Le début de la fin ou la fin du début ?

On ne va pas se mentir, ça fait un bail. Et je ne sais pas trop comment l’expliquer. Mais recevant pas mal de messages inquiets, je voulais vous rassurer. ça va. On a eu peur mais maintenant ça va et mon absence ici n’a pas grand chose à voir avec le sujet de notre inquiétude ces derniers mois. Ou peut-être un peu, sûrement, mais indirectement. J’ai essayé de répondre à cette question, pourquoi moins de billets ? Pourquoi est-ce devenu plus difficile de les écrire ? La vérité, c’est que les raisons sont nombreuses. La première, sans doute, est le temps qui court. La seconde, intrinsèquement liée à la première, c’est que depuis quelques semaines, c’est un peu la folie au travail. Pour une raison qui m’échappe, ou qui, si je mets de côté la fausse modestie, résulte peut-être du boulot accompli durant un an, beaucoup de projets scénaristiques m’ont été proposés ou sont en passe de se concrétiser. Résultat, je jongle avec mes personnages, crevant de peur de les confondre au moment le moins opportun (= pendant une réunion avec un producteur) et j’écris beaucoup, tous les jours. Tant et si bien que lorsque je m’arrête, je me sens un peu vide.

La troisième raison est moins conjoncturelle. Il m’est devenu difficile de parler des miens. Mes enfants ont grandi, leur vie leur appartient et, la guigne, ils semblent avoir enfin eu l’idée de me lire. Conséquence: menaces de représailles immédiates si l’envie me prenait de raconter leur vie. Quant à mon travail, la plupart du temps, tout est confidentiel jusqu’à la diffusion des programmes auxquels je contribue. Ce qui se passe généralement bien longtemps après que j’ai terminé le boulot. Impossible de vous raconter les anecdotes croustillantes sur tel ou tel comédien, les rencontres avec des personnes que je n’aurais jamais imaginé croiser, encore moins pour leur raconter mes histoires.

Il me reste la mode, mais comment vous dire… Vous avez déjà vu des scénaristes en photo ? Non ? Bah voilà. Je pense que c’est la profession rassemblant le plus de personnes en surpoids mal sapées (pardon à mes collègues gaulées et lookées, vous êtes les exceptions qui confirment la règle). Nécessairement, passer ses journées derrière un ordinateur à se ronger les sangs parce qu’on ne trouve pas ce putain de rebondissement, ça ne galbe pas le mollet, croyez-moi. Quant à l’outfit idéal, disons-le tout net, le legging l’emporte haut la main sur n’importe quel jean ou carrot Pant. Je remercie honnêtement le ciel tous les jours de ne pas vivre seule, parce que je serais sans doute devenue, en prime, adepte du no poo, et même pas pour des raisons écologiques.

Certes, il m’arrive de m’habiller un peu pour les rendez-vous, mais clairement, ça n’est pas sur mon style vestimentaire qu’on m’attend. En gros, si j’ai un bon pitch, peu importe la date de mon dernier balayage ou la marque de mon top.

Quant aux produits de beauté, comment vous dire… Là aussi ça se réduit à portion congrue, mon dernier fond de teint acheté date de quatre mois, je n’en mets que si je sors de ma grotte.

Bref, je pourrais bien sûr vous parler ciné, bouquins, séries. Et c’est d’ailleurs ce que je fais, même si je peine à lire et que je passe plus de temps à rattraper mon retard de films sur MyCanal qu’à arpenter les salles de cinéma.

Je crois vous avoir déjà pas mal rabâché tout ça depuis quelques mois. Et je me dis, est-ce qu’il ne faudrait pas sonner le glas une bonne fois pour toutes ? (j’avais écrit « foi », ndla). Mais je n’y parviens pas non plus, parce qu’une petite voix me murmure que ça n’est pas fini, tant que ça ne l’est pas. Que peut-être, le plaisir va revenir (comme là, tout de suite, d’ailleurs, le billet coule tout seul), que peut-être, je vais trouver la nouvelle formule, que s’il n’en reste qu’un, ce serait bien que ce soit le mien. Pendant un temps, j’ai pensé que les stories Instagram étaient une bonne alternative, immédiates, éphémères. Mais l’écrit reste mon canal préféré, celui qui me permet d’exprimer avec le plus de justesse (à mon petit niveau) mes émotions.

Alors voilà, je ne sais pas trop comment terminer ce billet, parce que je ne crois pas que ce soit le dernier, mais que je ne sais pas non plus s’il va vraiment marquer le début de quelque chose ou juste celui de la fin, un peu comme l’ultime chanson d’Emilie Jolie, « est-ce le début de la fin ou la fin du début » ?

Quoi qu’il en soit, je vous embrasse et je vous remercie pour vos messages, votre présence, votre attente, votre patience.

A très vite j’espère.

Edit: ces derniers temps j’ai souvent eu l’occasion, après une journée de travail, de passer quelques minutes sur ce toit. Et ce soir là, le ciel était en feu. C’était la Saint-Valentin et après que le soleil se soit couché, je suis repartie prendre mon métro. Une fois assise, j’ai regardé mes mails et ai commencé à lire un synopsis que mon co-auteur m’avait envoyé. Quand j’ai relevé la tête, j’ai réalisé que j’avais pris la ligne dans le mauvais sens et que j’avais laissé passer DIX stations avant de m’en rendre compte. J’ai voulu regagner le bon quai, mais je me suis trompée et ai pris un escalator qui m’a conduite directement sur une avenue ultra fréquentée et en travaux. Impossible de trouver, alors, l’entrée de la station (j’étais sortie par un endroit où il n’y avait qu’un escalator montant). J’ai marché, longtemps et j’ai enfin repéré un escalier. J’ai réalisé que j’avais parcouru deux stations à pied. Et je me suis dit que peut-être, j’étais passée de l’autre côté, que ce serait ça, ma vie dans l’au-delà, chercher une station de métro qui n’existait pas, un soir de février où le ciel serait doré pour toujours et les températures anormalement douces pour la saison. (finalement je n’étais pas morte et j’ai pu rentrer chez moi, une heure et demi après avoir quitté ce toit). Bises.

 

131 comments sur “Le début de la fin ou la fin du début ?”

  1. Valérie de haute Savoie a dit…

    Ah justement, je me faisais la réflexion ce matin que cela faisait un bout de temps que tu n’avais pas écrit. Et ce que tu dis de tes enfants ne m’étonne qu’à moitié. Bien que les miens n’aient jamais vraiment été racontés sur mon blog, sauf leur petite enfance depuis longtemps révolue, certaines choses sont plus difficiles à dire une fois qu’ils ont grandi, pour ne pas empiéter sur leur jardin secret. Et puis ta nouvelle voie qui te convient si bien et aussi sans doute cette angoisse qui fait prendre conscience brusquement de la breveté du temps que l’on vit. J’aime beaucoup ce que tu as écrit, j’espère que tu viendras encore ici, mais je suis heureuse pour toi de cette vie que tu as construite.

    Répondre
  2. Séraphine a dit…

     » Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux.  »
    Mère Teresa
    Merci d’être toujours présente , de ne pas nous oublier .

