Five little things #26

Fidèle à mes contradictions nombreuses et notoires, j’ai fini par regarder samedi l’enterrement de Johnny. Et forcément, j’ai chouiné en entendant tous ces gens scander « l’envie » ou « que je t’aime », j’ai guetté l’apparition de Laetitia et ses filles, je me suis interrogée sur les raisons expliquant l’absence de Laura et David dans le cortège et j’ai été profondément touchée par les interludes musicaux des quatre guitaristes (je prendrai bien un peu de Yodelice pour le dessert, merci). Et puis aussi Line Renaud, tellement émouvante. Bref, je me suis bien laissée prendre au jeu qui n’en était pas un, me demandant ce qui relevait dans tout cela de la sincère compassion et de la curiosité un peu malsaine qui me caractérise dès qu’il s’agit de regarder des célébrités pleurer. Sans doute y’avait-il un peu des deux. Bref, je fais amende honorable, c’était sans doute nécessaire au vu du nombre de personnes présentes. Cela ne m’empêche pas de trouver exagérée la présence et le discours aux allures de meeting de Macron et de ne pas adhérer à cette injonction que l’on me fait selon laquelle on aurait « tous quelque chose en nous de Johnny ». (autrement dit, j’avais à moitié tort, ou, plutôt, à moitié raison (c’est le mieux que je puisse faire en terme de mea culpa, n’insistez pas) (j’ai cette petite réputation chez nous d’avoir quelques difficultés à reconnaitre mes torts, je ne vois pas du tout pourquoi)).

A part ça, cinq petites (ou grandes) choses…

Le spectacle. Je suis allée voir samedi avec le churros « Trois soeurs », pièce de Tchekhov jouée au théâtre de l’Odéon. Je ne suis pas certaine qu’il reste des places mais si jamais c’est le cas ou que vous habitez dans une ville ou elle va se jouer (Lyon par exemple), arrachez-vous les derniers tickets qui restent. C’est simple, je crois que je n’avais jamais autant apprécié une pièce de théâtre. Je ne suis pas un public très facile, je souffre d’empathie excessive et j’ai tout le temps peur que les acteurs oublient leur texte, du coup je n’arrive pas à me détendre. Et parfois, je m’emmerde. Là, rien de tout cela. La mise en scène fait que l’on a davantage l’impression de regarder un film qu’une pièce de théâtre. Les acteurs sont phénoménaux et le texte de Tchekov totalement actualisé, ce qui rend le tout extrêmement contemporain. Et puis le décor est à lui même un personnage. En un mot comme en cent, c’était merveilleux.

xxxxxx

Le livre. Je lis « La sorcière », le dernier Camilla Läckberg et c’est plutôt une bonne fournée. C’est un peu un guilty pleasure, j’adore retrouver Erika et Patrick, ainsi que le gros Mellberg. Et puis la Suède, le côté thriller qui ne fait pas trop peur, un style assez facile à lire, une intrigue qui tient la route, bref, un bon petit polar de Noël.

xxxxx

L’adresse. La nouvelle boutique pour hommes que vient d’ouvrir Sezane, et qui s’appelle donc L’Atelier, dans laquelle vous trouverez la ligne « Octobre ». J’ai eu la chance de la découvrir la semaine dernière et c’est un vrai repère de cadeaux pour ces messieurs. Il y a des fringues bien sûr, dans la même gamme de prix que Sezane, mais aussi quelques accessoires, de jolies paires de chaussettes, des écharpes, etc. Bref, ça n’est évidemment pas très bon marché, mais on y trouve malgré tout un choix assez vaste en fonction de vos moyens (ce coffret Bonnet + écharpe par exemple est une idée certes classique mais relativement sans risque). Et l’ambiance de la boutique est très « London » si vous voyez ce que je veux dire.

xxxxx

L’objet. Toujours de la même marque, ces coussins Sezane me font un énorme appel du pied et constituent également je trouve une très bonne idée cadeau. D’une manière générale la collection capsule « Noël magique » regorge de pépites (je ne suis pas sponsorisée pour vous en parler, au cas où vous vous le demanderiez)

xxxxx

La série. Je suis en train de regarder la seconde saison de The Crown et ma foi ça démarre très très bien, on retrouve les personnages avec plaisir et je sens que cette saison va être plus tournée sur l’intimité de la reine et de son couple, tout en traitant des sujets ultra politiques comme le canal de Suez. C’est tout de même encore une création très virtuose, bravo Netflix…

Bonne journée…

144 comments sur “Five little things #26”

  1. Maud tine a dit…

    Parce que habituellement je n’ai jamais le temps et que ce matin un tout petit repis 😉 ça me donne l’envie… l’envie d’avoir envie 🙂 de te dire merci 🙂 et belle journée…

    Répondre
  2. Clélie a dit…

    J’avoue qu’en regardant aussi cette cérémonie samedi j’ai louché du côté de ton fil twitter… et me suis fait les mêmes remarques… Belle journée Caro !

    Répondre
  3. DOMINIQUE a dit…

    J’ai comme toi fait partie des 12 millions de spectateurs. C’était quand même un moment exceptionnel, qui a tenu toutes ses promesses : la foule respectueuse, chaleureuse et attentive. Pas un incident. Quant aux people… bon, c’était « the place to be ». Sans lunettes noires pour être bien reconnu (je suis très mauvaise langue, mea culpa). Etonnement devant certains (keskifoula), mais on ne sait pas exactement leur intimité avec Johnny. Elle est peut-être réelle.
    Bien aimé la réflexion d’un journaliste « je ne voudrais pas dénoncer, mais il y a un CRS derrière moi qui prend des photos avec son téléphone ».
    Un beau moment donc, inattendu, sous un soleil qui avait l’air de vouloir consoler la foule.

    Répondre
  4. mammouth a dit…

    C’est fou comme la mauvaise foi est si mal appréciée par nos proches. Je ne comprends pas moi non plus. Après tout, c’est le b.a. ba de toute mère indigne qui se respecte.

    Répondre
  5. romarine49 a dit…

    Tout pareil pour moi. J’étais d’accord avec le poste de jeudi et pareil pour aujourd’hui. Il faut dire que Johny c’est ma génération. J’écoutais SLC en revenant du travail.

    Répondre
  6. Jane B. Root a dit…

    Il y avait quelque chose de hiératique, quelque chose des figures des tragédies grecques, dans la posture de Laura et David Smet les ainés en titre, debout main dans la main sur le parvis attendant le cercueil de leur père. Très très mis en scène, mais plutôt réussi.

    Je ne peux m’empêcher de croire, outre la réelle douleur de perdre un père, un ami, un amant, un mari que tout ça était très show-biz et récupéré. J’attendais à tout moment que surgisse un interlude publicitaire pour Harley Davidson ou Optic 2000.

    Répondre
    • Smouik a dit…

      Je vais dire une mac(r)onerie : rien n’empêche que ce soit réussi ET récupéré, que ce ne soit pas récupéré eut été étonnant d’ailleurs…
      Ce que j’ai noté de mon côté : la maladresse crasse de Labro qui ne parle au début de son discours que de la paternité de JH avec David et Laura, Lelouch qui filme (on lui a dit que c’était l’enterrement de son ami ou bien ?) et le journaliste de F2 qui reprend la citation de Victor Hugo énoncée par Macron dans son discours : « Le Président Macron a cité Victor Hugo en parlant de la France (sic) qui va… » Pitié… Pour la vacuité des médias, je te suis dans le cortège Caroline et je prépare ma banderole ^^
      Merci pour ces petites idées de cadeaux. Rien commencé et c’est dans 13 jours, misèèèèère….

