Séville oh ma douce

DSC_8876

A Séville en hiver, il y a des oranges partout sur les arbres, qui ploient sous leur poids. Il y en a tant que l’on a très vite la sensation, peut-être totalement psychosomatique que la ville entière exhale un parfum d’agrume. Je veux absolument revenir lors de la floraison, je suis convaincue que là, le parfum n’est pas une vue de l’esprit.

Des oranges comme s’il en pleuvait – d’ailleurs parfois il en pleut, attention à la tête – et une douceur de vivre qui n’est pas qu’une expression un poil galvaudée. Il faut dire que tout prête à la sérénité: les dégradés de rose, d’ocre ou de bleu pastel dont les immeubles sont peints, les patios ombragés, les jardins aux quatre coins de la ville, le Guadalquivir, fleuve dont le nom lui seul vous fait voyager, qui s’étire langoureusement ou encore les terrasses riantes, où les verres de Tinto se disputent aux pintes de bières. Sans parler des odeurs de cuisine toutes plus alléchantes les unes que les autres et de la spécialité locale, le salmorejo, de la famille des gaspacho mais avec plus de mie de pain (tuerie absolue).

Et puis il y a ces balcons fleuris, qui, si l’on prend le temps de lever le nez, révèlent des carrelages en mosaïques, qui ne sont là donc que pour les passants les plus curieux. Il y a ces vierges et ces saints peints ou en faïences sur les murs, les trottoirs pavés à l’espagnole dont on imagine qu’ils renvoient un peu de fraicheur lorsque le soleil de plomb assomme la ville. Il y a ces mille et une places, les palmiers qui crient le sud, la cathédrale qui s’élève fièrement, construite sur une mosquée dont on devine encore certains murs et dont il reste l’immense porte d’entrée. Il y a le palais dingue de l’Alcazar, aux accents mauresques et byzantins, dont les jardins sont probablement les plus beaux jamais visités. Il y a cette folie kitsch de la Place d’Espagne, construite à l’occasion d’une exposition universelle en 1929 et que l’on aperçoit dans l’un des épisodes de Star Wars. Magnifique et inutile, tout ce que j’aime.

Il y a ce que l’on ne peut pas décrire avec des mots, cette magie qui parfois opère, celle qui vous fait rêver d’une autre vie là bas, pourquoi pas, qui vous serre la gorge à l’idée de repartir, qui vous donne des frissons et vous fait vous serrer contre votre amoureux, parce que tant de beauté vous rappelle à quel point vous l’aimez.

J’ai adoré Séville, j’ai adoré la découvrir en calèche le premier jour, comme des cons de touristes béats. Nous sommes allés de bar en bar, de ruelles en ruelles et de places en places. J’ai les jambes en compote à force d’avoir arpenté la ville mais j’ai pris soin d’oublier quelques coins, il me fallait une bonne raison pour y retourner un jour. On ne dit pas adieu à des lieux qui vous ont si doucement accueillis. Alors que nous profitions de nos dernières minutes dans le patio de l’hôtel, j’ai eu ma grand-mère au téléphone. « Tu es en Espagne ? Et bien construisez-y de beaux châteaux… », m’a-t-elle dit…

Guide subjectif et incomplet (tout moi)

– Même si cela n’est pas l’endroit le plus magnifique de la ville, le cours Alameda de Hercules est à mon sens the place to be le soir (dit la fille qui n’est restée que deux nuits et ne connait donc pas vraiment la ville). Notre hôtel était juste à côté et c’est par hasard que nous y sommes allés. Nous nous sommes félicités de ne pas avoir choisi un point de chute plus central, nous serions passés à côté de cet endroit si convivial et gai le soir, si cool et plaisant le jour.

DSC_8992 DSC_8540 DSC_8542 DSC_8701 DSC_8706 DSC_8707 DSC_8709

– Le meilleur resto où nous avons mangé se situe justement sur ce cours, il s’appelle l’Aljibe (merci Clémence !). Les tapas y sont revisités avec énormément d’inventivité, c’est moins grassouille que dans les petits bars (mais j’ai aussi adoré les tapas tradi pleins d’huile, qu’on ne se méprenne pas). Et l’addition n’est même pas salée, 37 euros à deux avec alcool et dessert.

– D’une manière générale Séville n’est pas une ville chère, on a un peu halluciné sur les prix des consommations et repas, deux à trois fois moins cher qu’à Paris (sourire en prime).

