H a dit…

    Je reviens de vacances où après quelques heures sur la plage volées par ci-par là -inconsciente que je suis !-, la lucite estivale dont je suis affublée depuis mes 18 ans (hier donc) vient de se rappeler à mon bon souvenir ! J
    e suis grêlée de points rouges hyper irritants du cou jusqu’aux pieds , style vanille fraise des plus séduisants !
    Donc, je compatis !
    Et sinon, les photos de la plage et du taboulé me donnent envie à égalité !!!

    Répondre
  3. Carson a dit…

    Prem’s ?
    Mazeltov !

    Merci pour ce petit bout d’été Corse qui fait du bien quand on est coincée à Paris avec un mois d’Août pourri.

    Pour les envies de bouger son corps, j’étais présentement en train de surfer (au boulot, je sais, c’est mal…) sur les salles de sport de la porte des Lilas donc on est synchrones :-)
    By the way, si tu cherches quelqu’une pour courir / marcher / ahaner et papoter en même temps du côté du 13ème/14ème, j’en suis !

    Répondre
  4. Raphaëlle a dit…

    Tes photos sentent bon l’été, je voyage par procuration, depuis mon canapé où je suis forcée de rester jusqu’à ce que j’aie bouclé mon mémoire…
    (et ce petit vernis rouge/orange sur les doigts de pieds et sublime :) )

    Répondre
  5. strawberry a dit…

    L’ironie de la vie: tu m’as citée dans ton article sur les vacances et sur ma façon de les prolonger et je n’ai rien trouvé de mieux que de me casser la binette vendredi, avec à la clé béquilles, attelle et annulation de mes vacances donc. Je vais choisir d’être positive, et de rêver par procuration avec tes jolies photos 5s et envoyer mon amoureux m’acheter « L’oubli »: )

    Répondre
  6. Nathaly a dit…

    J’adore tes photos ! Je serai pas loin dans 6 jours maintenant ! Hâte !
    J’hésite encore entre prendre mes baskets ou plus de bouquins… (poids de bagages limité) Rien qu’en posant la question, j’ai ma réponse ….
    Mince pour la lucite, j’ai eu ça à l’adolescence, à me gratter au sang, elle n’est plus revenue, j’espère pour toujours !
    Bonne Corse ! <3

    Répondre
  7. s a dit…

    rien de tel que le rythme fractionné (je cours, je m’arrête, je cours, je m’arrête…) pour se muscler le coeur ! Et comme tu dis, ce qui est pris, etc.
    profite bien de ce qui reste à prendre !! :)

    Répondre
  8. Chag a dit…

    Tiens, c’est marrant, ce que tu dis sur le corps qui se sédentarise. Hier, je me faisais justement la réflexion que je ne bouge plus du tout comme il y a quelques petites années. Mes mouvements deviennent moins amples, plus gauches, parfois douloureux, et surtout pénibles. Je ne faisais pas de sport non plus, avais la même hygiène, le même rythme de vie, et pourtant, je me sens ankylosée, limitée. Du coup, courir jusqu’à ma voiture lorsqu’il pleut est devenu un calvaire. Faire quelques minutes de ballon avec Coin-coin aussi. Et quelque chose me dit que les kilos surnuméraires ne sont pas les seuls fautifs. Force est de constater qu’à vingt-onze ans, le corps rouille un peu, là où avant il n’y avait pas besoin de le huiler un peu. C’est bien le premier (et seul, pour l’instant) point qui me fait comprendre que je… vieillis. Du coup, si je ne trouvais pas la motivation sportive destinée à maigrir, elle commence à pointer doucement mais sûrement en moi pour me sentir encore en forme.

    (et réussir enfin la position 52 bis du kama sutra aussi, faut pas déconner).

