Catégorie : Non classé

Mes dix meilleurs de 2017

On continue sur la lancée des tops 2017, avec celui que je préfère, « mes meilleurs ». Je crois que je n’ai jamais rien trouvé de mieux que cet exercice pour me remonter le moral – non que j’en ai besoin d’ailleurs – et voir la vie de son côté le plus avantageux. Cette année 2017 a été particulière, elle s’est présentée dès janvier comme un compte à rebours anxiogène jusqu’à l’opération de ma fille, en juillet. Petit à petit, le stress généré par cette intervention  se résorbe, mais il en reste néanmoins quelque chose, ne serait-ce que parce que les douleurs n’ont pas totalement disparu et qu’il n’existe rien de plus difficile je crois pour une mère que de voir souffrir son enfant sans pouvoir le soulager. Il n’empêche que l’opération est un succès, autant que cela puisse l’être, la particularité de cette procédure étant que même en étant réussie, elle implique une perte de mobilité irrémédiable et les raideurs et contractures qui vont avec. Bref, une année particulière, donc, mais riche sans doute de cela, de ce courage qu’elle a eu, de cette cohésion familiale que cette épreuve a engendrée et de cette conscience encore un peu plus aiguë de la fragilité de la vie.

Ceci étant dit, voici mes dix meilleurs, qui pourraient être présentés finalement dans n’importe quel ordre… En lire plus »

Drama queen et merry Christmas

J’avais de grandes ambitions pour cette semaine, pensant vous proposer une dizaine de « tops 2017 » et puis… et puis j’ai battu des records de procrastination. J’ai une pauvre excuse à moitié valable. Lundi j’ai envoyé à mon éditrice mon manuscrit « in progress ». Et elle ne m’a fait un retour que jeudi. Ce qui en soi n’a rien de scandaleux évidemment. Voire même qui est totalement normal, je ne suis pas le centre du monde (ah bon ?). Sauf que durant 72h j’ai été en mode ado de 14 ans qui attend un texto de son mec potentiel. A rafraichir mon mail régulièrement, en passant par tout un tas de hauts et de bas (« c’est à chier, elle cherche les mots pour me le dire » ; « elle a tellement aimé qu’elle a besoin de temps pour digérer » ; « plus jamais je sors de ma zone de confort, voilà c’est bien fait pour ta gueule » ; « j’arrête d’écrire pour toujours » ; « J’ai tellement envie d’écrire la suite mais tant que j’ai pas de validation, je suis bloquée » ; « je vais continuer quand même, au pire je m’auto-éditerai » ; « quelle bande de branleurs chez Yahoo, ils SUPPRIMENT mes mails » ; « si ça se trouve elle est malade » ; « Je veux mourir sur scène ».)  En lire plus »

Toi plus moi…

Ce week-end – si vous me suivez sur Instagram vous le savez déjà, sorry – on est parties avec Rose à Strasbourg. Comme j’avais emmené sa soeur au Maroc à la Toussaint, je voulais qu’on ait aussi un moment toutes les deux. Et comme ma petite dernière est une inconditionnelle de l’esprit de Noël (son nouveau film préféré est Love Actually), je m’étais dit que Strasbourg, ça se posait là en matière de Christmas spirit. Et ce fut le carton plein, tant la ville est décorée aux couleurs de Noël. Sans parler des marchés disséminés dans toute la ville (sur chaque petite place, des cabanons, vendant à peu près tous la même chose, décos pour le sapin, vin chaud, bretzel et autres bredele). Honnêtement, moi, les marchés de Noël ça n’est pas trop mon truc, sauf pour la bouffe, mais même ça au bout d’un moment je sature, je peux limite plus voir une crêpe en peinture. Mais pour Rose, c’était le paradis, des marrons chauds à tous les coins de rue, des cigognes en peluche, des guirlandes en veux-tu en voilà…  En lire plus »

Idées cadeaux #3

Partenariat Galeries Lafayette

Dernier billet sur Noël et donc une liste de onze idées cadeaux piochées sur le site des Galeries Lafayette. J’ai tenté de sélectionner des produits aux prix raisonnables et variés et je n’ai mis dans cette liste que des choses que j’aurais aimé recevoir ou que je vais pour ma part offrir. Je constate chaque année qu’un rouge à lèvres ou un mascara fait immanquablement plaisir par exemple, un bonnet tout simple en cachemire également. Et puis dans une gamme de prix plus élevée, une paire de UGG est généralement bien accueillie (ok, par moi en tous cas, c’est l’investissement que je ne regretterai jamais, du 1er octobre au 31 mars je les porte quasi constamment). Voilà, j’espère que certain(es) retardataires y trouveront leur bonheur. Bonne journée… En lire plus »