    Répondre
  3. Nathalie a dit…

    Hier, alors que je me posais le même style de question, on m’a dit « prends ton temps et ne t’inquiète pas, vis ta vie à fond (parce qu’on aime quand tu nous la racontes) » alors, voilà, je te retourne le commentaire et comme disent les jeunes, kiffe la bien cette jolie vie remplie de ciels incroyables, de gens dont on se fout éperdument s’ils sont bien sapés ou pas, parce que l’essentiel est qu’ils fassent vivre des personnages qui viendront longtemps trotter dans notre tête et d’enfants qui ont grandi ! À très vite (beh oui, quand même…)

    Répondre
  4. Beatrice a dit…

    J’ai envie de dire « Va, Vis,Deviens » même s’il me faudra du temps, le matin, mug de café à la main pour ne pas attraper la tablette et taper PBC et SBEP en deuz (je me comprends). Je suis heureuse pour toi.

    Répondre
  5. Katutita a dit…

    Caroliiiiiiiine…tu as écrit et tu vas bien!!! Je vais voir tous les jours s’il y a un post…tu fais partie de ma routine quotidienne. Je comprends tout ce que tu dis et surtout il faut que cet espace ne soit jamais une contrainte. Tu as tant donné…j’aime l’idée que ce n’est pas le dernier et que selon les périodes tu écrirais plus ou moins souvent mais en gardant ce blog ça laisse plein de possibilités et de l’espoir. Je suis très heureuse pour toi alors savoures ce succès et tu as raison d’y aller à fond. Moi je reste en veille pour lire chaque petit post que tu pourras écrire comme tu pourras. Merci pour tout. ❤

    Répondre
  6. Zoé lavieenvrac a dit…

    Il y a des choses qui font partie de nos vies et qu’on imagine pas disparaître.
    Alors si on en est à citer des titres de chanson d’Emily Loizeau, « voilà pourquoi » l’idée que tu puisses arrêter d’écrire sur ce blog me rend si triste.
    Mais toutes les raisons que tu donnes sont bonnes, alors bon je m’incline, et je t’embrasse !
    Zoé

    Répondre
  7. Elodie.PB a dit…

    Chère Caroline, je suis heureuse pour toi et pour les tiens.. Ce sont de bonnes nouvelles : le nuage qui est heureusement loin et passé, les enfants qui grandissent et qui s’émancipent, le travail qui est passionnant… J’espère simplement que tu posteras de tes nouvelles ici de temps en temps pour nous raconter les projets achevés et quelques coups de cœur (et aussi quelques coups de griffe). Histoire de ne pas rompre ce fil délicat entre nous toutes (et tous !) qui a été tissé toutes ces années. Je t’embrasse !

    Répondre
    • Justine a dit…

      Mais oui, tu te rends compte.

      Caro, merci pour tes mots passés, présents et j’espère futurs, à retrouver ici ou là.
      Le début de la fin ? (ou la fin du début) … grande question, que je me pose énormément ces derniers temps, ces derniers mois.

      Répondre
  8. frederique-etc a dit…

    Je pourrais faire un copier coller de ce qui a été écrit précédemment.
    Ça fait si longtemps que je viens te lire, je n’imagine pas que tu arrêtes complètement !
    Même si je comprends très bien pourquoi. Le temps nous happe !
    Je viendrai voir par ici régulièrement et de temps en temps, j’aurai comme un cadeau surprise !!!
    En tout cas, déjà un grand MERCI pour tout ce que tu as donné ici. Une belle partie de vie.

    Répondre
  9. DOMINIQUE a dit…

    Merci Caroline de nous écrire sincèrement ce que tu ressens. Et je te comprends si bien.
    Mais, permets-moi de donner mon avis de (vieille) lectrice. Ton métier de scénariste est de créer des situations, des dialogues (et dieu sait si c’est difficile), une histoire. Or, ici, tu relates à ta façon ce qui t’arrive, ce que tu penses, ce qui fait ta vie. C’est exactement le contraire, le seul lien qui relie ces deux situations, c’est l’écriture.
    Couper un fil pour aller chercher l’inverse, c’est pas évident du tout. Mais cette petite phrase : « le plaisir va revenir (comme là, tout de suite, d’ailleurs, le billet coule tout seul) » me donne envie de te dire : prends ton blog comme un bain chaud, après une dure journée dans le froid, pour te reconstruire, t’apaiser et sans doute, après, mieux continuer ton travail. Laisse revenir le plaisir !
    Et félicitations pour ton succès professionnel, qui hélas ne te donne pas plus confiance en toi car je crois que là aussi tu te fais du calcaire pour rien (je vais pas y arriver, ce truc-là je suis coincée, bordel qu’est-ce que je vais faire, etc…).

    Répondre
  10. Bibi a dit…

    Merci pour tout, Caro. J’ai aimé te lire, j’ai aimé te suivre, j’ai aimé ne pas toujours être d’accord avec toi et j’ai aimé croire que ce rendez-vous quasi quotidien serait immuable.
    Depuis toujours, tu es chez toi ici alors si c’est le moment, bah, c’est le moment.
    Je te souhaite le meilleur, profite de tout ce que la vie t’apporte et à bientôt peut-être pour quelques news !

    Répondre
  11. Véronique a dit…

    Caroline Merci pour cette surprise ce matin, de nous offrir un long message peut être le dernier peut être pas….Comme un suspens chaque jour entretenant une veille…Il n’est pas nécessaire d’écrire tous les jours vous êtes une auteure lue et reconnue quelle que soit le support par une communauté de personnes que vous avez acquise. Elle vous sera fidèle elle vous attendra vous veillera pour de temps en temps lire un billet, un avis sur un film un livre un concert. Quant aux chroniques de votre vie de famille on gardera en mémoire l’humour avec lequel vous nous relatiez vos événements. C’était bon de vous lire le matin cela le sera toujours car comme un livre on peut ré-ouvrir les pages à moins qu’elles ne disparaissent. Bonne chance pour la suite et à bientôt au plaisir de vous lire….

    Répondre
  12. Nathalie a dit…

    <3 Un coeur, en particulier pour l'anecdote de la fin (ça m'est arrivé plus d'une fois ce genre de galère, et ta réflexion sur ton éventuel passage dans l'au-dela est très cinématographique! Tu es scénariste jusqu'au bout des ongles on dirait)

    Répondre
  13. manoudanslaforet a dit…

    Comme les autres j’ai été heureuse de te lire ce matin ! Je comprend ton questionenement mais tu nous manquerais vraiment ! Alors reviens de temps en temps et si tu ne peux pas nous parler de ta progéniture tu peux toujours nous raconter la vie de Jiji !!! Au fait je t’ai dit que j’ai enfin lu ton livre et que j’ai aimé!!!! Bises

    Répondre
  14. Insofa a dit…

    Écrire un dernier message moi aussi, moi qui n’ai pas beaucoup commenté, moi qui te suis depuis le début, moi qui un jours de juillet ai regardé des dizaines de fois ton blog pour voir si Helmut était bien arrivée… Alors peut-être, il y aura-t-il d’autres posts ici mais je voulais te dire un sincère merci d’avoir partagé ta vie et avec tant de talent.

    Répondre
  15. Tachalili a dit…

    J’espère sincèrement que ce billet ne sera pas le dernier mais s’il l’est, juste merci pour ces beaux moments de lecture, ces poilades, les engueulades dans les coms. Pleins de bisous en attendant peut-être une prochaine fois <3

    Répondre
  16. Carole Nipette a dit…

    Ma fille a 13 ans, à 9 ans elle m’a demandé de ne plus écrire sur elle ni de la montrer et pourtant je ne racontais rien d’intime, rien sur sa santé, pas de photos de face etc… J’ai une ado et des tas de choses à écrire sur le sujet mais j’ai respecté son désir et depuis mon blog a évolué… J’écris moins, juste quand j’ai envie, parfois un seul billet par semaine et encore, parfois plus… l’envie d’arrêter a souvent été là et puis j’ai trouvé un nouveau rythme et je ne me sens pas « obligée » de rien… je parle voyages, culture, divers, maison, jardin, tout ce qui me passe par la tête…
    je pense que le jour où tu auras vraiment envie de dire stop tu le feras ! en attendant je suis contente de te lire même une fois de temps en temps 🙂 tu peux continuer tes billets j’aime je suppose que tu as toujours une oreille sur la musique, un resto ou un bar que tu découvres, un livre que tu lis etc 🙂
    quelque part je trouve ça plutôt réfléchi et intelligent de ne pas écrire ici à tout prix (comme d’autres…) alors que tu as largement de quoi t’occuper par ailleurs…
    à très vite !