    Répondre
  9. dame tatouille a dit…

    coucou caro,
    Bon je me permets de venir te donner un super méga bon tuyau (non en fait je l’avais lu chez violette et j’ai fait le test…..bluffant) pour cette lucite estivale pénible à souhait (je connais bien je l’ai pratiqué pendant des années alors on ne me la raconte as moi) bref violette avait testé et fait partagé une crème solaire contre les lucites et je dois dire que depuis 2 ans maintenant je revis alors trouves donc une pharmacie et vois s’il on la marque EUCERIN protection crème-gel indice 50 + (ben oui faut ce qu’il faut) et surtout celle précisant « protection efficace sur des peaux sujettes à la lucite estivale bénigne » alors ne tiens pas compte du mot bénin puisque moi elles n’étaient pas bénignes mais totalement envahissantes Alors fonces , cours ou fais le chien mais tente le coup Bonnes Vacances

    Répondre
    • Madame H a dit…

      J’avais lu la même info chez Violette et je me suis empressée d’en acheter mais hélas, ça doit dépendre des peaux ou de la gravité du truc : je m’en suis tartinée à chaque exposition et je suis quand même farcie de boutons, comme si de rien n’était …

      Répondre
  10. tallulah06 a dit…

    moi aussi j’ai pris conscience avec mes 40 ans que j’étais bien trop sédentaire, et que pour vieillir sans risquer l’avc ou la quasi paralysie à 60 ans (malheurs qui sont arrivés à ma famille proche donc risques réels) il fallait bouger un minimum. J’aimerais atteindre les 10 000 pas par jour (cf un billet précédent sur ton joujou compteur de pas), je me contente de me trainer à la salle de sport 2 fois par semaine mais je vais trouver autre chose en plus à la rentrée. Rien à voir avec les bourrelets ou les kilos en trop, j’ai compris grâce à toi que les régimes m’ont detruit le métabolisme depuis 20 ans.
    et pour parler cuisine ton taboulé me fait de l’œil, ce qui est bien c’est que la recette peut s’adapter à ce qu’on a au frigo ou ce qu’on trouve au marché. Là j’attends que mes figues murissent (pas pour le taboulé mais pour le clafoutis!).

    Répondre
  11. Sandra Wagner a dit…

    Bonjour ! Sincèrement merci pour ce blog si drôle et rafraichissant ! Votre témoignage m’a beaucoup touchée dans le cadre du document infrarouge de France 2 sur les régimes.

    Pour ma part je n’ai pas multiplié à outrance les régimes, je n’en ai fait qu’un seul : weight watchers avec lequel j’avais perdu à 26 ans 25 kilos pour peser in fine 56 kilos pour 1,63 m. En 2007 j’ai été terrassée par un burn out et entre temps j’avais déjà atteint vers la trentaine 68 kilos. Aujourd’hui j’en pèse 90-92 kilos. Autant vous dire que j’éprouve une difficulté immense à m’accepter telle que je suis physiquement, surtout que mon dos et mes genoux me font beaucoup souffrir.

    Je n’ai jamais été une brindille. Pour autant adolescente je n’étais pas grosse puisque je pesais à 15 ans 55 kilos pour 1,63 m même si je me trouvais toujours trop ronde et très absorbée et obsédée par les top models présentés dans les magazines féminins. J’ai commencé à grossir à 21 ans : je venais de rencontrer mon premier conjoint et ma grand-mère paternelle était décédée à la suite d’une embolie pulmonaire. Un véritable séisme dans ma vie et même encore aujourd’hui j’ai du mal à faire le deuil. Depuis j’ai pourtant avancé puisque j’avais entamé une thérapie dans le cadre de mon épuisement professionnel. Je suis une analyse depuis maintenant 5 ans et j’ai beaucoup progressé et je parviens à mieux vivre avec moi même.