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        C’est surtout Lelouch qui m’a choquée. On sait que tu es cinéaste, coco, pas la peine d’en rajouter. C’est un peu ce qui m’a refroidie vis-à-vis de la présence des « people ».

        Répondre
          • Daphné a dit…

            Je n’ai pas regardé, mais – en même temps – c’est intéressant de découvrir la cérémonie à travers vos mots.

            Bon, j’avais la flemme de mettre de la musique et j’ai roulé ce matin en écoutant Raffarin comparer un concert de Johnny aux chemins de Saint Jacques de Compostelle. Après, il a parlé de Wauquiez, j’ai préféré conduire dans le silence pour méditer ça.

    • Caroline a dit…

      tu ne crois pas si bien dire, il fallait par exemple avoir une Harley pour faire partie des bikers qui suivaient le cortège, Harley ayant probablement pris à sa charge le convoi, une sorte de billet sponsorisé en quelque sorte…

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Oui, sans doute un coup de pouce de Harley, mais aussi il fallait que ce défilé soit organisé proprement, soit 700 motos et pas une de plus. Donc, ils ont pris la communauté la plus à même de faire cela en si peu de temps, d’autant que JH était un grand amateur de Harleys. La boucle était bouclée.

        Répondre
  7. Fred b a dit…

    Maintenant, je regrette de ne pas avoir savouré davantage… mais je me suis envoyée la saison 2 de the Crown en un week-end. Combien de temps il faut attendre maintenant pour la saison 3?

    Répondre
      • Daphné a dit…

        Oh la la, petite joueuse que je suis; j’ai savouré 2 épisodes comme on sucerait un bonbon : le plus lentement possible. Pas évident de trouver des créneaux pour m’offrir une séance avec mon grand, étonnamment passionné par les affres de la vie royale.

        Je craque quand, d’un imperceptible retroussement de lèvres, Claire Foy fait passer les affres de la reine. Magistral !

        Répondre
  8. Mireille a dit…

    Moi aussi j’ai chouiné…Ensuite nous sommes partis acheter les derniers cadeaux de Noël et le sapin. Que nous avons décoré dimanche au son des chants de Noël avant d’aller voir « Santa Claus & Cie » que nous avons beaucoup aimé et qui nous a bien fait rire, avant de rentrer à la maison et déguster une bonne blanquette avec le feu qui ronronnait dans la cheminée. Bref un doux week-end, sans crise d’ado, sans devoir élever la voix, un week-end tendre et cocon, le vent rugissait dehors et la pluie tombait à verse, mais tous les 4 nous étions bien, ensemble. L’esprit de Noël peut-être…

    Répondre
  9. Anne B. a dit…

    Ahah, même chose pour l’enterrement… Me suis laisser prendre sans le vouloir. Et c’est vrai que voir M, Yodelice, Poupaud and co jouer pendant, après c’était un beau moment.
    The Crown 2, j’attends un peu, pour laisser le désir monter…
    Belle journée!
    Ps 1: J’adore ces coussins!!
    Ps2 : Et la bibliothécaire que je suis va s’empresser d’acheter les dernières aventures d’Ericka!

    Répondre
  10. Anju a dit…

    Mais tout pareil pour Johnny! J’ai regardé en replay les « meilleurs moments ». et ait scruté toutes les personnes dans l’assemblée, du voyeurisme quoi!
    Bonne semaine, et merci pour The Crown, je ne savais pas que la 2ème saison était sortie!

    Répondre
  11. Sophie a dit…

    Pareil pour l’espèce d’hypnotisation face à la ferveur populaire samedi… Je crois aussi qu’on en avait besoin, de cette empathie et de cette bienveillance, de cette communion POUR et non pas CONTRE…
    Sinon côté interrogations moi je me suis demandé pourquoi les Belmondo juniors n’étaient pas là (Luana est la marraine de Jade, il paraît). Comme si ça me regardait…!

    Répondre
  12. Marie a dit…

    J’ai évité tout ce qui avait rapport avec JH ces derniers jours (pas forcément facile) j’avoue ; tout cela m’exaspère.
    J’ai entendu les critiques du « masque et la plume » hier soir au sujet de la pièce de Tchekhov, pas forcément positives mais ce qui compte c’est de passer un bon moment…
    La « sorcière », je l’ai lu, un Lackberg égal à elle même, comme d’habitude, rassurant, je suis d’accord, qualité assez moyenne mais je les lis à chaque sortie un peu comme les « Louise Penny », (que je préfère).
    J’ai prévu d’aller faire un tour chez « Sézanne » quand je « monterai » à Paris.
    Je te lis toujours avec plaisir, ainsi que les commentaires souvent intéressants. On finit par se faire une idée des personnes qui interviennent régulièrement.

    Répondre
    • Anneso a dit…

      Fabienne Pascaud (au Masque et la Plume) avait démonté « Edmond » avec beaucoup de mépris et de condescendance « ce n’est que du théâtre de tréteaux » « au moins ,ça va faire aller les gens (la populace)au théâtre,c’est déjà ça »… alors que c’était vraiment super (j’essaie de ne pas employer « génial » à tort et à travers) et je vais assez souvent au théâtre,je pourrais être blasée, donc je me méfie désormais des critiques théâtre du MELP!

      Répondre
  13. Carole Nipette a dit…

    Je n’ai pas vraiment eu le temps de regarder l’hommage, uniquement aux JT mais je me suis dit que si j’avais été fan j’aurais aimé y être…
    J’ai hésité pour le dernier Lackberg, les mêmes ficelles ?… on verra si ma médiathèque le propose…

    Répondre
  14. Val Lao sur la Colline a dit…

    Rien vu de Johnny et ça ne m’a pas manqué. En revanche, voilà une semaine ou presque que j’ai en permanence un de ses tubes ou l’autre dans la tête, et JE.N’EN.PEUX.PLUUUUUS !!!

    J’ai vu que la saison 2 de The Crown a démarré, mais je crois qu’il faudrait que je revoie une partie de la saison 1 pour m’y retrouver….. c’est toujours mon problème quand je regarde les séries au rythme de leurs saisons et non en me les enfilant d’un coup…
    Je viens juste de commencer (sans doute après tout le monde) la saison 1 de Top of the Lake, de Jane Campion, je sens que ça va beaucoup me plaire. Les décors, les acteurs, le rythme lent, les personnages forts… En plus j’avais beaucoup aimé Elisabeth Moss dans Mad Men puis The Handmaid’s Tale donc je suis ravie de la retrouver là.
    J’en profite pour te dire que ce week-end, j’ai regardé « Ce Sentiment de l’Eté » dont tu avais parlé et wow…. j’ai été touchée plus que de raison… En plus, sans lui ressembler vraiment et avec quelques années de moins, l’acteur principal me fait terriblement penser à mon homme… qui est dans la même situation « d’étranger » que le personnage…. Alors quand en plus, au milieu du film, j’apprends qu’il fait le même métier……………………. Bref, ma grosse émotion du week-end à moi, ça a été ce film… Merci d’en avoir parlé.

    Répondre
  15. bea a dit…

    J’étais un peu contre cette cérémonie annoncée, un peu pour les mêmes raisons … et j’ai allumé la télé, et j’ai été solidaire de la tristesse de cette foule, j’ai été émue, j’ai aimé aussi le concert avec les gens qui chantent . Quelque part, ça m’a rassurée sur mes larmes au départ de Bowie que je ne m’expliquais pas.