– Le tour en calèche n’est pas donné, 45 euros pour une bonne heure. Mais honnêtement ça vaut vraiment le coup, surtout à cette époque où la ville n’est pas encore envahie par les touristes. Ça nous a permis d’avoir une première vue d’ensemble et de savoir où nous voudrions retourner ensuite. Et puis il y avait un petit côté Central Parc, sans la neige…

DSC_8600 DSC_8601 DSC_8587 DSC_8665 IMG_1619

– Incontournable, le Palais de l’Alcazar, vous pouvez à l’aise prévoir une demi-journée de visite et vous n’aurez pas tout vu. Sieste dans le jardin, obligatoire.

DSC_8830 DSC_8785 DSC_8819 DSC_8822 DSC_8824 DSC_8826 DSC_8783 DSC_8837 DSC_8810 DSC_8790

– Le resto Las Teresas que l’on m’avait conseillé est en effet typique, attention les assiettes sont copieuses, le Bellota y est comme je l’aime, bien gras et bien fondant. Le quartier où il se trouve est en plus l’un des plus jolis je trouve.

IMG_1713 DSC_8983 DSC_8980 DSC_8978

– Le petit marché couvert à deux pas du cours Hercules est une merveille, à ne pas rater, d’autant que de nombreux petits cafés l’entourent, ambiance assurée, du matin jusqu’au soir.

DSC_8720 DSC_8725 DSC_8727 DSC_8738 DSC_8740 DSC_8735 DSC_8744

– On n’a pas eu l’occasion d’aller boire l’apéro sur le rooftop de l’hôtel EME mais c’est un vrai regret que j’ai. La prochaine fois je crois qu’on y crèchera, ne serait-ce qu’une nuit. Il est juste à côté de la cathédrale et sa terrasse sur le toit offre une vue imparable.

– En parlant de la cathédrale, monumentale et gigantesque (la plus grande cathédrale gothique du monde, quand même) elle renferme l’un des endroits que j’ai préférés, le jardin aux orangés, ancienne cour de la mosquée je crois. Dorénavant, lorsque j’aurai des bleus à l’âme je penserai à ces minutes passées entre le ciel et les oranges.

DSC_8773 DSC_8861 DSC_8860 DSC_8873 DSC_8878 DSC_8884 DSC_8885 DSC_8877

– La patisserie la Campana est aussi bonne que belle, j’y ai bu le meilleur jus d’orange de ma vie et probablement le moins cher.

DSC_8681 DSC_8690

– S’agissant de notre hôtel, nous étions au San Gil, je ne le recommande pas. Il est certes doté d’un patio très agréable et bien placé, au calme, à quelques minutes à pied du centre historique. Mais ses quatre étoiles sont une vue de l’esprit, il n’est absolument pas insonorisé, la literie est dure comme du bois et le petit dèj n’a aucun intérêt. J’ai regretté de ne pas avoir suivi ma première intuition en réservant un appart via airbnb.

– La place d’Espagne est incontournable selon moi également, certes elle peut être considéré comme une aberration architecturale mais moi je me suis crue dans une autre époque, passée ou future, il faut vraiment voir cela.

DSC_8633 IMG_1617 DSC_8929 DSC_8924 DSC_8940 DSC_8942 DSC_8952 DSC_8922

– J’ai également adoré la place San Francisco et notamment cet immeuble complètement dingue…

DSC_8663 DSC_8665

Et puis il y a la gentillesse des Espagnols, cette apparente joie de vivre qui contraste avec ce que l’on sait de la situation économique du pays. Alors certes on peut se demander si voir autant de monde aux terrasses des cafés n’est pas le signe justement d’un taux de chômage qui explose. Mais quelle élégance dans cette légèreté, sans tomber dans le cliché à deux francs, il me semble que nous en aurions un peu besoin par chez nous. Surtout, j’ai adoré voir se mélanger dans les lieux de fête les branchés, les plus âgés, les familles. ça, je crois, ça n’existe pas à Paris, où chaque population conserve jalousement son pré carré…

DSC_8669 DSC_8677 DSC_8675 DSC_8699 DSC_8713 DSC_8715 DSC_8758 DSC_8765 DSC_8762 DSC_8766 DSC_8996Je reviens demain avec de la mode, parce qu’on n’est pas non plus qu’un cerveau…

72 comments sur “Séville oh ma douce”

  1. °0o flo o0° a dit…

    Merci d’avoir si bien rendu hommage à cette si belle ville. Tes photos m’ont replongé 2 ans en arrière quand nous avons nous aussi découvert Séville. Et surtout tu as du avoir moins chaud que nous: 48° début aout………… mes enfants m’en veulent encore………!?