    Répondre
  17. Val Lao sur la Colline a dit…

    Même de loin en loin, c’est agréable de te lire.
    Je comprends que tu ne puisses rien révéler de ton travail, ni des anecdotes de plateau, mais cela pourrait être matière à écrire, pourtant, sous couvert d’anonymat. Evidemment, je comprends aussi que tu soies vidée après une journée d’écriture de scénario, mais ici, tu n’as pas « d’obligation de résultat », écrire librement, écrire comme un réconfort et non sous la « contrainte »…

    Répondre
  18. noisette a dit…

    Ouf tout va bien,et les raisons de venir moins souvent toutes bonnes
    Je vois quand même un autre sujet de billet où vous excellez,les faits de société,je ne suis sûrement pas la seule à les aimer vu le nombre de commentaires qu’ils engendrent donc sûrement très chronophages a modérer.Ce qui vous conduit sans doute à les écarter.
    Je continuerai à passer régulièrement,s’il n’y a pas ou plus de billet je serai contente pour cette vie si remplie

    Répondre
    • Caroline a dit…

      oui, c’est vrai, il y a les sujets de société. et en effet, ma seule réticence à les aborder, ce sont les commentaires à modérer, plus la difficulté aujourd’hui de prendre position sans être immédiatement mise au pilori… Merci sinon <3

      Répondre
      • Sarah a dit…

        Une autre option : laisser tout le monde débattre, laisser les trolls troller au milieu de tout ça (j’ai remarqué que la modération était souvent faite par vos lectrices elles mêmes, bienveillantes et éclairées) et continuer à partager différentes idées quitte à êter clouée au pilori. La connerie (des autres) ne tue pas…
        En effet les sujets d’opinion sont peut être moins marrants que les déboires d’un ado mais quand même, vous les abordez avec une justesse qui me touche et me fait réfléchir à chaque fois.

        Répondre
  19. Estamine a dit…

    Merci pour ce message… Et en même temps, humpfr…Il est moins optimiste pour mes matinées que ce que j’aurais espere ! Enfin tu fais comme tu veux et peux, c’est toi la patronne du rade

    Répondre
  20. La semaine d'une gourmette a dit…

    Ah, ça fait tellement plaisir de te lire ! En ces temps de stories Instagram et de twitterisations, c’est si bon de lire des vrais textes, bien écrits, avec de l’humour mais pas que…
    Bien sûr que je comprends que tes enfants soient devenus territoire interdit pour le blog (j’ai de la chance, mon blog ne parle que de nourriture, mon poulet ne me regarde pas avec des gros yeux quand je raconte comment je l’accommode ;-)), et puis le temps, le temps qui file à toute bombe…. J’espère que ce billet ne serra pas le dernier, mais merci anyway, pour tout ce que tu as déjà écrit !

    Répondre
  21. et de trois a dit…

    Durant des années tu nous as offert une lecture quotidienne, tu as donné de toi et de ton temps. Mais tu ne nous dois rien et si l’envie, le temps ou l’énergie n’est plus là pour un post quotidien et bien ce n’est pas grave, surtout ne pas se forcer.
    Ton écriture me manque un peu, il est vrai, mais ta vie a changée et ton travail est devenu petit à petit plus prenant.
    Tu es la patronne ici alors fais comme tu veux (peux) moi en tous cas je vais continuer à venir tous les jours voir si le rade est ouvert en espérant une petite lecture de temps en temps.

    Merci pour tous ces mots depuis si longtemps. Merci !

    P.S : Ah Emilie Jolie, notre héroïne d’enfance… 😉

    Répondre
  22. Juliette a dit…

    Bonjour Caroline, Oui c’est un immense plaisir de te lire sur ce blog. Oui tu as réussi à créer une communauté comme on en voit peu… même si en ce qui me concerne, je suis plutôt du côté des silencieuses, que je devine, nombreuses… Alors, oui ce sera un crève-coeur le jour où tu mettras fin à ce blog, mais je préfère mille fois ça que de te savoir, face à ton ordi, en train de maugréer parce qu’il « faut » écrire sur ce blog… Je ne pense pas qu’une seule d’entre nous pourrait te reprocher de t’arrêter, pour toutes les bonnes raisons que tu as énumérer… En ce qui me concerne, je pourrais juste te remercier de tout ce bonheur que tu nous as donné au quotidien (ou presque)… Bon, si ça repart comme en 40 (c’est complètement con comme expression, non ?), je prends aussi hein 😉
    PS : et si tu créais une rubrique « la parole est mes lectrices » pour qu’on prenne la relève de temps en temps ? Parce ce qu’il y a aussi beaucoup de talents dans les commentaires (que je ne manque pas de lire, quel que soit le billet) 😉
    PS 2 : et si ça veut dire aussi que tu prends du temps pour écrire d’autres bouquins et programmer d’autres séances de dédicaces, je prends aussi !

    Répondre
  23. bea a dit…

    c’est tellement clair, c’est tellement simple quand tu nous expliques. Je ne sais pas non plus pour le début, ou pour la fin. Ce blog doit rester un moment de partage. Même si le rythme devient différent, je serai toujours là . Même si tu nous donnes juste des infos pour savoir où te retrouver, dans quel projet, sur quelle chaîne, dans quel film . Alors si c’est un petit peu la fin, je te souhaite le meilleur et prends soin de toi .
    PS : Et je reviendrai pour la dédicace d’un prochain roman ! hein ? non ? si ? 🙂

    Répondre
  24. @nne a dit…

    Ma Caroline, vous m’êtes si précieuse . Je clique chaque jour sur votre lien . Je comprends tout à fait votre éloignement de ce blog mais je continue à le conserver dans mes signets favoris. Belle journée à toutes les Filles du Rade ( j’ai l’impression d’être un matelas à quai 🙂 ).

    Répondre
  25. karine sans majuscule a dit…

    ElodiePB a parfaitement résumé ma pensée :
    « Chère Caroline, je suis heureuse pour toi et pour les tiens.. Ce sont de bonnes nouvelles : le nuage qui est heureusement loin et passé, les enfants qui grandissent et qui s’émancipent, le travail qui est passionnant… J’espère simplement que tu posteras de tes nouvelles ici de temps en temps pour nous raconter les projets achevés et quelques coups de cœur (et aussi quelques coups de griffe). Histoire de ne pas rompre ce fil délicat entre nous toutes (et tous !) qui a été tissé toutes ces années. Je t’embrasse ! »
    Pour moi, c’est toujours un plaisir de voir un nouveau post de PenseesByCaro sur mon flux rss (« Oh chouette, un nouvel article ! »). Et puis les matins où il n’y en a pas, on se dit que le temps a manqué, tout simplement. 🙂

    Répondre
  26. Emmanuelle a dit…

    Merci Caroline de revenir, y avait comme un manque, quand même. Je dois bien me l’avouer (je passais une tête tous les matins, histoire de voir…).
    Merci en tout cas.
    E.

