Parenthèse enchantée au Palace Es Saadi

Ce fut un week-end doux comme un smoothie, comme cousu sur du velours. Deux jours et demi sans accroc, essentiellement faits de lectures silencieuses, de conversations feutrées, de confidences entrecoupées de thés à la menthe (ou d’autres boissons avec de la menthe dedans mais moins raisonnables), de rires à l’évocation de souvenirs communs. Un week-end dont on revient avec la sensation d’être parties longtemps et loin, loin, loin. Une coupure salvatrice pour nous deux, la possibilité de prendre un peu de recul, de « défocaliser » comme me le conseillait souvent mon quelqu’un lorsque je lui confiais ma sensation d’avoir le nez dans le guidon.

Il faut dire que le cadre fut parfait et que ne pas apprécier le cadeau qui nous était fait aurait été le signe d’une inaptitude totale au bonheur. Comme je vous l’avais expliqué brièvement, il m’a été proposé de visiter le ressort Es Saadi à Marrakech et plus précisément la partie « palace » de l’établissement (qui possède également un hôtel 5 étoiles ainsi que des villas privées). Qu’à cela ne tienne, j’ai courageusement accepté la mission, emmenant dans ma besace ma copine MC. Je crois que je n’avais jamais ressenti une telle douceur de vivre dans un tel lieu. Il est souvent difficile de conjuguer luxe et convivialité et je ne suis généralement pas spécialement à l’aise dans ces endroits où tout est fait pour agrémenter le quotidien des clients, jusqu’à, parfois, l’écoeurement. Là, rien de tout cela. Certes le lieu est majestueux, la décoration extrêmement soignée et de bon goût, mais il y a ce je ne sais quoi qui rend le tout presque familial, une simplicité qui ne vous fait pas redouter de n’être « pas assez » ou « trop quelque chose ». Et puis ces suites vastes comme des appartements, le sol en zellige patiné comme s’il avait mille ans alors que l’établissement n’est pas si ancien, les tapis berbères au sol, les couloirs colorés et les portes en bois monumentales peintes à la main… Sans parler du parc, qui m’a fait penser, comme le reste d’ailleurs, à ce dessin animé adoré de mes enfants, « Azur et Asmar ». Jardin de cocagne avec ses orangers ployant sous les fruits, ces rosiers odorants et les eucalyptus centenaires exhalant leurs essences. Difficile dans un tel contexte de sortir de l’hôtel, d’autant que ce dernier abrite non seulement une piscine lagon mais également un spa incroyable, dont l’accès est gratuit pour les résidents.

Mais inenvisageable toutefois d’être à Marrakech et de ne pas, à minima, aller faire un tour sur sa place Jemaa el Fna, légendaire poumon de la médina et entrée des souks, ou dans les jardins de Majorelle, dont je gardais un souvenir ému depuis ma seule visite de la ville il y a 16 ans. Pas assez de temps pour en montrer davantage à mon amie MC qui n’était jamais venue, mais suffisamment je crois pour lui donner envie d’y retourner prochainement en amoureux.

En plus de tout cela, nous avons eu la chance de suivre un cours de yoga, dispensé à l’occasion de la journée internationale du bien être, dans l’enceinte de l’hôtel. Je vais être sincère, la folie qui règne autour du yoga en ce moment a tendance à me gonfler un peu, vous me connaissez, le côté « il faut » me fait généralement fuir. C’est donc assez sceptiques et prêtes à faire feu de tout bois, l’ironie bien chevillée au corps, que nous avons entamé le cours. Le petit discours d’introduction de la prof a bien failli déclencher un fou rire chez nous, tant on l’a d’abord trouvé dégoulinant de paix avec soi même et autres mantras instagrammables. Mais c’était sans compter finalement son savoir faire et ce qui doit être cette fameuse magie du yoga. Parce qu’après avoir fait nos malignes cinq minutes, il a bien fallu se rendre à l’évidence: non seulement le yoga ça n’est pas si facile mais en plus, cela fait étrangement du mal qui fait du bien, ou l’inverse. (on va pas se mentir, j’en ai chié, mais après, je me suis sentie très, très bien). Bref, j’ai bien peur de faire désormais partie des addicts et vous n’êtes pas à l’abri que je vous chante des mantras de kundalini.