    Répondre
  16. Syl a dit…

    Moi non plus, je n’ai pas regardé n’étant pas particulièrement fan, mais j’ai vu des extraits et c’est vrai que , bien qu’essayant d’y résister, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir la larme à l’oeil de temps en temps devant certains témoignages , celui de Michel Drucker particulièrement ! Et puis il y a celui qui m’a fait rire : Jean Pierre Raffarin quand il prend une branche pour un micro !! Cet hommage était un peu trop « grandiose » à mon goût mais bon ….
    Sinon, Sézanne c’est beau , mais mes moyens ne me le permettent pas …

    Répondre
  17. les petits pieds a dit…

    Bonjour

    Je fais partie des quelques uns qui n’ont pas grand chose, voire rien de Johnny… Mes parents ne l’écoutaient pas, je ne connais pas trop ses chansons, il n’a jamais fait partie des « monuments » pour moi. Du coup, je n’ai pas trop suivi, ni compris, toutes ces circonvolutions autour de ses obsèques…
    Par contre, sur la saison de The Crown, je suis à fond ! Je vais même me faire des crumpets avec du thé cet aprem et me faire un bon petit marathon anglais digne de ce nom !
    Très belle journée à tous.

    Répondre
  18. Estelle a dit…

    Ah merci, je viens de finir Riverdale et Orange is the new black sur netflix, je me demandais ce que j’allais bien pouvoir regarder maintenant, et bien j’ai trouvé!

    Répondre
  19. Banane a dit…

    J’ai jeté un oeil et je me suis laissée attraper par la cérémonie (les lectures habitées, les musiciens si émouvants, etc…)
    Mais je suis quand même ambivalente sur cet événement et les motivations des spectateurs : j’ai entendu plusieurs personnes dire qu’elles étaient venues pour faire partie du truc et comparer cette manifestation au 11/05/2015. C’est déprimant, non, ce besoin de faire partie d’un groupe soudé par une même émotion?

    Répondre
    • Marieal a dit…

      Cette question m’ interpelle vraiment ! En fait bien plus que les pour ou contre ,c’est bien c’est pas bien , il a bien parlé il a pas bien parlé.
      C’est un vrai sujet de philosophie ! 😉 vous avez 3 heures!!!

      Répondre
  20. Anna Chiara a dit…

    C’est chouette de se laisser aller aux émotions ! Et c’est bien de reconnaître quand on a eu un jugement un peu rapide… Je dois dire que j’ai écouté « J’ai oublié de vivre » ce we et bien quoique on pense de lui, je ne pense pas que cela puisse laisser quiconque indifférent ! Je pense que Johnny était quelqu’un de plus compliqué que ce que l’on a bien voulu nous faire croire. Et à voir la peine que son départ suscite chez des gens comme Mathieu Chedid, Sandrine Kiberlain ou même notre Benjamin Biolay, cela me conforte dans l’idée qu’il devait être quelqu’un d’étonnant…

    Répondre
  21. @nne a dit…

    Moi aussi, j’ai suivi l’hommage populaire à Johnny . Et, le soir, j’ai regardé cette émission :
    https://www.francetvinfo.fr/culture/johnny-hallyday/video-regardez-le-documentaire-inedit-johnny-hallyday-la-france-rockn-roll-sur-france-2_2492765.html & je suis tombée amoureuse de ce beau félin. Il était magnifique & complètement rock and roll , ce que je n’avais jamais perçu avant ( mes parents écoutant plus Jean Ferrat, Jacques Brel ou Serge Reggiani ).
    Le doc . couvre toute une époque : c’est superbe.

    Répondre
    • Gabrielle a dit…

      Oooh … ça me rappelle le décès de Michel Berger … je suis tombée « amoureuse » de lui devant les reportages qui lui étaient consacrés (qet que j’avais enregistré en VHS, et que j’ai tant de fois revus par la suite) … j’étais toute jeune adolescente alors 😉

      Répondre
  22. Audrey a dit…

    Oh, je viens de voir ton tweet sur la boulette de Philippe Labro (auquel je ne peux qu’adhérer… à ton tweet, hein, pas à la boulette ;o)) sur Yahoo!

    Répondre
    • Caro du 34 a dit…

      En tant que maman ayant adopté trois enfants, j’ai été très choquée également, mais c’est une erreur commune hélas de penser qu’on n’est pas de « vrais » parents

      Répondre
  23. Véro Bisontine a dit…

    Samedi à midi, j’allume ma télé, et je suis tombée sur cette foule à Paris, ces bikers et j’ai vite été embarquée.
    Je suivais d’un œil mon fil sur twitter, et j’ai été un peu décontenancée en lisant certains posts.
    Oui, David et Laura n’étaient pas dans le cortège, et alors?
    Oui, Johnny sera enterré à Saint Barth, et alors?
    Oui, il y avait beaucoup de people aux obsèques, et alors?
    Dans ce moment très délicat, il faut avant tout avoir à l’esprit que la famille fait des choix (selon la volonté du défunt si possible), comme elle le peut (aussi).
    Pour être passée par là il y a peu, j’ai beaucoup chouiné devant ma télé, bien que les obsèques de ma maman n’avaient rien à voir avec celles de Johnny (et Dieu merci).
    Mais je me suis revue au pied du cercueil, et j’ai beaucoup pensé à ses enfants.
    Que c’est difficile de dire au revoir à un parent (célèbre ou pas).
    Moi aussi, je me disais qu’un hommage comme il avait été annoncé dans sa démesure n’était pas approprié, et quand j’ai vu les images samedi, je me suis dit que sans cette organisation titanesque, cela aurait été un beau bazar…les fans seraient venus de toute façon.

    Répondre
  24. Kaylee a dit…

    J’ai vu ta story sur Instagram à propos du Théâtre de l’Odéon et des Trois Soeurs, j’aime bien aussi lorsque vous repartez en voiture, cette balade dans Paris by night que tu nous fais partager
    et souvent Céline Dion en bande sonore 🙂

    Répondre
  25. Caro du 34 a dit…

    J’ai regardé une petite partie, je l’avoue, et il faut reconnaître que tout a été extrêmement bien organisé ;
    L’overdose médiatique des chansons de Johnny, des reportages, des témoignages font qu’aujourd’hui je ne peux plus lire ou entendre quelque chose sur le personnage, vivement que tout ça finisse … comme quelqu’un l’a dit plus haut, les chansons de JH en permanence dans la tête c’est difficile à supporter

    Répondre
  26. Lily59 a dit…

    Je ne sais pas pourquoi David et Laura n’étaient pas dans le cortège, mais les voir attendre le cercueil de leur père, la main dans la main, devant la foule silencieuse, ça m’a bouleversé…
    Et puis aussi, au cours de la cérémonie : la petite Jade qui tout près du cercueil de son père rejoint sa place en sautillant… ces quelques secondes où l’enfance reprend ses droits, malgré tout, c’est tellement universel…

    Répondre
  27. Geneviève a dit…

    Je n’ai pas regardé, je bossais…
    J’ai vu les images aux infos et c’est vrai que c’était impressionnant. Maintenant, je reste dans le même état d’esprit: des réactions qui m’ont choquée (particulièrement Lelouch), une overdose d’images et de reportages et ça continue (y aura t il une salle, une rue à Paris ? le choix de saint Barth etc…)
    Essayant de soigner ma mauvaise foi, des gens que j’aime avaient l’air vraiment touchés (Sandrine Kimberlain entre autres) alors je me dis que c’était effectivement comme dit Anna Chiara (com. 22) un personnage étonnant…