    Répondre
  27. Linda a dit…

    Quelqu’un que nous connaissons toutes les deux, a écrit: « Que serait on sans ce fil ténu qui nous lit à ceux qui se soucient de nous? »…alors voila, nous on est là, « prés » de toi, et on le restera tant que cette petite flamme brillera….
    Belle journée Caro, et à tous ceux qui passent par ici…

    Répondre
  28. Camille a dit…

    Je comprends, après tout, tu es chez toi et tu fais bien comme tu veux et comme tu le sens. Qui sommes-nous pour te demander de continuer ? Même si ça nous ferait mal au cœur que tout soit définitivement fini. Je n’ai jamais aimé les adieux définitifs (d’ailleurs j’essaie actuellement de digérer comme je peux une rupture sentimentale).
    En plus de ta plume, ce qui me manquerait c’est d’avoir des nouvelles des habituées (DOMINIQUE, mammouth…) comme si c’était plein de personnes à qui il fallait dire au revoir en même temps…

    Répondre
  29. Eva au Chocolat a dit…

    Oui, bon, ça va bien tes excuses là, mais je t’ettendais au moins sur Dylan Mckay aujourd’hui… 😉

    Blague à part, comme l’ont déjà dit les copines, ne rajoute pas à l’ennui de ne plus venir aussi souvent une culpabilité inutile.
    Tu nous as déjà tant donné…

    Merci ma toute belle.

    Répondre
  30. Mimi a dit…

    Je suis sincèrement admirative des lectrices/lecteurs si altruistes ! Les gens par ici sont vraiment fantastiques. Seul blog que je suis assidûment et pour lequel je lis avec autant de plaisir les commentaires que l’article.

    Je serai donc la mauvaise élève et vais sans doute déshonorer cette merveilleuse communauté mais NON NON ET NON, caprice de petite fille égocentrique qui ne changera rien à l’affaire : JE VEUX DES BILLETS DE CAROLINE, j’en ai besoin, c’est un rayon de soleil, une source d’inspiration, une ouverture de l’esprit.

    RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA je me roule par terre dans l’open space.

    Bon même si quand même…Merci pour tout ce que tu as bien voulu nous offrir ici.

    Répondre
  31. lacowboy a dit…

    Je te suis depuis des années mais j’ai dû commenter ici que deux ou trois fois… C’est toujours un immense plaisir de te lire sur tout sujet, sérieux ou léger… Tu vas nous manquer… En espérant secrètement avoir un petit signe par ici de temps en temps…

    Répondre
  32. Fred b a dit…

    Je te comprends mais je suis tellement triiiiiiste!!! Pendant mes années en Chine, cette communauté a été comme le cordon ombilical qui me reliait à ma mère patrie. Je suis rentrée à présent, mais quand j’ai besoin de réconfort, j’aime passer par ici. Alors merci pour tout, vraiment…

    Répondre
  33. Anne a dit…

    Et ben moi égoïstement je suis triste mais pas fâchée contre toi car tu fais bien ce que tu veux et tu m’as trop souvent fait passé de si bons moments de lecture à l’heure du déjeuner pour que je t’en veuille réellement

    Répondre
  34. Geneviève a dit…

    Tout change…
    Heureuse pour toi que ta vie soit remplie d’histoires à raconter !
    D’ailleurs, ton trajet-aventure entre le toit (de la photo) et … ton toit est une très bonne idée d’histoire (ou d’histoireS)…
    Je reviendrai par ici, je guetterai les rayonnages des librairies 😉

    Répondre
  35. Kaylee a dit…

    Merci pour ce billet.
    J’aurai toujours autant de plaisir à voir tes stories sur Instagram, à oser y répondre parfois et apprécier l’honneur que tu me fais quelquefois d’y répondre aussi suivant ce que j’écris.
    Grâce à toi j’ai découvert Zermati, oh, hélas pas de miracles, mais grâce à toi j’ai réussi à déculpabiliser d’aimer me faire occasionnellement plaisir avec la nourriture et je ne t’en suis très reconnaissante.
    J’attends avec impatience la sortie de la prochaine série de Clem, série à laquelle je suis addict, et en plus je vais avoir la joie de voir ton nom au générique.
    Que te dire ? Merci.

    Répondre
  36. Cloécita a dit…

    Merci pour ce billet, merci pour le plaisir que j’ai eu à te lire pendant toutes ces années, ou tu as été si souvent un rayon de soleil dans mes journées. j’avoue essuyer une petite larme en lisant que c’est un peu la fin (mais peut être seulement la fin du début)
    Alors quelle que soit la suite, je te souhaite tout le meilleur, Caroline, et encore un grand merci pour tout ce que tu as partagé avec nous.

    Répondre
  37. Soa a dit…

    Je crois comprends ce que tu traverses concernant le blog. J’ai moi-même eu une réflexion de cet ordre sur le fait d’exposer de pans entiers de notre vie sur les réseaux sociaux et le blog. Même si mes réflexions concernaient surtout les photos des enfants, sur la remise en question qui était la mienne dans la mesure où mes enfants ne demandent rien et se retrouvent finalement à leur corps défendant sur FB, Instagram ou sur le blog. Puis, il y a toujours cette lassitude de tout raconter, même si le « tout » en question concerne une petite partie de notre vie, et parfois dans des versions plutôt « embellies » pour faire rire généralement, ou pour marquer certaines situations. Il arrive qu’un jour on n’a tout simplement pas envie d’en dire plus, ou encore de faire une petite pause, d’attendre d’avoir quelque d’intéressant à dire etc. Avant, je supprimais le blog quand j’arrivais à ce stade-là, puis quelques temps après, j’ai envie d’écrire de nouveau et regrette de l’avoir supprimé. C’est pourquoi j’en suis à mon troisième blog, mais cette fois-ci, quand la lassitude arrivera, je suspends et reprendrai le moment voulu.

    Répondre
  38. ma a dit…

    C’est un peu comme une bonne série qu’on a adorée , on est si triste quand arrive le dernier épisode et on voudrait qu’elle continue encore et encore….Mais les personnages ne disparaissent jamais complètement et vivent encore longtemps dans notre tete .
    Vraiment ce blog a quelque chose d’unique qui me manquera beaucoup, merci beaucoup
    (et merci aussi de revenir de temps en temps faire un petit coucou)

    Répondre
  39. Thalie65 a dit…

    Lectrice assidue mais très souvent silencieuse, je serais bien triste si ce billet est le dernier 🙁 Mais lire est bien plus facile que écrire et demande bien plus de temps. Toutes les raisons que tu as sont tout à fait compréhensibles et surtout n’aies aucune culpabilité à ce sujet. C’est TA vie!
    Je reviendrai toujours voir si il y a de la lumière à la fenêtre et m’inviterai à la lecture si tu nous y invites.