Au royaume de la vacuité, les idoles sont reines…

Alors avant toute chose, c’est le commentaire 55, d’Anna Chiara, qui remporte la bague. Merci de m’envoyer un mail avec tes coordonnées pour que je le fasse suivre à Line !

Je voulais par ailleurs vous remercier pour tous ces commentaires enthousiastes sur les créations de Line. Je sais qu’elle les a lus et vous ne mesurez pas le bien que cela peut faire. Recevoir une validation comme celle-ci, d’autant plus lorsqu’on est à son compte et que l’on met tout en oeuvre pour vivre de sa passion, c’est inestimable. J’en sais quelque chose. Donc merci à vous.

Voilà, à part ça, j’avoue être en quasi overdose de dépêches et d’hommages à Johnny. Non que je ne comprenne pas la tristesse de ses fans, je me souviens de mes larmes à la mort de Bashung ou de Gainsbourg. Mais de là à imaginer des obsèques nationales comme celles accordées au général de Gaulle ou à Victor Hugo, bon… En lire plus »

Idée cadeau #1: un spa à la maison avec Skinjay

Au début du mois de novembre je me suis dit, « tiens et si cette année j’étais hyper organisée et que je préparais des billets « cadeaux de noël » à l’avance ? Ce voeu pieux est bien évidemment resté tranquillou quelque part avec ma résolution de m’inscrire dans une salle de sport, celle de ne plus JAMAIS acheter de chocolat au lait ou encore de ne plus attendre le dernier moment pour écrire mes articles.

Bref, on est le 1er décembre et je n’ai pas la queue d’un billet « cadeaux de noël » déjà rédigé. Je vais donc faire « à la Caro », à savoir, au petit bonheur la chance, en vous proposant de ci de là quelques idées, sur des produits qui me semblent vraiment sympas à offrir. Et je commence donc avec Skinjay, une petite innovation qu’il m’a été proposé de tester mais qui m’a tellement plu que j’envisage d’en acheter un second pack pour mon autre salle de bain (parce qu’on se bat du coup pour la douche du bas qui est la seule équipée). Skinjay, c’est une sorte de cafetière à capsules du pommeau de douche. Visuellement, j’entends. Je vous rassure il n’est pas question ici de s’asperger de Voluto, mais bien de profiter d’une brumisation d’huiles essentielles pendant que vous vous douchez. Le dispositif est hyper facile à installer (j’avais un peu peur de ne pas y arriver et en cinq minutes c’était bouclé) et vous n’avez pas besoin de l’enlever si vous êtes à court de capsules. J’irai même jusqu’à dire que c’est hyper joli, ça donne une touche rétro à la robinetterie chez moi. Alors certes c’est du superflu et du confort, mais parfois, c’est le superflu qui change tout. Cette sensation d’être dans un spa pendant la douche du matin, j’adore littéralement. Et chacune des capsules a des vertus différentes, énergisante, délassante, etc. En lire plus »

Je voudrais du soleil vert…

Je vous parlais récemment de mon nouveau manteau et de l’amour que je lui portais (la fille tout en nuance). Le voici donc sur pièce dans les allées du jardin du Palais Royal. Vous admirerez le naturel dont je sais faire preuve, la nonchalance avec laquelle je m’appuie contre un arbre (ben quoi ?), la légèreté de ma démarche altière, les cheveux aux vent. Ce que vous ne voyez pas sur ces photos, c’est que dans mon petit sac mignon se cache un rouleau adhésif pour enlever mes cheveux qui n’en finissent pas d’échouer sur le manteau et que durant tout le shooting, Violette m’a répété, comme à chaque fois que putain, cette fois-ci tu ne bouges pas toutes les deux secondes (j’ai quand même bougé). En lire plus »

Sus à la cellulite avec cellublue

Partenariat avec Cellublue

Comme je vous le disais récemment, mon médecin généraliste m’a subtilement mais clairement fait comprendre qu’il fallait que je songe à perdre du poids. Sans pour autant m’en dire plus sur le comment. Voire pire : étant elle-même enrobée, elle m’a regardée désarmée et m’a dit : « franchement, à part jeuner, je sais pas ».