    Ce qui n’a pas été le cas pendant de longues années : avec une mère toxique et des relations toujours conflictuelles d’ailleurs, un travail choisi par dépit jusqu’à ma reconversion professionnelle il y a maintenant 2 ans, un mal être latent et indéfinissable qui finissait de pourrir les relations entretenues avec l’entourage extérieur, j’ai longtemps compensé avec la nourriture. Cette dernière est pour moi un refuge dans lequel je m’abrite avec délectation dès que j’en ai gros sur la patate. Je suis une épicurienne dans l’âme et manger me procure un plaisir et un bien être tel qu’il me serait impossible de suivre un régime draconien de toutes les façons !!! Manger me rappelle d’une certaine façon ma grand-mère défunte qui fut pour moi une seconde maman en quelque sorte : elle était ronde voire obèse, aimait la vie et surtout aimait manger même si celle-ci n’était pas non plus une mangeuse invétérée. Tout comme moi d’ailleurs ! Mais elle m’a surtout apporté l’affection maternelle qui me manquait par ailleurs.

    Aujourd’hui néanmoins, à 40 ans désormais, je vais bien mieux : je me sens enfin en accord avec moi même surtout depuis que j’ai entamé ma reconversion. J’ai repris des études d’histoire de l’art à la fac c’est un rêve de gamine. Je peins depuis l’âge de 4 ans et j’ai toujours eu cette profonde passion pour l’art. La seule chose qui continue de me pourrir la vie c’est mon poids. Je n’ai pas entamé de régime, je suis archi contre, cela dit j’ai repris la marche. J’espère que je continuerai à conserver cette habitude de vie car en vérité je vous le dis, je ne suis pas du tout une sportive dans l’âme et même marcher parfois ne me motive pas pour 2 sous !!! Il se trouve que j’avais du entamer un stage cet été pour valider ma dernière année de licence et durant celui-ci j’ai été amenée à mener des visites guidées dans un château fort. 5 heures de marche par jour en moyenne, alors qu’avant juillet je faisais……..zéro exercices ! Autant vous dire que la première semaine a été une torture !!!!!!!

    Cela étant avec le temps j’ai fini tant et si bien par prendre le rythme et depuis mon retour au bercail je continue de marcher non pas 5 heures mais 1 heure voire 2. Il faut dire que je n’ai pas perdu tant que ça : peut être 3 kilos tout au plus… Sur le moment j’ai été un peu sonnée de constater que je perdais si peu alors que j’avais tout de même énormément marché mais bon mieux vaut ne pas trop chambouler la bête et laisser le temps au temps… Ce fut un peu frustrant mais sachant que mon corps a plus tendance à faire des réserves que le contraire…… Bref je ne sais pas si la marche finira par déclencher quelque chose, dans tous les cas j’espère tout de même qu’un sursaut salvateur se produira très bientôt !

    En attendant merci pour ce blog ô combien déculpabilisant ! Je me sens gonflée à bloc pour continuer !! ^^

    Répondre
    • ´tine a dit…

      Témoignage poignant Sandra prends soin de toi :) et on est tellement nombreuses à comprendre exactement ce que tu racontes… Amitiés :)

      Répondre
  12. ´tine a dit…

    Un petit coucou de la nana la plus over bookée de la terre… Dont les vacances tant attendues sont tombées à l’eau pour cause de cassage de jambe de l’homme… En plein travail d’acceptation de la chose ;) je prends donc enfin 5 mn pour te faire un vrai bonjour cela fait si longtemps :) toujours fidèle lectrice parmi les fidèles mais pas toujours très bavarde pour cause de limite de burn out depuis des mois… Années… Mais j’ai entrepris de me soigner et je ne néglige jamais ma dose de lecture de ton blog ;) des bises et bel été à toute la Caro family !

    Répondre
  13. Marje a dit…

    Pour l’instant, les efforts pour me réchauffer me font brûler toutes mes calories mais courir reste une des meilleures cam’ que je connaisse ! Bravo pour ton moral d’acier et ta détermination sans faille …