    Répondre
  40. sylvie la GB a dit…

    Comme on te comprends, toutes, et comme on est tristes, en meme temps …..
    Moi aussi, j’adore te lire, et j’admire si souvent cette capacité que tu as de mettre des mots sur ce qui n’est encore que fouillis dans ma tete. J’adore ton humour, ta facon de voir et de décrire le monde, mais je me demande bien souvent comment tu peux lire si clairement dans des pensées que je n’ai meme pas encore ! vraiment chapeau !
    Alors oui, j’imagine que les posts ‘société’ sont certainement les plus pénibles (modération des commentaires, etc) mais perso, c’est ceux que je préfère, et ton avis va vraiment me manquer…..Mais je comprends bien les raisons qui font que tes posts sont plus clairsemés, et tu n’as pas besoin de te justifier si tu postes moins (ou plus du tout) !
    Belle et bonne continuation en tout cas, que ce soit avec ou sans nous ! 😉

    Répondre
  41. mammouth a dit…

    Merci pour tous tes écrits et tes partages, caroline. J’aime à savoir que ta vie professionnelle va dans le sens que tu le souhaites, toujours plus d’écriture. Je continuerai de passer de temps en temps pour voir si tu as pondu un billet ou simplement pour faire un coucou aux radieuses, car au fil des ans, nombreux maintenant, j’ai tissé des liens virtuels avec certaines et leur quotidien me touche aussi d’une certaine façon. Parce que ton blog, c’est aussi ces échanges. Bises tendres.

    Répondre
  42. Kinou a dit…

    Depuis ce matin je cherche mes mots.
    Je le sentais venir, bien sûr, ce billet pas définitif mais presque, mais je suis tristounette quand même.
    J’aime beaucoup l’image de ‘ma’ qui compare cet éloignement à la fin d’une série qu’on a bien aimée. ça pourrait être aussi la fin d’une longue colonie de vacances… on a passé de bons moments ensemble, ça s’arrête, on repart enrichie, et la vie continue .
    Vous allez me manquer, toutes.

    Répondre
  43. plusvitequelamusique a dit…

    J’attendais ton prochain billet et je m’attendais un peu à ça : une autre phase de la vie de famille, de la vie professionnelle, Instagram qui est peut-être en train de prendre le dessus sur les blogs… Dans ton cas, comme tu aimes et manies si bien les mots, ce serait effectivement dommage de te limiter aux stories. Mais des publications Instagram avec du texte ? Plus souple que le blog peut-être : selon le temps, l’humeur, l’inspiration, des textes très courts ou bien plus longs.
    En tous cas merci pour tout ce que tu m’as apporté en réflexion (dans le sens du miroir aussi !), en émotions, en sourires et en rires. J’espère continuer à te suivre ici ou ailleurs.
    Belle continuation !

    Répondre
  44. Smouik a dit…

    Mais oui Instagram c’est bien aussi !Plus de photos, moins de mots, c’est différent…
    La dernière fois que j’ai raté une station (de train hélas, pas de métro) c’est parce que j’étais plongée dans Candy Crush ^^ c’est beaucoup moins glorieux (depuis j’ai décroché, heureusement).
    Ne t’en fais pas pour nous, on te suivra toujours même de loin en loin 🙂 <3

    Répondre
  45. Xochitl a dit…

    C’est chouette d’avoir de tes nouvelles Caro, même si c’est pour un petit adieu.
    Félicitations pour la réussite de tes projets professionnels même si on devrait être jalouses car ils t’enlèvent à nous !
    Mais c’est déjà tellement tout ce que tu nous as offert jusqu’à maintenant par tes mots, alors juste Merci. Prends le temps de laisser l’envie revenir, nous sommes patientes et donne-nous de tes nouvelles de temps en temps pour maintenir le lien.
    Bonne continuation
    Quant au métro pris dans le sens inverse c’est ma spécialité quand je suis fatiguée.

    Répondre
  46. Carson a dit…

    Bonsoir Caro,
    un peu triste de lire ton billet mais pas vraiment étonnée…
    Merci pour tout ce que tu as donné ici et ailleurs et a bientôt ici ou ailleurs.
    On t’aime aussi parce que tu suis ton cœur.

    Répondre
  47. UneAutrecaro a dit…

    Est-ce un autre signe parmi tous ceux que la vie m’envoie actuellement, signe que maintenant, après m’être nourrie depuis plusieurs années de tes réflexions, inspirée de tes élans de vie, après avoir osé, surtout, boostée par ton parcours, envisager de réaliser mes rêves, et un en particulier…, après avoir lu tes billets à consonance « croyez en vous » et me les être souvent appropriés comme une espèce de guide (un guide léger, subtil, suffisamment clair et fort pour me dire « vas-y » mais pas trop envahissant au point de me perdre dans des désirs qui ne seraient pas les miens), après tout ça, donc, (elle est longue cette phrase), il serait temps pour moi de voler de mes propres ailes? De puiser dorénavant à l’intérieur de moi, et non plus seulement dans tes mots, la certitude qu’il faut oser? Il faut oser, c’est en grande partie ce que je retiens de toutes ces années à te lire. Alors, je viendrai toujours ici voir tes prochains posts même s’ils sont plus espacés, parce que j’aime ta façon d’écrire, mais je suis bien heureuse pour toi si ta vie personnelle et professionnelle te comble au point de ne plus avoir le temps/l’envie d’écrire ici. C’est tout ce qu’on peut souhaiter à quelqu’un qui a tant partagé d’elle et de ses proches avec des inconnu.e.s, avec autant de bienveillance, d’humour, de profondeur. Je te souhaite d’être heureuse, je le souhaite à tous les lecteurs.rices d’ici, je me le souhaite et je vais m’y atteler. A la prochaine 😉 !

    Répondre
  48. Claire a dit…

    Bonsoir,
    Merci
    Si ce post doit être le dernier (je ne le souhaite pas), je ne manquerai pas l’occasion de te dire un grand merci. Ton blog a été un endroit privilégié, doux, bienveillant, avec de saines colères, plein d’auto-derision. Rare dans l’Internet. Tu me rappelles ce dont je suis persuadée mais que parfois j’oublie : il y a une majorité de bonnes personnes, chacune à sa manière, chacune avec des défauts mais on peut globalement faire confiance à son prochain. Dans notre climat anxiogène qui voudrait qu’on ait tous peur de l’autre différent, c’est un rappel indispensable.
    Merci Caroline
    Bises et bon vent si tu dois voguer ailleurs… J’espère que le vent saura te ramener parfois à pbc…
    Et aussi, je suis tellement heureuse que tu aies trouvé une voie qui semble te combler, c’est un grand bonheur pour moi.

    Répondre
  49. Enaivive a dit…

    c’est bizarre ce que je ressens la tout de suite. je suis triste je crois. contente d’avoir pu te lire à nouveau.. c’est tellement bien quand tu écris.
    je n’ai pas envie de te perdre. le seul blog que je lis depuis.. la naissance de Rose, que j’aime à chaque fois !!!
    tout est bien rien à jeter …

    Aucun envie de te culpabiliser ….. mais pars pas… pas si vite

    Répondre
  50. nostrovia a dit…

    Etrange cette impression qu’une amie (virtuelle mais quand même) s’éloigne doucement , on y peut rien mais quand même ça rend mélancolique et heureux pour elle , pour toi aussi bien sûr… envoie quelques cartes postales de temps en temps pour donner des nouvelles de tout de rien ….

    Répondre
  51. simone a dit…

    Caroline, je suis contente de lire de vos nouvelles.
    Mon mari demande, quant à lui, des nouvelles de Gigi 🙂

    Prenez soin de vous et des vôtres.

    Répondre
  52. Helene a dit…

    Caro, j’ai découvert ton blog quand j’étais enceinte de mon petit dernier, il aura 10 ans demain! J’ai à l’époque lu toutes les archives et depuis j’ai lu tout ce que tu as écris. J’ai très rarement commenté mais très souvent approuvé tes prises de position, j’ai ri, j’ai été triste, bref, tu fais partie de ma vie… Merci , j’ai passé plein de bons moments grâce à toi. Merci pour la qualité de ton écriture. Merci…. je te souhaite plein de bonheur et je continuerai à te suivre sur ig parce que j’aime prendre des nouvelles des gens auxquels je tiens.