    Répondre
  2. Biduline a dit…

    Ca donne envie! Quelle belles photos! Et le Churros s’en ai bien tiré aussi dernière l’objectif!

    Je suis allée à Séville il y a un sacré paquet d’année et quand j’ai lu que tu y allais, je me suis dit que je ne me souvenais de rien du tout mais là avec tes photos j’ai plein de souvenirs qui reviennent. Merci!

    Répondre
    • babs64 a dit…

      bonjour!
      moi aussi, j’y suis allée en 92, année de l’expo universelle. et à voir ces magnifiques photos, j’y ai replongé en piqué!
      merveilleux souvenirs, qui étaient enfouis loin dans ma mémoire, et j’ai l’odeur des orangers qui me chatouille les narines… je veux y retourner. Caroline, je ne te remercie pas. à l’instant, je suis en train de calculer quand, comment y aller et avec qui, les copines, l’amoureux (les enfants? non!)!!!!!!

      Répondre
  3. Koquelico a dit…

    Merci Caro, je suis repartie en vacances comme toute petite, presque chaque été en Andalousie. Les larmes coulent de nostalgie devant ces magnifiques photos. J’adore !

    Répondre
  4. Val Làô sur la Colline a dit…

    Joli compte-rendu, beaucoup de douceur, j’aime.
    Vous avez eu plus de chance que nous : partis sur un coup de tête aux vacances de Printemps pour une 10e de jours il y a quelques années (Séville mais aussi Grenade et Cordoue), nous n’avons eu que pluie et froid, météo exceptionnellement mauvaise en ces contrées. Mais nous en avons malgré tout ressenti la beauté et l’atmosphère légère.

    Répondre
  5. Geneviève a dit…

    Tu donnes envie d’y aller … J’adore tes photos.
    A part ça, ça coince pas mal pour avoir accès à la suite du texte, aux commentaires et je dois tout renseigner (nom etc) si je veux commenter ??? Pas de problème chez d’autres ?

    Répondre
  6. frederique-etc a dit…

    Quel bel avant goût ! je vais compter les dodos, tiens !
    J’ai l’impression que vous avez fait une tonne de choses en deux jours 1/2 !
    Des photos qui respirent le soleil et le farniente … ça fait envie !

    Répondre
  7. Bérengère a dit…

    Tu es le meilleur guide touristique que j ai pu lire jusqu’à présent pour ça je te dis merci et encore un autre merci pour ces photos si sublimes ! Tu captes des moments magiques ! Bon et j adore forcément le clin d oeil zu churros (manana y tarde)
    Ps ouf on a le même ciel à annecy ! Ca fait du bien ce bleu

    Répondre
  8. Nanou a dit…

    En voyant tes photos l’expression qui m’est venue en première est « Le ciel est bleu comme une orange » … Merci de nous faire partager ces beaux instants

    Répondre
  9. 40 and so what a dit…

    Ahhhh tes photos nous transportent, un véritable voyage ! On sent la douceur du temps et la beauté de cette lumière du sud. C’est bon, ça nous fait du bien et ça donne envie d’y aller. Merci pour cette belle invitation au dépaysement :-)

    Répondre
  10. alexa a dit…

    Merci beaucoup pour ce guide de voyage, ces photos qui font rêver et tes mots qui chantent….Des années que je rêve d’y aller….Par contre quand je recherche un vol pour y aller je ne trouve que des trucs dément avec des escales horriblement trop longues, pourrais tu me dire par quelle compagnie vous êtes passé s’il te plait??
    Bon retour à Paris, en espérant que votre ciel y est aussi bleu aujourd’hui!

    Répondre
    • Caroline a dit…

      vueling (low cost d’Iberia pas le top niveau confort mais en effet la seule compagnie qui proposait des vols directs et des horaires intéressants à cette époque de l’année) (on a payé environ 230 euros chacun d’avion)

      Répondre
      • Carolumette a dit…

        Ne le prends pas mal, mais je suis une de tes pathétiques lectrices, et je suis très désolée de constater que je croyais lire tous les jours une blogueuse influente, et que je me suis trompée … pardon, mais tu as payé tes deux jours à Séville ?????? avec tes propres deniers ????? gagnés à la sueur de ton front ???? (ah pardon, tu ne transpires pas ….). Bon, peut être qu’un jour je reviendrai te lire (demain)… En attendant, je m’en vais découper mes bons de réduc, je vais demain à Prisunic.