    Répondre
  14. stephanie a dit…

    Caro, je n’ai jamais aimé le sport et je n’en ai JAMAIS FAIT. Plutôt mourir !!! En février dernier…. du haut de mes 42 ans, 74kg et ma taille 44, je me suis mise à mater les jolis culs des serveuses à moitié nues à Miami…. le déclic….. nous sommes rentrés en pleine nuit, le lendemain je partais courir… j’en ai baver mais d’une force….. aujourd’hui ça fait 6 mois que je cours 4 ou 5j par semaine, en fonction de la météo, 4km, soit 30 minutes avant de me mettre à travailler. Et bien… je n’ai perdu que 4kg (que je ne sais si je dois attribuer au sport ou au fait que j’ai fait un peu plus attention à mon alimentation) mais surtout…. je me suis affinée de partout ! C’est simple je ne rentrais plus dans du 42 et de nouveau je ressors des habits dans lesquels je n’étais rentré depuis 3 ans !!! Donc ça marche et surtout….. c’est une sacré bouffée d’oxygène quand on est maman de 3 garçons dont des jumeaux toujours en forme !!!!! Un moment à MOIIIIIII !! quel plaisir !

    Répondre
  15. Sandra Wagner a dit…

    Ah c’est sûr que l’exercice ça fait du bien : on se sent zen et surtout moins rouillée du dos (en tous cas pour moi !). Le matin au réveil je suis toute ankylosée donc en profiter pour aller marcher m’aider à assouplir mes articulations, sauf que mon genou droit malgré tout durant mon stage m’a fait un peu souffrir au point de devoir enfiler une genouillère… Comme quoi passer de rien à tout n’est pas non plus une solution : modération, je pense que c’est le maître mot de tout. Mais bon comme tout être humain avec ses imperfections, je dirais aussi qu’il est plus facile de le dire que de le faire !!!

    J’espère surtout que je trouverai le temps nécessaire pour aller marcher au moment de ma rentrée en fac même si je sais que la troisième année de licence est cruciale puisque c’est celle de l’obtention du diplôme… Quoiqu’il en soit il me reste encore après 2 années à faire dont 1 année en érasmus en Allemagne. M’enfin la santé n’a pas de prix, donc elle reste quand même la priorité number one. En ce me concerne, l’aspect esthétique de l’amaigrissement compte évidemment mais ce n’est désormais plus du tout la priorité : seul compte mon bien être et j’espère surtout retrouver mes capacités physiques, en dehors du fait que bien entendu trouver des vêtements dans une boutique qui vont et qui plaisent, cela permet aussi de retrouver une certaine confiance en soi. Ceci étant, je trouve que la société française du point de vue des fringues est quand même franchement mal fichue… Mais bon j’imagine que ça rejoint aussi le regard que porte la société sur les « rondes »…

    Répondre
  16. Laure a dit…

    J’adore le commentaire de Reine, mdr. Mais ouiiiiiii, ça fait du bien le sport! Bon, sinon, je vais fouiller un peu pour trouver la recette du cake-tuerie, vous m’avez donné envie, là. La photo où les trois bodyboarders sont alignés est géniale! Les autres sont pas mal non plus. Et sinon, j’ai vu dans Version Fémina (si c’est pas de la source d’info, ça…) que courir même juste 5 minutes rallongeait la vie. Alors t’imagines si t’as couru 20 minutes tous les jours?? La classe.
    Bonnes vacances, le coin où vous êtes a l’air vraiment chouette. Ca donne bien envie. Profitez bien, et puis les hamacs, c’est sympa aussi!

    Répondre
  17. Cilce a dit…

    Halte au diktat de la course a pied! :-)
    Serieusement, je n’en peux plus des statuts Facebook de mes amis relatant leurs exploits de course et autres semi-marathonien en herbe!
    Courir, j’ai essaye, je deteste ça! Chaque sortie est un calvaire, je ne trouve pas mon souffle, etc…

    A la place, je nage, une fois par semaine, depuis….au moins 15 ans.
    Rien de bien violent la dedans, pas de ‘transformation’ physique qui deboite (j’ai laisse ça a Weight Watchers mais ça n’a pas dure longtemps…Et Zermati est venu me reconcilier avec mon corps, et surtout m’expliquer que la prochaine Claudia Shiffer, ce ne serait pas moi! :-) ) mais une regularite qui fait du bien! Et un moment pour moi!