    Répondre
  53. Katharina Art a dit…

    Tant de moments de grâce et de décisions prises – grâce à ton blog , tant de livres lus et de séries dévorées. 15 kilos de perdus durablement, Rita, les amies de Naples, ne plus fumer (ou alors si peu), la découverte d’îles grecques, je peux comprendre que tu ais envie de te retirer – cela ne doit pas être facile de porter tout cela. Pour nous toutes. Tu es une amie fabuleuse , Caro (sic) . Et si , un jour, l’envie te venait de revenir, je serai toujours là . Fidèle depuis le premier billet Des bises et bon vent !

    Répondre
  54. Céline Rybinski a dit…

    Moi aussi je te lis presque tous les matins…. depuis ma grossesse, mon fils aura 10 ans le mois prochain.. je suis triste !

    Répondre
  55. Mino a dit…

    Que puis-je ajouter de plus ? Tout a été dit !
    Comme les autres je continuerai à venir jeter un coup d’oeil tous les matins en cliquant sur l’icône de ton blog qui me fait de l’oeil sur mon écran. Les vieilles habitudes ( de 11ans) ne se perdent pas facilement.
    Je penserai à toi en me demandant ce que tu deviens, si tout va bien…
    C’est la vie !
    Bonne route Caroline !

    Répondre
  56. Ka a dit…

    Hello! tes enfants te lisent! je trouve ça chouette et presque inévitable. C’est mignon et dur à la fois, sans concession…
    J’aime beaucoup l’edit. Bonne journée

    Répondre
  57. Ka a dit…

    Question mode… (dès qu’il s’agit de mode, je mets parfois mon grain de sel, n’est-ce pas…)
    DO YOU SPEAK KARL?
    Larmes, le beau Karl nous a quitté. Nous n’aurons plus droit à ses bons mots. Je le cite: « les pantalons de jogging sont un signe de défaite, vous avez perdu le contrôle de votre vie donc vous portez un jogging ». L’astrologie d’un visionnaire? lu dans le ELLE spécial mode….
    re bonne journée!!

    Répondre
  58. caro a dit…

    Si tu savais le bonheur que j’ai eu durant toutes ces années à te lire dès potron-minet en sirotant mon café, attendant que le reste de la maison s’éveille…
    Peu importe que tu continues ou pas ce blog, c’est ta décision et tu sais que nous la respecterons.
    Je voulais juste te remercier pour toutes les émotions partagées ici, pour ton intimité dévoilée et qui nous aidait à supporter nos complexes, tes conseils mode ou déco et surtout, SURTOUT, pour cette merveilleuse recette de pancakes au lait fermenté qui est de très loin la meilleure recette de pancakes au monde.
    Merci pour tout chère Caro, vraiment

    Répondre
  59. Dany a dit…

    « est-ce le début de la fin ou la fin du début  »
    Non, le début de la suite tout simplement et dixit une chanson de BENABAR.

    A bientôt j’espère quand même

    Répondre
  60. Anju a dit…

    Toujours un plaisir de te lire, j’ai appris à moins taper ton adresse dans ma barre de recherche, et à être surprise quand un billet arrive.
    Mais je le lis avec toujours autant de plaisir, peut-être parce que tu es la seule blogueuse à écrire aussi bien, et c’est pas pour rien que tu en as fais ton métier!
    Belle continuation, et j’espère re-croiser ta route ici.

    Répondre
  61. Madeline a dit…

    Je passe par hasard …Tu viens d écrire et de dire que peut être tu vas nous quitter…. Tu vas me manquer tellement souvent j’ai ri ou pleuré comme avec mes copines. Bonne route….Et à bientôt. Je ne peux pas m en empêcher !

    Répondre
  62. Catherine a dit…

    Si j’habitais la région parisienne, je lancerais une opération « pique-nique géant » où tu pourrais passer la journée avec les lectrices du blog. Qui sait, peut-être cela te donnerait-il l’énergie de boucler la boucle, comme si tu changeais de boulot et que tes collègues organisaient un petit pot pour ton départ. Ce serait sans chichi, on amènerait nos chéris et nos marmots, des frisbee et des ballons, on se ferait de nouvelles copines en échangeant une tranche de cake salé, et on fêterait dignement la fin d’une tranche de vie, la tienne, la nôtre. Mais Strasbourg, c’est trooop loin pour coordonner le bazar, je ne saurais pas où donner le RDV. Il doit y avoir des limites aux pique-niques dans les parcs parisiens, non?

    Répondre
  63. Guillemette a dit…

    Caro, merci !
    Sans toi, pas de kilos en moins, de tentatives de jogging avec une copine après la depose à l’ecole des petits, pas de jolie coiffure signée Michel, pas de super soirées solo devant les séries proposées (dont les édifiantes Masters of Sex et Rita), pas d’invitation aux week-ends entre copines / en amoureux en France comme en Europe, … Je serais certainement passée à côté de tant de choses, top 10 de l’annee menant à la gratitude devant tout ce que la vie m’a apportée, débats animés politico-socio-ecolo, pas de dons au HCR depuis la crise des migrants, et tant de choses que je n’aurais jamais su sans toi me montrant le chemin : je peux porter des combinaisons et plutôt bien (j’en ai 3, si si), m’offrir une pièce Sezane chaque année. Nous avons tant traversé virtuellement ensemble : Charlie, les attentats, plusieurs élections présidentielles, … et puis les concerts de Biolay/Sanson/Doré/Juliette, les découvertes musicales (Clara Luciani pour citer l’une des dernières). La liste est si longue de tout ce que j’ai pris de toi dans ma vie.
    Merci, Caro, infiniment.
    Et récolte sans culpabilité les fruits de ce long travail que tu as mené, amuse-toi et prends soin de toi, grande soeur. Je te cœur avec les doigts.

    Répondre
  64. Caro du 34 a dit…

    Chère Caroline,
    Je comprends bien ce billet
    Je viens lire les billets avec grand plaisir tant votre plume est agréable, drôle ou sérieuse, mais avec un petit sentiment de voyeurisme pour les billets relatifs aux enfants ou autres membres de la famille…. et je me doute que maintenant, ils ne souhaitent plus en être l’objet
    J’ai une suggestion à faire : pourquoi ne pas « inventer » des histoires avec des personnages fictifs ? comme des petits scénarios quoi !! (bon d’accord, là vous êtes débordée …)
    En tout cas merci pour toutes ces années de lecture !

    Répondre
  65. Anan Chiarra a dit…

    Coucou Caroline, je suis nulle pour les adieux, au revoir et autres trucs qui se terminent… Alors juste bon vent et merci beaucoup pour tout ! J’espère quand même pour nous que c’était un peu pour de faux et qu’en vrai tu ne peux pas te passer d’écrire sur ton blog… 😉

    Répondre
  66. Marilune a dit…

    Ah non mais moi je ne veux pas dire au revoir et encore moins adieu…Je vois plutôt ça comme…Une voisine qu’on a côtoyée pendant de nombreuses années, avec qui on a parlé de tout et de rien, on a débattu sur des sujets plus ou moins superficiels, et bien rigolé quand elle nous racontait ses péripéties (ah, les minutes par minutes…) . Et puis la vie fait qu’elle a déménagé, ou nous. Le lien est toujours là, on y pense toujours, parfois on prend des nouvelles, et alors le plaisir de la relation est intact.On a tant de souvenirs…Je continuerais de venir à notre lieu (bloguesque) de rendez vous, avec espoir, et j’espère encore parfois joie de lire les phrases si bien tournées et imagées de Caroline.

