Confinement d’une hypocondriaque J-8

Tout allait super bien. Ma grande retrouvait peu à peu le goût, ma petite semblait être passée à travers les mailles du filet, le churros consentait à enlever son peignoir avant 16h, quant à mon fils… non, rien, mon fils continuait à ne pas donner de nouvelles ce qui tendait à prouver sans doute qu’il allait bien. Bref, forte de ce semblant de normalité et des mots rassurants de mon ami cardiologue, j’étais à deux doigts d’être la plus sereine des plus sereines de tes copines. Voire… voire je commençais à trouver que cette histoire de confinement, c’était un mal pour un bien, que ça m’avait fait renouer avec le blog, retisser des liens avec mes proches et exaucé le fantasme de toute mère, à savoir garder ses enfants à moins de dix mètres de soi sans aucune possibilité pour eux de se barrer (oui bon, deux enfants sur trois, ce qui n’est déjà pas si mal). Bref, ce soir là, je me suis couchée avec délice dans mes draps blancs en lin… Je m’apprêtais à passer une nuit des plus calmes mais c’était sans compter mon connard de surmoi…

23h45. C’est fou comme j’ai grandi. Une pandémie y’a cinq ans, je passais pas la semaine. La thérapie c’est pas des conneries.

23h48. Demain je mets un texto à mon quelqu’un pour la remercier. Elle m’a faite femme.

23h52. Même pas une petite accélération cardiaque devant le reportage sur l’hôpital saturé de Bergame. Rien.

23h57. Ou alors j’ai le coeur dur comme une pierre. Si ça se trouve je suis morte de l’intérieur.

00h03: Intervention de mon surmoi

– Tu les as vus ces corps qui suffoquaient, ou pas ?

– Et les cercueils ? Les dizaines de cercueils ? T’aimes pas trop ça normalement.

– Il commence à bien s’affoler le palpitant, non ?

– Bah voilà, là on parle !  ça t’a pas RIEN fait.

00h10. Je ne respire pas bien du tout. J’ai lu que parfois ça commençait brutalement. C’est pour ma gueule, j’ai la forme foudroyante.

00h13. Si je fous mon téléphone sous la couette, ça ne devrait pas réveiller le churros. Je mets le chrono et je compte mes respirations par minute.

00h14. Vingt-deux. A moins que ce soit onze. Est-ce qu’on compte à chaque inspiration et expiration ou qu’une fois sur deux ? ça change tout putain.

00h16. Si j’inspire à fond, ça crépite. Vous avez déjà entendu le cri d’une bronchiole qui meurt ? C’est déchirant.

00h18. Calme toi. Pousse les murs dans ta tête. Imagine la lumière blanche qui t’enveloppe. Voilààà.

00h19. Les murs se poussent mais pas dans le bon sens. J’ai plus de place. ça y’est cette fois-ci je pars.

00h22. Je réveille le churros et je lui dis que je suis en train de partir.

00h23. Le churros me répond que ça l’étonnerait vu qu’on est en confinement. Il se rendort direct.

00h24.  Je le secoue avec le peu de forces qui me restent. Je pars pas au Franprix ! Je suis en train de bouffer mon acte de naissance, là.

00h25. Le churros est bien réveillé cette fois-ci. ça n’a sans doute aucun rapport mais je me sens un tout petit peu mieux.

00h27. J’explique au churros que mon coeur bat très très vite. Il faudrait qu’il aille me chercher mon saturomètre.

00h28. Le fait que mon mari se lève sans broncher pour aller chercher mon saturomètre prouve que 1) j’en trouverai jamais un autre comme ça, 2) il est désormais admis que je suis complètement cintrée.

00h31. Le saturomètre confirme ma tachycardie. Et indique une saturation à 88.

00h32. D’après Google je suis morte.

00h34. C’est trop tôt. J’avais tant de choses à prouver encore.

00h35. C’est pas mon heure. Qui que tu sois là haut, regarde comme il faut ton grand livre. Ma Bucket list est à peine entamée, putain ! J’ai jamais fait de kundalini ! Ni de trail. Juré, si je m’en sors je fais un trail.

00h35. Quelqu’un me parle. C’était donc vrai. On n’est pas seuls là haut.