        Répondre
  11. Aloxx a dit…

    Merci Caro pour ce beau récit de voyage ! Les photos sont douces et colorées, j’adore les tenues que tu portes ( notamment la robe avec les fleurs wow !) ! Clairement, ça donne envie d’y aller alors on retient les adresses ;) ! Bises

    Répondre
  12. madeline a dit…

    merci Caro pour ces belles photos qui ont ravivé mes souvenirs d’un tour en Andalousie en août, donc trop chaud ! les fleurs étaient sèches et l’aridité était très présente, mais la ville et les jardins de l’Alcazar . Si ma fille lit ton blog (comme je lui ai conseillé) sûr qu’elle va me pourir de nouveau la vie : elle avait 7 ans, on lui avait refusé le tour de calèche car pour son frère de 17 ans pas question de « faire le touriste ». On lui avait promis ce tour de calèche ailleurs pendant notre circuit… mais « ailleurs » il n’y avait pas de calèche ! elle est parle encore ! Du coup, elle a eu droit à un tour de gondole à Venise, et là, c’est pire et inabordable… mais son frère n’était pas du voyage !!

    Répondre
  13. isabelle a dit…

    J’ai le souvenir de Seville, il y a plus de 30 ans…..au mois de juin. La chaleur était telle qu’il fallait beaucoup de courage pour traverser la place d’Espagne, l’air y était tellement irrespirable que dés le matin, j’avais l’impression de vivre avec un sèche-cheveux devant la bouche. Je ne connais pas le tinto mais j’ai quelques bons souvenirs de la sangria.
    Merci de ce partage.

    Répondre
  14. ingrid a dit…

    j’aime TOUT …le ciel, les couleurs de cette ville qui m’a l’air vraiment magnifique, la végétation (je t’ai déjà dit que j’ADORAIS les palmiers..?), l’ambiance qui se dégage de tes photos…ça donne vraiment envie…ENCORE une fois tu m’as fait voyager Caro !!! vraiment !! MERCI !!!

    Répondre
  15. Cécile - Une quadra a dit…

    Tu comprend pourquoi j’ai des crises de manque d’Espagne ?
    Plus que 5 mois de patience avant de pouvoir prendre ma dose, à moins qu’un des ponts de mai ne nous soit favorable pour prendre une petite dose histoire de tenir le coup. Pourvu qu’ils fassent au moins un pont au collège ;)

    Répondre
  16. Agoaye a dit…

    Merci !!!! Merci pour ce billet dont le dépaysement est enchanteur !
    Je connais peu l’Espagne, et Barcelone en plein Août 2013 m’a rendue super malade (coup de chaleur incommensurable) ! Mais j’aime, et Séville me tend les bras à présent !!

    Répondre
  17. Véro Bisontine a dit…

    Jolies photos….
    Et jolie robe à marguerites de chez Asos (depuis que je connais cette marque, je passe beaucoup de temps sur leur site) (très bien fait pour les grandes et charnues comme moi).

    Répondre
  18. lavieacinq a dit…

    Merci pour ce voyage photos!! Je ne connais pas Séville, mais, maintenant, je n’ai qu’une envie!! Y ALLER!!!!! En matière d’architecture, tout ce que j’aime!!

    Pour rebondir sur les lieux de fêtes ou se mélange toutes les générations, j’ai connu ça en Irlande!! Et c’est vrai que ça ferait du bien à la France!!

    Répondre
  19. Tan a dit…

    Mais tu m’étonnes que tu aies les jambes en compote, tu visites une ville avec des chaussures À TALONS ??!!!
    Je suis en talons quasiment tout le temps mais ça c’est au-dessus de ma résistance pédestre, aussi confortables soient-ils.

    (Bonjour, ça fait des semaines que je n’ai pas eu le temps de commenter mais je ne rate rien des billets ni des commentaires, et là je crève d’envie d’aller découvrir Séville.)