    Répondre
  67. KS a dit…

    Je te suis sur insta et même si c’est cool, ca ne remplace pas des billets de blog! Oui aux sujets de l’actu aussi, ca me manque de lire ces débats qui éclairent/ donnent une vision qui n’est pas forcément la sienne et qui du coup font réfléchir.
    Mais qui sommes nous pour ne pas comprendre que la vie prend le dessus et que tes beaux projets sont prenants! Alors c’est bien a toi de faire ce qui te plait (mais quand même reste un peu!!!:))

    Répondre
  68. Mel (une autre) a dit…

    Je commente de façon très épisodique mais là, je ne peux pas m’abstenir ! Cela fait longtemps que je te lis et que j’apprécie ton écriture et la plupart des commentaires de ton blog. Bien sûr, tu feras comme tu voudras, mais je serai heureuse de continuer à te lire, même de loin en loin. Un petit clin d’oeil de temps à autre, comme tu viens de le faire, c’est bien agréable. Et tes billets sur ta transition professionnelle, tes doutes, la façon dont tu travailles, dont tu abordes ces différentes questions pros, etc. je les trouve stimulants et je ne suis de toute évidence pas la seule. Merci encore et à un de ces jours j’espère !

    Répondre
  69. Poune a dit…

    Bien, bien… il m’a fallu un petit temps avant de commenter pour la 4ème (5ème ? soyons folles !) fois en 11 ans… Mais je te dois bien ça tant tu as fait partie de mes (rares !) rituels avant de bosser. Sur le coup, j’ai failli écrire un truc du style « Ah non, pas question, tu vas revenir tous les jours me donner ma dose, ma p’tite dame », mais après tout, contrairement à ce qu’il m’est arrivé de croire parfois, tu ne me connais pas (4 ou 5 posts, remember) et tu ne sais pas que j’ai un humour pourri donc la perspective d’un mauvais remake de Misery pourrait te … contrarier (?). Donc je vais lâcher l’humour et te souhaiter simplement le meilleur, vraiment. Ces années à te lire m’ont souvent émue, amusée, donné la pêche, motivée à me battre… Ta trajectoire va de soit, et tu as toutes les bonnes raisons de mettre un peu (ou beaucoup) de distance avec le blog. Quant à nous, il nous reste les remakes dans les archives, relire tes textes restera savoureux (en revanche, tu gardes ton nom de domaine, sinon je t’envoie Annie Wilke ;-)). Bonne route !

    Répondre
  70. silvia a dit…

    J’ai envie de te dire non, tu ne peux pas partir… mais je ne suis personne pour te dire une telle chose!
    Sache que dans ton blog, j’ai appris à penser différemment sur certains points, me suis posée des questions, réfléchi, douté, vraiment tu m’as beaucoup apporté… Alors à bientôt j’espère… et encore merci pour tout!
    Silvia

    Répondre
  71. Mouchette a dit…

    Chère Caroline, je te lis depuis si longtemps, je n’ai quasiment jamais commenté. Il s’est passé tant de choses dans ma vie, et je crois que tu es tout ce qu’il me reste de mon autre vie, ma vie d’avant, ma vie parisienne. J’aime toujours te lire, je guette tes posts. Bien sûr je comprends et respecte ton cheminement. Je crois que si un jour tu cesses d’écrire, j’aurais complètement quitté Paris. Mais ce n’est ni inquiétant ni grave, c’est la vie. Je t’embrasse.

    Répondre
  72. L bouquine a dit…

    Moi aussi, çà me fait un petit (non un gros en fait !) pincement au cœur de me dire qu’une page se tourne et que cette belle histoire va s’arrêter…
    Un peu comme quand on lit un roman qu’on adore, que les dernières pages arrivent et avec elles, la tristesse de quitter les personnages, l’histoire et l’ambiance malgré le plaisir.

    Merci du fond du cœur pour tout ce qui tu as partagé ici, avec ton humour, et toujours, ta sincérité.

    Répondre
  73. patricia a dit…

    Alors ma première réaction fut: putain, fait chier ( avec l accent du sud). Elle était bien contente au début du blog et pendant des années de nous avoir comme lectrice , d échanger avec nous sur ses gosses, son mec, son boulot et tout et tout. Et maintenant que MADAME écrit pour la télévision, des livres et je ne sais trop quoi encore et ben elle nous laisse tomber comme des vieilles chaussettes. Merci le melon, les chevilles qui enflent..
    Et puis et puis je me suis dit : mais qui es tu pour la juger? Tant mieux si ces années d écriture sur ce blog lui ont permis d avancer, de trouver sa voie, d ‘expérimenter autre chose. On aura servi à ça.
    Je suis certaine que la vie est faite de cycles et que comme dirait l autre « la fin dune histoire est le début d’une autre »
    Merci pour tous ces billets drôles, émouvants, questionnant qui nous ont peut être aidés à avancer nous aussi dans nos vies, à nous poser les bonnes questions, à répondre à ces mêmes questions
    Alors bon vent dans ces novelles aventures et essaie de ne pas trop nous oublier
    Alors bonne continuation pour la suite et peut être à bientôt

    Répondre
  74. sylvie a dit…

    Bonjour Caro
    Tu sais les meilleurs récits à mon sens ne sont pas ceux écrits à la va-vite juste pour présenter du contenu « un peu de blabla et ils seront contents »..
    Moi je préfère que les gens s éloignent momentanément de la toile et nous reviennent quand ils sentent que c est le bon moment car des choses à dire qui sortent du coeur.
    Nous ne sommes pas des robots…
    Tu restes une maman active très active même et on t’aime comme tu es et apprécie ce que tu veux bien partager quand tu le souhaites..
    Un blog s il n est pas un travail « alimentaire » ne doit pas être programmé…. vite il faut que je leur écrire quelquechose coûte que coûte… bonne continuation et reste la Caro naturelle spontanée entière qu’on a connu il y a de nombreuses années déjà…

    Répondre
  75. Nicole Rousseau a dit…

    Et si une page se tournait? Est ce que ce serait si grave ? Ce blog avait une ou peut-être plusieurs fonctions dans ta vie.
    Peut-être n’en as tu plus besoin aujourd’hui ?
    En tout cas j’ai gardé fort en mémoire la fois où tu t’es levée pour démissionner.
    Tes doutes et ton assurance à la fois, le sentiment que c’est ce qu’il FALLAIT faire.
    Et tout a bien été.
    Et mieux encore.
    Un peu de magie…pour toi et pour nous, qui restera, que tu postes encore ou non.
    Je te souhaite encore tout un tas de ces bonnes rencontres que tu mérites.

    Répondre
  76. Mit’ a dit…

    Ma petite Caro , tu vas me manquer , comme si nous etions amies …nous avons tant partagé …Et de répondre avec des commentaires si sincères ,
    m’a donné l’impression que nous échangions pour de vrai … tu me manques , oui , et je ne dois pas être la seule à avoir du chagrin.
    Je t’ai croisée une fois rue de Sèvres , reconnue et c’est tout . Je t’ai trouvée
    le regard gentil et bienveillant , très doux . Je sortais de chez agnès machin , qui ne fait que des tailles de gamines et j’ètais furieuse . Il y a quelques années on parlait beaucoup de poids et tailles , ici ! Bref ce souvenir me revient ,
    J’ai aimé te croiser .
    Reste toujours toi , bonne et généreuse . Pleine d’humour ,vivante ,joyeuse!