Si j’ai le temps cette semaine j’essaierai de vous faire un minute par minute. A la fin du cours, j’ai rencontré très brièvement l’une d’entre vous et c’était tout de même magique d’être aussi loin et de retrouver une lectrice. Merci à toi, tu te reconnaitras, pour ta gentillesse.

Je vous laisse avec quelques photos de l’hôtel et de Marrakech. Je ne saurais que trop vous recommander le Es Saadi, certes il n’est pas donné mais le prix d’entrée des junior suites (ce que nous avions il me semble) est, je trouve, extrêmement raisonnable pour ce niveau de prestation. Sachant que l’hôtel 5 étoiles attenant est également magnifique. L’emplacement est en outre génial, dans ce quartier de l’hivernage qui jouxte quasiment la médina et donc bien plus accessible que la palmeraie dans laquelle sont souvent situés les hôtels de Marrakech.

Un grand merci encore une fois à l’équipe du Es Saadi pour cette parenthèse enchantée…

L’hôtel ES SAADI

  

La place Jemaa El Fna

Les jardins de Majorelle

Edit: Merci à Elodie pour la mise en contact et à Alexa et Caroline.

47 comments sur “Parenthèse enchantée au Palace Es Saadi”

  1. Daphné a dit…

    Oh oui, une poignée d’heures suffisent déjà pour déconnecter complètement ! Ce week-end, tu m’as fait rêver avec tes stories – pour le coup, j’aurais bien enfilé aussi un legging pour faire du yoga dans ce sublime jardin ( bon, à la place, j’ai été à la fête du jeu du village voisin – on fait avec ce qu’on a, hein ).

    Et puis c’est un chouette cadeau que tu as fait à ta famille aussi ; à une semaine du bac, je vote pour tout ce qui peut détendre avant de regarder nos gamins plonger dans la grand bain – je ne suis quand même par la seule à être un poil plus stressée encore que mon grand ?

    Répondre
  2. Nathalie a dit…

    Jolie parenthèse. je rêve de m’offrir ce genre de week-end avec mes amies pour mes cinquante ans (dans 40 jours). Je crois que ce post va définitivement me faire chavirer et prendre la décision. Reste plus qu’à battre le ralliement.

    Répondre
  3. Carole Nipette a dit…

    Étrangement (ou pas), je suis allée nombre de fois en Tunisie mais jamais au Maroc et pourtant tout ce que je vois ici ou ailleurs me fait toujours envie… ça me parait compliqué et pourtant ça n’a pas l’air… bref il va falloir que je me décide un jour ! tout ce que tu montres est magnifique !

    Répondre
  4. Suzanne a dit…

    Tes photos sont superbes.
    J’aime rentrer de week-end et avoir l’impression d’être partie plus longtemps. Et là, tu donnes carrément envie d’évasion, les couleurs sont magnifiques. Bon je me plains pas : ce week end c’est Londres chez ma meilleure amie. SANS MEC SANS ENFANTS. Je rêve déjà au trajet en train lors duquel je vais pouvoir lire ! Et pas T’choupi ! Et dormir ! Et, même, et là je me sens toute fofolle, boire un thé sans que quelqu’un s’agrippe à mon bras !!
    Parlant de ça d’ailleurs voit bien sur tes photos les nombreux thés à la menthe (glacés, c’est ça ?) bus durant ce week end…

    Répondre
    • Melisse a dit…

      C’est pas tant Tchoupi qu’il faudrait noyer dans la Tamise mais cet empoté de Petit Ours Brun avec des ourses toujours habillées jupe/collier et dans la cuisine… et des papas ours qui lisent le journal et bricolent.
      Alors que dans au moins UN Tchoupi (cherche son Doudou) : son daron cuisine et sa reum prétend qu’elle travaille sur son ordi ALORS qu’on voit bien qu’elle glande sur les réseaux sociaux !

      Répondre
  5. Elise a dit…

    Ahah, « le yoga, ça n’est pas si facile ». C’est sûr que non ! 😉
    Se méfier des modes peut être une chose positive et saine, mais parfois il faut juste accepter l’idée que si autant de personnes s’accordent sur les bienfaits de quelque chose, si l’enthousiasme est aussi répandu, c’est que peut-être c’est vrai, tout simplement.
    Ce weekend avait l’air top, tu l’avais bien mérité !