    Bref, le sport c’est bien, tant pis si ce n’est pas a outrance et pas a la mode! ;-)

    Profite bien des vacances, du soleil, de tes loulous!
    Ici, c’est fini, reprise en douceur sous le soleil chinois! Allez Go, je vais etre en retard au boulot!

    Répondre
    • Sandra W a dit…

      Perso je ne parlerai même pas de sport car moi aussi je déteste le sport. Je nommerai ça plutôt « exercice physique », sans faire de jeux de mots bidons.

      Il faut juste bouger un peu histoire de ne pas s’encroûter. Non mais on ne va pas se transformer en athlètes et préparer les jeux olympiques, il s’agit juste de se sentir bien dans sa peau ! ^^

      Et puis on n’est pas OBLIGE de courir ou autre, chacun voit midi à sa porte, du moment que ça lui apporte quelque chose de positif. Je suis même certaine que pour des raisons médicales, courir n’est pas à la portée de tout le monde. Le mieux est de choisir une activité qui nous plaise vraiment et surtout qui ne soit pas trop onéreuse non plus !

      J’ai choisi la marche parce que l’on peut marcher partout, n’importe quand, suffit d’avoir les bonnes chaussures ou un k-way quand il pleut avec un parapluie et c’est réglé. Dépenser une fortune pour aller suer dans une salle de sport, j’ai déjà essayé, j’y suis allée 1 fois voire 2, tout au plus 2 semaines maxi et après ras le bol.

      Bref, à chacun son plaisir !

      Répondre
  18. Mentalo a dit…

    Je vois qu’on a toutes conscience que ne pas bouger, c’est presque être morte. C’est une motivation comme une autre hein (avec les chaussures roses, évidemment). #teambougetonboule

    Répondre
  19. berengere a dit…

    tu es dotée d une force incroyable. ..tu me fais repenser au sport. …sans déconner. …bon pas là dans l immédiat mais doucement l idee refait (fait) son chemin !
    continue tes belles vacances !
    idem ici les photos sont prises en quasi totalité avc mon Samsung. ..l appareil est ds la valise depuis notre arrivee sur l île

    Répondre
  20. Kalidhia a dit…

    Tes photos font rêver ^^

    Erf .. tout de même .. une lucite pour toi, une angine pour ta fille :-/
    Remettez-vous bien !

    Je vois que les nouvelles sont toujours aussi bonnes en Corse :-(

    Miammm … le taboulé, le cake au citron et la mousse au chocolat m’ont mis l’eau à la bouche ! :-p
    Avec des fruits et légumes de des régions du sud, les recettes ont de suite plus de saveur ;-)
    C’est entre autres pour cela que je m’engage à n’acheter que des fruits et légumes en provenance de Provence (j’habite Marseille) ou à défaut d’autres régions pour certains fruits et légumes.
    ça fait vivre les producteurs français et c’est bien meilleur !

    Continue de bien profiter de tes vacances ! Mais à l’ombre hein …. ;-)

    Sophie.
    http://bulledekalidhia.wordpress.com

    Répondre
  21. Suzanne a dit…

    Je mets mon grain de sel juste pour approuver totalement : la recette Nestlé de mousse au chocolat est non seulement la meilleure mais aussi la plus simple à retenir et à faire.

    Pour le reste : Corse, cake, sport, je n’ai rien testé alors je ne peux pas me prononcer.

    bonnes suites de vacances

    Répondre
  22. Petitelinou a dit…

    Jolies photos <3 Et sinon, c'est quoi la recette Nestlé de la mousse au chocolat??? (je n'ai pas de tablettes Nestlé chez moi. Damn it!)