    Répondre
  28. Mino a dit…

    Vous êtes pour la plupart d’une autre génération que Johnny. Je comprend votre étonnement devant l’ampleur de l’événement. Moi qui suis née en 49, soit 7ans après lui, je me sens complètement en accord avec Patrick Bruel quand il évoque dans son témoignage la disparition d’un monument comme la Tour Eiffel.
    Je l’avais pensé quelques jours avant sa mort car je m’y attendais, et j’avais peine à imaginer sa disparition du paysage français. Il faut vous représenter la France de la fin des années 50 : Tino Rossi, Yves Montand, Yvette Horner,les soeurs Etienne, et beaucoup d’autres ( que j’aime bien d’ailleurs). Et tout à coup, un jeune de 15 ans, beau comme un dieu qui chante  » Viens danser le twist » ! Je me revois dans la salle à manger (il n’y avais pas de salon chez les gens simples à cette époque ) twistant comme des folles avec mes copines; on avait 10 ou 11ans. Et tous le parents qui nous regardaient , consternés dans le meilleur des cas ou horrifiés, c’est selon.. Il y avait des groupes qui fleurissaient comme « les Chaussettes Noires ». Et ce rock qu’on découvrait alors que les seuls rythmes que nous connaissions étaient la valse à 3 temps ou le tango. A l’époque, les radios ne transmettaient que des chansons françaises. La télé était pratiquement inexistante, et les marchands de disques à leur tout début (peu d’entre nous possédaient un électrophone). Les disques étrangers étaient introuvables en France. Quand je suis revenue des USA en 66 (j’y avais vécu 4 ans avec mes parents) avec une pile de disques des groupes et chanteurs américains, j’ai eu mon petit succès. Donc juste avant les Beatles et les Rolling Stones, c’est Johnny qui a introduit en France ce tremblement de terre incroyable qu’était le Rock’n Roll, et tout ce qui s’en suit. Je n’ai pas été une fan de Johnny, comme beaucoup je préférais les chanteurs à texte ( Régiani, Moustaki, Nougaro, Brel, Barbara, Dylan etc…) Mais Johnny Hallyday a toujours été présent dans notre paysage, bête à succès, monstre sacré lors de ces concerts (je vous conseille d’en regarder au moins un ). Et c’est un morceau de mon histoire qui disparait avec lui.

    Répondre
    • Kaylee a dit…

      @Mino : Ah mais pour moi c’est tout à fait ça, je suis née en 1950 et j’ai ressenti exactement la même chose que toi, à ta liste de musiques de 1960 je pourrais ajouter Les Frères Jacques. En plus Johnny était adoubé par Line Renaud, donc pour mes parents c’était acceptable, une sorte de garantie.
      J’étais triste mercredi parce que Johnny a fait partie de ma vie avec ses chansons, la rencontre avec le père de mon fils (dont je suis divorcée, mais il est à vie « le père de mon fils ») sur des chansons de Johnny peu connues, mon 1er concert à Bercy en 1995 où quelques larmes ont coulé parce que cela faisait 35 ans que j’attendais ce moment, puis le Stade de France en 1998 avec notre fils, qui avait 12 ans à l’époque, ravi, sautant de joie sur certaines chansons.
      Je suis triste parce que plein de chansons de Johnny me font penser à tel ou tel souvenir heureux et qu’avec sa mort j’ai eu l’impression que c’était une partie de ces souvenirs heureux de ma vie qui s’en allaient aussi, qu’une page se tournait 🙁

      Répondre
    • MarieG a dit…

      Mino je vous suis pour ce qui est de ses débuts: mes premières sur’pat (abréviation adolescente de l’époque pour surprise-party, on ne parlait pas encore de boum), les premiers slows en colo ou en camp de neige.
      C’est surtout « Retiens la nuit » – qui allait si bien avec « La plus belle pour aller danser », « Les portes du pénitencier », etc…
      Puis petit à petit, j’ai décroché. Trop de scandales, de drogues, de beuveries (en 93 ou 94 il a donné un concert à Genève dans un magnifique parc près du lac; je me suis posée la question d’y aller ou non. J’ai renoncé. Il est arrivé avec un retard incroyable, a mal chanté quelques chansons, soutenu discrètement mais fermement par ses gardes du corps tant il était ivre… Le public était fumax).
      Dimanche matin, en lisant le résumé de la cérémonie, j’ai appris que son cercueil et ses proches s’étaient envolés dans un Boeing 757 (ou 767 ?) pour un vol direct sur Saint-Barth, où il allait être inhumé.
      Là, je me suis dit qu’il allait y avoir pas mal de défunts supplémentaires ou que le journaliste n’avait pas réfléchi du tout. Répétition de l’info le soir;
      Parce que la piste de Saint-Barth mesure 760 mètres et ne s’utilise en principe que dans un sens, en direction de la mer. Pour un Boeing 757 ou 767, il faut au minimum 2000 m pour atterrissage.
      Finalement, j’ai vu ce matin dans le journal que tout ce beau monde était arrivé en Cessna Caravan, modèle parfaitement à la piste et à l’aérologie locale. Le transfert s’est peut-être fait à Saint-Martin.
      L’erreur n’est pas grave, mais si un journaliste laisse passer ça, que peut-il laisser passer d’autre ?
      Belle journée
      PS va falloir que j’aille faire un tour sur iTunes: je me suis aperçue que je n’ai pas un seul morceau de Johnny dans toute ma musique. Là, ça devient une faute culturelle.

      Répondre
  29. velouria a dit…

    Moi j’étais 1er degré pour la cérémonie (comme pour les matches de l’équipe de France lors des coupes du monde de foot) sinon je serai allée faire mes courses de noël!

    Répondre
  30. Berengere a dit…

    J’ai donc moi aussi regarde….je comptais allumer la tv 30mn maxi histoire de voir, comme çà. ..me moquer un peu. …jai même embarqué la famille dans l’histoire. ….on l’a éteinte à 15h…!!!!
    Les yeux embués. ….on jetait un oeil pour voir qui arrivait à l’église de la Madeleine…on fredonnait les chansons que jouaient les musiciens (mmmmh Yodelice !!! Si touchant dans son chagrin)…se rappeler ces vers de Prevert recités par jean Reno…etre emue par line Renaud….et là se dire que même si on n’a pas un seul cd de Johnny on les connaît ses chansons. …..
    Bref on a commence The Crown aussi hier soir…quel délice cette série !

    Répondre
  31. Cathclaire a dit…

    Je ne souhaitais pas regarder la cérémonie, mais mon mari à allumer la TV et on est resté scotché devant pris par l’émotion malgré nous.
    J’ai ri devant ta critique de 3 sœurs tant elle est éloignée ded critiques du masque et la plume que j’ai écouté cette nuit. Ils ont détesté. 🙂

    Répondre
      • Sofy a dit…

        Je tombe comme un cheveu sur la soupe :
        Je vois que tu parles des « vieux réacs du masque et la plume »… et ça m’interpelle parce que j’aime bien écouter les critiques ciné du Masque des films que je vois (mais toujours APRES avoir vu les films en question ! Beaucoup trop de spoils… je me suis fait avoir une fois il y a quelques années et j’ai bien retenu la leçon)
        Or donc, si j’en identifie bien un ou deux qui ont des positions plus réacs que les autres, j’ai plutôt l’impression qu’ils ont souvent des avis assez contrastés. Du coup je m’interroge : les critiques Ciné seraient-ils moins réacs que ceux pour le théâtre (j’avoue n’avoir jamais écouté ce pan là) ?
        Ou alors c’est moi qui suis en train de vriller… et là va falloir que je m’inquiète :-O

        Répondre
  32. Soa a dit…

    Un hommage national aurait sonné faux comme tu le disais tellement bien dans un article d’il y a quelques jours. Je trouve que cet hommage populaire sied bien au statut de Johnny Hallyday et à sa personnalité. Je ne voyais aucune fausse note samedi dernier. Je trouvais chacun à sa place, les discours émouvants et l’émotion commune sincère. Je suis une vraie midinette dans ce genre de choses, mais je trouve exceptionnelle et unique toute la cérémonie.