Au revoir et merci.

Toujours est-il que je suis bien décidée à ne pas faire le moindre régime, de ce côté-là j’ai donné, perdu, repris, etc. Mais depuis quelque temps déjà, je fais en sorte de bouger davantage, j’essaie de marcher une heure par jour minimum et je m’astreins à quelques exercices quotidiens (bon en vrai pas vraiment, mais dans ma tête en tous cas, oui). Et le hasard faisant bien les choses, j’ai été contactée par Cellublue, qui m’a proposé de tester certains objet dont le principal objectif est de tonifier le corps et de faire un sort à la cellulite. Comme il n’était absolument pas question de régime dans cette histoire, j’ai dit pourquoi pas, j’ai toujours secrètement rêvé de palper rouler.

En lire plus »

You’re the one that I want…

Le week-end dernier, le churros est parti avec ses potes à Saint-Emilion pour un week-end à haute teneur culturelle, comme vous pouvez l’imaginer. J’ai profité de ces deux jours seule avec les enfants pour emmener Rose voir la comédie musicale Grease, qui passe actuellement à Mogador. Je confesse un faible un peu coupable pour les « musicals ». Je les préfère en VO et à Londres ou à New-York (bien qu’en réalité je n’en ai jamais vu ni à Broadway ni dans le West-End, mais disons que rien que l’idée me fait voyager) mais je ne boude pas mon plaisir même en VF dans un théâtre parisien. Or j’ai la chance d’avoir une fille qui partage ce béguin. Et qui, en plus, voue une passion pour le film Grease. Passion que j’ai d’ailleurs découverte récemment, un jour où je l’entendais fredonner Summer Nights:

– Han c’est marrant, tu sais que ce que tu chantes, c’est un morceau d’un film trop bien !
– Ben maman, je sais !
– Ah oui ? Tu connais Grease ?
– Attends, maman, Grease c’est TOUTE MA VIE ! (je me demande bien d’où elle sort cette tendance à l’éxagération)

C’est sans doute ce jour là que je me suis dit que peut-être, je dis bien peut-être, je ne contrôlais pas assez sa consommation de Netflix ni les heures passées devant sa tablette. Il s’avère en effet qu’elle l’a visionné plus de dix fois et qu’elle en connait donc absolument TOUS les dialogues. L’idée selon laquelle le troisième enfant s’élève en roue libre n’est pas vraiment fausse…

Bref, j’ai tenté de me rattraper en l’emmenant voir Grease sur scène. Et honnêtement, on a A-DO-RÉ (heureusement parce que même si c’est moins cher qu’à Broadway, les places ne sont pas données données…). Déjà, la devanture du théâtre de Mogador vous emmène direct aux States, avec un lettrage hyper américain. Ensuite, tout le hall a été revisité de manière à vous donner l’impression d’être dans un diner américain des années 50. Les ouvreuses quant à elles, semblent tout droit sorties de Rydell High.  En lire plus »

Rosé de Gibert et autres joyeusetés


Il y a dix jours, j’ai commencé à me gratter en bas du dos. S’en sont suivis deux jours de fièvre et de courbatures. Puis, le lundi soir, j’ai remarqué deux taches rouges sur mon ventre. Et deux autres sur le flanc. Et trois autres sur les seins. Et… Et en fait, partout, du bassin jusqu’au décolleté, pile et face.

Fidèle à mon flegme légendaire dès que je remarque quelque chose d’inhabituel qui pourrait indiquer que j’ai chopé une saleté, je me suis ruée sur google et mon ami doctissimo. En trois clics, l’affaire était réglée, j’avais la teigne. Ou autrement appelé Herpès Circiné.

Autant vous dire que je n’ai pas regardé Jiji d’un très bon oeil. Voire que j’ai commencé à échafauder quelques scénarios dont il ne ressortait pas vainqueur. Sachant que depuis que j’ai failli le fumer en lui faisant boire son vermifuge, j’ai l’avantage de connaitre un moyen assez radical d’en finir avec lui. (rire sardonique). En lire plus »