00h36. Apparemment c’est le churros. Il dit qu’il a lu que caresser les seins aidait pas mal à oxygéner le corps.

00h37. Dans mon au-delà, il y a donc un obsédé sexuel qui dort à côté de moi. Aucune religion ne le mentionne.

00h38. Ou alors j’ai acheté de la merde sur Amazon.

00h39. Tout porte à croire en tous cas que je m’en suis sortie. ça m’étonnerait que dans l’au-delà on se fasse caresser les seins par un mec qui ronfle.

00h41. Un trail. T’as promis un trail. Bravo championne.

 

82 comments sur “Confinement d’une hypocondriaque J-8”

    • Christelle a dit…

      MERCI quel dommage que ce soit dans ces conditions que nous retrouvions votre plume et votre humour mais franchement
      Merci pour nous faire rire Merci infiniment

      Répondre
  1. Mireille a dit…

    Voulant me connecter sur le blog depuis mon PC boulot (comment ça, ce n’est pas bien? Je suis en télétravail non?), j’ai failli m’étouffer de rire avec mon café : mon pc me dit « page internet bloquée car le site appartient à la catégorie de contenus « vulgarité »… merci le Churros!
    Blague à part, merci pour ce minute par minute!

    Répondre
  2. Isacoolpix a dit…

    Je me suis régalée!!! Un vrai film catastrophe…subtilement suivi par un vieux porno des années 70!!!

    On a le même mari!!!!

    Courage à ton hypocondrie… prends en soin…elle te vaudra le Goncourt!!!

    Je t embrasse Caro…quel bonheur de te lire!!!

    Répondre
  3. MARTINE MANUEL a dit…

    Merci beaucoup Caroline pour ce moment de rigolade ! Je m’inquiétais de ne pas voir les J-6 et J-7 mais me voilà rassurée. Je suppose donc que vous n’écrivez pas le weekend. Bonne journée, prenez soin de vous et de votre petite famille et à demain !

    Répondre
  4. Kate a dit…

    Bonjour Caro, moi aussi idem, je croyais en avoir fini de ces put….. de crises de panique mais après avoir téléphoné à une amie pour prendre de ses nouvelles et pas mal rigolé quand même, elle glisse dans la conversation qu’une de ses collègues de travail a chopé le virus et qu’elle a morflé au point où monter un escalier la mettait à terre, plus de souffle, fatigue extrême, elle dormait assise…..Puis Flo et moi on se tape un gros fou rire quand elle me raconte la crise d’angoisse d’un pote à Leroy Merlin. Je raccroche avec l’impression de gorge serrée, les larmes aux yeux je m’en couche en chien de fusil sur le canap et je sens que mon cœur bat très vite et irrégulièrement…..Bref bonne pour une crise d’angoisse à l’ancienne, et oui depuis pas mal d’années sans en faire avec l’aide de mon quelqu’un…..je la retrouve toujours aussi sournoise, toujours d’attaque.
    Que faire finalement ? Éviter d’en parler d’après mes enfants et pour ma part te lire me fait un bien extrême…..Merci

    Répondre
    • Justine a dit…

      Saleté d’angoisse.
      Je me suis réveillée en pleine nuit pour faire mon ménage, parce que si je meurs il faut que l’on trouve ma maison propre et rangé. Voilà voilà. Tout va bien sinon

      Répondre
  5. DOMINIQUE a dit…

    Soulagée pour tes filles… et pour toi ! Quant à la thérapie appliquée par le Churros, je pense que c’est à expérimenter. Ils devraient faire des essais cliniques, ça les changerait un peu de la galère dans laquelle ils sont tous.

    Répondre
  6. Marie Bambelle a dit…

    « Vous avez déjà entendu le cri d’une bronchiole qui meurt ? C’est déchirant. »
    Caro, merci d’être revenue ! J’ai presque ressorti ma tisane matinale par le nez, ça m’apprendra à boire et rire en même temps !
    Et courage pour les angoisses de confinement.
    Bises hydroalcooliques (comment ça, on n’attaque pas l’apéro à 11h un lundi matin ?)