    Répondre
  33. Madame H a dit…

    Bon, je n’ai pas regardé la cérémonie. Ce qui m’aide bien actuellement c’est de ne pas avoir la télé …
    Mais même sans télé, je frise l’overdose de JH là !
    Pendant ma pause déjeuner, j’ai essayé de regarder le document que @nne a partagé (commentaire n° 23), en me disant que sans doute il y avait des choses que je ne comprenais pas et à côté desquelles je passais, et qu’il fallait donc que je me rattrape. Le documentaire a l’air très bien fait, j’ai appris des tas de trucs sur la vie de JH (enfin sur le début de sa vie du coup), mais j’ai arrêté au bout de 10 minutes, parce qu’en fait j’ai réalisé que vraiment non seulement JH c’était pas ma came, mais que ça ne convoquait aucun souvenir en moi, ça ne résonnait pas …
    Et le problème actuellement sur les réseaux sociaux, c’est que tu ne peux pas trop dire ça, sinon au mieux tu es traité de bobo méprisant du Peuple, du vrai, au pire tu ne participes pas à l’élan de la Nation. C’est un peu too much là …
    Et donc du coup David et Laura dans le cortège/pas dans le cortège, Le chagrin de Laetitia et ses filles (que je me figure bien), le discours de Macron, savoir s’il a oui ou non esquissé un signe de croix avant de se raviser, Lelouch qui filme le cercueil, l’émotion de Line Renaud, la foule qui chante, Yodelice qui semble délicieux, toussa, je suis un peu passée à côté … mais tant qu’à passer, j’aimerais bien qu’on passe à autre chose maintenant, parce que même dans le métro on n’entend plus que des chansons de JH, et je ne sais pas si vous aviez compris, mais JH c’est VRAIMENT pas ma came ! 😉

    Répondre
        • Sofy a dit…

          Ah ben si vous m’acceptez, je veux bien une place dans le groupe de paroles !… Parce que moi aussi je me révèle totalement hermétique à cette émotion apparemment généralisée. Les rares images de samedi sur lesquelles je suis tombée dans les JT m’ont laissée de marbre… alors même que je suis plutôt du genre hypersensible avec option larmes en pagaille quand ça part… Là, rien… pas même l’ombre d’un début de chair de poule.
          Et même plutôt de l’écoeurement à vrai dire, devant une telle débauche de moyens… (et cerise pourrie sur le gâteau : quand j’ai vu la distribution de couvertures de survie aux spectateurs « frigorifiés »… quand dans le même temps on sait que les forces de l’ordre confisquent abris et sacs de couchages aux migrants qui tentent de survivre dehors…) J’imagine que je dois paraître sacrément rabat-joie à certains, mais j’y peux rien ; je crois qu’en fait, pour moi Johnny est avant tout le symbole du show-biz le plus clinquant et des couvertures de magazines people… en tout cas le Johnny de la période Laeticia, ce qui explique sûrement cette impression de n’avoir rien en commun avec tout ça (j’en suis arrivée à cette conclusion après être tombée sur des récits de ses séjours en Creuse, époque Nathalie Baye, dont je n’ai aucun souvenir -j’avais 3 ans quand ils se sont rencontrés- mais qui m’ont curieusement davantage parlé…)
          Bref… Merci à vous deux : grâce à vous je me sens moins comme la seule intruse du « peuple de France qui pleure son Johnny » 😉

          Répondre
          • mmarie a dit…

            Voilà. Les couvertures pour les pauvres fans transis, tandis que le matériel de survie des migrants est systématiquement saboté. La nausée.

            Sinon je n’ai pas regardé l’hommage, mais si je l’avais fait je n’exclus pas la potentialité d’une larmichette – que j’ai facile.

            Ce que je retiens de tes Five little things, Caro, c’est surtout ces « Trois soeurs » dont je peux imaginer l’enthousiasme qu’elles ont soulevé. Du même metteur en scène Simon Stone, j’avais vu le formidable « Ibsen Huis » l’été dernier qui, à en croire ta photo, utilisait le même dispositif de maison pivotante.

          • Edith (en Savoie) a dit…

            Oh mais non, vous n’êtes pas seules… Samedi pour échapper à tout ce barnum, j’ai ressorti mes polars préférés et après avoir hésité entre Jean-Bernard Pouy et Thierry Jonquet j’ai relu « Rouge, c’est la vie » (qui d’accord n’est pas un polar). J’ignorais tout de cette distribution de couvertures de survie au fans transis. Brillant, en effet.

  34. Lol a dit…

    Je ne voulais pas voir, car raz-le-bol. ET finalement, j’ai regardé le soir quelques vidéos sur le PC. J’ai été étonnée de voir le banc des présidents de la république : Hollande avec Gayet, Sarkozy et Carla, le premier ministre et les Macron…
    Et une question : pourquoi les petites-filles n’étaient pas dans le cortège (les filles de David) ? Ca fait trop vieux d’avoir des petits-enfants adultes ?

    Répondre
  35. val d'arr a dit…

    Salut!
    Je n’ai pas aimé ton dernier poste: manque de sensibilité, condescendant, injuste aussi. Mais, je reconnais qu’on puisse avoir des opinions, des avis divergeants.
    Cela dit, je te suis également sur insta et suis allée voir tes abonnements et pour te citer « dans le royaume de la vacuité, les idoles sont reines » semble t il .

    Répondre
    • Caroline a dit…

      ouah, quelle investigation 🙂 (je ne me suis jamais cachée de suivre certaines célébrités, essentiellement pour m’en moquer d’ailleurs en ce qui concerne certaines) (et je n’ai jamais prétendu ne pas aimer suivre l’actualité people.) Mon billet parlait de la tentation de faire de ces funérailles un enjeu national. bref… on va dire que c’est le jeu des réseaux sociaux et que tu avais du temps à perdre, pour aller inspecter mes abonnements instagram, ça ne me serait jamais venu à l’esprit personnellement 🙂

      Répondre
  36. Bidibule a dit…

    Il y a bien longtemps que je n’ai pas commenté ici. Pourtant à une époque, j’étais là tous les jours. Et puis je me suis lassée de cette espace que je trouvais pourtant sympa. Lassée des prises de position hautes en couleur suivies de virages à 180° 3 mois plus tard (voire 48h le cas présent), lassées des petites « vipèreries » à l’encontre d’autres blogueuses ( j’ai en tête la tomate virtuellement écrasée à la face d’une d’elle parce qu’elle n’avait pas dit franco avoir été payée pour un post et qui commençait par : « En tant que routarde de la blogosphère… » sérieux ?). Je me suis reconnue il y a quelques mois dans un commentaire qui en gros disait : » je t’aime beaucoup, mais là c’est plus possible… » Ben c’est ça…
    Je vais sans doute me faire taper mais j’y vais quand même. Oui  » Dans le royaume de la vacuité, les idoles sont reines » est d’une belle condescendence et ça me fais réagir.
    Je navigue entre la France (un peu) et l’Allemagne (beaucoup) et parfois j’ai juste envie de prendre les Français et les envoyer manu militari passer quelques mois ailleurs. Dire que tout est parfait en France serait mentir. Mais une chose est sûre : c’est tout sauf le « Royaume de la vacuité ». La France est un pays magnifique au sens propre comme au figuré. C’est un peu le bazar parfois mais il faut en sortir pour réaliser comme la pensée, la créativité, le talent y foisonnent. Et vraiment, q’un peuple soit capable d’une telle émotion collective à la mort d’un chanteur, c’est tout sauf de la vacuité. Le coeur de la France qui bat à l’unisson au milieu du bordel ambiant, c’est vraiment bien. Et même plus que bien que ce soit dans un autre cadre qu’un de ces attentats qui nous met à terre à chaque fois.
    Ça fait une décennie que je me cogne les Grincheux-jamais-contents incapables de la moindre émotion qui, même avec un taux de chômage au plus bas, du fric et des porsches plein les placards, passent leur temps à se plaindre. « Ben ouais… on a payé la dette de ces abrutis de Grecs… et puis tous ces migrants c’est pas possible… on est quand même le nombril de l’Europe… ». Ta rengaine presque obsessionnelle « ça va être payé avec mes impôts ? » n’est rien à côté (au passage tu aurais dû te réjouir, pour une fois que l’on s’apprêtait à te présenter officiellement la facture…).
    Alors oui, sortir tout le barnum pour dire au revoir à Johnny, ça valait la peine. C’est bien de savoir s’émouvoir sur des choses apparemment futiles (on reverra le « futile » quand les sociologues auront fait leur boulot). Ici ça n’a pas tourné en boucle : les 3/4 des gens ne savent même pas de qui il s’agit et ça m’a vraiment manqué. Pas une énorme fan, mais avec Johnny c’est une part de l’enfance qui s’en va, « c’est la jeunesse de millions de français qui meurt » comme l’a très justement écrit quelqu’un dans un commentaire jeudi. Et ces larmes que l’on à peine à retenir, parce que l’on sait, qu’inconsciemment, cela nous renvoie à la disparition annoncée de nos parents. Alors savoir s’émouvoir de ça, c’est tout sauf une marque de vacuité.
    Désolé pour le pavé… En même temps je n’ai pas commenté depuis au moins 4 ans, ça compense.