    Répondre
    • Suzanne a dit…

      6 oeufs frais, une tablette de chocolat noir (200g) et une pincée de sel.
      Faire fondre le chocolat, de préférence au bain marie ou à feu très doux, le laisser refroidir mais pas trop sinon il durcit et c’est beaucoup moins facile à travailler, enfin à toi de voir, si tu aimes les défis tu peux même essayer de faire la mousse avec la tablette non fondue.
      Pendant que le chocolat refroidit mais pas trop, tu sépares les blancs des jaunes. Des oeufs, je précise. Qu’il vaut mieux casser avant mais là encore c’est toi qui vois ce que tu te sens capable de faire.
      Les jaunes, tu les mélanges au chocolat fondu puis refroidi (j’ai dit mais pas trop ?).
      Les blancs, tu les montes en neige ferme, après y avoir ajouté le sel.
      Puis tu ajoutes 1/3 des blancs au chocolat, tu remues délicatement dans le but avoué d’assouplir ta préparation.
      Une fois que ton mélange est tellement souple qu’il peut mettre facile ses pieds derrière ses oreilles en se grattant le nez avec les genoux, tu ajoutes le reste des blancs, et tu mélanges, de préférence avec une spatule, en soulevant ta préparation avec délicatesse pour ne pas « casser » ces petites choses fragiles que sont des blancs en neige.
      Enfin, quand ton mélange est parfait (et à refaire !) Tu le mets au frigo plusieurs heures, 4 étant un minimum. Non ce n’est pas une recette de dernière minute, pour ça j’ai un gâteau au chocolat qui déchire mais vu le temps que je mets à raconter une mousse je vais laisser tomber la recette du gâteau.
      CE N’EST PAS FINI !
      Maintenant tu peux lecher spatule et casserole.

      Répondre
  23. Madame Pivoine - Natacha a dit…

    Et comment qu’on fait quand on déteste le sport? Rien que d’y penser, j’en suis malade. Je peux pas.
    – La course? Non mais t’as déjà essayé de courir avec un bonnet E?
    – La Natation, ok super pour les articulations mais bonjour les mycoses …. pis c’est dégueulasse de faire trempette dans la crasse des autres …
    – La gym d’entretien …. naan mais ça va pas la tête? j’ai pas 60 ans. Quoi!
    – La marche? pour aller où?
    – Le tai-chi? mon prof est reparti dans son pays et j’aime pô les autres …
    Pis toute façon j’ai pas le temps
    Pis toute façon j’ai pas les sous

    Naan sans dec’ j’ai beaucoup de volonté, je l’ai prouvé tant de fois dans ma vie. Mais vraiment le sport … comment qu’on fait? Une piste quelqu’un(e)?

    Répondre
  24. Maud a dit…

    Merde pour la lucite (j avais déjà lu sur FB) il me semble ou ailleurs…… Mon petit aussi souffre de lucite mais chronique (c est juste l enfer…… mais c est à cause de sa maladie) …. Par contre tes photos me font rêver alors MERCI de partager avec nous.

    Répondre
  25. Sandra Wagner a dit…

    Comme je comprends celles qui détestent le sport ! Non mais j’imagine bien qu’avec un bonnet E faire de la course c’est l’horreur (moi aussi j’ai cette taille de bonnet donc je sais d’emblée de quoi vous parlez !!! Ceci dit y a des soutien gorges adaptés parait-il, faudrait peut être essayer !)

    Mais bon vous n’êtes pas obligée de courir !!! Et puis pour marcher où ? Bah où vous voulez : en ville, dans le village, faire le tour du pâté de maisons, promener le chien, faire du shopping…. Au lieu de prendre la voiture pour faire certaines courses (quand ce n’est pas bien entendu à 20 voire 50 kms !!!) y aller à pied, des petites choses genre monter et descendre les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, des trucs tout simples !

    Et si vous n’aimez vraiment pas bah la solution ultime c’est DE NE PAS EN FAIRE !!! Pas besoin de se torturer !!!!!!!

    Aujourd’hui je suis allée m’acheter un pèse personne en pensant que l’ancien rendait l’âme….. Bah non : je suis à 94,6 kg alors que chez ma marraine il y a une semaine et demi et pourtant je n’ai rien mangé de spécial (en tous cas pas pour 4 kilos de superflus) je pesais 90,2… Est-ce un problème de balance, purée j’en ai marre…….