    Répondre
  20. severine a dit…

    Merci pour ces belles photos et ces bons souvenirs. J’avais découvert Séville lors d’un week end de boulot et j’avais adoré. C’etait aussi en Février et on avait eu un temps parfait, soleil mais pas trop chaud. Et comme toi j’étais tombée sous le charme de cette ville, même si j’ai du en voir encore moins que toi (ben oui on était qd même là bas pour bosser..). J’ai hâte d’y retourner !
    PS : la phrase de ta grand mère est juste…adorable, juste, poétique, belle.. On dirait qu’elle a l’art de trouver les bons mots

    Répondre
  21. patounettechatte a dit…

    Ha l’espagne !!! ça me rapelle ma grand-mère : que de beau et bons souvenirs !! En effet l’été c’est la fournaise MAIS QUEL BONHEUR ces étés torrides !!!! Malgrés l’interdiction mes cousins, cousines et moi on sortaient en plein aprés-midi, on étaient les seuls !!! Des fous, on allaient se baignés car on avaient la chance d’être dans un village avec des points d’eau aux alentours un vrai miracle !!!! La chaleur, le soleil et puis l’arrivée à la rivière, au gorgo ou à la piscine selon nos envies !!! C’était délicieux et bien entendus le soir c’était la fiesta jusqu’a pas d’heure !!! Merci de me replonger dans tout cela !!!!!!!!!!

    Répondre
  22. Magadopte a dit…

    Je rêve de soleil et de chaleur… Et Séville a l’air si joli !
    Nous sommes actuellement à Londres pour quelques mois et j’en profite pour prendre des cours (je reviens fluent, ou je ne reviens pas !). Dans mon groupe, il y a plus de 50% d’Espagnols. Et ils n’ont quasiment jamais appris d’anglais. Ils viennent ici parce qu’il y a encore du travail. Ils font souvent des heures impossibles, sont payés au lance-pierre, et vivent dans des collocations trop chères mais ils ont un job. La situation est vraiment impossible et poussent les jeunes à partir. C’est vraiment moche.
    Ce qui est vrai, c’est qu’on rit beaucoup avec les espagnols et les italiens. (Moi j’ai retrouvé ma joie de vivre depuis que je les connais)

    Répondre
  23. SmouikSmouik a dit…

    Divine Séville… Ces couleurs, ces oranges… Alors, comme ça, tu as ressenti ce fameux « besoin d’aimer devant la beauté des choses » ?… (Maupassant, Une vie)

    Répondre
  24. Cremdemarrons a dit…

    Trop beau le nouveau site ! Hyper épuré, clair, … ca te plait ? (c’était bien aussi avant hein, notamment le titre en manuscrit mais la c’est joli aussi )

    Bonne semaine après ce doux week-end !

    Répondre
    • Caroline a dit…

      en fait ce n’est pas fait exprès :-) c’est parce qu’on est en train d’essayer de résoudre les problèmes d’hébergement :-) mais ça va, en effet ce n’est pas trop moche :-) mais on reviendra à l’ancien design, que je préfère quand même :-)

      Répondre
          • Dorémi a dit…

            Pardon, pardon, mais si je peux me permettre, si vous réaménagez les lieux peut-être pourriez-vous demander à votre graphiste de rectifier le « à » de « à dit » en « a dit ». Idem quand on cherche une page qui n’existe plus. Le message qui s’affiche indique que « la page recherchée à été supprimée ou n’a jamais existée à cette adresse »… (N’hésitez pas à supprimer mon commentaire si vous voulez.)
            Bonne soirée, vous avez dû mettre un peu de soleil dans vos bagages du retour pour que la journée soit si belle !

  25. marieal a dit…

    merci Caro, ça donne envie d’y aller! rien que pour sentir l’odeur des orangers…
    je rêve ou tu as changé le style du blog? ça fait un drôle d’effet, il est plus aéré qu’avant, on a presque l’impression qu’on va s’y perdre….c’est définitif ou transitoire?

    Répondre
  26. Covima a dit…

    Caroline, il faut vraiment que tu songes à écrire un guide touristique subjectif et incomplet à ta sauce, de toutes ces destinations courtes (ou pas) moi j’adore tes billets-voyages ! Avec les photos, si belles à chaque fois, ça va de soi…
    Je ne connais pas cette région en particulier, mais c’est cette ambiance que j’aime en Espagne : la convivialité, l

    Répondre
    • Covima a dit…

      (cliqué trop vite) le côté chaleureux et sympathique des Espagnols, le fait de vivre dehors, toutes générations confondues… En fait vous avez bien adopté la façon de vivre « à l’extérieur », vous avez l’air d’en avoir fait des choses en deux jour 1/2 !
      J’aime particulièrement la photo de la petite fille en robe blanche, et la maman (je suppose) chapeautée et gantée à côté, un mariage ?
      Merci pour ce coup de soleil en hiver, ça fait du bien aux yeux !