    Répondre
  6. c'line a dit…

    je vote un OUI massif pour le minute par minute yoguistique !
    PS: les fous rires font partie intégrante de tout bon cours de yoga qui se respecte…

    Répondre
    • Marie Bambelle a dit…

      Je confirme pour les fous rires ! Ma meilleure amie et moi on faisait du yoga à la fac, et en plein cours, alors qu’on était en train de faire la chandelle, ses seins (elle doit faire un bon 90 E) se sont échappés de son soutif et lui son tombés sur le nez, l’empêchant de respirer et elle a commencer à étouffer sous ses propres boobs avant de rompre la posture. Ca fait 8 ans mais dès que j’y repense je ri encore !

      Répondre
  7. Bibi a dit…

    Merci pour cette oasis apaisante. J’ai un lundi compliqué en cours. Plein de décisions importantes à prendre pour plusieurs projets pas vraiment compatibles. Ton post et tes photos me donnent un peu de recul et de (presque) zénitude… Merci merci.
    PS. Tes cheveux sont au top. Tignasse merdique de mon côté. J’ai pourtant essayé la coloration naturelle dont on m’avait notamment vanté les mérites pour la beauté des cheveux. Pfff, les miens doivent être réfractaires au bio ou accros aux produits chimiques…
    PS2. Misson hygge arrive bientôt sur mon Kindle. Yes !!!

    Répondre
  8. Koquelico a dit…

    J ai suivi ton aventure sur insta avec envie. Le cours de yoga pour moi est devenu un indispensable depuis 5 ans. Ma prof est top et sans chichi. On a mal mais ça fait du bien. On ressort à chaque fois apaisée et pleine d une énergie nouvelle. Je transpire à fond et 2 jours plus tard j ai plein de courbatures mais C’est devenu un besoin nécessaire.
    Je vais même jusqu’à faire des stages de 3h, 2h de yoga 1 h de méditation ! C est topissime!!!

    Répondre
  9. Smouik a dit…

    Très jolies photos et récit non moins joli. Si avec ça on est capables de résister, les services secrets peuvent nous recruter on sera incorruptibles !
    Quant au yoga, j’ai fait la maligne aussi et vlà t-y pas que j’en fais depuis trois bonnes années. Que dis-je, j’y cours même !

    Répondre
  10. Suzanne a dit…

    À celles qui savent, je demande de l’aide : comment s’y retrouver dans la multitude de yogas proposés ? Comment choisir ? Et, en bonus, si vous avez des adresses à me conseiller rive gauche (surtout 13e) je suis preneuse 🙂
    Merci d’avance, parce que ça me tente bien mais je n’ai aucune idée de ce que je pourrais faire

    Répondre
    • Caroline a dit…

      moi aussi je suis preneuse d’adresses dans le 13è ! de ce que j’ai compris, le ashtanga est le plus classique. après, le kundalini me tenterait bien parce qu’on chante et moi j’aime bien chanter (même si je chante faux). mais y’en a peu je crois.

      Répondre
      • Germinoise a dit…

        J’ai testé le Strala Yoga, dont je n’avais jamais entendu parler avant d’essayer (dans ma campagne lyonnaise !). Je pense que les puristes hurlent que ce n’est pas du vrai yoga, c’est bien possible. Cela dit, on y travaille les mêmes postures. C’est très dynamique et c’est ce qui m’a plu. Beaucoup d’étirements aussi, j’ai trouvé ça épatant pour le dos.
        La dimension spirituelle et méditation existant dans les autres formes de yoga est en revanche totalement occultée. Mais tout dépend de ce qu’on recherche !

        Répondre
      • Elise a dit…

        Je pense que le vinyasa est bien pour commencer, chaque prof a ses propres enchaînements, qu’il varie de séance en séance, donc pas de risque d’ennui. Je fuirais le ashtanga pour commencer. Cela me semble trop technique (mais sans doute ne suis-je jamais tombée sur le bon prof) et un peu « aride ». Le kundalini, on accroche ou pas, faut essayer. Mais je pense que cela fait plus sens après avoir une pratique d’autres types.
        Bref, faut essayer plusieurs Studios/cours/profs pour trouver la pratique qui nous correspond le mieux, en fonction de ses objectifs/problématiques/sensibilités du moment.

        Répondre
  11. Tachalili a dit…

    Veinardes que vous avez été ! Et c’est tant mieux.
    Ta réflexion sur le yoga pas si facile me rappelle un commentaire que j’avais entendu de la part d’un chroniqueur d’une émission d’Inter (je ne me souviens plus qui) qui avait sorti : « le Pilates, cette gym pour les faignants » ou un truc du genre.
    Et moi je dis MUHAHAHA, j’aurai bien payé une heure de cours particulier à ce monsieur pour qu’il comprenne à quel point ça pompe de l’énergie et à quel point c’est physique.
    Pour revenir au yoga j’avoue qu’avec ma souplesse légendaire ça me fascine moyen. Et puis je préfère le Pilates (et mon dos lui dit merci!).
    bon retour sur Terre 😉

    Répondre
    • Marie Bambelle a dit…

      J’adore cette coïncidence !
      Et en voyant ta photo Caro, je me suis d’ailleurs demandé si elles avaient coordonné leurs tenues entre elles exprès pour la visite et si elles avaient choisi le jaune (couleur complémentaire du bleu) exprès aussi, pour que les photos soient belles (instagramables ?).

      Répondre
      • Covima a dit…

        Je me suis posée exactement la mm question ! En mm temps, une réponse « oui » ne m’étonnerait pas vu que le selfie a 200% de chances de finir sur un réseau… Une telle spontanéité me fait sourire :-p

        Répondre
  12. Noisette a dit…

    Je vote pour un minute par minute sur ton cours de yoga ça doit valoir son pesant d’or!
    Pour ce qui est du yoga, je ne suis ni une gourou ni une pro mais après quelques années de pratique je dirais que si tu veux essayer commence par un cours de hatha c’est une pratique dite classique avec des postures tenues plus ou moins lointain, un travail sur la respiration et normalement on finit par la relaxation et non ça n’est pas réservé aux 4e age!. L’ashtanga peut paraître très austère quand on debute, j’ éviterai mais après quelques mois de pratique si tu aimes répéter les mêmes series de mouvements, fonce! Sinon le vinyasa est très chouette mais va falloir enchaîner les postures debout, au sol le rythme peut être speed! Mais on ne s’ennuie pas! Hâte d’avoir ton avis et ton retour d’experiences. Le yoga est a la mode mais tout le monde peut ne pas y trouver son compte, on a le droit de ne pas aimer! pour le kundalini jamais essayé mais d’autres en parlent tres bien. Cependant quand on adhère au truc et qu’on devient accro c’est le kiff. On se muscle en douceur, on apprivoise le moment present, on fait attention aux sensations intérieures bref on change de logiciel interne! Mais peut être qu’au début le simple fait de reprendre une activité physique peut satisfaire et c’est déjà enorme! Le reste viendra en temps voulu ou jamais on s’en fout! L’essentiel c’est de se bouger…et de se faire plaisir!

    Répondre
    • Melisse a dit…

      Nan ?
      Toi Mammouth ?
      Han j’espère que t’es pas ma prof (masquée) : je pouvais VRAIMENT pas venir ce matin (d’ailleurs j’ai toujours pas fini ces grrr de copies : « Lost in translation » dans ma langue et ma discipline…)

      Répondre
        • mammouth a dit…

          Ah vous êtes choupinettes les filles. C’est ma nouvelle « carrière » depuis quelques années. À l’âge où mes copines ne rêvent que de retraite, j’ai entamé un nouveau métier, so to speak, histoire de me préparer à l’envol des héritiers, que j’ai fabriqués sur le tard, voyez-vous.

          Bad girl, Melisse. Mais t’inquiète, je ne vis pas en France et je n’enseigne pas Iyengar.