    Répondre
  7. Fanfan la Rose a dit…

    J’ai ri, mais j’ai ri… merci d’être revenue en ces temps troublés. Un trail sérieusement ? Bonne journée et merci, merci pour votre prose pleine d’humour

    Répondre
  8. yza a dit…

    AHHH merci de nous faire rire – C’est un peu ma nuit sauf 1/que je n’avais pas regardé les infos mais simplement eu la bonne idée de lire Le monde en me couchant. Et comme toi J’ai presque failli m’endormir comme un BB sauf que des neurones sortis d’on ne sait où ont commencé à phosphorer mais pas dans le bon sens 2/l’homme ronflait tout court à côté de moi. Du coup j’ai pris le polar que j’étais en train de lire et comme je voulais connaitre l’assassin je me suis endormie à 2 H du mat
    Prends soin de toi et de ta petite famille – BIZZ
    PS non je ne ferais pas de trail – je fais déjà du Yoga 😉

    Répondre
  9. Nathaly a dit…

    Merci d’égayer nos journées !
    Dès la fin du confinement, tu vas devoir démarrer les entraînements pour le trail !
    Comme tu as du temps, tu peux déjà te préparer un planning ! 😀

    Courage ! 😉

    Répondre
  10. Ballet a dit…

    Tellement contente de retrouver votre humour !! Ces fou-rires en solitaire devant mon écran m’avaient manqué ! Merci d’avoir repris le clavier Caroline !

    Répondre
  11. et de trois a dit…

    Bon ben je ne vais pas être originale, mais MERCI !
    De la rigolade il n’y a rien de mieux surtout en ce moment…
    Merci Caroline

    Répondre
  12. Ariane a dit…

    🙂
    Ma fille a le covid 19.
    Pas testée mais confirmée par une doc au vu de sa perte brutale de l’odorat et du goût.
    Je te donne un tips donné par la doc qui perso m’a bien rassurée (je fais partie du club des hypocondriaques affirmés!)
    Tu prends une profonde inspiration.
    Et tu comptes très vite (pas de pause entre les chiffres)
    Si tu atteins 30 tout va TRÈS bien
    Moins de 25 – appelle ton doc
    Moins de 22 – appelle le samu

    Perso je le fais toutes les heures et de constater que je m’arrête de moi même à 40 me remplit de joie et de la certitude que je suis une warrior.

    Répondre
    • Bobinette a dit…

      Euh… moi qui n’étais pas inquiète et qui suis a priori en bonne santé (quoique je fasse partie de la population à risque, satanées couches de lasagnes en excédent), soit je n’ai rien compris à ton truc, soit je suis déjà morte car je n’arrive pas à compter jusqu’à 22 ni en inspirant, ni en expirant… Quand compter exactement ??? Merci pour tes précisions ! (signé : une hypocondriaque qui s’ignorait jusque là)

      Répondre
      • Lau a dit…

        Il faut retenir votre respiration et compter dans votre tête rapidement le plus longtemps possible, c’est peut être plus clair comme ça ? 😉 Ca va aller 🙂

        Merci Caro, j’ai bien ri aussi et ultra contente de retrouver des mots ici !

        Répondre
    • Bobinette a dit…

      Donc, il faut compter le temps qu’on reste au maximum entre inspiration et expiration, souffle bloqué.
      Du coup, tout va bien ! Merci pour la réponse.

      Répondre
  13. Carole Nipette a dit…

    😀 😀 et à 0h36 tout a basculé !!! je vois qu’on a les mêmes endormissements sans le churros à côté de moi ! hier soir j’ai fait de la méditation pour m’endormir tellement j’avais mal à la poitrine, je ne me reconnais plus ! faire de la méditation moi !

    Répondre
  14. Laura a dit…

    Merci j’ai explosé de rire devant mon écran! Je bosse comme une dingue pour assurer la continuité pédagogique (en délaissant mes enfants…) alors cette bouffée d’humour et d’oxygène m’a fait un bien fou! Quel plaisir de relire votre plume.