    Le problème c’est que avec ce stage qui m’a fait marché 5 heures par jour sur un mois, je pensais enfin que j’allais perdre efficacement. Eh bien NON, tout au plus 400 grammes !!! Non mais y a de quoi péter un câble !!!! Mais je ne ferai pas de régimes, c’est hors de question !!! Après ce sera encore pire et j’ai une peur panique de grossir encore plus… Le pire c’est que je me sens parfaitement ridicule de pleurer pour des kilos non perdus mais je n’arrive pas à faire autrement tellement c’est rageant !!! Non mais le pire c’est que je pourrais me flanquer des gifles mémorables quand je pense qu’à 16-17 ans je me trouvais trop grosse avec 55 kilos….

    Répondre
    • Sandra Wagner a dit…

      Autre chose pour celles qui détestent le sport (je ne sais pas pourquoi mais là ce soir j’ai besoin de parler, d’écrire, d’évacuer…..) : je vous comprends aussi fort bien parce que le sport si au bout de quelques mois on en ressent les bienfaits, au début tout nous rappelle à quel point on est gros(sse) : l’essoufflement, sans parler de la transpiration (je deviens une fontaine vivante), les courbatures affreuses le lendemain, le manque de capacité physique voire la douleur de faire du sport (surtout les premiers jours), le fait de ne pas pouvoir suivre un groupe parce que c’est trop dur et de se retrouver sur le carreau 2 voire 3 kms plus loin, sans parler dans les clubs de sport du regard extérieur qui n’est pas d’une tendresse faramineuse non plus quand on est en surpoids voire plus…

      Pour ma part je vais devoir apprendre la patience qui n’est pas d’ordinaire ma tasse de thé, sans parler de la confiance en soi qui est tout un programme… Je ne sais pas combien je vais perdre ou si je vais parvenir à perdre justement, je crois que le mieux in fine c’est de ne pas se fixer des objectifs du tout et de vivre sa vie, faute de quoi cela risque de se transformer en une obsession qui à terme me fera plus déprimer qu’autre chose….

      Mais non d’un chien c’est dur, plus dur à faire qu’en parler !! ^^

      Répondre
  26. Adèle a dit…

    Bonjour Caroline :)

    J’adore ton blog ! Je te suis depuis quelques années, et ces visites par chez toi me détendent toujours les zygomatiques, ou bien remontent le moral, selon les jours :)

    Je ne prends jamais le temps de commenter, et lis rarement les commentaires. Mais là je souhaite partager deux petites informations, si petites, et qui ont pourtant fait la différence pour moi.

    J’ai souffert de ce même problème avec le soleil durant quelques années – c’est apparu tout d’un coup après un grand changement dans ma vie. Psychologiquement, émotionellement et physiquement, je n’allais vraiment pas bien á l’époque. Je ne suis ni médecin ni spécialiste, mais je suis persuadée que corps, mental, style de vie et environnement sont liés. L’équilibre et une bonne santé sont une harmonie à trouver à tous ces niveaux, selon mon expérience. J’ai essayé toutes sortes de crèmes á l’époque, ai vu plusieurs dermatos, pharmaciens, médecins, mais rien n’y faisait, et le problème empirait même : on aurait dit que j’étais non seulement « allergique » au soleil, mais aussi à la chaleur ! Quelle galère quand on aime l’été !! Et puis j’ai découver la béta-carotène. J’ai commencé à en prendre, et en parallèle, me suis aussi interessée de plus près à mon alimentation en général. Le résultat fût spectaculaire : non seulement les réactions au soleil ont disparues petit à petit, mais je bronzais bien mieux et de façin beaucoup plus uniforme. Je remarque d’ailleurs que depuis l’arrêt de la pilule contraceptive (qui m’a vraiment intoxiquée pendant des années sans que j’en sois consciente), l’effet de la béta-carotène est encores plus fort à dose pourtant moindre. Elle s’achète comme une vitamine et à ma connaissance, il n’existe aucune contre-indication. Je conseille donc vivement de tester pendant quelques semaines, le résultat pourrait vous surprendre !!