    Répondre
    • Geneviève a dit…

      « Des Porsche(s) plein les placards ??? » C’est quand même ballot de mettre une bagnole dans un placard, non ? La Porsche, on la range en hauteur ou sur ses 4 roues ?
      L’allusion à la dette grecque et aux migrants est odieuse…

      Plus futile, je disais plus haut que la « non-adhésion » à « l’événement JH » était (très) mal vue, tu le confirmes (et d’une manière très agressive)

      Répondre
      • Caroline a dit…

        cash cash, je ne vois pas trop en quoi ce commentaire remet les pendules à l’heure. Bref, ce qui me sidère à vrai dire c’est que ce sujet mobilise autant d’énergie, ça n’en valait pas vraiment la peine il me semble.

        Répondre
    • Caroline a dit…

      bah écoute, franchement, ne change pas ton rythme hein, parce que plus souvent, ça serait trop je crois. (je n’ai pas compris le coup de la facture qu’on va me présenter officiellement en fait). Bref, tu sais quoi, à bien réfléchir, tous les quatre mois c’est trop en fait, laisse tomber, ne reviens pas, si tu es à ce point déçue.

      Répondre
      • cash cash a dit…

        Bonjour Caro, Léonie, et toutes les autres radieuses intéressées par le sujet,
        Je me permets d’intervenir à nouveau, car je sens que les braises de la polémique couvent sous les cendres de la vexation et de la déception.
        Contrairement à Mamouth, je pense que l’intérêt d’un blog est justement dans l’interaction qui existe entre l’auteur et ses lecteurs; donc, ce sont les discours du genre « si t’aime pas, ne viens pas » que je ne comprends pas…
        Il est vrai que Léonie a utilisé des mots durs dans son commentaire, mais il faut bien voir qu’ils répondaient à la « violence » de ton article sur la mort de Johnny.
        Car, oui j’ai trouvé (et je ne suis pas lton article dur, méchant, aigri et loin de la bienveillance prônée ici en théorie. Honnêtement, j’ai même pensé que t’étais complètement passée à côté, non pas de l’évènement en lui-même, mais de la communion, de la transcendance qu’il offrait.
        Alors pour moi ça prouve simplement que le défoulement, l’agressivité, n’est pas toujours du côté de celui qui commente, mais aussi de celui qui écrit. Ce n’est pas un jugement, mais un constat, qu’avec la communication virtuelle il est difficile de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de cliquer (paye ton expression d’avant-guerre ^^)
        Voilà, ce n’est que mon avis et qui le souhaite peut cracher dessus, mais pour moi quand tu « assassines » tes lectrices comme tu viens de le faire avec Léonie et comme je t’ai vu faire souvent dans le passé, et bien tu te tires tout simplement une balle dans le pied, car ce qui rend ton blog précieux c’est en grande partie sa communauté.

        Répondre
        • Caroline a dit…

          franchement je suis restée calme jusque là mais si ton intention est de m’agacer, tu touches au but. Premièrement mon article n’était ni méchant ni aigri, il disait des vérités que certains ne veulent pas entendre mais oui, Johnny était un fraudeur fiscal, ça peut te déplaire de le lire mais c’est un FAIT avéré. Et je suis en droit de m’étonner que la nation célèbre un fraudeur fiscal. (et je vous ai épargné les accusations de viol). J’ai écrit très distinctement que je comprenais la tristesse des fans et la respectais. Après, non, je n’ai pas « assassiné Léonie », j’ai répondu le plus aimablement possible. Relis ma réponse, elle n’est pas violente, c’est faux, je lui dis que son commentaire est blessant, c’est ça assassiner ? A quel moment je l’assassine ? En fait c’est quoi la bonne réponse à quelqu’un qui me traite d’aigrie ? « tu as raison, merci et désolée » ? Honnêtement là je sature un peu, je ne suis pas imperméable à ce genre de propos, jette moi la pierre si tu le souhaites mais je ne vais pas non plus jouer les dures pour te faire plaisir. Et c’est amusant parce que tu es très indulgente vis à vis des gens « qui ne tournent pas 7 fois la langue avant de cliquer » mais pas avec moi lorsque je leur réponds. L’interaction que tu vantes existe, la preuve, je réponds, j’argumente et je ne supprime pas les commentaires désagréables. Par contre, quitte à me tirer une balle dans le pied, je ne cesserai jamais de dire le fond de ma pensée aux personnes qui viennent vomir sur mon paillasson.

          Répondre
          • Caroline a dit…

            Ah et le commentaire que tu trouves assassin, je le fais à Bidibule, qui a été plus qu’agressive et dont l’intervention, pardon, n’a ni queue ni tête. Léonie, je lui ai répondu dans le billet précédent avec, je l’estime, énormément de précautions, bien plus qu’elle n’en a pris, elle. Mais je pense qu’en réalité c’est la dernière fois que je perds mon temps à ne serait-ce que répondre à ce genre de propos. Désormais, je passerai mon chemin, parce que je n’ai – attention, gros scoop – pas que ça à faire.

  37. Amaltehren a dit…

    J’ai bouclé la saison 2 de The Crown, et je l’ai trouvé magistrale pour ma part en tout cas !

    Elle s’est habilement renouvelé, a su aller et venir entre ses nouveaux enjeux et les jalons déjà laissé en saison 1, pour tisser une toile cohérente et très dense. J’admire l’écriture impeccable qui permet à chaque épisode de trouver de l’écho par rapport aux autres, avec en fil rouge partiel la question de l’amour existant entre Elizabeth et Philip.

    J’ai trouvé l’ensemble encore d’une grande subtilité et incroyablement fin pour montrer les tourments d’Elizabeth. Ses failles, ses faiblesses face à Philipp notamment, ses doutes qui montent d’années en années, sa souffrance à se demander manifestement s’il l’aime encore, qu’elle se compare à toutes ces femmes gravitant autour de lui. L’épisode 7 avec Jackie Kennedy était très beau, et j’ai trouvé très malin la bascule effectuée durant l’épisode, sur les petits gestes du début où elle ne cesse d’essayer de paraître plus jeune, plus mince, à tripoter sa robe, et la seconde moitié, où elle se remet à manger de bon appétit, assumer son style vestimentaire…

    Tout est toujours si bien pensé, si délicat. Ce fut un plaisir infini. J’ai trouvé, sur le coup, le season final un peu lent… Et puis le lendemain, en fait, je le trouve d’une grâce et d’une beauté incroyable. Je n’avais jamais vu l’amour et les doutes filmé de cette manière, avec ces plans si longs, ces silences, ces jeux de regards. Je ne tiens pas à spoiler et décrire la scène qui m’a bouleversée, mais je pense qu’une fois devant, ceux qui la verront comprendrons à laquelle je fais mention. Le geste final de cette scène m’a brisé le coeur tant il était doux, pudique et beau. Et les scènes qui le suivent, jusqu’à la scène finale, sont une magnifique manière de boucler l’adieu du casting à ce morceau de la vie d’Elizabeth.