      Répondre
  27. gabie a dit…

    rahh cette lumière !! J’ai l’impression d’être aveuglée par le soleil et de sentir ma peau chauffée… Pourtant chez nous aussi il fait beau (Berlin) et il y a du soleil mais ca ne sera jamais le même que chez moi (Collioure) ou encore plus au sud. Heureusement j’y descend en fin de semaine parce que de voir ces photos ca me donne envie d’y aller en courant.
    Bon courage pour le retour à la réalité…

    Répondre
  28. Sev a dit…

    J’avais beaucoup aimé la ville aussi, visitée en Novembre. La douceur et les oranges en plein dans la ville!!!!
    Et je te confirme que la vue de l’hôtel EME est géniale

    Répondre
  29. Aurélie a dit…

    Je vais laisser cette page ouverte, histoire que « le futur mari » tombe dessus ( tout par hasard bien sûr !!) et soit soudain pris d’une envie de me kidnapper et de m’emmener en week end à Séville !
    Merci !

    Répondre
  30. Margot a dit…

    de toutes façons où tu ailles, tu aimes et tu nous ramènes de chouettes photos, et tu nous pousses à embêter nos maris pour partir avec eux! L’Islande, Maurice, Porto ou Séville, c’est toujours attirant ailleurs, et même combat!

    Répondre
  31. Stéphanie a dit…

    Ah là là, ça me donne envie de partir tout de suite, j’y suis allée il y a plus de 15 ans et je rêve d’y retourner et aussi à Cordoue et Grenade.
    Les orangers, les places, les gens bien sapés devant les églises … (nous y étions allés au moment de la Semaine Sainte)
    Mais apparemment vous n’êtes pas allés au Horno de San Buenaventura (je crois bien que c’est à Séville) une grande boulangerie, pâtisserie, traiteur, charcuterie…) fondée au 13ème ou 14ème siècle, j’en garde un souvenir ému et j’espère que ça existe toujours.
    Merci pour ces belles images et ces parfums qui reviennent inévitablement avec

    Répondre
  32. Muriel a dit…

    Quel bonheur de revoir Séville tel que je l’ai adoré avec tes photos. Tout y est même l’odeur des orangers, ton post me donne tellement envie d’y repartir! La terrasse de EME est fabuleuse…et leurs mojitos à l’image du lieu: une tuerie! Bon, c’est dit, j’y vais!

    Répondre
  33. mary a dit…

    merci pour ce reportage photo,
    un jour j’irai à Séville, les couleurs sont éclatantes, ça me fait beaucoup envie et j’adore l’élégance des espagnols!

    bonne journée

    Répondre
  34. Sarah a dit…

    Ahhh, ca me rappelle des souvenirs! Je suis allee a Seville quand j’etais ado avec mon pere et mon oncle, et j’avais adore cette ville, je m’y etais sentie comme chez moi. C’etait en juin, il faisait une chaleur de bete, mais ca ne m’avait pas gene. Je garde un souvenir merveilleux de l’Alcazar surtout. J’avais voulu faire un tour dans les fameuses caleches mais mon pere avait refuse en disant qu’il refusait de se taper la honte dans un de ces attrape-touristes. Je reve d’y retourner, et cette fois je l’aurais mon tour de caleche!

    Répondre
  35. Justine a dit…

    Je rêve du jour où chéri aura assez de temps pour qu’on puisse partir vers ces destinations que tu nous fais découvrir.
    Encore une fois, tes photos sont superbes. Et vu que c’était un voyage en amoureux, j’en conclue que le churros a fait de gros progrès de mise au point ;-)

    Répondre
  36. Béné a dit…

    Ohlala, j’y ai passé quelques jours (bien trop courts) lors de notre séjour de 10 jours en Andalousie et cette ville est vraiment extraordinaire. Merci beaucoup pour ces jolis photos ensoleillées qui donnent envie d’y retourner ! (et d’avoir un bon jus d’orange frais servi comme là)

    Répondre
  37. Chris a dit…

    Moi qui ai régulièrement un pied en Espagne côté catalan, je confirme pour les prix peu élevés en restauration, fringues…par rapport à la France. Merci pour cette visite de Séville où je rêve d’aller.

    Répondre
  38. Fmior03 a dit…

    Je suis passée deux jours à Séville pour un séminaire, il n’y a eu quelques heures le soir pour découvrir un tout petit peu de la ville mais cela a été largement suffisant pour ancrer en moi une folle envie d’y retourner… :)
    Les orangers sous ce ciel bleu, c’est tout simplement sublime!

    Répondre

Vote commentaire

  • (ne sera pas publié)

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser les balises HTML suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *