Boomerang (pas la chanson)

C’est l’une d’entre vous, Emma, pour ne pas la citer, qui m’a conseillé cette pépite disponible sur Amazon Prime (depuis que je me suis fait pécho par la patrouille Hadopi, je multiplie les abonnements aux plateformes, signe que cette manie de regarder des séries est en réalité une bête et méchante addiction).

Boomerang, c’est un peu Parents Mode d’Emploi en format long, sauf que les enfants auraient grandi et Gaby et Isa auraient vieilli. Et comme Parents Mode d’Emploi, c’est fini – tristesse éternelle – ça m’a fait drôlement plaisir de regarder les trois saisons de Boomerang. Surtout, Boomerang est une série québécoise. Accent compris dans le package. Depuis deux jours, j’ai envie de dire Calice et Christ toutes les deux secondes et « fourrer » au lieu de baiser.

Ah parce que oui, c’est assez cru, Boomerang, sans trop de tabous et parfois un peu brut de décoffrage. Mais Pierre Bernier, le patriarche de la famille, me fait pleurer de rire, Monique est émouvante et drôle aussi dans ses colères, quant à Karine et Patrick, ce jeune couple trentenaire enchainant les déconvenues professionnelles, ils sont, au choix, notre pire cauchemar de parents tout en étant sans doute également notre plus gros fantasme (l’enfant qui ne partirait jamais de la maison). En fait, Boomerang, c’est une série « vraie », dont l’humour n’est ni cynique ni sarcastique, pas avare non plus en émotions. Les comédiens ne sont pas des bombes sexuelles, les questions de mort, du vieillissement, de l’amour, du divorce, sont également bien présentes.

J’ai hâte que la saison 4 commence, ne serait-ce que parce que l’accent à couper au couteau de certains personnages me manque, et puis aussi parce que, je crois, j’ai un faible pour Pierre Bernier, qui n’aime pas trop qu’on le « tapote », mais qui est bien « fin » quand même.

36 comments sur “Boomerang (pas la chanson)”

  1. Joële a dit…

    Chouette une série québécoise! J’étais justement en train de revoir une série, un peu ma série doudou, la série « Rumeurs », de courts épisodes qui racontent la vie d’un magazine féminin, les histoires d’amour des différents personnages…et ça sacre des osties toutes les deux phrases, j’adore! et je vais me précipiter sur ce boomerang!

    Répondre
  2. et de trois a dit…

    Rien à voir avec le post du jour, mais je m’adresse à la grande lectrice et auteur que tu es pour te demander un avis…
    Notre ainée vient de rentrer en 1ère L et je me suis promis de lire tous (ou presque) les livres qu’elle doit lire et il y en a un qui m’a scotchée c’est « La porte des enfers » de Laurent Gaudé, pour moi ce fut un moment fort, ce livre est bouleversant, émouvant, quel vertige, quelle force, quelle poésie aussi, quel amour paternel et maternel, que d’émotions sont réunis dans ces pages.
    L’as tu lu et si oui qu’en as tu pensé ?

    Répondre
    • Caroline a dit…

      ce qui est amusant, c’est que les insultes québécoises sont bcp plus en lien avec le religieux que le sexe, contrairement à nous. ma cousine qui vit là bas me disait que le fameux « tabernacle » est vraiment le juron suprême, que personne ne prononce ou presque tant c’est affreux comme mot, j’imagine l’équivalent d’un « enculé » ou autre pour nous mais en pire.

      Répondre
      • Marieal a dit…

        Il y a quelques années j’ai fait un voyage au Québec et trouvé un hébergement dans un bed and breakfast très sympathique, une famille avec des enfants.

        Les enfants faisant un peu de bruit, l’hôtesse s’excuse auprès de moi. Je lui réponds  » ne vous inquiétez pas j’adore les gosses, je n’en ai pas mais je m’en occupe régulièrement , c’est mon job ».
        Là, tout le monde s’arrête, les enfants regardent leur mère, interloqués. Celle ci éclate de rire et m’explique en m’indiquant son entrejambe, ce que veut dire « les gosses ».
        Je venais de dire que bien que n’ayant pas de couilles, je gagnais ma vie en m’occupant de celles des autres!

        Répondre
      • lillejenny a dit…

        Au Québec, la religion catholique a eu un grand rôle jusque dans les années 1960. Donc, utiliser des mots d’Église, sacrer comme on dit, c’est associé à l’interdit, d’où l’utilisation des mots sacrés pour jurer. Tabarnak est dit quand même assez régulièrement, mais pour marquer une grande frustration. À ne pas utiliser dans un contexte professionnel toutefois. Sauf pour les gens travaillant dans le milieu de la construction. Là, c’est bien vu de sacrer. Exemple, je fais venir un plombier pour une réparation chez moi. L’homme arrive et se présente. Il est d’origine maghrébine. Dès qu’il a commencé à travailler, c’était ostie de câlisse de tabarnak. Alors que pour lui, ces mots n’ont aucune signification. Mais il a appris avec d’autres Québécois son travail et les sacres qui viennent avec. Même que d’engager un plombier qui ne sacre pas, ça ne se fait pas. Probablement qu’il ne travaille pas bien! Bon weekend du Québec!

        Répondre
          • mammouth a dit…

            Ah ben moi je le dis tabarnak, assez régulièrement, et je ne crois pas être la seule. Bon surtout à la maison parce qu’en Europe ça n’a pas beaucoup de connotation. Mais bon j’ai toujours juré comme un charretier. Et j’enchaîne tous les sacres les uns à la suite des autres quand ça va ben mal. Ça coule bien et c’est très libérateur :-

        • presso a dit…

          J’ai l’impression que ces « sacres » (terme déjà bien révélateur) n’ont plus trop de signification religieuse de nos jours, la « grande noirceur » étant bien loin heureusement!

          Mais qu’est-ce que ça fait du bien un petit « stie » et quelques « crisse » en rafale quand je constate que c’est la rentrée surtout pour TOUS les mauvais conducteurs de retour sur les routes suisses… 😉

          Répondre
  3. gaelle a dit…

    génial, merci caro, je le mets dans ma liste de serie à regarder ! dans le genre serie québécoise sur amazon j’avais beaucoup aimé « freefall », il n’y a qu’une saison pour le moment , c’est l’histoire du burnout d’une maman solo mais traité avec beaucoup d’humour et de justesse, et comme tu dis rien que pour l’accent et le vocabulaire, ca fait du bien 🙂

    Répondre
  4. plom a dit…

    Bonjour Caroline,
    J’ai pas encore lu ton livre mais ça ne saurait tarder !! Et rien à voir mais sur la photo, j’ai cru que l’acteur au milieu était Francis Huster, calice !

    Répondre
  5. Mireille a dit…

    J’avais une collègue québécoise qui nous saluait toujours d’un grand « salut les pendantes » Avec le geste qui va bien pour mimer les seins qui tombent. Ça me faisait marrer à chaque fois…

    Répondre
  6. gazelle26 a dit…

    Rien à voir mais j’ai regardé les 2 saisons de « This is us » que je m’étais noté suite à ta review et bien j’ai ADORE !! Les personnages sont tellement attachants !! J’ai trop hâte que la saison 3 commencent aux US, le 24 sept il me semble 😉

    Répondre
  7. flo a dit…

    Comment ça ,un auteur qui se fait choper par Hadopi? 😉 dit celle qui a déjà téléchargé des livres par le même biais….
    Et merci pour les recommandations, j’ai Amazon prime mais j’étais persuadée que ce n’était que des séries en anglais .

    Répondre
    • celine carré a dit…

      Amazon propose des séries et des films, en vo mais aussi en vf, il suffit de changer la langue et les sous titres avant de lancer la vidéo
      Il y a aussi des séries et des films français. J’ai regardé récemment Didier d’Alain Chabat par cette plateforme 🙂

      Répondre
  8. Melisse a dit…

    Salut Caro, salut le rade,
    Je fais rien qu’à courir partout comme une poule sàs tête depuis 20 jours et ça va pas s’arranger… je vais résilier NETFLIX : je m’en sers pas en fait.
    En revanche le soir je lis (un peu avant de ronfler …je suis subitement devenue à 46 ans « du matin » et même que je petit-déjeune !) et je me tiens à une bonne petlte marche (plus ou moins tonique tous les jours).
    Mais je néglige ton blog… et j’ai même pas vraiment de mot d’excuses !

    Ah et sinon : y’a que moi qui est du mal à écouter quelqu’un faire une causerie sérieuse avec un accent québécois ou belge ou suisse ? C’est pas politiquement correct mais les expressions inhabituelles et les accents me font décrocher du fond.

    Répondre
  9. Anael a dit…

    Je viens de regarder le premier épisode d’une nouvelle série sur netflix : « Sisters ».
    ça démarre franchement bien et je pense que vous plairait vu les séries que vous nous partagez.

    J’ai fini votre livre et je l’ai dévoré, merci beaucoup pour ce bon moment passé en Islande, j’ai hâte au suivant.

    Répondre
  10. Julie a dit…

    Pour continuer ton aventure québécoise, je te conseille aussi Ruptures, Les beaux malaises et une série ado Jérémie qui se joue près d’un lac. Ce n’est qu’un bref aperçu.

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>