    Les scènes narrant la personnalité complexe du prince Philip et son passé étaient excellentes au demeurant, j’appréciais beaucoup son personnage dans la saison 1 déjà, trouvant très bien équilibré cette façon de montrer qu’il était fréquemment odieux, mais en nous faisant comprendre très bien pourquoi il l’est, et la souffrance et les sacrifices démesurés qu’il a effectué… Et ce, par un choix qu’il n’a cependant pas regretté, malgré ses doutes et ses difficultés. Le dénouement de son personnage était brillant.

    C’était gracieux et majestueux. Je pense que ce sont de bons termes.

    Répondre
  38. Nan a dit…

    Caroline a expliqué à plusieurs reprises que la vacuité était celle des médias qui poireautent toute la journée devant une maison sans avoir rien à dire.
    Quelle aigreur, en pleine nuit,ça me rend dingue une telle agressivité, l’accès à ce blog est libre et gratuit, si vous n’aimez pas, ne venez pas mais ne donnez pas de leçons derrière l’écran.
    Ça me met en colère dès le matin.

    Répondre
    • bidibule a dit…

      Alors mea culpa, loin de moi l’idée d’être agressive. Énervée oui, agressive et aigrie pas vraiment : tout va très bien. Je me suis pourtant relue sur mon canapé avec mon rhube à cette heure tardive (désolée d’être du soir, mon milieu de nuit c’est plutôt 4h du mat’) et je l’ai dit d’entrée : j’ai longtemps été une grande fan de ce blog découvert il y a près de 10 ans.
      J’ai bien dit aussi que je n’étais pas une grande fan du Monsieur. Maintenant, je savais que j’allais me faire taper et avoir droit à « aigrie » (grand classique), « pas la peine de venir ici » etc.. on parlait d’agressivité mais c’est quand même souvent le même scénario dès que l’on ne nage pas dans le sens du courant et que l’on se permet de le dire.
      Je vis dans un pays qui manque cruellement de légèreté (désolé Geneviève pour ces exemples jugés odieux et pourtant réels, mais si tu savais comme je n’en peux plus de les entendre « vomir » sur les Grecs, même 7 ans après, et sur les Migrants), alors voir la France vivre ce moment de grâce, c’était juste beau et touchant. Cessons 2 minutes de voir le mal partout, la récupération, la jalousie crasse. Ça rend les gens heureux : fine!
      Ce sur quoi je vous rejoindrai : il y a un vrai problème avec les media en France dans leur façon de traiter la plupart des sujets/de faire leur boulot et vu de « l’extérieur » c’est encore plus frappant.
      Voilà ! Promis je m’en vais…

      Répondre
      • Smouik a dit…

        @bidibule, si je puis me permettre, ce qui est remis en cause n’est pas que tu nages à contre- courant, c’est le style de la nage ! Je n’étais pas d’accord non plus avec Caroline et je pense le lui avoir dit, il s’agit juste de la façon dont on le dit. Or l’écrit est traître et il faut avoir beaucoup de talent pour être compris comme on veut l’être. Même si tu y mets des smileys, une formulation malheureuse et paf, c’est perçu comme un jugement. Le premier billet de Caroline était sans doute maladroit par certains aspects mais il me semble que Caro a fait un mea culpa (toi aussi d’ailleurs :)), alors dire ce qu’on pense, oui bien sûr, mais sur-réagir entraîne forcément une « sur-sur-réaction » (ça s’appelle la mécanique du conflit). J’ajouterais que sur un blog, ce n’est pas vraiment comme sur un site d’infos ; c’est public d’accord mais c’est avant tout chez la personne qui le fait. Et on peut bien lui passer cette maladresse (et la tienne aussi), c’est toujours plus agréable d’être nombreuses à échanger…

        Répondre
      • Caroline a dit…

        je n’ai pas compris non plus de qui tu parles quand tu évoques les gens qui vomissent sur les grecs et je ne comprends pas du tout le rapport avec mon billet. Quoi qu’il en soit, on a le droit de ne pas être ému avec la foule. Il se trouve qu’à postériori je l’ai été, mais je comprends qu’on ne le soit pas et qu’on le dise. Moi ce que je ne supporte pas c’est la police de la pensée. Et tes commentaires, pardonne moi, m’évoquent cela. Et pour te retourner le compliment, manquent cruellement de légèreté.

        Répondre
        • ES a dit…

          « je n’ai pas compris non plus de qui tu parles quand tu évoques les gens qui vomissent sur les grecs »: J’ai cru comprendre qu’il s’agissait des gens *en Allemagne* , puisque Bidibulle disait vivre en Allemagne (cf la position de l’Allemagne au niveau européen au sujet de la dette grecque, très dure et exigeant sans cesse de nouveaux sacrifices de la part de la population grecque; je ne connais pas bien l’Allemagne mais j’ai l’impression qu’une bonne partie de l’opinion publique y est convaincue que les grecs sont des flemmards qui méritent bien tout ce qui leur arrive depuis 10 ans…)
          Bon, le rapport avec le billet de blog m’échappe plutôt aussi.

          Répondre
      • mammouth a dit…

        Et c’est toujours le classique « bon je sais que je vais me faire taper dessus…  » mais je vais quand même dire mon opinion personnelle négative sur ta personne.
        Alors oui, relis ton com, le début ne passe pas, ça gratte et c’est limite agressif, oui. Il semble être fait pour piquer et on sent l’aigreur, oui. Tu ne l’as peut-être pas voulu comme ça, mais c’est comme ça que je le reçois. Pourquoi? parce que tu t’attaques à la personne en premier et non pas à ses idées. Ça ça vient après (et il y a des choses intéressantes, mais pas que). Même si le blog est public, c’est quand même chez quelqu’un de privé. Alors non, je ne comprends pas qu’on puisse se permettre une familiarité du style « avant t’étais trop bien, mais maintenant, je n’apprécie pas ton attitude et c’est lassant ce que tu dis, blah blah blah. » Alors oui, prend le temps de relire le début de ton com, peut-être que tu vas comprendre ma réaction. Ce genre de critiques me hérisse le poil parce que justement, la personne qui l’écrit, anonyme derrière son écran, pense qu’elle ne fait rien de mal, mais oh, elle va se faire ramasser par les radieuses. Et toi, tu ne ramasses pas Caro avec le début de ton com? Non toi, tu es la gentille pas aigrie qui te permets de dire à quelqu’un sous prétexte qu’elle expose sa vie et ses idées publiquement que ce n’est plus possible de la lire maintenant qu’elle a changé en moins bien. C’est pas arrogant comme entrée en matière ça, pour toi? Pour moi, si. Rien que de se permettre de l’écrire est d’une suffisance sans nom pour moi. Si c’est plus possible pour toi de lire pourquoi le dire et pourquoi continuer de venir? C’est là que je ne suis pas d’accord avec toi. Pour moi, être courtoise et en raccord avec mes valeurs, c’est de m’en aller tout simplement quand le blog personnel de quelqu’un ne me plaît plus.