    Répondre
  15. Muriel a dit…

    Ah ah ah! Merci Caro pour ces nouveaux fous rires! Et preuve que mon état de santé s’améliore, je n’ai eu qu’une petite quinte de toux associée! Ton mari est une perle. Le mien est comme ça aussi (sur tous les aspects que tu décris ici…), et je mesure ma chance chaque jour. Quant à moi, j’ai mes trois pioupioux à la maison (le plus grand a 12 ans, le plus petit, 4, donc aucun n’est encore prêt à sortir du nid) et ma foi, j’aime bien sentir qu’on est blottis tous ensemble, là, à se tenir chaud pendant l’épreuve. On me plaint souvent parce que je vis au « trou-du-cul » du monde, mais outre qu’en temps normal, ça me va, là, je dirai que je m’en réjouis encore davantage, je l’aime ma campagne perdue… Je comprends en revanche tout à fait que ça devienne très difficile à vivre en ville et/ou en appartement étroit. On ne vit pas tous le même confinement, c’est bien certain, et pour ça aussi je mesure ma chance (même si je viens de passer 3 jours au fond du lit avec de la fièvre, et que ce n’était pas franchement la grosse marrade). Sinon, si ça t’intéresse, la petite ville à côté de laquelle je vis propose de magnifiques circuits de Trail. le plus court fait 11 km, et franchement moi qui ne courais jamais avant novembre dernier (je m’y suis mise d’un coup, comme ça, paf!), et qui suis d’une lenteur affligeante, eh ben, je l’ai fait, plusieurs fois, pour m’entraîner, et je te jure, c’est faisable. Bon, mon meilleur temps c’est celui du tout dernier arrivé de l’édition 2019, donc je suis théoriquement la dernière, mais je suis super contente d’arriver à le boucler! Ça grimpe un chouïa (c’est un peu montagnard quoi), mais pas tant que ça, et surtout, que c’est beau!!! Donc, c’est loin de ta base (on est pas loin de la frontière espagnole en gros), c’est un coin perdu, mais ça vaut le coup si tu veux honorer ta promesse de trail auprès de qui-tu-sais ! (Ah et pour pimenter la chose, l’an passé une certaine Julie G. compagne d’un certain François H. l’a fait ce trail, sous pseudo oeuf corse, mais nous avons les photos… hé hé hé… Des fois, ça devient subitement attractif d’être un trou paumé, pour le côté incognito je suppose…).

    Répondre
  16. Claudia a dit…

    Je suis joie depuis que tu es revenue, et là je dois dire que ce minute par minute m’a fait éclater de rire, au point que j’en ai fait la lecture à cher et tendre qui a tout autant que moi exploser de rire. Alors Merci !

    Répondre
  17. Joëlle G a dit…

    Oh non, mon maquillage waterproof n’a pas résisté (oups, c’est vrai que depuis quelque peu j’ai perdu l’habitude d’être présentable puisque je suis confinée seule et avec moi-même, mes enfants habitant d’autres régions. Alors franchement, je pense qu’il va falloir qu’on te déclare comme « D’INTÉRÊT PUBLIC MAJEUR », je suis sûre que tous ceux qui passent ici approuveront. Je ne sais pas comment te remercier Caroline alors je vais te raconter une petite histoire en espérant qu’elle te fera rire aussi :

    Le Covid-19 choisissant aléatoirement ses victimes, Emmanuel MACRON, Angela MERKEL et Vladimir POUTINE meurent en même temps et se retrouvent en enfer. (Non Donald TRUMP ne meurt pas puisque Le Covid-19 n’est qu’une simple grippe n’est-ce pas et que dès que le printemps sera arrivé il se volatilisera)
    A leur arrivée, ils repèrent un téléphone et immédiatement demandent quelle en est l’utilité.
    Le diable leur dit qu’il peut être utilisé pour appeler la terre dans des circonstances exceptionnelles.
    Considérant tous les trois que les circonstances sont exceptionnelles car ils n’ont pas eu le temps de régler tous leurs problèmes, ils demandent à pouvoir s’en servir.
    . Poutine réclame donc d’appeler la Russie, il parle pendant 5 minutes et le diable lui dit qu’il lui doit 1 million de Roubles.
    Poutine fait un chèque.
    . Angela Merkel demande donc à son tour d’appeler l’Allemagne.
    Elle parle pendant 20 minutes et le diable lui demande 6 millions d’EURO.
    Elle paye cash.
    . Emmanuel Macron à son tour prend le téléphone, appelle la France et parle pendant 4 heures.
    A la fin de l’appel le diable lui dit qu’il doit 5 euros.
    Quand Poutine entend cela il entre dans une rage épouvantable et demande au diable pour quelle raison Emmanuel Macron est traité de manière préférentielle. Le diable sourit et lui dit que depuis que Emmanuel Macron est devenu président, la France est devenue un enfer et que c’est donc considéré comme un appel local.