    Si tu as besoin qu’on te remplisse ton blog de temps en temps , si l’idée te plait , on pourrait chacune te faire une page ,à tour de rôle , et tu nous lirais ,
    source inspirante , qui sait ! On s’appelerait les amies de Caro , ou autre
    nom !
    Bien evidemment nous n’aurions pas ton talent…. évidemment…..

    Belle vie à toi si tu ne reviens pas bise de Mit

    Répondre
  77. Bérengère a dit…

    Bien sur l’absence de billet quotidien m’a. Que cruellement à mes matinées mais armée de mon Mug rempli d’un bon 3eme café je relis certains billets et ma foi c’est plutôt plaisant
    À bientôt par ici j’espère… sinon de toute façon tu ne quitteras pas ma mémoire comme ça après toutes ces années à te lire <3

    Répondre
  78. Camille a dit…

    Il te reste les aventures de Jiji à nous raconter 🙂 🙂
    Tes billets me manquent (même si je ne commente jamais) mais ravie que tant d’opportunités se présentent à toi.
    A bientôt j’espère…

    Répondre
  79. Emeline a dit…

    Après avoir lu votre post je me suis sentie exactement comme le jour où j’ai regardé le dernier épisode de Friends!! Et la nuit suivante j’ai fait un rêve surréaliste où vous aviez créé une plateforme de communication interactive où nous pouvions converser avec vous en direct, y’ avait un grand bandeau « pensées by caro » en 3D qui défilait devant moi et j’avais qu’à le toucher pour entrer en communication avec vous!! Je tiens à préciser que je ne consomme ni alcool, ni substances illicites!! Mouahahah! Enfin tout ça pour dire que vos partages ici ont marqué nos vies et le seul mot qui me vient c’est GRATITUDE Merci Caro, Kiss and Love.

    Répondre
  80. Rose a dit…

    Je crois que tout a déjà été dit alors simplement merci pour tous ces bons moments de rigolade ou de réflexion et avec toujours un petit espoir que ce n’est pas vraiment la fin……

    Répondre
  81. Lesna a dit…

    Ici j’ai ri, pleuré, été émue, énervée par les coms, touchée par des vies inconnues…C’est comme une très bonne amie qui part vivre à l’étranger et que l’on retrouvera longtemps après avec la sensation que l’on vient juste de se dire au revoir. Je repasserai voir si tu viens de temps en temps pour de nouvelles Pensées. Belle vie

    Répondre
  82. marie-kikou a dit…

    J’avoue j’ai pleuré très égoïstement en lisant ton post. De savoir que peut-être c’est le dernier. Merci à toi pour toutes ces années de partage, de fous rire, de minute par minute, de merveilleuses recettes, merci d’avoir partagé la naissance de tes enfants et leurs aventures avec tant de talent et d’amour, et tant d’autres souvenirs. Je comprends ce qui te meus à quitter la rade, bon vent Caroline, et si le coeur t’en dis nous serons au rendez-vous, au détour d’un post ou à une dédicace. Si on pouvait avoir de temps en temps des nouvelles, pour garder le fil… Tu me manques déjà. Merci d’avoir accueilli ma petite Lison, troisième soleil de ma vie. Ca y est je repleure. Thanks

    Répondre
  83. Marion a dit…

    On vous lit depuis des années, on vous a vu évoluer, mûrir, prendre confiance en vous, maigrir, regrossir, vous en ficher, quitter votre boulot, on a vu vos enfants grandir… Pfiou, tout ce que vous nous avez fait partager… J’ai l’impression que vous faites partie de ma vie.
    Aujourd’hui, c’est comme si vous aviez pris votre envol; le papillon est sorti de sa chrysalide, et, un peu comme on doit accepter que l’enfant quitte le nid parental, à moi de vous laisser partir vers d’autres horizons.
    Cette séparation me semble normale, je ne dis pas que je ne suis pas triste, car c’était un plaisir de vous lire, mais c’est dans l’ordre des choses, et par là, c’est aussi réconfortant.
    Vous m’avez montré que tant de choses étaient possibles. Aujourd’hui, c’est à moi aussi de prendre mon destin en main.
    Votre départ vers d’autres horizons signe aussi un nouveau début pour moi.
    Merci du fond du coeur pour toutes ces années.

    Répondre
  84. Shakti a dit…

    Comme je ne sais pas traduire mes sentiments par écrit, je n’ai rien apporté sous le billet, les autres radieuses ont déjà tout dit.

    En revanche : BON ANNIVERSAIRE !!!

    Répondre
    • Marieal a dit…

      Je viens voir tous les jours si il y a du nouveau par ici tout en te suivant sur IG.
      Je l’ai fait hier sur ta story IG mais quand même, il me semblait important de revenir à la source ! Bon anniversaire !!

      Répondre
      • DOMINIQUE a dit…

        Madame Hirondelle, demande à Caro ou à Armelle de t’envoyer mon mail ? Je serai ravie de converser avec toi. T’inquiète, ça va bien.

        Répondre
        • mammouth a dit…

          Je venais te demander des nouvelles, Dominique. Contente de voir que tu as commenté et que ça va pour toi. Je pense à toi souvent. Si tu veux, on peut aussi garder le contact par courriel.

          Répondre
  85. mammouth a dit…

    Ah ben, le printemps est arrivé la semaine dernière avec à la clé un temps printanier. J’ai un peu loupé ton anniversaire, Caro. Un tsunami s’est abattu sur ma maison, so to speak. Alors avec un peu de retard, je te souhaite un bel anniversaire, une magnifique année.

    Répondre
  86. Violette.b a dit…

    Bon …..j’ai attendu …..mais la page semble tournée ….. petit sourire triste …that’s life .
    Tout ce que j’ai découvert ici et appris mon dieu …. appris des commentaires , enrichie des pensées et arguments des contributrices , l’impression de faire partie de la bande à CARO , d’avoir de l’esprit et de la répartie , d’être connectée à un monde ….
    Merci pour tout ces moments si drôles , uniques et intimes ,ces prises de positions parfois , merci, d’avoir partager ta vie ici a éclairé la mienne .
    A suivre sous d’autres formes
    Je vous souhaite à tous 5 , une belle vie

    Répondre
  87. Aurore a dit…

    Merci pour ces 12 ans de petites escapades, de conseils, de rire, de pleurs, de musique, de ta belle écriture qui nous transpose illico dans ce que tu racontes… 12 ans quoi!
    Il s’en est passé des choses en 12 ans. Mon fils en a 13, autant te dire que tu m’as accompagné dans beaucoup de phases de ma vie.
    Tu as beaucoup changé et moi aussi. Je suis heureuse que tu aies osé suivre ta voie, tu m’as certainement influencé à oser suivre la mienne, contre vents et marées.
    Merci d’avoir été là, même si tu ne le sais pas, tu as été un grand soutien dans les moments difficiles. Dans ces moments là, parfois je t’ai enviée, en me disant que toi tu avais tout, que parfois tu parlais de choses que tu ne connaissais pas. Ce n’est pas vrai bien sûr, toi aussi tu as eu ta part.
    Merci d’avoir partagé tes émotions, tes idées, tes opinions avec nous, ça fait du bien les gens qui assument ce qu’ils pensent, même si les trolls sont toujours tapis quelque part.
    Merci d’avoir été Charlie, car j’ai été personnellement bouleversée par cet attentat.
    Merci d’avoir partagé tes recettes préférées.
    Merci pour l’histoire de ta vie de ces 12 dernières années.
    Bonne route, j’ai hâte de retrouver tes mots dans tes dialogues de films et peut-être de tes scénarios.
    Je t’embrasse même si je ne te connais que par ton blog!!

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>