        Pour le débat, tu glisses un petit « ta rengaine obsessionnelle » euh, excuse-moi, mais j’ai vu plus élégant comme argumentation, hein, ça donne pas très envie de débattre là, mais plutôt de se défendre parce que c’est un jugement personnel plein de sous-entendus possibles et non pas un débat d’idée sur pourquoi dans ce cas-ci elle devrait vouloir payer pour un hommage à un chanteur. Et puis qu’est-ce que la dette de la Grèce et les migrants ont à voir avec la situation présente? Elle a déjà mentionné sur le blog qu’elle ne voulait pas payer pour cela? Non. Mais tu balances ça dans ton argument contre son attitude de ne pas vouloir payer pour les funérailles d’un chanteur. Et si cela t’a paru comme une rengaine, c’est parce que beaucoup de lectrices qui étaient contre le billet de Caroline ne le lisaient pas correctement (un peu comme toi qui juge l’auteure du titre sans en avoir compris la teneur) et passaient constamment à côté de son argument sur l’impôt, et donc, elle a dû se défendre constamment de ne pas être contre JH ni ses fans et répéter son argument de départ à plusieurs reprises, ce qui peut donner l’impression d’obsession.

        Bref, je ne passerai pas en revue tout ton com, c’était juste pour te donner une idée de comment on peut être perçu dans nos écrits par les autres.

        Répondre
      • Geneviève a dit…

        Tu me dis Bidibulle que tu es désolée (tu t’adresses à moi…) mais que tu en as assez de « ceux qui vomissent sur les grecs  » ??????
        Je ne comprends pas tes « mélanges » mais ce n’est pas très grave, je ne vais pas me prendre le chou avec tout ça, y’a plus grave !

        Répondre
    • Caroline a dit…

      ne te mets pas en colère Nan, ça n’en vaut pas la peine, je crois que les gens prennent les choses trop au sérieux, se mettre dans des états pareils pour un titre de billet (dont j’étais, je l’avoue, très fière, je le trouvais percutant, mais il a été mal compris et c’est ma faute), c’est le signe d’une grosse fragilité psychologique. Mais merci de tout soutien.

      Répondre
  39. Freg a dit…

    Ras le bol des grincheux.
    Le blog de Caroline m’ouvre de nouveaux horizons, grâce à elle j’ai fait de belles découvertes livres, séries, films..
    Les échanges, auxquels je ne participe jamais, sont enrichissants et là j’ai envie de dire stop. Je suis d’accord avec Nan en pleine nuit déverser une telle acidité m’exaspère, les aigris doivent passer leur chemin.

    Répondre
  40. DOMINIQUE a dit…

    Autant ne retenir du com. 42 les jolies choses qui y sont dites, dont je retiendrai notamment ceci « q’un peuple soit capable d’une telle émotion collective à la mort d’un chanteur, c’est tout sauf de la vacuité ». Bon, Caroline parlait de la vacuité des médias devant un portail fermé, mais Bidibule a raison dans l’absolu.
    Pour le reste… no comment.

    Répondre
    • Pétunia a dit…

      B. Pivot a twitté ‘devant la mort, les hommes s’unissent ; devant la vie, ils se divisent. Le dernier cadeau des vivants aux vivants, c’est leur mort’.

      Répondre
  41. filledesbrumes a dit…

    Moi j’aime bien la façon dont tu exprimes ton positionnement mi choisi-mi subi. Je crois que c’est assez représentatif d’une bonne partie de la population.
    Sinon, rien à voir, même repère à cadeau ou repaire à cadeau? 😉

    Répondre
  42. La Petroleuse a dit…

    Mais vous craquez complètement… venir sur un blog pour y déverser sa hargne, c’est comme s’inscrire sur un site d’actu rien que pour laisser des commentaires acerbes : du temps de cerveau perdu
    Épargnez-vous et faites constructif au lieu de venir pinailler sur des sujets comme les funérailles de Johnny Hallyday (JOHNNY HALLYDAY, pas le conflit israélo palestinien, on peut pê se détendre)

    Répondre
    • Madame H a dit…

      Pas compris …
      Donner son avis sur un sujet, quand il s’agit d’un des sujets abordés dans un post, c’est pinailler ?
      Dire qu’on n’est pas d’accord avec la façon dont une info est traitée ou la façon dont un « événement » se déroule, ou qu’on n’adhère pas à une émotion collective, c’est pinailler, voire « craquer complètement »?
      Seul le traitement du conflit israélo-palestinien mériterait qu’on donne notre avis ?
      Pas compris …

      Répondre
      • Nan a dit…

        Ce qui est insupportable c’est le ton!
        On peut ne pas être d’accord et l’exprimer avec courtoisie,
        Caroline répond toujours mème aux commentaires agressifs, je la trouve très patiente.

        Répondre
      • La Pétroleuse a dit…

        Que nenni !
        Je pensais juste aux commentaires hargneux, mais du coup, il est vrai qu’avoir mis le mien commentaire à cette endroit fait « généralisation ». Pardon.
        Je suis juste navrée des emballements à base de « sale bobo obsédée par ses impôts qui méprise le peuple tout en changeant d’avis et qui a bien changé par rapport à avant et c’est une honte »… Caroline, rends l’argent !!! (Ah non, je confonds)

        Répondre
        • Madame H a dit…

          Aaaaaaaaaaaaah !!!! D’accord !!!
          Ok, le positionnement du commentaire prêtait en effet à confusion, d’où ma réaction.
          Alors pour le coup je suis d’accord ! (on s’en fout, oui mais bon …)

          Répondre
    • Jane B. Root a dit…

      Moi aussi 🙂
      En fait dans l’année je vois des trucs. Je les achète en me disant « ça f’rait un chouette cadeau de Noël pour Tantine Adolphine » Et hop à la MiAou mes cadeaux sont faits …

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        J’aimerais bien… mais si tu as un neveu de 27 ans, qui aime le rap auquel tu ne piges rien de rien, cela devient un peu plus coton.
        Résultat, j’ai commandé, selon ses vœux, un obscur CD qui n’est disponible qu’au Japon (???) ou en Angleterre. Sur le boîtier, d’après ce que j’ai lu, il y a « attention, contenu explicite » (re ???). Veux pas savoir.

        Répondre
          • Anne So Catherine a dit…

            Sérieux : il y a 2 ans en vue de l’anniversaire de ma nièce ( 12 ans) je fais une grosse commande de feutres Posca au Japon (car moitié moins cher). A l’arrivée du colis j’ai l’ idée d’ouvrir l’emballage : bingo. En plus des Posca …..2 sex toy et crois moi en matière de sex toy les japonais ils sont très très forts.

          • DOMINIQUE a dit…

            Anne So : bravo bravo ! Tu as failli être bannie par ta famille de tous les noëls à venir… au fait, ils sont bien, ces sex toys ?
            Bon, je ne risque pas grand chose avec un garçon de 27 ans, et je n’a pas encore l’objet en question. Je vous tiens au courant (mais je refuse d’écouter ce truc, par contre).

  43. Anne So Catherine a dit…

    Dominique hu hu ! On les a revendu sur le bon coin. Inoui mais l’annonce est passée. On s’en est quand même mordu les doigts car 450 appels téléphonique et autant de SMS mais le pire c’est que comme avec mon chéri -en nous marrant comme des malades- on est allés sur des sites spécialisés pour voir combien valaient ces petites bêtes ( juste pour faire le prix hein^^), suite aux traçages de Google, des tas de sex toys fluos se sont affichés durant plusieurs jours sur notre écran d’ordinateur, à la grande joie des enfants qui nous ont traités de pervers . Bon J’avoue….

    Répondre

Laisser une réponse à La Petroleuse

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>