    A ton avis si TRUMP était mort en même temps qu’eux combien de temps aurait-il téléphoné et combien le diable lui aurait-il réclamé ? Moi je dirais qu’une minute lui suffiront pour passer le message suivant : Je dirigerai le pays d’ici, je m’en sortirai très bien, personne ne le fera à ma place. Bien entendu son appel serait gratuit puisqu’il appellera un numéro VERT (il est le roi de l’écologie, non ?)

    Les autres lecteurs peuvent également donner leur opinion. Merci.

    Répondre
  18. Une Steph a dit…

    Non mais j’ai tellement ri que je me sens coupable. Vous formez un couple super complémentaire en fait, vous deux c’est un peu Eros et Thanatos :))
    Plus sérieusement j’espère que tu dormiras mieux cette nuit. Personnellement je tire partie de ce temps nouveau pour tester la méditation, un petit challenge de 21 jours, et ça apaise bien. Et je sais que tu es encore hyper jeunette mais au cas où…la pré-ménopause est une vacherie qui m’a empêchée de dormir pendant des mois avant que je fasse le lien et que ma gynéco me sauve <3

    Répondre
  19. Agatha a dit…

    Merci Caroline pour ce petit rire du matin !
    Je crois que consciemment ou inconsciemment on angoisse tous .
    Perso j’ai passé une bonne journée , aucun ennui . Comme on a un chien , on lui fait sa petite balade 2 fois 20 mn par jour ,dans le quartier bien sûr , une fois mon mari , une fois moi . J’ai insisté pour faire la mienne , un beau soleil, prendre un peu d’air pur , et là une bouffée de larmes qui m’est montée aux yeux ; sans raison . Pourtant il n’y avait strictement personne , aucun risque , mais au fond de l’angoisse à l’extérieur , alors que j’étais tranquille à l’intérieur .Si cela dure jusque début mai , et cela va durer jusque début mai , on va être contents bien sûr d’en finir , mais je pense qu’on ne sera plus tout à fait pareils et qu’il va falloir un bon bout de temps avant de se sentir bien .

    Répondre
  20. Emmanuelle a dit…

    Mon mari et moi pliés de rire dans notre lit. Merci, merci pour ce fou rire tellement salvateur. On gardera de cette situation terrible, la joie d’avoir retrouvé cette plume incroyable. MERCI! ❤️❤️❤️❤️

    Répondre
  21. Tan a dit…

    Je me suis gardé ton billet de côté toute la journée, rien de mieux que rire pour chasser les pensées négatives avant d’aller se coucher ! Merci 😉

    Répondre
  22. muofficiel a dit…

    Depuis 6h30, je lis tous les posts confinement……et je ris mais alors de bon cœur, ça faisait qlqs jours que cela ne m’était plus arrivée
    Je connais un peu l angoisse et même la crise d angoisse, mais l humour, l intelligence, et la respiration (appli kardia) nous sauverons de tout
    Ajoutons un brin de jardinage qd c est possible et de la cuisine , je pense qu on peut vaincre
    Surtout continuez, on partage!!

    Répondre
  23. Elch a dit…

    Contente de te voir de retour à nouveau…

    alors petit « tip » qui moi m’a été salutaire pendant les angoisses nocturnes, ça a été de découvrir que la mélatonine qu’on sécrète naturellement vers le milieu de la nuit est une hormone dépressogène

    c’est pour ça qu’on a une vision tellement noire pendant les insomnies de milieu de nuit, où souvent au réveil on se dit « mais pourquoi j’ai été remâcher des trucs pareils O_O »

    ben maintenant, quand je sens que je commence à brasser du goudron en pleine nuit, je me rappelle « eh, meuf, c’est la mélatonine qui parle » et ben ça m’aide beaucoup à pas me laisser embarquer 😉

    Répondre
  24. Isabelle Depardieu a dit…

    Bonsoir Quel plaisir de vous retrouver enfin !! bien que les circonstances soient bien difficiles… mais vraiment quel plaisir ! Cordialement

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>