          Sur ce, je vais aller faire ma pratique…

          Répondre
  13. kinou a dit…

    Existe-il un endroit sur terre où tu ne rencontres pas une lectrice ?!
    Il fait bien envie cet hôtel, je me le note pour une escapade en amoureux quand nous serons sortis de la mouise actuelle.
    En voyant tes photos, je retrouve la sensation de mes pieds nus sur le sol en terre cuite, quintessence des vacances au soleil.
    Azur et Asmar, ici aussi on adore. Que cette nourrice est belle…

    Répondre
  14. Marie Bambelle a dit…

    Je suis sur le point de partir faire le tour du monde avec mon chéri (après deux ans d’économies serrées serrées) et ce post réveille mon envie de voir le jardin Majorelle. J’adore la photo où tu es assise dans les escaliers, que tu es belle ! Nous commencerons par un mois à New-York, comme un voyage-de-non-noces, puis l’Amérique… Mais je garderai Marrakech dans un coin de ma tête, et je vais carrément me servir de tes anciens voyages pour m’inspirer ! 🙂

    Répondre
  15. et de trois a dit…

    Je crois qu’il faut que tu te fasses à l’idée que n’importe où où tu iras tu croiseras dorénavant une de tes lectrice… 😉

    Répondre
  16. Anna Chiarra a dit…

    C’est vrai que j’ai tendance à fuir dès qu’on me dit « tu devrais essayer çi ou ça, ça te plaira ! » alors j’hésite à te recommander vivement de poursuivre ta découverte du yoga !
    Sachant que je n’aime pas vraiment le sport j’ai vraiment accroché au yoga. A toi de trouver celui qui te convient et surtout le prof que tu as plaisir à retrouver.
    Perso, je suis hyper régulière (alors que je suis du genre inconstante…) parce que les 2 cours sont à côté de mon bureau. Moi je fais du hatha yoga et depuis peu du kuddalini.

    Répondre
  17. Phedia a dit…

    « Parenthèse enchantée » pour un weekend enchanteur : tu nous as donné les couleurs d’un bonheur simple (bien que luxueux). Je pratique le yoga depuis trois ans et je suis devenue accro. Et quelque soit le style de yoga que tu choisis, en plus d’être bénéfique pour le corps, c’est aussi une philosophie de vie.

    Répondre
  18. Marial a dit…

    Pour te donner des éléments de choix sur le yoga, j’aime beaucoup le yoga lyengar ou le ashtenga car ce sont dés yoga en mouvement. Le Hatha est plus basé sur les postures tenues longtemps, pas forcément très compliquées mais qui moi m’épuisent. D’autant que j’ai des douleurs articulaires et que chaque posture sollicite beaucoup ces douleurs alors que le mouvement associé à la respiration me permet de ne pas souffrir.

    Répondre
  19. Covima a dit…

    Quelle parenthèse ! Les Jardins de Majorelle j’en rêve, et le Maroc est un pays de plus sur la liste…
    En revanche complètement hermétique au yoga, j’en ai fait une année il y a 15 ans, j’ai voulu tenir jusqu’à la fin pour me dire que vraiment j’avais essayé, mais ça « m’énervait » tellement c’était lent, le comble 😀

    Répondre
    • Melisse a dit…

      Ah ça m’avait fait ça une année (2eme type de yoga) : j’avais laissé tomber pour un cours de danse.
      J’ai repris plus tard une autre forme de yoga qui m’a accroché. J’ai repris parce que, hahaha, ma prof de danse m’avait conseillé de faire du yoga pour arrêter de me casser la g’ en permanence. Ça, ça marche pas toujours mais ça doit être dû à la distraction en fait…

      Répondre
  20. Melisse a dit…

    Salut le rade et la tôlière,
    J’ai bavé sur Instagram, je bave ici aussi. Suis jamais allée à Marrakech et pourtant j’en rêve MAIS je ne fais pas grand chose quand il fait trop chaud et et et …
    Juste un conseil si tu retournes à un cours de yoga (iyengar ici, 5 ou 6 ans réguliers, longue pause, pendant ma grossesse, et re depuis 2 mois quand on me colle pas une réunion) donc… ne pas picoler avant un cours … parce que déjà qu’on est moyen digne en faisant une salutation au soleil alors bon. Ah et si le cours te plaît pas (j’ai testé avant 2 autres « marques » de yoga) bah faut pas insister au delà du doute raisonnable.
    L’avantage, en revanche : tu peux en faire partout et…

    Chut… (faut pas que le Churros m’entende)
    C’est pas mal du tout pour le périnée et les mouvements de bassin dans l’espace.
    @+

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>