    La secinde chose

    Répondre
  27. Adèle a dit…

    Oups, j’ai appuyé sur le mauvais bouton… Je m’excuse au passage pour les fautes de frappe – l’iPad, c’est en fait légèrement gonflant pour écrire des longs messages rapidement.

    La seconde chose que je souhaitais partager est que les muscles pèsent plus que la masse adipeuse. Les indications d’une balance n’aideront donc pas vraiment à se faire une idée juste des changements qui adviennent lorsqu’on reprend une activité physique après une longue pause. Dans ma famille, il y a une histoire de troubles alimentaire depuis quelques générations, et je n’y ai pas coupé : tendances anorexiques puis boulimiques durant l’adolescence, qui se sont transformées en compulsions alimentaires de 17 à 27 ans. Un long combat pour trouver un équilibre et ne plus recourir à la nourriture pour me décharger, étouffer les sentiments, ou combler un manque. Mon corps en a souffert, mais c’était mon estime de moi, amour propre et approche de la vie qui étaient déséquilibrés. Lorsque j’ai repris pieds, petit à petit, la motivation de prendre soin de moi et de me respecter a grandi et ça a été plus facile de reprendre une activité physique régulière, car j’étais motivée. Retrouver la forme, esthétiquement comme mentalement, est un processus qui prend du temps : on passe par toute sorte de phase où on se sent tour à tour merveilleusement bien, puis vidé de toute énergie. Physiquement aussi, cela prend des semaines voire des mois avant que le corps ne trouve son équilibre. J’encourage vivement quiconque entreprend de changer de style de vie de façon assez radicale pour signifier un changement à long terme à s’informer : la connaissance de soi passe aussi par la connaissance du fonctionnement de son propre corps, de la façon dont on le nourrit d’aliments mais aussi d’amour, de mouvement, de vie et de respect. Mais bref, tout ça pour dire que plus on est informée, plus il est facile ďe comprendre ce qui se passe et de prendre du recul pour ne pas baisser les bras lorsque les résultats escomptés mettent du temps à se manifester.

    Bon courage à toutes et merci pour tout ce que tu partages et nous permet de partager ici, Caroline !!

    Répondre
  28. vertie a dit…

    Je viens de découvrir ton blog, et j’aime beaucoup. Pour ce qui est de courrir je te tire mon cheapeau, moi je pense que c’est bien le seul sport que je n’arriverais jamais à pratiquer. Et c’est très encourageant de voir que tu a réussi a te sentir bien ton corps, j’espère y arriver un jour. Par contre pour la comparaison à la qualité d’image entre l’iphone 5s et un reflex, la je ne suis vraiment pas d’accord !
    http://vertiegraphie.blogspot.fr

    Répondre
  29. sylvie a dit…

    Je rattrape mon retard et découvre avec délectation tous tes billets. Tes photos sont toujours aussi belles et font voyager et alors tes écrits, quel talent mais quel talent !!! J’aimerai avoir autant de facilité à écrire, à raconter une histoire….
    Pour ce qui est des kilos je suis comme toi, un jour c’est les grandes décisions, reprise du sport comme une folle, menus diététiques et bla bla bla et après comme je suis une incorrigible gourmande, que j’aime les apéros, les restos, paf, tout tombe à l’eau. Mais bon quand je regarde tes photos, tu es loin d’être en surpoids !!! Figure toi, que là je suis à nouveau dans les grandes décisions, je refais attention à mon alimentation (gros problèmes digestifs réguliers…ça aide ;) ) je me remets au sport à la maison puisque je vais devoir retourner à la salle de sport (que j’ai payé à l’année !!)… je me suis même amusée à calculer mon IMC et j’ai donc 3 kg à perdre !!! Moi qui me voit énorme, je n’aurai donc que 3 kg en plus ?? Comme quoi, Est-ce que cette histoire de poids ne serait pas tout simplement une obsession d’être dans les « normes » ? Aujourd’hui il faut être mince, sportive, jeune, dynamique…. Et si je commençais à m’accepter ???

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *